Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Au cœur de la ville-château

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 4250/4750
MP : 121/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Mer 10 Jan 2018 - 4:56

Depuis qu'il connaissait Suri, on ne pouvait pas dire que Vilal n'avait pas appris des choses! Certes, c'était des choses que bien des gens avaient tenté de lui apprendre, mais elle semblait dégager quelque chose qui lui donnait envie d'au moins essayer. Pas forcément pour lui faire plaisir, mais surtout parce que le bien-être de la jeune femme ne pouvait que rendre la mission plus efficace. Il s'était vite rendu compte que si la demi-chimère s'ennuyait ou était de mauvaise humeur, cela serait contre-productif. Et vu tout ce qu'ils avaient à faire et le temps qu'allait prendre la quête, il valait mieux ne pas se retrouver dans des situations qui bloqueraient le tout.

Aussi, alors qu'ils cherchaient un manteau pour Suri, il s'interrogea sur une moue qu'elle faisait régulièrement, et la jeune femme eut un peu de mal à lui expliquer de quoi il s'agissait, et tenta maladroitement de lui faire comprendre l'intérêt de l'esthétique. Ramenant une main sous son menton, le chevalier essayait de comprendre au mieux

«Et bien... je comprends l'intérêt de la personnalisation. Je suppose que si l'on vient à perdre son accessoire, avec un élément précis pour l'identifier, cela pourrait rendre les choses plus simples pour les récupérer et prouver qu'il vous appartient. Mais j'ai encore du mal à comprendre ce que vous appelez beau, je suppose que cela reste subjectif...»

Malgré tout, il se faisait mentalement des comparatifs, apparemment, il fallait oublier les motifs sur les vêtements, surtout s'ils étaient gros et trop colorés - il s'en était rendu compte en montrant un manteau rose pétard avec des fleurs jaunes vif à Suri qui avait manqué de s'étouffer de rire en imaginant que Vilal pouvait trouver ça beau - et rétrécissait son champs au fur et à mesure qu'elle s'intéressait à certaines choses. Elle semblait aimer le rouge, surtout le rouge foncé à vrai dire, ou le marron et le noir. Mine de rien, il se rendait compte que pour lui aussi, c'était plus agréable à l'œil, et il commençait même à se faire une idée de ses propres goûts alors qu'elle trouvait enfin son bonheur.

«Oui, il est agréable à regarder. En tout cas, quand vous le portez, vous êtes... jolie.» il n'était pas sûr que le mot soit adapté, mais en analysant tout ce qu'il avait appris avec ce shopping improvisé, cela lui semblait adéquat. Oui, visuellement, elle était agréable à regarder, le manteau soulignait bien sa silhouette, le rouge lui allait bien et faisait un beau contraste avec ses cheveux. «Je crois que j'aime bien le rouge, comme couleur.» pour une fois, il répondait à une question sur ses goûts avant qu'elle ne la pose!

Elle acheta donc le manteau, et ils purent se rendre au quartier théâtral à pieds, Vilal préférait éviter le taxair à cause de la neige. Ils passèrent près d'enfants qui faisaient une bataille de boule de neige et le chevalier en évita une de justesse, sauf que Suri étant à côté de lui, ce fut elle qui se mangea la boule de neige en pleine poire!


«Oups!!! Pardon M'dame!!» dit la petite fille qui l'avait lancée, le chevalier se tourna vers la demi-chimère pour s'assurer qu'elle allait bien, il doutait cependant qu'elle ait été blessée par ça, mais s'en voulait aussi un peu.
«Pardonnez moi, j'aurais du la prendre à votre place, mes réflexes ont parlé pour moi...» oui, il aurait du l'intercepter puisqu'il était là pour la protéger, il avait intérêt à perdre ce genre de réflexe car si ça avait été une attaque magique, ça aurait pu être plus grave! Quoi qu'en temps normal, Vilal n'était pas du genre à esquiver, il est probable que face à une attaque, il se serait mis en position défensive.

Bref.

Ils étaient arrivés au théâtre, le chevalier ayant pris d'excellentes places, ils passaient par une file spéciale pour VIP et furent donc rapidement installés. On leur proposait même des boissons, champagne et autre, ainsi que des petits fours. Mais vu ce qu'ils avaient mangé avant, Vilal préférait éviter de boire ou manger quoi que ce soit, il risquerait de s'endormir! Les gens s'installaient ensuite et il se tourna vers Suri en montrant les différents éléments du théâtre


«Regardez, on peut voir certaines trappes par lesquelles les acteurs vont aller et venir pendant la représentation. Et là haut, les câbles, je pense qu'il y aura des chimères volantes dans la pièce, surement que les comédiens seront attachés par là» car évidemment, ce serait des acteurs sous les costumes de chimères!

Les lumières s'éteignirent et la pièce débuta avec la représentation d'un immense cristal qui représentait donc celui de Héra qui allait donner naissance aux chimères afin qu'elles le protègent... puis petit à petit, les acteurs apparaissaient en prenant la forme des différentes chimères connues - parfois il s'agissait d'un immense décor, comme lorsqu'Alexandre apparut - et chacun racontait une histoire avec une mise en scène colorée et dynamique.. Vilal écoutait avec attention, il n'était pas sûr que "tout" soit vrai, malgré tout, il trouvait cela intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4000/4500
MP : 113/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Jeu 11 Jan 2018 - 10:48

Vilal affirma comprendre, un peu mieux du moins, l’aspect esthétique des choses, et confirma d’ailleurs que le manteau rouge qui intéressait Suri avait une note plaisante à l’œil. Il alla même jusqu’à dire qu’elle était jolie avec, un compliment auquel la demoiselle ne s’attendait certainement pas ! Elle haussa les sourcils avec un sourire étonné en le regardant, l’air de lui demander en silence d’où ça sortait si soudainement ! Heureusement, lire les expressions faciales des gens, surtout si joyeuses, n’était pas dans le domaine du chevalier, et il n’en saisit pas la surprise exagérée – ça aurait été dommage qu’il s’en vexe, quoi. Quoi que Vilal, vexé ? Eh.

Lorsqu’il mentionna aimer le rouge, Suri fut rayonnante.
« Ah bah vous voyez ! En y réfléchissant un peu, on arrive à quelque chose ! » Elle se souvenait qu’il avait dit une fois ne pas vraiment voir l’intérêt dans des préférences de ce genre, que ce soit de la nourriture, ou quoi que ce soit qui soit visuel. Il n’y voyait que le côté pratique mais là pour le coup, il avait vraiment admit ce qu’il aimait, et ça ne pouvait que faire grandement plaisir à la demie-chimère qui garda un radieux sourire alors qu’elle ajustait sur ses épaules le magnifique manteau qu’elle venait de s’acheter.

Equipée de sa nouvelle trouvaille, la demoiselle marcha côte à côte avec le commandant des Brutos jusqu’à ce qu’une claque bien froide ne lui heurte la joue droite ! Sur le coup, elle lâcha une sorte de petit cri de surprise avant de chasser la substance froide et humide qui lui glissait dans le cou. C’était juste de la neige, et une petite fille s’excusa de suite, embarrassée de l’avoir heurté.
« C’est rien, t’en fais pas. C’est juste un peu froid ! » Elle n’irait pas engueuler une gamine pour une boulette hein ? C’était juste de la neige. La petite sembla rassurée et Vilal s’excusa de ne pas s’être interposée. Suri eut de quoi une moue aussi bien confuse qu’amusée, à en juger par son froncement de sourcils et son sourire. « Allons, c’était pas une balle perdue, c’était une boule de neige. Détendez-vous, ça va. » Oui bon ça aurait put être quelque chose de plus dangereux mais ça ne l’était pas, alors voilà hein ?

Ils arrivèrent à la salle de théâtre où ils eurent la chance de s’installer à un endroit tout à fait parfait pour avoir une vue incroyable sur la scène ! Vilal lui parla un peu du fonctionnement de celle-ci d’ailleurs, juste avant que tout ne commence vraiment, réduisant la salle au silence. Suri fut très attentive, tentant de reconnaitre des figures familières parmi chaque personnage. Elle pouvait reconnaitre des noms mais bien souvent, les silhouettes associées n’étaient pas les mêmes.
Inutile de dire que lorsqu’il fut question de Bahamut, elle fut bien plus intriguée. Malheureusement, la chimère était démontrée comme une puissante créature intimant la peur. Si la reine Grenat avait un jour put l’invoquer, ça ne changeait que trop peu l’image de Bahamut aux yeux des gens du monde entier, spécialement ceux d’Alexandrie. Elle détourna le regard un moment, le temps qu’un éclat de chagrin ne brille dans son regard, avant d’être interpellé par la finale de la pièce : l’apparition absolument éblouissante du phénix, une chimère éclatante qui illumina la salle.

La pièce terminée, les applaudissements envahirent la salle. Suri s’y joignit de bon cœur avant de remarquer que de nombreux spectateurs se levaient, signalant la fin de cette histoire. Elle se leva donc de son siège, le regard encore un peu perdu vers la scène vidée de ses acteurs.

« C’était quelque chose. » Dit-elle avec un léger sourire. « J’ai beaucoup aimé le phénix à la fin ! » Maintenant, il faudrait sûrement penser à rentrer se reposer, il était un peu tard, mais peut-être pas assez pour retourner de suite à l’auberge ? Suri ne saurait pas le dire, n’ayant pas l’heure et ne voyant pas l’extérieur pour le moment. « Ça vous a plu ? » Eh oui, elle s’y risquait encore. Ce serait dommage de ne pas le pousser un peu hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 4250/4750
MP : 121/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Jeu 11 Jan 2018 - 14:19

Oui, Vilal avait fini par réaliser que le rouge lui était agréable à regarder. Il ne savait pas pourquoi, et encore moins l'intérêt que ça pouvait avoir, mais à force de comparaison et à force de voir Suri essayer bon nombre de manteaux aux couleurs différentes, il en était arrivé à cette conclusion: il aimait bien le rouge.

Ce fut assez laborieux et avait demandé à un certain effort d'association et autres, mais il était quand même satisfait de cette conclusion, et même s'il n'était pas un expert pour décrypter les expressions faciales, il semblait que Suri était contente de ça aussi.

Maintenant qu'elle était bien protégée, ils allèrent au théâtre et s'installèrent dans leur loge réservée pour voir au mieux la scène. Les chimères étaient pour la plupart représentées par des acteurs portant de magnifiques costumes, d'autres étaient cependant faites d'accessoires entièrement construits, tel Arkh. Ce fut cette chimère qui intéressa le plus Vilal, bien qu'il ne savait pas pourquoi. Odin aussi eut de quoi le fasciner, avec ce cheval à six pattes, il était imposant et fier, et le comédien qui le jouait devait être une sacrée armoire à glace!

Par contre, le Phénix ne l'avait pas plus impressionné que ça. Un oiseau de feu quoi, certes avec pleins de couleurs, mais on va dire que du point de vue de Vilal, il n'avait rien d'intéressant!

«J'ai apprécié l'histoire d'Odin et de Arkh pour ma part. Je ne m'attendais pas à ce qu'une chimère ait l'apparence d'un bateau géant... et d'ailleurs, ça m'a fait penser à un conte que ma mère m'avait fait lire quand j'étais enfant...» ils étaient désormais dans une grande salle qui ressemblait un peu à une salle de bal, quand on avait les places qu'ils avaient prises, on assistait à une fête après la pièce avec tous les comédiens! C'était marqué sur le billet, pour ça que Vilal s'y était dirigé machinalement

«C'était juste une petite nouvelle d'une dizaine de pages, mais je me souviens qu'il s'agissait d'un conte sur la chimère Odin qui était tombé amoureux d'une humaine... et il avait eu une fille... hmm..» un serveur passa et leur proposa une flûte de champagne, le chevalier s'en saisit avant de réfléchir encore un peu et poursuivre «Je crois qu'elle s'appelait Eris... je ne me souviens plus trop de ce conte à vrai dire, et je suis étonné de ne pas m'en être souvenu avant lorsque je vous ai rencontrée.»

Il s'inclina poliment pour trinquer avant de boire une gorgée de son champagne, puis il revint vers Suri
«Enfin peu importe... quelle histoire avez-vous préférée? Je suppose que celle de Bahamut n'a pas été... très agréable...» il avait bien vu son regard triste lorsqu'il était apparu tel un dragon de feu menaçant. Il faut dire que Bahamut était vraiment la chimère qui avait été la plus destructrice, bien qu'Odin aussi avait été montré comme un guerrier fier, puissant et orgueilleux avec une grande soif de conquête... mais Bahamut avait paru plus... méchant à vrai dire. Malgré le temps, les gens demeuraient rancuniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4000/4500
MP : 113/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Ven 12 Jan 2018 - 3:16

Sans trop de surprise, Vilal avait beaucoup apprécié les histoires d’Odin et de Arkh. Il était vrai qu’elles étaient impressionnantes, et la jeune femme n’avait aucun souvenir d’ailleurs de ce Arkh… elle ne pensait pas connaitre cette chimère, peut-être était-elle propre à Héra ? Elle était convaincue de ne jamais en avoir ne serait-ce qu’entendu parlé auparavant, et elle avait vécue de nombreuses années dans le monde des chimères en compagnie de Léviathan et Asura.

Ils arrivèrent dans une jolie salle où il y avait une sorte de fête avec les comédiens. A priori, c’était quelque chose que les gens avec de bons tickets avaient droit de voir ! Franchement, elle ne se serait pas imaginé une chose pareille, surtout venant de Vilal. Etait-ce juste pour lui faire découvrir au maximum le bon goût d’une pièce de théâtre, ou pour lui faire plaisir qu’il avait prit de telles places ? C’était à s’interroger.

En parlant toujours des chimères, il lui raconta une légende qui la fit sourire.
« C’est pas hors de question si ? Je suis bien là, moi. » Sourit-elle sans vraiment se dire de suite que les chimères ne fonctionnaient peut-être pas de la même manière sur Héra que sur la Planète Bleue. Sur son monde natal en effet, les chimères pouvaient prendre forme humaine. Elle s’en souvenait comme si c’était la veille : de longs cheveux blonds, de magnifiques yeux violets… Son père était un très bel homme, malheureusement, elle se doutait qu’à présent, elle ne pourrait que le revoir sous sa forme chimérique et pas humaine…

La demi-chimère cueillit une flûte de champagne qu’on lui apporta, même si elle n’en avait jamais bu jadis ! Elle ignorait ce que c’était et eut une moue hésitante en sentant l’odeur qui vint lui piquer le nez assez fortement. Sans remarquer vraiment, Vilal lui demanda ce qu’elle avait préférée, non pas sans mentionner qu’il avait constaté son déplaisir face à l’histoire de Bahamut.
« Oh vous savez, je sais bien que toutes les chimères n’ont pas été utilisées forcément pour le bien, je ne me voile pas la face… » Elle ne semblait pourtant pas moins triste en fixant les bulles qui pétillaient dans sa flûte. « …même s’il est vrai que ce n’était pas exactement agréable de le voir sous ce jour. » Elle lui adressa un sourire, plus ou moins forcé, du genre triste, mais qui voulait dire en gros que ça irait.

« J’ai beaucoup apprécié l’histoire de Léviathan. Sur mon monde, il est respecté comme le roi des chimères. » Il y aurait sûrement conflit avec ce que représentait Bahamut aussi se rattrapa-t-elle rapidement. « Bahamut est considéré comme le Père des chimères… mais Léviathan règne en roi sur le monde chimérique, avec Asura comme reine à ses côtés. » Sourit-elle en semblant tout d’un coup bien nostalgique.

En attendant que Vilal ne réagisse, elle se risqua à prendre une gorgée de champagne et fut un peu prise au dépourvu par le goût qui vint lui brûler un peu la gorge. Si ce n’était pas un alcool particulièrement fort, ça restait un peu piquant pour quelqu’un qui n’était pas très habituée ! Le vin chaud OK mais là pour le coup ce n’était pas pareil ! Elle dû faire moult efforts pour ne pas simplement tousser ou grimacer. Au goût, c’était assez bon cela dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 4250/4750
MP : 121/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Ven 12 Jan 2018 - 6:15

Cette petite anecdote sur Odin était assez amusante en soit, bien que Vilal la trouvait surtout intrigante. Suri nota qu'elle existait bien, mais ce n'était pas ce détail qui avait intéressé le chevalier
«À vrai dire, c'est surtout le fait que sur notre monde aussi, l'on a noté la possibilité que les chimères se lient aux humains pour fonder une famille. Certes, il ne s'agissait que d'un conte, mais ne dit-on pas souvent que les contes sont tirés de faits réels? Il serait intéressant de savoir si les chimères de notre monde pouvaient vraiment s'unir aux humains.» une autre question à poser à Maître Totto pour sûr.

Ils étaient désormais dans une grande salle, et contrairement à ce que pensait Suri, Vilal n'avait pas du tout fait exprès de prendre ces billets avec tous ces avantages! Il avait seulement choisi de manière à avoir de bonnes places pour être bien installés face à la scène, il ignorait sur le moment tout ce que cela impliquait derrière.

Une flûte de champagne à la main, ils continuaient de discuter un peu de tout, notamment du spectacle et de la manière dont les chimères étaient représentées. Même sans être doué pour interpréter les visages, le chevalier supposait que la manière dont Bahamut avait été mis en avant n'était pas des plus agréables pour Suri. La jeune femme faisait bonne figure, il la trouvait assez courageuse du coup vu comment elle réagissait.

Comme pour changer rapidement de sujet, elle parla ensuite de Léviathan, et il fut curieux d'apprendre qu'il y avait une sorte de hiérarchie chez les chimères?

«Il y a un roi et une reine parmi les chimères? Intéressant... y'a t'il d'autres formes de hiérarchies? Des princes, des chevaliers?» il but une gorgée de champagne, il ne comptait pas en boire plus d'une flûte aussi il faisait attention à boire très lentement - les serveurs avaient tendance à vous remplir le verre dès qu'il était vide - il attrapa aussi un petit four, les montrant à Suri en passant

«Vous devriez manger quelque chose, sinon l'alcool va vous faire tourner la tête.»

Ils continuaient de parler un peu des chimères, il était évident qu'Odin avait bien marqué Vilal, il ne savait pas trop pourquoi, surement sa prestance, le fait que d'une certaine manière, il lui ressemblait un peu, un grand guerrier qui pourfendait ses adversaires de son épée, fier et puissant, cela pouvait paraître arrogant de se comparer ainsi à une telle chimère, mais du point de vue du chevalier, c'était plutôt une voie à suivre, une sorte de modèle.

C'est alors que les comédiens entrèrent et tout le monde les applaudit. Vilal se tourna et agit donc de même alors qu'ils affichaient un large sourire, et paraissaient épuisés! Il faut dire que certains avaient des costumes difficiles à porter, notamment le phénix, ils portaient d'ailleurs tous une petite broche représentant la chimère qu'ils avaient jouée pendant la pièce, mais celui qui avait joué Odin était bien reconnaissable rien que par sa carrure! Il était immense!


«Souhaitez-vous aller saluer les comédiens? Sinon, nous pouvons y aller...» après tout, ils n'étaient pas des groupies qui allaient sauter sur les acteurs comme ça! Vilal ne voyait pas trop l'intérêt en fait, puisqu'il ne s'intéressait pas au jeu d'acteur, ce genre de chose, le théâtre, c'était surtout l'histoire racontée et il ne réalisait pas qu'il fallait que l'acteur soit doué dans son interprétation derrière... [/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4000/4500
MP : 113/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Sam 13 Jan 2018 - 7:17

Entendre parler d’une hiérarchie de ce genre chez les chimères parut étonner Vilal, et Suri était à peu près convaincue que c’était le détail qui l’intriguerait en effet ! Il supposa qu’il y aurait peut-être des princes et princesses mais la demoiselle ne pouvait pas vraiment dire. Elle n’avait jamais entendu parler de ce genre de choses. Surtout parce qu’à sa connaissance, ces deux chimères n’avaient pas d’enfants. Ils avaient adoptés une jeune femme pendant un temps, que Suri avait connue de loin. Mais de là à dire que c’était une princesse ?
« Non pas vraiment. Ils sont considérés comme le roi et la reine parce qu’ils veillent sur le royaume, surtout. Et il n’y a pas que des chimères là-bas ! Il y a des monstres amicaux aussi. J’ai connu un sympathique bombo qui s’appelle Biggy. C’est d’ailleurs lui qui m’a indiqué le portail qui m’a mené sur Héméra. » Un drôle de petit bombo qui disait toujours que si on lui tapait dessus, il explosait ! Elle sourit d’ailleurs en se souvenant qu’il lui avait dit ça lorsqu’elle avait plus ou moins dit qu’elle n’était qu’un monstre sous ce visage d’ange, au moins, il avait sut lui remonter le moral avant qu’elle ne quitte son monde.

Elle mangea ensuite un petit four sous la recommandation de Vilal, et ils continuèrent de bavarder comme ça jusqu’à ce que les comédiens n’entrent dans la grande salle, suscitant l’admiration de tous. Suri applaudissait également, mine de rien, elle avait beaucoup apprécié la pièce, là où Vilal se contentait de terminer sa flûte de champagne. Beaucoup allèrent les saluer, heureux de pouvoir serrer la main de leurs acteurs préférés. Suri n’osa point, elle ne connaissait même pas leur nom ni leur notoriété à vrai dire… Elle n’avait vu qu’eux que cette pièce de théâtre et à la lumière de son manque de réaction, Vilal demanda si elle voulait quitter les lieux.

« Je pense inutile de rester là. Je suis déjà très contente d’avoir vu la pièce ! » Sourit-elle, reconnaissante qu’il lui eut payé ce ticket quand même, et même qu’il ait eut l’initiative de lui proposer de voir cette belle histoire. Elle en apprenait un peu plus chaque jour sur ce monde, et après tout, c’était un tout nouveau monde ! Il fallait qu’elle s’instruise et cette pièce avait été une très belle manière de le faire – même si tout n’était pas forcément vrai !

Elle alla donc déposer sa flûte vide sur une table où de nombreuses autres se trouvaient, utilisées et prêtes à envoyer au nettoyage. Avant de partir toutefois, un petit four, parce que c’était rudement bon ! Oui elle avait encore faim en dépit du gros repas qu’elle avait mangé – à croire qu’elle avait toujours faim. Être demi-chimère demandait beaucoup d’énergie fallait-il croire !
« Salutations, gente dame ! » Elle sursauta sur le coup, what ?! Elle tourna la tête pour voir un homme extrêmement élégant, coiffé avec des cheveux blonds tirés en arrière, le regard pétillant d’un bleu malice, avec une épingle à sa chemise rose pâle qui indiquait que c’était un comédien de la pièce, qui avait joué, qui plus était, Léviathan. Il avait profité du trois secondes où elle aurait deux mètres entre elle et Vilal pour venir lui parler ou quoi ?
« Hum, bonjour. » Quelle heure était-il ? L’heure de dire bonjour ou bonsoir ? Peu importe. Pour le coup, elle était un peu intimidée par ce qui était pour ainsi dire littéralement l’antithèse du chevalier qui l’accompagnait.
« La pièce vous a plu ? Nous y avons mis tout notre cœur, aussi j’espère que les spectateurs ont été ravis. »
« Oh, oui c’était vraiment superbe. Je n’en ai pas raté une seule miette. » Assura-t-elle avec le sourire.
« Que diriez-vous qu’on en discute davantage ? Je connais un fa-bu-leux restaurant qui— »
« A-ah ! Non, je euh… suis accompagnée. » Et c’est à ce moment-là qu’il remarqua Vilal. Ah oups ?
« Ah ! Milles excuses. » Il sembla drôlement embarrassé tout d’un coup et fit une courbette. « Je vais donc vous laisser, mea culpa, chère demoiselle ! Profitez bien de votre soirée, et puisse Léviathan vous apporter sa bénédiction. » C’était quoi ça ? Une phrase clichée qu’il devait dire aux convives ? Elle n’eut pas le temps de l’interroger qu’il prit la poudre d’escampette.

Suri fit une moue quelconque avant de se tourner vers Vilal.
« Je crois que vous l’avez intimidé. » Elle gloussa un coup après, clairement amusée de la situation. « Bon, on y va ? Cette journée a été vraiment longue et je dirais pas non à aller m’emmitoufler sous une couette jusqu’à demain matin. » Après tout, avec l’histoire du livre en plus, la journée avait été vraiment, vraiment longue pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 4250/4750
MP : 121/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 14 Jan 2018 - 14:17

La hiérarchie concernant les chimères aurait pu être intéressante, mais au final, cela ressemblait davantage à la monarchie de Bloumecia. Il y avait le Roi Puck qui veillait sur ses sujets, mais après, il n'y avait pas vraiment d'autres grades. Même dans l'armée des rats, il n'y avait pas de grades à proprement parler. Certes, il y avait les chevaliers dragons, mais c'était surtout par leur manière de combattre qu'ils étaient appelés ainsi, pas forcément parce qu'ils étaient plus puissants ou autre. C'était un métier en somme.

Enfin, Vilal avait juste acquiescé à l'explication de la jeune femme, puis ils grignotèrent un peu - ils n'avaient pas forcément faim après le repas qu'ils avaient englouti à midi, mais c'était surtout pour éviter que l'alcool ne monte à la tête - puis les comédiens étaient arrivés. Le chevalier applaudit poliment puis proposa à Suri de partir puisque bon, ils étaient là parce qu'il avait pris des tickets spéciaux, sans faire attention à la suite, pas comme s'ils avaient vraiment voulu être là. Alors que Suri se dirigeait vers la table pour déposer sa flûte à champagne, elle se fit accoster par l'acteur qui avait joué Léviathan. Une véritable prouesse quand on voyait le costume qu'il avait du porter. Mais le chevalier s'avança juste un peu pour s'assurer qu'il n'était pas un danger pour la jeune femme, mais visiblement, ce simple pas suffit à impressionner le comédien qui fila dans une succession de belles phrases dont Vilal ne comprit pas la moitié.


«Pardonnez moi, je ne voulais pas vous déranger. Si vous le souhaitez, nous pouvons rester un peu pour que vous puissiez discuter?» mais non, elle était fatiguée. Faut dire que oui, la journée avait été longue, et un peu de repos ne leur ferait pas de mal.

«Très bien, allons-y. D'autant qu'en cette saison, il fait nuit tôt. Autant aller nous reposer. Demain, nous ne devrions pas trop forcer après ce que nous avons vécu à la bibliothèque.» ce n'était pas le genre de Vilal de passer une journée à ne rien faire, sauf si c'était nécessaire, et là, ce le serait un peu.

Ils retournèrent à l'auberge et vu qu'ils allaient se coucher assez tôt, le chevalier se souvint d'un détail

«Voulez-vous toujours venir courir avec moi demain?» comme elle le lui avait demandé... «que je sache si je viens vous réveiller plus tôt pour que vous ayez le temps de vous préparer. Ce sera peut-être un peu difficile avec la neige, mais c'est bon pour les muscles fessiers.» oui bon la délicatesse hein?

Sur ce, ils prirent au moins un petit bol de soupe avant d'aller se coucher. Il y avait quelques clients de l'auberge qui jouaient aux cartes ou aux dés, mais Vilal préférait aller se coucher. Seul dans sa chambre, il prit notamment le livre, le chimeromicon, histoire de voir un peu ce qu'il y avait dedans, mais il lui semblait étrangement... vide? Il n'y avait que les chimères qu'il connaissait dedans, Ifrit, Shiva, Alexandre, Bahamut... il y avait énormément de pages vides pourtant? C'était comme si le livre lui cachait des choses. Il passa machinalement la main sur l'une des pages vides, et il était presque sur de pouvoir y sentir de l'encre. Il s'apprêtait à aller voir Suri pour lui demander de regarder par elle-même, vu qu'elle devait connaître beaucoup plus de chimères que lui, mais il préféra ne pas la déranger, elle devait déjà être au lit.

Refermant le livre pour le ranger dans la table de chevet, il ferma les yeux et s'endormit assez vite. Demain, il irait courir un peu, mais ce serait surement le seul effort de la journée!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4000/4500
MP : 113/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Lun 15 Jan 2018 - 4:43

Spoiler:
 

Il était évident que cet acteur souhaitait faire «plus ample connaissance» avec Suri pour bien d’autres raisons que de papoter de la pièce, détail que Vilal ne sembla guère constater. Aucune importante de toute façon puisque Suri détourna la situation en disant être épuisée et vouloir rentrer, suggestion que le chevalier approuva. Avec ce qu’ils avaient traversés dans la bibliothèque, en dépit de fait que pas même une seconde ne s’était écoulée d’un point de vu extérieur, il semblait plus que convenable de prendre une pause.

Ils rentrèrent à l’auberge où Vilal lui demanda si elle souhaitait aller courir avec lui le lendemain matin. Il était vrai qu’elle le lui avait proposé ! Elle jeta un coup d’œil dehors, avec la neige tout d’un coup, ça démotivait un peu, mais elle n’avait pas envie de se dégonfler. Du coup, elle acquiesça.
« Pourquoi pas ! » Sourit-elle avec enthousiasme, mais la première leçon qu’elle allait rapidement apprendre, c’était qu’on ne pouvait pas faire un petit jogging matinal aussi simplement que bonjour, surtout quand on était pas habitués comme elle ! Mais chaque chose en son temps, pour le moment, dodo.

Une fois dans sa chambre, elle enleva bottes et manteau et se laissa tomber sur le lit avec un certain réconfort. Mine de rien, la journée lui avait semblé vraiment longue !! Il lui fallut un certain courage pour faire l’effort de se changer et de se coucher plus convenablement sous la couette, surtout qu’il risquait de faire un peu froid pendant la nuit avec la présence de la neige. C’est en se repassant quelques scènes agréables de la pièce de théâtre dans son esprit que la demi-chimère s’endormit.

Le lendemain, ô surprise, elle eut un mal de chien à sortir du lit quand Vilal la réveilla pour aller courir. Pourtant, elle fit l’effort, mais le ventre vide comme ça avant le petit déjeuner ? Aïe. Comment il faisait ?! Elle courait oui et suivait à très peu près son rythme – elle se demandait d’ailleurs s’il ne ralentissait pas volontairement pour ne pas trop la distancer ? – mais la seule chose à laquelle elle pensait, c’était de pouvoir manger après ça. Pourtant, paradoxalement, en rentrant, complètement exténuée, elle eut du mal à avaler quoi que ce soit.
Du coup, en tout cas de son côté, ce fut une journée très pépère…

Voilà qui demanda une nouvelle journée de repos ! Suri ne consentit qu’à faire le minimum d’efforts cette fois, aussi ce fut une journée composée de petites balades relaxes dans la neige et de visite chez divers boutiques – Suri dû d’ailleurs essayer d’expliquer à Vilal ce qu’était le lèche-vitrine, un concept un peu… inutile ? Oui certes elle partageait son opinion sur le sujet mais ça ne changeait pas le fait qu’elle aimait bien ! Et au moins ça occuperait les journées. Elle eut le courage de retourner à la bibliothèque un autre jour, afin de s’exercer un peu mieux sur sa lecture, mais elle refusa de toucher à un quelconque livre qui avait une aura bizarre ou quoi. Juste des textes d’histoire, ça irait !

Le départ pour Tréno était certainement imminent. Mais pour l’instant, Suri se plaisait bien dans cette ville. C’était un peu comme un coin de vacances tranquille, avant de devoir retourner au devant du danger, en quête d’un indice qui pourrait lui indiquer où se trouverait son père maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 4250/4750
MP : 121/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Lun 15 Jan 2018 - 10:32

Après une bonne nuit de sommeil, cela faisait du bien d'aller courir. L'air frais - un peu trop peut-être - permettait de mieux supporter l'effort, et Vilal faisait attention à ne pas aller trop vite pour ne pas distancer Suri. En soit, il n'avait pas tant besoin que ça de ralentir, car lui-même avait besoin de faire attention à cause de la neige! Il ne fallait pas risquer une nouvelle blessure à cause d'une plaque de verglas planquée!

En revenant, ils allèrent chacun à la douche pour ensuite prendre leur petit déjeuner, l'effort semblait avoir coupé l'appétit de Suri alors que son estomac avait gargouillé tout le long! Vilal lui suggéra d'avaler au moins un fruit avant de partir la prochaine fois. Il ne fallait pas qu'elle fasse une crise d'hypoglycémie en cours d'effort.

Le reste de la journée était basée sur le signe du repos, bien qu'il dut se coltiner une séance de lèche-vitrine qui consistait apparemment à faire semblant de vouloir acheter quelque chose mais sans rien acheter. Non seulement c'était vraiment inutile mais là, malgré tous ses efforts, Vilal n'en voyait vraiment pas l'intérêt... autant perdre du temps à choisir une couleur pour un vêtement que l'on veut, soit. Il avait fini par comprendre que ça pouvait avoir un intérêt ne serait-ce que pour avoir quelque chose qui nous correspond mieux, mais alors entrer dans des magasins pour voir des choses dont on n'avait pas besoin? Alors là... ce fut presque une torture pour lui et il espérait que Suri ne l'entraînerait pas trop souvent là dedans! Il put heureusement y échapper brièvement quand ils allèrent à la bibliothèque, et cette fois, Vilal demandait systématiquement à un membre du personnel de prendre les livres pour lui avant, histoire de s'assurer qu'ils n'aient pas affaire à un nouvel ouvrage ensorcelé, puis il aida la jeune femme à mieux comprendre leur écriture.

Cela faisait ainsi plusieurs jours qu'ils reprenaient des forces à Lindblum - quoi que le chevalier se demandait vraiment comment Suri faisait pour ne pas prendre de poids quand on voyait tout ce qu'elle engloutissait à chaque repas! Ça devait vraiment être un truc de demi-chimère car c'était pas le temps passé à courir qui lui faisait éliminer tout ça!

La neige s'était calmée, mais pas suffisamment pour éviter la Grotte des Glaces, aussi le chevalier fit quelques achats avant d'emmener Suri à Pinnacles Rock pour reprendre la Route de la Gorgone. Cette fois, il s'assura que le trajet les amènerait directement à Tréno. C'était déjà le milieu de la matinée, ils avaient couru ce matin et prit un bon petit déjeuner.

«Nous arriverons directement dans la maison de Maître Totto. Nous pourrons lui montrer le livre sur les chimères directement, s'il est bien chez lui.» ce qui n'était pas dit, il pouvait très bien être à Lindblum ou à Alexandrie à vrai dire, même sans être encore le précepteur de la Reine ou de la Princesse, il continuait d'aller les voir et assurer leur éducation de temps en temps.

Ils grimpèrent à bord de la carriole, et cette fois, aucun monstre ne vint les perturber! Un voyage tranquille qui fut seulement secoué par Vilal lorsqu'il devait se pencher pour tirer les leviers afin de changer de direction. Ils descendirent à Tréno, et le chevalier se tourna vers Suri pour lui tendre la main afin de l'aider à sauter

«Tout va bien?» pas trop le mal des transports?



======================

Suri et Vilal retournent à Tréno

Note: J'avais totalement zappé qu'on y était déjà allé, donc on va juste passer voir Maître Totto et ensuite on file vers la grotte des glaces pour chercher éventuellement Shiva, mais je sais plus du tout où on a prévu d'aller après? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Mer 17 Jan 2018 - 21:40


Suri gagne 500 gils. Suri monte au niveau 15

Vilal gagne 500 gils. Vilal monte au niveau 16

Suri et Vilal se rendent à Tréno

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Nohansen
Princesse Oubliée

Princesse Oubliée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 10
HP : 1850/1850
MP : 55/55
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 6 Mai 2018 - 5:49

asterisk Zelda et Pavel viennent de Luca sur Spira.

Event AvrilComme le disait Pavel, c'était vraiment étrange, car elle était restée avec lui pendant tout ce temps, depuis le début ! Elle n'aurait jamais put se volatiliser subitement pour se retrouver dans une sorte de château enneigé pour y rencontrer Zaveid et des personnages tout aussi colorés, avant de revenir sans laisser l'ombre d'une absence ? Ça n'avait pas beaucoup de sens, et Zelda n'appréciait pas trop ce sentiment de confusion qui l'envahissait. Pourtant, le fait que Zaveid la reconnaisse était une preuve que ça s'était vraiment passé, quelque part, d'une manière ou d'une autre...

Quoi qu'il en soit, les adieux se firent, et navrée, Zelda s'éloigna vers le bateau pour rejoindre Pavel et grimper dedans. Ils partaient à présent pour Héra, une zone qui, peut-être, abritait la clef de ses souvenirs oubliés. Lorsqu'elle avait parlé de ses rêves à Pavel, le jeune homme avait mentionné qu'il y avait beaucoup de châteaux sur ses terres natales, donc peut-être... peut-être y trouverait-elle l'ombre d'une réponse ?

Le voyage commença donc et Zelda alla se réfugier dans une cabine pendant une bonne partie de l'aventure. Elle n'était pas tellement habituée à être sur les vagues de la mer et ça lui fila un peu la nausée pour être honnête.
« Ça va, tant que je reste ici, ça devrait aller... » disait-elle avec plus ou moins de variété sitôt que Pavel venait lui demander si elle avait besoin de quoi que ce soit, ou si elle allait bien. Elle restait assise par terre et tâchait d'ignorer le malaise qui lui serrait les tripes sitôt qu'il y avait des remous un peu plus massifs que d'autres. C'était pénible et difficile à supporter, surtout pendant plusieurs heures...

Le voyage permit même une petite sieste, et lorsqu'elle se réveilla, Zelda eut une agréable surprise.
« Pavel ! Pavel, regarde, nous sommes redevenus nous-mêmes ! » Fallait-il simplement dormir pour qu'une telle magie se dissipe ? Peut-être... certains maux étaient effacés en se contentant de dormir une bonne nuit de sommeil. Profondément soulagée, la princesse poussa un soupir de réconfort. Tout ça parvint presque à lui effacer ce sentiment de nausée que le bateau lui donnait... quoi que cela revint assez vite...

Le navire ne tarda pas à accoster après ça, mais même les pieds sur terre, sur le port, Zelda n'était pas certaine de se sentir bien mieux. Elle sentait encore les vagues alors même qu'elle n'était plus dans le bateau. C'était embêtant.
« J'admets espérer que nous n'utiliserons pas trop souvent ce type d'embarcation... » Peut-être que dans une autre vie, elle était accoutumée aux bateaux. Mais là, c'était juste non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pavel Bane
Explorateur Intrépide

Explorateur Intrépide

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 10
HP : 1850/1850
MP : 55/55
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 6 Mai 2018 - 15:45

Le voyage ne fut pas des plus agréables pour Zelda là où Pavel en avait l'habitude. Il tenta pourtant de la mettre à l'aise en allant dans une cabine pour ne pas qu'elle subisse les tourments de la mer mais ça ne suffisait pas... Après un moment, elle en vint même espérer trouver le sommeil et, bien qu'elle soit toujours un homme, Pavel l'observa un bon moment en espérant peut être la voir reprendre forme initiale... Il réfléchissait à où il devrait aller une fois sur Héra et tentait de s'imaginer où il y aurait des châteaux oubliés... Evidemment, il pensa au château qui avait été renommé en hommage au vieux Ypsen... Mais même si le nom avait été oublié au fil des âges, il douterait sérieusement que ça dirait quelque chose à Zelda...

L'observant, lui même installé sur une chaise, il finit par s'assoupir et se faire réveiller par la voix bien féminine de sa partenaire de route. Il ouvrit les yeux aussitôt pour constater ce qu'elle lui disait. La première chose qu'il fit alors fut de regarder s'il avait encore de la poitrine afin de constater que ses vêtements avaient de nouveau changer pour récupérer une forme plus plate et un sourire orna son visage.

- Bien !

Qu'il fit en étant on ne pourrait plus heureux.

- Ca nous sort déjà une bonne épine du pied mais ça ne nous empêchera pas d'aller rencontrer maître Totto pour lui en expliquer les effets et voir ce que ça pourrait être.

Il restait sérieux mais il prouvait bien être content. Il demanda alors à Zelda comment elle allait mais même si, temporairement, elle allait très bien, le mal de mer revint de plus belle jusqu'à ce qu'ils ne puissent poser pied à terre.
Là, Zelda fut un peu mieux mais elle ressentait encore le malaise qu'elle avait pu sentir dans le bateau, elle espérait qu'ils n'utiliseraient pas trop ce type de transport à l'avenir et Pavel lui expliqua ce qu'ils pourraient faire.

- Il nous sera possible d'utiliser un vaisseau selon notre localisation du moment ou, dans le pire des cas, je crois qu'il existe quelques chocobos volants maintenant...

Pour ne pas utiliser un chocobo des mers non plus puisque ça reviendrait plus ou moins au même.

Là, en tout cas, à la porte du dragon aquatique, ils furent escortés jusqu'à une navette qui les mena vers un ascenseur pendant que Pavel lui expliquait ce qu'ils allaient faire.

- On va arriver dans l'enceinte du château mais on va se faire envoyer assez vite dans une autre navette pour rejoindre le quartier commerçant. De là, on pourra aller à l'auberge pour finir la journée et repartir demain par la porte du dragon terrestre qui est juste en face, là bas.

Il lui démontra la navette en face pour pouvoir lui indiquer où il faudrait retourner. Mais, effectivement, ils prirent l'ascenseur pour ensuite se faire envoyer au tax'air et au quartier commerçant... Il n'était pas encore trop tard si bien que même si ce n'était que ce quartier là, Pavel lui indiqua les rues bien qu'on voyait l'auberge en face.

- Je te fais visiter ?

On pourrait facilement noter qu'il se sentait tout de même bien mieux en homme et espérait bien le rester cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Nohansen
Princesse Oubliée

Princesse Oubliée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 10
HP : 1850/1850
MP : 55/55
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 13 Mai 2018 - 8:20

Tous les deux très soulagés de ne plus être dans un corps qui n'était pas vraiment le leur - mais quand même un peu d'une certaine façon - ils pouvaient maintenant se rendre à Lindblum en étant dans un bien plus grand confort. Cependant, comme le mentionna Pavel, cela ne les empêchait pas d'aller voir Maitre Totto pour lui parler de cet événement et peut-être voir ce que c'était... si tant était qu'il pourrait l'expliquer.

Pour le moment, Zelda espérait surtout pouvoir se reposer. Le voyage avait été très épuisant, surtout avec cette sensation de malaise en permanence, et en dépit de la petite sieste, elle avait envie de se poser dans une petite chambre tranquille et de relaxer le temps que tout ceci ne passe.
Au moins, Pavel la rassura en disant qu'ils pourraient peut-être prendre un vaisseau ou, au pire, prendre des chocobos qui pouvaient voler. Zelda ne fut pas sans frissonner un peu. Elle se souvenait de sa première tentative sur un chocobo... bon, maintenant elle avait une tenue un peu plus adaptée qu'une robe mais ça ne voulait pas dire qu'elle serait une bonne cavalière après un seul essai !

Pavel parla de beaucoup de choses, navette, dragon terrestre, quartier commerçant... Honnêtement, Zelda était un peu paumée et ne comprit qu'à moitié ce qu'il disait. Elle ne répondit que lorsqu'il proposa de la faire visiter.
« Euh, oui, s'il te plait... » Ils entrèrent dans l'enceinte de la ville-château, et comme le disait Pavel, ils devraient passer par une étrange petite navette pour se rendre dans la vraie ville en fait. « C'est... particulier comme architecture. » Il fallait dire qu'une grande ville comme ça, implémentée en plein centre d'un château, c'était plutôt unique !

« Oh ! » Lorsqu'ils arrivèrent au quartier, Zelda remarqua rapidement l'animation. Il y avait des tas de gens, des personnes qui discutaient, qui lisaient, qui échangeaient des ragots. C'était vraiment agréable comme ambiance... un peu comme Luca, mais cette fois, Zelda avait un sentiment de familiarité très chaleureux. « J'aime beaucoup cet endroit. Qu'y a-t-il à voir ? Je te suis ! » On sentait l'enthousiasme, au moins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pavel Bane
Explorateur Intrépide

Explorateur Intrépide

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 10
HP : 1850/1850
MP : 55/55
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Jeu 17 Mai 2018 - 5:16

Parler de la ville dans son ensemble ne permettrait pas à quiconque de se retrouver et le mieux serait encore de visiter pour pouvoir lui démontrer ce qu'il y aurait à voir. Il se disait qu'il pourrait aller au quartier théâtral que le soir venu vu que c'était généralement là où il y avait des représentations. Pavel songeait donc commencer par le quartier commerçant déjà et voir ensuite si elle ne voudrait pas se reposer et passer la nuit à l'auberge donc.

Ils sortirent du château déjà et prirent le tax'air, la princesse commentant tout ce qu'elle trouvait de notable, l'architecture notamment. Ce ne fut que lorsqu'ils arrivèrent en dehors de la gare du quartier commerçant qu'elle put finalement noter tout l'intérêt qu'elle portait pour cette ville et accepter avec un certain entrain de la visiter.

- On va commencer par là alors.

De l'autre côté, c'était la sortie vers la forêt de Pinnacle Rocks de toutes façons donc ce n'était pas dit qu'ils y aillent maintenant ou même le lendemain.

- C'est l'endroit le plus vivant en journée ici vu qu'il y a des marchés en tout genre, les boutiques et tout ça plus loin par là bas.

Maintenant, il faudrait y aller pour voir mais il ne lui parla pas des autres petits bâtiments, comme l'église ou les quelques maisons que les commerçants utilisaient pour eux plutôt que d'aller dans le quartier résidentiel.

Il ne fallut que quelques pas pour arriver dans le marché en tout cas. Dès le départ, il y avait toujours cette grosse madame qui vendait ses cornichons très épicés et, alors qu'elle incitait Zelda à y goûter, Pavel la mit discrètement en garde.

- Je te suggère de refuser son offre. Ses cornichons sont en fait du pimentankou. C'est très bon certes mais assez épicé pour te donner l'impression de cracher du feu.

Après, il ne lui ordonnait rien et elle pourrait essayer si elle avait le goût du risque et le palais assez résistant pour supporter une telle chose. Mais, non, il ne comptait pas critiquer la cuisine de cette dame qu'il appréciait mine de rien pas mal - même s'il ne mangeait que rarement à son comptoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de la ville-château
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Lindblum-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives