Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Au cœur de la forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Au cœur de la forêt   Mar 23 Juil - 1:06

==========

Gradivus arrive de Bevelle

==========


GradivusCela faisait fort longtemps que Gradivus n'avait pas été à Macalania. Enfant, il n'était pas rare que ses parents et elle aillent dans la forêt (sous bonne escorte en cas de monstres !) ou prier au temple ; encore plus depuis l'avènement de Jyscal Guado, qui avait montré la voie de Veyon à son peuple. Les Guados ne s'étaient malheureusement pas remis de la perte de leurs deux chefs, Jyscal et Seymour ; le temple était donc bien moins fréquenté qu'avant. Mais surtout, il n'avait pas sombré dans le lac, comme beaucoup s'y attendaient avec la disparition du Priant de Shiva ; le lac restait gelé, le temple restait encastré sous la glace... Et peut-être qu'il ne serait pas la seule chose sous la glace. Il y avait eu un Priant pendant de nombreuses années ici et le coin (qui est, rappelons le, un lac toujours gelé y compris durant les canicules), restait potentiellement intéressant pour Shiva. Qui dit que l'orbe de glace ne serait pas ici ?
C'était juste à côté ET la première destination sur l'agenda de route de Gradivus avant d'aller ailleurs. Mais avant d'y accéder, il faudrait traverser la forêt, pensa Gradivus en s'enfonçant dans le bois. Et encore avant, il faudrait mettre cette gemme dans son épée au cas où : un petit rangement prévu à cet effet goba la gemme, qui disparut quand Gradivus tenta la technique. Difficile de dire ce qui se passa ensuite, mais elle l'avait l'impression d'avoir le cerveau dans du soda pendant quelques instants... Puis frappa un arbre à proximité. Un coup, puis un autre, suivis de très près. Et une seule empreinte de lame sur le tronc, en forme de croix. Joli. Très joli, se dit-elle. Nul doute que sur de la viande, ça serait exquis, se dit-elle en repartant.

Une aura de paix émanait de ces bois, aussi stupide cela pouvait-il sonner. Difficile de dire si c'était les couleurs chatoyantes des bois, les chemins de lumière, les créatures musiciennes qu'on croisait parfois au détour d'un chemin ou juste l'ambiance, mais ces bois étaient on ne peut plus apaisants pour quoi que ce soit. Gradivus se surprit à penser d'arrêter pour admirer la forêt ou aller se tremper les pieds dans la source ou, disait-on, Yuna avait trouvé dans les bras de son gardien, Tidus, la force de continuer son pèlerinage malgré son excommunication après l'assassinat de Kinoc et Seymour. Un vrai lieu de vacances... Si on faisait abstraction des monstres plutôt méchants du coin. Comme celui qui sauta d'un taillis pour couper la route de Gradivus ! Plus prompte que la bestiole, cela dit, notre dame bleue eut le temps de mettre la main sur sa lame (pas de dégainer, lame trop lourde) et de jauger son ennemi.
Un corps semblable à un gros lézard, des pattes finies par des excroissances métalliques en forme de lame, une crête rouge... Un Koospos. Pas le pire client du coin, mais il pouvait s'avérer vicieux pour le voyageur imprudent ou peu entraîné.
Gradivus était forte et avait cette nouvelle technique, mais dur de dire si cela suffirait. Tirant d'un coup sec pour décrocher sa lame de son dos, la moine ne put que regretter son mauvais timing quand le Koospos bondit vers elle avec la ferme intention de lui percer le crâne avec l'une de ses lames : le monstre regretta aussi de ne pas savoir bien viser quand il ne fit qu'effleurer la tête de sa proie avec sa patte avant de se prendre son poing dans les dents. Peu efficace, mais suffisamment surprenant pour le faire reculer.
Le Koospos avait quelques crocs qui flottaient, Gradivus avait une belle estafilade sur la joue. Match nul pour le moment.



Koospos
Infos:
Koospos
HP : 2700 / MP : 5
Craint : /
Immunisé : Poison, Sommeil
Résiste : x


Spoiler:
 

Edit Crystal: Fiche modifiée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mar 23 Juil - 2:03

Valjahild s'était retrouvée sur Hemera et avait du récupérer un tas d'explications sur ce qu'il s'était passé. Mais la chose dont elle était presque sûre c'est qu'elle avait été tuée. Elle n'en était pas sûre mais ça lui semblait très fortement être la destruction du Criste-Solaire – à cause de cette pétasse de princesse de Dalmasca – mêlée à son lien avec l'Astralithe.
Ou peut-être tout simplement les Occurias l'avaient ils bannie d'Ivalice. Ou peut-être lui avaient ils laissé une seconde chance ? Elle comprenait en tout cas qu'elle n'était pas à Gilvégane...

Mais sur Hemera, elle ne voyait pas de traces des Occurias. Rien à voir avec ce qu'elle connaissait d'Ivalice d'ailleurs. En revanche elle avait entendu parler de Yevon. Pas vraiment en bien. D'après ce que les Guados lui avaient dit en tout cas.
Et pourtant ces terres étaient dirigées par un adepte de Yevon. Un certain Asran Ça ne devait pas être anodin. Soit ce type là était sacrément puissant et ça serait un super bon plan de se ranger de son coté, soit les gens qu'elle avait rencontré lui avaient raconté de sacrés salades. Avoir un tel type au pouvoir et cracher dessus ? Ok elle avait connu une configuration assez proche sur Ivalice. Les gens crachaient sur l'Empire et  la famille Solidor, et pourtant...
Et si ce nommé Yevon était en fait un Occuria ?!!!

Valja avait décidé de se faire sa propre idée en allant voir ailleurs... Et en allant chercher des informations sur Yevon. Et pas forcément en parlant aux gens. Il y aurait bien des stèles, des monuments, des gravures...  Le seul détail qu'elle connaissait, c'était comment il était représenté... Cela suffirait peut être...

La Viera sortit alors de la Guadosalam. Cette ville avait beau semblait magique, mais elle était sous terre. Et Valja avait beau s'apparenter à une lapine, elle n'avait pas envie de rester terrée dans ce trou. Elle avait en plus entendu dire que si elle voulait plus d'informations sur Yevon, c'était à Bevelle qu'elle devait se rendre.

Elle avait donc vadrouillé un peu, en faisant quelques rencontres quelque peu monstrueuses au passage. Et elle arriva dans une forêt. Décidément, c'était là un genre de lieu où finissait toujours par se retrouver dans son errance. Une forêt magique. Et là c'était le cas de dire qu'elle était magique. Valja aurait même grand plaisir à se vanter à Jote et ses sœurs d'avoir vu un endroit vachement plus somptueux que leur forêt miteuse.

Cependant elle oublia la magie de l'endroit quand elle vit un monstre à quelques dizaines de mètres. Ce monstre paraissait occupé... mais quand même. Elle n'avait pas envie qu'il lui fasse face après qu'il ai dévoré sa proie actuelle. Donc un combat à deux serait à envisager, même si la Viera n'avait pas spécialement l'esprit d'équipe. Il fallait savoir faire avec.

Elle approcha donc et détailla la situation... Et vit le symbole de Yevon sur l'armure de l'individu armé. Quel meilleur moyen pour s'informer ? Si cet individu arborait ce symbole ce n'était sûrement pas pour rien.

Valjahild arriva alors et chargea le monstre d'un grand coup d'épée. Mais elle aussi eu un retour véhément de la bestiole.
La lapine hurla quand même à la personne armée à coté « Vous n'avez rien contre un peu d'aide hein ? » avant de charger à nouveau.
Elle s'était en fait bien imposée... Mais si elle voulait une ouverture avec cette personne arborant le symbole de Yevon, fallait montrer 'patte blanche'.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mar 23 Juil - 22:27

Gradivus
Hrmph. Les Koospos n'étaient pas très forts et ne pouvaient pas infliger d'altérations d'état comme le poison et le mutisme, mais ils étaient bien plus solides qu'il n'y paraissait. Sans une bonne arme, cela pouvait prendre longtemps de réussir à porter le coup fatal ; et pour toute sa bonne volonté et sa dévotion, Gradivus devait se contenter de matériel d'entrée de gamme. On allait logiquement pas donner le fin du fin du matériel de Bevelle à quelque qui, orbe ramené ou pas, restait un newbie en termes d'expérience. Donc, Koospos avec arme quelque peu moisie.

Visiblement peu désireux de se reprendre un ramponneau, le lézard-couteau-punk-trucmuche ne semblait pas décidé à refaire un super saut de la mort. Ou alors, c'était la lame gaulée comme son corps qui posait problème. L'offensive n'était pas au programme non plus pour Gradivus : avec toutes ces lames sur le corps du monstres, le moindre faux mouvement signifiait une très douloureuse coupe de cheveux au programme. Passer en mitrailleuse serait le meilleure solution, mais le temps de basculer, le Koospos attaquerait...

Le statu quo vola en éclats quand, tel un chien dans un jeu de quilles, un quidam bien ou mal intentionné débarqua dans la mêlée et rentra dans le lard du monstre avant de demander comme si de rien n'était si Gradivus cracherait sur de l'aide. Normal.



- Pas vraiment, non !


Merci pour l'ouverture, au fait, pensa Gradivus en attrapant le canon de la gunblade. Le temps qu'il ne réalise, le Koospos se prenait une douche de plombs. Vu ce que ces petites choses avaient fait aux carapaces des Aos sur le bateau d'Alexandrie, un simple monstre de Macalania ne ferait pas long feu non plus criblé de balles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mar 23 Juil - 23:44

L'autre individu en face du monstre était lourdement armé, ce qui devrait faciliter les choses à l'immonde bestiole qui leur faisait face.

D'ailleurs ce ramassis de ferraille fit sourire légèrement Valhahild qui se dit qu'elle n'avait pas fini dans un coin trop paumé finalement. À Guadosalam elle n'avait pas vraiment vu de tels équipements. Et comme elle avait oublié sa première partie de vie – quand elle était avec les Garifs et leurs équipements plus 'anciens' – la vue de trucs améliorés lui avait déjà manqué. Même si elle, elle n'utilisais pas de ce genre de chose. Si seulement à Archadès ils lui avaient permis d'apprendre. Et au sein des clans de chasse qu'elle avait tenté d'approcher, il n'y avait pas ce genre d'entraînements.

Cependant il faudrait en savoir plus sur ces gens qui produisaient ce genre de matériel. Sur Ivalice, ceux qui produisaient le matériel le plus avancé s'était retourné contre les Dieux en côtoyant Venat l'hérétique. En était-ce de même sur Hemera ?

Elle le saurait plus tard. Pour le moment, c'était le moment du combat.

La Viera entendit la réponse de l'autre personne, et la voix lui sembla bien peu masculine, ce qui la surpris assez.
Mais elle ne montra rien et attaqua à nouveau en rouant la créatures de coups d'épées. Et se prit encore un coup, elle, ce qui la projeta en arrière contre un arbre, la faisant pousser un espèce de cri, tel un lapin en train de se faire dépecer vivant.

« Tas d'ordures ambulant, tu ne m'auras pas ! » hurla Valja au monstre d'une voix rauque et avec un accent un peu étrange, qui ne devait sûrement pas faire couleur locale. Déjà que les oreilles de lapin ça ne semblait pas courir les rues... et les forêts...
Bref, la dame-lapin était donc prête à en découdre et chargea encore et encore. En essayant d'esquiver au mieux les coups... et les tirs. Histoire que l'autre individu ne vise pas à coté (volontairement ou non), dans la mesure où Valja n'avait envie de finir en ragout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mer 24 Juil - 1:55

Gradivus
Awais. Il y avait vraiment des trucs louches qui rôdaient un peu partout depuis la fusion des mondes.
Difficile de dire si c'était la tenue fort "révélatrice" ou les longues oreilles duveteuses qui attiraient le plus l'attention, mais Gradivus n'avait jamais vu ou entendu parler de quelque chose ou quelqu'un comme ça. Encore un trucmuche d'on ne sait quel patelin paumé d'une des 4 mondes qui risquait de demander si les préceptes de Yevon se mangeaient ou autre stupide question. Quoique, il y avait de persistantes rumeurs comme quoi des habitants d'autres mondes avaient été également aspirés par la fusion. Wah la la, c'était déjà une galère monumentale à gérer avec 4 mondes, si en plus il y avait des immigrés à gérer, on allait pas s'en sortir.

Le bruit du chargeur vide remit Gradivus sur les bons rails de pensée. Comme pour les tortues avec Xéna, il semblait que cette arme tombait en rade toujours au mauvais moment. Tou-jours. Certes, le Koospos était maintenant criblé de balles, mais avec l'arrêt des tirs, il était plus que libre d'aller se venger sur Gradivus...
Heureusement, le truc à grandes oreilles n'avait pas les deux pieds dans le même sabot et maintient l'assaut contre le monstre. Assaut sans aucun style et qui consistait plus à taper comme une sourde dessus, mais ça marchait. D'accord, elle s'était fait envoyer voler, mais cette diversion avait largement suffi pour recharger la gunblade. BRAKKA BRAKKA BRAKKA, édition 2. Il fallait juste fait attention à ne pas tirer sur l'étrangère.

Quoique, les balles perdues, ça n'a jamais tué personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mer 24 Juil - 21:55

Le joujou de l'individu en armure semblait avoir un soucis, et cela n'allait pas être terrible. Okay, soit la bestiole en profiterait pour charger l'énergumène le temps que le soucis soit arrangé, soit elle allait charger Valjahild.

Et ce fut bien Valja qu'elle visa principalement. Mais dame-lapine était agile et dextre. Maître Zankahel – comme elle l'avait toujours appelé – l'avait bien entraînée.
Elle esquivait et cognait plus qu'elle prenait de coups. Mais l'autre assaillant pouvait néanmoins entendre de temps à autres un de ces espèces de couinement bestial. Enfin... quand elle n'actionnait pas son joujou. Il ou elle... Valja éluciderait bientôt ce mystère ?!

Néanmoins la Viera esquiva un coup de justesse un coup... ou plutôt une balle...

En pétard, elle se retourna vers l'autre personne et lui hurla dessus histoire de s'assurer que l'individu entente bien. Et la voix rauque de la lapine du bien casser les oreilles à la personne... On ne sait jamais, avec le tas de ferraille qui la recouvrait...
« Eh oh la boite de conserve ! Je veux bien vous aider mais je ne suis pas un gibier ! ».

Elle grogna et reparti à l'attaque, tordant son joli petit cucul bien apparent à chaque pas. Et rouant encore la créature de multiples coups d'épées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Jeu 25 Juil - 2:59

GradivusÉvidemment, les gens ne sont jamais contents. Vous les aidez à tuer un monstre, ils se plaignent des balles. Vous leur donnez un moyen de tuer Sin, ils chouignent parce qu'ils doivent transformer un de leurs proches en Priant. Vous leur donnez un moyen de faire disparaître Sin en expiant leur faute, ils veulent utiliser des machines. Ja-mais con-tents.

Faisait fi de la remarque du truc à grandes oreilles, Gradivus allait continuer à tirer, mais plot twist ! Réussissant à se dégager des coups d'épée et de balles, le Koospos avait plongé sur Gradivus. Et s'il commençait à ressembler à un rouleau de sopalin lâché dans un enclos de chats, il restait sacrément vivace et agile. Et dentu.
Bousculant la moine au passage qui, sous le coup du choc et de la surprise, avait lâché son arme, le Koospos tenta son va-tout en visant la tête. Étant protégée de presque partout, ses dents et ses lames n'auraient pas eu beaucoup de succès ; excepté sur la tête nue de son opposante. Et il aurait réussi à nous faire un GAR-CHOMP si Gradivus n'avait pas réussi à interposer son bras entre sa tête et la mâchoire du bestiau. Le bras en question était désormais en sale état vu qu'il n'y avait pas de protection métallique, mais il valait mieux avoir un bras sanglant que plus de tête, pensa t-elle.
Cependant, il restait le problème du "J'ai un gros monstre sur moi et pas d'arme" à résoudre. Problème résolu très vite ; d'abord coller sa main libre sur le monstre, puis...



- Sa-CRÉ !!!


Le mot (littéralement) magique dit, un rayon de lumière blanche émanant de la main libre le repoussa comme un coup de masse ; ce n'était toujours pas suffisant pour le tuer, mais ça l'était pour qu'il n'écrase plus miss Bevelle, qui se dépêcha de rouler jusqu'à son épée. A en juger par la douleur au bras quand elle la ramassa, il devait y avoir une bien sale plaie là-dessous... Mieux valait finir vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Ven 26 Juil - 1:43

Spoiler:
 

Le monstre n'était pas encore buté... Décidément...

Et quoi, vous parlez d'un accueil !! Valjahild était morte sur Ivalice à cause de six, non en fait sept nigauds qui s'était motivés pour aller détruire le Criste-Solaire. Oui, sept... La lapine tentait de se rappeler le Pacte de l'Ombre Divine, passé entre les Occurias et son arrière arrière arrière (pas tant que ça en fait, quand on connait la longévité de l'espèce)... mamie. Ce pacte parlant d'une Pierre Solaire et d'une Pierre Solaire et d'une Pierre Astrale. Oh et puis zut. Trop compliqué ces histoires !
En tout cas ce dont Valja était sûre c'est que tout comme la première de son aïeule, elle avait échoué en quelque part. Peut-être aurait-elle protéger le Criste-Solaire ? Bien compliqué. Et pourtant. C'était à cause de la destruction de ce truc qu'elle avait été tuée. Sans pouvoir faire la peau à cette saleté de pirate du ciel, le fils prodigue Bunansa.

Et à peine en vadrouille sur Hemera elle faisait déjà face à une infâme bestiole, en ayant en plus perdu tous ses pouvoirs, même la Voix de la Forêt, ce pouvoir commun aux Vieras leur permettant de communiquer avec la Nature. Évidemment qu'elle avait essayé de s'en servir sur Hemera, en vain.

En plus l'infâme bestiole faillit avoir raison de l'autre individu – qui s'apparentait de plus en plus à une femme aux yeux de Valjahild. Elle n'avait pourtant jamais vu d'humains de sexe féminin aussi grand et si lourdement équipé. Sauf peut-être le Haut Juge Drace. Un individu dont elle avait d'ailleurs eu du mal à distinguer le genre pendant un sacré bout de temps.
Du coup La Viera pencha de plus en plus pour le genre féminin aussi pour cette personne qu'elle aidait. Puis dans un sens peu importe, mâle ou femelle. Elle avait l'air assez mignonne malgré sa tronche tirée. De loin.

Enfin... ce n'était pas trop de réfléchir (surtout pour le cerveau de Valja...), surtout que l'individu fut attaquée de plein fouet.

Valja cogna encore plus sur le monstre le temps que l'autre dame récupère ses esprits, et elle fit un espèce de saut périlleux arrière pour esquiver une attaque presque au moment où l'autre personne fit joujou avec la magie sur la bestiole.

« Vous pouvez toujours taper hein ?! » questionna-t-elle assez vive à l'autre femme.

Et elle repartit à l'attaque, passant même en mode Bourrinage à présent qu'elle sentait bien l'énergie nécessaire. Elle cognait déjà sans cesse sur l'adversaire avant, mais là c'était 100 fois pire... Et si seulement la Paralysie que pouvait provoquer cette attaque pouvait atteindre cette bestiole...
Ah la la... si ce pauvre Zankahel la voyait se battre ainsi, il n'en serait pas vraiment fier en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Sam 27 Juil - 21:22

Spoiler:
 

GradivusBon. A force de balles, de magie et de coups, le Koospos commençait à avoir la tremblote et ne plus être aussi vivace qu'avant, mais on pouvait en dire autant des deux personnes qui étaient tombées dessus. L'affrontement épique avait tourné à la bataille de loques. Enfin, surtout pour le monstre.
Avec ses lames plus ou moins émoussées, sa bouche en vadrouille et son corps couvert de coupures et d'impacts de balles, il était évident que c'était lui qui était dans le camp des perdants. Et pour confirmer le tout, profitant du fait qu'il était plus occupé à faire attention aux coups d'épée du truc à grandes oreilles, Gradivus apporta la touche finale en l'embrochant jusqu'à la garde. Ça, c'était pour la morsure.
Signe que le match était fini, le monstre arrêta de tressaillir et se dissout en poudre cristalline. Joli, mais ça ne valait pas les furolucioles. Enfin bon, maintenant qu'il n'y avait plus de problème, il faudrait remercier cette sauveuse inopinée.



- Merci pour l'aide.


Sans plus y faire attention pour le moment, Gradivus releva sa manche pour constater les dégâts. Il y avait une belle empreinte de dents dans son bras, mais le saignement s'était arrêté et la douleur s'atténuait. Elle garderait une marque, mais pas de cassure de l'os ou de déchirure quelconque. Une bonne chose de faite, abordons le sujet suivant : c'était QUOI ce truc à épée ?


- Je peux savoir à qui j'ai affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Sam 27 Juil - 21:51

Cela faisait maintenant un an que Lothan était mort. Un an qu’il avait quitté le repaire de son mentor en quête de personnes à aider… A aider tout était relatif, étant donné le nombre de pigeons qu’il avait bernés. Lothan lui avait expliqué la crédulité des individus lorsque ceux-ci étaient dans l’impasse et c’était un bon moyen de se faire de l’argent facilement, lorsqu’on n’en avait pas. Et certains étaient prêts à donner beaucoup en échange de services.

Il avait rejoint Guadosalam, avant de prendre la direction du sud et Luca. Depuis son réveil et son long séjour dans la plaine foudroyée, il n’avait guère voyagé. C’était donc la première fois qu’il mettait les pieds à Luca, cette grande ville. Il y flâna quelques jours, avant de s’installer. Il se demanda ce qui serait le plus facile à exercer dans une telle ville et, en voyant le stade de Blitzball, il comprit que ce serait son activité pour quelques temps.

Il se dirigea donc vers le stade, où il vit qu’un tournoi serait organisé. Il proposa donc ses services à l’équipe locale. Bien sûr, au début, on lui rit au nez, car il n’était connue ni d’Eve, ni d’Adam. I fut donc mis à l’épreuve pour pouvoir intégrer l’équipe. Etrangement, il était à l’aise dans l’eau et avec un ballon à la main. Il lui fallut un peu de temps pour avoir de la maitrise, mais après les quinze jours de délais qu’on lui avait donné, il parvint à répondre aux objectifs et à intégrer l’équipe et gagna sa petite croute pour pouvoir manger, c’était déjà cela.

Mais il ne pouvait rester bien longtemps et après quelques mois, il repartit sur les routes, avec quelques vivres pour les semaines à venir et pas un rond. Ses pas le menèrent dans la forêt de Macalania, un endroit magnifique et reposant. Il prit son temps pour visiter.

Cela faisait quelques jours qu’il errait dans la forêt, un peu à la recherche de son chemin et profiter de cet endroit, quand il fut tiré de ses pensées par les bruits de combat à proximité. Il se dirigea vers ces bruits là et attendit que le combat finisse. Il fit bien sûr cela, pour éviter d’arriver comme un cheveu sur la soupe et éviter de gêner les deux individus, et non par peur…

Une fois le combat terminé, il décida de se montrer, capuche sur la tête.  Il se dit qu’un peu de compagnie pour arriver à ses fins ne serait pas de trop. Il détailla les deux personnes qui semblaient être épuisées par ce combat.  Et là, ce fut le drame. Il observa la femme avec les grandes oreilles, en se disant que c’était impossible que ce soit elle. Mais il devait se rendre à l’évidence. Il s’agissait bien d’elle.

Mais il décida de faire fi de cela et de faire comme s’il ne la connaissait pas. La seconde personne n’avait pas à savoir qu’ils s’étaient déjà rencontrés. Il conserva sa capuche pour plus de mystère et faire en sorte que son interlocutrice mette un peu de temps à le reconnaitre.  Après une petite trentaine secondes, qui semblaient interminables, il mit ses deux mains sur le bord de sa capuche et la retira.


Bonjour, je m’appelle Elwind, pour vous servir. J’ai entendu des bruits de combat et j’ai accouru le plus vite possible. Mais je vois que vous vous en êtes sortis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Sam 27 Juil - 22:25

Spoiler:
 

Ça tapait, ça cognait, ça tirait dans le tas... Tout cela cumulé à quelques incantations de l'autre personne eurent raison du monstre, et ce n'était pas trop tôt. Plus exactement c'est la boite de conserve ambulante qui porta le coup final.

Valja se contenta de faire un signe de tête pour répondre au remerciement de la personne puis posa ses yeux sur les blessures que celle-ci montra. La Viera se contenta de grimacer. Elle ne pourrait rien faire d'autres de toute façon, ce n'était pas dans ses savoirs. Et puis même si elle savait, elle ne le ferait sûrement pas gratuitement. Et puis quoi encore, elle l'avait aidé à défoncer le monstre, c'était déjà pas mal non ?!

Alors que Dame Lapine commençait à promener un regard admiratif partout autour d'elle, elle entendit cette personne qui lui demanda de s'identifier.
Elle se retourna en se gratouillant quelques fractions de secondes derrière l'oreille droite, réalisant que peut-être ces oreilles attiraient la curiosité de la personne.

Mais alors que Valja ouvrit la bouche pour répondre, une autre personne fit son apparence. Là aussi, ne sachant pas trop à qui elle avait à faire en premier lieu, la Skura Viera resta interdite devant l'individu encapuchonné. Surtout quand celui ci sembla la fixer.

« Vous n'avez pas de Vieras dans votre monde, je dois deviner » grogna-t-elle aux deux personnes de sa voix rauque.
« Et vous, vous auriez pu venir nous aid... » lança-t-elle, acerbe, à l'homme.

Elle ne finit pas sa phrase car celui-ci  enlèva sa capuche et se présenta. Et oui, elle l'avait déjà vu. Cet homme laissait un souvenir quelque peu étrange dans sa mémoire. Et là il avait fait mine de la snober... Elle fit de même.

Elle se contenta de se présenter à son tour, surtout que la personne en armure venait de lui demander.
« Valjhahild. Valja m'ira très bien. Je viens... d'un autre monde ».
Elle jeta un coup d'œil sombre vers Elwind et se tourna vers la personne en armure : « Maintenant que nous nous sommes présenté vous allez faire de même n'est-ce pas ? ».
Elle pris cette fois ci un ton plus calme malgré sa voix rauque. Il valait mieux ne pas se montrer antipathique face aux personnes qui pourraient donner des informations précieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 29 Juil - 21:00

Plus on est de fous, plus on rit ? Pas toujours sûr.

Gradivus
Déjà, malgré le fait qu'elles venaient à elle deux d'abattre une belle petite saleté made in Macalania, l'autre semblait aussi enjouée d'avoir gagne que si on venait de lui balancer une brique dans la face. Mauvais point un.
Ensuite, l'autre encapuchonné. Rien de méchant au fait qu'il arrive comme une fleur après le combat (qui voudrait se mêler des bastons des autres ?), mais l'animosité entre Grandes Oreilles et lui était on ne peut plus palpable dans l'air, ce qui ne laissait augurer rien de bon. Mauvais point deux.
Enfin bon, au moins, c'était fini avec le Koospos. Loué soit Yevon, pensa Gradivus tout en refaisant encore la génuflexion connue de tous devant le groupe. Si on lui donnait un gil à chaque fois, cette nana aurait une armure en or.



- Je ne sais pas ce qu'est une Viera. Et mon nom est Gradivus.


Bon. Un sacré groupe dans les pattes maintenant. Tant qu'ils ne l'handicaperaient pas pour aller à Macalania, tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 29 Juil - 22:08

Elwind sentait l’accueil chaleureux de la part des deux personnes de sexe féminin. La courtoisie ne semblait pas réellement de rigueur chez elles. Alala les traditions se perdaient décidément. Il fallait surtout éviter de le mentionner à voix haute, car il n’avait pas pris un coup de lance dans l’épaule ou un sort dans la figure, alors il fit profil bas.

Gradivus était Yevonite, c’était certain et pour ne pas la froisser, Elwind fit cette même gestuelle de salutation et dans un élan de courtoisie, il ajouta.


C’est un honneur de vous rencontrer.

Il se tourna ensuite vers Valja et lui répondit avec un léger sourire.

Ah oui j’aurai pu.  Si je vous avais trouvé de suite. Mais c’est un peu tortueux ici et j’ai mis un petit moment à arriver sur les lieux. Et quand je suis arrivé, bah le combat était fini.

Bien sûr, il était de mauvaise foi, mais il n’en montra rien. De plus, Valja savait pertinemment qu’Elwind était loin d’être un fervent adepte de Yevon, enfin, du moins, dans son lointain souvenir, il ne lui semblait pas avoir vu de référence au Dieu de Spira.

Il se dirigea ensuite vers la créature que venaient de tuer les deux femmes. Il ne fit aucun rictus à la vision de l’animal. Il en avait esquivé quelques-uns avant de pouvoir se poser tranquillement et se plonger dans ses pensées. Après quelques instants de silence il reprit la parole.


Je vois que je ne suis pas le seul à apprécier la promenade dans ce magnifique endroit. Puis-je vous demander ce que y faites ?


Elwind aimait bien discuter avec les personnes qu’il rencontrait et surtout faire leur connaissance et savoir s’il se ferait poignarder dans le dos à la moindre occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mar 30 Juil - 1:08

Drôle de nom pour une dame. Les gens liés à Yevon (au vu de l'insigne qu'elle portait, elle en faisait peut-être partie) avaient peut-être des goûts bizarres qui sait. Mais la dame s'était présentée, tout en faisant une espèce de génuflexion bizarre que Valja ne comprenait pas vraiment. Peu importait. La dame faisait cela fort gracieusement en tout cas, ce qui faisait une sacrée différence avec l'armure qu'elle portait... et la tête qu'elle faisait !

« Enchantée l'amie Gradivus. Les Vieras sont un peuple du monde nommé Ivalice. Mais apparemment personne ici ne connait. Soit ! ».

La Viera essayait de paraître assez sympathique mais bien sûr c'était faux. Non mielleuse, c'était un mot plus adapté.

Elle continua à reluquer la dame en armure – oui, oui – quand elle fut forcée de tourner la tête vers Elwind alors qu'il répondit à son tour, en faisant une génuflexion lui aussi.
Valja le regarda de haut et faillit être prise d'un fou rire en le voyant faire. Mais par 'respect' elle se maîtrisa au mieux, laissant juste apparaître un rictus... Ce qui allait bien aux circonstances finalement, vu comment ce type ne semblait pas tout à faire sincère, rien qu'en imitant le geste de Gradivus.

En continuant à fixer Elwind, la Viera siffla à voix un peu basse : « Ouais, c'est ça... mon cul c'est du poulet ! ».
Ouais, bon, okay, on ne sait pas trop ce que ça donne un hybride lapin/poulet mais peu importe, passons...

Valja haussa les épaules et considéra à nouveau Gradivus, et elle tenta à son tour d'imiter sa génuflexion. Assez maladroitement, il fallait le dire. D'ailleurs avec ses talons super hauts, elle manqua de basculer et de se retrouver par terre... Mais elle espérait que la moine la pardonnerait. Après tout elle n'était pas du coin, fallait bien qu'elle apprenne !
« Vous connaissez bien ces... histoires... avec Yevon non ? Ou peut-être la direction de Bevelle ? ».

Elle se tut à nouveau en lorgnant encore Elwind qui questionna les deux femmes, à savoir ce qu'elles faisaient.
« On cueille les pâquerettes dans les bois et bientôt on va faire un peu de pêche aux moules dans le lac, ça vous branche ? Ah non vous préférez les cailloux hein ? ».
Elle afficha en même temps un sourire. Mais assez sadique le sourire.

Elle se tourna à nouveau vers Gradivus, lui affichant un sourire plus énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mar 30 Juil - 21:30

GradivusHmph. A en juger par comment l'autre encapuchonné avait répondu au salut de Gradivus, il ne devait pas aller au temple souvent. C'était gauche et inattendu. Les bonnes habitudes se perdent VRAIMENT, j'vous jure.
Enfin, avec un monstre en train de partir en poussière de diamant et un groupe de 3, atteindre le temple de Macalania ne serait pas trop dur.
Mais quelques petites choses faisaient tiquer Gradivus. En plus que ces deux-là semblaient décider à échanger les piques (tant qu'ils ne le faisaient pas en plein milieu d'un combat, pas de risque que ça tourne mal), le fait que l'autre truc à grandes feuilles de chou mentionne Ivalice. Kessékssa ?



- ... Du QUOI nommé Ivalice ?


Yevon nous garde, les rumeurs étaient vraies, il y avait des habitants d'autres mondes qui venaient sur Héméra ! La radasse rose qui s'était enfuie de Bevelle en avait bien le look, mais maintenant, c'était sûr. Eh bien voilà qui n'allait pas arranger le bouzin dans lequel tout le monde se trouvait déjà. C'était déjà presque impossible de mettre dans la même pièce un gusse de Dol et un Yevonite sans que ça ne tourne au match de boxe, alors si en plus il fallait ajouter cet Ivalice et d'autres coins... Curieusement, retrouver les huit cristaux ne semblait pas difficile comparé à organiser tout ce bazar politique.

Pas le temps de tergiverser sur ce que tel ou tel péquin de tel ou tell coin paumé ferait, cela dit : Grandes Oreilles posait une question TRÈS intéressante : ça concernait Yevon, donc c'était forcément très intéressant. Elle voulait en savoir plus sur les préceptes ? Mais y a pas d'problème, fifille !



- Je suis un moine guerrier de Yevon. Peu de gens pourront vous en dire plus à ce sujet que moi. Ou sur Bevelle.

Je comptais justement partir vers le temple de Macalania pour y prier et y... Vérifier quelque chose. Je pourrai vous en dire plus en route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Mer 31 Juil - 23:23

Elwind ne releva pas la remarque de Valja, qui semblait d’une humeur massacrante. Il soupira et écouta la réponse de Gradivus concernant ce qu’elle comptait faire. Le magicien n’avait rien à faire et n’avait aucune direction à prendre et pas un indice sur ce qu’il cherchait. Visiblement la direction qui allait être prise était celle du temple de Macalania. C’était intéressant comme direction.

Mais, ils étaient plantés là à discuter. Il se demandait s’ils n’allaient pas casser une graine avec un feu, alors qu’il y avait un peu de route à faire. Il s’adressa aux deux femmes avec une certaine impatience.


Bon, maintenant qu’on a fait connaissance. On va peut-être y aller ? A moins que vous n’ayez envie de piqueniquer et dans ce cas j’irai chercher des champis.

Il tourna le dos et commença à marcher, dans la direction du temple de Macalania, enfin ce que lui indiquait sa carte. Après avoir fait quelques pas, il se tourna pour voir s’il était suivi et dit, en haussant la voix.

Venez, nous discuterons en chemin..

Il commença à cueillir quelques fleurs, racines et baies pour ses mixtures. C’était son petit passe-temps pendant ces promenades puis une fois posé, il mettait au point ses recettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Jeu 1 Aoû - 2:06

Okay, encore une qui ne connaissait pas Ivalice en effet. Logique dans le fond. Valjahild avait entendu parler de Hemera en tant que quatre mondes fusionnés. Mais Ivalice ne faisait pas partie de ce monde.

« Oui, Ivalice, le monde d'où je viens. Mais je me suis retrouvée là, enfin, dans la ville appelée Guadosalam, là où y a des gens qu'ont des grandes oreilles. Enfin... ».
Elle préféra ne pas en dire plus sur le sujet auriculaire car vu la taille de SES oreilles à elle...

Une pause qui laissa le temps à Gradivus d'en dire plus sur elle, et surtout de confirmer qu'elle était un moine de Yevon. Ce qui fit apparaître une lueur de fort intérêt dans les yeux de la Viera.
« Aaaaah ! Ça sera une joie de vous accompagner et de vous écouter alors ! Je suis toute ouïe à vos sages paroles ! ».

Et oui, elle était toute excitée à en apprendre plus sur la religion de Hemera. Ça aurait bien un lien avec les Occurias, obligé !

Son excitation fut quelque peu calmé par la réflexion d'Elwind, traduisant l'impatience de l'homme.
« Ah là là ! Discussion entre personnes spirituelles ! Voilà ! Vous n'êtes pas spirituel vous peut-être ? Enfin si vous faites bien la cuisine, ça m'intéresse aussi ! On peut chercher des champipi, le temps qu'on va au temple n'est-ce pas ? Des  champipi, des champipi, des champignons ! ».
Elle se tut, affichant un grand sourire bien sarcastique. Le mot piqueniquer lui plaisait bien. Mais résonnait-il pour elle pareil que pour les autres ?!!

Elle darda à nouveau en direction d'Elwind, qui ramassait des fleurs et d'autres trucs. En fait ce mec la surprenait. C'était mignon tout plein même. Elle s'approcha de lui.
« Oooh ? Monsieur est galant et pense à sa bien-aimée ? Hmm ? » lui demanda-t-elle, quelque peu ironique.

Et elle lança un regard sur Gradivus, se demandant la position de la moine sur certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Jeu 1 Aoû - 21:50

GradivusMais c'était la Sarcasme Expo, dites donc. Entre le barbu et ses champignons et Grandes Oreilles et les champignons du barbu, le voyage allait être aussi reposant qu'un genou dans les roupettes. Se retenant d'en assommer un avec l'autre et l'autre avec le premier, Gradivus se contenta de ne pas relever la conversation. Mieux à faire. Et au pire ils s'entretueraient et on aurait la paix. Que le barbu s'impatiente était compréhensible : la forêt de Macalania n'était pas un bon endroit pour faire le zazou. Le Koospos qui s'était dissout en était une preuve. En route vers Macalania donc.

Le barbu ramassait un peu de tout sur la route : des fleurs et des champignons principalement. Vu que ce n'était pas l'heure de manger, on pouvait en déduire que ce gars préparait des potions ou autres. Maintenant qu'on y réfléchit, c'était logique : il fallait bien que quelqu'un les fabrique, ça n'apparait pas dans les magasins comme ça ces trucs.
Le laissant à ses margouillassages, Gradivus attendit que Valjamachin finisse de rembarrer Elwind pour commencer à s'expliquer sur Yevon. Dur de croire qu'elle n'agissait que par volonté de connaître : il y avait fort probablement quelque chose d'autre sous cape... Mais il n'y a pas de mal à répondre à quelques questions.



- Il y a tant de choses à dire. Par où commencer ?


Le fracas du combat contre le Koospos avait chassé les monstres aux alentours, il était peu probable que quelque chose embusque nos amis avant d'arriver dans la forêt. Largement de quoi faire un petit exposé Yevonite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Dim 4 Aoû - 10:29

Elwind ne releva pas les remarques deValja, d’autant que la proposition de ramasser des champis était des plus sérieuses, encore qu’en trouver aurait été plus délicat. Ramasser des fleurs pour sa bien-aimée ? Hum c’était plausible, mais dans ce cas, il ne l’avait pas encore rencontrée, pensa-t-il. C’était beaucoup plus marrant de ne pas avoir de compagne de cœur. Il avait beaucoup trop choses à faire et à cacher pour se permettre d’avoir une amoureuse à temps plein.

Il avançait donc vers Macalania, toujours ramassant ses fleurs et écoutant d’une oreille discrète et lorsqu’il entendit que l’autre déjanté spirituelle ne savait pas par où commencer, il se dit que la discussion allait être longue… très longue et totalement ennuyeuse. Mais il ne devait pas montrer que Yevon était loin d’être son ami et il proposa donc.


Commencez donc par l’Histoire.

Intérieurement, il pensait à bien d ‘autres choses sur Yevon mais i se gardait bien de le dire. Il s’adaptait à son public et fit donc abstraction de cela, laissant la Yevonite faire son cours de théologie à Valja. Au-delà de l’ennui, il sentait qu’il allait bien rigoler aux dires de la moine.

Il se reconcentra sur sa marche et sur la flore qu’il rencontrait pour ramasser différentes espèces et faire quelques expérimentations. Certes, il était herboriste, mais il n’avait encore jamais utilisée les fleurs de la forêt de Macalania. Cela pourrait être marrant. Ils avançat à un rythme assez cool en direction du temple. Ce serait, aussi un bon endroit pour se reposer et reprendre des forces, encore que lui n’avait fait que marcher depuis plusieurs heures. Il n’avait pas eu à se battre contre cette bestiole.



Dernière édition par Elwind le Dim 4 Aoû - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Dim 4 Aoû - 18:02

La moine ne savait pas par où commencer dans ses explications. Ça commençait bien ! Bon, qui sait, Elwind pourrait l'aider ? Ça serait le comble...! Et de toutes façon, il était occupé à sa cueillette.

D'ailleurs, tout en observant Gradivus et étant prête à boire ses paroles, Valjahild venait reluquer les fleurs que le guss ramassait, avec une certaine envie d'aller y fourrer ses naseaux. Mine de rien les fleurs sentaient bon à cet endroit. Ça devait être un endroit béni !

« Ouais, vous pouvez commencer par l'histoire. Mais aussi, euh... sous quelle apparence vous le voyez ? Est-il seul ? D'où je viens ils étaient plusieurs, on les appelait les Occurias. Qui sait, c'est peut-être l'un d'entre eux qu'est venu ici ? Votre... euh... Yevon... c'est lui qu'a fait les Cristaux ? Et c'est quoi cette histoire avec euh... Sin ? ».

C'est sûr elle ignorait tout de Yevon. Mais pour quelqu'un qui venait d'ailleurs c'était assez normal non ? Et si elle voyait un lien entre Yevon et les Cristaux, s'il en était le créateur et si elle le priait suffisamment, elle pourrait en récupérer un peu des Cristaux, qui sait ?

En continuant la marche et l'admiration des environs, elle demanda aussi :
« Et là cet endroit est particulièrement protégé par Yevon c'est ça ? C'est un lieu magique ? ».

Et là elle regarda Elwind, se demandant alors ce qu'il risquait à cueillir les fleurs sous « protection divine ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 5 Aoû - 19:18

GradivusBon, quand ces deux-là n'essayaient pas de noyer l'autre sous trois tonnes de piques et de sarcasmes, ils voulaient tout savoir sur Yevon. Bien, très bien même. Il y avait largement de quoi faire.

Le barbu sentait la mauvaise volonté à 10 pas. Encore un de ces ingrats qui devait baisser la tête devant un prêtre il y a 2 ans et faisait style qu'il savait depuis toujours que Sin pouvait être tué pour de bon. Ceux-là étaient pire que les Al Bhed dans un sens : en plus d'être ingrats, ils étaient hypocrites. Gradivus voulait lui apprendre à ne pas cracher dans la soupe à coups de poing, mais d'abord, il y avait Grandes Oreilles à satisfaire. Ignorant ses questions pour se focaliser sur l'essentiel, Gradivus lança l'explication. Quoique, si ça pouvait la calmer un peu... Surtout après qu'elle aie sous entendu que Yevon pouvait (quelle horreur !) venir d'ailleurs que de Spira ! Ah oui mais non, hors de question de la laisser sortir des choses pareilles.



- Yevon est seul, oui. Et non, il n'y a AUCUNE chance qu'il aie été un... Occuria ? Il à toujours été sur Spira, à moins que vous n'ayez aussi eu Sin par chez vous.

Aussi sage soit-il, je ne pense pas qu'il aie fait les cristaux. Il n'était pas sur Gaïa, Dol et Héra, mais ces 3 nations ont aussi été concernées par les cristaux et la fusion des mondes. Les cristaux viennent d'autre part.



Intarissable, celle-là. A peine ces questions là finies qu'elle en remettait une autre.


- Oui et non. La forêt de Macalania à toujours été un endroit magique grâce au Priant du temple situé sous le lac, mais maintenant que le Priant à disparu, on ne sait pas pourquoi la forêt est inchangée...


Peut-être grâce à Shiva, garda la moine pour elle. Si l'orbe de glace était là-bas, tout partait au diable vauvert en ce qui concerne le groupe. S'il fallait leur casser la tête pour l'avoir... Qu'il en soit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 5 Aoû - 19:46

Décidément, je faillis à tous mes devoirs ><
=======================
Gradivus passe au niveau 5
Valjahild passe au niveau 2


Gains: +200 gils [Elwind], +400 gils [Valjahild], +450 gils [Gradivus]
=======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org En ligne
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 5 Aoû - 20:11

Avait-il été si transparent ? Peut-être. C’était sans doute le fait qu’il n’avait pas sauté de joie à l’évocation du Dieu de Spira qui avait éveillé le doute. Il n’avait jamais cru à ses idioties et ne voulait surtout pas être lié à quelque chose ou quelqu’un. Il ne s’était même pas attaché à son mentor qui lui avait appris tant de choses, il en avait laissé la caverne dans l’état où le vieux l’avait laissée. Quant à Sin, il n’avait jamais cru plus qu’un gros animal de destruction et n’avait rien de spirituel. Tant mieux pour ceux qui l’avaient vaincu, ils étaient maintenant couverts de gloire.

Mais qu’était la gloire sans le pouvoir ? Peu de choses à part faire piailler les gens à son passage et ne plus pouvoir faire un mètre sans être interpellé. Au moins avec le pouvoir, les gens ne t’embêtait pas et avait même un peu peur. Bref la gloire ne servait à rien si elle était seule.

Il écouta d’une oreille distraite les ragots de la moine. C’était marrant à écouter, tant la magie de la religion était absurde. Tout était basé sur l’interprétation et les suppositions. Il n’y avait aucun fait. Il secoua la tête préférant ne rien dire. Malgré son adaptation à son public, il avait du mal à se contenir. Lorsqu’elle dit que la forêt n’avait pas changé suite à la disparition du priant, il ne put s’empêcher d’ajouter.


Je peux vous paraitre rustre et peu enclin à me vouer au culte de Yevon, mais je respecte votre foi. Vous faites bien ce que vous voulez et je n’en ai cure. Si cela me dérangeait que vous en parliez, je ne me serais pas joint à vous. Mais si la mort du priant n’a rien changé à la forêt, peut-être que finalement cette magnifique forêt est magnifique naturellement et que la place du Priant a finalement été exagérée.

Il sentait la grosse insulte venir, mais la place des Priants n’a été connue et vantée qu’uniquement par les fidèles de Yevon et quoi de mieux dans un culte que de dire : « Vous voyez ça c’est moi. Et ça aussi… » Ce discours l’avait toujours dérangé, mais chacun faisait ce qu’il avait envie, tant qu’on l’ennuyait pas en essayant de le convertir. Malgré cette critique, il était sans doute bien plus ouvert que la Yevonite et s’attendait particulièrement à avoir une réponse violente, confirmant ainsi le manque de respect et d’ouverture des religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 5 Aoû - 23:19

Flûte. Elle avait utilisé des mauvais mots qui avaient vexé la Yevonite. Game Over. Enfin, non, pas encore. Juste un petit retour arrière obligeant à revoir sa stratégie. Enfin les questions à poser plutôt.
En réalité Valjahild n'en savait rien si elle avait vexé Gradivus mais vu comment elle avait l'air énervé. Après qui sait, la moine avait peut-être ses « trucs du mois » tout simplement.

Dame lapine montra bien sa tête toute excusée à Gradivus et restée toute ouïe à la réponse de la moine.

« Oh mais je vous ai choquée, noble moine, mais vous m'en voyez navrée ! J'essayais juste de comprendre la spiritualité de ce monde afin de trouver des nouveaux repères, vous comprenez bien ».
Son ton était désolé mais... Faussement désolé.
« Quant aux Cristaux il ne les a pas fait, mais il a sûrement un lien avec eux non ? Comme avec tout le reste ? Un lien qu'il se révèlerait plus tard ? Et le Priant il a vraiment disparu ? Il n'est pas sous une autre forme ? Ou alors... ».

La parole lui fut coupée par Elwind, qui se montra bien hostile aux sages paroles de la moine. Pourtant ses mots ne résonnaient pas si faux que cela.
Après tout, si les Priants n'étaient qu'une facette du grand Yevon et du culte qui allait avec ?

« Naturellement... grâce à Yevon... comme ce que je disais ! ».

Elle fit un petit clin d'œil un peu étrange à Gradivus, puis se tourna vers Elwind.
« D'ailleurs comme vous trouvez aussi la forêt magnifique, vous évitez de trop la saccager avec votre cueillette d'accord ? On pourrait s'occuper autrement sinon hein ! ».
Elle finit avec un sourire qui en disait tout aussi long que le clin d'œil à la moine.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   Lun 5 Aoû - 23:30

====================
Elwind passe au niveau 2

Gains: +50 gils [Elwind et Valjahild]
====================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org En ligne
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de la forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» Les chants de la forêt
» [Décor] Forêt automne/hiver
» Peindre les esprits de la forêt ?!
» Gobelins des forêts sur araignées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Nord :: Forêt de Macalania-