Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Au cœur de la ville-château

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Sam 4 Nov - 9:51

Il n'y avait pas une seconde à perdre, cette maison risquait de s'effondrer à tout moment, et il était hors de question de rester dedans et de mettre Suri en danger! Gardant son calme en toutes circonstances, Vilal entraîna la jeune femme à l'étage non sans regarder autour de lui afin de trouver rapidement une issue.

Trouvant la source du bruit, il se dépêcha de ramasser la fillette pour la jeter sans trop de délicatesse sur son épaule - pas le temps pour ça - avant de voir le balcon et s'y précipiter. Heureusement, ils n'étaient qu'au premier étage, et des habitants attendaient dehors... étaient-ils également prisonniers de ce livre? Condamnés à y vivre pour l'éternité? Sur l'instant, le chevalier se disait qu'il faudrait trouver un moyen de les sortir de là aussi, malheureusement il n'en eut pas l'occasion... le paysage avait changé, ne laissant qu'une porte avec le chiffre 11 dessus.

Il n'y avait plus rien à part cette porte, ce qui laissait le chevalier perplexe encore. Au moins, Suri était toujours là.

«La page 11... je suppose que nous ne pouvons pas arpenter toutes les pages une par une, surtout si chaque page doit nous obliger à sauver des gens. J'ose espérer que nous parviendront quand même à trouver la sortie même si ça doit être au gré du hasard.» entrelaçant ses doigts dans ceux de Suri pour s'assurer qu'ils ne soient pas séparés, ils passèrent la porte suivante pour se retrouver dans une zone toute aussi chaude que la première! Sauf que cette fois, il ne s'agissait pas de feu, mais carrément de lave?

«Est-il possible que ce livre soit l'épreuve d'une chimère de feu? À l'instar d'Alexandre, il nous teste sur nos aptitudes à agir dans des conditions extrêmes liées à son élément?» Suri aussi semblait penser qu'il s'agissait de tests, même si elle semblait plutôt croire que le livre lui-même était du genre à agir. Honnêtement, Vilal avait du mal à imaginer qu'un livre puisse agir ainsi, alors qu'une chimère? Surtout que le livre lui-même traitait des chimères à l'origine.

Peut-être n'auraient-ils de réponse qu'une fois qu'ils auront trouvé le responsable de cet endroit. Pour l'heure, il y avait une tour au loin qui se faisait bombarder, et Suri supposait que comme ils s'en étaient sortis sans danger en sauvant une fillette, qu'il fallait aussi sauver les gens de cette tour? Vilal ne pouvait qu'approuver

«J'ai l'impression que ce livre a fait d'autres prisonniers que nous. Nous ne pouvons pas les laisser sans rien faire.» il regarda cependant le bateau au milieu «mais il vaut mieux ne pas prendre cette embarcation, je suis même surpris qu'elle ne soit pas en train de couler. Rien ne devrait tenir sur de la lave...» ou alors elle était vraiment faite d'un matériau spécial, mais de ce qu'il voyait, peu probable.

Suri lança une magie de foudre sur les machines qui se déglinguèrent, ne pouvant plus attaquer la tour, et ainsi les deux combattants se précipitèrent pour venir en aide aux victimes, mais à peine arrivés sur place, la porte d'entrée de la tour avait changé, ne marquant que la page 22... une fois de plus, le décor avait été balayé.


«J'espère que ces gens iront bien.» reprenant la main de Suri pour être sûr de ne pas se séparer, le chevalier passa la nouvelle porte.

Autant dire que le changement de  température fut radical! Alors que la porte disparaissait derrière eux, ne laissant que le vide et un vent glacial dans leur dos, Vilal rapprocha rapidement Suri de lui, non seulement par sécurité mais aussi pour se réchauffer.

«Une antre de glace à présent? Je doute qu'une chimère de feu puisse générer un froid pareil... je crois bien que vous aviez raison depuis le début, c'est bien le livre qui nous teste, je doute qu'il existe une chimère capable de maîtriser plusieurs éléments...» en réalité, il y en avait qui le pouvaient par le passé, tels les chevaliers de la table ronde, mais bon, Vilal ne les connaissait pas!

En tout cas, là, il n'y avait personne à sauver, juste des chemins à emprunter et rien d'autre? Il regarda en contre-bas, ils pouvaient sauter et atterrir dans la neige, mais leurs vêtements seraient alors trempés. Devant eux, un chemin qui allait quelque part, quant à derrière eux...

«Il ne semble pas y avoir de chose à faire ici, à part trouver une éventuelle sortie. Nous ne pouvons pas revenir en arrière, de toute manière, il nous faut avancer dans les pages pour le moment... aller tout droit me semble être sans fin, et nous ne pourrons pas marcher trop longtemps avec un froid pareil, je crois qu'on n'a pas le choix que de tenter d'aller en bas...»

Cela ne lui plaisait pas, mais pas comme s'ils avaient tant de choix que ça. Il souleva Suri telle une princesse et s'approcha du vide
«Il y a de la neige en bas. Je vais faire de mon mieux pour que vous ne soyez pas mouillée, vous disposez d'une magie de feu, si le froid devient trop intense, n'hésitez pas à l'utiliser pour nous réchauffer... mais pour le moment, on doit surtout trouver une sortie.» il prit une profonde inspiration et sauta, essayant de tenir Suri le plus haut possible pour qu'elle ne touche pas la neige, il fallait espérer que c'était assez moelleux pour qu'il ne se tue pas dans la chute!



=======================
Vilal choisit de sauter dans la poudreuse entre contrebas

Page 33!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 5 Nov - 21:50

Errant dans le deuxième chapitre de la glace qui mettait en scène une caverne de glace géante. Le froid était difficilement supportable et s'ils ne voulaient mourir d'hypothermie, Suri et Vilal devaient agir.

Vilal attrapa Suri et sauta dans un amas de neige en contrebas. La neige amortit la chute des deux voyageurs qui se retrouvèrent dans un tas de plus d'un mètre de neige.  À cause de la hauteur de la neige, il leur était très difficile de se mouvoir.
Il n'y avait pas grand chose dans cette cuve et aucun moyen de remonter, en avançant, vous finissez par tomber sur une trappe, véritable trou béant sans neige. Que vous le vouliez ou non, celle ci semble vouloir que vous tombiez.

Vous chutez, sans pouvoir y remédier. Un énorme couloir vertical de glace défile devant vos yeux à une vitesse effrayante, puis, l'espace d'une seconde, tout semble s'inverser. Le haut devient le bas, vous continuez votre chute mais cette fois en direction de la trappe et lorsque vous ressortez, vous vous retrouvez au même endroit.

Suri et Vilal arrivent à la page 122.

De nouveau dans la même caverne, vous peinez à vous remettre de la chute de plusieurs centaines de mètres qui s'est achevée bien plus légèrement que vous ne l'aviez anticipé.

En observant les alentours, vous êtes toujours dans la même cuve de la même caverne où il fait toujours aussi froid. Tout semble au même endroit, la trappe, même les traces de votre passage avant d'avoir trouvé l'étrange trappe.
Puis du coin de l’œil, vous apercevez une silhouette qui se tient debout sur le chemin de glace où vous vous trouviez au départ mais le temps que vous vous tourniez la silhouette disparaît en courant vers l'origine du vent sans se soucier des apparences.

Lorsque vous tournez votre regard vers la paroi de la cuve, vous remarquez un escalier taillé directement dans la glace. Était-il là depuis le début?


Vous avez trouvé une étrange trappe qui vous a, semblerait il, ramené au même endroit mais quelques détails semblent avoir changés, qu'en sera il de vos actions?

==========================================================
Vous pouvez faire ce que bon vous semble peu importe votre choix, il peut s'agir de tout et de n'importe quoi ! Néanmoins, la suite de votre aventure dépendra de vos propres décisions... Réfléchissez bien !

Note : A la fin du poste, Suri propose une action en lien avec la scène ainsi que la page qu'il souhaite visiter ensuite. Je posterai un bilan avec la scène suivante.

Note 2: N'hésitez pas à donner quelques détails ou précisions dans vos actions, cela peut influencer le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2600/2600
MP : 75/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Jeu 9 Nov - 12:21

Lorsqu’ils passèrent la porte, évidemment, ils se retrouvèrent encore une fois dans une autre situation des plus… improbables. Suri jeta un coup d’œil derrière elle, stupéfaite, mais il n’y avait plus aucune trace de cette porte maintenant ! Infiniment confuse, mais déterminée à sortir de cet endroit, elle se tourna vers le décor dorénavant hivernal. Un frisson déplaisant traversa l’échine de la demoiselle alors qu’elle dévisageait les alentours, inquiète. Elle ne voyait rien qui ressemblait à un bâtiment ou quoi… Devaient-ils trouver une porte cachée quelque part ? Parce que pour le moment, tout n’avait été que question de porte !

Vilal émit l’hypothèse que tout ceci ne pouvait pas être l’œuvre d’une chimère, puisqu’il n’en connaissait pas qui maîtrisent plusieurs éléments. Suri ne pouvait pas dire en connaître non plus, en dépit de ses larges connaissances en la matière. Peut-être qu’il y en avait sur d’autres mondes capables de le faire, mais elle n’avait pas remarqué que ce soit le cas dans le Royaume des Chimères. Suri referma ses bras autour d’elle alors qu’il analysait ce qu’ils pourraient faire ici.
« Moi qui commençait à croire qu’on d-devrait trouver des portes… il n’y a pas l’air d’y en av-voir une ici… » Ce qu’elle n’aimait pas le froid ! Et pourtant elle avait vécue pendant de nombreuses années sur la lune, mais comment dire… ce n’était pas le même genre de froid. Il y faisait nuit, et donc très frais, mais ce n’était pas une fraîcheur hivernale. Pas pareil, ça non ! Elle toussa un coup en sentant le froid lui mordre la gorge juste alors que Vilal proposait de… sauter en bas ? Hein que quoi ?

Il la souleva telle une princesse de conté de fée et Suri se cramponna à lui.
« A-attendez vous voulez pas plutôt y aller à pieeeeeeeeeeeeeeeds ?!?! » Et PAF ! Dans la poudreuse ! Et ce n’était pas tout en plus parce que Suri, comme Vilal d’ailleurs, se retrouvèrent dans un véritable manège, toboggan complètement taré qui les envoya dans tous les sens jusqu’à finalement… reparaître là où ils étaient ? Suri regarda rapidement autour, et si elle crut repérer une étrange silhouette non loin, celle-ci s’évapora si vite qu’elle crut que son imagination lui jouait des tours. Alors qu’un nuage de condensation quittait ses lèvres suite à un soupir exaspéré, elle se tourna vers Vilal. « …c’est quoi ce bazar… ? » Ce n’était pas comme s’il pourrait le savoir, mais ce n’était pas tant une question, surtout une complainte.

Puisqu’il ne semblait n’y avoir rien de particulier aux alentours, Suri ignorait totalement quoi faire. Du coup, elle repensa à cette étrange silhouette qu’elle avait cru repérer un peu plus tôt et tourna son regard vers cette direction. La chose avait courut vers la direction du vent, sans vraiment sembler importunée… mais n’était-ce pas de là qu’ils venaient ? Peut-être que cette silhouette n’était qu’un leurre, quelque chose pour leur rappeler qu’ils avaient été ici jadis. Donc ce n’était pas une bonne idée.

Suri soupira à nouveau avant de faire apparaître une flamme bleutée au dessus de sa main gantée de cuir. C’était si chaud que ça propagea une petite sphère chaleureuse autour d’elle et, donc, de Vilal aussi. Ce n’était pas digne de la plus chaude couverture qui soit mais c’était déjà ça. Du coup, bien déterminée à avancer, et comprenant que sauter dans la poudreuse n’avait été qu’une étape étrange vers une version parallèle de cette «page», elle décida de passer par autre chose.
« Allons voir ce qu’il y a au fond de la caverne… qui sait, il y aura peut-être quelque chose… » Qui sait, oui…


Exclamation Utilise Dracarys (magie de feu) pour se réchauffer tout en marchant, et décide cette fois d'aller explorer le fond de la caverne précédente pour essayer de voir s'il n'y a pas une issue.

Like a Star @ heaven Suri sélectionne la page 173 AU PIF Razz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 12 Nov - 16:13

Après avoir atterrit dans le deuxième chapitre de la glace inversé, le duo décida d'avancer et de s'enfoncer dans la grotte. Grâce à la magie de feu, le froid était un peu plus supportable.

Le chemin que vous empruntez est long et sinueux. Après de longues minutes à marcher sans avoir l'impression d'avancer, vous vous rendez compte du brouillard qui vous entoure si bien que vous n'êtes plus capable de voir votre point d'origine. Vous décidez qu'il est trop tard pour rebrousser chemin et continuez.

Après plus d'une demie heure avec sa magie active, Suri, la première commence à tomber de fatigue. Lorsque la flamme cessa, le froid reprit de plus belle et le brouillard recouvre la grotte.
Succombant au froid le duo sombre dans un sommeil de plomb.


Suri et Vilal arrivent à la page 200.


Vous vous réveillez dans les Ombres. Tout est vide et sombre. Cela ressemble à votre arrivée mais cette fois, il n'y a pas de page sur laquelle vous marchez, juste rien, pas la moindre lumière ni le moindre son.

Vous vous rendez compte qu'il ne s'agit pas de ténèbres lorsque vous vous rendez compte que vous vous voyez parfaitement, comme en plein jour. Dans ce monde de vide, il ne semble pas y avoir grande chose, jusqu'à ce qu'une silhouette, similaire à la précédente ne file en courant dans une direction.

Malgré l’absence d'obstacle visuel, vous n'avez pu l'apercevoir que quelques instants avant que celle ci ne s'évanouisse dans le néant.


Vous voilà dans une zone totalement vide de tout, il ne semblerait pas y avoir grand chose à faire, à moins que...

==========================================================
Vous pouvez faire ce que bon vous semble peu importe votre choix, il peut s'agir de tout et de n'importe quoi ! Néanmoins, la suite de votre aventure dépendra de vos propres décisions... Réfléchissez bien !

Note : A la fin du poste, Vilal propose une action en lien avec la scène ainsi que la page qu'il souhaite visiter ensuite. Je posterai un bilan avec la scène suivante.

Note 2: N'hésitez pas à donner quelques détails ou précisions dans vos actions, cela peut influencer le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Lun 13 Nov - 10:53

Alors que le chevalier faisait attention à ce que Suri ne soit pas blessée dans la chute, il observait les environs jusqu'à ce que leur chemin se transforme en toboggan géant qui les fit tomber dans ce qui semblait être exactement le même endroit que précédemment...

«Vous allez bien?» la pauvre semblait frigorifiée, elle usa même d'un sort de feu pour essayer de se réchauffer «bonne idée, mais ménagez vos efforts. Gardez une réserve au cas où...» ils choisirent donc un autre chemin, qui n'était pas là la première fois

«Nous ne sommes pas exactement au même endroit. Et quelqu'un nous observe.» Suri suggéra donc d'aller plus loin et il la suivit, passant un bras autour de ses épaules, non seulement pour ne pas être séparés, mais également pour conserver un semblant de chaleur... lorsqu'elle sembla fatiguer, il retira son manteau et le lui posa sur les épaules «nous devons rester l'un contre l'autre, c'est le meilleur moyen de se réchauffer» en d'autres circonstances, ça aurait pu paraître gênant, mais honnêtement, ce n'était clairement pas le moment de penser à des choses tordues.

Malheureusement, ils avaient beau se tenir l'un contre l'autre, plus ils avançaient et plus il faisait sombre, une véritable purée de pois, jusqu'à ce que leurs corps s'engourdissent.. le chevalier essaya de serrer Suri contre lui davantage, mais son corps avait trop de mal à lui répondre

«Il ne faut... surtout pas... s'endormir...» mais la jeune femme, épuisée par l'utilisation de sa magie et le froid, finit par sombrer la première, rapidement suivie par le chevalier qui ne put tenir plus longtemps.

Quand il ouvrit les yeux, difficile de savoir combien de temps s'était écoulé. Il regarda autour de lui, ils étaient dans un décor terriblement neutre, mais noir. Tout était noir, les murs, le sol, le plafond, pourtant, ce n'était pas de l'obscurité à proprement parler. Le chevalier se tourna vers Suri et la secoua un peu pour la réveiller, au moins, la température était désormais décente

«Suri?? Suri, réveillez-vous!!» il tâta son pouls, elle était bien vivante, il la serra contre lui pour le cas où elle ait encore besoin de chaleur, puis il repéra l'ombre au loin qui prenait la fuite. Plissant des yeux, il se leva, soulevant la jeune femme qui était encore dans son manteau et il se mit à courir dans la direction prise par l'ombre

«Revenez!» nulle panique dans sa voix, juste de la détermination! Qui que soit cet individu, il les menaçait et les mettait en danger. Il ne pouvait se permettre de le laisser aller et venir et les mener ainsi en bateau!



========================

Vilal se lance à la poursuite de la silhouette en prenant Suri dans ses bras (en attendant qu'elle se réveille ^^)

Propose la page 44! (oui moi je suis ma logique ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Dim 19 Nov - 11:11

Suite à de terribles mésaventures dans le deuxième chapitre de la glace inversé, le duo se retrouva plongé dans le grand chapitre du vide inversé où rien ne vint les accueillir. Rien ne se démarquait, à part une silhouette qui courrait dans une certaine direction.

Le capitaine choisit de suivre la même direction que la silhouette sans que celle ci ne semble réagir à ses appels. Difficile de suivre quelqu'un qui court en portant quelqu'un et la silhouette disparaît au loin.

Après un certain temps de marche, une forme finit par se dessiner à l'horizon, en s'y rapprochant Vilal découvre un feu de camp solitaire, seul phare dans cet océan d'obscurité.
Avec la bénédiction d'un feu qui vous réchauffe, vous vous sentez mieux. Une porte apparaît alors portant le nombre '44'.


Suri et Vilal arrivent à la page 44.


Vous ouvrez la porte, la brise et la lumière du soleil vous rappellent que cela faisait longtemps que vous n'avez pas vu un cadre si paisible dans ce livre. L'air porte une odeur de sel et le bruit des vagues vous fait rapidement comprendre que vous êtes sur un bateau, navigant sur les flots.  

Les marins sur le pont du navire ne semble pas réagir à votre présence, comme s'il était normal que vous soyez là.
En quelques secondes, d'épais nuages sombres recouvrent le ciel et une pluie battante tombe et les vagues manquent de faire chavirer le navire.  

Les marins commencent à s'activer pour gérer la tempête mais vous voyez une sorte de créature énorme approcher à toute vitesse dans votre direction.



Vous voilà en plein milieu d'une croisière de rêve, tout y est! Vague, vent, pluie et monstre marin! Rejoignez nous sur Héméra-Croisière.org pour réserver votre place en cabine pour avoir votre hublot avec vue sur naufrage!

==========================================================
Vous pouvez faire ce que bon vous semble peu importe votre choix, il peut s'agir de tout et de n'importe quoi ! Néanmoins, la suite de votre aventure dépendra de vos propres décisions... Réfléchissez bien !

Note : A la fin du poste, Suri propose une action en lien avec la scène ainsi que la page qu'il souhaite visiter ensuite. Je posterai un bilan avec la scène suivante.

Note 2: Au cas où ce n'était pas clair, votre but est de survivre aux pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2600/2600
MP : 75/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   Lun 20 Nov - 17:06

Suri n’avait malheureusement pas fait le bon choix. Elle continua d’avancer encore et encore au travers ce tunnel gelé sans savoir où se diriger. Pourtant, à mesure que les minutes filaient, elle continuait d’espérer, sans grands résultats. Et inévitablement, vint un moment où la jeune femme fut à court d’énergie. Inapte à continuer d’entretenir la flamme de sa magie, elle perdit, avec Vilal, peu à peu connaissance, et ils s’endormirent au beau milieu du froid.

La guerrière n’eut guère conscience de ce qui se passa ensuite, puisqu’elle demeura endormi un profond, affaibli par l’utilisation accrue de sa magie. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle était dans un cadre plutôt agréable, tellement qu’elle songea un instant que l’épisode du bouquin n’était qu’un rêve et qu’ils étaient en fait en croisière… bien qu’à bien y songer, c’était un peu absurde, elle ne se souvenait absolument pas qu’ils aient été en croisière. Non, ils étaient plutôt dans un bâtiment, une bibliothèque…
Donc que faisaient-ils ici ?

« On est où ? » Demanda-t-elle en regardant partout autour. Un peu gênée d’être comme ça dans les bras du chevalier, elle bougea de sorte à ce qu’il la lâche doucement, avant d’entendre un grondement au loin. A priori, quelque chose de gros et mauvais approchait… une tempête !

Celle-ci commença à faire rage, menaçant de couler le navire. Il semblait tanguer encore et encore et Suri s’imaginait déjà se retrouver sous la surface de l’eau, inapte à remonter ! Non, il valait mieux oublier ça tout de suite… Elle refusait de crever noyer dans un bouquin aussi bizarre qu’on puisse trouver cette phrase. Elle regarda donc précipitamment autour, jusqu’à repérer une forme imposante qui approchait au loin. Un monstre ? Une bête marine gigantesque ? Quoi que ce soit, c’était certainement en vie, et plus sûrement encore hostile.

« Autant suivre son instinct ! » Déclara Suri avant de s’élancer au devant du navire pour arriver sur la proue. Elle dû se tenir aux cordes et aux bords pour finalement arriver au plus proche possible de l’extrémité sans trop menacer de tomber. Légèrement incertaine mais déterminée à réussir, elle concentra sa magie à nouveau pour invoquer cette fois la puissance des éclairs. La bête approchait vraiment très vite, elle devait se dépêcher ! « Ouste ! » L’éclair fila à vive allure sur la bestiole, peu importe ce que c’était ! A espérer qu’elle n’avait pas fait erreur, mais tant pis. Elle avait réagit comme elle le pensait.

Inutile de rester là à voir si elle avait eut raison. Heureusement, elle venait d’un monde où les navires étaient chose commune, aussi savait-elle qu’il y avait des bateaux de sauvetage en général sur ces installations. Elle retourna donc rapidement vers Vilal et attrapa sa main pour l’entrainer avec elle.
« Vite, nous devons nous éloigner d’ici ! » Les marins paniquaient et Suri dû parfois jouer des épaules pour passer. Les bateaux de sauvetage étaient, pour la majorité, déjà partit, mais elle en repéra un et s’empressa de le faire descendre en dépit du vent et des vagues furieuses qui rendaient la manœuvre vraiment difficile. Dès que leur embarcation toucha l’eau, elle descendit, certes maladroitement, manquant même à un moment de tomber à l’eau, mais finalement, elle arriva dans la barque et se tourna de suite vers la bête.

« Je sais pas où on doit aller, mais il vaut mieux que ce soit loin de cette chose. » Elle ne semblait pas encore bouger, est-ce que sa foudre l’avait secouée tant que ça ? Risquait-elle de venir se venger ensuite ? Suri l’ignorait. Elle espérait juste avoir fait le bon choix… rien d’autre ne semblait être la bonne option, après tout… il fallait fuir, et trouver la sortie de ce fichu livre. Coûte que coûte.


Exclamation Utilise Feu du ciel (magie de type foudre) sur la bête qui approche afin de la choquer/paralyser, et profite de la distraction pour grimper dans un bateau de sauvetage avec Vilal et s'éloigner au maximum du monstre et du navire.

Like a Star @ heaven Suri sélectionne la page 55.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au cœur de la ville-château   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de la ville-château
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert
» 9 cartes et 1 ville du mode planète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Lindblum-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives