Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Le château d'Alexandrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Le château d'Alexandrie   Dim 23 Juin - 23:06


Source: Wikia Final Fantasy
Le château d'Alexandrie. Immense bâtisse entourée d'eau par laquelle on ne peut accéder que via des barques commandées par des soldats Brutos ou Amazones. Deux gardes se tiennent devant l'entrée et demanderont forcément le but de votre visite. À moins que vous ne soyez une connaissance directe de la Reine, vous ne pourrez accéder à la salle du trône sans passer un entretien préalable auprès de la Générale Beate ou du Capitaine Steiner (ou de l'un de leur suppléant s'ils sont absents).


Plan Rez-de-chaussée
Voici donc le plan du château tel que vous le verrez en arrivant dans le gigantesque hall d'entrée. Il est presque impossible d'accéder à l'étage sans autorisation requise. Cependant, il est possible de demander une petite visite guidée auprès des soldats.


Source: Wikia Final Fantasy
La statue de Neptune est un ascenseur qui vous conduira directement au Port d'Alexandrie.
Il existe un passage secret en passant derrière la cheminée de la Chambre de la Reine Branet, qui conduira aux cachots ainsi qu'à une Chapelle et une nacelle afin d'emprunter la route de la Gorgone. Cependant, il est possible d'accéder aux cachots par le rempart Est et ainsi rejoindre la tour Sud Est pour accéder au grand hall.


1er étage
Deux grands escaliers peuvent vous mener soit vers la Salle du Trône, soit vers le Quartier Général de l'armée d'Alexandrie où se déroulent les réunions stratégiques militaires uniquement (bien qu'en général, il s'agisse surtout d'occasions pour les Brutos et les Amazones de se traiter de toutes sortes de noms d'oiseaux).

Vous pouvez ici visiter la Bibliothèque, mais il vous sera impossible de rejoindre la Chambre de la Reine Grenat (à moins d'y avoir été personnellement invité évidemment).


Source: The Salvatican Throne
by *GleamingScythe
La Salle du trône est évidemment très bien gardée. Elle mène sur un immense balcon qui permet à la reine d'être vue de son peuple lors de manifestations publiques. Inutile de dire que l'endroit est tout simplement immense et richement décoré.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Sam 11 Mar - 13:59

Rydia vient de la ville d’Alexandrie

La barque se rapprochait petit à petit du quai du château. Celui-ci semblait se faire de plus en plus énorme et imposant, voire effrayant, au fur-et-à-mesure. Rydia était installée, le nez en l’air pour regarder l’architecture du bâtiment, demeure de la reine, et à côté d’elle, le Brutos qui semblait ne pas être rassuré d’être à côté d’une Amazone. Rydia ignorait tout de la concurrence et des tensions qu’il pouvait y avoir entre les deux corps armés du château, et ce, malgré que leurs capitaines respectifs s’entendent à merveille.
Une fois arrivée, Rydia posa pied à terre mais attira l’œil des Amazones qui gardaient l’entrée de par son apparence un peu trop original à leur goût. Il faut dire qu’on y voyait que du vert sur sa personne.

- Halte ! Quel est le motif de votre présence au château ?
- Vous êtes toujours aussi sévères, vous les Amazones …
- Dois-je vous rappeler l’attentat visant la reine qui s’est déroulé récemment ? Nous avons davantage de raisons de nous méfier des étrangers.


Un attentat envers la reine … Mais elle semblait jouir d’une excellente réputation, qui voudrait lui faire du mal ? Enfin elle verrait bien, Rydia jugerait par elle-même quand elles se parleraient.

- Je l’accompagne voir la reine, il s’agit de … euh … Mydia.
- Rydia. Je suis une invocatrice, et j’ai cru comprendre que votre souveraine l’était également par le passé. Je suis venue m’entretenir avec elle …
- A quel sujet ?
- Et bien … Des Chimères ?

L’Amazone soupira si fort qu’on aurait pu l’entendre jusqu’à la ville, au moins.

- Encore une qui veut parler des Chimères, youpi. Suivez-moi, je vais prévenir la reine de votre visite.

Et le Brutos abandonna Rydia pour la laisser entre les mains d’une Amazone qui la fit entrer dans le château, puis monter à l’étage pour rejoindre la salle du trône. Même si elle s’arrêta net devant la porte en demandant à Rydia d’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Sam 11 Mar - 18:37

GrenatSource: Princess Garnet Til Alexandros by dagga19
=========================
Ce n'était plus vraiment une salle du trône, mais presque une caserne à présent. Des soldats postés tout le long des murs comme des statues solidement armées, de chaque côté du trône, les Généraux Beate et Steiner étaient sur le qui-vive à observer les moindres faits et gestes de la Reine qui était en train de discuter avec des conseillers à propos des tensions à Tréno et de la reconstruction de Dali. Un mystérieux inconnu avait apporté son aide sur place, et la Reine avait fait envoyer plusieurs de ses meilleurs agriculteurs pour essayer de redonner vie aux champs du village des montagnes.

Quant à Treno, elle avait également envoyé plusieurs amazones et brutos en renforts pour aider les autorités, ainsi que quelques conseillers pour améliorer la gestion de la ville en ces temps de crise. L'idée que les ressources de la ville ne soient réservées qu'aux riches risquait fort de causer des émeutes, et la Reine comptait faire de son mieux pour l'en empêcher, avec l'aide du Roi Puck et de son oncle.

Les audiences étaient désormais suspendues, au grand regret de la Reine... mais les amazones avaient désormais conscience d'Alexandre, et la chimère avait donc le choix de rencontrer quelqu'un si elle le souhaitait... et aujourd'hui, lorsque cette demoiselle aux cheveux verts s'avança, la chimère de la lumière autorisa son entrée.

Aussi, quand l'amazone frappa à la porte pour demander cette audience, la reine y vit une petite pause et sourit d'un air fatigué.

«De la visite?»
«Oui, Majesté... une jeune femme veut s'entretenir avec vous au sujet des chimères...»
elle approuva d'un signe de tête, sachant que si l'amazone l'avait laissée entrer, c'est qu'Alexandre lui-même souhaitait la rencontrer.

Malgré tout, lorsque l'amazone signala qu'elle était invokeur, tous les soldats se tinrent sur leurs gardes! Beate et Steiner s'avancèrent également, la main sur la garde de leurs épées

«Majesté...»
«Tout va bien. Si Alexandre l'a laissée entrer, je ne risque rien.»


La porte s'ouvrit donc et Grenat ne paraissait pas vraiment surprise devant l'apparence de Rydia. D'un autre côté, elle avait déjà rencontré une jeune femme aux cheveux verts par le passé! C'était il y a longtemps tout de même, mais bon.

«Bonjour... je suis Grenat Di Alexandros. Que puis-je pour vous?» autant dire que si Rydia souhaitait un entretien privé, ça allait être trèscompliqué.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Dim 12 Mar - 14:05

L’accueil avait été loin d’être très chaleureux par l’Amazone qui l’escortait désormais, mais si ce qu’elle avait dit était vrai – et pourquoi mentirait-elle après tout ? – ils avaient effectivement toutes les raisons du monde de se méfier des étrangers et des visiteurs, désormais. Pour autant, Rydia semblait comprendre aussi que beaucoup de personnes rendaient visite à la reine dans l’unique but de parler Chimères, mais si les rumeurs – aujourd’hui fondées mais Rydia l’ignorait – au sujet d’Alexandre s’avéraient être justes, alors, il était tout naturel que les gens se tournent vers elle pour obtenir des renseignements. On ne va pas se le cacher, Rydia était venue aussi dans ce but … mais cette fois, discuter d’invocateur à un autre, serait peut-être différent.

Elle attendit devant la porte de la salle du trône, attendant d’avoir le feu vert pour pénétrer dans la salle la plus représentative de la royauté. Elle dut juste confier son fouet à l’Amazone à l’entrée, même si la garde devait avoir conscience que ce n’était pas l’arme la plus dangereuse : si Rydia affirmait être un Invokeur, ce serait de sa magie dont il faudrait se méfier. Mais là était le protocole … Et de toute manière, Rydia était loin d’être un danger, mais ils ne pouvaient pas le savoir.

L’invocatrice de Mist s’avança dans la salle du trône, elle sentait tous les regards sur elle, d’autant plus que la majorité se voulait méfiant. Elle ne pouvait pas leur en vouloir au vu du contexte, mais elle était assez mal à l’aise. Ce n’était pas la première fois qu’elle mettait les pieds dans une salle du trône, mais jusqu’alors, il fallait admettre qu’elle connaissait tous les dirigeants de la Planète Bleue puisqu’ils étaient ses amis. Là, elle ne connaissait pas Grenat. Elles partageaient seulement le rang d’Invokeur. Elle s’arrêta à plusieurs mètres du trône et s’inclina par respect et politesse alors que Grenat se présentait. La moindre des choses était de faire de même.

- C’est un honneur de vous rencontrer. Je m’appelle Rydia, je suis une invocatrice du village de Mist, de la Planète Bleue.

Elle avait préféré préciser le monde puisque le village ne se trouvait pas sur Héméra. Si Zébal avait raison, il y avait peut-être des gens de la Planète Bleue qui étaient revenus à la vie par l’Au-Delà … mais il n’était pas dit qu’ils soient venus voir la reine pour autant ! Introduire cela comme ca allait permettre d’entrer dans le vif du sujet, sans le vouloir, Rydia s’était laissée toute seule une fenêtre d’ouverture pour amener le sujet pour lequel elle était venue.

- Ce monde n’appartient pas à Héméra, vous en conviendrez. Mais contrairement à d’autres personnes, de ce que j’ai cru comprendre, je n’ai jamais perdu la vie et je ne suis pas revenue par ce que vous appelez l’Au-Delà.

Sûrement que ca allait susciter la fameuse question : comment était-elle arrivée sur Héméra dans ce cas ? Rydia porta son regard sur les gardes et notamment les deux chevaliers qu’étaient Beate et Steiner. Elle n’était pas à l’aise avec cette impression qu’on pouvait lui sauter à la gorge à tout instant ! Mais ils faisaient leur travail …

- Je suis navrée, j’ai compris qu’on venait vous importuner souvent au sujet des Chimères mais … C’est plus ou moins grâce à elles que je suis venue ici. De mon monde, je peux me rendre à mon gré au Royaume des Chimères, et suite à la disparition de plusieurs de mes amis, je me suis rendue sur Héméra pour les retrouver. Mais … plusieurs nouvelles m’ont alertée aussi et j’ai vraiment besoin de retourner à Feymarch pour retrouver les autres Chimères.

Feymarch était le nom du village des éons, bien avant la fusion des mondes et l’agrandissement du royaume des êtres chimériques … mais ce village était toujours présent au sein du monde des Chimères et Asura y trônait toujours !

- Vous êtes Invokeur, et bien des rumeurs parlent de votre lien avec une Chimère. Je ne voudrais pas être impolie mais … j’ai besoin de votre aide pour retrouver l’accès au Royaume des Chimères depuis Héméra. J’ignore où se trouve le portail, mais c’est urgent. Certaines personnes s’amusent à utiliser les Chimères comme des armes de destruction et … elles ne doivent pas agir de la sorte à cause des soifs de pouvoir de l’Homme.

Bien sûr, Rydia avait une très forte pensée pour Seymour et Anima en déclarant cela et il allait sans dire qu’une dirigeante telle que Grenat avait dû avoir vent des événements sur Gaia. Bien que les propos de Rydia pouvaient être aussi - sans le savoir toujours - un écho au passé de Grenat. Sa mère et Kuja n'avaient-ils pas utiliser les Chimères pour faire plier le genou à toutes les nations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Lun 13 Mar - 10:19

GrenatSource: Princess Garnet Til Alexandros by dagga19
=========================
Il ne devait pas être évident pour une jeune fille comme Rydia d'être ainsi confrontée à un tel accueil en terme de sécurité! Pourtant, la Reine se voulait bienveillante et essayait de faire de son mieux pour rassurer son hôte. Celle-ci lui expliqua rapidement la raison de sa visite, sauf que la Reine tituba un moment à ce qu'elle venait de lui annoncer... encore un autre monde? Un Royaume des Chimères? Beate s'était vite rapprochée pour se placer derrière la reine en voyant qu'elle avait pâli, Grenat secoua doucement la tête avant de se redresser d'un air perplexe

«Je... pardonnez moi mais... vous allez un peu trop vite. Vous dites qu'il existe un Royaume des Chimères?» comment pouvait-elle ne pas être au courant? La Reine paraissait inquiète sur le moment, pourquoi Alexandre ne lui en avait-il jamais parlé? «et que ce Royaume serait une passerelle vers votre monde?» Beate approuva d'un signe de tête, c'était également ce qu'elle avait compris. Grenat regarda alors sur le côté, et Rydia devait pouvoir sentir le pouvoir de la chimère Alexandre qui était en train de lui parler à cet instant...

«Venez avec moi. Quelqu'un doit nous apporter des réponses.» elle paraissait contrariée, mais fit signe à Rydia de la suivre
«Majesté... »
«Je ne risque rien. Alexandre me protégera si elle a de mauvaises intentions. Mais j'en doute.»
Beate et Steiner se regardèrent avant de laisser la reine guider l'invocatrice de Mist jusqu'à la salle derrière le trône. Une salle gigantesque composée presque exclusivement de miroirs, les deux femmes se placèrent au centre de la pièce, là où un piédestal censé accueillir un orbe se tenait.

«Nous sommes là, Alexandre...» d'ordinaire, la Reine sortait toujours quand la chimère souhaitait rencontrer quelqu'un, mais là, elle souhaitait également des réponses, aussi elle refusait de sortir. Une voix sortit de nulle part




«Bienvenue sur Héméra, jeune invocatrice de la Planète Bleue. Je suis Alexandre, je crois que dans ton monde, je serais un eon?»

La Reine plissa légèrement les yeux, essayant de comprendre ce qu'il se passait enfin

«Alexandre... vous connaissez son monde?»


«Je n'y ai jamais été de moi-même. Mais je connais le Royaume dont elle fait mention. Ce Royaume existait déjà sur un autre monde où je me trouvais, celui de Balance.»


Le monde de Terra. Grenat en avait entendu parler.

«Ce Royaume existe donc bien? Et l'on peut y accéder depuis Héméra? Pourquoi ne m'en avez-vous jamais parlé?»


«Les chimères ont accepté d'ouvrir les portes de ce Royaume sur Héméra depuis peu. Cependant, il faut savoir que nous autres, gardiennes des orbes et des cristaux, ne pouvons pas nous y rendre. Ifrit, Shiva, Ramuh, Léviathan, Odin, Sylphes, Titan et Bahamut ne peuvent rejoindre ce Royaume... j'ai jugé qu'il n'était pas nécessaire que tu en sois informée puisque celles qui étaient auprès de toi à l'époque, ne pouvaient y être.»


Le cœur de la Reine semblait se serrer, elle ramena ses mains sur sa poitrine, l'air profondément triste


«Je suis désolé. Malgré tout, jeune invocatrice, je comprends la raison pour laquelle tu souhaites rejoindre les tiens. Mais avant, je vais devoir te faire passer mon épreuve pour m'assurer que tu auras bien la force d'affronter cette quête. Tu recevras l'orbe de la lumière, même si je sens en ton cœur que tu n'aspires pas à retrouver les cristaux.»


Grenat hocha juste de la tête avant de se tourner vers Rydia. Si la demoiselle comptait passer l'épreuve, elle devrait sortir. De toute manière, elle avait eu des réponses à ses questions, même si ces réponses lui avaient fait plus de mal que de bien...


===========================

Passer l'épreuve d'Alexandre?

Épreuve n°1: vous devez revivre un événement qui vous a causé une véritable terreur dans votre passé.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mar 14 Mar - 14:25

Rydia redescendit sur terre lorsque Grenat la freina, elle – la reine - semblait comme ressentir un profond malaise à la mention du Royaume des Chimères. Lucius n’avait jamais entendu parler d’un tel monde, mais Rydia se rendait compte de son erreur. A ses yeux, les Invokeurs d’Héra étaient proches de ce qu’étaient ceux de la Planète Bleue, elle pensait qu’ils auraient connaissance d’un tel royaume … mais là encore, ce n’était pas le cas. La jeune invocatrice de Mist prit un air honteux et désolé, mais hocha tout de même la tête à l’affirmative pour confirmer qu’il y avait un accès vers son monde natal, depuis le Royaume des Chimères. Mais Rydia prit un air plus surpris lorsqu’elle sentit une étrange présence tout à coup, puissante et imposante, en ces lieux. L’aura d’une Chimère, ca ne pouvait être que ca … et ca confirmait les dires sur la présence d’Alexandre, un éon qu’elle n’avait jamais connu. Il n’existait pas sur la Planète Bleue, et dans la mesure où il était un gardien, il n’était jamais apparu non plus dans le Royaume des Chimères depuis la fusion des mondes. Peut-être Alexandre avait-il senti aussi la présence du Dragon des Brumes, invisible, mais pourtant toujours bien présent aux côtés de Rydia. Même si avec la bride de puissance et les lois d’Héméra, elle ne parvenait à l’appeler qu’en de rares circonstances.

Grenat paraissait à la fois triste et contrariée, mais invita Rydia à la suivre jusqu’à l’arrière de la salle du trône. De là, Rydia fut émerveillée de ce qu’elle voyait, une salle composée de miroirs … Ca lui rappelait un peu les chambres des Cristaux sur la Planète Bleue, mais elle se souvenait aussi que Cécil avait décrit une salle similaire, lorsqu’il avait passé l’épreuve pour devenir un Paladin et purifier son cœur pour chasser toutes ténèbres. Rydia observa les lieux, il n’y avait personne à première vue, mais cette aura était très forte ici … et la voix d’Alexandre retentit, ca l’avait surprise. Elle leva la tête pour chercher le plafond – qui semblait bien loin avec tous ces miroirs. Une Chimère invisible ? Ou Alexandre faisait-il partie lui-même du château ? Maintenant qu’elle y pensait, ce royaume s’appelait Alexandrie … ce n’était sûrement pas un hasard.

- Je … Ravie de faire votre connaissance Alexandre. Je n’ai pas souvenir que vous existiez sur mon monde, mais c’est ca. Les Chimères sont appelées des éons sur la Planète Bleue.

Grenat interrogea ensuite la Chimère, il existait un autre royaume sur le monde de Balance, et Alexandre venait de là-bas. Rydia ferma les yeux un instant pour se rappeler. Oui, il y avait des Chimères venant d’un monde de ce nom, dans le Royaume actuel. Marthym, Fenrir, Lakshmi, Seraph, étaient les seuls noms qui lui revenaient en tête à l’heure actuelle, venant de ce monde. Rydia gardait le silence pendant que Grenat s’expliquait avec Alexandre, bien qu’elle baissa la tête à la mention d’Ifrit et des autres … Alors, c’était aussi les Chimères de Grenat ? Rydia ne pouvait que comprendre sa douleur, puisque les mêmes invocations leur avaient été arrachées. Et Rydia avait beau fréquenter à son gré le monde des éons, elle ne saurait remplacer ceux qui étaient autrefois ses alliés et ses soutiens les plus précieux. A cet instant, la jeune fille en vert se sentit … proche, de Grenat. Sûrement parce qu’elles partageaient la même douleur, mais elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’Alexandre s’adressa à elle et souhaita lui faire passer son épreuve pour voir si elle était taillée pour cette quête. Rydia avait déjà affronté la mort elle-même en se frottant à Zémus, les épreuves, ca la connaissait.

- J’accepte.

Grenat quitta la pièce, accentuant la sensation de culpabilité de Rydia à son égard, mais elle n’eut guère le temps d’y songer plus que cela. Alexandre l’invita à s’avancer vers l’un des miroirs pour la première partie de son épreuve : affronter son passé. Le miroir se brouilla, laissant apparaître le village de Mist bien des années auparavant … Enfin, pour Rydia, ca datait de très longtemps puisque le temps qu’elle avait passé dans le monde des éons avait été différent. Mais elle savait d’ores et déjà ce qu’elle allait voir, et son cœur se resserra dans sa poitrine. Tout comme elle eut du mal à avaler sa salive, tout à coup.

Sa mère était là, l’époque où elle était liée intimement au Dragon de Mist mais qu’elle n’était pas encore devenue ce dragon à part entière. Ce fut une Rydia enfant qui jouait avec elle dehors, jusqu’à ce que son regard se fasse dur en fixant l’horizon, en direction de la Grotte de Mist.

- Mère ?
- Rydia s’il te plaît, rentre à la maison.

Rydia resta immobile un instant sans comprendre ce qu’il arrivait à sa mère, mais finit par obéir et s’éloigna pour rentrer chez elle. Même si son regard curieux et fouineur d’enfant l’avait poussé à garder la porte entrouverte pour regarder sa mère de loin. Cette dernière avait fermé les yeux et semblait se concentrer sur quelque chose. Aujourd’hui encore, Rydia enviait à sa mère d’avoir eu un don si poussé avec les éons, au point de les commander à distance. En fait, elle n’était pas sûre d’avoir bien compris le lien entre le dragon et elle mais souvent, elle s’était demandée si un jour, elle deviendrait un éon à son tour. Peu importe, là n’était pas la question. Plusieurs longues minutes plus tard, sa mère s’effondra au sol … Son corps était complètement immobile, ce qui avait poussé la jeune fille à s’en approcher pour aller la voir.

- Mère ? Mère !! Elle la secoua un peu plus fort de ses faibles petits bras, mais toujours aucune réaction. - MAMAN !!!

Et bientôt, les cris retentirent et les flammes se mirent à danser dans le village, un assaut de Bombos, dû à deux hommes qui venaient depuis la grotte … Le cœur de Rydia – derrière le miroir – se resserra. Elle en avait tant voulu à Cécil pendant un temps, jusqu’à comprendre que lui-même avait été manipulé et avait contribué à la destruction de Mist, contre son gré. Mais elle continuait de regarder. La jeune Rydia pleurait sur le corps de sa mère. Elle avait enfin compris ce qu’il s’était passé. Elle était terrorisée par les flammes, les cris, ces gens qui succombaient sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Mais elle, elle restait accroupie devant le corps inanimé de sa mère tout en pleurant. C’était injuste.

- Mère, tu ne peux pas mourir ! Même si ton dragon est mort …

Qu’elle marmonnait tout en sanglotant. Et elle entendait deux hommes derrière elle qui parlaient.

- J’ai entendu parler d’eux. Des gens qui peuvent faire appel à des éons : des invocateurs. Que déclarait Kaïn …
- Alors le dragon que nous avons vaincu était celui de sa mère … ? C’était la première fois qu’elle entendait la voix de Cécil. Surprise, elle s’était retournée.
- C’est vous qui avez tué son dragon ?
- Pardonne-nous. Nous ne savions pas ce qui arriverait à ta mère. Rydia se frotta les yeux, mais elle était encore toute retournée. Et Kaïn reprit la parole après Cécil. Lui se préoccupait de la situation alors que Cécil s’occupait davantage de la jeune fille.
- Sa Majesté nous a envoyés les éliminer jusqu’au dernier.
- Non …
- C’est une mission odieuse, cela ne fait aucun doute. Cependant, nous devons aussi éliminer la fillette.


Kaïn commença à s’approcher de la fillette, Rydia eut très peur mais Cécil s’était interposé.

- Kaïn !
- Tu dois choisir Cécil. Elle ou notre rédemption !
- C’est une enfant !
- Tu trahirais ton roi ?
- Le trahir ? Un homme qui désire de telles choses ne peut être mon roi.


Et les voilà partis dans un dialogue que Rydia ne suivait qu’à moitié, sur le fait qu’ils voulaient déserter mais avec Baron qui possédait l’armée la plus puissante, ils ne s’en sortiraient pas seuls. Rydia était en état de choc, les flammes souillaient toujours et encore le village, le cadavre de sa mère était derrière elle. Elle était en train de tout perdre … A cause de ces deux hommes. Cécil avait fini par revenir vers elle.

- Viens, cet endroit est dangereux. Prends ma main.

Dangereux ? C’était chez elle ! Cet endroit n’avait jamais été dangereux. Il l’était devenu par leur faute. Alors elle se révolta.

- Non ! Et Kaïn voulait l’emmener de force. Alors elle commença à reculer. - N’approchez pas !
- Attends ! Puis elle commença à courir pour les fuir, mais elle savait qu’elle allait être coincée. Une force grandissante naquit en elle, et elle s’arrêta en hurlant.
- Laissez-moi tranquille !! Je vous hais !!

Dans son hurlement, Titan intervint pour créer un séisme si violent qu’une faille se créa, séparant le village de Mist de la région désertique de Kaïpo. Rydia était tombée inconsciente après cela, c’était la première fois qu’elle invoquait un éon de cette puissance, et les épreuves psychologiques n’avaient pas aidé.

Le miroir redevint normal, Rydia avait plissé des yeux en baissant la tête. Depuis ce jour, elle avait développé une phobie du feu, qu'elle associait à la destruction de Mist mais aussi à la mort de sa mère. Grâce à Rosa et à sa bonté naturelle, elle avait réussi à surmonter sa peur mais pendant longtemps, Rydia n’avait pas pu utiliser ni apprendre le moindre sort de feu. Aujourd’hui encore, c’était un élément qu’elle préférait ne pas apprendre en priorité, et qu’elle souhaitait utiliser qu’en ultime recours. Voilà qui faisait un point commun supplémentaire avec les Invokeurs d’Héra : son village aussi avait été détruit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mar 14 Mar - 14:41



Alors que le miroir se brouillait, la voix d'Alexandre se fit entendre, forte mais calme à la fois

«Ton passé a fait de toi ce que tu es aujourd'hui. Je comprends le lien étroit que tu as su tisser avec les chimères, mais tu vas devoir apprendre que bon nombre de celles que tu connaissais ont eu plusieurs vies au-delà de ta Planète Bleue. Et beaucoup d'entre eux ne pourront plus retourner au Royaume des Eons...»

Y compris son père, Léviathan. Il était désormais gardien de l'orbe de l'eau, aussi elle ne pourrait plus jamais le revoir, sauf si elle parvenait à trouver son antre.

«J'aurais aimé que Grenat ignore l'existence de ce Royaume. Car tout comme toi, la plupart de ses alliées du passé ne peuvent se rendre là bas. C'est pourquoi j'avais gardé le silence sur cet endroit.»

La voix de la chimère paraissait un peu lasse, mais il fallait que Rydia poursuive son épreuve pour la suite.

«Tu as affronté ton passé avec courage. Voyons voir si tu sais trouver le bonheur là où il peut parfois se cacher.»


===========================

Épreuve n°2: vous devez revivre un événement particulièrement heureux de votre passé, cet événement doit cependant être proche du présent (quelques semaines tout au plus)



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Dim 19 Mar - 20:48

En voyant son passé, Rydia eut le cœur un peu lourd. Alexandre avait accès à ses souvenirs par ce biais et commentait ce qu’il avait vu. Rydia savait déjà qu’elle ne récupérerait pas ses éons, elle avait fini par le comprendre mais rien ne retirerait sa volonté de les retrouver ne serait-ce que pour les revoir une dernière fois. En revanche, Alexandre répondit à un mystère que Rydia n’avait pas su résoudre dans les propos de Zébal lors de ce rêve mystérieux : s’il existait parfois les mêmes éons sur des mondes différents, c’était bel et bien parce qu’ils avaient eu plusieurs vies. C’était … incroyable. Mais Rydia rouvrit les yeux pour regarder en l’air, là d’où semblait venir la voix d’Alexandre, lorsqu’il déclara qu’il aurait préféré que Grenat ne sache jamais pour le Royaume des Chimères. Ca sonnait presque comme un reproche dit comme ca, mais comment Rydia aurait-elle pu le savoir ?

- Je pense comprendre le pourquoi vous ne lui avez rien dit. A l’image de ma mère avec moi, vous semblez être très proche de Sa Majesté et je ne doute pas que la voir souffrir est difficile même pour vous. Mais sauf votre respect, c’est un lourd secret que vous lui avez caché, elle aurait fini par l’apprendre tôt ou tard. Je suis navrée que ca soit sorti de ma bouche, j’imagine que s’il avait fallu que ca vienne de quelqu’un en particulier, ca aurait dû être vous … Je pensais qu’elle le savait déjà.

Qu’elle déclarait pour se justifier. Loin d’elle l’envie aussi de s’attirer les foudres d’une Chimère sans l’avoir voulu. Mais qui dit que la Chimère de la Lumière, aussi sage soit-elle, ne pouvait pas commettre d’erreur ? Pourquoi ne lui avait-il pas dit depuis le début ? Certes, ca aurait fait tout aussi mal d’apprendre qu’elle ne pourrait pas récupérer la majorité de ses Chimères, mais elle aurait pu accepter les choses bien plus tôt. Plus on attendait, et plus le coup était dur à encaisser … Mais soit, Rydia n’avait pas de leçons à donner à Alexandre, car comme elle venait de le dire, elle semblait avoir compris pourquoi Alexandre ne l’avait pas fait. Il y avait tellement de choses que nous évitions de dire ou de faire, juste pour épargner une douleur à un proche … ou juste pour ne pas la voir sur leur visage.

L’épreuve n’était cependant pas terminée. Ce bref échange n’était qu’un interlude et il fallait poursuivre. Après le passé, le présent. Le miroir changea et Rydia y vit un souvenir plus récent. Peu avant qu’elle quitte le Royaume des Chimères pour aller sur Héméra, sa décision était prise dans son cœur, mais il fallait qu’elle retourne une dernière fois à Mist. La connaissant, elle n’aurait pas la force d’annoncer qu’elle partait sur un nouveau monde à ses proches, et de toute façon, ca passerait sûrement inaperçu aux yeux des habitants : depuis que le village était reconstruit et que le passage vers Feymarch était ouvert depuis Mist, il était très fréquent qu’elle disparaisse des jours voire semaines entières dans le monde chimérique. Au final, elle n’avait rien dit, ni aux villageois, ni à ses amis … ni à Edge.

Dans sa vision, elle venait de passer le portail et se retrouvait à Mist. Elle avait un peu le cœur lourd mais sitôt qu’elle se retrouvait dehors en plein air, elle tombait sur deux enfants qui s’entraînaient à la magie en compagnie de … Edge ?

- Edge ? Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as pas à faire à Eblana ?

Comme d’habitude, il est toujours partout, sauf là où il devait prendre ses responsabilités de roi.* Mais Rydia pouvait bien le charrier à ce sujet, dans le fond, elle était toujours contente qu’il vienne lui rendre visite.

- Ouais, je suis venu voir comment les deux-là sont devenus forts !
- J’ai réussi à invoquer Choco la dernière fois ! Je suis troooooooop content !
S’exclama fièrement le garçon, les mains sur les hanches. Rydia se mit à sourire, ce fut sa toute première invocation aussi, du moins celle qu'elle a su maîtriser. La petite fille à côté de lui semblait jalouse.
- Pffff c’est n’importe quoi ! Tout le monde sait qu’il faut entraîner son corps et son esprit en apprenant la magie avant de pouvoir invoquer ! Et tu sais pas faire de magie !
- Moi je ne sais pas faire de magie !? Bien sûr que si ! Regarde ! Rydia va être témoin, je vais lancer … Sommeil ! Sur Edge !
- Hein !?


Rydia étira son sourire à l’idée que son ami soit pris pour cible, alors que le garçon commençait son incantation. Et l’instant d’après, le pauvre roi ninja se retrouvait à l’état de cochon … un coup dur pour l’ego. L’invocatrice mit sa main devant sa bouche pour contenir son rire alors que « l’animal » lui lança un regard noir.

- Hein !? Ca n’a pas marché !? Pardon m’sieur Edge !! Je sais pas inverser le sort !
- T’es vraiment idiot !


Et Edge redevint normal. Rydia venait de relancer le sort Porcelet pour lui rendre son apparence, c’était l’autre solution si on n’était pas Mage Blanc avec le sort Guérison.

- Je suis contente que vous soyez aussi déterminés à travailler pour devenir des invocateurs. Continuez comme ca, et je suis sûre que vous serez des mages talentueux !
- On ne risque pas d’aller loin mam’zelle Rydia, mon frère est un abruti ! Tiens donc, elle était persuadée d’avoir déjà entendu ce discours un jour à Mysidia avec certains jumeaux … Oh d’ailleurs.
- Je crois avoir souvenir que Palom souhaitait suivre les pas de Tellah et devenir un sage. Il faut faire un voyage initiatique pour cela. Si sa sœur et lui viennent ici un jour, pourquoi vous ne leur demandez pas de vous aider ? Ils sont aussi jeunes que vous mais doués ! Et je suis sûre que Porom fera un très bon professeur.
- Quoiiiii !? Ils sont comme nous mais sont déjà si talentueux !? On va devoir travailler plus dur alors !
- Bien dit soeurette ! Et pourquoi tu nous aides pas Rydia ?
Elle eut un sourire qui se voulut doux, mais il était un peu triste.
- Je ne peux pas, je dois repartir. Mais promis, dès que je repasse par ici, je vous aide ! En attendant soyez sages, et arrêtez d’utiliser tonton Edge comme cobaye.
- Tonton Edge !?

Oui à force de venir les voir hein ? Rydia se moqua un peu avant de leur faire un au revoir de la main … Et le miroir redevint normal.

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Lun 20 Mar - 11:46



Même si au fond, il savait que Rydia avait raison, Alexandre préférait ne pas répondre. Certes, Grenat aurait fini par l'apprendre, tôt ou tard, avec tous ces étrangers qui venaient pour avoir des renseignements sur les chimères, il y en aurait bien eu un pour cracher le morceau à un moment..

Enfin peu importe. La jeune femme devait poursuivre l'épreuve pour pouvoir avoir son premier indice sur le Royaume des Chimères, la brume du miroir disparaissait et elle pouvait voir un souvenir heureux de son passé très récent. Des images d'un jeune homme qui semblait assez proche d'elle, et d'enfants de son village natal. Ce souvenir transpirait une certaine joie de vivre, et un sourire doux apparaissait sur le visage de l'invocatrice aux cheveux verts...


«Ces images te montrent combien la vie est précieuse et qu'il ne faut jamais oublier que chaque peine peut être surmontée. Malgré tout, passé et présent forgent ton avenir, il convient de voir où tes actes passés et présents vont te mener.»

La brume commençait peu à peu à disparaître, à voir ce que Rydia allait affronter désormais...


===========================

Épreuve n°3: cette fois-ci, vous devez imaginer votre mort en suivant la voie que votre personnage a choisi dans son état d'esprit actuel! Elle peut être heureuse ou malheureuse, cela n'a pas d'importance, mais elle doit avoir une conséquence directe avec votre objectif actuel



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Jeu 23 Mar - 11:46

Là où la première vision avait été assez lourde et pénible à voir, de par la douleur que ce souvenir engendrait toujours, la deuxième était plus fraîche et légère. Rydia souriait en se revoyant ce jour-là, c’était un bon souvenir, quoiqu’il la rendait un peu nostalgique, et elle pourrait presqu’avoir des regrets de ne pas avoir eu la franchise de dire clairement qu’elle quittait la Planète Bleue le temps de retrouver ses amis. Mais la voix d’Alexandre retentit à nouveau, pleine de sagesse. Toutes les peines peuvent être surmontées … Cela dépendait du soutien qu’on recevait et de notre volonté à vouloir combattre ce qui nous fait du mal.

Cela dit, l’épreuve n’était pas terminée. Bien avant que la Chimère ne l’annonce, Rydia avait compris que si le passé et le présent avaient été montrés, alors il ne manquait plus que l’avenir. Elle était assez réticente à l’idée de voir cette ultime vision. Une part d’elle était curieuse de connaître son futur, bien sûr, mais … elle était du genre à penser qu’il devait demeurer être un mystère. On dit toujours que l’avenir est incertain, il devait le rester.

Mais elle n’avait pas d’autres choix, alors le miroir se brouilla et Rydia observa son ultime vision. Elle était un peu plus âgée mais d’apparence, elle ne semblait pas avoir changé : toujours vêtue de vert de la tête aux pieds. Rydia était dans le Royaume des Chimères, et Choco avait beau bondir comme une gazelle autour d’elle pour lui faire la fête, gai de la revoir, l’invocatrice semblait avoir le visage très fermé. Une aura puissante semblait se dégager d’elle, de toute évidence, c’était une époque où elle s’était trop bien acclimatée à Héméra. Elle était partie rendre visite à Asura pour lui faire part d’une décision et avoir le feu vert de la Reine des Eons.

- Es-tu bien sûre de vouloir faire ca ? Le Royaume est divisé en deux, bon nombre de Chimères sont d’accord et appuie ton point de vue, mais d’autres risquent de t’en vouloir et même de se rebeller.
- J’en suis consciente … Mais j’ai vu de mes propres yeux ce qu’ils font, dans cet autre monde. C’est … Je n’ai jamais vu ca auparavant ! Depuis qu’ils savent que vous êtes là, il y a tellement de personnes qui vous ont recherché. Combien d’Hommes ont foulé ces terres en mon absence pour venir faire un pacte avec une Chimère et s’en servir d’arme ensuite ? Le lien doit être coupé entre ces deux mondes. Asura plissa les yeux sur ses trois visages.
- Tu ne pourras plus revoir ton père, ni les autres éons si tu coupes le lien. Ils seront obligés de rester sur Héméra pour poursuivre la tâche qui leur a été confiée.
- Je sais … mais je les ai tous revus et à défaut de pouvoir les invoquer à nouveau, ils m’ont tous aidé, et je sais qu’ils seront toujours là.

Rydia mit sa main sur son cœur en souriant doucement. Elle avait fait comme son deuil dans cette époque … et avait pu leur dire au revoir. Asura se mit à sourire.

- Mon pouvoir t’accompagne, et mon avis te rejoint. Je t’aiderai à reconstruire la barrière et nous punirons quiconque souhaitera la briser à nouveau.

Mais Rydia savait que sa mère biologique l’aiderait aussi. Sans le savoir à ce moment-là derrière le miroir, Rydia ignorait qu’elle avait développé un lien toujours et encore plus puissant avec le Dragon de Mist, comme sa mère autrefois, au point d’en perdre la vie avec lui à Mist. Dans la vision, l’invocatrice se mit à sourire et semblait se diriger avec Asura vers un autel, elles s’arrêtèrent devant.

- Bien … Allons-y.

L’éon comme l’invocatrice joignirent leurs forces pour user de toute leur magie afin de restaurer la barrière qui séparait Héméra du Royaume des Chimères. Rydia avait conscience que ce serait injuste pour toutes les bonnes personnes et invocateurs d’Héméra qui avaient le souhait de retrouver leurs Chimères perdues, mais trop de personnes au cœur corrompu et au désir de pouvoir absolu, s’en servait pour faire le mal. Les éons n’étaient pas nés pour ca … et un invocateur, novice ou accompli, avait pour devoir de protéger sa planète en se servant de cette puissance, pas de la réduire à néant dans un souhait de conquête.

Cependant pendant la cérémonie, un cri strident et une aura sombre se firent remarquer. Rydia fronça les sourcils et laissa quelques instants Asura seule à la tâche, bien que la reine était suffisamment forte à elle-seule pour poursuivre.

- Je savais que tu viendrais Anima. C’est toi qui as brisé cette barrière délibérément autrefois pour rejoindre ton fils, et regarde ce qu’il est advenu de lui et de toutes les personnes de son espèce. Comment peux-tu soutenir ca ?

Le regard de Rydia était sombre. Derrière le miroir, elle ne semblait pas se reconnaître elle-même. Qu’avait-il bien pu se passer de si catastrophique dans l’avenir pour qu’elle soit plus sombre et déterminée à ce point à mettre fin à tout ca ?
Mais pour toute réponse à Rydia, Anima se mit à l’attaquer. Derrière ce monstre enchaîné se cachait une femme qui avait beaucoup d’affection et de culpabilité envers son fils, aussi cruel soit-il aujourd’hui. Mais était-ce vraiment une raison suffisante pour semer la destruction autour d’elle ? A ses yeux, elle aidait son fils par culpabilité. Aux yeux de Seymour, il se fichait que ce soit sa mère.

Asura fut légèrement troublée par l’offensive d’Anima, bien que s’il fallait s’attendre à ce qu’une Chimère réagisse à cette décision, c’était bien elle. La représentation de la mort et de la souffrance elle-même … autant le dire, Rydia était peut-être très forte dans ce futur, le coup avait fait mal : n’oublions pas qu’Anima possédait un panel de sorts et de techniques dont une qui pouvait infliger une mort instantanée si on n’en était pas protégé.

Alors une Brume épaisse commença à envahir la zone jusqu’à ce que le Dragon de Mist apparaisse pour défendre sa fille. Mais aussi pour distraire Anima pour qu’Asura et Rydia puissent terminer ce qu’elles avaient commencé. Mais Rydia avait un gros souci de concentration, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour sa mère … leur lien était si fort qu’elle ressentait ses douleurs, et leur puissance s’échangeait entre elles.

Le gong sonna que lorsque le « double » démoniaque d’Anima se libéra de ses chaînes pour déferler sa plus puissante attaque sur le dragon des brumes. Ce dernier, ne put résister à une telle attaque, et n’avait pas eu le temps de se changer en brume pour l’esquiver qu’il s’écroula au sol, provoquant une énorme douleur dans la poitrine de l’invocatrice.

- Gnnnnn …

Rydia relâcha son effort et s’écroula au sol sans se réveiller. Asura cessa son activité alors que le rite n’était pas terminé, Rydia avait tout juste eu le temps de l’entendre gronder Anima. Pour sûr, le crime ne demeurerait pas impuni. Les Chimères pouvaient être en désaccord, mais elles avaient pour loi de ne pas se battre les unes contre les autres jusqu’à provoquer la mort, en ce royaume. L’âme de Rydia pourtant brilla plus fort que jamais, pour rejoindre le corps inanimé du brave dragon … Ce dernier rouvrit les yeux, mais se transforma instantanément en une brume troublante, épaisse, et déstabilisante.

Peut-être avait-ce été suffisant pour empêcher Anima d’atteindre Asura à son tour, peut-être cela avait permis à Asura de pouvoir terminer de recréer la barrière … ou peut-être avait-ce été vain. Dans tous les cas, Rydia semblait comprendre qu’elle s’était réincarnée en Dragon des Brumes et que sa vie d'humaine était terminée …

Le miroir redevint normal et Rydia baissa les yeux. Oui, c’était un avenir qu’elle aurait préféré ne pas connaître. L’idée que le Royaume des Chimères se déchire par ses actes lui était insupportable dans son état d’esprit actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Jeu 23 Mar - 14:56



La vue de ce que l'avenir réservait avait toujours de quoi troubler. C'était cependant une vision nécessaire aux yeux d'Alexandre. Une vision qui permettait soit d'appuyer ses convictions, soit de se remettre en question. Malgré tout, en voyant la mine sombre de Rydia, il ne put s'empêcher de tenter de la rassurer

«La vision seule de cet avenir peut d'ores et déjà l'avoir altéré. Le futur n'est qu'une toile tissée de millions de fils différents, et d'un battement de cils, tu peux passer d'un fil à un autre telle une araignée sur sa toile. Ne crains pas cette vision, mais utilise la pour décider du chemin que tu veux suivre...»


Un piédestal apparut et dessus, un petit orbe de lumière capable de tenir dans le creux de la main, à l'intérieur, une petite phrase gravée en texte doré


« Dans une ville aux milles vies, le monde y était ainsi paisible. Joie de vivre et sourire, c’est ainsi qu’on en garde le souvenir. Mais la mort a tout balayé, emportant sa félicité, ville de souffrance, ville aux croyances. Dans les rêves toujours perdure, mais dans la réalité, sa fatalité  est née.»


Rydia n'avait probablement que faire de l'énigme, ou du cristal, du moins pour le moment. Mais cet orbe lui permettrait de savoir si le cristal de la lumière est toujours dans son antre ou aux mains d'une personne peut être mal intentionnée. Toujours est-il qu'Alexandre était une chimère de parole, et il comptait bien l'aider dans sa quête...


«Comme promis, je vais te guider vers la nouvelle porte du Royaume des Chimères. Mais sache que pour y entrer, tu vas avoir besoin d'un artefact précieusement caché au cœur d'Héméra. Tu trouveras un premier indice dans la ville d'un célèbre inventeur qui rêvait de devenir le Roi du Ciel, en plus du Roi d'un vaste château surplombant la brume. Je te conseille de visiter sa bibliothèque...»

L'énigme était probablement simple en soit quand on connaissait le monde dont il était question, mais Rydia était débrouillarde et trouverait vite...

«Je crains de ne plus avoir de temps à t'accorder. La menace plane toujours sur la Reine, j'ignore qui est à l'œuvre dans cette histoire, mais je sens que l'équilibre de son Royaume est aujourd'hui menacé. Prends garde, ta quête ne sera pas facile.»

Mais si elle avait d'autres questions auxquelles il pouvait répondre, il ferait de son mieux...
==========================

Rydia obtient l'Orbe de la Lumière



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!


Dernière édition par Crystal le Ven 31 Mar - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mer 29 Mar - 22:14

Rydia garda les yeux fermés après avoir vu cette vision. Il était vrai que depuis qu’elle avait appris pour Seymour et Anima, c’était devenu sa motivation à retrouver le Royaume des Chimères pour aller convaincre Anima de ne pas céder ses pouvoirs à un tel individu … mais les choses s’étaient-elles vraiment empirées à l’avenir ? Au point de vouloir séparer à nouveau le monde des Hommes de celui des Chimères ? Elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce qu’il s’était passé dans le futur pour qu’elle en vienne à se comporter ainsi, mais l’autre part d’elle préférait ne pas le savoir. Paradoxal. Mais cette vision avait permis de répondre aussi à une de ses questions : selon les circonstances, Rydia pourrait en effet devenir un éon dans sa prochaine vie.

Voyant l’air dépité de Rydia, Alexandre lui glissa quelques mots pour la rassurer sur le fait que son avenir pouvait toujours changer. Peut-être même avait-il déjà dérivé par la simple vue de cette vision. La jeune femme rouvrit les yeux pour regarder en l’air, se risquant à étirer un sourire doux, mais triste. Elle voulut dire merci, mais un Orbe venait d’apparaître devant elle. Elle s’approchait, hésitante dans un premier temps, mais elle finit par le prendre. Voilà qui confirmait définitivement que son rêve avec Zébal n’était pas qu’un simple rêve. Il lui avait parlé des Orbes, récompenses des Chimères sur ce monde. Et voilà qu’aujourd’hui elle en gagnait un ! Elle n’aurait pas pu rêver d’une chose qu’elle ignorait jusqu’à aujourd’hui.

Rydia pouvait y lire quelque chose à l’intérieur, une énigme qui semblait localiser les fameux Cristaux d’Héméra … car si Zébal avait raison sur les Orbes, il avait raison sur les Cristaux d’Héméra. Ou du moins, cette énigme désignait logiquement le Cristal de la Lumière. Ils semblaient différents de la Planète Bleue, et même si Rydia n’était pas venue pour ca sur Héméra, elle ne pouvait s’empêcher de s’avérer curieuse sur le rôle exact de ces derniers sur ce monde-ci, au-delà de faire un vœu en exploitant leur puissance.

Mais puisqu’ils n’avaient pas terminé ici, Alexandre reprit la parole pour parler du Royaume des Chimères. Rydia rangea l’Orbe et leva à nouveau la tête pour l’écouter avec la plus grande des attentions. Pour l’instant, les propos d’Alexandre lui sonnèrent inconnus à son oreille, mais elle se mit à sourire plus sincèrement : pour sûr qu’elle allait très vite se renseigner sur le sujet ! La bibliothèque d’un château donc, mais pas n’importe lequel ! Puis Alexandre souhaita disposer. Elle hocha la tête, si elle avait pu, elle aurait aimé faire davantage connaissance avec une Chimère qu’elle n’avait jamais rencontrée. Mais elle comprenait, d’autant plus qu’il affirmait que le danger pesait toujours sur la tête de Grenat.

- Je vous remercie pour votre aide et vos conseils. Je ne vais pas prendre davantage de votre temps Alexandre, je n’aurai qu’une seule question à vous poser avant de vous laisser. Savez-vous où je pourrais les autres Chimères ? Je veux dire … Léviathan et les autres … « gardiens » ?

Elle se doutait déjà que la réponse serait négative car trop facile sinon, mais … qui ne tente rien n’a rien ? Pour la suite, ce ne serait pas à Alexandre qu’elle devrait parler, mais à Grenat. Il y avait quelque chose qu’elle avait fait aujourd’hui, et elle souhaitait réellement la réparer ne serait-ce qu’un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Ven 31 Mar - 10:38



C'était le moment de se dire au revoir. Les miroirs étaient redevenus brillants et sans brume, et petit à petit, la voix de la chimère se faisait plus lointaine. Rydia allait devoir quitter les lieux pour retourner à Alexandrie et espérer ainsi retrouver son royaume. Mais avant, elle avait une dernière question, et elle put entendre un léger rire résonner au loin

«Ils peuvent être partout et nulle part. Certains aiment revenir là où ils se trouvaient avant la fusion des mondes, d'autres aiment juste rester près de leur élément, et il y en a aussi qui vont et viennent au hasard. Même si je connaissais leur emplacement, ils changent d'emplacement tellement vite que le temps que tu t'y rendes, ils auraient disparu pour aller ailleurs. Malgré tout, sache qu'aucun d'entre eux n'a le droit de te dire où se trouvent les autres, à l'exception de Bahamut.»

C'était surement une indication précieuse, mais encore fallait-il le trouver! C'était l'une des chimères les plus difficiles à localiser, il se rendait généralement dans des zones perdues où nulle âme n'ose s'aventurer. Il fallait le mériter pour pouvoir le rencontrer...

«Bon courage pour ta quête, fille de la brume.»

C'était un petit clin d'œil à la mère de la jeune femme. La Reine Grenat ouvrit la porte et sourit doucement à l'attention de l'invocatrice. Il était temps d'y aller...



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mer 5 Avr - 11:33

Il avait fallu s’en douter : Alexandre ne pouvait divulguer l’emplacement de ses congénères, et de surcroît, il précisait que même s’il le pouvait, le temps que Rydia se rende sur place, il y aurait une chance que ses amis soient déjà partis – si quelqu’un les trouvait entre temps. Rydia sentait une pointe de déception l’envahir mais elle notait précieusement ce que Bahamut pouvait faire, et les lieux les plus propices pour accueillir ses amis chimériques. Sur ces mots, Alexandre lui souhaita bonne chance et Rydia était invitée à quitter l’antre.

- Merci, Alexandre.

L’invocatrice de Mist retourna auprès de la Reine et la raccompagna jusqu’au trône dans le calme. Son cœur était lourd de culpabilité à son égard, et elle attendit que Grenat se réinstalle sur son trône pour prendre une mine sombre et s’adresser à elle.

- Votre Majesté … Je suis désolée d’avoir été si brutale. J’ignorais que vous n’étiez pas au courant … pour les Chimères. Elle marqua un temps de pause, avant de reprendre. - Je partage votre douleur, vous savez. Ifrit, Shiva, Ramuh, Léviathan et les autres … Je … C’était mes amis. Je pouvais les invoquer aussi et ils ont disparu du jour au lendemain. J’ai rencontré bon nombre de Chimères, d’éons, d’espers, ou peu importe leurs noms sur les différents mondes … je pouvais faire des pactes avec eux pour pouvoir les invoquer si je le voulais, mais rien n’y fait. Ca ne remplacera jamais les autres et ne comblera jamais ce vide …

Alors Rydia ne pouvait que comprendre la douleur de Grenat puisqu’elle avait connu exactement la même. Elle voulait réparer le mal qu’elle venait de causer dans le cœur de la souveraine … mais la seule idée qui lui venait en tête …

- C’est pour cela que je suis venue sur Héméra. Quitte à ne plus pouvoir les invoquer pour toujours, j’aimerai au moins qu’on se dise au revoir. Je comprends que votre statut vous empêche de voyager à votre gré, mais moi … moi je le peux. Alors si vous souhaitez leur passer un message, dites-le moi, je leur transmettrai.

Si elle les trouvait déjà, mais elle avait la détermination qu’il fallait pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mer 5 Avr - 14:42

GrenatSource: Princess Garnet Til Alexandros by dagga19
=========================
L'épreuve était terminée pour Rydia. La Reine l'attendait dans la salle du trône, les gardes étaient toujours aussi tendus, même si Alexandre avait accepté l'étrangère, ils n'arrivaient pas à se détendre devant une inconnue après les récents événements.

Lorsque l'invocatrice de Myst exprima son regret, la Reine eut un sourire triste et hocha de la tête. On sentait qu'il y avait une connexion qui se créait entre les deux femmes, et on sentait aussi que Grenat faisait de son mieux pour être forte et ne pas pleurer.

«Ne vous excusez pas. Je sais pourquoi Alexandre a gardé le secret. Mais... je suis contente de savoir que je pourrais retrouver tout de même certaines de mes chimères, comme Atomos» ou même les chimères d'Eiko comme Carbuncle et Phénix.

Enfin peu importe. Mais la jeune invocatrice de Myst semblait compatir à la peine de la Reine, au point qu'elle proposait même de passer un message à leur attention si jamais elle venait à les rencontrer. Le regard de Grenat fut un peu absent l'espace d'une seconde, puis elle sourit


«Et bien... si vous veniez à rencontrer Ramuh... s'il vous plaît... dites lui juste que... je continue. Je suis encore ma voie.» elle eut un sourire plus doux «il comprendra.» c'était grace à lui qu'elle avait pu retrouver sa capacité à invoquer lorsque les deux bouffons lui avaient volé ses chimères, elle lui était grandement redevable, et aujourd'hui à nouveau, elle voulait qu'il sache qu'elle ne renonçait toujours pas.

«Ne renoncez pas. Vous avez la chance de pouvoir aller à leur recherche. Nos mondes ont changé pour laisser place à un nouvel ordre établi. Rien ne dit qu'on ne peut pas le changer à nouveau.» c'était peut être une piste à suivre pour l'invocatrice, mais selon la Reine, et avec l'épreuve d'Alexandre, elle savait que rien n'était définitif.

«Je vous souhaite bonne chance dans votre quête. J'ai été ravie de vous connaître.» Rydia aurait surement pu être l'une de ses personnes avec qui elle aurait été amie. Il y avait aussi Terra, mais étrangement, elle se sentait davantage liée à l'invocatrice de Myst, sans savoir pourquoi. Peut être parce qu'elle était seule à se présenter devant elle, contrairement à la jeune femme de Balance qui était toujours accompagnée de son ami. Enfin peu importe, il était peu probable qu'elles se revoient souvent, mais ça lui avait fait plaisir de la connaître.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Rydia
Enfant des Brumes

Enfant des Brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mar 11 Avr - 13:49

Rydia ressentait vraiment une forte culpabilité à l’égard de Grenat. Une part d’elle s’en sentait proche, peut-être par leurs quelques points communs, même si l’un d’eux n’était pas joyeux. La seule chose qui lui vint à l’esprit, c’était de proposer à la souveraine de transmettre les messages qu’elle voulait, à ses Chimères perdues. C’était la moindre des choses qu’elle pouvait faire pour elle. Grenat réfléchit quelques instants, mais le seul message qu’elle avait à porter était pour Ramuh, disant qu’elle continuait à suivre sa voie. Rydia ne pouvait pas savoir de quoi elle parlait, mais Grenat lui assura que la Chimère de la Foudre comprendrait. En guise de réponse, l’invocatrice de Mist se mit à sourire.

- Je le lui dirai, je vous le promets.

Mais avant qu’elle ne parte, Grenat l’encouragea à ne pas renoncer à ses convictions. Ce qu’elle disait était vrai, en y réfléchissant à deux fois : le monde avait changé une fois, il était toujours susceptible de connaître un deuxième changement, ne serait-ce que si quelqu’un faisait le vœu que les choses redeviennent comme avant … Mais Rydia ne faisait pas partie de ces personnes qui souhaitaient utiliser les Cristaux à des fins personnelles. Si changement il devait y avoir, il allait falloir se débrouiller, sans ces reliques. Et les propos de la souveraine laissèrent matière à réfléchir. Elle s’inclina respectueusement avant de se redresser, affichant un sourire doux à l’égard de Grenat qui, derrière ses mêmes sourires, cachait toujours sa douleur de ce qu’elle avait appris aujourd’hui.

- Je le suis également. J’espère que nos chemins se recroiseront un jour. Portez-vous bien.

Bizarrement, elle se sentait proche de Grenat. Le fait d’avoir en commun aidait sûrement et quelque part … ca faisait aussi du bien à Rydia, de connaître d’autres invocateurs, elle qui avait vu son village se faire massacrer et être l’une des dernières vivantes. Sans le savoir, ce n’était pas si différent dans le cas de Grenat avec Madahine Salee. Bref. Rydia salua une ultime fois la reine et jeta un dernier regard dans la salle du trône, toujours aussi surveillée, et fit demi-tour, escortée par une Amazone jusqu’à la sortie du château. Elle put récupérer son arme au passage, mais elle rejoignit le quai sans plus attendre. Juste avant qu’elle ne monte dans la barque, elle jeta un ultime regard en direction du château. Elle avait le cœur un peu lourd, mais elle retirait certaines choses positives de cette rencontre, malgré tout.

Rydia retourne en ville

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Modo Futé

Modo Futé

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Alphinaud Leveilleur - Floe - Hartemission - Ignis Scientia - Sir Zephirin - Suri Hawthorne - Trisha Ornstein - Zelda Nohansen

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   Mer 12 Avr - 9:03


Rydia gagne 400 gils

Rydia passe au niveau 10 !

Rydia retourne dans la ville d'Alexandrie





Petit renard trop adorable par TsaoShin ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le château d'Alexandrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le château d'Alexandrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le château d'Alexandrie
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Château Cambon La Pelouse 2001 à la SAQ Dépôt du Marché Central
» Forum château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Alexandrie-