Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Petite balade en mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Dim 3 Juil - 15:12

HRP:
 

Ruka se voulait un peu philosophe sur le premier amour. Elle avait raison, je crois. Cette histoire me marquait plus que n'importe quelle autre. Du moins pour le moment. Mais Ruka n'arrivait pas à savoir ce qu'il en était maintenant. Elle était très sérieuse, ça changeait des moments où on se charriait mutuellement. 


"Je sais pas... Je crois que ça m'embête comme situation..." Je m'étais redressé et regardait à nouveau Ruka comme si ça allait m'aider à expliquer ce que je ressentais. "Si je n'écoutais que moi, non, je ressens plus grand chose à part de la nostalgie, je crois... D'un autre côté, je sais qu'elle et moi, ça marche, que ça marche avec mes parents, ma soeur... J'ai pas envie de la décevoir et de décevoir tous ces gens... Tu comprends ? J'ai pas envie de lui faire endurer ce que j'ai enduré moi quand elle est partie...

Je ne sais vraiment pas pourquoi je disais tout ça à Ruka, après tout... Je crois que je l'avais jamais oralement dit à quelqu'un. Est-ce que je me l'étais avoué déjà à moi même, en fait ? Je m'étais jamais vraiment demandé ce que moi, je voulais vraiment. Ruka avait raison, j'aimais ces départs à l'aventure, de parcourir Héméra avec Linoa, maintenant, j'avais une nouvelle partenaire. C'était pas spécialement compatible, je crois. 

Ruka me voyait ruminer dans mes pensées. Peut être qu'elle regrettait que ça aille aussi loin et elle me tendait la main pour m'aider à me redresser comme pour donner un nouvel élan à la conversation. Je pris sa main et m'aida d'elle pour me redresser et me remettre sur mes deux pieds. 

Mais j'avoue que je pensais qu'elle tenait un peu plus sur ses appuis et alors que j'arrivais à me remettre en position verticale, la tension de mes bras la ramenait assez vite contre moi. Je sentais son corps venir se coller contre moi avant que de mes deux bras je la tenais par ses avants bras pour me reculer d'un pas. J'avais gardé une main sur son avant bras droit, je ne sais pas trop pourquoi. 

"Tu sais... Je voulais pas te vexer. Je voulais surtout dire que je comprenais pas que quelqu'un puisse te briser le coeur. Ca doit être un vrai con qui te méritait pas, hein ?" 

Je voulais pas qu'elle aille penser que je disais ça de manière méchante, surtout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Dim 3 Juil - 22:43

Il était vrai qu’il était étrange de converser sur ce genre de sujets, mais bon, j’étais quand même un peu – beaucoup – curieuse et amusée, mais plus ca allait, plus je perdais mon côté « espiègle ». Je le perdais définitivement à partir du moment où Lyte me confia ses craintes, sa nostalgie … et son appréhension à décevoir des gens. Mon sourire avait disparu, l’espace d’un instant.

- Lyte … Si tu te remets en couple avec une fille juste pour ne pas la décevoir elle, ni vos proches … ce n’est pas de l’amour. Et ca ne marchera jamais. Tu risquerais même de la faire souffrir à la longue. Et de te faire souffrir. Crois-moi, les filles, ca a un sixième et même un septième sens pour ca !

Mais bon. Sujet clos, je venais l’aider à se relever. Bon bien sûr, comme d’habitude, je suis celle qui a le moins de force dans le duo, malgré mes entraînements depuis le temps, et on s’était retrouvés l’espace d’un instant dans une posture « gênante ». Lyte s’écartait toutefois assez vite, mais garda l’une de ses mains sur mon avant-bras, pour reprendre mes propos d’un peu plus tôt. Je préférais masquer tout malaise, alors je souriais simplement en mettant un coup de poing « amical » - donc loin d’être violent – dans le torse de Lyte.

- Hey ! C’est ca, rattrape-toi va ! Mais je baissais les yeux en soupirant. Bizarrement je gardais le sourire mais bon. Je réfléchissais. - Ok, bon. Vu que tu t’es confié, je vais te dire une chose ! C’est vrai que j’ai brisé des cœurs … peut-être plus que je ne l’imagine moi-même. Je suis partie de chez moi à seize ans avec le goût amer en bouche que je n’ai pas eu une véritable enfance, la guerre, l’éducation stricte … Je suis arrivée à Costa Del Sol, et parfois je me suis lâchée, je te le cache pas. Petit à petit, j’ai réussi à avoir des relations plus « stables », mais ca n’a jamais marché. Alors qu’une personne m’ait un jour brisé le cœur … je pense que la roue tourne, c’est tout, je l’avais sûrement mérité à l’époque.

J’étais peut-être dure envers moi-même en disant ca, mais c’était la vérité. Puisque Lyte avait eu le « courage » de me parler de lui sur sa vie sentimentale, je me devais quelque part de lui dire ca. Je me frottais l’arrière de la tête après avoir dit ca.

- Commence pas à me prendre en pitié ou à me prendre pour une traînée non plus. Que des inconnus le pensent, je m’en fous, ils ne connaissent rien de mon passé. Mais t’es pas vraiment un inconnu. Et puis c’est le passé tout ca !

J’avais quand même grandi, et un peu mûri depuis. Bon, au moins, j’imagine que parler de ca, ca faisait passer le temps … En regardant à l’horizon, les terres avaient disparu, il n’y avait plus que l’étendue d’eau autour de nous, peu importe dans quelle direction nous regardions. C’était ce côté-là de l’océan qui était flippant, à mes yeux. Surtout les jours de tempête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 4 Juil - 12:15

Je m'attendais pas tellement à ce genre de sermon de la part de Ruka... Mais fallait avouer qu'elle avait très certainement raison. Cela ne ferait plaisir à personne si je dissimulais mes sentiments réels... J'avoue que je n'avais pas vu la chose sous cette angle là. Je hochais la tête pour confirmer que j'avais bien écouté son avis. Je m'aidais de sa proposition gestuelle pour me relever même si l'écart de force avait réduit notre espace vitale à tous les deux, le temps d'un instant. 

J'avais précisé ma pensée précédente mais elle comprit que je lui en demandai davantage, à moins que ce soit par soucis d'équité qu'elle détailla sa vie sentimentale à son tour. Mais j'avais l'impression qu'il fallait toujours qu'elle ait le dernier mot et souvent à tort. Jamais je ne l'avais vu ainsi. 

"Loin de moi l'idée Ruka. Je te juges pas, hein ? " 

Je regardai autour de nous, je crois qu'on s'était rendue compte de la même chose tous les deux, c'est que le temps était passé vite et que les terres n'étaient plus visibles maintenant. Je me rapprochai de la barre et de la boussole pour vérifier si on était toujours dans la bonne direction.

"Mmmh, il semble qu'on ait un peu dévié mais ça va pas être trop grave. Faut juste qu'on évite ça." 

Je pointais du doigt l'avant du bateau alors que Ruka lui tournait le dos pour montrer la brume épaisse sur laquelle on fonçait. Par réflexe, je ralentissais la vitesse mais vu l'importance du truc, c'était impossible de l'éviter. 

"Comment on a pu tomber là dedans aussi rapidement ? " 

On y voyait pas à deux mètres devant le bateau et j'avais baissé les moteurs au maximum pour être sûr de ne rien heurter même si j'en doutais en plein océan. Et pourtant, un bruit retentissait à l'avant du bateau, on avait tapé contre quelque chose et nous voilà bloqués. Heureusement que l'on allait pas vite, ça nous a évité d'abîmer le bateau, de location je le rappelle. 

"Qu'est-ce que c'est ?" 

On avait tapé dans ce qu'il ressemblait à un ponton. Il semblait mener vers la terre ferme. 

"Euh, je t'avoue que je vois pas où on a pu atterrir, une idée, mademoiselle la consultante ? Je serai d'avis de débarquer le temps que la brume se lève, tu crois pas ? Peut être qu'on est sur une piste pour un orbe qui sait ? Le cristal de la brume, ça me parle pas mais bon..." 

Je parlai beaucoup, ça sentait le stress, vous pensez ? 

HRP : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 4 Juil - 20:54

Au moins les choses étaient dites, mais je pense que ce fut un soupir de soulagement qui s’était échappé de mes lèvres lorsque Lyte affirma qu’il n’allait pas me juger après avoir appris quelques bribes, même vagues, de mon passé. Discussion close. Nous remarquions à quel point nous nous étions éloignés des côtes mais surtout, Lyte remarqua qu’on approchait d’une brume épaisse. Nous allions devoir la traverser pour rejoindre notre destination, et il fallait espérer que nos instruments pour nous diriger, seraient suffisamment fiables pour la suite.

- Moi qui pensais que la météo allait être de notre côté … Soyons prudents, et je confirme qu’il vaut mieux qu’on s’arrête à Mideel … Il va croire que je fais une fixation dessus ! - C’est au sud-est, sous le continent de Midgar. Mais pour l’instant on va continuer plein sud, on finira par tomber sur une grande île, et on continuera vers l’est.

On s’enfonçait dans le brouillard, Lyte allait régler les moteurs pour éviter les mauvaises surprises, par prudence. Quant à moi, je me plaçais bien à l’avant du bateau pour fixer l’horizon. On ne voyait presque rien, mais c’était comme si mes yeux voulaient percer le brouillard pour espérer y voir, ou non, les obstacles devant nous. Je restais calme, mais la vérité c’est que je n’aimais pas cette situation. C’était comme si ma vue était brouillée, et l’on ne se sentait jamais rassuré dans ce genre de situation. On ne sait pas ce qui nous attend. Je manquais de trébucher d’ailleurs lorsque le bateau percuta quelque chose et s’arrêta ensuite, je mis mes sens en alerte l’espace d’un instant mais Lyte se demandait où nous étions.

Vu comme il parlait, il n’était pas du tout rassuré. Alors je m’approchais à petits pas, presque sur la pointe des pieds et furtivement, comme ma tante me l’avait appris, de sorte à ce qu’il ne m’entende pas. Derrière lui, je me mettais sur la pointe des pieds pour arriver au creux de son oreille.

- Et bah alors, le courageux SeeD flippe ?

Sûrement ne s’attendait-il pas à entendre ma voix d’aussi près, je reculais d’un pas – au cas où il ait un geste vif – et je me mis à rire.

- Détends-toi un peu ! Je ne sais pas où nous sommes, mais certainement pas à Mideel … Ni même au niveau des îles voisines. Nous ne voyageons pas depuis suffisamment longtemps pour les avoir atteintes. Allez viens … Ca ne doit être qu’un bout de terre, on repart, direction le sud !

Et à travers la brume. Donc prudence, toujours ! Le souci dans ce genre de situation, c’est que là, c’était fini les conversations en se la coulant douce pendant que le bateau naviguait tout seul comme un grand. Là, il fallait contrôler et s’assurer qu’on ne percute rien d’autre. Lyte aux commandes, je ne restais pas loin pourtant.

- Ca aussi, c’est flippant, en mer … Enfin bon, je préfère braver le brouillard plutôt qu’une tempête.

Mais je préfère ne pas parler de malheurs ! Et ce fut à partir de ce moment que le temps fut long … très long. Lyte n’avait pas mis les moteurs à fond par mesure de sécurité et le brouillard n’avait pas décidé de se lever. Et pourtant la journée, elle, n’attendait pas sur nous, l’heure défilait, à ce stade, je pense qu’on sera même trop loin de Mideel à la tombée de la nuit … Le silence était pesant, mais nous étions tous les deux focalisés sur ce qui se trouvait devant nous. Du moins, jusqu’à ce que mon estomac se mette à gronder et je me figeais sur place l’espace de quelques secondes avant de lever les yeux vers Lyte.

- Ce moment gênant où tu réalises que tu as oublié de prendre de quoi manger pour le midi … Quoi qu’à ce stade, j’ai l’impression que midi est passé depuis une éternité. Mais mon estomac n’avait pas oublié de me signaler que je devais faire le plein ! - Dis je pensais … Et si on accostait juste sur la première île qu’on verra ? A ce train on n’aura même pas fait la moitié du chemin qu’il fera nuit, si la brume ne se lève pas … T’as de quoi dormir à la belle étoile par hasard ?

Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas dormi dehors, tiens …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 4 Juil - 23:34

HRP :
 

La météo n'était clairement pas en notre faveur mais je m'efforçais de garder le cap comme me l'indiquait Ruka. J'avais clairement un doute sur notre capacité à nous repérer dans tout ce flou. Il me semblait même avoir cogné dans quelque chose mais j'avais dû rêver. J'étais tellement concentré sur ce que je faisais que je ne faisais même plus attention à Ruka, à vrai dire. Je n'avais pas eu l'occasion que je la cherchais que j'entendis susurrer dans mon oreille. 

Par chance, mon cerveau calcula vite que c'était la voix de Ruka mais y'a pas à dire, elle m'avait foutu les jetons. 

"Ne fais plus jamais ça..." 

Je m'étais retourné à la vitesse de l'éclair. Ruka se moquait gentiment de moi en me rassurant de notre situation. Mais pour dire vrai, j'étais obnubilé par bien autre chose... Elle s'était reculé d'un pas, suffisamment pour que je la distingue mais que je ne puisse voir que sa silhouette. Autant dire que mon coeur qui n'avait fait qu'un bond sous la surprise continuait de battre très vite. 

"Euh oui, oui..." Clairement j'avais pas écouté... 

On reprenait la route, elle avouait le côté flippant du moment. Et ça me faisait penser à autre chose... Bon, je le disais, au point où elle en était, elle se moquerait de moi sur autre chose ou sur ça...

"Tu sais, plus petit je pensais que les tempêtes se produisait quand j'étais en colère..." 

Bon, je dirais pas jusqu'à quel âge, j'ai pensé ça. Et je le tairais surtout. Pourquoi je tendais le bâton pour me faire battre, il fallait mieux que je ferme ma bouche des fois. On était toujours coincé dans la brume et on se devait de passer le temps comme on le voulait même si on se demandait sérieusement si on allait arriver à Mideel, le soir même. 

"Ecoute, quitte à dériver, je propose qu'on fasse une pause. J'ai stocker des plats cuisinés à la cale. Je suis d'accord, ça sert à rien de continuer sous cette brume... Après, on peut aussi dormir ici. Y'a qu'un couchage, je te le laisserai."

Parce que la question était... Comment accoster sur une île la plus proche quand on en voyait pas... Peut être qu'il suffisait de demander pour qu'on tombe sur la dîte île. Tout ça c'était trop étrange... Et ce coup-ci, si on débarque, qui sait sur quoi on va tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Mar 5 Juil - 18:55

Opération « faire flipper son partenaire », fait. Et réussie ! Ce n’était pas méchant bien sûr, et après cette petite plaisanterie, nous repartions. Ce brouillard n’avait rien pour rassurer, mais bon, il suffisait de se dire qu’on pouvait tomber sur pire … Néanmoins, Lyte fit retomber un peu la « pression » en avouant ses croyances, lorsqu’il était plus jeune. Je me mis à éclater de rire, c’est vrai que ca faisait une petite anecdote sympa mais bon. On a tous cru à des choses farfelues quand on était gosses !

- Si ca peut te rassurer, moi quand il y avait un orage et que je voyais un éclair dans le ciel, je me disais que c’était un gros bonhomme là-haut qui nous prenait en photo.

J’étouffais un rire, au moins ca cassait le côté trop sérieux de la situation. Bref. Le bateau continuait sa route sur l’océan, le silence s’était réinstallé suite à ce partage de petits souvenirs d’enfance, jusqu’à ce que mon estomac gronde et que je suggère de s’arrêter au premier bout de terre sur lequel on tombera. Le brouillard restait présent, et à ce rythme, nous n’atteindrons jamais le village le plus proche à la tombée de la nuit. Lyte semblait, lui, plus enclin à dormir carrément dans le bateau – de ce que je comprenais – mais comme il n’y avait qu’un seul couchage …

- Tu rigoles ? Et toi tu dors par terre ? Non, je suis sûre qu’il y a plein d’îles au sud, on tombera forcément sur l’une d’elles, on montera un petit camp sur la terre ferme … Ou au pire on partage le même lit, moi ca me dérange pas tu sais !

Petit sourire au coin des lèvres, non non je ne l’embête absolument pas ! Quoique je ferai mieux de me méfier, des fois, il sait contre-attaquer ! M’enfin, je reprenais mon sérieux en voyant que rien ne changeait vis-à-vis de ce phénomène météorologique et je soupirais.

- Tu sais à quoi je pense en nous voyant là, dans un brouillard aussi épais ? A notre premier rêve … Quand on s’est échappés de cette étrange prison, tu t’en souviens ?

Ca avait été une ambiance tout aussi glauque d’ailleurs … Je restais postée à côté de Lyte, les mains dans le dos à fixer l’horizon, j’étais encore en débardeur … Moi qui pensais qu’en s’approchant de Mideel et Besaid, le climat serait similaire à celui de Costa Del Sol, là, j’avais quand même de sacrés frissons. Je finissais même par me frotter les bras, jusqu’à remarquer comme un point lumineux plus loin.

- Euh, Lyte regarde là-bas. Je doute sincèrement que c’est le soleil qui se couche à l’horizon, hein. Peut-être un autre bateau ?

Je plissais un peu les yeux comme si j’essayais de mieux voir …

- Hum, ou alors un bateau immobile au milieu de l’océan, ca ne bouge pas …

Un phare ? Pas assez haut ! Ou alors un mini phare … Une lanterne ? Bon en tout cas il y avait quelque chose là-bas et j’étais curieuse de savoir quoi, mais je restais sur le qui-vive quand même au cas où. On s’en approchait, jusqu’à ce la silhouette d’une île se dessine, plus précisément, un petit quai en bois, avec effectivement une lampe dont la luminosité était très vive. Mais surtout, ce qui retenait mon attention, c’était qu’il y avait un nombre assez grand de navire, plus ou moins évolués, qui étaient accostés là. Et vraisemblablement, abandonnés. Je levais les yeux vers Lyte.

- Je n’ai strictement aucune idée de l’endroit où on se trouve mais on dirait bien qu’il y a des gens ici, non ?

Pourtant s’il y avait une île peuplée à proximité de Mideel, on l’aurait su depuis longtemps, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Mer 6 Juil - 16:54

On en était arrivés à communiquer sur nos souvenirs de jeunesse et voir à quel point, on pouvait se fourvoyer. Ruka avait joué le jeu en avouant que les éclairs étaient pour elle, un flash de photo d'un dieu. Ca m'avait fait sourire, après tout, pourquoi pas. Mais, cela ne nous faisait pas sortir de cette brume qui commençait à vraiment être agaçante et même jouer sur nos nerfs. Peut être pour ça qu'on arrivait à en parler de telles futilités qui nous faisaient rire. Je la rassurai sur la capacité de couchage du bateau auquel cas, elle me répondait que je ne dormirais pas par terre, qu'au pire, il y'avait assez de place pour deux.

Si je n'avais pas vu la taille minime du couchage, j'aurais dit oui mais là, il aurait fallu vraiment se serrer. J'hésitais à lui dire, d'un air blasé que s'il le fallait, je me sacrifierais mais je me retins... pour cette fois. 

Mais c'est surtout parce qu'elle revenait sur un autre de nos souvenirs communs, bien qu'en petit nombre. La brume. Oui, sur Centra, le labyrinthe dans lequel on semblait avoir atterri. Et je pense encore que c'est le même que nous avons parcouru avec Linoa, nous avait entouré d'une brume atroce. Mais elle reparlait surtout de notre rêve, et une question me brûlait les lèvres. 

"A propos de ces rêves, tu te souviens de tout, tout ?" Je ne voyais pas comment amorcer la question que je voulais lui poser. En fait, je ne sais même pas si je voulais vraiment avoir une réponse. Je me voyais mal lui dire : "On s'est embrassé ou c'était seulement dans mes rêves ?". Ca la fouterait mal dans les deux cas, je crois. J'espère qu'elle ne m'en demanderait pas plus, en fait... 

Mais, peu de temps après, Ruka me faisait remarquer la présence d'une lumière au loin. On cherchait à s'en rapprocher à faible allure, on ne savait pas trop ce que c'était après tout. Puis on distinguait un premier bateau à la voile usée et au bois vermoulu. Puis le mât d'un second jusqu'à voir un quai auquel était amarré plusieurs bateaux. Ruka s'inquiétait de savoir où on était, car pour elle ça ne lui disait rien du tout. 

"Je ne savais pas que Mideel existait alors, si tu me dis que tu connais pas l'endroit, au moins, on est à égalité, non ? On descend ?

J'avais pas attendu sa réponse que j'avais posé un pied à terre pour attacher notre bateau à un autre car toutes les bittes d'amarrages étaient prises. Ca faisait du bien de sentir un sol stable sous ses pieds après autant d'heures sur la mer. Ca ne me dérangeait pas de prendre le bateau mais j'aimais autant la terre ferme de temps à autre. 

"Il faudrait qu'il songe à agrandir leur port si ils ont autant de monde ! Viens... Oh, tu veux peut être que je te passe un pull ? " 

Mais alors qu'on faisait quelques mètres sur le ponton, le temps semblait être l'inverse de celui dans lequel nous étions. Les premiers rayons de soleil perçaient et, au fur et à mesure, que nous avancions le temps devenait de plus en plus radieux. Pas besoin de se tenir la main à travers la brume pour cette fois ! Au fait, comment je me souvenais de ça moi... 

"Qu'est-ce que... Il faisait pas ce temps là y'a deux minutes..." C'est comme si de là où on était, il n'y avait jamais eu de brumes autour... Comment ça pouvait être possible ? Même en regardant derrière nous, le temps était somptueux... Mais quelque chose nous amenait à vouloir en savoir plus sur cette île. 

On arrivait sur un chemin de terre battue et de gravier et si on le suivait des yeux, on pouvait voir de bien belles maisons, des extérieurs très fleuries. Bref, le petit village de campagne paisible parfait. Et il était habité. Un couple de petits vieux nous avaient repérés, si le vieux monsieur nous regardait les deux mains jointes sur la pelle qu'il avait planté à la verticale dans le sol, la petite dame ouvrit le portail de son jardin pour venir à notre rencontre. 

"Oh bonjour, cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu de visites ! A croire que les gens sont trop occupés en dehors de l'île. Vous devez en avoir fait un long périple pour arriver ici.
Bonjour, on ne veut pas déranger, on cherche juste une auberge pour pouvoir faire escale cette nuit. 
Oh, mon chou, il n'y a pas d'auberge sur cette île" Et on allait pas tarder à comprendre pourquoi. 
" Mais on peut vous accueillir sans problème, on a une seconde chambre à l'étage. Vous devez avoir soif, venez à l'intérieur."

Euh... on avait pas l'air de pouvoir refuser... En vrai, j'avais jamais réussi dire non à une vieille dame, notamment notre voisine de Dollet qui avait toujours du mal à faire fonctionner son équipement, la technologie et elle, ça faisait deux. D'ailleurs, il ne semblait pas y'avoir d'électricité dans ce village. Ca doit être trop coûteux pour la dizaine d'habitations de l'île... On suivait donc, sans grand choix, la femme jusqu'à l'arrière de sa maison et leur salon de jardin en fer forgé. 

Le mobilier semblait subir un peu les affres de la vie marine et la rouille provenait tout droit des embruns de l'océan sans pourtant donner un air insalubre à la chaise sur laquelle nous nous asseyons chacun. 

"Un thé, ça vous va ? Ou j'ai du jus de fruit maison, si vous préférez ? "

Je regardais Ruka, peut être qu'elle saurait en venir plus rapidement au fait. Je cherchais son regard pour tenter vainement une conversation télépathique, et lui faire demander ce qu'elle voulait faire. C'était pas trop mal comme plan pour la nuit, peut être ? A moins que ça la dérangeait de profiter d'une telle hospitalité... Tout portait à croire que la boisson qu'elle allait nous apporter allait nous faire changer d'avis... 
J'osai au moins une question sur le lieu où nous sommes.

"On ne sait même pas comment s'appelle l'île sur laquelle nous sommes... On est pas perdu mais on ne connaissait pas cet endroit. 
Oh, on avait dit ça nous aussi. Et on n'est jamais perdu longtemps, hein ?
Au fait, voici Ruka et moi c'est Lyte.
Et vous formez un joli couple ! On devait avoir vos âges quand on est arrivés ici. Vous allez vous plaire, cette île est magnifique.
Je ne sais pas si on aura l'occasion de trop visiter, on doit repartir demain. 
Allons, c'est pas poli d'arriver chez les gens et de parler déjà de départ. Vous partirez quand vous partirez, voilà tout...

Okay, si la vieille dame était adorable, l'homme était un peu plus mystérieux. Y'avait un truc qui clochait, peut être qu'on dérangeait ? 

"Vous êtes en voyage de noce ? Je ne vois pas votre alliance mademoiselle. Je ne la quitte jamais, pour ma part."

Je n'avais pas eu le temps de répondre pour le coup, Ruka fut plus rapide, enfin, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Mer 6 Juil - 22:05

- Je crois que je me souviens de tout, oui. Pas toi ?

Pour moi, la question était banale. Sauf que j’ignorais quel quiproquo pouvait naître de cette réponse. Pour moi, le rêve s’était arrêté après ma chanson et je me souvenais de tout avant. Pour lui, j’ignorais qu’il y avait eu une suite. De toute manière, on ne s’étendait pas davantage sur le sujet puisque j’avais fini par apercevoir une lumière à l’horizon. Notre curiosité naturelle mena notre navire jusque-là. A un port rempli de bateaux en tout genre, et pourtant, il n’y avait aucun marin pour les surveiller. Ce simple fait m’était déjà surprenant, en réalité. Mais surtout, je doutais qu’on soit arrivés à Mideel ! Au moins oui, nous étions à « égalité » comme disait Lyte, aucun de nous ne savait où on se trouvait.
On accostait et mettait le pied sur la terre ferme, même si je ne pouvais m’empêcher de regarder autour de nous. Lyte me proposait de prendre un pull.

- Oh ? On en est déjà aux prêts des affaires ? Je t’ai déjà dit que tu brûlais les étapes.

Le pire, c’est que je sortais une connerie aussi grosse que moi tout en continuant d’examiner le secteur, avec un air presque trop sérieux.

- Ca ira merci. En fait je suis en train de me demander pourquoi il n’y a pas un chat … Même par temps de brouillard, en général on ne laisse pas autant de bateaux sans surveillance.

Certains avaient même l’air abîmés par le temps. Signe qu’ils étaient là depuis très longtemps. Bon … Autant aller voir plus loin ce qu’il y avait hein ? On se mettait en route, mais la météo changeait de façon presque trop immédiate pour que ca soit normal. J’échangeais un regard avec Lyte, au moins j’étais rassurée qu’on soit d’accord sur ce point …
Bref. Au loin on apercevait un petit village et déjà là, je trouvais qu’il y avait quelque chose d’anormal : soit ils étaient vingt par maison, soit il y avait des touristes planqués quelque part. Il y avait largement plus de bateaux que de maisons … et sûrement plus que d’habitants. Je voulais partager ce détail avec Lyte mais nous arrivions au village, et une vieille dame était venue nous accueillir.

Je m’efforçais de sourire pour ne pas paraître désagréable mais mes doutes s’intensifièrent lorsqu’elle signala qu’il n’y avait aucune auberge dans le coin. Bon, elle nous accueillait chez elle, c’était déjà ca … On allait s’installer dans son salon de jardin, mais je gardais étrangement le silence. Il y avait quelque chose dans l’air qui ne me plaisait pas.

- Du thé pour moi, ca ira.

Boisson typique de Wutai, j’en buvais davantage que le café. Je sentais le regard de Lyte planté vers moi alors j’avais tourné les yeux dans sa direction. Evidemment je n’étais pas télépathe donc je ne savais pas ce qu’il lui passait par la tête mais déjà peut-être à voir mes propres yeux, peut-être devinerait-il que j’étais un peu sur la défensive … Ou peut-être pas ! En tout cas Lyte demandait où nous étions mais les réponses me laissèrent … perplexe. Surtout celle du vieux en fait. Parler de départ alors que nous venions d’arriver.

- Oui et nous partirons demain matin comme nous l’avons dit. Mon ton se faisait un peu plus sec mais le vieux me paraissait désagréable ! Bref, la dame donc … Désolée madame, je ne doute pas un instant que cette île est très jolie, mais …
- Vous êtes en voyage de noce ? Je ne vois pas votre alliance mademoiselle. Je ne la quitte jamais, pour ma part.
Je haussais un sourcil et baissais les yeux machinalement vers ma main. Définitivement, un truc cloche ici.
- Exact, et nous n’avons pas atteint notre destination, d’où l’importance de repartir dès demain. Et si je n’ai pas d’alliance c’est parce que je viens de Spira, nous n’en avons pas là-bas.

En fait, j’en savais foutrement rien de comment ca se passait les mariages sur Spira mais j’inventais cette excuse pour qu’ils ne nous soupçonnent de rien et nous laissent partir sans broncher dès demain.

- Je vous remercie pour votre hospitalité pour cette nuit mais …
- Spira ? Qu’est-ce que c’est ? Je n’ai jamais entendu parler de cette ville.


Je levais les yeux, ok alors là, ca ne va plus. J’échangeais un regard avec Lyte avant de revenir sur le couple de vieillards.

- Euh … Spira, la fusion des mondes, Héméra, tout ca ?
- La fusion des … ? Oho ma chère, si des mondes avaient fusionné, nous le saurions !
- Sérieusement ? Vous n’avez pas remarqué que la Rivière de la Vie avait disparu et que les matérias ne fonctionnaient plus ?
- N’allez pas penser que nous avons besoin de matérias dans ce petit coin de paradis.


Certes mais … Bon ok s’ils sont paumés au milieu de nulle part avec peu de visiteurs et trop peu de contacts avec l’extérieur, sans matérias ni rien, difficile de se rendre compte qu’il y a eu du changement … Je suppose … Bref la vieille dame s’éclipsa le temps de s’occuper de nos boissons mais le vieil homme continua de nous observer. Ses yeux posés sur nous me dérangeaient, et j’attendais pile le moment où il détournait le regard pour me pencher vers Lyte et lui murmurer :

- Trop de choses clochent par ici. On se repose et on part à la première heure …

Mais je n’en disais pas plus pour le moment. Ce n’était pas le moment d’en parler davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Jeu 7 Juil - 10:50

Ruka était déjà suspicieuse à peine pied à terre de posé. Elle avait parfois un don d'observation et de déduction que je lui enviais. Ce temps d'avance sur moi pour observer les choses, dans nos rêves ou ici... Je me demande où elle a entraîné ce don... Si ça se trouve, je divague, en fait...

Elle était sur la défensive, je l'étais un peu moins qu'elle même si je trouvais ces trucs là bizarre. Après tout, à Deling, la nuit était perpétuelle alors un micro climat comme ça pourquoi pas. Peut être aussi que les gens étaient suffisamment peu nombreux et qu'ils se connaissaient tous pour laisser leurs bateaux ainsi. C'est l'impression qui ressortaient de ce petit village dont les premiers habitants que l'on vit nous invitait à dormir chez eux, faute d'auberge.

"Ce ne doit pas être un lieu très touristique..."



Et c'était peu de le dire, car, malgré tout, le couple qui nous accueillait était très charmant et très attentionné même si on pouvait percevoir plus de magnanimité chez la dame que chez le monsieur. Il est peut être moins amical, on est tous différent après tout. J'avais opté pour le jus de fruit alors que Ruka préférait le thé, les deux étaient certifiés fait maison, alors une raison de plus pour ne pas hésiter d'y boire et de faire honneur à ceux qui nous l'avait concocté. 
Ruka avait confirmé que nous partirions dès le lendemain matin même si cela faisait tiquer le vieux monsieur qui semblait nous dévisager. Il avait vraiment une attitude plus controversable que sa femme. D'ailleurs, celle-ci nous parlait de son alliance qu'elle nous montrait fièrement alors qu'elle parlait de celle de Ruka. 

J'avais déjà fini mon verre que je faisais les grands yeux. Heureusement car la surprise de la réponse de ma camarade, et de ma fausse femme a écouté ses propos me faisait écarquiller les yeux de surprise. Pourquoi avait-elle dit ça ? Je n'allais pas la contredire mais pourquoi ne pas dire tout simplement que nous n'étions qu'amis ? Encore un de ses tours, hein ? 

Mais la réponse était encore plus curieuse car ces gens ne connaissaient ni Spira, ni de fusion des mondes. Ils avaient l'air de vivre en autarcie si vraiment ils n'avaient aucune de ces informations du nouveau monde. Ruka fronçait davantage les sourcils et je la comprenais. Mais curieusement, j'arrivais pas à m'affoler plus que ça. Je devais être fatigué de la concentration intense que nous avait demandé la navigation dans cet océan compliqué. 

Je me rappelle avoir secoué la tête d'approbation quand Ruka me faisait part de sa crainte. Et plus, je la secouais, plus elle devenait lourde...

... .. .... .. ..... .. ...... .. ....... .. ....... .. ...... .. ..... .. .... .. ... .. . .. ... . .. .... .... .. .. .. 

C'était un rayon de soleil sur ma paupière qui me fit reprendre conscience. Mais je ne voulais pas déjà me réveiller pour autant. J'étais bien, mon corps blotti contre le sien en cuillère. Mon bras gauche l'enlaçant alors que nos mains étaient jointes. Je sentais quelque chose de froid et métallique autour de mon annulaire gauche et du sien. J'ouvrais les yeux pour observer l'objet du crime. Ce n'était rien d'autre que mon alliance. C'est bizarre, il me semble l'avoir toujours eu pourtant. J'embrassais la nuque de Ruka avant de me retourner de mon côté du lit et regarder le mur en face. Je me redressais et essayais de me dégourdir les muscles en m'étirant.

J'avais l'impression d'avoir dormi tellement longtemps mais tellement bien aussi. J'essayais de me rappeler ce que j'avais fait la veille... Je n'y arrivais pas du tout. Je regardais la chambre autour de nous pour essayer de m'aider à faire travailler cette mémoire qui ne venait pas... C'était horrible comme sensation. Je regardais Ruka qui somnolait encore avant de me lever... Je sais qu'on était marié mais je ne voyais pas d'autres souvenirs. Je regardais une photo de nous deux sur ma table de chevet et le cadre photo grand format qui faisait face à notre tête de lit. On avait l'air heureux, je crois même pouvoir dire que je l'étais... 

Je prenais appui sur mes jambes et machinalement, je regardais dans l'armoire, toutes mes affaires étaient là. Toutes..? Il faisait bon dans la pièce et décidai de rester torse nu avec mon grand caleçon à damiers. Je ne faisais pas attention à la nombreuse garde robe de Ruka qui était présente aussi mais me dirigeais plus vers la fenêtre. D'ici, je voyais les maisons de nos voisins dont celle des vieux de notre premier jour ici...

Ca me revenait un peu maintenant... On était arrivé, ils nous avaient accueillis, je me souviens plus de la soirée, maintenant. On venait d'arriver d'où, au fait. Je me souviens du bateau mais plus trop du reste. 

Peut être que Ruka en saurait plus... J'observais le portail de notre maison et le panneau qui faisait l'angle. Je me souviens plus installé mais c'était marqué "Chez Ruka & Lyte". C'était notre chez nous... Pourquoi, ça me paraissait aussi vide pourtant ? Aucun livre dans la bibliothèque, aucun document sur le bureau. J'étais partagé dans mon sentiment de plénitude... 

J'espère que Ruka allait se réveiller toute seule, sinon j'irais bien faire une balade de bon matin. Mais c'était mieux de le faire en amoureux, non ? Je m'approchais d'elle et déposai un baiser sur son front. 

"Tu dors ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Jeu 7 Juil - 21:05

Un souffle. C’est tout ce que je sentais, inconsciemment, sur ma peau. Ca ne semblait pas me perturber plus que cela. Il y avait un peu de mouvement près de moi, tout près de moi … c’était étrange. Je le sentais, je l’entendais, mais c’était comme un écho dans mon sommeil : ca ne parvenait pas à m’extirper du monde des rêves. Je crois que je n’avais pas aussi bien dormi depuis des mois … Avec autant de sérénité, de tranquillité, le cœur léger, et rassuré. Je me sentais juste bien. Pourtant à cet instant encore, je n’avais pas conscience de ce qu’il se passait autour de nous. Il y avait une étrange pression sur mon front, je n’ouvrais pas les yeux dans la microseconde qui suivit, mais il y avait cette voix dans ma tête … Une voix de femme, qui me paraissait aussi étrangère que familière.

* Ruka, réveille-toi, ma chérie … *

Et là j’ouvris les yeux, non sans avoir la surprise de voir Lyte juste en face de mon visage. Bizarrement, le fait de le voir là ne me choquait pas, ce qui m’avait surpris, c’était d’ouvrir les yeux et de le voir aussi près ! On ne s’y attend pas forcément au réveil … Je me mettais à sourire tendrement, comme à mon habitude … Enfin je crois.

- Salut toi.

Ce fut presque un geste trop naturel qui me poussa à venir chercher ses lèvres, je ne me posais aucune question. Pas pour le moment du moins. Je reculais l’espace d’une seconde pour le regarder, puis regarder autour de nous. Comme cette voix un peu plus tôt, le décor me paraissait connu … mais aussi inconnu. Un étrange sentiment.

- Laisse-moi deviner, tu voulais faire un tour dehors et tu attendais que je me lève c’est ca ? Je n’avais strictement aucune idée en réalité de pourquoi j’avais dit ca. C’est comme si c’était une habitude … - Laisse-moi deux minutes que je m’habille et on y va ! D’ailleurs tu devrais t’y mettre aussi, à moins que t’aies envie de montrer ton caleçon à tout le village ? Je pourrais être jalouse.

Je me mis à rire avant de me lever, et me diriger presque trop machinalement jusqu’à l’armoire. Toutes mes affaires étaient là … Même celles de Costa Del Sol … même celles de Wutai. Ce simple détail me travailla, mais pas plus que cela. J’attrapais juste une robe et je filais dans la petite salle d’eau.
De là je me déshabillais, retirant la petite nuisette blanche que je portais jusque-là et tout le reste, afin de pouvoir me débarbouiller un peu, mais ce n’est qu’en souhaitant me rhabiller devant le miroir, alors que j’étais déjà en sous-vêtements, que je remarquais la cicatrice sur mon ventre.

L’espace d’un instant, je n’avais pas souvenir d’avoir eu une telle marque sur mon corps. Je me retournais pour me voir de dos, il y avait quasiment la même derrière moi … Comme si quelque chose m’avait transpercée. Quand est-ce que je m’étais faite ca … ? C’est à ce moment que les doutes commencèrent à faire surface. Je me souvenais de l’arrivée sur l’île, l’accueil du couple de vieillards, la petite conversation que nous avions eu mais … Avant, et après ca … C’était le flou total. Je savais pourtant d’où je venais, et même de Lyte. J’étais née à Wutai et Lyte venait de Dollet … Des petits détails du genre, mais rien qui annonçait pourquoi nous étions venus ici et pourquoi ni quand nous nous étions mariés ! Je me rapprochais du lavabo pour regarder davantage la plaie à travers le miroir. C’était comme si une lame m’avait transpercée. Une très grande lame. Pas un couteau, pas une dague … Une épée, un katana peut-être. La forme de la blessure y correspondait en tout cas. Rien à faire, je ne me rappelais pas … Ou presque. Je fixais encore et encore ce détail, jusqu’à ce qu’une autre voix repasse dans ma tête … et bientôt, les images qui allaient avec.

* Pour le moment je vais me contenter de prendre la vie de celle dont tu es tombé amoureux. * Une silhouette hostile, tournée vers moi, un homme qui me désignait de son arme. * Je pourrais mentir et te dire que tu ne sentiras rien, mais je n'ai pas vraiment été éduqué pour les morts expéditives... Sans rancune ? *

Il parlait aussi à quelqu’un d’autre, il disait qu’il voulait me dépecer pendant qu’ « il » serait paralysé, pour profiter du spectacle … Et plus rien. Du rouge. Un liquide rouge qui gicla et une lame dans mon ventre. Et le vide.

Je me mis à hurler dans la salle de bain et mis rapidement les mains devant ma bouche, en reculant à une telle vitesse que je m’étais éclatée le dos contre la porte. Un boucan qui n’allait certainement pas passer inaperçu du côté de Lyte. Ma respiration était tout à coup saccadée et j’étais prise de sueurs froides. Qu’il n’entre pas, par pitié !!

Je me souvenais de cette scène. Je me souvenais pourquoi j’avais cette cicatrice. Je me souvenais de tous les événements qui avaient suivi à cause de cette rencontre aussi inattendue que brutale. Ma mémoire me revenait peu à peu jusqu’à me souvenir de ce pour quoi je voyageais avec Lyte et comment on avait débarqué sur cette île. Mais une question demeurait toujours : que s’était-il passé entre la soirée passée avec le couple de vieux et maintenant ? Ca par contre, j’avais beau réfléchir, je n’en avais strictement aucune idée. Le flou total. Je me dépêchais alors d’enfiler ma robe et de sortir de la salle de bain, avec sans nulle doute possible, un Lyte qui se devait se demander ce qu’il m’était arrivée pour que je hurle et me cogne contre la porte. Mais bon, affolée, je sortais en trombe et attrapais Lyte par les épaules pour le fixer droit dans les yeux.

- Lyte !! Lyte !! Je t’en supplie, dis-moi que tu sais ce qu’il nous arrive !? Pourquoi on est installés dans cette maison !? Tu te souviens de quelque chose depuis que nous avons rencontré ces vieillards en arrivant ici ?? Et pourquoi on est mariés, on ne l’était pas avant d’arriver, d’ailleurs on n’est pas même pas censés être … en … couple !!!!!!! Pendant que je parlais j’avais fini par attraper l’alliance à mon doigt pour essayer de l’enlever mais … Bon je sais que je n’ai pas de force en temps normal mais de là à ne pas réussir à retirer une bague ! - Bon sang, merde, pourquoi je peux pas l’enlever !! Alleeeeeeeez !!

C’est que j’insistais, mais à ce rythme, j’allais surtout m’arracher le doigt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Ven 8 Juil - 12:45

Ruka venait de se réveiller comme une fleur, j'avais de la chance, elles n'étaient pas toutes si agréable le matin. On aimait se prélasser à faire la grasse mat' aussi, mais pas ce matin. Par contre, de la manière dont elle me disait ça, je souriais.

" On dirait que tu parles à un chien qui veut faire sa promenade du matin, t'abuses. Et puis, tu sais que tu n'as personne de qui être jalouse, hein ? Mais okay, je m'habille !" 

C'était un matin comme les autres, enfin, c'est l'impression que j'en avais au plus profond de moi. Je la voyais pousser la couette pour se lever de sa belle nuisette blanche et gagner la salle de bain. Je refaisais le lit rapidement pour ne pas qu'elle puisse dire que je ne le fais jamais et commençait à m'habiller d'un bermuda en jean et d'un t-shirt orange griffé d'une marque inconnu au bataillon. Je remarquai un uniforme dans mes affaires et je ne me souvenais pas tellement à quoi il faisait référence. On ne faisait pas des masses de bal costumés ici pourtant... 

J'étais habillé et enfilais ma deuxième chaussette quand je tombais par terre. Ce qui me fit perdre l'équilibre, c'est le cri d'effroi que Ruka avait jeté. Cela m'avait surpris et je m'adressai à elle par la porte close de la salle de bain. 

"Une araignée à tuer ?" plaisantai-je. Je n'imaginais pas vraiment ce qui avait pu lui faire faire un bond comme ça. Pas ici. Mais elle ne me répondait pas. Pas avant de débouler de la salle de bain vers moi en criant mon nom. 

Elle enchaînait les questions sur notre situation, si j'étais calme et amusé au départ en voulant lui expliquer que c'était elle qui avait choisi la maison. Mais, elle disait qu'on ne devait pas être mariée et qu'on se rappelait de rien. A dire vrai, elle avait raison sur le second point. Elle essayait même d'enlever sa bague sans le pouvoir. Je pris une mine faussement vexé.

"T'aurais pu t'en apercevoir plus tôt avant de me dire oui. Mais, je te comprends pas. C'est nous deux qui avions décidé de rester ici. C'est toi qui avait dit qu'on était mariés et toi qui avait dit que tu quitterais jamais ta ... Non, ça c'est pas toi qui l'a dit... D'ailleurs, elle ressemble à celle de la dame, non ? " 

J'essayais de remettre les choses dans le bon sens quand la cloche de l'entrée sonna. 

"Attends, calme toi, on va réfléchir à ça. Je vais ouvrir " 

Je descendais la volée de marches, on pouvait y voir d'autres cadres dans les escaliers dont une magnifique photo de Ruka qui avait pris un énorme poisson sur notre bateau... Tiens, ce bateau... 

Je passais rapidement le hall pour ouvrir. Je connaissais cet homme mais j'avais oublié qui c'était. 

"Bonjour, c'est moi Trysten, votre bon maire qui vient vous rendre visite. Cela fait bientôt un mois que vous êtes ici, vous vous plaisez toujours. 
Oui bien sûr, Monsieur le Maire. 
Parce que j'ai entendu un cri en passant alors j'ai eu peur que vous vous disputiez. 
Qui ? Ruka et moi ? Ah non pas le moins du monde ! 
Je serais très fâché si c'était le cas. Je veux dire que ce serait fâcheux. N'oubliez pas de venir me voir si vous avez un problème ! Et bonne journée !

Je remontais les marches et voyais Ruka. Elle semblait beaucoup moins zen que moi. 

"Ecoute mon c... Non, je n'arrive à me souvenir de rien. Mais j'ai trouvé ça. Un album photo, peut être qu'on aura des souvenirs là dedans ?" 

Je posais l'album sur le bureau et commençai à l'ouvrir. Il n'y avait que des photos de nous, avec les voisins, dans différentes activités... Tous les voisins étaient des couples sauf le maire qui semblait vivre seul. Aucun enfant par contre sur les photos. Et il faisait toujours très beau. 

"Regarde, tu vois bien qu'on est là depuis un bout de temps. C'est peut être normal qu'on se souvienne pas de notre vie avant ? Peut être qu'elle était pas intéressante tant que je te savais pas dans ma vie ? " 

Allez savoir pourquoi, je retenais ces derniers mots... Mais Ruka avait certainement d'autres choses à me communiquer et elle semblait essayé de me convaincre de quelque chose.

" C'est une île, ici, hein ? Et si on essayait de faire un tour de bateau ou de s'en éloigner ? Et puis, j'ai l'impression qu'il faudrait pas qu'on nous voit nous agiter comme ça. Le maire a entendu ton cri et a tout de suite rappliquer..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Ven 8 Juil - 14:36

Non pas d’araignée à tuer, c’était pire !! J’étais ressortie dans mes états pour secouer Lyte dans tous les sens, et puis cette bague ! Je n’arrivais pas à retirer cette foutue bague ! Elle n’était pas à moi et je n’étais pas mariée ! Je pense que si j’avais été en couple avec Lyte avant tout ca, je m’en serai rappelée quand même ! Je ne m’en souvenais vraiment pas … ce qu’il s’était passé entre ce soir-là et maintenant. Comment Lyte et moi nous sommes nous retrouvés dans cette situation ? Quel événement avait poussé à nous marier ? Pourquoi on avait l’air si heureux ? Je tournais la tête vers le lit, déjà fait … Oh mon Dieu, est-ce qu’on l’a fait !? LA CHOSE !? – Notez la question existentielle.

Mais Lyte ne semblait ne rien se rappeler, il revenait sur cette histoire de mariage, nos – mon ? – choix d’avoir menti à la dame, mais je voyais bien qu’il tiquait sur le sujet. Il n’était même pas sûr de ses propos. Il ne se rappelait pas non plus. Alors je remettais mes mains sur ses bras en le regardant droit dans les yeux.

- Lyte. Ce n’est pas notre maison. Ce n’est pas notre vie. On ne s’est jamais mariés je te dis ! On n’a même jamais été en couple, on est juste amis !

Mais la conversation fut coupée court lorsqu’on sonna à la porte. Lyte alla voir, je me mettais en retrait mais j’écoutais quand même de loin. Le maire du village ? Qui s’inquiétait qu’on se dispute ? Mais pour qui il se prend ? En plus il avait bugué sur une phrase, mais s’il croit que c’était passé inaperçu ! Pourquoi il serait fâché qu’on se dispute ? Ca ne le regardait pas après tout.
C’est le genre de moments où mes racines refont surface … C’était ma tante qui m’avait appris à me méfier de tout et de n’importe quoi et de n’écarter aucune piste, aucun détail, quand mon instinct me disait de me méfier. Ca pouvait passer à la parano parfois, mais dans ce cas précis, on ne peut pas dire que je sois paranoïaque : il y avait vraiment quelque chose de louche ici.

Lyte revenait, il voyait bien à ma tête que je me méfiais, mais il disait avoir trouvé un album photo alors il alla l’ouvrir pour le montrer. Il y avait des photos en tout genre, et si dans un premier temps, j’étais étrangement touchée par ce que je voyais – après tout, je n’avais jamais eu autant l’air de baigner dans le bonheur – je revenais vite à la réalité.

- Hum … Passe-moi ca.

Lui ordonnais-je presque lorsqu’il me disait de me rassurer. Un mois qu’on était là ? Vraiment ? Je commençais à feuilleter les pages, aller et retour, pour comparer. La météo toujours aussi belle n’était pas un détail qui me choquait le plus. Non en revanche …

- Pourquoi le maire est la seule personne à être toujours en célibataire ? Il n’y a que des couples ici et … Pas d’enfants. Un village sans enfants, ca n’existe pas. Et pourquoi le maire s’inquiéterait-il qu’on ait des problèmes ? Pourquoi il tient à ce qu’on lui en parle ? C’est comme s’il violait notre intimité là.

Je levais les yeux vers mon « époux » pour voir sa réaction. Il était moins lucide que moi pour le coup, mais je voyais à ses yeux qu’il avait des doutes sur certains points aussi. Sinon il ne douterait pas du maire non plus, mais il marquait un point : si c’était une île, on devrait aller faire un tour en bateau pour voir !

- Excellente idée ! Prends tes affaires, on y va !

Mes affaires !! J’avais des vêtements à moi qui étaient là, mais où était ma dague !? Et mon Orbe !? Bon, chaque chose en son temps … Lyte a raison, si je m’affole trop, ca va éveiller les soupçons, et de tous, le maire semblait être le plus louche. Je prenais une profonde inspiration, et avant de franchir la porte, je venais quand même chercher la main de Lyte. Jouer le jeu, c’était le principal … Donc souris Ruka, tu baignes dans le bonheur !

Ou pas.
A peine avait-on franchi la porte que plusieurs détails me sautèrent presqu’à la figure. Déjà, comme je m’en doutais, il n’y avait aucun enfant dehors, ou rien qui ne laissait présager qu’il y en avait. Les quelques couples qu’on pouvait voir arboraient une expression sur le visage qui était aussi belle à voir qu’inquiétante : ils semblaient nager dans le bonheur. C’était une bonne chose, mais ce qui était inquiétant, c’était que cette île était trop louche pour que ce soit vrai. Bref. Avec Lyte, on se dirigeait vers ce qui semblait être la sortie de la ville, mais alors qu’on s’éloignait, le maire revenait nous interpeler …

- Oh et bien alors, vous avez décidé de vous promener hors du village finalement ? Je me retournais, j’avais beau forcer à garder le sourire, rien qu’en croisant mon regard, j’avais l’impression que le maire avait deviné quelque chose.
- Oh c’est vous, encore. Vous ne devriez pas vous inquiéter autant pour nous, il ne nous arrivera rien ! Votre femme va devenir jalouse à force si vous courez après tout le monde !

Le piège était posé. Pourtant à ce moment-là, j’ignorais que j’avais définitivement éveillé les soupçons de ce Trysten en mentionnant sa femme – qu’il n’avait pas – puisque j’étais la première à en faire mention. Pourtant il gardait un air serein et souriant, mais il y avait quelque chose dans ses yeux qui confirmait mes doutes. Je ne sais pas quoi exactement mais je sentais qu’il cachait quelque chose … Le sixième sens, vous voyez ? Il s’approcha de Lyte pour lui tapoter amicalement sur l’épaule.

- Prends bien soin d’elle, mon garçon. T’as bien de la chance d’avoir une femme avec autant d’humour ! Hein !? Mais je ne plaisantais pas ! Zut, l’espace d’un instant j’avais grimacé. - Bon, je vous dis à tout à l’heure !
- Oui nous allons vite revenir.


Hein de quoi ? Non pas à tout à l’heure !! Il ne va pas venir nous harceler quand même !? Dès qu’il nous tourna le dos, je perdais définitivement mon sourire et haussais un sourcil suspicieux. Puis je me tournais vers Lyte.

- Bon allons-y, on a emprunté ce chemin pour venir ici.

Mais on avait beau marcher, marcher, et encore marcher, il n’y avait même pas l’océan visible à l’horizon. Ni le quai. Ni les bateaux. Je crois qu’à cet instant, je commençais à comprendre une partie du mystère de l’île, mais il me manquait encore beaucoup d’éléments. Pour l’heure tout ce que je voyais, c’est qu’on ne trouvait pas l’endroit où nous étions arrivés et je recommençais à m’affoler !

- Mais c’est pas possible !! On n’a pas marché autant de temps l’autre fois ! On aurait dû retrouver les bateaux depuis longtemps !

Ok c’est bon je commence à paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Ven 8 Juil - 17:02

Lui montrer l'album n'avait pas réussi à effacer ses doutes mais simplement à lui faire poser davantage de questions. Je n'avait pas les réponses et elle le voyait bien. Y'a quelque chose qui semblait m'échapper. 

"Je comprends ce que tu dis, hein, mais..." Pourtant, ça m'embêtait qu'elle me dise ça. Je sais pas pourquoi, une partie de moi voulait juste qu'elle se taise et qu'elle se rendorme pour se réveiller comme elle l'avait fait tout à l'heure. 

"Et si, on restait vraiment ici, toi et moi, si on est heureux ? Je... Je sais pas comment l'expliquer mais j'ai vraiment envie de rester avec toi, tu ne veux pas ?" 

Je m'avançais vers elle pour l'embrasser, je pense que c'est la surprise peut être qui m'avait permis de l'approcher d'aussi près. Pas dit pour autant qu'elle me le rende ce baiser, peut être que ce n'avait jamais été réciproque ? Je sentais bien que tant qu'elle avait ses doutes là, ça ne changerait rien alors j'acceptais de faire un tour pour en parler. Et elle s'empressa de dire oui. On prenait nos affaires et on repartait en direction de la mer. 

Sur le chemin, on croisait de nouveau le maire de cette île. Si il ne me regardait presque pas mais semblait être absorbé par le comportement de Ruka qui lui répondait avec sa fougue habituelle, il me demanda amicalement de veiller sur elle. J'acquiesais, oui. Bien sûr, que je vais veiller sur elle. Mais, si la réponse était sincère, mon corps en rajoutait une couche comme si c'est un besoin de respecter cet avertissement. 

"Oui, à tout à l'heure, autant profiter du beau temps !" 

Ruka me tenait toujours par la main et semblait me presser, je sentais le désarroi en elle, et j'essayai de la rassurer par ma présence mais ça ne semblait pas fonctionner. Elle semblait chercher son chemin, ça faisait un bout de temps que l'on marchait, mais elle ne comprenait pas pourquoi, elle ne retrouvait pas sa route. 

"Tu cherches vraiment le ponton ? C'est par là ?" 

J'avais encore ce sentiment de l'avoir toujours su, alors pourquoi pas elle ? Elle n'avait pas un sens de l'orientation si désastreux que cela, pourtant, si ? On mit rapidement pour arriver à notre destination. Tous les bateaux étaient toujours là. 

"Je crois me souvenir qu'on avait trouvé tous ces bateaux, étrange, à notre arrivée... Mais j'arrive pas à m'en rappeler précisément... Tu es sûr que tu veuilles qu'on s'en aille ?" 

Je voyais bien que Ruka le voulait et je me disais que rien ne nous empêchait de revenir plus tard quand elle remarquera que notre petite vie lui manquerait. Je détachai l'amarre. Je n'aurai écouté que moi, je serais resté mais j'avais lié ma vie avec la sienne, contrairement à ce qu'elle pouvait le dire. Peut être qu'elle avait fait un cauchemar. D'où ce cri dans la salle de bain. Sa mémoire lui reviendrait. On partait, les moteurs s'enclenchaient normalement. Puis, alors que la terre était toujours en vue derrière nous, cette brume revenait nous entourer.

"Dis, Ruka... Cette brume était déjà quand on est arrivé, non ? C'est à cause d'elle qu'on s'est retrouvée ici ?" J'avais dit à cause... Peut être que ma mémoire me revenait un peu.

"Comment nos affaires ont pu toutes arriver ici ? Et pourquoi, on se serait mariés ? Et... Laisse tomber, cap sur le plus loin de cette île, tu crois pas ?"

Mais alors qu'on continuait de discuter avec Ruka. Au bout de plusieurs minutes à errer dans le brouillard, on retrouvait une lumière au loin... On ralentissait mais on se rendait bien compte qu'on était revenu au point de départ...

"C'est impossible... On a pris la direction opposée..."

L'ile ne semblait pas vouloir qu'on parte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Ven 8 Juil - 20:56

Je voyais bien que Lyte était aux petits soins pour moi, mais je me doutais qu’il devait être drogué, envoûté, ou que sais-je d’autre. Bref, qu’il n’était pas dans son état normal quoi. Il se comportait de façon trop bizarre à mon égard. Bizarrement, je sentais que ca me faisait du bien quelque part, sûrement un effet de l’île … mais j’étais redevenue trop lucide pour me laisser prendre au jeu, je préférais ne pas me faire déconcentrer et trouver une solution à cette situation. Sauf que là, après la petite visite du maire – encore – on marchait, mais on ne retrouvait pas le quai où nous avions débarqué. Sérieusement, cet endroit commençait à me foutre les jetons. Ah si ca y est ! On y était ! Tous les bateaux étaient là ! Mais une fois devant les barques, Lyte me demandait si j’étais sûre de vouloir partir.

- Oui, il le faut !

Alors on montait à bord de notre bateau, même si je n’avais pu m’empêcher de jeter un coup d’œil du côté de Lyte. J’avais dans l’idée qu’il me suivait et le faisait uniquement parce que je souhaitais partir, mais que s’il s’écoutait, il ne bougerait pas de cette île. Une véritable dépendance.

- Nous n’allons pas trop loin pour le moment, j’aimerai juste vérifier quelque chose …

De toute façon je n’avais ni ma dague ni mon Orbe avec moi, donc c’était hors de question de quitter les lieux sans ces deux artéfacts. Plus on s’éloignait de l’île avec Lyte, plus il commençait à s’interroger … Mais je fronçais les sourcils en voyant que la brume se levait à nouveau.

- C’est cette brume qui nous a paumés ici oui … Et pour le reste … Je n’en sais rien.

La petite lumière réapparaissait, et on comprenait qu’on était revenus à la case départ … C’est bien ce que je pensais, il y avait quelque chose – ou quelqu’un – qui ne voulait pas qu’on quitte l’île comme ca. J’attendais qu’on débarque et qu’on remette les pieds à terre pour parler à Lyte. Pourquoi on ne pouvait pas partir ? Non … Et si c’était parce que l’un de nous avait le désir de rester ici ? Même s’il était contrôlé ? Je m’arrêtais devant Lyte pour lui faire face, je me souvenais de ce qu’il avait dit encore dans la maison tout à l’heure.

- Lyte … On ne peut pas rester ici. Tu t’interroges aussi sur plein de choses et notamment sur notre relation. Ca ne te choque pas de te savoir marié à moi sans même te rappeler comment on en est arrivés là ? Il y a toujours une histoire derrière une relation, et là il n’y en a pas ! Et puis … tu t’inquiétais de ne plus être avec moi, mais si on part, je le serai quand même ! Je resterai avec toi !

J’étais sa consultante, et avant ca, j’étais son amie. Je baissais les yeux, je ne savais pas si mes seules paroles suffiraient à le ramener à la raison. Je baissais les yeux pour regarder toutes les barques.

- C’est pour ca qu’il y a autant de bateaux dans le port et qu’ils ne sont pas surveillés ! Les gens qui viennent ici ne peuvent plus repartir ! Ou ne veulent plus du moins … C’est bizarre. Les gens avaient l’air tellement heureux dans le village, ils viennent ici et nagent ensuite dans le bonheur ? Je n’ai même pas vu un seul enfant … Et pourquoi on ne peut pas retirer nos alliances ? Et pourquoi le maire est la seule personne à ne pas être mariée ? Il semble veiller sur les gens, sûrement pour les empêcher de partir … Lyte nous devons retourner voir le maire !

J’avais l’impression qu’il fallait qu’il lui arrive la même chose que moi, que quelque chose lui rappelle un souvenir marquant de sa vie, pour que sa mémoire lui revienne. Mais quoi ? Je ne connaissais pas sa vie par cœur, le seul truc « traumatisant » dont je me souvenais de lui, c’était cette histoire où on lui avait fait vivre sa mort, un truc comme ca. Ce qu’il avait raconté pendant notre second rêve ! Mais comment lui rappeler ca ? Je me sentais coupable à l’idée de vouloir lui rappeler un si mauvais souvenir mais j’avais l’impression que c’était le seul moyen de le secouer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Sam 9 Juil - 12:07

La tête dans la brume, oui, je crois que c'est comme ça que je me décrirais à ce moment là sur le bateau... Je voulais croire Ruka sur parole et en même temps, ça devenait contraire à ce que je pensais pour acquis. C'était même paradoxal car elle était en train de me dire que si j'étais comme ça, c'est l'île qui en était la fautive. Alors est-ce que je devais lui faire confiance si elle m'expliquait qu'en fait, la confiance aveugle et l'amour que je lui portais était faussé... C'était compliqué.

Elle m'expliquait qu'il n'y avait pas d'histoire derrière notre relation, je comprenais le sens de ses mots mais je ne pouvais me rappeler de rien ni comparer le fait que ce n'était pas "normal". J'avais perdu tout repère en dehors de cette île, c'était peut être ça le problème qu'il fallait régler avant tout. Mais, lorsqu'elle me disait qu'elle resterait avec moi alors ça allait mieux et je me convainquais de devoir l'aider dans la résolution de ce mystère.

On comprenait enfin qu'il y'avait un problème et on commençai à l'identifier. Les gens s'échouent ici et y reste car ne peuvent pas, ou ne veulent pas en repartir. Et vu les bateaux, ça doit faire un bail que ça existe ce petit manège. Par contre, elle trouvait le maire, vraiment étrange... Je ne sais pas...

"Je ne sais pas... Je serais plus d'avis d'aller voir les vieux. On se souvient de rien entre le moment où on les as vu et ce matin, non ? Je suis pas sûr qu'ils répondent à nos questions si on y va comme ça. On peut prétexter un repas chez eux ?"

Même si je faisais la moue... On savait pas si la nourriture n'avait pas un lien là dedans, non plus. Ce qu'on mangeait venait de cette île, non ? Donc était peut être néfaste aussi ?

"Je ferais de mon mieux pour qu'on élucide ce mystère mais... Je sais pas, les choses me dépassent vraiment... Et puis, pour l'histoire qu'on a pas... On s'est pourtant bien déjà embrassés avant ça, non ? "

Je m'en souviens très bien moi ! A moins que ça compte pas comme une histoire ? Même si là, je la voyais ouvrir grand les yeux... Qu'est-ce que j'avais dit encore ?

Toujours est-il qu'on se dirigeait vers la maison des vieux, la première en arrivant du ponton. On ne se tenait plus la main, peut être aurions nous dû ?

"Bonjour, comment allez-vous ce matin ?
La pêche a été bonne ?
Non, rien du tout...
Vous allez bien venir boire un petit quelque chose.
Oh, avec grand plaisir !"

Je regardais Ruka. Je voulais qu'elle me fasse confiance aussi. Alors on ne disait rien, on s'asseyait. Alors que la dame allait chercher quelque chose. Le petit vieux n'était pas là, on dirait. Etrange.

"Ecoute, essaie de faire la conversation. Je vais m'éclipser aux toilettes, et je veux vérifier quelque chose..."

Ca me faisait mal au coeur de m'éloigner de Ruka même de quelques mètres pour pénétrer dans leur maison. J'expliquais à la dame affairée en cuisine que j'aimerais utiliser leurs toilettes. Et je feintais d'y aller. J'ouvrais une porte et je tombais dans ce qui semblait être le cagibi dans lequel au fond, un atelier de bricolage se trouvait.

Je regardais le cadre photo juste au dessus... La photo ressemblait à s'y méprendre à une de celle où Ruka et moi arborons nos alliances fièrement... Si on avait tout juste alors, le sort de nos hôtes est le même que le nôtre. Je fouillais encore, espérant trouver quoi que ce soit, jusqu'à trouver un petit écrin en bois. Je l'ouvrais et y trouvait une alliance à l'intérieur...

"Qu'est-ce que...
On t'as dit que ça se faisait pas de fouiller chez les gens, petit ?"

Je me retournai, le vieux était là... Par réflexe, je regardais son annulaire gauche qu'il n'avait plus...

"Je... votre doigt...
J'ai tenté de vous effrayer ce soir là... Mais, maintenant, je vous dois des explications, j'imagine... C'est curieux que vous réussissiez à lutter autant sur la malédiction...
Qu'est-ce que...
Comme tu peux le remarquer, je n'ai plus de doigt car je me le suis tranché moi même. Pas moyen d'enlever cette fichue bague, et depuis, j'ai retrouvé l'intégralité de mes souvenirs. Je pourrai même m'en aller de cette île.
Mais, alors pourquoi ne pas enlever celle de votre femme et partir ?
Oh, ce n'est pas ma femme, en réalité, c'est ma soeur. Nous sommes arrivés par le plus grand des hasards alors que nous voulions faire une farce à notre petite soeur en partant au large... On s'est retrouvés ici, et la suite, j'imagine que tu la connaissais. On s'est réveillé avec cette alliance et plus aucun souvenir, hormis celle d'une vie parfaite en couple...
Et vous avez retrouvés vos esprits ?
Oui, je me suis rappelé un mauvais souvenir et dans cet élan, j'ai compris que je devais me débarrasser à tout prix de cela. 

Il faut que j'explique cela à Ruka. 
Vous ne pouvez rien faire...
Si, et je suis sûr qu'elle aura une idée. Elle est très brillante, vous savez ?
Ce compliment... Tu le penses vraiment, hein ? 
Oui, bien sû... C'est pas sensé être le cas, non ?
Normalement, non.
Tout le monde est dans ce cas ?
Oui, sauf le maire. Qui n'est pas un maire, d'ailleurs... C'est lui qui est à l'origine de cette malédiction.
Pourquoi pas l'éliminer alors ?
On a essayé mais les armes et la magie ne peuvent blesser personne ici.
Pourtant votre doigt ?
Je ne saurais l'expliquer...
Oh mais que faites-vous ici, vous deux ?
"

La vieille dame était arrivée. Le vieil homme inventa une excuse et dans son regard, j'avais bien compris qu'il ne pouvait m'en dire plus là, maintenant. On revenait donc sur la terrasse et je regardais Ruka. Je ne savais pas si elle avait encore quelque chose à faire ici mais du regard, je l'invitais à prendre en congé et restai debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Sam 9 Juil - 14:56

Spoiler:
 

J’avais l’impression d’avoir réussi à convaincre Lyte de mener notre petite enquête. En revanche, si j’étais d’avis à aller voir le maire, Lyte préférait aller le voir le couple de petits vieux puisque nos souvenirs s’arrêtaient au moment de notre rencontre avec eux. Oui c’est vrai. Je hochais donc la tête pour approuver l’idée, mais avant qu’on parte, Lyte me parla d’autre chose. Il disait se rappeler d’un baiser échangé avant ces événements et je haussais un sourcil.

- Je ne crois pas, non. Encore un tour de cette île, j’imagine.

Je pense que je m’en serai souvenue sinon. Sur ces mots, nous retournions au village pour aller voir la vieille dame que nous avions rencontrée à notre arrivée sur l’île. Je faisais confiance à Lyte pour la manœuvre, mais je restais un peu méfiante, je n’ai pas envie de tomber dans un piège venant des deux-là. La dame nous accueillit donc, je souriais, mais je me demandais où était passé son mari … Lyte voulait tenter quelque chose alors il me demanda de faire distraction avec notre hôte. J’approuvais d’un signe de tête et attendais qu’il s’éclipse pour aller aider la dame à tout préparer.

- Je vous prépare un thé, comme toujours ?
- Oh ou- …
Je m’arrêtais sur ce détail. C’était après avoir bu le thé chez elle que j’ai perdu la mémoire … Bon, ne dis pas non, je ne voudrais pas qu’elle se montre aussi suspicieuse que le maire. - Hum, non pardon, pour une fois on va changer ! La marche m’a donnée chaud alors je vais plutôt prendre quelque chose de frais. Un jus de fruits ca ira !
- Oh bien ! Attendez, je vais chercher des fruits en réserve … et mon mari aussi, je ne sais pas où il est passé mais je ne voudrais pas qu’il loupe votre visite !


Je me mettais à sourire et allais me réinstaller dans le jardin, mais … zut !! Je devais la distraire et je l’ai laissée filer ! Et quand elle revenait, Lyte était là mais je voyais à ses yeux qu’il n’avait pas trop envie de rester tout à coup. Un très léger mouvement de tête sur le côté me confirma qu’il voulait quitter les lieux.

- Oh mince ! Je suis désolée, nous devions aller voir le maire, il faut juste qu’on passe à la maison chercher quelques affaires ! Ne vous pressez pas pour la boisson, on repassera peut-être plus tard ! Au revoir !

Je n’avais pas envie de revenir en fait mais bon. On quittait la maison pour se rendre effectivement dans la « nôtre » mais une fois à l’intérieur, je fermais la porte et m’en éloignais – pas envie que quelqu’un se colle pour écouter !

- Ca va ? On dirait que tu as découvert quelque chose. Raconte-moi.

On allait s’asseoir sur le lit pour discuter, il me raconta sa conversation avec le vieillard, qui lui aussi avait compris la supercherie et s’était même coupé le doigt pour se priver de son alliance. Je me disais bien que le maire était louche aussi et je finissais par lever la main pour regarder la bague.

- Pourtant je porte la bague et je conserve ma mémoire d’avant. Mais si ce type avait vu un mauvais souvenir, alors, c’était comme pour moi et ca confirmait ce que je pensais. Lyte devait peut-être se rappeler un des pires moments de sa vie. - Je pense comprendre. Le maire joue le rôle principal mais ces bagues doivent servir de barrière pour nous empêcher de partir … On ne pourra peut-être pas quitter cette île sans avoir trouvé le moyen de la retirer, et pour ca, mon petit doigt me dit d’aller voir ce type. Pour ce qui est de ta mémoire …

Etait-ce vraiment nécessaire que de lui parler de sa propre mort ? N’y avait-il pas un autre moyen ? Je me rappelais d’autre chose.

- Tu as dit que les armes et la magie ne pouvaient pas blesser ici, c’est ca ? D’ailleurs du coup je me demandais comment l’autre s’est tranché le doigt mais passons. J’avais une idée. - Lyte, tu peux venir par-là s’il te plaît ?

Bon il était déjà à côté de moi, mais en fait je l’invitais carrément à venir mettre sa tête sur mes cuisses. En temps normal le geste aurait pu être gênant, mais là, j’avais une autre idée en tête et je comptais bien tenter le coup pour voir si ca marchait. Alors gênant ou pas, je m’en moquais un peu, et s’il restait accroché à l’idée qu’on était liés par l’église ou je ne sais quoi, il n’y verrait pas d’inconvénients j’imagine. J’attendais qu’il s’exécute pour mettre délicatement ma main sur son front et fermer les yeux.

Je commençais à chanter, ou du moins, c’était juste un air, pas de paroles … Il y avait comme des bulles qui s’élevaient dans les airs à côté de moi, ma main semblait dégager de l’eau sans pour autant tremper Lyte, c’était certes un peu étrange, mais volontaire. C’était la première fois que j’utilisais cette technique fraîchement acquise et pourtant, j’y avais mûrement réfléchi, bien avant d’utiliser la gemme correspondante …

Après tout, si la magie ne pouvait pas blesser ici, est-ce qu’elle pouvait au moins soigner ? Serait-ce suffisant à le ramener à la raison ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Sam 9 Juil - 16:30

A ma dernière question sur ce baiser pré-île, sa réponse fut négative même si non catégorique... Une occasion de me mettre le doute encore sur la gravité à laquelle mes souvenirs avaient été atteints. Il y'avait un blanc, puis notre arrivée sur l'île, puis un blanc avant notre réveil ce matin. Ce qu'il y'avait avant, je ne me faisais pas trop de soucis de les récupérer mais la réponse à notre mystère résidait dans le second blanc. Que s'est-il passé pendant un mois si cela faisait effectivement autant de temps qu'on avait entamé notre vie commune... 

On décidait donc d'essayer de trouver une piste chez les vieux chez qui tout a commencé. Et je voulais me montrer ingénieux et profiter de l'absence du patriarche pour y repérer quelque chose dans leur maison même si celle-ci semblait dans le même "état" mémorielle que le nôtre. Pour autant, ma découverte dans la remise me permettait d'en savoir plus sur l'histoire du couple, sur une manière de s'en sortir mais sur encore plus de questions aussi. 

En rejoignant Ruka, celle-ci comprit rapidement ce que je voulais. Partir d'ici et lui faire le compte rendu de ce que j'avais appris, ce que je fis, une fois rentré chez nous. Ca avait au moins cet avantage là, cette île, car on avait un endroit où se poser. 

Je lui racontais toute l'histoire du vieux. Du moins, ce que j'avais retenu et qui semblait vital. Je ne lui parlais pas de la situation familiale de l'homme et de sa soeur.

Ruka me demandait confirmation sur le fait que rien ne pouvait blesser en ces lieux. Et, songeait à un moyen de me rendre la mémoire. Elle me demanda de poser ma tête sur elle et de m'allonger. Avant qu'elle fasse son chant, je voulais lui parler d'un détail.

"Ruka, tu sais, je pense que..." 

Puis, non, je me taisais, je n'avais pas vraiment envie de parler de ce qui avait étonné l'homme, c'est à dire de la sincérité de ce que j'avais dit sur elle. Je fermais les yeux et me laissai bercer... C'était spécial, apaisant. Je ne sais plus si j'étais vraiment là ou si j'étais ailleurs. Je réfléchissais. Je pensais à elle, à notre rencontre, à nos aventures dans les rêves. A notre rencontre en vrai, notre première engueulade, nos confessions sur le bateau hier... 

Je me relevai une fois, le sort terminé. Je la regardai, j'imagine qu'elle attendait des résultats... 

"Je... Je crois que c'est pas encore ça... Je me souviens que de certains trucs... Mais, je tiens à m'excuser encore une fois pour l'autre soir à Costa..." 

C'était une bonne piste si je ressentais ça, non ? Mais pourquoi, mes souvenirs ne concernait qu'elle. Tout tourne autour d'elle depuis notre arrivée... Et ça étonnait que je puisse dire du bien d'elle sans être sous l'effet de la bague... Après tout, j'étais "conscient" de ce qu'il se passait mais... 

"Je crois pas qu'en fonçant chez le maire, on puisse avoir nos infos comme ça. Ils risquent de nous faire je ne sais quoi et on peut pas se défendre apparemment... Je pense avoir une idée mais il faudrait que tu me fasses confiance...Ou qu'on en trouve une autre..." 

Je pense que Ruka voudra partir sur une autre idée mais je n'avais que celle là pour le moment. Je voulais au moins lui expliquer, elle me dira ce qu'elle en pense. Je ne la forcerai pas...

"Je pense pouvoir le convaincre de te réenvouter toi, de t'amener à lui pour qu'il refasse ce qu'il fait avec tout le monde. Sauf que là, je serai là sous ses yeux et je verrais bien ce qu'il se passe, non ? Je sais que ça paraît pas évident comme solution mais tu sais que je vais rien te faire ni en profiter, hein ?

Ca paraissait être une mission suicide et si elle avait mieux, je prenais mais fallait pas oublier qu'à mon avis, en un claquement de doigt, on pouvait revenir à la case départ et être de gentils moutons... On avait déjà hypothétiquement perdu un mois... 

Je me rallongeais sur le lit, peut être que ça m'aiderait à réfléchir un peu mieux. Ruka me tournait le dos maintenant que je m'étais allongé derrière elle. 

"Ou on peut faire l'inverse, je te fais assez confiance pour ça mais, j'ai l'impression d'être plus persuasif que toi sur ce coup là..." 

L'avantage c'est qu'elle ne m'avait pas vu rougir en disant ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Dim 10 Juil - 10:08

Les yeux clos, il n’y avait plus un bruit aux alentours, si ce n’est ma voix qui résonnait dans la pièce pour tenter de raisonner tout ce qui s’y trouvait … Bon à savoir, là, c’était Lyte … L’eau disparut lorsque je cessai de chanter, et je ne lâchais mon emprise qu’à ce moment-là pour libérer Lyte. Il se redressa et disait n’avoir récupéré que quelques souvenirs, s’excusant même – encore – pour l’histoire à Costa Del Sol. C’est bizarre. Ca me soulageait qu’il dise ca. Même si à mes yeux, c’était déjà du passé et que je ne voyais pas pourquoi il s’en excusait encore … Mais ca me prouvait qu’il se souvenait déjà d’une chose avant qu’on débarque sur cette île !

- Il y a de l’amélioration au moins !

Mais ce n’était pas encore ca et définitivement, il fallait aller avoir le maire. Mais Lyte ne voulait pas lui tomber dessus en sachant qu’on ne pourrait pas se défendre en cas de problèmes. Il commença à élaborer un plan, mais je grimaçais déjà en l’entendant : ce n’était pas une bonne idée. Il voulait le convaincre de me réenvoûter, mais pour le coup je n’approuvais pas. Bon j’aurai pu me vexer qu’il dise être bien plus persuasif que moi, mais bon, je me retournais pour le regarder et lui expliquer ce que j’en pensais.

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée Lyte. Je te fais confiance, mais je ne fais pas confiance au maire, en revanche. Tu ne crois pas qu’il va se douter de quelque chose te concernant si tu dis que le sort ne marche plus sur moi, même en le disant de façon moins directe ? Il va se douter que toi aussi tu commences à te « réveiller » et il va recommencer le processus aussi bien sur toi que sur moi, et on reviendra à la case départ. Je grimaçais un peu en détournant le regard sur le côté. - Les gens qui vivent ici, outre ce vieillard et encore je pense qu’il le cache, ne doivent pas avoir conscience du tout qu’ils sont manipulés. Tu n’es pas censé le savoir, ni moi d’ailleurs. Si l’un de nous en fait mention même en jouant les innocents qui veulent bien faire, ca paraîtra louche. Tu vois ce que je veux dire ?

Il fallait qu’on trouve un autre moyen d’atteindre le maire. Mais difficile de faire pression sur une personne sans avoir le moindre contrôle sur la situation, ni même pouvoir utiliser nos armes ou nos techniques pour le menacer et lui faire changer d’avis. Je repensais alors au vieillard qui s’était coupé le doigt pour se priver de son alliance. Je n’avais vraiment pas envie d’en arriver à de telles extrémités de mon côté, mais j’aimerai bien savoir comment il a fait si nous ne sommes pas censés nous blesser sur cette île.

- Dis Lyte, tu n’as pas une idée sur le comment le vieux d’à côté a pu se couper le doigt ? Il y a peut-être une faille dans les règles du « maire » que l’on pourrait exploiter …

Mais laquelle, ca … Bonne question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Dim 10 Juil - 19:25

Ruka avait raison... Même si mes souvenirs revenus étaient ciblés, il y'avait du mieux. Et puis, la méthode pour les obtenir était loin d'être désagréable. J'avais déjà pu entendre sa voix dans nos rêves et l'entendre en vrai, avait encore un effet plus reposant et apaisant. J'aimais bien sa voix... Je sais pas, elle me rassure. Encore plus alors que j'étais assez déboussolée... 

"Oui, je comprends ce que tu veux dire..." Mais, à part s'accorder sa confiance, je voyais pas comment agir sans qu'on risque de retomber dans les méandres de ce maléfice... " Si on avait plus ces anneaux, on serait beaucoup plus libre..." et on s'affranchirait de la malédiction de l'île, de toute cette brume. La brume... 

Ruka me parlait ensuite du vieil homme qui a réussi à se débarrasser de son alliance... 

"En fait, il m'a jamais vraiment dit qu'il l'avait coupé. Si il s'était débarrassé de son doigt autrement ?" 

Mais oui ! Je me redressais sur le lit et revenait sur mes jambes rapidement.

"On est d'accord que toutes nos affaires semblent là ?" 

Je fonçais chercher la bibliothèque dans l'espoir de retrouver mes livres. Je retrouvais aussi une émeraude basique, je n'étais pas sûr de pouvoir l'utiliser pour faire une vraie technique même si je sentais la force du vent en son sein. Je revenais dans la chambre et déposai deux bouquins sur le bureau avant de m'y asseoir. L'un intitulé " Le corps élémentaire" et le second "Techniques associés". 

"Tu maîtrises un élément en particulier ? J'ai l'impression que tes talents sont très multiples, non ? La brume. On est d'accord que c'est un mélange d'eau et d'air et qu'il est insaisissable, non ? " 

Je me relevais maintenant que j'avais trouvé ce que je voulais dans le premier livre. Je tenais le second dans la main. 

"Il est dit ici "Deux entités doués de perception" autrement dire des humains, " peuvent conjuguer leurs pouvoirs. Cette prouesse est très compliquée et pas accessible au commun des mortels. Il faut déjà que les deux personnes soient de force égale et qu'ils s'accordent une confiance sans égal. Les âmes soeurs, ces âmes qui ont une résonnance..." Bon, ça, ça nous intéresse pas trop... "Un sort conjugué permet des effets impossible tout seul...

Mon cerveau fonctionnait à mille à l'heure. Si ce à quoi je pensais fonctionne alors on pourrait se débarrasser de nos alliances qui nous maintenaient prisonniers. 

"Désolé, je suis à fond là. En fait, je veux transformer nos mains en air. A ce moment là, l'alliance tombe et on se rematérialise. On perds pas nos doigts. Par contre, il faudrait que tu réussisse à t'accorder à moi et moi à toi. Tu as un chant capable de booster ma magie ?" 

J'espère que oui. Si c'était le cas, alors, si je suis ce qui était écrit. Je devais prendre sa main et nous devrions nous coller l'un à l'autre, pour accorder nos corps. Une sorte de grosse grosse étreinte en somme. Là pour le coup, je pense que nous devrions entrecroiser nos doigts. Je n'étais pas sûr de pouvoir métamorphoser plus que ça nos doigts. Et alors, elle chanterait pour renforcer l'effet du sort. L'émeraude dans notre main pourrait aussi nous aider à utiliser cette magie du vent. Alors, nos doigts libre comme l'air, les alliances tomberont et tinteront à leur chute avec le parquet de la chambre. Le tout serait de faire la mesure inverse pour que nous revenions tous les deux à la normale. 

Mais je ne sais pas à quel point cela m'épuisera... J'expliquais mon plan à Ruka, en espérant qu'elle accepte malgré l'idée un peu farfelu. J'étais vraiment confiant pour cela. Je sais qu'ave Ruka, un sort combiné marcherait. Mais, il fallait surtout qu'elle pense qu'on en soit capable. Si elle avait le moindre doute alors, c'est que c'est mort... 

"Tu en dis quoi ?" 


HRP : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Dim 10 Juil - 22:15

Oui, se débarrasser de ces anneaux, ce serait bien … Mais comment ? Je ne tenais pas à m’amputer pour cela. Je me demandais comment le vieux avait fait … Et Lyte semblait avoir tout à coup une nouvelle idée. Je hochais la tête au sujet de nos affaires et il fila le temps de ramener deux livres, puis me demanda si je maîtrisais un élément en particulier. Et il parlait de la brume aussi.

- Euh … oui. Je ne le suivais pas sur le moment, mais je n’allais pas tarder à comprendre. - Sinon oui, depuis que j’ai récupéré ma dague, je développe quelques capacités d’eau, tu as pu le remarquer déjà, je pense.

Lorsque je l’avais aidé à soulever une vague à Costa Del Sol, contre le monstre, et ce que je venais de faire à l’instant. Bref, Lyte ouvrit ses livres pour lire quelques passages, il était vraiment à fond. J’avais fini par me mettre assise en tailleurs – en robe, génial hein ? – c’est qu’à ce train j’allais attraper une bonne migraine. Lui semblait absolument tout comprendre. Si tous ses cours à la BGU ressemblaient à ca, je confirme que je n’aurai pas été très attentive en classe, à sa place !

Du coup une fois qu’il eut terminé de lire, il m’expliqua de façon plus simple ce qu’il voulait faire : qu’on combine nos capacités pour se transformer en brume, de sorte à faire chuter les bagues … Mon regard s’illumina : mais oui !! Ca ne nous blesserait pas – du moins j’espère – donc ca ne faisait pas partie du « tabou » de l’île et les bagues ne seraient plus à nos doigts ! Mais bon, je reprenais mon sérieux lorsqu’il me demanda si j’avais un boost pour la magie.

- Malheureusement non. N’oublie pas que la magie que je mets dans mes chants et mes danses dépend des gemmes d’Héméra, et les gemmes ne permettent pas de faire cela …

J’affichais un air déçu, est-ce que du coup ca n’allait pas marcher ? Il me demandait mon avis.

- Je pense que c’est une bonne idée, honnêtement je suis prête à tout pour me débarrasser de ca et me barrer d’ici. J’ai juste peur qu’on ne réussisse pas sans ce fameux boost m’enfin … Qui ne tente rien n’a rien, on verra bien. S’il le faut on réussira sans ca, il faut juste que tu sois confiant en tes propres capacités et moi en les miennes ! Bon allez, go !

Il m’avait expliqué comment faire, alors je me levais du lit pour m’approcher de lui et attraper doucement sa main, qui tenait l’émeraude. Puis, plus « intimement », c’était de Lyte dont je me rapprochais. Pour le coup, j’osais espérer que l’effet de l’île et/ou notre détermination à en finir, ferait oublier la gêne de la position dans laquelle on allait se retrouver. Même moi qui me montrais si « insensible » et peu pudique en temps normal, je devais admettre que c’était particulier. Avec une telle proximité et un tel contact, on sentait nos propres souffles, on sentait le cœur de l’autre battre dans sa poitrine. Je lâchais un petit rire.

- C’est un peu gênant quand même ! Tâchons de rester concentrés hein ? On s’envoie pas en l’air, on se transforme en air !

C’était comme si je voulais apaiser l’atmosphère mais la vérité, je crois que c’est moi qui cherche à me détendre toute seule … Je prenais une profonde inspiration : commençons ! J’étais complètement collée à Lyte, je fermais les yeux, et faisais preuve d’une totale concentration. Si je comprenais bien, on devait presque rentrer en symbiose. Je me mettais à chanter, mais pas pour améliorer la magie de qui que ce soit – puisque je ne le pouvais pas – mais surtout pour appeler mon élément, comme précédemment.

C’est bizarre. Quand on se concentre vraiment bien, on sent comme un flux circuler autour de nous. Ce même flux que nous devions contrôler. Deux flux différents, qui devaient n’en faire qu’un seul. On devait tous les deux suivre la même idée … Donc inutile de dire que le premier essai rata. Peu importe à cause de quoi ou de qui, on ne pouvait pas s’en vouloir, c’était la première fois qu’on faisait ca !

Un essai …
Puis deux …
Puis trois …

Et je commençais à être vraiment fatiguée, mais à chaque fois, il y avait du mieux. J’étais couverte de sueur à force d’utiliser mon énergie et de mettre autant d’efforts dans une seule manœuvre, mais j’étais bien déterminée à ne pas laisser tomber ! Je gardais toujours les yeux clos pendant qu’on essayait, car je ne voulais pas voir quelque chose qui pourrait me surprendre, et donc me déconcentrer.

Jusqu’à ce que j’entende le bruit si particulier d’un objet métallique qui percute le sol. Je rouvrais alors les yeux pour me rendre compte que les alliances étaient par terre, et j’interrompais aussitôt le processus.

- On … On a réussi ? On a réussi !

Je n’en revenais pas moi-même mais je me sentais juste libérée ! Bon au bout de plusieurs tentatives quand même, mais c’était normal ! Je reculais à me laisser tomber sur le lit, me retrouvant étalée sur le dos : je n’en pouvais plus !

- Je suis fatiguée ! Je suis sûre que faire un triathlon, c’est moins fatigant ! Mais je me redressais assez vite pour regarder Lyte. - Du changement de ton côté ? Tes souvenirs ?

Si tout allait bien, on prend nos affaires surtout et ON – SE – TIRE !!!!!!!!!


Dernière édition par Ruka Kawanomu le Lun 11 Juil - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 11 Juil - 11:35

Bon... Ruka ne pouvait pas booster nos magies mais avait une affinité avec l'eau comme attendue. Avec un boost de magie, je pense que ça allait plus facilement réussir, en tout cas, pour ce qui était de niveler notre magie. Ca inquiétait aussi Ruka mais elle semblait confiante en cette idée. Il fallait que ça marche. Il fallait en tout cas qu'on essaye à fond. 

Je pense que l'effet de la bague était encore active chez moi sinon je pense que me rapprocher autant d'elle m'aurait davantage gêné. Nos mains entrelacées n'étaient pas en soi si gênantes, je trouvais ça même agréable. Nos deux fronts se touchaient maintenant et je passai mon autre main derrière sa taille, il fallait qu'on soit aussi collés et serrés si nos magies ne devaient faire qu'un. En tout cas, c'était ce qui était écrit. 

Nos regards se croisèrent et Ruka riait nerveusement, essayant de balbutier quelque chose pour détendre l'atmosphère, pour se détendre. Je décidai alors de fermer les yeux, peut être que si on ne se regardait pas dans le fond des yeux, cela serait plus évident. 

Le processus commença mais ce n'était pas évident. Un coup, on était pas vraiment synchro, un coup, notre magie n'était pas sur la longueur d'ondes. Cela nous demandait énormément d'effort et de concentration. Et puis, nos deux chaleurs corporelles s'associaient, on commençait à avoir chaud même si l'air ambiant semblait se rafraîchir. Puis, un tintement, ou plutôt deux, quand les alliances venaient se fracasser sur le sol. On avait réussi. On relâchait tout. 

Ruka s'exclama du résultat et se laissa tomber en arrière sur le lit. Pour ma part, je tombais à genoux et m'efforça de m'asseoir par terre contre le lit. Je regardais le miroir en face de moi, j'étais assez pâle et essouflé. Je regardais les deux anneaux à terre alors que Ruka constatait l'effort consenti pour en arriver là. Ruka se redressait et me regardait, j'évitais son regard. 

"Oui... Ca va... Je suis crevé... " 

Je n'osais pas la regarder en face, tout me revenait en tête... J'avais honte de mon attitude jusque là, sérieux... Il fallait qu'on reprenne le bateau, rien ne nous empêcherait de partir maintenant, j'imagine. 

"Viens, sortons..." 

On ne se prenait pas la main cette fois-ci, je m'efforçais même de marcher devant elle, de manière à toujours éviter son regard. J'espère qu'elle allait prendre ça pour de la hâte plutôt que pour une esquive, je n'avais même pas envie de me retourner quand on quittait ce qui fut notre foyer. Mais manque de bol, une fois dehors, on croisait le maire. 

"Monsieur le Maire, on s'en va ! Cette île n'est pas pour nous. 
Je ne comprends pas... Pourquoi faire tout ça, vous étiez heureux sur cette île, vous aviez une vie sûre et un bonheur infini ?
Parce que chacun cherche à tendre à son bonheur et veut se battre pour l'obtenir. Je... Oui, c'était agréable de vivre une telle vie..." Ce à quoi, je détournais davantage le regard.
"Mais, vous ne pouvez pas attirer les gens ici et les parquer pour les observer..."
Je regardais Ruka, j'imagine qu'elle aurait quelque chose à dire pour le sermonner, elle qui avait quasiment tout vécu d'un regard extérieur.
"Mais, je reste convaincu que si vous leviez votre emprise sur ces gens, il y'en aurait bon nombre qui voudrait rester de leur propre volonté. Et, qu'importe votre motivation, cela serait beaucoup plus plaisant pour vous de vivre avec différentes personnalités."
Ruka appuierait peut être encore mon point de vue. 
"Sur ce, nous devons vous laisser, réfléchissez à ce que l'on vient de vous dire et, rendez-nous nos affaires, je vous prie." 
Je m'adressais à lui avec respect malgré tout. J'imagine que s'il avait fait tout ça, c'est qu'il avait potentiellement une raison. Allait-il suivre notre conseil, je n'en savais rien. Il nous indiquait juste que nos affaires étaient là où nous les avions laissé la veille, c'est à dire chez le vieux couple. Celui-ci comme tous les habitants étaient arrivés au milieu du village, assistez à cette confrontation.

J'adressais un regard au vieil homme qui semblait être enfin reconnaissant de notre venue. J'imagine qu'il ferait partie de ceux qui reviendrait chez eux. Mais les autres, si leur vie était ici, pourquoi repartir après tout. 

"Je crois qu'il est l'heure de s'en aller, tu crois pas ?" 

On connaissait le chemin et lorsqu'on arriverait sur le ponton et sur le bateau, on prendrait nos clics et nos clacs pour repartir vers Mideel. Et je serais muet comme une carpe. J'aurais aimé pouvoir me volatiliser comme l'air pour le coup. C'était un mélange de honte et de je ne sais quoi. Et alors que nous partions, je regardais Ruka quand elle ne me regardait pas. 

Je saurais expliqué pourquoi mais j'étais reconnaissant de ce qu'elle avait fait pour nous, de ce qu'elle m'avait dit. Et au fond de moi, pourtant, j'avais encore un sentiment qui semblait s'estomper, qui semblait me dire de ne pas partir, ou même de regretter que celle dont nous avions mélangé nos magies n'ait rien tenté du tout pour profiter de la situation... Oui, c'est peut être de penser ça aussi dont j'avais honte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 11 Juil - 13:56

Spoiler:
 

On avait réussi ! Et l’absence d’une réponse précise de la part de Lyte, m’était suffisante pour comprendre qu’il avait repris ses esprits. Je le regardais avec un regard intrigué toutefois, jusqu’à ce qu’il signale qu’il fallait quitter les lieux. Là, j’étais on ne peut plus d’accord ! On sortait de la maison, même si Lyte veillait à rester bien devant : c’est qu’il était pressé dites-moi ! Ou qu’il cachait quelque chose. En route, nous croisions le maire, et Lyte se chargea d’expliquer notre façon de penser, même si je rajoutais :

- Vous avez certainement vos raisons d’agir ainsi, mais on ne peut pas forcer les gens à se tomber dans les bras pour mener une vie ! Je pense que Lyte a bien résumé la situation, le véritable bonheur, on doit le chercher et le trouver nous-mêmes, et le plus important même, ce sera d’affronter les épreuves qui se mettront entre. Quant à mener une vie paisible et sûre … Je m’approchais de lui et mettais ma main sur son épaule tout en le fixant. - Désolée, mais tant que l’être humain vivra sur terre, on ne vivra jamais dans un monde sûr. Ce que vous avez créé là, ce n’est qu’un mirage.

Peut-être était-ce pour ca, qu’il avait créé cette île. La triste réalité ne lui plaisait pas … M’enfin. Sur ces mots, bien que durs, je passais devant. Lyte continua de parler avec le maire, mais me suivit très vite. On récupérait juste nos dernières affaires chez le couple de vieux, et on repartait vers le port, dans un silence des plus pesants. Maintenant que nous pouvions enfin quitter l’île, avec l’intégralité de nos souvenirs chacun, je pense qu’on réalisait enfin ce qu’il s’était passé ici entre nous. C’était gênant quand même …

On levait l’ancre, Lyte aux commandes et je soupirais enfin de soulagement de voir cet endroit s’éloigner de notre champ de vision, et sans brouillard magique pour nous faire l’effet d’un aimant ou d’une barrière ! C’est bête, mais ce n’est que maintenant que je fouillais pour m’assurer que j’avais tout sur moi. C’était le cas, fort heureusement, mais en tombant sur mon téléphone, je le prenais pour regarder. Si ca faisait un mois que nous étions là-bas, je ne serai pas étonnée qu’on ait cherché à me contacter quand même en un mois et ca aurait dû inquiéter ! Mais en allumant l’écran, je voyais la date et je revenais vers Lyte.

- Bon, tu veux une bonne nouvelle ? C’était un mensonge. Nous n’avons pas perdu un mois sur cette île. On y est juste depuis hier …

Mais je me demande quel genre de sort a pu nous faire gober qu’on avait vraiment eu une vie là-bas pendant un mois. Je levais les yeux vers Lyte, mais je voyais qu’il fuyait mon regard comme la peste et je restais donc un moment à le fixer, jusqu’à comprendre.

- C’est gênant n’est-ce pas ? Tu sais, j’ai beau avoir retrouvé mes souvenirs bien avant toi, je réalise quand même seulement maintenant ce qu’il s’est passé.

D’ailleurs, si j’étais bien soulagée d’une chose, c’est qu’il ne m’ait pas encore demandé de quel mauvais souvenir je m’étais rappelée pour me « réveiller ». Je n’étais pas vraiment prête encore à parler de ca, même à quelqu’un en qui je fais confiance. Après tout, ce n’est pas le vieillard qui a dit qu’il s’était souvenu d’un mauvais moment de son passé ?
Je rangeais mon téléphone et je soupirais en baissant les yeux. C’est bizarre, je ne savais pas trop quoi dire pour le coup.

- On en rigolera peut-être plus tard, qui sait. Mais si tu commences à me fuir à cause de ce qu’il s’est passé sur cette île, tu ne crois pas que ma présence te sera gênante ? Je marquais une seconde de pause mais je me risquais à lever les yeux pour le regarder, une preuve de sincérité. - Tu sais, je n’ai pas menti. Quand j’ai dit que je resterai avec toi. Je te fais confiance. Sinon je n’aurai même pas choisi de venir avec toi à Costa ! Mais bon. Faut que ce soit réciproque aussi.

Je me retournais, l’île disparaissait à l’horizon. Et avec elle, toutes les sensations qui en étaient liées. J’espère. Malgré tout quelque chose m’intriguait vraiment dans cette histoire … Si on oubliait cette panique à l’idée d’être prisonnier d’une île dans laquelle on m’a imposé une vie … je ne me suis jamais sentie aussi bien. Et en plus avec quelqu’un.

Le bonheur. L’ai-je vraiment connu un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 11 Juil - 14:26

HRP ::
 

Ruka avait raison dans ce qu'elle disait au maire. Je ne suis pas sûr qu'on puisse être en sécurité nulle part, et ça reste étonnant que cette île puisse paraître ainsi. On avait, pour autant, décider de partir sans attendre pour retrouver le danger de l'océan et de notre périple sans dire un seul mot. 

C'était étrange, on avait réussi à passer une épreuve super compliquée avec une technique assez élaborée dans sa réalisation mais, ni Ruka, ni moi, ne semblait beaucoup plus enjoué que ça. Au contraire, sans se bouder mutuellement, je la fuyais un peu et elle, restait occupée sur autre chose. Mais elle revint vers moi pour m'annoncer la bonne nouvelle, qu'effectivement, on avait juste perdu une demie journée de route après notre repos. Par contre, je me sentais vraiment épuisé en magie. 

Ruka continuait de parler voyant bien que je ne répondais pas tellement, sur son ressenti des choses actuelles. Le silence était vraiment gênant, je pense qu'on était tous deux dans une situation étrange de notre passage sur cette île. 

"C'est pas ça, le soucis... Je veux dire... Je te fais confiance aussi et je suis content que tu sois là sauf que... Hormis, le côté gênant que je repense à notre illusion, j'ai peur de devoir me demander toujours si je suis sincère ou encore sous l'emprise de ce sort... J'aimerais pouvoir le vérifier..." 

Je ne sais pas si Ruka allait comprendre, ce n'était peut être pas très clair ce que je racontais. Qu'en soi, on ait eu cette fausse vie et cette fausse relation est forcément gênant même si c'est sensé l'être pour nous deux. Mais, le plus gênant c'est que je savais plus quoi penser réellement de ce que je pensais de Ruka. On avait été plus que proche lors de notre coup de magie et c'était tout naturel pour moi. Car, j'étais sous l'emprise de la bague ou pas ?

"Je suis désolé, je suis extrêmement fatigué... J'aimerais bien me reposer avant d'arriver à Mideel... J'imagine qu'on devra quand même s'arrêter là bas avant d'arriver à Besaid, tu penses ? Je ne t'ait pas raconté toute l'histoire sur les vieux, si ? Ils sont de là bas et sont frère et soeur. Et à Mideel, ils ont une autre soeur, qu'ils n'ont pas vu depuis tout ce temps... C'est quand même étrange, tout ce qui se passait sur cette île..." 

J'avais osé délier ma langue pour essayer de me dégager de mon malaise et que Ruka ne se sente pas écarté de ma part... Mais, je voulais vérifier quelque chose, et je crois que je me sentirais mal dans que j'étais dans ce doute le plus total. Je rougissais d'avance.

"Je peux te demander quelque chose de spécial ? Je peux te prendre dans mes bras, une dernière fois avant que cette île soit vraiment derrière nous ? Etre sûr que tout soit fini ?" 

Si elle acceptait, je pourrais l'étreindre et je pense que je verrais si ça me paraît toujours naturel ou pas. Si j'étais gêné par ça, alors, c'est que tout serait revenu à la normale, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 11 Juil - 15:45

Je voyais bien que quelque chose dérangeait Lyte alors j’étais finalement décidée à lui parler. Et il faut croire que ca payait puisqu’il se confiait un peu. Au-delà du vécu sur cette île, il craignait que, même loin de celle-ci, certains effets soient encore actifs et qu’il ait perdu sa sincérité autant que son objectivité me concernant. C’est vrai que je n’avais pas pensé à ce détail, mais je crois que je ne me faisais pas trop de soucis pour ca, en fait …

Lyte me faisait part de son état de fatigue aussi. C’est vrai qu’il y avait de ca aussi. L’espace d’un instant, j’avais oublié ce détail, préoccupée par l’envie de quitter l’île plus qu’autre chose, mais c’est clair que là si on me donnait un lit, je m’endormirai presque tout de suite dessus. Pour ce qui était de Mideel, je hochais la tête à ses propos : on n’aura jamais la force de se rendre à Besaid dans notre état, il valait mieux une bonne nuit de sommeil avant de reprendre la route. Il me parlait aussi des vieux, qui étaient en fait frère et sœur et qui venaient justement de Mideel. Donc en fait, le mec, il a même marié des membres d’une même famille ? Un vrai cinglé … Je suis sûre qu’il n’a même pas cherché à savoir.

- Etrange, certes. Mais je t’avoue que je n’ai vraiment pas envie d’y retourner pour en élucider tous les mystères. Certaines choses doivent rester secrètes, j’imagine.

Lyte rougissait. Etait-ce à cause de ce que je venais de dire ? Non, il avait quelque chose à me demander et je devais effectivement admettre que ce n’était pas tous les jours qu’on me demandait un câlin de façon aussi directe ! Je me mettais à rire, c’était un peu nerveux.

- Ce n’est pas tous les jours ni tout le monde qui me demandent ca. Mais je comprends oui. On a besoin d’un grooos câlin pour être rassuré hein ?

J’avais pris un ton un peu plus moqueur sur la fin mais je tendais les bras pour y inviter Lyte. Le plus étrange, c’est qu’une fois que je refermais mes bras autour de lui, je sentais mon rythme cardiaque s’accélérer. Je ne savais pas trop pour quoi. Ou du moins, j’avais plusieurs idées en tête mais je ne savais pas laquelle était la bonne. L’embarras peut-être, ou aussi de la peur. La peur de quoi ? Peut-être qu’il ne soit pas parvenu à se débarrasser de ce maléfice … Ou que moi je ne m’en sois pas débarrassée aussi bien que je le pensais. Je ne sais pas, parmi tout ca, il y avait aussi du soulagement quelque part. Je me sentais bien. Peut-être aussi tout simplement parce que cela faisait longtemps maintenant que je n’avais pas tenu quelqu’un dans mes bras, ou que je n’avais pas été dans les bras de quelqu’un. Ni amis. Ni famille. Bref. Je reculais.

- Alors ? Comment tu te sens ?

J’avais baissé les yeux sans le vouloir. Je crois que j’étais plus chamboulée que je ne voulais pas le croire moi-même, par cette histoire. Pourquoi je me voile autant la face ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   Lun 11 Juil - 16:01

"Non, j'imagine..." 

Je ne savais pas tellement les tenants et les aboutissants de cette île. A vrai dire, je n'avais pas tellement envie de m'y replonger niveau réflexion. Déjà, car autre chose me tracassait et aussi parce qu'on avait tellement réfléchi en long et en travers que je préférais penser à autre chose, perso. Et je crois que c'était un peu l'avis de Ruka. 

Je faisais donc ma demande un peu spéciale à Ruka. J'avais peur qu'elle prenne mal ou surtout qu'elle me prenne pour un gros taré. Ni l'un, ni l'autre. Elle était même sympa à passer la demande avec dérision pour pas qu'il y'ait d’ambiguïté. Enfin, en théorie, car même si je la prenais dans mes bras, ça ne semblait pas trop naturel au départ même si l'étreinte se fut plus sincère après. Ruka reculait d'un pas et je fis de même. 

Elle me demandait comment je me sentais mais semblait gênée de ce qu'il venait de se passer. 

"Bah, si ça peut te rassurer, ça me semble pas trop naturel. Ahah." Je gratifiais cette remarque d'un rire gêné. "Je pense que nous sommes officiellement divorcés, tu crois pas ? Euh, je dis ça mais on l'était pas vraiment, hein ?
Je veux dire, on va pas s'amuser à le crier aux yeux du monde, peut être ? Rien que de me rappeler avoir vu écrit mon nom associé au prénom de Ruka, ça faisait bizarre. Cela ne m'avait jamais traversé vraiment l'esprit avant. L'idée du mariage était flou, en fait, même si quand on a 15 ans, on pense que c'est aussi simple que de se dire oui, devant un mec de la mairie. 

Mais, je crois qu'il y'aura toujours un léger malaise qui s'estompera par rapport à cette histoire, n'empêche. Même si on se cherchait souvent, je crois qu'aujourd'hui, j'allais être beaucoup plus avare sur les sous entendus et les taquineries. 

"Tu veux peut être te reposer aussi ? Prends la couchette en bas si tu veux. Tu penses qu'il faut surveiller notre cap ? Sinon, je ferais bien une sieste sur le "pont" !" 

Et puis, on ne doit pas être trop loin de Mideel. Je ne suis pas sûr qu'on cherchera à faire du tourisme ce soir, à part pour trouver l'auberge. 

"Au fait, tu ne m'as pas trop parlé de cette ville... Qu'est-ce qu'il y'a vraiment à en savoir ? Aucun endroit qui semblerait nous intéresser ?" 

Après ça, je la laisserais se reposer jusqu'à ce qu'on arrive à bon port, peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite balade en mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite balade en mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» petite balade 1er Mai
» CR d'une bonne petite balade
» Petite balade avec photos?
» Petite balade au Père Lachaise Pour Ellowyne Feeling Drained
» Petite balade en Aveyron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Océans-