Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Découverte et exploration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 12 Déc - 11:18

Vilal
Le programme était établi. Pour cette histoire d'entraînement, Vilal ne pouvait que partager l'avis de la demoiselle, mais le voyage en bateau déjà serait assez long, donc ils pourraient surement combattre quelques monstres marins afin de protéger le navire. C'était déjà ce qu'il avait fait la dernière fois qu'il était venu sur Gaïa.

Quant aux forgerons, ceux des grandes villes étaient assez particuliers. Disons qu'il y avait de tout. Ceux qui usaient surtout de machines pour produire pleins d'armes en série, et ceux qui travaillaient à la main. Mais Vilal avait eu l'impression que ces derniers étaient plus rares, alors qu'à Wutaï, il n'y en avait qu'un, et il était bon.

«Ici, ils n'appellent pas vraiment ça des forgerons. Ce sont des marchands d'armes... très peu les fabriquent. À Wutaï par contre, il y a un vrai forgeron qui travaille un peu comme chez nous.» au moins, ça aiderait davantage la jeune femme à y voir plus clair à ce sujet.

Pour le reste, il était temps de se rendre à cette fameuse journée portes ouvertes au canon. Sara pouvait privilégier d'une file spéciale réservée aux familles des soldats, alors que le chevalier devrait payer pour n'avoir droit qu'à la file des touristes. Mais peu lui importait, cela pourrait peut être leur permettre aussi de voir les choses sous des angles différents.

Ainsi, il mit deux bonnes heures à commencer la visite, là où Sara était partie tout de suite, et cela n'avait effectivement rien à voir avec ce qu'elle était en train d'observer. Vilal avait surtout droit à un petit cours d'histoire. Il pouvait voir malgré tout les photos de la construction du canon, étapes par étapes, et il se plut à reproduire les dessins des plans rapidement en essayant de n'oublier aucun détail, cela pourrait toujours être utile. Les photos étaient interdites, mais personne n'avait songé à interdire de dessiner!

Aussi il prenait son temps, normalement ils auraient du rester par groupes, mais vu qu'il perdait du temps sur les plans, il se retrouva avec un autre groupe un peu plus tard! Mais au moins avait-il pu faire ce qu'il voulait.
Il en apprit donc un peu plus sur le canon, son origine, sa construction, son déplacement à Midgar puis sa destruction. Ils ont donc du le reconstruire à Junon car il était devenu un véritable symbole! De même, on expliqua pourquoi ce canon s'appelait Sœur Ray - enfin n°2 pour l'occasion - bien que Vilal n'écoutait pas à ce moment là.

La pause repas arrivait, il y avait une cafétéria pour les touristes avec évidemment des plats payants. Le chevalier se contenta d'un sandwich, mais chercha malgré tout Sara du regard afin qu'ils puissent déjà échanger leurs informations. Malheureusement, il ne la trouva pas, malgré son t-shirt rouge voyant. Surement que les horaires étaient décalés, ou qu'il avait pris trop de temps le matin contrairement à elle!

Aussi finalement, il passa le reste de l'après-midi sur les quelques modifications apportées au canon pour remplacer l'énergie mako par des missiles et autres torpilles, certaines pour les attaques aériennes, d'autres sous-marines. Il était intriguant de voir qu'une même arme pouvait attaquer de si nombreuses cibles différentes. Mais là par contre, très peu de détails, c'était des informations confidentielles.

Aussi, il attendit sagement à la sortie, la soirée était bien entamée et il supposait que Sara voudrait aller voir Tio encore le soir avant de rentrer à l'hôtel. La journée avait été très instructive de son côté, et il allait voir que la jeune femme n'avait pas chômé non plus!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 13 Déc - 19:20

Sara
Le départ pour Wutaï était déjà pour le lendemain et Sara et Vilal allaient prendre le bateau. Peut-être que Tio pouvait aider pendant le voyage et alors ils auraient une petite ristourne?! Enfin, ils n'en étaient pas encore là. Ils discutaient pour le moment du fameux forgeron dont le commandant avait déjà tant parlé! Sara était vraiment très enthousiaste à l'idée de le rencontrer enfin! Tout comme le frère de Vilal en fait... mais ça c'était encore autre chose... il était parait-il sur Spira, si elle avait bien compris. Pour en revenir aux forgerons, Vilal expliqua a Sara qu'ils n'appelaient pas ça vraiment forgerons, car ils ne fabriquaient pas les armes qu'ils vendaient. Qui les fabrique alors? C'était donc des machines qui fabriquaient les épées de Gaïa? Sara haussa les épaules. Soit. Mais rien que pour ce que le commandant venait de dire, la jeune femme pensait que Wutaï lui plairait!

Puis Sara et Vilal se séparèrent en arrivant au canon. Il allait attendre pas moins de deux heures avant de pouvoir voir quelques petites choses... un cours d'histoire en quelque sorte. Alors que Sara de son côté avait droit à la visite VIP... avec Ben. C'était un gentil garçon... après tout. Ils firent des visites des sales spéciales auxquelles les visiteurs non initiés n'avaient pas droit. Et même, loin de tous soupçons grâce à Ben, Sara put prendre des photos et s'installer aux différents postes stratégiques « pour voir ce que ça fait ». Finalement, ce Ben avait l'air d'être quelqu'un que les autres respectaient... ou du moins personne ne semblait vouloir lui mettre de bâtons dans les roues. Quelle chance!

Enfin, ce fut l'heure du repas et ils eurent droit à un buffet. Des plats assez simples mais variés. Des salades aux desserts. C'était un service spécial. Sara ne vit donc pas Vilal. Elle se demandait s'il avait pu déjeuner convenablement..! Ben remarqua un peu son air songeur et lui demanda ce qu'il lui arrivait. Elle répondit, simplement et franchement. C'est à ce moment là qu'il lui demanda discrètement s'ils n'avaient pas de portable et qu'il expliqua ce dont il s'agissait. Sara fut très intéressée. Mais elle ne comprenait pas bien comment ça fonctionnait. Déjà qu'avec un fil elle ne comprenait pas... alors sans fil! Mais cela lui donna une idée... un peu folle, mais après tout... pourquoi pas? Autant prendre ce qui est bon dans ce monde. Le fait de pouvoir téléphoner à Vilal lorsqu'ils étaient séparés ou qu'il puisse la contacter, voilà une perspective intéressante. Quoique 'son oncle' pouvait très bien être contre. Ils verraient.

L'après midi venu et le ventre bien plein, ils allaient passer des moments un peu plus calmes. Quelques discussions pouvaient être écoutées par-ci par-là... même si Ben parlait un peu et que Sara n'entendit pas tout à cause de ça. Ils passèrent quelques temps dans le poste d'observation, la journée était calme et ils n'y avait heureusement pas souvent de raison de donner l'alerte. Encore heureux! pensa Sara. Puis la journée se termina... enfin officiellement. Les proches trainaient encore un peu pour la plupart à discuter et les enfants jouaient à se mettre à la place de leurs parents... c'était marrant comme même au sein des groupes d'enfants il y avait une hiérarchie visible. « Mon père est plus gradé, je te commande... et le tiens... » enfin. C'était vraiment étrange de voir ça pour Sara. Ça n'avait aucun sens!

Sara sortit donc enfin du canon après avoir remercié et salué tout le monde pour l'accueil. Elle arriva près de Vilal qui attendait, mais elle n'était toujours pas seule. Ben était là, et c'était pour quelques raisons bien précises... Yo! Mon oncle! Quelle était cette façon de parler? Parce qu'il fallait croire que ce n'était pas assez de sa façon de parler habituelle? C'comme ça qu'ils disent bonjour parfois, ici! Euh... Ben est v'nu avec moi. J'ai pensé qu'on... enfin qu'j'lui devais bien un diner, j'ai eu une journée bien remplie! Et vous ça va? Eh! On a pensé à quelqu'chose... Ici il ont des téléphones portables. Y'a un numéro et j'peux vous app'ler ou v'pouvez m'app'ler si on est séparés! J'pensais qu'on aurai pu en prendre un chacun! Paraît même qu'ça coute pas cher! Ben peut nous aider à utiliser en plus maint'nant y'a même des... des trucs qui traduisent en d'autre langues!

Les Gaïens ne perdaient pas de temps pour pouvoir inventer des choses parfois très utiles... Il fallait juste avoir un peu d'aide quand on était pas habitués. Demander à un habitant d'Héra de se trouver lui même un téléphone portable et de l'utiliser... c'était sans doute peine perdue! Mais avec quelqu'un de plus expérimenté sous la main... et puis même s'ils allaient se coltiner Ben pour le reste de la journée, peut-être que Vilal aurait des questions à lui poser, lui aussi? Enfin, il pouvait toujours user de son autorité d'oncle pour renvoyer ce jeune homme valser ailleurs. Il ne manquerait plus que sa chère nièce se mette à fréquenter n'importe qui! Sinon ils pouvaient même aller voir Tio, dont Sara ne manqua pas de parler à Ben. Elle n'avait pas pu s'en empêcher!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Mar 16 Déc - 14:20

Vilal
La jeune femme ne mit pas trop longtemps à arriver, sauf qu'elle n'était pas seule? Sur le coup, le jeune homme était surpris de la voir avec le fameux Ben, mais il fut davantage surpris par la façon dont elle l'abordait
«Yo?» ça ressemblait vaguement au "yao" des nains de Condéa, et visiblement, c'était aussi une manière de dire bonjour par ici? Soit...

«Ravi de vous revoir, Ben. Merci d'avoir bien pris soin de ma nièce. Il est évident que nous vous invitons à dîner.»
Il fit un signe de tête afin que le groupe puisse se déplacer. S'ils avaient un invité, autant aller quand même dans un restaurant plus sympathique? Il se tourna vers la jeune femme qui lui parlait des téléphones portables, après tout, cela pouvait être une bonne idée, mais est-ce que c'était vraiment utile?

«Ce genre d'appareil fonctionnera t'il en dehors de Gaïa? Nous ne savons pas encore si nous resterons longtemps, et il serait dommage d'avoir un appareil qui ne nous servira plus dans une semaine.»
- «Oui, oui! Ça marche sur tout Héméra!»
répondit Ben avec enthousiasme! Aussi, Vilal jugea que l'idée était intéressante et surement que ça pourrait leur être salvateur s'ils venaient à être séparés.
- «Vous en avez un, vous-même?»
- «Oui, bien sur... pourquoi?»
- «Et bien si jamais nous pouvions vous être utiles un jour, pour vous remercier pour cette journée, vous pourrez toujours nous appeler ainsi, nous ferons de notre mieux pour vous rendre la pareille»
- «Ah! Oh euh c'est... gentil?»
il ne semblait pas trop savoir où se mettre. Ils passèrent devant un restaurant qui semblait assez agréable. Le genre brasserie mais tout de même un peu chic qui servait autant viandes que poissons ou autres fruits de mer
«Que pensez-vous de cet endroit?»
- «C'est un bon restaurant! En tout cas, il a bonne réputation...»
bon, allez vendu!

Ils entrèrent, probablement qu'ils iraient voir Tio après manger dans ce cas, vu qu'il était assez tôt. De toute manière, les lumières de la ville allaient les éclairer suffisamment pour qu'ils trouvent le chocobo. Une serveuse les installa à une table, contrairement à celle du fast-food, elle ne chercha pas à séduire qui que ce soit, et ils allaient donc être un peu tranquilles pour discuter.

Alors qu'on leur apportait une carte - avec l'écriture d'Héra en prime pour eux, signe qu'effectivement, le restaurant était bien adapté à la fusion des mondes - le chevalier leva les yeux vers Ben, histoire d'en apprendre un peu plus sur cet homme qui avait réussi à avoir des entrées dans ce genre d'événement. Peut être qu'il pourrait les renseigner bien mieux que tous les reportages qu'ils avaient vus jusqu'à présent

«Alors, Ben. Qu'est-ce que vous faites dans ce canon? Avez-vous un emploi particulier pour avoir pu y accéder aussi facilement?» on aurait presque pu croire que c'était un interrogatoire pour savoir s'il était digne de sortir avec sa nièce, tiens. Il ne s'en rendait pas compte évidemment, il cherchait juste à être poli!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Jeu 18 Déc - 10:58

Sara
Il est vrai que ce « yo » ressemblait à une manière de saluer d'habitants du continent extérieur, mais Sara n'y était jamais allée. Et en fait, il était très rare d'avoir la visite de personnes venant de Condé ou de ses parages dans les marchés d'Alexandrie... c'était plutôt des gens des autres mondes qui voyageaient beaucoup à présent. Ou du moins Sara n'avait jamais entendu de « Yao » sur son étal. Enfin... Vilal invita Ben à se joindre à eux pour diner. C'était là peut-être une bonne manière de le remercier, mais aussi un moyen de continuer à en savoir plus sur Gaïa. Sara sourit à 'son oncle' et lui fit part de ce qu'elle avait pensé au sujet des téléphones portables. Enfin c'était une idée fortement inspirée par ce qu'avait raconté Ben sur le sujet. Le commandant demanda de plus amples informations et semblait plutôt d'accord sur l'idée finalement et proposa même à Ben de l'aide en cas de besoin... Et en quoi il pourrait avoir b'zoin d'nous v'croyez? pensa la jeune femme. Mais la réponse de Ben la fit pouffer de rire... Ben? Et on trouve ça ou ces téléphones? puis se tourna vers Vilal avant même qu'il ne réponde: On pourrait aller les chercher, Ben pourra nous expliquer... N'est-ce pas? Il le lui avait déjà promis et puis... s'ils devaient se débrouiller pour savoir eux même comment ça marche, ils étaient pas couchés. Surtout s'ils avaient prévus de repartir le lendemain, mais vue que la première étape était de mettre les appareils en alphabet de Héra; le reste serait nettement moins compliqué. Et puis il était encore tôt.

Un peu plus tard, Vilal trouva un restaurant qui semblait intéressant, ça ne sentait pas grand chose en fait... pas comme les auberges et restaurants de Héra, et même celui de la veille. Mais les deux hommes pensèrent que c'était un bon choix. Pour Sara, tant qu'elle pourrait manger quelque chose d'à peu près bon, c'était très bien. Sara s'amusait à chaque fois des réponses de Ben... qui semblait un peu mal à l'aise avec Vilal. Il faisait moins le malin, pouvait-on dire! En-cas ou ça intéress'rait quelqu'un... Ça s'ra bon pour moi! dit-elle en entrant après Vilal.

Une demoiselle les accompagna jusqu'à une table un peu plus loin. Elle se renseigna sur la langue dans laquelle ils souhaitaient avoir les menus et Sara et Vilal eurent donc la chance d'en avoir chacun un en écriture d'Héra. Sara eut à peine le temps de commencer à imaginer les plats qu'elle voulait prendre que Vilal commença à parler à Ben, enfin, ça ressemblait surtout à un interrogatoire, oui. Eh bien... En fait, les membres de mon équipe analysent des informations et entretiennent l'équipement informatique de la base. Et puis chaque année on organise une journée famille au canon, en même temps que la journée portes ouvertes. On peut venir avec quelques membres de sa famille. C'est une journée de découverte de ce qu'on fait, mais ça permet aussi à tout le monde de mieux se connaître. Comme j'viens pas de Junon, je connais pas grand monde ici. Du coup c'est la première fois que je pouvais inviter une... civile.

Eh bien... V'savez les images qu'on a vu sur cet écran dans l'sous marin? Bah c'des trucs comme ça. Sara souriait mais elle replongea sa tête dans le menu, laissant Ben ajouter ce qu'il voulait. En fait c'est autant des images aériennes que sous marines... et des photos satellites aussi. Enfin, c'est une technologie de Dol, ça. Comme l'électricité qu'on utilise maintenant.

Pour en revenir au menu, la jeune femme ne savait pas vraiment quoi prendre en fait. Et elle demanda donc à Ben qui semblait surement s'y connaître mieux ce qu'il lui conseillait de prendre et suivrait surement son avis. Je te conseille le plateau de fruits de mer, enfin... c'est minimum pour deux. Euh... on peut en commander pour trois, si vous voulez m'sieur? dit-il en se tournant vers Vilal. Sara le regarda aussi, puis une fois la réponse obtenue, il montra à Sara quelque chose en sortant son téléphone... Tiens regarde, c'est ça... Il passa son téléphone devant un gribouilli qu'il y avait sur sa carte (parmis les autres gribouillis qui servaient de lettres à Gaïa) et l'image d'un de ces plateaux apparut. Sara était assez impressionnée, de son côté.  Waaah mais c'est pratique ça! avec toutes ces écriture... c'compliqué d'savoir c'qu'on va manger! Mais ça... Pour Ben c'était un truc banal... et finalement, pourquoi ne pas mettre la photo directement sur la carte? Mais bon, c'était amusant. Et peut-être que s'ils allaient dans un restaurant et qu'il n'y avait pas de menu en leur propre langue... ils auraient une idée avec ça? fallait-il que les machines soient configurées pour aussi.

Le jeune homme s'éclaircit la voix avant de regarder vers Vilal et Sara: Et vous? Qu'est-ce qui vous amène à Junon? finit-il par demander, lui aussi par politesse quelque part. Et surtout pour détourner un peu la conversation de sa propre personne.

S'tu veux vraiment savoir... j'ai harcelé mon oncle pour qu'il m'emmène avec lui en voyage! Enfin non! J'blague... mais j'avais envie de voir à quoi ça ressemble ailleurs. J'crois qu'il a eu pitié d'moi... quelque chose comme ça. Hein, Mon oncle? Ou peut-être que c'était Sara qui avait eu pitié de lui? Bonne question! Enfin, Le plateau arriva et Sara le regarda les yeux grand ouverts de surprise, surtout qu'on leur tendit de quoi protéger leurs vêtements, également: On fait pas semblant ici! Bien! Autant dire que ça allait être compliqué de discuter en mangeant pour Sara. Mais ils allaient bien voir Tio après, non? Mais sans doute que ça serait sans Ben, car il devait retourner travailler à 21 heures et la soirée était bien entamée à présent. Dommage mais c'était comme ça. Et cette fois, contrairement aux autres personnes qu'ils avaient connus, ils pourraient peut-être garder contact. C'était important pour Sara. Mais même si cela ne lui faisait pas perde le sourire, elle pensait à sa famille à Alexandrie. Si seulement ce genre de choses existaient là bas... finalement elle ne savait pas très bien, la technologie avait ses bons et ses mauvais côtés... Toutes ces histoires ne l’empêchèrent pas de commencer à bailler, signe d'une fatigue grandissante. Sans doute qu'ils devraient parler de leur découvertes sur le bateau vers Wutaï, au lieux du soir même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 20 Déc - 18:06

Vilal
S'occuper des téléphones dès maintenant était une bonne idée, si bien que le groupe se rendit dans un magasin spécialisé avant de se rendre au restaurant. Vilal et Sarah demandèrent malgré tout un modèle assez simple.. mais le plus simple sur ce monde suffisait à être compliqué pour eux! Malgré tout, les deux téléphones avaient été configurés dans la langue de Héra, on avait rentré le numéro de Vilal dans celui de Sara et inversement pour que chacun puisse se joindre facilement. Ben avait également donné son numéro pour la suite.

Sur le chemin qui les menait au restaurant déjà, le jeune homme leur montra un peu comment ça marchait, les notions de base on va dire. Appeler, répondre, prendre une photo - même si le GPS le faisait déjà - écrire un message. Ce dernier point fut trop compliqué pour le chevalier qui n'était pas très à l'aise avec les lettres. De toute manière, le principal semblait être fait, et ils pourraient donc manger tranquillement au restaurant.

De là, il se renseigna un peu sur le travail de Ben histoire d'en apprendre plus sur lui et les fonctions qui pouvaient être appliquées sur ce fameux canon. Le jeune homme semblait plutôt bavard, ou nerveux, difficile à dire en réalité, et Vilal n'était pas suffisamment empathique pour savoir faire la différence.

«Je vois. Comment apprend-on un tel métier sur votre monde? J'ai du mal à croire que depuis votre plus jeune âge, vous ayez été formé à travailler dans un canon géant?» car mine de rien, sur Héra la plupart du temps, on commençait très jeune à être formé sur le métier que l'on voudrait faire plus tard, que ce soit boulanger, fermier, forgeron ou soldat. Surtout que là, avec la fusion des mondes, les fonctions du canon avaient changé donc il avait surement du falloir réapprendre tout ça?

En tout cas, c'était fascinant, mais il fallait songer à manger. Vilal accepta le plateau de fruits de mer pour trois personnes, estimant que par politesse, il convenait de suivre les recommandations de leur invité. Celui-ci en profita pour montrer encore quelques fonctionnalités du téléphone avant de leur demander ce qu'ils faisaient à Junon. La réponse de Sara eut de quoi surprendre un peu le jeune homme

«Disons que son père, mon frère, a jugé que cela pourrait lui forger le caractère que de découvrir le monde. J'ai déjà un peu voyagé, et comme je comptais approfondir mes découvertes, il m'a demandé de la prendre avec moi. Mais effectivement, elle ne s'est pas montré réticente à cette idée.» histoire quand même de suivre la version de la demoiselle. Au moins, cela renforçait leur lien de parenté, elle serait la fille de Vrass.

D'un autre côté, c'était possible sur le plan physique, car Vrass avait les cheveux clairs, même s'ils n'étaient pas roux comme ceux de Sara, mais il avait aussi une peau plus claire et on aurait peut être pu dire qu'il lui ressemblait un peu plus.
Enfin peu importe. Le plateau de fruits de mer arrivait, et Ben semblait s'intéresser sur les fameux voyages de Vilal. Celui-ci fut donc honnête et parla des endroits où il était déjà allé. Spira, et Wutaï notamment. Le jeune homme était apparemment fasciné et devait surement se dire finalement qu'il pourrait toujours les appeler si un jour il avait, lui aussi, soif d'aventure, et s'il souhaitait un jour venir sur Héra évidemment, il serait le bienvenu!

Pas de dessert pour le chevalier, il n''avait plus faim après un tel plateau! Mais Ben devait filer car il avait du travail, aussi ils se séparèrent devant le restaurant en promettant de garder un peu le contact.

«Allons voir Tio, demain, il faudra venir le chercher dans la matinée pour prendre le bateau» en chemin, histoire de s'assurer que les téléphones marchaient bien, il tenta d'appeler Sara. Les téléphones avaient une fonction rechargeable avec l'énergie solaire - une fonction ajoutée à cause de Spira et Héra justement où l'électricité n'était pas vraiment disponible partout - aussi logiquement, ils ne seraient jamais en panne.

«Intéressant comme technologie. Comme quoi, tout n'est pas mauvais.» il laissa Sara siffler Tio pour qu'il les rejoigne. Après quelques câlins et un peu de nettoyage, ils pouvaient le laisser pour la dernière fois dans ces plaines avant de rejoindre l'hôtel. La journée avait été longue, et même s'ils ne s'étaient pas entraînés, ils étaient épuisés.

«J'ai demandé au réceptionniste de nous réveiller demain matin à 7h. Essaie de ne pas te coucher trop tard.» car si lui avait toujours été raisonnable depuis qu'ils avaient commencé leur périple, il avait eu le sentiment que ce n'était pas toujours le cas de la demoiselle. Donc il fallait espérer que cette fois, elle soit raisonnable!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Mar 23 Déc - 15:11

Sara
Vilal et Sara avaient donc à présent un téléphone... un modèle assez simple était une bonne idée, mais il fallait au moins qu'il soit assez récent pour qu'il puisse être mis en langue de Héra, donc finalement après quelques manipulations, ils étaient arrivés à avoir quelque chose dont ils pourraient à peu près se servir. Ben était dans son élément au moins, il s'occupait de ces machins, là, les ordinateurs. Donc, un petit téléphone n'avait aucun secret pour lui. Mais écrire un message était la chose la plus compliquée que les deux soldats avaient eu à comprendre sur cet appareil. Il fallait entrer dans un menu, changer le « clavier » si on voulait écrire des chiffres ou des lettres... mettre un point ou pas... enfin Sara s'en sortirait surement au bout de quelques temps; mais elle ne serait sans doute pas au point aujourd'hui. Ils estimèrent qu'il était l'heure de manger, ils  s'arrêtèrent donc à un restaurant que Vilal avait choisi.

Ils s'installèrent à une place que leur avait indiquée une serveuse. Vilal et Ben parlèrent du métier de ce dernier au canon. Il s'occupait d'analyser des images que se soit satellites, radars, enfin ce genre de choses mais il lui arrivait d'entretenir le matériel aussi... Vilal voulait en savoir un peu plus encore. Sara trouvait cette question tout à fait normale en fait... car elle même avait toujours appris le métier de fermière et marchande, depuis... en fait d'aussi loin qu'elle se rappelait. On lui avait appris les tâches les plus dures au fur et à mesure. Mais sur Gaïa, comment apprenait-on un métier? Ben allait donner un semblant de réponse. Ahah... Non, pas du tout! Il y a plusieurs façon de le faire. Moi, j'ai d'abord fait des études, et puis quand j'ai appris que le canon allait être reconstruit et qu'on avait besoin de personnel je me suis engagé et j'ai passé les examens pour faire mon métier, mais dans l'armée. Mais certains de mes collègues étaient déjà engagés comme soldats depuis longtemps et ont suivi leur formation directement dans l'armée...

Finalement tous commandèrent le même plat, des fruits de mers une bon gros plateau. Puis lorsque la conversation pouvait reprendre, Ben s'empressa de demander à Vilal ce qui les amenait ici, simple curiosité et aussi peut-être une façon de savoir s'il allait les revoir? Mais si Sara avait répondu sans y être invitée, Vilal commença lui à raconter des détails, mais... de faux détails. Et cela ne plaisait pas vraiment à Sara. Mais que pouvait-elle y faire? Aller contre Vilal? C'était bien trop tard. Seulement, Sara se devrait de lui en parler une fois rentrés. Ben semblait être honnête avec eux, était-ce bien de lui mentir à leur sujet? Désolée... Ben. pensa Sara en le regardant mais sans ouvrir la bouche. Cette histoire l'avait un peu perturbée. Mais le repas avait au moins pu lui occuper un peu l'esprit et balayer ces pensées un moment. Surtout qu'elle put elle aussi écouter les récits de voyages de Vilal, chose qu'elle n'avait pas encore eu la chance de faire. Elle arborait un visage aussi fasciné que Ben. Bon, on pouvait mettre cela sur le compte de sa soif de voyages. Toujours des étoiles dans les yeux, même si c'était le 5ème fois qu'on entendait une histoire? C'était sans doute ce que pensait Ben, si toutefois il se demandait quoi que se soit.

Sara elle, avait gardé une petite place pour de la glace! Elle n'en fit quand même pas trop, et ne prit que deux boules. Une à la pistache et une au chocolat, pensant que ce mot ressemblait beaucoup à Chocobo... tiens. C'était son coup de cœur culinaire de Junon. Frais et délicieux. Puis ils quittèrent Ben... Vilal et Sara s'en allèrent vers les plaines et Ben vers le canon où il allait travailler toute la nuit. Sara ne pensa pas vraiment au téléphone en fait... jusqu'à ce que le jeune homme en reparle. La jeune femme était habituée à voir des gens, puis les laisser repartir, mais en général elle ne passait pas une journée entière avec eux. Comme à Lindblum avec le jeune rat et le Mog, ça faisait bizarre de quitter les gens. Mais elle pensa à autre chose... se disant que si le destin le voulait, elle rencontrerai à nouveau tous les camarades qu'elle s'était fait.

Oui! Pauvre Tio, y doit s'sentir abandonné! C'est loin Wutaï? V'savez qu'j'ai jamais pris l'bateau? Sur le chemin, Vilal tenta d'appeler Sara avec le téléphone, elle s'éloigna pour voir ce que cela pouvait donner. Elle tenta de lui répondre mais appuya deux fois sur le bouton et lorsqu'elle mit le téléphone près de son oreille elle eut un son incroyablement fort. Elle s'en plaignait et ce devait être agréable pour aucun des deux. Oups. Puis elle recommença en tentant cette fois elle même d'appeler... et tout sembla fonctionner normalement. Ouf. Lorsqu'elle arriva dans les plaines, elle fit la petite mélodie qui était le signal pour que Tio arrive et le Chocobo blanc... n'était pas aussi blanc que prévu! Sara le gronda un peu, voyant sa belle robe couverte de terre. Mais où était-il allé se salir de la sorte?! Elle s'en occupa un peu avant de le prévenir de ne pas aller se recrotter d'ici demain... surement pour rien. Mais bon. Il était tard et ils rentrèrent directement à leur chambre. Sara se dépêcha donc d'enlever son T-Shirt qui lui donnait l'air d'une tomate... quel drôle de souvenir de Junon et de cette journée avec un nouvel ami... Et de se laver avant aller regarder encore un peu les lumières par la fenêtre. Raisonnable mais pas trop... peu importait. Elle serait quand même prête au moment venu.

Lorsque l'heure du réveil arriva, Sara fit vite quelques étirements. Ces lits étaient assez confortables. Sans doute trop! Elle qui était habituée à dormir sur ses paillasses à la maison... alors parfois elle sentait un peu ses muscles tirailler au lever. Ils allaient manger avant de rejoindre le Port, et Sara prit un bon petit déjeuner il y avait un peu de tout, autant en profiter. Mais elle se dépêcha quand même, qui sait ce qui les attendait encore pour cette journée. Surtout qu'ils devaient aller chercher Tio. Ce qu'ils firent. Puis direction le Port. Le gros Chocobo blanc ne passait pas inaperçu, surtout dans les rues de Junon. Au fait?! Pourquoi on prend le bateau? Oui elle venait à peine de se rendre compte qu'ils allaient prendre le bateau alors que Tio pouvait aller là où ils voulaient. Loin d'elle l'idée qu'ils allaient avoir une surprise... de petite taille, mais il ne fallait pas se fier à ce détail!
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Mar 23 Déc - 15:14

~ Like a Star @ heaven ~

Sara et Vilal passent au niveau 12.
Chacun gagne 550Gils et paye 50Gils pour se restaurer à l'hôtel...

~ Like a Star @ heaven ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Jeu 25 Déc - 22:45

Je viens d'Alexandrie !


Clémence
Vous savez quoi, vous allez jamais me croire ! Hier j'étais à Alexandrie avec Sierra, même qu'elle avait promis de m'emmener avec elle à l'aventure et tout pour chercher les cristaux et arrêter les méchants. Et puis dans le salon de thé où je l'avais emmenée, ben elle s'était sauvée pendant que je mettais mes habits d'aventurière. Ah ça j'étais pas contente du tout même si la dame de la boutique elle m'a donné des gâteaux en forme de mog pour me consoler. En vrai les grandes personnes c'est rien que des menteurs. Et puis après ils font la morale pour pas que les enfants ils disent des mensonges ! Ah ben bravo hein !

En tous cas j'était tellement pas contente que je suis sortie dehors, et après j'ai marché dans les petites rues. Je voulais retrouvé mes copains pour leur raconter mes malheurs et leur dire que les adultes ils sont vraiment trop méchants. Mais en fait au moment où j'ai voulu tourner pour la rue qui va au clocher de Mogourmand, pouf ! Je me suis retrouvée dans le noir. Vous me croyez pas ? Je vous l'avez dit que vous voudrez pas me croire ! Et pourtant je vous jure que c'est vrai ! Je suis pas une menteuse comme les grands moi ! J'ai crié très fort et j'ai donné des coups de poing et des coups de pieds partout, mais avec le sac on entendait rien du tout. Et puis la personne qui m'a attrapée elle était plus forte que moi en plus.

Et vous savez pas quoi ? Ben mon kidnappeur c'était Sierra ! Ouais ! Je le sais parce que j'ai reconnu sa voix ! Du coup je crois que je lui ai dit des gros mots que j'avais jamais entendu pour qu'elle me relâche et elle, ben elle m'a juste dit que j'avais pas le droit de voir où j'étais mais qu'elle m'enlèverai la capuche après. Pfff... N'importe quoi ! Bon en vrai elle me l'a vraiment enlevé mais je l'ai quand-même gardé vachement longtemps sur la tête le sac. En plus il faisait chaud et ça sentait pas bon dedans. C'est rien qu'une méchante Sierra, elle devrait m'acheter un cadeau pour se faire pardonner !

Enfin bon.

Après je lui ai demandé où on était parce que c'était bizarre comme ville. Elle a dit que ça s'appelait Junon. Je connaissais pas du tout, je me rappelle même pas en avoir entendu parler. Dans les rues j'ai vu des gens habillés bizarrement - bah comme Sierra en fait - et des trucs qui brillaient comme le soleil. Comme les lampadaires mais sauf qu'il y avait pas de flamme dedans, et quand j'ai demandé à Sierra ça l'a énervée que je pose trop de questions, alors elle m'a grondée. Vous me croyez pas ? Ben pourtant c'est vrai. Même que j'en ai tellement eu marre que je suis partie en courant dans une ruelle pendant qu'elle était occupée à faire je sais pas quoi. Eh eh eh ! Elle me rattrapera jamais en plus parce que je cours vachement vite ! Surtout depuis que j'ai mangé des macarons en forme de mogs au dernier repas. Et toc ! Je vais lui apprendre que je suis pas une gamine moi d'abord !!! Sauf que bon... je suis perdue évidemment.

Bon, y'a un endroit là-bas où y'a plein de gens comme si y'avait une fête ou un marché. C'est sûrement un marché parce que ça sent le poisson. Enfin je sais pas trop mais je me dis que Sierra elle pourra pas me retrouver si je suis avec plein de monde. En plus si elle essaie de me forcer à la suivre encore je pourrais crier au secours, eh eh eh ! J'ai juste vérifié que j'avais bien ma robe dans mon sac d'aventurière, et ma boule de cristal aussi. Et mon couteau attaché en dessous de mes habits. C'est bon j'ai tout... Et vous savez pas quoi ? Il y a un chocobo là-bas ! Je suis sûûûûre qu'il y a un mog avec ! Du coup je cours à toute vitesse pour le rejoindre, comme ça je pourrai même m'enfuir en montant sur son dos, et Sierra elle pourra rien faire, na !

« Eeeeh chocoboooooo ! Attends-moi !!! »

Ben oui parce que si il s'en va en même temps que je vais vers lui je suis pas arrivée moi. Surtout que les gens ils se poussent même pas pour me laisser passer, ils sont vraiment pas polis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 26 Déc - 10:03

Vilal
Après une bonne nuit de sommeil, c'était une nouvelle journée qui commençait. Le séjour serait normalement assez long, il fallait plusieurs jours pour relier Junon et Wutaï en bateau, mais d'un autre côté, les perspectives d'entraînements sur un tel bâtiment seraient intéressantes pour Sara, car parvenir à combattre sur un terrain instable serait surement profitable pour elle.

Le téléphone sonna à 7h tapante, comme il l'avait demandé, bien qu'il avait mis un peu de temps à réaliser comment l'appareil fonctionnait. Il avait juste décroché et regardé le combiné quelques secondes avant d'entendre la voix de la réceptionniste dans l'écouteur et il avait alors su comment ça marchait. L'appareil n'était pas tout à fait pareil que le téléphone portable, c'est pourquoi il n'avait pas tout de suite fait le rapprochement.

Par la suite, quelques étirements, échauffements, pompes et abdominaux comme la plupart du temps le matin. Ses blessures étaient entièrement guéries aussi il pouvait se le permettre. Puis une petite douche avant d'aller prendre le petit déjeuner, et ils pouvaient aller chercher Tio.
Sur le chemin, Sara s'interrogeait sur les raisons pour lesquelles ils ne prenaient pas le chocobo pour se rendre à Wutaï, et Vilal prit une profonde inspiration avant de répondre. Cela pouvait passer pour un soupir, mais à vrai dire, il ne savait pas trop comment expliquer les choses

«Wutaï est loin. Très loin. De l'autre côté de ce continent. Il va nous falloir au moins trois jours de bateau avant d'y arriver, et j'ignore le trajet à emprunter pour s'y rendre en volant. Je préfère éviter de trop fatiguer Tio et de nous perdre.» car même s'ils disposaient d'un GPS qui pouvait les guider, il n'appréciait que moyennement de dépendre totalement de cette technologie «et puis, si tu n'as jamais pris le bateau, c'est une bonne occasion. Nous pourrons nous entraîner sur place, il n'est pas rare que des monstres attaquent les navires, et tu apprendras ainsi à combattre sur un terrain instable avec les mouvements du bateau.»

Ils traversaient désormais la grande place qui menait au port. Il y avait là un marché et le chevalier en profita pour acheter un peu de poisson séché et autres victuailles qui non périssables. Même s'il était probable qu'on leur donne à manger sur le bateau, il aimait avoir ses propres réserves. Il prit aussi un peu d'eau, il donna quelques noix à Tio lorsqu'une voix stridente siffla derrière eux. Une voix de petite fille qui courait vers le chocobo à en perdre haleine. Plissant les yeux, il regarda la gamine se rapprocher puis se tourna vers Sara, après tout, c'était son chocobo à elle, et libre à elle de savoir si elle souhaitait qu'une inconnue s'en approche ou non. Mais ce qui l'intriguait surtout, c'était la robe de la petite. Clairement pas du genre de celles que portent les petites filles du coin, et il n'était pas difficile pour lui de reconnaître le style d'Alexandrie!

«Bonjour, jeune fille. Tu es de Héra non?» de son côté, il portait son armure incomplète, à savoir le plastron et les jambières uniquement, mais son épée dépassait largement dans son dos bien qu'on ne pouvait pas savoir qu'il venait de Héra à cause de son arme puisque celle-ci venait de Wutaï. Mais il portait le blason des brutos sur son torse donc si elle venait d'Alexandrie malgré tout, elle pouvait le reconnaître. Quant à Sara, s'il fallait jouer les protecteurs envers l'enfant, il valait mieux qu'elle s'y colle, car on ne pouvait pas dire que Vilal s'attendait à avoir une autre nièce débarquer de nulle part!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 26 Déc - 13:56

Sara
Malgré le fait qu'elle ne se soit pas tout à fait couchée en même temps que Vilal, Sara était réveillée comme lui par le téléphone et après s'être tournée deux ou trois fois sur son lit, la jeune femme se leva. Prête pour son voyage vers Wutaï. Enfin presque. Ils se préparèrent et après avoir mangé; ils se dirigèrent vers les plaines où attendait encore Tio. Sara avait prévu le coup et avait pris soin de mouiller une de ses vieilles chemises pour nettoyer un peu son Chocobo avant de prendre le bateau. Elle pouvait cependant le faire en marchant vers le port. Lorsqu'elle fit part de ses interrogations sur leur moyen de transport, Vilal respira bruyamment. Sara le regarda, un peu ennuyée par cette démonstration de dépit. Mais elle écouta sans rien dire ce qu'il avait à dire de son côté. Ah! Elle n'avait vraiment pas pensé à la distance de Wutaï par rapport à Junon. Elle avait encore beaucoup à apprendre, c'était certain. Mais elle acquiesça à son explication en bougeant lentement la tête.

Ah oui, c'vrai. J'avais pas pensé. Puis elle fit part du fait qu'elle n'avait jamais pris de bateau. Enfin, c'était évident puisqu'elle n'avait jamais quitté Alexandrie. D'ailleurs, elle n'avait aucune idée sur le fait qu'il puisse exister une maladie appelée « mal de mer ». Mais il était préférable pour tout le monde qu'elle n'en fasse pas elle même l'expérience! Vilal, lui semblait plutôt « enthousiaste » à l'idée que ça puisse aider la jeune Brutos pour son entrainement. De son côté, Sara l'était sans guillemets! Sur qu'ça m'fra pas trop d'mal d'l'entrainement! Pas de mal... c'était à voir. Elle n'avait aucune idée des monstres marins qu'il y avait. Ou plutôt, elle n'y pensait pas.

Sara leva la tête lorsqu'elle entendit une intonation qu'elle connaissait si bien... un vendeur à la criée! Où ça? Où ça?! se demandait-elle, tournant la tête de droite à gauche sans rien voir, elle ne pouvait pas cette fois courir pour dénicher ce vendeur... elle devait garder Tio bien en main pour qu'il reste calme malgré les véhicules qui passaient parfois et cette fois, il sembla bien moins agité, que se soit par mimétisme avec Sara ou qu'il se soit un peu habitué lui même. Puis lorsqu'ils débouchèrent sur le port, elle vit quelques étals... son regard s'éclaircit. Elle avait enfin trouvé ce marché qu'elle espérait tant retrouver. C'était... Waw! Comme à la maison! Si fallait aller sur l'port pour voir un marché... j'aurai pu tourner en rond toute la vie!

Sur ce marché, il y avait un peu de tout. C'était sans doute normal, les vendeurs de poissons étaient là, c'était évident, mais certains vendaient des marchandises de tout Héméra directement sortis des bateaux ou encore des vivres pour que les voyageurs ne manquent de rien pour leurs traversées. C'était le paradis pour Sara, autant le dire. Elle trouva même un vendeur qui proposait des produits typiques de Héra. Elle prit quelques petites choses elle aussi, mais essentiellement de quoi manger pour les prochains jours. Elle trouva des chocolégumes séchés... ils semblaient venir du continent de la brume. Mais ils coutaient tellement cher qu'elle n'en prit aucun. Surtout que le vendeur lui, n'était pas de Héra, il n'aurait pas pu comprendre. Enfin alors qu'ils repartaient... elle entendit une voix d'enfant, qui criait quelque chose au sujet d'un Chocobo, elle se retourna, pensant finalement qu'il s'agissait bien de Tio. C'était une petite fille qui courrait vers eux. Ils s'arrêtèrent pour l'accueillir. Un nouveau sentiment de familiarité envahit Sara. Elle en était sure... elle avait déjà vu cette petite quelque part, lorsque Vilal la salua elle en fut encore plus persuadée.

L'est beau mon Chocobo, hein?! Salut! T'es d'Alexandrie toi, j'me trompe?! Moi, c'est Sara, lui c'est Tio... et... Sara s'arrêta, elle ne préférait pas présenter Vilal, car finalement qu'aurait-elle dit? Ils ne s'étaient pas mis d'accord sur ce qu'ils devaient dire s'ils rencontraient quelqu'un de leur monde. Et puis, Sara n'avait pas envie de mentir, elle avait encore le mauvais goût de ce qu'ils avaient fait croire à Ben qui avait été si sympathique.

Elle finit par se retourner vers la petite: Tu traines souvent à la forge, non? Souvent, pas sur! Mais Sara était quand même sure de l'y avoir déjà vue, et ce même si la petite demoiselle n'y était allé qu'une fois... il faut dire qu'elle aimait beaucoup cet endroit, elle-même et qu'elle s'entendait bien avec le forgeron. Elle ne savait pas pour Vilal, mais Sara était assez pressée d'avoir des nouvelles d'Alexandrie. Est-ce que tout se passait bien la bas? Depuis quand cette petite était partie de la ville? et d'ailleurs... Mais dis moi... t'es toute seule?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 27 Déc - 13:30

Précision:
 

Clémence
Bon ben le chocobo il se promenait pas tout seul en fait, y'avait deux grands avec lui. Moi j'aurais bien aimé voir Méné. J'aime bien les mogs, ils sont gentils eux au moins. Ils mettent pas des cagoules sur la tête des petites filles pour les emmener dans des villages qui puent le poisson ! Bon... la fille a l'air gentille. J'aime bien comment elle parle en plus. Par contre le garçon il me fait peur on dirait qu'il va me découper en petits morceaux pour me manger. Mais bon je suis courageuse, alors je le regarde droit dans les yeux et je fronce les sourcils très fort. Crotte, en plus c'est un Brutos. J'espère qu'il va pas m'attraper par le fond de la culotte comme l'autre dans le château... Ça va qu'il m'a appelé « jeune fille » et pas « petite fille ». Au moins il me prend pas pour une gamine celui-là.

« Ben oui je sais qu'on est sur Héra ! » Que je lui lance.

Non mais il croit que je connais même pas le nom de ma planète ou quoi ? La fille déjà, elle dit des choses plus intelligente. De toute façon les garçons c'est tous des idiots. Ils sont toujours en train de se bagarrer et tout, et après ils me font mal parce qu'ils sont plus forts que moi !

« Salut madame Sara ! Salut Tio ! Salut monsieur le Brutos... Je secoue la main pour dire bonjour. Comment tu sais que j'habite à Alexandrie ? Vous me cherchez ? J'ai fait une bêtise encore ? Si c'est à cause de mes parents adoptifs je veux pas y retourner ! »

Bon, je recule un peu. Comme ça s'ils essaient de m'attraper de force je pourrai partir en courant. Je cours vite moi. Et en plus avec tout le monde qu'il y a je peux passer entre les gens alors que les adultes ils seront bien embêtés. Eh eh eh... c'est bien fait pour eux d'être grands. Ils prennent trop de place et ils peuvent pas aller vite ou dans les petits trous. Moi je suis une souris !

« C'est quoi cette ville ? Je la connais pas... WOAAAAAAAAAAAH y'a la mer ! C'est trop beau ! C'est le port de Lindblum ? Mais c'est pas joli et ça sent pas bon. Et les gens à Lindblum ils s'habillent pas comme ça... »

C'est vraiment bizarre... ça a beaucoup changé depuis qu'on m'a obligée à aller à Alexandrie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 27 Déc - 15:47

Spoiler:
 
Vilal
Quelle étrange petite fille. Elle n'avait visiblement pas réalisé qu'elle avait changé de monde, ce qui était plutôt inquiétant dans la mesure où tout de même, si elle pensait être à Lindblum, c'est qu'elle ne s'était pas rendu compte avoir traversé l'océan? Surtout que Héra était loin d'Alexandrie s'il se fiait aux déductions de Sara sur l'origine de cette enfant.

«J'ignore qui sont tes parents adoptifs. Je m'appelle Vilal et nous sommes actuellement sur Gaïa. Un de ces continents qui s'est rattaché à Héra il y a deux ans.» il lui était important d'être précis pour le moment, surtout que cette enfant semblait perdue et pourtant, elle ne voulait pas rentrer chez elle. Ils allaient devoir perdre un peu de temps à la rassurer et l'aider à se repérer dans ce nouveau monde

«Cette ville s'appelle Junon. C'est très loin de Lindblum et comme tu le constates, les gens ne s'habillent pas de la même manière. Comment es-tu arrivée ici? Il faut un bateau ou un aéronef pour arriver dans cette ville depuis Alexandrie.» il se tourna vers Sara, difficile d'imaginer une petite fille venir ici toute seule. Mais elle semblait la connaître, alors peut être qu'elle saurait comment elle avait pu arriver par ici? En tout cas, il fallait se dépêcher, car le bateau pour Wutaï allait bientôt partir, mais il se doutait bien qu'il ne serait pas très correct de laisser l'enfant ici.

«Nous allions prendre le bateau pour nous rendre sur une île assez loin d'ici. Il serait peut être sage que tu viennes avec nous pour le moment, sauf si tu as de la famille par ici?» mais il en doutait fort, si elle ignorait où elle se trouvait déjà, ce n'était pas gagné là dessus. Une fois de plus, son regard se porta sur Sara. Si la petite se méfiait de lui, elle semblait déjà avoir un peu plus confiance en la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Lun 29 Déc - 21:04

Spoiler:
 

Sara
Quelle étrange rencontre plutôt... qui aurait imaginé tomber sur une enfant d'Alexandrie dans cette ville si éloignée? Sara se serait attendue à ce que quelqu'un la poursuive pour la rattraper... mais non. Ni course poursuite, ni cris d'appel. Cette petite fille était bien seule. Sara ne put s'empêcher de sourire lorsqu'elle se mit à affirmer avec aplomb qu'ils étaient bien sur Héra. Mais, attendez... La petite venait de l'appeler 'madame'? Sara n'en croyait pas ses oreilles... Tu peux m'app'ler juste Sara, ça s'ra bon! Et toi? Dis moi, c'quoi ton nom?

La petite demoiselle restait sur ses gardes, comme si elle s'attendait à ce que Vilal essaye de l'attraper. Sara eut un peu mal au cœur et essaya de la rassurer au moins sur certains points. Non, non! Faut pas avoir peur! On va rien t'faire! C'est que j't'ai d'jà vu la bas, à Alexandrie! J'suis marchande sur la grande place! Enfin, elle était marchande, mais ça... ce n'était pas vraiment important. Sara était vraiment ravie de voir enfin un visage familier sur ce monde si étrange. Ça serait vraiment dommage de la voir filer avant même de savoir ce qu'elle faisait ici! La jeune femme s'accroupit donc, gardant tout de même un peu de distance par rapport à Clémence puis, elle posa ses mais autour de sa bouche, avec un air "je vais te dire un secret entre filles!" avant de lui murmurer L'a l'air grognon comme ça, mais l'est super gentil en vrai!. Elle lui fit un clin d’œil et se releva, tout en continuant: T'en fais pas... comme l'a dit, on les connait même pas tes parents. Mais y doivent s'inquiéter, non?

Oups peut-être aurait-elle du se passer de demander cela, mais comment savoir? Enfin, Sara laissa Vilal situer Junon pour la petite demoiselle. Lorsque le commandant se tourna vers Sara, elle haussa les épaules. Ce n'était pas la porte d'à côté, c'était bien vrai. Eux même étaient d'abord allés à Lindblum, puis ils avaient pris un aéronef jusqu'à Kalm, ils avaient traversé le continent pour arriver jusqu'ici... Sara ne voulait pas embrouiller la petite avec d'autres questions, elle attendit donc les réponses. Surtout à la dernière question en fait, à savoir si elle voulait les accompagner. Mais peut-être que la jeune femme pouvait aider un peu Clémence à faire son choix? Là où on va, ça s'appelle Wutaï! Oncle Vilal m'en a parlé, j'suis sure que c'un endroit super!

Bon finalement, Sara avait opté pour continuer à l'appeler son 'oncle'. Bonne chose ou pas... c'était fait. En fait Sara serait ravie d'avoir la compagnie de Clémence et Vilal semblait du même avis. Mais est-ce que c'était une bonne chose de l'emmener? Est-ce que ses parents ne la recherchaient pas? En tous cas, qu'elle vienne ou pas, Sara était prête à embarquer. Ça lui était égal de rater ce bateau, surtout après avoir enfin trouvé un marché... mais Vilal, lui, semblait pressé de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 2 Jan - 18:19

Spoiler:
 

Clémence
Bon ben déjà monsieur glaçon il dit qu'il connaît pas mes parents adoptifs. Ça veut dire qu'il est pas là pour me ramener à la maison. Ouf ! Mais après il dit des trucs un peu bizarres comme quoi on est à Gaïa. Ah ben moi je connais pas cette ville non plus en fait, mais quand il m'explique que c'est un truc qui s'est attaché sur Héra je comprends.

« Ah oui je me rappelle de ça ! Il paraît que y'a trois planètes qui nous sont rentrées dedans et je sais pas comment, les mondes se sont applatis et ça a fait des continents dans l'eau. Un truc comme ça... »

Et là donc, Gaïa ce serait une des planètes qui nous a foncé dessus et qui a fait une grosse île ? Oh là là... ça veut dire que je suis vachement loin d'Alexandrie moi ! Bon je sais que je voulais être une aventurière et tout, mais n'empêche que ça fait bizarre de me retrouver toute seule au milieu de nulle part. Le Brutos dit que ça s'appelle Junon. Bon ben d'accord ! Et lui d'abord, il fait quoi ici ? Si ça se trouve il veut récupérer la boule magique que m'as donné Alexandre. Et ben il peut toujours courir parce que elle est à moi ! Eh eh eh, je vais même pas lui dire que je l'ai, et toc ! En plus apparemment il s'en fiche alors.

« C'est madame Sierra qui m'a emené, mais j'ai pas vu comment elle a fait parce que j'avais une cagoule sur la tête. En vrai c'est une méchante Sierra, elle a fait semblant d'être mon amie mais en fait c'était rien qu'une kidnappeuse ! »

Tiens ça a rien à voir mais je me demande si y'a des mogs à Junon. Parce que là j'en vois pas, et moi j'aime bien les mogs. Je cherche un peu en regardant entre les jambes des grandes personnes mais j'en vois pas. Bon... au moins y'a un chocobo. Et puis en fait tout à coup y'a la fille qui me parle. Même qu'elle me dit en secret que Vilal il fait juste semblant d'être grognon et ça me fait rigoler. J'essaie de mettre ma main devant ma bouche pour pas qu'il me voit rire mais c'est dur aussi...

« Hi hi, il imite super bien mogronchon. Moi je m'appelle Clémence et je suis une aventurière ! Et mes parents ils s'inquiètent seulement pour les belles robes qu'ils m'achètent, parce qu'ils ont peur que je les salisse. J'peux venir avec vous ? Vous allez faire quoi à... Utaille ? Et je peux monter sur ton chocobo ? »

Ben quoi ? Faut bien essayer ! Des fois les grands ils disent qui ne tente rien n'a rien. J'ai jamais compris le rapport avec les tentes mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 2 Jan - 23:23

Vilal
Heureusement que Sara était plus douée que Vilal pour amadouer l'enfant. De son côté, le chevalier ne faisait guère d'effort pour se montrer amical envers cette demoiselle, bien qu'il fronça les sourcils lorsqu'il se rendit compte qu'elle avait visiblement été kidnappée?
«Pour quelle raison l'on tenterait de te kidnapper? Est-ce que tu es parente d'une personnalité importante de Héra?» il ne connaissait pas les parents biologiques de la petite, ni ses parents adoptifs et probablement qu'il venait de le prouver en posant une telle question. Il se tourna vers Sara, mais celle-ci préférait rassurer l'enfant, aussi le chevalier n'insista pas.

Il ignorait qu'elle était en possession d'un orbe, il ne savait même pas ce qu'était un orbe et il ne les cherchait pas de toute manière, contrairement à Sara. Il était étrange d'imaginer finalement que Clémence aurait peut être plus à se méfier de la jeune femme que de lui! En tout cas, pour l'heure, elles s'entendaient bien et commençaient déjà à discuter à voix basse ensembles, chose que Vilal savait être assez fréquent chez les femmes en général. Allez savoir pourquoi elles aimaient faire des cachotteries là où il jugeait n'avoir rien à cacher.

Enfin, toujours est-il que ses parents ne semblaient pas être des gens importants et surement que le kidnapping de l'enfant ne les concernait pas s'ils n'étaient pas du genre à s'inquiéter pour elle. S'il se fiait à ce qu'elle disait, ils ne seraient surement pas le genre à payer pour la récupérer... donc il ignorait encore pourquoi on aurait voulu l'enlever, mais ça ne faisait que le conforter dans l'idée qu'il valait mieux quitter cette ville avant qu'on ne la retrouve.

«Si quelqu'un a cherché à te kidnapper, il vaut mieux que tu quittes cette ville. Si tu veux découvrir le monde, tu vas pouvoir rester avec nous un moment. Viens, nous devons aller sur le bateau, tu n'as qu'à monter sur le dos de Tio en attendant. Nous irons ainsi plus vite.» il préférait laisser Sara attraper l'enfant pour la mettre sur le do du chocobo, jugeant que ce n'était pas vraiment à lui de le faire, surtout qu'elle semblait se méfier de lui.

Alors qu'ils marchaient, il se tourna vers la petite fille pour éclaircir un détail

«Il vaut mieux que tu comprennes qui nous sommes. Je me nomme Vilal Rannveig, je suis Commandant des Brutos en mission pour l'armée d'Alexandrie, et Sara m'aide dans cette mission. Elle n'est pas ma nièce, mais pour faciliter les choses, nous avons du nous faire passer pour la même famille. Si l'on te pose la question, vous êtes sœurs, et je serai donc ton oncle également.» cela sonnait un peu comme un ordre, il fallait espérer que la petite ne s'en vexe pas. En général, les enfants aimaient bien les histoires d'espionnage ou autre, mais il valait mieux ne pas trop en dire à la petite pour le moment. Elle n'était pas un soldat, et même si elle offrait surement une couverture encore plus parfaite pour la petite famille, il ne la connaissait pas encore suffisamment pour être sur de lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 3 Jan - 13:24

Sara
La petite était un peu perdue. Surtout qu'elle croyait être toujours sur le continent de la brume. Elle semblait avoir peur que Sara et Vilal la ramènent à Alexandrie. Maintenant qu'elle y avait pensé, c'est vrai qu'elle n'avait pas remarqué non plus de présence de parents avec la jeune demoiselle quand elle l'avait vue en ville, mais ce n'était pas vraiment bizarre... tous les enfants se baladaient librement en ville, car elle était plutôt sure grâce aux soldats postés par-ci par-là. Enfin, Sara laissa d'abord Vilal expliquer la situation à la jeune fille qui semblait finalement se rappeler de la fusion, même si c'était une vision un peu déformée de la chose. Surement avait-elle, avec ses mots et sa façon de penser enfantine bien mieux compris ce qui s'était passé que de nombreux adultes. La jeune femme lui sourit donc lorsqu'elle eut fini d'expliquer le phénomène avec ses mots. Mais changea très vite d'expression lorsque la petite parla de la manière dont elle s'était retrouvée ici, à Junon. On t'a emmenée d'force ici? Sierra tu dis? Mon oncle, vous connaissez quelqu'un qu's'appelle comme ça? Et... elle est d'Alexandrie elle aussi? Sara regarda Vilal, ce nom ne lui disait rien du tout.

Vilal parlait comme toujours d'une manière assez impersonnelle et sèche avec la nouvelle venue... alors Sara tenta de détendre un peu l'atmosphère. La pauvre venait d'échapper à un enlèvement, elle était seule dans une ville inconnue. Mais de toute façon, même si ça n'avait pas été le cas... elle aurai sans doute réagit de la même manière. On l'avait déjà vue à l'œuvre après tout! Et c'était plutôt réussit car elle obtenait enfin un petit rire de la part de Clémence. Sara était tout aussi désolée qu'elle qu'il n'y ait pas de Mogs sur ce monde-ci... c'était bien triste. Mais pas dit que si elles tombaient sur Patrick un jour, elles soient aussi désolées! Mais pour le moment, Sara riait elle aussi; regardant Vilal avec un haussement d'épaules. Ce dernier insista une nouvelle fois pour que Clémence les accompagne pendant quelques temps. Pour moi, c'est d'accord! Et t'sais quoi? Moi j'te comprends, on s'ennuie à mourir si faut faire attention à pas salir son linge! Allez! Tu veux j't'aide à grimper? Tio est très gentil, tu verra!

Sara pensa qu'il serait bien de la laisser tenter de monter elle même, elle faisait ça depuis bien plus jeune que Clémence; même si elle s'était retrouvée par terre à de nombreuses reprises... elle serait de toute façon là pour lui donner un coup de main si besoin. Mais c'était surtout au moment de passer sa jambe gauche se l'autre côté de la selle - dont les sacs était bien remplis de provisions pour le voyage en bateau- que la fillette aurait plus de mal. A Wutaï? On va voir un forgeron!

Après tout c'était la seule chose dont Sara était sure. Mais Vilal décida finalement de parler d'eux, enfin de parler de ce qu'ils étaient vraiment. Et elle fut heureuse de savoir qu'elle n'aurait plus à mentir à sa nouvelle jeune amie. Transformer la réalité quelques heures était possible, mais devoir le faire des jours, voir des mois... ça serait usant! C'un peu comme une pièce de théâtre... Mais bon... J'ai jamais eu d'sœur! J'espère qu'on va bien s'entendre. termina-t-elle avec un sourire. Puis elle se tourna vers Vilal: Vous v'la avec deux nièces maint'nan! uhuh!

Ça serait une chance pour Sara si la jeune demoiselle et elle s'entendaient bien. Dis moi Clémence! Toi aussi tu dois en connaitre des passages secrets à Alexandrie, hein? Quand on r'partira la bas, on doit faire un concours avec le commandant! Ça t'dit?! Enfin ils ne s'était pas vraiment dit ça... mais presque non? Qu'est-ce que Vilal en disait? Surement qu'aller dénicher tous les passages secrets de la ville, les chemins sur les toits et les sous-terrains avec deux de ses nièces improvisées ne l'enchanterait pas vraiment finalement?

Sara regarda l'heure sur un des bâtiments plus loin. Si elle avait bien compris, il ne faudrait pas tarder à partir... les bateaux pour Wutaï, il ne devait pas y en avoir 10 par jour, vue le temps que le voyage prenait. On d'vrait pas trop trainer, non?

Avant même d'avoir demandé à Vilal ce qu'ils allaient faire, Sara intercepta un docker qui déchargeait un navire et demanda où aller pour les bateaux vers Wutaï. Il leur indiquait une direction à une centaine de mètres plus loin. L'port de Junon est vraiment très grand... Mais que pouvait en savoir Sara? Elle n'avait pour ainsi dire jamais vu de port. Elle garda donc les rênes de Tio bien en main pour le guider parmi la foule alors qu'ils avançaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Sam 10 Jan - 22:06

Spoiler:
 

Clémence
J'adore la mer, c'est super joli. Mais dans cette ville, la mer elle est pas super belle. Déjà y'a pas de plage. En plus y'a des trucs qui flottent et de la mousse bizarre, on dirait les lavoirs quand on lave son linge ! Sauf que ça sent moins bon. Et puis y'a des super gros bateau pas beaux, tout en métal comme des grosses boîtes de conserve. Comme les Brutos ! Bon, mais en beaucoup plus grand. Sinon pour l'odeur c'est pareil. Les Brutos ils sentent pas bon non plus. Sauf Vilal, mais Vilal ça a pas l'air d'être un vrai Brutos. Déjà il a pas la même armure. Je le sais parce que j'en ai déjà vu un de près quand je suis allée au château d'Alexandrie. Donc si ça se trouve c'est un faux Brutos. Mes parents adoptifs ils disaient que ça s'appelait des nains posteurs. J'ai jamais compris pourquoi vu que c'est les mogs qui font la poste, mais bon... En plus je vois pas le rapport avec les gens qui font semblant d'être quelqu'un d'autre.

« Bin non je suis de la famille de personne, mes vrais parents ils sont mort à Lindblum. Ou alors comme je lui ai dit que j'avais parlé avec la Reine elle a cru que je la connaissais ? »

Oui bon, si ça se trouve Sierra elle avait rien compris. Ou alors mes parents adoptifs lui avaient raconté n'importe quoi pour se débarrasser de moi ? Ben je m'en fiche ! C'est même tant mieux, toc ! En attendant Vilal il me dit qu'ils font semblant d'être de la même famille. Du coup je regarde Sara, et puis lui. Et puis Tio aussi. En vrai on se ressemble pas beaucoup tous les quatre... mais j'aime bien son idée, elle est rigolote.

« D'accord ! Sara c'est ma grande sœur et toi t'es mon tonton ! »

C'est pas trop dur à retenir, ça va. On va bien rigoler ! Je suis un peu triste que je reverrai pas mes copains d'Alexandrie avant longtemps, mais c'est pas trop grave si j'en ai d'autres. Et Tio il a l'air gentil. D'ailleurs quand Sara me demande si je veux qu'elle me porte je lui tend les bras. Bon je sais ça devrait savoir monter sur un chocobo toute seule une aventurière, mais sérieusement Tio il est vachement haut ! Et puis moi je veux pas lui tirer les plumes en essayant de grimper dessus.

« Ah ah ! J'en connais plein des cachettes à Alexandrie ! Mais ça sert à rien que je vous les montre parce que y'a que les petits qui peuvent les prendre. Tu savais qu'il y a des planches qui bougent dans les murs en bois des ruelles ? Il suffit d'en pousser une pour aller derrière, et les grands ils peuvent pas me suivre. Mais bon comme vous êtes des grands ben vous pourrez pas les prendre. En plus j'ai pas envie que vous les bouchez. Les adultes ils veulent toujours réparer les trucs alors que c'est plus amusant quand c'est cassé... »

Ils sont bizarres les adultes.

« Pourquoi t'es pas au château tonton Vilal ? Les Brutos ils doivent surveiller la Reine normalement...? Elle s'est fait encore enlever par un dragon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Dim 11 Jan - 19:09

Vilal
Cette histoire d'enlèvement ne lui plaisait pas du tout. Lorsque Sara lui demanda s'il connaissait une certaine Sierra, le chevalier hocha de la tête de gauche à droite. Non, ça ne lui disait rien. Quant à cette histoire comme quoi la petite aurait rencontré la reine, cela lui faisait penser à une histoire qu'on lui avait racontée lors de l'attaque de Kuja à Alexandrie, il était question d'enfants présents sur place lors du drame qui avait conduit à la mort de l'un des meilleurs soldats de la garde personnelle de la reine... mais il préférait ne pas en faire mention. La reine était réputée pour avoir bon cœur et accepter de recevoir plus ou moins n'importe qui, donc qu'une enfant ait pu avoir audience auprès d'elle n'était pas si choquant que cela.

Au final, il semblait préférable de garder cette enfant auprès d'eux. Il n'appréciait guère que quelqu'un la recherche, peu importe pour quoi. Peut être que ça les mettrait en danger, car si ces gens souhaitaient mettre la main sur elle, probable qu'ils tomberaient sur eux à un moment ou un autre, mais peu importe. Le plus important était de la protéger, c'était aussi son devoir de Brutos. Aussi, il lui expliqua rapidement la situation, ils devaient se rendre sur un bateau pour gagner Wutaï, Sara précisa que c'était pour voir un forgeron pendant qu'il lui expliquait aussi leur couverture. Visiblement, cela intéressait bien la petite qui se prit très vite au jeu, et oui, Vilal se retrouvait désormais avec deux nièces, et il se mit à soupirer doucement en ayant une petite pointe d'appréhension. Il n'avait jamais été préparé à cela.

Pendant qu'ils gagnaient le port, Sara s'intéressait un peu à Clémence, lui demandant si elle connaissait bien les passages secrets de la ville, et le chevalier eut un léger sourire alors qu'elle semblait toute fière de ses cachettes

«Je n'ai guère l'intention de condamner ces passages secrets. Certes, ils peuvent être un danger pour d'éventuels brigands, mais je pense qu'il vaut mieux que les enfants aient eux aussi leurs propres moyens de s'enfuir en cas de danger.» car au final, ça pouvait leur permettre d'avoir moins de monde à évacuer en cas d'attaque.

D'ailleurs, elle semblait s'étonner qu'il ne soit pas au château, alors qu'ils approchaient de l'embarcadère, il se tourna vers la petite qui avait déjà commencé à l'appeler Tonton. Elle se prenait vite au jeu!

«Non, la reine va très bien» aux  dernières nouvelles du moins. Malgré tout, le fait qu'elle parle de dragon le confortait dans l'idée qu'elle devait faire partie des enfants qui avaient été aperçus au château lors de l'attaque «Et si je porte une armure différente, c'est parce que je dirige ma propre brigade des Brutos. Chaque brigade a une tâche différente, si la plupart est chargée de la protection du château ou de la ville, j'ai reçu une nouvelle mission qui consiste à étudier ces nouveaux mondes qui se sont rapprochés de Héra. Mais mes hommes sont à Alexandrie pour veiller à la protection de la ville.» et si elle le demandait, elle saurait alors que si son armure était légèrement différente, c'était aussi parce qu'il avait apporté des modifications aux armures standards des brutos pour s'assurer de meilleures protections et aussi les différencier des équipes du Commandant Steiner.

Ils étaient arrivés à l'embarcadère, aussi le chevalier s'approcha du ponton et s'adressa à l'homme qui semblait vérifier les passagers

«Bonjour. Mes nièces et moi souhaiterions prendre ce bateau pour rejoindre Wutaï. Est-ce possible?» l'homme les regarda un instant avant de jeter un coup d'œil aux gamines
«Oui c'est possible. C'est 200 gils par personne, pour les enfants aussi, mais le chocobo ne compte pas. Sauf si vous préférez aider à bord? Vous semblez savoir vous battre, on peut avoir besoin d'aide pour protéger le navire des attaques de monstres. Sinon les enfants peuvent aider en cuisine ou pour les corvées.»

Le chevalier regarda les enfants, il n'était pas habilité à parler pour elles, même s'il devait être leur oncle, malgré tout, il se disait qu'ils pourraient aviser une fois à bord
«Mon aînée sait se battre. Nous vous aiderons à protéger le navire. Quant à la plus jeune, nous aviserons une fois à bord. Elle est très agile et intelligente, je pense qu'elle saura se montrer utile en temps voulu.»

L'homme approuva d'un signe de tête et les laissa donc monter à bord. Pour Tio, il pourrait rester dans la cale, il y avait des hublots qui s'ouvraient pour qu'il puisse respirer de l'air frais en temps voulu. Quant à eux, ils allaient devoir s'occuper pendant au moins trois jours à présent. Au moins, ils pourraient mieux apprendre à se connaître.
===========================

Direction: l'océan
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Lun 12 Jan - 17:12

~ Like a Star @ heaven ~

Clémence passe au niveau 3!!! Elle gagne 200Gils.
Vilal gagne 200Gils et Sara 150Gils.

~ Like a Star @ heaven ~

mini flèche Clémence, Sara et Vilal embarque à bord d'un bateau pour l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Hunter
Soldate téméraire

Soldate téméraire

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Mar 7 Juil - 20:30

Premier poste RP d'Alvin et Lily.

Le bruit sourd d’une sirène résonnant au loin suivi de quelques secousses et voilà que le bateau de croisière accostait au port de Junon. L’embrun marin emplissait mes narines alors que je quittais le pont pour rejoindre la terre ferme, Alvin non loin derrière. Le voyage s’était montré extrêmement long depuis Deling City car nous avions dû prendre un train en direction de Dollet, puis de là, monter à bord d’un navire qui effectuait le trajet jusqu’ici. Mais inutile de vous dire qu’il y avait une sacrée trotte entre les deux villes. Je l’avais pourtant fait une fois avec ma sœur mais c’était différent. J’aimais passer du temps avec elle car c’était ma chair et mon sang. Là, je ne pouvais pas dire que la présence d’Alvin me rendait aussi joyeuse que celle d’Amy. Déjà, cela ne faisait pas encore assez longtemps que nous travaillions ensemble pour que je lui accorde mon entière confiance. Et qui plus est, c’est un garçon… disons… hum, je ne sais même pas comment le décrire. Autant sur le plan professionnel, il sait se montrer impeccable – et s’avère davantage plus compétent que je ne le suis –, autant sur le plan personnel, il est… Bon bref, passons.

De toute manière, je fus vite extirpée de mes pensées par la présence d’un marin qui me pressait de descendre du ponton. Je gênais visiblement le passage sans que je m’en sois rendue compte. Passant une main dans mes cheveux, je pris donc la direction de l’ascenseur qui permettait de rejoindre la ville haute. J’attendis bien sûr qu’Alvin ne me rejoigne avant d’appuyer sur le bouton. Nous avions passé tellement de temps sur le navire que j’avais encore l’impression de tanguer. C’était désagréable car cela commençait à me rendre nauséeuse. Afin de ne pas essayer d’y penser, je me mis à réfléchir à notre mission. Il ne fallait pas oublier que nous étions là pour trouver des indices quant à cette enfant, qui possédait visiblement l’orbe de la lumière. Je n’ai pas l’habitude de croire aux rumeurs et pourtant, je devais reconnaître que celles qui concernaient la puissance des cristaux n’étaient pas à prendre à la légère. Ce n’était pas pour rien qu’ils étaient aussi convoités par les calamités. C’est pourquoi savoir qu’une petite fille pouvait mettre la main dessus était inquiétant car ce n’était pas un jouet et qui plus est, cela la mettait dans un grand danger. Tout en réajustant mes mitaines, je me tournais vers Alvin.

« Es-tu déjà venu ici par le passé ? Je ne connais pas suffisamment la ville pour connaître des endroits où nous aurions plus de chance d’obtenir des informations. »

C’était la deuxième fois que je mettais les pieds à Junon et encore, je ne m’étais pas vraiment arrêtée lors de mon premier passage. Je savais juste qu’Alvin était de Gaïa lui aussi, ce sont mes supérieurs de la Néo-ShinRa qui me l’ont dévoilé avant de faire de moi sa coéquipière. Ils ne s’étaient pas embêtés avec les détails à l’époque donc j’ignore vraiment d’où il est originaire sur ce monde. Encore aujourd’hui. La porte de l’ascenseur finit par s’ouvrir et nous donna accès à un couloir peu lumineux et froid. Des flèches blanches au sol indiquaient la sortie, que nous suivîmes. Une fois à l’extérieur, la ville de Junon s’offrait à nous. C’était une cité très curieuse car sa structure était verticale. Les bâtiments, quasiment tous les mêmes, se superposaient selon différents étages et s’avéraient tous accessibles par plusieurs ascenseurs. En face de ces bâtiments se trouvait l’océan. La vue était magnifique et le canon, fraîchement reconstruit, défendait la ville des possibles assauts maritimes. Mon regard se déposa sur lui. Je devais avouer qu’une telle architecture m’émerveillait. J’étais d’ailleurs tellement subjuguée par mes pensées que je n’avais pas vu le vieil homme qui se tenait à côté de moi.

« Une véritable prouesse technologique, n’est-ce pas ? »

Portant mon regard sur cet homme, je penchai légèrement la tête comme si je cherchais à le dévisager. Il finit par rire un peu en se rendant compte qu’il m’avait surprise.

« - Hoho, je ne voulais pas vous faire peur, mad'moiselle !
- Ce n’est rien… Ce canon est vraiment impressionnant, en effet.
- C’est la copie conforme du Sister Ray, vous savez ? Du moins, en apparence seulement. Depuis la création d’Héméra, il a fallu que l’armée se penche sur d’autres énergies que la Mako. Mais je suppose qu’ils ont trouvé, sinon nous n’aurions pas cette conversation sur cette petite dernière ! »

Il n’avait pas tort. Mais l’heure n’était pas aux discussions conventionnelles sur le temps qu’il faisait. Nous avions une mission à mener à bien et je profitai alors de cette occasion pour lui soutirer quelques informations. Bon, c’était un peu perdu d’avance puisque cela faisait quelques temps maintenant que notre cible était passée par ici, mais bon… Un sourire sur mon visage et me voilà lancée.

« - En parlant de petite… Mon… ami et moi-même sommes à la recherche d’une enfant qui aurait été aperçue dans les parages il y a peu. Voyez-vous, elle a fugué de chez elle et sa mère est très angoissée à l’idée qu’il lui soit arrivé quelque chose.
- Boudiou, c’est une histoire, ça… Bah ! Vous savez, je ne suis malheureusement plus tout jeune, ma p'tite dame. Et si j’arrive à me souvenir de la forme d’un canon, c’est parce que c’est moins difficile à m’en souvenir ! J’ai bien peur que la seule enfant que j’ai croisé dernièrement soit ma petite-fille Céline… Il se gratta un instant le menton puis, comme s’il en ressentait le besoin urgent, me demanda. Vous ne me parlez pas de Céline, quand même ?
- Non, non, votre petite-fille n’a rien !
- Ah, bon ! Et bien non, je n’ai pas vu d’enfant récemment… je crois… »

Il se gratta à présent la tête. Je soupirai un peu avant de me tourner vers Alvin, dépitée. J’aurais dû me douter que poser ce genre de question à une personne âgée était voué à l’échec, et une véritable perte de temps. J’espérais vraiment qu’Alvin connaisse un peu plus le coin pour trouver un endroit où nous aurions plus de chances pour nos recherches. Je remerciai le vieillard avant de retourner auprès de mon coéquipier, tout en m’étirant les bras devant moi.

« Bon, t'as une idée ? »
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin
Agent Double

Agent Double

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Jeu 9 Juil - 1:12

Spoiler:
 

Mettre les pieds à Junon ravivait toujours de douloureux souvenirs depuis que Presa avait été tuée là, lors de l’attaque des clones de Genesis plusieurs années en arrière. En y repensant, Alvin avait été presque masochiste d’avoir accepté de s’installer dans cette ville après la chute du météore, mais d’un autre côté, c’était la plus grande ville de Gaia encore debout depuis que Midgar avait été détruite. Bref. Alvin était resté un peu en retrait sur le bateau et se faisait – miraculeusement – silencieux … mais pour sûr que si Lily s’était approchée de trop près, il aurait pris un malin plaisir à la taquiner. Non seulement par principe de l’embêter – principe très important, notez-le – mais surtout pour ne pas avoir à montrer que quelque chose le préoccupait.

Pas le temps de divaguer allez. Ils avaient un avis de recherche en main, il fallait retrouver cette Clémence. En soit, Alvin se fichait bien de la manière dont ils devraient s’y prendre pour récupérer l’orbe en sa possession, du moment que le travail était fait. Enfin, s’ils pouvaient éviter tout de même d’avoir à frapper une gamine pour parvenir à leurs fins, ce serait bien, mais bon. Les ordres étaient les ordres. Pour sa bonne conscience, il pensait la même chose que Lily. Une enfant en possession d’un orbe menant à un artefact puissant la mettrait inévitablement en danger. Si l’information revenait jusqu’à des personnes dangereuses, pire, jusqu’aux calamités de chaque monde, la petite n’avait pas idée de combien sa vie serait courte. D’une certaine manière, autant se dire qu’Alvin et Lily devaient la protéger … L’ordre sur l’avis de recherche était de la ramener à l’un des QG OU récupérer son orbe … mais dans la mesure où Alvin n’était pas sûr de ce que la Néo-Shinra ferait de la gamine une fois qu’elle ne leur servirait plus à rien, il préférait juste l’option « s’approprier coûte que coûte son orbe ».

Bref, ils étaient à nouveau sur la terre ferme et prirent un ascenseur pour se retrouver dans la Ville Haute … Mais tandis que l’appareil les menait à destination, Lily se renseigna un peu plus sur son coéquipier. C’est vrai que même s’ils travaillaient ensemble depuis un petit temps maintenant, ils ne se connaissaient pas trop encore. Ils avaient plein de choses à apprendre l’un sur l’autre. Adossé contre la paroi de l’ascenseur, les bras croisés, il leva juste la tête vers Lily.

- Je n’ai pas fait que venir ici, j’habite ici. Répondit-il simplement sans en dire plus. Jusqu’à ce que l’ascenseur s’ouvre et qu’ils fassent quelques pas dans les couloirs, il rajouta alors : - Le voyage nous a déjà fait perdre une bonne partie de la journée, on ira chez moi pour dormir. Mais t’attends pas à du luxe princesse, le ménage n’est même pas fait.

Primo pour le ménage … Vous l’imaginez sérieusement avec un balai et une serpillère à la main ? Secundo, Balan séjournait sur Dol depuis qu’il avait été recruté à Deling City, donc personne n’était là depuis un moment pour nettoyer le bazar dans l’appartement. Et enfin, si vous relisez le deuxième point, avec un locataire en moins, ca signifiait qu’une des deux chambres était libre. Donc oui, ils pourraient se reposer là-bas, au moins, ca leur évitera de débourser de l’argent dans un hôtel.

Quant à savoir quels endroits leur permettraient d’avoir des informations plus facilement sur Clémence et bien … ca dépendait tout simplement dans quel secteur elle se trouvait avant de s’échapper. Ca par contre, ils n’en avaient aucune idée, et c’est pourquoi ils s’étaient rendus sur place afin de mener leur petite enquête. S’ils l’ignoraient, là où ils étaient le plus à même d’avoir des informations, c’était au port puisque Clémence avait pris un bateau pour Wutai et en plus elle était sur le dos d’un chocobo blanc. Ca ne passe trop inaperçu ca, même si ca faisait quelques jours déjà.

A l’air libre, Alvin porta son regard dans la même direction que sa coéquipière. Lorsqu’il était encore à Junon, le canon n’avait pas fini d’être reconstruit. Mais si les deux avaient le regard porté sur la même chose, un vieillard préférait plutôt s’adresser à la jeune femme. Heureusement que Lily mit fin rapidement à la conversation, c’était le genre de vieil homme qui serait capable de vous faire la conversation pendant des heures sur un sujet dont il semblait passionné … or, ils avaient autre chose à faire. Lily mit la main à la pâte en cherchant à se renseigner sur Clémence, mais non, cet homme ne leur apporterait rien du tout.

Alvin étira un sourire amusé lorsque sa camarade revint vers lui, si elle pensait s’être foiré en interrogeant un vieillard, Alvin pensait qu’elle avait bien fait. Il y avait deux catégories de personnes âgées. Celles qui avaient vraiment la mémoire détraquée … et celles qui avaient une sacrée bonne mémoire mais faisaient semblant de ne pas se souvenir de certaines choses lorsqu’il s’agissait de fournir des informations. Mais si ca concerne une enfant, avec le mensonge inventé par Lily, il n’y avait pas de raison de leur raconter n’importe quoi. Cet homme était sincère. Lorsqu’elle lui demanda ce qu’ils devaient faire par la suite, Alvin ignora carrément sa question en sifflant d’admiration.

- Plus le temps passe, plus je te trouve meilleure menteuse.

Il pouvait bien parler, il savait que trop bien mentir de son côté … Et ils étaient obligés dans leur métier. Enfin bon. Après un instant de silence, il leva à nouveau les yeux vers la copie du Sister Ray, puis les baissa presqu’aussitôt vers Lily.

- Sérieusement, c’est la première fois que tu vois le Sister Ray ? Je pensais que c’était passé aux infos lorsqu’ils ont flingué une Arme il y a deux ans. C’était assez impressionnant, ils ont mis un peu de temps à le charger mais ils ont bien visé … et BOUM !

Pour mimer le geste, il avait mis ses poings fermés devant lui et avait rouvert ses mains au moment du « boum ».
C’était la vérité, mais en même temps, c’était des cracks dans la mesure où lui-même n’était même pas à Junon quand c’est arrivé. Il l’avait su de Balan à l’époque, comme pour de nombreuses choses lorsqu’il vadrouillait partout pour travailler et échapper à la Shinra. Une fois de plus, il ne faisait qu’embêter sa camarade, toujours à la considérer comme une enfant dans la mesure où elle était plus jeune que lui – et plus petite aussi, elle faisait presque vingt centimètres de moins – et aussi parce que c’était la meilleure proie qu’il avait sous la main à l’heure actuelle. Bref. Il reprenait son sérieux.

- Pour ce qui est de la suite, je vais passer un coup de fil. La personne qui a amené Clémence ici bossait pour la Néo-Shinra de ce que j’ai compris. Logique, sinon comment la Néo-Shinra aurait-elle pu lancer l’avis de recherche ? - Si on sait dans quel coin elle a été amenée, on pourra interroger les personnes aux alentours. Ils l’ont peut-être aperçue lorsqu’elle s’est échappée.

Les commerçants par exemple s’il y avait des magasins aux alentours. Depuis le temps, Alvin n’avait jamais dit à Lily que son cousin travaillait comme scientifique à la Néo-Shinra aussi, et que sa place un peu élevée lui permettait de dénicher et transmettre des informations à Alvin en douce. Des informations auxquelles notre mercenaire ne devrait même pas avoir accès en temps normal.
Alvin s’éloigna donc un peu pour attraper son téléphone et composer son numéro favori … L’échange ne dura pas longtemps, le temps que Balan retrouve un ordinateur et tape les mots clés qu’il fallait pour tomber sur le rapport de Sierra. Malheureusement, la réponse n’allait pas plaire à Lily. Le mercenaire raccrocha et revint vers sa coéquipière, la main sur le front en soupirant.

- D’après le rapport, il est juste précisé que notre kidnappeuse était dans une rue lorsque la gamine s’est échappée dans une ruelle lors d’un bref moment d’inattention … Ca ne nous avance pas vraiment.

Inutile de dire que Sierra avait dû se faire sévèrement remonter les bretelles pour qu’une enfant lui échappe aussi facilement. Comme quoi, il ne faut pas sous-estimer les gamins non plus. Le problème était donc là, des rues, il y en avait des masses à Junon ! Des petites, des moyennes, des TRES grandes, allant jusqu’aux longues et spacieuses avenues dans les quartiers militaires. Bref, Alvin croisa les bras pour réfléchir un instant.

- Bon, réfléchissons. Cette gamine a l’air maline, elle s’est certainement cachée lorsqu’elle s’est échappée. Mais ensuite ? Elle a bien été quelque part une fois qu’elle était sûre que personne n’était à sa poursuite non ? Qu’est-ce qui intéresse une enfant de son âge ?

Elle avait entre huit et dix ans à en juger sa photo sur l’avis de recherche. Alvin regarda un peu partout autour de lui jusqu’à baisser les yeux pour voir la mer en bas. Puis il alla au bord de la route pour se pencher et voir la plage en bas.

- … La plage ?

Ils ne connaissaient rien de Clémence, mais elle venait d’Alexandrie d’après l’avis de recherche, et après une petite enquête, Alvin avait vu sur une carte que ce n’était pas en bord de la mer – sauf si on se rendait au port et encore, ce n’était pas une plage, ca ne fait pas le même effet. Si Clémence n’avait jamais vu une plage et la mer, il y avait fort à parier qu’elle s’était intéressée à celle de Junon. Les enfants sont toujours intrigués et émerveillés lorsqu’ils découvrent la mer. Bon. Autant commencer par-là ? Ils devaient bien commencer quelque part de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Hunter
Soldate téméraire

Soldate téméraire

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Jeu 9 Juil - 16:56

Spoiler:
 

Quand j’y repense, je n’ai pas été très maligne dans ma manière d’aborder les choses avec ce vieil homme. Dans ma tête, étant donné que les choses étaient claires concernant la disparition de cette enfant, je n’ai pas pris la peine de les éclaircir pour cet homme, ne serait-ce qu’en commençant par lui dire le prénom de la gamine en question : Clémence. Bon, j’imagine que je n’aurais rien obtenu de plus venant de sa part, mais tout de même. Je n’aimais pas me rendre compte de mes erreurs et cela me rendait toujours un peu grognon sur le moment. Alors vous vous imaginez bien que lorsque je m’étais rendue auprès d’Alvin pour lui demander s’il avait une idée, sa réponse m’avait quelque peu agacée. Voilà, c’est exactement ce dont je voulais parler plus tôt, concernant la personnalité d’Alvin. Lorsqu’il ne fait pas preuve d’un sérieux professionnel, il devient ce genre de gars qui… qui a le don de vous irriter à chaque mot qu’il prononce. Bon, faut dire qu’il choisit mal son moment pour faire des réflexions de ce genre car comme je viens de le mentionner, je ne suis pas de bonne compagnie lorsque je suis contrariée. Heureusement que ça ne dure qu’un temps… Enfin.

« Pff. Que tu peux être… pénible, quand tu t’y mets. »

Je ne l’avais pas dit sur le ton de l’humour et peut-être que le choix de mon vocabulaire n’était pas le plus approprié mais bon, faut dire qu’il m’avait cherché au mauvais moment. M’enfin, il n’allait probablement pas se vexer pour si peu. Du coup, je croisai les bras en détournant le regard le temps de me calmer un peu – j’étais à cran sans vraiment savoir pourquoi –. Alvin ne broncha pas à ma remarque mais reprit sur un tout autre sujet : le canon de la ville. Mon regard se porta donc sur l’engin alors que je l’écoutais parler. Oui, j’avais entendu parler de l’Arme qui avait attaqué Junon, bien entendu. Mais à l’époque, je venais de rentrer au Département de Sécurité et mes journées s’avéraient particulièrement remplies… Je n’avais pas vraiment le temps de regarder la télévision. Sans plonger mes yeux dans ceux d’Alvin, je regardai tout de même son geste plutôt démonstratif de ce qui avait réellement dû se passer.

« J’en ai simplement entendu parler. Je ne passe pas mes journées devant la télévision, moi. »

Il s’agissait bien évidemment d’un sarcasme qui, une fois encore, prouvait qu’Alvin parvenait à me faire réagir au quart de tour. Heureusement qu’il décida de revenir sur un sujet de conversation plus professionnel et suggéra de passer un coup de fil à la Néo-ShinRa pour obtenir quelques informations supplémentaires. Connaître le dernier emplacement où Clémence avait été aperçue pouvait effectivement s’avérer judicieux. Alvin prit donc un peu de distance pour passer son coup de téléphone et j’en profitai pour m’éloigner un peu et respirer l’air marin, afin d’oublier mon erreur passée. Je ne savais pas pourquoi j’étais aussi tendue, d’un coup… Sûrement que le voyage avait été éprouvant, ou quelque chose du genre. Il faut dire que j’avais encore l’impression d’être en pleine mer et ça n’aidait pas à me sentir « bien ».

Alvin revint vers moi après quelques minutes, la main sur le front. Dans un soupir blasé, il m’expliqua les détails dont faisait mention le rapport et, honnêtement, c’était bien trop peu pour que cela nous soit utile. Quelque part, j’espérais qu’Alvin me fasse marcher, qu’en réalité le rapport s’avérait plus précis en termes de localisation… mais non. Quelle plaie. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que cette mission était perdue d’avance. Comment pouvait-on espérer retrouver quelqu’un dans une aussi grande ville avec aussi peu d’informations ? Tandis qu’Alvin croisa ses bras devant lui, je mis les miens derrière moi pour m’étirer le dos. Il était inutile de se plaindre constamment car ce n’était pas comme ça que la mission allait se faire. C’est que j’avais cruellement besoin d’argent… Si Alvin exposait les possibilités en tentant de se mettre dans la peau d’une enfant de dix ans, j’en faisais tout autant en visualisant les rues autour de moi. Il semblait évident que si elle avait cherché à se cacher, elle ne serait pas restée ici, en plein milieu de la route. Finalement, l’intuition d’Alvin concernant la plage me plaisait pas mal. Je m’approchai de lui pour regarder également par-dessus le rebord de la route.

« C’est possible. Et nous aurons peut-être plus de chance d’obtenir des infos en questionnant les habitants de ce secteur. »

Car oui, la plage n’était accessible que par la ville basse de Junon, qui s’apparentait à un petit village de pêcheurs. C’est un passage obligé pour les visiteurs qui arrivent des plaines puisque l’accès à la ville haute ne se fait que par là. Par conséquent, il y a moins d’habitants, et donc plus de chance que quelqu’un se souvienne d’avoir croisé une petite fille. Il fallait bien commencer les recherches quelque part de toute façon. J’ouvris donc la marche d’un pas décidé. Il ne nous suffisait que de prendre une plate-forme qui nous amènerait à l’étage inférieur de la ville. Une fois dessus, j’eus la soudaine envie de bâiller. Je tentai tant bien que mal de le camoufler avant de finalement lâcher à l’intention d’Alvin :

« Ta literie a intérêt à être correcte. L’excuse du ménage pas fait passe encore, mais pour les matelas tu n’en auras aucune ! »

Bien sûr que je me contenterai d’un matelas, n’importe lequel. C’était juste pour détendre l’atmosphère, à vrai dire. Il était déjà bien gentil de proposer de séjourner chez lui – quoi que cela aurait été idiot de ne pas le faire et de payer une chambre d’hôtel – alors je n’allais pas commencer à me plaindre. Je devais cependant avouer que je ne l’imaginais pas vivre dans une telle ville. Je l’aurais plus imaginé habiter…

« Costa Del Sol… J’aurais pensé que tu étais plus le genre d’homme à vivre là-bas, tu vois ? Accompagné d’un cocktail et de nombreuses filles qui l’entourent, sans aucun doute. Je suis assez déçue de t’imaginer vivre ici, je dois t’avouer. »

Je disais surtout cela par rapport à son côté fringant et beau parleur, même si au final je n’avais pas vraiment matière à le juger encore. En fait, cette image que j’avais de lui à Costa Del Sol était peut-être le reflet de mes fantasmes les plus inavoués ? Ah, je suis certaine que ça lui aurait plu de m’entendre le dire à haute voix ! Mais bien sûr que ce n’était pas le cas, et rien que de m’imaginer que ça aurait pu l’être me donna un nouveau haut-le-cœur. Heureusement, la grille s’ouvrit pour nous laisser sortir. La route n’était plus pavée mais s’avérait en terre battue. Quelques maisons en bois la longeaient sur notre gauche tandis que d’autres se trouvaient plus en contrebas sur la droite. Leur accès se faisait tout bonnement par la plage. C’était là-bas que nous nous rendions par ailleurs. Je descendis les quelques marches en pierre pour sentir mes bottes s’enfoncer dans le sable doré. C’était la première fois de ma vie que je mettais les pieds sur une plage et je devais avouer que cette sensation du sol qui se dérobe sous mes chaussures me plaisait beaucoup. Au final, n’étais-je pas aussi émerveillée qu’un enfant aurait pu l’être ?

« Tiens, il y a des gens sur la plage, là-bas. A ton tour de me montrer quel genre de menteur tu peux être ! »

Et après s’être moqué de moi, il allait devoir se montrer très convainquant ! Même si je prenais ça à moitié sur le ton de la plaisanterie, je n’en restais pas moins sérieuse. Nous n’étions pas en vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin
Agent Double

Agent Double

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 10 Juil - 13:42

Ce qui était vraiment rigolo avec Lily, et qui poussait toujours Alvin à continuer de l’embêter, c’était que peu importe ce qu’il pouvait raconter comme conneries, elle mordait toujours à l’hameçon et réagissait au quart de tour. Il ne riait jamais de sa réaction, mais le sourire arrogant qui restait ancré sur son visage trahissait combien ca l’amusait de la voir réagir comme ca. Lorsqu’elle commencerait à prendre sur elle et ne plus réagir du tout, c’est là qu’il commencerait à s’inquiéter à son sujet. Contrairement à ce qu’elle pensait – même s’il la soupçonnait de juste chercher à le titiller pour riposter – il ne passait certainement pas ses journées devant la télévision autrefois. Il était soit en fuite pour ne pas avoir à croiser la route de la Shinra, soit en train de s’occuper d’un contrat.

Quoiqu’il en soit, après un coup de fil pour tenter de gratter – vainement – de plus amples informations, ils durent se remettre au travail … Difficile de poursuivre une mission lorsqu’on a trop peu d’éléments en main. Mais d’un autre côté, baisser les bras maintenant sans même avoir commencé ne ferait que prouver à la Néo-Shinra combien ils étaient des mercenaires et agents inutiles. Or, Alvin comptait jouer son rôle à la perfection, et même si Balan pourrait continuer de l’appeler même si notre beau parleur quittait l’organisation, il préférait garder lui-même un œil sur la Néo-Shinra. Pas le choix, il fallait faire marcher ses méninges et se mettre à la place de la gamine … la seule hypothèse qu’il avait pour l’instant, c’était la plage. Idée que Lily valida elle-même, mais pour s’y rendre, il fallait descendre au village. Alvin suivit sa coéquipière sans ajouter un mot pour l’instant … jusqu’à ce qu’elle manifeste sa fatigue d’un bâillement étouffé et qu’elle fasse un commentaire sur la literie chez lui.

- Si t’as un problème avec le matelas de mon coloc’, c’est à lui que t’iras te plaindre. C’est pas moi qui l’ai choisi !

Ou comment se retirer toute responsabilité et lui dire discrètement qu’elle devrait s’en contenter. Oui, il comptait la faire dormir dans la chambre de Balan. Je sais, ce n’est pas très respectueux de faire dormir une « inconnue » dans le lit de quelqu’un sans son autorisation, le mieux aurait été qu’il la laisse dans sa chambre et qu’Alvin dorme dans celle de son cousin mais … naaaan. Il tenait à son intimité. Et puis il savait que Balan n’était pas stupide au point de laisser ses sujets de recherche au beau milieu de sa chambre, donc rien à craindre.

En tout cas Lily finit par reprendre la parole, manifestant une certaine « déception » qu’Alvin ne soit pas du genre à vivre à Costa Del Sol. Aouch. Elle venait de taper dans l’un des sujets sensibles du mercenaire. A l’image de Junon, Costa Del Sol rappelait de trop mauvais souvenirs à Alvin puisque c’était là qu’il avait rencontré Presa et là qu’ils s’étaient rapprochés. Mais bon. Comme d’habitude, il n’était pas du genre à se montrer expressif pour ses malheurs, il fit ce qu’il faisait de mieux : mentir. Faire croire que tout allait bien et qu’il avait l’excuse à tout pour ne pas avoir à dire la vérité.

- T’aurais préféré me voir en maillot toute la journée avec un cocktail à la main ? Attention, réaction impulsive dans 5 … 4 … 3 … 2 … 1 … Non ? - Je plaisante. En fait, j’ai déjà séjourné un certain temps à Costa Del Sol. Dans un premier temps, c’est le pied, tu t’amuses de tout et tu profites … mais crois-moi, au bout d’un moment, tu te lasses de tout ca. Surtout une fois que tu as fait tout ce qu’il y a à faire là-bas.

Encore un mensonge donc, mais dans le fond, ses propos n’étaient pas faux. Seuls les vrais passionnés et amoureux de cet environnement arrivaient à rester là où ils aimaient être. Il fallait prendre ca comme un jeu vidéo. Un jeu qu’on aime bien. Au début, on adorera y jouer, on pourra même refaire des parties encore et encore … mais arrivera une partie de trop où on ne s’amusera plus et que l’amusement et la passion se transformeront en lassitude. C’était pareil pour Costa Del Sol. De voir le même décor et le même quotidien jour après jour, ca finit par lasser ! C’est pour ca qu’Alvin aimait être mercenaire aussi, ca le faisait bouger un peu partout, donc il n’avait pas le temps de rester ancré dans un quotidien répétitif. Chaque jour lui réservait de nouvelles surprises.

Quoiqu’il en soit, ils atteignaient la Ville Basse et prirent automatiquement la direction de la plage. La pollution se dissipait de jour en jour depuis la fin de la Shinra et les initiatives de Reeve pour reconstruire un peu Gaia, mais quand bien même, il était encore déconseillé de se baigner dans les eaux de Junon. Cela n’empêchait pas les habitants de faire une petite promenade sur la plage de temps à autre. Ils descendirent les quelques marches pour s’y retrouver à leur tour. Pour Alvin, ca lui faisait ni chaud ni froid de se retrouver dans le sable, cette sensation ne lui était plus inconnue. Si Lily s’émerveillait de cette sensation, elle se reprenait assez vite sans oublier la raison de leur venue jusqu’ici. Cette fois elle voulait voir Alvin à l’œuvre.

- Ca marche.

Alvin attrapa son téléphone pour ouvrir l’avis de recherche et sélectionner juste la photo de Clémence. Elle n’avait pas l’air de s’être fait kidnapper dessus donc ca passerait pour une photo « normale ». Il allait mêler la vérité au mensonge, il ne manquait plus qu’à inventer un bobard et d’être crédible. Le mercenaire s’approcha d’un groupe de trois personnes qui discutaient près de la muraille, tous la trentaine à peu près. Alvin prit une mine sombre, il fallait qu’ils croient qu’il était inquiet.
Le jeune homme aborda le trio en montrant la photo de la gamine, déclarant qu’elle s’était enfuie de chez elle – bref un peu comme Lily plus tôt, sauf qu’il la jouait plus crédible encore en disant qu’il s’agissait de sa nièce.

- Ne vous fiez pas à son apparence, elle est vraiment très intelligente !
- Oh la la, c’est jamais facile ces histoires … Vous avez regardé partout ?
- Partout là où elle aurait pu aller, même chez ses amis !
- Oh … Vous savez, je ne voudrais pas vous inquiéter davantage mais … les enfants de son âge font souvent des bêtises sans avoir conscience des risques qu’ils prennent … Vous n’avez pas songé qu’elle puisse quitter la ville ? En tout cas je ne l’ai pas vue.
Les autres hochèrent la tête pour signifier qu’il en allait de même pour eux … Super ?
- J’espère qu’elle n’a pas été jusque-là … Je ne pense pas qu’elle soit partie à pied, elle sait qu’il y a des monstres dehors et ca lui fait peur. Bon en fait il n’en savait rien mais ca lui paraissait logique.
- Elle est peut-être passée au port ou à l’aéroport pour partir et être sûre que vous ne la retrouverez pas ?

Alvin resta silencieux un instant. C’était crédible. Clémence avait été enlevée, elle s’était sûrement cachée, et elle aurait pu très bien quitter la ville pour être définitivement sûre et certaine que Sierra ne la retrouverait pas. Ca voulait dire qu’ils allaient devoir remonter dans la Ville Haute pour interroger les employés du port et de l’aéroport. Quand bien même si c’était juste, c’est qu’elle avait du cran et du courage cette gamine ! Bref, il remercia quand même le trio d’un signe de tête et retourna vers Lily pour lui faire signe de remonter les marches. Inutile de continuer à fouiller par ici.

- Je n’y ai pas songé plus tôt, mais selon eux, une gamine de son âge aurait très bien pu prendre un bateau ou un avion pour quitter la ville. Ca me paraît logique aussi, si elle voulait être sûre de ne pas recroiser la route de Sierra. Et dans ce cas, c’est qu’elle est encore plus intelligente et courageuse que je ne le pensais.

Et ca risquait de compliquer les choses s’ils ne trouvaient rien concernant sa potentielle nouvelle destination, sachant qu’à l’heure où ils parlaient, elle était quelque part et se déplaçait sûrement encore. Ils allaient devoir s’amuser à retracer son parcours afin d’essayer de la rattraper, et la retrouver. Par contre un truc était un peu agaçant.

- Espérons trouver de bonnes infos cette fois une fois sur place. S’il faut s’amuser à faire des allers et retours à chaque fois, on risque de vite perdre patience.

Déjà que Lily n’en avait pas beaucoup, de patience ! Surtout lorsqu’elle est de mauvais poil. En plus il commençait à se faire tard, le trajet en bateau leur avait fait perdre une bonne partie de la journée. D’ailleurs il se tourna vers elle en haussant un sourcil amusé.

- Rappelle-moi ce qui t’a motivée à devenir mercenaire ?

Pas sûr qu’elle lui ait déjà dit en fait …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Hunter
Soldate téméraire

Soldate téméraire

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Jeu 16 Juil - 1:32

Il y a certaines choses que je ne comprends pas chez Alvin, comme sa capacité à agir à l’encontre de l’image qu’il renvoie. Ben oui, il donne l’image d’un homme rebelle dont toutes les femmes raffolent et il choisit de vivre dans une ville peu attractive, avec un colocataire qui plus est. Je veux dire par là que ça ne correspond pas vraiment à ce qu’on peut s’attendre de sa part en le regardant ! Mais bon, je suppose que c’est aussi ce qui fait sa part de mystère car au final, il arrive toujours à nous surprendre… Bref, je n’avais pas moucheté sur sa remarque concernant son colocataire. En revanche, lui me répondit exactement ce que je pensais le concernant à Costa Del Sol. C’est pourquoi j’esquissai un petit sourire amusé en réponse à sa remarque car lui-même était conscient de l’idée que je me faisais de lui. Toutefois, il ne semblait pas si emballé par l’idée de vivre là-bas, premièrement parce qu’il y avait déjà vécu, et deuxièmement car selon lui, on se lasse rapidement de cette ambiance de vacances. Je ne pouvais que le croire sur parole puisque je n’y ai jamais mis les pieds mais malgré tout, ça me donnait envie d’y aller quand même.

Nous atteignîmes la plage située en contrebas par rapport au reste de la ville basse et le fait de marcher sur le sable était une chose nouvelle pour moi. C’était peut-être idiot de ma part de m’enthousiasmer pour un truc aussi insignifiant que cela mais je n’y pouvais rien. J’avais l’impression d’avoir raté tellement de choses en ayant vécu toute mon enfance dans les taudis que je me disais qu’il fallait dorénavant que je savoure chaque instant comme si c’était le dernier. Bien évidemment, je ne sautillais pas de joie comme une gamine de six ans mais je souriais et marchais lentement, comme pour ressentir toutes les sensations dans mes jambes et n’en rater aucune. Mais bon, cela ne dura qu’un temps : un groupe de personnes se trouvait un peu plus loin et l’heure d’envoyer Alvin faire ses preuves sur ses talents de menteur avait sonné. S’il s’était moqué de moi plus tôt, je comptais bien en faire de même ! Il s’approcha donc de ces trois individus et commença par leur montrer une photo de Clémence sur son téléphone. Habile. De là où j’étais, j’entendais un tout petit peu ce qu’il disait et cette histoire de nièce disparue était plutôt bien trouvée. Disons qu’il était plus facile de rendre une histoire crédible si vous y mêliez émotions et famille. Les trentenaires semblaient se douter de rien.

Alvin revint après deux ou trois minutes de discussion. Je n’avais pas entendu toutes les réponses de ses interlocuteurs, aussi m’expliqua d’un simple signe de main qu’il fallait quitter la plage. J’en profitais pour l’applaudir quelques instants en esquissant un sourire moqueur en coin de lèvre. Je devais reconnaître qu’il s’y était mieux pris que moi pour mentir. Je remontai donc les marches en écoutant les explications d’Alvin. Les informations qu’il avait obtenues étaient maigres mais tout de même pleines de sens : Clémence avait peut-être quitté la ville à bord d’un bateau ou d’un avion. Effectivement, se cacher dans la soute d’un navire pour fuir son assaillant était une assez bonne idée, quoi qu’assez folle pour une gamine de son âge. Mais comme le disait Alvin, si tel était le cas, alors c’est qu’elle faisait preuve d’un certain courage pour son âge. Ou d’un cruel manque de prudence, au choix. Quoi qu’il en soit, il fallait alors se rendre à l’héliport ou à la gare maritime. Personnellement, je me disais qu’il était sans doute plus probable qu’elle soit montée inaperçue à bord d’un bateau qu’à bord d’un avion ou hélicoptère.

« Retournons au port, dans ce cas. Je doute qu’elle ait eu le temps et l’argent de s’acheter un billet d’avion en voulant s’échapper. Et comme l’entrée est bien plus surveillée sur ce moyen de transport… »

Bref, c’était quasiment impossible qu’elle ait pu partir par les airs. Cela nous laissait donc le port à vérifier. Malheureusement, rien n’était encore gagné car si Clémence avait cherché à faire profil bas justement, il était fort probable qu’elle se soit faufilée à l’intérieur d’un bateau en contournant l’équipage sur le quai. Mais bon, il vaut mieux ne pas se jeter sur des conclusions trop hâtives. En réfléchissant à tout ça, nous reprîmes donc l’ascenseur pour rejoindre la ville haute dans un premier temps. Lorsque la grille se leva pour nous laisser sortir, Alvin me posa une question qui n’avait aucun rapport avec la mission, et dont le contenu me surprit un peu.

« Mercenaire ? Je m’arrêtai un instant de parler afin de réfléchir à ce terme. C’est étrange, je n’avais jamais vu mon métier sous cet angle… »

Je regardais le sol en marchant tout en me demandant si ce que je faisais pour la Néo-ShinRa n’équivalait pas à un métier de mercenaire. Mon rythme de pas ralentissait tandis que je m’approchais du bord de la route pour observer l’océan le temps de ma marche réflexive.

« Je ne pense pas que je puisse me qualifier de mercenaire. Personnellement, je me suis toujours vue comme une soldate, tu vois ? Après tout, je n’obéis aux ordres que d’un seul client et il ne m’est pas possible de refuser mes missions. Enfin, pas aussi facilement qu’un mercenaire puisse le faire avec l’un de ses contrats, je suppose. »

Je m’arrêtai alors de marcher, les cheveux virevoltant à la brise qui soufflait. Mon regard, sérieux, se porta sur celui de mon acolyte.

« De même que ce n’est pas l’argent qui m’a motivé à rejoindre la ShinRa à l’époque. Plus une… vendetta personnelle. Je mis la main droite sur ma hanche avant de soupirer longuement. C’est un peu pour la même raison que j’ai rejoint la Néo-ShinRa, mais je n’en suis plus très sûre aujourd’hui… Disons que j’avais en tête de retrouver quelqu’un mais maintenant, j’ai l’impression que ça n’arrivera jamais. »

AVALANCHE n’avait plus fait parler d’eux depuis longtemps et ce n’était pas mes missions pour la Néo-ShinRa qui allait me rapprocher d’eux. Je venais de le réaliser.

« Mais bon, j’ai pris le goût du combat et de la justice en travaillant pour le Département de Sécurité, alors je suppose que j’ai voulu ressentir à nouveau cette sensation de jouer un rôle dans l’ordre des choses en rejoignant la Néo-ShinRa. Je crois… je crois vraiment que cette nouvelle organisation cherche à se racheter des erreurs passées. »

Et par là, j’entendais l’utilisation de l’énergie Mako qui affaiblissait la planète notamment. Je suis sans doute naïve de penser qu’il s’agit-là de leur seule erreur commise mais comprenez : dans les taudis, les seules informations que nous recevions étaient celles transmises par la ShinRa, aussi j’avais toujours cru en ce qu’ils voulaient bien nous faire croire. C’était difficile de se forger son propre opinion lorsqu’on n’avait aucun moyen de comparer celles que l’on recevait… C’est d’ailleurs pourquoi j’ai toujours cru qu’AVALANCHE était responsable de la mort de mon père sans jamais remettre en question la responsabilité de la ShinRa dans cette histoire. Pff, que je suis naïve…

Le soleil n’allait pas tarder à se coucher à l’horizon, transformant les couleurs du ciel en diverses teintes orangées. Bien que continuer cette conversation ne me dérangeait pas, j’avais tout de même envie d’obtenir de vraies informations sur notre mission pour une fois. Aussi était-il préférable de le faire avant la tombée de la nuit. Passant une main dans mes cheveux, je repris alors un regard plus adouci.

« Je te propose un truc : si on ne trouve rien au port, on continue cette conversation autour d’un verre dans un bar. Ça te dit ? A vrai dire, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Allez viens, on se dépêche d’aller au port ! »

Et c’est ainsi que je repris la marche sans lui laisser le temps de me répondre. Nous reprîmes donc le chemin inverse qu’à notre arrivée pour rejoindre les quais tout en bas de la ville. Il n’y avait aucun bateau d’amarré mais quelques matelots se trouvaient là à déplacer des caisses en bois. Cette fois-ci, je voulais me rattraper sur ma performance de tout à l’heure, à la fois pour obtenir plus de résultats mais aussi pour éviter qu’Alvin ne se moque encore de moi ! J’accourus vers l’un des matelots près de moi, en prenant un air essoufflé.

« - E-excusez-moi ! *uhh uhh* Monsieur, vous êtes mon… mon dernier espoir ! Ca fait des heeeeures que je cours dans tout Junon !
- Euh, je peux vous aider comment ? Il ne semblait pas bien enclin à vouloir m’aider mais tant pis, je devais le brusquer pour l’obliger.
- Vraiment ? Vous allez m’aider ?? Oh, merci monsieur… Je relâchai mes épaules pour rentrer un peu plus dans le personnage et paraître soulagée. Je sorti alors mon téléphone ainsi que la photo de Clémence. Voyez-vous, j’étais en voyage d’affaire à Kalm ces derniers jours et mon père – cet idiot d’alcoolique ! – devait prendre soin de ma petite sœur ! Ma douce et gentille petite Clémence… Oh… Je lui montrai alors la photo pour appuyer mes propos. C’est qu’elle était mignonne sur la photo, cette gamine. Et… et… *snif* quand je suis rentrée ce matin, il m’a dit qu’elle s’était enfuie de la maison il y a plusieurs jours !
- Oh mince, c’est… c’est pas de chance, ça.
- « Pas de chance » ?? C’est carrément affreux ! Vous ne l’auriez pas vu dans les parages, par hasard ? Il hésitait. Regardez-mieux la photo ! S’il vous plait…
- Hum, et bien, je ne sais pas trop… C’est… C’est possible que j’ai vue une gamine qui lui ressemble il y a quelques jours, oui… Mais…
- Oh ?! Mais quoi ?
- Et bien, c’est qu’elle avait un grand chocobo blanc avec elle, le genre d’oiseau qu’on ne voit pas dans les parages, m’voyez ? Je suis pas si certain que ça soit votre sœur, elle avait plus l’air d’une touriste, quoi…
- Ah ! C’est… Cet oiseau est un cadeau. De ma part. C’est son petit Bobby Cohen ! Il la suit partout où elle va ! Oula, je commençais à partir dans un délire total…
- Ah, d’accord. Et bien, dans ce cas, si c’est bien elle, elle a embarqué dans un bateau pour Wutai… je crois… »

Enfin une réponse ! Je m’étais un peu emporté sur mon personnage – et peut-être en avais-je fait un peu trop – mais bon, la fatigue de la journée, tout ça… On va dire que ça m’a un peu fait péter les plombs ! Mais le principal était qu’on avait une piste, enfin ! Toutefois, il fallait prendre ça avec des pincettes tout de même car la parole d’un témoin n’était pas suffisant pour quitter Junon et partir à Wutai sans prendre le temps d’explorer toutes les possibilités. Remerciant le matelot, je lui demandai alors pour quand était prévu le prochain navire pour cette destination. Visiblement, il n’y en avait pas avant le lendemain matin, ce qui allait nous obliger dans tous les cas à passer la nuit à Junon. Je le remerciais donc une dernière fois en restant dans la peau de mon personnage – un peu fofolle, donc – puis je revins en courant vers Alvin pour lui annoncer la bonne nouvelle, un sourire aux lèvres.

« T’as entendu ça ? Clémence aurait pris un bateau pour Wutai en compagnie d’un chocobo blanc. Le rapport n’en fait pas mention, n’est-ce pas ? Si c’est bien elle dont cet homme m’a parlé, alors c’est plutôt louche. »

Car les chocobos de cette couleur ne se trouvaient pas dans cette région de Gaïa. Autrement dit, Clémence n’était plus forcément toute seule. Ce qui n’était pas plus rassurant.

« Dans tous les cas, il n’y a pas de navire pour Wutai avant demain matin. Tu veux vérifier une autre piste avant, au cas où ? Sinon… on peut aller se le boire, ce verre. Et tu me raconteras tes motivations à être mercenaire. »

L’alcool aide toujours à délier les langues, dit-on. Enfin, si ça pouvait au moins lui éviter de raconter des conneries, c’était tout ce que je demandais !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin
Agent Double

Agent Double

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 8
HP : 1550/1550
MP : 45/45
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   Ven 17 Juil - 22:06

Bon. Direction le port. En espérant ne pas faire d’allers et retours en permanence, ca risquait de devenir lassant en plus de les fatiguer inutilement de marcher d’un bout à l’autre de la ville qui, soyons francs, était loin d’être petite. En chemin, Alvin interrogea sa coéquipière sur ses motivations à devenir « mercenaire ». Mais elle ne se voyait pas comme telle. Oh bah Alvin ne se gênait pas, si un contrat de la Néo-Shinra ne lui convenait pas, il ne se faisait pas prier pour le faire remarquer. Enfin bon, de son côté, il faisait croire que l’argent le motivait, mais il gardait surtout un œil sur la Néo-Shinra à vrai dire. Qui disait que Lily ne lui mentait pas sur ses véritables motivations aussi ? Pourtant, elle semblait honnête – ou alors elle jouait horriblement bien son jeu – en révélant ses motivations, ses goûts, ses envies … Mais elle semblait bien naïve pour croire que la Néo-Shinra avait vraiment la volonté de se racheter de ses erreurs passées. Alvin avait froncé un peu des sourcils en entendant cela, et les mains dans les poches, il n’attendit guère pour le faire remarquer.

- Ca, permet-moi d’en douter. Pour des gens qui cherchent à se racheter, travailler en cachette dans des sous-sols tout en faisant des expériences qu’ils cachent au monde entier, je trouve ca un peu bizarre. Ca retire tout le côté « innocent » qu’ils souhaitent se donner.

Même au tournoi. Mais le fait qu’ils aient dévoilé des monstres sortis de laboratoires prouvait aussi que tout n’était pas rose dans les locaux de la Néo-Shinra. Bref. Si Lily pensait en bien pour leur employeur, Alvin, c’était tout l’inverse.

- Mais il faut reconnaître qu’ils me permettent de bien me remplir le porte-monnaie.

Histoire qu’elle évite de dire « dans ce cas, pourquoi tu travailles pour eux ? ». Mais à la place, la jeune femme ne fit que proposer de finir leur journée et de continuer d’en parler autour d’un verre. Ah, madame sait parler aux hommes ! Même pas besoin de répondre, le sourire en coin d’Alvin était laaaargement suffisant comme réponse. Pour l’heure, ils se dirigèrent au port comme convenu et cette fois, Lily voulut faire une performance encore meilleure que la précédente ! Alvin resta en retrait plus loin, s’adossant contre un mur en croisant les bras pour l’attendre, mais tout de même à bonne distance pour écouter d’une oreille. Honnêtement, il devait garder une allure neutre pour éviter les soupçons, mais c’était difficile ! Il avait un sourire bête qui avait envie de s’étirer face à l’improvisation théâtrale de la soldate, et il se retenait difficilement.

Au final lorsque Lily revint, Alvin s’assura qu’ils s’éloignent un peu des regards pour pouvoir applaudir sa performance. Car non seulement c’était bien fait, mais en plus elle avait obtenu de sacrées bonnes informations ! Même si un détail laissa perplexe notre mercenaire.

- Justement. Comme tu dis, ce n’était pas mentionné dans le rapport, et les chocobos blancs ne sont pas courants en ville. Ce qui veut dire qu’elle est désormais accompagnée d’une ou de plusieurs personnes. Si le bateau de demain est le même qu’elle a pris, les marins pourront sûrement nous le confirmer, ou non.

Il ne pouvait pas savoir que Lily avait pensé la même chose – c’est ce qui faisait d’eux une super équipe ! Mais bon, bateau pour Wutai maintenant ou demain, de toute façon, après avoir passé la journée en bateau, Alvin n’avait pas très envie d’en reprendre un tout de suite donc ca l’arrangeait plutôt. Quant à savoir s’ils allaient essayer d’approfondir cette piste ou non …

- Nan, on va aller dans un bar ! Mais si tu comptes me faire parler avec de l’alcool, crois-moi que tu seras ivre bien avant moi.

Ce ne serait pas pour lui déplaire s’il devait la ramener chez lui en la portant hein ? Direction le centre-ville désormais, Alvin allait essayer d’en trouver un assez proche de son appartement de sorte à ne pas avoir trop de trajet à faire en sortant … surtout s’il y en a un des deux – ou les deux ! – qui titube. Ca faisait tellement longtemps qu’il n’était pas venu que des fois, il ne reconnaissait tout simplement pas certains établissements. Même certains magasins avaient changé ! Ils arrivèrent devant un bar aux vitres un peu sombres, si bien qu’on ne voyait pas l’intérieur mais vu les tables et chaises à l’extérieur, ils ne pouvaient pas se tromper. Alvin leva le nez pour lire le nom du bar.

- « Les Cocktails Explosifs de Junon ». Alvin siffla d’admiration, sûrement une petite référence au Sister Ray. - Vu le nom, ca doit être un bar grandiose.

Aussi il entra sans même demander l’avis de Lily. Mais en fait, ca avait juste l’air d’un bar rustique au style vieille époque … Avec des vitres teintées, on s’attend pourtant à quelque chose de moderne. Il y avait trois vieux à une table qui discutaient, et deux soldats à l’opposé de la pièce qui sifflaient une serveuse.

- … C’est ca leur « Cocktail Explosif » ? Je m’attendais à mieux.
- Vous avez un problème ?
Demanda une autre serveuse qui leur passa devant et qui avait noté l’expression déçue d’Alvin. Mais il écarquilla les yeux sur le coup de la surprise. Oups, elle l’avait entendu ?
- Hein ? Moi non. Mais mon amie a dit qu’elle trouve cet endroit moisi.

Encore une mauvaise blague à la Alvin. Il se mit à siffloter les mains dans les poches pour s’approcher du comptoir et s’asseoir sur un tabouret. Il allait sûrement passer un sale quart d’heure … mais ca en valait le coup !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Découverte et exploration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte et exploration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Découverte et exploration
» Carnet d'exploration : A la découverte d'Eorzéa
» Mercredi 12 janvier "One shot découverte Nephilim"
» Découverte du jeu Magic the Gathering
» la grande découverte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Junon-