Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Entre Tréno et Alexandrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Entre Tréno et Alexandrie   Dim 15 Oct - 10:16

shield Zephirin et T-ckilla viennent de Tréno

Pourquoi ne pas avoir détrôné l’Archevêque ? Zephirin trouva immédiatement la question absurde, non pas par moquerie vis-à-vis de T-ckilla, mais bien parce que pour lui, la réponse était évidente. Cela dit certes, pour un étranger à l’histoire, cela pouvait paraître étrange. Mais sans l’Archevêque pour créer ce monde qu’ils envisageaient comme étant idéal, la suite ne fonctionnerait pas. Il était à la tête du plan, et ils étaient là pour l’aider à accomplir ses desseins. Il voulait aussi savoir comment faire pour devenir Archevêque, mais même Zephirin n’était pas certain d’en connaître l’exactitude.
« C’est une montée en grade, comme dans un corps armé. Au sein de l’église orthodoxe d’Ishgard, l’Archevêque est le plus haut-gradé. Je suis le second, en tant que Très Vénérable Archimandrite. » Oui autrement dit, il aurait put prendre sa place un jour, mais l’idéologie de Thordan VII était après tout de devenir immortel en compagnie de ses douze chevaliers de la table ronde, et pour ceci, inutile de songer à le détrôner. Zephirin s’en satisfaisait pleinement pour être honnête. Thordan VII leur promettait une vie éternelle en échange d’une servitude tout à fait convenable à leurs yeux. Aussi, l’idée de le défaire ne lui était jamais venue.

Vraisemblablement, T-ckilla était quelque peu fasciné par le principe d’hiérarchie, notant que personne ne consentait à le suivre par conviction ou principe. Zephirin arqua un sourcil en pensant tout de même à quelque chose dans l’immédiat.
« N’est-ce pas pourquoi Veranessa et Varimatras te suivent ? Ou ne sont-ils que des pions comme tous les autres ? » Il avait crut comprendre pourtant qu’ils n’étaient pas aussi… ensorcelés que les autres pantins de la bande. Au final, peu lui importait, mais sur l’instant, il allait de soit que la question se posait. Il avait bien dit après tout qu’il soumettait ces personnes, les transformant en coquilles vides. Vide de sens, vide de vie. Mais la succube et l’ange semblaient différents, pourtant.

En bref, ils rejoignirent la demeure de Maître Totto, où une bouche en hauteur donnait sur la route de la Gorgone. Dorénavant ouverte au public, ils pouvaient y passer, même si quelques regards tantôt sournois, tantôt inquiets les scrutaient sur leur sillage. Ils descendirent dans un tunnel où un mélange de parfums les attendait, non pas si agréables. Difficile de vraiment distinguer, il y avait clairement de l’humidité dans l’air, et d’étranges fleurs à proximité d’eux. Zephirin n’avait aucune idée du fonctionnement de la Gorgone, mais il put en déduire qu’il fallait peut-être utiliser ceci pour quelque chose… D’ailleurs, la gorgone marchait, on pouvait l’entendre au loin, alors que T-ckilla disait vouloir entendre parler de l’histoire du Roi-dieu.

« Son histoire ? » Répéta l’élézen, incertain de saisir ce qu’il voulait savoir exactement. « Je n’y vois aucun inconvénient. Que souhaites-tu savoir exactement ? » Après tout, c’était assez… global comme interrogation. Voulait-il un aspect plus personnel, ou professionnel ? Les deux ? Ou simplement en apprendre davantage sur son ascension au pouvoir ? Après, Zephirin ne connaissait pas absolument tout de son maître, même s’il était probablement celui qui en savait le plus au sein du groupe. Il verrait pour répondre au mieux à ses questions.

Ils auraient tout le temps de parler pendant le chemin cela dit. Zephirin entendit plus précisément les crépitements des pattes de la gorgone et s’attendit à un monstre d’abord, mais demeura calme, attendant de repérer son éventuel adversaire jusqu’à voir apparaître une étrange créature montée sur le plafond, qui transportait des passagers dans une nacelle. Ceux-ci descendirent simplement et passèrent outre le duo pour grimper à l’étage et se rendre à Tréno. C’était donc ça, leur moyen de locomotion ? Hm… Quelqu’un passa en dernier, attrapa une fleur, et la donna à la gorgone pour la «féliciter». La bête entreprit de manger et Zephirin tiqua à ce moment-là.
« Grimpons. Je doute qu’elle reste immobile très longtemps. » Heureusement qu’il avait un esprit de déduction assez rapide. Parce que non, la gorgone ne resterait pas là encore longtemps. Il se hissa donc sur la nacelle avant de se tourner pour voir si T-ckilla n’aurait pas besoin d’aide. Avec sa canne, ça allait peut-être être un peu délicat de se hisser là. Il se prépara à l’aider si besoin, après tout, il ne servirait à rien s’il trébuchait et tombait dans les chemins sinueux sous la gorgone… Ensuite, ils pourraient poursuivre leur conversation tranquillement pendant la route – même si des prédateurs pouvaient parfois surgir en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Dim 15 Oct - 13:34

T-ckilla conduisit Zephirin à travers la ville, le menant jusqu'à l'entrée de la route de la Gorgone. S'il ne connaissait ce passage que depuis peu, il en avait entendu beaucoup de bien par les différents habitants du village. Il s'agissait en effet d'un chemin relativement sûr et rapide pour atteindre Alexandrie. De plus, cela restait bien moins cher qu'un aéronef... Surtout que peu d'entre eux volaient en l'absence de brume.
Néanmoins, quelques regards curieux se posèrent sur eux lorsqu'ils en approchèrent. Peut-être que cet endroit avait une histoire...? Qu'importe cependant. Le principal était de parvenir dans la ville de sa majesté la reine au plus vite.


Sur la route, l'ange du néant prit soin de se renseigner sur son allié. Son histoire pouvait sembler sans intérêt et, très honnêtement, T-ckilla pensait uniquement à renforcer le nombre de choses qu'ils partageaient en se renseignant de la sorte. Cependant, il trouva matière à discuter et jugea même que ce récit pouvait lui apporter beaucoup sur bien des plans. C'était aussi inattendu qu'enrichissant.


Ainsi donc, Zephirin était le second de cet Archevêque. Mieux encore, il compara l'obtention des grades au sein de son Eglise d'appartenance aux grades militaires. Et, lorsqu'on considérait les armes du chevalier de l'Azur, on en venait vite à la conclusion que cette Eglise était tout bonnement un corps armé. Mais s'il y a des armes, c'est qu'il y a une guerre, non? T-ckilla se souvint alors des paroles de son coéquipier lors d'un précédent repas. Il luttait contre des dragons, ou dravaniens comme il disait. Se pouvait-il que le culte entier soit basé sur la lutte contre les dragons? Cela semblait étonnant, mais pourquoi pas...


Enfin bref, l'information capitale restait que l'Archevêque avait obtenu son titre dans un système déjà en place, suivant la voie que ce système imposait. Zephirin n'était pas bien différent. Hors, c'était la mise en place de cette voie qui intéressait le nihiliste. Captiver les foules, leur donner un but, une cause... Tout cela pour mieux jouer avec. L'Eglise de Bevelle avait réussi ce prodige sur Spira. La Shinra en avait fais de même sur Gaïa. Ils donnaient un but à des existences futiles, fournissaient valeurs et idéaux à l'aide d'exemple comme Yevon ou Sephiroth... Puis usaient de la population à leurs guises.


L'élémentaire expliqua alors son cas au chevalier. Pourtant, ce dernier crut bon de devoir parler de Veranissa et Varimatras. Oui, il était vrai que ces deux là était un peu différents.


" Hmmm... Ces deux là sont un peu différents, il est vrai. Quoique j'admets ne pas savoir ce qui les motive à me suivre. Varimatras m'appelle "Maître" parce que je lui ais appris à se battre une fois qu'il fut sortit de l'Au-Delà. Il était dans un bien plus triste état que toi à vrai dire. Mais c'est pourquoi il m'appelle par ce titre. C'est à la manière d'un Maître d'armes si tu préfères, et non pas d'un leader. Veranissa fait de même par imitation... Du moins je suppose. "


La seule chose qu'il eut fais, fut de dire "oui" quand ces deux là lui avaient demandés de bâtir un monde pour eux. En soit, ce n'était qu'une parole en l'air sur le moment, et il ne voyait pas en quoi cela pouvait les avoir influencé à ce point.

" Et puisqu'on en est aux révélations chocs, sache que je pensais faire de même avec toi. Te former, puis te garder sous ma coupe pour que tu effectues des tâches au nom du Rokumeikai, payant ainsi ta dette auprès de ton instructeur... J'aurai répété un schéma à ma portée et obtenu un résultat viable en peu de temps... Ne penses-tu pas? "


Il laissa à son acolyte le soin de répondre par une moquerie – ou par un coup de poing dans la face, c'est selon – avant de poursuivre sur un ton toujours effroyablement neutre.


" Au final, l'attaque de Dali m'accable d'un sceau qui m'empêche de procéder ainsi. Mais je suis content de voir que tu m'as tout de même accompagné, non pas en tant que disciple, mais en tant qu'égal. Au vu de tes talents en tant que bras droit et, je suppose, conseiller de l'Archevêque, ta présence est toute indiquée dans ma situation actuelle. Si cette Camilla avait prévu un tel coup du sort, elle doit véritablement être une sorcière. Mais une telle chose est impensable, n'est-ce pas? "


Cela faisait beaucoup en une fois, bien que la plupart des choses qui furent dites devaient être plus ou moins soupçonnées par le blondinet en armure brillante. T-ckilla n'agissait que dans l'intérêt de son groupe. Il était arriviste. Pourtant, il serait ridicule que cela altère leur coopération, d'autant plus que s'il lui disait cela maintenant, ce n'était pas pour rompre, mais bien pour consolider leur union.


Une fois sur la route de la Gorgone, le leader du Rokumeikai aborda l'histoire de Thordan. En effet, il se disait que celle-ci pourrait être une source d'inspiration s'il désirait vraiment aller de l'avant et conquérir le trône d'Alexandrie. Là encore, le noble fut suffisamment bon pour daigner le renseigner. Néanmoins, il y avait tant à dire qu'il sembla vouloir des précisions sur ce qui intéressait le nihiliste.


S'il pouvait répondre dans l'instant, il fut interrompu par l'arrivée soudaine d'une bien étrange créature. Cette chose disposait de grands yeux vides et se suspendait à une sorte de grande racine. Son corps présentait tous les signes caractéristiques d'un insecte, à savoir un exosquelette et un abdomen sur-développé. Elle semblait également pourvue de six pattes puissantes, permettant surement sa locomotion en dépit de cette lourde nacelle. Là, des visiteurs descendirent pour rejoindre la ville des ténèbres. Le nihiliste regarda un instant son allié, puis attendit qu'il ne l'aide pour monter. Avec sa canne, se hisser ainsi n'était pas aisé. Il pouvait user de sa magie, bien sûr! Mais on lui avait dis que certains monstres rodaient parfois dans les alentours, aussi préféra-t-il l'économiser. Espérons simplement que Zephirin ne soit pas soudainement pris d'une envie de le balancer dans le vide après leur précédente discussion.


La bête sembla couiner, puis elle entreprit de faire demi-tour, balançant fortement le duo, avant de reprendre la route de la capitale. Les balancements se calmèrent et T-ckilla s’assit bien au fond de son siège, profitant de la traversée. Son nez n'était aucunement affecté par les odeurs, celui-ci ayant coupé ses récepteurs olfactifs. Il apposa sa tête contre sa main de chair, restant accoudé sur le rebord de la nacelle.



" Pour être plus précis, je souhaiterai connaître la façon dont ce dernier à accéder à son poste et ce qu'il a mis en place pour parvenir à créer son empire et maintenir ses sujets fidèles. Je pense que cela pourrait m'inspirer. Après tout, je désire moi-même prendre le pouvoir sur Héra. "
____________________________________________________

Zeph-chan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Mer 18 Oct - 19:21

T-ckilla parla un peu de Veranessa et Varimatras, et de surcroit, s’ensuivit des révélations au sujet de ce qu’il avait éventuellement prévu à son sujet : il voulait également le transformer en pantin pour le Rokumeikai, ni plus ni moins. Zephirin eut une sorte de rire léger, à peine une note, mais on put noter l’amusement dans ce qu’il venait d’entendre. Il n’était pas dérangé, non il s’en doutait même plus qu’un peu. Il expliqua un peu mieux avant de lui demander ce qu’il en pensait. Un sourire en coin sur le faciès, Zephirin lui jeta un coup d’œil au-delà de ses mèches blondes.
« Je doute que tu y serais parvenu. » C’était dit avec une certaine arrogance, il fallait dire qu’on ne manipulait pas si simplement un Chevalier de l’Azur, et l’orgueil de Zephirin l’aurait sans aucun doute poussé à refuser d’effectuer des besognes au nom d’un groupe auquel il n’appartenait aucunement simplement pour repayer l’instruction sur le monde que T-ckilla lui avait donné. Enfin, qui sait ? De toute manière, on ne le saurait jamais à présent.

Le maître du néant poursuivit de toute manière pour exprimer une sorte de reconnaissance à ce que Zephirin l’eut suivi depuis Dali en dépit de sa nouvelle faiblesse, due à un sceau apposé sur lui depuis l’attaque, à priori. Il le considérait comme un égal, un mot qui plut aux oreilles de l’élézen qui soutint son regard avec un certain intérêt. Il était bien plus bénéfique pour l’égo d’un homme de le considérer comme un égal que comme un supérieur et, évidemment, un inférieur. L’avantage avec Zephirin, c’était qu’il ne cherchait pas la tête de la nation, ni à diriger le monde. Il voulait ce qu’il voulait. Et lorsqu’il l’aurait, il offrirait à son leader ce qu’il désirait. Non pas par charité ou générosité, mais par respect.

La conversation s’arrêta là, mais Zephirin escomptait bien se souvenir de tout ceci. La gorgone venait d’arriver et ils devaient grimper dans la nacelle. Voyant que son allié peinait à faire l’effort de se hisser dedans, le Chevalier de l’Azur tendit une main dans sa direction et le tira sans aucune difficulté. Terminant son menu repas, la gorgone reprit sa route sur un départ assez brusque qui obligea les deux personnages à s’installer sur les sièges au risque de chuter bêtement sur le sol ou contre la rambarde.

Zephirin jeta un coup d’œil intrigué vers la bestiole qui rampait à vive allure, juste alors que T-ckilla reprenait la parole pour demander de quelle manière l’Archevêque était parvenu à ce statut. Comme il désirait prendre le pouvoir sur Héra, il voulait s’inspirer de la façon de faire de l’Archevêque. Malheureusement, ce n’était pas si simple.
« C’est une bien longue histoire. Tout a commencé il y a des générations, bien avant ma naissance, ou celle de l’Archevêque. Le premier de sa lignée, il y a bien de cela un millénaire, aurait fait la rencontre de l’une de nos divinités, Halone. Décidée à faire de cet homme courageux et intègre sien, elle l’aurait guidé vers un endroit supposé être la Terre Promise— où Ishgard fut alors bâtie. » C’était bien mignon ces légendes, mais ça n’expliquait pas ce que T-ckilla voulait bien sûr. « Thordan I était entouré de douze chevaliers à la fondation d’Ishgard. Même mille ans plus tard, c’est une tradition qui demeure intacte. Sa descendance était constamment promise à prendre sa place. Telle la royauté, il s’agit d’une question d’héritage. » Sans doute que le nihiliste se retrouverait déçu de cette réponse vide de sens. Zephirin ne pouvait pas réellement dire comment devenir Archevêque. Jamais la question ne serait venue sur la table après tout. Ce n’était pas approprié.

« Avant que tu ne poses la question, non, personne n’a jamais souhaité prendre sa place. Du moins, pas au sein des Chevaliers. » Evidemment, de nombreuses personnes avaient dû souhaités le décès de l’homme, jadis. Il n’était pas particulièrement un tyran et le petit peuple d’Ishgard, bien que terrifié par les Templiers et leurs histoires d’hérésies, n’étaient pas malmenés par l’individu. « En ce qui concerne le reste… Le peuple d’Ishgard craignait notre autorité. Des suites d’une guerre contre les dragons qui menaçaient nos terres, quiconque ayant fait affaire avec eux était considéré comme un hérétique et mené à la potence. » Façon de parler. Beaucoup mourraient de façon plus rapide, ou plus cruelle, que pendu. « Autrement dit, il employait la peur pour maintenir ses sujets à carreaux. Nombreux sont ceux qui tentèrent de se révolter. » Il leva une main et fit un geste nonchalant dans le vide. « Nombreux sont ceux qui décédèrent. » Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, à croire qu’il n’en avait cure.
Et certes. Certes il n’en avait cure.

« L’un de mes frères appréciait tout particulièrement les duels judiciaires. Ils étaient distrayants à observer. » Il se souvenait encore lorsque Alphinaud Leveilleur et Tataru Taru avaient été jugés hérétiques pour avoir cherché des informations au sujet des dravaniens. Malheureusement, ce fichu Guerrier de la Lumière s’était interposé… Tsch. Un jour, il aurait sa peau. Mais une chose à la fois…


Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Jeu 19 Oct - 0:44

Étonnamment, Zephirin sembla bien prendre le fait qu'il puisse avoir été un pantin du nihiliste. Sa réponse et son attitude décontractée après de telles propos surprirent quelque peu le nihiliste. Il est vrai qu'il espérait renforcer leur lien par cette preuve d'honnêteté, mais il ne s'attendait pas à ce que les choses se déroulent si facilement. C'était... Surprenant.
Néanmoins, il n'allait pas déblatérer trois heures sur une bonne nouvelle. Il se contenta donc de sourire sans ajouter le moindre mot, jugeant cette réaction suffisante pour clore le sujet. A présent, le chevalier était son égal, statut qui sembla avoir son petit effet sur le partenaire de l'élémentaire. Et bien... Pour quelqu'un qui ne jouait que de tromperies et de mensonges, il devait bien admettre être scotché par les résultats que la franchise pouvait procurer. Il le nota dans un coin de son esprit et se promit de réitérer l'expérience dans le futur. Il attendrait simplement que le noble soit prêt à entendre les secrets qu'il gardait encore pour lui.


Ils arrivèrent ensuite dans la grotte de Kwane, entrant dans la nacelle à destination d'Alexandrie. Là, la discussion tourna davantage autour de Zephirin et de son passé. L'archevêque était bien sûr le point central de cet échange, l'ange du néant s'intéressant à la façon dont ce dernier avait acquis son pouvoir. La mise en place d'un système poussant les gens à suivre aveuglément une conviction l'intéressait grandement, surtout s'il pouvait s'en inspirer pour forger le monde qu'il désirait.


Écoutant la réponse du l'élézen, il ne dit mot de suite, préférant le laisser finir. Il savourait chaque parole avec attention, dégageant l'essentiel du discours de son précieux allié. Comme on pouvait s'y attendre de la part d'une personne contant son histoire, le récit dériva un peu, gagnant en substance au travers d'une très belle anecdote.
Pour sa part, accoudé sur le bord de la nacelle, Vlad considérait l'homme à la claymore de ses yeux makos. Le regard dans le vide, il n'appréciait nullement la beauté du paysage. Non, il pensait. Puis, après quelques secondes, il se permit enfin de répondre.


" Ce que vous me dites est une chose que j'ai déjà vu ailleurs. Au final, le facteur temps semble décisif. L'instauration de traditions, la mise en place d'une hiérarchie... Cela se fait sur le long terme et est répété sur plusieurs générations. Les traditions deviennent des codes, les codes deviennent des lois, des valeurs... "


Il ouvrit alors la paume de sa main métallique vers le chevalier de l'Azur, poursuivant sur la même note.


" L'aide divine n'est malheureusement pas une option dans notre cas... Quoique j'ai déjà l'aide de quelqu'un de puissant. A moins que vous n'ayez une surprise pour moi? "


Il s'arrêta le temps d'une respiration, se disant qu'il était peut-être un peu tôt pour aborder ce sujet, puis enchaîna.


" La notion de Terre Promise est intéressante. Gaïa disposait de la même chose. Je pense qu'il ne s'agit que d'un lieu où l'Homme aspire à construire un futur idéal. Un refuge où le renouveau est possible. "


Il détourna alors le regard, regardant en contre-bas.


" Pour ma part, je trouve dommage que les humains ne cherchent pas à construire ce futur là où ils se trouvent... Se contentant de rêver d'un ailleurs pour construire quelque chose qu'un peu de volonté leur permettrait d'acquérir. "


Nouvelle pause, nouvelle respiration... Et l'inlassable et doux balancement de la nacelle au rythme des pas de la créature.


" Je suis cependant content d'entendre que votre Archevêque a réussi à construire le monde idéal dont vous rêviez. Si je traduis vos paroles dans mon langage, j'en conclus que sa position est justifiée par sa nature de guide et sa faculté à transformer les souhaits de la populace en réalité. "


Il marqua une nouvelle pause, ramenant sa main de métal vers lui.


" Je vois à présent quel genre d'entité était ce leader à vos yeux. Je pense saisir la façon dont il a conduis le peuple à le suivre. Le seul défaut qu'il nous faut combler reste notre sidérant manque de puissance. Au final, elle semble joué un rôle prépondérant de le maintien de l'ordre, n'est-ce pas? "



T-ckilla attendit la réponse. Puis, quelques secondes plus tard, la gorgone s'arrêta. Un regard du nihiliste suffit pour l'informer qu'elle semblait aux aguets. Un problème? Peut-être. Il se contenta de regarder son coéquipier d'un regard entendu, s'apprêtant à voir débarquer un ennemi d'ici peu... A moins qu'il ne s'agisse que d'une mauvaise intuition?


___________________________________________


Zeph-chan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Sam 21 Oct - 10:17

Pour instaurer un véritable empire, il fallait utiliser du temps, beaucoup de temps. Il était évident que tout ne pouvait pas se faire en l’espace de quelques maigres semaines. Ils avaient déjà débutés quelque chose de convenable avec les cultures à Tréno, il fallait admettre que cela semblait fonctionner à merveille, les gens là-bas étaient si heureux de pouvoir faire pousser leur propre nourriture qu’ils étaient considérés comme des visionnaires, en dépit de ce que Edna avait fait à T-ckilla pour le punir de son arrogance. Mais quoi qu’il en soit, il était évident qu’il faudrait être patient pour parvenir à cet objectif.

Zephirin écouta d’une oreille attentive les commentaires de son allié, sans forcément y répondre. En bout de ligne, le nihiliste affirma être content de voir que l’Archevêque était parvenu à créer ce monde dont les Chevaliers de l’Azur rêvaient, même si ce n’était pas tout à fait exact : juste alors qu’ils adoptaient une forme Primordiale, le Guerrier de la Lumière était venu les occire, mais soit. Zephirin préférait ne pas le mentionner. Il était vrai qu’ils menaient une vie tranquille à Ishgard, avant que ces trouble-fêtes ne débarquent… Rien que d’y penser, et il manqua de faire la grimace en fronçant le nez, mais il s’abstint. Il avait l’opportunité de prendre sa revanche sur Héméra. Siegfried était là, et un de ces jours, il aurait sa tête au bout de sa claymore.

T-ckilla s’interrogea ensuite sur la nécessité de la puissance. Zephirin hocha de la tête.
« Il est évident que pour intimer une quelconque forme de respect, il faut avoir la puissance qui va avec. Il est difficile de s’imaginer assujettir qui que ce soit avec des fleurs. » Certains étaient assez brebis pour se faire avoir mais ce n’était pas le cas de l’entière populace. S’ils voulaient vraiment pouvoir maîtriser tout, il faudrait de la force et pour ça, ils allaient devoir y travailler. Ils ne pouvaient pas attendre qu’une aide divine ne tombe du ciel comme l’avait insinué Vlad, ils allaient devoir s’en occuper eux-mêmes. Non pas qu’un peu d’entrainement déplaise à Zephirin. « L’ordre ne peut être maintenu si le petit peuple peut marcher sur son souverain. Dans de nombreux sens du terme. » Politiquement parlant, mais aussi plus concrètement. Un homme faiblard qui dirige un pays pourrait se faire abattre dans le temps de le dire si ce n’était qu’une coquille vide sans ressources. Il valait donc mieux éviter cela.

Soudain, la nacelle fut bousculée. La gorgone s’était immobilisée très brusquement. Intrigué, le Chevalier de l’Azur leva la tête pour remarquer que l’énorme insecte tremblotait en reculant un peu. Etait-elle effrayée ? Par quoi donc ? Zephirin tourna le regard vers l’horizon mais n’apercevait rien de spécial. En fait, la menace était plus bas, et c’est un sifflement qui l’alerta. Il se leva de son siège pour regarder sur la route en contrebas et remarqua une forme allongée qui feulait pour effrayer la gorgone. Cette chose avait donc des ennemis ?
« Nous avons du menu-fretin sur les bras. Sans doute un prédateur de cette créature. Il va falloir l’occire pour poursuivre. » L’élézen se dirigea vers le bord de la nacelle pour descendre, avant de tourner la tête pour voir si T-ckilla pourrait descendre, puisque c’était quand même un peu haut. Au pire des cas, il l’aiderait.

Larvalar JuniorDevant eux se dressait un énorme serpent à la peau rosâtre. Difficile de dire ce que c’était exactement, Zephirin n’avait jamais vu pareille créature. Si cela ressemblait à un serpent ou un tierce reptile, sa peau ne semblait pas couverte d’écailles, mais plutôt d’une peau un peu visqueuse, comme une larve. Sa taille imposante faisait qu’il bloquait la route, et à entendre les gémissements et claquements en provenance de la gorgone, elle n’appréciait aucunement sa présence et avait très peur. S’ils voulaient rejoindre Alexandrie rapidement comme prévu, ils allaient devoir tuer cette chose.

Zephirin dégaina donc son arme, aucunement impressionné par la bête.
« Bien, ne perdons pas de temps. » Il se mit en position de combat, arme devant. Ça ne devrait pas être trop long.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Sam 21 Oct - 23:30

L'interrogeant sur la nécessité de la puissance dans le cadre de l'exercice du pouvoir, le nihiliste s'attendait bien sûr à ce que le chevalier de l'azur lui rétorque quelque chose de similaire à ce qui sortit de sa bouche. Il est vrai qu'il venait d'un monde où la guerre semblait omniprésente et ou les valeurs chevaleresques faisaient foi. Héra n'était pas bien différente, aussi son mode de pensée devait être proche de ceux vivant sur ce continent. Du moins, c'était le plus probable. Il fallait donc se conformer à ce mode de pensées barbare et arriéré afin de parvenir à installer l'idée qu'il était bel et bien un dirigeant de renom. Parfait. Compte tenu de ce qu'il venait d'apprendre, il considéra le fait d'en parler par message à Cidolfus. Son avis serait, pour sûr, tout aussi pertinent que celui de l'élézen.


" Vous m'en apprenez beaucoup, Zephirin. "


Il mit sa main de chair sous son menton, réfléchissant à un plan. Néanmoins, l'arrêt de la gorgone le sortit de ses réflexions aussi vite qu'il s'y était mis. Il s'aida alors de sa canne pour se lever, constatant que le chevalier était déjà debout à observer les environs. Du menu fretin qu'il disait? Si ce n'était que ça. Après le combat contre le griffon, il était difficile d'imaginer qu'ils puissent rencontrer pire.


" Parfait. Cela me donnera l'occasion de tester mon dernier achat. "


L'élémentaire ne descendit cependant pas de la nacelle. Déjà, cette position en retraite lui convenait parfaitement au vu de son état physique. De plus, il préférait garder le contrôle de la nacelle au cas où la gorgone ne soit prise de panique et ne se mette à fuir. Enfin, cela lui donnait l'occasion de considérer l'apparence de cette chose dont l''esthétisme était... Particulier. Il fallait juste espérer qu'il n'y avait pas d'autres de ses congénères dans le coin.


Le chevalier de l'azur s'était mis en position de garde, protégeant la bête et le l'élémentaire du reptile. Derrière, une sphère de néant s'était déjà formée dans la main d'acier du nihiliste. Il pointa alors du bout du doigt leur ennemi et laissa l'énergie du néant déferler devant lui, délivrant un puissant rayon sombre juste au dessus de son allié. Le monstre gémit sous l'impact tandis qu'une partie de sa peau se déchirait, laissant s'écouler un liquide purulent et répugnant.


" Intéressant... "



Il disait cela vis-à-vis de son sort bien sûr. C'était un premier test après tout. Celui-ci était d'ailleurs concluant au vu des dégâts causés par ce VOID boosté. 
Pourtant, accaparé par ce succès, il ne réalisa que trop tard qu'un fil s'était accroché à sa main. Écarquillant ses yeux makos, le nihiliste fut tiré en avant, tombant de la nacelle à la renverse et finissant dans une piteuse posture, jambes en l'air. Son souffle fut légèrement coupé tandis que sa canne lui tombait dessus. Il n'avait pas eu le temps de couper ses nerfs cette fois-ci. Autant dire que la douleur dans son dos était bien présente. Espérons simplement que Zephirin ne soit pas trop occupé à se moquer...

_______________________________________________________________

 
Récap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Mer 25 Oct - 11:26

A priori, ce que Zephirin venait de dévoiler à T-ckilla était une véritable source d’informations. Il nota qu’il lui en apprenait beaucoup, laissant l’élézen supposer qu’il avait donné de bonnes réponses. Mais voilà qu’ils furent interrompus par l’arrivée d’un gêneur, une larve gigantesque, qui ne semblait guère désirer les laisser passer. Elle perturbait énormément l’insecte, la gorgone, qui commençait presque à menacer de rebrousser chemin. Autant dire que ce ne serait aucunement dans leurs intérêts. Il faudrait donc occire cette bête ignoble pour espérer continuer d’avancer, sinon, ils n’iraient pas bien loin.

Le maître du néant nota avoir fait quelques achats pendant qu’ils étaient à Tréno, et ce combat lui permettrait de tester ses nouvelles acquisitions. Zephirin ne pouvait pas dire la même chose ; il n’avait fait qu’utiliser la gemme gagnée contre le griffon pour apprendre une technique curative. Ce n’était pas dans ses habitudes, mais au combat, il fallait savoir s’adapter à toutes les situations, et sans mage pour panser ses blessures, il devait se débrouiller par lui-même. Parce que non, il ne considérait pas vraiment que T-ckilla soit un mage blanc d’une quelconque sorte, peu importe qu’il puisse soigner ou pas. Et un guerrier devait se suffire à lui-même. Il ne pouvait pas constamment avoir une béquille.

En parlant de béquille, T-ckilla resta sur la nacelle. Soit. C’était un magicien de toute façon, il se débrouillerait.
Pour sa part, il n’en restait pas moins un guerrier avec une lame prête à l’emploi, aussi se préparait-il déjà à bondir sur son adversaire, mais T-ckilla fut plus rapide. Il lança un sortilège puissant sur la cible, attaque qui lui bouffa énormément de vitalité pour être honnête, mais alors que l’élémentaire savourait l’effet de son nouvel apprentissage, il eut la mauvaise surprise d’être jeté en bas de la nacelle par l’intervention du monstre qui utilisa ses fils collants pour l’attraper et le faire chuter.

Zephirin se retourna pour le voir dans une sacrée mauvaise posture.
« Besoin d’aide ? » Soyons honnête, il y avait une légère touche de moquerie, il le fallait bien. Lui qui parlait avec tellement de grandeur, le voilà les quatre fers en l’air à cause d’une vulgaire larve. Quelle idée aussi de rester à une telle hauteur alors qu’il avait encore une canne à la main. Croyait-il vraiment qu’il n’y avait aucun risque ? Surtout avec la gorgone qui semblait terrorisée maintenant d’être passé à un cheveu de se manger une attaque ennemie, c’était presque garantie qu’il serait tombé à un moment ou à un autre. En tout cas, le Chevalier de l’Azur s’approcha et tendit sa main libre vers l’élémentaire pour l’aider à se remettre sur ses pieds. Si tant était qu’il accepterait son aide, ce ne serait pas main dans la main, mais d’une poigne ferme, attrapant le bras de l’homme, qu’il le soulèverait avec une aisance claire.

Ce petit épisode passé, ils pouvaient donc retourner à leurs occupations. C'est-à-dire déchiqueter cette chose. Sa claymore en main, Zephirin se remit en position de combat, et fut le premier à s’avancer pour donner un puissant coup d’épée à l’horizontal. Le coup fit une coupure, mais il avait la peau molle, un peu comme un mollusque. Clairement cette chose ne devait pas avoir d’ossature. Normal, cela dit. Du coup… il ne fut pas tant perturbé par l’attaque du Chevalier et riposta en semblant concentrer son regard sur l’homme aux oreilles pointues. S’il tenta de détourner son regard pour ne pas être touché, les dommages piquèrent quand même un peu… cependant, il parvint à ne pas souffrir des effets secondaires.
« Il peut empoisonner. Reste aux aguets. » Mais l’ennemi ne semblait pas bien fort, aussi le combat ne devrait pas durer trop longtemps encore…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Ven 27 Oct - 12:18

Le souffle coupé par la chute, T-ckilla resta de marbre bien qu'il n'y avait pas de quoi faire le fier. Une douleur nauséabonde parcourra ses côtes et parvint jusqu'au sommet de sa colonne vertébrale. Autant dire que la sensation n'était pas des plus agréables. Encore heureux qu'il ne connaisse pas les méfaits de l'orgueil, sans quoi la réplique de Zephirin l'aurait surement mis hors de lui.


Il tenta maladroitement de se relever, s'appuyant sur la main tendu du chevalier de l'Azur. La poigne forte de ce dernier le décolla bien vite du sol, faisant craquer une nouvelle fois les articulations de l'élémentaire. Il n'était clairement pas au mieux de ses capacités. Lui qui avait voulu garder la nacelle pour prévenir une fuite soudaine de la gorgone, le voilà bien embêté. A terre et donc à portée de la bête, il n'avait guère d'endroits où se mettre à l'abri, excepté peut-être derrière son compagnon.


Ce dernier entailla la créature, chose un peu décevante quand on voyait que cette dernière vivait encore. Apparemment, les attaques physiques n'étaient pas la meilleure des solutions. Le nihiliste écouta l'avertissement de Zephirin, observant par la même occasion l'attaque de l'ennemi, puis profita d'un moment de distraction du monstre pour lancer de nouveau son Void amélioré.
La puissance du néant déchiqueta la chair de la larve, désintégrant sa tête dans une orgie de lambeaux de chairs.


" Il n'empoisonnera plus personne. "


Sentant des fourmis dans sa main gauche, l'ange du néant se permit alors une réflexion à haute voix. Informer son allié lui semblait essentiel, surtout qu'ils étaient amenés à livrer d'autres combats ensemble dans le futur.


" Ce nouveau sort est bien pratique. Il consume cependant une grande quantité de magie. J'espère qu'aucun autre d'entre eux ne va débarquer. "



Il tourna alors le dos au cadavre et s'en alla rejoindre la nacelle. La gorgone était toujours là, et il ne comptait pas la laisser fuir.  

_____________________________________

Récap' : 

T-ckilla utilise Void+ > Fatality! Le Larvalar perd la tête!

Zeph':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Mer 1 Nov - 10:02

La situation de T-ckilla n’était pas très envieuse certes, mais Zephirin s’abstint de se moquer. Il se contenta d’aider son camarade à se lever et celui-ci consentit à attraper sa main gantée pour avoir un peu d’aide. Remis sur ses pieds, l’homme du néant ne le remercia pas, mais Zephirin n’en attendant pas tant. Il le laissa se remettre sur pieds convenablement avant de se remettre au combat et de prévenir de suite l’élémentaire que leur adversaire était capable d’empoisonner – bien qu’il eut échoué dans sa tentative de le faire.

Cependant, cet avertissement fut un peu en vain – ou fut-ce un motivateur ? – car T-ckilla réduisit à néant la créature contre laquelle ils se battaient. La puissance du sortilège qu’il utilisa déchiqueta la chair de la bête, ne laissant qu’un petit tas cristallin sur le sol quelques secondes plus tard. Son allié mentionna qu’il n’empoisonnerait plus jamais personne, et certes… certes dans cet état, ce serait quelque chose de difficile à accomplir. Zephirin toisa une seconde l’amoncellement de cristal sur le sol, avant de tourner ses yeux vers T-ckilla qui expliquait trouver ce sort fort utile, mais brûlant en spiritualité. Il faudrait donc tâcher de s’économiser jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination.

Une bonne chose de faite, donc. T-ckilla s’éloignait déjà pour retourner vers la nacelle, la gorgone s’étant apaisée.
« Voilà qui devrait servir d’avertissement pour ses compères. » Ce n’était pas dit toutefois. Les monstres n’étaient pas forcément intelligents. Certains s’imaginaient qu’ils pouvaient peut-être faire mieux que leurs précédents compagnons, et couraient tête première vers la gueule grande ouverte du loup. Mais pour le moment, ils devaient retourner sur cette nacelle… et si Zephirin pouvait effectuer ce saut – par la magie du scénario – avec sa canne et la chute qu’il avait eut précédemment, T-ckilla risquait d’avoir du mal. Et donc comme d’habitude, l’élézen se hissa à destination, avant de fléchir un genou et de tendre la main pour aider l’élémentaire à monter, du moins, si tant était qu’il en avait besoin. Qui sait quel genre de surprise il avait encore sous sa manche ?

Lorsqu’ils furent tous les deux sur la nacelle, la gorgone se remit en route, petit à petit cela dit. Elle semblait prendre chaque pas avec une prudence assez prononcée sur le départ. Zephirin leva un regard intrigué dans sa direction, mais comprit bien vite, et décida de ne pas bousculer la bête. C’était inutile, et le résultat ne pourrait qu’être négatif sur son avancée.

« Nous avons encore un peu de route devant nous, j’en déduis. » Il émit une pause en regardant un horizon qu’ils n’apercevaient guère. C’était sombre devant eux, preuve étant qu’ils en avaient encore pour plusieurs minutes à voyager à bord de ce moyen de locomotion plutôt unique. « Tu m’as bien souvent demandé de parler de moi, T-ckilla. Mais j’en sais bien peu sur toi. Toi qui semble si unique en ton genre, d’où viens-tu donc ? » Et il ne demandait pas un documentaire sur ses origines, et tout ce que cela insinuait plus ou moins. Toutefois, il était vrai que l’élémentaire n’avait que trop peu parler de «lui», bien qu’il eut souvent parlé de ses projets et/ou de ses ambitions. Et bon, quitte à avoir du temps à tuer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Mer 1 Nov - 21:18

Un avertissement pour les semblables de ce ver? Il l’espérait, en effet. T-ckilla était conscient de ses limites et, malgré la puissance de ce tout nouveau sort, ce n'était pas assez pour se permettre de traîner ici. Une de ces créatures était simple à vaincre. Plusieurs en revanche, c'était une toute autre histoire.


Physiquement diminué par ses séquelles, mais également par sa récente chute, l'aide de Zephirin fut la bienvenue. Le nihiliste se hissa sur la nacelle tant bien que mal et parvint à retrouver un certain confort. Il ne le remercia pas ceci dit. Non pas qu'il s'agisse d'un oubli, mais véritablement que ce dernier n'avait pas été éduqué de la sorte. A vrai dire, il n'avait pas été éduqué du tout. Il considérait le geste de son allié comme normal, tout comme il en aurait fais de même si leurs conditions étaient inversés. C'était le principe même de l'entraide, non?


Curieusement, le dialogue prit un nouveau tournant. La gorgone se remettait doucement en marche et l'élémentaire hésita un instant à envoyer un petit sort derrière elle pour qu'elle ne s'active davantage. Néanmoins, la question du chevalier de l'azur le perturba suffisamment pour qu'il ne s’exécute pas. Restant silencieux durant quelques secondes, il se décida finalement à parler.


" Je viens de l'espace. "


S'arrêtant un instant, il fit apparaître une petite bulle de néant dans sa main, tout à fait opaque.


" Je n'ai pas de planète d'origine, contrairement à vous. "


La sphère sembla alors perdre de son opacité, se changeant au point de devenir presque translucide.


" Je suis simplement né ainsi. Lorsque le Néant a cessé d'être et que la multitude de vies qui composent cet univers est apparue. "


Sa voix était d'une neutralité affligeante. Pourtant, on pouvait croire qu'une certaine mélancolie luisait dans son regard...


" Je suppose que je suis l'ultime volonté de vivre du Néant... Un vestige qui n'a pas de sens dans cette réalité. "


Il releva alors le regard, regardant l'élézen.


" Étrangement, ce dernier ne semble ne pas avoir disparu partout. Ton monde possède des créatures du néant, n'est-ce pas? "



Il faisait notamment référence à Veranissa. A bien y penser, il aurait aimé en savoir plus sur cette terre. Là-bas, son élément semblait pulluler. Enfin... A quoi bon y songer maintenant se disait-il. Ce n'est pas comme s'il pouvait faire revenir l'univers à ce qu'il fut autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Lun 6 Nov - 17:15

Zephirin semblait avoir touché une corde sensible – si on pouvait dire ça concernant l’élémentaire nihiliste. C’était un sujet, plutôt, un sujet étrange à aborder avec lui. Vraisemblablement, il fut, bien que trop temporairement, troublé par l’interrogation et il y eut une pause pendant laquelle le Chevalier de l’Azur ne pipa mot. Ce n’est qu’après un moment de silence persistant que T-ckilla répondit venir de l’espace, juste alors qu’il faisait apparaître une étrange sphère sombre au-dessus de sa main.
Il venait donc de l’espace, voilà qui était très… original, admettons-le. Intrigué, naturellement, Zephirin l’écouta expliquer qu’il n’avait aucun monde d’origine, contrairement à lui. L’élézen avait effectivement un lieu qu’il pouvait appeler son chez-soi, même si c’était assez vague pour un homme comme lui qui avait été arraché à sa patrie par le Guerrier de la Lumière, mais T-ckilla, de son côté, ce n’était pas son cas.

La sphère parut se dissiper un tantinet alors que l’homme du néant expliquait être simplement né juste alors que le néant paraissait disparaitre et faire place à la vie. Etait-il mélancolie ? Nostalgique de cette époque où tout n’était que vide ? Difficile à dire, il n’exprimait pas grand-chose. Cela dit, il était fort conscient de sa position : une manifestation physique de la volonté du néant à persister dans cet univers, en dépit de sa petitesse comparée à ce dernier. Curieux… lui qui semblait se comporter comme une divinité, voilà qu’il paraissait presque admettre qu’il n’était qu’un petit rien. Zephirin se doutait que ce n’était pas ce que ça voulait dire, mais au premier abord, ça semblait presque être ça.

T-ckilla nota pourtant que le néant semblait encore exister, puisque des créatures issues de celui-ci vivaient sur Hydaelyn.
« En effet. Je ne peux cependant pas te dire comment se présente le néant sur mon monde. Je n’ai jamais observé que des créatures issues de cette… disons, dimension. Une chose est certaine, tout ce qui sort de ce monde parallèle au nôtre est d’une puissance notable. Du moins, en ce qui concerne Hydaelyn. J’ai le pressentiment que sur Héméra, tout ce qui renait ou reparait d’autres parts est considérablement affaiblit… » Il l’avait déjà mentionné jadis, mais auparavant, il était bien plus fort que ça et pouvait atteindre la puissance d’un Primordial – d’une chimère – de sa simple volonté. C’était grâce à une créature du néant justement, un Ascien qui avait soufflé le secret d’une telle manipulation de l’éther à l’Archevêque… mais ici, son éther n’était en aucun cas connecté à la planète, l’empêchant donc d’atteindre, pour l’heure en tout cas, un tel niveau.

Il tourna son regard vers le tunnel au devant, la gorgone avançait convenablement et il y avait de quoi penser qu’ils allaient bientôt arriver à destination. Le problème, c’était qu’ils allaient devoir se faire discret, ou trouver une bonne raison pour avoir le droit d’entrer, parce que la route de la gorgone donnait sur l’intérieur du château, dans les sous-sols, au niveau du cachot. De nombreux visiteurs devaient pourtant débarquer à cet endroit, donc… leur approche ne devrait pas être trop suspecte. Cela dit, ils risquaient d’être escortés directement hors du château, et ils devraient ensuite s’organiser pour demander une audience auprès de la reine. Ce qu’ils ignoraient bien entendu, c’était que la sécurité avait été vue à la hausse, et qu’ils allaient être dépouillés de toute forme de moyen de défense avant de pouvoir pénétrer dans la salle du trône…

Et ça, c’était si la reine consentait à les rencontrer.
« Je crois que nous arrivons. Tiens-toi prêt. » Il l’aiderait si besoin, mais là normalement, il suffirait de descendre d’un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre Tréno et Alexandrie   Mer 8 Nov - 9:39

Bilan

T-Ckilla passe au niveau 14
Gains: + 600 gils [Zephirin], +500 gils [T-Ckilla]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-Ckilla et Zephirin vont vers Alexandrie



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Entre Tréno et Alexandrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» Connexion entre le lapin,une freebox hd et un mac os x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Route de la Gorgone-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives