Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Le vent du changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Le vent du changement   Mer 11 Sep - 0:17

[Température extérieure : 25°C… Vitesse du vent : 32 km/h… Taux d’humidité dans l’air : 21%... Risque de précipitation : Quasi-nul… Taux de particule spirituel dans l’atmosphère : Quasi-inexistant…

En attente…
]

Kvelonia se tenait immobile, debout sur le rebord d’une des plateformes d’observation de la tour de l’Aérogare, surplombant le quartier Ouvrier de Lindblum en pleine effervescence en ce début d’après-midi.

Les longs cheveux rouge carmin de l’automate, rattachés sur leur fin par un épais rouleau de tissu bleu, se prenaient à osciller au gré des courants aériens et courants d’air chaud véhiculés par les départs et les arrivées des aéronefs dans la zone.

Comme à son habitude, la jeune femme au corps artificiel affichait un air à moitié sévère, moitié fatigué sur son visage dénué d’imperfections. Elle fixait l’horizon comme pour y trouver quelque chose, mais ne faisait aucun bruit ni ne laissait apparaître un quelconque signe d’impatience.

C’était là tout Kvelonia, l’androïde de Terra qui avait juré fidélité à Lindblum : un modèle d’impassibilité et de patience, efficace sur presque tous les plans. Nombreux étaient ceux qui se demandaient comment une telle créature avait pu arriver sur Héra, et les rumeurs les plus folles prétendaient que le roi Cid avait caché cette « arme secrète » pour l’éventualité d’une crise plus grave encore que le terrible Kuja, la terreur ayant réduit Alexandrie à l’état de ruines deux ans plus tôt.

La population semblait pourtant l’avoir accepté d’une certaine manière, puisque la réaction qui s’affichait généralement sur son passage était l’indifférence. Les requêtes demandant son intervention ne cessaient de lui parvenir, et on l’en remerciait lorsque le travail était accompli. Et c’était tout. Cela lui suffisait, puisque c’était ce pourquoi elle existait. Mais le gouffre entre les réactions de la famille royale et les habitants de Lindblum était quelque chose qu’elle ne comprenait pas. A présent qu’elle avait passé quelques mois à observer cette différence, elle en était venue à la conclusion que la population la craignait pour une raison qui lui échappait en tant qu’être mécanique.

Son processus de réflexion fut interrompu lorsqu’elle sentit l’arrivée de la personne qui lui avait donné rendez-vous à cet endroit, et elle se retourna pour lui faire face, son visage gardant son éternelle expression neutre face au long soupir que lui envoya son interlocutrice :

« Haaaa ! Encore pile à l’heure… C’est ce que j’adore et ce que je déteste chez toi, ma chère. Tu es trop parfaite ! déclara la jeune femme en mordant à pleine dent le beignet qu’elle tenait en bouche.
-Si vous ne perdiez pas votre temps à vous acheter vos doughnuts lorsque vous donnez rendez-vous à quelqu’un, vous pourriez arriver dans les temps sans problème, Capitaine O’Donnell. Votre pêché mignon vous retombera sur l’estomac la prochaine fois que vous naviguerez, cela ne fait aucun doute.
-Eh bien, eh bien ! Ta langue n’a pas perdu de son tranchant depuis notre dernière entrevue. Formidable ! Il eût été regrettable que le plus fin limier de la nation ne perde de son mordant. Fais-moi pourtant le plaisir de garder un peu d’énergie pour ce qui nous attend. »

Meredith O'Donnell:
 
[Meredith O’Donnell… 26 ans… Surnommée « La Princesse des Cieux »… Ancien pirate, reconvertie il y a deux ans en tant que corsaire affiliée à Lindblum… Mage noir redoutable, adepte des sortilèges de vent et de feu… Signe distinctif : Possède une répartie presque équivalente à la mienne, ainsi qu’une passion « dévorante » pour les beignets extrêmement sucrés, qu’elle fait importer tous les premiers du mois… Elle ne cesse de requérir ma présence à bord de son navire : le Granduel, pour un motif obscur…]

« Quelle est la raison faisant que j’ai été conviée en ces lieux ?
- J’y venais, ma chère ! Il y a un peu plus d’un an, j’ai ouïe dire que la fusion des mondes avait permis à nombres de mes anciens confrères de se refaire une nouvelle jeunesse dans les cieux d’Héméra. Peu d’entre eux sont vraiment digne d’intérêt, mais un nom qui semble revenir plus souvent que tous les autres ces derniers mois à su piquer ma curiosité. Un vieux de la vieille, surnommé le Capitaine Aux Milles Affaires.
-
-Ce vieux forban se faisant appeler Canaille est le propriétaire d’un appareil de première génération, le tristement célèbre Sans-Nom. On pensait encore récemment que lui et tout son équipage avait péri lors d’un crash dans la Forêt Maudite, mais voilà que du jour au lendemain, il fait son retour en plus grande forme que jamais, ici, à Lindblum !
-
-J’ai envie d’en apprendre plus, aussi vais-je te demander de le surveiller quelques temps pour moi. De ce que je sais, il n’irait pas jusqu’à menacer les intérêts de son port d’attache, mais ce roublard est imprévisible. On ne sait jamais ce qui lui passe par la tête…
-Vous me demandez de le surveiller, mais s’il est réellement en possession de son propre bâtiment, il me sera impossible de savoir ce qu’il fait lorsqu’il est en navigation… La probabilité d’infiltrer un aéronef de première génération sans être repéré est extrêmement basse.
-Epargne-moi les calculs, j’ai déjà compris ça depuis longtemps ! C’est justement pour cela que je suis ici ! répliqua Meredith en agitant sa main droite d’un air agacé, ses dents venant se planter fermement dans le nouveau beignet qu’elle venait de sortir d’on ne sait où. Je vais tenter d’arranger les choses comme je peux en t’accompagnant jusqu’à lui. Tout vieux singe qu’il puisse être, il n’est certainement pas du genre à laisser passer une occasion de se fourrer dans les ennuis jusqu’au cou, et j'ai bien deux ou trois propositions qui pourraient le dérider un peu.
-Bien compris. Quand partons-nous retrouver cet homme ? »

La sorcière au bonnet vert afficha un sourire mauvais en réponse à la question de Kvelonia, en même temps d’empoigner fermement le bâton qu’elle avait amené avec elle.

« Cela m’étonne que tu n’aie pas tout de suite compris où je voulais en venir, ma chère. Malgré tout ce que tu sais déjà, tu as encore beaucoup à apprendre sur le mode de fonctionnement humain. Enfin, il y a mieux à faire que de te blâmer inutilement, je vais plutôt te montrer ce que je veux dire sur le champ. »

Elle exécuta alors un large mouvement du bras gauche, amenant son bâton au-dessus de sa tête pour le propulser dans les airs au-dessus d’elle. Elle poursuivi par quelques pas rapides en direction du rebord de la plate-forme avant de venir y prendre appui en sautant pour rattraper l’artefact magique encore en plein air, celui-ci s’immobilisant au moment même où elle l’empoignait de nouveau pour lui permettre de pivoter autour et se placer debout en équilibre.

Le bâton ainsi que sa maîtresse flottaient désormais à quelques mètres au-dessus de la plate-forme, mais se rapprochaient lentement du vide à mesure que la corsaire donnait ses dernières consignes :


« Cherche la Taverne de la Ruine Rebâtie, qui est un des coins favoris du vieux. Elle a été établie dans la partie Sud-est du District Ouvrier lors de sa reconstruction, tu ne devrais pas avoir trop de mal à la situer. On se retrouve en bas ! »

Meredith s’arqua alors vers l’avant et plongea à toute vitesse vers la ville, juchée sur son catalyseur magique lui servant de mode de transport.

Kvelonia regarda disparaître sa collègue des brigades spéciales par-dessus la rambarde du point d’observation sans sourciller une seule fois ni laisser apparaître un quelconque signe d’inquiétude envers l’attitude inconsciente dont elle avait été témoin. C’était là un trait commun que beaucoup s’accordait à relever chez les individus comme la corsaire : une ignorance totale du danger.

L’automate se prépara à son tour pour rejoindre la ville, ses bras et ses avant-bras commençant à s’écarter les uns des autres tandis que les dispositifs en forme de croix qui flottaient précédemment des deux côtés de ses cuisses vinrent tournoyer autour d’elle quelques secondes avant de se placer face à elle, suspendues au-dessus du vide.


« Balisage du point d’impact… Largage immédiat… »

Les ordres énoncés, les lames en croix se laissèrent tomber vers la ville en contrebas, avant que ce ne soit au tour de Kvelonia de se laisser chuter vers les toits du district Ouvrier de Lindblum.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent du changement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» changement a cataclysme...
» Les Vents du Changement
» [Forum] Changement d'URL imminente
» Malhou, se réchauffe auprès vent Lvl.146 MAJ [20/11/10]
» Les passagers du vent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives