Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Porté par le vent du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yashiki Makunochi

Sweeping Blade
Sweeping Blade

Yashiki Makunochi
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Porté par le vent du désert Sam 5 Jan - 14:35

cd Début du rp de Yashiki & Aërin

Pendant les deux ans où j'ai campé à Esthar pour m'entraîner, j'ai raté l'opportunité de venir sur Gaïa. Non pas que j'aie quelque chose d'intéressant à voir sur cette terre qui est ma terre natale, mais j'ai pas été partout, étonnamment ! Même si j'en connais un rayon. Par exemple, je n'ai jamais mis les pieds au Canyon Cosmo. Il paraît que c'est un endroit assez extraordinaire. On pourrait voir des planètes et des étoiles voisines grâce à un gigantesque télescope se trouvant au sommet de la montagne. C'est quelque chose que je veux voir ! Au moins une fois dans ma vie !

En arrivant dans le désert, je me fais tout de suite une remarque.
« Geyser m'a rien dit concernant le sable... J'espère que ça va pas endommager l'exosquelette, je doute d'avoir de quoi rembourser le machin. » Je roule des épaules avant de les hausser et de m'avancer sur les grandes marches de terre qui mènent vers le village du Canyon Cosmo. Aucune idée de ce qui m'y attend, mais ce n'est qu'une aventure supplémentaire ! Autant voir le bon côté hein ?

En passant l'arche, je m'aperçois de l'architecture des lieux. C'est assez rustique, creusé dans la montagne. J'en avais forcément entendu parlé avant, mais le voir de ses propres yeux, c'est autre chose après tout. Je prends le temps d'admirer un peu la vue, avant de m'avancer vers le grand cercle au centre, où un feu semble briller en permanence.
« Y'a pas à dire, c'est pas du tout comme Esthar. C'est très... nature. T'aimes ça ? »
Le lézard sur mon épaule fait doucement briller ses nageoires, mais je crois que quelque chose l'importune. C'est vrai que c'est un peu sec dans le coin... beaucoup. Oui je sais, c'est un désert, évidemment que c'est sec ! Mais comme le lézard possède des nageoires, j'en ai déduis depuis un moment que c'est probablement un truc un peu aquatique, donc il risque pas de trop aimer le coin.

« OK, je vais te trouver de l'eau. » Je lui tapote la tête alors qu'il se cale contre ma tête. Je trouve plutôt moyen de sentir ses nageoires se frotter contre mon oreille mais je dis rien. C'est de la démonstration d'affection, je vais pas l'envoyer paître pour si peu.

C'est dans un petit pub que je récupère non pas un verre d'eau mais un bol carrément ! Un bon gros bol. Je le trimbale dehors et m'installe près du feu en mettant le euh, saladier en fait, près de moi, et hop, le lézard bondit dedans, bienheureux de pouvoir s'hydrater. J'avoue que je n'y avais pas pensé, le pauvre, il a dû en baver pendant la traversée du désert... mais au moins, là, il a l'air bien.
Je soupire en me mettant en tailleur devant le feu. Avant, je voyageais à l'aveuglette, mais maintenant, j'ai une mission ; trouver des informations sur le Rokumeikai. Je prends mon téléphone pour regarder mes messages rapidement et voir la photo de cet homme que Yusuke m'a donné.

Hm. Je sens que ça va pas être facile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aërin Nymphea

Nymphe de Lumière
Nymphe de Lumière

Aërin Nymphea
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Sam 5 Jan - 21:53

Aërina avait donc tenté d’appeler les Six dans Guadosalam pour vérifier quelque chose qui la tourmentait. Elle n’entendait plus leurs voix, ni ne sentait leurs âmes. Le pouvoir de l’anneau des Lucii avait également disparu de ses veines. La jeune femme sembla peut-être déroutée un instant mais laissa bien vite tomber ses tourments.

Si elle était revenue à la vie, c’est qu’elle avait été appelée en renfort pour aider ce monde qui semblait plongé dans les ténèbres. Aërina était fort sensible et sentait bien des choses avec son instinct. Elle décida donc d’aider Héméra à retrouver sa lumière mais chaque chose en son temps. Elle voulait d’abord s’amuser un peu ! Etre de nouveau en vie était pour elle, source d’une joie immense.

Quittant la vie trop tôt, Aërin n’avait pas pu goûter à tout. Et surtout, dans ce monde ici, elle pouvait montrer son vrai elle, sans être jugée par sa famille. Et elle comptait bien en profiter. Ici à Guadosalam, elle avait entendu le nom des plusieurs mondes qui constituaient Héméra. C’est tout naturellement qu’elle choisit Gaïa comme première destination, lui faisant penser à cette déesse mère de la terre.

Cependant, elle ne comptait pas voyager à pied et décida de prendre un bateau de pêche. En discutant avec les membres de l’équipage, Aërin chercha un endroit assez rustique, proche de la nature. Elle voulait tester quelque chose et voulait être prudente pour ne blesser personne. On lui indiqua alors Canyon Cosmos. C’était un très beau nom. La fausse elfe en déduit qu’elle pourrait admirer les étoiles en parlant de Cosmos.

Aërin débarqua donc au canyon cosmos après son voyage et trouva que l’accueil dans ce petit village était fort bien sympathique. Il était forgé dans la pierre et serpentait en différentes bifurcations. On lui indiqua même le bar qu’elle s’empressa de rejoindre pour étancher sa soif. Elle remplit même sa gourde d’eau. Le barman lui offrit même une petite flasque d’alcool, ayant apprécié la compagnie de la bleutée. Une fois dehors, l’elfette expira bruyamment. Elle aurait aimé tester ses compétences de maîtrise des éléments hors combat. Elle s’éloigna et vu de très loin un grand arbre et un peu de fumée. Elle finirait donc sa course là-bas.

Aërin, de sa paume de main, tenta de bouger quelques cailloux. Après quelques secondes, ils bougèrent vivement.

« Ça marche ! C’est parti alors ! »

Elle espérait que personne ne la verrait se jeter sans aucune peur dans le vide. Elle se tourna dos à la falaise, croisant les bras sur sa poitrine. Elle se ferma les yeux et se laissa tomber. Lorsqu’elle sentit le vent fouetter son visage, elle ouvrit les yeux et se tourna pour faire face à la terre.

Alors qu’elle était en chute libre, Aërin s’approcha du mur de la falaise et posa son pied dessus. Dès que le contact fut établi, de la roche se forma en vague sous ses pieds et elle commença à gravir ainsi le tour de la falaise du Canyon. Avec ses mains, elle prenait son équilibre, près de ses genoux pliés. La jeune femme contrôlait la terre très vite que l’on aurait cru à un petit éboulement. Alors qu’elle descendait en flèche avec sa maîtrise de la terre, elle ne put s’empêcher de crier pour expulser ses émotions.

« Wouuuh ouh ! Aha ! Ça va faire des ricochets ! »

Aërin apercevait de plus en plus près l’arbre. Elle comptait donc atterrir avec sa maîtrise de l’air. Une fois beaucoup plus près, la jeune femme tendit sa main vers l’endroit où elle souhaitait créer une petite bourrasque stable et y sauta une fois formée. La fausse elfette tournait en rythme avec sa création d’air et rigolait de manière cristalline, telle une enfant. Sans qu’elle ne le sente, une de ses oreilles d’elfe se détacha et tomba tout près d’une présence qu’elle n’avait point sentie. Et lorsqu’elle eut la tête qui tourna assez, elle plongea dans l’arbre.

Glissant le long du tronc, elle ramena la tête en arrière pour remettre ses cheveux derrière elle. Et quelle fut sa surprise lorsqu’elle vit qu’elle n’était pas seule. Un homme, du style samouraï et un lézard. La jeune femme eut un réflexe de combat et créa un fouet aqueux avec l’eau de sa gourde, le dirigea vers le samouraï et constata qu’avant que le fouet ne l’atteigne, l’eau ne lui obéissant plus, retomba au sol. Elle ramena alors l’eau vers elle et sépara la terre qui avait pu s’y agglutiner. Aërin regarda alors l’homme droit dans les yeux et se figea un instant. Pourquoi diable avait-elle attaqué un illustre inconnu, paisiblement installé à laver son lézard ?

Elle se gratta la joue légèrement, se posant sur son pied droit, ramenant donc sa hanche vers la droite. Sans doute l’avait-elle vue alors tournoyer dans sa mini bourrasque. LA HONTE ! Aërin rougit instantanément et tenta de parler.

« Oh euh... je .. j’ai, bafouilla la fausse elfette en passant sa main près de son oreille et sentit qu’il lui manquait quelque chose. Elle continua de tapoter une seconde puis s’exclama, en voyant l’oreille près du lézard. Merde mon oreille !! »

Elle se pressa le pas en direction de son accessoire, en espérant pouvoir s’enfuir sous terre par la suite et de ne pas être tombée sur un blagueur farfelu qui lui volerait son précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yashiki Makunochi

Sweeping Blade
Sweeping Blade

Yashiki Makunochi
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Mar 8 Jan - 10:34

Un long soupir s'échappe d'entre mes lèvres alors que je considère le feu, regardant parfois le lézard qui patauge joyeusement dans l'eau. Il n'a pas vraiment besoin que je le nettoie, mais dans un lieu aussi sec et désertique, il a besoin de son quota d'eau le pauvre ! J'imagine qu'il doit être une sorte de créature semi-aquatique, ou quelque chose du genre... Je n'ai jamais vraiment étudié la question, surtout parce que je n'ai jamais eu l'opportunité de me la poser.
Et maintenant je m'interroge un peu j'avoue.

Mon attention est rapidement détournée quand j'entends un drôle de bruit. En suivant la provenance, je vois ce qui semble être une... vague... de terre ? Eh ? Deux secondes. Je plisse les yeux pour constater qu'il y a une femme dessus et qu'elle se dirige non loin de moi. Elle utilise un arbre à proximité comme point d'arrivée et semble particulièrement contente de sa performance. Personnellement, je n'ai rien compris. C'était quoi ça, une maîtrise absolument parfaite d'une magie de terre ? Probablement.
En même temps, je suis très loin d'être un magicien... donc on ne peut pas dire que je sois calé dans le domaine. J'ai aucune idée de ce qu'on peut vraiment accomplir en tant que grand mage entraîné. Donc qui suis-je pour me faire des idées hein ?

Par contre, la demoiselle me paraît surprise de ma présence et... eh ?
« Oh là, on se calme. » Je la vois qui se met en position de combat et moi, j'ai pas bougé d'un pouce, on est d'accord ? Même en lui disant ça, en tailleur, je n'ai pas particulièrement l'intention de l'attaquer. J'ai juste décroisé les bras pour aller chercher mon katana si vraiment je me fais agresser. Je vais pas rester là sans rien faire non plus !

Je note qu'elle utilise de l'eau qu'elle a dans une gourde sur elle pour créer comme un fouet... Elle maîtrise donc tous les éléments ? C'est plutôt classe ! Et dangereux, potentiellement dangereux, surtout que hello ! Y'a du feu à côté de moi ! J'ai pas tellement envie qu'elle me mette le feu au derrière, mais pour x raisons, sa maîtrise coupe net et l'eau tombe bêtement par terre avant de m'atteindre. Quoi, c'est mon charme qui l'a désarmé comme ça ou elle a juste tiqué que j'étais pas un monstre ?

« Hé, dites donc... » Avant que je ne lui demande c'était quoi cette histoire, elle se précipite à côté du lézard et s'exclame son... oreille ? Je hausse les sourcils en la voyant attraper une fausse oreille par terre et la remettre en place. Oreille ? Elle a des oreilles en plastoc ? Pourquoi ? Ah... Je crois remarquer au-delà de ses cheveux aux couleurs extravagantes qu'elle a une oreille pointue et pas l'autre. Non, l'autre, elle s'empresse de la camoufler sous cet accessoire.

« Bon miss, va falloir m'expliquer pourquoi vous vous êtes attaquée à moi comme ça. J'ai une tête qui vous reviens pas ? » Je dis tout ça d'un ton bizarrement léger. Beaucoup auraient perdus patience je suppose, mais je vois pas pourquoi j'agresserais une jolie fille comme ça. Hm, peut-être... « Si c'est votre copain qui vous envoi parce que je lui dois de l'argent, j'ai pas une thune. Faudra revenir un autre jour. » J'ai fais assez d'entourloupe çà et là pour savoir que c'est pas une excuse bidon. C'est peut-être vraiment ça, l'histoire.

Et je sais pas si c'est son affinité avec la nature, mais le lézard, lui, la regarde depuis son saladier plein d'eau avec de grands yeux étoilés. Non mais oh ! Bonhomme ! Stop faire le beau devant une meuf avec des fausses oreilles qui a essayé de m'arroser !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aërin Nymphea

Nymphe de Lumière
Nymphe de Lumière

Aërin Nymphea
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Mar 8 Jan - 20:54

Aërin était vraiment gênée de s’être fait voir par une personne. Un homme en plus (oui, elle trouvait cela encore plus gênant, sans doute dû à la seule figure austère et psycho-rigide qu’elle eut de père, donc d’un homme à qui s’identifier).

En outre, comme si cela n’était pas suffisant, elle avait perdu une de ses oreilles dans l’histoire et ce jeune homme avait découvert son terrible secret : elle était humaine. Il n’avait d’ailleurs point bougé de sa position assise, seulement mis ses mains en évidence en demandant à la jeune femme de se calmer.

Heureusement, la magie d’Aërin ne fonctionnait pas en combat. Du moins, pas cette utilisation là. Mais la jeune femme se dépêcha d’aller chercher son oreille et de la remettre, rouge comme une pivoine. C’était une de ses seules attaches à son monde, alors elle y tenait beaucoup. L’homme à la chevelure blanche lui demanda alors plus d’explications, extrapolant que si son petit ami avait un problème avec lui, il n’avait pas d’argent.

« Euh... quel copain ? lâcha Aërin spontanément en se retournant pour voir si elle n’avait pas été suivie, puis se courba devant le jeune homme. Désolée, j’ai vu votre lézard, j’ai vu du feu, une lame qui brille, mon cerveau a fait des raccourcis de danger. Mais merci ! J’ai appris une chose grâce à votre présence. Ce nouveau monde bride les capacités, hmm... »

Aërin regarda le lézard qui semblait presque vouloir lui parler. La jeune femme se dirigea automatiquement vers lui en s’accroupit. Il n’était quand même pas si petit. Elle lui tendit le dos de sa main pour qu’il puisse la sentir. La jeune femme avait toujours fait comme cela avec n’importe quel animal pour qu’il puisse décider si elle était une bonne ou mauvaise personne pour lui. Le contact semblait bien se passer du côté d’Aërin qui s’amusa à faire des mini vagues dans le saladier pour que le lézard puisse profiter de l’eau froide sur tout son corps.

«Vous faites une belle paire en tout cas ! C’est quoi vos petits noms ? demanda la jeune femme. Moi c’est Aërina Lux Nymphea, ou Aërin au choix ! »

En regardant cet homme de plus près, Aërin se disait qu’il devait peut-être maîtriser la glace ou l’air au vu de ses cheveux blancs. La jeune femme se leva finalement, captant qu’elle pourrait peut-être les déranger.

« Mais je vous dérange peut-être en fait, je peux m’en aller.. avoua-t-elle en s’inclinant très légèrement »


Hrp : Désolée de répondre si vite, mais comme cela je peux goûter à l’immense satisfaction d’être à jour *q* Razz (et puis comme j’ai pas joué Aë depuis un moment en rp principal, j’avoue je m’emballe :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yashiki Makunochi

Sweeping Blade
Sweeping Blade

Yashiki Makunochi
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Dim 13 Jan - 10:54

Spoiler:
 

Cette fille est définitivement, indubitablement et évidemment bizarre. Je suis pas vraiment le mieux placé pour juger quelqu'un de "bizarre" mais il faut dire que déjà, rencontrer une meuf avec des cheveux bleus qui a des fausses oreilles pointues, ça a quelque chose de plutôt singulier dans une journée ! Elle n'a pas l'air méchante, si on exempt le fait qu'elle vient d'essayer de m'envoyer de l'eau en pleine tronche, juste franchement paumée.
D'ailleurs, elle m'explique rapidement pourquoi elle a crut bon de m'attaquer cash avec ce qui devait être, je suppose, de la magie. C'est pas dans ses petits bras qu'il doit y avoir de quoi me défoncer la tête, ça c'est sûr, mais je... pense comprendre son raisonnement ? Pourtant, j'ai jamais cru être un gars intimidant... comme quoi...

Au moins, je suis content de voir que c'est pas la copine d'un mec à qui je dois du fric. J'ai pas tellement envie de m'embêter à expliquer à une gentille fille que dans la vie, on fait pas toujours des bons choix et ça nous poursuit malgré nous !
Non pas que ça me dérange, je me passerais juste de la poursuite obligatoire.

« Dans ce cas, vous en faites pas, j'ai pas l'intention de vous attaquer. Quoi que c'est plutôt moi qui devrait être méfiant à ce que j'ai compris. » Je souris alors qu'elle consent aussi à une trêve et s'approche pour regarder le lézard qui patauge dans son bol d'eau. Faut dire que le désert lui fait pas trop à ce bonhomme. Il apprécie les petites vagues qu'elle fait et plus ça va, plus je pense que cette personne maîtrise les éléments, en tout cas au moins l'eau ! Mais vu comment elle a fait mumuse avec la terre juste avant... Faut mieux que je me tienne tranquille, j'ai pas tellement envie de me retrouver engloutit par la terre sur laquelle je suis assis, honnêtement.

Elle cherche à faire connaissance et se présente. Aërin, donc ?
« Yashiki. » Malgré moi, j'ai répondu un peu brièvement, et du coup elle se lève en supposant qu'elle dérange. Le lézard exprime clairement son désarroi en posant ses petites pattes sur le bord du saladier en la fixant du genre 'non s'teuplait t'en vas pas' ce qui me fait hausser les sourcils. Et bon de toute façon, elle m'embête pas du tout la petite dame, pourquoi pense-t-elle ça hein ? J'ai dis un truc de travers ? « Eh ? Non, vous ne dérangez pas. Tant que vous me jetez pas de l'eau en pleine gueule, on devrait pouvoir discuter. » Oui je reste là-dessus, mais faut dire que ça détend l'atmosphère d'en plaisanter !

« Venez vous asseoir, y'a bien assez de place autour du feu pour deux. » C'est un grand cercle où, vu la circonférence et la place, je suppose que bien des gens du village se rassemblent fréquemment pour de quelconques fêtes ou cérémonies. Et puis bon c'est pas "mon" cercle, elle peut rester si elle veut.

Bon par contre, je suis bien obligée de demander. Pas le choix.
« Ça va être ultra-indiscret, mais pourquoi des fausses oreilles pointues ? C'est stylé hein, je dis pas, mais j'avoue que j'ai vu des tas d'accessoires chez les femmes pendant mon voyage, mais jamais de fausses oreilles. » Des colliers, des tiares, des boucles d'oreilles, bagues, bracelets, piercings, bijoux extravagants et tenues colorées, mais des fausses oreilles ? C'est une première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aërin Nymphea

Nymphe de Lumière
Nymphe de Lumière

Aërin Nymphea
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Mer 16 Jan - 23:28

Heureusement pour Aërin, ce jeune homme ne semblait pas plus rancunier que cela à ce malentendu presqu’agressif. Alors qu’elle se présentait, la jeune bleue pensa après les présentations qu’elle pourrait éventuellement déranger ce duo. Il s’appelait Yashiki et ne nomma point son lézard. Cela ne passa point inaperçu à la fausse elfe qui au final, lui donnerait sans doute un nom et déformerait celui de Yashiki par maladresse. Le lézard semblait même assez triste de la voir si vite partir ce qui intrigua l’elfette.

Le jeune homme lui répondit qu’elle ne dérangeait pas et se permit même une blague sur le malentendu de tout à l’heure. Aërin se passa la main dans les cheveux, tirant légèrement la langue, un peu gênée et répondit aussi par la rigolade.

« Quand on est mage, faut savoir se mouiller aha ! »

La jeune bleue s’assit alors en face de son interlocuteur et juste à côté du lézard qui semblait bien aise qu’elle soit restée. Alors qu’Aërin croisait ses jambes, Yashiki lui demanda, en s’excusant d’abord, pourquoi elle portait des fausses oreilles. Il n’avait jamais encore vu ce type d’accessoires chez les femmes. La jeune femme le regarda droit dans les yeux, et avec une sincérité et franchise déconcertante, elle leva son pouce en l’air et répondit.

« Parce que c’est cool ! Et un peu mystique... »

Aërin venait de lui faire un sourire toutes dents voyantes. La vérité, la jeune bleue ne pouvait la lui conter. A son palais, elle avait toutes les parures, bijoux et vêtements qu’elle voulait pour ressembler à ce qu’elle devait, une princesse. Ses fausses oreilles toutes droites sorties de contes, lui permettaient de se projeter ailleurs, de fuir la réalité de sa vie. Et éventuellement, dans son inconscient, tenter de se faire remarquer par son père.

Alors qu’elle venait de lui répondre, la jeune femme réfléchissait en regardant le lézard. Son maître s’appelait Yashiki. Yashi... Non cela n’allait pas. Par fierté, elle aurait pu l’appeler Hoshi, qui voulait dire étoile, presque comme la signification du prénom d’Aërin. Soudain, la bleutée s’exprima.

« J’ai trouvé pour toi un nom ! Yoshi ! dit-elle en levant l’index, puis le dirigea sur le front du lézard, créant un filet d’eau qui bougeait au fur et à mesure de ses mouvements. Que ton identité soit bénie au nom de mère Eos, commença Aërin, puis dirigea son doigt vers la gauche du visage du lézard. Des Six, continua-t-elle pour glisser ensuite son index vers la droite. Du Lucis, et pour finir, arrêta sa course vers le bas du visage. Nox »

Après cette courte animation, qui venait de baptiser le lézard qui se nommait dorénavant, pour Aërin, Yoshi, la jeune femme demanda alors à Yashiki une chose assez banale.

« Tu viens d’Héméra ? Enfin, de quel monde ? »

C’était venu tellement naturellement que la jeune femme ne venait même pas de remarquer qu’elle aurait pu être impolie en tutoyant ainsi Yashiki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yashiki Makunochi

Sweeping Blade
Sweeping Blade

Yashiki Makunochi
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert Sam 19 Jan - 10:59

Parce que c'est cool et bien mystique ? J'avoue, c'est assez simple comme justification. C'est... simplet, mais au moins c'est une excuse, et je suis très mal placé pour lui faire une remarque sur ce sujet, quand on sait que je me balade avec un lézard...

Bref, je me présente, c'est la moindre des choses vu que la miss m'a fait le plaisir de me donner son joli petit nom. Ou grand nom en l’occurrence. Elle a vraiment un nom particulier la dame. Là d'où je viens, j'avoue que je n'ai jamais entendu personne qui s'appelait de cette manière, mais je peux rien dire. Si je lui disais que mon nom au complet est Yashiki Makunochi, peut-être qu'elle trouverait ça aussi absurde que trop long.
On est quittes comme ça.

Justement, elle semble trouver que mon nom est trop long et décide de m'appeler...
« Yoshi ? » Je hausse les sourcils. Je m'attendais pas vraiment à réceptionner un mignon petit surnom sitôt les premières minutes en compagnie d'une ravissante jeune femme. Oh j'en ai reçu pas mal par le passé mais là... Enfin, je suppose que c'est mieux que de se faire appeler Yashi. J'ai des potes qui m'appelaient comme ça, avant. Mais ça fait bail que je les ai vu.
Elle fait une cérémonie un peu bizarre avec ses mains, ça fait très officiel. Ça me fait me demander, était-elle une sorte de prêtresse avant ? Elle m'en donne l'impression, ça c'est clair, avec sa magie et tout le tintouin.

« Euh, si tu le dis. Et lui c'est Sanchou, au fait. » Selon ma nièce en tout cas, c'est son nom. C'est une variété du mot wutaien pour salamandre mais ma foi, c'est toujours mieux que de ne pas avoir de nom du tout ! Il acquiesce joyeusement, je suppose que le fait qu'Emi l'ait nommé le met en joie.

Quitte à être installée là avec moi, Aërin décide de me faire la conversation en me demandant d'où je viens. D'Héméra ou d'ailleurs ? Rien qu'avec sa question et sa manière plutôt particulière de faire sa petite cérémonie juste avant, j'en déduis qu'elle doit venir "d'ailleurs" en fait. J'ai beaucoup voyagé, et même si je n'ai pas effleuré Héra encore, j'ai traversé une bonne partie de Spira, Dol et Gaïa, assez pour me permettre de supposer qu'elle ne venait de nulle part. Elle avait une tête à venir de Spira, mais quelque chose me dit que ce n'est pas ça...
« Gaïa. Et vu mon âge, j'étais là largement avant qu'Héméra n'existe ! » Je me pointe du pouce en parlant, c'est pas faux eh ! Quand on y pense, je suis bien, bien plus vieux qu'Héméra ! Même si je ne suis qu'un grain de sable à côté de l'âge des mondes individuellement parlant, évidemment. « Et toi, d'où tu sors avec tes oreilles super mystiques et tes cheveux bleus ? » Je la taquine juste, oui je m'autorise même si on se connait depuis littéralement cinq minutes, je suis pas du genre à avoir la langue dans ma poche.

Et bon quitte à être dans les interrogations...
« J'avoue j'ai jamais entendu ta petite cérémonie de tout à l'heure. C'était quoi ça, une sorte de baptême là d'où tu viens ? » Vu qu'elle l'a fait en me "donnant un nom", je ne peux que supposer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Porté par le vent du désert

Revenir en haut Aller en bas
Porté par le vent du désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le désert de Mojave» Portés par le vent» tuto haradrim, opération désert» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Canyon Cosmo-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives