Salut
Accueil

Partagez | 
 

 The number of the Beast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: The number of the Beast   Lun 21 Nov - 14:07

T-ckilla et Sir Zephirin viennent de Dali-Just Hell
____________________________________________________________

Voilà que les choses avançaient. Cet humanoïde venu d'un autre monde avait donc un ennemi et un objectif. Deux choses qu'il serait aisé d'utiliser en temps voulu. Pour le moment, il fallait déjà voir ce que ce personnage pouvait valoir comme allié. Et bien sûr, la pièce ne tarda pas à attiser sa curiosité. Et oui, une simple pièce peut parfois faire la différence.


" Une pièce, c'est le prix d'un pain. Cela peut sembler dérisoire, mais quand les choses sont présentes en abondance, on a tendance à les vendre à des prix attracteurs. "


Il rangea alors la pièce et continua sa marche, les mains dans les poches. 


" S'il devenait plus difficile de se procurer du pain, du lait, des œufs et des légumes, les prix finiraient forcement par augmenter. Un aspect économique des plus basiques. Mais lorsqu'une ville injuste et informe comme Tréno existe, les disparités sociales entrent alors en compte..." 


Il marcha alors sans dire mot. Il eut juste un léger sourire quand celui qui l'accompagnait arbora le cas de son armure. 


" En effet. "


Le village commençait petit à petit à s'éloigner. Lentement, le sol noir laissa place à la verdure. La fumée laissait le ciel respirer et le soleil réchauffait l'air. L'odeur des corps brûlés restait encore bien présente et la sensation de mort empestait toujours l'air, mais cela n'allait pas durer. T-ckilla espérait que les deux puissantes auras magiques qui se dirigeaient vers ce lieu trouveraient l'enfant. Il la savait réfugiée dans les débris d'une maison. Surement dans une armoire ou quelque chose de similaire. 


" Les hommes sont faibles. Cette faiblesse est la chose sur laquelle nous allons jouer. Nous passerons une semaine à Tréno. Cela devrait suffire à constater l'augmentation des prix. Bien sûr, cela se fera crescendo. Les riches désirant posséder la rareté et ne pas vouloir que leur petit confort soit affecté, ils s'empresseront d'acheter les denrées les plus élémentaires. Il en restera moins pour les pauvres qui seront forcés de survivre avec le ventre vide. C'est là qu'ils voudront se révolter, et c'est là que nous interviendrons de façon active. "


Il s'arrêta alors. Apparemment, une bête rodait non loin d'ici. Elle leur tournait autour. Un prédateur? Peut-être. Son aura magique était peu impressionnante. Voilà un excellent moyen d'observer à l'oeuvre le fameux chevalier. Il n'en toucha cependant pas un mot et reprit plus lentement la marche. 


" Votre vœu est louable. Mais savez-vous comment obtenir les cristaux? Il ne s'agit pas d'une banale chasse aux trésors. "


Il s'arrêta finalement. Derrière eux, un fantôme venait de surgir. Ce genre de petit monstre bleu qui se faufile partout et vous suit de près dans l'ombre. Ce n'était qu'une vermine qui refusait de mourir. Peut-être un mort récent de Dali? 


Un portail noir s'ouvrit au dessus du nihiliste qui se retourna lentement. Que l'extermination commence!

____________________________________________________


Let's the fight begin!:
 
Fantôme level 1 engage le combat!
Hp : 500/500
Faiblesse : Ténèbres et Vent (x2)
Résistance : Lumière (1/2)
Immunité : Terre

Have fun Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mer 23 Nov - 14:47

T-ckilla parla en long et en large de l’économie. Il avait l’intention, en fait, de passer une semaine dans cette ville nommée Tréno afin d’en constater l’augmentation des prix plus généralement parlant, et voir les riches s’approprier la totalité des denrées importantes pour vivre, délaissant les pauvres. L’objectif en bout de ligne ? Provoquer une révolte. Ce n’était pas une mauvaise idée… Ça pourrait déranger le système, si tant était que ces individus infortunés suivaient la manœuvre, mais la faim pourrait souvent rendre fou… Ils pourraient bien s’attaquer aux plus riches pour tenter de leur dérober quelques pièces, ou mieux de la nourriture.

Zephirin ne répondit rien à ce sujet, acquiesçant ainsi en silence aux plans de son acolyte. Il lui faisait confiance sur le sujet, surtout parce qu’il connaissait Héméra alors que le Chevalier de l’Azur n’en connaissait rien pour le moment. Il n’avait put que s’apercevoir de l’utilité de l’Au-Delà et de l’étrangeté des créatures qui logeaient à Guadosalam. Il commençait à comprendre l’utilisation des gemmes grâce à Camilla et maintenant, en ayant pour guide T-ckilla, il pourrait mieux saisir le système économique et politique de tel ou tel endroit. C’était l’alliance presque parfaite. Toutes les informations récoltées étaient précieuses et seraient utiles.

Alors qu’il s’immobilisait, l’être du néant lui demanda s’il savait comment récupérer les cristaux.
« Je me doute que ce ne sera pas une vulgaire partie de plaisir. Des objets avec un tel pouvoir doivent être protégés, je suppose. » Probablement par des Primordiaux ou quelque chose du genre. Enfin, il les appelait ainsi dans son esprit puisqu’il ne pouvait en être autrement selon lui, surtout parce qu’il ne connaissait pas d’autres appellations. Il ignorait cela dit comment ils pourraient trouver ces cristaux, mais il demeurait intimement convaincu que si c’était l’objectif de plusieurs membres du Rokumeikai – sinon de tous ses membres – alors il finirait bien par en apprendre suffisamment sur le sujet pour pouvoir les dénicher.

La conversation ne se poursuivrait pas cependant, puisque bientôt, un ennemi menaçait d’approcher. Zephirin se tourna pour décrire du regard la silhouette d’un fantôme drapé de noir et décoré d’un immense sourire malicieux. Il semblait fort prêt à leur mettre leur misère, ou en tout cas, c’était ce qu’il devait s’imaginer à voir sa tête. Zephirin leva légèrement le menton en dévisageant l’ennemi avant de dégainer sa claymore d’une main habile. Le tintement métallique indiqua sa préparation au combat.
« Certains sont déterminés à se venger même au-delà de la mort, semblerait-il. » C’était en toute évidence un spectre alors sans doute voulait-il faire sa vendetta après que T-ckilla ait osé réduire le petit village de Dali en cendres. Il voulait l’emmener avec lui dans les ténèbres mais y arriverait-il ? Probablement pas.

Cela dit, Zephirin ne se faisait pas trop prétentieux. Il ne connaissait pas l’ennemi et il ne voulait pas avoir de mauvaises surprises non plus… Ce serait idiot de se vanter et de soudainement se retrouver désarmé. L’élézen se fit donc téméraire et prit l’initiative pourtant, en estimant préférable de débuter avec un enchaînement de coups simples. Il fut soulagé, dès le premier coup, de s’apercevoir que la lame blanche ne passait pas bêtement au travers le spectre… Confiant dorénavant, il frappe à nouveau mais le fantôme désapprouva ses tentatives et lui fila une espèce de coup, magique ou physique, difficile à dire, mais le Chevalier de l’Azur le sentit bien. Loin d’être pourtant désorienté, l’homme prit une inspiration et frappa deux nouvelles fois le monstre qui, pourtant, ne perdait toujours pas de son sourire…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mer 23 Nov - 19:22

T-ckilla parlait beaucoup. 
Il expliquait une belle partie de son plan à cet inconnu dont il ne connaissait ni le nom, ni les principes. Il ne semblait pourtant nullement se préoccuper de ce genre de détails. Et, disons-le, ce n'est pas quelque chose que le chevalier pourrait aisément empêcher. Les graines de la zizanie étaient déjà plantées. Le comportement humain ferait le reste. Lui, ce n'était qu'un catalyseur qui orienterait le destin dans la bonne direction.


Plus ils avançaient, plus la brume s'installait. Cette fumée blanche recouvrait maintenant la plupart du continent. Elle pouvait être bien dérangeante à bien des égards. Pour commencer, elle enhardissait les prédateurs. Ensuite, elle était surnaturelle et bloquait en partie la détection magique. Une malédiction du passé revenue hanter les habitants de ces terres. Bien sûr, T-ckilla n'était pas sans en ressentir les effets. Néanmoins, il avait bien découvert ce fantôme qui les suivait. Son partenaire l'avait-il senti? C'est ce que voulu vérifier le nihiliste, mais il fut presque déçu de voir que l'homme n'avait peu ou pas de réaction. Puis, le fantôme apparut.


" Votre sens de la répartie n'est pas mauvais... "


La voix de l'élémentaire devait trancher avec ses propos précédents. Il semblait faire plus attention à l'élézen en cet instant précis. Il le regarda d'ailleurs agiter son arme avec talent. La force qu'il déployait, en revanche, était assez ridicule. Mais s'il était venu par l'Au delà, cela n'avait rien de surprenant. D'ailleurs, il voulut se tester également. Ce mage noir avait usé d'un sortilège plutôt puissant et complexe. Était-il très affecté? 


Le portail noir au dessus de lui laissa jaillir deux lances d'un alliage inconnu. Un fin trait sombre les reliait au trou noir. Elles passèrent sur les flancs du monstre et le perforèrent. Ce dernier, posant ses yeux sur l'auteur de cet assaut, se jeta sur lui dans le but de l'attaquer. Il ouvrait grand la bouche même si aucun son ne sortait. La rage d'un esprit...?


Juste avant l'impact, le maître du néant se décala d'un pas de côté et donna un coup de pied pour faire valser le monstre dans la brume. Il regarda ensuite sa jambe et constata une sensation désagréable. Il avait été touché? Peut-être qu'il devrait sortir les mains de ses poches pour la suite...
Il regarda ensuite le reste de son corps. Son allié ne pouvait pas le voir derrière l'illusion, mais il possédait plusieurs brûlures dont certaines nécessitaient des premiers soins. C'était ennuyeux, mais il n'y prêta pas plus d'attention que nécessaire, restant impassible, et se retourna vers le lieu où le monstre avait été projeté. 


La brume camouflait ce léger contretemps, mais fort heureusement, les lances étaient restées figées en lui et les fils sortant du trou noir mènerait aisément jusqu'à lui. Mais fallait-il se précipiter? Au vu de l'aura magique ambiante, mieux valait faire attention.


" Restez sur vos gardes... Cette brume camoufle d'autres monstres... "


________________________________________________

Récapitulatif :

T-ckilla attaque deux fois le fantôme : -60hp [Fantôme]
T-ckilla se concentre pour se protéger.
Le fantôme attaque T-ckilla: (défense) -5hp [T-ckilla] 


Zephirin : 455/650hp • 5/15mp
T-ckilla : 340/800hp • 5/20mp

Fantôme : 360/500hp • 10/10mp
Craint : Ténèbres (x2), Vent (x2)
Résiste : Lumière (1/2)
Immunisé : Terre
Techniques : Attaquer (-10hp), Foudre (-25hp, type Foudre, 5mp), Brasier (-25hp, type Feu, 5mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Ven 25 Nov - 18:03

Il était vrai que Zephirin n’avait pas trop réagit à la Brume. Sa présence était pourtant nauséeuse, il y avait clairement quelque chose de démoniaque dans cette purée de poids, mais il n’en connaissait aucunement les origines ni les propriétés. Cela dit, maintenant qu’il combattait un monstre à l’intérieur de ce nuage, il commençait à sentir que quelque chose pouvait peut-être les guetter au-delà de ce que ses yeux pouvaient lui permettre de voir. T-ckilla commenta entre temps qu’il avait un bon sens de la répartie, mais le compliment laissa Zephirin sans réaction particulière. Il n’était pas aisément flatté, en même temps, quoi que vu le personnage qui venait de lui dire ça, ce n’était peut-être pas l’objectif de sa phrase. Soit, au moins faisait-il bonne impression.

T-ckilla était également un bon combattant, on notait qu’il avait franchement confiance en lui. Mais une chose était étonnante chez lui surtout, c’était qu’il utilisait principalement des portails sombres pour se défendre, comme celui qu’il avait invoqué à Dali pour abattre ce pauvre homme en invoquant une lance au travers l’espace-temps. Ici, il se contenta d’abord de donner un bon coup de pied au fantôme qui ne sembla pas du tout apprécier. Tantôt tabassé par une épée, tantôt par des coups, ça ne faisait pas plaisir.
Zephirin leva légèrement la tête pour regarder que le portail que T-ckilla avait invoqué un peu plus tôt était toujours là. Les deux lances venues d’outre-monde qui s’étaient enfoncées en le fantôme étaient donc toujours présentes et semblaient reliées à lui. Ils ne pouvaient pas vraiment le voir au travers cette Brume épaisse, mais il était là, non loin d’eux, et reviendrait vite.

Le nihiliste lui demanda de rester sur ses gardes en mentionnant que la Brume cachait d’autres monstres.
« Ce brouillard n’a rien de naturel. » Constata Zephirin à ce moment-là. « La météo n’est aucunement propice à l’apparition d’une brume de ce genre… Quelque chose doit la créer. » Et engendrait-elle également des monstres pendant qu’on y était ? En tout cas, ça rendait la vision vraiment difficile, mais le guerrier ne se laisserait pas démonter. Il garda fermement son épée en main, prêt à en découdre avec le fantôme lorsqu’il reviendrait à la charge.

Comme s’il préparait un élément de surprise un peu étrange et somme toute déplacé, le fantôme sortit de la Brume en agitant ses bras. Zephirin brandit son épée d’un coup sec, sonnant la créature, et l’enchaîna ensuite de deux coups vifs. L’esprit sembla gémir pouvait-on dire, difficile à préciser, il n’avait pas vraiment de voix. Cette fois-ci, il comptait sortir le grand jeu et se concentra momentanément avant d’envoyer sur l’élézen un puissant jet foudroyant. L’éclair claque fort sur l’armure blanche du jeune homme qui avait tout juste détourné le regard pour ne pas être ébloui par l’éclat lumineux. Lorsque sa vision redevint normale, il retrouva vite la trace de l’ennemi.
« Tsk. Saleté. » Dit-il bien calmement malgré la nature de l’insulte.

Le Chevalier de l’Azur décida d’utiliser une technique de sa connaissance qu’il n’avait put employer devant Camilla. Il laissa son arme briller d’une intense lumière avant de l’abattre avec le plus de brutalité possible sur le spectre drapé de noir. Celui-ci sembla toutefois encaisser le coup avec une facilité presque déconcertante… Un fantôme qui résistait à la lumière ? Voilà qui était original. Légèrement déçu par ses performances, Zephirin fit quelques pas de côté pour ne pas être trop près de T-ckilla. Si ce monstre pouvait faire des attaques de zone, autant tâcher d’être à une distance stratégique l’un de l’autre.
« Il semblerait qu’il résiste à la lumière… étonnant pour une créature de ce genre. » On penserait d’office qu’un fantôme viendrait des abimes de la mort, donc des ténèbres ou du néant, tout était lié. Comme quoi les affinités n’étaient pas aussi évidentes qu’on ne pourrait le croire à prime abord.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Sam 26 Nov - 0:29

La Brume les enveloppait. 
Dans une telle mer de magies, il était difficile pour l'élémentaire de voir au delà de la vision de son hôte. D'autres créatures, il y en avait autour. C'était une évidence. Il était encore tôt, mais cela n'arrêtait pas les monstres qui pullulaient. 
Mais T-ckilla n'était-il pas lui même un monstre? D'un certain point de vue. Mais tout comme l'Homme se distingue des autres formes de vie, lui se distinguait de la Vie elle-même. Ainsi donc, ces vies qui hantaient les plaines de la région les observaient, prêtes à fondre sur eux au moindre signe de faiblesse. Quitte à déranger son compagnon de fortune, le nihiliste augmenta l'intensité de son aura pour dissuader d'éventuels gêneurs. Cela lui consommerait de l'énergie, mais tant pis.


L'homme en armure, de son côté, pointa du doigt l'effet de ce brouillard. Il n'avait pas tord. Le retour de ce brouillard était récent. Mais sa cause n'était pas connu de l'élémentaire. 


" Qu'importe sa cause. Elle finira par servir nos intérêts. "


Toujours dans l'observation, le manieur de néant analysa chacun des mouvements de l'épéiste. Un coup pour dérouter, deux pour infliger des dommages considérables... Il semblait agile, moins que Buredo, mais agile. De plus, ses mouvements étaient nobles, suivant ceux décrits par certains manuels d'entrainement. Il ne faisait maintenant plus de doutes que ce jeune homme avait un bon potentiel. 
Son opposant jeta un flux d'éclairs qui traversa de part en part le jeune homme. Fort heureusement, ce dernier sembla peu affecté. Les mains dans les poches, impassible, l'élémentaire observa alors la Lumière se condenser autour de l'arme de son allié. Le coup porté fut cependant peu efficace. T-ckilla pouvait "voir" les affinités élémentaires de par sa vision spéciale. Il se dit juste qu'il faudrait l'avertir de ce détail à l'avenir. 


Lumière et talent à l'épée donc. Une éducation noble et militaire. Sa rencontre juste avant de se rendre à Tréno relevait d'une chance trop importante. Cette Camilla avait-elle vraiment été capable d'anticiper les besoins du nihiliste? Étonnant... Il leva finalement sa main droite et la tendit devant lui en direction de la créature. 


" Évite de vomir. "


L'avertissement fut rapide. En quelques secondes, le corps entier du nihiliste s'entoura d'une masse sombre. Elle sembla n'être qu'une lumière obscure entourant l'air ambiant, mais elle prit vite une nature bien différente. On aurait dit une sorte d'eau noire et sombre jaillissant tout autour de lui tel un geyser. Elle se propagea et le fantôme, pour se protéger, usa d'un sort de flammes. Le sort de feu écarta un peu de cette chose pour dévoiler une jambe qui s'embrasa. Oui... Il n'avait même pas cherché à esquiver un sort si faible. 


Les lances qui avaient percées le corps du fantôme revinrent alors vers le portail, entraînant avec elle la créature. Des chaines supplémentaires sortirent de deux autres portails pour s'entourer autour de la créature et l'enlacer. Elle fut bientôt poussée vers le sombre abysse d'où une multitude de lances sortaient. Sa fin était proche. 


Malheureusement, les choses ne se passèrent pas aussi bien. Une silhouette apparue et trancha le fantôme avant que ce dernier ne puisse faire quoique ce soit. La nouvelle menace sortit de l'ombre et se dandina comme un pantin désarticulé devant les deux êtres. Elle sortit son arme et pointa le flot d'obscurité. 


" Tréno me paraît encore loin... "


Deux yeux rouges étaient apparus sur le feu noir qu'était devenu le nihiliste. Ils se posèrent alors sur le serviteur du roi-dieu pour voir son état suite à cette magie écœurante pour la plupart des mortels. 


" Tant que j'y suis... Je n'ai aucun principe. Histoire que je ne sois pas surpris, quelles sont les vôtres et ceux de vos frères? "


La question semblait sortie de nulle part... Et pourtant, une telle information était nécessaire aux yeux du concerné. Peut-être plus que le nom de l'élézen à l'heure actuelle...

______________________________________________________________________

Récapitulatif :

T-ckilla utilise Présence Agressive : +75Hp, -5Mp [T-ckilla]; COUVERTURE 20% [T-ckilla]
Fantôme utilise Brasier : -25Hp [T-ckilla], -5Mp [Fantôme]

Le Fantôme se fait tuer alors qu'il était attiré dans le piège de T-ckilla!

Jayrfo sauvage apparaît!



Zephirin : 430/650hp • 0/15mp
T-ckilla : 390/800hp • 0/20mp • Couverture [20%]; 3 tours.

Fantôme : 0/500hp • 0/10mp
Jayrfo : 600/600hp • 15/15mp
Techniques :  Attaquer (-20hp), Coup assommant (-50hp; -5Mp)

_________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Dim 27 Nov - 10:12

La Brume avait beau être là, T-ckilla ne savait pas pourquoi et Zephirin le comprit avec sa réponse. Connaissait-il donc le monde sur lequel il se situait ? Ou peut-être que cette Brume était une nouveauté ? Sans doute… Zephirin n’irait pas de toute façon se moquer puisqu’il ne connaissait pas tout d’Hydaelyn non plus, cela dit. Quoi qu’il en soit disait T-ckilla, cette Brume leur servirait sûrement un jour, à eux, à lui, à son Rokumeikai. Brume ou pas de toute manière, ça ne changeait pas qu’ils se retrouvaient face à un ennemi qui résistait à la lumière et pour Zephirin, c’était embarrassant. Il n’utilisait pas que la lumière évidemment pour se défendre, mais c’était un atout, et cet atout venait d’être jeté par la fenêtre par un misérable fantôme qui n’aurait pas valut mieux qu’une puce s’il avait eut sa force d’antan.

Alors que le Chevalier de l’Azur se préparait à lutter à nouveau, T-ckilla lui demanda d’éviter de vomir. Curieux, il fronça légèrement les sourcils et tourna le regard vers l’individu du néant qui changea soudainement de forme. Il se transforma en une masse ombrageuse, difficile de la décrire, comme une lueur noire, tout simplement. Zephirin le regarda de bas en haut tandis qu’un jet de flammes venait atterrir sur la forme sombre, lui provoquant des dommages là où Zephirin avait temporairement songé que c’était peut-être une sorte de bouclier protecteur pour T-ckilla.
Il emprisonna le fantôme dans un amoncellement de chaînes provenant de ses portails. N’était-ce pas épuisant pour lui d’invoquer ces choses ? Soit, c’était efficace au moins, le fantôme semblait prêt à rejoindre les abysses oubliés du Néant. Cela dit, avant qu’ils ne puissent constater la fin du fantôme, une lame surgit de nulle part, entre la Brume, pour le scinder en deux.

Zephirin arqua un sourcil. Étonné ? Peut-être un peu.
« Et bien, et bien… Ces créatures sont suffisamment idiotes pour s’entretuer. » Les monstres ne s’entretuaient pas sur Hydaelyn, sinon très rarement. Ça pouvait arriver oui, lorsqu’on parlait de chien et chat, mais pour être honnête, Zephirin n’avait jamais vu ce comportement chez les animaux sauvages. C’était justement ce qui faisait réfléchir ; les bêtes ne s’entretuaient pas mais l’être humain, si. C’était à se questionner sur l’intelligence des bipèdes comparés aux monstres… Quoi que celui-ci marchait sur ses pattes arrières.

Le monstre qui pointa le bout de son nez était plus humanoïde que ce à quoi Zephirin s’attendait. Si on exemptait la peau verte bien sûr. Il était armé d’un cimeterre à en juger par l’épaisseur de la lame et sa façon élégante de se courber… Un adversaire sûrement bien plus méchant qu’un vulgaire spectre venu se venger.

T-ckilla commenta que Tréno était encore loin. Zephirin ne pouvait pas le savoir, il ne pouvait que faire confiance à son jugement concernant la route à suivre. L’élézen tourna la tête vers le maître nihiliste qui venait de laisser apparaître ses yeux rouges au-delà de la masse ténébreuse qu’il était devenu. Comme pour essayer d’en apprendre davantage sur Zephirin, et surtout pour boucher un peu le creux que ce combat laissait, T-ckilla reprit la parole pour lui demander si ses frères et lui avaient des principes – car lui n’en avait aucun. Zephirin posa son arme devant lui, lame dans le sol, en dévisageant la bête pendant qu’il répondait.
« Les Chevaliers de l’Azur ont dédiés leur vie pour servir l’Archevêque Thordan VII. Nous ne sommes pas ses pantins ; nous avons une vie en dehors de l’Église d’Ishgard, mais nous répondons à son appel à tout moment et n’obéissons qu’à lui. Mon épée lui est jurée, même au-delà de la mort. » Autrement dit, il n’avait pas l’intention de jurer sa lame à T-ckilla ou à quiconque d’autre, en tout cas pour le moment. S’il le faisait, ce serait comme trahir l’Archevêque, et si son objectif était de le ramener ici pour qu’il règne sur Héméra, il valait mieux que son serment reste intact.

« Accessoirement… S’il est nécessaire de le savoir, nous sommes tous célibataires. En entrant chez les Chevaliers de l’Azur, nous sommes dans l’obligation de faire vœu de célibat. » Si on pouvait vraiment appeler ça un principe ? Difficile à dire. Les Chevaliers de l’Azur suivaient simplement les ordres de Thordan VII, bien que comme Zephirin l’avait dit, ils avaient une vie, ils n’étaient pas que des chiens à l’ordre de leur maître. Cela dit, ils avaient toute autorité sur Ishgard, sur ses Templiers, et sur ses maigres autorités. Si l’Archevêque demandait quelque chose, ils obéissaient. Point final. Être célibataire et dédier sa vie à l’Archevêque. C’était assez simple.

Dès qu’il eut fini de parler, Zephirin s’approche de l’ennemi pour l’attaquer le premier, comme pour le fantôme. Celui-là serait sûrement bien plus physique que l’autre et il put le sentir lorsque son épée frappa son adversaire. Celui-ci tenta de bloquer l’attaque mais la claymore de Zephirin était beaucoup plus lourde que son petit cimeterre émoussé. Il allait attaquer, mais Zephirin bloqua le coup en encaissant la lame sur la garde de son épée. Il en profita ensuite pour repousser violemment le Jayrfo qui se retrouva le cul à terre. Zephirin put donc reculer en toute quiétude, en gardant un œil sur son ennemi qui tâchait de se relever maladroitement pour sauver la face…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Dim 27 Nov - 14:30

Le Jayrfo avait jailli de la Brume pour pourfendre le fantôme. Presque fier de sa réussite, il se dandinait devant le duo, agitant sa lame sous les yeux du nihiliste. Il semblait agile, vif, mais aussi plus expérimenté que l'âme défunte. Son comportement sembla étonna le chevalier, et il y avait de quoi. En tant normal, s'il existait bien une forme de chaîne alimentaire chez les monstres, il semblait difficile de concevoir que l'on puisse se nourrir d'ectoplasme. Certes, la Brume augmentait l'agressivité des créatures, mais tout de même...


Compte tenu de l'état de son corps, l'ange du néant éprouva une certaine lassitude dans la durée de ce combat. Il savait la route qu'ils devaient encore parcourir et il aurait apprécié arriver avant midi. Non pas que cela contrecarre ses plans, mais un peu de repos pour panser ses brûlures de plus en plus nombreuses ne serait pas de refus. Néanmoins, il camouflait toujours son état par l'illusion qui dissimulait l'apparence véritable de son hôte et par cet épais manteau de néant le recouvrant. 


De son côté, le serviteur du roi-dieu ne semblait pas trop affecté. Il répondit sans mal au manieur de néant, bien que sa réponse soit surprenante. En effet, si T-ckilla s'attendait à des valeurs fortes telles que la justice, l'abnégation, le sens du sacrifice ou même la protection des faibles, il n'en fut rien. La seule qu'il put évaluer avec certitude, c'était le degré de fanatisme de ces individus. Leur vénération pour ce Thordan VII était réelle. Un homme avec un tel charisme pourrait assurément trouver sa place dans le Rokumeikai... 
Autre fait étonnant, l'interlocuteur de notre protagoniste aborda la notion de célibat. Pourquoi appuyer spécifiquement ce point? Était-ce la chose qui pesait le plus au chevalier lorsque celui-ci repensait à son serment? Avait-il, finalement, le désir de construire quelque chose avec une autre personne? Futile... La seule chose à retenir de cela, c'était l'impossibilité de l'utiliser comme un vecteur de charme auprès de la gente féminine. Ou peut-être que si, si ce dernier y trouvait un but. Allez savoir. Pour le moment, ce n'était pas ce dont avait besoin l'élémentaire, mais il nota l'information dans un coin de son esprit. D'ailleurs, il chercha de suite à déterminer si cela constituait une brèche ou simplement un engagement comme un autre.


" Et ce célibat ne vous pèse pas après ces années de service? "


Une simple question, dite sur un ton neutre et monocorde. Il aurait pu en rajouter, tenter d'instiller le doute, réveiller un désir enfoui en lui, mais parfois, il valait mieux ne pas en faire de trop. 


L'homme en armure se jeta sur la créature et l'entailla par quatre fois. Sa vitesse et son agilité avaient augmenté par rapport à son précédent opposant. Il progressait vite. A ce rythme, il ne serait pas étonnant qu'il retrouve l'intégralité de sa puissance d'antan. Il bloqua même le violent coup du monstre. L'élémentaire, pendant se temps, se concentrait sur le retour de ses chaînes et de ses différentes armes dans leurs portails. Tout s'était emmêlé autour du fantôme et lorsque ce dernier se changea en fine pellicule de cristaux, il fallu un petit moment pour que les armes du néant retournent à leur maître. 


Fort heureusement, ce moment de vulnérabilité dans la garde du nihiliste ne put être exploité par le Jayrfo. Ce dernier, mis à terre par l'attaque de l'élézen, peina à se relever. C'était un atout non négligeable, sachant que T-ckilla était plus à l'aise pour combattre les mages que les guerriers comme ce bipède en armure. Le monstre se jeta d'ailleurs maladroitement sur la masse sombre et l'entailla de sa lame. Un filet de sang noir jailli et vint tacher le sol. Mais en sacrifiant sa défense, l'élémentaire put sans mal invoquer une nouvelle lance qui jailli d'un portail sous les pieds de la créature pour la frapper au pied. Elle serait surement moins véloce ainsi...


Reculant pour rester à distance de leur opposant, son aura commença à faiblir. C'était léger, mais ça et là, on pouvait distinguer une intensité moins forte. Ses portails aussi avaient légèrement perdu en taille. Un choix pour limiter ses dépenses d'énergie? Surement. 
Il tendit le bras devant lui. Les flammes noires l'entourant s'écartèrent et une lance de néant se matérialisa dans sa main de métal. 


" Rappelez-moi de vous briefer avant notre arrivée à Tréno. Je n'aimerai pas que vos réactions puissent nous nuire. "

___________________________________________

Récapitulatif :

T-ckilla rappelle ses armes emmêlées : Pas d'action!
Jayrfo se relève et attaque : -20hp [T-ckilla]
T-ckilla attaque : -30hp  [Jayrfo]; Jayrfo est bloqué sur une patte. 
La prochaine attaque de Zephirin pourrait faire un Coup Critique!

Zephirin : 405/650hp • 0/15mp
T-ckilla : 370/800hp • 0/20mp • Couverture [20%] (3 tours)

Fantôme : 0/500hp • 0/10mp
Jayrfo : 470/600hp • 10/15mp

Techniques :  Attaquer (-20hp), Coup assommant (-50hp, -5mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Lun 28 Nov - 10:15

La justice ? Non, pas vraiment. L’ordre ? Oui, plutôt. Faire régner l’ordre serait une expression plus exacte que d’apporter sa justice. La justice n’était pas la même aux yeux de tous, et si aux yeux de l’église, c’était une chose, au regard des petites gens, c’était autre chose. Peut-être que la justice était différente du point de vu de T-ckilla que de celui de Zephirin, qui sait. Il ne l’avait pas mentionné parce qu’à ses yeux, ça n’avait rien qui sortait de l’ordinaire, c’était un principe basique d’une organisation comme la leur. Mais peut-être que ce n’était pas aussi évident aux yeux d’un être venu du néant.

Si Zephirin mentionna l’histoire du célibat, ce n’était que pour donner toutes les cartes. Il était évident que ce n’était pas une information importante – on se fichait bien qu’il soit marié ou non, du moins, dans la situation actuelle, là où ça avait de l’importance au sein des Chevaliers de l’Azur – mais comme ça, il savait vraiment tout ce qu’il avait à savoir. Même si c’était anodin comme détail, T-ckilla revint dessus pour lui demander si ce célibat le pesait après toutes ces années de service. Zephirin dodelina discrètement de la tête.
« Ce choix fut le mien et je l’assume. » Il brisa pourtant son masque de froideur pour laisser apparaître un léger sourire qu’on pourrait décrire comme étant cynique. « De toute manière, je ne suis pas de ces chiens qui courent derrière les jupons de la gent féminine. » Il dépréciait pas mal ce genre d’individu… Peut-être était-ce pourquoi faire un vœu de célibat n’avait jamais été un problème. Pour reprendre Camilla en exemple, elle était fort séduisante, mais il voyait au-delà de ça. L’apparence ne l’attirait pas… ou alors toutes ces années de service l’avaient tout bonnement rendu frigide, allez savoir. Ce ne serait même pas surprenant.

Le combat continuait bon train, mais ils pouvaient quand même discuter. Ce n’était pas un mal. Il n’y avait pas beaucoup de ses frères d’armes qui consentaient à discuter dans le feu de la bataille, aussi avait-il plus ou moins pris l’habitude de se taire également. Il n’y avait que Sir Grinneaux qui jouissait de s’exclamer, et Sir Charibert qui adorait clamer ses actions magiques pour qu’on l’entende venir de loin tout en étant surpris à la fois. Mais son plus proche allié, Sir Vellguine, était un homme plus vieux et plus calme. Probablement le plus respectable de son équipe… S’il y avait bien quelqu’un qu’il souhaiterait ramener dans les premiers, ce serait bien son commandant-en-second, celui-là même.  

T-ckilla utilisait ses portails à bon escient ; l’un d’entre eux cracha une lance qui entrava sérieusement l’ennemi. De cette manière, Zephirin put se préparer à utiliser cette distraction pour abattre la chose, ou au moins lui faire bien mal. Alors qu’il prenait son épée pour profiter de ce moment de faiblesse chez le monstre, l’être du néant lui demanda de lui rappeler de le briefer avant qu’ils n’arrivent à Tréno pour éviter que ses réactions puissent nuire… Zephirin porta un sauvage coup sur l’ennemi avant de tourner la tête vers l’individu aux yeux de sang.
« Mes réactions ? Que dois-je comprendre exactement ? » Non pas que ce soit particulièrement vexant mais lorsqu’on lui disait quelque chose de ce genre, Zephirin avait tendance à se sentir pris de haut, et il dépréciait grandement cette sensation. Au lieu de sauter aux conclusions, l’élézen aux cheveux blonds attendit que T-ckilla s’explique – parce que oui, il voulait des explications pour le coup.

Le problème était que ce monstre était une distraction pour papoter tranquillement. Zephirin décida de tourner son attention vers lui d’abord, il verrait ce que le nihiliste aurait à dire pendant ou après ce temps. Epée brandie, il encaissa un vulgaire coup avant de riposter avec un enchaînement convenable. Malheureusement, ce monstre avait énormément d’énergie en réserve… Il ne tomberait pas si bêtement semblerait-il, mais Zephirin lutterait jusqu’au bout, que cela prenne dix minutes ou deux heures.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Lun 28 Nov - 11:19

Une faille à exploiter? Pas vraiment. Le chevalier se contenta simplement de réagir à la remarque en revenant sur le fait qu'il s'agissait de son choix. Une fois qu'il avait pris une décision, rien ne semblait pouvoir l'en dévier. Une chose honorable, même si le nihiliste ne voyait pas le but de se priver d'une chose sans que cela ne rapporte autre chose en échange. Si un sacrifice est inutile, alors il ne s'agit pas d'un sacrifice, mais simplement de bêtise. 
Il considéra le visage de l'élézen. Ce dernier souriait. A défaut d'être une faille, cette question avait eu le mérite de le débrider un peu. Bien sûr, les sourires et mimiques de T-ckilla n'étaient que mensonges. Un sordide cocktail de mouvements répétés et affinés au cours des trois années passées sur Héméra afin de se fondre parmi les mortels. C'était devenu une nécessité en plus d'être un excellent moyen de communication. Néanmoins, il appréciait de voir les autres manifester ce genre d'attitude. Non pas pour ce qu'elles étaient, mais pour ce qu'elles impliquaient : la possibilité de lire en eux. 
Pour revenir sur l'homme en armure, ce sourire pouvait dire beaucoup de choses. Concernant la phrase qui suivit par exemple, cela pouvait impliquer qu'il voyait le fait de succomber aux charmes d'une dame comme de la faiblesse. Il pouvait même éprouver un dégoût pour ce genre de spécimens qui tentaient de se mettre en quatre pour obtenir les faveurs d'une dame. Une autre lecture sous-jacente, pouvait être le fait qu'il s’intéressait à autre chose que simplement l'apparence des femelles de son espèces. Peut-être cherchait-il  quelqu'un partageant ses convictions? Ou peut-être ne cherchait-il personne... Allez savoir. 


Beaucoup de digressions autour d'une simple réponse. T-ckilla estimait naturel de connaître les gens dont il s'entourait. Rivaux, alliés, ennemis... Il voulait simplement tout savoir pour agiter ensuite les pions à sa guise.


L'épéiste profita de la précédente action du manieur de néant pour infliger un sérieux coup à la créature. Si celle-ci n'avait pas la peau si dure, elle aurait probablement flanchée. D'un autre côté, elle tituba légèrement et ses mouvements semblaient moins amples. Elle faiblissait. 
L'échange de coups qui suivit entre le chevalier et celle-ci finit par grandement l'affecter. Des plaies étaient apparues sur ses flancs et de légères gouttes de sang y perlaient déjà. T-ckilla, faisant fi de l'interrogation de son allié, se jeta en avant avec sa lance de néant. Il frappa sans vergogne le monstre en faisant tournoyer son arme. Certes, ce dernier parait tant bien que mal, mais sa cimeterre commençait à se craqueler sous le poids des attaques du nihiliste. Ce n'était pas sa force qui causait cela, mais plutôt la nature de l'arme contre laquelle l'acier se heurtait. Il était grignoté un peu plus à chaque fois et ne tarderait pas à voler en éclats. 


Sautant en arrière après avoir essuyé un coup à l'épaule et un autre aux cotes, le nihiliste atterrit lentement, comme s'il avait légèrement lévité. La lance dans sa main disparue et un nouveau portail se manifesta au dessus de lui. Mais avant sa prochaine action, il consentit à répondre à l'interrogation de son compagnon de route.


" C'est bien simple. Comment réagirez-vous si jamais l'on vient à vous voler? Ne tenteriez-vous pas de poursuivre le voleur pour lui faire payer son méfait? "


Il patienta un instant, gardant à l’œil la créature qui était légèrement penchée en avant et peinait à reprendre son souffle.


" Nous nous rendrons bientôt à Tréno, et plus particulièrement dans la partie pauvre de la ville. Les voleurs y sont légions et les mendiants tout aussi nombreux. Vu votre apparence, ils vous voleront. Lorsque cela arrivera, j'aimerai que nous décidions de ce que nous allons faire. "


_____________________________________________

Récapitulatif : 


T-ckilla attaque trois fois le Jayfro : -90hp [Jayrfo]
Jayrfo attaque deux fois : -40hp [T-ckilla]


Zephirin : 385/650hp • 0/15mp
T-ckilla : 330/800hp • 0/20mp • Couverture [20%] (2 tours)

Fantôme : 0/500hp • 0/10mp
Jayrfo : 290/600hp • 10/15mp

Techniques :  Attaquer (-20hp), Coup assommant (-50hp, -5mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mer 30 Nov - 10:18

Il était vrai que sur le coup, Zephirin avait crut que T-ckilla le prenait de haut en prétendant qu’il aurait d’office de mauvaises réactions en arrivant à Tréno. Après tout, n’y avait-il pas des comportements logiques à avoir pour ne pas éveiller les soupçons ? Cela dit, lorsque l’être du néant s’expliqua, le Chevalier de l’Azur comprit un peu mieux son point de vu. Il était vrai que si un voyou venait à lui dérober quelque chose, il aurait tendance à avoir le réflexe de le rattraper – et lui faire payer son crime à sa manière. Ce n’était toutefois pas la méthode à entreprendre si T-ckilla le mentionnait. Sinon, ils se feraient remarquer.

« Je vois, oui… » Répondit l’élézen en paraissant légèrement dédaigneux. Ils se rendaient à Tréno et, plus précisément disait-il, dans la région pauvre. C’était donc une hiérarchie, les riches écrasaient les mendiants. Ça lui rappela intensément Ishgard, où une séparation similaire avait été orchestrée, comme une règle silencieuse, les manants restaient à Brouillasses, sous les fondations de la ville, et les plus riches vivaient dans les Contreforts… Au moins, il ne pourrait pas dire être dépaysé.

Entre temps, T-ckilla subit deux assauts de la bête, alors que lui-même l’avait frappé trois fois. Le combat paraissait long, ce monstre était doté d’une énergie assez étonnante. Zephirin s’attendait à tomber sur du menu-fretin pendant son voyage… Ou était-ce simplement lui qui était dorénavant trop faible pour vaincre ce genre de créatures futiles ? Voilà qui était dégradant.
« L’objectif étant de ne pas se faire remarquer, je suppose que poursuivre le coupable n’est pas la bonne option. Que suggérez-vous ? » Les laisser faire ? Pfeuh. Zephirin n’aimait pas du tout les pauvres. Mais avec le commentaire de T-ckilla, il était somme toute rassuré de toujours avoir cette prestance qui lui étiquetait la noblesse. Il n’était pas très regardant là-dessus, mais il appréciait faire bonne impression, et avoir l’air d’un vulgaire paysan ne faisait pas bonne impression sur son prochain…

Pour le moment, avant de s’occuper de mendiants, il fallait surtout se préoccuper de ce fichu monstre. Il en avait dans le corps, mais Zephirin comptait bien lui faire ravaler ses muscles. Avant qu’il ne bouge pourtant, visiblement haineux de se faire ainsi traiter par deux guerriers aussi étranges individuellement qu’en duo, il plongea sur l’élézen, épée devant, et tenta de l’assommer. N’étant pas prêt, le Chevalier de l’Azur reçu le coup de plein fouet et ne fut pas sans serrer les dents sous l’impact. Tsk ! Il repoussa vivement l’arme du Jayrfo à l’aide de la sienne et riposta d’un croche-pied si rapide que la bête tomba stupidement sur le sol en heurtant sa tête sur l’herbe fraîche.

« Humpf. » Il n’aimait pas du tout qu’on le prenne par surprise de la sorte. Il profita que le monstre soit par terre pour jouer la carte de la cruauté en le frappant à trois reprises avec son arme. Seulement après, il ne put continuer, puisque le monstre à la peau verte tenta de s’éloigner un peu pour l’esquiver. Utilisant ses quelques forces restantes, la bête roula sur deux mètres environ en s’éloignant de Zephirin qui le dévisagea avec les sourcils froncés, clairement enquiquiné par l’existence seule de cette créature hideuse. L’ennemi se redressa péniblement, il commençait à être très faible…
Quelques minutes encore et il rejoindrait son pote fantôme à la tombe.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mer 30 Nov - 14:10

Le monstre faiblissait à vu d’œil. Cela ne serait bientôt plus qu'une question de temps avant qu'il ne succombe ou s'enfuit. 
Les deux solutions convenaient au nihiliste. Il n'était pas particulièrement friand des pratiques des aventuriers, lesquels trouvaient un malin plaisir à accorder la mort en échange de quelques gils. Que pourrait lui apporter le meurtre gratuit de cette créature? Absolument rien. Si l'élémentaire tuait, ce n'était que par nécessite. L'argent, les gemmes, la renommée... Tout cela l'importait peu. Il avait un objectif à accomplir et s'y tenait. On pouvait bien le traiter de monstre infâme, de créature sans âme... Néanmoins, n'était-ce pas là la stricte vérité? Mais l'Homme est-il si différent des choses qu'il désigne par le terme de "monstre"? Non. C'est simplement leur attitude hautaine et supérieure qui leur confère ce sentiment d'être différent des hordes vivant dans les plaines, les montagnes ou les lacs. Certains pillent les nids de dragons pourtant en voie d'extinction ou massacre des Eskuriax à longueur de journée simplement pour se payer une chambre d’hôtel. Oui, dans cette logique, la vie n'a pas plus de valeur qu'un peu de monnaie. Si vaincre de jolies papillons et leur arracher les ailes suffisait à obtenir un fabuleux trésor, nul doute que certains seraient prêt à le faire. T-ckilla étant lui-même une forme de vie différente, il ne saisissait pas ce principe. Mais si la vie valait si peu, il ne fallait pas que l'on s'étonne qu'il exécute froidement un village entier. Au fond, il ne faisait que jouer au jeu des humains. Et ce jeu, il allait le retourner contre eux.


Cette attitude propre aux bipèdes se manifesta brièvement chez l'élézen. Il semblait blesser dans son orgueil, mais au moins avait-il la présence d'esprit de reconnaître que le nihiliste n'avait pas tort. Il lui demanda alors plus d'informations. Quittant des yeux leur opposant, ce dernier fit disparaître l'aura sombre qui l'entourait. Cela lui coûtait trop de ressources. Il aborda un petit sourire en coin avant de poursuivre sur un ton presque ravi.


" Même le Chaos est organisé. Ce n'est qu'un ordre différent de celui que l'on connait. Les bandits de Tréno ont leur propre organisation. Fort heureusement, certains de mes hommes sont en ville depuis quelques mois. Plutôt que de brutaliser un voleur, il serait plus judicieux de trouver son repère et de nous attirer les faveurs de son supérieur. De devenir leurs alliés alors que les temps deviennent difficiles pour eux. "


Il en aurait bien dévoilé davantage si le Jayrfo n'avait pas profité de l'occasion pour tenter d’assommer l'élézen. Alors que les deux êtres se débattait au sol, le portail noir au dessus du manieur de néant grossit, laissant apparaître plusieurs lances noires. Une fois l'ennemi repoussé par le chevalier, il eut à peine le temps de se relever que les armes dans son dos le plantèrent. Le portail s'y était déplacé et plusieurs armes perforèrent sa chair alors que son cri emplissait l'air. Pourtant, la bête n'était pas morte. Elle bondit dans les airs et frappa T-ckilla au niveau du visage. Ce dernier recula légèrement suite à l'impact et une onde bizarre se propagea sur son corps. C'était comme si la lame lui était passée au travers. Le corps même du nihiliste semblait devenir plus flou, comme s'il perdait en consistance. 


Si cela ne se voyait pas sur son visage, il était agacé. Son illusion ne pourrait être maintenue trop longtemps et, bientôt, son compagnon risquait de découvrir sa véritable nature. Ce n'était pas un réel soucis, c'est juste qu'il aurait apprécié en contrôler le timing et ne pas trop en dévoiler d'un coup. Hélas, la réalité n'est pas toujours celle que l'on imagine!


Bondissant en arrière pour recréer une bonne distance entre lui et son assaillant, le nihiliste posa de nouveau son regard sur l'homme en armure. 


" Nous allons faire tomber Tréno. C'est pour cela que je compte sur vous. Cela ne prendra que cinq jours. Peut-être moins avec vos talents... Et ceux de votre amie, si vous avez un moyen de la contacter en temps voulu. "

Dali était tombé en une journée, Tréno s'effondrerait en cinq. Et le septième jour, le Rokumeikai se reposerait en contemplant son oeuvre...
________________________________________________________


Récapitulatif : 


Un portail apparaît derrière le Jayfro et trois lances le perforent! : -90hp [Jayrfo]
Jayrfo utilise Coup Assommant! : -50hp [T-ckilla]


Zephirin : 335/650hp • 0/15mp
T-ckilla : 280/800hp • 0/20mp • 

Fantôme : 0/500hp • 0/10mp
Jayrfo : 120/600hp • 0/15mp


Techniques :  Attaquer (-20hp), Coup assommant (-50hp, -5mp)

MJ et Zephi-chan <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Jeu 1 Déc - 12:42

Tréno n’était pas vulgairement peuplé de voleurs individuels, en fait… Ils appartenaient tous à une organisation, un groupe d’individus qu’ils pourraient bien commander à leurs aises si, au lieu de poursuivre un voleur et lui faire payer ses actes, ils se contentaient par exemple de le suivre pour trouver son repère. Une tactique plus qu’efficace et bien réfléchit… Zephirin devait bien saluer l’esprit malfaisant de T-ckilla. Il savait en faire usage et savait où se diriger pour au final, arriver à son but. Il venait de gagner pas mal de points dans l’estime personnel du Chevalier de l’Azur, là où il n’y avait que ses frères d’armes et l’Archevêque jusqu’à présent. Il avait l’esprit d’un meneur et si au départ, il l’avait estimé bien bas, il réalisait surtout l’avoir sous-estimer… Il verrait bien ce que la suite réserverait.

Pour l’heure, un problème persistait en la présence de ce Jayrfo. Zephirin peinait à lui arracher sa vie. C’était frustrant. Ce n’était pas faute de se démener pourtant… Et en tant que maître du néant, il semblait évident que T-ckilla avait été bridé par une force inconnue. Un homme abordant un titre pareil ne pouvait pas être si faible tout de même… Il se l’imaginait plus omniprésent, plus puissant. Cela dit, tout comme pour Zephirin, il était bien possible qu’il ait été entravé d’une quelconque manière. Il ne se permettait donc pas de juger, puisque déjà de toute manière, il était apte de faire des choses qu’il était inapte à faire – cette création de portails avait quelque chose d’intriguant notamment. Et de certainement utile.

D’ailleurs, il comprit que T-ckilla n’était aucunement humain.
Lorsque l’ennemi le frappa puissamment, il sembla… perdre de sa consistance ? Il paraissait devenir translucide l’espace d’un instant. Etait-il seulement fait de chair ? Ou uniquement d’ombre ? Curieux. Enfin, c’était somme toute évident qu’un homme avec le titre de maître du néant ne serait pas un être humain, mais la question se posait, éventuellement…

Lorsqu’il fut remit du coup encaissé, l’homme aux yeux de sang fit savoir à Zephirin qu’ils allaient faire tomber Tréno, et qu’il avait besoin de lui pour ça. Cinq jours seulement, et ses talents seraient de mise… ceux de son amie aussi ? Parlait-il de Camilla ? Il ne pensait pas vraiment être apte de l’appeler à lui, il n’avait pas de linkperle… Qui plus était, elle était davantage liée à T-ckilla à ce qu’il avait saisit. Si elle l’aidait et le guidait dans l’ombre comme elle l’avait mentionné, alors elle devrait être apte d’apparaître si T-ckilla le désirait, non ?
« Je vous aiderai. En ce qui concerne Camilla, je me permets de croire qu’elle est davantage liée à vous qu’à moi. Peut-être que votre unique volonté saurait la faire apparaître en temps voulu, qu’en sait-on. » Zephirin n’était en rien lié à cette succube après tout… Non pas qu’elle en soit une, mais son apparence lui rappelait vraiment ces sombres créatures qui rôdaient dans les vieux manoirs d’Éorzéa…

Le monstre n’en avait plus pour longtemps cela dit. L’élézen, lassé de cette joute, empoigna son épée pour donner un sauvage coup à la tête de la créature, ce qui lui fit un sacré impact sur le crâne malgré le casque qu’il portait. Il vacilla soudainement et manqua de s’écrouler, c’est dans une danse idiote de quelques pas sur le côté qu’il parvint à rester debout. Etonnant, recevoir une claymore sur la tête, c’était tout de même extrêmement lourd… et douloureux. Sachant qu’il allait succomber bientôt, l’ennemi riposta avec deux coups simples que Zephirin encaissa sans mal.
Il le lui fit de toute façon rapidement payer de trois coups d’épées dans les flans.

L’ennemi à la peau verte posa un genou au sol en lâchant son cimeterre. Zephirin tourna la tête vers T-ckilla.
« A vous l’honneur. » Il leva son épée pour la poser sur son épaule, signalant qu’il n’avait pas l’intention de s’en servir pour abattre le monstre. Il aurait put, c’était honorifique de donner le coup final, mais question d’établir une "bonne relation" avec ce nihiliste, il lui donnait le plaisir d’achever cette chose pour qu’ils puissent rejoindre cette ville dont il ne cessait de parler.


Récapitulatif :
 

sunny

P'tit mot doux pour Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Jeu 1 Déc - 16:08

La faiblesse.
C'est une sensation bien connue de tous. Le fait de ne plus être capable de lever le petit doigt, de ne plus pouvoir rien faire. Une simple action devient un calvaire d'une durée monstrueuse et chaque seconde passée à agir est semblable à un fardeau que l'on porterait encore et encore. 
Depuis que le nihiliste subissait le sceau du mage noir, ses pouvoirs avaient diminué et ses sens s'étaient considérablement réduits. Le contrôle même de son hôte avait diminué et son intégrité physique et spirituelle semblait partiellement atteinte. Comment une telle prouesse était possible? Les mages noirs possédaient-ils tous ce genre d'aptitude? Certes, l'effet était temporaire, mais de combien de temps parlions-nous? Trois jours, trois mois, trois ans... Ce n'est rien quand l'Age ne nous attend pas avec une faux à la main, mais lors d'une course aux cristaux, un tel gaspillage de temps est regrettable. 


Cidolfus et Jonah n'avaient pas été envoyés là-bas sans raison. Bien sûr, il s'agissait pour eux d'obtenir de possibles armes pour un projet à venir, mais ce n'était pas tout. Si leurs ennemis découvraient un moyen comme celui-ci pour les affaiblir, ils deviendraient de simples proies sans le moindre impact sur l'évolution du monde.


Alors que son corps tremblait encore, le chevalier lui répondit. Chose étonnante, il continuait de se complaire dans l'idée que cette femme était liée au manieur du néant et non à lui-même. Qu'entendait-il par "lié"? Cette créature n'était pourtant pas membre du Rokumeikai... Néanmoins, à l'instant présent, cette considération n'importait pas. Certes, il ne pouvait accorder sa confiance à une personne totalement absente, mais il ne demandait qu'à la rencontrer le moment venu. Vous l'aurez compris, il ne s'agissait pas d'aujourd'hui, mais d'un autre jour où elle pourrait montrer sa dévotion à l'élémentaire.


L'élézen attaqua alors la créature. Le Jayrfo tenta bien de se défendre comme il le pouvait, mais il finit par se faire surpasser par le talent de l’épéiste. Il n'y avait pas à dire, chaque seconde renforçait davantage l'homme ressuscité il y a peu. C'était toujours comme ça en sortant de l'Au-delà. T-ckilla n'y avait cependant jamais mis les pieds. Il s'était contenté de rester aux abords des grandes villes de Spira dans sa recherche de partenaires. C'est comme ça qu'il avait rencontré Buredo d'ailleurs...


Posant son regard neutre sur l'insolent monstre qui leur avait tenu tête, il le considéra quelques secondes. Son regard voulait tout dire : pour lui, c'était comme regarder une fourmi ramper sur les branches d'un petit arbre. Détournant le regard, il n'y prêta déjà plus attention. Se contentant de partir les mains dans les poches. 


" Je n'ai pas d'intérêt à ôter cette vie. Venez plutôt. J'ai à vous parler. "


Pendant un bref instant, le Jayrfo sembla reprendre conscience. Il écarquilla les yeux et commença à se relever en levant sa lame. Au même instant, une lance noire zébra l'air et arracha l'une des pattes de cet être inférieur. Il s'effondra pathétiquement en poussant un cri de douleur. Sans se retourner, le nihiliste s'arrêta une ultime fois.

" Ne force pas ta chance... "


Puis il reprit sa marche. 


La brume se faisait de plus en plus présente. Presque omniprésente, elle obstruait bien vite la vue des voyageurs. Heureusement, T-ckilla pouvait produire de la lumière avec ses yeux. Une lumière rouge et froide qui l'aurait confondue avec un Béhémoth pour un aventurier non averti, mais qui avait au moins l'avantage de percer les ténèbres humides de ce brouillard. 
Puis, à quelques centaines de mètres du lieu où le combat avait eu lieu, le nihiliste s'arrêta. Son corps se mit alors à onduler comme ces remous que l'on voit à la surface de l'eau. Ses longs cheveux hérissés, sa mèches en forme de faux, ses muscles surdimensionnés... Tout commençait à se changer en une sorte de matière noire visqueuse. Elle gardait tout juste une apparence humaine et semblait se concentrer sur elle-même. Puis cette masse disparue peu à peu, comme si elle s'évaporait. 


De longs cheveux blonds, un regard perçant, des muscles élancés et des marques de brûlures sur les bras et les cotes apparurent peu à peu de cette masse informe. Finalement, la substance étrange finit de libérer les yeux de cet individu. Son regard semblait neutre au premier abord, mais il reprit bien vite un je-ne-sais-quoi de malsain. Tout juste vêtu d'une longue cape noire et d'un pantalon, ce corps se tourna vers le serviteur du Roi-Dieu. Il ne mesurait plus autant qu'avant... "A peine" le mètre quatre-vingt à vrai dire. Son teint blanc laissait apparaître des veines plutôt gonflées sur son visage. Il remonta ses yeux sur l'homme en armure puis arbora un sourire carnassier en se laissant tomber en tailleur au sol. 


" J'ai besoin d'une petite pause à partir d'ici. L'attaque de Dali m'a épuisé... Je suppose que cette forme doit vous surprendre. "


Le nihiliste marqua un petit arrêt. Il leva son bras droit devant lui et contempla sa prothèse de fer avant de reposer ses yeux mako sur le jeune homme. 


" En temps normal, j'aurai surement pris le contrôle de votre enveloppe charnelle... Mais vous servirez mieux mes intérêts en conservant votre libre arbitre. "


Une menace cachée? Il y avait de fortes chances qu'il le prenne ainsi. Néanmoins, il devrait s'habituer à ce genre de discours. L'ange du néant ne ménageait pas ses propos et, s'il tenait ces derniers, c'était justement une preuve que ce vivant avait gardé le droit de continuer d'exister en tant que tel. Il reposa sa main sur le sol sans lâcher le larbin de Thordan VII des yeux et continua sur un ton un brin moqueur.


" Vous souhaitez donc récupérer les cristaux... Mais vous ne savez pas comment procéder n'est-ce pas? Vous allez rencontrer beaucoup de difficultés, surtout vu votre faiblesse actuelle. "


Il croisa alors les bras derrière sa tête et se laissa tomber, s'allongeant sur l'herbe. Il leva sa main de métal au dessus de son visage et regarda ses doigts de métal.


" Quel dommage que votre serment vous empêche de vous joindre à nous. "


Il jouait un peu avec les nerfs du chevalier. Un début de manipulation? Mais non... Il ne faisait que jouer voyons! 
Il pointa l'un de ses doigts sur un bûche non loin de lui. Le doigt d'acier sembla s'ouvrir puisqu'un petit clic eu lieu. Puis, de la petite ouverture, un faisceau lumineux jaillit pour s'abattre sur le bois et l'incendier. C'était un peu radical, mais c'était un moyen plutôt efficace de produire un feu par le temps qu'il faisait. Au moins, ils pourraient observer les alentours sans avoir besoin des yeux du nihiliste.


" Heureusement pour vous, je ne désire pas faire de vœu. Je ne vois donc pas de problèmes à vous communiquer certaines informations pour vous permettre de survivre dans ce monde. Considérez que c'est un cadeau de bienvenu dans notre collaboration. "


Il bascula de nouveau en position assise, laissant ses yeux se perdre dans la danse des flammes. Il les contemplait et semblait y voir quelque chose d'invisible aux yeux de tous. Presque ailleurs, il finit par aborder le sujet qui intéresserait l'élézen. 


" Pour obtenir les cristaux, il est nécessaire de passer par différentes épreuves. La première repose sur la chance, du moins si l'on est assez idiot pour y croire. La seconde se base davantage sur les compétences. "


La bûche crépitait sous l'action de la chaleur. Une chaleur chaude et réconfortante dans l'immensité de ce brouillard. Une lumière agréable et apaisante dans ces ténèbres. Une douce clarté dissipant les illusions de la brume et éloignant les dangers. Une telle chose pouvait réchauffer même les cœurs les plus dures... Mais T-ckilla ne sentait rien, ne ressentait rien... Il se contentait de voir.

____________________________________________

Recap et spoilers et Messages d'amour et de paix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Ven 2 Déc - 11:37

T-ckilla décida de laisser le Jayrfo en vie, étonnant… Zephirin ne s’en offusquerait pas, il se contenta de se questionner, l’espace d’un instant, sur le pourquoi. Soit, ainsi soit-il. Il rengaina son arme juste au moment où la bête sauvage à la peau verte tentait de se relever pour attaquer ses deux assaillants en traître. Ni une ni deux, le maître du néant réagit au quart de tour et lui amputa une jambe grâce à l’un de ses portails maléfiques. Maintenant qu’il était hors d’état de nuire – sauf s’il venait à ramper, il aurait du mal à les rejoindre ou même à se défendre convenablement – T-ckilla spécifia avoir besoin de parler au Chevalier de l’Azur. Ce dernier jeta un ultime regard vers la bête agonisante avant de se déplacer de sorte à suivre le nihiliste.

La Brume était considérablement gênante. Zephirin se félicitait d’avoir une ouïe fine, cela lui permettait d’entendre les pas de T-ckilla, mais de toute manière, le maître du néant était bien visible aux yeux de l’élézen ; il pouvait voir son regard rouge sang, anormalement brillant. C’était un être somme toute extraordinaire, rien à voir avec ces Asciens, et pourtant, il avait mentionné en avoir rencontré un… Peut-être faudrait-il qu’il revienne là-dessus à un moment ou à un autre. S’il avait put rencontrer un Ascien d’une tierce façon, cela ne voulait-il pas dire qu’il avait une connexion avec Hydaelyn ? D’une certaine manière, était-il connecté à de nombreux mondes ?
Cela dit… Personne ne savait vraiment d’où venaient les Asciens. Elidibus et Lahabrea étaient des Envoyés du Néant, et le néant pouvait représenter n’importe quoi. Si T-ckilla appartenait aussi à cet univers nihiliste, il pouvait bien y avoir connexion, sans que ce ne soit forcément lié à Éorzéa.

T-ckilla s’immobilisa à plusieurs mètres de l’emplacement où ils étaient. Son corps sembla perdre de sa consistance et soudain, un autre homme sembla apparaître sous le regard inexpressif de l’élézen. Zephirin put dessiner de son regard une silhouette beaucoup plus maigre et fragile que celle qu’il avait avant, ainsi que de longs cheveux platines, un visage pâle, mais toujours cette même impression dans le regard, bien que ce n’étaient plus ses yeux rouges sang. Etait-ce là la vraie forme du maître du néant ? Ce n’était pas tout à fait ce à quoi il s’attendait – comme T-ckilla la supposa, oui, on pouvait dire qu’il était surpris.
« Plus ou moins. » Répondit-il sur un ton relativement stoïque. Cela dit non, il n’apprécia pas du tout ce que T-ckilla insinua ensuite. Il fronça les sourcils et arbora en toute évidence un masque de méfiance en dévisageant le maître du néant. Il souhaita momentanément lui répondre que s’il devait perdre sa forme précédente sous l’effet de la fatigue, il ne voyait pas comment il pourrait prétendre le posséder mais soit… Ne tentons pas le démon, ça ne servait absolument à rien… Et il ne le connaissait pas suffisamment pour se permettre ce genre de provocation, seulement pour ensuite se retrouver submergé par un pouvoir qu’il n’aurait pas soupçonné.

Comme le nihiliste avait besoin de se reposer, Zephirin consentit à se poser en tailleur sur le sol en prenant soin de récupérer sa claymore – assis, elle ne pouvait pas rester dans son dos – pour la poser allongée à l’horizontale sur ses jambes, prête à emploi si besoin. L’homme du néant entreprit de lui parler des cristaux, ce qui intéressa enfin le guerrier en armure. Il rappela qu’il ignorait comment faire pour les récupérer, et qu’avec sa faiblesse actuelle, il rencontrerait énormément de difficultés.
« En toute évidence. Je suppose qu’ils sont protégés. » Comme il l’avait mentionné plus tôt. Ils ne devaient pas non plus être tous rassemblés au même endroit… Ce serait une sorte de chasse au trésor, même si T-ckilla avait dit que ce ne serait pas ça, fondamentalement, c’était le même principe. Juste en beaucoup, beaucoup plus compliqué. Et difficile.

Il revint aussi sur le fait que son serment l’empêchait de se joindre au Rokumeikai. Zephirin ferma juste les yeux comme on se fermerait à une conversation. Il n’était pas prêt, encore, à accepter de se rejoindre à une autre organisation que celle des Chevaliers de l’Azur. Il consentait à les aider, mais il refusait d’abandonner son serment pour rejoindre ce groupe dont il ne connaissait que l’extrémité de l’iceberg. Qui sait, peut-être un jour, s’il parvenait à y avoir une réelle entente… Mais pas maintenant.

Il rouvrit les yeux lorsqu’une petite explosion se fit entendre. Il vit une bûche au loin qui venait d’être allumée… Sans doute que T-ckilla était responsable. Ce petit feu réconfortant aurait le mérite de leur accorder une certaine pause après ce combat qui, avouons-le, avait été assez long. S’ensuivit les paroles du nihiliste qui confia ne pas vouloir faire de vœu, aussi se fichait-il bien que Zephirin veuille le faire. Il avait l’intention de lui donner des informations concernant les cristaux en guise de "cadeau de bienvenue" à leur collaboration naissante.
« C’est généreux de votre part. » C’était dit sur une voix assez blanche, finalement sa générosité ne le flattait pas vraiment, mais il était somme toute soulagé de ne pas avoir à courir après les informations qu’il lui fallait… Il lui parla donc des épreuves qu’il y avait à traverser pour avoir ces cristaux ; une première basée sur la chance – à priori – et la seconde sur les compétences.

« Bien, ça me paraît simple de compréhension. » Et non pas forcément d’exécution. « Cela dit, il reste un problème majeur ; leurs emplacements. Je ne suis pas suffisamment dupe pour m’imaginer qu’ils sont tous rassemblés au même endroit à attendre sagement que quelqu’un ne vienne les récupérer. Qui plus est, je suis à peu près certain qu’ils doivent être surveillés par une tierce entité d’une force remarquable. » Ils n’auraient pas posés un groupe de quelques soldats pour protéger quelque chose d’aussi précieux… Ou alors une armée ? Peut-être, c’était bien possible, si un cristal était enfoncé dans les tréfonds d’une ville par exemple, une arme toute entière pourrait, potentiellement cela dit, le protéger des convoiteurs.

Mais quelque chose gênait Zephirin. Il regarda T-ckilla, dont l’apparence lui donnait le sentiment de s’adresser à quelqu’un d’autre d’ailleurs, c’était curieux comme sentiment, avant de lui adresser quelques mots en conservant un masque de prudence sur son visage.
« Vous ne voulez pas faire de vœu. Alors à quoi bon m’aider ? Vous êtes à priori un être qui consent à s’enquiquiner d’autrui tant qu’ils disposent d’une tierce utilité à vos yeux. M’aider à acquérir les cristaux ne vous apporte rien de particulier. Qu’avez-vous à y gagner ? » Sa simple collaboration ? Il avait dit vouloir l’aider à faire tomber Tréno, mais aux yeux de Zephirin, ce n’était pas de la même envergure… La chasse aux cristaux pourrait prendre des jours, des semaines, des mois peut-être, là où cette ville tomberait en cinq jours à en croire T-ckilla.
Il devait forcément y avoir autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Ven 2 Déc - 23:48

T-ckilla tentait de jouer avec le chevalier. De le provoquer un peu et de comprendre sa façon de fonctionner. Il devait bien admettre que ce dernier gardait un sang-froid des plus remarquables. Plus d'une personne n'aurait pas apprécié les propos du nihiliste. Lui, acceptait tout bonnement le fait d'être faible et totalement ignorant de ce monde. Seul l'allusion à son serment le bloqua quelque peu. Bien, au moins ne faisait-il pas parti de ces autres prétentieux du Rokumeikai. Surtout l'un d'entre eux à vrai dire...

Alors que le feu réchauffait doucement l'air autour d'eux, l'élézen se montra finalement plus curieux au sujet des cristaux. Enfin! Le manieur du néant pensait ne pas réussir à l'appâter suffisamment. Il écouta le chevalier à propos de la localisation, ainsi que des forces protégeant ces objets de convoitise. Il soulevait un point important. 

" Effectivement... "

Il n'en dit pas plus tout de suite. L'homme en armure s'était tourné vers lui et exprima une interrogation des plus censées : que gagnait le nihiliste à l'aider?

Fermant les yeux un bref instant, il laissa un sourire satisfait couvrir son visage. Bien... Ce petit n'était pas prêt à le suivre aveuglement. C'était une bonne chose pour l'instant. Il voulait savoir les réelles motivations de l'ange du néant. Mais pouvait-il lui dire? Peut-être était-ce un peu tôt? Une réponse partielle ferait surement l'affaire.

" Ne pas vouloir faire de vœu est différent de posséder les cristaux, vous ne croyez pas? "

Il marqua un temps d'arrêt, puis expira avant de reprendre.

" J'aurai bien sûr besoin de vous au delà de Tréno. Vous vous en doutez."

Il ouvrit alors sa main gauche sur le côté. Un petit portail noir apparu et un cylindre noir en jailli. La matière noire qui le recouvrait fut bien vite absorbée de novo dans le sombre portail, dévoilant un parchemin qu'elle recouvrait. Il le saisit alors et l'ouvrit, dévoilant une carte d'Héméra. 

" Nous sommes ici, sur Héra. Le continent accusant le plus gros retard scientifique. "

Il pointa ensuite du doigt Dali et fit lentement glisser son doigt sur Tréno.

" Nous avons détruis Dali et nous allons nous en prendre à Tréno... Je ne sais pas si vous avez bonne notion des échelles, mais vous devez bien vous rendre compte qu'Héméra est immense. "

Il reprenait petit à petit une voix neutre et sans âme. Son expression se figea également au fur et à mesure de ses paroles. 

" Des créatures nommées chimères doivent être trouvées pour passer la première partie de l'épreuve permettant l'obtention des cristaux. Il y en a une par élément. Si on a les bonnes clefs en main, on peut facilement déterminer leurs positions. Une fois l'épreuve de l'une d'elle passée, on obtient une orbe, laquelle nous indique la position d'un temple. C'est là que l'on passe la seconde épreuve. Il me semble qu'elle consiste à combattre des créatures mythiques... Surement d'autres chimères. Une fois cela réussi, on peut obtenir le cristal de l'élément voulu. "

Voilà qui résumait assez bien la longue route qu'ils avaient à parcourir. Comment savait-il ça? Avait-il tout dis? C'était un mystère. Mais le dialogue était loin d'être fini et tous les sujets restaient ouverts. 

" Les chimères sont bien cachées, en plus de ne pas apparaître à n'importe qui. Le pouvoir des gemmes les attire. Ces pierres qui nous servent à gagner en puissance sont en réalité des résidus des cristaux, ou, à défaut, y sont sensibles. Plus l'on gagne en puissance, plus il est facile de les rencontrer je suppose. Mais cela reste très théorique. Une chose est sûre cependant, les monstres sont pour la plupart composés de poussière de cristal. Ce n'était pourtant pas le cas avant. "

Ha oui... Il y avait un avant. Peut-être serait-ce bien de ne pas le perdre d'entrée de jeu. Il fit donc une pause, puis reprit, à la manière d'une machine.

" Un peu d'histoire. Héméra n'existe que depuis trois ans et demi. Avant, Dol, Gaia, Spira et enfin Héra étaient des planètes bien à part avec leurs propres traditions et histoires. "

Il pointa tour à tour les régions concernées. Puis revint sur Héra, y posant un regard un peu plus sérieux.

" Les cristaux sont la cause de la fusion des planètes. Du moins officiellement. C'est grâce à la princesse Grenat de la ville d'Alexandrie que l'on connaît l'existence des cristaux. J'ai d'ailleurs des agents qui devraient bientôt débuter une opération dans le but d'obtenir davantage d'informations sur ce point. "

Une certaine succube et son angélique garde du corps... Du succès de leur mission dépendrait surement l'avenir du royaume d'Alexandrie tout entier. Mais c'était une autre histoire que celle conter ici. T-ckilla leva alors ses yeux sur le chevalier.

" Si un point vient à vous échapper ou nécessite davantage d'explications, n'hésitez pas à m'arrêter. Je sais que les mortels ont parfois du mal à me suivre compte tenu de ma façon peu orthodoxe de m'exprimer. "

Il marqua une nouvelle pause, agitant ses doigts métalliques et faisant travailler son articulation biomécanique. Il ne lâchait le noble du regard que lorsqu'il prêtait attention à l'évolution de la Brume tout autour d'eux.

" Ramuh, Odin, Alexandre, Ifrit, Shiva, Bahamut... Ces noms vous parlent-ils? ... Ce sont les chimères de ce monde. J'ai le plaisir de connaitre la localisation certaine de l'une d'entre elle et l'épreuve de trois de ces dernières. "

_________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Dim 4 Déc - 10:52

T-ckilla semblait toujours avoir quelque chose à redire pour avoir le dernier mot. Zephirin l’avait noté dès le départ, mais ce n’était pas une mauvaise chose en soit. Il le constata une fois de plus lorsqu’il insinua trouver curieux qu’il lui offre le vœu des cristaux sur un plateau d’argent, et que le maître du néant disait qu’il estimait qu’avoir les cristaux en sa possession et les utiliser pour faire un vœu, ce n’était pas la même chose… Donc il souhaitait simplement collectionner ces cristaux ? Zephirin ne pouvait pas dire comprendre pourquoi ; il ignorait si ces pierres précieuses et magiques avaient d’autres utilités que celle d’exaucer les souhaits de ceux qui auraient le bonheur de les rassembler.

Après lui avoir dit qu’il aurait besoin de lui au-delà de l’épisode de Tréno, il lui présenta une carte de Héméra pour lui situer Héra sur la carte. Ce continent était celui qui, technologiquement, était le moins avancé. Zephirin suivit les mouvements du nihiliste pour deviner Dali, dorénavant détruite par les méfaits du Rokumeikai, et Tréno, là où ils allaient. Héméra était en effet très grande comme pouvait le remarquer l’élézen, mais il pouvait aussi déduire qu’Hydaelyn était bien plus grande. Si Thordan VII pouvait conquérir Éorzéa, ce petit univers ne serait qu’une partie de plaisir…

Poursuivant donc avec cet afflux d’informations plus qu’utiles, T-ckilla lui parla des chimères, ces êtres qui protégeaient les cristaux. Il fallait les trouver et passer leurs épreuves pour récupérer des orbes qui indiqueraient la position d’un temple, où une seconde épreuve se situerait, afin de récupérer un cristal. Mais il fallait, en théorie, être d’une force notable pour attirer l’attention de ces chimères… Elles n’apparaissaient pas à quiconque le désirait simplement. Il faudrait donc récupérer pas mal de ces gemmes dont Camilla lui avait parlé, qui permettaient d’assimiler des techniques ou des sortilèges, et s’entraîner grandement pour prétendre attirer l’attention ces Primordiaux.
Un cours d’Histoire s’ensuivit, où T-ckilla lui dévoila qu’Héméra n’existait que depuis trois ans, et que ces continents étaient, à l’origine, des mondes séparés. Les cristaux avaient provoqués la fusion, à priori… Ces pierres devaient vraiment posséder un grand pouvoir si elles étaient capables de faire une chose pareille par leur unique existence. Si tout du moins, cette fusion était bien de leur fait.

« Je crois avoir saisi l’essentiel. » Répondit Zephirin lorsque T-ckilla mentionna que si quelque chose lui échappait étant donné sa manière de s’exprimer, il pouvait toujours le lui dire afin qu’il se répète. Il poursuivit alors en lui donnant les noms de certaines chimères… Beaucoup raisonnaient en Zephirin comme quelque chose de connu. Le Guerrier de la Lumière avait fait tombé tous ces Primordiaux, chacun d’entre eux, exception faite de Bahamut qui était un cas très à part et peut-être Alexandre.

« Ces chimères dont vous parlez sont nommées des Primordiaux là d’où je viens. » Commença-t-il pour faire comprendre que oui, ces noms lui disaient en effet quelque chose. « Ce sont de formidables et gigantesques créatures invoquées par la volonté de différentes tribus sauvages… Pour la plupart. Ramuh et Ifrit, notamment. » Même sans avoir jamais quitté Ishgard, les Chevaliers de l’Azur étaient dotés d’un certain privilège à savoir ce qui se déroulait au-delà des murs de la sainte cité. « Shiva est un cas spécial cela dit, elle n’était pas une vulgaire invocation… Connaissez-vous la légende de Sainte Shiva ? »
Non pas que ce soit important, mais qui sait.

« Alexander est un Primordial également, et c’est le plus immense de tous. Il ne peut être détruit que de l’intérieur. C’est une gigantesque machine forgée comme une forteresse impénétrable. Je ne l’ai cependant pas vu de mes propres yeux. »
Il n’avait pas voyagé jusqu’aux lointaines terres de l’Arrière-Pays Dravanien à l’époque où Alexander avait été rappelé à la surface par les gobelins. « Bahamut cependant… Il représente une certaine terreur chez le peuple d’Éorzéa. C’était un cas unique, un peu comme Shiva, mais en bien plus puissant. C’était un immense dravanien jusqu’alors scellé dans une lune artificielle. Lors d’une grande bataille, il quitta sa prison et anéantit les troupes. Il paraît qu’il a subitement disparu dans une puissante lumière blanche. C’est une période que le petit peuple surnomme le Fléau, aujourd’hui. » Un petit cours d’histoire, comme ça, sans raison. Des informations qui ne servaient à rien à première vue, mais qui sait ? T-ckilla avait bien dit avoir rencontré un Ascien. Si c’était le cas, peut-être qu’un simple mot dans les prononcés de Zephirin lui dirait quelque chose.

« Odin, toutefois… Ne me dit rien. »
Odin était un Primordial dont Zephirin n’avait jamais entendu parler tout simplement parce que c’était un cas grandement isolé. Odin appartenait à la légende de la Fontaine d’Urth, une région extrêmement loin d’Ishgard. Il n’avait ouïe dire que des Primordiaux qui avaient été recensés, connus par les gens et les autorités. Odin était resté dans l’ombre depuis toujours, errant tantôt ci, tantôt là dans les forêts entourant Gridania…

« Je serais curieux de rencontrer les Primordiaux d’Héméra… Mais je suppose qu’il faudrait d’abord s’entraîner afin d’être digne de leur attention. » L’élézen baissa les yeux vers son épée, dont la brillance ne semblait guère avoir été entachée malgré le combat qui venait de se dérouler. « Cela dit, le plus judicieux pour l’heure serait d’abord de prendre du repos. Je présume que ce sera chose possible une fois que nous aurons rejoint la civilisation. » Peu importe laquelle, il n’avait pas noté s’il y en avait une en chemin outre Tréno sur la carte montrée par T-ckilla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Dim 4 Déc - 12:13

Attentif, l'élézen semblait tout disposé à écouter les propos du nihiliste. D'un autre côté, qui ne l'aurait fais dans sa situation? Égaré dans un monde qui n'était pas le sien, à la recherche de quelque chose dont il ne savait rien, il agissait avec logique et sagesse en récoltant un minimum d'informations. Au vu de l'aisance avec laquelle celui-ci semblait avoir assimilé ce que lui avait dis T-ckilla, ce dernier se dit qu'il pourrait aisément compléter certains points à l'avenir. Ce chevalier était vif d'esprit et réfléchi, c'était chose appréciable. 


Mais ce fut au tour de l'élémentaire d'apprendre de nouvelles informations. Primordiaux, Sainte Shiva... De nouveaux récits, de nouvelles légendes... Un nouveau monde. Combien en existaient-ils de semblable avec ceux constituant Héméra? C'était un bien étrange mystère... S'agissait-il simplement des serviteurs des dieux à travers leurs diverses créations? C'était somme toute possible. A son tour attentif, l'ange du néant considéra les connaissances de l'élézen. La façon dont il aborda le fait de détruire Alexandre -ou Alexander- de l'intérieur était intéressante. Bien qu'il semblait difficile de détruire de façon permanente une chimère, peut-être pouvait-on la faire disparaître un temps en l'attaquant? Auquel cas il serait possible de ralentir la concurrence dans la course aux cristaux. Cette perspective avait le mérite d'être intéressante. 


Néanmoins, l'élézen finalisa son discours en abordant la civilisation. Était-ce une manière de signaler qu'il avait besoin d'un repos confortable? Surement. En même temps, cet endroit n'était pas vraiment sûr pour le duo. La Brume restait omniprésente et les monstres pouvaient surgir à tout moment. 


Se relevant lentement, T-ckilla laissa un voile sombre recouvrir ses brûlures. Puis, ce voile se mêla progressivement à sa peau et recouvrit ses plaies, prenant une couleur chair. De ce fait, on l'aurait dis en pleine santé au premier regard. Mais un œil très avisé pourrait aisément discerner les illusions dont il se parait. Pourquoi prendre de telles mesures? Non pas pour paraître invulnérable, loin de là. Il souhaitait simplement éviter d'arriver à Tréno avec des marques trahissant sa présence lors du carnage perpétré quelques heures plus tôt.


Il aborda un nouveau petit sourire en coin et ferma les yeux un instant pour répondre à l'ultime phrase de son compagnon de route. 


" Hmm... Nous n'aurons pas accès à un grand confort, mais cela devrait convenir. Remettons-nous en route. Vous n'aurez qu'à me conter l'histoire de la Sainte Shiva en chemin. Quand à ce "dravanien", je présume qu'il s'agit de ce que nous nommons "Dragon" sur ce monde. "

A vrai dire, le nihiliste s'attendait à ce que l'homme en armure se montre plus curieux sur les épreuves des chimères ou leurs localisations, mais ça ne faisait rien qu'il ne s'en préoccupe pas pour le moment. Quand bien même ce dernier était désireux de combler son manque de connaissances sur ce monde, il semblait davantage préférer les actes aux paroles. Très bien... Il n'avait qu'à suivre les conseils de l'élémentaire et il obtiendrait sans mal son souhait. 


Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la route, une sonnerie retentit. Après quelques instant, le nihiliste porta son PHS à son oreille gauche. Il savait pertinemment qui l'appelait, ayant configuré son appareil pour qu'une musique différente soit jouée en fonction de la personne. 

" Oui Veranissa? "


Quelques secondes s'écoulèrent alors sans la moindre réponse du nihiliste. Ce dernier fit signe au chevalier de continuer à marcher avec lui de sa main libre.


" Ils partiront de la Grotte de Kwane demain, après votre rencontre. S'ils commencent par Midgar - et il savait qu'ils commenceraient par là - , je vous laisse le soin de vous charger de la Grotte de Mythril une fois votre mission à Alexandrie terminée. Lancez-là demain. Je compte sur vous deux. "


Il attendit encore quelques secondes et raccrocha.


" Désolé pour cette interruption. Je vous écoute. " 

________________________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mar 6 Déc - 16:12

Il est vrai que l’élézen aurait put s’intéresser d’abord à l’emplacement des chimères et des cristaux. Mais avant, il s’était simplement sentit poussé à apporter également à T-ckilla un bref morceau d’Histoire du monde d’où il venait. Après tout, si ce monde devait être gouverné par Thordan VII un jour, autant que sa culture et son histoire soient connues… plus ou moins. Raconter la légende de Sainte Shiva n’apporterait rien à T-ckilla bien entendu, mais soit, il souhaitait la lui raconter. Peut-être en guise d’échange pour la multitude d’informations qu’il lui donnait volontiers. Certes il lui donnait déjà son aide pour l’opération à Tréno, mais ce n’était que de la pratique. Les informations avaient parfois beaucoup plus de valeurs que les actions.

Comme Zephirin demanda un lieu de repos plus confortable que les sols embrumés de ces terres, T-ckilla se leva et laissa une sorte de voile noirâtre l’entourer et réparer ses blessures. Etait-ce une illusion ? S’il avait put se soigner si simplement, pour sûr qu’il l’aurait fait précédemment… Zephirin entreprit de se lever alors que T-ckilla notait qu’ils n’auraient pas vraiment un grand confort, mais que cela conviendrait. Le Chevalier de l’Azur hocha de la tête en rangeant son épée dans son dos, convenant qu’ils reprenaient la route.

Il renchérit ensuite en disant que ce dravanien était sans doute un dragon, comme ils le disaient ici, à Héméra.
« Un dragon, oui. » Les deux mots se disaient honnêtement. Mais le plus courant était dravanien. Ils étaient ainsi connus mais ils restaient des reptiles et étaient ainsi baptisés. Ils allaient alors se remettre en route quand une étrange sonnerie laissa Zephirin légèrement sursauter – on ne le vit pas sur son visage, mais son mouvement s’arrêta sèchement alors qu’il tournait la tête vers T-ckilla en se demandant ce que c’était. Il le vit sortir un objet et le porter à son oreille et de suite, l’homme comprit que c’était quelque chose de semblable à une linkperle… Un moyen de communication avec quelqu’un de lointain, dans ce cas-ci, une certaine Veranessa.

Zephirin attendit sagement en écoutant la moindre parole. Grotte de Kwane, Midgar… Sans doute étaient-ce d’autres endroits d’Héméra. Des lieux importants ? Il le découvrirait sûrement sous peu. Il patienta pour voir si la conversation s’achevait rapidement et lorsque ce fut le cas, T-ckilla s’excusa de l’intervention.

« Ce n’est rien. » Il fit une pause pendant laquelle ils se remirent en route. « La légende raconte qu’une élézenne du nom de Shiva se serait amourachée du dravanien Hraesvelgr il y a de cela des siècles. C’est un dragon d’une ancienneté inimaginable, caché dans les tréfonds des montagnes de Dravania selon les rumeurs. Mais cet amour ne pouvait exister ; la vie d’une élézenne comme Sainte Shiva n’était rien de plus qu’un battement de paupières pour un dragon comme Hraesvelgr. Ainsi, à la demande de Sainte Shiva, le dravanien la dévora pour qu’ils restent à jamais unis. »

C’était une bien jolie histoire, il fallait bien l’admettre. Mais Zephirin n’avait pas été éduquée avec la beauté de cette leçon. Non, la majorité des habitants d’Ishgard, et plus précisément ceux liés à l’église, comme lui, avaient une terminaison bien différente. Toujours aussi calme, il renchérit pour annoncer le reste.

« Elle est considérée comme une hérétique aux yeux de l’Église d’Ishgard pour avoir commis le crime le plus impur de tous ; avoir couché avec un dragon. » C’était vraiment cru mentionné de cette façon mine de rien, mais c'était là le crime après tout. « Malheureusement, elle est aussi devenue le symbole des hérétiques qui en voulaient à l’Église, et son influence a permit à une tierce femme de l’invoquer à nouveau en tant que Primordial. »
Ysayle avait invoqué l’essence de Shiva en elle pour se transformer en cette ravissante et dévastatrice reine du froid. Il n’avait pas été directement concerné bien entendu, mais comme tout ceci se déroulaient dans les zones du Coerthas, l’élézen avait eut le loisir d’en entendre parler, comme tous les autres membres des Chevaliers de la Table Ronde.

Maintenant, pourquoi raconter une telle chose à T-ckilla ? Ce n’était finalement qu’une suite, après avoir parlé des Primordiaux et du côté unique de certains d’entre eux, dont Shiva, cette légende était venue sur le tas… D’ailleurs, en pensant aux Primordiaux, et donc aux chimères d’Héméra, il se rappela un détail d’Éorzéa qui était somme toute utile, mais peut-être pas ici.

« Vous avez dit savoir où trouver certaines de ces chimères… Les Primordiaux sur Éorzéa étaient, en général du moins, invoqués à un emplacement où leur élément était le plus important. Shiva a été invoqué dans un amphithéâtre gelé, Ifrit au cœur d’un volcan… Peut-on juger que c’est la même chose sur Héméra ? » Ne sait-on jamais, ce serait une piste en or pour les trouver, mais il estima rapidement que ce serait peut-être bien trop facile.


Note :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Alvin - Azura Lucem - Ishta - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Mar 6 Déc - 21:29


Zephirin passe au niveau 4 !
T-ckilla passe au niveau 5 !

Note : Première limite débloquée pour T-ckilla !

T-ckilla et Zephirin gagnent 450 gils !

Direction : Tréno

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Lun 26 Déc - 22:43

T-ckilla et Zephirin-san arrivent de Tréno-Circus for a psycho

________________________________________




T-ckilla et son acolyte s'apprêtait à quitter le restaurant. L'élémentaire venant de régler sa note, il revint vers son compagnon. Ce dernier laissait planer le doute sur sa participation à la réunion du Rokumeikai, mais il y assisterait certainement. Il ne se permettrait pas de louper une occasion pareille. S'il voulait vraiment les cristaux, il devrait se confronter aux autres membres. Ce moment serait donc idéal pour lui s'il tient à juger de la concurrence. Mais cela n'était pas à l'ordre du jour. Non, ce qui l'était n'était autre que la prise d'un nouveau pion sur l'échiquier. Rien ne pourrait perturber les plans du nihiliste. Rien ni personne.


Pourtant, c'est quand on y est le moins préparé que certaines choses inattendues se produisent! Au beau milieu de la rue, un mog fit son apparition. Cela n'avait pas de quoi surprendre le duo, après tout, ce n'était qu'un mog parmi tant d'autres dans cette ville, néanmoins son apparition coïncida avec un arrêt sommaire du temps. Tout se figea. Les passants s'arrêtèrent, les chevaux et chocobos aussi. A ce simple instant, seul le duo semblait libre de ses mouvements. Eux, et le curieux mog de noël. L'instinct du chevalier le poussa à dégainer, mais pas l'élémentaire. S'ils n'étaient pas figés comme les autres, c'était surement pour une bonne raison. Si on leur voulait vraiment du mal, ce sort ne les aurait pas épargné. 
La créature farfouilla dans son sac en se plaignant de la pagaille à l'intérieur jusqu'à amener un cadeau au noble et un autre à l'ange du néant. Si le Mémodex que reçu notre personnage serait surement très utile à l'avenir, il s'interrogeait naturellement sur cette mystérieuse créature capable d'arrêter le temps lui-même. Une telle entité, même si son pouvoir est insignifiant, pouvait accomplir de grande chose grâce à cette technique. Quand elle s’évanouit, le chevalier ne manqua pas de s'exprimer. Pourtant, cette créature n'était pas quelconque et n'était pas apparue à n'importe qui... 


Continuant son chemin sans mot dire, le duo aboutit devant le lieu recherché : le bâtiment de la garde de Tréno. Un endroit bien défendu abritant bon nombre de recrues en formations et d'instructeurs compétents. Quand les soldats de l'entrée interrogèrent le duo, Aymeric se montra pour le moins... Direct. Tout comme lorsqu'il se trouvait dans les bas quartiers en fait. Prenait-il naturellement tout le monde de haut ou était-ce un manque de tact dûe à sa formation militaire? Au moins, cela sembla porter ses fruits... 
C'est donc au cours de ce qui semblait être une réunion que le duo fut introduis auprès de lady Rose Klewitz. Si le serviteur du roi-dieu sembla chercher un semblant d'aide de la part du nihiliste, il prit bien vite l'initiative de voler de ses propres ailes. Entre nous, c'était surement pour le mieux. De but en blanc, l'élézen récita à la perfection la comédie discutée plus tôt. Il lui annonça connaître l'emplacement des criminels et cela eut l'effet escompté. La seule chose regrettable fut que cette approche interloqua suffisamment la demoiselle pour qu'elle se demande si tout ceci n'était pas une sorte de piège. Oui, elle n'était pas dupe, mais bien que T-ckilla puisse dissiper ses doutes, il n'en fit rien, laissant son compagnon gérer la situation. Il n'inspirait pas la plus grande confiance, c'était sur... Si au moins il lui arrivait de sourire, même faussement. Après, il n'est qu'un humanoïde... Un être sensible qui a souvent du mal à simuler une grande variété d'expressions. 


T-ckilla se contenta de guider cette troupe. Ils sortirent des hauts quartiers sous le regard de quelques curieux puis arrivèrent à la porte centrale où on leur ouvrit sans mal. La garde était renforcée aujourd'hui et elle se renforcerait encore demain. L'attaque sur Dali les avait vraiment stimulé! Le nihiliste eut un léger sourire en coin avant de de finalement arriver dans les plaines. Là, la Brume se tenait devant eux. Tous marquèrent un léger temps d'arrêt. Le nihiliste se retourna et sourit pour engager la conversation.


" Madame Klewitz, j'aimerai m'entretenir avec vous sur le chemin. "


Elle s'arrêta, méfiante de prime abord, mais regarda ses compagnons avec un regard entendu. Elle leur faisait confiance. Ils étaient des gardes entraînés et avaient déjà connu la Brume. Il n'y avait, selon elle, aucune chance qu'ils se fassent berner en restant seuls avec ce mercenaire en armure brillante. 


" Entendu. Mais hâtons-nous. "


Ainsi donc, T-ckilla et elle partirent devant laissant les trois hommes à l'arrière. Ces derniers ne manqueraient surement pas de conversation. 


" De quoi souhaitiez-vous me parler? "
-" Vous avez du le remarquer mais nous nous dirigeons vers la Grotte de Kwane. "
-" En effet. Des patrouilles ont déjà circulé par ici sans jamais rien trouver... "
-" A croire que la garde n'est pas aussi bonne que prévue. Nous y avons aperçus le fils de Madame Quinn, Julian, ce matin même. "


Elle eut un regard noir envers cette remarque. Il fallait dire que l'élémentaire tapait directement dans son orgueil. Elle avait traqué la trace des deux criminels depuis plusieurs mois sans succès et voilà que deux inconnus lui apprenait son métier.


" La Grotte de Kwane hein? Vraiment?! "
-" Hmmm... Je me doute que le simple fait que Madame Quinn nous ait engagé sans vous en informer soit une insulte en soit, mais j'espère pouvoir collaborer avec vous. Vous comprendrez bien qu'une fois sur place, il faudra faire preuve de retenue. Notre cliente désire que son fils soit ramené vivant. "
-" Ca ne change rien. La potence seule l'attend. "


Elle était irritée. Bien. Dans ce genre d'état second, focalisée sur son objectif, elle ne ferait pas attention si ces camarades venaient à traîner le pas... Ou à se faire exécuter en silence. Il fallait juste espérer qu'Aymeric remplisse sa part du contrat. Pour sa part, le nihiliste gardait son sourire, cela avait le don d'énerver la noble.


" Que les choses soient claires, une fois sur place, vous agirez selon mes directives. S'ils sont toujours sur place comme vous semblez en être si sûr, je ne tiens pas à ce que vous finissiez en otages. "
-" Naturellement. "


Souriant de plus belle, le nihiliste se tourna vers elle tout en continuant sa marche après une petite pause, faisant mine de réfléchir.


" Si je puis me permettre... Vous semblez très impliquée dans cette affaire. Je suis un mercenaire, je fais ça pour l'argent. Mais vous... ? "
-" Parce que c'est une honte. "
-" Une honte? "
-" Vous ne le savez pas? Julian Quinn a fais parti de la garde de Tréno. Il était bon élément et plusieurs personnes au sein de celle-ci l'admirait. Il a non seulement bafoué son nom, mais aussi les nôtres. "
-"Je vois..."


Ha... Le doux son de la corde sensible. Une note si douce synonyme de victoire. Quelle agréable mélodie. Le plus amusant dans tout ceci, c'est que la demoiselle accélérait de plus en plus sans s'en rendre compte.


" Et vous l'avez laissé s'enfuir? Je comprends que vous souhaitiez réparer cette erreur... "
-" On ne l'a pas... JE ne l'ai pas laissé s'enfuir. La garde a été retenue par un conflit avec des voleurs de la Basse Ville. Et il y avait aussi deux recrues qui ont donné de fausses alertes. "
-" Hahahaha... Je comprends, je comprends... Les nouveaux hein? "


Elle serrait les points en avançant. Si elle se montrait très professionnelle dans l'exercice de ses fonctions, elle possédait des points faibles, comme chaque mortel. Un être aussi inférieur qu'elle, ayant vécue depuis longtemps dans le vaste de la noblesse ne pouvait que réagir de la sorte en cas de coup dur. Au fond d'elle, ce n'était qu'une gamine dont l'esprit venait de se fragiliser. Parfait... Le nihiliste comptait bien remuer le couteau dans la plaie et continuer à semer la confusion dans son esprit.


" Je vois que vous n'êtes pas comme tout ces subalternes. Vous remplissez bien votre rôle. malheureusement, dès qu'une de vos recrues fait preuve de faiblesse, cela vous retombe dessus. C'est pour ça que j'ai quitté mes anciennes responsabilités. "
-" Vous en aviez?... Je ne me vois pas suivre votre exemple. Pour moi ça n'est que lacheté. "
-" Hahaha, je vois. Vous avez vos convictions et vos principes. C'est admirable. Une belle et jeune femme comme vous est-elle déjà promise ou ais-je une chance en vous proposant un verre après notre mission? "
-" P-Pardon? "


Si la noble avait l'habitude de s'occuper de ses courtisans comme sa position le lui avait apprise, elle perdit ses moyens. La raison en était simple : Qui aurais pu deviner ce qui allait suivre dans de telles circonstances? Délaissant sa garde, elle n'aperçut que trop tard la main d'acier du créateur du Rokumeikai s'abattre sur son visage. Paume ouverte, une bille de la taille d'un œil s'y trouvait. En entrant en contact avec le front de la demoiselle, des marques violettes apparurent sur son visage. Le cristal traversa sa peau comme si cette dernière n'était qu'un liquide et disparut alors que la demoiselle tombait au sol, mains sur son front. Une fumée noire s'échappait de son corps tandis qu'elle luttait contre un mal qui la rongeait. L'épée à la main, elle aurait facilement pu atteindre le nihiliste. Mais elle s'en servi plutôt pour se redresser. 


" Que m'avez-vous...?"


Elle posa un genou au sol. Ses veines gonflèrent sur son visage et son aura augmenta. T-ckilla la voyait. Petit à petit, elle était contaminée par le pouvoir du néant. Le nihiliste s'insinuait en elle telle une infection vicieuse et sournoise. Bien sûr, elle était maintenant plus forte. Et en attendant d'être subjuguée, il y avait le risque qu'elle use de cette force nouvelle. Pourtant, Le parasite au sein de Vlad semblait confiant, gardant ce sourire immonde qui le caractérisait.


" Vous comprenez? Vous m'avez l'air si seule... "


Elle regarda autour d'elle dans cette épaisse brume. Vlad aussi. Elle attendait des renforts. T-ckilla aussi. Une silhouette se dégagea du brouillard... Était-ce Aymeric ou bien l'un des gardes? L'élémentaire ouvrit un portail noir au dessus de lui. Il aurait à combattre la demoiselle le temps que son maléfice agisse. Mais il restait à présent à déterminer si cette dernière allait être sa seule opposante et donc si le chevalier avait rempli sa part...
__________________________________________

Zeph-chan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Jeu 29 Déc - 9:55

Ils marchaient tous au cœur de la Brume. Ces deux individus qui accompagnaient Rose Klewitz connaissaient ce brouillard démoniaque, ils n’allaient pas simplement se laisser berner par sa densité. Cette purée de pois leur était connue et ils avançaient en suivant leur supérieur qui venait de se faire solliciter par Vlad Drake dans l’objectif de discuter de cette histoire à plus intimement parler. De cette façon, la jeune femme ne faisait pas trop attention à ce qui se déroulait derrière elle, et Zephirin saisit rapidement que c’était à lui de jouer.

Le Chevalier de l’Azur cessa de marcher. Il s’immobilisa soudainement ce qui attira l’attention du plus jeune des vétérans, le Sven. Il avait des cheveux châtains en bataille et de grands yeux verts. Pour un mec dans la quarantaine, il paraissait encore assez jeune de physique, malgré les années dans la garde et les combats. Il dévisagea Zephirin, interrogé quant à son arrêt soudain.
« Que faites-vous ? » Pendant ce temps, son collègue avait continué à s’éloigner, suivant docilement sa maîtresse. De ce fait, Zephirin comprit rapidement qu’il était seul avec le guerrier et que c’était à présent l’opportunité idéale pour se débarrasser d’un premier garde… Cela dit, il ne voyait pas comment se débrouiller pour se défaire de l’autre. Soit, il verrait après.

« J’ai cru remarquer quelque chose qui nous menaçait de ce côté. »
« Hm ? Quoi, un monstre ? » Il sortit son épée pour passer à côté du Chevalier de Thordan VII et scruter la Brume. Evidemment, il n’y avait rien, bien qu’il crut voir quelque chose en repérant une énorme pierre longeant une rivière. La masse informe semblait promettre un monstre mais la véritable bête, ne s’en doutait-il donc pas, se trouvait derrière lui ; Zephirin récupéra une petite dague discrète dans l’une de ses poches, objet qu’il n’utilisait que très rarement, et se glissa derrière l’homme pour lui attraper solidement la tête au niveau du front. L’individu n’eut que le temps de ressentir la surprise et de brandir son arme que la petite lame se planta dans sa jugulaire. Leurs armures étaient convenables, mais clairement pas suffisamment efficaces. Les plus fines dagues passaient outre leurs casques…

Il ne fit pas l’erreur de le laisser tomber lourdement sur le sol, il aurait été repéré… Il posa prudemment un genou par terre en entrainant avec lui le corps de l’individu alors qu’il était pris de spasmes irréguliers. Le sang allait mourir dans l’herbe alors qu’il le posait discrètement sur la terre humide et lui jetait un regard indifférent. Bien, pensa-t-il. Au prochain.

Rangeant la dague, Zephirin allait prendre les devants pour les rejoindre – il n’était pas habitué à la Brume donc autant éviter de trop se distancer des autres – et put les retrouver grâce à la voix paniquée de Rose Klewitz qui semblait demander à quelqu’un, T-ckilla sans aucun doute, ce qu’il avait osé lui faire. Amon n’était toutefois pas à côté, il cherchait son camarade de toujours.
« Sven ? Sven !? » C’est là que Zephirin surgit de l’ombre, nez à nez avec Amon. L’homme à la stature imposante dévisagea le Chevalier avec une méfiance à la limite de la haine pure et dure. Il ne faisait pas confiance à l’élézen pour sûr. « Où est Sven, mercenaire ? »
C’était dit sèchement, comme un ordre. Zephirin n’apprécia pas du tout, mais il garda son calme.
« Je l’ignore. Il s’est aventuré un peu plus loin, croyant avoir vu une bête sauvage. »

Sauf qu’Amon repéra une discrète tache de sang sur l’épaulière droite de Zephirin, petit détail anodin oublié. Son visage vira au pourpre.
« Traître !! Rose ! Éloigne-toi de— » Son souffle se coupa sec. Notant l’urgence, le Chevalier de l’Azur s’empressa d’attraper son épée et fila un coup de garde si puissant dans l’abdomen de l’homme en armure que même la plaque d’acier la couvrant lui fit encaisser un impact suffisant pour le faire taire. De toute façon, miss Klewitz était déjà aux prises de T-ckilla, luttant contre ce qui tentait de s’immiscer dans son cerveau. Déboussolé, Amon se redressa en sortant en guise d’arme une énorme hache qui ne fut pas sans rappeler les maraudeurs et guerriers qui arpentaient Hydaelyn à Zephirin. Ayant connaissance de cet art du combat, il ne fut pas impressionné… malgré la taille somme toute imposante de la lame.

« Tsch ! Je vais vous tuer ! »
Zephirin fit un pas en arrière avant de lever sa claymore en comprenant que le combat était lancé pour lui, inutile de reculer. Il ne comptait pas se faufiler jusqu’à T-ckilla pour assurer un combat en duo contre lui, cela dit, il ignorait que Rose Klewitz risquait aussi de se débattre et donc d’obliger le nihiliste à lever les armes aussi. Ils n’étaient pas si loin l’un de l’autre, mais Zephirin ne parvenait pas à le jauger malgré son ouïe plus développée que la moyenne des êtres humains – sa race élézen lui donnait en effet ce petit avantage. C’était ça d’avoir de grandes oreilles… Il n’arrivait qu’à deviner qu’il était à porté de voix, puisqu’il les entendait parler.

Le tintement des lames laissa deviner qu’Amon s’était jeté sur Zephirin, celui-ci bloqua l’immense hache avec sa claymore et la repoussa de toutes ses forces. Amon chancela, preuve étant qu’il était lourd et maladroit avec son arme… Excellent. Malgré son entraînement, il était déséquilibré facilement, il avait tout misé sur sa force brute purement et simplement. Il allait vite comprendre que ça allait être utilisé à son désavantage…


Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Alvin - Azura Lucem - Ishta - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Ven 30 Déc - 18:37

Combat engagé !!

Boss particulier !!

Déroulement : Zephirin devra affronter Amon de son côté tandis que T-ckilla affrontera Rose du sien. Ni l'un ni l'autre ne pourra intervenir dans le combat de son partenaire !

En revanche Zephirin pourra rejoindre T-ckilla lorsqu'il aura vaincu Amon !!

Précisions : A cause de l'ingurgitation du cristal de Rose, cette dernière dispose de stats+50% (+ de HP, + de MP, + de probabilités de faire des coups critiques/parades).
Cependant, à cause de son état instable et du mal qui la ronge, elle n'aura que 50% de chance de réussir à attaquer par tour.

Rappel : Combat de type Boss Classique. Vous disposez d'une action dite « d'environnement » en plus de votre action normale. Vous pouvez vous servir des éléments du décor qui vous entoure ou de points particuliers de votre cible pour provoquer des dégâts ou effets supplémentaires. (Ex : Vous servir de la Brume pour vous dissimuler, ou viser les yeux de votre cible pour espérer lui infliger Cécité, etc.)

Bonne chance !

==========================================

T-ckilla : 1250/1250 HP • 35/35 MP
Rose : 2775/2775 HP • 80/80 MP (Niveau 10)

Zephirin : 1100/1100 HP • 30/30 MP
Amon : 1100/1100 HP • 30/30 MP (Niveau 5)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Ven 30 Déc - 19:52

Un son perça la Brume, un son de rage. Un simple cri qui conforta le sourire du nihiliste. Zephirin devait avoir provoqué la colère d'un des gardes et engagé le combat. Maintenant, il restait juste à déterminer ce que valait vraiment ce chevalier. S'il mourrait ici, il enterrerait avec lui les secrets du Rokumeikai. S'il l'emportait, il viendrait surement aider le nihiliste. Dans tous les cas, il était gagnant. 


L'élémentaire contemplait de haut l'état de la jeune femme. Elle avait le corps tremblant et des veinules apparaissaient de plus en plus clairement autour de ses yeux et de ses tempes. Ses muscles restaient contractés ce qui ne devait pas l'aider à se mouvoir. Elle entreprit de relever brusquement sa lame, mais le nihiliste l'évita en se penchant légèrement de côté. Sans dire un mot de plus, il fit quelques pas en arrière en la fixant. Son être disparu progressivement dans le brouillard jusqu'à ce qu'il ne reste rien de lui. 
La demoiselle regardait autour d'elle. Redressée, elle posait son regard sur les alentours en cherchant une trace de ce mercenaire, mais elle n'en voyait pas. T-ckilla était camouflé dans l'obscurité et ne laissait aucun bruit filtrer. Puis des portails noirs s'ouvrirent un à un tout autour de la garde. Dans les airs, sur le sol... Elle n'avait aucun échappatoire. Des lances commencèrent à s'échapper des dits portails et pointèrent tous vers elle. Allait-il tout envoyer d'un coup? Bien sûr que non. Il voulait préserver la santé de ce corps dont il prendrait bientôt la possession. Il tirerait ses lances une par une sur cet agneau blessé. Invisible, le silence seul répondrait à ses appels à l'aide, de son agonie et de sa médiocrité. Il allait la briser. Doucement... Lentement... Progressivement... Et la chose qui s'insinuait en elle finirait par la corrompre. Car après tout, ce n'est qu'une simple humaine... Une mortelle parmi une multitude.

" Rose... Rose... Rose... Rose... Rose... "


Les voix semblaient venir de partout. Le nihiliste se déplaçait. Il allait bientôt agir si elle ne le trouvait pas vite dans ce brouillard... Mais, déjà, une lance partit d'un portail en direction de la garde. 


_______________________________________________

Action classique : T-ckilla attaque (à distance).


Action RP : T-ckilla se camoufle dans la Brume pour diminuer encore plus les chances d'attaquer de son opposant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Sam 31 Déc - 10:24

Le fait d’avoir partiellement échoué sa mission d’assassinat ne chagrina pas Zephirin. Certes frustré d’avoir oublié un aussi petit détail qu’une vulgaire tache de sang sur son armure, il comptait tout de même mener à bien sa tâche en tuant Amon également. Sauf que cette fois, ce serait lors d’un combat bien plus loyal – si on pouvait appeler cet affrontement ainsi.

De son côté, T-ckilla devait sûrement en découdre avec cette Rose Klewitz. Il était sûrement parvenu à son objectif bien qu’il ne lui avait pas précisément dit ce qu’il avait l’intention de faire avec la dame à la tête de la garde de Tréno. Il devrait s’en occuper seul pour le moment puisque Zephirin allait devoir anéantir ce bourreau d’abord, non pas que l’élémentaire soit du genre à quémander de l’aide. Mais si, comme Zephirin se permettait de le supposer, le nihiliste avait tenté de subjuguer la guerrière, il y avait fort à parier pour qu’elle se défende de tout son être… Et en tant que Chevalier lui-même, l’élézen pouvait prétendre qu’elle devait être assez forte.
Peut-être même donnerait-elle du fil à retordre au maître du néant…

« Vous avez osé tuer Sven !! Vous allez payer !! »
L’homme, semblable à un buffle enragé, semblait pourpre de colère. Il avait bien l’intention de faire payer à Zephirin son affront. Justement, sa frustration causerait sans doute sa perte… un taureau enragé n’aboutissait pas à grand-chose, sauf s’il avait la chance de toucher sa cible. Zephirin était persuadé que son propre calme lui permettrait d’appréhender et d’anticiper les coups ennemis. Qui plus était, la grosse armure et l’arme lourde que transportaient Amon lui étaient d’un clair désavantage.

Pour commencer, il faudrait déjà attaquer, Amon était déjà prêt à bondir à l’assaut en espérant sûrement faire amèrement souffrir Zephirin. Ce dernier, confiant, attrapa sa claymore bénie afin de prouver à cet homme qu’il n’allait pas l’emporter. Lorsqu’il en aurait fini avec ce gros lourdaud, il verrait pour rejoindre T-ckilla et voir où lui, en était.
« Rose !? » Appela Amon en détournant le regard de Zephirin deux secondes. Il espérait visiblement voir sa maîtresse arriver pour venir l’aider, ou peut-être était-ce de l’inquiétude ? C’était son amie après tout, à ce qu’il avait saisit. Ils étaient de vieux collègues de missions, des frères d’armes.

Zephirin eut un léger sourire en se positionnant pour combattre.
« Il semblerait que la fleur soit en train de faner. » Dit-il en parlant de Rose.
Amon tourna un regard rouge de haine vers lui et attrapa sa hache, déterminé à l’anéantir.


Actions :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Alvin - Azura Lucem - Ishta - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   Sam 31 Déc - 21:23

Du côté de T-ckilla

Rose : {56/50} Rose est déstabilisée et ne peut pas attaquer !
T-ckilla : Attaquer > Le projectile manque sa cible ! (Ca commence bien avec le dé !)
T-ckilla se dissimule dans la Brume > Rose ne le voit plus, son agilité diminue !

Du côté de Zephirin

Zephirin : Attaquer > {Critique!} - 75hp [Amon]
Zephirin charge en attaquant > - 25hp supplémentaire, {15/100} Amon chute à terre !
Amon se relève et n'a pas eu le temps d'attaquer.

T-ckilla : 1250/1250 HP • 35/35 MP
Rose : 2775/2775 HP • 80/80 MP (Niveau 10)

Zephirin : 1100/1100 HP • 30/30 MP
Amon : 1000/1100 HP • 30/30 MP (Niveau 5)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: The number of the Beast   

Revenir en haut Aller en bas
 
The number of the Beast
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» A vendre pachislo beast sapp, 260 Euros!!!
» Jeu Défis Saison 2011 Altered Beast (1)
» This serial number already exists (another one)
» p.nabaztag.com and correct port number
» [MegaDrive] Altered Beast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Plaines-