Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Sur la route de nos rêves.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Sur la route de nos rêves.   Mer 8 Avr - 15:24

Vincent vient de la caverne de Lucrécia

VincentAh... la technologie. Serais-je devenu trop vieux jeu pour pouvoir apprécier toutes ces années d'évolution? Cependant je dois reconnaître que ce véhicule est bien pratique.
J'observe une dernière fois la caverne, dont on ne peut plus apercevoir que la chute d'eau qui la dissimule entièrement.
Attends-moi Lucrécia... Je reviendrais.

Je pense avoir touché la corde sensible de ce jeune garçon en évoquant son passé de Turk. Nous avons tous nos secrets et nos souffrances. Inutile d'insister là-dessus.

- Dis m'en plus sur les cristaux et sur leurs pouvoirs. Combien ont-été trouvés?


Il me sera bien  difficile de déposséder une personne de son cristal sans faire couler le sang. Je préfèrerais cent fois devoir affronter les créatures les plus dangereuses de chaque continent. Je n'envisage pas un instant d'abattre qui que ce soit pour en récupérer. Mais je ne vois pas encore comment me sortir de cette impasse.

Me suis-je lancé dans une quête impossible à accomplir? Sans doute... Cependant, il est évident que si je me résigne à errer éternellement sur cette planète, je ne ferais rien d'autre que souffrir. Je me suis déjà trop attaché à Cloud et les autres. Je ne veux rajouter personne sur la liste de ceux que je devrais enterrer un jour, si je demeure immortel.

Je me détache de mes pensées en observant le paysage défiler. Combien de fois avons-nous parcouru ces plaines? Je ne saurais le dire. Je me sens nostalgique. Nostalgique du passé aux côtés de Lucrécia, nostalgique des farces Cait Sith et de l'humour juvénile de Youfie. Je leur enviais et leur envie encore cette bonne humeur que j'ai abandonnée il y'a de cela des dizaines d'années.

Je ne veux plus être condamné. Je veux pouvoir rire à nouveau. Non plus avec ce rire neutre, presque poli, mais avec un rire franc et communicatif. Est-ce trop demander de vouloir être... juste humain?

Je scrute à présent Joan, qui est au volant du véhicule. Il semble bien souriant. Est-ce que conduire est si grisant? Avant même de m'en rendre compte, une question échappa à ma conscience:

- Comment fais-tu pour garder ta bonne humeur..?


Avant d'enchaîner après quelques secondes d'hésitation:

- Tes souffrances ne te hantent pas?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Mer 8 Avr - 17:18

JoanAllez hop! Les deux "jeunes" gens étaient en route pour Costa Del Sol. Même si cet engin était puissant, il était presque impossible qu'il puisse les conduire à Junon en une seule journée, aussi Joan comptait bien faire une petite halte dans la ville côtière avant de rejoindre ce qui était plus ou moins désormais la capitale de Gaïa.

Il s'était installé devant, puisqu'il conduisait, et Vincent derrière lui. Hop, une bonne paire de lunettes sur le nez, il laissait le vampire se retourner une dernière fois vers la cascade avant de lancer le moteur.. quelques mètres sur l'herbe avant de se glisser sur l'eau et c'est parti pour descendre la rivière!
D'abord concentré, le jeune homme écoutait si son compagnon de route avait des questions et se chargeait évidemment d'y répondre dès qu'il le pouvait

«Je ne sais pas grand chose encore... mais j'ai l'impression que Reeve Tuesti cache des choses à ce sujet. Le cristal de la terre est désormais aux mains de Sephiroth, il a attaqué une prison à Dol pour s'en emparer... pour le reste, je ne sais pas grand chose...»

Malgré tout, il était presque sur que cette nouvelle ShinRa qui avait vu le jour devait en savoir pas mal, car elle paraissait étendue sur tout Héméra déjà, et avait peut être mis la main sur quelques cristaux. C'était assez pénible en soit, mais il n'avait aucune preuve.

Ils descendaient désormais la rivière rapidement, ils seraient sur les plaines du côté du désert en moins d'une heure à ce rythme, et ensuite ils pourraient foncer à travers le sable pour ne pas perdre trop de temps! L'enthousiasme du jeune homme semblait clairement se lire sur son visage en tout cas, avec un tel sourire, difficile d'y passer à côté! D'ailleurs, cela n'échappait pas à Vincent, l'avantage qu'il soit plus grand que lui, c'est qu'il pouvait le voir facilement même en étant derrière lui...

Malgré tout, sa question était assez... étrange. Est-ce que son passé le hantait?

«Je pense que tout le monde est hanté par son passé de toute manière. Vaut parfois mieux essayer de profiter de ce qu'on vit maintenant plutôt que regretter ce qu'on a vécu avant. M'enfin je déprime parfois quand même...»

Fallait pas croire, Joan n'était pas non plus un joyeux luron... ils arrivaient enfin au niveau des plaines, à partir de maintenant, le jeune homme faisait attention à ce qu'un monstre ne croise pas leur route, car il ne voulait pas abîmer son précieux engin!
Mais c'est alors qu'une forme apparut, sortie de nulle part - ou plutôt elle se trouvait dans son angle mort - et il fallut toute l'énergie et les réflexes de Joan pour virer de bord, déraper et éviter l'obstacle, envoyant valser de la terre et de l'herbe partout autour de lui!

L'engin fit alors un drôle de bruit et il s'arrêta pour surveiller l'étendue des dégâts, il se tourna vers ce qu'il avait esquivé un peu plus tôt, on aurait dit un homme avec une cape?

«Est-ce que je l'ai touché?? Hey? Vous allez bien?» pitié, faites qu'il l'ait pas tué!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Jeu 9 Avr - 19:15

The boy from the unknown Darkness...


Corel est... Étrange... C'est la toute première chose qui vient à l'esprit de Miraak alors qu'il observe la rivière qui s'écoule à ses pieds, notant vaguement l'eau glacée autours de ses pieds nus. Les "plaines" sont en fait un vrai désert... Enfin, une partie à peine moins aride du désert qu'il a vu s'étendre partout autours de l'immense "arbre" que les gens appellent "Gold Saucer". Un sol rocheux bardé ça et là de rochers et d'arbustes rabougris, à l'exception de la forêt de Gongaga. Il fait aussi beaucoup plus chaud que dans les ruines où il était avant, même si le climat de là-bas était étrangement tempéré par rapport au glacier se trouvant juste derrière. En fait, ce qui le surprend le plus, c'est vraiment ce point d'eau, s'écoulant tranquillement au sein d'une région aussi inhospitalière... Quoi qu'inhospitalière soit peut être un mot un peu trop fort : la région devient en effet beaucoup moins aride lorsqu'on est proche de Nibelheim, même s'il faut traverser la région rocheuse du Canyon Cosmo... D'ailleurs...

****Je me demande ce qui a bien pu provoquer ce cratère ? On dirait qu'un météore s'est écrasé et a détruit un versant entier de la montagne ! D'accord, la forêt au sommet était intéressante, mais quand même !****

Doublement étrange : les gens vivant dans le canyon d'à côté ne sont pas du tout bavards à ce sujet, parlant juste d'une explosion et... D'un dragon noir, explications assez confuses qu'il n'a pas du tout comprises. Du coup, il se contente de soupirer avant de se redresser, quittant le cours d'eau pour aller remettre ses bottes, tout en ajustant sa capuche sur son visage. D'accord, le soleil ne le brûle pas comme à la plupart des gens comme lui, mais le vent, légèrement sec irrite son visage, si bien qu'il préfère le garder couvert, au moins, jusqu'à ce qu'il soir arrivé à Junon. Cette idée en tête, il commence à se déplacer, mais n'a pas le temps de faire un pas qu'un bruit de moteur retentit juste derrière lui... Et il a juste le temps de bondir sur le côté un véhicule ressemblant vaguement à un hydroglisseur manquant de le renverser même si le conducteur a déjà apparemment redirigé le véhicule, ce dernier s'immobilisant dans un drôle de bruit et une nuée d'herbe et d'eau, Mir restant un instant choqué ce qui laisse au conducteur, un jeune homme vêtu d'un costume-cravate noir de descendre pour observer les dégâts, avant de lui demander s'il va bien d'un air presque effrayé ce qui le laisse un moment surpris. Quelqu'un... Lui demande s'il va bien ? C'est bien la première fois depuis son réveil... Sa capuche glisse d'un coup de son visage à cause d'une rafale de vent plus forte que les autres, mais il ne bronche même pas, répondant froidement :

"Euh... Oui, je vais bien Vous ne m'avez pas touché..."

Son regard se reporte ensuite sur le deuxième homme du véhicule et pendant un bref moment, Mir peut sentir chaque particule de son corps se crisper. Il ne sait pas pourquoi, mais... Quelque chose ne va pas... Un jeune homme pâle aux yeux rouges, vêtu d'un costume noir et d'une cape rouge sang en lambeaux, un bandana également rouge retenant ses longs cheveux noirs. Au premier abord, l'inconnu ne paraît pas vraiment dangereux, quoi qu'il est presque sur que beaucoup d'enfants en auraient peut être peur, mais il y a quelque chose... Est ce que c'est la prothèse dorée se terminant pas une main griffue que l'homme porte en guise de bras gauche ? Le froid glacial de ses traits ? Ou juste la présence qu'il dégage ? Miraak n'en sait rien, mais une chose est sure, il ne peut pas s'empêcher d'avoir l'impression d'être devant une créature à la fois proche... Mais aussi largement au dessus de lui. Comme si derrière cette apparence élancée et légèrement fragile se cachait un énorme monstre prêt bondir au premier geste suspect. Son coeur se contracte presque douloureusement dans une émotion qu'il ne parvient pas à reconnaître, mais il se contente de secouer la tête afin de reprendre le contrôle, la sensation disparaissant aussi vite qu'elle est apparue avant qu'il ne demande au conducteur, même si parler provoque comme toujours une étrange sensation de gêne dans sa gorge :

"Rien de... Cassé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 10 Avr - 17:03

Vincent
Les paroles que Joan venaient de prononcer étaient étonnamment remplies de sagesse, surtout pour une personne aussi jeune.

-Hum... je vois.

Profiter du moment présent... est une chose dont je suis incapable. Je ne manque pas de temps, je ne crains pas de vieillir. Comment profiter lorsque l'on sait que nous pouvons revivre encore et encore les mêmes moments, pour l'éternité?
Le dérapage de Joan me ramène à la réalité. Aurait-on percuté quelque chose?

Cet enfant me rappelle... non. Ça ne peut pas être lui. Une ressemblance totalement fortuite. Un clone peut-être? J'en doute fort. Je fronce tout de même les sourcils, plus qu'à l'accoutumée. Il semble me dévisager. Je n'aime pas vraiment cela mais soit. Je ne corresponds pas vraiment au profil type du citoyen lambda après tout. Lui non plus d'ailleurs. Il a l'air d'aller plutôt bien cela dit.

- Joan. J'apprécierais que l'on arrive en un seul morceau à Junon. Si ce n'est pas trop  te demander.

Je n'ai en aucun cas envie d'avoir deux morts sur les bras. J'en ai vu bien assez comme ça.
Je fixe à nouveau le jeune garçon, qui vient de prendre la parole, après avoir rassuré Joan. Sa voix ne semble contenir qu'une seule tonalité. Comme s'il était capable de parler, sans pour autant pouvoir faire passer une quelconque émotion. Un peu comme... moi.

Je continue de le scruter jusqu'à remarquer son arme, qui dépasse légèrement du haut de son dos. Un bâton. Mais pas n'importe lequel. Je ne l'ai vu que trop de fois pour pouvoir en décrire chaque détail.

- Toi, là. Où est-ce que tu as trouvé ça?


C'est celui d'Aeris, sans aucun doute possible. J'espère pour lui que son explication sera plausible. Dans le cas contraire, il est hors de question que je le laisse partir comme ça. Cloud ne me le pardonnerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 10 Avr - 17:58

JoanIl ne manquerait plus que ça! Que le premier jour où il utilisait cet engin, qu'il renverse et tue quelqu'un! Mais heureusement, le jeune homme devait avoir certains réflexes, car de toute évidence, il avait parfaitement évité l'inconnu! Malgré tout, il s'inquiétait de son état, ce qui était surement un peu normal après avoir évité le pire!

«Pfiouuu! Tant mieux!» bon, par contre, le reproche de Vincent le fit rougir jusqu'aux oreilles «euh je... pardon j'ai pas fait exprès. Avec le sable du désert, la visibilité est mauvaise! Enfin sinon ça va, même si je ne suis pas sur que la moto marche encore... faut que je regarde de plus près.» avec toute la terre qui s'était fichue dedans, plus que probable que le moteur soit encrassé. Groumph... au pire des cas, il la laisserait ici. Il sortit son téléphone pour entrer les coordonnées GPS de sa position actuelle pour qu'un hélicoptère puisse venir les chercher par la suite. Ou plutôt, qu'il aille chercher seulement la moto! Ils n'étaient pas si loin que ça de Costa Del Sol de toute manière...

Il s'intéressait ensuite au moteur donc, pendant que Vincent s'était tourné vers le nouveau venu, visiblement, il avait remarqué quelque chose et Joan sentit une certaine tension dans la voix du vampire, si bien qu'il se leva rapidement pour se placer entre les deux hommes

«Hey hey... du calme. On va peut être commencer du début non?» il se tourna alors vers l'inconnu en posant une main sur son torse «moi c'est Joan, lui Vincent. Si tu pouvais au moins nous...» dire ton nom? Ou pas? Car de toute évidence, on n'avait pas trop envie de les laisser tranquilles là! De drôles de bestioles qui venaient surement de la mer pas trop loin se rapprochaient! Soupirant, il sortit son nunchaku en se plaçant devant Vincent, même s'il savait très bien que le vampire saurait se protéger tout seul

«On a de la compagnie les gens...» en gros, va falloir mettre vos querelles de côté!

======================
Bonde de PlageInfos:
Bonde de Plage X2
Niveau: 6
HP: 200
MP: 100
Résiste: Glace
Techniques: Attaquer (-60hp), Glace (-150 hp, type glace), Mother (Carapace et Blindage), Morsure (-150 hp)
Récompense: Super Potion (14%)
======================

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 10 Avr - 20:15

Apparemment, l'homme en rouge et noir a vu quelque chose qui lui a déplu dans la mesure où ses traits se durcissent d'un seul coup avant que sa voix glaciale ne s'élève, lui demandant où il a trouvé "ça". Dans un premier temps, Mir ne comprend pas vraiment où il veut en venir, du moins, jusqu'à ce qu'il se rende compte que les yeux rouges sont en fait posés sur un certain point au niveau de son épaule droite... A savoir l'arme qu'il a trouvée peu de temps avant son départ, ce qui lui fait hausser un sourcil. A en juger par le ton de l'homme, la vision de l'arme semble le mettre en colère ou en tous cas, lui déplaire, un peu comme si... Il avait violé une sépulture ? L'état des lieux lui revient d'un coup en tête et il grimace lorsqu'il se rend compte de ce qui ne va pas. L'autel... Ou plutôt le sol autours de l'autel était souillé à un point par du sang séché, le bâton reposant innocemment contre la rambarde à côté. S'il en juge par la réaction de l'inconnu, le précédent propriétaire de l'arme a connu une fin tragique... Et l'homme devait le connaître. Fort heureusement Celui en costume noir, ou plutôt Joan d'après l'inconnu se place rapidement entre les deux, désamorçant immédiatement la situation en demandant à son camarade de se calmer et de commencer par le commencement, avant de de présenter ainsi que l'homme derrière lui : Vincent et de commencer à lui proposer de faire pareil... Chose rapidement stoppée lorsque deux créatures apparaissent à proximité.

****Intéressant... Ces choses sont... Pas censées se trouver uniquement sur une plage normalement ?****

Cette idée lui fait hausser un sourcil alors que Joan profère l'évidence : ils sont attaqués. Répugnant à tourner le dos à Vincent, Mir se contente de s'éloigner légèrement, décrochant ensuite son bâton de son dos et le faisant rapidement tourner devant lui, son corps, comme par réflexe prenant ensuite une simple position : sa main libre tendue devant lui et l'arme tenue à la diagonale dans son dos. Ce n'est pas la première fois que ça se produit d'ailleurs, mais peu importe. Il se sent... A l'aise comme ça. Du coup, il se contente d'inspirer profondément, voyant Joan équiper son arme : un Nunchaku et Vincent un énorme revolver, il grimace encore plus : après tout, il n'a jamais combattu avec quelqu'un avant. Qu'est ce qu'il doit faire ? Surveiller les autres ? Les couvrir ? D'un autre côté...

****Ce sont des adultes... Ils peuvent largement se débrouiller seuls...****

Cette idée en tête, il fait à nouveau tourner son bâton puis charge avant de bondir, passant derrière le monstre situé le plus à droite d'un simple saut tout en le frappant au passage, se retrouvant ainsi séparé des deux autres... Manœuvre dangereuse, oui, mais à choisir entre combattre seul, prendre deux créatures en sandwich ou avec deux inconnus dont l'un semble lui en vouloir...

"Miraak... Miraak Darklight... Nous discuterons quand... Ces choses seront mortes, si ça ne vous dérange pas."

Code:
Action : attaque sur Bonde B
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Lun 13 Avr - 19:14

Vincent
Joan a raison. Les explications attendront. Son arme ressemble trait pour trait à celle d'Aerith, mais son bâton est bien loin d'être l'unique exemplaire de la sorte.

Il faut maintenant s'occuper de ces deux créatures. Je dois être vigilant. Je suis loin d'atteindre ma puissance d'antan. Désormais, ces créatures que j'ai tant combattu seraient bien capable de me terrasser si je ne me méfie pas assez.

Par automatisme, je dégaine Cerbère et me déplace très rapidement autour des deux bondes, de façon circulaire, tout en tirant une rafale de balles sur chaque cible.  L'une d'elle se décide à me poursuivre tandis que l'autre semble foncer sur Joan et le jeune garçon aux cheveux grisonnants.

Une fois la bonde quasiment à bout portant, je charge mon arme avec des munitions que je n'avais pas utilisées depuis bien des années. Espérons qu'elles soient encore opérationnelles.

- Tu ne me laisses pas le choix.


J'effectue un saut en arrière suffisamment puissant pour pouvoir effectuer un salto arrière, esquivant au passage une morsure de la bonde.
Mon corps se fait bien lourd ces temps-ci... j'ai bien cru ne pas y arriver à temps.

Durant le saut, je pointe le canon de mon arme sur la créature et avant même qu'elle ne puisse réagir, celle-ci s'enflamme soudainement. Après plusieurs balles, elle décide de se protéger tout en m'attaquant, en invoquant le pouvoir de la glace. Je parviens avec difficulté à esquiver son sort en étant dans les airs.
Cependant la réception est rude, ce qui lui laisse le temps de foncer sur moi et de  m'asséner une légère morsure. Par chance, ce n'est que le bras gauche qui est touché. Ce même bras métallique qu'Hojo m'a greffé.

Je me dégage en expulsant la créature avec mon bras et je décide de mettre de la distance entre nous. Le combat s'annonce plus compliqué que prévu.
Récapitulatif:
 


Dernière édition par Vincent Valentine le Lun 13 Avr - 21:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Lun 13 Avr - 21:41

Spoiler:
 


JoanDifficile de savoir ce qu'il se passait dans la tête de Vincent Valentine... de toute évidence, il avait vu quelque chose qui l'intéressait, ou qui le contrariait, ou autre chose, Joan ne savait pas trop. Faut dire que le vampire avait toujours la même tête, qu'il soit content, triste, furieux ou calme, alors allez savoir ce qu'il avait vu et pourquoi il s'était permis d'en parler. En tout cas, le jeune homme n'allait pas pouvoir comprendre tout de suite, il fallait d'abord se débarrasser des monstres, et éventuellement conduire ce type en lieu sûr par la suite, vers Costa Del Sol donc...

«Bon ben enchanté...» dégainant ses nunchakus, il vit Vincent se précipiter vers les bondes après avoir chargé son arme, bien que l'une d'entre elles se dirige plutôt vers Joan, et dans la mesure où l'autre n'a qu'un bâton pour se protéger, le jeune homme s'interposa, grimaçant en sentant une légère brûlure provoquée par ses tentacules, mais il put répliquer en faisant un large mouvement de son nunchaku qui alla percuter la tête de la bête - si tant est que ce truc a une tête!

Vu que Vincent s'occupait de l'autre, Joan pouvait se concentrer sur celle-ci, aussi il agita violemment ses nunchakus afin que les aiguilles qui s'y trouvaient aillent se planter dans la bonde au niveau de son système nerveux, celle-ci venait d'être paralysée!

«Yeah! Dans tes dents!» bon, ok, elles n'ont probablement pas de dents, mais peu importe...  quoi que? Enfin de toute manière maintenant, celle-ci ne pouvait plus mordre, même si elle lui avait fait un peu mal toute à l'heure! Enfin peu importe, maintenant que l'une d'entre elles était paralysée, ce serait plus facile et Joan enchaîna donc d'autres coups de nunchaku, ça pouvait paraître lâche de s'en prendre à une pauvre bête presque inoffensive à présent, mais c'était préférable que de se prendre...

«OUAAAAAH! C'est froid!» ah ben oui, elle ne pouvait peut être pas attaquer, mais elle pouvait encore faire usage de la magie et le jeune homme en fit les frais avec un sort de glace qui lui avait été jeté à la figure! Il avait même des éclats de givre dans ses cheveux maintenant, c'était malin! Heureusement qu'ils étaient à côté du désert de Corel, au moins la température ambiante allait le réchauffer...

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Jeu 16 Avr - 17:09

Mir ne peut pas s'en empêcher, il hausse à nouveau un sourcil en voyant que les créatures sont beaucoup plus dangereuses qu'il le pensait... Quoi que fort heureusement stupides à en juger par la manière dont l'une d'elle mord Vincent directement à son bras métallique au lieu de viser une zone de chair et de sang. Après, la magie de glace a l'air de faire mal s'il en juge par l'effet sur Joan, quoi qu'apparemment, la chaleur de Corel a l'air de limiter un peu la casse. Il reprend cependant vite sa garde et commence à se déplacer légèrement, guettant les mouvements des deux créatures... Ce qui ne lui permet pas d'esquiver un assaut des tentacules de la première qui mord brutalement son bras gauche ce qui lui arrache un grognement de douleur, même si comme toujours, la sensation est étrangement diminuée. Il se contente d'arracher le monstre à son bras, regardant la blessure un bref instant, puis de nouveau la bête avant de sourire froidement, Bondissant en arrière tout en agrippant un galet par terre, le lançant ensuite de toutes ses forces directement sur la créature qui vient de l'attaquer avant de courir vers elle, la frappant avec son arme, puis retournant immédiatement à l'endroit où il était un moment plus tôt.

****Curieux... La carapace devrait pouvoir absorber beaucoup mieux les dégâts que ça, mais... Elle a l'air étrangement molle. Minute : ces choses ont pas un sort de défense ? Il me semble avoir lu qu'elles peuvent lancer un truc de protection.****

Cette idée est loin d'être séductrice : d'accord, c'est loin d'être les monstres les plus dangereux existants, mais ils frappent plutôt fort. Autrement dit, s'ils arrivent en plus à monter leur défense, le combat risque de tourner mal. Autrement dit, il vaudrait mieux les détruire rapidement.

****C'est bien ma veine... J'ai voyagé seul et sans arme pendant des mois et j'ai jamais croisé de monstres... Et dès que je croise quelqu'un, j'en croise ?****

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Jeu 16 Avr - 21:29

Vincent
Le combat se poursuit dans un tumulte incessant. Joan a réussi à paralyser la bonde qui lui fait face. Le jeune inconnu de son côté a attiré l'attention de celle qui s'est attaquée à moi.

Profitant de cette opportunité, je me place dans l'angle mort des deux créatures tout en alternant des tirs sur la première, puis sur la seconde. La bonde encore capable de bouger se retourne successivement vers moi puis vers le garçon. Elle semble hésitante. Je saisis cette occasion pour recharger mon arme tout en observant l'évolution de la situation.

- Accepte ton destin.


La bonde se décide finalement à m'affronter et s'approche de moi en tentant d'esquiver mes balles.

- Je ne suis pas aussi faible.

Je traine derrière moi des années d'expérience. Ce n'est pas en tentant de modifier ta trajectoire que tu pourras esquiver mes tirs. Une balle, deux, enfin une troisième. Cette dernière stoppe nette son avancée. La bonde se ravise, sachant pertinemment qu'elle ne peut m'atteindre une fois que je suis à distance. L'instinct de conservation la pousse à reculer et à tenter le tout pour le tout en attaquant celui qui lui semble le plus vulnérable.

Joan. Je me trouve bien trop loin de lui. J'ai beau être très bon tireur, je ne prendrais pas le risque de tirer sur une cible à proximité d'un humain, surtout à cette distance.
Il faut que je me rapproche et que le gamin l'assiste pour que le pire n'advienne pas.
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 17 Avr - 9:16

Spoiler:
 


JoanBon sang, c'est que ça devenait difficile ce combat! Visiblement, le jeune homme avait peut être un peu sous-évalué leurs puissances respectives, s'il avait su, il aurait suggéré de prendre la fuite tout de suite pour ne pas avoir à subir tout ça! Autant lui n'avait jamais été très fort, surtout depuis qu'il avait quitté les Turks, le temps passé à ruminer la mort de sa sœur ne l'avait pas aidé à développer plus que ça ses capacités au combat. Mais quand on voyait Vincent, il était évident que la fusion des mondes l'avait beaucoup plus affecté que n'importe qui d'autre! Autant son agilité et sa précision semblaient toujours aussi efficaces, mais on voyait bien que sa force n'était plus ce qu'elle était! Deux ans auparavant, Joan était presque sur qu'il n'aurait eu qu'un coup de feu à donner pour tuer ces deux bestioles!

Enfin, le temps n'était pas à la nostalgie ou à songer au passé, il fallait maintenant avancer. Aussi, Joan regardait Vincent s'acharner sur le seul monstre apte à se déplacer - l'autre ne pouvait plus lancer que de la magie, donc il était moins dangereux - cependant, celui-ci se rapprochait dangereusement de Joan, si bien que le vampire ne pouvait plus tenter de l'atteindre sans risquer de blesser l'ancien turk! Qu'à cela ne tienne, il n'était pas non plus en sucre!

«On va essayer d'achever celui-là! Go!» Armant son nunchaku, il se lança dans un véritable enchaînement de coups.. 1-2-3-4-5.. paf! Le dernier avait été si violent qu'il avait fait reculer de plusieurs pas le monstre qui n'avait visiblement pas apprécié! Mais c'était suffisant surement pour être sur le point de mourir et Joan en fut plutôt satisfait!

Le poulpe se jeta sur lui tout de même, mais il ne put que l'effleurer grace au bond en arrière qu'avait fait le jeune homme pour tenter de l'esquiver. L'autre monstre avait visiblement cherché à attaquer Miraak, mais sa paralysie l'en avait empêché aussi pour l'heure, ils étaient plutôt tranquilles encore...

Allez courage, ils allaient bien finir par les achever ces fichues bestioles?




Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 17 Avr - 16:00

Apparemment, Joan a pris de sacrés coups s'il en juge par la manière dont Vincent semble désormais tenter de le protéger. Cependant, autre chose attire son attention : l'une des bondes se rapproche un peu trop près de l'homme au nunchaku ce qui comment à gêner l'homme en noir et rouge dans la mesure où utiliser son arme pour tirer est beaucoup trop dangereux. Cependant, pilote d'hydroglisseur est loin d'être sans défense et attaque sauvagement le monstre, le blessant lourdement, si bien que la créature semble à peine capable de bouger ce qui indique clairement qu'elle ne va plus tenir longtemps. Cependant, autre chose attire l'attention de Mir : la deuxième créature semble avoir tenté de l'attaquer, mais toujours paralysée, ses tentacules se sont arrêtées à quelques centimètres de sa cheville droite, ce qui le fait légèrement tiquer.

"Je m'occuperai de toi après... Mais d'abord..."

Un étrange souvenir lui revient d'un coup en tête. Souvenir d'une jeune fille... Ou en tous cas, ressemblant à une jeune fille dans la mesure où son visage est si flou qu'il ne parvient qu'à voir les contours de son corps. Juste vêtue d'un short et d'un hoodie noir, elle tient apparemment une sorte d'étoile métallique dont les quatre pointes sont complètement émoussées... Et semble se moquer gentiment de lui en lui disant que son "Bo" demande beaucoup plus d'agilité que ça après qu'il vienne apparemment de tomber en essayant de l'utiliser. Il ne sait même pas pourquoi, mais il a d'un coup l'impression que le froid glacial qu'il ressent en permanence dans la poitrine depuis son réveil se réchauffe légèrement... Du moins jusqu'à ce qu'un choc à la poitrine ne le réveille en sursaut et qu'il se rende compte que la créature blessée lui a assénée un violent coup de carapace. La chaleur disparaît, laissant juste place à un vide... Et un manque incroyable qui manque un bref instant de l'envoyer au sol, mais d'un coup, il se met à grincer des dents, son bâton tournant à grande vitesse dans sa main, d'autres souvenirs lui arrivant d'un coup en tête, dont un en particulier...

"Dans cinq secondes..."

A peine sa phrase terminée, il se rue sur la créature et l'envoie littéralement voler d'un coup de bâton, avant de charger à l'endroit où elle tombe et de la frapper de toutes ses forces une seconde fois, la décrochant du sol, avant de finalement Bondir et la frapper une dernière fois comme s'il tenait une masse, l'écrasant sur le sol. Est ce que c'est son imagination ? Ou est ce que la chose vient juste de hurler ? Peu importe... Le monstre commence déjà à disparaître devant lui et il se retourne, prenant de nouveau un galet sur le sol et commençant à le faire rebondir sur sa main toujours ensanglantée à cause de la morsure encaissée un peu plus tôt tout en s'approchant de nouveau du groupe, se plaçant entre Vincent et Joan, ignorant la légère douleur à la poitrine et l'odeur étrangement acide du sang blanc coulant de son bras gauche :

"On en finit maintenant ?"

Puis il jette d'un coup la pierre directement sur le monstre restant dans un réflexe qu'il ne parvient pas à reconnaître... Même s'il a l'étrange impression que ce n'est pas ce qu'il devrait avoir à la main... Comme s'il devait tenir autre chose... Quelque chose de tranchant. Mais peu importe : le minéral fait des dégâts semblables à en juger par le bruit sourd qu'il entend...

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Ven 17 Avr - 22:59

Vincent
En voyant le cadavre d'une des deux bondes gisant sur le sol, l'issue du combat semble se profiler. La paralysie entrave complètement les mouvements de la bonde survivante. Je m'approche lentement de la créature, qui ne peut toujours pas me voir. Elle ne peut qu'entendre mes pas sans même pouvoir se retourner.

Une cible bien trop facile. Tout en m'approchant, je vide progressivement mon chargeur sur elle. Le gémissement qu'elle émet à chaque tir me fait de plus en plus hésiter. Est-il légitime de tuer froidement cette créature à présent sans défense? Quand ai-je commencé à hésiter à appuyer sur la détente?

Mon hésitation m'empêche d'achever la bête. Cependant, Joan ne commet pas cette erreur et lui porte le coup fatal.
Pourquoi n'ai-je pas tiré...? Je ne dois pourtant pas montrer le moindre signe de faiblesse. Pas pour le moment. Ce n'est pas en ayant des scrupules que je pourrais m'emparer des cristaux et redevenir humain.

Je jette un dernier coup d’œil aux alentours avant de ranger mon arme. Rien à signaler. Je m'approche de Joan d'un pas lent.

- Reprenons la route. Nous ne sommes pas en sécurité.


Je me dirige vers le véhicule tout en dévisageant l'inconnu. Il est probable qu'il nous accompagne. Ce serait plus sage. Enfin, la décision appartient à Joan.
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Sam 18 Avr - 10:14

JoanAllez, c'était bientôt terminé! Le petit groupe allait enfin pouvoir reprendre la route, et aussi peut être la conversation puisque Joan supposait que Vincent n'en avait pas fini avec cette histoire de euh.. bâton? Il n'était même pas sur que ce soit vraiment l'arme de Miraak qui avait posé problème lorsqu'il avait demandé où il avait trouvé "ça".

Enfin à voir si le vampire voudrait vraiment reprendre cette conversation ou non, mais toujours est-il qu'avant, il fallait en finir! Le jeune homme à la cicatrice montrait une certaine dextérité au combat, même s'il était évident qu'il ne maniait pas ce bâton comme ceux qui maniaient ce type d'arme en général! Il semblait plutôt s'en servir comme une épée, ce qui était assez perturbant à voir, mais presque aussi efficace? Ou pas, enfin peu importe, Joan n'était pas le genre à juger sur une manière de combattre, ça pouvait aussi venir d'un art martial inconnu, il n'était guère un pro dans ce domaine.

Mais au moins Miraak en avait achevé un, et Vincent se déchaînait sur la pauvre bête paralysée qui aurait vaguement pu se renforcer pour éviter les coups, mais est-ce que ça lui aurait sauvé la vie? Probablement pas... la bête était juste à côté de Joan lorsque le vampire finit de vider son chargeur dessus, aussi il n'eut qu'à prendre son élan, pivoter sur lui-même pour que son nunchaku décrive un large cercle parallèle au sol et envoie valser la bonde qui se désintégra en une fine poussière de cristal.

Tombant à genoux, le jeune homme eut besoin de quelques secondes pour reprendre son souffle. Ses épaules lui faisaient un peu mal, il faut dire qu'il n''avait plus autant l'habitude de combattre, et on pouvait dire que là, il avait clairement enchaîné les coups sans s'arrêter, et ça ne faisait pas du bien! Soupirant, il essuya la sueur sur son front, déjà Vincent voulait reprendre la route et le jeune homme grimaça en se dirigeant vers la moto


«On va devoir rejoindre Costa Del Sol à pieds. J'appelle le QG pour qu'on rapatrie la moto là bas et qu'ils la réparent.» il sortit son téléphone et s'éloigna en laissant les deux hommes seuls quelques minutes, le temps d'expliquer la situation à son boss. Ils auraient aussi bien pu attendre que l'hélico vienne les chercher, m'enfin la ville n'était pas super loin non plus et ça prendrait probablement moins de temps d'y aller à pieds.

Il raccrocha et se tourna pour voir si les deux hommes n'étaient pas en train de s'entre-tuer? Autant il doutait fort que Vincent soit le genre à perdre son sang froid pour tuer ainsi un quasi-inconnu, mais dans la mesure où il ne connaissait justement pas ce type, autant se montrer prudent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Sam 18 Avr - 21:34

Le combat ne dure même pas dix secondes après la mort du premier monstre, Miraak étant en effet témoin du style pour le moins impitoyable de Vincent, lequel vide littéralement son chargeur sur la seconde créature... Quoi que chose étrange, il hésite à l'achever, obligeant Joan à porter le coup de grâce. Sitôt le combat achevé, l'homme en rouge indique qu'ils devraient se remettre en route car ils ne sont pas en sécurité, ce à quoi Mir ne peut pas s'empêcher d'acquiescer même si bouger sans le moindre repos lui paraît légèrement dangereux : Joan a l'air épuisé, un peu comme s'il n'avait pas combattu pendant un certain temps avant de croiser les monstres... Quant au... Vampire... Il ne laisse rien paraître, mais Miraak ne peut pas s'empêcher d"avoir l'impression que l'homme n'est pas au maximum de ses capacités. C'est peut être stupide, mais plusieurs fois, pendant ce combat, il a pu voir que l'homme en rouge semblait avoir du mal à se déplacer en tous cas bougeait vite, mais semblait presque... Retenu par quelque chose. Lui-même a ce sentiment de temps à autres, un peu comme si son corps manquait de quelque chose, mais il ne voit pas du tout de quoi ça pourrait être. Du coup, quand Joan les laissent seuls un moment pour appeler le QG, il reste loin de Vincent, l'observant d'abord lui, puis son bâton avant de soupirer et de s'approcher lentement, murmurant ensuite :

"J'ai trouvé ce bâton dans des ruines anciennes... Abandonné contre une rambarde sur un autel, juste à côté d'une... Tâche de sang. Il n'y avait pas de... Corps à côté. C'est pour ça que je l'ai pris : j'ai juste cru que quelqu'un l'avait abandonné là, peut être pour aller... Chercher de l'aide."

Ces souvenirs ne montrent pas vraiment grand chose de curieux concernant le lieux en question, si ce n'est peut être la tâche. Le fait qu'il n'ai trouvé aucun cadavre en fouillant les deux routes et les abords y sont pour beaucoup, mais plus il y réfléchit, moins il a l'impression d'avoir fait quelque chose de bien. Cela dit, est ce qu'il avait le choix ? Son coeur se contracte légèrement à cette pensé, mais en y réfléchissant encore plus, il ne voit pas vraiment ce qu'il aurait pu faire d'autre. Voyager sans armes dans un monde peuplé de monstres ? Même sans instinct de survie, il sait parfaitement qu'il a eu beaucoup de chance de ne rien rencontrer avant son arrivée dans les ruines. Bien sur, il y avait d'autres armes dans les ruines : il a même trouvé quelques épées, dont un katana avec lequel il se sentait légèrement à l'aise, mais à part ça, le bâton a été la seule chose qu'il a eue l'impression de vraiment savoir manier, un peu comme si son corps savait ce qu'il était censé prendre avant même que son esprit ne décide.

"Si mon arme a appartenu à un... Ami à vous, je suis désolé et je vous le rendrai quand on... Sera en sécurité. Sachez juste que... Que je ne l'ai pas prise sur un cadavre ou une tombe. En fait j'ai presque trébuché dessus.

Ce n'est d'ailleurs pas vraiment son meilleur souvenir, mais il s'en rappelle parfaitement : l'autel avait attiré son attention, donc, il était allé voir et... Alors qu'il venait de sauter sur la dernière plateforme, il s'est presque retrouvé dans le lac en dessous quand ses pieds ont percutés le bâton, ce dernier reposant calmement sur la toute première marche menant à l'autel lui-même. Une fois sa phrase terminé, il retourne s'assoir sur un rocher en attendant que Joan ne revienne, se demandant s'il ne devrait pas repartir de son côté : après tout, aucun des deux hommes ne l'a invité, sans compter qu'il n'a pas du tout l'habitude de faire équipe avec quelqu'un. Cela dit,s'il doit rendre l'arme... Autant qu'il les suive au moins jusqu'à cette ville... Costa del Sol, en espérant cela dit pouvoir se trouver un autre bâton d'ici là.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Dim 19 Avr - 13:38

=====================
Miraak et Vincent passent au niveau 2
Gains: +250 gils [Chacun], Super Potion X1 [Chacun]
======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Lun 20 Avr - 11:28

Vincent
Les explications du garçon m'ont l'air convaincantes. Après tout, il n'a aucune raison de mentir. Au final, ce bâton est bien celui d'Aerith... Que devrais-je faire? Une part de moi voudrait reprendre l'arme au jeune excentrique. Mais d'un autre côté, cette même arme a sans doute sauvé sa vie durant ses voyages. Aerith aurait peut-être souhaité qu'il le garde...

Au final je n'ai pas souvent eu l'occasion de parler avec elle durant notre longue quête... le fait qu'elle était une Cétra me faisait penser que  nous étions deux opposés. Elle était une lumière, j'incarnais les ténèbres.

Pourtant j'appréciais sa compagnie. Elle savait transmettre sa bonne humeur au groupe et nous donner espoir. Elle a d'ailleurs été une grande source de motivation pour Cloud, comme pour les autres d'ailleurs. Je n'ai jamais été vraiment porté sur la religion, mais d'après moi, Aerith était à cette époque une sorte de guide spirituel pour nous tous. Rien ne pouvait ébranler son courage, qu'elle a su garder jusqu'au bout de sa vie, quitte à se sacrifier.

- Ce bâton a une grande valeur. Ne t'en sépare jamais.

Je soupire avant de continuer ma phrase.

- Si néanmoins, tu venais à le faire, offre-le à une personne qui en est digne.

Je reporte mon attention sur Joan, qui semble avoir terminé sa conversation téléphonique. C'est donc à pieds que nous devons nous rendre à Costa. Les machines sont vraiment bien plus fragiles que je ne le pensais. Raison de plus pour ne pas s'y fier.
Je fais un signe de tête à Joan, indiquant que nous y allons.

J'ouvre la marche, bien décidé à atteindre la ville le plus rapidement possible. Je n'ai pas de temps à perdre. Chaque seconde peut avoir son importance.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Lun 20 Avr - 14:25

JoanFini les monstres! Maintenant, fallait s'organiser pour pouvoir rejoindre Costa Del Sol en un seul morceau. Et malheureusement pour ça, il ne faudrait pas compter sur la moto. De toute façon, ce n'était pas plus mal dans la mesure où elle ne pouvait porter que deux personnes... et maintenant ils étaient trois!

Bref, Joan avait réglé les petits détails pour s'assurer que l'engin serait vite récupérer et que tout se passerait bien pour eux! Déjà, Vincent semblait se "calmer" vis à vis du bâton de Miraak - de toute évidence, c'était ça le problème un peu plus tôt, bien que l'on ne pouvait pas dire que le vampire avait eu l'air si énervé que ça. Mais difficile de mettre un nom sur les réactions de l'individu qui montrait tellement peu ses émotions.

Lorsque le jeune homme revint, il semblait qu'ils étaient prêts à s'entendre, au moins pour la route jusqu'à Costa Del Sol

«Nous devrions rejoindre la ville au plus vite. En restant tous les trois, on devrait dissuader plus facilement d'autres monstres de nous attaquer.» il réajusta ses nunchakus à sa ceinture avant de se mettre en route, il prenait soin malgré tout de se placer entre Vincent et Miraak, sans trop savoir pourquoi. Peut être pour jouer aussi un peu le garde du corps du vampire - qui avait clairement montré ne pas en avoir besoin - ou alors simplement pour éviter qu'ils ne se battent, même si rien ne le laissait prévoir.

Profitant donc de la marche qui promettait d'être longue - et chaude avec le désert à côté - le jeune homme se tournait donc vers Miraak. S'il connaissait pas mal de choses à propos de Vincent grace aux anciennes données de la ShinRa, il ne savait rien de cet individu qui ressemblait pourtant étrangement à Sephiroth si l'on oubliait ces yeux vairons et la cicatrice.

«Alors, Miraak? D'où venez-vous? Vous avez de la chance d'être tombé sur nous, je n'ose pas imaginer ce qu'il se serait passé si on n'avait pas été trois face à ces créatures...» certes, après en avoir paralysé une, ça allait mieux, mais il n'était pas sur qu'il aurait eu assez d'énergie pour réussir à paralyser l'autre!

Bref, Vincent n'étant pas du genre très bavard, ce furent finalement Miraak et Joan qui parlèrent un peu plus, jusqu'à ce que la ville portuaire soit visible. C'était la fin de l'après-midi, donc inutile de songer à partir pour Junon dès aujourd'hui. Ils allaient devoir se trouver un petit hôtel pour la nuit - quoi que là, pas la peine qu'ils partagent en fait... leur route risquait fort de se séparer une fois là bas!

=======================
Direction: Costa Del Sol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   Mer 22 Avr - 17:47

===================
Gains: +50 gils [Vincent]
===================

Miraak va vers Costa Del Sol
Vincent et Joan vont vers Costa Del Sol



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur la route de nos rêves.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la route de nos rêves.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] mise en route Mac
» [XL 2011] Construction zone et type de route
» Route du Rhum - 2010 'Virtual Regata'
» Video sur la Route du Rhum en virtuel
» Mise en route avec livebox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Plaines de Corel-