Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Elémentaire, mon cher Watson !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Dim 18 Sep - 13:36

Lily
Et voilà. L’épreuve d’Alexandre était enfin terminée. A bien y réfléchir, elle n’était pas vraiment très difficile à réussir, même si les visions n’étaient pas forcément des plus plaisantes… En fait, je me demandais ce que Clémence et Noah avaient pu voir dans ces miroirs lors de leur passage à Alexandrie ? Ils n’étaient que des enfants, après tout… Se pouvait-il qu’ils aient connu un passé traumatisant en si peu d’années d’existence ? Et comment avaient-ils pu imaginer leur mort alors qu’à cet âge, nous ne sommes pas censés penser à ce genre de chose ? A cet instant, je comprenais d’autant plus la réaction d’Alexandre… Cette épreuve avait dû être encore plus dure pour ces enfants, alors voler leur orbe aurait été injuste vu ce qu’ils avaient traversé.

Les deux orbes apparurent devant nous et Alvin me regarda un instant. Nous n’avions pas encore eu le temps de nous parler et, à vrai dire, je ne savais pas trop si je devais lui demander ce qu’il avait pensé de l’épreuve. Je ne souhaitais pas paraître trop curieuse car ce qu’il avait vu ne me regardait pas. Mais en même temps, cette dernière vision m’inquiétait et j’aurais bien aimé lui en faire part… Quoi qu’il en soit, je saisis mon orbe et lut machinalement l’énigme qui se trouvait à l’intérieur. Ca parlait de Brume, donc je supposais que le cristal de la lumière se trouvait dans la région d’Héra. Mais honnêtement, je n’avais pas la tête à réfléchir à tout ça, d’autant que je n’avais aucune idée d’où pouvait se trouver le cristal. Ce n’était pas ma priorité pour le moment.

Les mots d’Alexandre retentirent à nouveau dans l’immense salle du trône. Il nous mettait en garde – ou nous sermonnait, peut-être les deux – et je me contentais de l’écouter sans dire un mot. Alvin en revanche ne manqua pas de le remercier pour tout, avant d’ajouter concrètement qu’une Chimère ne pourra jamais prétendre comprendre un être humain, et vice-versa. J’écarquillai les yeux, un peu surprise qu’il ose dire ce genre de chose à une chimère. Et pourtant, il n’avait pas tort dans l’idée : l’être humain est si complexe dans sa composition psychique qu’une chimère ne pourra jamais comprendre ces spécificités.  Sur ces mots, Alvin s’inclina donc et fit demi-tour, sans attendre une quelconque réponse de la part d’Alexandre. De mon côté, je ne pipai mot, me contentant de le suivre. J’étais trop perplexe pour ajouter quoi que ce soit.

Nous retrouvâmes Edea devant la porte de la salle du trône. Alvin lui demanda de récupérer nos armes avant de lui dire que nous ne reviendrons plus à Alexandrie. C’était un peu direct mais franc, certainement. L’amazone ne semblait pas broncher, elle paraissait même d’accord avec l’idée de ne plus jamais nous revoir ! Elle nous emmena donc à l’endroit où nos armes étaient entreposées, dans une petite armurerie en bas de l’escalier en colimaçon. Je retrouvais donc mon pistolet et mon sabre, que je rangeais soigneusement à ma ceinture, puis Edea nous fit comprendre que nous saurions retrouver notre chemin vers l’entrée du château. Ok, c’était assez froid comme au revoir, mais c’était de circonstance. Je me contentai de la saluer de la tête puis emboîta le pas d’Alvin jusqu’à l’embarcadère, d’où nous prîmes une barque pour rejoindre la place centrale d’Alexandrie.

L’animosité de la ville contrastait vraiment avec le silence du château. C’était rassurant, dans un sens, car je ne ressentais plus cette lourde tension qu’il y avait là-bas. Je regardai donc autour de moi puis m’étira en levant les deux bras en l’air.

« Bon… Voilà qui est fait. »

Je me tournai alors vers Alvin et me surpris à le fixer du regard un peu trop longtemps. Gênée – pourquoi, allez savoir –, je pris aussitôt la parole comme pour attirer l’attention sur autre chose.

« Nous n’avons plus rien à faire ici, n’est-ce pas ? Cela veut donc dire qu’il ne nous reste plus qu’à ramener ces orbes au QG… »

Mon regard se dirigea vers le sol alors que je repensais à cette vision. Clairement, mon futur moi se trouvait dans l’un des QG de l’organisation avant sa, enfin, ma mort. Bon, l’avantage était que j’avais encore le temps puisque je ne connaissais ni mes deux nouveaux coéquipiers, ni l’homme qui m’avait assassiné… Ca me donnait quelques détails temporels et ça me rassurait un peu. Enfin, pas vraiment en fait car c’était vraiment étrange de se dire qu’on savait où on allait mourir, que c’était dans un avenir plus ou moins proche, mais qu’on ne saurait pas quand exactement. A cette pensée, je me mis à frissonner.

« On devrait retourner prendre un aéronef, dans ce cas. Il doit être midi, on pourra facilement rentrer à Deling City avant la fin de la journée. Et je ne sais pas toi mais je n’ai pas spécialement faim… »

Il faut dire que cette épreuve m’avait un peu coupé l’appétit. Ou peut-être étaient-ce les propos d’Alexandre ? Quand bien même, je ne souhaitais pas rester une seconde de plus dans cette ville. Déjà que je ne m’y étais pas sentie super à l’aise à notre arrivée il y a deux jours, je ne vous raconte pas comment je me sens aujourd’hui ! J’attendis l’avis d’Alvin avant de prendre la direction de l’aérogare. Un vaisseau était à quai et je me dirigeais vers le panneau d’affichage pour voir sa destination. Il faisait quelques arrêts sur Dol avant de prendre la route vers Gaïa, c’était parfait ! Je revins donc vers Alvin.

« Celui-là part dans 10 minutes et passera par Dol puis Gaïa. On le prend ? » J’hésitai un instant avant de lui parler d’autre chose. Je me grattai alors la joue. « Dis, je… j’aimerais te parler de ce que j’ai vu dans le dernier miroir, tout à l’heure… Je pense que c’est important pour ce qu’on s’apprête à faire bientôt. »

Le quai n’était peut-être pas le meilleur endroit pour en discuter cela dit. Peut-être pourrions-nous le faire une fois à bord ?

Lily et Alvin se rendent à Deling City

Lily paie 500 Gils pour son billet.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 21 Sep - 11:28

Bilan

Alvin passe au niveau 7

Gains: + 50 gils [Chacun]
Transport: - 500 gils [Chacun]

Rappel: Limite de niveau 1 à définir pour chacun

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Alvin et Lily vont vers Dol - Deling City



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Elémentaire, mon cher Watson !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Elémentaire mon cher Watson !
» Cherche serpe
» Gagne le trophée "Élémentaire, mon cher Sackson!"
» Niøs - Chaman Elémentaire / Restauration 80
» Notre cher et tendre Kyo !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Alexandrie-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives