Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Elémentaire, mon cher Watson !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 20 Jan - 20:42

Lily et Alvin viennent de Wutai

Alvin
Les choses s’enchaînaient. Alvin et Lily avaient quitté en express Wutai pour rejoindre Junon. Mais le prochain vol n’étant prévu que dans une heure, le duo en profita pour aller se chercher un repas à transporter, n’ayant guère le temps pour flâner dans un restaurant avec un service qui pouvait s’avérer long. Alvin s’étant bien empiffré au petit-déjeuner, il n’avait pris qu’un petit sandwich. En attendant les commandes, Lily n’avait pas pu s’empêcher de poser enfin la question qui devait lui brûler les lèvres depuis un moment maintenant : qui était Balan ?

- C’est mon cousin.

Hum, cette réponse n’allait pas lui suffire, mais il ne pouvait pas trop en dire non plus dans un lieu public. Aussi, dès qu’ils eurent leurs commandes en main et qu’ils s’éloignèrent pour retourner à l’aéroport, il reprit la conversation.

- Tu te souviens quand je te parlais de contact à Deling City ? Balan est un scientifique dans les laboratoires de la Néo-Shinra.

Et il n’en dit pas plus. Il n’y avait rien à savoir de plus après tout, mais s’il ne faisait pas confiance à Lily, il ne l’aurait pas mise en contact direct avec son cousin. Bref. Après ce court échange, ils avaient embarqué dans l’aéronef pour prendre la route d’Héra, un monde qu’ils n’avaient pas encore vu tous les deux.
Alvin s’était installé dans un coin pour regarder le paysage défiler tout en réfléchissant. Ils n’étaient pas sûrs du tout de l’endroit où Noah se trouvait maintenant, ils savaient juste qu’Alexandrie était le dernier endroit où il avait été localisé. Depuis le temps, il avait sûrement bougé … Par où nos deux amis devraient-ils commencer pour avoir les meilleures informations possibles ? Plongé dans ses réflexions, c’était le genre de moments où Lily ne devait plus reconnaître son camarade. Lui qui se plaisait à l’embêter en permanence, lorsqu’il était à fond dans son travail, c’était du sérieux. Et souvent du pertinent, sans vouloir se lancer de fleurs !
Comme prévu le voyage dura quelques heures et l’après-midi n’était pas terminé qu’ils étaient déjà sur le Continent de la Brume. Alexandrie était visible au loin. Un immense royaume avec un grand château – dont la lame de cristal avait été coupée quelques années auparavant.

- T’as vu ca Lily ? On retourne au Moyen-Âge. Et ce n’est que lorsqu’ils eurent atterris et qu’ils se retrouvaient en ville qu’ils pouvaient confirmer ! - Ce n’est vraiment pas une blague quand ils disent qu’Héra a un net retard technologique sur le reste des continents d’Héméra.

Ils avaient un peu de temps devant eux, mais qu’allaient-ils faire ? Une petite visite des lieux ou se mettre directement au travail ? Personnellement, Alvin était plutôt d’avis à exposer ses idées tant qu’il les avait en tête.

- Bon, j’ai un peu réfléchi pendant le voyage. D’après nos informations, Clémence vivait dans cette ville. Ca me parait logique qu’elle a commencé à voyager après s’être faite kidnapper et ramener à Junon. Ce qui signifie qu’elle a forcément dû obtenir son orbe ici, et par conséquent, Noah aussi. Il marqua un temps de pause avant de s’arrêter de marcher pour regarder sa camarade dans les yeux avec un air plus que sérieux. - Lorsque les mondes ont fusionné et que les dirigeants se sont rencontrés, les fuites des informations ont pu nous révéler que la souveraine de ce royaume était la première au courant pour les Cristaux. Avec ce que nous avons appris depuis, nous savons qu’il faut rencontrer une Chimère pour avoir vent de ces informations. Ce qui signifie que cette Grenat a caché le fait qu’elle avait rencontré une Chimère ici même. Probablement celle de la Lumière, qui sait. Ce n’est qu’une hypothèse. Mais tu vois où je veux en venir ?

Si Clémence et Noah avaient obtenu ensembles l’Orbe de la Lumière ici, il y avait de très grandes chances qu’ils soient passés par la reine avant … si, admettons, l’hypothèse d’Alvin était juste. Qui sait. A voir ce Lily en pensait mais selon lui, demander une audience à la reine en prétextant que Noah était un individu dangereux qu’ils tentaient d’appréhender, et qu’ils avaient besoin de témoignage, pourrait être un bon moyen pour eux d’en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Jeu 21 Jan - 18:47

Lily
Attendez… Alors ce Balan qui travaille à la Néo-ShinRa, c’est le cousin d’Alvin ? Celui dont j’ai dormi dans son lit ? Le mystérieux colocataire ? Bref, THE Balan ?! J’écarquillai les yeux lorsqu’il m’annonça cela tout en récupérant ma commande passée dans cette petite boulangerie. Quel cachotier, alors ! Alvin aimait bien ses secrets, hein ? A bien y penser, peut-être qu’il n’avait pas eu l’intention de me le cacher, mais que je ne lui avais tout simplement pas posé les bonnes questions. C’était bien son genre, ça : de ne dire que ce je veux bien entendre sans prendre la peine d’ajouter les détails, puis de me dire que c’est ma faute s’il n’en a jamais parlé par le passé ! Je secouai négativement la tête avant de profiter que nous retournions à l’aéroport en silence pour lui donner un coup de coude dans les côtes.

« Tu es si mystérieux, Alvin ! Tu aurais pu me dire que c’était lui, je l’aurais remercié de m’avoir prêté son confortable matelas ! »

J’avais dit cela sur un ton amusé sans attendre réellement de réaction de sa part mais au fond, j’étais quand même un peu étonnée qu’il ne m’en ait pas parlé. Ce n’était sûrement rien mais je pensais qu’on pouvait avoir entièrement confiance l’un envers l’autre… ? M’enfin, il rajouta alors que Balan était ce fameux contact de Deling City, celui pour la Néo-ShinRa. Il était scientifique là-bas. Je relativisai alors les choses en me disant que la raison pour laquelle il ne m’en avait pas parlé plus tôt, c’était pour protéger son cousin, ou que sais-je… Quelle qu’elle soit, la raison de ce silence devait être justifiée ! En tout cas, s’il vivait à Deling City, c’était bon à savoir… Amy y vivait également et, si jamais elle avait des problèmes et que je ne pouvais arriver à temps pour l’aider, je pourrais toujours demander à Alvin si Balan pourrait s’occuper d’elle. Enfin, c’était gênant quand même… Non, oublie, Lily !

Nous montâmes à bord de l’aéronef qui décolla au bout d’une heure, comme prévu. Alvin se fit étrangement silencieux mais je me retins de lui donner un petit coup de batte dans le bras. S’il ne disait rien, c’est qu’il y avait peut-être une raison et je ne voulais pas le déranger. Ma parole… Depuis quand je prenais en considération ses états d’âmes, moi ?? Bref, le voyage dura quelques heures à peine et nous arrivâmes à Alexandrie en milieu d’après-midi. Le soleil se réfléchissait sur la géante lame du château, bien qu’elle soit coupée. C’était étrange d’ailleurs… Cela aurait été plus joli si elle avait été entière ! Mais j’ignorais le passé d’Alexandrie et finalement, si j’avais su, je n’aurais pas eu le même avis sur la chose. Un tel symbole était à préserver pour se rappeler les difficultés du passé. Alvin m’extirpa de mes pensées pour me faire remarquer que nous étions arrivés au Moyen-âge. Il n’avait pas tort sur ce point ! Et une fois descendus du vaisseau, le choc fut encore plus réel.

« C’est impressionnant… Regarde, même nos vêtements sont complètement différents ! Je commençai à comparer du regard ma tenue de soldat avec celles des passants. Je n’aime pas trop ça d’ailleurs, ils nous fixent du regard comme des pestiférés ! »

Bon d’accord, j’exagérais beaucoup ! Surtout que depuis la création d’Héméra, les gens s’étaient habitués à voir des étrangers de tous horizons. Mais bon, je n’aimais pas me sentir comme une « outsider », du coup je préférais qu’on bouge un peu pour me passer cette sensation. Vu l’heure qu’il était, nous avions le temps de nous mettre directement au boulot – surtout que nous avions du retard à rattraper si on voulait localiser Noah avec facilité – et c’est pourquoi Alvin tint à m’exposer ses idées. Il avait réfléchi pendant tout le trajet, c’était donc pour ça qu’il était si silencieux ! J’avais bien fait de le laisser tranquille, si ce qu’il a trouvé est digne d’intérêt. Et étonnamment, ça l’était : si Clémence vivait là avant de se faire kidnapper, et qu’elle et Noah ont tous deux un orbe de la lumière, il est fort probable qu’ils se soient rencontrés ici et qu’ils les aient obtenus à Alexandrie ou dans ses environs. Donc Alvin proposa de demander une audience pour rencontrer la reine car elle devait forcément être au courant de la présence d’une Chimère dans les environs. Après tout, c’était elle qui avait annoncé leur existence au monde entier…

« Hum… Ta déduction se tient. Dans ce cas, nous devrions nous rendre au château le plus tôt possible pour demander une audience ! Je doute que la reine nous reçoive aussitôt, donc ce serait mieux de s’y prendre à l’avance. »

A la limite, si l’audience ne peut nous être accordée que demain, on pourrait toujours se balader un peu en ville après, pour faire du repérage ou une simple visite. Mais bon, nous avions suffisamment perdu notre temps comme ça… Si ça se trouve, nos petites pauses à Junon et Wutaï sont ce qui nous a retardé dans nos recherches et fait perdre la trace de Clémence. Je ne voulais plus commettre cette erreur avec Noah, d’autant que je commençais à avoir besoin d’argent… Cette récompense était ma seule paie ! Du coup, je n’attendis pas la réponse d’Alvin et lui frappa le bras de ma batte pour le presser à avancer. Le petit « pouic » me faisait toujours autant sourire, mais la situation était pourtant très sérieuse ! Je pris donc la direction du château en passant par la place principale puis en traversant un pont-levis pour atteindre le lac qui entourait le château. Une femme soldate, élégante et professionnelle, se tenait debout sur une barque. Elle nous interpella en nous voyant arriver. Sur le coup, j’eus un peu peur que notre présence ne soit pas acceptée.

« - Vous souhaitez vous rendre au château ?
- Euh… Oui, s’il vous plaît. »

Je regardai Alvin, pas trop sûre de ce que je devais répondre, ou si je devais demander à cette femme que faire pour demander à voir la reine. Mais la soldate nous fit signe de monter à bord, ce que l’on fit. Lentement, elle pagaya pour nous amener jusqu’à un autre ponton au pied du château. J’ignore si c’était le fait d’être dans un monde totalement différent du mien mais je ne me sentais pas du tout à l’aise dans ce que je devais dire ou faire. Je pense d’ailleurs que ça pouvait se lire dans mon regard ! Je crois que j’allais laisser Alvin gérer la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Ven 29 Jan - 15:54

Spoiler:
 

AlvinMaintenant arrivés à Alexandrie, Alvin en profita pour faire part de ses hypothèses et déductions pour espérer retrouver Noah, avec sa collègue. Alexandrie n’était que sa dernière position connue, ils devaient retrouver des indices permettant de retrouver la trace de cet individu. Lily semblait valider les propos de son camarade, et ce fut avec un nouveau coup de batte de baseball qu’elle lui ordonna d’avancer.

- Je vais finir par regretter ce cadeau …

Soupira-t-il, mais il affichait un petit sourire en coin pour montrer qu’il plaisantait. Il valait mieux ca qu’une vraie batte de baseball après tout, n’est-ce pas ? Le duo prit la route du château. Ils n’avaient jamais mis les pieds à Alexandrie, mais le château étant visible de très loin, il suffisait de suivre les rues pour s’en rapprocher. Alvin ne pouvait s’empêcher de regarder partout, voyant ô combien Héra était un monde différent de ceux qu’il avait déjà pu voir. Pourtant, étrangement, il avait cette sensation d’avoir déjà vu ce château devant lui … Il ne se souvenait pas vraiment de ce rêve étrange avec cette Lyssandra, il ne savait pas d’où lui venait cette sensation de déjà-vu. Et il n’en fit pas part à Lily non plus. Ils se contentèrent de se diriger vers l’embarcadère pour pouvoir traverser le lac et arriver au château.

Une fois de l’autre côté, les pieds sur la « terre » ferme, Alvin ne put s’empêcher de lever les yeux pour voir comme le bâtiment était si immense … Il y avait de quoi se sentir minuscule, et l’architecture était impressionnante. Dire qu’ils ont construit un tel château alors qu’ils étaient loin de connaître les machines et techniques de construction qu’ils avaient sur Gaia. Ca méritait de larges applaudissements. Alvin jeta un coup d’œil vers Lily pour voir qu’elle ne se sentait pas trop à l’aise, bon … C’est le genre de moment où il savait qu’il devait prendre les rênes. Il lui fit signe de la suivre. Il n’avait pas idée de comment se repérer dans le château mais en général, ca paraît logique qu’il suffisait de suivre le chemin le plus évident. Ils grimpèrent quelques marches et se dirigèrent vers l’entrée principale, mais Alvin s’arrêta net en voyant une gravure sur le large chemin de dalles.

- Tiens … C’est l’emblème d’Alexandrie ?

Alvin se retourna pour voir les deux drapeaux qui étaient accrochés devant chaque escalier. Non, ca n’apparaissait pas sur le drapeau. En effet, il y avait une gravure au sol, très grande, qui représentait une épée enveloppée de deux paires d’ailes d’ange. Il y avait des soldats, encore des femmes, devant la grande porte, il ne pouvait pas s’empêcher de s’approcher pour se renseigner. Toujours connaitre le lieu où l’on enquête.

- Excusez-moi mesdemoiselles. Nous venons d’arriver à Alexandrie, et je suis curieux de savoir ce que représente cette gravure sur le sol. C’est l’emblème du royaume ? L’une d’elles regarda machinalement derrière lui pour voir ce quoi il parlait, puis elle se tint droite pour lui répondre le plus correctement possible.
- C’est exact ! C’est un très vieil emblème. L’épée représente celle qui trônait autrefois au milieu des tours du château, elle était gigantesque, mais elle a été détruite il y a quelques années. Quant aux ailes, elles représentent le grand Alexandre, Chimère autrefois scellée à Alexandrie, et protecteur de cette cité.

Elle n’en dit pas plus, ne parlant pas davantage de la bataille entre Bahamut et Alexandre à une époque où Héra était en crise. Mais Alvin ne tint pas à se renseigner davantage. Le nom d’Alexandre – on savait pourquoi le royaume s’appelait Alexandrie maintenant – couplé au mot « Chimère », rappela quelque chose à notre mercenaire et il haussa simplement un sourcil.

- Je vois. Un bien joli emblème et un symbole fort pour votre pays. Merci beaucoup. Ah oui, vous pouvez nous dire où est-ce que nous devons aller pour demander une audience à votre reine ? Nous avons besoin de lui parler.
- Sa Majesté est débordée aujourd’hui, il vaut mieux vous adresser directement à un des lieutenants pour que nous vous arrangions une rencontre.


Alvin hocha la tête. L’Amazone accepta de les guider dans le château jusqu’à l’un des appartements de l’une de ses supérieures. L’autre Amazone resta sur place pour surveiller l’entrée. Tandis que le duo se fit guider dans le château, Alvin repensait à ce qu’on venait de lui apprendre. D’un coup d’œil vers Lily, il se demandait si elle avait déjà entendu parler d’Alexandre. C’était une invocation sur Gaia autrefois, une matéria gardée dans le Grand Glacier, d’après le registre de la Shinra. Une invocation de l’élément sacré, de la lumière.

Clémence et Noah avaient l’Orbe de la Lumière … Grenat avait été de toute évidence en contact avec une Chimère … Alexandre vivait ici autrefois … Serait-il la fameuse Chimère de la Lumière ? Serait-il ici ? Pas de conclusions hâtives Alvin … Mais tout de même … Si Lily et lui pouvaient rencontrer la Chimère et obtenir son orbe, ils n’auraient besoin de traquer aucun des enfants pour obtenir la récompense. Après tout, la Néo-Shinra voulait qu’ils les retrouvent, uniquement pour leur précieux bien, n’est-ce pas ? Et Alvin se refusait de devoir en venir aux mains avec des enfants …

L’Amazone s’arrêta devant une porte, frappant pour signaler sa présence et attendre l’autorisation d’entrer.

- Entrez. L’Amazone pénétra dans la pièce, suivie d’Alvin et Lily. Et fit un salut militaire.
- Madame, ces deux personnes souhaiteraient s’entretenir avec Sa Majesté.
- La Reine ne peut recevoir personne pour le restant de la journée.
- Nous attendrons demain s’il le faut, mais nous avons vraiment besoin de la rencontrer, sauf votre respect.
Le lieutenant leva les yeux vers Alvin. Une jolie brune aux yeux verts. Charmante ! Mais elle paraissait très jeune pour avoir déjà un grade pareil ? A quel âge les soldats étaient-ils recrutés ici ? En tout cas, elle observa le duo à tour de rôle.
- Puis-je savoir pour quelle raison cela est-il si important ?
- Nous venons de Gaia, nous sommes à la recherche d’un individu, et nous avons des raisons de penser qu’il a eu des contacts avec votre reine. Nous avons pensé qu’elle pourrait peut-être nous donner des informations essentielles pour le retrouver.
- Un individu dangereux ?
- Cela est strictement confidentiel.
- Je ne peux vous accorder une audience avec Sa Majesté si vous ne m’en dites pas plus.
- Et mes supérieurs ne m’autorisent pas à parler de choses confidentielles à quiconque si ce n’est de haut placés. Très hauts placés. Vous n’êtes que lieutenant, me semble-t-il.
La tension venait de monter d’un cran et la jeune femme se mit à froncer les sourcils. De la frustration ? Non, de la méfiance plutôt. - Si vous doutez de ma collègue et de moi-même, je ne vous confierai volontiers tous mes équipements et armes le temps de l’entretien, si vous doutez de la sécurité de votre reine.
- En effet, vous êtes en train de me parler d’un individu semblerait-t-il louche, mais les seules personnes qui me paraissent louches ici, c’est vous.
- Et je ne vous en blâme pas. J’ai un travail et un contrat, ma collègue aussi, nous nous devons de le respecter, ne le prenez pas mal.
- Je vois …
Elle réfléchit un instant et signa un des papiers sur son bureau avant de reprendre, sans lever les yeux vers Alvin et Lily. - J’irai voir la reine tout à l’heure. Revenez demain. Nous vous confisquerons sûrement vos armes. Alvin hocha la tête pour signifier qu’il comprenait, et aussi en signe de reconnaissance. - Raccompagnez-les.

Et l’Amazone fit signe au duo de la suivre … Alvin se tourna vers Lily, qui n’avait pas dit le moindre mot depuis qu’ils étaient là.

- Bon, c’était un peu tendu mais c’est bien parti pour l’avoir, cette audience ! On a du temps à tuer jusque demain. T’as pas l’air très à l’aise, il se passe quoi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Jeu 4 Fév - 14:44

Lily
Se sentir comme une « outsider », ce n’était pas vraiment un sentiment que j’appréciais particulièrement… J’avais comme cette étrange sensation d’être épiée par tous ces inconnus qui croisaient ma route, et c’était assez dérangeant ! Pourtant, je n’avais pas eu ce souci-là en me rendant sur Dol avec ma sœur… Peut-être était-ce donc dû à cette différence de technologie entre Héra et Gaïa ? Les habitants d’Alexandrie semblent encore vivre au Moyen-âge et cela se voit même jusqu’à leur façon de s’habiller. Du coup, c’est vrai que j’ai l’impression qu’on me regarde de travers avec les vêtements que je porte ! Mais bon, c’est sûrement qu’une impression… De toute façon, nous étions actuellement sur la barque pour nous rendre au château et il n’y avait plus personne pour me dévisager mis à part cette soldate qui s’occupait de diriger l’embarcation.

Une fois descendus, ce n’était à présent plus la peur du regard des autres qui me dérangeait mais le poids de la royauté qui m’accablait ! En voyant ce château immense et son épée brisée, je vins à penser que ce royaume était puissant et que sa reine devait l’être tout autant. Ca forçait le respect mais surtout, j’ignorais comment me conduire face à de telles circonstances ! Du coup, c’est Alvin qui se chargea de prendre les devants et il nous emmena à l’intérieur de l’édifice. Le hall était grand et le carrelage si brillant et magnifique ! Un escalier central se trouvait au fond et se scindait en deux pour terminer sa course en mezzanine sur les côtés de la salle. On suivit le chemin tracé jusqu’à arriver devant deux soldates. Décidément, il n’y avait que des femmes ici ? Ce n’était pas pour me déplaire, cela dit. Je commençais à apprécier la manière de penser de ce royaume sur la place des femmes !

Alvin les interrogea sur le symbole qu’il y avait au sol et à ces mots, je fis comme la soldate : je regardai derrière moi pour voir de quoi il parlait. Il y avait une épée avec des ailes d’ange qui l’entouraient. C’était plutôt joli. La voix de la soldate me rappela à l’ordre alors qu’elle expliquait que l’épée représentait celle qui était fendue actuellement entre les deux tours, tandis que les ailes appartenaient à la Chimère Alexandre. Et bé ! Oui, ce royaume était vraiment imposant… Je me grattai l’arrière du crâne alors qu’Alvin chercha à savoir où se rendre pour demander une audience auprès de la reine. Celle-ci était apparemment débordée – normal – et nous fûmes donc renvoyés vers le bureau d’un lieutenant. Zigzaguant dans les couloirs, nous arrivâmes finalement à destination et l’échange entre la charmante brune – qui était donc le lieutenant – et Alvin se fit aussitôt. Mais… l’ambiance entre les deux était comme… électrisée ?

« Euh… ? »

Lâchai-je discrètement alors que les deux se renvoyaient la balle à tour de rôle à coup de confidentialité et autres règles de sécurité. Déjà que je n’étais pas à l’aise d’être dans un château, mais si en plus Alvin se prenait de tête avec les hauts-gradés, c’était mal barré pour nous ! J’avais envie de lui donner un coup de coude pour lui dire de calmer un peu le jeu sur le « vous n’êtes que lieutenant », mais cela se serait trop vu, aussi me contentai-je de rester légèrement en retrait, la mine gênée. Finalement, les choses s’apaisèrent d’elles-mêmes lorsque d’un commun accord, tous les deux s’ajustèrent sur un rendez-vous le lendemain. Le lieutenant nous congédia alors et la soldate nous raccompagna aux portes du château. Une fois seuls, j’en profitai pour frapper dans l’épaule d’Alvin. Sans batte cette fois !

« « Vous n’êtes que lieutenant » ?! T’as rien trouvé de mieux à dire que ça ?! « Un peu tendue »… Non mais je rêve ! »

Je sortais littéralement de mes gonds. A croire que toute la frustration que j’avais emmagasinée depuis notre arrivée à Alexandrie ressortait subitement par la première porte qu’elle voyait ! Mais bon, pour me calmer, je lui tournai le dos et posai mes deux mains sur mes hanches tout en regardant le lac et les remparts de la ville un peu plus loin. Et après quelques secondes où je reprenais mon calme, sa voix trancha le silence qui s’était installé. Il me demanda ce qu’il se passait car je n’avais pas l’air très à l’aise depuis qu’on avait mis les pieds ici. Bon, ça ne servait à rien de rester en colère, aussi revins-je vers lui, tout en l’incitant à me suivre vers la barque.

« Ce monde est si différent de Gaïa… J’ai l’impression de ne pas avoir ma place ici. »

Je regardai du coin de l’œil la soldate qui dirigeait l’embarcation mais celle-ci ne broncha pas à ma remarque. Peut-être se montrait-elle respectueuse de notre conversation ? Ou alors, elle me jugeait intérieurement !! Ahem. Ne cédons pas à la paranoïa.

« Et puis nous sommes dans un royaume, ça en jette quand même ! C’est pour ça que ton comportement m’a dérangée tout à l’heure, car ce n’était pas une manière de s’adresser au lieutenant d’une reine. »

Je me montrais peut-être sévère envers lui mais c’était ma manière de penser les choses. En fait, je n’avais comme comparaison que la ShinRa. Et c’était comme si Alvin venait de s’embrouiller avec le responsable de la sécurité du Président. Autant dire qu’il valait mieux se tenir à carreau, quoi ! Sauf que là, me dire qu’il s’agissait d’un « royaume » donnait une dimension encore plus imposante à toute cette ville, comme si la reine était encore un rang au-dessus du président de la ShinRa de l’époque.

Nous arrivâmes de l’autre côté du lac et la soldate nous souhaita aimablement une bonne journée, ce à quoi je lui répondis de la même manière. Nous avions effectivement le reste de la journée à tuer mais ni lui ni moi ne connaissions Alexandrie. Il allait donc falloir que l’on flâne un peu dans les rues pour trouver de quoi s’occuper, mais également une auberge pour passer la nuit ! Heureusement pour nous, la ville était plutôt bien agencée : la place centrale et la grande rue principale regroupaient tous les commerces, tandis que les quartiers résidentiels gravitaient tout autour. Cela nous éviterait de nous perdre inutilement !

« Tiens, il y a un bar-théâtre dans cette rue ! J’ai un peu soif, on y va ? »

Et sans attendre, je me dirigeai dans la petite ruelle qui semblait un peu louche mais qui était aussi déserte que les plaines de Junon. Le bar était facilement repérable à son enseigne et il suffisait de descendre quelques marches pour s’y rendre. L’intérieur était plutôt bien entretenu et ne faisait pas trop miteux. Il y avait plusieurs tables rondes et une scène au fond pour les représentations de spectacle ! Le concept était intéressant, je n’avais jamais vu ça à Midgar. Alors que j’observai les alentours, une femme très coquette et aux cheveux vers gris s’approcha de nous.

« Tiens, voilà des clients ! Et des touristes en plus ! Je grimaçai à cette remarque. Bienvenue au Mini-théâtre d’Alexandrie ! Suivez-moi, vous deux. »

Je regardai Alvin avant de la suivre et de m’installer à une table non loin de la scène. Elle nous donna la carte des boissons et resta quelques instants à nos côtés.

« Désolé, les représentations théâtrales ne se font que le soir ! N’hésitez surtout pas à revenir... »

Etrangement, je sentais dans le son de sa voix qu’elle nous implorait de repasser ce soir, comme si le business ne marchait pas bien ou quelque chose du genre. En tout cas, nous étions ses seuls clients en plein milieu d’après-midi. Sûrement que les touristes préféraient se poser en terrasse ! A vrai dire, si j’avais su qu’il n’y avait pas de pièce de théâtre en journée, je n’aurais pas entrainé Alvin ici. Quoi qu’il en soit, je demandai une limonade à la fraise puis, quand Alvin eut passé commande également, je profitai de l’absence de la serveuse – qui était également gérante, mais je l’ignorais – pour m’adresser à Alvin.

« Bon… Voyons nos options. Soit la reine nous mets sur la piste de ce Noah, soit on perd définitivement sa trace… Mais dans ce cas-là, qu’est-ce qu’on fait ? »

Alors que je réfléchissais, la serveuse revint nous apporter notre commande.

« - Merci bien, madame.
- Madame ? Appelez-moi Rubis ! »

Elle semblait un peu offensée que je l’ai sûrement prise pour plus vieille qu’elle ne l’était, mais elle ne mordit pas dessus et s’éclipsa.  Je repris.

« Tu parlais bien de la Chimère Alexandre avec ces soldates tout à l’heure, non ? S’il est vraiment lié à cette ville, tu crois qu’il se trouve dans les parages ? »

Car c’est vrai que je n’y avais pas pensé tout à l’heure mais le rencontrer permettrait de récupérer son orbe et possiblement d’éviter de pourchasser les deux gamins… Ce que je ne savais pas, c’est qu’Alvin m’avait devancé sur ma réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Jeu 4 Fév - 15:00

Bonjour à vous deux! Bon, vous le savez déjà mais je suis votre nouveau MJ, donc on se tient à carreaux hein? Razz

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Gains: +100 gils [Chacun]




Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 6 Fév - 15:56

Spoiler:
 

AlvinAh les femmes. Peu importe ce qu’on fait, elles ont toujours matière à critiquer ! Lily râlait sur la façon dont l’entretien s’était déroulé et avait même cogné son camarade par frustration. Ce qui le fit soupirer.

- Tu ne peux pas dire tout simplement « oh merci Alvin, grâce à toi on va avoir un entretien avec la reine ! ». On s’en fiche de ce qu’il s’est passé, le principal c’est le résultat à la fin. Et puis mince, la prochaine fois ce sera toi qui t’occuperas des négociations.

Il tira une moue râleuse à son tour. Si madame voulait déverser sa mauvaise humeur autour d’elle, c’était plutôt réussi. Heureusement qu’Alvin n’était pas du genre rancunier et que ce petit passage serait bien vite derrière lui. Oui ce passage avait été tendu mais il savait ce qu’il faisait malgré tout. Puis ca aurait été con qu’ils soient obligés de prendre la fuite sous prétexte qu’ils se feraient chasser pour offense à un lieutenant. Oui elle n’était que lieutenant, un lieutenant n’est pas un général et peut se faire facilement remplacer, Alvin n’avait – selon lui – en rien manqué de respect à quiconque en disant qu’elle n’était pas suffisamment haut placée pour qu’il parle de choses confidentielles avec elle. C’est elle qui avait pris la mouche ! Et en plus elle ne s’était pas présentée, quelle manque de politesse !


Bon eux non plus ne s’étaient pas présentés, mais passons. De retour sur l’embarcation, Lily faisait part de son malaise sur ce monde, avec une impression de ne pas se sentir à sa place. Puis elle critiqua une nouvelle fois Alvin et il se mit à soupirer en passant une main dans ses cheveux.

- Lily. Ose me dire que je me trompe en disant qu’un lieutenant n’a pas un grade assez élevé pour être traité de la même façon que ses supérieurs voire sa souveraine. Et puis je te signale qu’elle ne nous connaissait pas mais elle n’a pas vraiment eu une bonne façon d’accueillir ses invités non plus, je ne sais pas si elle se rend compte que ca peut ternir l’image de son royaume ? C’est bien de vouloir montrer l’autorité pour imposer le respect. Mais à trop l’imposer, ce n’est plus du respect qu’on nous fait ressentir mais de l’intimidation.

Ca avait été galère mais au final, oui, ils avaient tout de même toutes leurs chances de rencontrer la reine demain. Bref. L’Amazone sur la petite gondole ne bronchait pas même en entendant la conversation, mais sans doute devait-elle avoir l’habitude d’assister à des conversations en tout genre en amenant les visiteurs d’un quai à l’autre.
Une fois de retour en ville, Alvin s’étira et revint sur un point qu’il n’avait pas relevé plus tôt.

- Et ne t’en fais pas. Tu ne te sens pas à ta place pour la simple raison que tu n’as pas l’habitude de ce mode de vie. Nous on est trop habitués au monde moderne, rempli de machines et luxes en tout genre pour nous permettre tout confort. Rien ne nous dit qu’on restera longtemps sur Héra alors détends-toi un peu.

Alvin était quelqu’un d’assez ouvert à toutes les cultures, alors de son côté même s’il ressentait aussi cette différence, ca ne le dérangeait pas plus que cela. Suite à cette petite discussion, le duo d’agents se rendit dans un café-théâtre – ou bar, peu importe – pour prendre un verre et discuter de ce qu’ils avaient appris et de leur mission … Pour Alvin, une bière serait suffisante et croyez-moi que celle-ci serait toute particulière vu qu’elle était brassée à l’ancienne ! Il n’avait pas trop fait attention à cette Rubis, leur serveuse et gérante qui avait un caractère bien à elle. Honnêtement Alvin aimait bien les femmes à caractère mais celle-ci semblait surtout être casse-pieds du peu qu’il venait d’en voir ! Mais bon, dès qu’elle s’éclipsa, Lily revenait sur le sujet d’Alexandre.

- Je doute que tout cela soit un hasard. Autrefois dans le registre dans la Shinra, il y était mentionné une matéria d’invocation appelée Alexandre, son élément était la lumière. Ce qui semblerait être ce même Alexandre est le protecteur d’un royaume qui porte son nom et je doute que son élément soit différent. Nous traquons deux gamins qui ont l’Orbe de la Lumière, et nous sommes persuadés que la reine a rencontré une Chimère peu après la fusion des mondes. Ca fait pas un peu trop de coïncidences ?

Les bras derrière la tête, il prenait appui sur sa chance tout en réfléchissant puis lâcha prise pour prendre sa chope entre ses deux mains tout en plongeant son regard dans celui de sa collègue.

- Je compte bien demander à la reine si elle connaît Alexandre, si c’est bien la Chimère de la Lumière et si elle sait où il est. Si nous réussissons à le trouver et passons son épreuve avec brio pour obtenir l’Orbe de la Lumière, nous n’aurons plus besoin de traquer ces gosses, nous aurons juste à ramener les Orbes au QG pour obtenir la récompense et plus personne ne pourchassera ces enfants. J’y ai pensé tout de suite dès que cette soldate m’a expliqué pour l’emblème.

En tout cas c’est bien beau tout ca … mais il fallait espérer qu’Alvin ne se plante pas dans ce cas, sinon ils seraient vraiment dans la panade pour la suite de la mission. Mais bon. Son flair fonctionnait bien. Il était quasiment sûr de ce qu’il avançait … Espérons juste qu’il ne se trompe pas, car la chute risquait de faire un peu mal sinon.

- Tu me fais confiance sur ce coup-là ?

Demanda-t-il avant de boire une gorgée de bière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mar 23 Fév - 18:29

Spoiler:
 

LilyL’arrivée de ce café-théâtre avait été une aubaine pour notre discussion qui, avouons-le, était en train de s’envenimer ! J’avais reproché à Alvin son comportement avec le lieutenant tout à l’heure, et lui me soutenait qu’on s’en fichait pas mal de la manière dont il s’y était pris, du moment que le résultat comptait. Pour être franche, ça m’avait un peu fait mal au cœur d’entendre ces propos. Pour moi, la résultat seul ne suffisait pas, il fallait se montrer prudent en toutes circonstances. Si Avalanche avait réfléchi à deux fois avant de faire sauter le pilier de la plaque du Secteur 7, mon père ne serait pas… Hum, je savais bien que la comparaison n’était pas adaptée car Alvin était loin d’avoir tué des milliers d’innocents pour obtenir l’entretien avec la Reine. Mais quand même… Si l’on se laissait aller dans ce genre de jugement, alors pourquoi ne pas dire aussi qu’on s’en fichait de tuer Clémence ou Noah du moment qu’on récupérait l’orbe, parce qu’il n’y a que le résultat qui compte ? Au final, je n’avais pas vraiment écouté sa plaidoirie concernant le grade du lieutenant et sur le fait qu’à trop vouloir imposer le respect, c’était l’intimidation qui prenait place dans le pouvoir. Il n’avait pas tort mais j’étais trop fière pour le lui montrer, et quelque peu minée par ses précédents propos.

Finalement, l’ambiance de ce café-théâtre avait réussi à me remonter un peu le moral, et à me faire relativiser les choses : je connaissais suffisamment Alvin depuis le temps qu’on bossait ensemble pour savoir qu’il ne serait pas prêt à sacrifier bêtement la vie d’innocents pour arriver à ses fins. Sans doute arrivait-il davantage à faire la part des choses que j’en étais capable. C’était sûrement une qualité chez lui, d’ailleurs, ce qui le rendait diablement efficace dans son travail et dans ses prises de décisions. Moi, j’analysais tout, pesais le pour et le contre avant d’opérer. Mais cette perte de temps n’arrangeait pas ma diplomatie. Sans doute avait-il raison : ce serait moi qui ferais les négociations la prochaine fois et j’essaierai de mettre tout ça en pratique.

Quoi qu’il en soit, après avoir passé commande auprès de cette Rubis, nous revînmes sur un sujet bien plus important : Alexandre. Alvin m’expliqua son raisonnement d’une manière claire et concise et conclut en refusant de croire à de simples coïncidences. Il est vrai que tout portait à croire que la chimère avait un lien avec cette ville et qu’elle se trouvait par ici encore aujourd’hui. Rubis nous apporta notre commande puis s’éclipsa à nouveau. Je portai la paille à mes lèvres et aspira la fraîche limonade qui me désaltéra complètement. Alvin reprit de plus belle et exposa son plan : récupérer l’Orbe de la Lumière directement depuis Alexandre au lieu de pourchasser Noah et ainsi récupérer la récompense sans problème. J’approuvai totalement !

« Ce serait l’idéal, en effet ! Laisser ces enfants tranquilles, ce… ce serait bien plus simple. »

Mon regard était plus dur. Alvin avait connaissance de mon ressenti concernant la traque de ces enfants et je savais qu’il en était de même pour lui. Néanmoins, et par simple précaution, je sortis mon téléphone portable pour y retrouver la mission que nous avait confié la Néo-ShinRa. Je lâchai un profond soupir de désespoir en relisant son contenu, avant de le tourner vers Alvin pour qu’il puisse le lire en même temps que je le commentai.

« Le problème, c’est qu’on nous demande de ramener ces enfants vivants… Si ce n’est que l’orbe qui intéresse la Néo-ShinRa, pourquoi s’embêter à nous demander de leur rapporter ces gamins ? Il suffisait de nous dire de récupérer l’orbe par tous les moyens… Tu ne crois pas ? »

Je n’étais pas certaine qu’il ait pensé à ce détail mais il me demanda tout de même si j’avais confiance en lui, ne serait-ce que pour son intuition concernant Alexandre.

« Evidemment. »

Je n’avais pas d’autre choix que de le croire, de toute façon. L’alternative me serait trop dure à accepter et, si je devais la main sur ces enfants pour le compte de la Néo-ShinRa, je ne suis pas certaine de pouvoir me regarder en face. Je n’étais tout simplement pas encore prête à me confronter à la réalité que l’organisation pour laquelle je travaille n’était pas ce qu’elle prétendait être…

Je terminai ma limonade d’une traite et attendit qu’il ait fini de boire sa bière pour lui suggérer de quitter cet endroit. Le café-théâtre était si vide que cela en était pesant. Et puis, il faut dire que j’étais plutôt impatiente d’être à demain pour rencontrer la Reine et en finir avec tout ça. Je remerciai Rubis pour la qualité de son service tout en lui payant nos deux consommations – celle d’Alvin était pour moi ! – puis sortis à l’extérieur, dans la petite ruelle sombre.

« Bon, et maintenant ? »

J’ignorais si Alvin voulait encore se balader un peu et visiter Alexandrie, mais on pouvait toujours aller à l’auberge et réserver notre chambre s’il ne savait pas quoi faire d’autre pour l’instant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 27 Fév - 21:16

Spoiler:
 

AlvinAprès une longue explication, Alvin espérait bien que sa collègue lui fasse confiance au sujet d’Alexandre et de l’Orbe de la Lumière. Si le duo n’avait plus à traquer les enfants, l’un comme l’autre s’en retrouverait soulagé. Même pour le travail, Alvin n’approuvait pas vraiment le fait de s’en prendre à des gosses. Toutefois, Lily avait sorti son téléphone pour relire l’ordre de mission, et la fit également relire au jeune homme. Il avait un peu froncé les sourcils avant de soupirer.

- A mon avis, ils s’intéressent aux enfants à cause de l’Orbe en leur possession, mais aussi des informations qu’ils pourraient avoir sur la Chimère associée. A quoi bon avoir besoin des gosses si on peut leur fournir les informations nous-mêmes ? Il passa sa main derrière sa tête pour ébouriffer ses cheveux. - Enfin je n’en sais rien, et s’ils exigent vraiment la présence d’un des gosses, on risque de n’avoir que la moitié de la prime – et encore – sous prétexte qu’on a fait que la moitié de la mission.

Cul sec, il but le contenu de son verre et le reposa sur la table avant de s’essuyer la bouche. Son regard se faisait dur, ce n’était pas une situation des plus plaisantes, mais …

- Peu importe. Je n’aime pas l’idée de ne gagner qu’une partie de la prime après l’argent qu’on a dépensé pour suivre leur piste, mais j’aime encore moins l’idée de devoir lever la main sur un gamin juste pour le traîner dans un QG où nous ne saurons pas ce qu’il adviendra de lui. Je t’avoue que je me fiche pas mal de remettre les pieds à la Néo-Shinra en avouant n’avoir que l’Orbe de la Lumière et pas l’une des cibles sous prétexte que nous avons perdu leurs traces.

Et puis une part de lui avait aussi très hâte de rejoindre le QG de Deling City pour savoir ce que c’était que cette histoire de spécimen qui s’était échappé. Ce qu’il ne savait pas – pas encore du moins – c’est que Balan bossait sur un autre projet avec une Miqo’te qu’ils avaient trouvée inconsciente sur la plage de Junon. Inutile de dire que leur future visite au QG allait un peu secouer le duo et Lily aurait de quoi douter de plus en plus de l’innocence que la Néo-Shinra souhaitait se donner.

Quoiqu’il en soit, ils avaient fini de boire et ils ressortirent du café-théâtre. Maintenant qu’ils n’avaient plus qu’à attendre l’entretien avec la reine – et après une telle conversation Alvin n’était pas très chaud pour aller à la pêche aux infos au sujet de Noah – Lily demanda ce qu’ils allaient faire.

- Ca te dit de voir ce qu’ils proposent en gemmes ici ? J’avoue que le combat sur le bateau m’a rappelé que j’avais un panel de techniques à développer.

Et vu qu’ils avaient un peu d’argent en poche, autant en profiter pour faire quelques achats. Ils avaient vu que la place était bondée de mondes et avaient des magasins en tout genre, donc celui pour les gemmes devaient se trouver par-là. Les deux agents retournèrent sur la place et effectivement, la boutique était bien là.

- Bon alors, c’est le moment de faire chauffer la carte bleue !

Sauf qu’ils n’avaient certainement pas de lecteur de carte bleue ici, c’était une façon de parler. Alvin poussa la porte et laissa Lily entrer la première. Bon … Qu’allait-il prendre de son côté ? Il y avait du choix, et lui, plein d’idées ! Mais il fallait que son porte-monnaie suive.

- Si tu veux après ca on pourra visiter la ville. Je ne sais pas pour toi mais je n’ai pas trop envie de continuer les recherches dans l’état actuel des choses. Surtout que j’ai l’impression que les habitants ne pourront rien nous apprendre.

En fait, cette idée le décourageait même. Ce boulot pouvait être pénible, des fois.

Achats d’Alvin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 2 Mar - 11:31

Achats

Alvin: achat de 3 gemmes de Force 1 > - 1500 gils [Alvin]


Apprentissage

4 techniques apprises [Alvin]


Gains

+50 gils [Lily], +100 gils [Alvin]



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 2 Mar - 15:50

Lily
Une légère brise s’engouffra dans la ruelle au moment où nous sortions du café-théâtre. Je m’étirai en joignant mes mains derrière moi vers le sol tandis que je pris une grande bouffée d’air frais. Je repensais à ce qu’Alvin m’avait dit à l’intérieur, sur le fait que la Néo-ShinRa réclamait les enfants probablement pour les informations dont ils disposaient sur les chimères et les orbes. Du coup, il n’avait pas tort en suggérant qu’il nous suffisait de nous prodiguer ces informations par nous-mêmes et de les rapporter à l’organisation. Comme ça, pas besoin de pourchasser deux enfants innocents, n’est-ce pas ? Il avait également raison sur un autre point : ce n’était pas la peine de se prendre la tête pendant 107 ans sur ce qui allait se passer. On récupère l’orbe de la lumière et des infos sur les chimères et on rentre au bercail, tant pis si la récompense s’en trouve diminuée de moitié. Quelque part, je préférais raisonner comme ça plutôt que de me torturer l’esprit H-24…

Alvin sortit après moi et il proposa d’aller faire un tour dans les boutiques de gemmes, histoire de voir ce qu’il y avait en vente ici, à Alexandrie. C’est vrai qu’on avait un peu galéré au cours de notre combat sur le bateau… Ce serait donc pas mal si on pouvait améliorer un peu nos techniques de combat !

« C’est une bonne idée. Allons-y ! »

Et nous voilà en route vers la grande place d’Alexandrie en quête d’une boutique de gemmes. Celle-ci n’était pas bien difficile à trouver, vu l’importance que ces petites pierres avaient prises avec les années. Alvin s’exprima comme une vraie nana en séance de shopping, ce qui me fit sourire ! C’était plaisant de penser à autre chose, du coup je ne pris même pas la peine de faire ma rabat-joie en sortant ma batte en mousse. Il avait raison : un peu de folie ne nous ferait pas de mal ! Nous nous séparâmes donc dans la petite boutique, lui allant de son côté et moi du mien. Mes yeux parcoururent les étalages de pierres précieuses et certaines étaient particulièrement jolies ! Mais très chères surtout… Et puis, je n’avais pas encore le niveau pour les porter. Je revins donc vers celles qui étaient à ma portée et les observai un instant avant de faire mon choix. J’ouvris la porte de la vitrine pour me servir puis allai en caisse pour payer mes achats. Un vieil homme tenait la boutique.

« - Bonjour ! Tenez… Je lui déposai mes trois pierres sur le comptoir : un diamant et deux lunalithes.
- Hoho, mademoiselle est raffinée, n’est-ce pas ? »

J’esquissai un sourire gênée alors qu’il m’annonça le tarif. Mille neuf cent gils, ce n’était pas donné ! J’avais l’impression de vider toutes mes économies… Mais bon, le tarif était le même partout et il fallait bien s’en accommoder. Je lui donnai la monnaie tout en lui souhaitant une bonne journée puis retournai auprès d’Alvin. Ce dernier semblait aussi avoir terminé de son côté et il me proposa d’aller visiter la ville encore un peu. Visiblement, il n’avait pas vraiment envie de continuer les recherches et cela m’allait très bien, à vrai dire.

« D’accord. Si tu es prêt, alors allons-y ! »

Je n’avais aucune idée d’où aller par contre mais je me disais que plutôt que de repasser dans la ruelle sombre ou de retourner au château, nous pourrions peut-être emprunter l’avenue principale. La vie qui se dégageait d’Alexandrie était assez impressionnante. On aurait dit qu’il y avait autant de monde que dans les marchés des Taudis du Secteur 5, voire plus. Bon nombres d’enfants courraient dans tous les sens, tenant des ballons dans leur main. Cette joie de vivre me redonnait du baume au cœur et me faisait presque oublier mon malaise d’être possiblement perçue par les habitants comme une paria. Aussi, cela me confortait dans l’idée que jamais je ne lèverai la main sur un enfant, même pour le compte de mon employeur… Nous continuâmes donc notre petit bout de chemin jusqu’à arriver sur une grande place où un monument était érigé au centre. J’étais loin de me douter que la calamité de ce monde avait invoqué la Chimère Bahamut depuis cet endroit par le passé.

« Nous voilà à l’entrée de la ville… »

Si je prenais un air déçu, c’est parce qu’il n’y avait rien à voir ici finalement à part cette statue de chevalier ! Et nous allions devoir nous retaper le chemin inverse pour voir s’il y a des trucs à visiter dans cette ville… Je profitai de l’occasion pour prendre mes deux lunalithes, les placer dans la paume de ma main et la serrer de toutes mes forces pour que les gemmes disparaissent comme par magie sous ma peau. Je pris enfin le diamant et répéta la même opération mais sur mon pistolet cette fois. Il brilla légèrement pendant quelques secondes à peine avant de retrouver un état totalement normal. J'avais également une gemme dans ma besace et l'incrusta dans mon sabre. Voilà, j’étais prête pour me battre à nouveau ! Mais je rangeai très vite mes armes pour éviter d’attirer l’attention sur nous. Je ne voulais pas qu’on nous considère comme des ennemis juste avant notre entretien avec la reine !

« Alors ? Qu’est-ce que tu penses de la ville, jusqu’à présent ? Je la trouve plutôt agré… able… »

Alors que je parlais, j’aperçu au loin, derrière Alvin, une créature volante étrangement similaire à celui qui nous avait apporté des cadeaux ! Ça m’avait complètement perturbé et c’est pourquoi je ne terminai pas ma phrase.

« Regarde ! Regarde !! Je pointai du doigt l’animal volant qui transportait une petite besace de cuir et qui distribuait… du courrier ? C’est ça leurs facteurs, ici ?? »

Je me mis à rire un peu en trouvant cela ridiculement mignon ! Ces boules de poils avaient quelque chose d’attirant : elles ressemblaient à des peluches vivantes. Mais je me mis alors à réfléchir plus sérieusement à tout ça et en vint à penser quelque chose de pas si bête.

« Dis, si ces créatures transportent le courrier sur Héra, tu crois que nos cadeaux qu’on a eu à Wutai viennent de quelqu’un originaire de ce monde ? »

C’était une question sans réel intérêt mais qui, à l’heure actuelle, avait besoin d’être posée. Cela allait m’empêcher de dormir cette nuit, sinon !

Achats de Lily:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Ven 4 Mar - 21:31

Alvin
C’était parti pour quelques achats ! Alvin avait déjà en tête quelques techniques qu’il aimerait voir à l’œuvre, alors il savait quelles gemmes il allait acheter. Il en avait déjà une en réserve, mais elle servirait pour une attaque « neutre ». Lui, souhaitait étendre un peu son stock de capacités élémentaires, pour se tenir prêt face à n’importe quel adversaire. Parfois il fallait savoir jouer des affinités élémentaires de ses ennemis pour réussir une bataille. Il avait pris également de quoi se créer ce qui serait sûrement sa seule et unique technique magique – Alvin étant surtout basé sur la force brute – à savoir, une technique de soutien visant à encaisser certains dégâts à la place de ses alliés. Ou ici en l’occurrence, Lily. Un véritable chevalier servant, n’est-ce pas ?

Les achats étant faits, Alvin proposa à sa camarade de visiter simplement la ville, n’ayant pas le cœur à poursuivre les recherches sur Clémence ou Noah, après la conversation qu’ils avaient eue au café-théâtre de Rubis. Seulement voilà : les pas ne les menèrent qu’à l’entrée de la ville, sur une immense place où s’était joué un terrible acte, par le passé. Mais bon, même sans dire quelque chose de particulier, ou faire quelque chose, cela faisait parfois du bien de juste marcher dans les rues d’une ville et de voir la vie autour de soi. Alors que Lily lui demandait ce qu’il pensait de cet endroit, elle s’arrêta toute seule en constatant la présence d’un mog qui distribuait le courrier. Le mercenaire se retourna pour voir de quoi elle parlait et il ne put s’empêcher de lever un sourcil.

- Et bah pour une surprise …

Lily se demandait si par hasard, les cadeaux de Noël qu’ils avaient reçu ne venaient pas de quelqu’un de ce monde. Ce à quoi Alvin se retourna pour être encore plus surpris des propos de sa collègue.

- T’insinue que le Père Noël existe vraiment sur ce monde !? Question probablement la plus stupide qu’Alvin ait pu poser dans toute sa vie, mais quoi !? - Non parce que pour ma part, je ne connais absolument personne venant de ce monde, alors je ne vois pas qui aurait pu me faire un cadeau ici ! Et un manteau qui fait pare-balle en prime, je ne suis pas sûr qu’ils connaissent les armes à feu ici, alors posséder de quoi s’en protéger, c’est encore plus insensé.

Question un peu ridicule du coup, pour lui ca n’avait aucun sens et le Santa Mog restait encore un mystère complet ! Le petit mog faisait le tour de la place pour distribuer le courrier à toutes les maisons où il devait s’arrêter, Alvin l’observa du coin de l’œil avant de réaliser qu’avec tout ca, il n’avait pas pu répondre à la première question de Lily.

- Quant à ce que je pense d’Alexandrie … Je trouve ca toujours un peu déroutant ce changement d’atmosphère entre Gaia, et Héra, mais ce n’est pas déplaisant pour autant. Le royaume a l’air animé et les gens ont l’air de plutôt bien s’entendre. L’ambiance est … légère, ici. C’est agréable.

Il leva les bras pour mettre ses mains derrière sa tête, levant les yeux vers le ciel alors que le soleil déclinait de plus en plus. Le bleu virait peu à peu à des teintes orangées. Alvin soupira.

- Tu vas peut-être rire, mais être coupé des mondes qu’on a l’habitude de fréquenter, et se retrouver dans un endroit comme celui-là, ca me donne l’impression d’être en vacances, ca fait du bien.

L’absence de technologie, une ambiance nettement différente et on en passe … Oui, c’était comme s’éloigner du chahut des autres mondes pour reprendre un nouveau souffle et respirer un bon coup ailleurs. Mais cette sensation était-elle due seulement à cette histoire de « retour au Moyen-Âge » ? Avouons-le, Héra semblait être le monde le plus éloigné des problèmes à l’heure actuelle sur Héméra même s’il en avait essuyé quelques-uns.

- D’ailleurs depuis le temps qu’on bosse, on devrait peut-être penser à prendre quelques congés, non ?

Ca ne ferait pas de mal, entre tout ce qu’ils avaient vécu, et qu’ils risquaient encore de vivre à l’avenir …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 5 Mar - 15:07

Lily
On était parti pour une petite promenade dans les rues d’Alexandrie pensant qu’il y avait des choses à visiter mais voilà, nous avions pris une direction qui nous mena tout bêtement à l’entrée de la ville, sur une grande place avec en son centre une simple statue. Enfin, « simple »… pour moi en tout cas ! Elle avait sûrement une signification pour les habitants de la ville mais je n’avais pas pris la peine de me renseigner en lisant le petit écriteau à ses pieds. De toutes manières, je n’en avais pas vraiment eu l’occasion : alors que je demandais à Alvin ce qu’il pensait d’Alexandrie, j’avais aperçu une créature similaire à celle qui nous avait apporté nos cadeaux à Wutai ! Etait-ce une simple coïncidence ou bien ce « père Noël » venait d’Héra et nous avait été envoyé par quelqu’un de cette région d’Héméra ? A ma question, Alvin semblait vraiment surpris, et sa soudaine surprise me surpris d’autant plus !

« Hey ! Je n’insinue rien du tout ! J’observe et je m’interroge… Ou comment prendre la mouche facilement. Je l’écoutais parler avant de lui répondre. C’est vrai… Ton manteau a l’air trop sophistiqué pour venir d’ici. En revanche… Je sortis mon propre cadeau. Le doute est encore possible pour ma batte ! »

Je la secouai un peu pour qu’elle couine toute seule, sans que j’ai besoin de frapper Alvin avec – il n’avait rien fait de mal cette fois, le pauvre ! Il répondit d’ailleurs à ma première question concernant ce qu’il pensait d’Alexandrie, en m’expliquant que pour lui, l’ambiance légère était plaisante. Alors qu’il me parlait, je rangeais la batte et observait autour de moi. C’est vrai qu’il y avait beaucoup d’animation ici. Et au moins, les gens interagissaient entre eux, pas comme à Midgar ou dans les grandes villes de Gaïa où les habitants vivaient dans leur bulle. Pour Alvin, être dans un lieu si différent comme celui-ci lui donnait l’impression de prendre des vacances. C’est vrai que j’avais un peu ressenti ça à Wutai déjà, le fait que le décor soit totalement différent. Ici, c’était encore autre chose mais Alvin marquait un point : Alexandrie ne serait peut-être pas la première destination que je choisirais mais ça ressemblait à des vacances, oui.

Passant une main dans mes cheveux, j’écoutais Alvin me suggérer de prendre des congés justement. Ca faisait un bail qu’on bossait ensemble d’arrache-pied et c’est vrai qu’un peu de repos ne nous ferait pas de mal. Je me mis à faire les cent pas très lentement en réfléchissant à ce que je voudrais faire si je prenais des congés.

« Tu as raison. Si je venais à m’arrêter quelques jours, je pense que je voudrais rendre visite à ma sœur, à Deling City. C’est à côté de la base tu me diras, donc ce n’est pas vraiment des « vacances », mais bon… Oh, et puis ma mère est à Midgar, cela fait très longtemps que je ne l’ai pas revue ! »

J’exposais mes pensées toute seule, en oubliant un peu Alvin sur le moment. C’est vrai que je n’étais pas retournée voir ma mère depuis notre départ définitif de Midgar. J’avais de ses nouvelles de temps à autre car ma sœur l’appelait bien plus souvent que moi – et Amy me retransmettait ces nouvelles par message. Mais une petite visite serait une bonne chose, non ? Je m’arrêtai de faire les cent pas et regarda mes pieds. J’aurais préféré revenir auprès de ma mère avec la nouvelle que la mort de mon père avait été vengée, mais hélas, cela n’arriverait pas avant un moment… Le soleil commençait à se coucher, aussi fis-je signe à Alvin de faire demi-tour et de revenir sur la place centrale. Alors que nous marchions, je lui posai à mon tour une question.

« Et toi ? Que ferais-tu de tes congés ? As-tu de la famille à rendre visite ou bien préfèreras-tu de te prélasser dans un coin reculé de la planète ? »

Comme je lui avais dit quelques jours plus tôt à Costa Del Sol, je l’imaginais bien dans ce genre de ville à siroter un cocktail sur la plage. Cette pensée me fit sourire alors que nous arrivions au niveau du guichet qui vendait des tickets de spectacle. Celui-ci était fermé mais cela ne m’intéressait pas de toute manière. Sur la gauche en revanche, il y avait un hôtel et c’était peut-être le bon moment pour aller réserver une chambre. Même s’il était encore « tôt », je préférais le faire maintenant avant de me retrouver à dormir à la belle étoile. Je rentrai donc la première dans l’établissement et m’adressai à l’accueil pour réserver deux chambres simples. Par chance, il leur en restait quelques unes ! Ouf. Je payai donc la mienne avant de me tourner vers Alvin et de lui lancer avec un petit sourire taquin.

« Cette nuit, on fera chambre à part ! Tu ronfles tellement fort, c’est impossible de dormir dans la même pièce que toi… »

La réceptionniste qui entendait encore notre conversation gloussa timidement en entendant mes propos. Je pris la clef de ma chambre puis commençai à me diriger vers la sortie. Ben quoi ?

« On est passé devant une taverne, tout à l’heure ! Je sais pas toi mais j’ai un petit creux. »

Et ne disait-on pas qu’on dormait mieux le ventre bien rempli ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Dim 6 Mar - 8:38

Achats

Lily: achat de 3 gemmes de Force 1 > - 1900 gils [Lily]


Apprentissage

3 techniques apprises [Lily]


Gains

+50 gils [Alvin], +100 gils [Lily]



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Lun 7 Mar - 15:34

Spoiler:
 

AlvinAh les congés … Maintenant qu’il en parlait, ca devait faire une éternité qu’Alvin n’en avait pas pris, pourtant ils étaient bien mérités depuis le temps, non ? A cette proposition, Lily commença à penser à voix haute en oubliant la présence de son camarade. Et bah sympa ! Mais il l’écoutait quand même. Deling City n’était pas une place de choix, comme elle le disait, ce n’était pas vraiment des vacances  que de rester à proximité de son travail. En revanche aller voir sa mère à Midgar était une bonne chose si cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue. Mais bon, Midgar n’était pas une place de luxe pour passer des vacances et en plus il y avait aussi un QG de la Néo-Shinra là-bas. Toutefois, si c’était pour la famille, ca changeait la donne, sûrement ...
Lorsque le duo commença à faire demi-tour, Lily renvoya la question pour savoir ce qu’Alvin ferait lorsqu’il prendrait quelques vacances.

- Je pense que j’aimerai bien passer un peu de vacances dans le Village Glaçon !

Quand il pourrait accueillir de nouveaux touristes à cause de l’attaque de Sephiroth. Ainsi, Alvin n’avait pas eu à dire que Balan était sa seule famille restante et qu’il n’était pas très intéressant que d’aller rendre visite à son cousin si c’était pour se retrouver dans les laboratoires de la Néo-Shinra. Ses parents avaient péri lors d’un assaut de Genesis à Midgar, il y a très longtemps maintenant, lorsque le mystérieux « projet G » faisait parler de lui. De même, on aurait pu penser illico qu’il souhaiterait se rendre à Costa Del Sol, mais il n’avait plus le cœur à s’amuser là-bas puisque ca lui faisait penser inévitablement à Presa.

- Ou alors le Gold Saucer, mine de rien ils ont de bons forfaits maintenant à l’hôtel pour les séjours.

Ou encore ailleurs sur Héméra, qui sait. Luca pouvait être un bon endroit pour se détendre puisque c’était la capitale des activités sur Spira. Quant à Dol, Esthar semblait proposer bien des choses de par sa technologie futuriste, mais un coin comme Winhill pouvait aussi être tout aussi bien pour respirer. Sauf qu’on pouvait très vite s’y ennuyer si on n’adhérait pas au mode de vie de la campagne … Bref. Le duo fit un détour par l’auberge pour réserver les chambres pour ce soir, mais cette fois, Lily tenait à faire chambre à part sous prétexte qu’Alvin ronflait. Cet argument le fit hausser un sourcil.

- Je ne ronfle pas !

Et vas-y qu’elle lui colle la honte devant l’aubergiste. Malgré tout lorsqu’ils furent demi-tour après avoir récupéré les clés pour trouver une taverne où manger, Alvin restait derrière Lily et la dévisagea quand bien même elle était de dos par rapport à lui. Ce n’était pas la première fois qu’ils dormaient dans la même chambre et c’était seulement maintenant qu’elle s’en plaignait ? Prudent, il se demandait si par le moindre des hasards, elle ne cachait pas quelque chose … Mais quoi donc ? Elle espérait passer un coup de fil en douce tant qu’il n’était pas là ? Dommage, il n’y avait pas vraiment de réseau sur Héra pour se servir du moindre appareil nécessitant des ondes précises pour fonctionner. Ou peut-être avait-elle seulement besoin de se retrouver seule pour souffler un peu, surtout après tout ce qu’ils avaient fait aujourd’hui, et ca, il ne pourrait pas l’en blâmer. Ou alors se faisait-il tout simplement des idées mais il se surprenait à s’inquiéter un peu pour elle. Mais bon. Plutôt mourir que lui demander directement pourquoi elle ne voulait pas dormir avec lui – et puis bonjour l’ambiguïté de la question !

Ce fut tout inconsciemment que ses pas le menèrent, avec Lily, jusqu’à la taverne qu’elle avait vue plus tôt. Il entra machinalement dedans et ce ne fut finalement que lorsque la serveuse les interpela qu’il revint à la réalité.

- Bonsoir ! Vous souhaitez une table j’imagine ?
- Hein, quoi ?
La serveuse, tout sourire pour accueillir ses clients comme il se devait, prit un air surpris sur le moment.
- Euh, je vous demandais seulement si vous souhaitiez une table.
- Ah. Pour deux personnes et apportez votre plat du jour avec une bonne bouteille de vin !


Autant reprendre les bonnes habitudes et faire mine que tout va bien. La jeune femme les mena jusqu’à une petite table disponible afin qu’ils s’installent et se dépêcha d’aller signaler leurs commandes pour qu’on puisse les servir rapidement. Alvin mit ses mains derrière sa tête et prit appui sur sa chaise – peu confortable certes – pour prendre un air décontracté, mais il se risqua quand même à poser une question à Lily.

- Depuis le temps qu’on bosse ensemble, c’est seulement maintenant que tu me dis que je ronfle ?

L’art de tourner la question à son avantage, mais sentant que Lily allait soit le piéger, soit se mettre en alerte, il ajouta sa touche « d’humour » à la Alvin.

- Tu ne peux pas savoir comme ca me fend le cœur que tu me quittes pour une nuit !

Ah mince, il avait dit pas d’ambiguïté et c’était sorti tout seul quand même … C'est quoi déjà l'expression ? Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 23 Mar - 11:44

Lily
Si je devais imaginer Alvin quelque part pour des vacances, je le voyais plutôt à Costa Del Sol en train de siroter de bons cocktails sur la plage, entouré d’une farandole de bimbos. Oui, c’était peut-être cliché mais c’était comme ça que je le percevais dans ma tête ! Alors forcément, quand il m’avoua qu’il aimerait bien passer ses congés dans un lieu comme le Village Glaçon, toute ma théorie volait en éclats ! Bon après tout, pourquoi pas ? On pouvait y faire du ski là-bas… Mais bon, j’avais du mal à l’imaginer en condition. Il ajouta néanmoins qu’il pourrait tout aussi bien se rendre au Gold Saucer. Ah là, c’était déjà un peu plus plausible ! Il y avait suffisamment d’activités dans lesquelles je pouvais l’imaginer : les machines à sous, l’arène de combat… Car oui, c’était important que je puisse me représenter Alvin dans une situation ! Si c’était assez crédible pour que j’y croie, alors je pouvais le croire sur parole et ne pas l’interroger sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, nous étions arrivés à l’auberge et je m’étais chargée de réserver nos chambres. Oui, je dis « nos » car pour cette nuit, je désirais dormir seule, à l’abri de son regard inquisiteur… J’avais pour habitude de ressasser mes émotions de la journée avant de me coucher et la dernière fois à Wutai, j’avais pu le sentir m’observer derrière mon épaule. Du coup, même s’il n’avait jamais remué le couteau dans la plaie – et je le en étais reconnaissante pour cela –, je préférais quand même qu’il ne me voit pas à nouveau dans cet état… Sinon il allait en faire tout un foin ! C’est pour ça que l’idée de prendre ses ronflements – inexistants par ailleurs – comme excuse était une assez bonne idée pour ne pas avoir à me justifier davantage ! Bien évidemment, il s’offusqua et l’aubergiste ne put contenir son amusement devant cette scène. Sans un mot de plus, on se dirigea vers la taverne pour manger quelque chose avant d’aller dormir. Lorsqu’une serveuse s’adressa à Alvin, il avait l’air complètement ailleurs mais se rattrapa rapidement en commandant même le repas !

« Alors comme ça, j’ai pas mon mot à dire sur ce que je mange ce soir ? »

Je pris un air faussement agacé. Ce devait sûrement être sa manière de se « venger » de tout à l’heure ! Mais qu’importe, j’étais prête à avaler n’importe quoi du moment que ça pouvait apaiser mon appétit. On s’installa donc à une table et alors que je ne m’y attendais pas vraiment, Alvin revint sur le sujet du ronflement. Zut ! Il allait falloir que je trouve un moyen de me dépêtrer de cette situation sans susciter d’autres interrogations. Par chance, il ajouta à ses propos une petite touche d’humour sur laquelle je comptais bien rebondir !

« Raison de plus pour dormir toute seule ! Je n’aurais pas fermé l’œil de la nuit à côté de toi… »

Et je voulais faire référence à ce qu’il venait de me dire, et donc au fait qu’il passait pour quelqu’un d’intéressé. Toute femme normalement constituée aurait pu comprendre ce que je voulais dire ! Mais voilà, alors que ma phrase repassait en boucle dans ma tête, je réalisai subitement l’ambigüité qu’elle dégageait et devins toute rouge alors que je bégayais pour corriger cette bourde monumentale.

« Enfin, j’veux dire que… euh… j’aurais été sur mes gardes toute la nuit, quoi ! Et voyant bien qu’Alvin avait capté ce qu’il se passait, et qu’il allait probablement sauter sur l’occasion pour se moquer de moi, je rajoutai. Roh, tu m’as très bien comprise !! »

Et je détournai le regard en buvant une gorgée d’eau rapidement pour me calmer un peu. Comment j’avais pu sortir une bourde pareil, hein ?? Au moins, le bon côté des choses, c’est que je n’allais pas avoir besoin de me justifier sur le ronflement inexistant d’Alvin ! Et puis la serveuse ne tarda pas à arriver avec nos plats et une bouteille de vin. Aujourd’hui, c’était ragoût de pommes de terre avec du poisson. Encore trop gênée par tout à l’heure, j’en oubliai de remercier la serveuse et me servis un verre de vin, puis en bu deux ou trois gorgées. Ca y est, la tension commençait à redescendre ! J’étais fuyante du regard et tout en prenant mes couverts, je lui lançais sans le regarder.

« Bon, on n’en parle plus ! Bon appétit. »

Et hop, je dégustai mon repas dans le plus grand silence, et surtout en essayant de fuir Alvin autant que possible ! Pour sûr qu’il allait préparer sa prochaine réplique pour se moquer de moi. Mais il avait plutôt intérêt d’attendre qu’on soit sorti du restaurant car ce n’était pas ma batte en plastique que j’avais dans la main, mais un couteau ! Le repas se déroula donc dans le silence et j’avais enfin pu retrouver une couleur normale au niveau de mes joues. Quoi que le vin rouge commençait à me les roser un peu… Ce ragoût m’avait complètement calée en tout cas et je n’avais plus de place pour un dessert ! Nous payâmes donc l’addition et repartîmes vers l’auberge. Il faisait maintenant nuit et les rues étaient beaucoup moins fréquentées, et plus froides aussi. Je pouvais voir le haut des tours du château au-dessus des remparts et cela me fit penser à la journée qui nous attendait demain. Je m’arrêtai quelques secondes sur la grande place pour les fixer du regard puis pris une profonde inspiration avant de rentrer dans l’auberge. La personne à la réception n’était plus la même que tout à l’heure – c’était sûrement celui qui s’occupait de la nuit. Alvin récupéra sa clef de chambre alors que j’avais gardé la mienne tout à l’heure. Je la fis tourner autour de mon index.

« Ne sois pas triste, Alvy. On aura plein d’autres occasions de dormir dans la même chambre ! Alors prends ton mal en patience, veux-tu ? »

Je fis exprès de dire tout ça juste devant le réceptionniste, auquel je fis un petit clin d’œil avant de filer vers ma chambre en sifflotant et laisser le pauvre Alvin se faire encore juger du regard par un inconnu ! Cette fois, le mec à la réception ne rigolait pas mais avait l’air de compatir à la souffrance d’Alvin, d’homme à homme, vous comprenez ? Sauf qu’il ignorait carrément quelle était la nature de notre relation, donc il se faisait clairement des films. Ah lala, j’allais certainement en entendre parler dans la matinée !

── ── ── ── ──
Lily paie une chambre d'hôtel et dort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 26 Mar - 21:16

Alvin
Wahou. Si Alvin était en train de se dire qu’il devait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, Lily ne faisait pas mieux pour le coup ! A sa réponse, le mercenaire arqua un sourcil et, comprenant bien vite l’erreur de la jeune femme, ce fut un sourire amusé qui commença à se dessiner sur son visage.

- Tu m’en vois flatté !

Elle cherchait tant bien que mal à se rattraper, ce qui lui donnait plus envie de rire qu’autre chose.

- Oh que oui, je t’ai très bien comprise ! Petit clin d’œil juste pour la déranger encore plus. - Je ne te savais pas comme ca, tu caches bien ton jeu.

Si avec ca, elle n’avait pas envie de s’enterrer six pieds sous terre – ou avoir envie de le tuer, au moins. Heureusement, sauvés tous les deux par le gong, les assiettes et le vin arrivèrent. En la voyant boire dans son verre – là où Alvin n’avait même pas encore touché au sien – il haussa les sourcils … Non, c’était trop tentant, il ne pouvait pas en rester là !

- Ne bois pas trop vite si tu ne veux pas avoir la tête qui tourne. Si je dois te porter jusqu’à la chambre, l’aubergiste se posera des questions.

Et elle avait beau avoir son couteau en main, il en fallait plus que ca pour lui faire peur. Bref, à table ! Il n’y avait pas à dire, la cuisine d’Héra paraissait au premier abord très ancienne – normal – mais … pas photo, même les meilleurs chefs de Gaia ou de Dol n’arrivaient pas à la cheville des cuisiniers d’Héra ! L’avantage de la cuisine à l’ancienne, quand on vit à l’ancienne, c’est que les ingrédients sont de choix et de qualité, et le repas était fait avec le cœur. Honnêtement, Alvin n’avait pas souvenir d’avoir aussi bien mangé un jour. Et ne parlons pas du vin, s’il le pouvait, il achèterait tout le stock de la taverne pour se faire sa cave à Junon !

Quoiqu’il en soit après un si bon repas où la tension avait eu un peu de mal à retomber, ils retournaient tous les deux à l’auberge où Lily se vengea à sa manière en lançant à nouveau une nouvelle réplique devant l’aubergiste … Un homme cette fois et alors qu’elle grimpait dans sa chambre, le jeune homme resta devant le comptoir et la regarda filer avant de soupirer longuement tout en passant sa main derrière ses cheveux.

- Je suis désolé mon gars. Pour ca, ce sont toujours les femmes qui ont le dernier mot ! Si elles veulent pas, faut pas insister !
- Ouais, je suis parfaitement au coura- HEY ! Mais … Ouh la non, c’est ma collègue vous savez ?
- Oh je vois !


Alvin se retrouva bouche bée. C’était le genre de « je vois » qui avait l’air de dire que justement, c’était des collègues « très complices » si vous voyez ce que je veux dire ! Soupirant, il se tapa le front avant de récupérer sa propre clé et se rendre dans sa propre chambre. Evidemment, elles étaient loin d’égaler celles des autres mondes mais ce côté un peu rustique et ancien était aussi ce qui donnait tout son charme.

Alvin posa ses affaires et éteignit son téléphone, puisque de toute façon il ne lui servirait à rien sur Héra, autant économiser les batteries. Son premier réflexe fut d’aller prendre un bain et ce n’est qu’une fois installé bien au calme qu’il réalisa qu’au final, Lily n’avait pas répondu à sa question au restaurant. Peut-être avait-elle juste besoin de souffler oui … Et qu’elle en aurait encore plus besoin lorsqu’ils retourneraient au QG de Dol. Ce qu’elle allait découvrir là-bas risquait de ne pas lui plaire …

M’enfin. Un peu de détente et de calme ne faisait pas de mal après une nouvelle journée à courir partout pour leur mission. Depuis combien de temps étaient-ils dessus ? Il ne savait même plus … C’était peu après le tournoi qu’ils s’étaient penchés sur cette mission puisqu’ils recherchaient Genesis à la base et que … bah cet imbécile s’est piégé tout seul en s’attaquant à la Néo-Shinra à leur propre tournoi et qu’il s’y est fait capturer. Pour un ancien SOLDAT de 1ère classe, il n’avait pas été très malin pour le coup … Et Alvin n’avait pas trop aimé ca puisque du coup, pas de prime puisqu’il avait été arrêté par les autorités sur place !
Bref. Il sortit pour enfiler des vêtements pour la nuit et alla se coucher, un peu de repos était bien mérité.

*^*^*^*^*^*

Aux aurores, Alvin était déjà débout, et déjà habillé ! On peut le dire, il n’était pas du genre gros fainéant à faire la grasse matinée, surtout quand il y avait du pain sur la planche. Descendant avec toutes ses affaires, il attendit que Lily le rejoigne au comptoir. Il avait demandé un café pour patienter – ou plutôt un kafé – et une fois de plus il fut surpris … Ca n’avait rien à voir avec le café de Gaia, c’était meilleur !

- Oh au fait, j’ai pris soin de laisser des fleurs devant la porte de votre « collègue » de votre part, ca la mettra de bonne humeur. Vous en faites pas, c’est cadeau de la maison, l’ami !

Alvin manqua de s’étouffer en recrachant une partie de son café. C’était le même aubergiste qu’hier soir, sûrement que la femme allait prendre la relève tout à l’heure.

- Vous êtes sérieux ? Pourquoi vous avez fait ca !?

Ouch alors ca, elle n’allait pas passer à côté ! Ce type venait de tendre une perche aussi grosse que le château d’Alexandrie, inutile de dire que les rôles étaient inversés, c’était Lily qui allait se foutre de sa gueule maintenant ! Il n’avait rien demandé lui !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Jeu 31 Mar - 22:23



Un éclat de lumière jaillit devant vous, caché sous un manteau sombre, un homme vous barre la route... un léger sourire sur les lèvres, il tient un drôle de flacon dans la main avant de le tendre vers vous. Ses cheveux blonds et ses yeux bleus vous ensorcellent, vous n'arrivez pas à bouger alors qu'il se met à agiter doucement le flacon

«Voyons voir si vos âmes sont bien accrochées!»

C'est alors qu'une épaisse fumée rappelant la brume qui sévissait autrefois sur Héra, se déverse autour de vous, rampant sournoisement jusqu'à s'enrouler autour de vous, grimpant encore et encore jusqu'à vous étouffer l'espace d'une seconde... et c'est le trou noir!

Lorsque vous reprenez vos esprits, le génome a disparu, si pour le moment, vous êtes seul, attendez que la porte s'ouvre! Vous apercevrez... vous-même? Baissez les yeux, ce corps n'est pas le vôtre! Quelle magie est-ce là?

Alvin se retrouve dans le corps de Lily (youhou!)
Lily se retrouve dans le corps d'Alvin

=======================

[justify]Poisson d'Avril! Vos corps ont été échangés! Pas de panique, juste une petite expérience éphémère! Une bonne nuit de repos et vos âmes réintégreront vos corps! Sauf si vous avez envie de faire durer le plaisir!

Amusez-vous bien!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Ven 1 Avr - 17:44

Lily
Quelle gourde j’étais… Alvin s’était bien moqué de moi au restaurant, tiens ! J’avais encore manqué une occasion de me taire. Mais une chose est sûre, c’est que je ne comptais pas me laisser ridiculiser toute seule, aussi, lorsque nous étions revenus à l’auberge, je m’étais placée devant l’aubergiste de nuit afin qu’il m’entende clairement parler, puis avais prononcé quelques faux sous-entendus, histoire qu’il se colle bien la honte à son tour. Et alors que je lui tournai le dos pour monter à l’étage, j’entendais Alvin qui tentait de se dépatouiller de cette situation avec le réceptionniste. Bingo ! Je pouffai de rire avant d’arriver devant ma chambre, d’ouvrir la porte et de m’enfermer à double tour. Le silence qui régnait dans la pièce était reposant et changeait du tumulte de la taverne de tout à l’heure. Je commençai à me déchausser avant de m’asseoir sur le bord du lit et de me masser les pieds. Cette journée avait été épuisante, mine de rien ! Doucement, mon sourire s’effaça et la fatigue prit le dessus.

Tout comme Alvin – même si je l’ignorais – je me rendis dans la salle de bain pour me faire couler un bon bain chaud. Il valait mieux se laver maintenant que le lendemain matin, au cas où j’avais besoin de me dépêcher. J’y plongeai une jambe, puis l’autre, avant de me glisser entièrement sous la mousse. Les yeux fermés, j’essayai de faire le vide dans mon esprit. Evidemment, c’était bien plus facile à dire qu’à faire car plein de choses me tracassaient en ce moment. Il y avait la tournure de notre mission, les agissements étranges de la Néo-ShinRa, mon propre code de conduite… Oui, car même si je n’y pouvais pas grand-chose pour les deux premiers, j’étais responsable des choix que je faisais vis-à-vis d’eux. Ainsi, si je devais accepter d’en venir aux mains avec Clémence ou Noah, je ne pourrais blâmer personne d’autre que moi-même… Finalement, épuisée par tous ces tracas, je me rendis compte de ma somnolence et me dépêcha de me laver pour sortir en robe de chambre et me glisser sous la couette. La nuit allait s’écouler rapidement, la fatigue semblant jouer en ma faveur pour l’écourter.

── ── ── ── ── ── ── ── ── ──

Le lendemain matin, ce fut le chant des oisillons qui me sortit de mon sommeil. L’aube était levée depuis peu et la nuit fut plutôt bonne. Disons que je ne me souvenais plus de mon rêve, ce qui était déjà bien puisque cela voulait dire que je ne m’étais pas réveillée une seule fois ! Alvin devait certainement être debout lui aussi, et sans doute l’attendrait-il en premier en bas. Nous allions enfin avoir une chance de rencontrer la Reine Grenat afin de lui poser quelques questions sur Noah ou sur l’Orbe de la Lumière. C’était plutôt excitant ! Je me dirigeai dans la salle de bain pour m’habiller lorsque j’entendis frapper à la porte. Aucune voix n’indiqua l’identité de ce mystérieux inconnu, aussi commençai-je à me diriger vers la porte pour l’ouvrir lorsque mon portable bipa. Tiens ? Je fis donc demi-tour vers le bureau pour le prendre, pensant que j’avais peut-être un message, mais il n’en était rien : la batterie venait simplement de me lâcher ! Quelle idiote, j’avais oublié de l’éteindre la veille ! Et puis je ne risquais pas de capter grand-chose ici, à Alexandrie, vu l’absence totale de réseau…

Avec tout ça, j’avais oublié de répondre à la porte mais, comme la personne qui avait frappé ne s’était pas manifestée une seconde fois, ça m’était sorti de la tête et j’avais terminé de m’habiller plutôt. Enfin prête, je me décidai enfin à l’ouvrir, cette porte ! Mais un flash lumineux me barra la route ! A croire que le destin ne voulait pas que je l’ouvre, dites ! Dans le nuage de fumée, j’aperçus une silhouette encapuchonnée. Mon sang ne fit qu’un tour et j’amenai ma main vers mon pistolet pour mettre l’inconnu en joue. Malheureusement, mon corps refusait de bouger. Les yeux de cet homme m’hypnotisaient alors qu’il agitait une sorte de flacon devant moi. Un brouillard épais s’en échappa et vint m’entourer de la tête au pied, jusqu’à ce que je le respire contre mon gré. Je sentais mes muscles se crisper avant de me lâcher, m’affaissant de tout mon poids sur le sol de la chambre. Ma vue se troubla et ce fut le trou noir, avant que je ne comprenne ce qu’il m’arrivait.

Lorsque j’ouvris enfin les yeux, j’avais changé d’endroit. A en juger par le décor, j’étais dans le hall d’entrée de l’auberge, allongée à plat ventre. Un peu paniquée de me trouver là plutôt que dans ma chambre, je relevai la tête furtivement et me redressai – sans prêter attention aux mystérieux gants que je portais.

« Vous allez bien ?? »

L’aubergiste semblait paniqué. Il tenait dans ses mains des morceaux d’une tasse de café brisée.

« Vous vous êtes évanoui pendant quelques instants, monsieur… J’espère que ce n’était qu’un léger malaise et pas une réaction à ce que je vous ai dit plus tôt… »

A ce qu’il m’avait dit plus t… Attendez une minute !! « Monsieur ? »

« Vous pourriez vous montrer un peu plus poli, non mais ! Je sais que je fais garçon manqué, mais quand même ! »

Je portai alors mes deux mains sur ma bouche, choquée d'entendre une voix plus masculine en sortir. Le réceptionniste arqua un sourcil et me dévisagea du regard, totalement confus. Alors que mes mains étaient devant mon visage, j’aperçus que je portais des gants, et plus généralement les vêtements d’Alvin ! Qu’est-ce que ça voulait dire, tout ça ?? Cet inconnu m’avait fait quoi dans la chambre ?! C'est alors que pour couronner le tout, j’aperçus une silhouette féminine dans les marches de l’escalier !

« Non mais je rêve… »

J’écarquillai les yeux en m’apercevant MOI en train de descendre vers la réception ! Je secouai vigoureusement la tête tout en me giflant doucement pour essayer de me réveiller, car peut-être étais-je en train d’halluciner ! Finalement, j’étais toujours là, sous mes propres yeux ! J’attrapai le réceptionniste par le col de sa chemise et rapprochai son visage du mien.

« Dites-moi que je rêve ! Qu’est-ce qu’il m’arrive ?! »

Une folle, vous dis-je ! Et encore, je n’étais pas au bout de mes peines : je ne m’étais pas encore regardée dans un miroir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 2 Avr - 22:09

Spoiler:
 

AlvinNon mais sérieusement, qu’est-ce que ce type à l’accueil avait foutu ? C’était définitif, Lily allait le tuer ! Ou pas … Alors qu’Alvin se remettait de ses émotions, l’aubergiste était parti quelques instants, et ce laps de temps fut suffisant pour le génome qui venait d’apparaître. Alvin ne savait pas ce que c’était et ne voyait pas sa queue de singe non plus. Mais à vrai dire, il avait voulu avoir le même réflexe que Lily dans sa chambre, à savoir dégainer son arme à feu pour se défendre mais … impossible de bouger !???? Tout s’enchaîna, et bientôt, c’était le noir complet … Seul le fracas de sa tasse attira l’attention de l’aubergiste qui revint aussitôt dans la pièce.

Mais Alvin, lui, n’était plus là-bas ! Il se retrouvait dans une chambre, et mit du temps à remettre ses idées en place et se relever, maladroitement. Attendez … Il se sentait si petit et si léger … Enfin plus léger que d’ordinaire ! Et c’est quoi ces vêtements ? Ah ! Ce type louche ! Un voleur peut-être !? Par réflexe, Alvin se tâta partout pour s’assurer qu’on ne lui avait rien pris et … euh depuis quand il avait une poitrine ? Et pourquoi les affaires de Lily étaient devant lui ? Et pourquoi il portait ses vêtements ?

- Euh …

Et pourquoi il avait sa voix !??? NOM DE DIEU ! Il écarquilla les yeux et se précipita dans la salle de bain pour se regarder dans le miroir et … c’était Lily ? Il était LILY !? Oh la, heureusement qu’elle n’était pas là parce qu’elle aurait pensé qu’il en avait profité pour la tripoter plus tôt !! Un fait dont il allait se faire une joie de taire plus tard. Mais que lui arrivait-il ? C’était évident que c’était ce mystérieux individu qui en était à l’origine, mais pourquoi avait-il fait ca ? Et surtout, comment il regagne son corps ? Et … Et Lily était où du coup !??? OH MON DIEU LES FLEURS !

Se dépêchant, Alvin constata qu’elles n’étaient pas dans la chambre, alors il ouvrit la porte et … les voilà !! OUF, elle ne les avait pas eues ! Il attrapa et ouvrit la fenêtre pour les jeter, ce fut une dame en bas qui les reçut et il pencha la tête en lui faisant un clin d’œil charmeur.

- Vous êtes mignonne, elles sont pour vous ma jolie !

Et il ferma la fenêtre et … Oh … RAH, elle avait dû le prendre pour un fou, de se dire que c’était une femme qui lui avait offert ca ! Bon … Il devait rejoindre Lily, peu importe où elle se trouvait. Ramassant les affaires de la jeune femme quand même, et il quitta la chambre et grimaça. Ce n’était pas facile de marcher dans un corps de femme, il y avait certains éléments qui étaient … différents, si vous voyez ce que je veux dire ! Et puis il croisa une femme de chambre qui le regarda bizarrement, forcément, il avait une démarche clairement masculine ! En descendant les escaliers, il aperçut … lui-même ? Et lui-même s’était rendu compte de sa présence … et se défoula sur l’aubergiste. Ok, plus de doute, c’était Lily ca !

- Bon sang, Lily lâche-le !!
- Lily !? Mais vous vous appelez pas Alvy ?
ARGH elle l’avait appelé comme ca hier soir devant lui !!
- Déjà ce n’est pas Alvy mais Alvin, et Alvin c’est moi ! Elle, c’est Lily ! Vous n’avez pas vu le type tout à l’heure !?

Ok vu les yeux qu’il a, il ne comprenait rien et les prenait sûrement pour deux fous, mais il finit par hocher la tête.

- Quel type ? J’étais à l’arrière tout à l’heure et j’ai entendu une tasse se briser, alors je suis revenu et … Alvin, ou Lily, peu importe, était au sol !
- Il y avait un homme avec un manteau et une capuche noirs ! Rah laissez tomber vous n’êtes utile à rien !! Viens ici toi !


Il attrapa Lily par la main pour la remonter brutalement dans la chambre – et non ce n’était pas pour faire des galipettes ! – et l’emmena dans la salle de bain.

- Regarde ! Regarde dans le miroir !

Il y avait de quoi devenir fou ! Alvin voulait son corps de mâle ! Etre grand et fort ! Pas être toute petite et être devenu une femme !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Jeu 14 Avr - 13:16

Lily
Quel était ce mauvais tour qu’on m’avait joué ?! Je portais les vêtements d’Alvin et un double de moi-même descendait les escaliers de l’hôtel ! Je devais forcément rêver, ce n’était pas possible autrement ! Hélas, après une bonne gifle sur ma joue, je voyais toujours la même chose et je ne semblais pas me « réveiller » d’un quelconque cauchemar. Bon sang ! Sous l’impulsion du moment, j’avais attrapé le col de ce pauvre réceptionniste qui n’y était pour rien – quoique le doute était possible ! – mais mon double hurla que je devais le lâcher, tout en déballant les marches quatre à quatre. Ce sosie m’avait appelé par mon prénom « Lily », ce qui me rassurait un peu : je n’étais pas folle après tout ! J’étais toujours moi ! …non ? Le réceptionniste semblait confus lui aussi, surtout au niveau des prénoms.

« Alvy… »

Je commençai à lâcher prise tout en réalisant qu’il me prenait pour Alvin. Je faisais le lien entre toutes les choses qui s’étaient déroulées depuis mon réveil, à savoir les vêtements d’Alvin, une voix qui n’était du tout la mienne, mon double dans l’escalier, la confusion du réceptionniste… Je commençai à comprendre ! J’avais occulté la conversation de mon double et du réceptionniste pendant tout ça et ce fut cette « Lily » qui m’extirpa de mes pensées en me tirant la main pour que je la suive. Elle m’emmena dans ma chambre puis m’emmena devant le miroir de la salle de bain. Horreur !!

« AAAAAAAAAAAAAAAH ! »

Tout l’hôtel avait certainement entendu mon cri – quoique bien plus rauque que d’habitude – ! Toutes mes inquiétudes venaient d’être confirmées en l’espace de deux secondes, lorsque je me rendis compte que j’étais dans le corps d’Alvin, et lui dans le mien. J’ignorais qu’une telle chose était possible ! C’était sûrement un coup de cet homme mystérieux qui était apparu dans ma chambre tout à l’heure. Ça ne faisait aucun doute ! Je portais mes deux mains sur mes joues et me retournait vers moi-même. Enfin, Alvin.

« Mais ça va pas du tout du tout, on rencontre la Reine aujourd’hui ! »

N’étant plus dans mon corps, je ne me rendais pas compte que ma gestuelle rendait le corps d’Alvin assez maniéré voire efféminé ! En réalisant cela, je pris une posture plus droite mais bien moins naturelle pour moi. Je pris ma respiration avant d’expirer généreusement l’air de ma bouche. Ça me calmait !

« Bon, réfléchissons… Nous n’avons clairement pas le temps de poursuivre cet individu à travers Alexandrie ce matin, car l’audience avec la Reine n’attendra pas. Je commençai à faire les cents pas dans la chambre en me tenant le menton. L’avantage de cette situation, c’est que la Reine ne nous a encore jamais vus, donc elle ne se doutera pas qu’il y a un problème ! Elle ne devrait pas avoir de raison de se méfier de nous. Par rapport à notre comportement, je veux dire. »

En revanche, il allait falloir repasser devant le lieutenant de la veille et elle, par contre, avait eu un aperçu de la personnalité d’Alvin ! Argh, son manque d’amabilité allait me retomber dessus… Qu’importe, cela allait être l’occasion pour que je rattrape le coup par rapport à la tension qu’il y avait entre Alvin et elle hier ! Enfin, ça n’allait certainement pas lui plaire que je lui fasse dire des choses qu’il ne pensait pas, mais bizarrement, je jubilais intérieurement de voir sa tête lorsque ça arrivera ! Mais il fallait que je me méfie car lui aussi pouvait en faire autant de son côté…

« Oh !! »

Une illumination ! Mon regard se porta sur « Alvin » et je me mis à le fouiller au niveau des cuisses, sous ma sorte de demi-jupe qui ne se trouvait que sur le devant de mes jambes. Je parvins à trouver ce que je cherchais puis reculai d’un grand pas – pratique d’avoir des grandes jambes – en brandissant le Graal : ma batte !

« Hoho, il est hors de question que je te laisse jouer avec ça, ma grande ! »

Je venais de prononcer cette phrase avec une voix masculine au possible et en tentant d’imiter Alvin, ce qui me fit pouffer de rire ! Bon finalement, je commençai à m’adapter à cette nouvelle situation. Rangeant soigneusement la batte sous le manteau, je lui fis signe qu’il était temps pour nous de quitter l’hôtel. Je quittai la chambre et repassai devant le réceptionniste qui n’avait rien pigé à tout ça, en agissant le plus naturellement possible, c’est-à-dire en imitant Alvin dans la plus grande exagération ! Je lui fis un petit clin d’œil avant de faire un geste de la main au niveau de mon front, comme pour lui dire au revoir. J’ouvris alors la porte du hall et une fois sur la place de la ville, je pris une posture de vainqueur, jambes écartées et mains sur les hanches, avant de pointer vaillamment du doigt le château d’Alexandrie.

« Ma Reine, nous voici ! »

Un groupe de petites filles qui jouaient à la corde à sauter juste à côté ne purent s’empêcher de chuchoter des remarques du genre « Quelle classe ! » ou encore « Je veux l’épouser ! », ce qui me fit sourire intérieurement. C’était vraiment comme ça que les gens le voyaient, alors ? C’est vrai qu’il dégageait une certaine assurance, que je n’avais jamais vraiment remarqué auparavant. Peut-être que cette expérience allait nous permettre de nous découvrir sous un œil nouveau, alors ? Je me penchai vers les petites filles et mis ma main sur le côté de ma bouche, pour leur chuchoter quelque chose.

« Prenez le temps de grandir, les filles. Les garçons de votre âge ont tant de choses à vous offrir ! Même s’ils font tout le temps les imbéciles, n’est-ce pas ? »

Ça, c’était la femme qui était en Alvin qui parlait, donc moi ! Les petites filles rigolèrent en acquiesçant à mes propos, ce qui me redonna le sourire. Je me tournai alors vers « Alvin » et tenta de continuer à être dans le personnage, c'est-à-dire en passant une main dans ma chevelure soyeuse.

« Tu viens, Lily ? »

Hihi, c’était si drôle !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Dim 17 Avr - 14:30

Spoiler:
 

AlvinLe duo avait un très gros problème à l’heure actuelle et puisque Lily ne semblait pas vraiment comprendre la situation, Alvin l’avait tirée jusqu’à la chambre pour qu’elle se regarde dans le miroir : elle avait son apparence ! S’en suivit un cri d’horreur qui obligea Alvin à se boucher les oreilles. Puis lorsqu’elle se calma, il mit une main sur sa hanche – enfin celle de Lily. L’avantage c’est que ce geste était commun aux deux sexes et qu’il n’avait pas l’air d’agir bizarrement … Si ce n’est qu’il roulait certes un peu moins des hanches qu’une demoiselle !

- Eh oh, ca va hein ? Pas besoin d’hurler comme ca, t’aurais pu tomber sur pire !

Certes il s’envoyait un peu des fleurs en disant ca mais d’un autre côté, c’était la vérité non ? De toute manière, elle mit le doigt sur un fait important : ils devaient rencontrer la reine aujourd’hui ! Et en étant dans le corps de l’autre, ca ne serait pas si simple et ce, même si Grenat ne les avait jamais vus par le passé.

- Il ne devrait pas y avoir de problèmes avec la souveraine non. En revanche avec la fille que nous avons rencontrée hier, oui !

Et là, Lily était prévisible à mille kilomètres. Vu comment elle avait fait un speech hier à Alvin au sujet de sa façon de se comporter, il se doutait déjà qu’elle profiterait d’être dans son corps et faire des choses qu’il ne penserait pas, pour tirer avantage de la situation. Alvin croisa les bras mais Lily semblait avoir une illumination puisqu’elle vint fouiller sur son propre corps à la recherche de quelque chose. Un geste qui fit hausser un sourcil à notre mercenaire.

- Non mais je t’en prie, ne te gêne surtout pas. Je sais que c’est censé être ton corps mais c’est comme si c’était moi qui me faisais tripoter là !

Pas sûr qu’en réalité ca lui déplaise vraiment mais on parlait de Lily quand même … Evitons de dire ca à voix haute tout de même ! C’est plus prudent. Mais non, elle cherchait juste sa batte de baseball qu’elle préférait garder avec elle, et ce, même si elle était dans le corps d’Alvin ! Bah voyons ! Alvin soupira de façon exagérée en passant sa main dans ses cheveux – c’était trop bizarre d’avoir des cheveux si longs mais c’était amusant quelque part – et lança un sourire espiègle à … à lui-même. C’était perturbant.

- Mince alors ! Moi qui comptais voir ce que ca faisait de me taper dessus …

Se faisant tous les deux petit à petit à l’idée qu’ils allaient devoir vivre dans ces corps pour le moment, ils partirent dehors où Lily en profita, haut et fort, pour se faire remarquer et honnêtement, Alvin avait du mal à apprécier l’humour sur le moment.

- Ok princesse. Il venait de s’auto-foutre la honte devant tout le monde là non ? Zut ! - Il va falloir établir quelques petites règles je crois. Ne fais pas n’importe quoi quand tu es dans mon corps hey ! C’est mon image qui en prend un coup, là !

Il allait devoir contre-attaquer à un moment ou à un autre, tiens ! Mais pour l’heure, pas le temps de flâner en ville, ils devaient aller à la rencontre de la reine … Direction l’embarcadère pour prendre la fameuse barque qui faisait la jonction entre le château et la ville. Pas sûre que ce soit la même Amazone que la veille qui s’en occupait même vu qu’elles portaient toutes la même armure et que leurs cheveux étaient dissimulés dans leur casque … difficile de les différencier. L’armée, quoi !

Une fois pied à terre, il fallait retourner voir le lieutenant de la veille pour qu’elle confirme l’audience, et les y amène surtout mais Alvin n’était pas du touuut pressé de la voir. Pour un homme qui apprécie tout de même la bonne compagnie, il était loin d’aimer la sienne ! Et il dut serrer des dents lorsqu’ils déboulèrent dans son bureau et qu’elle avait toujours cet air si sérieux et fermé sur le visage.

- Ah c’est vous. J’ai réussi à vous obtenir une audience auprès de la reine, mais j’aimerai vous confisquer vos armes par mesure de sécurité.

Evidemment, il s’y était attendu à celle-là … Soupirant, ils n’avaient pas trop le choix mais Alvin dut se tâter de façon très louche pour trouver où Lily cachait ses armes d’ordinaire. Ca n’avait pas l’air très normal au premier abord, si bien que le lieutenant les dévisagea. Mpff, il n’aimait pas ca !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 27 Avr - 17:27

Spoiler:
 

LilyRoh, quel rabat-joie celui-là ! Ne pouvait-il pas m’accorder deux minutes de rigolade vis-à-vis de la situation ? Bon, ok, c’était avec son corps que je jouais – formulation bizarre hors contexte – mais ce n’était pas son image qui allait en prendre un coup auprès de deux petites filles qu’il ne reverrait jamais ! Pff, je fis une moue boudeuse face à sa remarque mais passai rapidement à autre chose : nous avions un entretien à nous rendre ! Pas le temps de trainer avec des enfantillages, je le comprenais que trop bien. Nous nous dirigeâmes donc vers l’embarcadère pour y prendre la barque qui allait nous mener au château. J’essayais vraiment de paraître la plus naturelle possible pour ne pas éveiller les soupçons, notamment au niveau de ma gestuelle. Il fallait que je sois un peu plus droite, moins relâchée dans mes positions, surtout au niveau des hanches. Mais diantre, que c’était difficile de réfléchir à tout ça alors que, toute ma vie, ben j’avais agi comme une femme ! Alvin ne s’en sortait pas trop mal de son côté, pour l’instant…

Nous descendîmes de la barque pour marcher en direction du bureau du lieutenant. J’étais un peu stressée à l’idée de la revoir de la sorte et espérait que les choses se dérouleraient un peu mieux que la veille. Bon déjà, vu le coup d’œil qu’elle venait de me jeter en rentrant, ça promettait. Même si au fond, je savais que c’était en réalité destiné à Alvin ! Bref, elle baissa la tête et s’adressa à nous sans même nous regarder, nous demandant de bien vouloir lui donner nos armes. Hum, oui, d’accord. Les armes…  Alvin commença à fouiller mon corps bizarrement, ce qui attira l’attention du lieutenant. Je n’aimais pas trop la tournure que prenaient les choses, aussi regardai-je rapidement sous le manteau pour y voir le pistolet d’Alvin. Ca va, ce n’était pas trop difficile de le trouver ! Je le saisi et pris au passage son Glaive qu’il portait dans son dos. Je les donnai au lieutenant et tenta de prendre un air naturellement blasé – pour imiter au mieux le personnage – en ajoutant :

« Pardonnez-la, elle est encore dans le brouillard, ce matin… »

Belle analogie avec ce qui s’était passé le matin même, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, je me fis plus dure dans mon regard et continua, pendant qu’Alvin lui donnait mes armes.

« Nous comprenons votre méfiance. Soyez rassurée, cet entretien ne durera pas plus longtemps qu’il ne faut et chacun de nous pourra retourner à ses occupations. Vous devez être très occupée, j’en suis persuadé. »

En fait, elle me jeta un regard si glacial qu’il valait mieux que je me taise tout court plutôt que d’enfoncer Alvin davantage ! J’avais pourtant dit ça pour essayer de lui faire comprendre qu’elle ne nous aurait plus dans ses pattes, mais il faut croire que sortant de la bouche d’Alvin, elle l’avait pris autrement. Oups ? Je jetai un regard furtif à… moi-même, avec un air désolé, avant de suivre le lieutenant dans le couloir qui menait sur une grande porte, derrière laquelle se trouvait certainement la salle du Trône.

« Patientez, je vous prie. La Reine vous recevra dans un court instant. »

Elle ouvrit la porte et se glissa à l’intérieur pour annoncer notre arrivée, certainement. Il ne nous restait plus qu’à attendre. Je repassai une main dans mes cheveux, histoire de les remettre correctement et de paraître plus présentable. J’avais l’impression de tenir bien plus à mon apparence en étant dans le corps d’Alvin ! C’était incroyable.

« Bon… Tu te sens prêt ? Tu veux que je commence à parler ou je te laisse faire ? »

De petits détails techniques bien inutiles mais étrangement, j’avais une plus grande confiance en moi en étant dans le corps d’Alvin. Etait-ce parce que, quelque part, j’étais comme sous un déguisement et que je pouvais agir sans que l’on me démasque ? Ou bien Alvin vivait tous les jours avec cette sensation et à cause de ce changement de corps, j’avais l’occasion d’en faire l’expérience ? Quoi qu’il en soit, la porte s’ouvrit et on nous somma d’entrer…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 27 Avr - 21:27

GrenatSource: Princess Garnet Til Alexandros by dagga19

Dans la salle du trône, la Reine semblait en pleins préparatifs. Plusieurs conseillers se tenaient autour d'elle bien qu'elle paraissait un peu dépassée par les événements. Elle fronçait un peu les sourcils et finit par mettre ses mains sur ses hanches d'un air agacé
«Maintenant ça suffit! Je vais juste aller voir mon oncle! Arrêtez de vous comporter comme si je partais à l'autre bout du monde!»
«Ma reine, avec les récents événements, cette histoire de génome qui s'attaque aux gens...»
«Il ne m'a pas attaquée, que je sache!»


Un garde s'approcha d'elle pour lui signifier qu'elle avait de la visite. Ah ben en voilà une bonne nouvelle car là, elle commençait à en avoir assez d'être couvée comme un oisillon tombé du nid! Elle se dirigea vers son trône et afficha un doux sourire aux nouveaux venus.

«Bonjour! Veuillez m'excuser, je dois bientôt partir pour L..»
«Majesté! Ces inconnus n'ont pas à savoir où vous vous rendez! Un peu de discrétion que diable!»
haussant des épaules, Grenat l'ignora avant de ramener ses mains jointes devant elle et leur sourire à nouveau
«Bon, même si ce n'est pas nécessaire, je me présente, Grenat Di Alexandros. Que puis-je faire pour vous?»

Bon, comme à peu près quatre-vingt dix-neuf pour cent des gens qui venaient là, elle était prête à parier qu'ils avaient des questions sur les chimères, les orbes ou les cristaux. Elle guettait la voix d'Alexandre, en général, ce genre de personne, des aventuriers aptes à user des gemmes, étaient dignes de passer son épreuve, mais il semblait en attente de voir s'ils avaient une raison valable d'être ici...



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Sam 30 Avr - 21:08

Alvin
Ok donc peu importe ce qu’ils faisaient avec cette nana, quand ca sortait de la bouche d’Alvin – enfin le corps, pas lui pour le coup ! – le lieutenant ne semblait pas apprécier. Peu importe, Alvin savait qu’il avait été peut-être un peu loin la veille mais il estimait avoir raison de ne pas s’être soumis. Après avoir confié leurs armes, et avant de pénétrer dans la salle du trône, Lily demanda s’il voulait commencer ou non et il hocha la tête.

- Je commence. Par contre tu peux me filer mon téléphone s’il te plaît ? Il est dans la poche de ma veste là.

Il désigna la dite poche du menton. Il n’allait tout de même pas utiliser le téléphone de Lily. Il ralluma son appareil alors qu’ils s’avançaient, mais le mit de côté lorsqu’il entendit la voix de la souveraine. Enfin, il ne connaissait pas sa voix jusque maintenant mais vu la façon dont elle s’exprimait, ca ne pouvait être qu’elle. Il préférait ranger l’appareil pour le moment afin de ne pas lui manquer de respect.
Après une légère scène avec ses conseillers, la reine se présenta. Elle était très jeune, et encore, Alvin ignorait qu’elle n’avait que seize ans lorsqu’elle était montée sur le trône ! A première vue, elle avait l’air bienveillante, mais bon, notre mercenaire était le mieux placé pour savoir que parfois, il ne valait mieux pas se fier aux apparences. Surtout après l’accueil reçu par le lieutenant. Malgré tout, il mit une main sur son cœur pour s’incliner respectueusement … Zut il tripotait un peu Lily en faisant ca et … Oh pour ce qu’il y a à tripoter hein, elle ne va pas râler ! – Ne pas dire ca à voix haute.

- C’est un honneur de vous rencontrer, Votre Majesté.

De là, il allait falloir la jouer fine, hors de question de parler de sa réelle identité, même si le fait d’avoir parlé d’un génome lui laissait penser qu’ils étaient au courant pour ce tour de passe-passe. Lily et lui n’étaient pas les seules victimes de toute évidence. Il allait se présenter en tant que Lily.

- Je me nomme Lily et voici mon … collègue, Alvin. Il avait presque eu envie de se venger de ce qu’elle avait fait un peu plus tôt en sortant une connerie, mais il se ravisa, la rencontre était sérieuse. Il se redressa et croisa les bras en plongeant son regard dans celui de la souveraine. - Nous sommes navrés de prendre de votre précieux temps, mais notre travail exigeait de passer par ici.

Il reprit son téléphone et pianota dessus pour chercher le portrait-robot de Noah. Mais juste l’image, pas l’avis de recherche. Il y avait peu de chance pour que Grenat sache lire l’écriture de Gaia, mais tout de même. Il fit un pas en avant et s’arrêta, voir si les gardes le laisseraient s’approcher mais il restait à une distance raisonnable et tendit l’appareil pour que Grenat puisse regarder.

- Avez-vous déjà vu un individu qui correspond à ce profil ? Il se nommerait Noah et nous avons des raisons de penser qu’il est venu vous rendre visite …

Comment tourner ca à leur avantage de sorte à ce qu’elle n’ait pas de mauvais soupçons à leur égard ? Ils ne pouvaient décemment pas dire qu’ils travaillaient pour la Néo-Shinra et que l’organisation cherchait ce gosse à cause de son Orbe de Lumière. Ils allaient être suspectés directement et seraient mis à la porte … Pourtant dans le fond, ni Lily, ni Alvin, ne souhaitaient vraiment livrer Noah – ou Clémence – à la Néo-Shinra. Devaient-ils être honnêtes ? Devaient-ils expliqués la situation et dire que s’ils obtenaient l’Orbe de la Lumière – si Alexandre était vraiment là – il y aurait peut-être une chance que l’organisation les laisse tranquille ? Non, ce serait de la naïveté … Très naïf de sa part même. Et trop risqué.

- Il est possible qu’il ait été accompagné d’une petite fille répondant au nom de Clémence.

C’était même certain au vu du rapport de la Néo-Shinra, mais il avait tourné sa phrase exprès. Toutefois une question risquait d’être posée : pourquoi pensaient-ils tous les deux obtenir des réponses auprès de la reine ? Alvin se tourna vers … lui-même, pour que Lily complète ses dires, il lui faisait confiance, peu importe ce qu’elle dirait. Mais s’il était le seul à parler, ca paraîtrait louche également …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Elémentaire, mon cher Watson !   Mer 4 Mai - 22:16

Spoiler:
 

LilyAttendre. C’était toujours la même chose avec ces dirigeants ou ces hauts-placés : sous-prétexte qu’ils étaient importants dans l’échelle sociale, ils pouvaient se permettre de faire attendre les autres. Mais en quoi tout cela justifiait leur comportement ? Ne pouvait-on pas tous se montrer polis et bien élevés en tâchant de respecter autrui pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils possèdent ? Ce serait mentir que de dire que cela ne m’atteignait pas. Grenat avait beau être une reine, elle ne dérogeait pas à la règle. Malheureusement pour moi, j’étais loin de me douter que la raison de notre attente était indépendante de sa volonté, et donc que je venais de porter un jugement trop hâtif… Quoi qu’il en soit, Alvin me demanda de lui redonner son téléphone afin qu’il puisse commencer la discussion avec tous les arguments en main. Je m’exécutai – fouillant un peu dans ses poches, mais pas le choix – puis le lieutenant vint nous chercher pour rencontrer enfin la reine. Cette dernière semblait soulagée d’être enfin libérée de ces conseillers.

Alvin s’inclina et j’en fis de même. C’était tout de même impressionnant de se retrouver devant une telle femme de pouvoir, même si je ne connaissais pas toute son histoire.  Alvin nous présenta – en respectant nos corps actuels – et j’acquiesçai de la tête lorsqu’il prononça mon – son – nom. Il ne perdit pas de temps et en vint directement à la raison de notre visite en montrant une image du jeune Noah. Il ne rentra pas dans les détails mais lui fit simplement part du fait que nous le recherchions, et qu’il était probablement accompagné d’une petite fille du nom de Clémence. C’était difficile de garder les raisons de nos recherches secrètes, alors que cette femme inspirait confiance pourtant. Mais bon, il fallait rester cohérent dans notre discours et lorsqu’Alvin eut fini de parler, il me regarda pour me faire signe de continuer. Je déglutis un peu plus fort avant de prendre la parole. C’était compliqué…

« Ce Noah posséderait un objet particulier, et… enfin… »

Oula, je perdais mes moyens ! Non vraiment, j’ignorais comment tourner mes phrases pour éviter de paraître suspicieuse aux yeux de la Reine, de même que je ne savais pas comment faire pour continuer dans notre mensonge. Je regardai Alvin, enfin moi-même, en prenant un regard désolé, puis repris.

« Disons que nous avons des raisons de penser que ces deux enfants ne sont pas en sécurité avec cet objet… »

Je croisai les bras et regardai le sol, l’air songeur. J’ignorais si j’avais bien fait de dire cela, mais en même temps, c’était la vérité : la Néo-ShinRa les recherchait certainement pour leur subtiliser leur orbe de lumière, mais rien ne garantissait qu’ils ne seraient pas amochés durant le processus. En imaginant cette pauvre Clémence, je serrai les poings. Non, vraiment, il était inconcevable que je lui fasse le moindre mal…

« Vous êtes notre seule piste pour les prévenir de ce danger, j’en ai bien peur. »

Difficile d’en dire plus sans risquer de compromettre notre identité… Car si l’on venait à lui parler de la nature de ce danger, il allait falloir qu’on parle de la Néo-ShinRa, et notre couverture serait certainement exposée. De là, difficile de gagner la confiance de cette femme… A moins qu’elle ressente notre sincérité et accepte de nous venir en aide ? Il est vrai que le seul moyen de nous aider serait de nous orienter vers la chimère Alexandre, afin d’obtenir son orbe de lumière et de ne plus avoir à pourchasser ces deux enfants. Mais encore fallait-il en parler à la reine, et là encore, le problème de lui raconter toute la vérité se posait. Décidément, ce n’était pas une mince affaire… Contentons-nous pour le moment d’avancer prudemment dans la conversation et de voir si elle allait se montrer réticente à nous aider ou non.
Revenir en haut Aller en bas
 
Elémentaire, mon cher Watson !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elémentaire mon cher Watson !
» Cherche serpe
» Gagne le trophée "Élémentaire, mon cher Sackson!"
» Niøs - Chaman Elémentaire / Restauration 80
» Notre cher et tendre Kyo !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Alexandrie-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives