Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Bélia, le Béhémoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Bélia, le Béhémoth   Sam 11 Aoû - 20:33

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Héra
• Nom: Bélia
• Prénom: x
• Âge: 63 ans
• Avatar utilisé: Ozen, de Made in Abyss

Description

• Alignement: Guerriers du Néant

• Description physique:
De tous les standards possibles, Bélia est une géante. Sa taille quand elle se tiens bien droite plafonne au-delà des deux mètres. Oui droite, car il semblerait qu'avec l'âge ou juste l'épuisement, elle ait tendance à avoir mauvaise posture. Sa grandeur et de larges épaules à part, force est de constater qu'en-dessous de cela, se fait assez mince et élancée, ce qui ne l'empêche pas de posséder un physique taillé pour la guerre en tant qu'amazone à la retraite. Son corps comporte beaucoup de marques et de cicatrices de combats passés comme plus récents. Après s'être portée volontaire pour subir des expériences génétiques de la Néo-ShinRa, des transformations plus extrêmes se sont opérées chez elle. Pour commencer, des cornes ont poussé sur sa tête, qu'elle dissimule habilement sous ses cheveux noirs striés de mèches blanches, indice de son âge malgré ses apparences somme toutes bien conservées. Second détail inquiétant, ses bras et jambes sont devenus complètement noirs, faisant contraste avec sa peau d'une pâleur presque inhumaine.

Les longs vêtements sombres et les gants que Bélia porte en tout temps couvrent ces déformations, de même qu'une grande cape noire. Ses habits usuels consistent d'une simple chemise, d'un pantalon et de bottes tous noirs. Pour se battre, par contre, elle revêtit d'imposants gantelets et bottes de métal noir, et d'un grand chapeau rond également en métal lui couvrant les yeux.

Toute lueur de vie a quitté depuis longtemps le regard de Bélia. Ses yeux entièrement noirs donnent froid dans le dos à ceux qui n'y sont pas préparés. Les rares fois où l'on peut voir un sourire, le résultat est surtout inquiétant. Elle traîne souvent des pieds et sa posture laisse à désirer, émettant une série de craquements sinistres quand elle se redresse complètement.

• Description psychologique:
Bélia possède une nature froide et distante avec les gens. Son attitude est souvent cynique, apathique et parfois même cruelle. C'est une éternelle pessimiste qui s'attend toujours au pire venant des autres. Tout chez elle porte à croire tout bonnement à une personne morte à l'intérieur. Toutefois, son intérêt est piqué quand ses attentes se prouvent être fausses. L'amazone a vu beaucoup de rêves se briser devant ses yeux, alors n'hésite pas à tester les autres pour voir la mesure de leur détermination. Son approche est dure, se laissant parfois même un peu emporter dans le moment, mais juste dans le but de préparer quelqu'un à affronter les rigueurs du futur. La gentillesse et la douceur ne sont que pour elle des indulgences personnelles et de l'égoïsme dans le but de se sentir mieux, mais qui font ultimement du mal aux autres. À ses yeux, les paroles ne valent rien, un gaspillage d'air et assume que tout le monde vous vendra sa salade tôt ou tard. Quand tout est dit, il n'y a que les actes que l'on prend ou non qui valent quelque chose au final.

Outre cela, elle-même possède une tendance à la paresse, et démontre peu d'énergie à quoique ce soit en temps normal. Bélia coupe les coins ronds, ou opte pour la route offrant le moins de résistance, du moins sans une motivation à suivre. Vous ne devinerez peut-être jamais l'affection qu'elle pourrait porter envers vous, mais Bélia n'est pas une personne totalement dépourvue de chaleur, bien qu'elle conserve toutes ses mauvaises habitudes. Malgré le fait qu'elle prétend détester les enfants, elle semble se retrouver tôt ou tard en leur compagnie plus souvent qu'autrement. Ceux qui arrivent à supporter son tempérament peuvent y voir un mentor dur mais juste sur qui dépendre, bien que ses motivations semblent toujours difficiles à déchiffrer avec le contrôle parfait qu'elle possède sur ses émotions, du moins en apparence.

Il faut croire que malgré tous ses efforts pour se détacher du monde, il y a toujours une petite attache quelque part qui vient la chercher. Elle citera toujours des raisons d'agir à contrecoeur, et de regretter de se donner la peine, mais comme elle dit toujours, les gens essaieront toujours de vous vendre leur salade.

Histoire

C'est difficile à croire oui, mais il y avait un temps où Bélia avait été jeune, et pendant cette jeunesse, elle se faisait une fière amazone pour Alexandrie. Avec son âge, elle a vu d'autres dirigeants passer devant elle, mais servait son pays avec une dévotion égale pour chacun. Aujourd'hui, elle se dirait surtout avoir été naïve et stupide de faire confiance à des gens disposant d'un pouvoir absolu sur la vie des autres, et leur permettre de persécuter et tuer du confort de leur château. Même après avoir passé ses meilleurs années, Bélia continua de servir la famille royale d'Alexandrie en tant que guerrière, même alors qu'une jeunette comme Beate avait saisi le titre comme meilleure guerrière du royaume. Avec l'âge, son cynisme et sa méfiance ne faisaient que croître à la même vitesse que ses cheveux blancs. Malgré tout, elle offrit ses services comme instructrice chez les amazones, en faisant grassement baver les jeunes recrues, mais offrant à Alexandrie des guerrières dont ils pourraient être fiers. Les sentiments étaient partagés à son égard. Certains la considéraient pratiquement un monstre pour ses techniques brutales, et d'autres un pilier auquel on pouvait dépendre. Pour sa part, l'amazone n'avait jamais eu d'enfant, et considéraient celles qui survivaient à son régime d'entraînement un peu comme ses propres filles.

Le premier élément déclencheur qui mit la puce à l'oreille de Bélia avait été pendant l'enlèvement de la princesse Grenat di Alexandros. L'acte de tirer sur le vaisseau sur lequel se trouvait la princesse était un acte inconsidéré, et de la façon dont la reine avait pratiquement tué sa propre fille, l'instructrice se retira longuement de l'espace public pour observer ses actes. La campagne qui se préparait contre Bloumécia était quelque chose qu'elle trouvait difficile à avaler peu importe les quantités de propagande que l'on envoyait. Les autres jeunes amazones s'étaient montrées plus faciles à convaincre, et Bélia opta pour le silence de peur de perdre la tête pour insubordination.

Aujourd'hui, c'est une erreur qu'elle regrette amèrement, car plutôt que d'agir pour mettre fin à cette folie, elle se rendit compte de l'étendue de sa faiblesse une fois déployée avec les autres à Bloumécia. Il n'y avait rien d'autre pour qualifier ce qui s'en suivit qu'un massacre, purement et simplement. Les amazones n'avaient pratiquement rien eu à faire, les pantins de la reine s'occupèrent de ratisser la ville et brûler ses occupants vivants. Un dégoût indescriptible pour sa patrie envahit Bélia qui ne voyait pas là des ennemis vaincus, mais simplement des cadavres de familles laissés dans les rues. Elle tourna le dos à Alexandrie, et annonça aux amazones en sa compagnie qu'elle tuerait quiconque tenterait de la suivre.

Dans sa désertion, elle trouva des réfugiés de Bloumécia attaqués par des monstres. Avec une hargne extrême, elle détruisit ces créatures pour sauver ces malheureux. Tout le monde connaissait Beate, mais l'instructrice avait disparu depuis un certain temps de l'imaginaire collectif, ses gloires passées derrière elle. Pour autant qu'elle détestait mentir, elle les réassurèrent en leur disant n'être qu'une guerrière itinérante de passage. Malgré son jugement normalement sur, elle accepta d'escorter ces souris jusqu'à leur nouveau refuge. Une fois de plus, les mots lui manquent encore pour décrire la haine qu'elle éprouvait à son arrivée en constatant que Branne cherchait à finir le travail. Leur attaque était déjà bien entamée quand elle était arrivée. À la base de l'arbre, elle y trouva des amazones. Interloquées par son visage froid et dénué d'émotions, elles y trouvèrent vite une ennemie quand elle tua d'un seul coup la première sur son chemin. À ses yeux, elle avait entraîné beaucoup de ces jeunes femmes, ce qui voulait dire que le sang sur leurs lames pouvait tout aussi bien être sur la sienne.

Pendant un moment, Bélia considérait leur fuite comme une victoire, entrant sans réfléchir dans l'arbre pour permettre à autant de gens de fuir cette folie. Quelques heures plus tard, on la retrouva parmi les décombres fumants, et les réfugiés qu'elle avait escorté jusqu'ici lui expliquèrent ce qui s'était produit, qu'une chimère avait été appelée pour massacrer ces gens. Partout où cette guerrière allait, elle découvrait avoir été devancée par l'armée d'Alexandrie, cette fois à Lindblum qui semblait être pourtant leur dernière chance. C'était le coup de trop, et elle se retira pour de bon pour disparaître dans la nature et s'isoler.

Même une ermite par contre saurait se rendre compte d'un événement comme celui de la fusion des mondes. Apprenant de nombreux endroits qui n'étaient pas sous la monarchie, elle leur offrirent une maigre chance et décida de voyager quelque temps. Sa route la mena sous l'emploi de la Néo-ShinRa qui était fort contente d'avoir les services d'une guerrière avec autant d'expérience. Elle se faisait presque comme au bon vieux temps à Junon d'une certaine façon, du moins jusqu'à ce que la guerre les rattrapèrent enfin. Inutile de dire que le fait de voir des chimères artificielles utilisées pour la guerre ne rappelait pas de bons souvenirs. Désireuse de trouver la puissance pour détruire ces abominations, elle contacta les branches plus sombres de la Néo-ShinRa pour trouver un généticien qui avait lui aussi une dent contre tout cela.

Sans aucun égard pour son bien-être, Bélia se porta volontaire comme cobaye auprès d'un docteur du nom de Thomas Seinfield. Il ne connaissait personne d'autre capable d'endurer une expérience comme celle qu'il était sur le point de tenter sur elle, et même encore il avait de bonnes chances de se retrouver simplement avec un cadavre sur les mains. Bélia accepta sans la moindre hésitation, et reçut en échange des gènes d'une créature mythique, un béhémoth. Défiant les limites de son corps, elle n'aurait pas de repos avant d'obtenir la force de démanteler les dieux eux-mêmes, peu importe ce que son corps ou son esprit devraient subir.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? x
• Votre âge? x
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? x
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Bélia, le Béhémoth   Sam 11 Aoû - 22:52

On voit à peine la différence Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Bélia, le Béhémoth   Dim 12 Aoû - 9:16

Bonjour et (re) bienvenue sur FFRebirth ^^

Je vois que finalement, tu es restée vague sur la partie Néo ShinRa, je pense que c'est mieux au vu de ce que tu prévoyais tout ça. Il vaut mieux effectivement attendre un peu de voir comment on va y revenir après Smile

Ça fait un peu bizarre d'imaginer que ton perso ait plus de 60 ans quand même, je présume que les gênes de béhémoth lui auront donné une sorte de seconde jeunesse? ^^car bon, on n'a quand même pas la même force à 60 ans qu'à 30 Smile

Bref, tu es validée évidemment. Je modifierai ton pseudo quand tu seras prête, ensuite tu pourras m'envoyer les éléments pour ta fiche de combat, ton rang et tout, je modifierai celle que tu as actuellement pour que tu puisses garder tes objets, gils tout ça Smile

Fiche validée et verrouillée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Bélia, le Béhémoth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bélia, le Béhémoth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Table enneigée - Le Béhémoth
» [Tyrannides-Peinture] les dévoreurs de mondes à l'admin ^^
» Mythic Foil à vendre ou à trader
» I GOT IT MOTH<BIIIIP>CKING GAN<BIIIIIIP>GING CO&

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives