Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Un début difficile [feat. Bélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Un début difficile [feat. Bélia]   Lun 13 Aoû - 1:50


Bélia et Bibi
Un début difficile
B

ibi chevauchait son Chocobo à toute vitesse à travers la forêt, fuyant le Village des Mages Noirs d'où il avait finalement réussi à s'échapper grâce à l'intervention de certains de ses amis. Il avait pu récupérer son bâton de magicien, sa Magekane, et avait obtenu un petit sac à provisions de la part de 288 contenant notamment de la nourriture et quelques potions et remèdes. Malheureusement, alors qu'il avait l'esprit occupé par tout ce qui avait pu lui arriver au village, il fut attaqué par une créature qu'il n'eut pas le temps de voir venir. Une sorte de hibou vert beaucoup trop gros qui tenta de lui tomber lourdement dessus. Bibi eut tout juste le temps de dévier la trajectoire de son Chocobo au dernier moment, mais le coup de bec de l'animal lui arracha son sac à provisions. Bibi ne s'en rendit pas compte, guidé par l'adrénaline qui l'animait, et continua sa route à toute vitesse en direction de la sortie de la forêt. Et quand bien même il s'en serait rendu compte, l'obscurité des lieux et de la nuit ne l'aurait pas aidé dans ce combat.

Une fois sortit de la forêt, l'aube commença à pointer le bout de son nez. Un peu plus détendu en circulant dans la plaine, pouvant désormais voir les monstres arriver à plusieurs kilomètres à la ronde, il se rendit finalement compte qu'il lui manquait son sac à provisions.
« Non… Non… » Il commençait à être terriblement fatigué, et cet événement avait fini de l'achever. Sur le reste du chemin, luttant difficilement avant de céder, il ferma quelques instants les yeux jusqu'à son arrivée au Village de Condéa. Heureusement, le Chocobo qui connaissait le chemin par force de l'habitude savait où aller.

« Yao ! » Bibi fut réveillé en sursaut. Il était finalement arrivé à Condéa et se trouvait à l'entrée du village. « Yao ! » À côté de lui se trouvait l'un des habitants de ce village. Un petit bonhomme vert, à peine plus grand que Bibi. « Y… Yao ! Excusez-moi… » Le villageois montra du doigt le Chocobo sur lequel se trouvait Bibi avec insistance. « Il va falloir nous le rendre maintenant ! » Bibi se hâta de descendre. « Oui ! Oui, pardon ! » Il descendit d'un bond du Chocobo et remercia le villageois pour sa patience avant de traverser le pont pour rejoindre le centre du village.

Une fois arrivé, il s'adressa à un responsable des transports du village. « Bonjour M'sieur. » « Yao ! » « Oui… Yao ! Pardon… » « Que puis-je faire pour vous ? » « J'aimerais prendre le prochain aéronef pour Alexandrie s'il-vous-plaît. » Le villageois le regarda d'un air interrogateur. « Vous voulez quoi ? » « Un aéronef, un bateau, n'importe quoi qui me conduise sur le Continent de la Brume. J'ai pas beaucoup d'argent mais je suis prêt à travailler le temps du trajet afin de payer mon dû. » Le villageois continuait de le regarder bizarrement. D'autres membres du village s'étaient arrêtés autour de lui. « On n'a pas ça ici nous. » Bibi devint à son tour interrogatif. « Comment ça ? » « On ne fait pas ça nous ici, des aéronefs ou des bateaux pour le Continent de la Brume. » Le petit mage noir commença à regarder les autres villageois autour de lui.
« Attendez… Vous avez même pas un seul échange commercial avec le Continent de la Brume ? » Tous répondirent non de la tête et en marmonnant. « Non, non. Le seul échange qu'on a, on le fait avec votre village. » Bibi s'affaissa alors sur lui-même, la tête baissée vers le sol. « Oh non… » Il compris vite qu'il allait devoir se farcir tout le chemin de la Route des Fossiles. Pour l'urgence de la situation, il regrettait de ne pas pouvoir aller plus vite. « Par contre, je peux vous louer un aéronef. » Bibi fit le fond de ses poches qu'il retourna. « C'est que… J'ai pas de gils et je ne sais pas piloter ces engins… » On ne pouvait pas dire que le Village des Mages Noirs abritait les personnes les plus riches d'Héra. Quelle ironie quand on savait que Bibi avait vécu durant une période à quelques kilomètres de Tréno. « Dans ce cas, je vais devoir vous demander de partir. Vous gênez mes autres clients. » Bibi s'écarta de quelques pas. « Je… Oui, pardon… » Son estomac commençait à gronder tant il avait faim. Et son sac à provisions ayant terminé dans le ventre d'un gros hibou, il ignorait ce qu'il allait faire pour pouvoir pallier à ce problème avant d'entreprendre son long voyage pour Alexandrie.

code by Mandy


Dernière édition par Bibi Orunitia le Lun 27 Aoû - 18:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Lun 13 Aoû - 4:23

La dernière puluche se faisait jeter sans ménagement sur le tas toujours en tain de tenter de ramper hors du filet qui les retenaient ensembles. Une belle prise pour aujourd'hui, le tas en dépassait pratiquement la géante en noir en hauteur. C'était les nains qui allaient adorer ce que Bélia avait à leur ramener après son dernier entraînement. Le paysage immédiat était couvert de cratères et de fissures dans la pierre, sa force déjà suffisante pour la fendre. Au vu de ceux contre qui elle comptait utiliser cette nouvelle jeunesse, il allait lui falloir se développer bien plus que cela. Tout de même, cela faisait des vacances plaisantes en soi éloignée du monde à nouveau. Retourner à la civilisation n'était pas une perspective que la femme Béhémoth accueillait avec soulagement. Elle opta pour ne pas trop y penser et profiter du silence tout en ramenant son butin pelucheux sur son épaule en direction de Condéa.

La femme partit vers les premières lueurs du jour, et pouvait voir les environs familiers et le petit village se dessiner à l'horizon. Deux petits bonhommes vert se regardèrent à son arrivée, visiblement un peu nerveux. Non pas parce qu'ils ne la connaissaient pas, mais bien le contraire. Bélia s'arrêta face à eux, son chapeau tiré un peu vers l'avant cachant son visage aux nains. Finalement, l'un d'eux rassembla le courage de s'avancer pour faire leur salut habituel.


-Y... Yao! Aucune réponse, et un silence pesant tomba entre ces trois-là. De plus en plus nerveux, le nain se retenta, beaucoup moins certain cette fois, mais suffisamment courageux pour se lancer.

-... Yao?
-Ya-oh.

Les deux petits hommes se regardèrent, et leurs épaules s'affaissèrent, soupirant de soulagement. Bélia laissa retomber le grand filet rempli de puluches par terre, faisant gesticuler de plus belle les prises toujours vives. Elle porta une main au rebord de son chapeau et se découvrit enfin le visage, bien que ça ne les aidèrent guère à lire une quelconque émotion dessus. Ses yeux noirs posés droit sur eux étaient fatigués et cernés à leur habitude, et un faible sourire orna momentanément son visage avant de disparaître aussitôt.

-Combien pour les puluches?
-Ah bin ma grand' 'tite dame nous fôdra les conter avant. C'devrait pô prendre long mittez-vus à l'aise.

Son lot de prises tentant de se défiler discrètement pendant qu'elle faisait conversation, Bélia tira dessus un grand coup qui les envoyèrent tous débouler devant, manquant de peu les deux nains qui s'enlevèrent juste à temps du chemin. Ils disparurent à l'intérieur du village en causant un fracas lointain. Au moins là où ils étaient, ils ne risquaient pas de fuir. Avec cela de réglé, Bélia replaça son chapeau sur sa tête, et s'apprêtait à mettre pied dans le village quand quelque chose attira son attention du coin de l'oeil. Un chapeau pointu, quelque chose qu'elle ne reconnaissait que trop bien. Visiblement il n'était pas venu faire un barbecue ici ou alors les nains seraient déjà en train de fuir en panique. Cette vision piqua sa curiosité, et elle s'approcha du mage noir qui avait toujours le dos tourné. Une ombre se dressa au-dessus de Bibi par cette géante qui s'avança.

-Oh oh? Que voilà? On dirait que vous avez un problème de vermine. Besoin que je l'écrabouille pour vous?

La première chose que le pauvre petit mage noir pouvait voir s'il décidait de se retourner, c'était une semelle aussi large que sa tête et qui s'y tenait tout juste au-dessus. De sous le chapeau de la colosse, deux petite billes noires et froides se fixaient sur lui, drainées d'émotions. Son visage était tout aussi neutre que si elle s'apprêtait à piétiner une colonie de fourmis en fait, que ce soit une approximation ou non de la valeur de ce qui se trouvait sous ses yeux. Le nain, un peu ennuyé par les questions de Bibi, mais pas assez pour le voir se faire transformer en galette, secoua vigoureusement la tête et intervint.

-Non, non m'dame! Yao, ce sera pas nécessaire, y me dérangeait pas.
-Hmm?

Après ce qui pouvait sembler une éternité d'hésitation en considérant ses options, le pied de Bélia remua enfin, retrouvant le sol en laissant le petit mage noir intact. Même en reposant délicatement sa jambe, il pouvait sentir le poids derrière le membre encagé dans une épaisse couche de métal noir qui lui faisait office de botte. Une série de craquements s'en suivirent des articulations de la femme qui s'accroupit en position de squat face au petit, mais même alors elle se faisait toujours bien plus grande. Son regard fatigué était fixé sur lui, et même dans sa neutralité, quelque chose de sinistre en émanait. Le ton de sa voix avait tout autant pour faire hérisser les poils qu'il n'avait pas.

-C'est drôle, je pensais que Garland les avaient tous sous ses ordres. Que vous étiez ses esclaves. Tu t'es enfui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Mer 15 Aoû - 0:28


Bélia et Bibi
Un début difficile
C

e qui était marrant avec Bibi, c'était que de part le passif des mages noirs sur le monde d'Héra, certaines personnes continuaient de le craindre et / ou de le considérer comme un être dangereux. Et pourtant, il ne répondait pas du tout aux critères physiques de ceux ayant causé la mort et la destruction auparavant sous les ordres de la reine Branet. Les Valseurs et lui étaient les seuls qu'on pouvait différencier des autres. C'était un petit enfant perdu aux allures inoffensives. Alors pourquoi, au grand pourquoi les gens continuaient à être agressifs à son encontre ?

Alors que Bibi s'apprêtait à laisser le marchand tranquille, une grande ombre apparut au-dessus de lui, le dominant massivement. « Oh oh ? Que voilà ? On dirait que vous avez un problème de vermine. Besoin que je l'écrabouille pour vous ? » Le petit mage noir se retourna et, une fois que ce fut chose faîte, bascula et tomba en arrière, surpris et décontenancé par l'imposante semelle de celle qui venait de parler, pouvant lui écraser le visage en entier sans rien laisser dépasser. « Je… Je… » Il tenta de reculer mais sa tête tapa légèrement contre l'étalage du marchand. Le visage de sa ravisseuse n'avait rien d'engageant et ne semblait pas rassurer le petit Bibi. Heureusement, le vendeur vint en aide à ce dernier. « Non, non m'dame! Yao, ce sera pas nécessaire, y me dérangeait pas. » Un autre, un peu plus téméraire malgré la figure inquiétante de cette femme qui dominait de par sa taille tous les membres de ce village, connaissant Bibi et ne voulant pas également qui lui arrive du mal, ajouta : « Mais qu'est-ce que vous avez tous à vous en prendre aux Noireaux ? » Effectivement, même lors de sa première arrivée au Village de Condéa avec Djidane, Grenat et Kweena, la première fois qu'ils avaient aperçu un mage noir se baladant dans les environs, ils avaient failli passer à l'offensive avant que ce dernier ne s'enfuie, devant l'incompréhension une fois de plus des villageois.

« Hmm ? » Pour Bibi, le temps sembla s'écouler indéfiniment. Il était comme tétanisé, attendant la sentance de son bourreau. Puis finalement, son agresseuse reposa son pied par terre. Le petit mage noir souffla un grand coup tout en réajustant correctement son chapeau pointu sur sa tête. En se relevant, il épousseta brièvement ses vêtements de deux mouvements de mains puis joignit ces dernières entre elles, le regard vers le sol, ne cherchant pas à défier celui de la nouvelle venue. Il resta figé pendant un instant sur la botte, ou plutôt l'espère d'arme meurtrière qui l'avait menacé il y a quelques secondes. Finalement, la femme s'accroupit afin d'être un peu plus à la hauteur du mage noir, bien qu'elle continuait encore de le dominer de toute sa grandeur, puis lui adressa ces quelques mots sur un ton qui aurait même fait frémir Freyja et Tarask. « C'est drôle, je pensais que Garland les avaient tous sous ses ordres. Que vous étiez ses esclaves. Tu t'es enfui ? » Bibi, qui jusqu'à maintenant avait cherché à fuir le regard de son interlocutrice, se mit à la fixer subitement de ses deux grands yeux jaunes. Ce qu'il y avait de troublant chez lui, comme chez tous les mages noirs, c'était qu'il était impossible de lire ce qu'il ressentait sur son visage. Sa figure énigmatique ne pouvait jamais rien laisser deviner. « Oui… Je me suis enfuis. » Il continuait de frotter ses mains les unes contre les autres, mais d'un mouvement légèrement plus frénétique. « Nous ne sommes sous les ordres de personne. Nous n'obéissons à personne. Nous sommes un peuple libre. Libre de vivre notre vie comme bon nous semble. Mais… » Il lâcha ses mains le long du corps et serra ses petits poings de toutes ses forces, la tête baissée. « Nous n'avons rien demandé… Branet, Kuja, Ultimecia… Et maintenant Garland… » Il releva la tête et fixa son interlocutrice, la voix tremblante mais pourtant remplie d'un aplomb impressionnant. « Écoute... Insulte nous encore une seule fois d'esclaves et je… je… je te montrerai ce dont un esclave est capable pour libérer les siens. » Bibi tremblait légèrement, mais ce n'était pas de la peur. Puis, soudainement, son estomac gronda bruyamment. Il déssera ses poings et posa ses mains sur son ventre comme pour atténuer le bruit, mais c'était trop tard.

code by Mandy


Dernière édition par Bibi Orunitia le Lun 27 Aoû - 18:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Mer 15 Aoû - 5:32

Il y avait quelque chose de rafraîchissant à l'idée de voir l'un de ces mages noirs pris de terreur. Bien que, celui-là ne ressemblait pas aux autres. Il était beaucoup plus petit, plus enfantin. Sa réaction elle aussi faisait bien plus penser à un gamin qui venait de voir un monstre. Rien que pour cela, Bélia avait un peu plus envie d'abattre son pied dessus, mais l'altercation commençait à attirer l'attention des nains normalement pacifistes. Si la vieille dame faisait quoique ce soit ici, elle serait perçue comme la méchante, bien entendu. Ce qu'elle avait contre les mages noirs? Ce n'était pas si simple que cela, même si l'on pouvait interpréter la scène ainsi. Sous l'effet de ses propos blessants, le petit mage noir se redressa et la toisa d'une nouvelle flamme dans les yeux. La Béhémoth le lui rendit d'un regard éteint et imperturbable pendant qu'il lui faisait son récit. Elle n'eut pas besoin de l'interrompre, car son estomac s'en chargea. Un sourire froid se dessinait sur le visage de la béhémoth, un rictus fendu jusqu'aux oreilles alors qu'elle porta sa main à ses yeux, et se mit à rire.

-Fu fu fu... C'est vrai. Les mages noirs n'ont rien demandé à personne. Ceux qu'ils ont tué non plus. Je me souviens encore de l'odeur de chair et de fourrure brûlée, hé hé hé... Incapables de comprendre quand leurs victimes les suppliaient, et tout d'un coup, libres comme l'air. Innocents comme des enfants dans un nouveau monde qui les détestaient. Et si on faisaient on marché?

Bélia retira sa main, et baissa juste assez la tête pour que le rebord de son chapeau lui dissimule toujours son regard. Son sourire s'effaça petit à petit jusqu'à retrouver une expression totalement neutre, aussi insondable que le visage noir du petit mage. Cette rencontre lui rappelait beaucoup de souvenirs, et aucun qui ne soit heureux. L'ancienne amazone se releva de tout son long, faisant craquer sa nuque et épaules engourdies au passage.

-Et si tu me montrais un peu de quoi cette poupée égarée est capable justement? Envoie-moi ton meilleur sort, et je te paierai à manger si tu arrives à m'impressionner. Mais sinon... Je crois que je rendrais service à tout le monde si je mettais fin à cette petite quête sans espoir qu'est la tienne si tu n'arrives même pas à blesser une vieillarde comme moi, fu fu fu...

En plus de ses paroles remplies de venin, la géante tendit une main ouverte vers lui, et provoqua de plus belle le mage noir en lui faisant signe d'attaquer. Un nouveau faux sourire comme elle seule en avait le secret lui orna le visage. De son côté, s'il y avait une chose qui mettait l'ex-amazone hors d'elle, c'était bien les gens qui se lançaient dans des aventures perdues d'avance où ils n'avaient aucunement la force de caractère de suivre leurs ambitions. Ce petit mage noir avait piqué son intérêt. Il y avait une étincelle quelque part dans ce pantin, mais cette petite flamme était encore fragile, et il n'y avait personne d'autre que lui qui saurait la nourrir. Bélia était peut-être curieuse de voir en quoi il saurait grandir s'il ne craquait pas sous la pression, ou peut-être cherchait-elle simplement une raison de l'écrabouiller pour de bon, qui pourrait dire, vraiment?

-Oh, maintenant que j'y suis, fais-en donc un sort de glace. Ne rate pas, je suis plus robuste que des villageois, hé hé...

La béhémoth avait vu les mages noirs à l'oeuvre. Elle savait de quoi ils étaient capables, mais elle n'avait jamais encore subit l'une de leurs attaques. Leur magie était réputée pour être dévastatrice, mais Bélia savait qu'il valait mieux éviter de croire des rumeurs trop facilement, surtout quand elle avait la chance d'en rencontrer un en vrai. D'ailleurs, si ce jeunot cherchait à se dresser contre un destin cruel, il avait intérêt à être bien plus fort que ses congénères. Les nains se tenaient à carreau face à cette scène, peu désireux d'être la cible de magie noire sans doute. Ils étaient plus sages que cette vieille dame apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Sam 18 Aoû - 22:00


Bélia et Bibi
Un début difficile
L

a faim tiraillait l'estomac de ce pauvre Bibi. À un tel point qu'il était complètement replié sur lui-même, les mains sur le ventre, tâchant quand même du mieux qu'il pouvait de maintenir le regard de son interlocutrice. Il venait de fusiller tout son discours en un rien de temps. Quel gâchis. Le rire de cette femme était extrêmement désagréable pour Bibi. Il n'en avait plus peur. Il ne le supportait tout simplement pas. « Fu fu fu... C'est vrai. Les mages noirs n'ont rien demandé à personne. Ceux qu'ils ont tué non plus. Je me souviens encore de l'odeur de chair et de fourrure brûlée, hé hé hé... Incapables de comprendre quand leurs victimes les suppliaient, et tout d'un coup, libres comme l'air. Innocents comme des enfants dans un nouveau monde qui les détestaient. Et si on faisaient on marché ? » Il n'eut pas la force de riposter, de répliquer quand elle s'attaqua de nouveau aux mages noirs. Il peinait déjà à garder le contact visuel avec elle tant la faim le tiraillait. Il se contenta d'écouter et d'attendre sa sentence en quelque sorte.

Il n'avait plus peur d'elle désormais. Il commençait juste à la détester. À la trouver insupportable. Mais fidèle à son habitude, il ne lui dit rien de tout cela. Il aurait pu continuer à s'indigner néanmoins. Malheureusement, ses crampes d'estomac continuaient de l'épuiser à petit feu. « Et si tu me montrais un peu de quoi cette poupée égarée est capable justement ? Envoie-moi ton meilleur sort, et je te paierai à manger si tu arrives à m'impressionner. Mais sinon... Je crois que je rendrais service à tout le monde si je mettais fin à cette petite quête sans espoir qu'est la tienne si tu n'arrives même pas à blesser une vieillarde comme moi, fu fu fu… » Habituellement, Bibi ne répondait jamais à ce genre de provocation. Ce n'était pas du tout son genre, puis il n'avait pas coutume de répondre à des attentes par la violence. Cependant, cette fois-ci, c'était différent. En temps normal, il aurait évité afin de continuer à montrer que les mages noirs étaient un peuple pacifiste. Mais la fin le tiraillait à un point qu'il ne pouvait pas refuser ce marché.

« Hum… ! » Il se contenta d'acquiescer tout en réajustant correctement son chapeau sur sa tête. Puis, s'appuyant sur sa Magekane pour marcher, il s'éloigna un peu de la femme et se mit bien correctement en face d'elle. Il voulait être sûr de ne viser qu'elle et non les pauvres villageois qui n'avaient rien demandé. Ces derniers d'ailleurs, un peu prit par la panique, rangèrent leurs étalages, s'éloignèrent suffisamment de la scène pour ne pas être ciblés, laissant un emplacement assez grand pour les deux adversaires. « Oh, maintenant que j'y suis, fais-en donc un sort de glace. Ne rate pas, je suis plus robuste que des villageois, hé hé… » Elle avait fait l'affront de commander son sort, de surcroît. Malheureusement pour Bibi, son attaque signature était la magie Brasier. Tant pis, il n'était pas mage noir pour rien et savait rebondir. « Très bien. » Il remonta ses manches puis lâcha sa Magekane, malheureusement trop lourde à cause de l'état dans lequel il était. Il avait tellement faim que chaque mouvement semblait lui fournir un effort surhumain et que chaque objet qu'il portait semblait lui peser des tonnes. Agitant légèrement ses doigts, il commença à incanter un sort de glace, faisant apparaître de petites particules de gèle devant lui. « Glacier ! »

code by Mandy




____________________

Action : Lance un sort Glacier sur Bélia.

Youhou ! = Bibi arrive à prendre par surprise Bélia en générant un bloc de glace ovale au-dessus d'elle et le lui fait tomber dessus. [Coup critique / Bélia -250 hp / Bibi -5 mp]

Oups ? = Bibi lance un jet de glace en direction de Bélia qui gèle une partie de son corps. L'effort est néanmoins tellement éprouvant pour Bibi qu'il tombe par terre, complètement épuisé. [Coup normal / Bélia -125 hp / Bibi -5 mp]

Raté ! = Bibi a beau se concentrer, il n'arrive qu'à générer de faible étincelles de gèle qui lui givrent les doigts. Après un effort, créant néanmoins quelques feux d'artifices gelés entre ses doigts qu'on pourrait considérer comme très esthétiques, il s'évanouit de faim par terre. [Bibi -5 mp]


Dernière édition par Bibi Orunitia le Lun 27 Aoû - 18:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Sam 18 Aoû - 22:00

Le membre 'Bibi Orunitia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Mer 22 Aoû - 19:14

À demander de nulle part au petit mage noir d'utiliser la glace plutôt que le feu qui était pourtant leur signature, Bélia savait qu'elle lui jetait immédiatement des bâtons dans les roues. C'était le but, mais le lui dévoiler détruirait le charme de la chose. Il pouvait devenir fort, sans le moindre doute, et l'était probablement déjà, mais sans la flexibilité pour s'adapter à une situation nouvelle, il n'irait pas loin. Du moins, c'était l'avis de cette vieille de la vieille. Avec le recul, peut-être l'avait-elle un peu trop motivé motivé avec ses railleries. Ses mouvements étaient lents et imprécis, sûrement affaibli par la faim, mais le résultat y était tout de même. Un courant d'air froid lui tomba sur la nuque, et le temps qu'elle lève la tête, c'était un glacier entier qui lui tombait dessus. Le visage de l'ex-amazone ne trahit aucune expression, que ce soit de peur, de surprise ou d'effort, mais le reste de son corps était tendu sous la pression de repousser cette attaque. Sous le poids et la force de l'élan, elle attrapa le bloc, mais finit sa course un genou au sol en l'empêchant de l'écraser. Peu à peu, de lourds bruits de craquement émanaient du morceau de glace, et des fissures commençaient à serpenter sa surface. Avec un dernier effort, la pierre tout juste sous ses pieds en fit de même, et le bloc de glace fendit en éclats qui retombèrent à ses alentours.

-Je vois mieux maintenant pourquoi elle cherchait à nous remplacer avec vous.

La tête légèrement baissée, son chapeau couvrait de nouveau ses yeux au mage noir, pas que son visage soit terriblement expressif même quand on pouvait les voir. Avec un long soupir, son souffle se condensait dans cette petite poche de froid créée par ce glacier. Avec cette chaleur ambiante et le soleil qui lui tombait sur la tête depuis ce matin, ce coup de fraîcheur était franchement la bienvenue. Étonnamment, un léger sourire qui n'avait rien à voir avec les autres jusque-là s'esquissa sur son visage. Il y avait presque de la chaleur dans celui-là. La femme tout en noir se releva et se débarrassa des derniers éclats de glace toujours sur ses épaules ou son chapeau. C'était à ce moment probablement que Bibi put remarquer que, malgré son aspect stoïque, quelques filets de sang s'écoulaient de son front. Elle toisa le mage noir un moment, semblant perdue dans ses pensées un moment. Bélia se faisait déjà une idée de ce qu'elle avait en face de lui, mais avait besoin d'un peu plus d'information pour en être certaine.

La voie libre à nouveau, les nains commençaient à ressortir de leur cachette. La glace qu'ils avaient laissé derrière pendant leur altercation ne serait pas un long problème sous cette chaleur, et pendant qu'elle en sentait toujours la fraîcheur, l'ex-amazone opta pour tourner les talons et trouver celle de l'intérieur du village, faisant signe au mage noir de la suivre par-dessus son épaule. Inutile de faire attendre encore bien longtemps, et puis elle aussi avait l'appétit qui lui creusait, et comme convenu elle le lui offrait aussi. L'ex-amazone avait horreur de mentir aux enfants après tout.


-Tu peux encore bouger? Attention à la marche en entrant.

S'il avait été incapable de marcher, elle n'aurait eu aucun remord à le traîner sans cérémonies par le col, escaliers ou pas. Le portail vers l'entrée du village à peine passée, elle sera arrêtée dans son élan par l'un des nains qu'elle avait croisé ici en arrivant, un air un peu sévère et un sac de gils en main. C'était un petit endroit, alors la nouvelle de ce qui s'était produit plus tôt ne devait pas avoir tardé à faire le tour après tout.

-Yao! Fini d'compter les puluches alors vilà vot' dût. Évitez quand même de faire la madame muscle ici à l'av'nir.
-Ya-oh.

Pas de promesses de sa part, en partie parce qu'elle n'aimait pas mentir, mais comme elle ne songeait pas rester ici encore bien longtemps, ça ne devrait pas être nécessaire. Elle avait cherché un endroit calme pour cultiver ses nouveaux pouvoirs en paix et tester leurs limites. Un petit coup de solitude était un plus en soi, mais pour réellement se développer au-delà des bases, elle aurait à trouver de nouveaux adversaires qui en valent le détour. Le nain lui tendit le petit sac de gils qu'elle prit en se penchant un peu plus à son niveau. En fait, le village tout entier n'était clairement pas adapté à sa hauteur vertigineuse, et devait se pencher à chaque fois pour passer une entrée.

Maintenant, s'ils voulaient manger quelque chose, l'auberge était leur meilleur choix. Les nains mangeaient à hauteur du sol sur des tables très basses, alors il y avait définitivement quelque chose de comique à regarder la géante essayer de s'adapter à un monde clairement beaucoup trop petit. Assise en tailleur sur l'un des coussins prévu à cet effet, elle devait tant se courber le dos pour atteindre la table qu'elle en semblait presque bossue sur le coup. Normalement, les nains mangeaient surtout des légumes qu'ils faisaient pousser, mais avec l'ex-amazone dans les parages qui se faisait une paie en leur ramenant du gibier, ils possédaient beaucoup plus de viande de puluche dans leurs stocks si Bibi cherchait quelque chose de plus soutenant. Pour son cas, Bélia ne s'en priverait certainement pas. Pour ce qui était de la suite, l'ex-amazone était parfaitement contente avec l'idée de manger en silence. Son accord avec le mage noir était rempli après tout, et lui-même n'avait aucune obligation envers elle. En fait, l'idée ne lui venait même pas à l'esprit vu les regards qu'il lui avait lancée plus tôt. Curieusement par contre, c'était souvent ceux qui la détestait le plus au départ qui se rendaient le plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Jeu 23 Aoû - 13:04


Bélia et Bibi
Un début difficile
L'

entreprise fut laborieuse, mais Bibi réussit tout de même à lancer son sort de façon peu orthodoxe. La faim avait beau le tirailler, il avait réussi à aller au bout de son objectif sans faiblir et en gardant la tête haute à la fin. Il avait réussi à s'adapter sans grande difficulté, en somme. Il fallait reconnaître qu'il n'était pas n'importe qui, quand même ! Avec ses amis, il avait tout de même réussi à tenir tête au puissant Darkness en personne ! Un combat que Bibi avait encore du mal à expliquer d'ailleurs. Après avoir vaincu Kuja, le Dieu des Ténèbres et de l'Espace leur était apparu. Et après en être venu à bout, du moins c'est ce qu'il pensait, Darkness disparut en leur laissant ces quelques mots énigmatiques : « Je peux renaître à tout moment… tant qu'il y aura la vie et la mort… » Ceci dit, depuis ce combat, Bibi n'avait désormais plus peur de la mort. Enfin, ce n'était pas totalement vrai. Cependant, il l'acceptait beaucoup plus facilement. Et cela lui avait permit à son retour au Village des Mages Noirs de l'attendre paisiblement.

Bibi avait tout simplement laissé tomber un bloc de glace sur celle qui lui avait demandé de l'attaquer. Sans force ni élan, il s'était contenté de laisser jouer les règles de la gravité. Elle réussit cependant à le rattraper d'une main. Ce dernier se fissura à l'impact, puis explosa en éclats qui se répandirent un peu partout autour de la femme. « Je vois mieux maintenant pourquoi elle cherchait à nous remplacer avec vous. » Bibi ne comprit pas de quoi elle voulait parler. Il chercha son regard, mais ce dernier était caché par son chapeau. Puis finalement, elle sourit. Provocant encore plus d'incompréhension chez le mage noir. Elle se releva en se débarrassant des petits morceaux de glace disséminés sur elle, puis Bibi put apercevoir plusieurs filets de sang perlés de son front. Cela ne lui procura aucune empathie, aucune émotion. Alors qu'elle le toisa, il se contenta de ramasser sa Magekane qu'il fit tournoyer à plusieurs reprises entre ses doigts pour finalement en poser son extrémité avec détermination sur le sol. Il la fixa à son tour, silencieusement. Les villageois réoccupèrent peu à peu la place, non sans lancer des regards inquiets en direction du duo. La glace éparpillée commençait déjà à fondre par le soleil épuisant qui frappait sur le continent.

Puis finalement, le femme tourna les talons pour rejoindre les endroits plus frais du village, faisant signe à Bibi de la suivre. Il était content qu'elle honore sa part du marché. « Tu peux encore bouger ? Attention à la marche en entrant. » Le petit mage noir, désormais abonné aux réponses courtes concernant son interlocutrice, se contenta de répondre un : « Hum ! » d'acquiescement tout en la suivant. Ils furent interceptés par un villageois avec qui elle avait dû être en affaire, qui lui donna un sac de gils et qui les querella à propos de la petite scène qu'ils avaient donné sur la place. Bibi fut amusé de la manière de saluer de la femme, puis s'excusa auprès du villageois pour le dérangement. Effectivement, pour un peuple pacifiste, le village avait été contraint d'assister à une scène qui n'avait rien pour les mettre à l'aise. Le petit mage noir pensa à la marchandise que le villageois avait reçu. Des puluches ? Cela aurait l'avantage de changer le menu du village, pour une fois. Malheureusement, cela ne finirait pas dans l'assiette de Bibi. Et oui, avoir été ami avec un puluche, redevenu humain entre temps certes mais quand même, avait suffit pour lui couper l'envie de toucher à ces bestioles. Dès fois, il se disait que la vie de Kweena devait être bien facile, à manger tout ce qui lui passait sous le nez sans réfléchir.

Là où la femme avait beaucoup de difficulté à se déplacer dans ce village, Bibi, lui, se trouvait comme un poisson dans l'eau. Et le fait de la voir tenter de s'adapter à cet environnement à mille lieux du sien sans s'en plaindre et sans pester lui permit de gagner quelques points qui la firent remonter dans l'estime du petit mage noir. Il fallait dire aussi que la scène avait de quoi être hilarante. Alors qu'on servait les bols en bois de légumes bien chauds, Bibi fit signe de ne pas lui rajouter de puluches en récupérant sa nourriture. « Merci » dit-il à sa ''bienfaitrice''. Le début du repas se passa dans le silence. Cependant, Bibi, curieux par nature, avait malgré lui des milliers de questions qui lui passaient par la tête. « Comment vous appelez-vous ? » Manger lui procura une meilleure aisance. Il se sentait soudain revivre. « Tout à l'heure, vous avez mentionné que quelqu'un vous avait remplacé par nous… Je comprends pas très bien ce que vous avez voulu dire… Nous, c'est les mages noirs ? Et vous ? Qui êtes vous ?» Ses mots avaient quelque chose de maladroits, de presque enfantins. Néanmoins, maintenant que son ventre commençait à se remplir et qu'il n'avait plus à se soucier de cela, il était désormais très intriguée par cette personne qui venait de faire irruption dans sa vie de manière assez peu orthodoxe.

code by Mandy


HJ pour Bélia:
 


Dernière édition par Bibi Orunitia le Lun 27 Aoû - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Ven 24 Aoû - 1:47

Suite à avoir déposé son chapeau à ses côtés, Bélia se mit à table. La silhouette seule de ses cornes était visible, couvertes par ses cheveux, mais sur Héra, c'était loin d'être quelque chose à faire tourner les têtes. Accueillie par le réconfort d'un bol rempli d'une nourriture fumante de légumes frais et de viande, la géante s'y attaqua sans se précipiter, profitant du silence aussi longtemps qu'elle le pouvait. Sans la moindre surprise par contre, le mage noir brisa le silence pour lui demander son nom. La curiosité des enfants ne tardait jamais à faire surface tôt ou tard, et ça ne se privait jamais de poser n'importe quelle question qui pouvait leur passer par la tête. Ce que cette première laissait présager par contre, c'était qu'il en avait bien plus d'autres à poser, et lui répondre était lui ouvrir la porte.

-Bélia. Je suppose que tu en as un toi aussi, numéro ou pas.

Et pourtant, elle lui répondit. Il n'y avait ni enthousiasme, ni énervement à sa voix, ni même un soupir. C'était juste ce à quoi elle s'attendait, et elle pouvait bien se permettre de l'indulger après lui avoir fait passer par cette première rencontre désagréable. Si elle voulait lui répondre, elle le ferait, et sinon, il n'aurait rien. Aussi simple que cela. Une seconde question plus sensible arriva très vite après la première. L'ex-amazone s'arrêta net de manger, fixant son bol quelques longues secondes en silence avant de le reposer à la table.

-Je suppose que je l'ai cherché à trop en dire comme ça. Je suis moins connue des jeunots, mais j'étais l'une des meilleures guerrières d'Alexandrie dans ma jeunesse, avant que le titre ne revienne à Beate, et la plus jolie des deux si tu veux mon avis. J'ai entraîné beaucoup des amazones qui composent son armée, et oui, les mêmes amazones qui ont suivi la reine dans sa campagne, les mêmes qui l'ont aidée à tenter et presque réussir un génocide.

Par réflexe à se ressasser ce passé, la main de Bélia se serra autour de la cuillère en bois qu'elle tenait, la brisant en deux sous la pression. Voilà qui allait lui coûter une petite prime. L'ex-amazone pouvait se considérer chanceuse d'avoir posé son bol d'abord ou alors elle aurait fait un joli dégât. Elle se pencha juste assez de l'autre côté pour en attraper une autre plus loin à la table avant de continuer.

-J'ai été gardée dans l'ombre par rapport à la production des mages noirs dans le but d'en faire une armée. J'ai déserté dès que je les ai vus à l'oeuvre à Bloumécia. La reine n'avait plus besoin de nous maintenant qu'elle avait des soldats prêts à accomplir n'importe quelle atrocité sans se poser de questions. J'en suis responsable d'une certaine façon. Je voyais venir ses plans, et naïvement, j'espérais que quelqu'un quelque part retrouve son bon sens. Je n'ai rien fait. Les autres amazones n'ont rien fait, et maintenant nous avons le poids de ce génocide sur le dos.

Et là-dessus, toujours aussi stoïque, elle continua à manger en silence tout comme si elle n'avait rien dit. C'était beaucoup de choses à déballer, et elle ne pouvait pas dire qu'en parler à quelqu'un faisait bien ou mal. Ce qu'elle pouvait avoir sur la conscience, il n'y avait qu'elle à le porter ou décider quand elle en serait libre. Quand bien même que chaque Bloumécien encore vivant viendrait lui assurer qu'ils n'avaient aucune rancoeur contre elle, ça ne changerait rien à la situation ou à ce qui est arrivé.

-J'ai entendu un peu de quoi tu parlais en arrivant. Tu cherches toujours un moyen de rejoindre le continent de la Brume?

S'il n'avait pas d'argent sur lui pour manger, alors il n'en aurait pas plus pour voyager. Il n'aimerait probablement pas l'alternative qu'elle avait à lui proposer, mais où il en était, un mendiant n'avait pas de quoi faire la fine bouche. La béhémoth était arrivée par ses propres moyens ici avec une simple barque pour braver les eaux. Un peu à la façon dont elle lui avait parlé plus tôt, si elle n'était même pas capable de cela par elle-même, alors ce serait sauver du temps à tout le monde concerné que sa propre quête personnelle prenne fin engloutie en mer sans laisser de traces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Sam 25 Aoû - 16:29


Bélia et Bibi
Un début difficile
C

ela pouvait paraître simple, voir stupide, mais quand on avait faim, manger était un réconfort inégalable. Malheureusement, durant sa période dans la prison du Village des Mages Noirs, on ne pouvait pas dire qu'il avait eu l'occasion de manger à sa faim. Et pourtant, de par sa petite taille, il ne lui fallait pas beaucoup comparé aux autres. Heureusement, la plupart des Mages Noirs – ceux qui n'étaient pas effrayés par Garland – avaient toujours fait en sorte que Bibi ait de quoi survivre. On ne pouvait pas en dire autant des Génomes qui, même après avoir été sauvés par Bibi et ses amis et accueillis généreusement par les Mages Noirs, s'étaient rangés auprès de Garland aussitôt que ce dernier avait posé le pied dans le village. Et eux ne s'étaient pas privés de négliger le petit Bibi.

Finalement, la femme se présenta. « Bélia. Je suppose que tu en as un toi aussi, numéro ou pas. » Bibi resta figé un instant sur son interlocutrice, avant de finalement baisser la tête vers sa nourriture. « Non, j'ai un nom. On m'a donné un nom. » Il posa son bol de légume vide désormais qui fut presque aussitôt rempli de nouveau. « Bibi. Je m'appelle Bibi. » Du Village des Mages Noirs, il était le seul à avoir un nom. Cela était sûrement dû au fait qu'il avait grandi avec un Kwe qui l'avait élevé comme son propre enfant. Contrairement aux autres, il avait eu une figure parentale à laquelle il s'était attaché. Bon, certes, Kwane n'avait qu'un but, faire grandir Bibi pour pouvoir le manger plus tard. Mais bon, ce n'était qu'un détail.

Bélia continua de se présenter, dévoilant ainsi son passé au sein d'Alexandrie. Ainsi donc, elle avait été le prédécesseur de Béate ? Comme quoi, le monde était plus petit que Bibi le pensait. Ce souvenir semblait tellement douloureux qu'elle brisa en plusieurs morceaux la cuillère en bois qu'elle tenait dans sa main. Le petit mage noir préféra ne pas intervenir. Il sentait qu'il devait la laisser aller jusqu'au bout. Elle se culpabilisait beaucoup, elle et les Amazones. Après un silence, Bibi ouvrit finalement la bouche. « J'aime beaucoup m'dame Béate. Je me suis retrouvé de nombreuses fois à devoir l'affronter dans le passé avec mes amis. Je l'ai confronté à Bloumécia… à Clayra… et enfin à Alexandrie alors qu'on essayait de sauver m'zelle Dagga de la reine Branet. S'il y a une chose que je sais d'elle, c'est qu'elle est pas coupable du génocide, tout comme vous d'ailleurs. Le rôle de m'dame Béate a toujours été de protéger la princesse. Je suis même pas sûr que la reine Branet soit à blâmer. Finalement, nous étions que le terrain de jeu d'un être plus puissant et plus dangereux. » De par son voyage sur Terra, il avait apprit de la bouche de Garland que Kuja n'avait été qu'un pion destiné à semer le chaos, la mort et la destruction sur Héra. Et que la manipulation de Branet n'avait été qu'un processus supplémentaire dans l'objectif de plonger les continents dans une guerre dévastatrice.

Il marqua un silence, cherchant ses mots, avant de poursuivre. « M'dame Bélia, vous souvenez vous du jour de notre naissance ? » Il fixait un point précis devant lui, très concentré, parfaitement immobile. « Moi j'ai pas souvenir du jour de ma création. La plupart des Mages Noirs vous diront qu'ils se rappellent du jour de leur éveil. Pour la majorité, ça aura été sur un champ de bataille, au milieu des morts. Moi, je me souviens pas de mon éveil. Je sais pas ce qui a fait que je me suis enfuis. Le seul truc dont je me souviens, c'est d'un fil flottant devant moi alors que je me débattais avec le courant d'une mer agité. J'ai attrapé ce fil, et d'un coup, quelqu'un m'a tiré de là et ramené sur terre. C'est là que j'ai pu commencer à vivre. » Il attrapa son bol de légumes de nouveau rempli avant de poursuivre. « Ce que je veux dire, c'est qu'on a beau être Mages Noirs ou Amazones, on était dans le même état : aveugles. Vous suiviez une reine qui avait toujours été bonne avec son peuple, et nous étions des poupées sans âme jusqu'à ce que quelque chose provoque notre éveil et nous permette de commencer à vivre. » Il regarda son bol de nourriture, puis leva les yeux vers cette femme qui l'avait pourtant abordé de manière singulière et qu'il cherchait malgré tout à consoler. Et oui, il était comme ça le petit Bibi. « Moi aussi je me culpabilisais de beaucoup de choses. Puis un jour, une jeune fille m'a dit qu'il fallait que j'arrête de me mentir à moi-même. Ce que j'ai fais. Au fond, qu'est-ce qui nous différencie des mauvaises personnes ? Peu importe si nous échouons, l'importance est d'essayer avec de bonnes intentions. » Après cela, il se tût et se concentra de nouveau sur son bol de légumes.

En fin de compte, le sujet de conversation s'orienta sur l'aventure de Bibi. « J'ai entendu un peu de quoi tu parlais en arrivant. Tu cherches toujours un moyen de rejoindre le continent de la Brume ? » Bibi soupira tout en acquiesçant d'un signe de tête. « Hum… » Il posa son bol de nouveau vide, complètement repu. « Mais hélas, le Continent Extérieur a aucun lien commercial avec le Continent de la Brume. Le seul moyen de s'y rendre est soit de louer un aéronef – mais j'ai pas assez d'argent et je sais pas piloter ces engins –, soit d'emprunter la Route des Fossiles qui relie les deux continents sous la mer. C'est un chemin très long, mais j'ai pas le choix… »

code by Mandy


Dernière édition par Bibi Orunitia le Lun 27 Aoû - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Lun 27 Aoû - 1:32

Il fallait qu'elle s'y attendre que de simplement écouter ce petit bout d'histoire de sa part ne serait pas suffisant. Il devait tenter de lui remonter le moral, ou d'alléger sa culpabilité en lui disant qu'elle n'était responsable. Elle eut quand même momentanément son attention quand il lui dit qu'il avait déjà combattu Beate, et avait été témoin des massacres causés par Alexandrie. Plus étonnant encore, non seulement il ne lui en voulait pas, mais avait son respect. Malheureusement pour lui, l'ex-amazone ne changeait pas d'avis aussi facilement par rapport à quelqu'un ou à elle-même. Non, ne rien faire pour arrêter un acte horrible la rendait complice peu importe les gymnastiques mentales que l'on pourrait essayer de lui faire part. S'ils ont tous été aveuglés par un autre ennemi commun alors cela aussi leur revenait d'être plus vigilants plutôt que de suivre sans poser de questions.

-Je ne compte pas en parler plus. Je sais ce que j'ai fais et ce que je n'ai pas fait. Je ne cherche pas non plus le pardon de personne.

Sur cela, Bélia leva son bol à sa bouche pour terminer ce qui restait du bouillon qui l'accompagnait et le reposa à sa place. Rassasiée, elle empoigna son chapeau et se releva pour aller payer les deux repas, plus le prix d'une cuillère cassée. Une partie de ce qu'elle avait fait aujourd'hui s'était évaporé, mais elle en avait toujours de quoi couvrir quelque dépenses de plus. Elle s'arrêta sur place et fit mine de réfléchir quand Bibi lui parla de rentrer par la Route des Fossiles. Il n'avait pas tort, faire le chemin entier à pied prendrait beaucoup de temps, et il trouverait le temps d'autant plus long si Garland lui envoyait des ennemis aux trousses en s'attendant à ce qu'il prenne cet itinéraire. Pour sa part, Bélia avait peut-être de l'argent, mais pas assez pour louer un aéronef pour deux personne. Elle avait pourtant une autre alternative.

-J'ai un moyen qui serait plus rapide, mais probablement pas moins dangereux. Je suis arrivée ici en bateau, ou dans une grande barque plutôt. Ça me démange un peu de revoir Alexandrie depuis le temps, mais je te prierais de ne pas dire mon nom tout haut là-bas. On me pendrait sûrement si les mauvaises personnes me reconnaissait.

Oui, parce que Bibi avait beau dire que Bélia n'était pas coupable, elle demeurait tout de même une déserteuse aux yeux d'Alexandrie. Elle avait désobéi et tué des amazones de sa propre main, qu'elle ait agit selon sa conscience ou non. Elle replaça son chapeau sur sa tête et se préparait à quitter Condéa avec ou sans Bibi. Suivre le petit mage noir jusqu'à Alexandrie, pourquoi pas après tout. Elle était curieuse de voir ce qu'il arriverait à accomplir, aussi minces puissent être ses chances. Avec sa nature pessimiste, c'était parfois rafraîchissant de ne pas toujours avoir raison.

-Si Garland a le moindre jugement, il surveillerait l'entrée de la Route des Fossiles, alors c'est toi qui voit. Ça ne sera pas ma première cause perdue.

Prendre la mer dans l'équivalent d'une barque pour braver les flots et l'océan pour atteindre le port directement, ou bien risquer une confrontation directe avec Garland en prenant un chemin plus long. Les deux options avaient leurs risques associés et leurs avantages. Même à eux deux par contre, ils n'étaient probablement pas assez forts pour combattre cet homme et ses agents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Orunitia
Petit Mage Noir

Petit Mage Noir

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Lun 27 Aoû - 17:11


Bélia et Bibi
Un début difficile
L

a manière dont Bélia abrégea le sujet sur son passé donna l'impression à Bibi d'avoir parlé dans le vide. Et pourtant, il ressentait quelque chose de bizarre qui émanait d'elle. Elle n'avait pas l'air du genre à se confier facilement. Et elle l'aurait voulu, elle n'aurait probablement pas répondu aux questions du petit Mage Noir. Peut-être était-ce un réflexe d'auto-défense, une coquille qui se refermait aussitôt qu'on tentait de trop l'approcher ? « Je ne compte pas en parler plus. Je sais ce que j'ai fais et ce que je n'ai pas fait. Je ne cherche pas non plus le pardon de personne. » Bibi réajusta son chapeau pointu sur sa tête puis se racla la gorge, légèrement gêné. « Hum… Pardon. » Le petit Mage Noir ne connaissait désormais que la surface d'un pan de la vie de Bélia. Et malgré tout, le peu qu'il savait ne lui dévoilait pas une mauvaise personne. Il ignorait comment elle avait quitté Alexandrie, dans quelles circonstances, mais le simple fait qu'elle ait déserté les troupes de la reine Branet en apprenant les atrocités qui avaient eu lieu à Bloumécia témoignaient déjà de ses bonnes attentions. Il fallait déjà reconnaître, dans un premier temps, qu'elle avait osé faire ça avant Béate. Mais bon, ce n'était pas après quelques minutes de rencontre que les deux énergumènes allaient se confier corps et âme l'un à l'autre.

Bélia alla payer les repas, Bibi la remercia elle et les villageois qui eurent la gentillesse de les servir, puis tous deux sortirent de la partie auberge du village. Le petit Mage Noir remarqua que son interlocutrice semblait songeuse. « Euh… Qu'est-ce qu'il y a ? » Après quelques secondes, elle sembla s'intéresser à la quête de ce dernier. « J'ai un moyen qui serait plus rapide, mais probablement pas moins dangereux. Je suis arrivée ici en bateau, ou dans une grande barque plutôt. Ça me démange un peu de revoir Alexandrie depuis le temps, mais je te prierais de ne pas dire mon nom tout haut là-bas. On me pendrait sûrement si les mauvaises personnes me reconnaissait. » Bélia n'aurait pas mentionné l'existence d'un bateau pouvant les mener sur le Continent de la Brume, Bibi lui aurait sûrement demandé pourquoi elle devait passer inaperçu. Après tout, Béate aussi avait déserté en quelque sorte en se retournant contre la reine Branet et en les aidant à s'enfuir avec la princesse Grenat à l'époque, et ce dans le château d'Alexandrie même. Mais au lieu de cela, débordant de joie, il demanda : « C'est… c'est vrai ?! C'est génial ! Merci ! » Bon... Son innocence l'avait fait passer à côté de la fin de la phrase de son interlocutrice, mais que voulez-vous ? Elle entama le chemin en direction de la sortie de Condéa, et Bibi la suivit d'un pas rapide afin d'égalisé celui qu'elle avait. « Si Garland a le moindre jugement, il surveillerait l'entrée de la Route des Fossiles, alors c'est toi qui voit. Ça ne sera pas ma première cause perdue. » Elle n'avait pas tort sur ce point là. Cependant, Bibi se demandait bien par qui il pourrait bien faire surveiller le Route des Fossiles. Les seuls personnes sous les ordres de Garland avaient toujours étés les Génomes. Or, ces derniers avaient été accueillis pacifiquement par les Mages Noirs grâce à l'initiative de Bibi qui avait demandé à 288 la possibilité de les loger. Est-ce qu'ils oublieraient cet acte de générosité ? Après tout, pendant que Bibi était en prison, ce n'étaient pas eux qui se préoccupaient le plus de sa santé.

Après réflexion, il prit finalement sa décision. Il regarda sa Magekane quelques instants puis la fit disparaître dans un brasier en partant des extrémités. Une manière pour lui de voyager moins encombré. « Nous nous rendrons à Alexandrie par la mer. » Effectivement, le risque était que Garland essaye de les rattraper à la Route des Fossiles. Et même si la nouvelle amie de Bibi semblait très forte, feraient-ils le poids à eux deux contre lui ? De plus, plus vite Bibi se rendrait à Alexandrie, mieux ce serait. Alors quitte à emprunter un chemin dangereux, autant prendre le plus rapide. Le seul soucis face aux monstres maritimes, c'était que Bibi, depuis que les lois de la magie avaient changé avec la fusion des mondes, ne s'était pas empressé de réapprendre tous ses sorts avec les nouvelles règles. Vivant dans un peuple pacifique jusqu'à ce qu'ils reçoivent la visite d'Ultimecia, il avait beau avoir réapprit Glacier, il n'avait malheureusement pas réapprit Foudre. Son utilité en cas d'attaque sur le bateau risquait donc d'être très limité. Il n'y avait plus qu'à prier pour que le voyage se passe sans encombre jusqu'à Alexandrie. « Je suis prêt à vous suivre, m'dame Bélia ! Nous partons quand vous voulez ! »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bélia
Corne du Béhémoth

Corne du Béhémoth

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Lun 27 Aoû - 22:20

Au moment où Bibi sembla survolté par la nouvelle, Bélia se braqua déjà pour se préparer à le faire reculer d'un coup de pied. Heureusement pour lui, il se contrôlait assez pour lui laisser son espace personnel. Pour la suite, elle lui laissa le choix. Si sa confiance en lui était son talon d'Achille, alors peut-être que le fait de lui laisser les commandes assez longtemps pour qu'il ait une décision difficile à prendre. Pour le moment, elle commençait avec quelque chose de facile. Si le temps lui manquait, alors la route la plus directe semblait plus sage, peu importe les risques. Elle lui adressa un hochement de tête en silence, et passa devant pour entrer au magasin d'objets tout en se baissant à l'entrée avec le mage noir sur ses talons. Un bateau moderne pouvait faire cette route en une journée, mais le moyen qu'elle avait prit pour se rendre ici était beaucoup plus rustique, et prendrait plus de temps que cela. L'espace de quelques minutes, elle dépensa un peu plus pour ressortir avec un sac à dos contenant des provisions pour la route. Elle le posa au sol en ressortant pour y replacer les objets fragiles au-dessus.

-La route sera un peu plus courte, mais compte au moins trois ou quatre jours selon les vagues pour atteindre Alexandrie. J'espère qu'un peu de survie ne te fais pas froid aux yeux.

Finit le confort de la civilisation pour ce temps, bien que le village des mages noirs n'était pas réputé pour être un modèle de modernité. Ils allaient devoir compter sur leurs propres moyens pour faire ce chemin. À comparer, la route des Fossiles pouvait prendre aisément plus d'une semaine sans une gorgone pour accélérer le trajet. Le continent Extérieur n'était pas isolé pour rien. Avec une courte marche vers les étables à chocobo dehors, elle y loua le plus gros qu'ils avaient de disponible. Pour transporter cette géante, il en fallait un également grand après tout.

-Le chemin vers l'océan passe entre la Route des Fossiles et le village, alors reste sur tes gardes. Avec un seul chocobo, ils ne se douteront pas que tu es dessus en me voyant de loin.

Le chocobo jaune était parfaitement adapté pour les mener rapidement jusqu'au bord de la mer, mais ils ne pourraient pas aller plus loin avec. Se doutant qu'il était beaucoup trop haut pour le mage noir, elle le souleva par le collet pour le déposer sur la scelle, et réajusta son sac à dos juste avant de monter dessus à son tour. Positionné entre elle et l'animal, Bibi allait effectivement être difficile à voir à l'ombre de son grand chapeau. Qu'il ait quelque chose à y redire, l'ex-amazone y ferait la sourde oreille, et donna le signal à la créature de se mettre en route. Une course rapide en direction de l'horizon où le relief de la mer se dessinerait peu à peu. Ils approchaient d'un recoin familier où elle avait laissé son bateau à sec. Une barque de bois avec une simple voile les y attendaient, d'aspect solide, mais plutôt petite pour traverser l'océan. Elle ne mentait pas quand elle disait que ça n'allait pas être moins dangereux. Bélia détestait mentir aux enfants après tout, même si elle devait être parfois un peu cruelle pour cela.

L'animal s'arrêta près de l'eau, et elle descendit la première. Un soulagement palpable semblait venir de l'animal avec ce poids en moins dessus. Un peu plus délicate cette fois, elle tendit une main vers Bibi pour qu'il la prenne afin de le faire descendre. Avec tout ce beau monde à destination, elle renvoya le chocobo d'une claque sur sa croupe. L'animal siffla et fit demi-tour pour retourner vers son étable chérie. Avant qu'elle n'envoie leur embarcation à la mer, elle fit un nouveau signe de la main à Bibi pour qu'il prenne place à l'intérieur après y avoir jeté son sac. Avec le mage noir à bord, elle posa un pied contre la barque, mais arrêta son mouvement, semblant attendre quelque chose venant du mage noir.


-Plus le droit de rebrousser chemin passé ce point. Tu es prêt?

Bibi et Bélia mettent les voiles sur l'océan en direction d'Alexandrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   Jeu 30 Aoû - 7:17

Bilan

Belia passe au niveau 6

Gains: 300 gils [chacun]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Note: en attente de la rentrée pour déterminer qui sera votre MJ officiel, pour le moment ce sera moi donc Smile

Bélia et Bibi vont sous vers l'océan!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un début difficile [feat. Bélia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un début difficile [feat. Bélia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sets] Choix de Bionicle difficile.
» Une citation au combien difficile à interpréter...
» Tous les donjons solotables par un panda
» [Fiche] -El-mamito-
» [Sets] 2009 wave 2 : Choix difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent Extérieur :: Condéa-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives