Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Sheli Makunochi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Sheli Makunochi   Ven 1 Aoû - 16:59

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Gran Pulse (Final Fantasy XIII)
• Nom: Makunochi
• Prénom: Sheli
• Âge: 19 ans (519 chronologiquement)
• Avatar utilisé: Misaka Mikoto (To Aru Kagaku no Railgun - Image Officielle)

Description

• Alignement: Guerrier des Ténèbres

• Description physique:

D’un premier regard sur ma personne, on ne peut pas dire que je sois une personne anormale. J’ai globalement l’apparence d’une jeune adolescente, quelques traits enfantins qui faussent l’estimation de mon âge pourtant très élevé. Même ma taille et ma corpulence y jouent beaucoup ! Car en effet, je ne dépasse pas le mètre soixante et un pour un poids de cinquante kilos. Une vraie plume n’est-ce pas ? Mais je ne suis pas à plaindre sur mon physique sinon, outre peut-être une poitrine un peu petite mais sinon je viens d’un monde sauvage où l’obésité et le laisser-aller sur la nourriture n’existent pas. Où la lutte et la loi du plus fort règne, donc … Bref.

Au niveau du visage, on ne peut pas dire qu’ici aussi, j’ai quelque chose d’exceptionnel … Je suis assez naturelle, je déteste le maquillage. Mes yeux sont de la même couleur que mes cheveux, marrons tirant sur le châtain. Si autrefois mes cheveux étaient particulièrement longs, aujourd’hui, ils m’arrivent tout juste au niveau des épaules. J’ai une frange originale puisque sur mon côté gauche, elle forme comme des éclairs, tout comme ma raie au milieu de ma tête. C’est je pense le seul signe distinctif pour me reconnaître parmi d’autres filles qui me ressemblent !

Pour le reste, j’ai toujours vécu dans des lieux où le climat y était chaud voire un peu tempéré, donc je suis habituée à porter des tenues relativement légères. Bon, pas indécentes non plus hein ? Au contraire, je suis beaucoup trop pudique pour me le permettre. J’aime beaucoup le style uniforme scolaire, mais je peux porter aussi des choses banales comme des chemises et des jupes, ou des robes ne descendant pas plus loin que les genoux. D’ailleurs, jupes ou robes, je vous dis, je suis tellement pudique que je porte obligatoirement des shorts plus ou moins discrets en-dessous. Ca fait si longtemps que je suis habituée à porter du léger que je crois que même pour aller dans un endroit froid, j’aurai du mal à changer mes habitudes ! Et puis c’est plus confortable ainsi, ca ne bride pas mes mouvements.

Dernier point, mon arme. Etant du genre à foncer dans le tas, j’adopte le corps-à-corps. J’ai hérité d’un katana solide portant le nom de Zénobie. Le manche est noir avec l’extrémité argentée, et la lame a été forgée dans du platine – matériau le plus abondant aux abords de mon village. Ce qui rend cette dernière particulièrement solide d’ailleurs. Puisqu’il est question de mon héritage, il est quasi-impossible de m’en séparer !

• Description psychologique:

Ah ouais, mon comportement … Euh, je pense que je vais abréger, sinon on pourrait écrire un roman sur moi-même tellement j’ai des notions compliquées avec les sentiments. Rares sont les gens qui me comprennent sur toute la ligne – je crois qu’il n’y a que mon époux en fait - soit je me fais passer pour la fille qui exagère, soit je me fais passer pour une incomprise bizarroïde ! Mais bref. Commençons déjà sur une note joyeuse. De façon générale, je suis d’une nature joviale, j’aime beaucoup plaisanter et taquiner, quitte à jouer sur la provocation, même si parfois je fais des jeux de mots ou des blagues trop faciles, mais ca apporte toujours un brin de bonne humeur. Je suis aussi très sociable, sauf si je vois ou juge une personne peu fréquentable, voire insupportable, je n’ai pas peur d’aller chercher la discussion.

Je n’aime généralement pas voir quelqu’un triste – qui aime ca ? – aussi parfois, j’essaie de faire le nécessaire pour qu’elle retrouve le sourire. Que ce soit en faisant des vannes merdiques ou en changeant radicalement de sujet mais voilà … J’ai un trait de caractère très prononcé, et c’est mon empathie ! Quand quelqu’un est en colère ou déprime, s’il m’explique la situation, je ne peux pas m’empêcher de me mettre à sa place et de ressentir ses propres émotions ! A vrai dire, j’ai souvent déprimé à cause de ca … C’est bête hein ? Mais bon, c’est comme ca !

Sinon après, il faut voir des notions assez « complexes » de ma propre personnalité, j’ai parfois des traits qui s’opposent totalement, mais qui pourtant bah … ils existent bien chez moi. Notamment, je suis plutôt altruiste. Je peux être la plus déprimée de l’univers, si quelqu’un dans mon entourage a besoin d’aide, je serai toujours là pour l’aider. Je pense beaucoup plus au bien-être des autres qu’au mieux pour être franche mais … après, ca dépend pour quoi ! Et c’est là que je vous dis que je peux être le contraire. Il m’arrive d’être égoïste, mais surtout dans les situations où je suis directement concernée et que ca peut nuire à mes propres intérêts et les choses que j’aime le plus dans le monde. Je veux bien me sacrifier pour les autres, mais je n’aime pas l’idée que les autres puissent chercher à m’enlever aussi des choses dont je ne peux pas me passer !

Sinon dans un autre contexte, comme tout le monde, j’ai des défauts. Bien que pour certaines choses, je peux avoir de la patience, en temps normal, je suis aussi impulsive que parfois susceptible. Des critiques ? Tout le monde peut en avoir, mais quand elles sont vraiment blessantes ou agressives à mes yeux, celui qui est sur mon chemin a intérêt à vite dégager avant que je ne me décide à lui refaire le portrait. D’ailleurs il y a UN seul et unique sujet sur lequel vous pouvez être sûr que, peu importe la manière dont vous vous y prenez, délicate, subtile ou directe, mais le premier qui critique ma poitrine se fait illico tirer les cheveux ! J’ai un véritable complexe là-dessus, alors zut, si quelqu’un remue le couteau dans la plaie pour une raison ou pour une autre, il a intérêt à vite fuir avant que je ne lui mette mon poing dans la figure !

Mais sinon, je ne suis pas trop rancunière après cela. Enfin … Quoique de la même manière que l’égoïsme et l’altruisme, j’ai envie de dire que ca dépend des situations. Pour des broutilles, un événement quelconque et amusant ou une bonne nuit de sommeil, et c’est déjà oublié. Par contre les choses les plus blessantes qui vous détruisent le cœur, ca, ca ne s’oublie pas facilement et l’envie de rendre la monnaie de la pièce est souvent présente. Mais comme je dis, pour arriver à un tel stade, il faut vraiment pousser le bouchon très loin.

Sinon, on peut parler d’une nature curieuse également. Que ce soit pour découvrir des terres inconnues, voyager, ou simplement en apprendre plus sur quelqu’un, j’aime avoir les réponses à mes questions. Ce qui est ironique d’ailleurs, je n’aime pas qu’on me cache quelque chose, mais je suis moi-même capable de cacher mes secrets à autrui.

Pour mon comportement en combat, je suis une vraie bourrine. Je suis de cette fameuse logique qui dit « je fonce dans le tas et je réfléchis seulement après ». Je suis du genre arrogante, un poil sadique et provocatrice à l’égard de mes adversaires, mais on s’en fout, ce sont des monstres donc bon ! Je crois que je fais ca dans l’unique but d’attirer l’attention sur moi, pour la simple et bonne raison que je déteste voir un de mes proches se faire attaquer et être blessé. Je suis plus que protectrice avec mes proches, je préfère subir et souffrir à leur place que les voir dans une mauvaise situation. Physiquement parlant comme psychologiquement, d’ailleurs.

… Ouais bon, je vais m’arrêter là, sinon demain on n’a pas fini.

Histoire


Mon histoire commence sur un monde qui n’a pas été connecté à Héméra. Une terre sauvage créée par le dieu Pulse, et portant son nom en hommage : Gran Pulse. Un monde où les Hommes cohabitent avec la faune et la flore, mais dont la loi du plus fort règne pour survivre. Je suis née de mon côté dans l’une des trois cités les plus connues de ce monde, Haerii. D’ailleurs, à l’époque, je ne portais pas le nom que je porte actuellement, je m’appelais Haerii Ate Sheli. C’est un nom typique pulsien, et me concernant, il signifie « Sheli du clan Ate du village d’Haerii ». Mais nous n’étions pas les seuls Hommes à vivre dans l’univers, et nous le savions quand bien même à l’époque nous ignorions – et ignorons toujours – qu’il existe d’autres mondes. Le dieu Lindzei quant à lui avait créé un cocon gigantesque, une sphère géante que nous pouvons qualifier de satellite naturel par rapport à Gran Pulse, un cocon qu’il baptisa tout simplement Cocoon. Selon les écrits, Lindzei l’avait créé dans l’unique but d’apporter un paradis aux fidèles qui souhaiteraient le suivre, la majorité des gens ont été bernés par de telles paroles. De notre point de vue sur le Bas-Monde, il ne s’agit nullement d’un paradis, seulement d’un nid à vipères.

Lorsque je suis née à Haerii, Cocoon et Gran Pulse étaient justement entrés en guerre. Une grande guerre qui fut baptisée cinq siècles plus tard « la Guerre de Transgression ». Le champ de bataille principal se trouvait sur Cocoon même, nous avions la technologie et les vaisseaux adéquats pour les rejoindre. Nos atouts principaux étaient les l’Cie d’Oerba et … oh ? J’ai oublié de mentionner cela ? Alors laissez-moi reprendre un détail ma foi, très important, qui concerne autant ma terre que celle de nos ennemis. Nous avons un point commun, nous les Hommes, nous vivons sous le joug des fal’Cie, des entités surhumaines se faisant appeler des dieux – demi-dieu serait un terme plus correct. Les fal’Cie possède le pouvoir de transformer des humains choisis, des élus, en l’Cie. A mon époque, c’était une bénédiction de devenir l’un de ces élus, mais pour l’avoir été moi-même par la suite … je vous assure que c’est plus une malédiction qu’autre chose. Pourquoi ? Et bien, lorsqu’on devient un l’Cie, notre destin est scellé et contrôlé à tout jamais par notre fal’Cie.

Nous obtenons la puissance et le pouvoir d’utiliser la magie en activant un Cristarium – un « cristal » en nous – parfois d’obtenir l’aide d’une invocation, d’un eidolon, au cours d’une épreuve … mais ce n’est pas sans en payer le prix. A l’issue de la transformation, le l’Cie obtient une Tâche à accomplir, son seul indice à ce sujet est une courte vision qu’il en obtient à sa transformation. S’il l’accomplit, sa marque est cautérisée, le l’Cie se cristallise et obtient la vie éternelle jusqu’à son prochain réveil. S’il échoue … il se transforme en Cie’th, c’est-à-dire un monstre hideux et haineux, et ce, pour l’éternité.

Voilà pour le briefing. Pour en revenir à nos moutons donc, Oerba était la patrie possédant le plus de l’Cie, ils furent tous envoyés à la guerre. Paddra, la Cité des Clairvoyants, ne prenait pas trop part à cette guerre sous les conseils bienveillants de la prophétesse Paddra Nsu-Yeul. Elle savait comment tout allait se dérouler, comment la guerre finirait, mais elle se taisait à ce sujet jusqu’à ce que les événements soient sur le point de se dérouler. Elle ne pouvait pas prendre le risque d’en parler, si quelqu’un modifiait le cours des choses, elle aurait d’autres visions, et à chaque vision, sa vie se raccourcissait et à force de jouer avec le temps et le destin, on finirait par le déformer. C’est pourquoi elle gardait le silence absolu. Et enfin Haerii dans tout ca … Mon village était caché dans les falaises de l’immense Steppe d’Archylte, sous la protection du fal’Cie Titan qui avait pour unique mission de réguler l’écosystème. Par ce fait, il ne créait quasiment pas de l’Cie, il y en avait très peu dans mon village.

Ainsi, j’avais vécu la grande majorité de mon enfance à l’écart de la guerre, auprès de deux parents aimants, d’une mère qui m’apprenait tout ce qu’une femme devait savoir, et l’autre côté, un père qui m’entraînait souvent avec lui dans la plaine pour chasser ! C’était essentiel de savoir se battre sur ce monde. Outre la guerre, il ne fallait pas oublier les monstres et les animaux qui étaient sauvages et sans pitié pour la grande majorité. Ma vie n’avait donc rien d’extraordinaire, jusqu’à ce que la guerre prenne fin … et elle prit fin d’une bien étrange manière. J’allais souvent à Paddra avec mon père qui avait des amis par là-bas. Et ce jour-là, le jour où nous y sommes allés, Yeul faisait un serment. « Deux femmes du village du Nord – Oerba – seront élues par Anima pour devenir le terrible Ragnarok, et mèneront Cocoon à sa destruction ». Ou un truc comme ca. Et effectivement, quelques jours plus tard, l’on voyait dans le ciel la créature divine percer un immense trou dans le cocon de Lindzei … mais Cocoon ne fut jamais détruit, et fut même nommé vainqueur de la guerre.

Pourquoi Cocoon n’avait pas été détruit ? Après quelques journées supplémentaires, Yeul eut une nouvelle qui fut propagée dans l’ensemble de la terre sauvage. Je ne saurai répéter exactement les écrits, mais pour faire un résumé, il a été dit que notre déesse Etro, la déesse ayant donné naissance aux Hommes, prit pitié des habitants de Cocoon, sa destruction allait entraîner des millions de pertes de vie. Ainsi, elle força la stase cristalline des deux l’Cie choisies par Anima avant qu’elles n’achèvent leur Tâche. Lorsque la nouvelle arriva jusqu’à Oerba, les habitants furent pris d’une rage sans nom, criant à l’injustice auprès de la prophétesse. Elle tenait ses visions d’Etro en personne, et c’était à cause d’Etro donc que leurs Elues adorées n’avaient pas accompli leur destin. Les guerres civiles s’apprêtaient à éclater au sein du territoire. Haerii étant particulièrement proche de Paddra, ma patrie était leurs alliés les plus dévoués, mon père avait voulu se rendre en éclaireur jusqu’à Oerba pour apaiser les tensions, mais il perdit la vie en cours de route. Ma mère et moi l’ignorions, nous l’avons appris plusieurs jours plus tard quand les miniers de Mah’habara ont retrouvé son cadavre et nous l’ont ramené.

C’est à partir de là que j’ai hérité de Zénobie, le katana que mon père avait forgé de ses propres mains. Ma mère dut faire un deuil rapide avant de décider qu’on ne se rende nous-mêmes à Oerba pour finir ce que mon père avait commencé. J’étais son escorte et le voyage plutôt long, mais une fois sur place, il ne fallait pas s’attendre à ce que les habitants du Nord se montrent très coopératifs. Sans scrupule, sous mes yeux, ils ont assassiné ma mère qui était sans défense. J’étais trop bloquée sur le moment, mais je n’étais pas folle pour me mesurer à un village entier, surtout qu’il y avait des l’Cie dans le lot. J’ai pris la fuite, me réfugiant sans le savoir dans l’antre de leur fal’Cie vénéré, Anima. Et lorsque je m’en rendis compte en me retrouvant nez-à-nez avec, il était déjà trop tard. Il me captura et me transforma en l’Cie. J’eus tout juste le temps de me rappeler d’une vision me démontrant une cité en ruines, et vu la hauteur des bâtiments dans cette vision, ca ne pouvait être qu’une seule ville sur ce monde : Paddra.

Détruire Paddra ? Hors de question. Lorsque les choses se calmèrent dehors, je regagnais la Steppe d’Archylte, mais je ne rentrais pas chez moi. J’allais à côté, me cacher dans les monts Yaschas, et j’y suis restée cachée pendant un loooong moment … J’ai vu des armées et des vaisseaux défiler, j’ai entendu des fracas et des bruits sourds au loin, mais j’étais incapable de dire si c’était Haerii ou Paddra qui se faisait attaquer. J’eus la réponse de moi-même lorsque le calme revenait, je suis retournée dans les falaises d’Haerii alors que ma marque était sur le point d’atteindre le dernier stade de son évolution. Car oui, la marque de l’Cie était le compte à rebours pour montrer combien de temps il restait à un l’Cie pour accomplir sa Tâche – que je refusais toujours d’accomplir.

La vision d’horreur que j’avais devant moi a été le déclic de ma transformation. Mon village natal était en ruines, aucun survivant, juste des Cie’th et quelques monstres. A mon tour, ma marque entama son avertissement final, et je fus transformée en l’un de ces monstres. La vie était si injuste et cruelle. Les Hommes étaient donc nés dans l’unique but de s’entretuer ? Allez savoir. Mais plus je restais sous cette forme, plus je me faisais haineuse et ténébreuse, jusqu’à finalement me transformer en un Cie’th Immuable – un Cie’th surpuissant. Un Immuable qui fut par la suite ironiquement baptisé Zénobie. Zénobie la Tortionnaire … Parce que j’aimais faire souffrir toutes les créatures qui approchaient les lieux, que ce soit le peu d’êtres humains survivants qui venaient prendre refuge à Haerii, ou d’autres monstres.

Il me fallut attendre cinq siècles sous cette forme, que de nouveaux l’Cie venant en plus de Cocoon – Lightning et les autres – pour attirer la curiosité des créatures les plus puissantes des environs à Haerii. Alors que je m’apprêtais à attaquer ce groupe pour leur faire subir le même sort que le reste, un Tomberry surgit de la Faille des Elus de Titan pour venir m’abattre. Morte. Je quittais enfin le monde des vivants, libérée par un monstre qui plus est, après cinq cent années. Une mort ridicule d’autant plus que cet animal aurait pu le faire beaucoup plus tôt … Mais soit, je rejoignais mes parents.

Ou pas. Allez savoir, la déesse Etro me prit en pitié. Elle me rendit la vie, sous forme humaine et libérée de ma malédiction, et je me réveillais aux abords des monts Yaschas. Curieuse après cinq siècles de souffrance dans les ténèbres, je voulais aller voir l’état de Paddra. A partir de là, je n’avais pas saisi que ma vie allait complètement changer pour me faire vivre des choses que je n’avais jamais vécu. Paddra était certes en ruines, ca me déprima sur le moment, mais bizarrement, je m’y attendais. Pourtant, j’ai bien rencontré quelqu’un là-bas. J’ai sauvé quelqu’un là-bas plutôt. Parmi tous les Cie’th qui s’étaient appropriés les lieux, il y avait un jeune homme, en chair et en os, qui était menacé par toutes ces créatures. Réflexe habituel : j’ai fait en partie le ménage pour l’attraper avec moi et le mettre en sécurité.

Il s’appelait Yusuke, Yusuke Makunochi. Et il venait de Cocoon … Après avoir vécu la guerre, j’avais toutes les raisons du monde de me méfier de lui, et lui de moi. Pourtant, j’étais si seule au monde désormais que je m’en foutais pas mal. J’ai eu du mal à lui parler de moi, mais lorsqu’il apprit la vérité à mon sujet, il ne m’a même pas rejeté. Il a même dû m’expliquer ce qu’il s’était avec Cocoon, tenant maintenant à l’aide d’un pilier de cristal. Et il y avait apparemment des gens – le NORA – qui commençaient à construire un village en bord de mer. Et lui dans tout ca ? Il s’était paumé dans son exploration de la terre sauvage.

J’étais confuse, pourquoi avais-je été ramenée à la vie pour voir tout cela ? Je voulais trouver une réponse à ma question. Yusuke et moi avions fait un deal, je l’aidais à survivre sur cette terre sauvage jusqu’à ce qu’il m’amène à Néo-Bodhum, et en contrepartie il allait m’amener sur Cocoon pour que je me réadapte un peu. C’était peu aisé après des années – siècles plutôt – à les voir comme nos ennemis jurés, mais une fois dans le village de Bodhum sur Cocoon … je constatais qu’ils n’étaient pas très différents de nous si ce n’est qu’on pouvait enlever le côté sauvage qu’on avait sur Pulse. Je me faisais discrète au sujet de mes origines une fois sur Cocoon. Le cocon était certes cristallisé, certaines villes, ravagées à cause de l’attaque subie l’an passé, mais les habitants continuaient d’y vivre pour le moment.

Mon passage à Bodhum était en quelques sortes des vacances, pour me remettre de mes émotions après ce retour brutal et miraculeux parmi les vivants. Ca m’a permis de me détendre, mais aussi de connaître un peu mieux Yusuke, de m’en rapprocher même d’une certaine façon. J’ai été surprise d’apprendre que les Vestiges d’Anima avaient été trouvés aux abords de Bodhum, qu’est-ce qu’il foutait là ce fal’Cie ? Quoiqu’il en soit, j’avais une vengeance personnelle à accomplir du coup, aussi j’ai entraîné le jeune voleur qu’était Yusuke avec moi, mais une fois sur place … bah Anima était détruit déjà. Je me souviens que j’ai été remplie de colère à cet instant mais soit, je devais me faire à l’idée que quelqu’un m’avait prise d’avance !

Mais qu’est-ce qu’Anima foutait sur Cocoon alors qu’il était installé à Oerba à la base ? Avait-ce un rapport avec la fin de la guerre ? Je suppose qu’il n’y aurait qu’à Oerba que je trouverai des écrits pour me prouver cela. Ce fut notre prochaine destination, et si le village était dans le même état que les autres, nous allions vivre autre chose. Une femme étrange nous a entraînés dans un labyrinthe où plusieurs épreuves nous attendaient. Des énigmes, des combats, un combat plutôt en particulier, et le plus difficile de toute mon existence : je devais affronter Zénobie la Tortionnaire ! Yusuke m’a soutenue dans cette tâche difficile psychologiquement, mais même lui avait le droit à sa propre épreuve à la fin. Ariana, telle que cette femme s’appelait, me fit disparaître le temps de le laisser faire un choix : m’oublier et revenir à sa vie d’antan, ou laisser sa vie d’antan de côté, ou de me retrouver. Peu importe son choix, elle prévoyait de tout lui rendre, mais à ma plus grande surprise, il me choisissait et j’avoue qu’à la longue, ce choix m’a soulagé.

C’était cruel de la part de cette femme de nous avoir fait subir une telle épreuve, mais je crois qu’elle voulait nous montrer à quel point on tenait l’un à l’autre. Yusuke m’avait aidée lorsque j’avais eu besoin d’aide, il est devenu mon seul ami, et progressivement, l’amitié s’était transformée en de l’amour. C’est suite à cette épreuve qu’on s’est révélés ce qu’on ressentait l’un pour l’autre, et depuis, on est en couple.

Suite à toutes ces émotions, et les jours suivants, je lui ai fait visiter Gran Pulse, lui montrer combien cette terre, certes sauvage, pouvait être aussi paradisiaque. Bon sauf la mine de Mah’habara, ca c’est moche. Mais le reste, non ! On était du genre à avoir la bougeotte, alors ce petit voyage nous a fait beaucoup de bien à tous les deux, et nous sommes retournés sur Cocoon. Yusuke voulait me présenter à ses parents à Palumpolum et euh … autant son père m’a bien accueillie et plutôt bien acceptée, sa mère, une horreur !! Ca avait l’air de la l’enquiquiner au plus haut point de voir que son fils était dans les bras d’une fille !! Elle a eu bien du mal à m’accepter mais elle n’eut guère le choix de toute façon : Yusuke me demanda au mariage. Oui on est jeunes, oui on veut se marier, et alors ? J’ai accepté, sans hésitation, et ainsi on eut le droit à un mariage de rêve aux abords de la Côte de Sunleth. C’était là que le décor paraissait le plus naturel, ca me rappelait Gran Pulse, alors bon. Cette journée restera gravée à jamais dans ma mémoire, avec l’histoire du labyrinthe, je crois que c’était la journée la plus riche en émotions de toute mon existence. Et à partir de là, j’avais pris le nom de Makunochi, abandonnant le nom de mon clan qui de toute manière s’était éteint.

Il n’y a pas à dire, on était vraiment heureux. On a fini par s’installer dans le nouveau village qu’était Néo-Bodhum, bon, il n’était pas fini à l’époque. Mais on a contribué et surtout pour avoir NOTRE maison ! Mais les dieux avaient décidé de jouer avec nous il faut croire … si tout allait bien pendant deux ans, il finit par y avoir une attaque plus qu’inattendue dans notre village. Une météorite était tombée en pleine nuit aux abords du village, libérant plusieurs créatures qui semblaient être venues d’une dimension totalement différente. Je ne les avais jamais vues en tout cas, on aurait dit des insectes géants aux ailes bleues phosphorescentes. Elles ont envahi le village, et le temps qu’on s’en rende compte avec Yusuke, on avait tout juste eu le temps de s’habiller et de prendre les armes. Ils étaient trop nombreux, et si les autres habitants survivaient, de notre côté, on était submergés … et on a fini par se faire tuer. J’ai connu deux fois la mort, je peux vous dire que c’est la sensation la plus horrible qui existe lorsque vous sentez votre vie vous échapper dans un dernier souffle.

Mais, jamais deux sans trois, j’eus une nouvelle, et probablement la dernière, chance de ma vie. Je revenais à la vie avec Yusuke pour une raison qui m’échappait toujours, mais cette fois, nous n’étions plus sur Gran Pulse. Du moins, nous étions dans un lieu que je ne connaissais ni d’Adam, ni d’Eve … Notre histoire continue ainsi ici.

RP

Sheli a débuté le rp à Guadosalam - par ici


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Changement de compte de Tanya après discussion et accord avec Crystal!
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Toujours tout compris!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!


Dernière édition par Crystal le Sam 23 Mai - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 41
HP : 11500/11500
MP : 275/275
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sheli Makunochi   Ven 19 Déc - 21:34

ZénobieZénobie la Tortionnaire
Vous ne rêvez pas, Zénobie est le nom de mon katana, mais aussi celui qui a été donné à cette immonde créature. La Tortionnaire est le Cie’th Immuable que je suis devenue après avoir failli à ma Tâche de l’Cie. Dans un premier temps, j’étais devenue un Cie’th comme un autre, je n’étais pas un Immuable, un de ces Cie’th surpuissants qui sont nourris d’une rage et d’une jalousie sans faille envers la vie. Mais le jour où j’étais censée devenir une stèle, je me suis métamorphosée pour devenir une créature encore plus horrible, cruelle et puissante, mesurant plus de quatre mètres de haut pour dominer la plupart des créatures des plaines.

Zénobie s’est installée dans les ruines d’Haerii où elle a très vite régné en maître parmi les autres monstres et Cie’th aux alentours. Rares étaient les monstres qui essayaient de se mesurer à elle, et le peu qui tentait leur chance quittait vite le monde des vivants. Parmi le peu de survivants humains qu’il y avait encore sur la terre sauvage à l’époque, certains l’Cie avaient reçu pour Tâche de m’éliminer, mais les plus courageux ont été tués d’une bien vilaine manière. Je me souviens que Zénobie ne s’appelait pas la Tortionnaire pour rien. Elle adorait torturer ses victimes avant de les achever. Je me souviens des cris de douleur et d’horreur de ces gens … et pourtant à ce moment-là, ca ne me faisait pas mal au cœur, au contraire, ca me plaisait.
Puis, il n’y a plus eu d’humains pendant des siècles. Jusqu’au jour où ces six l’Cie qui ont sauvé Cocoon sont arrivés … Zénobie sentait leur puissance, ils étaient particuliers. Elle a voulu se mesurer à eux mais l’un des monstres qui convoitait le règne de cette zone a profité de la diversion procurée par ces combattants pour l’achever. Tuée par un vulgaire Tomberry après des siècles de terreur à régner en maîtresse sur ces terres dévastées. Au moins, j’ai été libérée.

Au final, il est ironique que je parle de Zénobie à la troisième personne quand on sait que Zénobie, c’est moi. Mais je n’ai jamais accepté ni assumé le fait que je sois devenue une créature qui allait contre mes principes. C’était ma solitude et mon désespoir qui m’avaient rendue ainsi. J’étais cruelle et sadique, et la souffrance de mes proies m’apportait le plus grand des plaisirs. Ce n’est pas moi, ca.

Lorsque je suis revenue à la vie pour la première fois, Zénobie n’avait pas totalement disparu de mon âme. Yusuke a déjà pu se rendre compte de ce qu’elle était capable, mais c’est ainsi que j’ai découvert qu’entrer en état de rage ou de peur trop intense permettait à cette créature de reprendre le contrôle de mon corps. Plusieurs signes de sa présence sont trompeurs, mon comportement déjà, c’est un fait. Mais mes yeux deviennent rouges aussi, car un Cie’th a toujours un œil – ou deux – rouge, et lorsqu’elle a le contrôle absolu sur moi, je suis entourée d’une aura noire de Chaos. Yusuke est au courant de tout ca, et malgré tout, il ne m’avait jamais fuie pour autant et a toujours essayé de me raisonner pour la faire taire.

Après mon second décès à Néo-Bodhum, et en renaissant sur Héméra, j’avais un maigre espoir que Zénobie ait disparu pour de bon et que mon âme soit devenue « pure ». Mais après des siècles dans la peau de ce monstre, elle était tenace, et ce fut sans surprise que j’ai découvert à Wutai qu’elle était encore bel et bien endormie en moi, n’attendant que le bon moment pour surgir. Une sorte de conflit familial après une journée de merde fut suffisant pour m’énerver au plus haut point, et c’est en voyant mon reflet dans l’eau que j’ai vu mes yeux rouges. Maintenant que je suis fixée, j’ai intérêt à être prudente et apprendre à contrôler mes émotions. Chose difficile quand on est une personne aussi impulsive que susceptible … Je ne sais pas ce qu’il arrivera si Zénobie parvient à reprendre le contrôle de mon corps, mais j’ai peur autant pour la population que pour Yusuke. Elle ne connaît pas l’amour, elle ne saura pas différencier une personne lambda de mon propre époux et pourrait très bien le tuer, pire, le torturer, si elle le souhaitait.

Le seul conseil que je pourrais donner à quelqu'un qui l'affronterait serait d'utiliser la lumière. Etant une créature issue des ténèbres et du Chaos, elle y en est très sensible.

Cliquez ici pour voir l'image en entier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 41
HP : 11500/11500
MP : 275/275
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sheli Makunochi   Dim 2 Avr - 19:36

~ Relations de Sheli ~


Personnages Rencontrés en RP

YusukeYusuke Makunochi
Âge : 22 ans
Nature de la Relation : Mari de Sheli
Yusuke et moi nous sommes rencontrés sur Gran Pulse. Il est originaire de Cocoon, et tout à l’époque pouvait nous pousser à nous détester vu que nos mondes ne s’entendaient pas. Mais je l’ai aidé à explorer les vastes terres sauvages qu’était le Bas-Monde, et en discutant, je crois qu’on s’est tous les deux rendus compte que les rancœurs entre nos pays n’étaient dues qu’aux messages transmis par nos sociétés mutuelles. Nous sommes devenus amis, puis avec le temps, les sentiments se sont développés, nous sommes tombés amoureux et nous avons fini par nous marier. Aussi fou que ca puisse paraître, nous sommes persuadés que c’est un coup du destin : Yusuke m’avait avoué avoir rêvé de moi la veille de notre rencontre …
Nous avons vécu bien des épreuves ensembles et nous n’avons plus aucun secret l’un pour l’autre. On avait décidé de s’installer dans le village de Néo-Bodhum, mais un soir, une sorte de météorite est tombée non loin de chez nous, et des monstres inconnus en ont surgi. L’attaque a eu lieu de nuit et a surpris le village entier, nous ne nous y attendions pas, et nous avons tous les deux succombé face à cette menace aussi inconnue qu’inattendue.
Nous ignorions ce qu’il en est advenu de nos voisins et amis, mais nous nous sommes réveillés sur Héméra. On a rapidement appris à vivre ici et nous sommes adaptés, mais la nostalgie de mon monde natal nous a poussés à chercher les Cristaux pour ramener Gran Pulse à nos côtés.

EmiEmi Leanne « Summer »
Âge : Sheli l’ignore, proche de celui de Yusuke et du sien
Nature de la Relation : Amicale
J’ai rencontré Emi au Tournoi de la Néo-Shinra dans la Plaine Félicité. Elle était tout comme moi une participante et on s’est retrouvées sur le même terrain en demi-finale, contre Cait Sith et Erza Elabor. On s’est associées pendant ce combat, et de fil en aiguille, nous avons réussi à nous qualifier pour la finale où nous nous sommes affrontées dans un combat colossal et impressionnant ! On s’est majoritairement alliées pour la finale contre nos deux adversaires, jusqu’à ce qu’il ne reste que nous … et là, c’était le concours de la plus rapide ! On en est arrivées à un stade où la première qui frappait gagnait. La foudre contre la lumière, inutile de dire que ces deux éléments étaient compliqués confrontés l’un à l’autre puisque les deux ont une vitesse hors du commun. Mais j’ai réussi à l’avoir et j’ai remporté la finale !
Malgré tout, sans rancune, nous n’en sommes pas restées là. Nous avons échangé nos numéros afin de pouvoir garder contact à l’avenir.
Entre la demi-finale et la finale, nous pouvions dormir dans les tentes installées dans la plaine. Emi est venue nous rejoindre avec Yusuke, accompagnée de son partenaire de voyage, Genesis – qui participait aussi au tournoi. Malheureusement, Genesis ayant un lien avec l’ancienne Shinra, la conversation a beaucoup tourné sur la Néo-Shinra et l’ambiance était assez lourde finalement … De toute façon, nous n’avons plus vraiment de contact avec Genesis, surtout qu’il a eu l’idée d’attaquer sans raison les soldats de la Néo-Shinra après l’arrivée d’Ultimécia au tournoi, personne n’a vraiment compris pourquoi. La seule chose que j’espère, c’est qu’Emi n’a pas eu à souffrir des actes de son camarade alors qu’elle n’y était pour rien mais d’après un de ses messages, elle va bien. Pas trop à s’en faire pour le moment, donc !
En tout cas malgré qu’on ait été rivales au cours des combats du tournoi, une amitié s’est tissée au cours de cet événement.

Les Connaissances de Sheli (PNJ)

AymericHaerii Ate Aymeric
Âge : 41 ans
Nature de la Relation : Père de Sheli
Mon père. L’homme de qui je tiens mon énorme caractère de merde. Originaire de Gran Pulse comme moi donc, j’avais eu le malheur de voir mon père disparaître du jour au lendemain. Lorsque les tensions ont commencé à s’agrandir entre Oerba et Haerii – après la guerre contre Cocoon – mon père était parti s’entraîner dans la Faille des Elus. Là où le Fal’Cie Titan imposait des épreuves plus redoutables les unes que les autres en forçant un individu à affronter les créatures et les espèces les plus robustes de Gran Pulse. Mon père a été tué par un Otyugh – un être à moitié végétal à la gueule et aux crocs géants. Nous l’avons trouvé à deux doigts de rendre son dernier souffle, à croire qu’il attendait la venue de ma mère et moi avant de quitter notre monde. C’est à ce moment que j’ai hérité de son précieux katana, Zénobie.
Précieux katana oui, car il a été forgé de ses propres mains ! Avec la Mine de Mah’habara bien active au nord des steppes, Haerii était plutôt bien fourni en matériaux et métaux en tout genre, surtout le platine. En plus d’être un chasseur hors pair, mon père était un excellent forgeron et savait comment travailler tous les métaux et matériaux qui lui tombaient sous la main.
A notre plus grande surprise avec Yusuke, nous avons trouvé mon père à Winhill avec ma mère. C’était la première fois qu’il rencontrait mon père, inutile de dire que la rencontre a été explosive ! Surtout que mon père, c’est un peu le papa poule avec moi. Je suis sa fille unique alors bon … Je sais que mes parents avaient déjà essayé d’avoir un second enfant après ma naissance mais malheureusement ca n’a pas marché et ils ont abandonné l’idée. Aussi, ils avaient de l’amour à donner qu’à une seule personne !
Il bosse désormais à la forge de Winhill et ce n’est pas pour me vanter à sa place, mais depuis qu’il est là, le trou paumé qu’est Winhill propose maintenant toute une gamme d’armes impressionnantes à sa forge !

SybilleHaerii Ate Sybille
Âge : 39 ans
Nature de la Relation : Mère de Sheli
Ma mère … L’inverse absolu de mon père. C’est presque à se demander comment les deux-là ont pu tomber amoureux l’un de l’autre. Pire encore, de se marier ! Et d’avoir une fille ! Là où mon père est un gros dur, ma mère est presque la douceur incarnée. Elle a toujours été d’un calme absolu et très gentille, mais attention, elle est loin d’être naïve pour autant ! Elle est très intelligente.
Ma mère a eu, de mon point de vue, une mort bien plus violente que mon père dans la mesure où contrairement à ce dernier, j’ai été témoin de la scène lorsque ca s’est passé. Après le décès de mon père sur Gran Pulse, ma mère a voulu se rendre à Oerba pour tenter d’apaiser les tensions, se portant volontaire pour être la messagère et représentante d’Haerii. Vu qu’elle ne savait pas bien se battre, je l’ai accompagnée pour la défendre et la protéger. Mais sortant d’une chasse féroce à l’entrée d’Oerba, j’étais armée et les habitants ont pris ca pour un signe d’hostilité. S’en ai suivi un acte sanguinaire, ils ont assassiné ma mère de sang-froid sous mes yeux et c’est là que je me suis échappée et réfugiée dans le temple d’Anima.
Bref. C’est à elle que je dois tout ce que je sais faire aujourd’hui pratiquement. Elle m’a appris à jouer du violon, à coudre, à faire la cuisine, et j’en passe. C’est elle qui m’a appris les règles du savoir-vivre en grande majorité, là où mon père avait pour rôle de m’apprendre à survivre dans les terres sauvages. Ma mère était très proche de la religion et a contribué à faire avancer le précieux Livre d’Haerii – regroupant légendes et histoires de Gran Pulse. C’est en partie grâce à ma mère – et surtout au livre ! – que je dois ma très grande connaissance au sujet du Bas-Monde aujourd’hui.
Comme dit plus tôt avec mon père, elle est revenue à la vie sur Héméra et ils se sont installés tous les deux à Winhill. Ma mère gère un potager et vit avec quelques chocobos qu’elle élève afin qu’ils l’aident pour les récoltes.

HinataHinata Makunochi
Âge : Sheli l’ignore
Nature de la Relation : Belle-mère de Sheli
Ah ma belle-mère … Vous savez qu’on dit souvent que lorsqu’on est en couple, on appréhende toujours de rencontrer les parents de son conjoint ? Bah j’ai très vite compris pourquoi. La famille de Yusuke vivait dans des quartiers particuliers de Palumpolum sur Cocoon, et donc dans des traditions qu’on ne trouvait nulle part ailleurs sur le cocon de Lindzei. La rencontre avec Sendo – son mari – et Hinata a été … particulière. Disons que Sendo m’a tout de suite respectée grâce à mes capacités de combat – que Yusuke n’avait pas – mais Hinata m’a vue sous un mauvais œil au premier abord.
Déjà, je n’étais pas née sur Cocoon, et sur Cocoon, ils ont une certaine haine et peur envers Gran Pulse qu’ils désignent comme étant « l’Enfer ». Et ce, malgré que ce soit des l’Cie de Pulse qui leur ont sauvé les miches, mais passons. Et ensuite, je n’étais pas une parfaite bonne femme de maison et l’épouse idéale pour Yusuke, selon elle. Je devais être du genre à être aux fourneaux, au ménage et aux petits soins de mon conjoint toute la journée et ca … non merci, ce n’est pas pour moi. Elle a mis un certain temps à m’accepter comme je suis et que Yusuke était heureux comme ca avec moi.
Malgré tout, elle garde aujourd’hui encore son petit caractère même avec moi. Des fois elle m’embarque dans la cuisine pour que je l’aide alors que j’avais déjà prévu de le faire – si bien que je n’ai plus envie de l’aider ! Elle est assez maniaque et aussi avide de richesses que son fils – on sait de qui il tient – mais elle est loin d’avoir mauvais fond. On va juste dire qu’elle a une énorme fierté.
Hinata est décédée peu de temps après nous sur Cocoon, après avoir appris justement notre mort. Elle s’est laissée mourir par le chagrin, mais le destin a voulu nous réunir sur Héméra. Elle vit aujourd’hui à Wutai dont le mode de vie est similaire au sien.

EmiEmi
Âge : Sheli l'ignore, moins de 10 ans
Nature de la Relation : Rescapée de Dali, future enfant de Yusuke et Sheli ?
Emi est … la surprise de notre aventure avec Yusuke. Nous l’avons trouvée, traumatisée, à Dali alors qu’une organisation se faisant appeler le Rokumeikai venait d’attaquer ces terres et massacrer tout le monde. Pour une raison qui nous échappe, ces démons ont voulu la forcer à regarder le massacre et la laisser en vie avec ces douloureuses images en tête. Yusuke et moi avons décidé de la prendre sous notre aile avant de la ramener à Wutai auprès d’Hinata pour qu’elle puisse s’occuper d’elle en notre absence.
Plusieurs question nous traversent l’esprit à cause de son prénom … La vision du futur de Yusuke – qui semblait rejoindre la mienne – lors de l’épreuve d’Alexandre nous avait montrée qu’on aurait une fille plus tard qui s’appellerait Emi … Au premier abord, on avait pensé avoir eu une fille et nous l’avions nommée ainsi en mémoire à Emi Leanne, mais nous nous demandons de plus en plus si ce n’est pas plutôt cette gamine que nous allions adopter.
Une chose est sûre, on s’est vraiment beaucoup attachés à elle …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sheli Makunochi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sheli Makunochi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et on s'éclate!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-