Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Promenade à l'abris des regards...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Promenade à l'abris des regards...   Sam 13 Juil - 2:16

(A la sortie des Plaines de la Brume – Plaines de la Brume – En route vers l'inconnu...)

----------

Spoiler:
 

GenesisLe combat fut vite expédié. Et pas forcément très intéressant en soit. Enfin, pour le moment, il n'y avait pas le choix. Genesis devrait se contenter de cible de 'petit calibre' pour reprendre sa forme d'antan (enfin, pas entièrement puisqu'il n'avait plus les effets du Mako sur son organisme). Et puis, il n'y avait pas le choix. Sephiroth ne viendrait pas le narguer ici pour un duel exprès pour lui faire plaisir. L'argenté avait bien autre chose à faire... genre les Cristaux à récupérer pour sa propre gueule, et surtout pour espérer contrôler le Monde une nouvelle fois. Donc aller défier un pauvre rouquin qu'il avait toujours considéré comme inférieur ne devait pas être dans les préoccupations actuelles de la calamité.

Genesis avait donc combattu ces gobelins avec son style habituel. Et une fois le combat fini, il ne montra rien d'autre qu'une certaine déception.
« S'il n'y a que ça qui nous attaque, c'est de la perte de temps inutile ».

Il afficha cependant un discret sourire un peu arrogant mais pas dénué de sympathie en regardant, par terre, les douilles vides de Hanabi.

Il ne fit pas d'autres commentaires et continua le chemin avec les deux filles et fronça légèrement les sourcils en les écoutant parler de la Forêt Maudite, puis de la suite de l'aventure.

En même temps, il pris discrètement dans sa main sa materia de Feu qu'il gardait dans une petite pochette en tissus noir. Elle ne lui servait plus à rien et n'était rien d'autre qu'une jolie bille verte à présent, mais il la gardait, cela lui évoquait des choses...

Il regarda à nouveau les deux filles une fois que Lightning eu fini de s'exprimer.
« C'est bien cette forêt où on risque finir pétrifié donc. Enfin, d'après des dires ».

En marchant, il ne pu s'empêcher de revenir sur les réponses de Lightning.
« Il peut y avoir plusieurs orbes. Je n'ai pas encore entendu parler de ces choses. En tout cas si tu as pu garder la tienne, c'est une bonne nouvelle hein. Tu nous la montrerais ? ».
Il ne pu s'empêcher d'afficher un sourire quelque peu curieux. Elle avait pu garder l'orbe... malgré les fouilles ! Mais non, il n'avait pas l'esprit mal placé allons... il n'y pensait même pas...
Spoiler:
 

Il garda un regard insistant même quand Lightning essaya de changer de sujet, tout en le questionnant sur les intentions quant à chercher les cristaux. Oui oui, il montrait bien qu'il espérait avoir une réponse, même s'il daigna répondre à la nouvelle interrogation.
« Si Shinra récupère les Cristaux ? Sûrement trouver une nouvelle source d'énergie équivalente à la Rivière de la Vie et épuiser une nouvelle fois la Planète ? Espérer trouver une Terre Promise ? Créer de nouveaux monstres, même s'il devra pour cela recruter des scientifiques ? Des choses pas saines pour la Planète, c'est certain, et je refuse d'en être témoin ».

Il accompagna ces derniers mots d'un geste de main paume vers le ciel, en même temps qu'il regarda aussi vers le ciel, comme il le faisait souvent, comme s'il implorait la Déesse. Enfin, oui, dans un sens, il le faisait vraiment. Il espérait toujours revoir son auréole de lumière, et découvrir les autres éventuels sens de son Don.

« Et ce que moi j'en ferais ? Tu penses que j'ai aussi envie de contrôler la Planète ? Si c'est le cas tu fais erreur. Vouloir protéger la Planète ne signifie pas vouloir s'en emparer ».
Tout en regardant à regarder vers le ciel, il avait parlé d'une voix toute douce, et gentiment. Mais sûrement. C'était tellement vrai ce qu'il disait là... Le contrôle de la Planète était la dernière de sa préoccupation. C'était le travail de la Déesse, il n'allait pas essayer de lui prendre...

Et il continua d'ailleurs...
« Il n'y a aucune haine, seulement de la joie, Car la déesse te protège, Héros de l'aurore, guérisseur des mondes. Des rêves de lendemain hantent l'âme blessée... ».
Et il ferma les yeux, et se mit à visionner une image de Minerva qui s'offrait à lui (l'image, pas la déesse !)... Une image tirée de son subconscient, rien d'autre. Mais cela lui faisait du bien...

Il rouvrit les yeux et regarda les deux filles avec un sourire tout ce qu'il y avait de plus énigmatique et n'ajouta rien d'autre.
Mais il était bien décidé, finalement, à trouver ces Cristaux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 16 Juil - 19:05

Les explications fournies par Lightning sur les conditions de leur trajet eurent le mérite de rassurer Hanabi, qui se permit d’afficher un léger sourire en remerciement.

Elle avait bien évidemment remarqué les regards que lui avaient lancés ses compagnons en voyant le nombre de munitions qu’elle avait épuisé et elle avait apprécié qu’ils ne lui en aient pas tenu rigueur, elle-même sachant pertinemment à quel point il était inutile d’utiliser autant pour des monstres tels que ces gobelins. L’attaque surprise dont elle avait manqué être victime l’avait quelque peu déstabilisé et comme si elle avait souhaité faire payer ces créatures leur témérité, elle s’était presque déchaîné contre eux. Elle devait apprendre à agir de manière plus réfléchie lors des combats, surtout lorsqu’elle se retrouvait au cœur de la mêlée.

La discussion qu’eurent Genesis et Lightning vint finalement informer Hanabi du but du voyage qu’ils effectuaient, la guerrière aux cheveux roses souhaitant donc obtenir plus d’informations sur les cristaux à Lindblum, puisqu’étant en possession d’une des orbes de Ramuh. Les cristaux étaient donc au cœur de la situation dans laquelle elle se trouvait, et ça ne lui plaisait pas forcément. Elle n’avait pas imaginé un seul instant être mise en contact avec des personnes à la recherche de ces artefacts dès qu’elle poserait le pied en dehors de Spira. Son but, autre que de trouver des réponses aux questions concernant ses origines, était de mettre en sûreté un ou des cristaux si jamais elle venait à être mise en contact avec, mais elle ne disposait pas d’information précise sur la question. Il lui semblait que pour le moment, Lightning n’avait que pour seul objectif de faire des recherches dessus. Elle ne savait pas encore si elle comptait les utiliser ou non.

Tout allait un peu trop vite pour elle, aussi elle préféra ne pas s’immiscer dans leur discussion.

Tout en avançant sur le sentier passant entre les premiers arbres de la Forêt Maudite, Hanabi vint vérifier la pochette à l’arrière de sa ceinture contenant les deux chargeurs de rechange, se demandant si elle allait devoir en arriver là aussi rapidement. Si elle venait réellement à manquer de balles simples, il lui restait encore la possibilité de se servir des projectiles magiques de son arme. Mais elle n’était pas encore tout à fait sûre de l’efficacité de cette fonction particulière : elle n’avait pas encore eu l’occasion de vérifier ce type d’attaque sur autre chose que de faibles monstres de Spira. Il se pouvait très bien que ces balles d’énergie ne fonctionnent pas à tous les coups.

Elle fut sortit de ces sombres pensées par Genesis, qui vint donner son avis sur les rumeurs concernant ces bois. Cela vint mettre Hanabi quelque peu mal à l’aise, se disant que si lui aussi avait entendu parler de ces histoires effrayantes, c’est qu’il y avait quand même de quoi s’inquiéter.


« Le propriétaire des lieux, hein… »

Elle se demandait ce que pouvait être cette créature. Elle avait bien quelques idées en têtes, plusieurs images de monstres difformes lui venant durant quelques instants avant qu’elle ne secoue la tête pour évacuer ces pensées décourageantes, prêtant attention aux paroles de Genesis. Il semblait être déterminé à « protéger la planète », selon ses propres dires. C’était très noble de sa part, elle voulait bien le reconnaître. Mais n’était-ce pas un peu trop démesuré ? Hanabi souhaitait protéger sa famille et son peuple, ce qui était déjà quelque chose de presque impossible pour elle toute seule, alors protéger une planète entière ?

Elle ne savait pas comment réagir, et voilà qu’il se mettait de nouveau à jouer de la prose. Aussi, elle préféra se taire plutôt que de dire des bêtises, et continua d’avancer avec ses équipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Lun 22 Juil - 22:56


La discussion avait pris un tournant plus sérieux qui semblait mettre Hanabi mal à l’aise. La jeune fille n’avait probablement pas prévue de faire le chemin aux côtés de deux personnes qui recherchaient à éviter des catastrophes et de ce fait, elle se retrouvait embarquée dans la « Grande Histoire » alors que son unique but était probablement de mener une vie simple et tranquille. Dans un sens, elle comprenait la blonde et trouvait qu’elle faisait preuve d’un grand self control. Sazh et Hope n’avaient fait que se lamenter face à leurs destinée de L’Cie, surtout Hope, mais elle ne semblait pas pour l’instant à rechercher à fuir. Peut-être que cela viendrait, mais la guerrière a la chevelure saumon ne préférait pas y penser pour le moment, se contentant de rester calme et en alerte, afin d’éviter les attaques surprises. Si elle avait en partie rassuré sur les difficultés du trajet jusque Dali, elle n’avait en revanche pas convaincu, bien évidemment, en évoquant la propriétaire des lieux, mais elle ne s’en souciait pas plus que cela en réalité, elle obtiendrait simplement un combat plus intéressant et rien d’autre. L’ancienne L’Cie ne refusait jamais un défi, même si depuis un an, elle aurait préférée bien entendue vivre une vie normale plutôt qu’être forcée de combattre encore et encore dans un monde où elle n’avait guère d’attache.

Genesis répondit a sa question sur Shinra en apportant plusieurs hypothèses qui n’avaient malheureusement rien de réjouissante : des monstres, la création d’une nouvelle Mako afin d’obtenir de l’énergie à exploiter, le contrôle absolu de la planète… La guerrière à la chevelure saumon pouvait rayer l’entreprise de ses alliés potentiels, elle risquait au contraire de les voir avec Asran s’ils étaient aussi sombres que ne le prétendait l’ancien First Class. Elle restait cependant lucide, même si elle se trouvait être forte, elle ne pouvait pas vaincre à elle seule des régimes politiques dans leur ensemble, elle aurait besoin d’allié et il lui fallait donc garder espoir que d’autres mondes possèdent des régimes plus tolérant et soucieux de la préservation d’un espace de vie stable pour l’humanité. Toutefois, elle ne pouvait régler ses questions sans savoir, ce qui signifiait qu’il lui fallait avancer encore et encore. Cela tombait bien, elle n’avait pas le tempérament pour faire machine arrière ou alors pour faire du surplace, son esprit fonctionnait toujours sur la prise d’initiative face à un objectif précis, essayer valait mieux que subir, c’était ainsi que l’humanité forgerait son destin.

Il assimila sa demande sur ce qu’il ferait des cristaux comme une crainte qu’il voudrait prendre le contrôle de la planète. Certes, elle y avait pensée, mais il pouvait avoir toute sorte de motivation pour les obtenir. Elle n’avait pas sous entendue de manière directe qu’il était un psychopathe en puissance dont le seul objectif était de s’emparer des cristaux afin de dominer le monde, enfin, elle n’en avait pas eue l’impression en tout cas. Non, certaines personnes pourraient essayer de s’en emparer pour des choses plus triviale, voire meilleur, comme mettre fin à la misère ou encore veillez à ce que tous vivent heureux. Mais les cristaux avaient-ils réellement ce pouvoir ? Elle n’en savait rien et préférait ne pas le savoir. Elle trouverait cette idée dérangeante car elle tenait absolument à son libre arbitre et à celui de tous, ce qui la poussait à combattre toutes formes de totalitarisme. Genesis ne semblait pas tout à fait de cet avis, car il entretenait réellement une grande image de sa déesse, bien que cette dernière semble plus douce et protectrice que totalitaire. Cela rappela à la guerrière Etro, mais avant d’en dire plus à ce sujet, elle répondit à l’une des questions posées


« Je vous montrerez l’orbe lorsque nous ferons halte, sa nature pourrait attirer les intrus. »

Elle prit le temps de réfléchir à ce qu’elle pourrait dire sur Etro. Elle allait devoir aborder d’abord un point dont elle n’avait pas encore parlé : elle n’était originaire d’aucun des mondes présent sur cette planète et ne comprenait pas réellement la raison de sa présence ici, l’une des raisons qui la poussait à rechercher les cristaux d’ailleurs. Quoi qu’il en soit, elle allait commencer par le début, puis expliquerais grosso-modo le rôle d’Etro, peut-être qu’il serait possible de faire un rapprochement avec la déesse de Genesis. Lightning voulait au moins en partie y croire, dans ce rapprochement se trouvait peut-être l’opportunité d’en savoir plus sur la raison de sa présence ici, ce que l’on attendait d’elle en ce monde. Elle prit donc la parole, d’une voix encore plus calme qu’à l’accoutumée, preuve qu’après une année de voyage, elle s’était en partie résignée sur son sort, mais elle était persuadée que ses deux compagnons de voyage comprendrait mieux pourquoi elle était capable de parler de très nombreuses choses après cela…

« Si j’ai affirmée être un érudite, c’est parce que je ne viens d’aucun monde constituant celui-ci. Je me suis contentée de voyager et d’accumuler les connaissances pendant un an pour me faire passer pour une locale partout. Je t’ai promis une piste sur la déesse, la voici. Sur mon monde, la divinité de mort, qui est également celle protectrice de l’humanité, porte le nom d’Etro. Je soupçonne que ma présence ici est en partie de son fait, mais beaucoup la vénère et lui font confiance, elle n’a jamais eue le cœur à voir les gens souffrir et c’est elle qui a offert un cœur à l’humanité dans notre légende. Si tu as des questions sur elle, j’essayerais d’y répondre du mieux que je le pourrais, en espérant que cela te sera utile. »
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 23 Juil - 0:00

=============================
Lightning passe au niveau 5

Gains: +50 gils [Chacun]
=============================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 23 Juil - 0:19

GenesisLe groupe continuait à marcher et il était assez perceptible que les discussions mettaient la blondinette un peu mal à l'aise. Autant concernant la forêt dans laquelle ils étaient à présent, les Cristaux et leur protection... et même peut-être ses citations de Loveless.

« Le propriétaire des lieux ne va tout de même refuser des individus qui n'ont aucune envie de contrôler la Planète non ? » fit-il, assez ironique aux deux filles.

En même temps, ce qu'il venait de dire avait un but. Ils verraient bien comment elles réagiraient... même si Lightning avait bien tendance à cacher beaucoup de choses. Peut-être pas au même point que Sephiroth mais quand même.
Et s'ils venaient à être pétrifié, il enverrait une prière à Minerva... L'âme étant, selon lui, assez dissociée du corps physique, l'enveloppe charnelle.

« Tu penses que l'orbe pourrait provoquer le courroux de ce fameux propriétaire des lieux d'ailleurs hein ? » demanda-t-il à Lightning avec un sourire.
« Ou plutôt ceux qui pourraient nous suivre pour le récupérer... pour de mauvaises intentions.. ».
Et oui, c'était logique...

Pourtant il lui tardait de voir cet orbe...
Non, on ne dira pas que son hémisphère cérébral cartésien s'était déplacé d'environ un mètre, en direction du pantalon... en se demandant où Light aurait pu cacher l'orbe – même s'il était un homme normalement constitué (bein oui...) – mais il était curieux... Curieux de bien des choses, il aimait s'informer de tout. C'était cela, en plus de sa capacité à méditer et d'autres choses qui l'avait grandement aidé dans sa quête de guérison. En tout cas le truc sûr est qu'elle n'avait pas caché l'orbe dans sa chemise... elle n'en portait pas !!!

La guerrière vint satisfaire la soif de connaissance de l'ex Soldat en parlant un peu plus d'elle, et de sa divinité. Quelques révélations qui lui arrachèrent cependant une légère moue. Il lui fit néanmoins un signe de tête pour la remercier d'avoir tenu sa promesse.

« Comment se nomme ton monde donc ? Comment es-tu arrivée ici ? »
Il soupira légèrement, regardant à nouveau vers le ciel un laps de temps. Elle disait voyager. Elle avait donc du passer sur les terres de Gaïa. Peut-être avait-elle rencontré une, deux personnes... Non, il ne poserait pas la question de suite, c'était trop tôt.
En tout cas la chose sûre est que si elle avait été à Midgard ce n'était probablement quand lui y était. Il était resté discret mais il avait quand même récupéré quelques affaires d'une manière peu glorieuse et supposait que des gens étaient à sa poursuite. Pour cette raison et puis parcequ'il était Genesis Rhapsodos. En apprenant son retour, certaines personnes chercheraient sûrement à le retrouver, comme ça avait été le cas après son dernier défi contre Zack le chiot. Et ce même si la Shinra n'existait plus.

Il voulu quand même la questionner, concernant Gaïa. Des questions simples...
« Au cours de tes voyages, tu as vu les terres de Gaïa ? Midgard ? Mideel ? Canyon Cosmo ? ».
Son ton était neutre et posé, ne trahissant aucun soupçon. Et ses deux endroits cités ne l'étaient pas pour rien...
« Sur Gaïa, les plus spirituels se reposent sur Minerva. Certains la voient comme une personnification de la Rivière de la Vie. Mais maintenant qu'il est considéré que la Rivière de la Vie n'est plus... Cela voudrait dire que Minerva n'est plus. Et pourtant. Après, la Rivière de la Vie, l'énergie de la Planète, là où sont aussi les âmes des défunts en attente d'une nouvelle enveloppe charnelle, est toujours. Sous une autre apparence, un autre nom. Mais je vois Minerva comme plus que cela ».

Il s'arrêta dans ses explications et, arrêtant sa marche, il regarda à nouveau le ciel, et faisant encore sa gestuelle de spirituel en fermant les yeux. La main levée puis amenée contre son torse, tout en méditant, comme s'il se laissait porter par la voix de Minerva, plus douce que les délicates notes d'un violon.
Il resta quelques secondes ainsi avant de rouvrir les yeux et de recommencer à marcher.

« Divinité de mort tu dis ? La mort qui permet aux individus de changer d'enveloppe charnelle ? Et qui apporte sa félicité une fois qu'ils sont prêts ? Tu penses qu'elle te fait passer une épreuve en t'envoyant sur ce monde ? Minerva fait aussi passer des épreuves... ».
* Et elle m'en fait passer une... * pensa-t-il...

« Elle est représentée comment, Etro ? ».
Il se doutait bien qu'elle ne serait pas 'ressemblante' à Minerva, ce qui était logique. Il cherchait seulement des points communs, tout en restant convaincu que Lightning n'était pas une 'réincarnée'. Rematérialisée dans ce monde plutôt... en ayant gardé sa mémoire.

En même temps il continuait à marcher, tout en faisant attention à ce qui pouvait se présenter à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Dim 28 Juil - 19:46

Lorsque Lightning déclara venir d’un monde différent de ceux constituant actuellement Héméra, Hanabi ne put s’empêcher d’afficher une moue surprise. Ainsi donc, la fusion avait apporté son lot de voyageur inattendus. Comme c’était étrange. Il fallait croire que Spira, Gaïa, Dol et Héra n’étaient pas les seuls à avoir été connectés lors de ces évènements.

Elle prêta attention au récit de Lightning, commençant à se poser elle aussi des questions ces fameuses Déesses que ses compagnons ne cessaient de mentionner. Elle n’avait pas vraiment la fibre religieuse, mais fort était de constater que de nombreuses coïncidences existaient entre ces mondes qui, au départ, n’avaient pourtant rien en commun. Cela avait fini par attirer sa curiosité, malgré le fait que beaucoup de choses lui échappaient à cause de son cruel manque d’expérience.

Genesis continua son interrogatoire, tout en laissant échapper à son tour de nombreuses informations sur Gaïa, ce qui permit à Hanabi d’en apprendre plus sur les localisations apparemment importantes de ce monde, ainsi que sur la Fameuse Rivière de la Vie dont elle ne cessait d’entendre parler. Même si vraisemblablement, elle n’existait plus comme avant.


« On raconte que sur Spira, un endroit appelé l’Au-delà agissait comme la Rivière dont vous parlez. J’ignore si c’est toujours le cas, mais on ne cesse de raconter que les défunts peuvent être rencontrés là-bas. »

Peut-être faudrait-il un jour qu’elle se rende là-bas, elle aussi ? On lui avait souvent répété que tous ceux qui avaient péri sur Spira pouvaient être aperçus là-bas, aussi existait-il une possibilité pour elle de rencontrer des personnes l’ayant connu avant l’accident d’il y a douze ans.

Tandis qu’elle faisait en sorte de noter toutes ces informations dans un recoin de sa tête, elle ne remarqua pas une branche basse devant elle et la percuta de plein fouet avec son front. La douleur ne fut pas très importante, mais l’obligea tout de même à venir placer ses mains sur le haut du visage ainsi qu’à laisser échapper un gémissement plaintif qu’elle étouffa le plus possible pour ne pas attirer l’attention de ses compagnons sur une erreur aussi bête.

Cependant, comme si le sort avait voulu s’acharner sur elle aujourd’hui, le court instant pendant lequel Hanabi ferma les yeux fut suffisant pour qu’elle ne remarque pas une liane dépassant du sol à ses pieds. Elle se prit donc malheureusement le pied droit dedans et bascula vers l’avant, ayant à peine le temps de mouliner misérablement des bras avant de s’étaler face contre terre.


« Aouïlle… Oh… Qu’est-ce que c’était que ça ? »

La demoiselle aux cheveux blonds se redressa à genoux et constata qu’elle était à présent couverte de terre, aussi bien sur ses vêtements que sur sa peau. C’était un peu le problème quand on portait un accoutrement léger comme le sien, aussi elle garda le silence en constatant l’état dans lequel elle se trouvait. Voilà qu’elle se faisait remarquer par sa maladresse, ce qu’elle espérait ne jamais devoir afficher en public. Il ne manquait pas grand-chose pour qu’elle fonde en larme, mais elle réussit à se contenir du mieux qu’elle le pouvait et se releva en s’appuyant sur le tronc d’un arbre mort à proximité…

Qui se révéla être déjà bien ravagé par les années, le bois pourri cédant sous la pression exercée par le bras d’Hanabi, qui passa au travers de l’écorce en l’entraînant avec elle sous le coup de la surprise. Rien de bien sérieux au premier abord, la demoiselle commençant déjà à retirer son bras des entrailles de l’arbre. Mais lorsqu’elle sentit quelque chose de froid courir le long de son bras et qu’elle vit qu’elle venait littéralement de percer un sac d’insecte, parmi lesquels se trouvaient plusieurs espèces de vers, limaces, et autres scolopendres, elle put difficilement s’empêcher de pousser un cri perçant. Sa phobie des insectes était quelque chose qu’elle avait gardés secret auprès de la plupart des gens qu’elle connaissait et malgré les nombreux efforts qu’elle avait faits afin de s’endurcir un peu au cours des deux dernières années, elle n’avait pu se départir de cette peur viscérale. Et voilà qu’il fallait qu’elle soit de nouveau confrontée à cela alors qu’elle était entourée par deux autres personnes.

Le choc émotionnel fut décidément de trop pour la jeune al-bhed, et après avoir tenté de retirer les insectes de son bras en hurlant comme une folle, la vue prolongée de ces sales bêtes lui fit perdre peu à peu tous ses moyens, jusqu’à ce qu’elle s’écroule de tout son long au beau milieu du chemin. Elle venait de perdre connaissance, et tout ça à cause d’un enchaînement de malchances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Ven 23 Aoû - 0:43

GenesisLa discussion continuait finalement autour de la théologie, ce qui n'était pas pour déplaire à Genesis. Mais en pensant que cela risquait gonfler la petite blonde. Pourtant celle-ci ajouta un commentaire. Fort intéressant, c'était certain.

Genesis avait continué à marcher tout en scrutant aux alentours, mais il stoppa net en entendant ce que Hanabi venait de dire. Et il ne laissa même pas le temps de répondre à Lightning, mais ce qu'il venait d'entendre était trop important.

« Des défunts peuvent être rencontrés dans... l'Au Delà tu dis ? Mais des défunts de Spira seulement, n'est-ce pas ? Je veux bien admettre que j'ai passé trop peu de temps sur les terres de ce monde, mais pourquoi n'en ai-je pas entendu parler plus que cela ?! ».
Il était assez distant, et on pouvait même percevoir une once de colère en lui. Mais pas une colère dirigée vers les deux filles, elles pouvaient le sentir. Dirigée contre le trop peu d'informations qu'on lui avait donné sur les terres de ce monde.
Et vint alors une grosse envie de retourner y faire un tour. Mais ça ne serait pas pour encore, hélas.

Il se contenta de murmurer, un peu nostalgique : « Angeal... mon ami... si seulement j'étais sûr... ».
* Aussi mère et père... si c'était possible de leur demander pardon... Et tous ceux morts à cause de moi... *
Il se perdit dans ses pensées pour ses parents adoptifs et d'autres, et en particulier pour son ami d'enfance, Angeal Hewley, et son cœur se serra. Aux yeux des deux filles, il resta pourtant digne. Juste un peu sombre un petit moment... jusqu'à ce qu'il sente que les larmes lui montaient aux yeux.

Et fort heureusement pour lui, il entendit à ce moment là un espèce de fracas un peu derrière lui, ce qui le sortit de ses pensées et lui permit de reprendre contenance.
En se retournant il vit la pauvre Hanabi qui avait les mains sur la tête.

« Hey ça va ? ».
Le soucis c'est qu'en se retournant, il se prit lui aussi une branche bien feuillue dans le visage. Oh non ça ne lui fit pas mal, mais d'une, ça lui laissa quelques brindilles et feuilles dans les cheveux et dans le col, et de deux, ça lui cacha la vue. Et le temps qu'il se débarrasse de tout cela , Hanabi venait de trébucher et de s'étaler à terre.
Et à peine fit il un pas vers elle qu'elle essaya de se relever mais se mit d'un coup à hurler avant de tomber encore... inconsciente cette fois-ci.

« Ah... ».
Bien qu'il était encore hirsute – et dans un sens d'avoir des antennes lui allait peut-être assez bien, même si c'était inhabituel de le voir ainsi !!! –, il vint vers elle et entrepris de retirer gentiment les bestioles qui avaient élu domicile sur le corps de la pauvre Al Bhede. Gentiment et correctement, c'est à dire, sans en profiter pour laisser quelconque main baladeuse, mais s'il devait s'avouer que c'était un peu tentant. Encore une fois, c'était un homme, rien d'anormal !
« Ça va aller, ce n'est rien » se contenta-t-il de lui susurrer, en même temps qu'il passa une main qu'il voulait rassurante sur le front de la jeune fille.

Il coula un regard vers Lightning et entrepris finalement de porter l'évanouie. Il pris le plus délicatement possible le bras d'Hanabi pour aller le mettre derrière sa nuque avant de passer une main sous le dos de la jeune fille, et l'autre main sous ses cuisses.

« Vaut mieux avancer vite, histoire qu'elle quitte au plus tôt cet endroit... ».
Et il repris la marche, en faisant bien attention à ne pas trébucher à son tour, ce qu'il manqua d'ailleurs de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mer 4 Sep - 0:33

Il se passa quelques minutes durant lesquelles Hanabi resta inconsciente dans les bras de Genesis, durant lesquels ce dernier prit soin de ne pas se prendre à son tour les pieds dans un quelconque obstacle naturel, marchant donc à un rythme plutôt lent malgré sa volonté de garder la même cadence de marche que précédemment.

Ce ne fut donc qu’au bout de ce quart d’heure que la jeune femme repris finalement connaissance, non sans exulter un sifflement étouffé montrant que ce qu’il lui était arrivé était encore bien présent dans son esprit.


« Hiii !!! Pitié ! Ne les laissez pas me toucher ! Hein ?! »

La demoiselle se rendit compte qu’elle avait été débarrassée de la nuée d’insecte qui recouvrait son bras plus tôt, ainsi que du fait qu’elle se trouvait à présent dans les bras de Genesis. Cela ne manqua bien sûr pas de la gêner au plus haut point, puisque n’ayant pas l’habitude d’être ainsi transportée, et son visage prit une teinte rougeâtre de manière quasi-instantanée.

« Je vous remercie de m’avoir transporté jusqu’ici… Mais ça va mieux, maintenant. Vous pourriez me reposer ? »

Lorsque ce fut fait, Hanabi prit le temps de vérifier qu’aucun insecte n’était resté sur elle, ainsi que tout était en ordre dans ses affaires, avant de se retourner vers Genesis en se courbant légèrement :

« Je suis désolée, je vous ai imposé un effort inutile, tout ça à cause d’une faiblesse que je vous ai dissimulé. Je nous ai tous ralentis, je suis vraiment navrée ! »

Elle voulut ensuite pivoter en direction de Lightning, mais lorsqu’elle se tourna de l’autre côté, personne n’était là pour lui faire face. La demoiselle eu beau cherché l’épéiste du regard, seuls les arbres morts et la végétation endormie se présentaient à elle.

« Elle a disparu… Est-ce que vous avez remarqué quelque chose, lorsque j’étais évanouie ? »

Voilà qui était problématique en soit, leur unique guide sur Héra venant de se volatiliser dans la nature. C’était presque comme si elle avait continué à évoluer dans la forêt sans se préoccuper de ce qui se passait derrière.

« Voilà qui est étrange… Et plutôt inquiétant, je dois dire. Qu’est-ce qu’on fait, à présent ? Est-ce que c’est toujours une bonne idée de continuer ? »

Comme pour se donner du courage, Hanabi vint tirer ses deux armes de leurs holsters.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Ven 6 Sep - 2:00

GenesisLightning avait acquiescé aux dires de Genesis et avait pris de l'avance. Trop d'avance même. Tellement qu'elle avait disparu de son champs de vision. Mais tant pis, il lui avait dit qu'il s'occupait de Hanabi, et de toute façon, il arriverait quand même à suivre ses traces de pas, à défaut de connaître assez les lieux.

Au bout d'un moment Hanabi repris connaissance même si elle paru encore sous le choc.
« C'est fini, tout va bien... en plus t'as repris des couleurs ! » lui susurra-t-il, amusé, avec un sourire plus grand encore alors qu'elle s'empourpra.
Il la reposa à sa demande, tout en faisant attention à ne pas la lâcher sur un nouveau nid de bestioles en tout genre.

Elle ne pu pourtant s'empêcher de vérifier qu'elle n'avait vraiment plus rien sur elle. Moment pendant lequel il lui fit d'un ton détaché : « J'ai assez peu l'habitude qu'on me dise vous, donc le tu marchera très bien à double sens. Et tu ne vas pas t'excuser tout le temps non plus, surtout que j'en ai vu bien d'autres ».

L'ex Soldat haussa les épaules et alors que Hanabi cherchait Lightning du regard, il passa sa main derrière sa nuque alors qu'il sentit d'un coup un chatouillement. Il extirpa de son col une grosse araignée bien poilue. Et comme il la tenait par une patte, toutes les autres s'agitaient frénétiquement. Ce qui lui fit penser à une amie d'enfance terriblement arachnophobe. Finalement heureusement qu'elle n'était pas là à ce moment là. Il espéra cependant que Hanabi ne le voit pas non plus. Elle avait peur des insectes et du bestiaire rampant, qui sait, elle aurait peut-être aussi peur des huit pattes. Souvent ces phobies sont associées.

Préférant laisser en vie cette pauvre bête qui n'avait rien demandé, il vint la déposer délicatement contre un arbre, en se débrouillant à ce que la jeune fille ne le voit pas faire. Il n'avait pas spécialement envie qu'elle s'évanouisse à nouveau. Non pas que de la porter avait été déplaisant, mais ça serait encore un ralentissement dans leur marche.

Il se retourna vers Hanabi alors qu'elle finit par lui demander à propos de Lightning.
« Je lui ai suggéré de prendre de l'avance, mais là, elle en a un peu trop pris on dirait. Je n'ai pas entendu de bruits de combat au loin donc je ne pense pas qu'elle ai croisé quoique ce soit. En revanche, je n'aime pas trop le fait qu'elle ai pu nous semer. Elle n'a pas du nous faire confiance ».

* Ou alors elle ne me fait pas confiance, rien de surprenant * finit-il en pensée.

Son ton était devenu de plus en plus froid et sombre. Non, il n'aimait pas cela, et il pensa qu'il avait eu bien raison de se poser maintes questions sur la guerrière au début. Elle avait toujours semblé cacher des choses.

« Si nous cherchons les Cristaux, nous la recroiseront sûrement qui sait. En tout cas pour le moment, quittons d'abord cette forêt, nous n'avons pas le choix ».
Et il cita un peu de Loveless, ce qu'il n'avait pas fait un petit moment maintenant...

« Mon ami, tu prends ton envol à présent ?
Vers un monde qui nous rejette, toi et moi ?
Tout ce qui t'attend est un sombre lendemain,
Peu importe ou les vents souffleront. »


Et là, il regretta vraiment de pas avoir son aile... Même si elle faisait « monstre ». Il aurait été forcé d'expliquer la chose à Hanabi, qui l'aurait sûrement mal accepté, mais la suite des évènements qui auraient pu avoir lieu aurait peut-être prouvé à la jeune fille de quel coté il était. Mais il n'avait pas son aile, donc... à part les pieds pour marcher. À moins qu'ils arrivent à gauler un chocobo. Et encore faut il un légume Gyshal pour cela.

Il se contenta pour le moment de garder sa Rapière bien en main, mais détendu quand même et continua à avancer, tout en s'assurant que Hanabi suive bien et qu'elle ne tombe pas à nouveau sur des insectes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Lun 23 Sep - 17:30

La demoiselle aux cheveux blonds sembla accepter le fait que Lightning ait subitement décidé de leur fausser compagnie et se contenta d’acquiescer à la remarque de Genesis leur intimant de quitter les lieux.

« Je suis d’accord ! Cet endroit commence à me foutre de plus en plus les jetons… » remarqua-t-elle en resserrant la poigne sur Eros et Thanatos.

Elle comprenait aisément, aux vues de ce que la guerrière aux cheveux roses avait pu leur expliquer auparavant, qu’elle ne souhaitait pas perdre de temps et rejoindre au plus vite sa destination, peu importait que ses compagnons ne suivent pas son rythme. C’était là la preuve d’une grande volonté de vouloir mener à bien sa mission. Mais quant à savoir si elle les avait semés volontairement ou non, c’était là une question à laquelle elle ne trouverait pas de réponse de si tôt.

Lorsque Genesis lui avait intimé de passer au tutoiement pour s’adresser à lui, Hanabi laissa apparaître une lueur d’incertitude dans le regard, habituée à s’adresser aux personnes plus âgées qu’elle comme elle l’avait fait jusqu’à maintenant. Elle ne connaissait certes pas son âge exact, et n’avait pas vraiment l’intention de le lui demander, considérant que ce serait bien trop indiscret. Mais elle se disait qu’il devait au moins avoir huit, voire neuf ans de plus qu’elle, aussi pensait-elle lui devoir un certain respect.

Mais au vu de l’insistance dont il pouvait faire preuve, elle comprit qu’elle l’embarrassait plus qu’autre chose en faisant cela. Elle devrait donc essayer de se corriger à l’avenir, chose qui n’était pas évidente avec une attitude maladroite et un peu gauche comme la sienne. Mais elle se dit qu’elle devrait faire quelques efforts pour arrêter de passer continuellement pour une bécasse incapable d’aligner trois bouts de phrases sans bégayer. Il devait aussi probablement commencer à être agacé par cela, le commentaire qu’il avait ajouté sur ses trop nombreuses excuses voulant bien signifier quelque chose d’approchant.

Pour commencer, elle prit le parti de désamorcer un peu la situation gênante dans laquelle elle s’était mis toute seule en relançant la discussion, tout en avançant prudemment pour ne pas se prendre encore une fois les pieds dans le décor.


« Dites… Dis-moi ! Le-les citations que tu fais depuis que l’on s’est rencontré… D’où viennent-elles ? Si je comprends bien, tu t’intéresses à un genre particulier de littérature. C’est bien ça ? »

Elle ne savait pas vraiment où allait déboucher une telle discussion, mais elle devait bien avouer que les bouts de phrases qu’il ne cessait de sortir à tout va commençaient à l’intriguer. Avaient-ils réellement une quelconque signification ? Et si c’était le cas, qu’est-ce qu’il cherchait à dire par le biais de toutes ces tirades ? Pour le moment, cela n’avait aucun sens pour la jeune fille. Peut-être comprendrait-elle une fois qu’il lui aurait expliqué ? Dans tous les cas, cela valait la peine d’être demandé. Elle devait bien avouer vouloir en apprendre un peu plus sur les habitants des autres mondes, et plus particulièrement sur les gens de Gaïa. Certaines personnes l’avait prise pour une originaire de ce continent à cause des armes qu’elle arborait, et cela avait de quoi l’intriguer. La technologie de Gaïa était-elle aussi avancée ?

« Est-ce que Gaïa est si développée que ça ? Lorsque Lightning et toi en parliez plus tôt, il m’a semblé comprendre les choses dans ce sens. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 24 Sep - 1:56

GenesisToujours concentré à fond – euh... moitié sur l'environnement, moitié sur ses citations de Loveless ! – il écoutait tout de même ce que Hanabi lui répondait.

« J'ai bien remarqué que cet endroit te faisait peur » lui souffla-t-il calmement, quelque peu amusé, tout en se retournant vers la jeune fille et en pointant ses yeux turquoise perçant dans les siens. Le grand cuivré afficha une mine plus amusée encore lorsque la blondinette le regarda avec incertitude et qu'elle paraissait gênée.

C'était vilain tout plein mais il s'en amusait presque ! Même s'il savait qu'il ne devrait pas. Il avait souvent été assez peu adroit avec la gente féminine, malgré ses airs « éloquent et sûr de lui ». Qui n'étaient qu'apparence et cachaient de bien nombreux aspects de sa personnalité... dont le fait de ne pas être si sûr de lui que ça en fait.
Il était quelqu'un de sensible et pouvait assez comprendre Hanabi et sa gêne. Mais être amusé de la réaction de la jeune fille n'était pas non plus si grave que bien d'autres qu'il avait pu faire...

Il se concentra alors à nouveau sur le chemin... jusqu'à ce que Hanabi lui fasse une allusion à Loveless, ce qui le fit se retourner à nouveau vers elle, avec un sourire encore plus large et plus naturel que l'instant avant.
« Ces citations viennent de Loveless, un ancien poème épique de mon monde, qui est bourré de sens, que beaucoup ne comprennent pas. La plupart des ouvrages littéraires sont plein de sens bien sûr. Et... j'aime la littérature, tout simplement. Mais Loveless c'est vraiment à part... ».
il donnait sa réponse avec une passion tellement forte qu'il en oublierait presque ses affaires de Cristaux. Mais pour une fois qu'il tombe sur quelqu'un qui pose une question sur cette grande œuvre dont il était un inconditionnel.

Il se ravisa néanmoins en repensant aux Cristaux, surtout en repensant à son hypothèse sur leur protection qui serait liée au Don de la Déesse, dont parlait justement son œuvre favorite. Et il sortit son livre de sa poche, le montrant à Hanabi. Un magnifique livre à la couverture claire rehaussée de dorures – ou peut-être d'or, tout simplement.
« Je te le lirai si tu veux ».
Il sourit et serra presque le livre contre sa poitrine, montrant alors qu'il n'était pas très motivé pour le prêter (comme si c'était son doudou ?!!). Il y tenait tellement. Surtout après l'avoir « perdu » et récupéré d'une drôle de façon.
Et il apparaissait toujours aussi passionné et perché qu'il parlait de son livre.

Il médita un temps, avant de répondre à la seconde question de la jeune fille, toujours calme, mais plus grave cette fois-ci.

« Gaïa était assez développé surtout par tout ce que faisait la Shinra. La société la plus puissante de ce monde. Malheureusement... quand on sait toutes les horreurs qu'ils ont fait aussi. Je ne peux pas comparer vraiment avec les autres mondes mais nous avions de la culture bien sûr... puis du confort, dont ce genre d'appareil... ».
En même temps il montra son PHS, même si celui-ci était arrêté vu qu'à l'endroit où ils étaient ils n'avaient pas de réseau (ah oui la technologie de Gaïa c'est niquel sinon !) et repris.
« … Et nous avions aussi la télévision, des ordinateurs... et j'en passe. Et pour l'entreprise elle-même, les outils derniers cris bien sûr... dont la salle d'entraînement virtuel... ».

Il se tut en prononçant ses mots et regarda légèrement ailleurs. Il avait beaucoup parlé et ce souvenir dans la salle d'entrainement, ce jour où toute sa vie avait basculé... et l'avait fait sombrer dans le supplice, la honte, la douleur... Il eu même l'impression de ressentir physiquement la douleur due à la blessure, coupant un peu son souffle au passage, et faisant presque naître une petite larme dans ses yeux... qu'il ne montra pas.
Et oui le grand et beau cuivré était donc un homme sensible qu'il faisait tout pour cacher cela !

Il finit par reprendre contenance en sachant que c'était une très mauvaise idée en se replongeant ainsi dans le fardeau du passé. Même s'il gardait une attitude un peu sombre.
« À présent la Shinra est détruite... normalement. Je l'espère. Mais... j'ai préféré quitter ce monde pour un certain temps. Pour aller découvrir d'autres endroits, voir pour les Cristaux... Donc je n'ai pas suivi les évolutions sur Gaïa. Il me semble que Midgard, la cité où était construite la tour Shinra, est à présent totalement détruite ».
En réalité, il voulait aussi ne pas être retrouvé par des survivants éventuels de la Shinra, surtout des choses qu'il avait lues. Ce n'était que des rumeurs mais il préférait se méfier. Et bien sûr qu'il savait que Midgard était en grosse partie des ruines. Mais là aussi il préférait ne pas en dire trop...

À marcher ainsi, il semblait que la Forêt soit bientôt traversée, et ils verraient bientôt un endroit d'un autre genre. Ce qui ne l'empêcha de continuer avec l'échange d'informations.
« Et sur Spira, à ce niveau là c'est comment ? À part l'histoire avec Yevon et tout ? L'Au Delà, on peut vraiment y rencontrer des défunts c'est ça ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Daggran
Ancien Père Fondateur

Ancien Père Fondateur

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 24 Sep - 19:15

    → Genesis gagne 1 niveau. Genesis passe au niveau 3 !
    → Hanabi gagne 1 niveau. Hanabi passe au niveau 3 !

    → Genesis gagne 200 gils.
    → Hanabi gagne 150 gils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Sam 5 Oct - 19:53

Hanabi écouta avec attention les explications sur Loveless et l’importance que semblait revêtir cette œuvre auprès de Genesis. Elle sembla comprendre ce que ressentait l’homme aux cheveux roux, puisqu’elle laissa échapper un léger sourire lorsqu’il vint serrer le livre contre lui en lui proposant de lui lire l’ouvrage à l’occasion.

« Ce serait avec grand plaisir… » répondit-elle simplement alors qu’il marquait une pause.

Les explications sur la Shinra et sur la technologie de Gaïa ne manquèrent pas de susciter la curiosité de Hanabi, qui se dit que le monde dont venait Genesis valait le coup d’œil. Elle se demandait bien ce que pouvait accomplir l’appareil qu’il avait sorti ainsi que tous les autres qu’il avait mentionné. Elle connaissait de nombreuses personnes dans son entourage qui se damnerait pour mettre la main sur de tels objets, afin de les étudier et peut-être même les reproduire pour aider le peuple al-bhed. De ce qu’elle avait pu voir dans son enfance, lorsqu’elle était retenue à Bevelle, la technologie telle que la présentait Genesis était presque du même acabit que celle utilisée par les habitants de la capitale de Spira.

Elle remarqua le malaise qu’avait semblé ressentir l’ancien SOLDAT lorsqu’il s’était mis à regarder un peu partout aux alentours, et s’était presque sentit coupable de lui avoir ravivé de mauvais souvenirs. Mais elle comprit qu’elle n’avait pas à s’excuser lorsqu’il reprit la parole, Hanabi se disant par la même occasion qu’elle n’allait pas l’aider en s’excusant pour quelque chose dont elle ne connaissait rien.


« La Shinra semblait véritablement exercer une influence importante sur votre monde… Je me trompe peut-être, mais ça a dû causer quelques problèmes lorsque cette entreprise qui fournissait le gros de la technologie de Gaïa a été détruite. »

Comme son partenaire, Hanabi remarqua le changement progressif d’environnement indiquant qu’ils atteignaient le bout du sentier traversant la forêt. Elle hésita quelques secondes à ranger ses armes, mais préféra se tenir sur ses gardes tant qu’ils n’avaient pas quitté la zone. La lumière commençait déjà à filtrer à travers les feuillages de moins en moins épais et on pouvait apercevoir quelques tâches de couleur plus lumineuses entre les troncs noircis devant eux.

« Spira est… divisée, c’est le moins que l’on puisse dire. Nous avons accès à plusieurs aspects de la technologie sous le contrôle de Bevelle, pour autant que nous soyons né et habitant de la capitale… J’ai entendu que Luca est placée au même niveau de développement. Mais les autres régions sont apparemment un peu plus défavorisées à ce niveau-là, bien que je ne puisse pas l’affirmer avec certitude vu que je n’ai moi-même pas vu tout ce qu’il y avait à voir dans mon propre monde. Il y a peu de temps encore, l’endroit où j’ai grandi était un havre de modernité, bien que ça ne fût pas toujours sans défaut vu que nous fabriquions généralement tout en nous servant de pièces récupérées un peu partout. Entretemps, l’endroit a été entièrement détruit et nous avons dû tout reconstruire par nous-mêmes. J’ai voyagé quelques temps après ça et la dernière fois que j’y suis retourné, les lieux étaient encore en travaux. Je suppose que ça n’a pas vraiment avancé depuis… »

Pour le peu de temps qu’elle avait passé au refuge de Bikanel, il lui avait semblé remarqué que malgré les temps difficiles que son peuple vivait, les al-bheds s’était plutôt bien remis des évènements d’il y a deux ans. Ses parents l’avaient accueillie avec le sourire et malgré l’inquiétude dont ils avaient fait preuve à l’égard de leur fille adoptive, ils semblaient être en grande forme.

« Les histoires qu’on raconte sur l’Au-Delà sont légion : on en parle comme d’un endroit où les âmes des défunts s’y réunissent, mais qu’il nous est impossible de communiquer avec quoi que l’on tente. Une autre version explique que ce serait le reflet de nos souvenirs qui se manifeste, mais on ne sait toujours pas ce qui se passe réellement là-bas. J’ai même entendu des rumeurs, avant de partir du continent, qui disaient que des gens originaires d’autres mondes étaient apparus là-bas. Je ne peux pas vraiment en dire plus, vu que je n’ai jamais vu ce phénomène. Je suppose que si on veut vraiment en avoir le cœur net, il faut le voir de ses yeux. »

Hanabi baissa le regard quelques secondes en repensant à ce qui lui était passé par la tête plus tôt, l’Au-Delà contenant peut-être les réponses qu’elles cherchaient à propos de son passé. Faire face aux ombres du passé lui faisait un peu peur, à vrai dire. Qui sait ce qu’elle pourrait apprendre en allant là-bas ? Elle avait survécu à Sin pour une raison qui lui échappait totalement et la fameuse fille qui l’accompagnait ce jour-là avait disparu sans laisser de traces… Il ne lui restait donc actuellement rien pour l’orienter sur une quelconque piste de recherches.

Un bruit sur le côté tira la demoiselle de sa rêverie, qui vint placer ses armes devant elle dans un réflexe défensif. Les deux canons placés devant son visage, elle sentait comme d’étranges vibrations provenant de l’endroit d’où lui était parvenu le bruit, un recoin sombre entre deux grands arbres aux branches tordues.


« Qu’est-ce que c’était, ce bruit ? Des monstres ? Maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Dim 6 Oct - 3:40

Genesis Elle semblait en effet bien intéressée par Loveless... à moins que ce soit juste une tentative de séduction. Mais elle ne montrait pas une attitude qui allait vraiment dans ce sens là. Dans un sens c'était tant mieux. Pas que Genesis ne trouvait pas Hanabi mignonne, loin de là, mais les relations avec la gente féminine n'étaient pas son fort. Du coup il préférait garder son cœur plutôt fermé, même s'il était bien conscient que ce genre d'aventure lui ferait pourtant grand bien. Surtout à son âge... ça serait temps quand même !
En gros il restait "Loveless" quoi !

Pendant son espèce de méditation, il adressa à Hanabi un sourire presque ému quand elle lui répondit par rapport à la lecture de son livre.

Il perçut également de la curiosité chez la jeune fille lorsqu'il lui montra son PHS et qu'il lui parla des technologies. Elle demandait comment cela se passait à présent qu'il n'y avait plus la Shinra – en théorie.
« De fait. Une influence bien trop importante. Cependant, il y a eu des départs aussi. Des démissions... des désertions ».
Il soupira en prononçant ce dernier mot, espérant juste que s'il devait aborder le sujet de sa propre désertion Hanabi ne lui demanderait pas certains détails. Il n'avait pas spécialement envie de parler de ces sombres années.

« Et il y a sûrement eu des survivants. Certains ont peut-être créé leurs propres entreprises en se basant sur leurs connaissances et leur expérience au sein de la compagnie. C'est d'ailleurs la meilleure chose qu'ils auraient à faire, je pense. Et même si Midgard est détruite ça ne veut pas dire que d'autres villes ne se soient pas développées ».
Il parlait sur un ton toujours calme en même temps qu'il continuer à regarder alentour, surtout alors qu'il entendait quelques bruits. Sûrement des petites bestioles locales, à première vue... ou ouïe plutôt !
Enfin... Hanabi semblait aussi avoir perçu quelque chose, puisqu'elle paru hésiter à ranger ou non ses armes.

Genesis écouta les explications de la demie Albhed sur les technologies.dans son monde en même temps qu'il posa un regard circulaire autour d'eux. Et qu'il fit une moue quand elle fit allusion à l'endroit où elle avait grandit et qui avait été détruit. Ce qui le fait penser grandement à son village natal, Banora, qui fut aussi détruit. Pas pour les mêmes raisons, c'était certain. Et de son coté, son village ne risquait pas être reconstruit de suite.
Mais là aussi, il n'irait pas dans les détails, car il souffrait trop de culpabilité. Ce qui pouvait peut-être se voir très légèrement dans son expression faciale pendant quelques secondes.

« Détruit par les attaques de ce... Sin... c'est ça ? Et le peu que j'ai vu de Spira, ça avait l'air assez avancé en effet, mais je n'ai fait qu'un bref passage dans deux villes. Peut-être les deux que tu viens de citer d'ailleurs. Et je n'ai pas eu de temps de voir les technologies je dirais... du quotidien des citoyens. Vous avez quoi comme type de technologies, sinon ? ».

Il se tut et scruta à nouveau alentour le temps que Hanabi lui explique un peu plus l'Au Delà. Il se dit que non, il n'avait pas rêvé, il avait bien perçu quelque chose.
Tout en continuant à épier, il lui répondit.
« Je confirme que je serais donc bien curieux de voir cet... Au Delà. On accède depuis n'importe où sur Spira ? C'est un portail magique ? Quant aux explications, je suppose donc qu'il y a la version spirituelle et la version rationnelle c'est ça ? Dans mon monde, les âmes des défunts se retrouvaient dans la fameuse Rivière de la Vie, enfin, j'en ai déjà parlé. Je n'ai pas l'impression que ce que vous nommez l'Au Delà y ressemble beaucoup ».

Il brandit d'un coup sa Rapière par méfiance, bien qu'en gardant son calme, et fit un petit sourire de satisfaction en voyant que Hanabi était aussi prête à l'attaque.

« Des monstres je ne sais pas, mais... On est normalement trop en bordure, on ne verra plus le proprié... ».

Il ne finit pas sa phrase qu'il fut coupé par une voix, puis une autre
« Des monstres sûrement pas ! Qui êtes vous ?! »

« Ooooooh mais que vois-je ? Un Soldat ? Première classe qui plus est ? En charmante compagnie ? Une grande première ça tiens ! ».

En même temps, deux types sortirent de l'ombre – ce qu'il restait d'ombre puis que le groupe était à présent en bordure de la forêt. Deux individus dont Genesis reconnu très vite l'uniforme. Des Soldats, des troisièmes classe.
Ne croyant pas trop ses yeux une fraction de seconde, il cilla, tout en gardant son calme.
« Plaît il ? Ex-Soldat me semble plus adapté à mon sujet. Qu'attendez vous ? Que faites vous là ? »
« Nous vous retournons la question ! Qui est cette demoiselle ? ».

Bien évidemment, même s'il se montrait très calme, il était prêt à quelque petit combat rappelant des souvenirs. Il préférait quand même – et espérait – les faire parler un peu. Qu'est-ce que deux Soldats pouvaient encore traîner alors que la Shinra était sensée être détruite, et qu'est-ce qu'ils foutaient là, hors de Gaïa ?
À préciser que les deux Troisième Classe étaient aussi prêts à l'attaque.


SOLDAT 3ème classe x 2
Niveau : 13
HP : 250
MP : 40
Faiblesses : Feu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Dim 13 Oct - 20:54

Les deux hommes qui s’étaient extirpés d’entre les buissons bordant la frontière entre la forêt et les plaines dégageaient une très mauvaise impression, Hanabi pouvait presque sentir leurs intentions belliqueuses.

« Est-ce que ce sont les fameux membres de la Shinra dont vous me parliez ? demanda la jeune femme à voix basse.
-Hé ! On t’a posé une question ! Qui es-tu et que fais-tu avec cet individu ? Et qu’est-ce que c’est que ces flingues que tu te trimballes ? » lui lança une nouvelle fois un des deux hommes en s’avançant.

Hanabi ne savait pas quoi répondre à ces personnes qui s’intéressaient subitement à elle. Qu’est-ce qu’ils lui voulaient, exactement ? A quoi est-ce que ça les avanceraient qu’elle communique son nom, ils n’en avaient probablement rien à faire.


« N’approchez pas ! Sinon…
-Sinon, quoi ?! Tu penses nous faire peur, avec tes joujoux ? On en a déjà vu des plus impressionnants, tu sais !
-Dis donc, y’en a qui ne se privent pas à ce que je vois ! On les prend au berceau, c’est ça ? »

Est-ce qu’elle avait bien entendu ? Ces types venaient de la traiter de gamine ou quoi ? Il ne manquerait plus qu’ils se mettent à parler de sa…

« Ouais, enfin… Regarde-la, un peu. C’est pas en parcourant des plaines comme celles-ci qu’on se fait plaisir, je te le ga- »

La visière du soldat de troisième classe qui affichait précédemment un large sourire vint voler en éclat tandis qu’il se faisait projeter en arrière par un choc à la tête absorbé par son casque.
Le canon fumant du pistolet droit de Hanabi laissa échapper de légères volutes de fumée, alors que la demoiselle arborait un regard meurtrier à l’adresse des deux comparses.


« Je déteste… Je déteste les types comme vous ! Les personnes dans votre genre ont de quoi me rendre malade !
-Merde ! Mais qu’est-ce que c’est que ces armes ?
-Bordel ! C’est qu’elle est du genre rapide, la bougresse ! gémit le deuxième en se relevant, encore un peu sonné par le tir.
-Tu vas nous le payer, sale garce ! Raah ! »

Celui qui disposait encore de toutes ses capacités s’élança en direction de Hanabi et tenta une frappe verticale de son épée, qui fut déviée par Thanatos. La main droite empoignant Héros fit un léger moulinet et décocha un puissant coup du bout du canon à l’épaule. Profitant que son adversaire était déstabilisé, elle vint encercler son autre épaule du bras gauche avant de lui enfoncer le coude dans le creux du bras, le désarmant par la même occasion.

Son coéquipier semblait s’être quelque peu remis du choc reçu plus tôt, puisqu’il tenta d’attaquer à son tour en réalisant un estoc rapide en direction du dos de la jeune femme. Mais l’al-bhed avait senti venir l’assaut et réalisa un puissant saut arrière qui lui permit de passer dans le dos de l’ennemi, la nuque de ce dernier se retrouvant menacé du bout des deux canons des armes de Hanabi.


« Vous en avez eu assez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 15 Oct - 3:40

GenesisDeux Soldats troisième classe donc. Et ils voulaient jouer. Ils en donnaient bien l'impression. Et s'ils avaient bien un lien avec ces rumeurs sur la NeoShinra, cela n'avait rien de surprenant. Mais cela ne plaisait pas du tout à Genesis. Surtout s'ils venaient jusque là.
Si le grand cuivré avait quitté Gaïa c'était entre autre pour éviter de revoir certaines têtes. Mais là ça ne valait même plus la peine de s'exiler ailleurs. Bien que ces deux individus n'avaient pas cité son nom, donc peut-être n'avaient-ils entendu parler que de Sephiroth. Le grand « Héros » que tout le monde avait adulé... qui avait pris la place que le cuivré méritait largement (!)... tout ça pour mal tourner.

« Ce sont eux oui. Enfin une reconstruction de la Shinra apparemment donc... » souffla-t-il à Hanabi en réponse avant d'observer d'un œil mauvais ces deux types. Et dire qu'ils auraient pu être « collègues » une décennie auparavant. Cela dégoutait Genesis au possible mais il ne montrait rien. Il les regardait de haut surtout, pédant et méprisant à souhait. Alors qu'ils s'approchait de la jeune fille.

« Comme c'est ironique, vous venez nous trouver mais nous ne nous dites pas ce que vous attendez de nous ! Vous pourriez répondre aux questions quand même ! Elle a donné sa réponse, concernant ses... flingues, comme tu dis ».
Le Soldat voulu riposter quelques chose mais c'est la jeune fille qui attira à nouveau leur attention.

Genesis eu un rictus en pensant à la réflexion sur Hanabi... et garda ce rictus en voyant la jeune fille déverser sa colère. Rien que pour les narguer, il l'aurait bien enlacée et embrassée mais par respect pour elle – et parcequ'il n'avait pas forcément envie de ce genre de plaisir pour le moment (et pour combien de temps...) – il n'en fit rien. Il resta impassible.
« Vous savez, à parler comme ça on dirait que vous travaillez pour Don Corneo. » leur fit-il...
« Et toi hein tu travailles pour qui ! » lui envoya un des deux... juste avant que Hanabi réagisse.

Le cuivré laissa à nouveau la jeune fille s'attaquer aux deux hommes, prêt à agir pour la défendre et la protéger, non sans faire un croche pied à celui qui s'élança vers elle, le déséquilibrant largement. Il para aussi quelques coups avec sa Rapière. D'ailleurs il tenait en respect celui qui avait encore sa visière.
Hana s'en tira bien... pour le moment. Elle menaçait l'autre.
« Alors ? Vous allez répondre ? ».
Il restait calme, tout en jetant quelques regards vers Hanabi, lui signifiant de rester calme aussi.

« La ferme poil de carotte ! C'est à toi de répondre à nos questions ! Tes fringues nous impressionnent pas hein ! T'es qui pour être fagoté comme un Première Classe ! »
« Calme l'ami... on a envoyé le message de toute façon. On aura la réponse ! Un roux, manteau rouge, Rapière rouge, soit disant Première Classe. Ils vont bien chercher ça ! Soit c'est un faux – comme ce Cloud Strife – soit il a trahit ! On les neutralise, on les embar... ».

« Si on ne vous neutralise pas avant ! » lança calmement Genesis, qui ne montra qu'une grimace après avoir entendu ce que les deux gusses venaient de dire. Et oui... apparemment il était repéré. À moins que ces deux là voulaient juste mettre la pression. Il le saurait prochainement.

Il pointa sa Rapière en direction de la gorge de l'homme, citant en même temps, d'un ton presque hypnotique :
« Mon âme, empoisonnée par le désir de vengeance,
A vécu dans la tourmente
Mais s'éteindra avec mon salut
Et ton sommeil éternel »


« Waaaaaaw ! C'était de la bonne hein ?!! » lui envoya l'homme en face en pouffant de rire, et attaquant en même temps.
« Loveless Acte IV, pour ta culture. Tu mourras moins bête. ».
En même temps qu'il répondit sur un ton calme mais bien pédant, Genesis para le coup et attaqua, donnant coups d'épée sur coups d'épée. Faisant tout pour éviter les coups, et contre-attaquant. Il n'avait plus tous ses moyens mais une partie finirait bien par revenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Mar 29 Oct - 16:27

Hanabi observa Genesis se mesurer à l’autre SOLDAT, les deux hommes se faisant face au même rythme. L’un comme l’autre ne semblait pas vouloir relâcher sa garde et l’affrontement donnait l’impression qu’il ne se romprait pas de si tôt.

Elle porta son regard vers celui qu’elle menaçait alors qu’il tentait de porter sa main à sa ceinture et s’appliqua à renforcer la prise sur Heros en appuyant le bout de son canon plus fermement sur la colonne vertébrale.


« N’oubliez pas qui est en position de force ! Un seul autre faux mouvement et vous pouvez dire adieu à votre dos.
-Ça va, ça… Dis-moi gamine, pourquoi est-ce que tu t’entêtes à vouloir rester avec ce type ? Je suis sûre que tu ne le connais même pas ! Si tu savais ce qu’on raconte sur lui, tu prendrais tes jambes à ton cou !
-C’est probablement vrai que je ne le connais pas… Je ne sais pas ce qu’il a fait dans le passé ni ce qu’on lui reproche. Mais il vaut déjà bien mieux que la plupart des gens qui travaillent dans votre entreprise !
-Balivernes ! La ShinRa n’a qu’un seul but : permettre au monde entier de trouver la voie du progrès ! Ce type-là n’a fait que renier cet idéal, rien d’autre ! Si tu persistes à vouloir t’associer avec cet homme, tu seras pourchassée comme lui ! C’est ça que tu veux ? »

Hanabi amorça un léger mouvement de recul suite aux déclarations de l’agent de la ShinRa, qui voulut profiter de ce moment pour attraper le pistolet accroché à sa ceinture et contre-attaquer. Mais à peine fut-il retourné qu’il sentit ses jambes se dérober sous son poids en même temps qu’il ne ressente une puissante douleur niveau des cuisses, celles-ci ayant été percutée de plein fouet par des projectiles inconnus.

« Qu’est-ce que c’est que ça… ?! s’écria-t-il en s’écroulant à terre.
-J’ai tiré sur vos muscles à l’aide de balles de magie concentrée. Un choc à bout portant comme celui-ci ne laisse jamais indemne. Vous serez capable de remarcher, mais pas tout de suite.
-Petite garce ! Je te promets que tu vas regretter ce que tu viens de faire. Crois-moi, si jamais on te retrouve, je te le ferais payer ! Argh ! »

La jeune femme venait d’assommer l’homme d’un coup de pistolet à la nuque. Elle prit ensuite l’initiative de lui voler sa radio pour ensuite la détruire à l’aide d’un tir de Thanatos.

« Je suis désolée… » fit-elle à l’adresse de l’homme inconscient, avant de se retourner en direction de Genesis.

Les deux adversaires semblaient toujours au même point, échangeant des coups l’un après l’autre. Elle n’était pas sûre de qui allait l’emporter, au rythme où allaient les choses. Aussi se prépara-t-elle à intervenir si la situation tournait en défaveur de Genesis, ses deux armes pointées en direction du soldat en armure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Jeu 31 Oct - 0:16

GenesisLe combat était acharné, et Genesis pestait de ne pas arriver à bout du 3ème Classe plus rapidement que ça... Lui qui avait été 1ère Classe ! Quand même !
À croire que la dégradation cellulaire l'avait bien affaibli et qu'il n'avait pas encore tout récupéré, même après sa guérison. Ajouté à cela quelques mois en sommeil dans une bulle, et cette histoire de fusion des mondes, autant fait disparaître certains pouvoirs. Aaaah mais oui... le pouvoir du Mako entre autre. Le grand cuivré avait toujours du Mako dans le corps, et ça se voyait bien à ses beaux yeux bleu turquoise... Mais ce Mako n'avait plus d'effet. Et comme le 3ème Classe devait être bien entraîné, cela ne faisait plus de doutes.

Cependant Genesis n'avait pas dit son dernier mot, et il n'allait pas se laisser abattre comme ça.
Il prenait quelques coups, certes, mais ne montrait rien et se contentait d'afficher un sourire plein de mépris et d'arrogance à son assaillant en lui donnant des coups en retour. Dont un qui eu le don de plaquer le type au sol...

Genesis approcha le 3ème Classe avec suffisance, pendant que l'autre se relevait doucement.
« C'est tout ce que tu peux faire 1ère Classe ? Tu serais vite rétrogradé je pens... ».
* Biiip biip *
C'était le communicateur du Soldat qui signalait l'arrivée d'un message...

Le Soldat regarda furtivement son appareil, puis, Genesis, et à nouveau son appareil... et à un nouveau le cuivré, avec un rictus des plus mauvais.
« Tiens donc tu serais donc ce nommé Genesis Rhapsodos... intéressant dis moi ! Un déserteur ! ».
Le cuivré le fixa sans montrer sa colère qui était montée d'un cran, ainsi que le tracas qui s'emparait de lui. Ce type avait son nom, donc il avait été repéré, maintenant c'était sûr. Et l'autre Soldat en ajoutait une couche en racontant des choses à Hanabi...

« C'est bien moi » répondit calmement le roux à son assaillant qui commençait à jacasser, tout en s'avançant un peu, prêt à lui bondir dessus pour le neutraliser.

Mais avant de reprendre le combat, il rétorqua à l'autre, toujours calme mais avec mépris.
« Trouver la voie du progrès ? Oooh détruire la Planète surtout... faire du trafic de gènes et créer des monstres ».
Il soupira, repensant à son douloureux vécu, et cru sentir encore une douleur le lancer dans son épaule et y porta même sa main gauche, même s'il savait qu'il était guéri. Cette blessure avait atteint son esprit en plus de son corps.
« Et ce type, comme tu dis, il est seulement parti chercher ailleurs chercher un remède, ce que la Shinra n'aurait pas risquer de lui trouver, ne serait-ce même que de lui chercher ! La Shinra est entièrement responsable de qui je suis et de ce que je suis ».

Son assaillant arriva pour lui répondre.
« Oh bein oui, qui t'es, le produit raté du Professeur Hollander ! Ah ah ah ah ah ! Soigner un produit raté, voilà qu'elle est bonne celle-là, t'aurais du mour... ».
Il ne finit pas sa phrase que Genesis lui assena un sacré coup avec sa Rapière. Pas assez puissant pour le neutraliser, mais assez pour l'affaiblir...

« Même si les lendemains sont vides de promesses
Rien ne pourra empêcher mon retour »


Le combat tourna en faveur du cuivré et il finit – après avoir pris le temps pour une énième citation de Loveless – par neutraliser le type... lui prenant son communicateur à l'occasion afin de lire les messages. Ce qui confirmait bien la chose. Il lança l'appareil, libre à Hanabi de tirer dessus si elle voulait... Elle se régalait tellement avec ses joujoux, ça lui donnerait un peu de plaisir. ^^

Il se tourna d'ailleurs vers elle.
« Ils nous ont attaqués, pourquoi tu serais désolée... T'es blessée ? ».
Il soupira et fit deux pas, avant de reprendre la parole après un certain moment de silence un peu pesant...

« Je suis donc repéré » fit-il avec un peu de tristesse.
« Cependant, ce qu'il t'a dit n'est pas entièrement faux. Si tu restes avec moi, tu te mets en danger. Je ne te chasse pas, mais je ne t'oblige pas à me suivre ».

Il la regarda et baissa la tête, dégouté par ce qu'il sentait venir. Ces moments de paix avaient été trop court, il aurait sûrement à nouveau des gens à ses trousses.
* Ô Déesse Minerva, désolé si je ne parviens pas à mener la mission. Je ferai tout pour protéger ces Cristaux *

Il se dirigea hors de la forêt en vitesse, arrivant dans une grotte où il finirait bien vite comme un glaçon – fallait économiser sa magie de Feu ! – s'il ne se dépêchait pas d'en sortir. Il regarda derrière lui si Hanabi le suivait, et faisait en sorte de ne pas la semer, histoire de lui laisser le choix.


----------

Direction Grotte des glaces

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Promenade à l'abris des regards...   Jeu 31 Oct - 8:01

==================================
Gains: +150 gils [Chacun]


Hanabi et Genesis vont vers La grotte des Glaces
==================================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Promenade à l'abris des regards...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tous aux abris !!
» A l'abris de Spike [Privé : Arc, Roy, Link]
» Promenade
» Promenade caniculaire au Mont Labeur [terminé]
» Promenade de Malice ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives