Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

Sona Buvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sona Buvelle

Mélopée Muette
Mélopée Muette

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Sona Buvelle Mar 30 Oct - 19:43

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Dol
• Nom: Buvelle
• Prénom: Sona
• Âge: 26
• Avatar utilisé: Sona Buvelle de League of Legends

Description

Avoisinant le mètre soixante quinze, Sona est une femme qui ne passe pas facilement inaperçue de par les particularités qui ressortent. A commencer par sa chevelure bleue souvent attachée en deux couettes épaisses lui arrivant entre les fesses et les genoux. Son regard azur est surligné par des sourcils de la même couleur et un faciès fin et délicat. De manière générale, sa peau est très fine, tout comme son ossature ce qui lui donne une silhouette svelte se faisant contredire d'une forte poitrine, mise en valeur par un décolleté très provoquant, et des fesses bien rebondies mais disparaissant sous une robe assez ample et restant dans les mêmes tons bleus que le personnage en lui même.

Si sa tenue permet de bien la remarquer, ça compense parfaitement son mutisme qui la rend difficilement remarquable justement. Pourtant, elle aime démontrer sa présence et pouvoir mener la danse tout comme elle aime la musique et sait parfaitement en jouer à défaut de pouvoir chanter. Assez capricieuse, elle accepte mal de se faire refuser quelque chose et sera bien du genre à taper du pied pour le signaler. Sona n'en reste pas moins altruiste et ne laisserait jamais personne dans la panade à moins que ça ne soit quelqu'un qu'elle n'aime pas. Elle a son caractère et on le remarque très rapidement malgré l'absence de mots.

Bien qu'on ne pourra jamais entendre sa voix, elle sait se faire comprendre par les émotions et ses réactions. Sona n'en rate pas une cela dit et reste une personne très curieuse qui écoutera aux portes même si ça ne la concerne pas sans la moindre trace de culpabilité. Ca ne l'empêche pas d'être polie mais elle ne se prive pas d'envahir l'espace personnel des autres ce qui peut naturellement tendre à des situations assez gênante – enfin, pas pour elle du moins. Il s'agit de la manière qu'elle a trouvé pour s'imposer et se faire remarquer et autant dire qu'elle est assez efficace.

En lien à sa curiosité, elle aime l'aventure et s'en découvre une passion même si le souvenir de son père adoptif la motive d'autant plus à voyager. Elle s'intéresse à tout et n'a aucune crainte d'entrer dans un groupe voire même une secte juste pour voir ce que c'est avant d'en changer – d'où le pourquoi elle a rejoint aussi rapidement la Néo-Shinra sans même connaître leur passé ou leurs valeurs. Elle octroie aussi bien rapidement sa confiance aux autres et ne  cache pas sa nature de sorcière malgré sa provenance de Dol. Une femme à la chevelure bleue originaire d'Esthar paraîtra naturellement étrange à n'importe qui connaissant cette ville de toutes façons.

Maintenant, son regard bienveillant et attentionné n'est pas un leurre puisqu'elle l'est réellement. Très expressive par son visage, elle l'utilise comme principal moyen de communication avant même d'écrire ce qu'elle veut transmettre comme message. En dernier recours, elle peut aussi utiliser son clavier musical. Ce dernier, très imposant, n'apparaît que lorsqu'elle en a l'utilité. Il s'agit d'une partie de son identité à tel point qu'elle ne le laisserait à personne peu importe la situation. Elle préférerait encore rester à l'extérieur d'un lieu plutôt que de le confier à un garde pour dire.

Et malgré qu'elle soit si expressive, Sona garde un voile de mystère puisqu'elle ne fait part à personne de son passé ou de ce qu'elle a vécu. Elle n'en laisse savoir sur sa propre personne que le minimum : ce qui est visible en la voyant agir donc. Ca ne l'empêche pas d'être souriante et de toujours illuminer les coins sombres d'un rayon de lumière en sa personne. On peut en outre noter une certaine maladresse de sa part mais, plutôt que de le voir comme un défaut, on pourra le noter comme une part de son charme.

Histoire

Une histoire ne commence pas toujours à la naissance de l'enfant. En l’occurrence, celle ci commença bien avant lorsque les parents se rencontrèrent. On était à Esthar, la ville la plus avancée en matière de technologie dans le monde entier. Elle était malheureusement dominée par une sorcière et il était difficile de savoir si les habitants avaient ne serait-ce qu'une liberté d'expression. Mais l'amour pouvait naître et c'est ce qui lia un homme avec une femme. Malgré la présence de la sorcière, ça n'empêchait pas les habitants de la ville de vivre de manière plus ou moins normal même s'ils étaient isolés du monde extérieur. L'homme qui allait devenir le père de Sona travaillait pour le très célèbre Geyser pour la recherche de remèdes en tout genre là où sa compagne était dans l'hôtellerie et le ménage plus généralement.

Elle ignorait en quoi consistait réellement le métier de son mari et ce dernier le camouflait bien, préférant dire qu'il gagnait une véritable fortune en faisant de la recherche plutôt que d'avouer être le sujet d'expérimentations en tout genre. Les risques étaient bien sûr nombreux mais ce n'était pas aussi honorifique que de dire qu'il faisait de la recherche. Normalement, les produits qu'il testait étaient sans risques et avaient déjà été testés sur des animaux avant d'en donner à des humains. Mais les volontaires se faisaient rares et les expérimentations se multipliaient tandis que des échantillons de sang de sorcières arrivaient au laboratoire.

L'objectif sur le long terme serait de voir s'il était possible de contrôler la magie des sorcières pour contrôler les sorcières elles mêmes en la stockant directement dans les gênes mais, bien évidemment, ça ne fonctionna pas. En contrepartie, des mutations génétiques pouvaient apparaître comme le changement de la pilosité. Cet homme eut bien du mal à camoufler ces faits à sa compagne : il dut se faire des teintures sans attendre afin de camoufler la couleur bleue de sa chevelure. Finalement, pour ne pas qu'il soit embêté bien longtemps, on lui suggéra plutôt une potion de calvitie qu'il accepta et qu'il expliqua à sa femme comme étant un surmenage au travail.

Ce qu'il n'attendait pas, c'était de transmettre ses gênes à un enfant, loin de là même. Il n'était pas conscient que, alors qu'il faisait ces tests stupides, il venait de mettre sa compagne enceinte. Malgré tous les dispositifs qui permettaient de suivre des grossesses, il refusa tout ce qui pourrait permettre de savoir si l'enfant était en bonne santé, ignorant donc même jusqu'au sexe de cette progéniture jusqu'au moment où elle viendrait au monde. Il ne pouvait pas se permettre de révéler un tel mensonge après autant de temps et préférait encore s'assurer que rien ni personne ne pourrait se rendre compte de quoi que ce soit.

Il manqua beaucoup de chance puisque non seulement sa femme accoucha d'une petite fille à la chevelure bleue mais elle ne voulait pas s'en débarrasser malgré tout ce que tout le monde pourrait en dire. Il s'avéra qu'elle était muette et ne pourrait jamais dire un seul mot mais la technologie de la ville serait peut être un atout pour pallier à ce problème. Ca sous entendrait aussi de faire marcher les relation du père et ce dernier n'en avait aucunement l'envie : il ne voulait pas que ce qu'il faisait s'ébruite ne serait-ce qu'à sa femme et, plus généralement, aux médias ensuite.

Ce qui arriva aux oreilles des médias dès le lendemain fut qu'un bébé, muet de naissance, avait été enlevé pendant la nuit, plongeant ses parents – mais surtout la mère – dans un très profond chagrin. Un secret avait un prix et, plutôt que de rendre sa femme heureuse, un homme avait préféré penser à ses mensonges. Il avait été prêt à tuer sa propre fille plutôt que de faire face à la réalité. Cette petite avait été abandonnée en bordure de la ville, laissée à la merci de toutes les bêtes sauvages qui pourraient roder par là. Incapable de faire le moindre son, il y aurait fort à parier qu'elle n'y survivrait pas.

Et contre toute attente, un homme qui vivait reclus à quelques minutes de la ville revenait d'Esthar avec son plein de courses quand il vit cette petite chose. Pris de pitié, lui qui n'avait jamais eu de femme, jamais côtoyé d'enfant, il prit sous son aile cette petite dont le sort semblait pourtant jeté. Son apparence extraordinaire eut de quoi choquer cet individu mais ça renforça son choix de l'aimer comme sa propre fille. Cet homme prénommé Geralt n'était pas connu de grand monde en ville, peu d'individus avait connaissance de la présence d'une chaumière hors d'Esthar ce qui protégerait indéniablement cette enfant qu'il prénomma lui même Sona.

En grandissant, elle acquit bien des manières de se faire comprendre, bien des manières de manifester ses besoins mais ce qu'elle préférait pour exprimer ses émotions était de faire de la musique. Sona voyait Geralt comme son père, elle l'admirait pour ce qu'il faisait, elle admirait son courage et sa patience. Avec lui, elle put apprendre à lire, écrire et même chasser. Son mutisme n'était pas du tout un frein dans sa croissance, c'était au point où elle avait appris à vivre sans s'occuper de devoir parler. On pourrait presque dire qu'elle était en symbiose avec son père adoptif, ils étaient connectés à un tel point qu'ils se comprenaient rien qu'en se regardant.

Cependant, déjà d'un âge bien avancé, Geralt avait conscience qu'il ne pourrait pas assurer jusqu'à ses vieux jours la pérennité des lieux et de quoi sustenter Sona. La demoiselle n'eut pas besoin de se le faire dire, elle n'eut besoin que d'une fraction de seconde pour subitement décider d'aller en ville pour faire les courses. Le rythme de vie qu'elle avait lui convenait, elle ne se souciait pas des personnes qu'elle rencontrait, elle ne se demandait même pas ce qui était arrivé à ses vrais parents et préférait ne pas s'en soucier. Jamais personne ne lui en avait fait mention et ce n'était pas rare qu'elle se fasse interpeller dans la rue pour se faire dire qu'elle avait une teinture plutôt spectaculaire pour la taille de ses cheveux. Un sourire et elle repartait de toutes façons.

A ce stade, elle put apprendre à cuisiner, chasser seule même si elle n'appréciait pas des masses utiliser le fusil de son père ou encore s'occuper de la petite maison. Quand il se sentait suffisamment bien, le vieil homme passait son temps à sa plus grande passion : le bricolage. Il n'en parlait que très peu à Sona qui pourtant tentait de s'y intéresser. La majorité des instruments de musique qu'il y avait ici, c'était lui qui les avait confectionnés donc elle tentait de jouer aux devinettes et voir si elle arriverait à reconnaître ce qu'il faisait.

Lui même fier de ses œuvres, il avait admis que celle sur laquelle il travaillait maintenant serait sans aucun doute la dernière : l’œuvre de toute une vie... De quoi interloquer davantage encore l'adolescente.

Et le temps continua de passer sous ce rythme, Sona remarqua un certain changement arrivé à un moment mais elle ne s'y intéressa que peu. Elle ne connaissait pas Adel, sorcière dirigeant Esthar, elle ne comprenait pas pourquoi c'était une grande nouvelle de savoir qu'elle avait été envoyée dans l'espace et qu'un certain Laguna Loire avait pris sa place. Elle n'en parla même pas à Geralt, elle se contenta de faire comme elle le faisait d'habitude mais certains changements purent se faire remarquer chez la demoiselle...

Approximativement une semaine après l'envoi d'Adel dans l'espace, Sona eut subitement des rêves étranges, des sensations très fortes comme si elle cumulait elle bien trop d'énergie que son mutisme ne permettrait pas de vider. Pourtant, quand elle jouait d'un instrument, on pouvait ressentir une très forte énergie magique similaire à celle qu'une sorcière utiliserait : les expériences que son père biologique avaient faites sur le sang de sorcière avait sans doute un lien avec ce qu'elle prouvait maintenant. Ce n'était néanmoins pas néfaste puisque ça ne faisait que de faire ressentir ce qu'elle même pouvait ressentir. La joie qu'elle avait en jouant par exemple de la flute se reflétait partout dans la pièce et donc son seul auditeur se sentait lui même ampli d'une grande joie et d'une volonté de finir son chef d’œuvre plus rapidement encore. Il ne cessait de dire que dans les mains de sa fille, il s'agirait sans doute de la meilleure arme possible.

Le monde continuait de tourner et le temps rattrapait inlassablement Geralt qui tombait de plus en plus souvent malade. Au départ, la seule volonté de Sona à le maintenir en bonne santé avait suffit mais la maladie s'amplifiait de plus en plus et elle eut besoin de recourir à des remèdes. Eux même firent de l'effet pendant un moment mais finirent par être insuffisants. Aussi Sona dut-elle aller chercher une personne qui serait en mesure de l'aider : elle devrait interagir pour la première fois d'elle même avec des inconnus. C'est à ce stade qu'elle put se rendre compte de l'handicap que le mutisme créait mais sa requête fut entendue par un homme qui semblait suffisamment intelligent pour comprendre la gravité de la situation. En même temps, il suffirait de savoir lire pour comprendre ce qu'elle aurait eu à dire mais il fut le premier médecin à prendre le temps de tenter de comprendre la demoiselle.

Le verdict ne pourrait cependant pas être changé. Âgé de près de soixante ans maintenant, la vie de Geralt touchait à sa fin et il cumulait bon nombre de pathologie pour la majorité incurables. On lui suggéra de retourner en ville pour se faire soigner par Geyser lui même ou, du moins, par des spécialistes mais il refusa, préférant finir ses vieux jours chez lui, là où il avait toujours vécu. On lui prescrit toutefois des médicaments qui lui permettraient de mieux se sentir mais ce n'était que pour lui assurer un semblant de bien être sur ses derniers jours.

Ignorant donc la fatigue, la maladie et les demandes de Sona pour qu'il se repose, il continua à travailler sur son œuvre, mentionnant qu'il devait absolument terminer ça avant que le monde ne continue de tourner sans lui. Il accepta une seule chose qu'il avait toujours refusé jusqu'à maintenant : l'aide de Sona. Elle put apprendre qu'il fabriquait en effet un instrument de musique mais qui avait la particularité de transmettre cette complicité qu'il avait avec sa fille à ceux qui entendraient le son : il y mettait non seulement toutes ses connaissances techniques en matière de musique mais il y mettait aussi tout son cœur, son essence vitale et tous ses espoirs de pouvoir permettre à Sona de se faire comprendre par d'autres que par lui. Et, se faisant, il admit que l'étrange pouvoir qu'avait acquit la demoiselle avait de quoi se montrer utile dans ses tests.

Il fallut un peu moins d'un an pour qu'il puisse terminer cet instrument de musique, montant alors le temps qu'il avait passé à le créer à presque huit ans. Ca se présentait comme une sorte de clavier en arc de cercle, le son qu'il faisait à chaque appui de touche reflétait comme un mot qui traduirait sans le moindre doute toutes les émotions de Sona quand elle en jouera. Et pour en jouer, elle put lui en faire profiter encore pendant un bon moment. Elle ne savait pas si c'était cet instrument de musique mais Geralt semblait avoir retrouvé une force qu'il n'avait plus depuis longtemps dès qu'elle en joua. Il semblait être le plus heureux des hommes à ce stade, le plus fier des papa aussi. Il put même avoir la chance de connaître la fin d'une ère lorsque la sorcière Ultimécia se fit détruire.

Les visions qu'avait la jeune femme allaient et venaient et certaines se faisaient plus précises que d'autres. Elle avait notamment vu Ultimécia dans l'une d'entre elles qui lui proposait de réceptionner son pouvoir mais même dans cet état, elle avait catégoriquement refusé de recevoir un quelconque pouvoir. Il n'y eut pas que ses nuits qui furent troublées par ces étranges visions, le temps lui même semblait se troubler quand d'autres continents vinrent se greffer au monde de Dol. Jamais elle ne s'était seulement intéressée à ce qui pouvait se tramer hors de cette chaumière, même Esthar ne lui était pas une ville bien connue alors elle ne voyait pas ce que ça changerait dans son quotidien de savoir que le monde s'ouvrait sur davantage de mystères encore.

Pour Geralt, c'était une chance pour elle : il voulait qu'elle parte visiter le monde, qu'elle s'ouvre à un nouveau mode de vie, à une nouvelle manière de faire sa vie. Il voulait qu'elle soit libre et ce fut son dernier vœu en tant que père ; il désirait que Sona puisse vivre sa propre vie finalement. Bien évidemment, il la remerciait de s'être occupé de lui de cette manière, pour elle ce n'était qu'une manière de le remercier pour ce qu'il lui avait permis d'avoir, pour tout ce qu'il lui avait appris et montré mais, comme il le disait, c'était l'heure des au revoir maintenant.

Il était plus ou moins conscient qu'il ne survivrait plus très longtemps et, en effet, quelques mois plus tard, il ne se réveilla pas le matin, laissant pour seule maîtresse de cette petite maison une Sona maintenant âgée de vingt cinq ans. Elle répondrait cependant positivement à son dernier souhait et lui promit – non verbalement bien évidemment – de découvrir le monde en son nom et d'y vivre l'aventure qu'il s'était toujours imaginé vivre lui même un jour. Les préparatifs pour le départ furent bien plus longs qu'elle ne voulut en outre. Se préparer à un monde qu'elle ne connaissait que très peu sans avoir la possibilité de parler lui faisait très peur mais elle savait qu'elle en était capable. Il ne lui fallait qu'une bonne préparation, une bonne détermination et surtout un bloc note et un stylo pour ceux qui n'auraient pas appris le langage des signes...

Première destination : Esthar. De là, elle put plus ou moins comprendre comment voyager en utilisant les moyens de transport à sa disposition. Sona put trouver une personne qui crut avec son instrument de musique qu'il s'agissait d'une employée sur le terrain de la Néo-Shinra. Il lui proposa de l'emmener tout de suite vers une destination où elle pourrait retourner au QG à l'aide de son vaisseau. Le trajet lui fut utile pour discuter aussi, notamment sur une certaine Séléna Jones qui serait partie travailler sur place il y a quelques temps : c'était une de ses connaissances et il lui demandait si elle pourrait lui dire bonjour pour lui. Sona ne comprenait pas tout ce qu'il se passait mais, pour le plus important, elle en apprit un bon paquet sur ce que faisait cette entreprise et sur l'endroit où elle devrait aller.

Cet homme charmant la déposa juste au nord de Midgar en lui disant ne pas pouvoir aller plus loin et qu'il s'en irait à Junon pour saluer des amis avant de repartir. Mais si lui ne pouvait pas aller plus loin, Sona risquait elle aussi de se faire envoyer paître par les soldats qui tournaient dans le secteur 1 de la ville. Néanmoins, le fait qu'elle avait une arme – ou un clavier musical – très sophistiqué attira bien rapidement leur attention sur ce qu'elle pourrait leur apporter. Ainsi, elle fut menée jusqu'au centre de recherche où elle rencontra une personne qui chercha à savoir ce qu'elle pourrait vouloir faire. Il lui proposa bien sûr un travail qui pourrait lui apporter une rémunération en échange de quelques petites choses. Elle n'avait pas l'âme d'une scientifique mais elle pourrait très bien parcourir le monde à la recherche de technologie à s'approprier ou à la recherche de gemmes ou cristaux.

Ca sous entendit toutefois qu'ils lui expliquent ce qu'ils entendaient par là et vu qu'elle ne comptait pas leur laisser son précieux clavier, elle opta pour la recherche des gemmes en sachant bien qu'elle pourrait de cette manière visiter le monde. Par contre, son mutisme serait plutôt contraignant dans cet objectif surtout pour faire des rapports donc ils voulurent lui associer un partenaire de route qui pourrait jouer le rôle de contact entre elle et l'entreprise. Une personne était en effet disponible et on lui demanda d'attendre quelques jours afin de lui donner le temps de rentrer au QG. Ca serait l'occasion pour Sona de visiter les installations présentes sur place et de voir à peu près ce qu'elle pourrait être amenée à faire ici.

Test rp

x

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Josué
• Votre âge? 31
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? DC de Zelura
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sona Buvelle Mar 30 Oct - 20:45

Bonjour et (re) bienvenue sur FFRebirth

Une fiche originale, je me demande ce que ça va donner de jouer une muette en rp avec un perso comme Sierra ^^

Rien à redire, les conditions sont remplies, tu es donc validé!

Tu connais la chanson pour ta fiche de combat (à envoyer à moi ou Neph du coup selon ce qui t'est le plus pratique ^^), la demande de rang, anniversaire etc.

Vous pouvez commencer à rp dès maintenant avec Sierra Smile

Fiche validée et verrouillée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sona Buvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives