Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Nanaki - Rouge XIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Nanaki - Rouge XIII   Jeu 26 Fév - 15:39

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Gaïa
• Nom: x
• Prénom: Nanaki
• Âge: 50
• Avatar utilisé: Red XIII by Dieter Miller

Description

• Alignement: Guerrier de Lumière

Spoiler:
 

• Description physique:
Nanaki est l'un des derniers de son espèce. Une race ayant toujours vécu au Canyon Cosmo, déterminée à protéger la planète de tous ses maux, et ayant justement la faculté de l'entendre lorsqu'elle souffre, un peu comme les cetras. Cependant, on ne peut que difficilement le ranger dans une catégorie, il n'appartient ni aux fauves, ni au canidés, plutôt une sorte de mélange des deux. Sa taille et sa corpulence se rapprochent de celles des tigres : 1,00m au garrot pour 1,20m de long et pesant bien 250kg de muscles. Une crinière d’un rouge très sombre suivant la ligne de sa nuque, du garrot jusqu’au sommet du crâne n’est pas sans rappeler les jeunes lions alors que son faciès en lui-même rappellera d’avantage le puma. Son poil est d’une couleur assez particulière, d’un brun tirant vers le rouge, selon la luminosité, il peut virer au fauve. Sa musculature imposante laisse dessiner chacun de ses muscles avec une précision chirurgicale, plus haut sur pattes que la majorité des félins, il dégage une prestance digne des plus grands prédateurs.

Sa crinière n’est pas comme celle des lions à encadrer son visage, mais demeure uniquement le long de sa nuque en de longues mèches rouge foncé, s’éparpillant tantôt d’un côté, tantôt de l’autre selon ses mouvements, d’avantage dressées d’ailleurs sur le haut de son crâne en une frange hérissée retombant par moment devant ses yeux. De même, deux longues mèches tombent de chaque côté de ses joues, le long de son cou, mèches qu’il a nouées chacune avec un petit anneau d’argent et une perle.  Ses yeux… devrait-on dire son œil en réalité dans la mesure où il en a perdu un dans sa jeunesse d’un coup de patte mal placé. Une belle cicatrice fend en deux son œil droit dans le sens de la hauteur quoi que légèrement en biais, allant du centre de son crâne vers sa joue, une pellicule de peau a alors recouvert le globe crevé ce qui lui permet de garder la paupière entrouverte sans que la plaie ne s’infecte dans le temps.

Il porte ensuite de nombreuses marques un peu partout sur le corps. La plupart sont une teinte plus foncée de son pelage, propre à son espèce, qui ressemblent à des marques tribales, mais il porte également un véritable tatouage sur l'épaule avec le chiffre XIII, suite aux expériences d'Hojo sur lui. De même, il arbore de nombreux percings sur ses oreilles ainsi que quelques plumes sur l'arrière du crâne, notamment des barrettes qui lui permettaient par le passé d'insérer des matérias. Aujourd'hui, ces barrettes lui servent encore pour utiliser les nouvelles gemmes, bien que seuls ses griffes et ses crocs puissent vraiment lui servir d'arme.

Le dernier signe distinctif de Nanaki est simplement sa queue. Rappelant celle des félins, au lieu d'arborer une belle touffe de poil au bout, elle n'a rien d'autre qu'une jolie flamme qui ne s'éteint jamais! Et étrangement, elle ne fait rien brûler non plus. Comme un feu magique en quelque sorte, l'une des choses les plus étranges surement que l'on ait jamais vu.

Pour communiquer depuis la fusion des mondes, Nanaki a reçu un étrange prototype: l'une de ses boucles d'oreilles lui sert d'écouteur, alors que le micro a été glissé dans l'un de ses crocs. Il lui suffit de claquer des dents d'une certaine manière pour pouvoir actionner le mécanisme et prononcer à voix haute le nom de son correspondant. De même si on l'appelle, il lui suffit de claquer des dents pour décrocher. Mais n'allez pas lui demander d'envoyer des sms non plus! Heureusement, il a une correspondante à Junon qui peut lui transmettre les messages en cas de besoin - quand elle y pense.

• Description psychologique:
Si le décrire physiquement n’est pas forcément simple, décrire la psychologie de Nanaki n’est pas non plus des plus évidentes. Pour se remettre dans le contexte, il faut se dire qu’il est âgé de 48 ans, mais que proportionnellement à un humain, il n’a qu’une quinzaine d’années tout au plus. D’une certaine manière, il garde un esprit d’enfant tout en ayant acquis les connaissances et la maturité au fil des années et surtout au fil de ses expériences. Partagé entre l’intelligence humaine et les instincts de la bête, l’on pourrait dire qu’il possède plusieurs personnalités qui se dévoilent selon les situations.

Particulièrement protecteur avec ceux qu’il aime et en particulier envers la planète, il cherchera toujours une solution à un problème avant de se jeter à corps perdu dans une bataille, malgré tout, si on le met au pied du mur sans aucune porte de sortie, il n’hésitera pas à sortir griffes et crocs. C’est probablement ce côté protecteur qui le caractérise le plus, même s’il y a de nombreux autres aspects dominants de sa personnalité, comme sa peur de la solitude. Plus que tout, Nanaki vit dans la crainte de finir seul, son espérance de vie plus longue que celle des hommes l’amène à avoir peur de perdre ses proches comme Cloud et les autres, mais grace à Vincent Valentine, il a su trouver une source de réconfort inestimable et a su alors peu à peu calmer cette angoisse. Malgré tout, cette peur de se retrouver un jour tout seul ne pourra jamais le quitter.

Comme nous le disions, si Nanaki a parfois des réactions et comportements qui sont caractéristiques d’un jeune âge, une certaine naïveté, cette faculté à faire confiance très facilement, peut être trop, se laisser aussi embobiner par des paroles et promesses. Malgré tout, c’est avec l’expérience et l’âge que l’on apprend, et s’il garde encore tout de même cette innocence, cette curiosité et cette soif d’apprendre et de découverte caractéristique des adolescents, il a muri et a appris à se méfier tout de même... au moins un peu dirons nous.
Pour le reste, les années, ses entraînements avec son amie Deneth, l’apprentissage auprès de Bugenhagen et surtout ses voyages à travers le monde l’ont énormément aidé à grandir et à mûrir. Plus sage, plus réfléchi, il sait se servir de son intelligence pour chercher une solution. D’une nature très empathique, il parvient souvent à se mettre à la place des autres et à savoir ce qu’ils ressentent, sachant ainsi à quel moment un ami aura besoin de réconfort et à quel moment il faudra le laisser seul. Plutôt patient, il n’est pas très bavard, ne s’exprimant que lorsque c’est nécessaire, si l’on demande son avis ou s’il estime avoir quelque chose d’important à dire.

Finalement, on pourrait dire que Nanaki peut passer simplement de la grosse peluche au fauve en un clin d’œil, tout dépendra des circonstances et de la situation, mais au final, tout tourne autour de son besoin de protéger les autres.


Dernière édition par Luciole le Jeu 26 Fév - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Nanaki - Rouge XIII   Jeu 26 Fév - 15:40

Spoiler:
 


Histoire


« Un jour, tu comprendras… »

Il y a maintenant plus de 50 ans, il existait sur Gaïa une race dont le nom nous échappe désormais. Ne ressemblant à aucune autre, certains les qualifiaient de lions, d’autres de loups à cause de leur affinité avec la lune, et d’autres simplement les traitaient de bêtes. Vivant dans les contrées montagneuses de Canyon Cosmo, cette race avait pour but de protéger la planète de tout ennemi, y compris de l’homme, malgré tout, ils ne se montraient guère agressifs envers eux, la guerre ne pouvant engendrer que d’avantage de peine à la planète, ils se contentaient simplement de l’apaiser et de la respecter.

Créatures imposantes et féroces, mais également intelligentes et sages, elles étaient dotées de la parole sans pour autant en abuser, et l’un des plus grands guerriers de la tribu se nommait Seto, et il venait d’avoir un fils que son épouse nomma Nanaki. Le petit n’eut malheureusement pas vraiment l’occasion de connaître son père, car alors qu’il n’avait même pas un an, la tribu des Ghis attaqua le village et Seto fonça droit dans les cavernes souterraines de Canyon Cosmo pour protéger la ville, obligeant le doyen du village, Bugenhagen, à refermer la porte derrière lui pour ne jamais la rouvrir, afin de s’assurer que les Ghis ne gagnent jamais le village.

Repoussant l’ennemi aussi loin qu’il le put, leurs flèches pétrifiantes avaient eu beau transpercer sa chair que jamais il ne renonça, demeurant en statue de pierre dans les montagnes, il pouvait alors continuer à protéger le canyon pour l’éternité. Mais Nanaki était trop petit pour comprendre, à ses yeux, son père avait disparu, fuyant le village tel un lâche et les avait abandonnés sa mère et lui. Le nom de son père ne devait plus jamais être prononcé tellement il le méprisait, et la peine eut raison de la santé de sa mère qui mourut peu après. Seul et pourtant si jeune, Nanaki fut tout de même recueilli par Bugenhagen, qui en souvenir de celui qui les avait tous sauvés, s’occupa de lui comme son enfant, même si son grand âge lui donna plutôt le rôle de grand-père, ainsi était-il désormais nommé par le petit.

Mais la guerre contre les Ghis n’avait pas seulement mis fin aux jours du grand Seto, de nombreux guerriers avaient également péri, et de nombreuses familles avaient été décimées. Seul Nanaki demeurait au Canyon Cosmo, trop jeune pour survivre dans les contrées sauvages extérieures, les autres avaient préféré trouver refuge dans les montagnes, venant parfois lui rendre visite, mais petit à petit, l’on racontait que le jeune fauve était le dernier de sa race.

Cela n’était pas tout à fait vrai, cependant, car une femelle rendait régulièrement visite à Nanaki, Deneth. Farouche guerrière, elle fut dans un premier temps une simple amie d’enfance avec qui il pouvait jouer et grandir, mais dans la mesure où elle vivait dans les montagnes à l’état sauvage, là où Nanaki demeurait tranquillement dans la sécurité de la ville, elle déploya rapidement une force supérieure à la sienne, elle était plus forte, plus rapide, plus intelligente aussi, et les années passant, elle commençait à se demander si elle pouvait réellement considérer son ami comme un guerrier.

Malgré les années, elle ne semblait pas réussir à convaincre Nanaki de s’entraîner sérieusement, et même s’il avait la taille, la musculature et la puissance nécessaire pour être un vrai combattant – n’était-il pas le fils de Seto ? Quoi qu’il puisse en dire ? – il n’arrivait pas à accepter cette condition de guerrier… leurs jeux étaient cependant ceux de fauves, combats, chamailleries ou autres, jamais l’un ne s’en sortait sans une nouvelle cicatrice suite à un coup de griffe mal placé. C’est ainsi qu’il perdit son œil droit alors que Deneth s’était un peu trop emportée, malgré tout, la différence était toujours flagrante, elle restait la plus forte et il refusait de progresser réellement… jusqu’à ce jour là.
Nanaki a déjà 45 ans, cela peut paraître beaucoup aux yeux des hommes, mais pour les critères de sa race, il ne reste encore qu’un adolescent d’une quinzaine d’années. Un rituel doit avoir lieu, un rituel censé apaiser la colère de la planète et qui doit avoir lieu tous les cinquante ans pour assurer la paix sur le monde. Seuls les membres de sa tribu pouvaient accomplir un tel rituel, et si Deneth était venue chercher Nanaki pour l’aider, c’est qu’il était plus que probable qu’il n’y ait plus beaucoup d’individus de leur espèce malheureusement. Dans un premier temps, le fauve avait refusé, ce rituel exigeait que les plus fiers guerriers soient présents et lui-même ne s’estimait pas à la hauteur… mais son amie insista malgré tout, elle ne pouvait l’accomplir seule aussi dut-il se résigner.

Ils commencèrent donc, ensembles, le rituel, mais furent rapidement interrompus par les Turks qui capturèrent Deneth afin de l’étudier, n’ayant jamais vu pareille race jusqu’à présent, ils avaient reçu pour ordre de ramener toute créature inconnue à un scientifique un peu farfelu. Cherchant à prouver qu’il n’était pas le lâche qu’elle avait prétendu, et qu’il était tout à fait apte à protéger le Canyon, Nanaki se lança alors sur les humains avec une rage qu’il ne se connaissait pas lui-même. La pleine lune brillait d’une lueur rouge, comme à chaque cérémonie pour la planète, et la rage du fauve n’en fut que plus grande encore. Seul face à tous, les Turks auraient pu faire un véritable massacre si la curiosité mêlée à l’esprit lucide de Nanaki n’avait pas abouti à un compromis. Ils laissaient la vie sauve à Deneth et leur permettaient de terminer le rituel, à la condition qu’il se laisse emmener à Midgar. Nanaki accepta contre la volonté de Deneth et fut donc emmené peu après, sans même avoir pu dire au revoir à son grand-père.



« L’appel de la planète »


Le voyage jusqu’à la Shinra se fit dans le calme, Nanaki ne voulant pas causer du tort à sa promesse, en particulier s’il y avait un risque que les Turks s’en prennent de nouveau à Deneth ou encore au Canyon. Enfermé d’abord dans une grande salle, il remarqua une drôle de plate forme en son centre mais ne s’en occupa pas tout de suite. Jusqu’à ce que la salle où il se trouvait se remplisse de gaz afin qu’il puisse s’endormir tranquillement, certes, il n’était pas totalement inconscient, du moins, cela dépendait des jours. Il fit la connaissance malgré lui d’un humain vraiment étrange qui se nommait Hojo. Celui-ci se montrait particulièrement fasciné par Nanaki qu’il considérait comme le dernier de son espèce – les Turks s’étant bien gardés de lui dire qu’ils avaient laissé échapper une femelle, il aurait surement été très mal vu d’apprendre à Hojo qu’ils avaient ainsi laissé partir un tel spécimen, surtout avec la possibilité d’un accouplement, c’est pourquoi le scientifique ne sut jamais à côté de quoi il était passé, et ce n’était surement pas Nanaki qui le lui dirait.

Ainsi donc, Hojo restait persuadé qu’il avait affaire au dernier membre de son espèce, et avait donc pour objectif de la sauver. Dans un premier temps, le fauve fut le sujet d’expériences communes et classiques, tests sur sa force, sa résistance, il fut empoisonné, battu, soigné, drogué, mais toujours dans l’objectif de ne pas risquer de causer du tort au Canyon et à Deneth, jamais il ne chercha à se rebeller. Les Turks pouvaient à tout moment changer d’avis et vendre la mèche, aussi tant qu’il ne causait pas de souci à Hojo, ils ne lui en causaient pas, exerçant ainsi une pression constante sur l’esprit encore jeune et influençable de Nanaki. Après de nombreuses expériences qui permirent au scientifique de cerner un peu plus la race et les capacités de notre héros, celui-ci fit tatouer sur son épaule gauche un nombre… le nombre « 13 » en chiffres romains. Sur le moment, Nanaki ne sut pas pour quelle raison on lui avait attribué ce numéro, peut-être était-ce à cause du nombre d’expériences qu’on lui avait infligées ? Non, il en avait reçu bien plus… il allait devoir demeurer dans l’ignorance encore un petit moment malheureusement. Cependant, alors qu’il était seul dans sa cage de verre, souffrant de la douleur de l’empreinte désormais indélébile dans sa chair, il pouvait voir Hojo debout devant lui, en sécurité de l’autre côté de la paroi. Désormais, il se ferait appeler « Rouge XIII ».

Au final, la seule distraction qu’il pouvait avoir en ces lieux étaient les expériences qu’on lui infligeaient, aussi désagréables et douloureuses soient-elles, elles avaient au moins le mérite de le tirer de son ennui, dans la mesure où les discussions sans queue ni tête d’Hojo sur l’avenir de la science et l’ensemble de ses projets ne l’atteignaient pas, il essayait parfois de comprendre malgré tout, son intelligence le lui permettait, et s’il avait compris à quel point cet individu pouvait se montrer aussi excité qu’une puce dès que le nom de Projet Jénova était prononcé, il ne sut pas vraiment de quoi il s’agissait. Une cuve avait été installée dans laquelle le fameux projet reposait, mais de sa cage, Nanaki ne put jamais s’en approcher et ne put que récolter des renseignements très secondaires à son sujet, ce qui importait le plus était qu’Hojo se montrait encore plus fou qu’à l’ordinaire lorsque cela concernait Jenova, et il n’avait pas vraiment envie d’en apprendre d’avantage.

Quelques mois plus tard, une jeune femme fut également capturée, et si Nanaki l’ignorait sur le moment, elle était, elle aussi, la dernière descendante de sa race, les Cetras. Toujours seul dans sa cage, il était simplement couché et attendait qu’on s’occupe de nouveau de lui, en bien ou en mal, plein d’une certaine lassitude face à tout cela. Par-dessus tout, il cherchait un moyen de s’échapper, les Turks qui l’avaient emmenés n’étaient jamais revenus, peut être étaient-ils morts ou ne s’intéressaient plus à son cas ? Depuis près d’un an, est-ce que Hojo irait vraiment les trouver eux, en particulier s’il venait à disparaître ? L’espoir commençait à le gagner, aussi il se leva et commença à arpenter sa cage, cherchant la faille… il y avait ces conduits d’évacuation qui crachaient leur gaz soporifique chaque fois qu’il allait être examiné, se dressant sur ses pattes arrière, il essaya de voir s’il pouvait passer par là, jusqu’à ce que la plate forme centrale se mette à bouger.

Courant rapidement pour y grimper, voyant là une éventuelle source d’évasion, il sentit rapidement l’odeur du gaz qui envahissait la toute petite cage de verre où il se retrouva… mais le plus surprenant était qu’il n’était pas seul ! Une femme se tenait là, probablement qu’Hojo avait espéré que Nanaki avait développé depuis le temps une véritable haine face aux humains et qu’il la tuerait, ou alors qu’il se créerait un lien entre eux… le véritable but d’Hojo était surtout de sauver leurs espèces, mais allez savoir ce qui avait bien pu passer dans son esprit retord et pervers ? Toujours est-il que le fauve était désormais seul dans une petite cage à peine assez grande pour les contenir tous les deux, et la jeune femme prit peur en se mettant à courir partout. Essayant de la calmer, le bruit assourdissant produit par les gaz l’empêchait de lui dire qu’il ne lui voulait aucun mal, et le gaz les empêchant de se voir mutuellement, elle ne pouvait pas savoir qu’il essayait juste de lui rendre la raison, jusqu’à ce qu’un bruit fracassant n’assourdisse leur prison de verre et que le gaz s’échappe par l’ouverture… un drôle d’individu à la coupe de cheveux assez surprenante venait d’apparaître avec une épée démesurée. D’abord sur ses gardes, il vit la jeune femme se jeter au cou de son sauveur, aussi décida t’il de sortir prudemment et de se présenter… enfin… de donner le nom qu’Hojo lui avait fait porter depuis que ce numéro était gravé dans sa chair.

Mais ce nom n’avait aucune importance pour lui, il laissa donc cet homme dénommé Cloud lui donner le nom qu’il voulait, ne divulguant pas le sien dans un premier temps, après tout, il ne le connaissait pas et dans la mesure où il n’était plus vraiment sur de qui il était ni ce qu’il allait devenir, son nom n’avait pas d’importance à ses yeux pour le moment. N’ayant pas vraiment envie de rester seul alors que cela faisait plus d’un an qu’il souffrait de la solitude, Nanaki décida de suivre cet étrange groupe qui semblait vouloir s’attaquer à la Shinra qui avait enlevé la jeune femme du nom d’Aerith, malheureusement, ils tombèrent nez à nez avec les Turks qui les capturèrent tous sans exception… heureusement, il ne s’agissait pas de ceux qui avaient autrefois capturé le fauve, aussi supposait-il qu’ils n’étaient plus dans le coin, il n’était pas dit que l’espérance de vie était très longue dans ce genre de travail.

De nouveau en cage, il avait eu l’espoir durant quelques minutes à peine de pouvoir retrouver sa liberté, il en profita pour en apprendre un peu plus sur les individus qu’il suivait : Tifa, au regard un peu triste, Aerith à la voix douce, Cloud qui ne parlait pratiquement pas et Barrett qui au contraire n’avait pas la langue dans sa poche. Au cours de la nuit, les portes de leur celulle s’ouvrirent et ils se retrouvèrent libres sans savoir pourquoi ni comment, si ce n’est que d’horribles traces de sang dessinaient un chemin qu’ils décidèrent de suivre. Se retrouvant dans un premier temps dans ce laboratoire où Nanaki avait été aussi longtemps enfermé, ils découvrirent que le plus gros du sang provenait de la cuve où le spécimen JENOVA était enfermé. Il fallait croire que ce n’était pas le jour de chance d’Hojo qui allait perdre trois de ses expériences le même jour.

Continuant de suivre les traces de sang, ils arrivèrent dans le bureau du Président… celui-ci était bien là, mais plus en état de les renvoyer en prison, une épée d’une taille impressionnante le traversant de part en part et un gros humain à l’apparence grotesque qui parlait d’un certain Sephiroth. Ce nom avait déjà été prononcé bien des fois, Hojo en parlait assez souvent même si Nanaki n’en parla pas… de toute manière, Cloud semblait le connaître, il n’y avait donc pas de raison qu’il intervienne. Le fils du Président était alors venu pour prendre possession des lieux, Cloud ordonna à Tifa de partir en disant qu’il le retiendrait, mais Nanaki insista pour rester avec lui et combattre ! Il leur était reconnaissant de l’avoir libéré et ne se voyait pas vraiment fuir à nouveau. Le combat terminé, ils rejoignirent Tifa qui avait trouvé un véhicule dans lequel ils pouvaient tous embarquer, une petite camionnette à l’arrière de laquelle Nanaki pouvait s’installer sans problème, nettement plus pratique qu’une de ces minuscules voitures en tout cas ! Cloud les suivait en moto et assurait leur protection contre les soldats de la Shinra qui les poursuivait. Leur fuite les conduisit jusqu’à Kalm où ils se réfugièrent dans une auberge pour décider de la marche à suivre. Nanaki n’ayant nulle part où aller et estimant avoir une dette envers ce groupe qui lui avait permis de s’évader, décida de rester avec eux, d’autant qu’il avait également envie d’en apprendre d’avantage sur ce Sephiroth, sa curiosité naturelle l’incitant toujours à en apprendre d’avantage sur ce qu’il ne connaissait pas.

Cloud leur parla justement de cet ancien SOLDAT et de l’admiration qu’il lui vouait de son plus jeune âge, semblant vraiment bien le connaître comme s’ils avaient vécu de grandes choses ensembles dans le passé, pourtant il y avait de nombreuses zones d’ombres dans le récit du blondinet, mais Nanaki ne posa pas de question, estimant qu’il en savait déjà assez, d’autant qu’il ne fallait pas lui laisser trop d’avance. La question était de savoir pourquoi Sephiroth était revenu et pourquoi s’en être pris ainsi à la Shinra après avoir dérobé le projet JENOVA. Trop de questions sans réponse, il était préférable de repartir rapidement. Après un petit détour au Sud, le groupe avait pu louer un chocobo afin de traverser les marais de l’est, et Nanaki put alors vivre sa première expérience sur l’une de ces créatures. Essayant de ne pas planter ses griffes dans le gros postérieur appétissant du volatile, il décida rapidement qu’il était plus à l’aise sur ses propres pattes ! Malheureusement, le marais était bien trop dangereux pour qu’il puisse patauger dans la gadoue, des monstres gigantesques vivaient en ces lieux, d’ailleurs, l’un d’entre eux gisaient désormais à l’entrée de la grotte empalé sur un arbre… Sephiroth était déjà passé par là.

Traversant les montagnes pour gagner l’Ouest du continent, ils croisèrent les Turks, Reno, Rude et une petite nouvelle, Elena. Ils purent malgré tout traverser et se retrouvèrent dans les plaines, prêts à rejoindre Junon. Leur objectif était de prendre un bateau pour traverser l’océan et gagner Nibelheim, la ville d’enfance de Cloud et Tifa, mais ils avaient encore du chemin à faire, et après une escale au Fort Condor, ils reprirent la route vers Junon où ils firent la rencontre d’une petite ninja qui chercha à dérober  leurs materias. Heureusement, Cloud parvint à déjouer ses plans, mais elle ne renonça pas aussi facilement en demandant à rester avec eux dans l’optique de les rouler plus tard… une nouvelle recrue dans l’équipe en la personne de Yuffie Kisaragi. Le groupe pouvait enfin rejoindre Junon. Le plus difficile consistait désormais à gagner le port qui se trouvait dans la ville haute, mais après un sauvetage assez particulier de la part du leader du groupe, celui-ci put utiliser un… dauphin pour gagner l’autre partie de la ville en laissant le soin aux autres de se débrouiller pour le rejoindre. Ce fut les talents de persuasion de Tifa et Aerith qui leur permirent de passer les gardes finalement, et rapidement le groupe gagna le bateau sans savoir vraiment ce qu’il était advenu de Cloud… mais à leur grand soulagement, il ne tarda pas à se montrer alors que chacun avait enfilé des tenues de matelot pour passer inaperçu. Inutile de dire que la tâche fut particulièrement ardue pour notre héros à quatre pattes qui devait justement faire de son mieux non seulement pour tenir uniquement sur ses pattes arrière, mais en plus supporter de voir sa queue coincée dans un pantalon sans risquer d’y mettre le feu ! Les autres marins le regardaient plutôt bizarrement, mais en faisant de son mieux pour ne pas trop gigoter, il parvint malgré tout à donner le change. Il fut sauvé de ce déguisement ridicule par une alarme qui se mit à sonner en annonçant un intrus à bord, supposant qu’ils étaient découverts, ils comprirent rapidement qu’on aurait alors signalé plusieurs intrus et non un seul, Sephiroth devait être à bord. Chacun reprit sa tenue habituelle – autrement dit, rien du tout pour Nanaki – et courut vers la salle des machines où Cloud tomba nez à nez avec l’homme à la chevelure d’argent qui parla de terre promise… pas le temps d’en apprendre d’avantage, Jenova – enfin du moins en partie – se dressait devant eux pour leur barrer la route. Sephiroth avait disparu, ils avaient désormais un objectif un peu plus précis… trouver cette terre promise dont il parlait et essayer surtout de l’empêcher d’accomplir sa mission, car il ne fallait pas être stupide pour voir les cadavres qui s’accumulaient sur sa route, preuve que cette quête n’était pas des plus sympathiques.

Arrivés à Costa Del Sol, le groupe se sépara et Nanaki en profita pour se reposer un peu et réfléchir à tout ça. L’activité avait plutôt lieu du côté de Cloud qui rencontrait Hojo et en apprenait encore un peu plus sur les plans de Sephiroth, mais de son côté, il ne pouvait qu’attendre la suite des évènements et prendre une bonne nuit de repos. Avec toutes ces émotions, il avait encore un peu de mal à assimiler tout ce qui était en train de lui arriver, il repensait à Deneth et se demandait si elle était toujours en vie, et la crainte que les Turks ne partent à sa recherche pour se venger de son évasion ne le quittait pas… de même, il espérait pouvoir retourner un jour au canyon pour s’assurer que tout le monde allait bien, surtout son grand-père. Le lendemain matin, ils prirent la direction de Corel, un chemin long et épuisant pour la majorité du groupe, mais le fauve était tout de même plus à même de supporter ce genre de voyage et gardait un bon rythme ! Une fois arrivés en ville, l’accueil fut loin d’être chaleureux, en particulier à l’attention de Barrett, sans qu’il ne sache pourquoi et ce n’était surement pas lui qui le lui demanderait… non, au lieu de cela, ils continuèrent comme si de rien n’était et grimpèrent dans la navette qui menait au Gold Saucer, toujours dans l’optique de suivre Sephiroth.

De là, on leur demandait de s’amuser, enfin surtout Aerith en réalité, mais Nanaki n’était pas vraiment le genre à pouvoir s’amuser de ce genre de chose et resta donc à l’auberge fantôme alors que la jeune Cetra embarquait le hérisson blond. Barrett ne semblait pas non plus d’humeur à s’amuser finalement, et ils restèrent donc un peu à se reposer en laissant les jeunes s’amuser. Il y eut alors de l’agitation, un homme avec une arme greffée sur le bras avait semble t’il tué tout un grand nombre de personnes… Nanaki était resté avec Barrett tout ce temps et savait donc qu’il était innocent, malheureusement, leur groupe fut arrêté et ils se retrouvèrent tous dans la prison du désert. Difficile de comprendre ce qui s’était passé pendant ce temps, surtout que désormais, ils se retrouvaient affublés d’une drôle de peluche sur un jouet géant à l’allure grotesque qui disait s’appeler Cait Sith. C’est ici que le fauve apprit l’histoire de Barrett et comment la Shinra avait pris possession de son village grace à la construction du réacteur Mako après avoir pratiquement tout détruit sur son passage alors qu’il n’était pas là. Il était en patrouille extérieure avec son ami Dayne et un accident les sépara, un accident où justement Barrett perdit son bras droit alors que Dayne perdait son bras gauche, subissant la même intervention que son ami pour obtenir une arme afin de remplacer le membre disparu. Ainsi le combat était inévitable, Dayne étant le vrai père de Marlène, la fille adoptive de Barrett, souhaitait la récupérer, mais pas pour la garder auprès de lui, non, il souhaitait la tuer pour qu’elle rejoigne sa mère, signe annonciateur de la folie qui le gagnait et que Barrett ne pouvait tolérer. Maintenant que l’artilleur était libéré des fantômes de son passé, à la mort de Dayne, il était temps de fuir cet endroit, et pour se faire, un seul moyen : gagner une course de chocobo. Il ne fallait pas demander à Nanaki de s’y coller, aussi ce fut Cloud qui s’en chargea et ils purent quitter cet endroit avec l’aide de Dio, le directeur du Gold Saucer qui les remerciait ainsi de s’être débarrassé de Dayne en leur confiant un véhicule de transport pour quitter cette prison.

Cette fois-ci, leurs pas – ou plutôt les roues du buggy – les menèrent jusqu’au Canyon Cosmo, la ville natale de Nanaki. C’est avec un enthousiasme débordant que le fauve reprit son esprit d’enfant et courut à toute vitesse pour rejoindre son grand-père, disant aux autres de faire comme chez eux en attendant qu’il vienne les chercher ! Alors qu’il leur présentait Bugenhagen, celui-ci leur parla un peu plus de Nanaki, donnant des détails sur sa vie et sa race qu’il n’avait jamais expliqués, et abordant alors le sujet de son père. Évidemment, c’était le genre de chose que le fauve n’appréciait guère et se mit à bouder puis à râler en traitant son père de lâche et qu’il ne voulait pas en entendre parler. Mais Bugenhagen estima qu’il était temps pour lui de connaître la vérité, aussi, après avoir montré son laboratoire au groupe en donnant quelques détails sur la rivière de la vie, son fonctionnement et surtout son importance au sein de la planète, il demanda à Cloud et Tifa de le suivre avec Nanaki dans la grotte scellée afin qu’il découvre enfin le secret qu’elle renfermait. Les lieux étaient dangereux, les monstres nombreux, mais ils débouchèrent enfin sur la falaise où Seto avait stoppé l’invasion des Ghis, et le vieil homme expliqua enfin toute l’histoire à Nanaki qui découvrit avec une peine immense qu’en réalité, son père était un héros. Pourquoi ce secret ? Pourquoi ne pas lui avoir expliqué plus tôt ? Certes, il n’avait jamais dit à personne qu’il considérait son père comme un lâche, gardant cela au fond de son cœur, le rongeant de l’intérieur en silence… il avait honte sur l’instant, honte d’avoir ainsi douté de son père, mais progressivement, un sentiment de force et de fierté l’envahissait ! Il était le fils de Seto ! Le grand guerrier Seto ! Et il ne fuirait plus désormais, bien décidé à continuer ce que son père avait commencé, à savoir protéger le canyon pour l’éternité. Dans un dernier hurlement à la lune, il lui sembla que son père s’était mis à pleurer, des larmes de joie probablement à l’idée que son fils ait enfin compris.

Désormais, Nanaki avait une nouvelle mission : protéger la planète. Bugenhagen lui-même le lui demanda puisqu’il était désormais trop vieux pour le faire, il pourrait revenir aussi souvent qu’il le souhaiterait, maintenant qu’il connaissait la vérité, ce serait la tête haute qu’il pourrait demeurer au village alors qu’il avait toujours cru n’être que le fils d’un lâche. Il était étrange de voir qu’il s’était enfermé dans ses propres illusions et que c’était cette simple idée fausse qui l’avait freiné toute son enfance. Se joignant de nouveau à Cloud et les autres, ils se dirigèrent cette fois-ci vers Nibelheim, la ville d’enfance de Cloud où ils allaient peut être enfin rejoindre Sephiroth. Le village était étrange, comme une ville fantôme, si l’on en croyait Cloud et Tifa, il y avait eu un terrible incendie quelques années plus tôt et pourtant, il n’y en avait pas la moindre trace, et les gens disaient avoir toujours vécu ici sans qu’il n’y ait eu le moindre incendie. Ni Cloud, ni Tifa ne comprenaient ce qu’il se passait ici, et tous ces gens en cape noire ? Qui étaient-ils ? Ils se rendirent au Manoir Shinra où Sephiroth était resté enfermé des jours et des jours à l’époque pour lire encore et encore, ce qui l’avait conduit à sa folie et lui fit mettre le feu justement… mais à sa place, ils trouvèrent un autre homme, enfin un homme… c’était un bien grand mot, et Nanaki l’ignorait encore, mais celui-ci serait plus tard l’un de ses amis les plus proches, un immortel, Vincent Valentine.

Cette ville ne pouvait rien leur apporter, ils décidèrent donc de partir avec toutes ces questions sans réponse, gagnant le village fusée où ils firent la connaissance d’un aviateur bourru n’ayant pas sa langue dans sa poche ! Cid Highwind. Le groupe grandissait vraiment à vue d’œil au point que Nanaki se demandait comment ils allaient faire pour trouver un moyen de transport assez grand pour les embarquer tous en même temps ! Cid avait un avion, mais il n’avait pas de temps à perdre car la Shinra allait bientôt venir pour relancer le projet de la fusée afin de l’envoyer dans l’espace ! Un rêve de gosse qui se réalisait et il n’avait pas envie de s’occuper d’eux pour le moment. Malheureusement, lorsque Rufus arriva, ce ne fut que pour signaler qu’ils avaient justement besoin de ce petit avion pour suivre Sephiroth, et non pour relancer le projet de la fusée… la déception fut immense pour Cid qui entra dans une colère noire alors que Shera, son assistante si on pouvait l’appeler ainsi, discutait avec le groupe et leur racontait l’histoire passée de cette fusée. C’était de sa faute si Cid n’était pas parti la première fois dans l’espace, et le projet avait alors été abandonné, et jamais l’aviateur n’avait renoncé à l’espoir qu’un jour le projet voit le jour à nouveau. Malheureusement, ce n’était pas pour aujourd’hui, et Palmer s’infiltra dans le jardin pour essayer de voler le Tiny Bronco, mais évidemment, c’était sans compter sur Cloud et les autres qui l’en empêchèrent, et finalement, Cid les rattrapa rapidement pour qu’ils puissent tous s’envoler vers l’océan. Leur évasion avait malheureusement abimé le petit avion qui servait d’avantage de bateau qu’autre chose désormais, mais au moins l’aviateur décida t’il de se joindre à eux pour se venger de la Shinra en retrouvant ce Sephiroth… il avait apparemment un caractère de cochon, mais Nanaki le trouvait amusant tout de même, au moins n’allaient-ils pas s’ennuyer avec lui !

Filant plein Ouest, ils arrivèrent sur une grande île où un seul village se dressait, Wutai. N’ayant nulle part ailleurs où aller, le groupe commença à s’y rendre, mais Yuffie les arrêta avant – n’avait-elle pas dit qu’elle arriverait à ses fins ? – et déroba toutes leurs materias avant de filer à l’anglaise ! Furieux de cette trahison, ils se lancèrent rapidement à sa poursuite et gagnèrent la ville, malheureusement, ils n’étaient pas les seuls sur place, les Turks les attendaient… plus ou moins. En fait, ils étaient en vacance, et un autre individu avait décidé également de se la couler douce et d’obtenir un peu de compagnie, aussi avait-il capturé Elena et Yuffie pour en faire ses « petites chéries ». Nanaki ne connaissait pas Don Corneo, mais il n’eut pas vraiment besoin d’en savoir d’avantage pour comprendre que Yuffie était en danger. Et même si elle leur avait volé leurs materias, il savait qu’elle n’était pas une mauvaise fille pour l’avoir côtoyée un petit moment, et il voulait absolument l’aider. Après une petite course poursuite dans les montagnes de Wutaï, ils réussirent à vaincre ce Don Corneo et libérer Yuffie et Elena qui les laissa tranquille pour cette fois avant d’embarquer Reno et Rude pour disparaître. La petite Kunoichi reconnaissant son erreur et les remerciant de l’avoir sauvée, leur rendit toutes leurs materias en signe de reconnaissance. Cependant, la méfiance était toujours de rigueur à son égard, et ils décidèrent donc rapidement de quitter les lieux avant qu’il ne lui prenne l’envie à nouveau de les voler.

Ce voyage semblait interminable, ils avaient besoin de gagner la cité des anciens et pour se faire, partir dans le nord dans un village où ils organisaient des fouilles à la recherche de trésors divers. Un peu plus loin se trouvait justement l’accès à la dite cité, mais ils avaient besoin d’une clé de pierre pour se faire. Ils devaient retourner encore au Gold Saucer pour rencontrer Dio afin qu’il leur donne la clé, ou du moins qu’il la leur prête. Une fois de plus, même si Nanaki avait accès à toutes les attractions, il resta au manoir hanté pour se reposer… ce genre de choses ne l’intéressait pas. Cloud avait maintenant la clé de pierre, mais ils ne pouvaient pas quitter la zone à cause d’un défaut technique, aussi ils furent bien obligés de rester encore un peu… profitant que le blondinet était de sortie avec Aerith, Cait Sith récupéra la clé et alla la remettre aux Turks, encore une trahison ? Il fallait croire que c’était une succession d’incidents en tout genre, et Nanaki se tenait prêt à réduire la peluche en poussière alors qu’il agita un petit appareil sous leur nez et qu’une voix d’enfant se faisait entendre. Cait Sith n’était autre qu’une peluche contrôlée par un homme qui travaillait à la ShinRa, et il avait Marlène, la fille de Barrett en otage. Ils avaient un traître dans leur rang et étaient en prime obligés de le garder avec eux, jamais Nanaki n’avait été aussi furieux et pourtant, il ne voulait pas qu’il arrive du mal à la petite fille, aussi rongea t’il son frein en espérant pouvoir un jour l’occasion de découper cette peluche en mille morceaux. Il ne pouvait alors pas savoir que finalement, l’avenir allait nettement changer cette vision des choses chez lui.

Maintenant que les Turks avaient la clé, ils allaient simplement ouvrir la voie vers le temple des anciens et ils pourraient donc les suivre simplement, de toute manière, Aerith était avec eux, et probablement qu’elle leur permettrait tout de même de garder un avantage sur eux ? Ils l’espéraient, en tout cas, ils se dépêchèrent tout de même de gagner le continent à l’aide du Tiny Bronco pour gagner l’espèce de grosse pyramide qui se dressait au milieu de la forêt, et grace à la jeune femme qui entendait la voix des Anciens, ils purent se repérer dans l’immense labyrinthe qui composait ce temple jusqu’à son centre où ils rencontrèrent Sephiroth qui leur expliqua enfin son objectif : mettre la main sur la materia noire qui était retenue ici. Pourquoi en avait-il besoin ? S’il invoquait le météore grace à cette materia, n’allait-il pas tout détruire ? La planète y compris lui-même ? Évidemment non, la rivière de la vie empêcherait la planète d’être détruite et Sephiroth avait l’intention de se placer au cœur de la blessure provoquée par le météore pour obtenir une puissante phénoménale, malheureusement, il ne pouvait pas avoir la materia noire qui n’était autre que le temple tout entier en lui-même. L’idée était de résoudre des énigmes en étant à l’intérieur du temple afin de le faire rétrécir jusqu’à ce qu’il devienne la materia, mais forcément, celui qui allait résoudre les énigmes devrait alors mourir à l’intérieur. Sephiroth partit en refusant de se sacrifier lui-même – évidemment – ou même de sacrifier l’un de ses clones. Cait Sith n’étant qu’un jouet se proposa alors, et même s’il n’était qu’une peluche, Nanaki trouvait cela sympathique qu’il accepte ainsi de lui-même de se sacrifier. Le groupe quitta les lieux et put alors voir le temple rétrécir rapidement, jusqu’à devenir une petite materia noire. Alors que Cloud et Aerith descendaient pour la chercher, une autre peluche Cait Sith arriva pour remplacer l’autre, mais le blondinet fut pris d’une espèce de folie alors qu’il se retrouvait sous le contrôle de Sephiroth, avant de s’écrouler inconscient… C’est à ce moment là que l’inquiétude commença à gagner l’esprit de Nanaki, si Cloud pouvait être sous le contrôle de l’ange noir de cette manière, était-ce bien prudent de rester avec lui ? N’allait-il pas recommencer à nouveau ? Finalement, tout ce voyage était ponctué de trahisons en tout genre, et il commençait donc à se poser de nombreuses questions silencieuses… Bugenhagen avait eu confiance en eux, il devait y avoir une raison, une raison qu’il ne connaissait pas encore, mais qu’il connaîtrait bien assez tôt.

Cloud était tombé inconscient, aussi ils avaient décidé de se rendre dans le village le plus proche, Gongaga. Là bas, Aerith avait demandé des renseignements à propos d’un certain Zack qui avait été SOLDAT également dans le passé, ses parents vivaient dans ce village, mais personne ne semblait savoir où ce Zack était passé. Le groupe se reposa en espérant que Cloud finirait par se réveiller, mais au cours de la nuit, Aerith partit et se dirigea seule vers la cité des Anciens… lorsque le leader se réveilla en sursaut, il leur annonça avoir eu une vision de la jeune femme qui se dirigeait vers la cité des Anciens avec Sephiroth à sa suite. Il fallait faire vite et le groupe se dépêcha donc de gagner la cité le plus rapidement possible, Cloud continuant d’avoir des visions tout le long sur l’endroit où elle était allée jusqu’à gagner enfin le cœur de la cité. Là, ils trouvèrent la jeune femme en prière et alors qu’ils s’approchaient doucement pour ne pas la déranger, une ombre apparut et une lame traversa le corps d’Aerith de part en part… une petite perle de lumière tomba de sa tresse pour gagner le fond de l’eau alors qu’elle s’écroulait, sans vie, et que Sephiroth lançait un regard meurtrier au jeune blondinet.  Finalement, il semblait que Nanaki s’était embarqué dans une sorte de règlement de compte personnel auquel il ne comprenait rien. Il y avait quelque chose entre Sephiroth et Cloud qui lui échappait et Jenova vint s’en mêler une fois de plus. Est-ce que vraiment Cloud se souciait de la planète ou bien ne cherchait-il qu’à venger Aerith ? Il essaya de lui rappeler que le but de la Cetra était avant tout de sauver la planète, et non pas de suivre une quête personnelle, mais de toute manière, tout allait dans le même sens. En détruisant Sephiroth, ils sauveraient la planète et vengeraient Aerith. Leur but final ne changeait pas et Nanaki s’en contenta.

Filant vers le Nord, ils traversèrent les contrées enneigées du continent avant de gagner le grand cratère,  jamais le fauve n’avait eu aussi froid de toute sa vie, sa fourrure était certes assez épaisse, mais pas suffisamment pour le protéger et un vieil homme leur avait bien dit de ne pas rester trop longtemps immobiles. Une fois au cratère cependant, la température était un peu meilleure, mais ils furent rapidement entourés par des clones de Sephiroth, la Réunion était apparemment très proche.  Cloud confia la materia noire à Nanaki histoire de s’assurer que l’ange noir ne pourrait pas le contrôler pour la lui reprendre, mais le jeune homme fut soumis à une série d’épreuves à laquelle il ne s’attendait pas, et ce fut Tifa qui vint à la rencontre du fauve pour lui demander la materia en disant qu’elle en avait vraiment besoin. Jusqu’à présent, Tifa ne les avait jamais trahis aussi Nanaki ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas lui faire confiance, malheureusement, elle n’était qu’une illusion, et c’est ainsi que finalement, ils se retrouvèrent dans un endroit que les Turks prirent pour la terre promise, Cloud avait récupéré la materia noire et s’apprêtait à la remettre à Sephiroth qui s’était enfermé dans un bloc d’énergie Mako cristallisée… à peine avait-il récupéré la materia noire que la terre se mit à trembler et que des créatures s’éveillèrent, les Armes. L’Ange noir était en train d’invoquer le météore, la planète se sentait menacée et faisait donc appel aux Armes pour la protéger. Une crevasse se créa sous la puissance du tremblement de terre et Cloud y tomba ! Le groupe perdait son leader, mais pas son sang froid, il fallait quitter cet endroit rapidement.

Cid déroba un vaisseau de la Shinra afin de chercher un moyen de retrouver Cloud. Le but était d’essayer de trouver un endroit où la rivière de la vie pouvait jaillir, il était possible que le leader soit rejeté quelque part par là, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent à Mideel. Quel ne fut pas leur soulagement de voir qu’effectivement, le jeune homme s’y trouvait bien, mais dans un état pitoyable. Tifa dut jouer les infirmières alors que le reste du groupe avait un petit problème à résoudre ! Une Arme avait décidé de venir leur rendre visite et de leur casser les pattes, aussi, Cid, Nanaki et Barrett tentèrent tant bien que mal de la repousser, mais les dégâts occasionnés par leur combat entraina Tifa et Cloud dans la rivière de la vie à nouveau… flute alors ! Il ne restait plus qu’à attendre qu’ils ressortent à nouveau.

Ils n’avaient pas de temps à perdre tout de même, Nanaki en venait à se demander s’il ne valait pas mieux poursuivre leur quête sans Cloud et Tifa, mais étrangement, Barrett semblait penser que seul Cloud pouvait vraiment avoir une chance face à Sephiroth, et les autres semblaient également de cet avis. Il se joignit donc à leur opinion et attendit, et lorsqu’enfin le couple d’amis ressortit, le jeune homme était guéri et avait retrouvé toute sa mémoire et fait le tri dans ses souvenirs. Racontant son histoire, Nanaki trouva ce passé des plus touchants et se rendit compte alors que cette épreuve les avait finalement tous rapprochés. Ils avaient désormais un nouvel objectif, quelque peu soufflé par la Shinra d’ailleurs. Celle-ci avait décidé de récupérer de la mega materia afin de la mettre dans la fusée pour aller exploser le météore. L’idée était bonne, aussi le groupe se rendit une première fois à Junon où ils récupérèrent un sous-marin pour gagner un réacteur où ils purent en trouver, puis à Corel pour récupérer un autre fragment après une véritable course poursuite à bord d’un train, avant de finalement gagner le village fusée qui abritait le dernier morceau. Cid allait enfin réaliser son rêve et gagner l’espace !

Le groupe avait réussi à s’emparer des commandes et à faire décoller l’engin, mais avant, il fallait récupérer la mega materia avant de fuir, car elle était programmée pour aller s’écraser, ou plutôt exploser contre le météore pour le détruire, mais ce ne serait jamais suffisant, et alors que Cid découvrait enfin la vérité sur son passé et son précédent échec, ils purent tous s’enfuir dans des navettes de secours et rejoindre la planète en sécurité. La fusée explosa bel et bien contre le météore, mais privée de la mega materia, elle ne réussit qu’à en détruire un petit morceau, le reste continuait de foncer droit sur eux, il fallait absolument qu’ils arrêtent Sephiroth avant l’inévitable. Afin de protéger les mega materias, Cloud suggéra de retourner au Canyon Cosmo, Bugenhagen accepta de les garder dans son laboratoire et leur fit un nouveau cours sur la planète, expliquant que le savoir des Anciens prévoyait quelque chose pour la protéger, la materia blanche. Aerith avait en sa possession cette materia et c’était probablement pour cela alors qu’elle s’était rendue seule dans la cité des Anciens ! Bugenhagen avait besoin de s’y rendre pour en savoir d’avantage, mais pour cela, il avait besoin de la clé des Anciens. Qu’à cela ne tienne, un petit tour en sous-marin et ils la trouvèrent rapidement avant de retourner là où la jeune femme avait été tuée. C’est ainsi qu’ils avaient eu confirmation que la jeune femme avait bel et bien cette materia sur elle, et qu’elle reposait désormais dans les profondeurs de la terre, prête à briller pour protéger la planète de la destruction. Cependant, une question se posait, le météore était tout de même proche, alors pourquoi n’agissait-elle pas ? La materia blanche, le sacre, allait-il agir au dernier moment ? Une autre possibilité était que Sephiroth lui-même l’empêchait d’agir, il était temps d’aller au Cratère Nord et de le vaincre une bonne fois pour toute. Mais avant, il fallait ramener Bugenhagen au Canyon Cosmo, il partit devant et lorsque le groupe le rejoignit, le cœur du fauve se serra en comprenant qu’il se passait quelque chose. Le voyage avait considérablement affaibli son grand-père, et alors qu’il se trouvait sur son lit de mort, Nanaki pleura sa disparition alors qu’il essayait pourtant de lui faire comprendre qu’il allait simplement rejoindre la rivière de la vie et qu’il allait donc continuer à vivre au cœur de la planète pour l’éternité. Peut être même allait-il un jour simplement renaître sous une nouvelle forme et qu’ils se retrouveraient donc un jour. Aussi, Nanaki avait désormais une nouvelle raison de protéger la planète, en la sauvant, il sauvait son grand-père qui pourrait continuer à vivre éternellement dans la rivière de la vie. Sa peine fut malheureusement immense lorsque Bugenhagen s’endormit pour toujours, et c’est avec le cœur lourd qu’il revint vers Cloud, Tifa et les autres, leur confirmant qu’il continuerait de combattre à leurs côtés pour poursuivre la voie choisie par sa famille. Alors qu’ils se trouvaient de nouveau à bord du vaisseau de Cid pour rejoindre le Cratère Nord, ils purent voir l’une des Armes se diriger tout droit vers Midgar.

Le Canon de Junon y avait été emmené, se chargeant de l’énergie Mako des nombreux réacteurs de la ville, il avait pour objectif de détruire le champ de force qui protégeait le cratère, et tant que ce champ de force serait présent, le groupe ne pourrait pas atteindre l’Ange noir. Fonçant vers la ville, ils décidèrent de ralentir l’Arme, au moins le temps que la Shinra réussisse à détruire le champ de force. Fonçant vers la plage, ils se mirent en travers de la route du titan pour l’empêcher d’approcher la ville, le canon était prêt et tira d’un coup particulièrement puissant, traversant l’Arme de part en part en allant détruire le champ de force une bonne fois pour tout, celle-ci ne mourut pas tout de suite cependant et lança une salve de tirs, détruisant une grande partie des installations et allant jusqu’à faire exploser la Tour Shinra où se tenait Rufus avant de sombrer dans l’eau.

La Shinra était détruite, mais Cait Sith reçut un message comme quoi Hojo voulait encore utiliser le canon pour tirer sur le cratère en utilisant la puissance maximale ! S’il faisait cela, les risques qu’il détruise le sacre et donc leur chance de sauver la planète étaient trop grands, aussi ils durent de nouveau faire une halte dans les égouts de Midgar. Nanaki avait une revanche à prendre sur Hojo et ne se gêna donc pas pour suivre Cloud jusqu’au bout et obtenir ainsi les derniers renseignements dont ils avaient besoin pour reconstituer le puzzle de l’histoire de l’Ange Noir. C’est à ce moment là que Nanaki crut avoir la confirmation qu’il avait également reçu des cellules de Jenova au cours de sa captivité, le numéro qu’il portait alors pouvait ainsi avoir un lien avec ceux des clones de Sephiroth, malheureusement, le combat étant inévitable, il ne sut jamais qu’il se trompait cruellement, que ce numéro n’avait absolument rien à voir, et pour preuve, tous les clones avaient déjà été créés depuis bien longtemps avant qu’il n’ait le numéro 13… il était une expérience à part, sans rapport avec Jenova, mais cela, il ne le saurait probablement jamais. Hojo s’était injecté lui-même des cellules de Jenova pour devenir un monstre, et finalement, cela facilitait les choses du point de vue de Nanaki qui préférait largement tuer une abomination qu’un être humain. Le combat final approchait enfin, il n’y avait plus rien qui se dressait sur leur route, mais Cloud demanda tout de même à chacun de rentrer chez eux une dernière fois avant le combat pour retrouver ceux qu’il aimait, et c’est ainsi que Nanaki retourna au Canyon Cosmo.

Il passa ainsi du temps avec les membres du village, mais surtout, il se rendit dans les montagnes à la recherche de Deneth. S’il devait mourir, s’ils devaient échouer, il devait au moins essayer de la revoir et lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Elle avait eu raison depuis le début, il était bel et bien un guerrier, il était le fils de Seto, un être fort et courageux qui avait donné sa vie pour protéger le canyon, et c’était désormais à son tour de protéger ceux qu’il aimait. Il réussit à la retrouver – quoi que peut être était-ce elle qui avait réussi à le retrouver en réalité – et les retrouvailles furent dans un premier temps assez musclées, mais la belle avait eu l’occasion de voir que Nanaki avait gagné en force et en rapidité là où autrefois elle le battait largement. Pendant la semaine que Cloud lui avait accordé, il put parler longuement avec elle, lui racontant ses aventures, ce qu’il se passait exactement, la rassurant sur le météore qui était apparu dans le ciel et lui expliquant qu’ils allaient faire ce qu’il fallait pour l’empêcher de détruire la planète. Une certaine complicité naissait entre les deux fauves, mais ils étaient encore trop jeunes pour que ça puisse aller au-delà... d’ici quelques dizaines d’années peut être ? Toujours est-il qu’il fut temps pour lui de retourner auprès de Cloud et les autres pour l’étape finale.

La descente du cratère ne se fit pas sans mal, de nombreux monstres puissants leur barraient la route, et ils durent même en venir à se battre une nouvelle fois contre Jenova qui arborait sa forme ultime. Leur victoire les entraîna dans les profondeur de la terre où ils trouvèrent enfin le sacre, mais il n’était pas seul. Sephiroth les attendait là, usant de ses pouvoirs pour les paralyser avant de se transformer pour les affronter. Ils se séparèrent en deux groupes ce qui leur permirent rapidement de venir à bout de cette forme plutôt grotesque, jusqu’à ce qu’il déploie alors sa forme ultime… Les attaques de l’ange noir étaient dévastatrices, mais ensembles, ils réussirent tout de même à en venir à bout… il était temps de fuir maintenant, le Sacre était libre d’agir et ils commencèrent à grimper, mais Cloud s’arrêta, signalant qu’il avait encore quelque chose à faire.

Oui, ils auraient pu fuir, comme il le leur avait demandé, mais l’amitié qui était née entre eux les obligea à rester. Sa queue de feu fouettant l’air alors qu’il demeurait couché à attendre, il ne put que l’accueillir d’un rire affectueux lorsqu’il les rejoignit après avoir vaincu une dernière fois Sephiroth et libéré une bonne fois pour toute le sacre. Le problème était qu’ils étaient désormais coincés dans le cratère, mais c’était sans compter sur l’équipage de Cid qui avait foncé avec le vaisseau à l’intérieur du cratère pour venir les chercher ! Pleins gaz, ils quittèrent rapidement les lieux pour assister alors au spectacle du météore qui s’écrasait sur la planète. Le Sacre se mit à briller et la rivière de la vie déborda de toute part pour l’envelopper et recouvrir entièrement la planète afin d’absorber l’impact et l’explosion… La prière d’Aerith résonna dans le cœur de tous alors que la planète était sauvée.



« La vie trouve toujours un chemin »

Une fois la planète sauvée, la vie pouvait reprendre son cours. Nanaki se rendit au Canyon Cosmo pour retrouver Deneth, et une vie normale, du moins c'était ce qu'il espérait. Il n'en aurait pas l'occasion bien longtemps cependant, car quelques mois après son retour, le sol s'était mis à trembler, et c'est avec horreur qu'il se rendit compte que la rivière de la vie avait disparu. Toutes ses croyances, le sens même de sa vie semblaient avoir disparu en un instant. Deneth et lui eurent beaucoup de mal à comprendre ce qu'il se passait, et afin de la rassurer, il se dépêcha de quitter le Canyon pour rejoindre Junon et espérer en apprendre plus. La technologie de l'ancienne base militaire allait surement lui permettre de mieux comprendre ce qu'il se passait. Il retrouva son ami Reeve Tuesti avec Cait Sith, et ensembles ils essayèrent de comprendre ce qu'il se passait.

De nouveaux mondes étaient apparu, fusionnant avec Gaïa pour en former un nouveau. Chaque monde avait sa politique, ses religions, et il était important qu'ils apprennent à se connaître pour pouvoir cohabiter. Dans un premier temps, Nanaki suggéra à Reeve de se rendre là bas, mais il ne semblait guère enclin à porter ce fardeau tout seul... c'est pourquoi Nanaki fut désigné pour représenter Gaïa à cette réunion.

Ce fut là qu'il en apprit un peu plus. Il rencontra les personnalités importantes de chaque monde, découvrit l'existence des cristaux de la bouche de Grenat Di Alexandros qui donna également le nom à ce nouveau monde: Héméra. Un traité de paix fut signé, bien que le représentant de Spira ne semblait pas très enthousiaste à cette idée. Puis chacun rentra chez lui et Nanaki allait donc devoir s'habituer à sa nouvelle condition de représentant.

Il passa pas mal de temps à Junon d'abord. Il fallait qu'il trouve un moyen de communiquer afin d'être joignable par un peu n'importe qui, peu importe le monde. On lui affubla une secrétaire qui prenait la majorité des messages, bien qu'un peu trop tête en l'air au goût du fauve. Puis on lui bricola une sorte de téléphone adapté pour lui, et il put ainsi quitter Junon pour retourner au Canyon Cosmo.

Sauf que quelques temps après, il se rendit compte que Deneth avait disparu. Elle avait eu envie de découvrir le monde, mais plus les jours, les semaines et même les mois défilaient, plus Nanaki s'inquiétait. Elle ne s'éloignait jamais aussi longtemps du Canyon Cosmo.
D'autant que tout ce qu'il se passait n'était pas pour le rassurer. Le retour de Sephitoh qui avait fait exploser une partie des terres du Canyon, l'apparition d'étranges chimères qui semblaient protéger les cristaux... les autres mondes aussi avaient leur lot de malheurs, Sephiroth attaquait une prison pour récupérer le cristal de la terre, une sorcière attaquait une université, un type chevauchant un dragon s'en prenait à Alexandrie!

Il n'avait aucune nouvelle de ses amis, peu importe lesquels - il faut dire que sa secrétaire avait oublié de donner son numéro à la majorité d'entre eux! Même Reeve n'arrivait pas à le contacter à cause de cette petite sotte! - les seuls avec qui il avait pu avoir des contacts étaient Barrett puisqu'il était carrément allé le voir à Corel Nord, et Vincent Valentine qu'il voyait encore régulièrement. Et dernièrement Tifa lorsqu'il était passé la voir à Nibelheim pour qu'elle l'aide à retrouver Deneth. Malheureusement, la barmaid ne pouvait se permettre de quitter sa ville natale, aussi Nanaki était reparti bredouille.

Mais un coup de fil allait devoir l'interrompre dans sa recherche de son amie d'enfance. La sorcière qui avait attaqué la BGU s'en prenait désormais au tournoi de la Plaine Félicité, risquant visiblement de créer de gros problèmes entre les gouvernements de Dol et de Spira! Ils allaient avoir besoin de médiateurs pour calmer le jeu une fois qu'elle aurait été dégagée de là, aussi le félin se dépêcha de rejoindre Junon pour avoir un hélicoptère qui le mènerait sur place. En espérant ne pas arriver trop tard...


RP

Nanaki a débuté le rp au Tournoi Mystère - Par ici


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Alix
• Votre âge? 32 ans, bientôt 33 maintenant ^^
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Je suis Crystal
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? ça devrait aller Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
 
Nanaki - Rouge XIII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nanaki - Rouge XIII
» ARMES comment atomiser ces saloperies ?!! xD
» led rouge
» La menace Rouge...
» Le Cristal rouge vient d'arriver sur Kirin Tor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives