Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Squall Leonhart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Squall Leonhart   Mar 15 Sep - 7:31

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Dol
• Nom: Leonhart
• Prénom: Squall
• Âge: 20 ans
• Avatar utilisé: Lui-même

Description

• Alignement: Guerrier de la Lumière

• Description physique:
SquallAu premier regard, Squall n’a rien de ce qu’on pourrait appeler un homme musclé. Pourtant, ayant suivi une formation militaire depuis son plus jeune âge, il a effectué un entrainement physique quasi-quotidien ce qui affina sa silhouette tout en lui prodiguant la musculature dont il avait besoin. Sa condition physique le situe donc dans la moyenne, n’étant ni chétif, ni robuste pour autant. Du haut de son mètre soixante-dix-sept, sa masse corporelle nous est inconnue mais doit probablement avoisiner les soixante-quinze kilogrammes. Un autre détail peut être ajouté : celui du groupe sanguin auquel il appartient, qui n’est autre qu’AB. Ceci peut semblait être une information superflue, néanmoins, elle trouve toute son importance lorsque l’on est un soldat sur le champ de bataille. D’autre part, la teinte de sa peau est pâle et démontre une exposition volontairement faible au soleil voire quasi-inexistante du jeune homme, préférant s’occuper autrement qu’en bronzant sur une chaise longue.

Outre son joli minois, il ne s’agit pas de la caractéristique physique qui attire le plus l’œil lorsqu’on a à faire à Squall pour la première fois. En effet, ce qui s’avère le plus pertinent au centre de son visage fin n’est nul autre qu’une cicatrice longue d’une dizaine de centimètres à peine et partant du côté droit de son front pour venir terminer sa course en hauteur de la joue gauche, passant bien au centre de ses deux yeux d’un bleu clair perçant, légèrement au-dessus de la base du nez. Que reste-t-il à dire de son visage, si ce n’est qu’il ne laisse transparaître que très rarement ses émotions ? Il est très rare de voir Squall sourire, ou rire à gorge déployée. Ses lèvres fines, comme son nez, lui procurent une allure plutôt jeune, bien que la dureté de son parcours puisse se lire au travers de son regard sévère. Sa chevelure châtain foncé mi-longue lui tombe au niveau de la nuque et s’avère séparée par une raie au milieu de son crâne. Rarement coiffés, ceux-ci sont constamment ébouriffés. Leur teinte provient du côté de sa mère Raine, son père ayant les cheveux d’une couleur noire bien plus intense.

En guise de vêtements quotidiens, Squall arbore une tenue relativement simple. Le haut du corps se compose en effet d’un T-shirt blanc, dont le col est en V, surmonté d’une veste en cuir noire. Celle-ci expose une fourrure d’un blanc éclatant au niveau du cou et se trouve être d’une taille relativement courte puisqu’elle descend au niveau des côtes du jeune homme. Deux poches semblent se trouver symétriquement disposées sur les deux versants de la veste, mais il ne s’agit-là que de simples décorations. La partie inférieure de la tenue s’avère également sommaire. Le pantalon ressemble quelque peu à un vêtement bouffant, du fait qu’il soit suffisamment ample pour permettre au bretteur de se mouvoir convenablement. Maintenu par deux ceintures cloutées qui se chevauchent l’une l’autre, il est de couleur noire, tout comme la veste en cuir. Au niveau de la cuisse gauche, un système ingénieux composé de trois ceinturons chromés permet à Squall de stocker ses objets dans une petite besace, relativement discrète. Ses chaussures sont de simples bottes noires en cuir, et au sein desquelles les deux extrémités du pantalon viennent se nicher.

Les accessoires du SeeD peuvent se compter sur les doigts d’une main, si bien sûr l’on ne prend pas en compte les nombreuses ceintures déjà évoquées auparavant. Le premier – et sans doute le plus insignifiant – se trouve être ses gants en cuirs noirs, qui lui permettent un meilleur maintien de sa Gunblade. Souples mais aussi épais, ils ne gênent en rien l’articulation des doigts du jeune homme et permettent de les maintenir à une température constante, tout en le protégeant des possibles coups sur le champ de bataille. Le second accessoire est le collier qu’il porte autour du coup. Véritablement passionné par cet être surnaturel de par son apparence et le sens qu’il dégage, ce n’est nul autre que le symbole de Cronos qui orne le bijou du garçon ténébreux. Celui-ci évoque la solitude d’un lion féroce, ce qui correspond énormément à son caractère, selon lui. Cette même créature est représentée sur son dernier accessoire, à savoir une bague, et ressemble globalement à un lion rugissant. Son attachement à cette bête va même jusqu’à orner le boîtier de sa Gunblade, fièrement entreposé dans sa chambre de dortoir.

Savant mélange entre une arme à feu et une épée, l’arme de Squall tire son appellation « Gunblade » de la fusion de ces deux éléments. Outre le nom relativement simpliste mais efficace, l’esthétique se les partage également. On peut ainsi retrouver la crosse d’un revolver sensiblement relevée par rapport à l’axe du canon, afin de permettre une meilleure maniabilité. Ce dernier se trouve d’ailleurs remplacé par la lame acérée d’une épée, longue d’une soixantaine de centimètres. Sa ligne n’est pas totalement droite puisque les deux flans se rejoignent à son extrémité, en formant une légère courbe. Légèrement épaisse, en son centre se trouve un espace permettant à l’arme à feu de relâcher ses projectiles. Composée uniquement d’acier, cette pistolame se révèle être une arme tranchante et efficace. Néanmoins, son utilisation requiert un apprentissage rigoureux. En effet, sa maniabilité n’est en rien comparable à celle d’une épée classique puisque la base du revolver est légèrement désaxée et ne suis donc pas la ligne droite de la lame. Sur son flan, peu après le barillet de l’arme à feu, se trouve gravée la représentation d’un lion. Par ailleurs, un pendentif semblable au collier de Squall se trouve accroché à la crosse de la pistolame par le biais d’une chaîne.

• Description psychologique: Il serait plutôt facile de décrire la personnalité de Squall au premier abord, dans le sens où celui-ci ne laisse transparaître aucune de ses émotions. Qualifié de calme, sérieux et posé par les personnes qui le côtoient, le jeune homme est en réalité quelqu’un de bien plus complexe qu’il n’y parait. Abandonné très tôt par la seule personne qu’il aimait, Ellone, Squall s’est dès lors replié sur lui-même, n’exprimant ses sentiments en aucune circonstance. De nature solitaire, il ne recherche pas les relations sociales, qu’il juge dénuées d’intérêt. Tout du moins, c’est ce qu’il laisse penser aux yeux des gens qui l’entourent, quitte à se faire passer pour un asocial. En réalité, il ne laisse aucune émotion prendre le dessus sur lui lorsqu’il s’agit d’établir un contact avec quelqu’un. La douleur ressentie dans son enfance lorsqu’Ellone lui fut arrachée est encore bien trop présente, et la peur qu’on ne l’abandonne à nouveau l’assaille en permanence. En somme, Squall refuse tout attachement sentimental et n’accorde que très rarement sa confiance aux autres, angoissé par une nouvelle trahison.

Très introverti, Squall considère que ses problèmes personnels ne regardent que lui, aussi juge-t-il inutile de les exposer aux autres. Pourtant, il est sans cesse en proie aux remises en question. Constamment en pleine réflexion sur le monde qui l’entoure, il les garde néanmoins pour lui. Hypocrite ? Loin de là, bien au contraire. Malgré son silence quasi-constant là où des remarques auraient lieu de fuser, Squall ne s’exprime jamais à l’encontre de son ressenti. Ainsi ne vantera-t-il pas les louanges de quelqu’un qui, pour lui, n’en vaut pas la peine, mais ne se permettra pas d’en dire du mal pour autant. En cela, Squall fait preuve d’une grande réserve que certains qualifieraient d’une qualité digne d’un leader.

Néanmoins, Squall démontre certaines qualités que l’élite du SeeD s’est empressée d’utiliser. Dévoué et loyal à la cause qu’il défend, cela fait de lui un militaire hors-pair, toujours prêt à défendre celles et ceux pour qui il s’est engagé. Excellent combattant, son maniement de la Gunblade a fait de lui l’un des élèves les plus prometteurs de la BGU. N’ayant quasiment aucune relation amicale avec les autres élèves, le jeune homme a passé la majeure partie de son enfance seul, ce qui lui a valu d’avoir une maturité plus précoce que les autres. Ainsi, son sérieux et son intelligence s’avèrent ses principaux atouts sur le terrain. Fin stratège, Squall semble prédisposé au commandement d’une troupe de soldat. De plus, son sang-froid lui permet une très bonne réussite de ses missions sur le terrain. Malgré cette carapace émotionnelle qu’il s’est forgée au cours de son adolescence, les aventures qu’il a vécues ont eu raison d’elle par la force de ce qu’on appelle l’amitié. Face à des situations complexes, Squall dût en effet s’en remettre aux mains de ses compagnons d’armes, lui qui pourtant n’attribuait sa confiance à personne de peur de se retrouver seul avec le temps, et prit conscience du bienfait d’avoir des amis sur qui compter. Peu à peu, il apprit à faire part de ce qu’il ressentait aux gens qui l’entouraient, au lieu de tout garder en son for intérieur. A la suite d’une profonde remise en question, un sentiment d’amour s’est même installé dans son cœur – chose qu’il n’aurait jamais cru possible – pour la belle sorcière Linoa.

Dorénavant directeur de la BGU, il a su gagner la confiance et le soutien des membres de l’université. Affichant une certaine prestance et un charisme digne des plus grands dirigeants, Squall impose le respect. Relativement laxiste envers les jeunes élèves, il sait néanmoins faire preuve d’autorité et de fermeté quand il s’agit des plus âgés, assurant ainsi la relève des SeeDs. Epaulé par ses anciens compagnons d’armes et amis, il semble dorénavant apprécier le métier de proviseur de l’établissement, métier qu’il s’était pourtant vu forcer d’exercer trois ans auparavant, alors mis au pied du mur. Néanmoins, il ne perd pas de vue son objectif premier : assurer une paix stable sur Héméra par n’importe quel moyen.

Le nouveau directeur de la BGU affiche un désintérêt pour quasiment tout. Ne s’intéressant ni à l’art, ni à l’écriture, le terrain semble être son unique lieu de prédilection. Néanmoins, il apprécie la lecture de bon magazine, comme le Timber Maniac par exemple, dont les sujets le passionnent. Il s’avère également assez bon joueur au jeu de carte de Dol, le Triple Triad. N’étant pas particulièrement fan des animaux de compagnie, il apprécie néanmoins celle des chocobos dont l’utilité au travers de ses aventures n’est plus à démontrer, ainsi que les Moombas qui semblent lui vouer une affection toute particulière – sans doute parce qu’ils reconnaissent en lui le sang de son père Laguna qui coule dans ses veines. Bien évidemment, il a su s’habituer à la présence d’Angel, la chienne de Linoa…

Histoire


Winhill. Ce petit village campagnard niché entre deux montagnes était réputé pour son calme et sa sérénité. Quiconque cherchait à se ressourcer ne pouvait mieux trouver comme endroit que celui-là, où les chocobos vivaient en harmonie avec les habitants – bien que quelques monstres se soient joints à eux par la suite. C’est ici que Squall naquit et pourtant, il n’y passa qu’un très court moment de son enfance. En effet, issu de l’amour entre Raine et Laguna Loire, ce dernier ne fut point présent à la naissance de son fils – et ignorait même que sa bien-aimée était enceinte –, affairé à retirer Ellone des griffes d’Esthar. Raine, quant à elle, souffrait d’une maladie qui hélas lui prit la vie quelques mois seulement après la naissance de Squall, l’empêchant ainsi de l’annoncer à son amant. Laguna ne fut par conséquent jamais mis au courant par la bouche-même de Raine mais ne l’apprit que bien plus tard. Squall fut donc placé très jeune à l’Orphelinat d’Edea, situé dans les terres désolées de Centra et à l’abri de toute agitation politique. Ellone, sauvée par Laguna et renvoyée à Winhill, suivit également Squall et tous deux vécurent quelques temps là-bas, en compagnie d’autres enfants de leur âge.

Un lien fraternel particulier s’était développé entre Squall et Ellone – Lellone, comme il l’appelait. Il la considérait naïvement comme sa grande sœur, sans vraiment se douter qu’il n’était pas si loin de la vérité. Toutefois, Ellone possédait des pouvoirs qui attisaient la convoitise des nécromanciennes, si bien qu’elle fut déplacée de l’orphelinat sans qu’aucune raison ne soit donnée à Squall. Encore jeune pour comprendre, il crut que sa grande sœur l’avait abandonné et se forgea dès lors une personnalité solitaire, reclus dans sa carapace sentimentale que personne ne pouvait pénétrer. Délaissé par la seule personne qu’il aimait, il se fit néanmoins une raison et tenta d’être fort pour surmonter cette solitude qui l’attendait.
Squall intégra la Balamb Garden University vers l’âge de six ans. Cette école fondée par le couple Edea et Cid Kramer était destinée à former de jeunes recrues militaires pour prévenir les futures guerres contre les sorcières. Ces soldats formeraient le « SeeD » et recevraient toute l’éducation nécessaire. Si les cours purement militaires étaient réservés pour les élèves plus âgés, les jeunes enfants pouvaient néanmoins commencer à apprendre l’association des G-Forces, ces créatures oniriques puissantes. Malheureusement, leur jonction avec l’esprit humain avait pour conséquence d’altérer la mémoire de l’utilisateur. Lentement, Squall perdit ses souvenirs d’enfance, et notamment ceux de Lellone…

C’est à l’âge de dix-sept ans que Squall passa l’examen d’entrée au SeeD, celui-ci constitué de deux épreuves : la première était un test écrit tandis que la seconde se faisait sur le terrain. La ville de Dollet étant sous l’emprise de l’armée galbadienne, le sauvetage de la ville fut le motif de l’examen. Ainsi, Squall y fut envoyé aux côtés de Zell Dincht et de Seifer Almasy, son rival et leader d’équipe. Il rencontra également Selphie Tilmitt, une élève originaire de Trabia et récemment affectée à la BGU. Suite à certaines décisions prises par Seifer et allant à l’encontre de leurs ordres, le groupe de Squall se rendit à la tour Satellite et assista impuissant à sa mise en marche. Le retour au port fut brutal puisqu’une machine de défense semblable à un crabe fut lancée à leur trousse, détruisant au passage les rues de la ville, avant d’être détruite sur la plage par la ténacité et le sang-froid de Quistis Trèpe, la formatrice de Squall. Ces événements clôturèrent l’examen qui se solda par la réussite de Squall, Zell et Selphie, mais par l’échec de Seifer. Comme la tradition l’exigeait, un bal de promotion se tint le soir même pour féliciter les nouveaux gradés et Squall y fit la rencontre de Linoa sur la piste de danse, bien qu’il ignorait encore son nom à cet instant. Ce n’était qu’un détail puisqu’il la retrouverait le lendemain au cours de sa première mission de SeeD…

La première mission de Squall, Zell et Selphie les emmena à Timber où ils devenaient porter assistance au groupe de résistants « Les Hiboux de la Forêt ». Il s’agissait en réalité d’un petit groupe de personnes dont cette fameuse Linoa avec qui Squall avait dansé la veille. Les présentations faites, les détails de leur mission leur furent expliqués : ils devaient aider les Hiboux de la Forêt jusqu’à la libération de Timber. Voilà qui était assez vague et qui ne satisfaisait guère Squall. Néanmoins, les ordres étaient les ordres. Ainsi, leur mission – le kidnapping du président Deling qui se solda par un échec – conduisit le nouveau groupe à en apprendre plus sur les dessins de Galbadia : Deling s’était allié à une sorcière, la Prêtresse Edéa, sans se douter une seule seconde qu’il n’était en fait que son pantin. Avec tout ce grabuge à Timber, le groupe de résistants fut contraint de quitter la ville et Linoa fut la seule à rester aux côtés de Squall et de ses acolytes. Quistis les avait également rejoints. Ensemble, ils se dirigèrent vers l’université de Galbadia, la GGU, et une nouvelle mission leur fut confiée : l’assassinat de la Prêtresse. Pour se faire, un tireur d’élite allait leur porter assistance : Irvine Kinneas.

Cette mission n’était en réalité qu’un coup monté de la part du directeur de la GGU, Martine, et du Major Caraway – le père de Linoa. Tous deux savaient que la Prêtresse avait des vues sur la GGU et craignaient pour le futur de leur université. L’arrivée des SeeDs de la BGU tomba donc à pic puisqu’ils les enrôlèrent pour effectuer la sale besogne à leur place, leur faisant croire que l’ordre venait de Cid Kramer. Ainsi, lorsque la tentative d’assassinat échoua, ce ne fut pas la GGU qui fut tinte pour responsable mais bien la BGU, et autant dire que la colère de la Prêtresse était sans limite : des missiles furent lancées pour la détruire. Ce fut une véritable course contre la montre qui s’ensuivit puisque Squall dût tenter par tous les moyens de prévenir Cid et sauver l’université. Fort heureusement, l’école disposait d’un ancien système de sécurité permettant à l’établissement de prendre son envol. De justesse, la BGU échappa donc à l’impact des missiles avant de dériver dans l’océan…

Tel un effet boule de neige, les événements s’enchaînaient et faisaient sombrer Dol vers un bien sombre destin. Désormais, l’objectif d’Edea semblait de retrouver Ellone coûte que coûte, quitte à raser les villes et villages pour qu’elle ne puisse plus s’y cacher. Disposant d’un même système antigravitationnel, la GGU pouvait également voler et avait assiégé Balamb. Malheureusement pour Edea, Ellone ne s’y trouvait pas et l’intervention des SeeDs repoussa les forces armées galbadiennes, représentées en les personnes de Raijin et Fujin. Une fois la ville libérée, Selphie souhaita se rendre à l’université de Trabia, elle aussi prise pour cible par des missiles. Elle n’eut pas autant de chance que la BGU puisque c’était un décor de désolation qui attendait le groupe à leur arrivée. Néanmoins, il y avait de nombreux survivants qui travaillaient dur pour reconstruire leur faculté. C’est là-bas que nos six protagonistes réalisèrent qu’ils provenaient tous du même orphelinat – exceptée Linoa – mais que l’utilisation des G-Forces avait embrouillé leur mémoire. C’est donc d’un commun accord qu’ils décidèrent de se rendre là-bas, même si le lieu était en ruines aujourd’hui. Une fois sur place, la BGU tomba nez-à-nez avec la GGU et cette fois, l’affrontement était inévitable : une véritable bataille se déroula entre les deux universités, jusqu’à ce que Squall et ses compagnons ne parviennent à vaincre Edea. La Prêtresse fut alors libérée de son envoûtement et Linoa tomba mystérieusement dans un sommeil profond.

De nouveau elle-même, Edea révéla les raisons qui l’avait poussée à agir ainsi : elle avait été sous l’emprise d’une nécromancienne du futur nommée Ultimecia. Cette dernière souhaitait s’emparer du pouvoir d’Ellone pour comprimer le temps et l’espace et ainsi vivre seule dans un monde où n’existerait que le néant. Le but de nos héros était clair, dorénavant : vaincre Ultimecia. Mais Squall était trop préoccupé par l’état de santé de Linoa et préféra d’abord se rendre à Esthar pour tenter de la soigner. Si le Dr Geyser – réputé pour ses incroyables inventions – accepta de l’ausculter, il lui proposa également de rendre visite à Ellone qui se trouvait à bord de la station spatiale. Squall s’y rendit donc avec Linoa et un autre de ses coéquipiers en espérant qu’Ellone puisse le faire remonter dans le passé de Linoa pour comprendre ce qui lui était arrivé. Hélas, elle n’en semblait pas capable et pire encore, Linoa s’était réveillée, visiblement sous l’emprise d’Ultimecia. Sans que personne ne put faire quoi que ce soit, elle s’envola dans l’espace, libéra la sorcière Adel emprisonnée en orbite depuis près de dix-sept ans, puis reprit ses esprits mais dériva dans l’espace. Entre temps, la Larme Sélénite s’écoula de la Lune pour s’abattre sur Dol, emportant Adel sur le Lunatic Pandora dans son sillage.

Squall se voyait découvrir des sentiments pour Linoa qui le poussa à agir inconsciemment : il partit à sa poursuite dans l’espace, quitte à mourir lui aussi par manque d’oxygène. Par chance, il parvint à la retrouver et montèrent à bord d’un vaisseau à l’abandon et aujourd’hui habité par des aliens : l’Hydre. Ils prirent possession du vaisseau et, grâce aux instructions de l’aérodrome d’Esthar, furent en mesure de retourner sur la terre ferme. Toutefois, Linoa était à présent une sorcière et craignait le regard des autres à son égard. Elle accepta de se faire emprisonnée comme le fut Adel pour ne pas risquer de nuire à nouveau au monde en étant sous le joug d’Ultimecia, mais Squall ne pouvait accepter une telle chose. Il venait à peine de la retrouver… Il lui était inconcevable de la perdre à nouveau. Après l’avoir secourue de justesse, le président d’Esthar – Laguna Loire – les contacta pour leur exposer son plan afin de vaincre Ultimecia. C’était risqué mais finalement, nos protagonistes parvinrent à l’exécuter, grâce à l’aide d’Ellone qui força Ultimecia à réaliser la compression temporelle. A présent dans un lointain futur, le groupe rejoignit l’antre de la sorcière et, dans un ultime affrontement, l’anéantit pour de bon. Cela eut pour effet d’annuler la compression temporelle et de les renvoyer dans leur propre époque.

Désormais en paix, Dol profitait de ce temps de calme pour se remettre de ses derniers affrontements. Néanmoins, la paix n’était jamais chose éternelle et un nouvel événement vint la bouleverser : la fusion des mondes. Dorénavant, quatre mondes – Gaïa, Dol, Héra et Spira – n’en formait plus qu’un : Héméra. Les modifications géographiques de cette nouvelle terre et les disparités politiques rendirent les premiers mois de cohabitation difficiles, d’autant que tous ne possédaient pas non plus les mêmes technologies. Néanmoins, tous furent unis dans le même désespoir : la perte de leur magie. Sur Dol, les G-Forces disparurent, rendant les SeeDs incapables d’user de leurs pouvoirs. La panique parcourut rapidement les terres de Dol quant à la menace que représentait donc la situation puisque les humains n’avaient dorénavant plus aucun moyen de contrer la menace des sorcières. Squall, alors devenu le nouveau directeur de la BGU, tenta de s’imposer aux côtés de Laguna Loire pour tenter de ramener le calme parmi la population. Ne serait-ce qu’au niveau mondial désormais, les deux hommes furent choisis pour représenter leur monde d’appartenance…

Au bout de quelques mois, les choses commencèrent à s’apaiser. La découverte de ces gemmes conférant un nouveau pouvoir avait su calmer les populations inquiètes de ne pas pouvoir se défendre seules. Mais il restait encore de nombreuses choses à régler, notamment la communication entre les différentes contrées. La BGU fut donc réquisitionner pour abriter une conférence entre les différents dirigeants de chaque monde, et durant laquelle chacun prit connaissance des identités des autres. Le leader de Spira, Monseigneur Asran, paraissait particulièrement hostile aux mondes technologiques et Squall ne manqua pas de le remarquer. Il fut également mention des cristaux, que la reine d’Alexandrie Grenat di Alexandros dévoila à l’assemblée. Ainsi, ces reliques possédaient un pouvoir incroyable mais leur localisation n’était connue de personne. Ce fut sur cette note que la réunion prit fin, laissant le soin à chacun des dirigeants présents de divulguer ces informations sur leur monde d’origine. Squall et Laguna décidèrent d’en faire part aux universités ainsi qu’au Dr Geyser, tout excité d’apprendre la nouvelle. La vie d’Héméra reprit donc son cours tout en essayant de construire un nouveau terrain d’entente.

Néanmoins, un nouveau drame se produisit : la réapparition de ces calamités dont chaque monde s’était libérée auparavant. Revenus d’entre les morts, la raison de ce phénomène restait inexpliquée. Ultimecia fit donc une apparition remarquée à Esthar avant de disparaître. Elle ne se manifesta véritablement que plusieurs mois plus tard, en décidant d’attaquer la BGU ! Fort heureusement, Squall parvint à repousser l’attaque mais l’université fut tout de même touchée à plusieurs endroits et nécessitait des réparations. Son métier de directeur l’obligeant à rester aux commandes de la fac de Balamb, il ne put participer au tournoi organisé par la Néo-ShinRa mais observa son dénouement à la télévision, où il assista à la nouvelle attaque d’Ultimecia. Celle-ci s’en prit à Linoa et une autre participante, mais sa bien-aimée lui assura que tout allait bien. Il la savait accompagnée d’un jeune SeeD de toute manière, aussi était-ce la raison pour laquelle il ne quitta pas son établissement. Mais pourtant, cela risquait de changer sous peu… En effet, les récents événements sur Dol, notamment l’attaque de la prison du désert ou encore l’affrontement de la GGU contre Kuja, poussa Squall à prendre les choses en main et effectuer lui-même ses recherches. C’est qu’il ne supportait plus de rester assis toute la journée à son bureau alors que l’avenir d’Héméra se jouait à l’extérieur. Il décida donc de partir, laissant momentanément la BGU aux mains expertes de Shu…

Test RP


Quelle heure était-il ? Minuit passé ? La nuit était encore bien noire dehors et le faible éclairage artificiel du campus filait au travers de mes persiennes pour illuminer doucement ma chambre. Je n’arrivais pas à trouver le sommeil, je détestais ça… C’était dans ce genre de moment que mes pensées se chamboulaient, que j’échafaudais des hypothèses les unes après les autres, sans réellement être capable de me décider sur laquelle était la plus probable. Une réunion entre dirigeants, hein ? Avais-je bien eu raison de proposer la BGU comme lieu de rencontre ? J’ignorais l’identité de ces autres représentants et même si nous nous étions tous mis d’accord pour interdire la présence d’arme durant le conseil, rien ne me garantissait qu’ils obéissent à la lettre… Nous étions tous sur la défensive et c’était normal, moi le premier. On avait tous vécu tellement de choses par le passé qu’un tel phénomène – la fusion des mondes, j’entends – méritait que l’on se montre méfiant. Aussi bien de ces contrées inconnues que de leurs habitants.

Je tournais sans cesse dans mon lit, luttant pour trouver le sommeil mais sans y parvenir. J’aurais souhaité que Linoa soit là, à mes côtés. Elle aurait su quoi me dire pour me rassurer, pour me dire que la journée de demain se passerait sans encombre, pour me dire que je n’avais pas eu tort de choisir la BGU comme lieu de rencontre. Et même si le simple fait de penser à elle parvenait à m’apaiser un peu, cela n’était qu’éphémère puisque mes doutes revinrent me hanter de plus belle. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer de me calmer, l’oreiller replié sur mon oreille libre. Mais il m’était visiblement impossible de chasser les inquiétudes de mon esprit. A qui allais-je avoir à faire demain ? J’avais eu vent de certaines informations concernant les autres mondes… Gaïa était similaire à Dol sur le plan technologique mais ce n’était absolument pas le cas d’Héra. Quant à Spira… Je redoutais un peu son représentant, à vrai dire. J’avais entendu dire que les machines n’étaient pas très bien vues, là-bas. Alors autant dire qu’il allait falloir garder un œil sur lui, au cas où des tensions surgiraient.

Finalement, j’étais parvenu à trouver le sommeil après quelques heures de réflexion tout de même, si bien que la nuit en fut fortement écourtée. L’on frappa à ma porte au petit matin. Il s’agissait de Quistis, venue me prévenir que Laguna nous rejoindrait directement à Horizon. Il était sans doute plus facile pour lui de se rendre là-bas depuis Esthar plutôt que de faire le chemin jusqu’à Balamb. Sans dire un mot, je me levai donc, me lavai et m’habillai, avant de sortir de ma chambre. Quistis se tenait toujours là, m’attendant de pied ferme et dans le silence, silence qu’elle ne tarda pas à briser.

« - C’est une journée importante, aujourd’hui ! Tu vas t’en sortir ? Il le fallait bien… Nida t’attend au poste de pilotage.
- Pourquoi ?
- Il attend ton feu vert pour partir vers Horizon. Je pense qu’il est tout aussi stressé que toi ! »

Elle se mit à rire en se tenant le ventre pour ne pas risquer d’avoir une pointe de côté. Pourquoi pensait-elle que j’étais stressé ? Ah, je suppose que je devais avoir un « regard » pour ça aussi… Quistis, tout comme Linoa, s’amusait à déchiffrer le moindre de mes faits et gestes, prétextant être une « experte en Squall ». Leur acharnement sur ma personne était aussi troublant que leur précision sur leurs interprétations. Il fallait croire qu’elles parvenaient toutes les deux à lire en moi comme dans un livre ouvert… et cela ne m’enchantait pas plus que ça. Posant la main sur ma hanche, Quistis comprit qu’il était maintenant temps d’arrêter la plaisanterie, même si je pouvais sentir son regard espiègle me guetter. Elle ouvrit alors la marche vers l’ascenseur central que nous prîmes tous les deux, puis vers la plateforme de pilotage. En me voyant arriver, Nida s’empressa d’effectuer le salut SeeD avant de reprendre les commandes. Shu était également présente et se contenta de me saluer d’une petite courbette comme elle savait si bien les faire. Toutefois, un silence assez pesant s’installa et je sentais les regards des deux femmes posés sur moi. Que voulaient-elles, au juste ? Quistis me fit signe de regarder Nida. Oh !

« - Nida, direction Horizon.
- Compris ! »

Il semblait vraiment prendre tout cela à cœur… Je croisai les bras tandis qu’il manœuvra le vaisseau pour lui faire prendre la direction d’Horizon. Le regard perdu sur l’océan, j’entendais Quistis et Shu reprendre une conversation sur la future réunion et émettre de nombreuses hypothèses sur ces dirigeants. Je ne distinguais pas vraiment leurs paroles, n’y prêtant pas plus attention que cela. Non, mon esprit divaguait tout autant que le leur, mais mes interrogations ne concernaient pas uniquement le physique de ces hommes et femmes qui nous rejoindraient à bord dans quelques heures. Personnellement, je m’intéressais davantage à leurs dessins… Avais-je raison de m’en faire autant ?

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Guillaume
• Votre âge ? 23 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth ? Je suis Juju et Lily !
• Avez-vous lu toutes les règles ? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises ? Tout baigne  Cool



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Squall Leonhart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Squall Leonheart [validé]
» Squall Leonhart
» Les figurines et peluches <3
» Final Fantasy XIV
» Squall Leonhart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives