Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Le Continent Oublié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Le Continent Oublié   Mar 16 Juin - 22:56

petit edit...dites...dites... Lyte et Linoa viennent d'Esthar City.
~~ Like a Star @ heaven

LyteNous avions pris notre envol depuis quelques instants maintenant. Linoa semblait un peu dépourvue de la tournure des évènements. Peut être parce qu'elle ne savait pas où on allait précisément. Moi non plus à vrai dire.

"J'ai mis le cap vers l'Orphelinat, mais si on voit quelque chose avant, on se pose, ça te va ?

S'en suit une histoire sur les ruines, puis Edea et Ellone. Que des noms qui ne me disaient que vaguement quelque chose... Alors que je me surprenais à penser que le voyage allait être long si Linoa commençait à stresser pour tout le monde ainsi, j'étais à des miles de penser que ça allait être la dernière fois que j'allais entendre sa voix... 

Tout se passa si vite... La vue des fameuses ruines, un flash back de ce rêve que je crus voir, un passage en mode manuel, et soudain, plus rien. Les moteurs se mirent à s'éteindre un à un, les appareils électromagnétique ne répondaient plus... J'en assume encore la faute à l'heure qu'il est. Cela aurait pu nous tuer... Cette négligence... Mais, tout le monde savait que les impacts de larmes déréglaient les vaisseaux... Par quelle miracle, nous nous en sommes sortis ? Je ne sais vraiment pas... L'impact était tel, bien que bien heureusement ralentie par notre atterrissage dans une crevasse où de chaque côté, les pentes de ce relief accidenté faisaient freiner la collision. Puis, plus rien... Je reste encore persuadé qu'on aurait pas pu sortir vivant de ce choc, que Linoa y était pour quelque chose. Mais je ne pouvais pas le savoir... Pas à ce moment là... 

Quand je repris connaissance, j'étais seul... Il y'a des instants où la solitude est un refuge, lorsque nous ne voulons voir personne, que nous voulons méditer. Des moments où la solitude nous ennuie, que nous voulons sortir et voir du monde... ...

Mais, il y'a surtout ces rares temps où la solitude nous effraie, où elle est une sorte de paralysie face à l'inconnu, à ce qui nous entoure. 

C'était le cas, là. J'étais tout seul, perdu, sonné, incapable de comprendre ce qu'il s'était passé. Je le sais maintenant, et si j'aurais pu l'éviter, cela nous aurait certainement éviter plein de désagrément. Par chance, il me restait mon sac, face à moi. Mais nulle trace de Linoa, je regardais autour de moi. J'étais sur un promontoire rocheux, en contre bas, des flammes sortaient des décombres de notre appareil. Ce qui me marquait le plus, c'était l'ampleur des débris avant que je ne comprenne que nous ne furent pas les seuls à connaître telle tragédie. 

J'essayais de crier, d'appeler Linoa mais je ne pouvais même pas entendre le propre son de ma voix. Après tout, le climat n'était pas devenu si silencieux depuis cette chute ? La sonorité de l'explosion aurait-elle endommagée mes tympans ? C'était le seul verdict que j'avais pu me faire bien que ma priorité n'était pas celle de vérifier si tout allait bien chez moi. Je devais retrouver Linoa. Il le fallait. 

"LINOA"


Mais je ne faisais qu'entendre ce murmure... 


"Linoa"

N'avais-je donc pas précisé que c'était peut être la dernière fois que j'entendais sa voix... 

La seule personne que je croisais semblait venir d'un autre temps, seul ses vêtements me permettait d'en attester puisqu'il ne restait rien d'autre. Par chance, l'homme était passé l'arme à gauche en compagnie de son arc... Je commençais un peu à maîtriser l'objet maintenant. 

Il ne semblait pas voir trace de sa présence dans l'habitacle de l'appareil et il y'avait peu de chance qu'elle y soit encore si j'ai été propulsé ici bas. Je pensais l'apercevoir au loin, allait-elle bien ? Je n'en avais aucune idée... Le coin grouillait certainement de monstres. 

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 17 Juin - 15:26

LinoaNous étions en train de voler tranquillement. Tout était normal. Absolument rien à signaler. Bien sur qu'il fallait réfléchir à où nous allions dormir. Je ne tenais pas vraiment à rester dehors dans un endroit aussi hostile. Les faux camps de survie qu'on faisait à l'école m'avaient suffit. Et dans ce temps là, les pires monstres qu'il y avait étaient des Elmideas... On nous faisait croire que si nous n'écoutions pas  nous allions nous faire attaquer par des Wendigos... Mais c'était ridicule, une fois qu'on avait grandi un minimum, on s'en était rendu compte. Lyte semblait d'accord pour avoir comme objectif l'orphelinat. Après c'était évident qu'on allait devoir visiter un peu, sinon  comment trouver d'autres indices ?

J'avais profité du voyage pour écrire un message à Eli. Je lui expliquais ce que nous avions appris et qu'elle allait pouvoir aller se procurer un de ces gadgets à Esthar au laboratoire de Geyser. Il fallait aussi que je lui parle des risque à ne pas le faire. Une fois le téléphone rangé, je fermais deux secondes les yeux et m'étirais les bras. Je parlais à Lyte de quelques petites choses qui me passaient par la tête... et ... est-ce que c'était à cause de moi ? De mes blablah incessants ? Tout à coup. Alors qu'on passait près des ruines dont on avait parlé plus tôt, quelque chose d'absolument incroyable se produisit. Improbable aussi. Comment cela avait pu arriver, c'était moi qui étais susceptible d'être une menace, pas Lyte en reprenant les machines et en nous laissant tomber comme des moustiques électrisées par une raquette électrique !

Eh pourtant... nous étions en train de tomber. J’eus juste le temps de déconnecter le dispositif de Geyser et le temps passait comme au ralenti. C'était étrange, un peu comme quand je dérivais... alors même que je semblais ne plus avoir d'espoir, c’était comme si le temps s'étirait. Est-ce que le pouvoir d'Ultimecia avait quelque chose à voir avec ça ? En tous cas, même si je n'avais pas tout compris... il semblait que malgré quelques petites égratignures dues au terrain aux pierres coupantes, je n'avais pas grand chose. J'avais essayé de garder la main sur Lyte mais je ne le voyais plus. J'avais aussi le réflexe de chercher Angel, mais elle n'était pas là, je finissais par m'en souvenir.

Je me relevais péniblement. Je voyais les ruines, le vaisseau détruit et après avoir grimpé au point le plus haut que j'avais pu, je finissais par trouver Lyte. Mes oreilles allaient presque bien, mais un grésillement désagréable ne les avaient pas quittées depuis. Il m'appelait, je criais aussi. Mais il ne semblait pas m'entendre, il regardait d'un autre côté. J'étais plutôt contente de ne pas avoir mi de vêtements noirs aujourd'hui, j'étais sans doute plus repérable comme ça. Je prenais une pierre à côté de moi pour la lancer près de l'endroit où était Lyte, en espérant qu'il repère le mouvement. Seulement, alors que j'étais en train de continuer à crier, un monstre qui semblait plus téméraire que les autres s'était approché de moi par derrière, quelle indélicatesse ! Je n'avais pas entendu avec tout ce tintamarre fantôme qu'il y avait dans ma tête ! C'était une sensation désagréable que j'avais eue pendant le tournois qui m'avait mise au jus... un sort de foudre. Je me retournais pour voir deux Héras agiter leurs tentacules. L'un d'eux n’attaquait pas mais tournait juste sur lui même pour changer de pouvoirs magiques... Ahhhh Vous choisissez bien votre moment vous !!!

Je tournais la tête deux secondes pour voir où en était Lyte et me mettais à attaquer la bête qui m'avait attaquée. Puis je ne perdais pas de temps pour recommencer. Vu la situation, il valait mieux éviter de trop utiliser la magie... on pouvait tomber sur bien pire. Tout en attaquant, j'essayais de me rapprocher de Lyte. Mais à trop vouloir m'en approcher en faisant autre chose, me voilà qui glissais, je roulais sur les rocher jusqu'à une dizaine de mètres plus bas. Ah moins là je m'étais rapprochée, oui ! « Ahhhoutch ! »

~

Héra X02
Niveau 4
HP : 950
Foudre, Brasier, Glacier > -100HP.

=> Linoa -100
Attaque trois fois: -130 sur Héra1 et -260 sur Héra2.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 23 Juin - 13:33

LyteUne pierre venait de rouler près de moi et des ossements du malheureux. Je relevais la tête et la voyait enfin, la première dame dont j'avais la protection à coeur et à devoir. Mais, j'avais bien vu aussi qu'elle n'était pas seule et que deux Héra voulait jouer aver elle. Cela ne servait à rien de crier, je ne savais même pas si elle m'entendait elle aussi. C'était rageant de ne pas pouvoir utiliser un de ses sens.

J'essayais de me concentrer sur la scène qui se passait en face, Linoa venait de riposter mais semblait chanceler vers le dénivelé à côté d'elle. Mais, était-ce la concentration ou le fait que mon ouïe était hs, je ressentais les courants d'air des différents vents abreuvant les vallées et rifts du relief. Parfait pour guider les flèches ou les différents sorts. Je n'avais que trois flèches à ma disposition mais elles atteignirent toutes leurs cibles grâce à ce gros coup de pouce environnementale.

Si, cela permettait de riposter quelque peu, j'étais obligé de me rapprocher de Linoa pour pouvoir correctement la protéger. Par chance, en face une aile d'avion, certainement un vieux modèle peut être au même propriétaire que l'arc sur mon dos. La malchance c'est que pour l'atteindre, j'avais un saut d'un ou deux mètres, il fallait que je prenne de l'élan.

Je n'étais pas serein lorsque je prenais du recul pour avoir le plus de puissance pour atteindre l'aile mais j'étais totalement terrifié quand j'avais sauté, par chance, je réussissais à placer mes deux coudes sur la carlingue, et je n'avais qu'à hisser malgré la douleur de mes côtes qui avaient rencontré de pleins fouets le fuselage de l'appareil.

Ce que je n'avais pas anticipé, c'était que mon poids sur l'avion en ruines allait le déséquilibrer et je sentais l'inertie m'attirer vers l'arrière comme tout le reste de l'ossature métallique, il fallait courir le plus vite vers l'avant, la pente se faisait de plus en plus forte à mesure que l'avion souhaitait continuer sa chute. Je courrais presque à la verticale maintenant, m'aidant de mes bras pour continuer mon ascension.

Quelques instants pour reprendre mon souffle. Je n'avais pas entendu le bruit tonitruant de l'ancien avion qui avait atterri au fond du précipice. J'avais réussi à me jeter et à me hisser sur un autre plateau. Mes bras étaient totalement égratigné mais, dans ce genre de situation, ce n'était que le cadet des soucis. J'étais à égale distance des Héras et de Linoa. Et l'un des deux avait voulu me prendre en chasse, par chance, son sort de glacier atteignit les extrémités de mes bras. Ca faisait mal, mais ça avait au moins soulagé mes autres douleurs de mes escalades.

=> Lyte : - 100
Lyte décoche trois flèches (je te laisse faire le calcul et désigner les cibles)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 23 Juin - 16:22

LinoaJ'avais bien eu de quoi tomber en vérité... Lyte venait de faire une chose encore plus incroyable que lorsqu'il avait voulu faire tomber la tortue géante du bateau... à savoir sauter et courir sur un morceau d'avion qui était en train de tomber. Enfin, il avait fini par se rattraper je n'avais même pas compris comment. De mon côté par contre, ce petit moment de stupeur venait de me faire glisser sur les rochers et faire un joli tour de toboggan des pierres ! « Aïe aïe aïe ! Ça va, Lyte ?! » Loin de moi l'idée qu'il ne m'entende pas ! Mais je faisais vite de me relevais car les deux monstres arrivaient en planant avec grâce... et glace aussi apparemment. Vu que l'un d'eux venait d'attaquer Lyte d'un Glacier. Comment ces monstres avaient pu garder leurs pouvoir magiques eux, d'abord?! Ah... j'avais presque oublié le dispositif anti-magie de Geyser que j'avais désactivé lors de notre chute en avion! Je ne l'avais pas réenclenché, même si j'étais persuadée qu'il fallait économiser mes pouvoirs magiques pour le moment.

En tous cas, je faisais les quelques pas qui me réparaient à présent de Lyte, qui n'avait pas non plus pu éviter de se faire écorcher un peu partout. J'avais les mains en sang à cause des graviers et quelques trous dans mes vêtements. Quelle merveilleuse façon de commencer un voyage ! Lyte avait attaqué les monstres avec... un arc? Euh... étrange. Mais, je préférais commencer par le commencement. « LYTE ?! EST-CE. QUE. CA. VA ? » Pas évident pour lui de comprendre s'il n'entendait pas le moindre mot, car je regardais à nouveau dans la direction des deux monstres qui étaient peut-être un peu excités par l'odeur du sang... ne manquait vraiment plus que ça !

Je lançais à nouveau mon rotator. Ce n'était pas l'arme la plus rapide du monde, vue qu'il fallait attendre que les projectiles reviennent. Je me souvenais encore de l'entrainement que j'avais fait pour m'y habituer. Comment, mais comment, j'avais pu choisir une telle arme ?! J'ai failli finir défigurée, heureusement que je m'entrainais avec des armes en plastique léger au début ! mais ça fait quand même mal, même si ce n'est pas vraiment dangereux! Cette arme n'était peut-être pas la plus rapide, mais au moins la lame me revenait, contrairement aux flèches de Lyte qui transperçaient les monstres de part en part... Et puis ces bestioles ne savaient pas toujours se décider... elles se mettaient parfois à tourner sur elles-mêmes sans attaquer, de quoi me laisser aisément l'occasion d'attaquer de mon côté.

Enfin plus que quelques coups devaient suffire à Lyte et moi pour en venir à bout ! Les deux Héras étaient à présent affaiblis. Plus que quelques coups et ceux là nous laissaient tranquilles. Après ? Il fallait à tous prix trouver le moyen de se cacher un peu des monstres ? Peut-être en s'enduisant de terre locale, on aurait un genre de camouflage ? « Lyte... » Je me tournais vers lui. « Qu'est ce qui s'est passé avec le vaisseau ? Et... comment on va partir d'ici..? » Lui demandais-je un peu inquiète alors que je regardais autour de moi. Perdus au milieux de nulle part. Même pas la peine de regarder le réseau de téléphone, si?


~~
Il ne reste que quelques petit, tous petits coups pour que le combat soit terminé... ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 23 Juin - 17:35

LyteAprès le coup de Glacier, Linoa avait réussi à me rejoindre après son passage dans le toboggan rocailleux. Sérieux, c'est moi où elle s'y amusait ? Non, je dois rêver. 

Elle me parlait mais je n'entendais pas du tout ce qu'elle disait. 

"JE NE T'ENTENDS PAS !

Mais j'ai cru comprendre qu'elle s'enquérait de mon état de santé, je lui montrais rapidement mes avants bras avant de lui faire comprendre que tout allait bien. Mais elle devait vite riposter face aux assaillants qui semblaient s'amuser comme des petits fous. Ils n'étaient pas si forts mais on souhaitait garder nos forces. 

Mais avant que j'ai pu faire grand chose trois éclairs noirs vinrent frapper un Héra, puis l'autre. Le dernier d'écroula sur la roche en dessous nous. Les deux monstres s'écroulèrent sans demander leurs restes. 

D'où ça venait ? 

Ni Linoa ni moi ne savions ce qui venait de se passer mais le troisième projectile avait dû déstabiliser la plateforme sur laquelle nous nous trouvions. Et nous voici une deuxième fois, en chute libre. C'était un réflexe de lui avoir attrapé la main même si le contact était totalement différent d'avec Ruka. C'était vraiment de la survie là. Mais j'étais un peu rassuré de voir que l'endroit où nous allions chuter était une grande masse étendue d'eau, on allait bien voir où le courant nous mènera.

Par chance, je sentais l'eau s'engouffrer sur mon visage et mon corps lavant de cette boue accumulée par les roulés boulés en terrain aride. Je sentis comme une irritation au sein de mes oreilles et y passait un doigt pour y enlever la terre engouffrée. Par chance, ma surdité n'était dû qu'à l’obstruction des sons par cet amas de terre glaise. Ouf !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 23 Juin - 22:08

LinoaIl y avait beaucoup plus accueillant comme terrain de jeu. J'avais trouvé presque normal que Lyte ne m'ait pas entendu au début. J'étais encore assez loin, et si ses oreilles bourdonnaient comme les miennes (bien qu'elles bourdonnaient de moins en moins...), il y avait de quoi. Mais au bout d'un moment, ça devenait inquiétant, comme j'étais juste à côté de lui. Il fini par confirmer le problème... il ne m'entendait réellement pas.

Malgré tout, il semblait avoir compris de quoi je lui parlais, du moins une partie. Il me montra ses bras qui n'avaient pas été épargnés par la chute et les diverses péripéties par lesquelles nous étions passés à ce moment là! Mais les Héras ne nous laissaient pas vraiment le temps de profiter de ces retrouvailles, alors je m'étais remise à l'attaque. Jusqu'à ce qu'une chose effrayante et soudaine vienne changer la donne. Quelque chose, ou quelqu'un venait de nous donner un petit coup de main. Je regardais autour, et en haut... en fait, il n'y avait rien ni personne à part nous deux et les monstres, qui ne tardèrent pas à tomber raides à terre. Mais d'où venaient ces éclairs?!

« Qu'est-ce que c'est que ça?! Lyte, c'était toi?! »  Lyte venait en écho  poser la même question. Je lui faisais signe que ce n'était pas moi. Mais finalement j'avais quand même un doute... et si c'était à cause du pouvoir d'Ultimecia?! Pourtant j'allais vite déchanter quand un troisième éclair vint ébranler la roche sous nos pieds.

Voilà que ça s'écroulait. Ah si jamais on m'avait dit tout ça, je me serai équipée de plusieurs parachutes! Parce que là, nous étions à nouveau en train de tomber dans les abysses. Lyte avait attrapé ma main et en fait, j'étais moi aussi par reflexe venu m'agripper à son bras en hurlant alors qu'on perdait pieds sur ces rochers.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!! » Pourquoi crie-t-on alors qu'on tombe? Ça n'a aucune utilité. Si encore ça ralentissait notre chute, mais ce n'était pas du tout le cas. Finalement peut-être que Lyte avait de la chance, dans son malheur de ne pas entendre ce cri! Vous aviez déjà eu la sensation de tomber au ralenti? Cette histoire pouvait faire penser à cette scène dans un film appelé Le voyage de Sen... ce moment où deux personnages tombent en se tenant par la main. Seulement le vivre véritablement, c'était tout autre chose. Rien d'aussi épic!

Mais à mon grand soulagement, la chute se terminait dans de l'eau. Car moi je ne l'avais pas vue avant d'y tomber. J'avais fermé les yeux je pensais juste que s'en était fini.. que j'étais venue ici à Centra, loin de tout et de tous ceux qui m'étaient chers pour ne plus les revoir. Bien sur que je n'étais pas seule... et c'était rassurant. Lyte avait dû le sentir dans la force avec laquelle j'avais serré sa main, mais...

Splatch!!! Ça y est?! C'est fini? Pas vraiment en fait. Je ne savais même pas qu'il y avait des grottes comme celle-ci par ici. Creusée dans la roche. L'eau nous portait quelque part, pas vraiment moyen de communiquer avec Lyte avant de retrouver la terre ferme si tant était qu'on le puisse! Et le courant était assez fort, nous trimballant d'un endroit à l'autre. Nos mains avaient été séparées à la réception dans l'eau et Lyte était à bien deux mettre de moi. Le courant finissait par faiblir un peu. Nous permettant de reprendre un peu plus le contrôle. Le torrent se faisait plus large. Et s'achevait en une espèce de barrage. Le courant nous menait près de barres verticales que j'attrapais une à une pour me rapprocher du bord. « Aller à Centra... hein? » Je continuais jusqu'à arriver au bord et je me hissais sur les rochers. « Qu'est ce qu'un tel endroit fait par ici..? Tu crois qu'on est en dessous des ruines? D'après ce que j'ai lu, la civilisation de Centra était très évoluée... bon... je ne suis même pas sure de vouloir réellement le savoir... mais... c'était quoi ces éclairs? » En fait je ne savais pas que Lyte avait retrouvé l'ouïe; mais j'avais sans doute oublié qu'il l'avait perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 24 Juin - 13:30

LyteLe courant torrentiel nous avait amené à travers une grotte, stalactites et stalagmites, la différence était que certaines montaient alors que les autres tombaient. Il y'avait fort à parier que peu de touristes venaient visiter cette grotte qui était pourtant très joli à voir avec ces différents miroitements du clapotis de l'eau sur les parois calcaires de la structure fermée. L'étreinte de nos mains s'étaient relachés par la force des choses et des éléments. On était quelque peu séparés par le débit de l'eau mais le calme revenait car l'eau ne pouvait que ruisseler par une sorte de barrage naturel, duquel nous nous servîmes pour nous remettre sur la rive.

J'entendais les vagues, j'entendais l'égouttement de l'érosion de la grotte, juste le temps de s'avachir sur un rocher poli. Linoa semblait aller bien.

"Oui, on dirait une sorte de lac ou de torrent souterrain. Pas très rassurant de prime abord, mais ce conduit semble avoir été creusé par l'homme. Je pense qu'on est pas au bout de nos surprises. Je suis ravi de réentendre si tu savais."

Oui mais voilà qu'on était intégralement trempé. J'usais de mes talents pour qu'un vent chaud vienne nous réchauffer et sécher nos vêtements.

"Le vent est vraiment pratique, hein ? J'arrives pas à comprendre ce qu'il s'est passé, tout s'est déréglé. Mais on est vivant, hein ? Mais pour ces éclairs, j'ai cru avoir déjà vu ce genre de phénomène. Ca reste flippant, on auraiit dit de la magie, tu crois pas ? "

Je me concentrais durant le temps de séchage. Avais-je lu quelque chose sur une caverne de ce type ? Et puis, pas moyen de vérifier là maintenant, même si les documents étaient dans une poche imperméable, l'humidité ne ferait pas du bien aux écrits que j'avais glané.

"Tâchons de remonter, on verra quand on aura pris de la hauteur."

C'était quand même hyper étrange, on dirait vraiment que cet escalier avait été fait à la main... On dirait même qu'il part en colimaçon. Au moins, ça nous permet de faire le point avec Linoa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Sam 27 Juin - 16:28

LinoaUne fois sortis de l'eau, j'enlevais ma veste pour l'essorer, heureusement que le reste pourrait sécher tout seul et assez rapidement, car si on devait tomber malade ici et à ce moment là... on serait bien ennuyés. Il devait être rare que des gens viennent dans un endroit pareil... d'ailleurs il y avait fort à parier que nous étions les seuls touristes venus ici dans toute l'histoire... ou alors depuis ce millénaire ? Qui pouvait le dire avec exactitude ? En tous cas, oui, j'allais plutôt bien. D'ailleurs, cette petite chute dans l'eau nous avait nettoyé, plus qu'à espérer que cette eau n'était pas contaminée par quoi que se soit ! Ça piquait un peu là où l'eau avait nettoyé les griffures, mais nous étions au moins en un seul morceau.

J'avais fait part à Lyte de mes suppositions et impressions sur le lieu. Et finalement, il entendait à nouveau ! Quel soulagement ! Devoir parler toute seule pendant des jours sans qu'il puisse m'entendre, ça aurait été difficile à vivre dans une telle situation... et puis subsidiairement, je devais m'inquiéter pour lui ? Bien sur que c'était inquiétant, mais fort heureusement, tout était rentré dans l'ordre. « Uhm... j'imagine. Contente que tu réentende ! Enfin... c'est sur que cet endroit n'est pas naturel ! »

Lyte répondait à mes diverses questions, puisqu'il avait enfin entendu. Il essayait de montrer le bon côté des choses, en effet, on était vivant et c'était le plus important, ici. Et pour les éclairs... « C'était décidément de la magie... je n'ai jamais vu, ni entendu parler d'un tel phénomène naturel. Ah... Pourquoi on fini toujours trempés quel que soit ce qu'on fait ? Attttchaaaa ! » Oh, il ne manquerait vraiment plus que ça ! Heureusement Lyte faisait appel à la magie pour nous sécher. Un vent agréablement chaud. « Ahhh tu es le héros du jour, Lyte ! Tu es bien plus efficace qu'un chauffage soufflant ! Et tu as meilleure conversation ! »  je lui faisais un clin d’œil avant de rire et de tourner sur moi même pour regarder les alentours. Lyte semblait prêt à remonter et c'était aussi plus que mon cas. Alors je lui faisais un grand signe de la tête affirmatif et on entrait dans une sorte d'escalier en colimaçons... non, l'eau ne faisait pas de colimaçon, ni ne taillait la pierre à coup de ciseaux à ce que je savais. Cet escalier avait été le fruit du travail de surement nombreuses personnes. Mais avec l'humidité ambiante, quelques petites plaques de mousses s'étaient formées par ici. On arrivait à un premier palier... il semblait y avoir un passage vers un niveau souterrain, mais la “porte” était comblée par des débris de roches et d'ailleurs ils s'invitaient aussi un peu sur le palier, nous forçant à les contourner et les enjamber. Le terrain ne semblait pas vraiment très stable par ici.

Pourtant un rayon de lumière passait à travers un puis. C'était surement le but, d'ailleurs. Il devait y en avoir plusieurs comme ça... ici ou là et peut-être que certains avaient été bouchés avec le temps? Je regardais Lyte « Je me demande à quoi pouvait servir cet endroit. Tu as vu ça ? » Je lui montrais le puis de lumière, même s'il devait l'avoir déjà vu. « Si seulement on pouvait voler... On serait bien plus vite à la surface ! »

Je continuais à monter, en fait les voix avaient un drôle d’écho dans cet escalier. « Tu sais quoi? Cet endroit me fait penser... oh oh ooooooh ! » Scratchflipbam ! Je venais de glisser sur la mousse et au lieux de tomber toute seule, comme une grande, j'avais attrapé les vêtement de Lyte pour tenter de me retenir (en fait, ça aurait été n'importe quoi à portée). Résultat , après avoir tenté de l'étrangler j'avais réussi à trouver une autre prise sur le mur de pierre derrière lui, mais je me retrouvais littéralement nez-à-nez avec lui.

Je ne bougeais pas une minute, le temps de me réhabituer à l'équilibre et... ce qui venait de se passer avait semble-t-il déclenché quelque chose, un bruit comme celui que nous avions entendu lorsque la BGU s'était mise à se transformer, s'élevait de la “cage d'escalier” dans laquelle nous nous trouvions. Je tournais ma tête légèrement, toujours en appuis sur le mur. Je pouvais entendre Lyte respirer d'ici... lorsque le bruit cessa, je me redressais tétanisée. « Euh... c'était quoi... ça ? » J'avouais volontiers que je n'avais plus vraiment envie de parler fort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Sam 27 Juin - 19:20

HRP:
 

LyteL'escalier en colimaçon débouchait sur une salle, malheureusement, celle-ci était inaccessible car des gravats obstruaient l'entrée, et ne sachant pas où ça nous menait, on préférait continuer à monter. Je ne le disais pas à Linoa, mais je sentais de l'air arriver du haut. Je commençais à développer cette affinité avec les courants éoliens de plus en plus, et cela montrait son utilité à plusieurs reprises. Linoa semblait avoir apprécié la technique de séchage d'ailleurs. Malheureusement, des ouvertures menant au pilier central, le puits de lumière, m'empêchait de nous guider mieux que cela. Linoa trouvait ça vraiment étrange, cette magie. 

"Oui, je ne sais pas d'où, ça venait, et j'ai une sensation étrange qui ne me fait pas avoir envie d'en savoir plus, en fait.

Un sentiment de malaise m'avais envahi comme celui de mon dernier "rêve" à l'approche de cette magie malsaine. 

Mais c'est un tout autre sentiment de malaise qui allait intervenir. En effet, Linoa allait perdre appui, et lui faire perdre le sien de la même occasion. Elle avait réussi à faire craquer le col de mon t-shirt, (d'un sens tant mieux, j'avais parfois du mal à y passer la tête), mais s'était rattrapé à ce qu'elle pouvait de l'escalier. J'étais vraiment mal à l'aise, car elle était collé contre moi, je sentais même sa poitrine reprendre son calme contre mon torse suite à la panique de la chute. Nos deux souffles se mêlaient tellement son visage était prêt du mien, je ne pouvais que la regarder dans ses beaux yeux noisette que je n'avais jamais vraiment regardé, son nez face au mien. Et elle susurrait de savoir ce qu'était le grand bruit métallique qu'on avait entendu. En fait, et je ne saurais jamais lui avouer, je n'ai jamais entendu le bruit, tellement obnubilé par la situation embarrassante dans laquelle on se tenait. Une partie de moi, se contentait de ne pas faire de geste déplacé pendant que l'autre, imaginait qu'elle pouvait l'avoir fait exprès. Mais, trois visages me sont venus à l'esprit, comme une grande baffe. Jess Carter, ma préceptrice, ma petite soeur et ma mère. Cet électrochoc m'a permis de faire face à la situation.

"C'est vraiment obligé toutes ces chutes, aujourd'hui...

M'assurant qu'elle tenait debout, je me dégageai en plaquant mes bras, qui avaient eu le réflexe de la rattraper et de l'enlacer, contre le mur et en me redressant vers l'arrière pour me dégager de cette étreinte involontaire. 

Si j'avais eu l'esprit alerte au moment de ce bruit, je l'aurais, certainement reconnu. Celui de ce labyrinthe qui changeait lui même de configuration où j'étais perdu dans mes rêves l'autre soir. Et je me serais peut être posé des questions. Le destin existerait donc ? Tous ces faits immuables auxquels on ne peut réchapper. 

Si j'avais su, ce jour là, n'aurais-je pas fait demi-tour ?

Mais le mécanisme nous remontait vers le haut sans que nous ayons à gravir davantage, comme si cet escalier nous aspirait vers le haut mais tout en douceur. Un escalier-ascenseur, quelle invention soudaine. Et nous voici en plein milieu d'une plaine verdoyante où se tenait cette maison... *

"J'ai l'impression de déjà-vu..."

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Lun 29 Juin - 14:55

~ Like a Star @ heaven ~

Lyte passe au niveau 12 et Linoa au niveau 14.
Lyte obtient 500Gils et Linoa 400Gils.

~ Like a Star @ heaven ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Lun 29 Juin - 18:07

LinoaJe n'avais pas plus envie de savoir ce que c'était... pourtant en même temps, je me disais que savoir ce à quoi on devrait éventuellement faire face serait bien, non ? Je soupirais en pensant à tout ce que j'aurai préféré ne pas savoir, finalement. « Tout ce que je sais, c'est que même si quelque part ça nous a aidé ; ça n'avait pas l'air très amical. » Et en effet, malsaine serait sans doute le bon mot. Un éclair noir... ça ne pouvait rien augurer de bon.

Après être passés près d'une salle dont l'entrée était condamnée, nous avions continué à monter les marches et j'avais glissé sur de la mousse. Ce qui m'avait totalement déstabilisée. Résultat, j'étais collée à Lyte qui m'avait rattrapée. Fiuu~ quelle situation embarrassante cela aurait été si jamais je n'avais pas entendu ce bruit vraiment étrange qui venait de je ne savais pas où... J'avais demandé à Lyte ce que c'était, mais il ne m'avait pas répondu. Par contre, il m'avait lâchée. Lorsque le calme était revenu, je m'éloignais un peu... puis une fois que je m'étais assurée qu'il n'y avait rien de dangereux dans l'immédiat, je me mettais à rire, je me tenais même le ventre pour tout dire. Rire discrètement était un peu compliqué. Mais si jamais nous n'étions pas seuls... ce qui semblait presque évident, nous devions faire attention. « 'Hem... Excuse moi, Lyte ! Oh ! Et... regarde ce que j'ai fait ! » Je redressais son T-shirt un peu déformé par l'incident, avant de le regarder avec une grimace. En fait, il avait une marque rouge sur le cou, là ou le col avait sans doute un peu trop appuyé. Et puis oui, le pauvre devait être un peu gêné par la situation, de mon côté j'avais bien trop été intriguée par les bruits environnants pour l'être vraiment. Mais... peut-être pas totalement. Et du coup, je me mettais à parler, j'espérais bien que ça dissiperait tout mal entendu... « Déjà que tu me reproches d'avoir cassé ta lance... Je vais peut-être devoir t'emmener dans une boutique pour refaire ta garde robe ! Ahah. Uh... » Et surtout pas de “on oublie ça” qui tienne, mes mauvaises histoires commençaient toujours comme ça !

Je regardais à nouveau vers le haut... mais tout à coup, je sentais quelque chose d'étrange... on... « On bouge.. ? » mais tout se faisait tellement en douceur qu'en fait on ne pouvait même pas vraiment avoir peur. C'était juste une sensation étrange et... On arrivait enfin “à destination”. Devant nous... l’immensité... d'une plaine, des maison un peu délabrées ? J'avançais sur l'herbe. C'était typiquement le genre de paysage qu'il y avait à Centra. Enfin, le Centra que je connaissais... Je prenais une grande inspiration.

« Je suis pas mécontente d'être sortie de là. » Mais si ce nouveau lieu semblait m'apaiser un peu; Lyte lui, semblait préoccupé. Je n'avais toujours pas remis le dispositif Geyser en marche, mais ici, nous n'en avions pas besoin, d'après ce qu'avait dit Lyte. Il pensait pouvoir gérer ce qui pourrait se passer. Et les dégâts seraient peut-être moins grands si quelque chose se passait ici... où il n'y avait que nous deux. Lyte se mettait à commenter la scène à son tour. Une impression de déjà-vu ? « Lyte.. ? Tu as déjà vu cet endroit ? Ca a l'air de ruines...  Allons voir. Mais j'espère que ce n'est pas infesté de monstres. » je lui avais montré le village du doigt avant d'hésiter. Si jamais ces éclairs reprenaient de plus belle ? Mais nous n'avions pas vraiment le choix, non ? Il n'y avait pas 50 solutions, il fallait y aller. Je prenais une grande inspiration avant de reprendre la marche. Mais je ne pouvais pas m’empêcher d'avoir de l'appréhension. Je tenais les anneaux à ma chaine, comme s'ils pouvaient me protéger.

Une brise passait dans mes cheveux et je sursautais. Je m'attendais presque à me prendre un de ces éclairs noirs. Pourtant ce n'était que le vent. Finalement je me hâtais pour arriver près d'une des maisons. Il faisait frais et heureusement que Lyte avait fait sécher nos vêtements. La première maison était fermée, mais celle d'à côté ne l'était pas. J'approchais mais laissais le soin à Lyte d'y entrer le premier s'il le souhaitait. Regardant tout de même les alentours, guettant le moindre mouvement étrange. Je finissais par entrer à mon tour. La maison était vide, il n'y avait là que des traces d'une occupation rudimentaire, un jour, il devait y avoir longtemps. De la mousse, des toiles d'araignées... « Bon, on dirait qu'on ne trouvera pas grand chose ici pour nous aider à partir d'ici, mais si jamais la nuit nous surprend, on pourra revenir par là, je suppose. » C'était bien notre objectif, non? Trouver un moyen de partir. Trouver un cristal c'était bien, mais si on devait rester coincés ici pour l’éternité... à quoi bon?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 30 Juin - 13:36

LyteLe noir était toujours associé aux ténèbres ou au mal. Ca a toujours été dans les idées préconçues. Le blanc, à l'inverse, la pureté. Est-ce que ça voulait dire grand chose au final ? Non. Parce que si il existait des daltoniens pour ces couleurs là. Le bien serait le mal et le mal le bien alors ? Foutaises... N'empêche, ce n'était pas spécialement la couleur qui nous inspirait pas confiance mais le sentiment qu'avait engendré en nous, l'approche de ces éclairs qui avait réussi à la fois à nous sauver des Héras et qui auraient pu nous tuer aussi. C'était peut être le but, qui sait ? 

Lorsque Linoa s'écrasa contre moi, j'ai eu quelques instants de flottement mais Linoa avait le chic pour dédramatiser une situation et la rendre absurde. Elle rigolait de bon coeur même si le moment était peut être un peu mal placé pour le faire ? Quoi qu'il en soit, elle semblait désolée pour les soucis vestimentaires. Je pense que ce n'était que pour noyer le poisson. Après tout, mon t-shirt était déjà pas mal destroy avec la chute de l'aéronef. Mais, la situation embarrassante était largement allégé maintenant, et, sans doute, était-ce là, le but de la manœuvre de Linoa.

"Ne t'inquiètes pas, je retrouverais bien une lance, c'est pas le soucis. Et pour ce qui est des vêtements, on va dire que ça donne plus d'ampleur de mouvements, hein ?"

Ce n'est pas le cadet de nos soucis à l'heure qu'il était puisque nous étions aspirés vers cette plaine que je voyais pour la seconde fois. Nous nous dirigeâmes vers la même cabane ouverte dans laquelle nous nous étions abrités dans mon rêve. Il ne fallait peut être pas expliqué cela à Linoa, cela serait trop complexe à comprendre, je pense.

Il était évident que l'endroit avait changé, la nature, déjà, y'avait largement repris ses droits, les racines sortaient du parquet et la poussière s'était occupé de la décoration. Seuls quelques éléments de mobiliers que l'on pouvait deviner dans ce fouillis en friche. Il est vrai que l'endroit pouvait servir d'abri malgré tout. Mais pas de lieu de villégiature.

Linoa était prête à repartir avec comme point de repli cet endroit, dénué de vie depuis peut être la chute de la larme sélénite. Nous n'étions pas si loin de son impact, d'ailleurs, mais aucun moyen de se rendre au milieu du cratère rempli d'eau en son centre. Nous allions donc errer dans ce labyrinthe. Un deuxième bruit métallique se fit entendre, je tenais à rassurer Linoa.

"Il semble y'avoir une machinerie dans ce labyrinthe qui en change la composition. Certainement un moyen de défense supplémentaire, un labyrinthe c'est compliqué, mais un nouveau labyrinthe en permanence, c'est une impossibilité d'invasion. Je pense qu'on aura plus de chances, la plupart des murs sont détruits, il faudra juste faire attention où on met les pieds..."

Et c'est rigolo que ce soit à ce moment là que mon pied qui allait passer le seuil de la porte de la maison marche sur ce bout de papier. Je le ramassais. Enfin, les. Il y'avait deux pages. La première était un morceau de ce qui semblait être un journal intime. Je décidais de le lire. J'avais du mal à y croire...
Je relisais le nom et vérifiais avec celui du journal que j'avais trouvé à la BGU. C'était le même, ce même nom que j'avais déjà entendu dans...

Mais oui, c'était ce jeune homme qui était emprisonné dans une cage mitoyenne à la nôtre. On s'était présenté et il avait dit son nom. C'était le même en tout cas.

Voilà que je trouve une des pages manquantes de son journal. Mais c'était bizarre, je ne saurais dire pour quoi. Il racontait son emprisonnement et il parlait de deux personnes qui venaient de s'échapper. Je tournais la page alors que je me rendais compte que Linoa semblait s'intéresser à ce que je lisais. L'auteur du texte parlait des deux personnes avec qui il avait pu discuter... et leurs noms... Ruka et Lyte...

C'était impossible. Je devais m'asseoir, mais la chaise que j'effleurais tombait en kit à mon approche physique.

Qu'est-ce que ça voulait dire ? Que Ruka existait ? Que notre rêve était un retour dans le temps ?

J'étais naïf... Et ma naïveté nous as perdus...

Je ne savais pas comment expliquer à Linoa, je le fis du mieux que je pus. Il fallait que je lui dise que j'étais déjà venu ici dans ce rêve qui n'en était peut être pas exactement.

"...Donc voilà, pour résumer, je suis déjà venu là, dans un rêve, on s'est fait capturer, on a rencontré ce garçon et on s'est enfuis."

Je préférais lui résumer par la suite, car toutes les informations que je lui donnais étaient peut être trop confuse.

On s'attardait maintenant sur la deuxième feuille, elle comportait une sorte de plan grossier du labyrinthe. Je montrais une zone de la carte où il était question d'un point d'eau et d'une sorte de temple.

"Dis, tu penses que ça peut être ce que l'on cherche ? Enfin ? "

C'était tellement gros... Mais ça valait le coup d'aller voir, non ?
J'aurais tellement aimé que non...

EDIT :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 1 Juil - 21:04

LinoaLes associations étaient parfois erronées, oui.. mais là par contre, c'était simple... il n'existait pas d' « éclairs noirs » dans la nature... sauf ceux au chocolat noir... mais là, c'était une autre affaire. Là nous étions dans une véritable spirale de choses qui ne se passaient pas bien. Ultimecia, un accident de vaisseau et je ne savais quoi encore. Mais est-ce qu'on avait le choix? Rire, c'était une manière de dédramatiser les choses... être abattu n'arrangeait rien non plus après tout. Lyte aussi avait pu retrouver un peu d'humour. Et j'en déduisait que l'incident était clos.

Ce qui nous attendait après était d'une toute autre nature. Nous étions revenus à la surface. Le bruit étrange qui m'avait figée un peu plus tôt semblait en fait être celui que faisait un mécanisme qui allait nous remonter à la surface en douceur. Et si je n'y avais pas pensé tout de suite. Lorsque nous avions visité l'une des maisons du village en ruines, le même genre de bruit se fit entendre. J'avais très vite reculé d'un pas pour venir plus près de Lyte, même si j'étais dos à lui, chacun devait assurer les arrières de l'autre en cas de danger imminent, non? « Ça ne va pas s'écrouler au moins? »

Il m'expliquait ce qu'il savait lui de cette cité et pour tout vous dire... je le regardais avec beaucoup de perplexité tant dans mon regard que dans mes gestes, en fait. « Dis moi, Lyte... comment tu sais tout ça? Je ne m'étais pas encore étonnée car d'après ce que je sais de Centra, la technologie ou la magie qu'il y avait fait toujours effet malgré tout ce temps... mais là, ça commence à m'inquiéter. Tu sais, les mécanismes ne se mettaient en place que lorsqu'on les actionnaient... là ils ont l'air de fonctionner tous seuls. Cette cité est vraiment différente de celle que j'ai visité. »

Lyte était quelqu'un qui s'intéressait à de drôles de choses... comment pouvait-il connaître autant de choses sur Centra? En tous cas, une chose qui ne m'étonnait pas et pour laquelle je n'avais aucun mal à le croire était qu'il fallait faire attention à l'endroit où on allait mettre nos pieds. Alors que j'avais déjà pris les devants pour sortir de la maison en ayant bien en tête d'y revenir si besoin, Lyte s'était penché pour prendre quelque chose. Comme je suivais avec une précision extrême ses mouvements pour ne pas le perdre des yeux, je ne pouvais pas passer à côté, mais il semblait assez... décontenancé par ce qu'il venait de trouver, je m'approchais à nouveau pour regarder par dessus ce qu'il lisait. Un manuscrit qui semblait en très bon état pour les lieux... et je devais avouer que là... je commençais à me dire que ce que j'avais imaginé n'était pas si loufoque que ça. Il y avait bien ici quelque chose en mouvement. Quelqu'un d'autre que nous était ici. Mais j'avais pu lire le nom de Lyte sur la feuille, seule chose qui m'avait vraiment marquée. Je le regardais, il semblait abasourdi. Tellement qu'il semblait chercher quelque chose sur quoi s'appuyer. A ce point? Mais... comment son nom peut être là dessus..?

« Bon. Lyte... je commence vraiment à avoir peur là... tu peux m'expliquer? » Mon regard se faisait aussi sérieux que la tension de la situation actuelle l'exigeait. Des éclairs noirs, un labyrinthe qui bouge, des feuilles mystères et l'absence de montres alors qu'on était près d'un endroit où était tombée une larme sélénite... non, je n'étais pas du tout rassurée et j'étais même prête à sauter à pied joints sur le dos de Lyte au moindre mouvement ou bruit. Mais il m'expliqua rapidement ce qui m'aurait paru absurde en temps normal, mais là, j'étais prête à le croire. Et puis Ruka... la fille du rêve. Il m'en avait parlé déjà, bien que très maladroitement. Soit c'était la mise en scène la plus sordide que j'avais vu, et il fallait aller chercher les caméras.. soit oh! Je ne préférais même pas y penser. Ahhh Squall... viens me chercher... tu as promis! Quand j'y pensais en fait... cette promesse, elle s'était aussi faite grâce à un rêve.

« Je trouve ça vraiment tordu... mais je n'ai pas d'autre choix de te croire, vues les circonstances. Il vous avait aidé... 'ce garçon'? » Je suivais toujours ce qu'il y avait écrit et lorsqu'on passait à la deuxième feuille, Lyte mon montrait un endroit qui semblait fixe. En même temps, j'avais du mal à comprendre comment il avait réussi à faire une carte d'un labyrinthe en mouvements. C'était pire que les escaliers qui donnaient sur des pièces nouvelles selon leur humeur. Je regardais Lyte dans les yeux... « Tu penses que le Cristal se trouve ici? Qui sait... ça pourrait peut-être expliquer tout ça... peut-être même jusqu'à ton rêve. Je crois qu'on a pas vraiment le choix. Allons voir ça. »

Je m'assurais que la voie était libre pour sortir de la maison. Il fallait s'attendre à ce que le sol ou les murs se mettent à bouger à n'importe quel moment. On avançait donc prudemment. Et comme nécessité fait loi, lorsque j'avais failli être séparée de Lyte quand une partie du plancher s'était tout à coup abaissée, j'attrapais son bras. « Désolée, mais je ne veux pas rester coincée là toute seule. Ne me lâches pas, d'accord? »

'Surtout ne le perdez pas Sam Gamegie'... Je sursautais à la plupart des bruits métalliques et de raclement des pierres les unes contre les autres. De temps en temps quelque chose apparaissait ou disparaissait de notre champ de vision. « Et... est-ce que dans ce rêve tu étais allé à cet endroit, où nous allons? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Jeu 2 Juil - 21:56

LyteLe bruit métallique se fit réentendre une seconde fois. Linoa sursauta et se mit dos à moi pour s'assurer que les lieux ne présentaient aucun danger. Je commençais un peu mieux à comprendre l'endroit maintenant. Je ne savais pas tellement si ça me fascinait ou me glaçait le sang, cette histoire. Linoa voulait des explications, elle allait les avoir malgré moi. 

"J'ai retrouvé pas mal de documents à Deep Sea qui parle de ce lieu. Je ne sais pas du tout pourquoi il les avait en main, mais cela peut nous être utile. Et puis il y'a ce rêve... Quoi qu'il en soit, le mécanisme semble se mettre en marche à intervalle régulier. Si ça se trouve, il est en activité depuis des lustres... C'est fou...

Si j'avais dit que c'était passionnant, Linoa allait me regarder comme si j'étais un de ses scientifiques à lunettes qui pouvaient s'extasier de tout ce qui était bizarre voire inquiétant. Mais ce n'était pas le cas. Malgré moi, je pensais que j'étais lié à cet endroit. Tout m'y amenait. Pour Ruka ? J'y croyais un peu... J'étais pas du genre à croire à ce genre de liaison. Et j'allais encore moins y croire après. J'expliquais mon rêve à Linoa, que le jeune homme du journal nous avait vu quand nous nous étions évadés. 

"Voilà, je me souviens pas trop du chemin, y'a un moment où il y'avait beaucoup de brumes et après... Après c'était Costa Del Sol.

Il fallait redoubler d'explications pour Linoa, tout était déjà assez embrouillé dans ma tête mais à deux, on réussira peut être mieux à comprendre. 

"Ce serait peut être un peu gros si le cristal était là. Mais si c'est une sorte de temple de l'eau, c'est qu'il y'a de l'eau. Et on en aura besoin pour survivre ici. J'espère qu'on va pouvoir trouver un moyen d'envoyer un appel S.O.S aussi !

C'était peut être un détail qu'on avait oublié mais on était perdu et sans aucun moyen de retour. 

"Dans tous les cas, il faut qu'on bouge d'ici. Y'a plus rien à tirer d'ici. Viens..."

On se tenait pour ne pas se perdre. Pour ne pas se perdre. Si seulement, on ne s'était jamais lâché... On partait de cette maison. 

"Non, on était pas allé là où on va. Je ne crois pas en tous les cas. Oui, on se lâche pas !


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Dim 5 Juil - 17:03

Linoa« Attends, Lyte... avec ce que tu dis, j'ai l'impression que quelqu'un... ou quelque chose nous a attirés ici ? Ça ne me rassure pas du tout... du tout ! » Il termina par dire que c'était fou que ces “machines” fonctionnent encore depuis tout ce temps. J'étais d'accord avec lui, tout ce qui se passait était totalement fou. Il finissait par expliquer ce qui se passait vraiment dans ce rêve dont il me parlait depuis ce matin. Je ne trouvais pas forcément très passionnant ce qu'il disait, mais plutôt très effrayant. Je détestais ce sentiment, celui d'être trainée vers je ne sais quoi, par je ne sais quelle force. Et pourtant, nous étions aspirés, impuissants, vers quelque chose de plus fort que nous.

Je soupirais alors que Lyte finissait de raconter son rêve... de la brume et Costa machin... « Mais c'est quoi ça, Costa del Sol ? » Une plage de Gaïa... nous voilà bien avancés. C'est sur que ça serait un bon endroit où aller là. « C'est un rêve, après tout... je suppose qu'on ne peut pas se fier à tout ce qu'il y avait. Pardon... j'ai vraiment du mal à tout lier, cette fois. » Enfin, ce rêve était quand même lié à tout ça. Ça me donnait vraiment la chair de poule de savoir que nous étions à ce point manipulés jusque dans nos rêves.  Et est-ce que j'y étais moi, dans ce rêve, d'ailleurs? Car si ce n'était pas le cas, c'était au tour de Lyte de me trainer dans un de "ses dangers".

Nous décidions d'aller voir ce “temple” de plus près, espérant un indice, quelque chose. Ce que disait Lyte était logique... même si je n'avais pas vraiment confiance en l'eau qu'il y avait ici. Par contre je le regardais avec un rictus de désappointement lorsqu'il parlait d'envoyer un S.O.S. « Un moyen, dans ces ruines ? J'ai un gros doute là dessus. Mais je pense qu'à Esthar, ils finiront par se rendre compte que notre vaisseau a disparu... ils enverront des équipes de secours. Peut-être même des SeeDs. Squall ne nous laissera pas mourir ici. » Mais peut-être pensera-t-il qu'on est déjà morts? "Tant que l'un de nous deux sera en vie... l'autre ne pourra pas mourir"... est-ce que c'était aussi, une promesse? « Non, c'est sur, ils viendront! »

En se tenant la main, personne n'imagine pouvoir être séparé de quelqu'un comme ça, non ? En tous cas, c'était totalement hors de ma pensée, cette main était mon assurance. On avait donc aucun repère pour arriver à ce temple, puisqu'ils n'y étaient pas allés dans le rêve. Mais on avait cette carte.

Les couloirs entre les maisons étaient assez exigus à certains endroits. Difficile pour moi d'anticiper les mouvements du labyrinthe, pourtant, Lyte semblait en avoir compris la logique de son côté. Je le laissais donc me guider; un peu plus habituée au claquements métalliques mais toujours à mille lieux d'être rassurée. Au contraire... plus on avançait, plus quelque chose me disait qu'on faisait erreur... « Lyte... attends ! » je l’arrêtais, retenant sa main. « Je suis pas sure de vouloir y aller... j'ai une drôle d'impression. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Lun 6 Juil - 20:53

Surprise ? :
 


LyteLinoa venait de s'arrêter, elle disait avoir une drôle d'impression, une mauvaise même. 
Elle m'avait tiré en arrière, par réflexe, je lâchais sa main. Je n'aurais jamais dû le faire... Ô grand jamais... 

Je tombais en arrière sous la force de sa force. J'aurais dû pouvoir me relever plus vite, le mure se relevait entre elle et moi. Rien à y faire, nous étions séparés. 

Le temps de me tourner pour tâcher de voir une échappatoire. Au bout de 5 mètres, je déboulais sur une volée de marches. L'homme encapuchonné tout de noir vêtu, était apparu, je ne l'avais pas vu. 

J'étais tout seul désormais... Et j'allais l'être encore bien plus tard... L'homme s'approchait de moi, j'étais tétanisé, je ne sais pourquoi mon corps ne répondait pas, c'est comme si j'étais pieds et mains liées au sol. Comme si il m'avait emmené dans une autre dimension, la sienne, celle de la terreur. 

Toujours affublé de sa capuche et suivi de Patrick le Mog, il remontait les marches pour arriver à ma hauteur. Puis il enleva sa capuche. J'étais vraiment surpris de voir l'identité de cet homme. Son visage était celui d'un homme à peine plus âgé que moi, certainement. Mais tout en lui aspirait la crainte et la noirceur. 

"Je crois que je n'ai pas besoin de me présenter. Tu es assez malin pour avoir compris, non ? 
Le Roi Noir...
Oh, sois pas si formel, appelles moi "votre majesté". Allez pour toi, ce sera Zébal, pour le peu de temps que tu pourras m'appeler ainsi...
Qu'est-ce que vous me voulez ? 
Oh... Toi pas grand chose, j'aurais aimé que tu puisses m'apporter le cristal de l'eau, en plus, de la sorcière qui t'accompagne. Je pensais vraiment que tu pourrais être un bon élément mais tu ne t'ait pas montré très malin...
Qu'est-ce que ça veut dire ? 
Un plan, une page de roman, un rêve, un journal, un crash, un ascenseur... Pire qu'un poisson au bout de l'hameçon, tu ne t'es même pas débattu. Mais ça m'a permis d'avancer sur mon projet, merci ! 
Un projet ?
Oh, ce n'est rien, juste récupérer ce qui m'est dû. Et pour cela, j'aurais besoin de ta patronne. 
Ce n'est pas que ma patronne...
Qu'importe, tu ne seras bientôt plus rien...

Zébal tendit la main vers ma joue, et la caressa. Le contact fut glacé et je ne le vis même pas dégager de sa cape une grande lance qui me transperça le coeur... Je sentis le même picotement que lors de la nuit précédente. Mais là, le sang qui coulait le long de mon torse et de la lame du nécromancien était réel. 

Mon souffle se coupait, mes jambes se dérobaient, ma vision devenait floue. Mon corps tombait à genoux, seules mes mains retenaient ma chute pendant que l'homme retirait l'arme qui m'assassinait. Je ne sentais plus ces mains qui étaient jusqu'à maintenant les miennes. Mon corps ne répondait plus. Même la larme qui coulait le long de ma joue se sentait bien seule sur un visage qui n'exprimait plus grand chose de vivant. 

Mes yeux étaient embués des larmes qui ne voulaient pas couler, mes yeux regardaient dans le vide. 

Je revoyais alors ma vie, des bribes de mon enfance, de l'école. Les instants avec mes amis et ma soeur. L'assaut de Dollet, ma première journée à la BGU, le tournoi, Deep Sea, Shellie,Esthar...

Linoa, Ruka, ma soeur, mes parents, mes camarades... Toutes ces personnes que j'avais aimé connaître et à qui je manquerais certainement. Je voyais le visage de Linoa avec qui j'avais passé tant de bons moments mais surtout des moments intenses. Et Ruka, cette fille qui ne m'avait pas laissé indifférent, donc je doutais de l'existence et qui avait, en partie, couru à ma perte... Ma famille, celle qui sera le plus triste lorsqu'ils sauront pour ma disparition... 

Ma tête heurtait le sol, mes yeux se fermaient. J'assistais à tout cela, comme si j'étais déjà un spectateur qui n'y pouvait plus rien. 
Et lorsque mes yeux allaient se fermer, ils ne se réouvriront plus. 
Plus jamais... J'assistais à mon dernier souffle, celle d'une mort qui aurait pu être évitée. Celle d'une mort trop soudaine. 
J'étais mort...

Lyte Swarley était mort... 


Compteur RP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 8 Juil - 14:13

Linoa « Oui, on se lâche pas! » Le genre de promesse qu'on fait... sans même comprendre qu'on est totalement impuissant face à certaines choses. Lyte l'avait bien lâchée, ma main. Mais à peine avais-je eu le temps de lui exprimer mon ressenti sur ce qui était devant, il tombait et un mur de vieilles pierres se levait entre nous deux. Tout se passait si vite parfois, à peine le temps de rien... que c'est déjà la fin. « Lyte?! LYTE!!! » Je tapais sur le mur comme un enfant qui venait de se faire enfermer dans une pièce, et quelle punition injuste! Je cherchais un moyen de passer au dessus... mais le mur était bien trop haut, il n'y avait pas de prises... sans doute la végétation ne pouvait pas tenir sur un mur coulissant.

Lorsque le mur cessa enfin de grincer j'écoutais... il n'y avait rien. Aucun son. Est-ce que la « plaque » sur laquelle j'étais s'était réellement séparée de celle où était tombée Lyte? Je me retournais, il y avait peut-être la route inverse de l'autre côté? Mais elle m'éloignerait d'autant plus de Lyte. Non, je devais rester ici. D'après que Lyte avait dit, le mécanisme se déclenchait de manière cyclique. Peut-être que ce chemin s'ouvrirait à nouveau à moi? Seulement, ce que j'avais ressenti plus tôt ne m'avait pas quittée. Ce sentiment de danger imminent. Pourtant il n'y avait toujours pas de monstres... « Lyte... ne me laisses pas seule ici! »

Je m'étais à nouveau approchée du mur qui m'avait séparée de Lyte. Je m'étais assise par terre. Attendant qu'un nouveau passage s'ouvre vers cet endroit. La carte était avec lui. Impossible pour moi de me diriger ici toute seule. Plus qu'à attendre. Un claquement vint abaisser un autre mur. Mais ce n'était pas le bon. Un courant d'air me glaçait jusqu'aux os. Que faisait Lyte? Est-ce qu'il allait rester aussi à m'attendre de l'autre côté du mur?

~~~~

Un nouveau claquements métallique suivi d'un long grincement, la voie s'ouvrait à nouveau. Je n'étais pas sur que se soit le bon endroit, mais je devais essayer cette fois. Je me relevais, il n'y avait aucun bruit à part les constants claquements lointains. J'avançais de quelque pas... je voyais Lyte. « LYTE! » Mais quelque chose n'allait pas... je me mettais à courir pour parcourir les quelque mètres qui me séparaient de lui, je finissais ma course dans une marre de sang... il venait de Lyte... ses vêtements en étaient recouverts. Ma poitrine se mettait à s'élever et s'abaisser plus fortement; plus rapidement aussi. Mes jambes tremblaient, prenaient la consistance du coton et je ne tardais pas à tomber à genoux devant lui... devant mon compagnon de route mais aussi ce qui était devenu mon ami. Je le retournais. Il était encore chaud, Son torse était entaillé... tellement de sang... ce n'était pas possible. Une larme coulait sur ma joue.

« Lyte... non! Réveille-toi! Ne me laisses pas ici! Tu as promis que tu n'allais pas me laisser! » Je me concentrais pour le soigner... Mon pauvre sort ne devait servir à rien dans ce genre de circonstances. Mais j'essayais. Je ne pouvais que faire ça. Les miracles ne peuvent pas se répéter à longueur de temps, n'est-ce pas? Je regardais autour de moi. Un long filet de sang avait dévalé l'escalier. En regardant en bas, un nouveau frisson parcourrait mon corps. Quelque chose ou quelqu'un était venu de là et avait fait ça à Lyte... qu'est-ce que j'allais devenir? Shellie... est-ce qu'elle aurait pu sauver Lyte? Je rêvais d'entendre son chant guérisseur. Encore une fois... Mais elle n'était pas là.

Je repensais à cette journée si étrange la veille... aux larmes incontrôlables de Lyte. A son rêve, à ses rêves. Je secouais la tête. « Non... Lyte. » Est-ce que c'était de ma faute? S'il ne m'avait pas connue, il ne serait pas allé à Deep-Sea, il n'aurai pas rencontré cette chimère, ni trouvé ces fichus dossiers! On ne serait pas venu enquêter sur le cristal. Il ne serait pas mort. Comment pouvait-il en être autrement, tout ce sang, il ne bougeait plus...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 8 Juil - 17:06

Lyte"Tu vois... Voici la mort... TU ne sens plus rien, mais à la place, des gens vont souffrir. C'est une solution de facilité, ne vois tu pas ?

Je voyais mon corps à terre et Linoa avec. Zébal était à côté de moi assistant à ce spectacle impuissant. Je tâchais de crier pour dire à Linoa de vite s'en aller mais elle ne me voyait pas. Plus curieusement, elle ne voyait pas non plus Zébal et Patrick le mog qui était là. Je ne m'étais même pas aperçu de sa présence, et je crois que j'en avais pas tellement eu le temps. 

"Elle ne nous voit pas Kupo, et...
Silence, qui te donne la parole, Mog ? Délectes toi encore quelques secondes de ce spectacle..." 

______________

Zébal tendit la main vers ma joue, et la caressa. Le contact fut glacé...


Se furent les dernières choses dont je me souvenais. Et lorsque sa main avait quitté ma joue, je me retrouvais les mains sur mes genoux, haletant, complètement coupé de souffle. 

Qu'est-ce que... 

Linoa n'était plus à côté de moi pleurant sur un cadavre devenue imaginaire puisque je n'avais pas quitté ma position. L'homme était devant moi, je le regardais complétement hagard ne comprenant pas. 

"Manipulation mentale... Je viens te montrer ta mort... Il paraît que c'est douloureux à vivre, ahahah ! Bref, je ne vais pas m'éterniser...
Mais pourquoi fais-tu ça ? 
Tu poses tellement de questions... c'est lassant, tu pourrais t'habituer à y répondre toi même... Et poses toi aussi les bonnes. A ta place, je ne me demanderais pas ce que moi je fais mais plutôt ce que toi tu devrais faire... 
J'imagines que tu as une idée ? 
Oui, bien sûr...

L'homme commençait à s'éloigner mais continuait de me parler de dos. 

"Premièrement, tu as intérêt à m'écouter si je te contactes, je peux te tuer, et tu as vu que ce n'était pas agréable. Deuxièmement, tu as intérêt où qu'il soit de trouver ce cristal, j'en aurais besoin. Troisièmement, gardes cette lance avec toi, tu sais, celle avec laquelle tu as cru mourir, tu vas pas survivre longtemps sinon. Quatrièmement, réfléchis avant d'essayer de sortir d'ici. "

L'homme se retourna vers moi, immobile. 

"Oh... ça ce n'est que des avis personnels mais, cette Ruka, là. Elle est pas pour toi. Te berces pas d'illusions, c'est la manière d'être déçu. Qui te dit qu'elle embrasse pas un autre garçon en ce moment même, hein ? Ah oui, parce qu'elle existe vraiment. Le mog vous a vu dans ce rêve, tu peux lui en vouloir, c'est un peu de sa faute si tu as failli mourir.

Le claquement du labyrinthe se fit entendre. Le mur devant Zébal commença à se lever. 

"Vous aurez intérêt à vous méfier des monstres, c'est de moi dont ils avaient peur. Ah oui et un indice. Un bateau peut servir à autre chose que flotter..."

T'appelles ça un indice ? Mais je ne pus que répondre, encore paralysé par la peur et par le mur qui avait fait disparaître le duo improbable. Par chance, le labyrinthe avait libéré le passage pour Linoa. 
C'était dur de l'avoir vu, hypothétiquement, dans sa réaction face à ma mort. Et je me sentais tellement désolé que je ne pus que l'exprimer à Linoa qui arrivait, un peu affolée mais ravie de me retrouver. 

" Je suis vraiment désolé..."

Sans doute ne comprenait-elle pas... Après tout, elle n'avait pas vraiment vécu ma mort, si ? Je ne savais plus très bien où j'en étais, j'avais l'impression qu'une éternité s'était déroulé, mes jambes étaient comme du coton, se dérobant presque sous le tremblement de mon corps. J'avais une belle nausée... Je m'asseyais sur les marches. Linoa devait se demander ce que j'avais mais je ne savais pas tellement si je pouvais. Si je pouvais exprimer ce que je venais de vivre et ressentir et si je devais l'affoler encore davantage. On aurait bien le temps d'en reparler sur la route. 

Zébal m'avait dit de réfléchir, voire même d'élever ma pensée. Il fallait certainement qu'on prenne le plus de hauteur possible pour y voir clair. 

"Il faut qu'on trouve un endroit en hauteur

J'allais partir en oubliant de ramasser l'arme qui m'avait presque vraiment transpercé le coeur, elle était lourde et semblait très ténébreuse. Bon, j'allais être obligé d'expliquer à Linoa ce qui venait de se passer, en occultant les détails de la mort et de ses desseins peut être. 

"Au fait, j'ai rencontré l'homme aux éclairs noirs... Il m'a laissé ça mais est déjà reparti... Mettons nous en route, je t'expliquerais au pire.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 8 Juil - 19:31

LinoaUn nouveau claquement métallique suivi d'un long grincement, la voie s'ouvrait à nouveau. Alors que le mur s'abaissait, je me relevais, je ne savais pas encore si c'était le bon endroit, mais je devais essayer. Et surtout, j'espérais que Lyte serait derrière le mur... de tout mon cœur! Et il était là! Heureusement que j'étais restée sur place!

Je courais pour le retrouver je me risquais même à le serrer dans mes bras... J'étais si contente de le retrouver. Être seule dans un endroit pareil, c'était simplement inimaginable! « LYTE! J'ai bien cru que je n'allais plus te revoir! J'ai eu un étrange pressentiment et... » Je m'éloignais de lui et regardais son allure. Il s'excusait. Mais il avait l'air bien moins dans son assiette que je ne l'étais moi même. Il était tremblant. « Ça ne va pas? Il s'est passé quelque chose? On dirait que tu as vu un fantôme! »  

C'était ça, le pire... c'était qu'il avait bel et bien vu un fantôme. Il semblait plongé dans ses pensées... mais il reprenait un peu plus de consistance et ça c'était bon signe. Il semblait même vouloir qu'on trouve un endroit où en verrait mieux les alentours. Oui, il reprenait du poil de la bête. « Uh... tu ne veux plus aller dans ce temple dont tu parlais, alors? D'accord. Il ne m'inspirait pas tellement confiance, en fait. Je pense qu'il faudrait qu'on change de route... cet escalier descend. »

Alors que je m'approchais pour voir vers où menait cet escalier, je marchais sur quelque chose. « Une lance...? » Drôle de coïncidence... on venait d'en parler un peu plus tôt. Lyte la prenait. Apparemment ça n'allait pas être évident de s'habituer à l'utiliser. Il m'expliquait que cette lance venait de l'homme aux éclairs noirs. Cette arme n'avait rien en commun avec Lyte... je le voyais mal l'utiliser. Il était un garçon léger, aérien... cette lance était lourde et sombre. C'était un lourd fardeau... un cadeau empoisonné de la part de l'homme mystère.

« D'accord. Explique moi au mieux, alors. T'as une idée de par où commencer? Tu penses qu'un autre mur va s'ouvrir pour nous laisser... ah tiens? » Les escaliers qui descendaient il y avait encore deux minutes se mettaient à changer et les marches montaient vers le niveau supérieur du bâtiment en face de nous. Je commençais à avancer vers les marches « Ces ruines sont effrayantes! Tout ça est aléatoire, tu crois? On dirait que les ruines nous entendent. Dis moi... » Je prenais un air un peu inquiet et continuais: « celui dont tu parles, il était seul? Qu'est-ce qu'il faisait ici? Nous on a eu un accident, mais lui? Pourquoi il a laissé cette lance? »

Oui, je posais beaucoup de questions... mais la situation l'exigeait. Il fallait être fou pour ne pas se poser ces questions, non? ou avoir l'esprit totalement éteint. S'il avait une explication à tout ça. J'avais bien envie de l'entendre. Et cette fois qu'il ne me refasse pas le coup de me laisser tomber... ou de tomber lui et me laisser derrière. Qui sait si on aurait autant de chance la prochaine fois. En tous cas... lorsqu'il s'était excusé... j'avais senti un petit changement, quelque part dans sa manière de me voir... Peut-être que je me trompais. Mais je sentais que ma relation avec Lyte s'était un peu approfondi. Elle devait avoir gagné un rang.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Sam 11 Juil - 13:35

Lol :
 

LyteVoir un fantôme c'était un peu pire que ça car pour le coup, c'était moi le fantôme. Les retrouvailles étaient spéciales. On ne savait pas tellement comment se le signifier physiquement et j'avoue ne pas avoir la tête à ça. Je voulais partir d'ici, repartir loin, pouvoir me poser chez mes parents ou même dans ma piaule à la BGU. Mais partir d'ici. Si on est venu ici c'est uniquement à cause de ce cinglé. A moins que...

"Il faut qu'on aille dans les ruines que toi tu connais. On a fait tout ce chemin et braver la mort à plusieurs reprises, c'est pas pour venir ici et faire du tourisme. En hauteur, on pourra espérer capter en plus."

Certes l'escalier descendait mais en un rien de temps il se mit à monter vers un autre étage. Tout me faisait croire que le mécanisme allait s'arrêter maintenant que le monarque noir était parti. A moins qu'il cherchait à nous tendre un autre piège. Mais, quand même ! Des escaliers qui bougeaient tout seul, cette époque était folle ? Pourquoi pas une école de sorcellerie et des tableaux qui parlent pendant qu'on y est !!!

Je ne savais pas quoi raconter à Linoa. Certainement pas le fait que j'étais faussement mort et que je l'avais vu avec mon cadavre dans ses bras, ça ne lui ferait pas trop plaisir je pense. Peut être ce que je sais réellement au fond.

"Ce mec a l'air dangereux. Il dit être le roi noir de la légende dont je t'ai parlé. Dans ce cas, cette lance serait celle de la légende aussi. Quoiqu'il en soit, il a l'air de pas apprécier qu'on soit là et d'en avoir après les cristaux. Si c'est ça, on est chez lui, là, donc on se casse d'ici. Et il devrait nous laisser tranquille. Il est un peu bizarre. Bon, dépêchons nous avant que l'endroit ne change encore."


Certes c'était assez expédié comme explication mais il fallait aller au plus clair. Je rétablirais la vérité quand on sera parti. Même si je doute que Linoa se laisserait aller si des révélations aussi funestes lui serait faite, autant éviter de la paniquer avant qu'on soit de nouveau en réelle sécurité. Une volée de marches plus loin, il fallait choisir la suite.

"Ah au fait, les monstres semblaient avoir peur de lui, évitons de faire trop de bruit ou d'aller retour. Je suis pas trop motivé pour combattre."

Une grande flèche était gravé sur le mur. On décidait de la suivre. Arrivés dans un cul de sac, une autre flèche indiquait le sens inverse. Ce labyrinthe nous trollait ! C'en était trop. Il me restait deux grenades du Paintball dont une de déflagration. Je décidais de m'en servir. Aurait-elle le même effet que lors du jeu ? J'en doutais. Elle ne marchait pas... Juste un éclat de fumée et d'illusions vidéoludiques.

"Hmm tant pis, c'était essayé..."

En faisant demi-tour, l'endroit avait changé et le mur allait sur la droite. Une autre volée de marche et nous arrivions devant une grande tour. Il serait facile de là haut de voir où nous sommes. On montait à l'échelle pour voir davantage. On pouvait deviner grâce à la fumée, le cimetière de vaisseaux où on s'est écrasé, on pouvait voir le Mont Yorn et le chemin qui menait vers les ruines de Centra, notre réelle destination. On semblait être sur une extrémité du labyrinthe et on pouvait sortir d'ici. Mais on survivrait pas à la centaine de mètres qui nous séparaient du plancher des vaches. Par chance, il y'avait une grande bache en assez bon état. Peut être qu'on pourrait s'en servir comme parachute-parapente de fortune ? Il suffirait juste de maîtriser les rafales... J'exposais mon plan à Linoa pour rejoindre le sol "en douceur".

"Qu'en dis tu ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mar 14 Juil - 14:22

LinoaPour moi, il ne s'était presque rien passé. Et du coup, aussitôt j'avais retrouvé Lyte, tout était derrière moi. On pouvait simplement reprendre notre chemin, comme avant notre séparation. Seulement Lyte, lui, était devenu étrange, très méfiant et presque trop inquiet. Bien sur j'avais vu cette lance étrange, à moins que...  après avoir écouté ses explications sur la provenance de cette arme et le reste, je commençais à ne pas être très à l'aise de le savoir la porter et l'utiliser. Même si ... ah non ! Non non ! Je secouais la tête pour chasser cette mauvaise idée, mais je devais en parler à Lyte, peut-être ? « Tu n'as pas peur que cette arme soit... maudite... ou quelque chose comme ça ? Et autre chose m'inquiète... quand on a cassé ton arme, si c'était “lui” qui l'avait déjà organisé ? Si c'est lui qui nous a amenés jusqu'ici alors qu'on y a vu que du feu... qui sait si c'était pas son œuvre ? Mais tu as raison, on en parlera ailleurs... on s’en va ! »

J'étais aussi décidée que Lyte à partir. Mais, il restait un problème majeur. Alors que j'étais presque arrivée en haut des escaliers, je me retournais vers lui. « Euh... mais on fait comment pour partir de là si jamais on ne capte toujours rien la haut ? » Nous étions enfin arrivés en haut et Lyte me prévenait qu'il y aurait sans doute des monstres sans l'aura terrifiante de son Roi Noir. « Je ne suis pas plus motivée que toi pour combattre, tu sais ? »

Le chemin était même indiqué... Lyte décidait de suivre la flèche, mais je me méfiais un peu de cette évidence un peu trop grosse. Et j'avais raison ! Je me mettais à rire silencieusement alors que Lyte semblait assez énervé par cette mésaventure. J'espérais qu'il n'allait pas trop le prendre mal. Mais cette flèche... puis l'autre. Moi ? «  Ne le prends pas mal Lyte ! Si tu savais combien je suis rassurée qu'on se soit retrouvés... » Et oui ! C'était une bonne explication au fait que j'étais un peu moins tendue à présent. Arrivés un peu plus haut, je suivais Lyte en grimpant à l'échèle qui menait en haut de la tour. C'était un endroit assez venteux. Je regardais au loin et je voyais les vaisseaux, car si je n'avais pas vu au début, je ne comprenais bien maintenant... on avait pas été les seuls à écraser le vaisseau par ici. Est-ce que c'était l’œuvre du Roi Noir, ça aussi ? En tous cas, cette cité était un véritable labyrithe et on en voyait proprement les proportions depuis cette hauteur. « On est pas sortis de l'auberge... »

Lyte semblait de son côté avoir fait une trouvaille intéressante. Je me trouvais vers lui en entendant un son étrange. Une bâche ? Je le regardais avec un sourcil levé... c'était trop facile, non ? « Qu'est-ce qu'un truc en si bon état fait ici ? » Eh oui, Lyte ne m'avait pas raconté que le Roi Noir lui avait dit de prendre de la hauteur pour qu'il puisse sortir d'ici. C'était sans doute une de ses manigances... mais là, cette fois, il nous aidait, alors que dire de plus ? Le but n'était pas de rester là à mourir de faim et de soif si personne ne venait nous retrouver. Puis il m'expliquait son plan. J'étais un peu méfiante une nouvelle fois. Ça avait beau être en bon état, mais...  « Comment on est sensé construire quelque chose comme ça ? Vous apprenez ça dans votre formation de SeeD maintenant ? »

C’était surtout l’affinité de Lyte pour le vent qui allait permettre de mener ce projet à bien. Alors après tout, je ne pouvais que lui faire confiance, car je venais de le revérifier.. il n'y avait aucun réseau téléphonique ici non plus.  « D'accord, on y va. Mais tu es sur de vouloir aller voir “mes ruines” ? Et espérons qu'on atterrira vraiment en douceur. » Si j'avais bien compris, nous devions faire un petit parachute avec cette grosse toile et Lyte devait nous guider avec ses rafales... Je l'aidais à faire quelques petites bricoles pour nous permettre de ne pas tomber et nous écraser par terre et il fallait aussi qu'on s'organise pour pouvoir tenir tous les deux en place pendant le voyage.  « Tu es sur de toi ? Tu ne me charries pas, là ? Bon, quand il faut y aller... tu sais, en même temps, quand la BGU  a été attaquée en vol, j'ai passé un certain moment suspendue avant que Squall vienne me chercher avec une machine sur laquelle finalement je tenais qu'à un fil et un étrier... ne me regarde pas comme ça. J'ai de l'expérience dans les situations périlleuses, tu sais ?! Et voyager avec toi m'en fais voir d'autres ! »

On allait donc pouvoir rejoindre le sol en douceur ? Mais il fallait un minimum d'organisation, J'avais décroché une vielle planche, depuis le temps qu'elle était là, soit elle serait déjà cassée, soit elle tiendrait, je vérifiais tout de même sa solidité avant de la frotter contre les pierres pour pouvoir faire de petite encoches pour que le tissus ne glisse pas. Il fallait bien se tenir à quelque chose, non ? J'étais même prête à sacrifier mes lacets et mes vêtements de rechange. « On est bons, tu crois ? Saches que si j'avais pas confiance en tes capacités avec le vent, j'aurai jamais accepté ça! » Oui, il y avait là une pointe d'anxiété... non, pas qu'une pointe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 15 Juil - 11:22

Lyte"Tu ne penses pas que ce serait trop gros pour qu'une personne puisse anticiper tout ça ?

Je n'étais pas tellement convaincu de ma réponse, en fait, et elle se voulait faussement rassurante. Je savais que c'était le cas. Peut être pour le coup de ma lance cassée, ça c'était uniquement la faute des Griffons et... 

"Et puis, c'est toi qui a cassé ma lance, pas toi, ahah !

Oui, la faire culpabiliser, peut être un moyen de lui changer les idées... Mmmh, au moins, ça prouvait que ce n'était pas Zébal. 

Un peu plus tard, lorsque les indications directionnelles nous avait usurpés, Linoa se mit à rire. Elle se justifia, même si elle n'avait aucun lieu de le faire. Je la préférais largement comme ça. Et ça permettait de dédramatiser la situation. Et quelle situation. Malheureusement, je n'arrivais pas à rire moi. J'avais hâte de rentrer. 

En haut de la tour, l'espoir renaissait un peu. Même si on savait pas trop comment descendre. Savoir où on était faisait du bien. 

"Hey, dis toi qu'on en voit le bout. On sait enfin où on est. A peu près. On est pas si loin des Ruines. Tu crois pas qu'il peut nous arriver rien de pire ?

Moi, après tout, j'en étais persuadé. Linoa était moins confiante. Certainement, le fait de sauter dans le vide, accroché à une bâche. La paranoïa commençait à la guetter. 

"Non, on apprend pas ça au SeeD. On nous apprend à être débrouillard. Ca revient au même, non ? Regardes, je fais un trou là, là et là. Je passe ce pan là, dans ce trou là, et je fais de même de l'autre côté. Ca ressemble déjà plus à un parachute. Ensuite, tiens, donnes tes lacets. On prends les miens. Voilà, on a le cordage. Je crois qu'on aura suffisamment de prises de vent, tu crois pas ?

Linoa essayait de dresser son CV dans la catégorie "Situation Extrême". Qu'avait-elle à prouver au juste. 

"Ecoute, accroches toi bien à moi. L'atterrissage, on verra. Mais, on risque "pas grand chose". En tout cas, moins que si on sautait la tête la première, hein ? T'es prête ?

Ca allait marcher... ça devait marcher... Et curieusement, ça marchait plutôt bien. Je pensais que ce bricolage allait nous faire tomber avec moins de vitesse et de force, mais on planait véritablement. Du fait, je n'avais pas forcément bien calculé les paramètres des vents. Moi qui pensais qu'on allait faire 10 mètres avant de tomber, on planait déjà sur 500 mètres en ayant perdu qu'un seul mètre de hauteur. On pourrait même se poser à quelques pas des ruines qui se dressaient en face de nous si tout se passait bien. Et tout se passerait bien. Même Zébal aurait pas pu prévoir ça, j'en étais persuadé. Linoa tenait bon même si je sentais qu'elle serrait très fort ma taille. On allait y arriver !

Linoa et Lyte se rendent aux ruines Centra

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Mer 15 Juil - 14:06

~ Like a Star @ heaven ~

Linoa et Lyte obtiennent chacun 600Gils.
Linoa passe au niveau 15.

~ Like a Star @ heaven ~


mini flèche Linoa et Lyte arrivent aux Ruines de Centra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi Covald
Danseuse de Zéphyr

Danseuse de Zéphyr

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 20
HP : 3800/3800
MP : 105/105
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Ven 12 Jan - 11:38

Cid et Cixi viennent d'Esthar
===============================
Au final, ce repas s'était bien passé. Moi qui avais toujours fui mon passé comme la peste, j'avais enfin une petite part de tout ça qui valait le coup. J'avais un père. Pas trop con, même si ça faisait bizarre d'imaginer que j'ai pu avoir le béguin pour lui, mais qui avait un bon fonds et qui était prêt à tout pour faire payer ma mère et ses agissements malsains. L'idée qu'elle puisse enfin finir en prison avait de quoi me donner un maigre espoir de pouvoir vraiment tirer un trait sur tout ça... je n'étais pas sure qu'il y arrive vraiment, mais j'espérais vraiment qu'il aille jusqu'au bout.

Il était donc parti, filant vers Deling City pour continuer à se battre pour ces élections. Paul retournait à son travail aussi, et nous on allait à l'aérodrome pour prendre un petit vaisseau qui nous permettrait d'aller visiter Centra. Honnêtement, vu les indices dont on disposait, j'avais de très gros doutes sur le fait que ce soit là que l'on trouve l'étape suivante qui me ramènerait à Zéphyr. Je pariais plutôt pour le Lac de Macalania ou pour la Cité des Anciens, mais on ne pouvait négliger aucune piste, et c'était pas comme si ça nous faisait un gros détour. On irait surement voir aussi le Lac Obel, juste au cas où, c'est un lac quoi.

Cid s'assura de pouvoir piloter correctement l'engin, puis il se mit en route en me demandant de le guider pour trouver l'endroit exact où l'on irait se poser
«Normalement, tu devrais le voir facilement. Ça forme un énorme cratère recouvert par la mer, et y'a des ruines tout autour...» - et effectivement, en moins d'une demi-heure, l'espèce de demi-cercle formé par la chute d'une larme sélénite quelques années - voire siècles? - plus tôt était visible.

«L'énigme parlait de ruines, donc pose toi près des ruines là bas...» - l'ancien continent de Centra. Il paraît qu'ils étaient vraiment puissants à l'époque, mais j'ai jamais trop su ce qui les avait détruits, était-ce une guerre ou bien justement cette larme sélénite? Aucune idée, je ne m'étais pas renseignée, mais au fond, on avait quand même quelques éléments qui collaient avec l'énigme pour Zéphyr: on a une sorte de lac et on a des ruines.

Je descendais avec prudence, regardant autour de nous. On voyait bien que cette cité avait été imposante, les bâtiments paraissaient aussi grands que ceux d'Esthar, en tournant la tête, plus loin, y'avait les autres ruines, je les désignais du doigt d'un air intrigué

«Je crois que ce sont ces ruines où on trouvait Odin avant... ça vaudrait peut-être le coup d'aller voir au cas où il y soit encore? Ou une autre chimère?» - c'est vrai qu'on avait dit ne plus courir après les chimères, mais d'un autre côté, on pouvait peut-être avoir d'autres indices sur l'emplacement de Zephyr via d'autres? Après tout, c'était Alexandre qui nous avait donné le premier indice, rien n'empêchait que d'autres en sachent plus...

Emplacement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4250/4250
MP : 121/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   Dim 14 Jan - 20:15

L'aviateur avait entamé un petit voyage pour clore cette journée, une matinée un peu patraque pour Cixi qui redoutait l'heure du repas mais au moins elle a pu remettre les pendules à l'heure avec certains de ses fantômes du passé. Maintenant libérée d'un poids, elle se sentait plus légère et ils pouvaient tout deux entreprendre une petite visite vers Centra. Ce n'était pas la piste la plus probable de leur liste mais comme dans toutes les séries policières, ils disent, il ne faur négliger aucune piste alors tant qu'ils ne sont pas loin, autant y aller. Ce serait con de se taper les autres pistes, mais de ne rien voir arrivé alors qu'au final, c'était vers Centra qu'il fallait y aller. Ce serait même très con. Bref, après une petite demi-heure de vol – rien de bien méchant car Cid a connu bien pire lorsqu'il pilotait le Highwind pour Avalanche, les allers et retour ici et là, ça le connaît bien – ils pouvaient enfin poser pied à terre.

Le coin était bel et bien tranquille, comme prévus, juste une étendus où rien ne poussait à perte de vue, près d'un cratère. Cid avait pris la peine de l'écouter quand elle lui avait vite fait raconté ce qui était produit et qu'une avalanche de monstres était tombé de la lune pour s'écraser ici, réduisant à néant tout ce qui était ici, laissant cet immense cratère immergé. Si ses souvenirs sont bons, Cixi lui avait parlé d'un empire, un truc dans le genre ? Un des trois grands empire de ce monde rasé en un clin d'œil, chacun sa merde quoi... Eux, c'était bien un météore qui avait faillit les raser et pas juste un continent, le monde ! Donc bon, Cid restait quand même concentré. Trouvé une cité ici, c'était simple, il y avait rien. Si la cité était souterraine alors oui, ce serait bien chiant à trouver mais il n'y avait rien à perte de vue, mise à part une sorte de losange au loin ? C'était quoi ce machin ? Un vaisseau ? Une sculpture ? Un mémorial peut-être ?

« Quoi ? C'est des ruines, ça ? Mais comment qu'ils faisaient pour habiter dedans ? »

Construire purement et simplement à même le sol, ça leur était pas venue à l'esprit ? Peut-être que le niveau de la mer était plus haut avant ? Ou la terre trop infestée de monstre ? Fin bon, y a plus âme qui vivent dedans donc rien à craindre de spéciale...

« Mouais, c'est toujours plus amusant d'aller voir si ça vaut le coup plutôt que se tourner les pouces à observer le fond de l'eau en se demandant si c'est bien là. »

Peut-être qu'ils faisaient fausse route, peut-être était-ce une perte de temps mais Cid et Cixi ne perdaient rien à y jeter un œil. Ils venaient d'arriver et le soleil n'allait pas encore se coucher de sitôt. L'avantage de ses terres, c'est qu'à moins de bondir du sol, ils les voyaient de loin les monstres, c'était donc simple à éviter. Sa lance quand même entre les mains – prudence est mère de sûreté, c'est dingue comme il aime cette expression – avec en prime une clope au bec, il observait tout de même le coin, ne sait-on jamais qu'ils passent à côté d'un indice important ou d'un truc qui ne colle pas au décor ? Qui sait, il y avait peut-être Shiva qui prenait le thé avec Ifrit dans le coin ? C'est désert, personne ne risque de venir les faire chier ici dans le trou du cul de Dol. Avec un trou pareil juste à côté, c'est bel et bien le fion de Dol ! Bref, rien de bizarre dans le coin, juste ce machin qui se rapprochait de plus en plus à mesure qu'ils se rapprochaient. Une fois tout prêt, il fit une pause en écrasant sa clope sous sa semelle avant de mettre son mégot dans son cendar portable. Faudrait penser à le vider, c'était un coup à ce qu'il ne puisse plus le fermer et dieu sait que ce serait bien chiant que tout son contenu se déverser dans sa poche !

« Eh bah, y avait pas intérêt à avoir une jambe dans le plâtre pour rejoindre cette cité sinon bonjour la merde pour grimper ! »

Certes, finement observer mais heureusement pour eux, aucun d'eux n'avaient de jambe cassée ou de foulure. Grimpant les marches une à une, Cid trouvait cet endroit bizarre. La lumière sur les rambardes en grimpant... Elle était abandonnée depuis combien de temps cette cité déjà ? Car ce serait étonnant qu'ils savaient faire ça y a quelques siècles quand même ! Certes, c'était une ancienne cité et Odin y avait fait son fief autrefois mais... Ce calme était trop louche. Non pas qu'il avait peur mais il savait que quand c'était trop calme, c'est qu'un ou deux monstres se planquaient sûrement dans le coin. Le cratère nord, y a pas un rat là-bas, côté bruit, y a que le vent qui souffle et pourtant c'est un véritable nid à monstre ! Une fois le sommet des marches atteint, surprise, il y en avait d'autres, ce qui commençait déjà à l'agacer. À croire que pour faire briller les rambardes, il y a du monde mais pour inventer les escalators, y a plus personne !

« Eh bah, c'est sympa la déco ici... J'aurais jamais cru qu'une chimère puisse avoir un endroit comme ça où se reposer... »

C'était limite la maison d'Odin donc ici ? C'était curieux. Sur Gaïa personne ne se posait de question, les chimères étaient dans des sphères, on les appelait si possible, si on était assez fort pour ça et basta. Se dire qu'une chimère était en liberté, pouvait se trouver dans une grotte, dans une cité ou même dans un vieux laboratoire, c'était bizarre. Au mieux Cid se disait que comme c'était des matérias, née donc de la Rivière de la vie, au repos, ils étaient plus ou moins dans la Rivière de la Vie, une sorte de monde des chimères à l'état liquide ? Mais pas ici... C'est dingue comme leur monde était à la fois si similaire et si différent !

« Rassure-moi, dans les bouquins que ta du lire, Odin, il se trouvait pas au sommet ? Car cette cité tombe en ruines et j'ai pas trop confiance en ses marches... »

Et aussi au nombre de marches à gravir, ça faisait donc deux raisons pour l'aviateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Continent Oublié   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Continent Oublié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Centra :: Plaines de Centra-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives