Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Un congrès au Sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Ven 25 Nov - 12:55

AaronLe duo étant toujours séparé, Aaron n’avait aucune idée de ce que pouvait bien faire Monsieur Bibi. Bien sûr, il avait confiance en lui – même s’il ne le connaissait pas depuis bien longtemps – et savait qu’il gérerait l’enquête de son côté. Le jeune prêtre était donc attablé près d’une femme du nom de Wylémina. Celle-ci était plutôt joli mais Aaron ne la regardait pas comme les autres hommes. Ce n’était tout simplement pas dans sa nature. A vrai dire, il l’observait non pas pour ses beaux traits, mais pour ses réactions. Oui, car un bon enquêteur faisait attention à ce genre de détails ! Ainsi, lorsqu’elle se mit à chercher quelque chose après avoir éternué, Aaron lui tendit son mouchoir, tout en supposant qu’elle n’avait plus le sien et qu’il était possible qu’il s’agisse de la pièce à conviction retrouvée plus tôt. Hélas, elle déclina en laissant toujours planer le doute, et précisa même qu’il s’agissait d’un souvenir de cette conférence, tout en montrant à Aaron le petit logo « CIT ».

« Ah, oui, je n’avais pas vu ! »

Il s’excusa à nouveau d’un sourire gêné puis reporta la conversation sur les deux hommes qui avaient tenté d’écouter aux portes tout à l’heure. Wylémina semblait vraiment bien renseignée sur les personnes présentes ici. Que faisait-elle dans la vie au juste ? Ça, Aaron l’ignorait encore mais il pourrait très bien poser la question un peu plus tard, peut-être. Il écouta donc attentivement les propos de la jeune femme, les informations sur le prodige Mickael Hertz et l’ancien militaire Edward Coroner. Malheureusement, aucune de ces informations ne lui paraissait utile, aussi fit-il une petite mine boudeuse tout en posant son coude sur la table et logeant son menton dans le creux de sa main.

C’est alors que la voix de Malson résonna dans la pièce. Il allait s’adresser aux invités lorsque Wylémina saisit l’avant-bras d’Aaron et lui demanda d’une faible voix s’il pouvait demander un médicament à un des serveurs puisqu’elle ne se sentait pas bien. En effet, elle semblait fiévreuse tout à coup, et le prêtre ne soupçonna pas un seul instant qu’elle puisse feindre son état. Heureusement, Henry passait par là.

« Henry ! Il agita son autre bras encore libre de l’emprise de Wylémina. Excusez-moi, pourriez-vous ramener votre formidable remède que vous m’aviez donné tout à l’heure ? Je crois que cette femme en aurait bien besoin… »

Au même moment, un autre serveur passait entre toutes les tables et récoltait des choses auprès des invités. Comme Aaron avait été trop occupé à parler à Henry, il ignorait ce qu’on allait bien pouvoir lui demander. C’est alors que le serveur – Andrea – s’approcha de la table et demanda à ce que tous les deux restituent leur mouchoir. Wylémina prit alors celui d’Aaron qu’elle avait laissé au beau milieu de la table et le plaça dans le petit compartiment où son nom était écrit dessus, laissant le prêtre sans voix. Venait-elle vraiment de faire ce qu’il venait de voir qu’elle avait fait ?!

« Monsieur ? Où est votre mouchoir ? »

Aaron était abasourdi, vraiment. Il n’avait pas pensé que cette femme aurait pu faire une telle chose… Il était bien trop naïf ! Et il est vrai qu’il n’était pas dans un jeu non plus : un meurtre avait été commis et l’assassin se trouvait toujours dans cette pièce, prêt à tout pour qu’on ignore son identité ! C’est pourquoi ses suspicions se portèrent naturellement sur cette femme Wylémina. Pour qu’elle agisse de la sorte, c’est qu’elle avait quelque chose à cacher !
Aaron reprit ses esprits en secouant nerveusement la tête puis regarda le serveur avec un large sourire.

« Mon mouchoir ? Le colonel Malson l’a déjà en sa possession, c’est celui que le mog lui a donné. J’avais voulu fumer une cigarette avant le début de la conférence mais Henry m’a dit que c’était interdit, alors je l’ai éteinte dans mon mouchoir. Je ne sais pas comment il s’est retrouvé dans les mains du petit mog mais j’en suis vraiment navré ! Pas vrai Henry ? »

Bon, c’était risqué de mentir de la sorte mais il s’était dit qu’incriminer Wylémina ne servirait à rien pour le moment, car elle aurait retourné la situation à son avantage ! En revanche, dire que le mouchoir – supposément celui de Wylémina – était le sien allait peut-être la déstabiliser un peu. Et puis… Henry ferait mieux de rentrer dans le jeu d’Aaron, ou il exposerait à ses supérieurs ET au colonel Malson qu’il fricotait avec la jeune blonde pendant l’incident ! D’ailleurs, le prêtre observa le serveur avec insistance comme pour le menacer d’un simple regard, tout ceci à l’abri de celui d’Andrea. Ses yeux se dirigèrent ensuite sur Malson, qui avait un étrange sourire au coin des lèvres. Etait-il heureux d’avoir trouvé en Aaron son premier suspect ?

Il espérait que Bibi avait plus de chance de son côté… Avait-il réussi à trouver des informations sur le maillon ? Visiblement, celui-ci avait été redonné au Colonel, mais peut-être qu’il n’était pas trop tard pour enquêter dessus à nouveau ? Aaron, lui, ignorait encore les éléments que le petit mage avait recueilli de son côté et ne pouvait donc pas l’aider pour le moment. Et puis… il avait beaucoup à faire de son côté !

==========

Aaron demande à Henry de soutenir son histoire pour se sortir de cette situation ! (Gare à lui s'il la lui met à l'envers en mode Wylémina  Evil or Very Mad  Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Ven 25 Nov - 15:08

Alors que le serveur passait entre les tables, Wylémina avait posé ses coudes sur la table, paraissant aller beaucoup mieux d'un coup. Mais lorsque le jeune homme expliqua qu'il ne disposait pas de son mouchoir et donna une raison... bidon, elle soupira en se pinçant l'arête du nez. Le colonel Malson pouffa de rire et s'avança en se faufilant autour des tables jusqu'à arriver à hauteur d'Aaron

Malson«C'est étrange, on ne peut pas dire que vous sentiez la cigarette!» - Henry se mit à bégayer, il aurait souhaité aider Aaron sur ce coup mais Malson leva la main pour l'en empêcher et montra le fameux mouchoir au jeune prêtre

«Vous êtes mauvais menteur... ceci n'est pas la marque laissée par une cigarette, mais par une arme à feu. On s'est servi de ce mouchoir pour dissimuler les étincelles dans le noir!» - il se mit à rire en croisant les bras - «vous n'êtes pas très malin!»

C'est alors que Wylémina poussa un soupir exaspéré et se leva en posant nettement ses mains sur la table

Wylémina«Si ce jeune homme n'est pas très malin, vous ne l'êtes pas non plus, Colonel! Pensez-vous vraiment que s'il avait su à quoi lui avait servi ce mouchoir, qu'il aurait trouvé une excuse aussi grotesque?» - elle contourna la table, les bras croisés, et fixa Aaron en le dévisageant de haut en bas - «et puis, si vous pensez vraiment qu'il dissimule une arme à feu, fouillez le! Il est resté à sa table un long moment avant de venir me voir, et ce serveur, Henry, est resté avec lui pratiquement tout le long. Il n'aurait pas eu le temps de cacher son arme ailleurs.»

Elle fit un petit clin d'œil à Aaron quand Malson ne regardait pas avant de se tourner de nouveau vers le Colonel
«Et même s'il avait une arme... à quoi a t'elle servi? Schwann n'est pas mort d'une balle dans la tête il me semble?»

Sur le coup, le Colonel la regarda avec un air furieux, mais il referma la boîte avec tous les mouchoirs avant de se tourner vers Aaron

Malson«Vous, vous restez dans le coin! Vous restez sur la liste des suspects! Madame Hacker, vous feriez une redoutable avocate! Mais je sais que vous avez une arme, alors ne faites pas la maligne»
- «Nous sommes plusieurs à en avoir une. Mais ça ne veut pas dire que nous sachions tous nous en servir de la même manière.»
- son regard se porta alors sur Coroner qui plissa des yeux sans comprendre pourquoi elle le regardait ainsi.. en tout cas, la tension semblait grimper dans la salle.



Rappel:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Dim 4 Déc - 14:16

BibiLe vieux savant de Dol était fasciné par le petit mage noir. Avait-il entendu parlé de ces poupées créées pour faire la guerre ? Peut-être. Toujours est-il que Bibi venait encore de marquer des points avec l'une des personnes présente dans la salle, mais avant même que le Docteur ne puisse lui dire quoique ce soit, le colonel Malson fit une annonce. Il voulait que chacun lui remette son mouchoir.

Un serveur passa - Andrea - et récupéra le bout de tissu brodé qui avait été offert à chacun des invités. Bibi y compris. Mais son parcours se bloqua sur le prêtre. Le mage noir n'était pas à côté de son ami, cela faisait même un petit moment qu'ils étaient séparé, aussi il ne savait pas les réelles intentions, ni ce qu'il se passait. Par contre, il remarqua vite que toute l'attention de l'auditoire se portait sur Aaron qui n'avait plus son mouchoir sur lui. Etonné, Bibi voyait à quel point le prêtre de Spira était mal à l'aise face à la situation, et tentait du mieux qu'il pouvait de se sortir de ce faux pas. Finalement, c'est Wylémina qui prit sa défense. Aaron figurait maintenant sur la liste principale des suspects.

Bibi croisa le regard de Jeyra, qui restait vigilente à ce qu'il se passait, et la femme-rat lui indiquait avec habileté qu'il devait lever la tête. Que lui avait-elle dit au sujet du lustre ? Il y avait beaucoup de flash, mais un était arrivé bien avant les appareils photo. Bibi retourna vers Mogga, il avait un service à lui demander.


- Mogga, tu peux t'arranger pour éteindre toutes les lumières ? Et aussi, si tu peux voler jusqu'au lustre et me dire ce que tu vois !

Bien qu'il n'avait plus le maillon entre les mains, il pourrait peut-être y trouver quelque chose. Malheureusement, c'était Malson qui le possédait, et il fallait voir avec lui directement si Bibi voulait enquêter dessus.

============================================

Bibi demande à Mogga d'éteindre les lumières et d'inspecter la où se trouvait le lustre.
Si possible, il négocie avec Malson pour voir le maillon. (Si on peut faire plus d'une tentative ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Dim 4 Déc - 15:14

L'ambiance était désormais assez tendue. Chacun se suspectait, et même si Aaron figurait sur la liste des suspects, pratiquement toutes les personnes présentes semblaient juger qu'il était inconcevable qu'un jeune garçon comme lui ait pu faire tomber le lustre.

Malson«Il est vrai que Monsieur Schwann n'a pas été tué par balle, mais il fallait bien quelque chose pour faire tomber le lustre!» -

Le silence se fit d'un coup et il montra de nouveau le mouchoir, l'air entendu

«Une arme a forcément été utilisée, je vais demander à chacun d'entre vous de sortir votre arme, nous allons vite savoir si l'une d'entre elles a été récemment utilisée!»

Le visage de Wylémina se crispa, mais elle commença à fouiller son sac, tout le monde se rapprochait, chacun fouillant dans ses poches ou son manteau et se préparait à sortir son arme, lorsque la lumière s'éteignit!

Malson qui tenait le maillon dans sa main avec le mouchoir ne vit pas que celui-ci brillait d'une douce lueur verte, et il n'allait pas avoir l'occasion de le voir, car un coup de feu retentit et il y eut un bruit sourd d'un corps qui tombe

Wylémina«Qu'est-ce qui se passe? Allumez la lumière!!» - il y eut des bruits de bousculades, des gens se rentraient dedans, des choses tombaient aussi, jusqu'à ce que les lumières s'allument à nouveau.. Wylemina Hacker était par terre, se tenant le front comme si on l'avait frappée, Edward Coroner était juste à côté d'elle, mais debout et cherchait quelque chose, les serveurs s'étaient précipités, plusieurs armes étaient tombées par terre dans la collision, ils tentèrent d'éloigner toutes les personnes présentes pour laisser la... nouvelle scène du crime.

Il avait fallu plusieurs secondes pour que tout le monde réalise que Malson gisait à terre, une tache rouge se répandait progressivement sur son ventre, ce fut Andrea qui le remarqua en premier
Andrea«Mon dieu! Colonel Malson!! Qu'est-ce qu'il s'est passé??» - le colonel grimaçait de douleur, mais on sentait le militaire en lui, le contrôle.. il tendit le mouchoir au jeune homme, il était légèrement taché de sang, mais pas au niveau de la traînée de poudre

«Mettez.. ça... en sécurité... ne compromettez.. pas les preuves..»
- «Ne dites rien, on va vous soigner.»
- il retira son veston et l'appliqua sur la plaie, la jeune Alice se précipita et vint l'aider
«Comment est-ce arrivé? Pourquoi la salle a t'elle été plongée dans le noir?» - un peu plus loin, la petite Mogga se sentait coupable mais n'osait rien dire... elle revint doucement vers Bibi, l'air inquiète.  


Rappel:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Jeu 8 Déc - 13:24

AaronBon, il était clair qu’Aaron n’avait pas du tout l’âme d’un menteur ! En fait, ça se lisait carrément sur son visage, et les propos qu’ils tenaient étaient trop détaillés pour que ça soit vrai. Si bien que le colonel Malson comprit tout de suite la supercherie et s’approcha du prêtre en le fustigeant sur place, devant toute l’assemblée. Même Henry ne savait pas quoi dire et Aaron ne lui en voulait pas, il n’y pouvait rien ! Apparemment, la trace sur le mouchoir n’était pas celle d’une cigarette qu’on aurait éteinte mais d’un coup de feu, sans doute pour cacher les étincelles dans le noir. Pour sûr, le colonel était bien meilleur détective que le prêtre, mais ce dernier craignait pour son alibi : comment allait-il se sortir de cette situation, maintenant qu’il était considéré comme le suspect numéro un ?

Contre toute attente, celle qui avait subtilisé le mouchoir d’Aaron quelques minutes auparavant était en train de prendre sa défense, en confrontant du regard le colonel. Ses propos étaient cohérents et lorsqu’elle mentionna le fait qu’il ne savait certainement pas à quoi avait servi le mouchoir, Aaron haussa les épaules en regardant le colonel, avec un air désolé. Finalement, Wylémina parvint à sortir le prêtre d’une situation périlleuse en mentionnant le fait que Schwann n’était pas mort d’une balle et la tension grimpa d’un cran lorsqu’ils se lancèrent mutuellement des pics. Aaron était sorti d’affaire mais pour combien de temps ? Difficile à dire… mais les suspicions du colonel se portaient dorénavant sur les détenteurs d’armes à feu. Il demanda à tous de sortir leur arme pour voir laquelle avait été utilisée récemment mais la lumière s’éteignit soudain !

« Que… »

C’est alors qu’un coup de feu retentit, distinctement cette fois. La panique semblait gagner l’assistance alors qu’il y avait un boucan monstre dans la salle. Lorsque la lumière s’alluma, Wylémina était au sol et semblait blessée, tandis que Coroner se tenait à côté d’elle. L’avait-il agressée ? Aaron l’ignorait mais très vite, l’attention se porta sur le colonel Malson qui gisait par terre dans son propre sang ! Si deux serveurs vinrent à son secours, ils appliquèrent des premiers soins qui ne serraient pas très efficaces sur le long terme. Aaron décida de se lever et de s’approcher du colonel. Il remarqua le regard suspicieux d’Andréa.

« Laissez-moi vous aider, je m’y connais en magie blanche. »

Il avait laissé tombé son sourire naturel pour arborer un regard plus sérieux, plus dur aussi, comme s’il était concentré dans ce qu’il faisait. Il jeta un coup d’œil furtif vers Bibi pour s’assurer que tout allait bien de son côté, et remarqua que Mogga était à ses côtés. Est-ce qu’au cours de son enquête, il avait demandé à ce qu’on éteigne la lumière ? Si tel était le cas, l’assassin avait profité rapidement de l’occasion pour tirer sur Malson et possiblement l’empêcher de résoudre cette affaire… Par conséquent, l’empêcher de dévoiler son identité.

Aaron posa ses deux mains sur la plaie et se concentra. Une lumière verte se dégagea de sa paume et vint baigner d’une aura chaleureuse la blessure du colonel. La balle de métal vint se déloger toute seule et retomba au sol. Aaron pensa que cela aurait pu être une pièce à conviction mais il aurait fallu des laboratoires pour analyser la balle et définir son arme de provenance, ce qui était impossible à réaliser sur ce vaisseau. Quoiqu’il en soit, ce n’était pas grand-chose mais cela allait suffire pour le colonel survive, en attendant d’être pris en charge par des médecins plus compétents ! A moins que la blessure du colonel soit plus grave et que sa vie soit réellement en danger ? Toujours était-il qu’Aaron n’allait pas pouvoir utiliser ses sorts de soin indéfiniment… Il valait mieux trouver l’assassin rapidement !

Une fois son sort utilisé, il balaya la salle du regard et constata que trois armes à feu étaient au sol. Impossible de savoir à qui elles appartenaient à première vue mais si Aaron avait compris une chose, c’est qu’il était nécessaire pour cette enquête de ne pas perdre de temps. Il fallait agir dès qu’ils en avaient l’occasion, pour laisser aucune chance à l’assassin de filer !

« Andréa, pouvez-vous ramasser les trois revolvers qui sont au sol et les amener au colonel, je vous prie ? »

Il ne voulait pas le commander mais il avait autre chose à faire. Aaron se releva et s’approcha de Wylémina encore au sol pour lui tendre la main et l’aider à se relever.

« Vous allez-bien ? Que vous est-il arrivé ? »

=====================
- Aaron tente de soigner les blessures de Malson (mais c'est plus du rp, donc libre à toi de dire si ça fonctionne ou pas ^^)
- Demande à ce qu'on ramasse les trois armes à feu et qu'on les rapporte à Malson (ou à Aaron, si Malson is dead)
- Se renseigne sur ce qui est arrivé à Wylémina

J'espère que ça fait pas trop d'action en un seul poste ^^' j'étais lancé dans l'écriture ! Si c'est trop, je ferai attention la prochaine fois ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Ven 9 Déc - 14:43

Tout s'était passé tellement vite! À croire qu'il y avait une sorte de faille spatiotemporelle dans ce vaisseau! Aaron s'était précipité pour aider le Colonel Malson et éviter une nouvelle victime, celui-ci avait confié les preuves à Andrea, difficile de savoir pourquoi il lui faisait confiance exactement à lui, peut être parce qu'il savait que le jeune homme n'était pas dans la salle au moment du crime, et qu'il était donc l'un des rares innocents présumés... et qu'il portait toujours ses gants blancs, assurant qu'il ne puisse compromettre les preuves?

Alors qu'Aaron soignait les blessures du Colonel, Andrea avait prit soigneusement un sac en plastique et y rangeait le mouchoir taché de sang, mais dont la trace de poudre restait visible, et le petit maillon. Qui avait remarqué qu'il avait brillé pendant la seconde où la lumière s'était éteinte?

Andrea«Il a perdu trop de sang... il faudrait que l'on se rapproche d'un hôpital, où sommes nous?»
- «On est au-dessus de l'océan, entre Gaïa et Dol. La ville la plus proche est Wutaï, mais on peut revenir vers Esthar, on y sera d'ici une heure environs»
répondit Johanna, mais ils étaient presque surs, tous les deux, que ça serait trop long. L'assistante de Geyser s'approcha alors, un peu timide

Jefferson«Excusez moi mais... j'ai fait quelques études de médecine, connaissons-nous le groupe sanguin du Colonel?» - Aaron se tourna vers elle et approuva d'un signe de tête
«il me semble, oui. Nous avons demandé un dossier médical complet de chaque invité de prestige pour nous assurer des éventuelles allergies alimentaires...»
- «Bien.. allez chercher ces dossiers que l'on voit si l'un d'entre nous serait compatible, et vous devez avoir à bord de quoi faire une transfusion sanguine, vu l'avancée de ce vaisseau, il doit avoir presque un hôpital à bord!»


Andrea approuva et se tourna vers Johanna, la jeune femme fila pour aller chercher non seulement les dossiers médicaux, mais aussi des seringues, et autres tuyaux pour réaliser ce type d'intervention. Ils n'avaient pas de quoi faire une opération, mais ils devaient pouvoir se débrouiller...

Du côté de Wylmina, elle avait une belle bosse au front, et Coroner à côté d'elle ne semblait pas très bien. Aaron avait récupéré les armes et les avaient aussi enfermées dans de petits sacs en attendant de savoir qui avait quoi, elle leva les yeux vers le prêtre avec le regard vague

Wylémina«J'ai sorti mon arme, comme le demandait le Colonel, puis la lumière s'est éteinte. J'ai senti qu'on me rentrait dedans et j'ai lâché mon pistolet.. en voulant me baisser pour le ramasser, j'ai entendu le coup de feu et je me suis cognée la tête avec le sursaut...»
- «C'est moi que vous avez heurté! J'ai également sursauté en entendant le coup de feu, ce qui m'a fait lâcher mon arme et je me suis baissé pour le ramasser...»


Étrange, il n'y avait pas un problème de timing dans les deux versions?  

Rappel:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Sam 17 Déc - 1:16

BibiS'ils avaient su avant que ce congrès se passerait aussi mal, pour sûr qu'aucun des deux mages ne serait monté à bord de ce vaisseau maudit. Tout le monde était enfermé dans la grande salle de reception, avec un niveau de panique générale assez élevée. De son côté Bibi trouvait que ça n'avançait pas assez vite, mais surtout il voulait comprendre qui avait fait ça, et pourquoi ?

Il demanda alors à Mogga, qui pouvait se faufiler facilement dans la pièce, si elle pouvait éteindre les lumières, ce qu'elle fit. Cela généra un élan de panique, et un coup de feu retentit. Les gens criaient, hurlaient. Lorsque les lumières revinrent, le colonel Malson gisait, mort, au sol. Le petit mage noir n'y comprenait plus rien, mais surtout, un énorme sentiment de culpabilité l'envahit. Mogga revint vers lui, se sentant coupable également. Bibi s'accroupit, les mains posées sur ses genoux.


- C'est ma faute... Si je t'avais pas dit d'éteindre les lumières, il serait pas mort...

Aussi loin de la scène, il ne voyait pas que le colonel était en état critique entre la vie et la mort, il pouvait encore s'en sortir avec des soins suffisants. Malheureusement, le mal était fait, et Bibi sanglotait dans son coin, à la fois tiraillé par la culpabilité et la honte.

Mais il n'était pas seul pour autant, la petite mog su trouver les mots et le réconfort pour lui faire reprendre du poil de la bête. Enfin dans une moindre mesure, mais lorsqu'il apprit que le colonel n'était pas encore mort, il se sentait légèrement mieux. Par contre, il semblait normal et évident que pour se faire pardonner, il devait de la façon la plus professionnelle, reprendre l'enquête. Il se redressa, réajusta son chapeau pointu, et il essaya de s'approcher de la scène pour comprendre ce qu'il s'y était passé. Il croisa le chemin de son ami Aaron, et lui demanda s'il allait bien. Voyant qu'il était avec une charmante dame, Bibi s'avança vers Coroner qui semblait préoccupé.


- Tout va bien m'sieur ?

Non loin de là, il voyait Andrea avec toutes les preuves récoltées. Dont le mouchoir et le maillon. Pourquoi est-ce que c'était lui qui avait récupéré tous les indices, qu'avait-il de si spécial comparé aux autres serveurs ? Pourquoi ne pas avoir confié la charge de l'enquête à Jeyra dans ce cas ? Bibi se posait une multitude de questions, mais en s'approchant du serveur, il lui posa une simple question.

- Est-ce que je peux regarder les armes que vous avez ramassé ?

============================================
S'il faut un ordre de priorité :
- Bibi demande à voir les différentes armes pour chercher des signes distinctifs (défaut de peinture, poudre, nom/initiales...)
- Bibi essaie d'analyser le comportement de Coroner ainsi que ses réponses (je trouve que dire ça comme ça de Bibi, ça colle pas... Je le vois pas analyser les gens x))
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Dim 18 Déc - 11:04

Alors qu'on amenait les documents pour connaître le groupe sanguin de chacun, Bibi s'était approché pour voir comment ça allait. Andrea prenait son rôle très au sérieux quant à cette histoire de garder les preuves, pourquoi avait-il été désigné? Simplement parce qu'il était le jeune frère de la future femme du Colonel. En effet, celui-ci avait rencontré une jeune femme tenant un restaurant à Costa Del Sol et ça avait été le coup de foudre. La raison pour laquelle Andrea était ici tenait également du colonel qui l'avait pistonné.

Mais Bibi s'était d'abord approché du Coroner qui était visiblement furieux, il lançait des regards noirs à Wylémina qui faisait encore comme si elle était une demoiselle en détresse, et quand le petit mage s'approcha de lui, l'homme lui parla d'un ton très sec, de celui qui veut qu'on lui foute la paix

Coroner«Non, ça ne va pas. Cette petite pimbêche essaie de jouer les demoiselles en détresse alors que c'est le genre de femme qui pourrait vous mettre six pieds sous terre d'un seul regard! Quand on connaît sa famille hein...»
C'était surement exagéré, mais il fallait reconnaître que Madame Hacker était une femme d'affaire redoutable...  «et je n'ai rien entendu avant le coup de feu, elle ose dire que son arme est tombée et que c'est en se baissant qu'elle m'est rentrée dedans avant? Non, on s'est baissés en même temps après le coup de feu... je sais pas ce qu'elle manigance, mais ça ne me plaît pas du tout!»

Il parlait cependant trop fort et Wylémina l'avait visiblement entendu et lui lança un regard noir

Wylémina«Modérez vos propos, Coroner. Mon arme est bien tombée avant le coup de feu! Peut être qu'elle est juste tombée sur quelque chose de mou, un tapis ou autre, pour que vous ne l'entendiez pas!» - il est vrai qu'il y avait des tapis au sol, mais les armes n'étaient pas dessus quand Andrea les avait ramassées, ça il en était sûr! Si l'arme de Wylémina était effectivement tombée avant et sur le tapis, quelqu'un l'aurait ramassée dans le noir pour la mettre sur le tapis?

Bizarre comme raisonnement, mais de toute évidence, elle paraissait mal à l'aise désormais alors que le Coroner la regardait avant davantage de suspicion encore.

Quand Bibi s'approcha d'Andrea pour voir les armes, le jeune homme approuva et les lui montra, mais à travers le sachet en plastique

Andrea«Je suis désolé, je ne peux pas les sortir du sac. S'il y a des empreintes ou autres dessus, ou des traces de poudre, il ne faudrait pas les effacer, mais je peux ouvrir le sac si vous voulez sentir quelque chose ou autre? Tant que vous ne touchez pas...»
Mais on pouvait facilement reconnaître certaines armes. Celle du Coroner était signée, il y avait une gravure avec ses initiales E.C. sur la crosse. Les deux autres armes appartenaient à Wylémina et.. à qui? On ignorait cependant laquelle était à qui. L'une portait de jolies dorures calligraphiées le long de la crosse, l'autre avait également des calligraphies mais elles ressemblaient à des chauve-souris... c'était cette arme qui dégageait une fine odeur de brûlé... mais à qui était-elle?

«Ça vous aide, Monsieur?» - demanda Andrea avec sollicitude...

De son côté, Johanna revenait avec les dossiers et de quoi faire une transfusion

«Apparemment, deux personnes sont du même groupe sanguin que Monsieur Malson, il s'agit du Professeur Geyser et Monsieur Hertz.»
Sans hésiter, le jeune homme s'approcha

«Laissez-moi donner mon sang. Il vaut mieux quelqu'un de jeune pour ça!»
«Ze ne bous bermet bas jeune homme!»
- cela provoqua un léger rire général, le professeur Geyser s'énervait un peu mais son assistante le calma d'un regard et Mickael Hertz retroussait déjà sa manche pour qu'elle puisse lui faire un garrot et ainsi commencer la transfusion. Normalement, le Colonel Malson allait pouvoir s'en sortir, ouf!  
Rappel:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Sam 24 Déc - 9:28



Au beau milieu de l'enquête, alors que les différents suspects continuaient à se lancer des regards noirs, le temps semblait s’être figé, seuls Bibi et Aaron semblent encore pouvoir bouger et tout à coup, un petit mog déguisé dans une tenue de Noël apparaît au milieu de la salle avec un grand sac, les regardant chacun leur tour - ils ne pouvaient pas être l'un à côté de l'autre? Il se précipite et met sa patte dedans pour sortir deux objets qu’ils leur offrent et puis …

« Oh mince, j’ai mélangé mes cadeaux, coubo ! Tant pis, vous ne pouvez pas en avoir d’autres, Joyeux Noël, coubo ! »

Et il disparut dans un petit nuage de fumée, alors que le temps reprenait son cours normalement …

=========================================================

Le Mog de Noël vous offre un cadeau !

Bibi reçoit un ensemble de beaux vêtements de nobles (peut être un peu grands pour lui)
Aaron reçoit un petit manteau de fourrure (il irait surement mieux à Mokona!)
Mokona reçoit une jolie paire de lunettes de soleil! (ah ben peut être qu'il pourra les donner à Aaron?)

Joyeux Noël !!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Sam 28 Jan - 12:06

[Désolé du retaaaard]
[EDIT : oups, j'ai oublié d'intégrer le mog de Noël ! Bon, je le ferai dans le prochain poste ^^']

AaronLa panique pouvait réellement se faire ressentir dans la salle puisqu’après la mort plus que suspecte du professeur Schwann, voilà que le colonel Malson s’était fait tiré dessus par l’une des personnes présentes dans la pièce ! La situation prenait vraiment des airs de huis-clos à l’instar du roman Dix Petits Al Bheds, très célèbre pour ses personnages qui meurent les uns après les autres sans que l’identité du véritable meurtrier ne leur soit jamais révélé de leur vivant. Aaron espérait vraiment que ce qu’il se passait actuellement dans la salle de réception ne serait pas une copie conforme de l’ouvrage, car il n’osait même pas s’imaginer la tournure des événements !

Quoi qu’il en soit, il ne pouvait pas rester sans rien faire et, malgré le mouvement paniqué des invités dans la salle, Aaron s’approcha du colonel encore vivant à terre et proposa ses services puisqu’il s’y connaissait un peu en magie blanche. Hélas, cela n’allait pas suffire et il allait falloir l’emmener à l’hôpital le plus proche. Andréa ramassa les armes à feu tandis que l’assistante du Docteur Geyser demanda à ce qu’on lui ramène du matériel de premiers secours et les fiches de santé des passagers, histoire de gagner du temps pour sauver le colonel. Voyant que ce dernier était dorénavant entre de bonnes mains, Aaron décida de se lever et d’aller voir du côté de Wylémina qui était tombée au sol pendant que la salle fut plongée dans la pénombre. Lorsqu’il lui demanda si tout allait bien, elle tint des propos qui semblaient se contredirent avec ceux de Coroner, qui ne manqua pas de s’exprimer à son tour. La tension montait entre ces deux-là, qui cherchaient visiblement à s’attaquer l’un l’autre pour mieux se protéger contre la suspicion des enquêteurs. Aaron soupira et s’interposa plus ou moins.

« Calmez-vous, je vous prie ! », lança-t-il avec un grand sourire gêné. Il agitait ses mains devant lui en même temps qu’il regardait ses interlocuteurs l’une après l’autre. Qui avait raison d’entre les deux ? Difficile à dire, peut-être disaient-ils tous deux la vérité ? Peu probable, les deux versions ayant un véritable problème de timing. Aaron prit le temps de réfléchir deux minutes et établissait le schéma des événements. D’un côté, il y avait « Arme, lumière, bousculade, lâchage d’arme, coup de feu, cognage de tête » et de l’autre « Arme, lumière, coup de feu, lâchage d’arme, cognage de tête ». Aaron tenait son menton entre son pouce et son index tandis qu’il prenait un air songeur. Lequel de ces deux scénarios était le plus probable ? Celui de Wylémina se tenait puisqu’elle disait s’être faite bousculée, ce qui l’a fait lâcher son arme au sol. Coroner, lui, disait que c’était le coup de feu qui l’avait fait sursauter et lâcher son arme, mais ça voulait dire qu’il tenait son arme dans ses mains au moment du coup de feu…

Aaron trouvait tout ceci vraiment bizarre, d’autant plus que les trois armes avaient été retrouvées à même le sol, et non sur un tapis ou une surface molle. Quelqu’un aurait-il délibérément déplacé l’arme de Wylémina dans le noir pour l’inculper ? C’était vraiment tiré par les cheveux comme hypothèse, aussi Aaron la garda dans un coin de sa tête pour essayer de penser à autre chose. Il aperçut Bibi près d’Andrea et qui examinait visuellement les pièces à conviction, dont les armes. Avait-il aperçu quelque chose d’intéressant ? Le jeune prêtre décida que le moment était venu de s’approcher de lui et, en bon détective qu’il était, de lui faire part des informations qu’il venait d’obtenir. Aaron s’excusa donc auprès de Wylémina et Coroner et se dirigea vers Bibi, non sans jeter des coups d’œil furtifs vers le duo de temps en temps, comme pour s’assurer qu’ils n’iraient nulle part. Une fois arrivé au niveau du petit mage noir, le grand Aaron dut s’agenouiller pour que sa tête arrive au niveau de la sienne – à peu près.

« Psst, avez-vous vu quelque chose d’intéressant, Monsieur Bibi ? De mon côté, je trouve ces deux personnes vraiment louches… »

Et alors qu’il chuchotait à l’oreille de Bibi – s’il en avait sous son chapeau ?! – il montrait d’un signe de tête discret Wylémina et Coroner, tout en lui faisant part de leurs propos. Peut-être qu’avec ces nouveaux éléments, ainsi que l’analyse des armes à feu, Bibi allait pouvoir dénicher un indice quelconque ?

C’est alors qu’on annonça que deux personnes étaient compatibles avec le sang du colonel Malson : le jeune Hertz et le vieux Geyser. La situation semblait se détendre lorsque ce dernier s’offusqua des propos du premier. C’est alors qu’Aaron décida de se rapprocher du jeune homme justement, qu’il n’avait pas vraiment remarqué jusque là. Il lui semblait l’avoir vu à la même table que Coroner et peut-être avait-il pu être témoin de quelque chose, même s’il faisait noir ?

« Excusez-moi… Monsieur Hertz ? » Il ne voulait pas trop le déranger alors qu’il allait se faire transfuser. « Je voulais vous demander si vous n’aviez pas remarqué quelque chose de suspect tout à l’heure, lorsque les lumières se sont éteintes et au moment du coup de feu ? »

Il ne voulait pas en dire plus, ni même lui demander s’il avait lui-même une arme à feu car il avait trop peur de paraître suspicieux et de le braquer. Mais il aurait bien aimé savoir s’il avait également sorti un pistolet un peu plus tôt, auquel cas il aurait pu être le propriétaire de l’une des trois armes à feu retrouvées au sol !

===========================
Actions d'Aaron :
- Donne toutes ses informations à Bibi pour l'aider dans son analyse des armes à feu (notamment à déterminer à qui pourrait appartenir celui qui sent le brûlé)
- Interroge Hertz sur ce qu'il s'est passé lorsque Malson s'est fait tiré dessus
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un congrès au Sommet   Dim 29 Jan - 12:01

Spoiler:
 

Sarah Jefferson prenait donc les commandes pour les soins. Alors que le Coroner et Wylémina se lançaient des regards meurtriers, elle proposa à Johana de s'assurer que la jeune femme n'avait rien. La serveuse prit donc un peu de crème à l'arnica et alla voir Madame Hacker pour regarder sa tête, alors que le jeune Hertz s'installait par terre aux côtés du Colonel Malson.

Il avait relevé sa manche et elle se préparait à lui faire un garrot quand le jeune prêtre s'avança pour lui poser des questions.

Hertz«Un truc suspect? Vous voulez dire à part le fait qu'on aurait dit que le Colonel avait une luciole dans les mains?»
Il battit des cils un moment, Sarah Jefferson le regarda d'un air surpris, elle était un peu derrière le Colonel lorsqu'il s'est fait tirer dessus, alors il n'avait rien vu


Sarah«Comment ça une luciole?»
- «Je ne sais pas. Lorsque les lumières se sont éteintes, il avait l'air de tenir quelque chose qui brillait assez fort. D'ailleurs, je pense que la personne qui lui a tiré dessus s'en est servi comme marqueur, regardez... l'impact de la balle est dans son abdomen à peu près à l'endroit où étaient ses mains à ce moment là...»

Sarah Jefferson semblait trouver ça bizarre, mais logique. Difficile de tirer sur quelqu'un dans le noir après tout, mais s'il y avait un moyen de repère... en tout cas, elle procéda aux transfusion, le sang commença à glisser doucement du bras d'Hertez vers celui du Colonel, et elle sourit doucement

«D'après votre dossier médical, vous n'avez aucune maladie qui pourrait lui poser problème. Il sera vite remis sur pied je pense.»

Du côté de Bibi, peut être qu'il y avait du nouveau?
 


Rappel:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Un congrès au Sommet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Au sommet du Mont Gagazet...
» Chicago Bulls : De retour au sommet ?
» Sommet Europe-Afrique Lisbonne Décembre 2007
» Chapitre 2 : Au sommet de la montagne
» Iron Squid Chapter 2 - 26 Janvier 2013 - Palais des Congrès - Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives