Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Au royaume des Chocobos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 400/2000
MP : 30/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Au royaume des Chocobos   Dim 17 Mai - 21:18

Un son... 


Un son fut perçu. Un détail anodin brouillé par l'immensité ténébreuse dans laquelle il se trouvait. Une chaleur ambiante et agréable y régnait, gagnant peu à peu son corps. Puis de nouveau ce son. Un son qui lui était familier, un son qui lui appartenait, un son qui était sien. Peu à peu la sensation de son corps disparut alors que cet appel se faisait plus perceptible. Guider vers ce dernier, il ne résista pas, charmé par cet appel des ténèbres. Une respiration douce et tranquille vint bercer ses oreilles. Succombant à cette dernière, il la suivit jusqu'à la sentir près de lui, comme s'il avait pu la saisir. C'est à ce moment précis qu'il ouvrit les paupières.


Il cligna des yeux une ou deux fois, remarquant bien vite la faible lumière d'une veilleuse au fond de la pièce. Elle parsemait le plafond de petites étoiles brillantes dans l'obscurité. Il regarda alors son propre corps. Cela aurait pu être celui d'un autre tant la sensation de légèreté qui l'envahissait était grande, tant il était paisible. Il avait son chapeau rouge sur la tête qui penchait en avant, les pieds posés sur une table devant lui et le fessier bien au fond d'une chaise à bascule. Il arrivait à discerner les contours d'une armoire sur sa gauche, mais sa vision était trop floue pour qu'il puisse la décrire totalement. Puis il entendit de nouveau ce son qui l'avait guidé dans la nuit. Il tourna la tête vers un lit, et c'est là qu'il la vit.


Dans un petit lit de chêne, une touffe de cheveux blonds sortait d'une couverture mauve. Se penchant un peu sur le côté, il entendait l'enfant respirer plus calmement que jamais sous ce plafond étoilé. Sa main se fit douce et alla caresser la peau claire de la jeune fille, laquelle se mit à ronronner à son contact. Bien sûr, tout ça n'était qu'un rêve. Ringu ne sentait pas vraiment sa main contre la joue de sa protégée, mais il en connaissait par cœur la sensation et ne voulait pour rien au monde se réveiller. Il voulait rester là, au chevet de son trésor, à attendre de combler le moindre de ses besoins. Mais il savait qu'un rêve n'est qu'un agréable moment dans la dureté de ce monde, et qu'un jour ou l'autre, il faut ouvrir les yeux. Il vint donc saisir l'un de ses revolvers pour rajuster son chapeau et quitta sans un bruit la pièce, non sans regarder une dernière fois derrière lui. Il la reverrait à Kalm et, de toutes façons, c'était pour elle qu'il faisait tout ça. 


Une fois dans l'autre pièce, il ferma la porte. C'est alors qu'il se rendit compte que tout était noir ici aussi. A peine avait-il regardé autour de lui que déjà la porte avait disparu. La seule chose qu'il pouvait affirmer, c'est qu'il marchait sur un liquide, comme si une bouteille s'était renversé sur le sol. Il avançait à tâtons, mettant l'un de ses joujoux devant lui pour être sur de ne pas se prendre un mur. Pourtant, peu importe le temps qu'il prit la même direction, aucun obstacle ne fut rencontré. Puis, marchant là où il ne le fallait pas, il se sentit tomber. Il eut alors le réflexe de tirer dans toutes les directions et d'écouter si ses balles touchaient un quelconque mur pour pouvoir s'y raccrocher! Il tira même sous lui pour essayer d'entendre le bruit du sol qui pouvait s'approcher! Il finit même par essayer de capter l'eau qui coulait dans ce précipice sans fin avec ses pouvoirs! Mais de toutes ces techniques, aucune ne porta ses fruits. Il se calma alors, faisant le moins de bruit possible pour tenter de percevoir un souffle, une caresse du vent, quoique ce soit qui pourrait le sortir de cette situation... Puis il sourit : C'était quand même un drôle de rêve n'est-ce pas?


Comme pour répondre à ce sarcasme, une lumière jaillit juste en dessous de lui. Elle semblait former un objet vaguement ovale, irradiant les ténèbres de toutes parts. Il s'en rapprochait inévitablement, comment éviter l'impact? Il serra alors les dents, sentant que le moment de son réveil ne tarderait pas. Il ajusta de nouveau Nisshoku et Shinra Fukushu et tira une nouvelle rafale sur le centre de l'O.V.N.I. Une explosion aveuglante eut alors lieu, et notre homme se retrouva projeter contre le sol. Se relevant alors, il se rendit vite compte qu'il était retourner au point de départ : dans un abysse de ténèbres où seule l'eau coulait qui se répétait encore et encore. Pourtant, une chose avait changé. L'espèce de lumière qui était apparu était de nouveau là, juste en face de lui. Il se releva et la toucha.


Tout s'illumina autour de lui. Un bruit de cascade se fit entendre et de petits cris finirent par atteindre ses oreilles. Le ciel était bleu et tout le décor qui l'entourait était un mélange de marbre et d'arbres , une association formidable entre la nature et l'architecture. Des dorures parsemaient ci-et-là ce lieu de vie où chaque couleur semblait représentée. Puis, avant même d'abaisser son regard devant lui, l'ancien cobaye de la Shinra se fit sauter dessus.
Il tomba en arrière et faillit de peu de finir le cul dans la fontaine derrière lui. Il grimaça alors et plongea son regard dans les yeux de la créature qui venait de se jeter sur lui. Quel accueil! Et ce piaf le regardait avec ses yeux globuleux de bien trop près à son gout, si bien qu'il saisit la crosse de ses pistolets et donna un bon coup sec sur la tête de la pauvre bête! Tch... Sérieusement, lui? Etre traité ainsi? Sa fierté en était blessé! Le pauvre volatile se mit à tourner en rond suite au coup porté et tomba à la renverse, les yeux en croix et une grosse bosse sur le front. Se relevant et tapant sur son manteau pour en enlever la poussière, il reprit ses armes et en pointa une sur l’énorme bête qui lui faisait face. Et bien, c'était un chocobo énorme! Il serait parfait en barbecue celui là avec sa petite couronne! Cependant pourquoi y avait-il autant de chocobos autour de lui? Non, plus simplement, pourquoi y avait-il des chocobos partout? Il avait bien mangé pourtant... Son subconscient lui avait vraiment fait quitter l'illusion de sa fille pour lui montrer des gigots sur pattes?! Voilà qui était des plus étonnants! C'était même irréaliste! Enfin qu'importe, puisque c'était un rêve, il n'allait pas se priver.


Il ajusta Nisshoku et tira une balle droit sur le Grochocobo... Mais à sa grande surprise, la seule chose qui sortit de son arme ne fut pas une balle mais un légume. Autant dire que devant ce délicieux projectile, même le roi de cet endroit ouvrit bien grand la bouche pour s'en repaître! Comble de l'humiliation, il crut entendre un "merchi" retentir! Ajustant de nouveau son arme, il visa cette fois les yeux et tira deux beaux pruneaux, mais le bestiaux parlant se montra étonnamment réactif et goba les deux projectiles comme si de rien n'était. Ringu ne put alors s'empêcher un léger sourire. Cette situation pour le moins déconcertante était au moins drôle, il devait le reconnaître. Voyant une moue singulière chez sa cible, Il usa de sa formidable agilité pour se pencher juste au bon moment sur le côté et ainsi éviter les deux noyaux que vint cracher le roi de ce paradis à une vitesse pourtant etonnante. Ils finirent dans la rivière avec suffisamment de force pour éclabousser toutes les personnes autours. On pouvait dire que cette bête possédait pas mal de force... Difficile de croire que Ringu avait pu imaginer telle merveille... Il se respectait trop pour cela.

"On continue?"
" Non Majesté, Je crains de ne pas être à la hauteur pour vous affronter. - même s'il n'en pensait pas un mot, c'était le choix le plus judicieux pour le moment - Je ne sais comment je suis arrivé ici, mais puis-je rester un peu? "
Le chocobo pacha sembla hésiter alors que sa petite couronne gigotait sur sa tête, puis il fit simplement un "Groumph" avant de faire un oui de la tête.

Quelle entrée en matière! Au moins le lieu semblait agréable, c'était un bel endroit où vivre. Certes, les chocobos faisaient pas mal de bruits, mais cela semblaient tranquille... Il espérait que la petite aussi pourrait passer par ici en rêve. Elle se ferait surement accepter sans soucis de cet énorme roi et dopée aux couleurs de l'arc-en-ciel. Il s'éloigna un peu du trône des sacs à plumes et alla se poser un peu plus loin. Il se mit à une chaise, posant ses pieds sur une table et regardant une carte d'Héméra qui traînait par là. Il porta ensuite son attention sur les portails d'or qui jonchaient l'espace de ce lieu. Comment pouvait-il rêver d'une chose aussi complexe? Voilà qui était bien étonnant! 


Alors que son regard redescendait sur la table, il aperçut au loin Reeves de la Shinra. L'un des incommensurables déchets qui avaient menés à la fin de Gaia telle qu'elle existait jusqu'à aujourd'hui. Ha... Ça devait bien le faire rire d'avoir pris la place de son ancien chef Rufus, mais comment Nanaki et Avalanche avait pu laisser un tel homme à la tête de la politique? Voilà qui était plus que surprenant. Peut-être que son vrai visage serait révélé maintenant que la Shinra était de retour. La chose la plus étonnante fut d'ailleurs de voir Caith Sith à ses côtés. Ce chat collait parfaitement à cet univers de bêtes et de peluches, un héros respectable en tout point, même si Ringu s'était souvent demandé quelle genre de matéria pouvait maintenir une peluche en vie. Malheureusement, les deux personnages disparurent bien vite au travers d'un portail. Notre homme finit donc par reporter de nouveau son regard sur la table lui servant de repose-pieds. Quelque chose était différent, ou alors venait-il simplement de le remarquer, mais un échiquier était posé sur la table. Il enleva ses bottes de cuir du meuble et s'approcha du plateau de jeu. Tout était en place. Il voulu saisir un pion, mais le roi changea alors pour prendre un visage bien familier : celui de son précieux trésor. La dame blanche changea aussi pour prendre son visage. Les pièces commencèrent alors peu à peu à se façonner pour prendre l'apparence de personnes qu'il connaissait alors que d'autres restaient indifférentes. Et bien! Ce rêve était vraiment le paroxysme de l'étrangeté, le summum de l'incohérence. Mais, percevant un bruit discret à côté de lui, Ringu saisit d'une main son arme et la pointa vers le gêneur qui venait le déranger.

" A qui ais-je l'honneur? " lança-t-il à l'attention de la créature à pompon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Lun 18 Mai - 0:14

L'auteur se rappelle encore ce que Pili lui avait confié la première fois qu'il lui parla du royaume des Chocobos. La Fusion des Mondes avait englouti l'île aérienne chère à Héra et sa disparition faisait fureur dans les dîners mondains où étaient invités les quelques chocographes que l'on comptait sur le vieux continent. Chez les mogs, après une enquête très poussée au sein d'un orphelinat à Treno, Sa Majesté Moogle avait décidé d'entreprendre lui-même le voyage. De suite. On fit donc appeler son Coursier Personnel et sa Servante Loyale, la seconde servant à concocter une tisane magique que le premier goûterait au cas où. Mogsune était une mog que l'on pouvait penser timide et délicate, par ses petits rires, son air enjoué, sa fausse queue de renard ou encore son masque traditionnel. Pourtant il n'en était rien et la demoiselle cultivait même un plaisir malsain à torturer son collègue, le Coursier Royal, à savoir Pili. Et il le savait, le petit Pili, que boire cette mixture où un asticot vivant gigotait encore entre deux feuilles moisies était une mauvaise idée. Mais il le but car Moogle le regardait avec insistance. D'une traite. Ça ne faisait rien. Pili ne ressentait aucune différence et comptait pour une fois profiter de la situation pour ridiculiser Mogsune mais alors qu'il ouvrit la bouche, il bascula en arrière, les yeux révulsés, dans un bain de lait de noix de kupo.

(La prochaine fois, je boirai un lait chaud et je demanderai simplement à 'Caton de me lire une histoire, c'est tout aussi efficace...)

L'esprit embrouillé du mog plongeait à son tour dans un lait éblouissant, d'où s'échappaient des bulles et des feuilles de kupo. A mesure qu'il plongeait sans même s'en inquiéter plus que çà, il entendait en écho la douce Mogsune expliquer au roi qu'ils pouvaient désormais voir Pili dans son rêve et qu'elle s'excusait déjà des horreurs qu'ils verraient. Pili haussa des sourcils, presque vexé et tourna la tête. Il ne rêvait pas, il en était sur, et d'ailleurs Rahianna, la ronso qui chantait à travers tout Hemera, le soutenait un pouce en avant en lui interprétant "Only Mog (In the World)". Il l'aimait bien Pili, cette chanteuse, surtout avec sa jupe-salopette à capuche mog et ses talons ailées et il fallait lui concéder un point, elle avait une très jolie voix, c'était bien simple, il était sous le charme, en fait. Il oubliait complètement la tisane pour bouger à son tour comme un asticot au son qui sortait des bulles pétillantes...

"Want you to make me feel ♫ like I'm the only mog in the woOorld ♪"

Il n'y pouvait rien, Rahianna venait de lui passer le micro et Pili continuait parce que c’était comme çà, "the mog must go on" comme on disait ! Et dès qu'il s'agissait de bouger son derrière au rythme de la musique, le mog ne pouvait que répondre présent. Mais, et il y avait un mais, alors que le concert de bulles se déroulait à merveilles, les feuilles applaudissaient et un asticot venait de lui donner son numéro, la scène avait en son centre un énorme bouton luisant. Et Pili adorait les boutons ! Il savait, comme pour la tisane, qu'il valait mieux éviter d'appuyer dessus mais sa main gigantesque abattait son gros doigt boudiné dessus et le roi ordonna aussitôt de changer la station de radio et de lui apporter un sandwich thon mayonnaise. Ce fut alors qu'une bande d'olives piquées dans des bâtons arrivèrent comme des furies dans la fosse et se mirent à scander le nom du nouveau chanteur qui venait de piquer le micro à Pili. François Claude et ses Françoises enchaînaient leur chorégraphie comme des professionnels du divertissement audiovisuel vintage que s'accordait temps à autre le peuple d'Hera, le temps d'un festival sur les innovations. Pili était assomé et par l'affront et par les froufrous des demoiselles peu vêtues mais très souriantes. François Claude, imperturbable, chantait "Mognolia forever" puis se brouilla violemment, se mit à chanter "Happy", se brouilla encore, se mit à taper dans ses mains , son dos nu voilé d'une robe à paillettes, et d'un fluet de voix chanta "I feel Mog" qu'il empruntait clairement à Mogna Summer. Les olives, elles, tombaient comme des mouches et Pili préféra partir parce qu'il était temps. Il se dézippa simplement et disparût, laissant derrière lui son corps pelucheux, vide et flasque...

Ce fut alors qu'un Humain entra dans le Royaume des Chocobos et menaça à plusieurs reprises Grochocobo, sans grand effet, avant de rentrer en pleine partie d'échecs. Un gros juron tonna dans le ciel et réveilla Pili, alors sur le dos d'un petit chocobo blanc aux armoiries dorées. Pili leva un sourcil, regarda de loin ce maudit Reeves et ses peluches puis accorda un sourire sournois à ses propres peluches avant de s'intéresser à la partie d'échecs. Mais un des pions le gênait et ce pion, c'était Ringu Ju-On. Derrière lui, le mog sur son chocobo voulait passer et se déplacer vers l'autre case, un peu plus loin sur la gauche, comme le voulait les règles de jeu de réflexion. Aussi, courtois, Pili lui demanda, à voix basse :

"Hey le pion ! Excuse, tu peux te pousser un peu, Coco sait pas encore voler, c'est encore un chocoussin, tu sais... Mais je voudrais pas trop qu'il passe pour un kupo devant les autres..."

Mais le pion dégainait et mettait en joug le mog, le saisissant sur l'instant de dévoiler son identité. Pili leva encore un sourcil et se dit qu'il finirait par avoir des rides s'il continuait d'avoir ce rictus ridicule, et d'ailleurs l'auteur confirmait. Les peluches de Pili, en arrière plan, zoukèrent sévère et alors que le coupé-décalé de Shiva rivalisait avec le mapouka de Tifa Lockhart endiablé au rythme des congos du moine sauveur d'Hera et de la basse ondulante de Reeves, elles chantèrent :

"An pa volé é an pa tchouyé pon moun! an sintin pa fè pon moun ayen! lèèèè yo ka mal gadé mwen! sa ka chiré kè an mwen!"
"Rah, c'est la radio, fais semblant de pas entendre, héhé. Je suis un cavalier noir et j'aimerais me rendre en F6 s'il te plait !"

Toujours sur son petit chocobo, le mog adressa un large sourire à l'humain et attendit qu'il se poussât éventuellement, bien que, un pistolet sur la tempe, il ne savait pas trop si la courtoisie était utile dans ce genre de situation. En plus, du haut de sa tour à côté, Mogsune le narguait avec son petit sourire en coin. Et malgré tout, il comprenait la situation du pion, des fois, n'être qu'un pion apportait son lot de stress et il paraissait alors évident de vouloir braquer n'importe qui sous n'importe quel prétexte. D'ailleurs, et c'est pour çà que Pili était un génie, un vrai, il délivra ce petit conseil fort utile en avançant avec son chocobo...

"Tu sais, tu devrais tirer sur les autres pièces d'ici au lieu d'avancer d'une case à chaque fois. Je sais que tu es un valeureux pion, que tu souhaites respecter les règles comme tout le monde, mais si t'as un flingue, ca parait évident de s'en servir, non ?"

Sa phrase faisait encore écho dans le brouhaha de tous les pions qui constataient l'évidence du génie du mog. Certains sortaient des mitraillettes, d'autres des revolvers tandis que le roi blanc, pour crâner, s'installa dans un tank. Pili, lui, passa son temps à câliner Coco qui alla vers picorer quelques grains sur le marbre blanc de la case D5, ignorant complètement qu'il était au milieu d'une guerre qui s'annonçait en tranchée !

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 400/2000
MP : 30/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Mer 3 Juin - 12:55

Et bien, si l'on pouvait bien dire une chose de cette créature, c'est qu'elle n'avait peur de rien. Un gros calibre devant son museau ne semblait nullement l'impressionner. Néanmoins, quoi de plus naturel dans un rêve? Ringu l'écouta donc se moquer gentillement avant de regarder autour de lui, le gardant en joug. Il fut surpris de constater qu'il était sur un plateau de jeu, à l'endroit même où il venait de poser son pion sur l'échiquier. Il retira donc sagement ses pieds de la table tout en écoutant les dires de la peluche volante. Était-ce l'un de ses tours? Après tout, Julian avait aussi été frappé par ce genre de maléfice. Mais c'est tout cet endroit qui était étonnant, les sons, les odeurs... Tout semblait si réel...


Mais qu'importe, le cavalier de Coco voulait aller en F6. Ringu arqua un sourcil : ce jeu d'échec ne semblait pas du tout habituel. Tout d'abord, les noirs ne sont pas censés commencer la partie, ceci est en général l'affaire des blancs. Peut-être les règles étaient-elles différentes dans ce jeu? Il semblait bien à Ringu que les noirs commençaient au go. Cet échiquier appliquait donc surement ce principe. Cependant, notre homme n'oublia pas le petit individu sur sa monture. Il allait donc lui répondre quand sa grande personne fut une nouvelle fois rabaissée au niveau de pion. Oh, certes, notre ancien cobaye n'avait cure de son orgueil au sein de son propre rêve, néanmoins il aurait bien aimé en placer une! Il écouta donc sagement le mog. 
Tirer? Oh, ça il n'allait pas se gêner. Le problème était que tous le monde venait de sortir ses armes. Ce plateau allait devenir une vraie petite zone de guerre grâce à " l'intelligence " de la bestiole volante.

" Très bonne idée en effet. Pourquoi vouloir suivre les règles qui nous assureraient de gagner à la moindre faute de notre opposant quand on peut créer un véritable chaos où tout échappe à notre contrôle? Je suppose que j'ai mal jugé votre sagesse. Un cavalier a souvent la tête plus haute que les autres, caressant les nuages, alors que nous, pauvres pions, ne pouvons que la garder sur nos frêles petites épaules... "

Voilà une réplique bien singulière et très typique de notre sujet. Il n'avait plus à faire bonne figure comme devant ce très cher noble d'Héra. Il convenait donc de se lâcher un peu. Il était peut-être condamné à n'être qu'un "pion" -et sainte Douce qu'il était dur pour lui de l'avouer -, mais il n'allait pas se laisser piétiner dans son orgueil. Néanmoins, en admettant que tout ceci soit vrai, il était peut-être avisé de prendre des renseignements sur cette petite boule de poils ailée. Il s'écarta donc en faisant une légère courbette, abaissant son arme par la même occasion.


" Je vous en prie, passez donc. Je veillerai à dissuader l'armée adverse de vous prendre. "

Quelle ironie... Mais peut-être serait-il bon de rentrer dans le vif du sujet. Pourtant, alors qu'il comptait poser une question à cet individu pour en apprendre plus sur lui et son espèce, il constata que son chocobo prenait une nouvelle direction. Était-ce sérieux? Venait-il de jouer deux coups d'affilés sans que les blancs ne réagissent? Voilà qui était étonnant! Ce jeu ne semblait pas du tout être des échecs. Peut-être y avait-il un autre sens à cela? Il y avait peut-être quelque chose à tirer de ce mouvement. Mais est-ce qu'au moins le système de coup à jouer était conservé? A ce moment précis, toutes les pièces semblaient prêtes à se tirer dessus, et cela sans ne respecter aucune convention. Bien... Qu'à cela ne tienne, les choses allaient surement être intéressante.

Pointant donc ses armes devant lui, il vis les blancs se mouvoir. La aussi, deux fidèles pions avancèrent au lieu d'un seul. Ils allèrent se placer tout deux devant pauvre Coco qui ne semblait même pas les avoir vu, s'apprêtant à ajuster leur tir. Ringu allait tirer quand il vit le sol changer. Ce dernier se mit à trembler, empêchant toutes les armes de faire feu. Quel était donc cette nouvelle magie? Ringu ne le savait pas, mais il perdit son sourire au profit d'un grincement de dents traduisant son mécontentement. Il essaya d'aiguiser son œil pour ne pas manquer les deux pions... en vain. Il dut attendre la fin de ce léger tremblement de terre pour voir que l'échiquier avait subi un petit changement. La carte d'Héméra recouvrait à présent le sol, bien que le quadrillage restait visible. Il était entre Gaia et Héra alors que les blancs défendaient Spira. Voilà qui était assez révélateur de la situation actuelle. En effet, notre homme était en compagnie d'un individu d'Héra, s'étant rapproché de ce camp par la même occasion. Spira accueillait le tournoi des nations et se révélait donc le lieu du retour de la Néo-Shinra. C'était donc l'endroit d'influence de ses plus grands opposants à l'heure actuelle. Dol... IL semblait que ce chocobo ait décidé d'y mettre les pieds. Il risquait fort d'y perdre des plumes car cela serait surement la terre à conquérir pour les deux partis. 


Ce rêve prenait une tournure singulière, mêlant politique et magie, ne se souciant des règles habituelles, mais faisant intervenir la vie personnelle des protagonistes. Quelle pouvait donc être la signification de ce mog sur son chocobo? Il ne connaissait personne à Dol, ni personne qui s'y rende. Était-ce son subconscient qui lui disait de prendre cette direction? C'est vrai qu'après Canyon Cosmos, les informations avaient parlé du cristal de la Terre dans une certaine prison de ce monde. Mais il n'y était surement plus au vu de l'attaque de Sephiroth il y a quelques temps maintenant. Quoiqu'il en soit, cette pièce était peu utile dans l'état actuel des choses puisque deux pions venaient de se placer respectivement en E4 et D4, braquant des mitraillettes sur le malheureux petit oiseau. Surprise cependant, ils ne firent pas feu, attendant patiemment leurs prochain tours. Quel pouvait bien être le but de tout cela? Ringu tira en l'air et constata qu'une vraie balle était sortie de son arme. En revanche, il ne tirait que des légumes bon pour les chocobos dès qu'il tirait hors du terrain... Voilà une autre magie bien étrange... Mais il devait peut-être simplement se laisser porter par ce rêve? 

" Pion noir en D6. " 

Si ce cavalier n'en faisait qu'à sa tête, il n'avait qu'à disparaître. C'était la dure loi de ce jeu. Néanmoins il comptait libérer son fou de ses chaines et lui offrir une diagonale rien qu'à lui. Du moins, il l'espérait, mais le pion ne bougea pas le moins du monde. Il se tourna même vers notre Ringu avec un air d'incompréhension. 

" Et bien, les soldats sont bien indisciplinés ici. "


C'est alors qu'il cru comprendre. Qui donne les ordres? Le roi! Ainsi donc, il ne pouvait espérer contrôler la moindre pièce sans être lui-même le roi! Autrement dit, notre Utaien ne pouvait compter que sur lui! Il plaça sa main sous son menton, toisant du regard le champ de bataille. Ce jeu n'était pas vraiment un jeu d'échecs, mais plutôt un jeu de réflexion d'un tout autre genre. Il fallait convaincre son propre camps, motiver ses propres troupes, pour pouvoir les mener à bien à l'assaut. Malheureusement, les rois restaient dans leurs chars sans donner d'ordre. Une petite révolution s'imposait... Mais ce n'était pas si simple. Après tout, un pion ne peut manger un roi de sa propre couleur, ni aucune autre pièce d'ailleurs. Néanmoins il existait un moyen. Ringu toussota un léger instant avant de prendre la parole.

" Ecoutez-moi bien tous! le roi offre une promotion au pion qui atteindra le camp adverse! Il en fera le général! Alors à l'assaut! "

Pas besoin de justification, une des règles des échecs est la promotion. Et dans la vie comme dans les échecs, tous le monde se rue dessus pour l'avoir le premier. Décidément, la nature humaine est bien aisée à manipuler. Le résultat fut même des plus inattendu puisque tous les pions avancèrent, donnant un nouveau tableau de jeu des plus surprenants. La seule petite chose agaçante, c'était la radio qui tournait en boucle depuis un moment. Passait-il toujours la même musique? Néanmoins il convenait maintenant d'être poli avec les cavaliers pour que ces derniers n'en fassent plus qu'à leurs têtes. Si les cavaliers guidaient les pions, le jeu serait bien plus facile... Mais pour ça, il allait falloir convaincre ce petit mog.

" Et bien, ce jeu est distrayant. Etes-vous aussi un joueur monsieur le mog? Je crois que nous ne sommes pas présentés, je me nomme Ringu. J'ai cru comprendre que votre monture se nommait Coco. Comment puis-je vous appeler? "


Il regardait la petite créature à poil, sans prêter attention au défilé d'armes les unes en face des autres, prêtes à déchaîner l'enfer dans le monde des chocobos.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Sam 20 Juin - 19:12

"Pili !"

Le mog tendait alors amicalement son petit bras pelucheux et fit un énorme sourire alors qu'une secousse semblable à la première accablait le plateau de jeu. Le roi noir, voulant tester la machinerie complexe de son tank, délogea un missile de son canon avant et l'abattit sur la reine blanche qui, diaphane et impénétrable, se contenta de cambrer des hanches pour éviter l'obus. Elle remettait sa frange en place et dévoilait son visage, celui de Grenat D'Alexandrie. Ses yeux froncés annonçaient le pire à venir et alors qu'elle levait les bras vers le ciel, les deux Tours blanches s'élevèrent de concert, se rejoignirent et formèrent Alexandre le Magnanime, Alexandre le Bourreau Eclairé, Alexandre, l'Atomiseur Universel. Braqué sur Pili. Alors que le ronronnement des canons de la chimère montait dans la gamme au point d'effrayer les chauves-souris de la Tour noire Est, quelques pions noirs se mirent à fuir le plateau comme il pouvaient, à vrai dire, il ne restait que le roi, Ringu et Pili et la tour embusquée de chauves-souris. Toutes les autres pièces semblaient avoir disparu. Et alors que l'immense carcasse de lumière mystique allait gerber son énorme rai rédempteur, Pili, lui, continua de se présenter, comme si de rien n'était.

"Je suis coursier royal au compte de sa Majesté Moogle, Roi de Tout, Merveille des Mondes et Père de Toute Vie, grand Victorieux de la Mare aux Roseaux, gardien sacré du Kuppo Ancestral et Protecteur de la plume de chocobo arc-en-ciel, Enfant chéri d'Hera et Président Receveur Général de la MogPoste !"
"Oui, c'est moi !"

La voix de son Altesse résonnait encore plus qu'Alexandre et son énorme bras vint le protéger la décharge mystique de la chimère en colère. Assis devant l'échiquier, le roi des mogs paraissait encore plus gros et immense qu'à son habitude. Il avança son énorme tête vers Ringu et lui chuchota très audiblement :

"Pili est mon espion !"
"Hihi, votre Altesse a de l'humour aujourd'hui..."

Mais maintenant, Pili était en kimono noir et une cagoule de soie protégeait son visage. L'énorme Moogle tapota son doigt sur l'échiquier et se mit à rire grassement alors qu'une nouvelle troupe de pions noirs arrivait sur le plateau. Dans le même temps, le Fou bénissait tour à tour les rescapés et les promut comme suivit : Mogsune devint la Reine, on amenait à Ringu un chocobo noir au regard fier et menaçant et le Roi fit congédié pour laisser place à Moogle, maintenant en place sur l'échiquier, immobile et racé, tenant sa canne en bec de chocobo en main et lové dans sa traîne de velours noire et irisée limitée par de l'hermine soyeuse et touffue. A côté, dans sa petite robe d'été et armée de son ombrelle, la reine blanche faisait pâle figure mais honorait en même temps son goût pour la simplicité. Ses tours, elles, reprirent leur place alors que Moogle donnait ses nouveaux ordres pour le Tour à engager.

"Que mes deux cavaliers s'avancent de concert vers D4 et E4, respectivement. Et qu'ils montrent de quoi les Noirs sont faits !"

Sans plus attendre, Pili fit un coucou à Ringu pour lui indiquer qu'il était aussi un cavalier et il s'avança vers D4 en portant Coco qui refusait d'avancer. Le pion blanc adverse, hilare, ne prit pas Pili au sérieux, c'était souvent le cas, et alors que le mog déposait Coco sur D4, il ne l'attaqua même pas, trop occupé à se moquer du mog et de son incapacité à contrôler son destrier. Coco, lui, se dandina outré en E4, car E4 était blanc et il préférait cette couleur. Pili, lui, prit la main du pion, la vrilla, le contraignit au sol, passa sa jambe au dessus, fit une clé de bras et par le même temps fit épeler au pion blanc le nom de sa mère, l'attrapa par les jambes et l'envoya valser dans les donjons de la Tour noire Ouest...

"Et le prochain qui se moque de mon chocobo, je lui pête un second bras..."

Noir comme son regard, Pili se tenait maintenant en position du Loup, prêt à en découdre. Au loin, un Cavalier blanc se mit à pouffer de rire à tel point qu'il dut descendre de son destrier, n'arrivant pas à contrôler ses brusques fous rires. Pili fronça des yeux, tapa du pied sur sa case et leva le menton en signe de défiance. Au même temps, dans l'ombre, la poupée de Reeve Tuesti vint étouffer le cavalier blanc et l'emporta loin de l'échiquier, ni vu ni connu...


Dernière édition par Pili le Mer 2 Sep - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 400/2000
MP : 30/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Mer 2 Sep - 2:23

Il est vrai que Ringu commençait à douter que ce monde soit purement fictif. Certes, ce qu'il se passait ici était loin d'être normal : il tirait des légumes de ses armes, des personnalités dansaient et chantaient dans des accoutrements et des postures ridicules et certaines créatures fantaisistes devenaient réelles. Pourtant, était-ce réellement impossible? Le pouvoir des gemmes pouvaient permettre d'endormir, peut-être permettait-il aussi de manipuler les rêves? Il fallait se rensigner sur le sujet, mais pour cela, il fallait tout de même réussir à comprendre ce qu'il faisait ici.


Mais revenons à nos moutons - qui par ailleurs sautaient par dessus les barrières d'enclos vides posés ça et là sur des nuages de coton - et revenons sur cet étrange créature qu'est le mog. Sur Gaïa, les mogs n'étaient rien de plus que des jouets ou des légendes. Une créature disparue tout au plus. Néanmoins, la fusion des mondes avait permi de découvrir qu'ils existaient bel et bien. Notre protagoniste n'avait bien sûr pas une connaissance absolu du sujet, peut-être que des mogs avaient en effet vu le jour sur Gaïa, mais il n'en avait jamais vu ou entendu parlé avant la fusion des mondes. 
Son premier contact avec ce genre de créature insolite s'était fait à Costa del Sol, et ce par le plus grand des hasards. Et maintenant, même si tout cela n'était surement qu'un rêve, il voulait savoir d'où venait et ce qu'était ces créatures magiques. Peut-être que son subconscient l'aiderait à comprendre de quoi il retournait? Ce Pili, qui venait tout juste de se présenter à lui, en était peut-être l'incarnation? Bon, c'était douteux que cette petite boule de poils blancs et soyeux soit représentative de notre Utaïen, mais bon... Rien ne prouvait le contraire!

Il tendit sa petite patte que Ringu vint cueillir de sa main sans forcer ni brusquer le serrage de main. Il semblait assez frêle de part sa petite taille, même si notre ancien cobaye fut surpris par sa "poigne". Et alors qu'il écoutait d'une oreille distraite le charabia que lui lançait Pili, il se surprit à contempler le magnifique visage de la reine blanche. On aurait presque dit une célébrité. L'avait-il déjà vu quelque part?


Quoiqu'il en soit, la chose qui suivit fut du plus grand intérêt et sortie malheureusement du rare moment d'amusement que vivait Ringu. Les chimères, les cristaux, tout cela lui revint assez violemment en pleine poire. Quel était cette chose qu'elle venait d'invoquer? Elle était sur le continent d'Héra d'après la carte sous l'échiquier... Etait-ce donc une chimère d'Héra qu'elle venait d'invoquer? Les questions trottaient dans la cervelle du pion, mais c'est surement parce qu'il ne savait pas qu'Alexandre était aussi une chimère sur Gaïa. Le sujet ne l'avait pas particulièrement intéressé jusqu'à très récemment il faut dire...


La voix d'un nouveau personnage le sortit cependant de sa contemplation. Un immense -et beaucoup moins mignon- mog venait d'apparaître. Ou plutot, il semblait sortir de nul part. Avait-il toujours été là? Ringu n'aurait alors pas perçu sa présence? Cela semblait iréel. Ce qu'il dit alors, le paraissait d'autant plus. Cette boule de poils? Un espion? Ce petit bout de chou haut comme trois pommes? Et encore, trois pommes Tiddly!


Pendant ce temps, Alexandre rayait toutes formes de résistance de la surface du tableau de jeu : quel puissance! Mais à peine le travail fini que déjà le roi Moogle en personne se permit de prendre la place du roi des noirs! Bon, jouer une autre partie ne dérangeait pas Ringu, surtout maintenant qu'il avait assimilé le peu de règles de ce jeu et qu'il avait lamentablement perdu. Mais honnêtement... C'était plutôt distrayant. Il aurait bien aimé montrer ça à son trésor... Une autre fois peut-être. Le seul défaut était le rire et la voix plus qu'insupportable de ce roi des mogs, roi de "Tout" mais surtout de rien, Père de toutes entités chimériques de ce lieu et gardien de choses inutiles. Lui, Ringu, prendrait malin plaisir à le remettre à sa place! Mais pas maintenant, le jeu d'abord! Se tournant alors vers Pili, Ringu eut une idée amusante. Il sourit un instant, jubilant presque de cette idée malsaine lui traversant l'esprit puis interrogea simplement Pili avec un grand sourire très inhabituel et très simple pour quelqu'un comme lui.

" Cet endroit est vraiment étrange... C'est un magnifique lieu pour un rêve. Cependant, aussi étrange que cela puisse paraître, il me semble reconnaître certains personnages. La reine blanche surtout. Savez-vous qui est-elle? Elle semble particulièrement douée en magie : la chose qu'elle a invoqué était un peu effrayante pour être honnête. "


Certes, c'était un moyen comme un autre de glaner des informations : jouer les ignorants. Quelque part, Ringu se voyait encore rêver et donc libre de se livrer à ses instincts bestiaux, mais aussi à ses bonnes facettes qui pouvaient transparaître comme de la faiblesse sur Héméra. Il eut un petit sourire en coin puis poursuivit :

" Bon, les tours et la reine peuvent tous les trois invoquer ce monstre. Les noirs -car il ne s'incluait pas dans cette défaite- ont perdu à cause de ça. Il faudrait donc en éliminer un pour éviter que cela ne se reproduise, qu'en pensez-vous "Pili"? "

Le gros Moogle, dans son immonde accoutrement, interrompit la question de notre orgueilleux personnage pour se permettre de lui donner un ordre. SA personne venait de recevoir un ordre. OK, il allait vraiment lui en faire voir de toutes les couleurs à ce roi. C'est vrai, ce truc était assez puissant pour arrêter le tir de la chimère, mais si tout était magique et féérique dans ce monde, Ringu en était surement capable aussi? Non?
Un sourire carnassier scinda le visage de Ringu. Son idée avait refait surface, mais elle était plus concrète. Cette chimère ne serait plus un problème. Il tourna la tête vers Pili qui lui faisait signe. Ce petit mog... Ringu pensait qu'il pouvait bien être une manifestation de son subconscient... Ou quelque chose du genre! Aussi, lui fit-il un petit signe de main, non sans garder un minimum de sérieux, il ne faut pas exagérer! C'était surement par son intermédiaire qu'il rassemblerait petit à petit des idées futures pour son voyage avec Julian.


Il se tourna vers le chocobo qui s'était avancé vers lui depuis sa promotion. Il était grand, noir, fier. Ses yeux étaient d'un jaune luisant qui semblait sonder vos âmes. Ringu sentait déjà qu'il allait l'apprécier. Il tendit lentement un main vers lui. Le volatile, plutôt que de se laisser caresser, s'inclina et laissa les cordes de sa selle tomber dans les mains de Ringu. Celui-là, il ne voulait pas de câlins, il voulait foncer sur le champ de bataille : c'était tout ce dont rêvait notre protagoniste!


Mais avant même d'avoir pu le monter, Pili attira l'attention sur lui. D'abord de façon ridicule, puis en faisant une superbe démonstration de force. Une parfaite luxation comme on en voit souvent à Utaï! Ça lui rappelait des souvenirs... Était-ce une coïncidence? Difficile à dire. Le mog semblait bien lié à Ringu, du moins il semblait difficile de croire à une coïncidence. Enfin, cette distraction fut suffisante, parfaite même, pour la mise en place du plan de notre ancien cobaye, n'en déplaise au roi.

" Dites-moi Moogle! Que diriez-vous de pimentez un peu le jeu? "

" Tu n'avances pas en E... D4? "

" J'ai encore mieux pour vous! "

" Mieux? Hmmm... Mieux que mon jeu? "

" Et bien regardez : nous avons déjà vaincu l'un de leur pion et ... L'un de leur cavalier vient de... se faire emporter par une poupée... " finit difficilement Ringu devant l'absurdité de la scène, se frappant le front au passage. Il toussota un instant, se disant que décidément son comportement n'était pas du tout normal, puis se reprit.

" Je veux dire, vous êtes Moogle!  Roi de Tout, Merveille des Mondes et Père de Toute Vie, grand Victorieux de la Mare aux Roseaux, gardien sacré du Kuppo Ancestral et Protecteur de la plume de chocobo arc-en-ciel, Enfant chéri d'Hera et Président Receveur Général de la MogPoste ! -et dire qu'il avait réussi à retenir ce baratin- Vous allez forcement gagner! Dès qu'ils utiliseront la chimère, vous vous protégerez comme vous l'avez fait! Et à combattre sans difficulté, on triomphe sans gloire... "

Ringu faisait rouler sans langue, accentuant chaque mot qui devait l'être, prenant le temps d'appuyer chaque son qui suscitait l'orgueil de cette immonde créature sans jamais trop en faire. Il avait l'art de s'exprimer et usait et abusait de ce dernier. Le roi des mogs, dont l'image semblait plus qu'importante, aimait bien la façon dont parlait cet humain. Peut-être est-ce pourquoi il accepta d'entendre ce qu'il avait à dire.
Ringu ne put réprimer un rictus alors qu'il murmurait à l'oreille du roi comme un serpent susurrant surement et lentement des promesses inavouables. Pili risquait d'être surpris! Le serpent traversa alors tranquillement le terrain, chevauchant son destrier calmement comme s'il ne risquait rien.

" Désolé Pili, je vais rendre ce jeu plus amusant. Bon courage! " 

Sur ces mots, il continua à avancer jusqu'au côtés de la reine Grenat. Puis, il claqua des doigts, faisant apparaître sa mallette. Appuyant dessus avec son pied, elle s'ouvrit suite au choc, et un harpon en sortit comme par magie. Mais la vrai magie, ce fut la façon dont il l'arma et tira presque instantanément. Le projectile fila à travers l'échiquier pour aller se planter dans les vêtements de MogSune. Presque aussitôt, le harpon revint vers notre homme avec sa victime qui eut tout juste le temps de crier. Il la saisit au vol, la dégageant su harpon qui disparu comme par magie avec sa mallette.


" Bon, je vais attacher MogSune à une Tour. Je promets de ne pas utiliser la chimère durant les trois tours suivants. Après en revanche, ton amie risque d'avoir un peu chaud..." 


Un petit sourire sadique parcourait le visage de notre démon alors qu'il s'exécutait. Le roi noir disparu alors, tandis qu'une couronne de marbre sombre vint orner la tête de Ringu et de son chocobo tout aussi sombre.

" Alors Moogle? Est-ce un défi à votre hauteur? "

" Mouais... Peux mieux faire. "


Le sourire satisfait de Ringu disparut. Ce mog là, il allait vraiment le mettre dans son viseur! Perdre sa reine ne lui suffisait donc pas?

" A toutes nos troupes, défendez les tours et laissez Grenat en retrait! "

C'est le moment que choisit MogSune pour glisser un mot à l'oreille de Ringu.

" Dites, vous n'allez pas vraiment utiliser Alexandre n'est-ce pas? "

Alexandre? Voilà un nom charmant pour une chimère.


" Oh non! Je vous ais vu narguer Pili depuis votre tour durant la partie précédente. Si vous jouez le jeu, quand le décompte arrivera à zéro, vous pourrez toujours le narguer en lui disant qu'il n'a pas su gagner et qu'il n'a même pas pu vous sauver. Je ne vais pas vous faire de mal, loin de moi cette idée! "

Mouais... Il avait fait plus convaincant. Dans tous les cas, la partie était lancée et c'était au tour du roi mog. Restait à voir ce que sa majesté et son serviteur dans son habit de ninja -très classe d'ailleurs sur ce genre de boule de poils - allaient faire.

=============================


Ringu rejoint les blancs et devient leur roi.
MogSune est faite prisonnière.
Tours restants avant utilisation d'Alexandre : 3.
Les blancs adoptent une posture défensive.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Mer 2 Sep - 4:09

Le mog voulait lui répondre et lui certifier ses titres de noblesse, mais voilà, il n'eut pas le temps et Ringu semblait déjà occupé à fomenter quelque coup pernicieux avec Moogle. Mais alors qu'il pensait qu'il allait attaquer Grenat tout seul, il s'avéra qu'il changea de camp et qu'il captura Mogsune, de surcroît. Partagé entre la déception de perdre un cavalier avec un chocobo aussi beau et la joie de constater que Mogsune ne faisait pas la fière, ligotée, Pili ne savait plus trop quelle aptitude adopter, coincé dans un rictus entre le fou-rire et la consternation. Ce fut Moogle qui le libéra de son cas de conscience alors qu'il lui demandait conseil pour le tour à suivre et qu'on lui servît sur le champ un de ses cocktails touillé à la cuiller, surtout pas au shaker.

"Un instant !"

Pour toute situation, il y avait un manuel, et Pili sortit donc de sa fourrure le Manuel des Mogs, qu'il consulta au chapitre "Jeux et Charades". Il avait quelques doutes et constata qu'il n'y avait strictement rien à propos de ce jeu d'échec un peu particulier. Pili était alors bien embêté et avec l'insistance du roi, il comprit qu'il devait faire appel à son génie tout aussi particulier. Il se mit à réfléchir à quelques stratégies classiques, puis, comprenant vite qu'il fallait sortir des sentiers battus, en appela à son imagination débordante, débordante littéralement de tous les pores de sa peau, prenant des formes fiverses avant d'éclater comme des petites bulles de savon. Bien trop occupé à réfléchir, Pili ignora ce phénomène, ce qui n'était pas le cas de Coco le petit chocobo qui prit la fuite, bien trop peureux devant tout ce charivari. Il était évident qu'il devait secourir Mogsune tout en trouvant une parade pour contrer les effets dévastateurs d'Alexandre. Et alors qu'il cherchait comment faire, il fut sorti de ses rouages de l'esprit par la fumée étouffante d'une grande ronso noire comme le charbon, affublée dans des habits de soie visiblement tissés à la main.

"Alors, petit mog, que cherche t'il ?"
"Oh ! Aï ! Vous devriez vous écarter, vous êtes au beau milieu d'un champ de bataille, vous savez..."
"Tttt... Aï a voyagé, Aï a observé, Aï rêve encore... Petit mog, se dire qu'il est sur un champ de bataille est une tromperie. Tout ici est une tromperie. Qu'il regarde les yeux de l'Oracle. Qu'y voit-il ?"
"Heu, un poulet frites ? Vous pensez vraiment qu'on peut vaincre Alexandre avec un poulet grillé ?"
"Ahahah ! Aï aime le petit mog, il est plein d'humour et de mets délicieux ! Qu'y voit-il encore ?"
"Dio, le propriétaire du Gold Saucer, mais même s'il est un excellent catcheur, je doute qu'il soit utile actuellement. C'est fou ce que l'on peut trouver dans vos yeux ! Oh, Maman !"
"Ahahahah ! Aï va te dire plus simplement les choses, cela lui évitera un trop grand fou-rire... Pili se trouve au royaume des Chocobos, c'est ici le royaume des rêves. Tout y est permis, ici, tout sort de sa tête de mog. Il dort actuellement, tout comme ce Ju-On Ringu, Mogsune, son Altesse ou même cette humble Aï..."
"Vous savez, je vous adore, Aï, mais des fois, je comprends rien à ce que vous dîtes... Vous voulez me faire croire que tout ceci n'est qu'un rêve mais que vous êtes là quand même ? Franchement, tout a l'air si normal, ici !"
"Bêêêh", finit par conclure un mouton dans le ciel...

Pili fronça alors un sourcil et comprit alors qu'il était effectivement dans un rêve, non pas à cause du mouton volant mais du fait que son chocoussin avait les yeux verts et non bleus. "Eurëkoubo !" cria-t-il alors de victoire en sautant de les bras de l'Oracle Ronso du clan nomade de Spira. Cette dernière prit alors congé du plateau de jeu et s'en alla parcourir les merveilles de son passé tandis que Pili répondit enfin au roi, légèrement impatient depuis qu'il venait de terminer son cocktail. A vrai dire, tout le monde s'impatientait...

"Laissez moi faire, votre Altesse sérénissime ! Shiva, à toi de jouer !"

Il sortit alors sa poupée-chimère édition limitée et l'invita à utiliser ses talents sur la piste qu'elle transforma bientôt en véritable patinoire à glace. Et plus elle déversait ses flots cristallins, plus la piste s'enneigeait et se glaçait, à tel point, que chez les blancs, on était vraiment tout blanc de neige et un sérieux blizzard entamait son curieux sifflement...

"Ahah ! Et il compte faire comment Ringu sans ses tours, pour invoquer Alexandre ?"
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 400/2000
MP : 30/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Jeu 8 Oct - 23:24

[HRP]Me revoilà après un "trop" long moment d'absence du à mon travail! Mais je suis de retour pour te jouer de mauvais tours Very Happy [/HRP]

Ce jeu était à présent bien différent, et surtout bien plus intéressant. Le principe était pourtant simple. Mogsune était bloquée contre une tour et dans peu de temps, Ringu ordonnerait un tir d'Alexandre qui pulvériserait ses adversaires et rôtirait la petite mog. Histoire de compliquer l'affaire, il avait séparé ses troupes en deux, de manière à protéger efficacement les deux tours avec ses pions et ses fous. Bon, après il était vrai que la perte d'un cavalier ne lui permettait pas d'équilibrer les deux côtés, si bien qu'une tour, la plus à gauche de son point de vue, était  peut-être plus vulnérable. Néanmoins, la débusquer derrière ce rempart de pièces sacrifiables prendrait du temps, hors, Pili n'en avait pas tant que ça. 


Oui, son temps était précieux, et pourtant il se paya le luxe de discuter avec une femme qui venait de monter sur l'échiquier. Était-ce l'une de ses amies? Était-elle censée représenter quelqu'un en particulier? Qui sait, mais après cette courte entrevue, il ne fallut pas longtemps avant que le ninja ne sorte une poupée qui embêta bien les projets de notre Utaïen. Shiva, la chimère de la glace, la princesse des neiges, celle qui allait refroidir les ardeurs de notre protagoniste. Elle gela l’intégralité du terrain et les tours furent figées au sol. Mince... Comment les faire décoller pour former le chevalier de lumière maintenant? Voilà qui était contraignant. De plus, le terrain était une vraie patinoire, avancer serait plus difficile. Bon, ce dernier point arrangeait plutôt Ringu puisqu'il ne pourrait pas se faire attaquer rapidement, mais il fallait qu'il trouve une parade. 


Là c'est le moment où vous vous dites qu'invoquer Ifrit serait la plus belle des solutions, mais comment s'assurer qu'il obéisse à Ringu? Et plus encore, comment l'invoquer? Et puis c'était un peu ennuyeux de faire disparaître toute cette eau... Même si c'était de la glace encore. Du coup Ringu était embêter, posant son index contre son menton en réfléchissant. Puis, il ordonna à tous ses hommes de prendre leurs armes et de rester groupés pour lutter contre le froid mordant qui commençait à s'en prendre à eux. C'est là que la reine Grenat se montra utile.


Ringu s'inclina devant la belle demoiselle du haut de son destrier et lui demanda de libérer la tour à côté d'eux avec un brasier. Le sort fut efficace et commença à briser l'emprise du gel sur la tour.

"Et! Mais ça va pas de mettre le feu comme ça!" hurla Mogsune.


Hmmm... Elle risquait de devenir ennuyante à force de beugler celle-là. Ringu du se boucher une oreille pour éviter de perdre des points d'audition. Elle se débattait qui plus est et desserrait ses liens. Bien, peut-être que notre homme devait se montrer moins aimable...?




Ceci dit, il fallait agir, et vite. Cette boule de poil avait donc gagné un peu de temps. Comme Pili était un peu avancé sur l'échiquier par rapport au reste de ses troupes, Ringu cria a un pion et un fou de se rapprocher de lui sur le côté gauche. Pendant ce temps, il leva son bras et tira vers le ciel, ordonnant à ses troupes sur la droite de charger directement sur l'ennemi. Le côté droit du roi risquait donc bien d'en pâtir si rien n'était fait. 
Pas moins de quatre pions, un fou et un cavalier se jetèrent en direction de l'ennemi, usant de sorts de protection pour amortir les dommages de potentiels tirs le temps de leur approche. Pili ne pourrait surement pas intervenir en personne, déjà trop occupé avec ses propres adversaires. Ringu, lui, continuait de rester en retrait avec un pion et sa reine, le temps que la tour finisse d'être libérée. Il eut un petit sourire et se tourna vers le roi Moogle :

"Peut-être était-ce une erreur de me laisser seul ici avec la reine et cette tour. Que pensez-vous de mon coup? "


Effectivement, il s'était vulnérabilisé. Qui plus est, il le signalait ouvertement à l'opposition... Que diable pouvait-il avoir derrière la tête? A moins que les beuglements de Mogsune n'aient suffis à perturber son bon sens?



==============================================
Récapitulatif :

- Grenat est en train de libérer la tour droite. Temps restant : 1 tour.
- Une grosse partie de l'armée droite fonce prendre les pièces en face d'elle. Des sorts de protection sont utilisés durant la proche... Et pour ne pas glisser sur la glace!
- Un fou et un pion de la partie gauche se dirige vers Pili pour l'intercepter.
- Tours "annoncés" avant le tir d'Alexandre : 2


(un schéma du plateau de jeu sera réalisé d'ici peu Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   Ven 1 Jan - 11:31

Spoiler:
 

Mog Mog Mog

Ringu et Pili se réveillent !

En espérant une future visite au Paradis des Chocobos ! Aaaah

Fin du Rêve!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au royaume des Chocobos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au royaume des Chocobos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Royaume D'arélidon
» la quete des chocobos
» Wu Zhang, Capitale du Royaume de Xian
» Arrivée de l'Ambassadeur du Royaume du Castille et León
» [Guide]Peinture pas à pas d'un chevalier du Royaume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives