Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 En vol pour Dol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: En vol pour Dol   Mer 6 Mai - 18:01

William et Wynonah viennent du Tournoi mystère

-----

Il se trouvait que William était vraiment pressé de repartir dans son monde. Très pressé même. Ce qui se pouvait se comprendre s'il craignait quelque chose, genre être poursuivi, être attaqué carrément ? Pourtant étrangement Wynonah ne ressentait pas spécialement de danger.
Cependant ce fut surtout le ton du jeune homme qui était un peu déplaisant. Cela dit, la scientifique avait vu pire à présent, pour s'être retrouvée un moment donné avec une espèce de moine pas commode pour deux gils.

Elle se contenta de soupirer au lieu de montrer des crocs, et de répondre sur un ton assez doux tout de même.

« C'est vrai, pardonne moi. Enfin, je pense que les natifs de Spira l'ont déjà remarqué ton bras tu sais. S'ils t'avaient voulu du mal à cause de ça... Sur ce, comme tu voudras ».

Elle haussa les épaules et continua à marcher, suivant William entre les tentes, jusqu'à la zone réservée aux appareils volants de toutes sortes et de tout continent.
« Et là, avec tout ça tu crois qu'ils sont ravis les gens de Spira ? On peut espérer qu'ils ont fini par s'habituer... même s'ils ont eux même des aéronefs semble-t-ils. Ils ne sont pas eux même dépourvus de technologies tu sais »

Wynonah n'en dit pas plus pour le moment et laissa William se charger d'aller prendre un appareil auprès d'un homme, tout en le suivant quand il lui fit signe. C'est que c'était compliqué les affaires. Surtout sur Dol ? Ou alors c'était juste William qu'était compliqué ? Aller savoir.

Continuant à observer le jeune homme avec curiosité, elle pris place dans l'appareil et s'attacha avant qu'il ne le dise.
« T'es en lien avec le police de Dol donc, c'est ça ? Sinon c'est bon je suis attach... aaaaaah ah oui en effet ».
Bon là on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas prévenu, c'était vrai ! Elle n'avait même pas eu le temps de finir sa phrase que le truc décolla sèchement.

Même si elle essayait de réduire la distance et le tension entre William et elle le tutoyant et en s'efforçant d'être gentille au maximum, elle se sentait un échec complet face à cela. Elle resta donc muette et même assez gênée un moment, s'occupant alors à regarder à travers les vitres de la carlingue. Il y avait encore pas mal d'appareils au sol et en vol, mais le plus intéressant à voir était le paysage. Aussi elle ne pouvait s'empêcher de surveiller qu'il n'y ai pas un truc dans le ciel qui vienne les agresser. Après tout William allait craindre un truc de ce genre aussi ? En tout cas elle ça lui rappelait un mauvais souvenir, car c'était là qu'elle avait perdu le contact avec Cait Sith.

« Le danger que tu crains se trouve sur Spira tu penses ? Ou n'importe où ? Ton amie avait l'air plus sereine quand même. Enfin, ce n'est pas elle qui a eu la lettre, c'est vrai ».

Non, non, elle ne voulait pas provoquer, elle voulait seulement en savoir plus. C'est qu'en même temps elle jetait des regards vers le tableau de bord, et il semblait que...

« C'est un hasard si on est suivi par deux ou trois appareils ? Enfin, je n'y connais pas grand chose en pilotage, ni dans les façons de faire de ton monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Jeu 14 Mai - 23:30

WilliamL’appareil était en vol depuis quelques minutes seulement lorsque les falaises et plages de l’ouest de Spira furent en vue devant eux, le mont Gagazet et le village Ronso en contrebas pouvant être observés au loin depuis les vitres arrière à bâbord, tandis que le temple de Remiem se présentait à tribord à bonne distance derrière eux, isolé en bordure de l’immense Plaine Félicité.

Le DragonFly dans lequel se trouvaient William et Wynonah était un aéronef de classe standard, très répandu au sein des forces de l’ordre de Galabadia depuis une vingtaine d’années environ. Sa popularité, comme son nom l’indiquait, devait son mérite à l’extraordinaire manoeuvrabilité dont pouvait faire preuve cet appareil et à son envergure semblable à celle d’un jet en beaucoup plus compact, qui lui permettait d’évoluer aisément dans les zones urbaines denses. L’intérieur de l’appareil comportait un cockpit monoplace ouvert sur l’ensemble de l’habitacle et six sièges disposés par rangées de trois accueillaient les autres membres potentiels de l’escouade. Si le confort n’était pas forcément au rendez-vous, les matériaux constituant la carlingue assuraient une protection à la plupart des projectiles qui pouvaient être employés contre eux dans les environnements que côtoyait le département de Deling.


« Ce n’est pas tant que je sois en lien avec les forces de l’ordre sur Dol. Tout le monde peut joindre les forces de police, de nos jours. Plus encore depuis l’ouverture sur le monde dont a bénéficié les deux nations composant Dol depuis la fin de la dernière guerre. »

William n’avait pas prononcé un mot depuis qu’ils avaient décollé du tournoi et il avait pu sentir que cette attitude pouvait mettre mal à l’aise Wynonah. Déjà qu’il s’était refusé à la tutoyer jusqu’à maintenant, on aurait pu croire qu’il souhaitait tout simplement l’ignorer pour la durée du voyage alors qu’il était celui à l’origine de l’idée de voyager ensemble. Comme pour donner le change, il avait donc décidé de reprendre la conversation là où elle s’était arrêtée avant qu’il ne soit victime de ces douloureuses migraines. Avec un peu de chance, discuter de sujets un peu moins personnels pourrait l’aider à dissiper cette ambiance pesante qui commençait à s’installer entre lui et la jeune femme.

« Pour être plus précis, je suis enquêteur indépendant et il peut arriver que les membres de la police fassent appel à mes services si leurs effectifs sont débordés ou s’il leur faut plus simplement un autre point de vue sur les affaires en cours. Je ne voudrais pas avoir l’air de me faire mes propres éloges, mais je pense avoir développé un certain flair en matière d’investigation. »

Cela faisait déjà un certain temps qu’il n’avait pas pu se pencher sérieusement sur une affaire de ce genre et il devait bien avouer qu’il lui tardait d’enfin se pencher à nouveau sur un quelconque dossier d’enquête. Le taux de criminalité de Balamb et de ses environs n’avait cessé de baisser au cours des deux dernières années, grâce aux efforts conjoints du département de police et des SeeDs de Balamb. Esthar assurait le plus gros de la sécurité domestique à l’aide de ses borgs et de ses équipements de surveillance sophistiqués, et selon ses diverses sources, le gouvernement de Galbadia avait suffisamment su se reprendre en main après la mort de Vinzer Deling pour assurer un climat de détente relative dans les grandes villes. Dollet avait toujours été un cas un peu particulier, puisque géré de manière autonome jusqu’à l’invasion des troupes galbadiennes. Le parlement de Dollet avait semble-t-il récupéré les rênes du duché après le retrait du gros de l’armée continentale, mais difficile de dire s’ils avaient pu rétablir leur autorité aisément. Il n’avait pas pu jauger précisément de la situation lors de son dernier passage éclair mais apparemment, tout ne semblait pas aussi dramatique qu’on aurait pu le croire.

Tandis que William se perdait dans ses pensées, Wynonah reprit la parole très rapidement pour lui demander ce qui pouvait tant l’inquiéter pour l’obliger à quitter Spira aussi soudainement.


« Pour être franc, j’ignore d’où peux venir cette menace. Mais je sais qu’elle existe, quelque part. Je le sens, au plus profond de moi. Je préfère donc rester en mouvement le plus possible, plutôt que d’attendre à ne rien faire que ces gens me trouvent. Je n’ose imaginer ce qui pourrait m’arriver si je baisse ma garde un seul instant… »

Et en parlant de baisser sa garde, Wynonah se manifesta à propos de signaux enregistrés sur le radar de l’appareil. Un petit groupe d’appareils indéfinis se rapprochait à grande vitesse derrière eux, et des informations qu’on lui avait fournies avant le départ, ils seraient les seuls à emprunter ce trajet.

« Bon sang, mais qu’est-ce que ça veut dire !? On devait être les seuls à voler dans ce secteur ! »

Céder à la panique ne pouvait qu’amener des catastrophes dans un appareil en vol, mais William avait du mal à croire qu’une situation comme celle-ci pouvait survenir maintenant. L’aéronef dans lequel il se trouvait ne disposait pas de moyens pour répliquer à un assaut de la part d’autres appareils, aussi pouvaient-ils se considérer comme déjà fichus en cas d’attaque. Et ce n’est pas la demande pour établir une communication qui vint s’afficher sous forme d’hologramme devant lui qui apaisa ses craintes.

« C’est un risque important que d’établir le contact mais au moins, s’ils comptent vraiment nous descendre, on saura pourquoi… » fit William en appuyant sur la fenêtre holographique pour accepter la communication.

La voix qui se manifesta sur leur fréquence ôta un soupir silencieux à William, celle-ci s’exprimant en termes bien plus rassurant que ce à quoi il aurait pu s’attendre :

« DragonFly 20763, ici DragonFly-10023, Hornet 456 et Hornet 827 du DCPD. Monsieur Lawrence, c’est le capitaine Garret Stevens qui vous parle. Suite à votre départ de la Plaine Félicité pour la capitale Deling, nos supérieurs nous ont donné l’ordre d’encadrer votre arrivée en raison de vos antécédents. Ils n’aiment pas tellement l’idée de laisser un homme malade et imprévisible aux commandes d’un de nos appareils, et encore moins que vous vous baladiez en liberté dans nos rues sans surveillance. J’ai deux appareils lourdement armés pour m’accompagner, aussi j’apprécierais si vous vous laissiez escorter sans faire de vagues. A vous.
-Capitaine Stevens, je peux vous assurer que votre appareil est entre de bonnes mains et que je ne compte pas causer de problèmes à mon arrivée à Deling. Je n’ai d’ailleurs pas l’intention de rester là-bas plus que nécessaire, j’ai beaucoup à faire à Esthar. A vous.
-N’y comptez pas trop, détective. Mes chefs ont demandé à ce que vous restiez dans l’enceinte de la capitale jusqu’à ce qu’on vous dise de partir. Vous et toute personne vous accompagnant ne sortirez pas des murs de Deling City jusqu’à nouvel ordre. Terminé. »

La communication fut rompue sur ces mots, coupant court à toute réponse de la part de William. Certes, lui et Wynonah se retrouvaientt cerné par deux aéronefs lourdement armés prêt à les bombarder de toute part à la moindre manœuvre suspecte tout le temps qu’ils seraient en vol mais c’était déjà mieux que de se faire descendre sans aucune sommation.
Et au moins, avec une escorte pareille, il ne risquait plus de se faire surprendre par quiconque souhaitait s’en prendre à lui.


« Il semblerait que notre lieu de séjour pour les prochains jours nous ait été imposé. Ce n’était pas vraiment prévu au programme et je m’en excuse, c’est à cause de moi que cela se produit. J’espère que vous n’aviez pas prévu de voir du monde par chez vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Sam 16 Mai - 5:47

L'appareil dans lequel ils étaient était petit, compact, mais semblait fort aisé à piloter. Ou alors c'est que William était un expert en pilotage aussi ? Ça ne semblait pas être son métier pourtant, vu ce qu'il avait dit. Comme il parlait peu cependant... voire pas du tout.

Wynonah resta ainsi pensive un long moment, et nostalgique. Entre avoir traîné quelques années avec un ex-Soldat déserteur et réputé fou dangereux, avoir trainé avec un chat mécanique casse pied au possible qui lui piquait ses soutien-gorges et révélait des choses sur elle devant les ordres... Et puis un mec bizarre qui disait être avoir des gens contre lui prêt à lui faire du mal, ou alors qui ne disait rien et voulait garder la distance. Ah, sans oublier tout de même la moine en période menstruelle et qui voulait les Cristaux pour Yevon. Enfin cette personne ne manquait pas à Wynonah. En revanche elle regrettait amèrement Genesis et même Cait Sith, même s'il méritait sa couronne de roi des casse-pieds.

D'ailleurs, tiens, pourquoi ne pas lui envoyer un message ? L'idée lui plaisait, même si ça risquait ne pas plaire à William...
En effet fut-ce un hasard qu'il lui parla à ce moment là ou avait-il sentit la gêne chez la scientifique ?

Elle l'écouta tout de même, sans pour autant décoller ses yeux de son écran... surtout en tombant sur quelques informations qui lui mirent la boule sur l'estomac. Genesis avait donc encore fait l'imbécile ? Il n'était pas sensé s'être calmé ?...

Elle attendit cependant pour envoyer un message à Cait, préférant alors se concentrer sur ce que William lui disait.

« Ah, enquêteur ? Je vois. Ça arrive souvent que la police te sollicite ? Après je me doute bien que t'as du développer un certain flair comme tu dis. C'est le métier qui rentre dit-on. Sinon, je suppose qu'en allant sur Dol, je vais quand même en savoir un peu plus sur ce monde ? Je suis quand même toujours dans le flou concernant son histoire. D'ailleurs, les histoires de sorcières je n'ai toujours pas compris. »

Il se trouvait cependant que le jeune homme lui répondit encore à propos de la menace qu'il sentait, ce qui fit légèrement plisser les yeux de Wynonah.
« Mais des menaces il y en a tout le temps non ? Qu'est-ce que tu penses que la personne qui te recherche peut te faire ? Te tuer, carrément ? C'est suite à enquête éventuelle contre cette personne peut être ?... »
Elle soupira et se dit que peut être en avouant certaines choses sur elle, ça le décoincerait un peu lui ?
« Tu sais, j'ai été moi même longtemps en danger, en aidant un fugitif. Je pense que des gens très importants m'ont cherchée, pendant un certain temps. Tu connais un peu l'histoire de Gaia peut être ? Enfin même, en étant aussi avec ce garçon, aujourd'hui un homme, j'étais en danger car il était très imprévisible et impulsif. Il souffrait d'une maladie qui le rendait ainsi... elle provoquait son instabilité émotionnelle. Et pourtant... je suis encore là ? J'ai l'air vivante non ? Peut-être devrais-tu arrêter d'imaginer le pire aussi ? Ça pourrait t'aider, pour sûr. »

Voilà qu'elle avait lâché un gros morceau sur son passé, elle qui n'était pas du genre à parler de cette façon. Cela dit, elle avait quand même évité de dire certaines choses sur Genesis – car oui, c'était bien à lui qu'elle avait fait allusion – ne serait-ce que par respect pour lui. Elle n'avait jamais approuvé ce qu'il avait, ce qu'il était devenu... et même ce qu'il semblait avoir fait juste quelques instants avant. Mais elle ne voulait pas parler dans son dos, elle l'appréciait bien trop pour cela.
Mais si le fait de dévoiler cela pouvait alléger les tensions de William, et surtout limiter la distance entre eux ?

Il se trouvait que la détente ne serait pas pour encore pourtant, à cause du fait qu'ils étaient suivis. Là, Wyny du se l'avouer, ça l'inquiéta un peu, même si elle s'efforça de ne rien montrer. L'inquiétude passa cependant assez vite quand le contact fut établi. Des gens pour leur sécurité ? Et bien c'était tant mieux non ? Même si la scientifique ne connaissait rien à tous ces protocoles.

Tout en gardant une oreille très attentive à ce qu'il se disait – et le fait d'être encore avec un malade imprévisible ne lui échappa guère même si elle ne montra rien –, elle repris son téléphone et envoya donc son message à Cait avant de répondre à William quand il s'adressa à elle à nouveau.

« J'avais prévu si, mais il se trouve que la personne va avoir quelques problèmes et que je ne vais pas pouvoir le revoir de sitôt. Tant pis pour lui. C'est celui de qui je t'ai parlé tout à l'heure, un ami. D'ailleurs je crois que t'as combattu avec lui pendant le tournoi... Oh tiens, on change de monde bientôt là non ? Bien content d'avoir une escorte en étant au dessus de l'océan ? Je trouve cela assez rassurant tout de même. Par contre, c'est quoi ce truc qui clignote ? Enfin je demande mais je n'y connais pas grand chose dans vos technologies, c'est peut être normal ? ».

Il y avait un truc qui clignotait en effet sur le tableau de bord... qu'était-ce ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Jeu 4 Juin - 21:28

WilliamLes côtes Galbadiennes se rapprochaient à vive allure tandis que la formation constituée du vaisseau de William et Wynonah et des appareils de la police de Deling continuaient leur route dans le ciel d’Héméra.

« En apprendre plus sur les sorcières et l’histoire de Dol en général n’est pas particulièrement difficile. Nos bibliothèques et le réseau d’information en ligne des Universités permettent d’accéder à tout type d’informations concernant l’histoire de ce monde. Vous serez certainement à même de trouver ce qui vous intéresse une fois sur place. »

Wynonah posait beaucoup de questions, avide d’en apprendre plus sur tout ce qui pouvait l’entourer. Si elle s’était contenté de l’interroger à propos de la situation de Dol, William n’aurait vu aucun inconvénient à discuter de tout ça plus en détails, mais elle se permettait aussi de l’interroger sur des sujets un peu plus personnels. Était-ce simplement de la curiosité un peu malsaine ou bien cherchait-elle vraiment à obtenir des informations sur lui ? L’avait-elle approché justement dans ce but ? Difficile à dire, elle n’avait pas l’attitude de quelqu’un cherchant à récolter des informations pour le compte d’un autre.

Il n’avait pas vraiment envie d’en dire trop, d’autant que lui-même se trouvait dans le flou le plus total concernant les personnes qu’il pensait lui vouloir du mal. Une réponse simple restait donc la meilleure solution pour le moment :

« Je ne sais pas. Peu importe de qui il s’agit ou ce qu’ils me veulent, je ne compte pas leur laisser l’occasion de me mettre la main dessus. »

Il n’écouta que d’une oreille distraite la tirade de la jeune femme qui suivit. Déjà, parce que ça ne le concernait pas à proprement parler. Il ne comprenait même pas comment elle pouvait vouloir lui livrer une telle histoire alors qu’ils se connaissaient à peine. Certes, de ce qu’il pouvait saisir, la personne dont elle parlait avait apparemment vécu une expérience similaire à celle qu’il vivait actuellement, mais ça ne voulait rien dire à ses yeux. Il ne savait rien du personnage dont elle parlait, aussi ne pouvait-il pas comprendre ce qu’il avait pu ressentir, et donc il ne pouvait pas faire preuve d’empathie à son égard. Gaïa et Dol étaient deux mondes qui ne s’étaient retrouvés liés que par un simple concours de circonstance. Tous deux avaient leur histoire, leur contexte politique et économique bien à eux, et bien entendu, leur lot de tragédies. Ça ne faisait pas pour autant d’eux des mondes, ou dans le cas présent, des nations identiques. C’était pareil pour William et l’homme dont elle parlait, ils n’avaient rien à voir l’un avec l’autre.
Voilà ce qu’il aurait pu dire de vive voix, s’il n’avait pas été occupé à vérifier que les appareils qui se trouvaient autour d’eux ne se mettent pas en position pour détruire le leur au moindre geste suspect.

Et voilà qu’à présent, la jeune femme se réjouissait d’être entourée de la sorte. Était-elle consciente qu’il suffisait d’une fausse manœuvre de l’appareil dans lequel ils se trouvaient pour qu’ils soient abattus en plein vol ? C’était une chose de ne pas être au fait du protocole des forces de l’ordre ou des manœuvres de pilotage de ce genre d’aéronef, mais il n’était pourtant pas difficile de comprendre qu’ils pouvaient être vaporisés en un éclair si l’envie prenait aux hommes du DCPD. Il leur serait alors aisé de mettre ça sur le compte d’une tentative de rébellion de la part du jeune homme et l’affaire serait classée comme si de rien n’était.
Si elle ne l’avait pas encore compris, la réponse qu’il lui donna par la suite devrait lui avoir mis la puce à l’oreille :


« Ce voyant nous indique seulement que les appareils qui nous entourent, et plus particulièrement les deux massifs aéronefs hélipropulsés qui nous flanquent ont armés leurs équipements et sont prêts à nous tirer dessus à la moindre incartade.
-Détective, préparez-vous à engager les procédures de navigations à basse altitude. Les terrains de l’aérodrome de Deling City sont à moins de cinq minutes de vol. Vous me posez ce coucou tout en finesse, je vous prie.
-Bien reçu, capitaine. Je vais vous le rendre en un seul morceau, votre vaisseau.
-J’y compte bien, Lawrence. Autrement, vous savez ce qui vous attend… »

L’officier n’avait pas besoin de le mentionner, William avait très bien compris la première fois. Il reconnaissait bien là la mentalité galbadienne qui s’était illustrée lors du dernier conflit.

« Préparez-vous pour notre arrivée à la capitale de Galbadia. J’ose espérer que l’on ne nous y retiendra pas trop longtemps… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Mar 16 Juin - 1:32

Ils arrivaient bientôt à destination, au vu des paysages. Enfin, apparemment.

« Les bibliothèques et le réseau d'information en ligne. Je vois. Mais t'es sûr qu'ils me laisseront y toucher ? »

Non parce que si tous les Doliens sont tous aussi méfiants – ou presque – que William, ce n'était vraiment pas garanti qu'ils laissent une étrangère y regarder n'est-ce pas ?

D'ailleurs l'autre chose curieuse c'était qu'il continuait à la vouvoyer. Elle avait l'air d'une vieille bique peut être ? En fait ça commençait à lui déplaire assez même. Elle n'allait pourtant pas le renvoyer balader pour cela. Après tout ça pouvait très bien être une marque de respect comme on lui avait toujours enseigné. Elle n'aimait juste pas la distance que cela mettait entre deux interlocuteurs. Mais bon, il voulait de la distance ? Et bien soit. Elle allait donc en faire preuve aussi, s'il le souhaitait. Pas en vouvoyant également, mais juste dans la façon d'être. Et de toute façon c'était une attitude qui lui allait assez, puisqu'elle était quand même assez timide et pas quelqu'un de spécialement expensif.

Wynonah ne voulait absolument pas se montrer mauvaise, ni se venger ou quoi. Ell était juste mal à l'aise face à William. Rien de plus.

Histoire de passer un peu le temps, elle ressortit son téléphone afin de consulter puis son Hemerabook, ne voyant pas encore de réponse de Cait. Mais les informations qu'elle voyait sur le réseau lui serrèrent le coeur et lui fit sentir une boule au ventre. Genesis s'était donc bel et bien mis encore dans la galère apparemment... alors qu'il avait promis de se calmer. Encore des claques qui se perdaient tiens.
Tout cela ne l'empêcha cependant pas d'entendre la réponse de William sur ses ennemis éventuels.

« Non mais je voulais dire que c'est bien d'être prudent et tout, mais de là à croire qu'il y a forcément des gens prêts à te tuer. Enfin... de quoi je me mêle. Désolée, c'est vrai. Après tout je ne te connais pas. »
Elle haussa les épaules et regarda à nouveau à son téléphone... avant que William ne lui réponde encore.

« Ah... prêts à nous tirer dessus. Pas génial ça. Du tout. Mais pourquoi le feraient-ils ? Tu penses que ton ennemi pourrait être parmi eux ? Quand même pas j'espère. »
Parceque là l'idée était un peu – beaucoup – stressante. De toute façon Wynonah faisait quand même souvent en sorte de se rassurer, ce qui pouvait donc paraitre bizarre... dans ses propos.

« Tout en finesse hein ? Il est vrai qu'ils n'ont pas l'air tous sympa tes collègues. J'ose espérer qu'il a surtout du parler... je dois l'avouer. Mais tu vas poser ce truc tout en finesse, comme t'as dit hein ? »

La phase d'atterrissage commençait donc. Phase un peu stressante suite aux derniers propos de l'individu qui s'était adressé à William... parcequ'il y avait de quoi stresser !
Wynonah tâchait cependant de se montrer sereine... mais toujours distante.
Un autre petit soucis fut que son téléphone sonna, indiquant qu'elle avait reçu un message qui n'était autre que la réponse de Cait Sith à celui qu'elle lui avait envoyé. La réponse qui lui serra encore plus le ventre. Et allez savoir... si la sonnerie avait déconcentré William dans sa tâche ? Non parce que... la sonnerie en faisait sursauter pas mal à la base ! Et pour quelqu'un en pleine concentration, ce n'était pas forcément génial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Dim 28 Juin - 2:12

*****

William et Wynonah atterrissent à Deling City.

William gagne 100 gils
William passe au niveau 6

Wynonah gagne 300 gils




*****

Direction -> Deling City
Revenir en haut Aller en bas
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Dim 13 Sep - 21:36


Eli' et Gippel viennent du Refuge

Eh oui, Gippel n'avait pas chômé depuis hier, c'est vrai que cette discussion avec Nadhala lui avait un peu mis un coup de pied dans l'arrière-train mais en repensant à tout cela, cela l'avait aussi boosté de son côté ! Reste plus qu'à réussir tout ce qui est prévu sur sa liste, que les « misions » soit réussi et on pourra dire que du bien de Gippel ! Leader et chevalier servant de sa sorcière bien-aimée, que demander de plus ? Il aurait pu saisir cette perche et soutenir à Eli' à son tour, de façon plus physique mais il n'avait pas envie de recevoir un de ces vaisseaux sur le coin de la tronche... Mais n'oublions pas qui il est vraiment, pour l'instant calme, tôt ou tard, la sorcière va avoir droit à une nouvelle charge dragueur de l'Al Bhed.

À l'écouter, Esthar n'avait pas besoin de l'aide des Pro Makinas, ça, il s'en doutait un peu mais c'était de savoir si eux, ils ne pouvaient pas partager leur savoir afin de pouvoir fabriquer de nouvelles armes, de nouvelles protections. Il avait dans l'idée d'installer des drones ou des sentinelles près des villages pour en éloigner les monstres mais surtout les dangers comme Sephiroth et ses petits copain/copine. La technologie d'Esthar pourrait être capable de rivaliser avec ce genre de menace ? C'est ce qu'il voudrait savoir, comme ça, cela pourrait être une aide plus bénéfique encore pour les menaces qu'ils représentent.

« Nous ne tarderons pas à le savoir en tout cas. Plus vite nous en saurons plus, plus vite on se mettra au travail ! »

Et encore, il était impatient de voir ce qu'Asran va dire quand ils vont commencer à s'implanter un peu partout. Halala, il va vite être déborder le pauvre Gippel, Esthar pour Eli' et lui-même, chercher Nooj – ce qui pourrait être assez long – et Baralai mais lui, il était sûrement à Bevelle. Le plus dur sera d'infiltrer Bevelle mais ça, il s'en croyait capable. Ce n'est pas comme s'il y avait de multiples pièges un peu partout dans leur ville sainte.

Gippel salua son équipe avant de les laisser faire ce qu'il voulait le temps du voyage, il n'avait rien de spécial à dire après tout mais il partait rejoindre Eli' qui remit en avant le fait de vouloir apprendre l'Al Bhed. C'est vrai qu'ils en avaient déjà parler et puis ça pourrait toujours être bénéfique. Il lui fit signe d'attendre avant d'aller chercher un papier et une feuille, en lui tendant les deux. Il l'aurait bien écrit mais le hic, c'est que si leur langage était le même, l'écriture ne l'était pas.

« Plutôt que te faire écrire les lettres une à une, je vais t'apprendre quelques phrases de bases et tu apprendras les lettres une à une comme ça. Tu t'en doute mais les noms propres ne changent pas, Temple de Bevelle se dirait donc dasbma ta Bevelle. Bon, commençons par les bases, la langue Al Bhed est simplement une inversion de lettre, une fois que tu auras compris l'ordre, ça devrait aller. Le E est un A par exemple mais en revanche, le A est un Y. Tu vas être un peu perdue au début mais on a encore du temps... Plutôt que d'apprendre tout ça par cœur, je pense que d'apprendre les bases seront plus simples pour toi pour apprendre quelle lettre est remplacées par une autre lettre. Enfin bon, essayons avec les présentations, je vais dire, ''Bonjour, je m'appelle Gippel'' et de ton côté, tu essayeras de dire la même chose, en remplaçant mon nom par le tien évidemment. Allez, répète après moi... Puh-zuin... za s'ybba-mma Gippel... »

Il allait volontairement doucement pour qu'elle est le temps de bien analysé à l'ouïe la façon dont il prononce cela, quand elle saura bien le prononcer, elle pourra se dire que le P est un B dans son alphabet, le U est un O et ainsi de suite. Quoique le N est muet puisque c'est un H, c'est un peu comme une expiration entre le U et le Z.

« Essaie de le répéter plusieurs fois à ton rythme après, tu me diras quelle lettre tu entends donc à la place des lettres habituelles. »

Il pourrait y avoir un piège avec le son I puisque ce sera un Y mais bon, elle avait une chance sur deux de réussir. Il corrigea et expliquait les petites fautes ou choses à savoir pour la corriger simplement. Pas besoin de se prendre la tête pour si peu. Le jeune chef venait à lui faire prononcer une autre phrase en gardant son air naturel mais la traduction risque de lui coûter cher, que ce soit un objet qui apparaît soudainement au-dessus de lui ou non, il prenait toujours les réactions d'Eli' à la légère, il s'amusait avec elle mais si un jour ses tentatives portent leur fruit, il ne serait pas contre pour sûr !

« Ensuite, même exercice. Za ja-iq da lyme-han... » D'un signe de la main il lui faisait répéter la phrases plus d'une fois, de façon à bien la prononcer, répétant si besoin jusqu'à l'imprimer dans sa tête une bonne fois pour toute, comme la première phrases. Viens maintenant la traduction et là, c'est avec un grand sourire qu'il allait le lui dire. Ce fut après tout très agréable à entendre de la part d'Eli' ! « C'est bien, tu m'a répété plusieurs fois de suite que tu voulais me câliner ! »

Gippel riait légèrement face à cette déclaration de besoin de câlin, redoutant quand même sa vengeance ! Mais bon, avec ce truc d'Ultimécia, ça faisait du bien pour elle de se changer les idées. Après si sa sorcière veut apprendre certaines phrases entre deux phrases banales, il pouvait les lui dires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Lun 21 Sep - 16:23

Eli
Bien ! Ils allaient profiter du trajet jusqu’à Esthar pour commencer à apprendre l’Al Bhed à notre petite sorcière. Ils s’étaient installés dans un coin où Gippel tendit une feuille et un crayon avant de donner son premier cours. Quelques explications étaient d’abord de rigueur : si l’Al Bhed paraissait compliqué à l’ouïe – comme n’importe quelle langue étrangère – en réalité, elle était beaucoup plus simple qu’Eléonore aurait pu le penser. La langue Al Bhede s’inspirait de la langue commune : les mots étaient toujours les mêmes, mais seules les lettres étaient changées. Contrairement à ce que pouvait penser Gippel, Eli était très intelligente et aucune de ses explications n’étaient confuses pour elle : elle avait tout compris du premier coup.

- Effectivement, on ne s’en rend pas compte comme ca mais maintenant que tu le dis, j’imagine que ca va être très simple de l’apprendre lorsque je saurai remplacer les lettres par « l’équivalent » Al Bhed.

Première étape, Eli devait dire comment elle s’appelait, sachant que les noms propres n’étaient jamais changés. Elle écoutait avec attention ce que Gippel lui répétait afin de mémoriser chaque syllabe … et essayait de les prononcer à son tour. Avec l’aide de Gippel, elle rectifiait les petites erreurs qu’elle pouvait faire jusqu’à avoir la bonne prononciation. Puis la jeune femme attrapa le crayon pour écrire sa phrase dans la langue commune, et écrire en-dessous celle en Al Bhed avec les sons qu’elle avait entendu. Tout de suite, quelque chose la chiffonna ne serait-ce que pour le mot « bonjour ».

- Il y a une lettre muette dans le mot « bonjour » en Al Bhed, n’est-ce pas ? J’ai entendu le « pu », le « zu » et le « in ». Ca fait six lettres … Et il y en a sept.

Quelle perspicacité n’est-ce pas ? Elle attendait que Gippel lui dise où était la lettre muette – sûrement un H – pour la placer et faire le lien entre quelques lettres déjà. Le P en Al Bhed était le B en langue commune, le U un O, le H était le N, etc.

- Il y a aussi pour le verbe s’appeler que j’ai un doute. C’est un Y ou un I la première lettre ?

Avec les instructions de son « professeur », elle avait quelques bases au niveau de l’alphabet. Puis Gippel fit le même exercice avec une nouvelle phrase. De même, Eli se fit très attentive pour mémoriser les sons et les syllabes et répéta la phrase plusieurs fois … Jusqu’à ce que Gippel lui traduise et elle se mit à rougir en détournant les yeux sur le côté. L’envie de lui téléporter un truc à la tronche était tentante à ce moment-là ! Elle croisa les bras en prenant une moue qui allait entre la moue boudeuse et la gêne !

- Mpff … C’est sérieux, n’essaie pas d’en profiter !

Elle, mauvaise joueuse sur un sujet pareille au point de vouloir refroidir l’atmosphère ? Totalement ! Gippel savait très bien qu’elle était timide sur le sujet et pourtant il en profitait dès qu’il le pouvait ! Une fois de plus, il avait sûrement de quoi rire un peu, mais bon. La jeune femme se mit à soupirer et sourit tout de même, elle se doutait qu’il faisait ca pour lui changer les idées aussi. Elle écrivit ce qu’elle avait entendu sur la feuille et de même, il y avait des lettres manquantes ou des sons trompeurs !

- Une fois que j’aurai deviné tous les équivalents de vos lettres, j’imagine que je pourrais apprendre n’importe quelle phrase ? Même si je pense qu’au début je devrais l’écrire pour m’entraîner à la dire …

Elle leva les yeux vers le plafond en se tapotant le menton du bout du crayon – le côté qui n’écrit pas évidemment – elle réfléchissait.

- Je ne sais pas. Et si tu m’apprenais à dire des choses qui peuvent être utiles en voyage ? Comme par exemple … Si je tombe sur un Al Bhed qui ne parle pas la langue commune et que je souhaite lui demander quelle direction je dois prendre pour me rendre quelque part ? Ca se dit comment ?

C’est souvent ce qu’on apprend en premier aux enfants lorsqu’on leur apprend des langues étrangères, le lexique de base mais aussi celui qui peut leur être le plus utile.
Revenir en haut Aller en bas
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Mar 22 Sep - 20:36

Le voyage vers Esthar commençait et la leçon d'Al Bhed aussi. Gippel avait de la chance, il avait une élève sérieuse qui était très concentré et apprenait vite. Voilà qui devraient leur éviter des soucis donc. Sérieux de son côté aussi, il lui répondait concernant les lettres muettes, de même pour les I et Y, au début, elle risque de jouer à pile ou face pour deviner c'était quelle lettre mais quand elle saura de quelles lettres elles sont traduites, elle finira par ne plus se poser la question. Même s'il était sérieux, l'Al Bhed en avait profité, un tout petit peu pour détendre l'atmosphère avant de repartir sur autre chose. Il pouvait déjà s'estimer heureux qu'elle ne lui ait rien envoyé dans la tronche mais méfiance ! La journée n'était pas encore fini. Si le professeur en profitait pour rigoler de sa bêtise, Eli' continua à garder son sérieux en voulant apprendre des phrases utiles. C'était une bonne idée, alors vu son niveau Al Bhed pour le moment, autant lui apprendre les bases du débutant !

« Ok, en premier, je vais donc t'apprendre « Je connais un peu l'Al Bhed. », comme ça si tu en croise qui parlent un peu la langue commune, ça devrait arranger un peu les choses. Donc, ça se dit, « Za luhhyec ih bai m'Al Bhed. ». »

Même chose, il répétait plusieurs fois en séparant chaque syllabe pour qu'Eli' puisse mieux enregistrer dans son cerveau. Quand elle aura certaines bases, peut-être pas durant le voyage, il proposera à Eli' de lui poser une ou deux questions en Al Bhed et évidemment, il va lui répondre aussi dans sa langue natale. Vu qu'elle notait les mots et leur traduction, il lui laissera naturellement le temps de former ses questions mais ça ne devrait pas être compliqué là. S'il la jetait au milieu d'une discussion en Al Bhed, là, oui, elle va être perdue ! À part les « je », ce genre de petits mots qui commençaient à rentrer dans sa tête, elle ne saura pas grand-chose, elle ne pourra pas répondre et traduire le tout rapidement. Mais ça viendra, il ne s'en faisait pas !

« Bien. Maintenant, « J'ai besoin d'aide. » même si bon, ça reste vague comme demande, ça peut aussi parâtre évident. Si un gros monstre te poursuit quand tu demande ça, je doute que les autres soient longs à comprendre quel est l'aide dont tu as besoin. Alors, « Z'ye pucueh t'yeta. ». »

Gippel gardait le sourire durant ce petit cours, c'était amusant à faire puis il avait la chance d'avoir une bonne élève comme Eli', ça lui facilitait un peu la tâche quand même. Après quelques essais de la phrase répétée, il pensait pouvoir la piéger ensuite, voir si elle est attentive ou bien si ne fait que répéter sans vraiment mémoriser ou regarder ses notes.

« Ok, suivante avant une petite pause. On changera un peu la façon de faire pour rendre ça plus amusant. Alors dans ton cas, je vais dire, « Je viens de Dol. » ce qui donne « Za jyec ta Dol. ». »

Et voici le piège, il avait en réalité dit, je vais de Dol et non je viens de Dol ! Mais connaissant Eli', elle va sûrement voir la chose. Peut-être répéter la phrase une ou deux fois avant de se rendre compte que viens ne s'écrit pas « jearc » mais « Jyec » dans la phrase de Gippel. Avait-elle les cartes en mains pour le corriger et montrer combien elle était brillante ? Ça il n'en doutait pas après tout. À moins que la demoiselle voulait passer à un autre genre de jeux, il pouvait lui proposer de lui poser des questions en Al Bhed et y répondre de même ou bien poser des questions dans sa langue et qu'Eli' réponde dans la langue de Gippel – ou inversement, des questions claires mais des réponses en Al Bhed. Bref, il va y avoir de quoi faire avec leur petite session de cours ! Il pourrait même l'envoyer poser une question au pilote pour savoir par exemple dans combien de temps ils arrivent et ensuite, qu'elle lui traduise la réponse ? Ce n'était pas les idées qui manquait ici après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Lun 28 Sep - 13:40

Eli
Spoiler:
 

Le cours d’Al Bhed se poursuivait même après une petite boutade de la part de Gippel sur l’une des phrases qu’Eléonore venait de prononcer. Elle émettait la demande d’apprendre des phrases basiques mais qui lui seraient utiles lorsqu’elle devrait parler Al Bhed avec des personnes de ce peuple qui ne sauraient parler la langue commune. Gippel s’exécuta donc mais le principe était toujours le même : il prononçait une phrase qu’Eli devait répéter à voix haute, elle devait comprendre chaque syllabe qu’elle entendait, et l’écrire sur son papier pour la traduire. A force, elle évitait les pièges tout de même en rapport avec les lettres. Aussi, Gippel tenta autre chose et essaya d’apprendre à Eli comment dire qu’elle venait de Dol … Même processus, il répéta plusieurs fois la phrase pour qu’elle l’assimile bien, la répète, et la note … Mais une fois sur papier, Eli se rendait vite compte qu’un truc clochait.

- Pourquoi y a-t-il quatre lettres … ?

Si on dit « je viens », le mot « viens » doit avoir cinq lettres. Notre sorcière se mit en mode détective le temps de faire correspondre les lettres qu’elle connaissait déjà, et voyais désormais où était le piège de son camarade. Elle se mit à sourire doucement.

- Tu as dit « vais » au lieu de « viens ». Ce qui donne donc … Elle réécrivait la bonne phrase en Al Bhed sur son papier et la lut dans sa tête avant de la dire à voix haute. - Za jeahc ta Dol … ?

Visiblement elle avait juste mais elle avait l’accent à travailler un peu encore ! Logique tout de même, on ne maîtrise pas une nouvelle langue en une heure. En tout cas comme prévu ils firent tous les deux une pause. Eléonore souffla un peu et s’étira, combien de temps leur restait-il avant d’arriver à Esthar ? Quelques petites heures encore. Trois ou quatre à tout casser, voire moins si le vaisseau allait assez vite.

- Cela dit, tu ne crois pas que les Al Bheds qui ne parlent pas la langue commune chez les Pro Makinas ne devront pas finir par l’apprendre ? Si vous souhaitez coopérer avec les autres peuples d’Héméra, il le faudra puisque personne d’autre ne parle Al Bhed.

Les autres peuples se refuseront sûrement à apprendre une langue comme l’Al Bhed juste pour leurs beaux yeux, c’était malheureux mais c’était à ces derniers de faire l’effort.

- En tout cas je te remercie de jouer le rôle du professeur. Ca n’a pas l’air bien compliqué maintenant …

Elle se mit à sourire doucement, c’est vrai qu’une fois qu’on avait les bases, ca semblait bien plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Jeu 1 Oct - 21:22

Spoiler:
 

Gippel poursuivait donc la leçon d'Al Bhed avec sa seule élève, celle-ci était relativement douée. En même temps, ce n'était pas compliqué quand on savait que les lettres étaient simplement remplacer par d'autres. Une fois qu'on a bien compris quelle lettre remplace l'autre, ça devient un jeux d'enfant. La preuve était même qu'Eli' avait trouvé le petit piège, venant même corriger sa faute, ce à quoi Gippel se contentait de sourire, fier que son élève soit si attentif !

« Tu devais être le genre d'élève sérieuse et attentif durant les cours toi ?! En tout cas c'est très bien, tu as saisi le truc, il te reste l'accent à travailler quoique ça a son charme quand même mais dans peu de temps, la langue n'aura plus aucun secret pour toi. »

Oui, que ce soit elle ou une autre femme – du point de vue de Gippel – l'accent avait quand même son charme et autant le préservé, il était ainsi mieux concentré sur ce qu'elle lui disait. Enfin bon, il était temps de faire une petite pause, le temps pour elle de se dégourdir les jambes, pour lui, de se mettre d'accord avec les autres sur leur mission afin que tout le monde soit opérationnel le plus rapidement possible. Continuant de bien se faire voir aux yeux – à l’œil – de son professeur, Eli' soulevait le fait que certains Al Bheds ne parlaient pas la langue commune et donc, que ça pourrait être handicapant mine de rien...

« Tu n'as pas tort... Jusque-là, en général les groupes Al Bheds restaient dans le désert sur notre île alors inutile de trop apprendre si on ne quitte pas le refuge mais là... vu nos objectifs, ce serait bien en effet. Faudrait que je contacte Nadhala pour lui faire part de ça. Bien vu en tout cas ! »

Il sortait l'appareil de ShinRa qui néanmoins ressemblait à un talkie-walkie et commença à tenter de le faire marcher, voire si avec la distance ça marchait ? Maintenant éloigné de leur île, ça fonctionnait toujours mais il y avait un peu plus d'interférences et un petit temps d'attente entre chaque réponse. En quelques mots, il partageait le point soulever par Eli' et donc, le fait que ceux de son groupe devront faire l'effort d'apprendre la langue commune. Si au moins trois quarts du groupe savait la parler couramment, ce serait déjà très bien. La demoiselle venait même à le remercier poour son aide, chose qu'elle n'aurait pas besoin de faire, c'était normal d'aider puis ça lui faisait plaisir aussi.

« Oh, y a pas de quoi. Je trouve ça bien que des gens comme toi se montrent curieux et souhaitent en apprendre plus sur nous, que ce soit la langue ou l'histoire, tu es la preuve vivante de ce qu'on aimerait voir un jour sur Spira ou Héméra si les choses ne changeront pas de sitôt. »

Il y avait bien des gens avant Eli' qui ont déjà agi comme elle mais elles étaient quand même rares. Si Gippel a pu sympathiser avec des gens normaux, même avec un puriste de Yévon, c'est que ce ne sont pas des démons ou des porte-malheurs, ils sont comme n'importe qui après tout mais tout le monde à tendance à porter son oreille vers la majorité. Al Bheds et sorcières avaient vraiment bien des soucis pour vivre en paix, les gens ont tendance à trop stigmatiser, c'est aussi effrayant que stupide. Gippel repensait à ce qui allait se passer, aller à Esthar pour qu'Eli' ait une protection face à Ultimécia, ce genre de choses...

« Avec ce qui se passe... le prend pas mal mais tu n'a pas songé à avoir une véritable arme entre les mains ? Si jamais tu savais que tu ne pourrais pas user de tes pouvoirs... une arme pourrait t'être utile tu penses pas ? Je pourrais aussi t'aider pour ça mais au pire, même si tu refuses... Bah tant mieux ! Je pourrais donc encore mieux te protéger face aux menaces ! »

Oui, il proposait une chose vraie et mine de rien importante mais au final, il ne perdait pas le nord ! C'est bien du Gippel tout craché ! Esthar devait avoir de bonnes armes pour se protéger mine de rien ? Que ce soit à distance ou bien au corps-à-corps, lui, il pourrait continuer à être son mentor.

« Tu as toujours compter sur tes pouvoirs pour te défendre ? Face aux monstres près de chez toi, tu n'avais pas une arme au cas où tu ne pouvais pas montrer tes pouvoirs ? »

Là, c'était plus de la curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Sam 3 Oct - 16:50

Eli
Visiblement, la remarque d’Eléonore n’était pas passée dans l’oreille d’un sourd ! Les Al Bheds qui ne savaient pas parler la langue commune devraient songer à l’apprendre s’ils veulent espérer faire des échanges divers avec les différents peuples. L’occasion pour Gippel de tester aussi l’appareil qui lui avait été confié pour communiquer à distance. Ca avait quelques défauts, mais au moins, ca fonctionnait ! Maintenant qu’il avait donné les instructions à son leader en second, ils pouvaient profiter d’une petite pause pour discuter. Après quelques remerciements – et une réponse de la part de l’Al Bhed qui ne laissa pas la jeune femme de marbre – Gippel aborda le sujet d’un potentiel nouveau moyen de défense pour la demoiselle, une fois qu’elle aurait eu une bride autour du cou pour ses pouvoirs. Ah … Il n’avait pas tort. La sorcière leva les yeux vers le plafond pour réfléchir un instant avant qu’il ne pose d’autres questions.

- J’ai toujours eu une certaine dépendance à mes pouvoirs pour me défendre. Même si la plupart du temps à Winhill, je n’en avais pas besoin. Une femme du nom de Raine s’était occupée d’un homme qu’on avait retrouvé aux abords du village. Laguna. Ce même Laguna qui est apparemment devenu Président d’Esthar aujourd’hui de ce que j’ai vu dans un article de magazine, lorsque nous étions dans le train … Il se chargeait de faire le ménage en ville et aux alentours. Pendant la guerre, l’armée avait forcé tous les hommes du village à aller au front, alors les monstres en ont profité pour envahir les rues.

Les femmes, les enfants et les personnes âgées ne pouvaient pas se défendre … Ou du moins, il y avait deux sorcières en ville, ne serait-ce qu’Eli et sa mère adoptive mais elles ne pouvaient pas dévoiler leurs pouvoirs en public, même si les rues étaient vides, des gens aux fenêtres auraient pu les voir, par exemple. Bref. Tout ca pour dire que non, Eléonore n’avait jamais vraiment eu besoin de manipuler la moindre arme. Mais en lisant des histoires, il y en avait toujours eu une qui l’avait intéressée plus qu’une autre.

- Mais une arme en particulier me faisait toujours rêver … L’arc. C’est une arme certes primitive mais, je la trouve intéressante. Et je pense qu’une arme pour attaquer à distance me convient mieux. Je ne suis pas très forte physiquement parlant, au corps à corps, je ne risque pas de faire bien mal, tout comme j’aurai du mal à encaisser les coups si je suis à portée de l’ennemi.

Comme quoi, Gippel avait eu une bonne idée de s’avancer sur ce sujet car Eli n’y avait pas pensé plus tôt ! Mais si elle devait acquérir un arc à Esthar, elle allait devoir s’entraîner avec puisque bon … Elle n’avait jamais manipulé de ses propres mains une telle chose, et elle avait des choses à apprendre avant de devenir une tireuse accomplie.

- Il faudra que je m’entraîne avec, cela dit, si je m’en achète un … Elle marqua un temps de pause avant de relever les yeux vers Gippel. - Tu crois qu’une fois à Esthar, tu pourras m’en bricoler un ?

Technologie Al Bhede, 100% fiable ? Oh Eli leur faisait confiance pour ca, c’était des as du bricolage et des machines ! Il pouvait refuser, mais elle savait combien jouer de ses petites mains pouvait lui faire plaisir aussi, donc bon ! Et puis bon … ca prouvait qu’elle l’aimait bien quand même. En tout cas la pause se termina et ils reprirent un peu les cours d’Al Bhed, jusqu’à arriver à destination … Inutile de dire que même pour Eli, arriver à Esthar semblait lui donner l’impression qu’elle vivait à une autre époque.
Direction : Esthar
Revenir en haut Aller en bas
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En vol pour Dol   Ven 9 Oct - 19:29

sushi rider sushi rider sushi rider

Eléonore et Gippel gagnent 300 gils.
Un p'tit dîner au restau' ? ~

sushi rider sushi rider sushi rider

Le duo atterrit à Esthar


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En vol pour Dol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Fin de l'association UDE/Ankama pour Wakfu TCG
» CaC pour bi-élément feu/terre
» xp pour panda air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Cieux-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives