Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mer 15 Avr - 22:35





Le p’tit trainnn ♫ qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪


Avec Victorique de Bastille


Baroll et Victorique viennent du lac Obel.
Le duo fait route à travers les plaines de Galbadia. Baroll, un Seed de Galbadia et Victorique, une Seed de Balamb se sont associés malgré le passé trouble entre les deux universités. Bien que l’homme voue une rancœur féroce à l’encontre de la BGU, il n’a pas trouvé de raison de repousser Victorique étant donné que celle-ci s’est engagée dans la milice après les évènements fâcheux d’il y a deux ans. Les deux protagonistes ont décidé d’associer leurs talents afin de partir en quête des cristaux, malgré la décision prise d’un commun accord par les directeurs de leurs facs respectives. Leur réflexion les a mené jusqu’au centre de recherche Deep Dea, un ancien laboratoire situé au beau milieu de l’océan ayant effectué par le passé des recherches sur les G-Force.

C’est Victorique qui a évoqué cet endroit et Baroll n’a pas eu d’objection. Il vient tout juste de commencer sa recherche et n’a ni indice, ni piste à suivre. Après tout, Deep Sea est entouré de plusieurs millions de mètre cube d’eau, isolé des hommes et en lien avec les chimères. La présence du Léviathan en son sein ne serait pas déconnant. Ils se dirigent donc vers Dollet, la seule ville véritablement portuaire du continent de Galbadia. De là-bas, ils pourront se payer les services d’un capitaine pour rejoindre le laboratoire abandonné. Mais d’ici là, la route est encore longue. Le soleil commence à décliner mais la chaleur est  toujours harassante. Son manteau noué autour de sa taille, il se demande comment Victorique peut porter des vêtements noirs qui donnent si chaud.

Leur marche est parfois perturbée par quelques bestioles sans grands intérêts comme des Koatl ou des Carnidea. Rien de bien dangereux pour un duo de Seed, mais cela permet au galbadien de se rendre compte des capacités de son acolyte. Elle est forte. Très forte. Probablement même plus que lui. La chauve-souris qui accompagne la demoiselle s’acharne sur les monstres avec une férocité déstabilisante. Après un bon moment à marcher côte à côte, Baroll, ne résiste plus à la tentation de la connaître un petit peu plus.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 18 Avr - 15:09

VictoriqueDécidément, nous pensions que seules les chimères l'intéressait, mais nous avions droit à plusieurs questions à notre sujet également. Avec l'ombrelle faisant écran à la fois avec le soleil et notre nouveau compagnon de voyage, nous regardions de l'autre côté, les lèvres formées en une moue un peu embêtée. N'aurait-il pas tout de même pu commencer avec des questions un peu moins personnelles? Nos joues se gonflèrent un peu malgré nos efforts de garder un calme parfait. Encore heureux que nous lui faisions pas face en ce moment, c'aurait été de quoi nous faire prendre pour une gamine. Nous lançâmes un regard en direction de l'horizon, admirant notre familier décrire des figures dans les airs, sans doute pour s'occuper lui-même entre deux embuscades de monstres. Nous étions stupéfaite par la facilité avec laquelle il se débarrassait de ces ennemis à présent. Nous étions nous-même bien incertaine quel potentiel il portait en lui au juste. Si ça se trouve, nous étions celle à devoir redoubler d'efforts afin de pouvoir nous décrire comme sa maîtresse.

-Il s'appelle Pookie. Il refuse de se faire appeler autrement malgré tout nos plus sincères efforts. C'est un monstre familier qui appartenait à une présumée sorcière. Il a en fait désobéi à sa propre maîtresse pour nous porter secours. Lui ayant appartenu, ça ne l'avait pas empêché de risquer de se voir... Disposé. Comme nous lui en étions redevable, nous l'avons recueilli et il nous est loyale depuis. On peut dire qu'il est tout autant SeeD que nous à présent. C'est toute l'histoire, vraiment. Rien de bien grandiose.

En vérité nous avions nous-même tenté à maintes reprises d'en savoir plus sur cette créature. Pour le peu que nous sachions, elle était unique et, malgré ses airs innocents, c'est une créature bien redoutable. Nous avions peu de pistes sur lesquelles nous baser comme la sorcière qui le possédait n'était plus et qu'il était lui-même bien peu bavard. Ce n'était pas que de son silence, il évitait délibérément le sujet, et ça ne semblait pas être une question de confiance qui plus est. La gare en périphérie de la GGU enfin en vue, nous refermions notre ombrelle, la posant contre notre épaule avant de lever les yeux en direction de monsieur Bearfist avec un sourire en coin.

-Concernant votre seconde question, la politesse veut que l'on attende une question en retour avant d'en poser une autre. Puis une demoiselle a bien droit à ses secrets...

Nous adressâmes un clin d'oeil à son attention avant de presser le pas et de le doubler pour approcher la gare. On pouvait plus ou moins prendre cela comme une façon plus polie de lui dire de se mêler de ses affaires. De notre côté, nous avions aucune question qui nous venait en tête à lui rendre, du moins aucune qui ne valait la peine d'être formulée à voix haute. Nous levâmes notre ombrelle pour faire à nouveau écran, n'arrivant pas à contenir un sourire amusé à ces pensées un peu vicelardes. Avec le paysage qui se présentait à nous, qui pouvait vraiment nous le reprocher? Nous arrivâmes au comptoir de la gare sans autre incident, le moyen de transport le plus rapide jusqu'à Dollet si on excluait les chocobos, et on excluait bien ici les chocobos.

-Je suis désolé, mais les départs à destination de Dollet ont été mis en délais indéterminés. Un monstre a établit son nid dans l'une de nos locomotives et nous n'y pourrons rien tant que ce ne sera pas réglé.
-Ce n'est pas vrai...

Bien sûr, tout ne pouvait pas tout simplement aller en notre faveur. Il fallait toujours que quelque chose vienne se glisser dans les rouages, littéralement cette fois. Nous rejetâmes la tête vers l'arrière en nous massant l'arrête du nez, un peu désemparée par les événements. Bien sûr si la GGU n'avait pas le personnel pour sécuriser un lac infesté de monstres, ils n'avaient pas les moyens de s'occuper de quelque chose d'aussi trivial. Des vies n'étaient pas directement en jeu après tout, même si ce laisser aller était quelque peu révélateur. Le parapluie émit un claquement en se refermant brusquement, usant de l'attention portée dessus pour le pointer en direction de notre compagnon de voyage. La solution était pourtant tout juste à nos côtés.

-Eh bien il se trouve que vous avez de la chance dans ce cas puisque vous avez un SeeD de la GGU parmi vous. Nous sommes certaine qu'il parviendra à régler cette fâcheuse situation dans le temps de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 18 Avr - 16:24



BarollBaroll est resté sur sa faim. La demoiselle n’a pas consenti à se montrer très exhaustive dans ses réponses. Il hausse les épaules et retourne dans son mutisme. Après tout, ils ne sont pas obligé de se connaître ni même de s’apprécier pour combattre dans le même camp et en poursuivant le même objectif. La route paraitra simplement plus longue. Toujours est-il qu’un détail l’a interpellé. La chauve-souris qui se battait pour elle a appartenu, jadis, à une sorcière. Cela semble insignifiant mais il garde tout de même cette information dans un coin de sa tête, comme tout ce qui touche de près ou de loin aux nécromanciennes. Après l’avoir rabroué, Victorique a pressé le pas pour le devancer et à placer son ombrelle de façon à se soustraire à son regard. Le galbadien place les mains dans les poches et soupire. Décidemment, les balambiens l’insupportent au plus haut point. Tant pis. Tant qu’elle supprime ses ennemis, il ne fera pas le difficile.

Après des heures de marche, ils arrivent en vue de la gare East Academy qui desservait autrefois la GGU, avant que celle-ci ne se déplace du côté de la prison du désert. Aujourd’hui, cet arrêt dépose au beau milieu de nulle part et rares sont les trains à s’y arrêter. Pourtant, un train s’y trouve et ne semble pas sur le point de partir. Quelle chance ! La fin du trajet jusqu’à Dollet ira bien plus vite. Mais à leur arrivée, ils apprennent qu’un animal a parasité la locomotive qui est désormais dans l’incapacité totale de repartir. Une simple bestiole ? Pourquoi ne la virent-ils pas, tout simplement ? Victorique annonce alors qu’il se chargera de l’en déloger. Quelle sans gêne… Baroll lui jette un regard en coin et acquiesce ses dires. En effet, il peut très bien se charger de cela sans l’aide de personne. S’il est parvenu, par le passé, à faire plier Timber sous la loi galbadienne, ce n’est pas un simple animal squatteur qui va le faire reculer.

-C’est quoi comme bestiole ?
-C’est un Eskuriax ! Une saloperie de rongeur qui bousille les câbles. Et quand on tente de réparer, il nous mord. J’ai déjà deux mécanos blessés jusqu’au sang. J’ai beau le déloger, faire du bruit, l’enfumer, il finit toujours par revenir.
-Eskuriax ? Connais pas. Et là, il est où ?
-Dans la locomotive, là ! dit le chauffeur en montrant la machinerie du doigt.

Baroll s’approche et pose son oreille contre la paroi glacée du métal. Après quelques secondes, il finit par percevoir des grattements. En tout cas, en ce moment, il est là. Le Seed de la GGU s’allonge alors sur le dos pour se glisser sous la locomotive après avoir donné pour instruction aux autres de se tenir prêt à le shooter s’il tentait de s’enfuir. En rampant tant bien que mal sous les mécaniques, complexes, Baroll repère plusieurs traces montrant la présence de l’animal. Des crottes, de l’urine, mais également des traces de morsures et des touffes de poils coincés entre les câbles. Il est difficile d’imaginer comment cette bestiole peut survivre dans un univers aussi hostile, le métal pouvant devenir brûlant lorsque le train est en mouvement, les fils et les rouages manquant de le broyer à chaque tour de roue… Tendant l’oreille, le galbadien cherche à se rapprocher de l’origine des grattouillements, évoluant tant bien que mal à travers tout cet enchevêtrement métallique.

Après quelques minutes, il finit par lever la tête et se retrouve nez à nez avec un tout petit écureuil violet et blanc qui le regarde avec de grands yeux émeraude. S’étant confectionné une couche à partir de feuilles et de branches, son nid bloque un engrenage entraînant le mouvement d’une des roues. L’animal, dressé sur ses pattes arrières, penche la tête sur le côté en lâchant un petit couinement. Baroll sourit. C’est donc ça l’origine de tout ce dérangement ? Il est plutôt mignon.

-Allez, toi, tu vas venir gentiment ! C’est pas un endroit pour toi ça.

La petite bête se penche alors en avant et lui mord la pointe du nez, arrachant au galbadien un hurlement de douleur. Se reculant vivement, il se cogne violemment l’arrière du crâne contre une pièce métallique. D’un geste rageur, il saisit la bête dans son poing et pousse de son autre main pour ressortir de sous la locomotive. Mais à cet instant, il entend un couinement plus fort au-dessus de sa tête. Ses yeux se lèvent et il comprend alors. Il vient de se faire mordre par un bébé. C’est la mère le problème. La mère qui se trouve juste au-dessus de lui et qui le fixe en montrant ses incisives tranchantes…

-HHHHAAAAAAA !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 18 Avr - 17:15

Vous avez osé vous attaquer à un des petits d'une mère Eskuriax, subissez-en les conséquences. N'espérez pas en ressortir indemne. La créature met ses petits en sécurité avant de vous faire face.


Maman Eskuriax

Niveau: 6
HP: 662
MP: 549
Craint: x
Immunités: x
Résiste: x

Techniques: Attaquer (-60HP), Roulé-Boulé (-150 HP), Morsure (-80 HP), Koudkeu (-150 HP), Caillou (-80 HP)
Magie: Booster
Objets laissés: x1 Potion (80%) , x1 Bocca (50%), Renais (15%)

Message de la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 18 Avr - 22:28

Victorique-Juste ciel...

Juste quand nous pensions que tout se passerait rapidement et sans bavures, un premier cri résonna de sous la machinerie. Si nous avions d'abord du mal à contenir des fous rires en l'entendant geindre de douleur et gesticuler follement là-dessous, les choses avaient prise une tournure bien plus sérieuse quand il se mit à hurler à nous en fendre les oreilles à tous. Dans nos souvenirs, un Eskuriax n'était pas particulièrement terrible, mais dans cette position contraignante, il était facile d'imaginer que Baroll n'était pas vraiment en position de se défendre. Une stature comme la sienne n'était pas toujours un avantage après tout. Nous échangeâmes un regard avec Pookie avant de hocher la tête à son égard. Sans plus attendre, il descendit pour s'engouffrer à son tour sous le monstre de métal. On pourrait croire qu'il serait plus à ses aises en raison de sa taille, mais un familier volant dans son genre avec besoin d'espace pour vraiment bouger. Nous avions tout de même confiance qu'il serait plus utile que le géant juste à côté.

-Et faites quelque chose vous autres! Vous ne voyez pas qu'il a besoin qu'on le tire de là, vous attendez quoi au juste?

Bande d'incapables. Ils attendaient que nous fassions tout nous-même? Cet homme devait faire au moins le triple de notre poids, et c'était encore généreux. Un bruit métallique résonna de sous les entrailles de la locomotive. D'après le couinement de Pookie qui s'en suivit, nous pouvions assumer que c'était lui qui était venu lui porter un coup de patte et occupant la mère enragée. En la forçant à sortir, ça deviendrait tout de suite un jeu d'enfant, mais dans cette position, nous étions dans l'incapacité d'utiliser de la magie dessus. Nous étions un peu anxieuse de voir Baroll sortir de sous ce train après avoir poussé un tel cri. En le voyant s'extirper peu à peu, nous posions notre main devant notre bouche, espérant bien que ce n'était qu'exagéré de sa part. Nous venions à peine de mettre la main dessus alors ce n'était pas le moment qu'il finisse en charpie par une maman écureuil juste comme ça.

-Écartez-vous. Vous n'allez que vous mettre dans le chemin.

Si en plus de tout ça nous avions à mettre une mère rongeur hors combat sans trop lui faire de mal de même que de protéger ces andouilles, nous n'allions jamais en voir la fin. Il n'y avait pas besoin de voir là-dessous pour imaginer qu'elle se montrait aussi territoriale parce qu'elle protégeait ses petits. Pour quelle autre raison aurait-elle gardé son nid ici? Elle avait choisi le seul endroit calme à ce moment, et ne pouvait plus les déplacer sans les mettre encore plus en danger, et pendant ce temps les employés de la gare n'avaient eu de cesse de lui rendre la vie plus dure en l'importunant. Si ça se trouve elle avait une belle envie de vengeance en plus. Nous ne pouvions pas vraiment la blâmer en même temps, même si nous en étions la cible maintenant.

Victorique (pookie) attaque la Maman Eskuriax.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Lun 20 Avr - 19:12



BarollL’animal se jette sur Baroll sans attendre. L’homme, enchevêtré dans les mécaniques complexes de la locomotive, ne peut que tenter de se protéger en plaçant ses bras en protection. En se tortillant dans tous les sens, il tente de sortir mais lutte, ne pouvant pas vraiment utiliser ses bras. A son grand soulagement, la chauve-souris, Pookie, s’engouffre sous la machine et attire l’attention du rongeur qui se jette sur elle. Profitant de cet instant de diversion, l’homme pousse contre une paroi métallique pour reculer. Après quelques secondes, des mains l’attrapent par les pieds et le tire. Son menton se cogne contre une barre de métal, lui arrachant de nouveau un grognement de douleur. La lumière du soleil le frappe de plein fouet mais le galbadien est heureux de respirer de l’air frais et être libre de ses mouvements. Il se relève en se massant le menton et le bout du nez. Quelle saleté ! Il regarde autour de lui. Tout le monde le regarde. Certains voyageurs ont même passé la tête par la fenêtre pour voir la raison de tout ce raffut.

-Que se passe-t-il ?
- Quand donc pourrons-nous enfin repartir ?

Le bébé écureuil toujours coincé au creux de sa main, Baroll se met à hurler de toutes ses forces que s’ils ne sont pas contents, ils n’ont qu’à se bouger le cul pour tenter de faire quelque chose. Cette simple phrase suffit à faire se rasseoir tous les passagers du train. Il se retourne alors en entendant un autre couinement. Le rongeur et le chiroptère sont en train de se battre là-dessous. Après quelques instants de remue-ménage, les deux animaux sortent en trombe et se retrouvent en plein jour. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, l’Eskuriax est plutôt gros, une bonne cinquantaine de centimètres de haut. C’est le moment de s’en occuper, avant qu’il ne file se réfugier à nouveau dans un endroit inaccessible.

-Victorique ! Il ne faut pas le laisser filer !

De toute évidence, la bestiole va plutôt s’en prendre à lui étant donné qu’il détenait son petit entre les mains. La balambienne pourra donc l’attaquer sans être trop inquiétée. Sa forte constitution lui permet mieux d’encaisser les coups qu’elle, de toute évidence. Il utilise sa main droite pour décrocher son nunchaku et se met en position, gardant le bébé Eskuriax dans sa main gauche, ignorant ses petites griffures et morsures. Alors que la bestiole s’approche de lui en grondant, il lui donne un bon coup sur le haut du crane.


Baroll Bearfist attaque Maman Eskuriax
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Lun 20 Avr - 20:14


Maman Eskuriax

"KRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR!"


Après s'être placée en posture d'intimidation, la jeune mère Eskuriax entama son premier assaut. Elle ne comptait pas laisser ces deux humains la déloger de son refuge et elle était bien décidée à les chasser de sa propriété.
Il ne lui restait maintenant qu'à choisir sa cible. La jeune femme au parapluie ou l'homme à la carrure imposante. Le choix lui paraissait évident.

Cependant, avant même  d'avoir pu attaquer la jouvencelle, L'Eskuriax se rendit compte que Baroll détenait un de ses petits. Et s'il existe une chose qui peut détourner un Eskuriax femelle de son objectif, c'est son instinct maternel. Elle changea donc de cible et se focalisa sur lui.


Tour 1 :

Maman Eskuriax => Attaque Baroll avec une Morsure (-80HP) suivi d'un Koudkeu (-150HP)

Baroll => Attaque la Maman Eskuriax (-20HP)

Victorique => Attaque la Maman Eskuriax (-90HP)

Bilan:

Maman Eskuriax: 552/662HP

Baroll: 270/650HP

Victorique: 1550/1700HP



Message de la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 21 Avr - 10:44

VictoriqueQuand l'animal se décida à enfin se dévoiler de sous la machine, le cliquetis d'armes à feu se fit entendre derrière nous. Nous nous empressâmes de leur rappeler de reculer et se mettre à l'écart de tout ça. Pour autant que ce serait entièrement leur propre faute s'ils se faisaient blesser par l'Eskuriax et bien fait pour eux s'ils ne nous écoutaient pas, nous n'avions pas envie de voir l'animal tué comme ça sous nos yeux. La situation n'était pas encore totalement hors contrôle. Nous reculâmes lentement quand la mère poussa un long grognement, sa fourrure dressée pour lui donner l'air plus imposante qu'elle ne l'était. Nous nous attendions à ce qu'elle se jette sur nous à tout instant alors qu'elle approchait à pas feutrés, grattant le sol tout en avançant.

Alors qu'elle semblait prête à bondir, un second cri animalier retentit, un beaucoup plus strident cette fois. Nous retournions la tête en même temps que la mère pour constater que Baroll avait l'un de ces petits coincé dans sa poigne. Alors que nous étions perplexe, la mère elle était, sans aucune surprise que ce soit, enragée par cette prise d'otage. Avec une main occupée, Baroll eut un échange vaillant avec l'animal, mais elle sembla avoir pris le dessus ne serait-ce que par pure rage. Il s'en tirait visiblement beaucoup plus mal qu'elle sur le coup.

-Mais êtes-vous masochiste ou quoi!? Elle est déjà bien assez en colère comme ça. Arrêtez de faire mumuse avec ses petits et commencez à prendre la situation un peu plus au sérieux.

Un éclair rouge vif traversa notre vision périphérique. Pookie était sorti de cet enchevêtrement de tuyaux et de câbles pour rejoindre la mêlée. Il se positionna entre l'écureuil et nous-même pour nous protéger, mais nous n'avions pas l'air d'être celle à en avoir le plus besoin. Pointant en sa direction, nous décidions de prendre contrôle direct du familier dont une fumée noire s'échappait. Le projectile partit pour aller se loger entre ces deux-là pour les interrompre, jouant de la diversion en volant à vive allure autour de la mère Eskuriax, à la fois pour l'occuper et la désemparer. De notre côté, nous préparions une attaque qui était certaine d'avoir plus d'impact. Aegida Figis: Cor Fractis. Cette courte incantation terminée, la conjuration suivit peu après. Plusieurs colonnes de glaces apparurent autour de la mère écureuil, dépourvus cette fois de pointes. Au moment de refermer la main, ils convergèrent vers leur cible tel des torpilles. Nous avions nous-même serré les dents en voyant l'impact de ces derniers. Même modifiée, il s'agissait de la technique employée pour terrasser un gigantesque serpent de mer, ni plus ni moins. Malgré tout, la figure maternelle montra une ténacité difficile à croire quand elle parvint à se déloger de cet enchevêtrement de pieux qui l'avaient frappée de plein fouet.

-N'y a-t-il aucune limite à la colère d'une mère? Monsieur Bearfist, nous vous prierons d'exercer un peu de restreinte, notre but n'est pas de tuer l'animal vous savez. Plus facile à dire qu'à faire, oui nous en avons conscience. Voyez cela comme un petit défi. Deep Sea nous restera hors d'atteinte si nous n'arrivons pas à nous occuper de quelque chose d'aussi trivial.

Victorique utilise Salve de Glace sur Maman Eskuriax.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 21 Avr - 18:00



BarollCette bestiole est véritablement déchainée et il est évident qu’elle ne cessera d’attaquer que lorsqu’elle sera vaincu ou bien qu’elle aura récupéré son rejeton. Elle vient de mordre Baroll en plein milieu du torse, laissant deux plaies béantes d’où s’écoulaient deux larges filets de sang. Pestant, l’homme tente de la repousser mais celle-ci lui assène un violent coup de queue en pleine figure, le faisant vaciller. Posant une main au sol pour se récupérer, il profite d’une attaque magique de Victorique pour se soustraire à ces assauts très douloureux. Il est mal en point. Pour couronner le tout, l’autre peste balambienne ne trouve rien de mieux à faire que de lui faire un stupide sermon avec un ton plein de dédain sur le fait de ne pas tuer cette saloperie. Quelle pimbèche ! Elle ne monte pas au combat, elle, elle se contente d’envoyer sa chauve-souris à sa place. Finalement, elle est bien une sale Seed de la BGU, préférant envoyer des serviteurs faire le boulot plutôt que de se battre réellement. G-force ou pas, ces pleutres trouvent toujours un moyen d’exposer leur couardise aux yeux de tous.

-Si vous troquiez ne serait-ce que la moitié de votre horripilant cynisme contre un peu de bon sens, vous comprendriez que je ne peux pas lâcher ce petit, sous peine de les voir retourner se planquer sous la locomotive. Nous serions bien avancés ! Alors continuez donc à vous donner des airs supérieurs, bien retranché derrière votre bestiole pendant que je m’évertue à faire avancer les choses !

Se relevant, énervé, il effectue un pas de côté pour se décaler. De son pied, il frappe le sol afin d’envoyer un nuage de sable dans les yeux de la bête. Profitant de ce petit répit, le soldat au sang chaud monte dans la locomotive et se saisit d’une bûche de bois utilisée pour alimenter le feu faisant avancer le train. Alors que la bête monte déjà à sa poursuite dans l’habitacle, Baroll la frappe de toutes ses forces avec le morceau de bois massif. L’animal est projeté au dehors mais se réceptionne rapidement. Avant qu’il n’ait eu le temps de remonter, Baroll saute du haut du marchepied et frappe le crâne du rongeur simultanément de son pied et de son nunchaku, l’écrasant comme dans un étau.

-Heavy kick !

Sa technique fétiche a toujours été très efficace contre tout type d’ennemis. Ne cherchant pas à connaître l’état de son « adversaire », le soldat de la GGU recule par précaution.

Baroll Bearfistutilise une bûche de la locomotive pour repousser la maman Eskuriax
Baroll Bearfist utilise  Heavy kick (Force 1) > Association d'un coup de pied ascendant et d'un coup de nunchaku descendant, cette technique provoque une double frappe au niveau du crâne de l'adversaire. > -50hp {20% Cécité} [cible], -5mp [Baroll]
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 21 Avr - 21:40

Après avoir subi les assauts de nos deux compères, la Maman Eskuriax se rendit à l'évidence. La victoire lui échappait. Lorsqu'elle se fit éjecter par le coup de bûche de Baroll, elle eut tout de même le temps de se saisir de son petit et de foncer sur le toit du train.
Cependant, Baroll ne comptait pas en rester là et grimpa à son tour. Pendant ce temps, elle s'empressa d'avertir ses petits qu'il fallait se réfugier le plus loin possible du train. Malheureusement pour elle, le coup de Baroll fut d'une telle violence que la jeune maman Eskuriax tomba à terre, inconsciente. L'ennemi était donc neutralisé...


Cependant...




Papa Eskuriax

"KRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR!"


Niveau: 6
HP: 662
MP: 549
Craint: x
Immunités: x
Résiste: x

Techniques: Attaquer (-60HP), Roulé-Boulé (-150 HP), Morsure (-80 HP), Koudkeu (-150 HP), Caillou (-80 HP)
Magie: Booster
Objets laissés: x1 Potion (80%) , x1 Bocca (50%), Renais (15%)

A la surprise générale, la jeune mère Eskuriax n'avait pas uniquement alerté ses petits, mais aussi son conjoint, qui se reposait paisiblement sous le train. Il se dressa sur ses pattes et fonça à la rescousse de sa compagne. Cependant, celui-ci était encore dans dans les vapes et se contentait pour le moment d'observer la situation, tout en dévisageant Baroll, qui était à présent la cible à abattre.


Tour 2 :

Maman Eskuriax => est K.O suite à l'attaque de Victorique ( Salve de Glace) (-225HP) et de Baroll (Heavy Kick)) (-50 HP)

Dégâts supplémentaires: Coup de bûche à bout portant (-277 HP)

Bilan:

Maman Eskuriax: K.0

Baroll: 270/650HP - 5/15 MP

Victorique: 1550/1700HP - 40/50 MP

Papa Eskuriax: 662/662 HP



Message de la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Jeu 23 Avr - 4:00

VictoriqueNous mordre l'intérieur de la lèvre avait été la seule réponse que nous ayons pu trouver qui n'allait pas empirer la situation de manière dramatique. Tout-à-coup, l'idée de le voir se faire mettre au tapis pas un écureuil géant était beaucoup plus séduisante. Nous accuser de nous cacher derrière notre familier, non mais quel culot. Insinuait-il que nous n'en avions rien à faire ce qui pourrait lui arriver? Qu'il n'était qu'un outil à nos yeux? S'il avait été à portée, il aurait plus que mérité une bonne gifle celui-là! En personne professionnelle que nous étions, nous étions prête à laisser glisser cet outrage, ne serait-ce que pour nous occuper du danger présent, mais il ne perdait rien pour attendre celui-là.

Et juste comme cela, la mère Eskuriax tomba enfin inerte sous les coups. Ce n'était qu'une question de temps après tout, peu importe la colère qui l'animait à protéger ses petits. Nous serrions les poings en regardant la scène. Apeurée de présumer le pire, nous approchâmes de l'animal dans le but de nous assurer de son état. Malheureusement, un autre grognement plus bruyant encore retentit. Un autre Eskuriax sortit de sous le train, d'un pelage roux et visiblement encore plus en colère, si cela était même possible. Plus grand, plus méchant et prêt à bondir, il porta immédiatement son attention sur Baroll qui avait porté le dernier coup sur la bête.

-Pookie, la glace!

Nullement besoin d'en dire plus. La chauve-souris réagit au quart de tour et s'empara de l'un des pieux de glace laissés derrière par notre dernier conjuration et s'avança dans notre direction pour intervenir. Signo Tonitrui: Columna ad caelum. Un cercle d'inscriptions ésotériques se traça peu à peu tout autour de l'animal enragé. Il n'y avait qu'à espérer que ce dernier allait suffisamment le surprendre pour le garder en place juste assez longtemps. Tout juste au moment où Pookie entra en contact avec l'ennemi, brisant la glace contre lui sous la force de l'impact, une colonne de foudre s'abattit dessus, frappant ce dernier en une attaque sur deux fronts. Si ça n'allait pas quelque peu calmer ses ardeurs, nous nous demandions bien ce qui allait être nécessaire pour en venir à bout.

Victorique utilise Pilier de Foudre sur Papa Eskuriax
Pookie brise l'un des pieux de glace laissé par le dernier sort sur Papa Eskuriax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Jeu 23 Avr - 17:42



BarollOn pourrait penser qu’un effort acharné et de la persévérance finirait par payer. Mais non. La vie possède un réservoir de merde infinie qui se déverse sans discontinuer  sur les pauvres êtres qui peuplent la planète. A peine l’écureuil violeta-t-il touché terre, vaincu, qu’un second, rouge cette fois-ci, surgit des machineries du train. Baroll pousse un soupir de dépit. Forcément, ses notions de biologie le poussent à penser que s’il y a des petits et une mère, celui-là doit forcément être le père. Il prie intérieurement pour que les eskuriax ne vivent pas en communauté car il n’a vraiment pas envie de se taper les oncles, les grands-parents et les cousins.

Bien évidemment, c’est vers lui que la bête porte son attention, bien qu’il ne soit plus en possession de sa progéniture. Le soldat se met en position de combat. Le sang continue de couler le long de sa poitrine. Il essuie le tout d’un revers de main, laissant des trainées de doigts rouge. Quelle saleté ! Sa mauvaise humeur ne fait que s’accroitre un peu plus. Alors qu’il s’apprête à attaquer, Pookie, la chauve-souris, lâche un gros bloc de glace sur le rongeur, à l’instant même où un éclair surgi de nulle part vient le frapper. L’animal est complètement submergé par les éléments. Cette Victorique maîtrise décidément une magie assez puissante. Le regard du galbadien se porte sur la demoiselle qui semble fortement irritée. Mais il n’a pas de temps à perdre, la bête est loin d’être vaincue par cette décharge.

Sa vision se trouble. Il tente d’avancer mais vacille à nouveau. La chaleur écrasante, les coups à la tête et le sang qu’il perd un peu plus à chaque effort, tout cela finit par l’affaiblir. Il sait qu’il ne doit pas flancher sous peine de se faire attaquer à nouveau, sans pouvoir rien faire. Ce n’est, certes, qu’un simple animal, mais un coup d’incisive tranchante au niveau de la gorge peut tuer un homme aussi assurément qu’une balle en pleine tête. Il n’aura pas cinquante occasions de faire tourner le combat à leur avantage. Il rassemble ses forces et court vers la bestiole. Le nunchaku entre ses mains effectue un mouvement circulaire avant de venir frapper les pattes postérieures de l’eskuriax à fourrure rouge. Ce dernier s’étant dressé, il trébuche face contre sol. Baroll s’arrête, se retourne et frappe de son talon sur le crâne du mâle pour l’écraser contre le sol.

-Tiens, t’aimes ça ? C’est le Super Smash ! Et c’est pas fini !

Attrapant la créature par sa queue touffue, l’homme éreinté tournoie sur lui-même, encore et encore avant de lâcher sa proie pour l’envoyer s’écraser contre la paroi métallique de la locomotive avec une puissance maximale.

Baroll Bearfist utilise Super Smash (Force 1) > Baroll court vers son adversaire, lui fauche les jambes à l'aide de son arme et lui écrase la tête contre le sol avec son pied. Ce geste humiliant met souvent l'adversaire hors de lui > -50 hp {20% Furie} [cible], -5mp [Baroll]
Baroll Bearfist envoie l’Eskuriax contre la locomotive

Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Ven 24 Avr - 0:42


Papa Eskuriax



C'est en faisant l'expérience d'un bon coup de jus et d'une humiliation que le Papa Eskuriax se dit qu'il aurait mieux fait de rester couché. Après tout, sa femelle s'était finalement réveillée et, en voyant Victorique, était partie rejoindre ses petits sans demander son reste. Néanmoins, hors de question de fuir la queue entre les jambes pour ce père de famille.

Après avoir été projeté par Baroll, Le Papa Eskuriax entama la contre-attaque. Il bondit à grande vitesse sur Baroll et lui effleura la joue. Puis, dans un accès de colère, il se mis en boule et se rua sur la jeune fille qui avait osé le faire ressembler à un écureuil grillé.

Il n'avait pas encore dit son dernier mot!



Tour 3 :

Papa Eskuriax => se fait broyer par l'attaque de Baroll (Super Smash) (-50 HP) et se fait foudroyer par le sort de Victorique ( Pilier de Foudre) (-225HP)  

Victorique => est déséquilibrée suite à l'assaut de l'Eskuriax (Roulé-Boulé) (-150 HP)

Dégâts supplémentaires: Pookie frappe l'Eskuriax avec le pic à glace (- 150 HP), Baroll lance l'Eskuriax contre la locomotive, mais celui-ci se réceptionne avec aisance et bondit dans sa direction, lui occasionnant une blessure superficielle (-20 HP Baroll)

Bilan:

Baroll: 250/650HP - 5/15 MP

Victorique: 1400/1700HP - 35/50 MP

Papa Eskuriax: 237/662 HP


message de la modération :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Ven 24 Avr - 13:53

VictoriqueDans le feu du combat, nous pouvions voir la mère Eskuriax en profiter pour s'éclipser avec son petit ayant été pris en otage. Un soupir de soulagement s'échappa de nos lèvres quand nous nous rendîmes compte qu'elle se faisait toujours bien vivante, même après tous les coups qu'elle avait reçut. Cette méthode d'appréhender ces animaux manquait certes de finesse, mais maintenant que nous étions engagés, il n'y avait plus moyen de reculer. Le coup de tonnerre n'avait pas manqué d'attirer les curieux qui étaient venus assister à la scène. Le personnel de la gare était davantage occupés à les tenir à l'écart qu'à nous venir en aide. Notre royaume pour un fusil à tranquillisants, le rongeur était toujours bien conscient et prêt à passer à l'attaque. Nous avions cru qu'il allait s'en prendre à Baroll tout comme la mère, mais un éclair rouge qui fondait dans notre direction nous indiquait là que ce n'était qu'une feinte de sa part. Une autre boule de flou cramoisie passa devant à la dernière seconde. Plus petit de stature, mais non de courage, Pookie s'interposa pour tenter de freiner l'assaut de l'animal. Sa défense était brave, mais sans un point d'appui plus efficace que l'air, il se fit emporter avec.

*POUIC*

Nos réflexes avaient pris le dessus sur notre pensée, nous faisant fermer les yeux et croiser les avant-bras face à notre visage en guise de protection. Leurs deux corps nous frappèrent de plein fouet à la poitrine. Un cri étouffé s'en échappa avec ce qui nous restait d'air dans les poumons. Heureusement pour notre cas, le corps moelleux du familier avait fait de son mieux pour amortir le choc. Ça n'empêchait pas que le coup avait été suffisant pour nous dérober le sol de sous les pieds, nous entraînant inévitablement au sol. Leur poids combiné rendait inutile toute tentative de nous relever. Le grognement caractéristique du père Eskuriax nous mena à rouvrir les paupières. Pesant sur nous, il nous fixait avec une colère on ne pouvait plus apparente. Nous poussâmes un cri de terreur tandis que nous avions pu avoir une vue de très près de sa dentition. Heureusement, ses mâchoires ne refermèrent que sur de l'air, et bien vite il se rendit compte qu'il s'élevait dans les airs, poussé du dessous par la chauve-souris qui n'avait pas dit son dernier mot, figurativement.

Nous nous relevâmes à la fois hâtivement et un peu péniblement. Cette robe n'était décidément pas bien favorable à cette situation un peu précaire. Nous avions au moins le temps de souffler un peu tandis que l'animal se retrouvait à jouer les écureuils volants.

-Et ça c'est retranchée derrière notre bestiole peut-être? Nous faisons autant équipe que vous avec ces nunchakus, alors gardez vos jugements de brute mal élevée pour vous, ou alors le prochain coup de foudre sera pour vous. Signo Tonitrui: Columna ad caelum.

La seconde colonne de foudre s'abattit sur le père Eskuriax. Touché par le même sort, nous savions néanmoins que Pookie n'aurait rien. Notre propre magie n'allait tout de même pas blesser un familier lié à nous-même après tout. Un éclair de malice nous traversa l'esprit. Empoignant notre ombrelle tombée à nos côtés lors de la dernière attaque du rongeur, nous nous mettions en position pour le réceptionner. Nous n'avions jamais été douée en sports, mais au diable! Attendant l'animal de pied ferme, il en était à notre tour de répliquer en lui mettant un coup alors qu'il se trouvait dans l'incapacité de l'éviter. Il n'irait probablement pas bien loin comme ça, mais bon sang ce que cela pouvait défouler après toutes ces mésaventures. Un sourire en coin satisfait nous venait aux lèvres, et possiblement légèrement inquiétant. Si seulement cela avait pu être le visage de ce rustre personnage!

Victorique utilise Pilier de Foudre sur Papa Eskuriax
Victorique frappe le Papa Eskuriax de son parapluie. Homerun!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 25 Avr - 11:23



Baroll-Et ça c'est retranchée derrière notre bestiole peut-être?

Baroll ne peut s’empêcher de sourire. De toute évidence, Victorique a été vexée par sa déclaration et tente de se salir un petit peu plus les mains. La volonté est bonne, il ne peut le nier même si tout ce qu’il pourrait répondre en cet instant est « En effet. » La demoiselle s’est certes, retrouvée à terre après une charge de l’eskuriax, mais c’est malgré tout sa chauve-souris qui a réceptionné l’attaque tandis qu’elle, n’a fait que chuter en arrière sous le poids des deux bêtes combinées. On peut donc dire de façon très clair qu’elle s’est retranchée derrière sa bestiole. Mais ne voulant pas rendre ses rapports avec la demoiselle encore plus détestables qui ne le sont déjà, il ne fait aucun commentaire.

Après avoir à nouveau utilisé un sortilège invoquant de la foudre, le combattant blessé remarque que sa partenaire de route se prépare à frapper de nouveau. Son parapluie posé sur son épaule, elle fixe l’écureuil qui tombe en chute libre après s’être fait emporté par Pookie. Elle a l’intention de le frapper comme une simple balle. C’est pertinent. Bien qu’un parapluie ne puisse pas être considéré véritablement comme un objet contondant, l’animal ne pourra pas l’esquiver. En l’air, sans aucun point d’appui, il est démuni. Comprenant la stratégie, Baroll se déplace de façon à être parfaitement en face de Victorique au moment de la frappe, à quelques mètres de celle-ci.

Lorsque le rongeur se retrouve à proximité de l’épaule de la jeune fille, celle-ci le frappe de toutes ses forces. La créature est propulsée vers l’avant dans un couinement terrible. Le galbadien sourit et sert la poignée de son nunchaku, prêt à réceptionner cette balle de fourrure à nouveau. Alors qu’elle lui fonce droit dessus, il effectue un superbe uppercut dedans avant de la frapper avec son arme de façon à la renvoyer à pleine vitesse vers le sol.

-Joli shoot, force m’est d’admettre. Nous devrions être tranquille avec ça. Du moins, je l’espère…

Mais n’aimant pas les surprises, Baroll jette tout de même un œil aux alentours. D’autres peuvent encore venir. Et celui-là peut aussi se relever. Après tout qui connait l’endurance d’un eskuriax mâle ?


Baroll attaque Papa Esukriax

Message de la victime de la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 25 Avr - 18:16

FIN DU COMBAT


Papa Eskuriax est K.O



Gisant sur le sol, L'Eskuriax est dans l'incapacité de lutter face à ses deux opposants. Il sombre dans l'inconscience et se promet de ne plus jamais se frotter aux humains.


Tour 4 :

Papa Eskuriax => se fait griller par Victorique (Pilier de foudre) (-225 HP) et est réceptionné par Baroll ( Attaque) (-20HP)  

Dégâts supplémentaires: Le coup de parapluie projette l'Eskuriax en l'air et lui fait voir du paysage. (-90 HP)

Bilan:

Baroll: 250/650HP - 5/15 MP

Victorique: 1400/1700HP - 30/50 MP

Papa Eskuriax: 0/662 HP


Message de la modération :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 28 Avr - 18:13

VictoriqueNous devions avouer que nous étions surprise de voir la distance parcourue par le corps du rongeur. Nous laissâmes s'échapper un long soupir, soulagée de voir que c'était bel et bien terminé. L'issue ne faisait aucun doute dans notre tête, bien qu'ils aient pu montrer là une résistance admirable. Il suffisait de voir la condition dans laquelle se trouvait notre compagnon de voyage qui n'arrivait pas à effacer ce rictus un peu ridicule de son visage. De notre côté, un nouveau plus déconfit cette fois nous venait en remarquant dans quel piètre état se trouvait notre ombrelle. Les tiges d'acier étaient toutes tordues et dépassaient de la toile par endroits. Il était devenu inutilisable à présent de toute évidence. C'était dommage de devoir le jeter, il nous avait si bien servi jusque-là.

Nous avancions en direction de l'animal inerte pour prendre conscience de s'il allait bien. Les mouvements de sa respiration étaient toujours perceptibles, c'était déjà cela de gagné. Nous y étions peut-être allés un peu fort n'empêche. Baroll n'était pas dans une condition bien plus glorieuse non plus. Comme quoi nous étions la seule à nous en être sortie à bon compte après tout. Des grattements provenant de sous la locomotive attira notre attention. Une fois de plus ça allait être à nous de réparer les pots cassés semblait-il. Nous rassemblâmes nos mains ensembles, fermant les yeux. Comme toujours, les inscriptions formèrent leur cercle autour de nous tandis que nous tentions de nous concentrer. Signo in Vitam: Vitalis Aurae. En séparant nous mains, le vent se dispersa pour apaiser les maux de tout le monde, autant celles de Baroll que de l'Eskuriax vaincu, et allèrent se propager sous le train à l'intention de la mère. Nous nous étirâmes le dos après avoir lancé ce sortilège. Nous commencions à être bien éreintée de cette journée plutôt mouvementée, et puis il nous restait toujours de la paperasse à remplir.

-Comme neuf, presque. Vous feriez mieux de vous nettoyer avant de mettre du sang partout sur ces vêtements, à moins que vous préfériez que nous nous en occupions. Ce doit être désastreux sur du blanc. Tenez. Inutile de le rendre s'il en est tout taché.

Nous approchions du Galbadien en sortant un mouchoir en tissu blanc de nos affaires. Un mouchoir de bonne qualité d'ailleurs, et même légèrement parfumé. Nous n'étions pas contre l'idée de nous déléguer à la tâche, lui qui parlait toujours de se "salir les mains", mais il était plutôt évident qu'il s'en garderait. Cette affaire réglée, c'en était maintenant à la famille de rongeurs. Nous nous emparions de notre sac à main et approchâmes du train qui leur servait de refuge, et fit signe à Pookie d'approcher. En sortant une friandise de notre poche, un morceau d'un gâteau à l'érable conservé, nous le brisions en deux pour en confier la moitié au familier. D'un geste de la main, il comprit sa directive et disparut sous le train pour faire office d'émissaire. Il suffisait d'espérer qu'ils mordent à l'hameçon. Nous laissâmes tomber le reste au sol, bien en vue à nos côtés. Nous levions le doigt en direction du géant de façon autoritaire, bien qu'avec un petit sourire.

-Maintenant essayons de faire les choses à notre façon. C'est avec du miel qu'on attrape des mouches, pas du vinaigre vous savez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 28 Avr - 21:28



BarollFinalement, rien ne vient. Le silence retombe, seulement perturbé par le son du vent qui soulève la poussière et l’emporte au loin. Le combat est fini, l’animal ne se relèvera pas. Cette saloperie qui avait posé tant de problèmes au galbadien gisait enfin là, face contre terre. Il prend le temps de souffler un peu lorsqu’il ressent soudainement un grand regain d’énergie. Un vent frais l’apaise et la douleur s’atténue. Son regard tombe sur sa poitrine et il peut remarquer avec plaisir que les blessures se sont refermées. Baroll se retourne et comprend que c’est Victorique qui vient de le soigner. Visiblement, la demoiselle connait des magies noires, mais également des blanches. Ses capacités magiques sont décidément impressionnantes pour un néophyte comme lui. Même s’il désapprouve le procédé, préférant le combat physique, il est obligé d’admettre que cela se révèle très utile.
Baroll accepte volontiers le mouchoir que lui offre sa partenaire. Les plaies ont cicatrisé, mais le sang versé est toujours là, zébrant son torse de rouge et menaçant de se répandre sur ses vêtements. Alors qu’il s’apprête à la remercier, l’Eskuriax se relève et file se cacher sous le train en couinant. Elle… a également soigné le rongeur… Le soldat retient un hurlement de dépit. A quoi bon se donner tout ce mal ? Pourquoi tout gâcher alors que c’est gagné ? Ils auraient pu repartir avec le train et rejoindre Dollet avant la nuit. La logique féminine échappe totalement à Baroll, comme à la plupart des hommes. Etant tout de même reconnaissant, il s’abstient de tout commentaire désobligeant. Du moment, qu’elle s’assure de régler le problème, il se moque de la manière utilisée.

-Je ne vois pas l’intérêt de retirer les mouches du vinaigre pour aller les planter dans le miel mais soit. Faites à votre manière.

Pendant que cette dernière tente d’attirer les bêtes avec de la nourriture, Baroll s’assied et s’essuie. Pfiou…Il s’est vraiment dépensé sur ce coup. Le liquide rouge colore doucement le tissu et se propage petit à petit dans les fibres. Depuis la fusion des mondes, il a perdu toutes ses capacités et celles-ci mettent beaucoup trop de temps à lui revenir à son goût. Lui qui a autrefois terrassé l’armée de Timber, le voilà mis à mal par une simple bestiole aux dents longues qui n’aurait pas tenu plus de deux secondes face à lui, il y a deux ans de ça. Il regarde le mouchoir, pensif. Aller à Deep Sea dans son état de faiblesse actuel est un petit dangereux. Les créatures qui y rodent sont d’autant plus vindicatives que ces Eskuriax. Mais il n’a pas le choix. Il ne peut plus attendre. Il doit récupérer un cristal au plus vite pour protéger Dol et Galbadia. S’il doit risquer sa vie pour cela, il le fera.

Un couinement le sort de ses pensées. Un pelage rouge émerge de sous la locomotive. La tactique de Victorique semble fonctionner. Il se relève et fait signe au mécanicien de se dépêcher d’aller réparer tant que la voix est libre en gesticulant tant qu’il peut.

Les rongeurs se disputent entre eux pour savoir qui aura le privilège d’emporter les morceaux de biscuits. Pendant quelques minutes à peine, les bestioles se poursuivent les unes les autres, la maman, le papa et les petits. Soudain, un grand sifflement retentit, faisant sursauter et s’enfuir la petite famille de rongeur. De la fumée s’échappe de la cheminée du premier wagon. Le machiniste fait de grands signes de joie. C’est réparé ! Baroll saute d’un bond sur le marchepied et se retourne, tendant la main à Victorique pour l’aider à monter.


Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mer 29 Avr - 1:42

Twisted Evil Twisted Evil  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

FÉLICITATIONS

Vous venez d'accomplir la quête [Ce maudit saboteur !].


Baroll remporte au terme de l'affrontement: 350 Gils, 2x Potion, 1x Bocca.

Victorique remporte au terme de l'affrontement: 300 Gils, 1x Potion, 1x Bocca.

Baroll gagne un bonus xp et passe au niveau 5. (Note: merci de déterminer une limite)
Victorique passe au niveau 10.

Victorique soigne Baroll et les Eskuriax. (Aurae Vitali +250HP [Groupe] et -10MP [Victorique].)


Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 22 Sep - 6:48

Victorique et Cixi arrivent de Dollet

Victorique- Ce n'est pas nécessaire de payer le vôtre, nous n'avons aucune réserve à payer pour votre billet. Nous préférons simplement éviter les chocobos au possible...

Trop de mauvais souvenirs avec ces volatiles. Miss Cixi ne semblait pas vouloir entendre quoique ce soit à ce propos, et souhaitait payer un billet. Nous l'arrêtâmes le temps de consulter les nouvelles locales. En voyant les grandes lignes, nous poussions un soupir en nous frappant le front de la paume de la main. Enfin, cela n'était pas un grand mal, ils étaient plus proches encore de notre destination, mais si l'on pouvait éviter d'avoir à s'y présenter pour commencer, ce ne serait pas de refus. L'ordre de mission faisait état de s'y rendre, mais encore restait-il à voir à quel point les règles s'y étaient relâchées.

Bien sûr, comment avions-nous pu oublier, l'université à bougé depuis. Espérons qu'ils n'ont pas problème au fait de donner leurs ordres à distance. Dans tous les cas leur satané directeur ne s'y trouve jamais, alors pour ce qui est du protocole... Nous allons voir ça.

Nous nous excusâmes un moment pour nous retirer de notre côté et passer un appel à l'intention de la GGU. Cela prit un moment pour même joindre une personne qui savait un peu ce qu'elle avait à faire, mais nous y étions arrivée. Jusque-là, nous n'avions rien entendu qui ne pouvait pas nous avoir été transmit à distance. Il n'y avait aucun document à nous remettre, ou de fausses identités. En fait, la GGU devait encore faire mine de ne pas officiellement savoir l'existence de ces locaux cachés. Ils souhaitaient faire une ''inspection'' des lieux sans qu'ils ne puissent avoir la chance de nettoyer un peu et ainsi se faire présentables. Nous étions revenue pour relayer le tout à miss Cixi.

-Bonne nouvelle, nous n'auront pas à faire saut à la GGU. Montons d'abord sur le premier train pour Deling City, nous vous feront part des détails, loin d'oreilles indiscrètes.

Possible qu'elle n'aimera pas le fait d'être gardée dans le noir de la sorte aussi longtemps, mais c'était nécessaire. Arrivant pour entrer, nous nous amusâmes à voir un petit enclos où se trouvait cette fameuse famille d'Eskuriax qui avait causé tous ces problèmes. Ils semblaient à leurs aises ici, même s'ils n'allaient probablement pas tarder à être déplacés jusqu'à ce qu'ils soient retournés dans leur monde d'origine. Pookie lui s'approcha des petits et, après un regard méfiant de la mère, elle laissa les petits l'approcher. Jouant avec eux un instant, il se roula dans tous les sens avec les petits tentants de s'accrocher à lui, usant leurs petites dents sans succès contre son corps trop souple pour y faire des dégâts. Enfin, nous avions eu à couper court à ces retrouvailles pour monter à bord. Toutes les deux assises à notre cabine, nous étions enfin seule à seule à nouveau. Assise en face d'elle, nous croisâmes les jambes sur notre siège, consciente du fait de porter la jupe.

-La GGU n'est pas sensée connaître l'existence de ce centre de recherches, ni ne semble-t-elle connaître ses affiliés non plus, alors nous n'avons personne pour nous fournir une identité et y entrer. Cependant, avec les dégâts que la ville a reçu, il y a de bonnes chances qu'il y ait quelques brèches dans leur sécurité. Votre affinité avec les machines et vos outils pourraient aussi nous être d'une aide précieuse, et avec Pookie en guise d'éclaireur discret, nous devrions arriver à infiltrer leurs locaux. Cependant... Nous marquions cette partie d'une pause, ne serait-ce que pour en mettre l'emphase. Comme nous disions, nous n'y allons pas dans le seul but d'y faire la pagaille. Nous y allons pour découvrir ce qu'ils recherchent, et ce qui leur vaudrait de tout garder secret malgré leur collaboration avec Dol. La violence devrait être notre dernier recours, et si possible, éviter d'y tuer des gens...

Une pensée peut-être un peu naïve de notre part, mais il valait toujours bien de garder cet objectif en tête. Notre but n'était pas de commencer une guerre entre notre monde et cette corporation, mais les motifs exacts de la colère de miss Cixi envers eux nous échappait. Mieux valait pour nous de la surveiller de près durant cette opération, ne serait-ce que pour calmer nos appréhensions. À ce moment, les turbulences de la locomotive signifiait qu'elle se mettait en route vers Deling City. Le trajet allait prendre quelque temps, et cela nous laissait donc le temps de faire plus ample connaissance.

-Si ce n'est pas trop indiscret, qu'est-ce qui vous mène à tant détester la Néo-Shinra? Pour le peu que nous sachions, ils sont à la source de bon nombre de progrès technologiques. Enfin pour quelqu'un qui descend d'un peuple libre, il y a sans doute de quoi ressentir une multinationale qui avait tenté de dominer leur monde par le passé, mais votre hargne nous semble plus... Personnelle que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 28
HP : 5750/5750
MP : 169/169
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 22 Sep - 22:39

Alors que j'achetais un billet de train, la gamine s'était visiblement approchée d'un kiosque à journaux pour voir les dernières nouvelles, et découvrit par la même occasion que la GGU n'était plus à sa place initiale, ce qui semblait bien la contrarier.

«C'est quand même chouette ces universités volantes! J'aimerais vraiment voir comment ça fonctionne là dessous!» malheureusement, ce serait pas pour cette fois. Victorique allait téléphoner pour avoir la marche à suivre sur la suite de sa mission d'infiltration, quant à moi, j'attendais simplement en regardant aussi quelques journaux. Il y avait là de la presse people, mais je me rendais compte que si je voyais des gars qui semblaient venir de Dol ou de Gaïa, et même Héra d'ailleurs, il ne semblait pas se passer grand chose du côté de Spira. Les al-bhed étaient souvent mentionnés lorsqu'il était question d'aider un village ou une vile attaqués, mais sans plus.

Au moins, pas de guerre en vue à cause d'Asran.

Lorsque la gamine revint, elle m'expliqua qu'il n'était pas nécessaire d'aller à la GGU... dommage. Ce serait pour une autre fois. On allait donc prendre le train pour Deling City et je la suivais jusqu'à un compartiment vide. En chemin, je n'avais pas manqué l'enclos à écureuils, même si je me demandais ce qu'ils foutaient là

«C'est pas un peu dangereux de laisser traîner des rongeurs à proximité d'une machine avec des câbles et tout?» visiblement, c'était justement le problème avant..

Enfin bref.

On s'installait donc avec Victorique qui me faisait un petit topo de tout ça, de ce que l'on devait faire une fois à Deling City. Je n'aimais pas trop l'idée de devoir m'infiltrer comme ça en douce, mais en même temps, si je pouvais les emmerder, ça m'arrangeait. Sauf que j'aimais pas la fin de sa phrase

«Je ne suis pas un assassin. Je n'ai jamais eu l'intention de tuer qui que ce soit.» les sourcils froncés, je croisais les bras avant de regarder à l'extérieur. De toute évidence, elle avait tout de même bien compris que j'étais prête à sérieusement les emmerder, mais je pensais plutôt à flinguer leurs locaux, foutre le bordel en somme. Mais tuer des gens... non. Ces types qui bossent pour la Néo ShinRa n'ont pas à mourir parce que leur boss est un con après tout...

Je me tourne vers la gosse qui veut visiblement en savoir plus. Mon regard se fait alors fuyant et je regarde à nouveau vers la fenêtre

«Ils ont fait beaucoup de mal à une amie à moi, par le passé. Une amie qui n'est plus là aujourd'hui, Même si ça, c'est pas leur faute. Si elle avait su que cette Néo ShinRa était là, elle se serait infiltrée, et elle par contre, elle les aurait surement découpés en rondelles.» c'était bien plus son genre, oui.

Enfin, je prenais une profonde inspiration avant de me tourner vers la gamine et la regarder d'un air grave

«Je sais pas trop si t'es consciente dans quoi tu t'embarques. Si la Néo ShinRa n'est que la moitié de ce qu'elle était avant, ces locaux vont être très dangereux. Moi.. j'ai plus grand chose à perdre. J'ai plus de famille, pas spécialement d'amis qui m'attendent. Mais toi?» au passage, c'était peut être un moyen de faire un peu plus connaissance. Mais c'est vrai que même si je n'étais pas du genre suicidaire, je ne pouvais pas dire non plus qu'il y avait grand chose pour me retenir à la vie. Je me disais que peut être, avec les cristaux, je pourrais ramener Ayane, mais d'un autre côté... elle pouvait aussi revenir par l'Au-Delà. Était-ce la peine que je m'emmerde à ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mar 29 Sep - 20:54

VictoriqueNotre requête sembla l'avoir offusquée, elle qui s'en empourpra presque. Heureusement pour nous, c'était du fait que ça lui paraissait une évidence, non pas d'une demande excessive. Il s'agissait au moins de cela de gagné. Les raisons de ses ressentiments envers la ShinRa étaient claires. Du peu de temps qu'elle avait pu les connaître, cela avait été assez pour perdre quelqu'un qui lui était cher par leur faute. Nous reculâmes sur notre siège en l'entendant continuer pour même nous avouer qu'elle n'avait plus de famille et d'amis à qui penser. Ces mots avaient une saveur un peu sinistre quand elles les prononcèrent, un peu comme si elle attendait sa mort, ou du moins en était indifférente. Nous détournions le regard quand elle nous renvoya la question. Sans le vouloir, elle nous avait menée sur un terrain qui nous était tout aussi épineux.

-Non, personne non plus... Enfin, il nous reste bien Pookie, mais aussi aimable soit-il, il n'est pas vraiment celui avec qui tenir une conversation.

Il fallait croire qu'en plus d'être dans le même train, nous étions dans le même bateau. Nous détournâmes le regard vers la fenêtre, regardant le paysage défiler lentement sous nos yeux. Nous étions bien consciente du danger dans lequel nous nous jetions toutes les deux. La ShinRa était bien connue pour se débarrasser de façon permanente de ses compétiteurs. Ce n'était pas la première fois que nous nous mettions en danger, en fait nous l'avions probablement été davantage au cours de la dernière semaine que durant toute notre vie, mais la mort n'était toujours pas un prospect bien attirant. Nous avions toujours ce même réflexe d'éviter la mort par tous les moyens, peu importe à quel point nous nous rendions compte d'à quel point nous pouvions être seule.

-Nous savons bien qui ils sont, et de quoi ils sont capables. Si jamais on nous surprend dans leurs locaux, ce sera nos vies qui seront en jeu. Ils n'étendront fort probablement pas la même courtoisie que nous leur offrons. C'est d'autant plus une raison de faire en sorte que leurs actes soient mis au grand jour. Ceux au somment n'ont ni éthique, ni remords, seulement une ambition au pouvoir pour le pouvoir. Nous n'avons pas de sentiments d'héroïsmes, mais notre intuition nous dit que nous n'avons pas droit de nous défiler d'un problème comme ça.

Ou du moins c'était ce que nous nous répétions pour renforcer l'idée. Être menacé par des monstres n'était pas du tout la même chose que de l'être par des humains. Sur beaucoup de points, les humains étaient plus sournois, certains possédaient une cruauté qui pouvait sembler aussi instinctuelle que le besoin d'un monstre de se nourrir. Nous nous approchâmes de la fenêtre quand la lumière sembla quitter le ciel peu à peu. Nous avions entendu dire que Deling était une ville qui ne voyait pas le soleil, mais il était difficile d'y croire à moins de le voir de nos propres yeux. Une ville qui ne dort jamais, d'autant qu'elle se trouvait toujours dans l'obscurité. Nous nous en détachâmes, poussant un soupir tout en nous replaçant face à miss Cixi. Un sourire nerveux nous vint aux lèvres malgré nous pour fuir tout aussi vite.

-Dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 28
HP : 5750/5750
MP : 169/169
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Mer 30 Sep - 12:04

Difficile de croire que cette gamine n'ait plus de famille. Vu comment elle s'habille et tout, elle me semble être du genre noble ou bourgeoise quoi... pas le genre à perdre quelqu'un à la guerre ou autre. Mais je suppose que je dois me tromper, bien que j'esquisse un sourire lorsqu'elle mentionne sa peluche comme une sorte de membre de sa famille. En effet, pas super causant.

Je réfléchis alors à la façon dont on pourrait s'infiltrer. Elle semble croire qu'on va y risquer notre peau. C'est plus que probable oui, mais je me dis qu'il doit y avoir moyen de tirer avantage de ce que l'on compte faire...

«Hum.. je suppose qu'il doit y avoir moyen de négocier. Si je parviens à déjouer le système de sécurité et qu'on arrive à s'infiltrer assez loin sans se faire prendre, on pourra toujours leur faire croire qu'on est là pour une embauche, et qu'on voulait juste leur prouver qu'il y a une faille dans leur système... une sorte de manière de leur prouver nos compétences. Une organisation pareille devrait surement apprécier nos compétences si on arrive aussi loin.»

Évidemment, si on ne se fait pas prendre, c'est encore mieux! Cependant, faudrait trouver les compétences de Victorique qui pourrait leur être utiles. Autant moins, je suis une al-bhed et aucune machine ne me résiste, mais elle? je réfléchissais encore, elle aussi d'ailleurs et lorsqu'elle me demanda une dernière chance, sur le coup, je ne pigeais pas

«De? Faire marche arrière? Surement pas.» je regardais dehors à mon tour, réfléchissant à un plan plus complet. On avait du temps devant nous, alors autant essayer de se préparer au mieux.

«Je me demandais.. si la Néo ShinRa s'est planquée dans les sous-sols de la ville, tu crois qu'il est possible d'avoir un plan? Je suppose qu'on ne pourra pas en trouver un avec les locaux inclus, mais juste un plan des sous-sols... qui daterait d'avant la fusion des mondes par exemple? Histoire de se repérer un peu au cas où on doive fuir rapidement, connaître les sorties existantes tout ça. Et peut être même que ça nous permettra de mieux évaluer l'endroit où pourraient se trouver leurs locaux...»

D'ailleurs, y'avait eu une explosion récemment, ça avait du se ressentir en ville. Mais ce qu'on ignorait, c'est que le Général Caraway était de mèche avec eux et avait donc surement étouffé l'affaire pour faire passer ça en un banal tremblement de terre... si les autorités supérieures sont mêlées à tout ça, ça va compliquer encore plus les choses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   Sam 10 Oct - 16:28

=======================
Gains: +200 gils [Chacune]
=======================

Cixi et Victorique vont vers Deling City



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le p’tit trainnn ♫qui m’emmène chaque matinnnn ♪ loin des chagrinnnns ♫ loin deeees zinzinnnnsss ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Galbadia :: Plaines de Galbadia-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives