Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Douloureuses ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Douloureuses ombres   Lun 13 Avr - 4:49

GenesisLe noir environnant, avec une sensation de légèreté, qui très vite disparu... au profit de couloirs. Assez sombres par endroits malgré les éclairages. Des couloirs que Genesis connait et reconnaît bien, très bien. Trop bien, hélas.
Il ne savait d'ailleurs pas que ceux-ci avaient résisté à ses attaques, puis à la chute du Météore, et peut être à d'autres désagréments qui sait.

D'ailleurs...
« Qu'est-ce que je fais là ? »

L'ex Soldat fronça les sourcils avant de réprimer une moue de douleur. Pas une douleur dans son épaule gauche seulement, mais dans tout son corps. Il se sent mal, tremblant, souffrant, au point d'avoir quelques vertiges.

Il pris une grande inspiration pour maîtriser tout cela mais se cache vite alors qu'il voit deux ou trois Soldats 3nde Classe arriver.
Il ne sait pas pourquoi il se retrouve dans ces locaux qu'il a tant foulé plusieurs années avant mais il suppose bien que si les gens ici le repèrent ils vont vouloir lui faire la peau ? Même si lui n'a plus rien à chercher avec eux.

Quoique... que sont ces douleurs finalement permanentes dans son corps ?

« Le don de la déesse est un mystère infini.
Pour l'atteindre... nous prenons notre envol...
Des rides se dessinent à la surface de l'eau,
L'âme errante... ne connaît aucun repos. »


Le Don de la Déesse, il ne l'a pas déjà reçu finalement ? Est-ce là un nouveau message que la Déesse veut lui envoyer ? Une nouvelle épreuve ? N'était-il pas sensé être guéri de sa dégradation cellulaire ?

Peut être que dans les laboratoires il y aurait une piste.

C'est ainsi qu'il commença à se diriger vers ces laboratoires. Déçu, las, triste, souffrant. Mais espérant, encore.

Évidemment il espérait ne pas croiser certaines têtes, genre Hojo, Hollander. Si cela venait à être le cas, il sentait comme une envie d'en découdre avec eux, finalement. D'ailleurs, pourquoi encore vouloir se battre, lui qui avait promis de tout faire pour regagner son honneur de Soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mar 14 Avr - 16:19

Si un classement des personnes se demandant comment était le paradis existait, Christopher Heinroth serait surement classé dans les derniers... D'ailleurs il n'y pensait simplement pas. Il s'était juste mis en tête rapidement l'image qu'en avaient sa mère et ses sœurs... Costa del Sol. Inutile de dire qu'à peine couché qu'il s'était endormi comme à son habitude. Après tout quand on dort peu, autant dormir bien! C'était d'ailleurs la première chose qu'il avait voulu améliorer dans sa vie... dormir peu et bien! Ce qui libérait au moins un peu de temps. L'avait-il fait au détriment de nombreux de ses rêves?

Le jeune docteur était assis sur les gros carreaux ocres, quelques ouvrages étalés autour de lui. Il ne connaissait pas cet endroit, pourtant il ne s'était posé aucune question. Tout ça lui semblait normal. Il était absorbé dans ses réflexions, ces histoires d'au-delà, de voyages de mondes à mondes... de Ryu et Anaryelle.

Rien! Il ne trouvait rien qui pouvait expliquer ne serait-ce qu'un peu ce phénomène! Et c'était le genre de chose qu'il ne supportait pas! Il lui fallait trouver des réponses. C'était pas un peu son but et son métier? Enfin, son esprit était embrouillé, il se leva pour faire quelques pas, pensant qu'il allait s'aérer l'esprit, pourtant il était loin du compte. Les mêmes pensées lancinantes, les mêmes questions... il fit quelques pas, attiré par le bruit de Chocobos, il y avait une ferme dans le coin? Ou alors des Chocobos étaient en liberté dans ce parc? Il avisa un mur où s'adosser le temps de prendre son téléphone pour envoyer un message à l'une de ces collègues, il avait une question à lui poser. Mais il se souvint plutôt d'une chose, il avait laissé ses revues chez lui, à Junon... des revues qui dataient de peu de temps après la fusion, bon nombres d'articles s'étaient alors penchés sur le phénomène... il fallait qu'il appelle chez lui. Il composa le numéro. « Christopher! ♥ »

« Non, Trudi. Moi c'est Chris, comme le père Noël! » Mais alors qu'il pensait s'appuyer contre le mur pour enchainer, son mouvement ne s'arrêta pas et il bascula en arrière en criant malgré lui. Il tomba sur les fesses sur un sol bien plus dur qu'il pensait, sa sœur criait de l'autre côté des ondes... « Euh... ça va! Je te rappelle plus tard petite sœur! »

Sol gris, murs gris, lumière manquante... ambiance assez glauque, les nouveaux locaux étaient bien mieux... pourtant, il n'y avait aucun doute, il était dans les laboratoires de la ShinRa. Il se leva, frottant machinalement le bas de son dos. Il s'avança vers l'interrupteur et alluma la lumière de la pièce. Il croisa lentement les bras en voyant un cuve remplie de Mako. La Mako n'existait plus pourtant. Il approcha de la cuve mais s'arrêta lorsqu'il entendit des bruits de pas, il s'avança vers le couloir, la porte était ouverte. Devant lui se tenait Genesis Rhapsodos, il l'avait rencontré à plusieurs reprises, mais le courant ne passait pas très bien entre les deux hommes.

« Genesis? Que venez-vous faire ici? Enfin, excusez moi... je ne sais même pas ce que je fais ici moi même. Mais soit je deviens fou, soit cette cuve est remplie de Mako! Vous avez une idée de ce qui se passe ici? » Mais il remarqua rapidement que Genesis semblait souffrant, il le regarda, levant un sourcil: « Vous allez bien? » Et d'ailleurs... est-ce que c'était le Genesis qu'il "connaissait"? Il semblait un peu différent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 16 Avr - 4:59

GenesisDes bruits de pas se faisaient entendre alors que Genesis voulait rejoindre les laboratoires. Le premier réflexe de l'ex-Soldat fut évidemment de brandir sa Rapière d'un geste sûr, se tenant prêt à se défendre, au moins. Et à s'imposer, aussi.

C'est alors que quelqu'un apparu. Au vu de la blouse blanche de l'homme en face de lui à présent, il ne faisait nul doute que celui-ci était un scientifique. Genesis le fixa un moment, le regard grave et presque mauvais, analysant le scientifique de la tête aux pieds et des pieds à la tête.

« Je viens chercher un remède, rien de plus... »

Il tourna un peu autour du scientifique, soupirant, et tremblant toujours. Il marchait lentement afin de ne pas succomber à un vertige. La lame de sa Rapière frôlait par moments le binoclard. Qu'il finit par reconnaître d'ailleurs. Ce qui était étrange... Ce type là, jamais il ne l'avais rencontré du temps où il était Soldat, ni pendant sa dégradation cellulaire d'ailleurs. Non c'était une connaissance plutôt récente, et même il avait l'air assez jeune. Trop pour avoir fait partie des personnels de l'époque où il était Soldat.
Chris Heinroth. Oui, il se rappelait son nom. Il l'avait vu principalement au tournoi. D'ailleurs, il était seul ? Elle n'était pas dans les parages sa grande blonde ?

« Chris Heinroth... je vais juste vous demander de vous écarter de mon chemin. Rien de plus. À moins que vous puissiez m'aider ».

Il eu un petit rictus un peu sadique alors qu'il fixait toujours Chris.
« Vous n'êtes pas en charmante compagnie d'ailleurs ? Ah vous l'avez laissé à Hojo pour qu'il fasse des expériences sur elle c'est ça ? Vous êtes tous les mêmes. »

Genesis s'immobilisa quelques instants alors qu'il sentait un vertige le prendre mais tâchait de ne rien montrer.

« Je ne sais pas ce qu'il se passe non plus, et je suis navré de voir qu'un scientifique comme vous ne le sache pas. C'est dommage. »
Mais pourquoi utilisa-t-il le « comme vous »... alors qu'il ne le connaissait pas plus que ça ? Il ne connaissait pas ses compétences. Le truc étrange mais bon il ne s'en rendit même pas compte.

Il brandit un peu plus sa Rapière tout en continuant à fixer Chris, le menaçant presque. Et là le scientifique pouvait éventuellement bien percevoir les tremblements du roux.
« Seriez vous prêt à m'aider ou préfèreriez vous vous livrer à des expériences... comme vos collègues ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 16 Avr - 16:11

Oui, Chris était un scientifique... quand on va dans un labo, il y a malheureusement de grands risque d'en trouver. Genesis n'était-il pas un peu maso? Ou alors, vu l'accueil qu'il fit à Chris dans le couloir, c'était plutôt le contraire. Mais le docteur ne comprit pas vraiment son regard. À ses yeux, il avait surtout l'air mal en point. Il répondit qu'il voulait un remède. Ah oui, là je crois qu'il vous faut au moins ça... pensa le jeune homme gardant un air parfaitement calme derrière ses lunettes. Mais Genesis se mettait à tourner autour de Chris, qui tourna sur lui-même avec un rythme similaire. Il ne comprenait vraiment rien, mais il finit par ouvrir la bouche « Euh... Genesis, je vois bien que quelque chose ne va pas, mais vous pouvez peut-être baisser cette arme? J'avoue que ce n'est pas vraiment rassurant. »

Au moins, il se souvenait de son nom... « Si vous m'expliquez ce dont vous avez besoin, peut-être que je pourrai vous aider, oui. Mais si vous vouliez bien ranger cette arme... » Chris regardait la pointe de la rapière du coin de l'œil, essayant d'analyser la situation, mais aussi de garder le regard sur le visage de Genesis qui avait prit un air mauvais, il n'aimait en tout cas pas ce regard là. Puis il parla d'une fille... Chris pensa à la bataille navale.. la première fois où il avait vraiment croisé la route de Genesis Rhapsodos...

« Vous parlez de... Oh non, ma sœur n'est pas là. Mais pourquoi me parlez-vous du Professeur Hojo? Je ne l'ai pas rencontré depuis des années. D'ailleurs, on ne peut pas vraiment dire que je l'ai rencontré. Et je ne vois pas pourquoi je l'aurai laissé faire des expérience sur elle. » Chris Heinroth... ta naïveté va te tuer un jour. « Écoutez... je crois que ça ne va pas très bien, vos propos sont un peu confus. Vous deviez vous assoir et je vais vous chercher un remède dans l'armoire à pharmacie... il doit bien y avoir quelque chose. »

Mais en fait, il n'y avait rien à faire... Genesis était fou furieux et peut-être fou tout court. Il fallait à présent que Chris fasse très attention à ses propos s'il ne voulait pas que cette magnifique rapière déjà rouge ne le devienne encore plus avec son sang. En plus il s'était clairement moqué de lui lorsqu'il avait demandé ce que faisait une cuve de Mako ici. Chris aurait été très énervé par cette réponse ironique si son interlocuteur ne le tenait pas en joue. Pour le moment trouve un moyen de t'en sortir Chris...

« Je n'ai aucune intention de faire d'expérience sur qui que se soit Genesis. Je me contente pour le moment d'essayer de rester en vie et de comprendre ce qui se passe ici. Je vous serais vraiment reconnaissant si vous vouliez bien baisser cette arme, maintenant. Je ne suis pas armé, vous voyez bien. Laissez-moi vous aider et on essayera de comprendre ce qui se passe ici. » Chris était un scientifique, Genesis un ancien SOLDAT. Et ni Katina, ni Justin, ni même Anaryelle n'étaient là pour l'aider. Il pouvait se vanter de sa carrière éventuellement. Mais jamais au cours de cette dernière qui représentait à peu près toute sa vie, il n'avait vécu quelque chose le préparant à cette situation. Enfin... peut-être que...

Il recula jusqu'à une chaise derrière laquelle il se plaça... les deux mains de chaque côté du dossier et avisa discrètement le matériel qu'un de ces collègues de cette dimension avait laissé en plan. Il ne voyait pas vraiment, mais cette écriture aurait très bien pu ressembler à celle de son père... Mais qu'est-ce qu'il aurait pu faire ici? Il ne voyait aucune réponse. Il attendit qu'un Genesis tremblant se décide à s'assoir ou à attaquer, prêt à se défendre s'il le fallait 'pour sa survie'. Peut-être lui dirait-il enfin pourquoi il était là?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 16 Avr - 23:58

GenesisLe scientifique avait peur et il le montrait. Il l'avoua même, demandant plusieurs fois au Soldat de baisser sa lame.  
Cela plaisait à Genesis qui afficha un sourire pas qu'un peu sadique, ou de psychopathe, au choix. Un peu des deux probablement. Il ne savait pas pourquoi il agissait ainsi lui même, c'était ça le pire. Non parce qu'il semblait que quelque chose lui soufflait de penser au Don de la Déesse. Il ne baissa pourtant pas son arme pour autant et recommença à tourner lentement autour du pauvre Chris.

« Et bien vous voyez plutôt clair. Vous n'avez pas besoin de lunettes au moins... à moins que veniez de le faire... Hmmmffff ».

Il du s'arrêter une nouvelle fois et inspira profondément, fermant les yeux quelques secondes, avant de lever sa main gauche, paume vers le haut, comme s'il implorait.

« Il n'y a aucune haine, seulement... de la joie,...
Car la déesse te protège...
Héros de l'aurore,... guérisseur des mondes... »

Il inspira entre deux parties de sa citation...
« Des rêves de lendemain... hantent l'âme blessée...
Tout honneur est perdu,...
Les ailes sont arrachées,... la fin... est proche »


Genesis regarda Chris à nouveau, le fixant quelques secondes sans comprendre pourquoi en fait. Il tourna légèrement la tête avec ces yeux ne ressemblent à ceux d'un merlan frit et fit un signe de tête de négation avant de considérer à nouveau le scientifique.

« Vous m'aideriez donc... hmmm... – il esquissa un léger sourire – … que pensez vous du Don de la Déesse... Chris ? »

Il inspira encore afin de garder son calme avant de continuer sur le reste... et tout en gardant sa lame assez menaçante même s'il avait tout de même légèrement baissée, finalement.

« Votre sœur ? Mais vous n'avez pas d'oreilles pointues vous. Et vous savez très bien pourquoi je parle de Hojo. Vous allez me faire croire que vous n'avez pas rencontré Hollander non plus ? Ah ah... ».

Il baissa la tête légèrement en affichant un air encore plus mauvais. Le plus inquiétant fut néanmoins sa main gauche dans laquelle une lueur apparu progressivement... Juste avant qu'il ne lance furieusement une boule de feu sur le mur à coté du scientifique, le frôlant presque.
« Vous savez très bien de quoi je parle Chris ! Mes cellules ! Tout ça à cause de vos chefs qui sont incapables de me soigner ! »

Là le roux venait de péter un boulon, c'était le moins qu'on puisse dire. Il tâcha néanmoins de se calmer un peu car utiliser la magie l'avait apparemment un peu épuisé un peu plus. Pourtant même chancelant un peu il ne s'assit pas. En revanche, quelques larmes apparurent dans ses yeux.

« Vos chefs ne savent faire que des expérimentations plus que douteuses. Mais peut-être que vous... vous pourriez me soigner n'est-ce pas ? »
Ces derniers mots furent prononcés avec moins d'agressivité mais le ton restait tout de même sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Sam 18 Avr - 23:19

Chris était vraiment mal tombé. Mais c'était pas vraiment son entrée fracassante dans le labo qui avait donné le la. Non, c'était plutôt la rencontre surprise dans le couloir... Genesis Rhapsodos. Enfin, du moins son ombre? On s'attendrait presque à voir débarquer un autre Genesis crier: « Tu n'es pas moi! ». Mais il n'en était rien, et même si Chris avait ses lunettes, il n'était pas dans la télé. Dommage, mais cette ambiance ne plaisait pas à Chris... et surtout cette arme pointée vers lui.

En plus d'être très bizarre et potentiellement dangereux... euh non, il l'était décidément! Genesis semblait vraiment souffrant. Et puis, alors que ce qu'il disait n'avait déjà aucun sens aux yeux de Chris. Voilà qu'il se mettait à réciter Loveless... Bien sur que Chris connaissait, il ne l'avait que trop entendu dans son enfance. Seulement... était-ce là le moment de citer Loveless? Bien sur, Chris ne connaissait pas assez Genesis pour savoir qu'il était totalement fasciné par ça. En fait si le début de la citation avait tendance à rassurer le docteur, ce qui allait suivre allait changer ça. La fin... est proche? La votre peut-être, mais je ne suis pas vraiment préparé à ça de mon côté! Chris repensa alors à Justin qui avait dit qu'il n'avait rien à protéger contrairement à lui... oui, mais est-ce que Genesis avait réfléchi à ça, de son côté? Et d'ailleurs pourquoi s'en prenait-il à lui? Et... ce qu'il pensait du don de la Déesse? Euh... il plaisante là? Parce que ça ne me fait pas rire.

« Vous parlez de la Déesse dont parle cette prophétie, de Loveless? Je n'y ai jamais réfléchi. » Quelque chose disait à Chris qu'il n'avait pas répondu ce qu'il fallait. Mais est-ce qu'il y avait une réponse souhaitable au fait? Cet homme était fou, voilà tout. Puis, il parla d'une "charmante compagnie"... il fallut tout de même des précisions au chercheur pour comprendre de qui il parlait. Mais il enchaina sur Hojo et surtout... « Le docteur Hollander n'était déjà plus là quand j'ai commencé à travailler ici... on m'en a parlé... tout le monde en parlait. Il est parti avec de nombreux dossiers, perdus à jamais. Et pour ce qui est du Professeur Hojo, vous croyez qu'il allait s'intéresser à un simple étudiant comme j'étais à cette époque? » Cet homme n'était pas ce qu'on pouvait appeler un bon pédagogue. Un génie? Pour sur. Le seul problème étant que le génie et la folie vont souvent de paire. Chris ne savait jamais si cela était un bon point pour lui ou pas.

Et justement, pour ce qui était des expériences du Pr. Hojo, il aurait préféré ne plus en entendre parler... cruel destin, qui ramenait toujours vos plus sombres secrets devant vos yeux... et ceux des autres. Pendant quelques instants, il avait eu de la pitié pour Genesis... Il avait entendu de sombres échos sur ce qu'il était. C'était des bruits de couloirs, mais... en voyant et entendant ce que disait l'homme qu'il avait face à lui, il commença a comprendre que c'était vrai. Seulement une lueur rouge lui tira vite fait ces pensées de la tête. Une boule de feu venait de filer près de lui pour aller éclater sur le mur derrière lui. « CA NE VA PAS NON?! » Hurla Chris alors que les flammes magiques s'éteignaient dans un crépitement. Il avait eu chaud.

Mais pour répondre à sa question, à laquelle Genesis n'allait surement pas répondre... non Chris ça ne va pas! Le jeune docteur se concentra et tenta un sort, s'il pouvait arriver à paralyser les mouvements de Genesis, ce dernier pourrait peut-être essayer d'entendre raison? Il ne voulait pas l'attaquer, c'était un peu dangereux... un SOLDAT 1ère Classe! C'était du suicide! Mais il n'allait tout de même pas se laisser faire sans riposter. Et au moins, son attaque allait éviter à son visiteur de bouger pendant quelques minutes. Heureusement que l'ancien 1ère Classe était très faible. Chris avait le temps de dire que qu'il pensait avant de filer à l'anglaise.

« Écoutez Genesis! Je n'ai rien à voir avec les expérimentations du docteur Hollander et même si je sais bien qu'il n'a pas été vraiment réglo, non! Je ne l'ai même jamais rencontré. Je reconnais ne pas être un ange, si j'avouais certaines choses auxquelles j'ai participé, je n'oserai même plus regarder ma famille en face... Mais quoi qu'il en soit, en ce qui vous concerne, vous vous trompez de cible! » Il avait fait ce qu'on lui avait demandé sans demander son reste bien souvent. Mais à la ShinRa, on en arrive pas là ou il était avec les mains tout à fait propres... Et puis dans ce temps-là, Chris n'était qu'un étudiant. Il n'avait pas accès à ce genre de données. Il n'avait absolument rien à voir avec le … «  Projet G..? »

Par contre, cette écriture, ces dossiers sur la table... Chris aurait vraiment voulu en savoir plus, il se posait des questions sur les recherches de son père depuis bien trop longtemps... Mais là, sa vie était en danger. Et si Genesis ne trouvait pas les mots ou le moyen de l'en empêcher, il allait filer de là en courant. Courageux le monsieur, mais pas téméraire!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Dim 19 Avr - 23:42

Spoiler:
 

GenesisLe pauvre scientifique semblait vraiment perdu, et plus Genesis le voyait ainsi, plus ça le faisait sourire, malgré son état. Un sourire sadique bien sûr.
Non parce que le roux n'avait pas l'humeur d'un bisounours, surtout à ce moment là. Il avait un fond gentil certes, mais là, d'une il ne se contrôlait pas et ne contrôlait pas son humeur (et se demandait pourquoi d'ailleurs, même s'il ne le montrait pas), et de deux, il était face à un type de la... euh la Shinra ? Ce n'était pas la NéoShinra à présent ? Et bien... question bizarre que se posa le roux complètement embrouillé dans sa tête... ne pensant même pas sur le coup que ça pourrait être... Non, il ne voulait pas entendre parler à nouveau de dégradation cellulaire. Même s'il en sentait tous les symptômes, y compris quelques cheveux blancs.

« C'est exact. Je parle bien de la Déesse, Minerva. Dommage que vous n'y aviez pas réfléchi, ça serait bon pour votre cerveau de scientifique ».

L'ex Soldat restait grave et sévère, tout en gardant ce sourire mauvais face à Chris en même temps qu'il l'écoutait.

« Vous pensez que je vous crois. Vous le connaissez, pour sûr. Hollander a déserté il y a quelques semaines... ».
Il se tut avant de finir sa phrase, ne comprenant même pas pourquoi, même si ça ne semblerait qu'une affirmation pour le scientifique. Mais... quelques semaines seulement ? Noon... En quelle année étaient-ils seulement ? Ce type là était étudiant seulement ?
Ou comment se torturer les méninges un peu plus... déjà que son état ne l'aidait pas.
Genesis restait pourtant digne et affichait toujours le même air sévère et mauvais et bien sûr ne donna aucune réponse à l'énervement de Chris après qu'il ai manqué de le faire griller comme un poulet.

Sentant le scientifique se liquéfier de peur un peu plus, Genesis fit quelques pas de plus vers lui d'un air toujours un peu plus menaçant, maîtrisant tant bien que mal ce mal dont il sentait à nouveau les symptômes.

« Vous voyez bien que vous êtes au courant, pourquoi me tromperai-je de cible ? »

Il lança une nouvelle boule de feu qui enflamma un autre pan de mur derrière le binoclard, rendant difficile une fuite éventuelle de celui-ci. Ce n'était pas sympa du tout mais Genesis n'avait pas envie de l'être et il était bien décidé à rappeler au scientifique qui avait été au mauvais endroit au mauvais moment ses responsabilités face aux expériences menées par ce corps de métiers.
Il abusait ? Un peu, oui, d'y penser le torturait intérieurement, après sa rédemption. Était-ce peut-être un des effets de la torture qu'il avait subit ? Autre chose ? Peut-être aurait il les réponses mais là, il voulait trouver un nouveau remède contre sa dégradation, rien de plus.

L'ex Soldat finit même par s'approcher encore du scientifique, et saisit sa blouse blanche.

« Vous allez donc m'aider, n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 23 Avr - 12:44

Genesis était délirant. Voilà ce que pensait Chris. Pourtant il avait un ascendant sur le docteur, il le tenait par la force. Déjà que Chris avait débarqué là comme par magie, le voilà en proie à un ex-SOLDAT-déserteur-expérience-ratée. « Je... suppose. » répondait Chris en suivant les mouvements de Genesis alors qu'il lui parlait de Minerva. C'est vrai que pour la plupart des scientifiques d'une certaine époque révolue, ce qui se rapprochait le plus d'une déesse dans leur cœur était Jenova. Mais Chris n'allait surement pas oser faire la comparaison à voix haute. Et il ne manquerait plus que Genesis lise dans ses pensées?!

Mais il semblait y avoir un problème majeur... Genesis devait souffrir d'une amnésie partielle, vue qu'il semblait croire que le Docteur Hollander avait pris ses cliques et ses claques au labo et avait disparu... pas plus tôt que le mois dernier. « Je vous confirme que je ne connais pas le Docteur Hollander personnellement. Vous devez vous... » Mais Une boule de feu ne tarda pas à frôler Chris avant de s'écraser sur le mur. Il était impossible de ne pas réagir au quart de tour pour le jeune docteur qui cria d'instinct son mécontentement.

« Vous vous trompez de cible parce que je n'ai rien à voir avec cette histoire. Cherchez les dossiers du Docteur Hollander, les membres de son équipe... je ne sais pas moi! Mais je ne peux pas répondre de ses actes à sa place! Je ne fais que mon travail. Eux créaient des problèmes et moi je cherche des solutions! Je n'y peux rien de plus! » Cherchez-vous un autre bouc émissaire en gros. Mais n'empêche Chris avait marqué un point... contre lui dans ce cas là, car Genesis n'allait pas changer de cible, non, il se trouve que le bouc émissaire venait de devenir chèvre -oubliant presque qu'il était face à un SOLDAT 1ère classe- mais plus encore... un potentiel pion à bouger pour Genesis. La colère est mauvaise conseillère, Chris, l'avait-il oublié? Il n'y avait simplement pas pensé. Il s'emportait toujours un peu trop facilement. Et puis... ne devrait-il pas enlever sa blouse blanche parfois..? Car voilà que Genesis le prenait par le le col. Pour lui 'demander' de l'aider.

« Ai-je vraiment le choix? » Lui répondit-il en tirant sa blouse dans l'autre sens. « Et que pensez-vous que je puisse faire? Le Docteur Hollander n'a-t-il pas tout emmené avec lui quand il est parti? Je ne sais pas grand chose sur les recherches qu'il avait entreprises. Lui et le Professeur Hojo se faisaient la guerre parait-il, ce que je n'ai jamais vraiment compris. A quoi bon être à la tête du département? Le prestige? Je n'y vois personnellement aucun intérêt. Je ne vois d'intérêt que dans la recherche et le résultat. On en raconte des choses dans ce laboratoire. En revanche, certaines sont des éternels tabous. » Chris espérait que maintenant qu'il avait abdiqué, Genesis allait se calmer. Il avait réussi à l'intéresser, après tout, lui qui cherchait toujours des sujets intéressants, il en avait un devant lui. Et il avait beau ne pas aimer qu'on déjoue ses plans, mais Genesis était un cas intéressant, en plus d'être une pauvre âme infortunée.

Seulement voilà; Chris ne savait pas du tout par où commencer, il espérait que Genesis ait plus d'éléments à lui apporter, qu'ils trouvent au moins une base sur laquelle réfléchir. « Vous avez parlé de vous soigner. Vous pouvez m'en dire plus sur ce qui vous arrive? » C'est à ce moment précis que Chris réussit enfin à lire ce qu'il y avait de griffonné sur le dossier éparpillé sur la table. Projet G. Non, les coïncidences ça n'existe pas. Il y avait autre chose... quelque chose de plus insidieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Ven 24 Avr - 6:20

GenesisAu moins une chose pas mauvaise, pas trop en tout cas... Chris ne rigola pas au nez de Genesis après l'allusion à Minerva. Qu'il ne s'y amuse pas d'ailleurs, ça pourrait énerver l'ex Soldat encore plus. La liberté de culte était quelque chose de parlant pour lui, mais dans les deux sens. Autrement dit il tolérait largement que quelqu'un d'autre puisse ne pas penser comme lui, en revanche, il n'appréciait pas spécialement que quelqu'un lui impose une idée. Un peu comme Hojo faisait quand il disait que Loveless était une idiotie complète.

Genesis soupira et esquissa un léger sourire encore. Toujours sadique mais peut être un peu moins que les autres qu'il avait esquissé avant, malgré la nouvelle boule de feu qu'il venait de lancer.

« Les dossiers du Docteur Hollander ne sont plus ici !... Mais vous qui êtes scientifiques, vous pouvez bien faire des... recherches et des expériences. Vous n'êtes bons qu'à cela. Alors quelques recherches de plus »

En même temps l'ex Soldat avait saisit le col de la blouse du scientifique qui essayait bien de se défaire de cette emprise. S'il espérait y arriver et bien il devait être en grand rêveur parce Genesis n'était pas décidé à le lâcher et le montrait bien. Autant physiquement et par son expression faciale qui montrait bien qu'il n'était pas décidé à rire. Et malgré son état de faiblesse du à la dégradation, et bien c'est qu'il le tenait bien le pauvre scientifique.

« C'est bien ce que je pensais, vous savez des choses. Vous voulez me faire croire que vous êtes timide c'est ça ? Hojo et Hollander, bien qu'en conflit, sont tout deux des créateurs de monstres, de types différents, vous devait le savoir aussi. Pour la domination de la Shinra sur la Planète ».
Il soupira et ferma les yeux quelques secondes, empoignant toujours le scientifique avec autant de force que possible. Mais que lui avait-il pris de parler de monstre, lui qui ne voulait plus y penser ?
« De quels tabous parlez vous ? Les histoires de monstres ? Encore des individus qui se voilent la face ».

L'ex Soldat ferma à nouveau les yeux et soupira encore, tremblant et réprimant un nouveau vertige. Il ne lâcha pas pour autant sa prise. Réouvrant les yeux, il regarda un partout dans le laboratoire et plissa légèrement les yeux en voyant quelque chose sur le table.

« Suivez moi ».

Non, à vrai dire, Chris n'avait pas franchement le choix, puisque l'ex Soldat le traina jusqu'à la table, assez près du dossier.

« Ce qu'il m'arrive, je vous l'ai dit. Mes cellules. Elles se dégradent... vous savez beaucoup de choses, ne me faites pas croire que vous n'êtes pas au courant ».

Tout en tenant Chris de la main gauche, il voulu porter sa main droite à sa tête à cause d'une céphalée arrivant. La prise sur le scientifique devint alors moins ferme, presque de là le relâcher même. Ce à quoi il remédia bien assez tôt en contenant tout cela et resserrant sa prise. Encore plus fort, malgré ses tremblements.
En même temps il jeta un coup d'oeil vers la vitre d'où on voyait qu'il faisait nuit mais que le jour allait bientôt se lever.

« Vous ne pouvez pas chercher plus vite ? Vos collègues vont arriver ».

Encore sur un ton de reproche évidemment et montrant une certaine impatience, mais Genesis n'avait aucune envie de voir d'autres personnes débarquer là, et si jamais une autre personne se pointait en ces lieux, il savait ce qu'il devrait faire.
Son regard oscillait entre Chris, le dossier repéré, et la vitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Sam 25 Avr - 7:41

Chris n'avait aucune raison de rire à la tête de Genesis pour cette histoire de Déesse... pourquoi l'aurait-il fait? Il y avait toutes sortes de choses dans ce monde et eux n'étaient pas là par pur hasard. Enfin, le débat n'était même pas ouvert. Et ça n'aurait pas été le chercheur pour continuer à en parler. Cependant Genesis ne semblait pas comprendre une chose... les recherches prennent du temps... il semblait penser qu'en une heure ou deux il aurait des réponses à toutes ses questions et tous ses problèmes. Mais il était loin du compte: « Ça va me prendre des mois! »

 « Bon qu'à ça? » Alors lui, là, il commence vraiment à me taper sur les nefs! Il fallait juste se rappeler qu'il était délirant. Mais ça... ce n'était pas toujours facile lorsque la personne délirait là! Devant vos yeux et en plus en vous menaçant d'une arme et de boules de feu! Et rêveur ou pas, oui! Chris n'était pas décidé à se laisser soulever par le col et tirait de toutes ses forces dans le sens inverse de Genesis... Mais si Genesis continuait son petit travail d'intimidation; Chris, lui commençait sérieusement à s'énerver et ça devait aussi se voir sur son visage. « Bien sur que je sais des choses... Avez vous déjà vu quelqu'un devenir docteur en ne sachant rien dans son domaine? Moi pas. Seulement leurs petite guerre ne m'a jamais intéressée. Et cette histoire de domination non plus. J'ai vu des Makonoïdes si c'est ce que vous voulez savoir... et ce n'est pas beau à voir! J'ai surement dû en étudier des centaines. Seulement, ça a été fait dans un but tout à fait honnête... Je n'ai pas créé ces spécimens. Et croyez moi, pas plus tard qu'aujourd'hui j'en ai payé les frais bien malgré moi! Et puis, ne savez-vous pas que ce dont vous parlez ne se dit jamais à haute voix entre ces murs? Ce n'est tout au plus que des murmures. »

Genesis continuait à le trainer et Chris n'était pas du tout d'accord. Il profita d'une prise un peu moins forte de la part de Genesis pour sortit son taser et s'en servit! Non mais il y avait des limites à ce qu'il était en mesure de supporter! « Maintenant lâchez moi! Si vous voulez que je vous aide, vous allez devoir commencer par me traiter avec un peu plus de respect! Sinon vous m'obtiendrez rien de moi! » Et cette fois il était prêt à se battre, il avait même combattu contre une sorcière, fléau de Dol?! Alors un ex-SOLDAT en état de dégradation cellulaire... Et s'il appelait Katina? Elle n'en ferait qu'une bouchée de ce type. Il ne cherchait même pas à avoir une quelconque domination sur Genesis, contrairement à ce dernier. Non. Malgré tout, malgré sa faible expérience en combat; Chris était en train de comprendre que celui qui avait le pouvoir sur l'autre, finalement, ce n'était pas Genesis, qui utilisait la force, mais lui. Il y avait une partie de lui qui en avait pitié... mais aussi une partie qui était vraiment satisfaite d'avoir le contrôle quelque part, même si ça ne se voyait pas. Était-il mauvais pour autant? Non, mais Genesis était allé trop loin dans cette histoire.

« Mon garde du corps ne doit pas être très loin... Une très belle SOLDAT Première Classe elle aussi... il me suffit de crier, de l'appeler, même un message suffirait. A vous de choisir, soit vous me laissez et je vous aide... soit vous allez devoir vous confronter à nous. » Coup de bluff? Ou pas. Qui sait..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Dim 26 Avr - 21:44

GenesisC'est qu'en plus ce scientifique voulait tenir tête au Soldat ? Et bien, et bien. Genesis ignorait bien des choses à propos des sciences, c'était vrai. Non pas que les militaires, en particulier les Première Classe étaient des crétins de service, oh loin de là même – surtout Genesis, qui était même particulièrement instruit et cultivé –, mais ils étaient formés au combat, pas aux sciences. Et cela n'avait rien à voir évidemment avec les connaissances du roux en matière de littérature et de poésie.

En revanche, il savait que les scientifiques aimaient bien cacher des choses aussi, et faire croire à d'autres.

« Ah ? Ça va vous prendre des mois ? ».

Les yeux bleu Mako du roux se rétrécirent un peu, le faisant paraître plus mauvais sur le coup en même temps qu'il tenait toujours le scientifique par le col, celui-ci essayant de résister.

« Le temps de voir mourir le produit de laboratoire que vos chefs disent avoir raté ? Hmmm... Soit... ».

Le temps que Chris lui fasse son argumentaire qui en fait ne l'atteignait pas tant que cela tellement il ne le croyait pas – bien que cette histoires de Makonoïdes ne lui échappa guère –, il soupira et baissa la tête.
Sans pour autant montrer son grand désarroi et son désespoir complet. Sa détresse même. Car oui, il était anéanti par son état. Mais tout cela il ne le montrait pas et restait digne.
Seule sa souffrance physique était assez visible de part ses tremblements, son teint pâle, ses cernes, ses traits tirés. Une légère traînée foncée se voyait sur sa peau au niveau du cou à présent, et il la sentait.

Cependant en même temps il reçut la décharge de taser aussi, le faisant que très légèrement râler sur le coup, en plus de paralyser bien sûr. Cela eu tout de même pour effet qu'il lâcha sa prise et resta incapable de faire quoique ce soit pendant un laps de temps, avant de monter sa main gauche à sa poitrine.

« Le monde veut ma destruction, c'est certain... Je n'ai pas le choix que d'accepter... Soit... »

Il fit un signe de tête négatif et lança sans prévenir une nouvelle boule de feu vers un individu qui arrivait dans le laboratoire, le brûlant sur le coup, ainsi que deux pans de mur à coté.

« Mais le monde tombera avec moi ! »
Il regarda les flammes et Chris à nouveau, et encore le mur, finissant par céder sous les flammes, rendant la fuite très difficile, voire impossible. Il restait encore une porte dans le laboratoire, une porte dont il pouvait très bien condamner l'accès. Puis la fenêtre... alors qu'ils étaient à on ne sait quel étage.

Mais pourquoi agissait-il ainsi et pourquoi venait-il de prononcer de tels mots ? À vrai dire il était tellement perdu dans ses pensées et n'arrivait vraiment plus à se comprendre lui même. Quelque chose ne tournait pas rond, pour sûr. Quelque chose qu'il ne contrôlait pas, et qu'il ne comprenait pas... et qui l'énervait encore plus. Bien sûr, il ne montra rien de ce sentiment non plus. Il se contenta de regarder Chris l'air grave et sombre, et mauvais.

« À moins que vous fassiez quelque chose d'exceptionnel pour éviter cela... Chris ? Sinon, appelez toujours votre Soldat, elle tombera elle aussi de toute façon ».
En même temps qu'il prononça ses mots il passa sa Rapière devant son visage, la regardant un moment, comme s'il méditait, ou se préparait à faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Lun 27 Avr - 22:38

Chris avait décidément perdu patience. Et sa crainte s'était un peu évanouie avec. De toute façon, il avait été trèèès conciliant et sympa, respectueux... fidèle à lui même et à son éducation, mais Genesis ne l'entendait pas de cette oreille. Alors il fallait changer de technique.

Pas croyable mais comment Chris avait pu en arriver là? Il avait déjà oublié comment il était arrivé dans cette pièce et même dans ce laboratoire. Tout ce qu'il voyait était l'instant présent et ça ne lui plaisait pas du tout. Il était coincé dans ce bureau exigu avec un ex-soldat-première-classe-déserteur-danger-public-numéro-un. Il avait beau expliquer les choses... Genesis ne semblait pas saisir: « Avec le peu d'informations que j'ai, si j'ai une piste sérieuse dans deux mois on peut me nommer Professeur tout de suite! Il me faudrait prendre des échantillons, étudier le mécanisme de dégénérescence cellulaire... Puis trouver une thérapie théorique, expérimenter et là peut-être que je pourrai vous aider. On ne peut pas tout faire d'un claquement de doigts! » Ça se saurait.

Toujours tenu par le col, Chris profita d'une baisse de pression de la part de Genesis pour tenter de lui faire lâcher prise pour de bon. Il tenta le bluff du siècle en disant avoir Katina en plan B... sauf que son plan B s'était fait la malle depuis quelques temps... Mais ça Genesis ne savait pas. Et qui sait, s'il l'appelait, peut-être qu'elle viendrait? L'ex SOLDAT lâcha enfin prise et Chris réajusta sa blouse qui était restée de travers. Voilà qu'il recommençait à raconter des choses abstraites... auxquelles Chris ne comprenait rien. Personne ne voulait sa destruction ici, à part lui même... et ce mal dont il souffrait, mais Chris n'y était pour rien. Un homme passait dans le couloir et lui non plus était pour rien dans cette histoire, sauf que Genesis lui lança une boule de feu et...  Chris voulu courir vers lui pour voir son état, savoir s'il pouvait l'aider... quelque chose, mais il ne put rien faire, voyant le mur céder sous l'assaut des flammes. « Nooon! NON! NON! NON! ET NON! »

Chris se retourna, le souffle court et une rage telle que son corps se raidissait. Les poings serrés il s'avança d'un pas vers Genesis. Mais il eut le malheur, après tous ses méfaits, de menacer Katina... Et là, c'était le pompon. Chris s'avança vers lui avec rage et lui donna un coup de poing en pleine tête. Il avait eu mal lui aussi, son poing lançait terriblement... mais il réitéra l'expérience; une deuxième fois. « Ne vous avisez plus de parler de ce dont vous n'avez aucune idée! Et pour vous ça sera Christopher. Et ne comptez pas sur mon aide, je n'ai aucune envie de sauver un criminel comme vous. Je n'avais aucun à-priori, j'étais prêt à vous laisser le bénéfice du doute... Mais c'est fini. C'est un homme que vous avez attaqué là, pas un mur! Vous venez de ruiner toutes les chances que je vous aide. »

Ça y est... le point de non retour était atteint. Maintenant Genesis n'aurait plus le choix. Car il n'en avait laissé aucun à Chris. Christopher Heinroth -même pas encore 30 ans, Docteur en génétique, réputation de nerd- n'avait rien d'un héros... mais mourir pour mourir... il préférait encore se battre jusqu'au bout. Espérant malgré tout que quelqu'un vienne le sauver. Il avait tant de choses à vivre encore! Mais alors qu'il était acculé, que ses espoirs de survie s'amenuisaient, il ne choisissait pas de tuer tout ce qu'il avait en face de lui. Non. Il décidait de serrer les poings et de faire face... surtout parce qu'il n'avait pas de portes de sortie où s'engouffrer pour s'enfuir en courant, appelant sa mère au secours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mar 28 Avr - 2:47

GenesisLe scientifique semblait au bout du rouleau, prêt à craquer. Mais pensez vous que cela impressionnait Genesis ? Pas vraiment non !

Pourtant l'ex Soldat sentait bien que quelque chose clochait. Que Chris lui mente éventuellement sur le travail des scientifiques, ça non, ça pourrait être normal, puisqu'il avait eu un aperçu de moult secrets de personnels de ce métier.

D'ailleurs Genesis rétrécit légèrement les yeux et fronça les sourcils alors qu'il continuait à fixer le scientifique.
« Vous savez, c'est tout. Je le sais. Vous devriez stopper vos mensonges. Vous connaissez la solution ».

Mais... mais... mais comment pourrait-il la connaître en fait ? Non mais le pauvre roux racontait un peu n'importe quoi et... ne comprenait même pas pourquoi. À croire que la dégénérescence cellulaire lui avait à nouveau cramé quelques neurones en fait. Et ça, en revanche, ça clochait, et ça l'inquiétait. Énormément. Même s'il ne montrait rien. Rien d'autre que l'image d'un individu fou furieux prêt à cuisiner un poulet à lunette rôti... mais pas farci aux pommesottes vu qu'il n'en avait pas sous la main.

C'est qu'en plus il s'énervait le poulet. Comme si on était en train de le plumer vivant. Jusqu'à filer un coup de poing dans la figure du roux.
Dans un geste machinal, Genesis avait esquivé le coup en partie, en donnant en retour dans le ventre du binoclard. Ah, il recommençait ? Un coup dans les jambes cette fois-ci, faisant tomber Chris. Il s'approcha alors de lui, le toisant, pendant qu'une lueur apparaissait dans sa main gauche, prête à faire feu.. dans tous les sens du terme. Son autre main tenait la Rapière fermement, le bout de la lame pointée vers la gorge de Chris.

« Christopher... puisque c'est ainsi que vous voulez être appelé. Je pourrais très bien vous détruire là. Mais je crois que... vous avez de la chance. C'est étrange hein »

Toujours menaçant, il soupira et cita un peu Loveless.

« Mon ami, le destin est cruel.
Il n’existe ni rêve ni honneur
La flèche a quitté l'arc de la déesse. »


Continuant à tenir Chris en joue, Genesis esquissa un sourire dénué de la moindre sympathie à l'égard du scientifique.

« Qu'allez vous donc faire à présent, Christopher Heinroth ? »

Sans vraiment attendre de réponse de la part du binoclard, il se retourna vers la vitre et il lança une boule de feu, brisant tout le verre dans un bruit fracassant, avant de s'emparer du dossier sur le projet G, et surtout de saisir Chris à nouveau.

S'assurant qu'il tenait bien le scientifique, il déploya son aile... qui était blanche... Là aussi, il ne comprenait pas vraiment. Quand il était dans cet état, elle était si noire. Pourquoi blanche ? Même si quelques plumes viraient au noir.
Enfin, il méditerait sur la chose plus tard, là il fallait faire vite.

Cramponnant le scientifique, il s'envola par la fenêtre, l'entraînant avec lui, et commençant à survoler Midgar, où le soleil commençait à se lever. Le binoclard était lourd mine de rien, mais étrangement, malgré son état qui empirait toujours plus, Genesis tenait bon. Cette sensation était étrange d'ailleurs.
Et si Chris avait le vertige... Et bien tant pis ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mar 28 Avr - 10:26

« Je ne sais RIEN!!! Mais de toute façon à quoi ça sert de vous répéter ça?! Vous ne me croyez pas! »

Impressionner Genesis n'était nullement le but de Chris. Tout ce qu'il voulait c'était se retrouver loin de lui et continuer de vivre tranquillement. Retrouver Justin, Anaryelle et même Odin s'il le fallait. La compagnie de la Chimère était 50 fois plus agréable que celle de Genesis Rhapsodos. Il comprenait bien maintenant. Quiconque lui aurait dit que Genesis était un monstre, il lui aurait demandé pourquoi ce jugement s'ils ne le connaissaient pas vraiment; mais là, il était d'accord. C'était vrai... « Vous êtes un monstre Genesis Rhapsodos. » Mais ce n'était pas parce qu'il était une expérience ratée... non. C'était à cause de son comportement qu'il avait mérité ce qualificatif. SHELL-E ressemblait à un monstre; mais contrairement à lui, elle ne faisait que suivre son instinct, comme les bêtes sauvages. Et rien d'autre.

Esquivé le coup? Facile facile. Non! Chris n'était pas dans son état normal lui non plus et il visait très bien. Il voulait bien que Genesis ait esquivé le second, mais le premier il n'était pas en état de l'esquiver. Faible et tremblant comme il était. Qu'il le lui rende au centuple oui... peut-être. Chris restait plié quelques bonnes secondes sous la douleur du coup de poing de Genesis... Puis relevant doucement la tête, les lunette de travers, il leva un œil sur le visage transformé par la folie et la souffrance de Genesis. « Vous n'êtes pas... * kof * tout puissant... Genesis! Je ne le suis pas... uhhhhm Hollander ne l'était pas! Personne uhn... ne l'est ici bas! » sur ces derniers mots il avait essayé de donner un deuxième coup à Genesis, mais sans vraiment que cela ne l'atteigne, l'ex-SOLDAT lui donna un nouveau coup dans les jambes. Et Chris se retrouvait à terre, avec une douleur qu'il n'avait jamais connue... Si quelqu'un l'entendait dans son sommeil, ce devait vraiment être quelque chose. Genesis préparait une nouvelle boule de feu, pointait son arme vers Chris et le chercheur regarda vers le couloir. Quand il pensait qu'il avait accueilli Genesis en ami... avec le sourire. Un sourire pour son bourreau. Quelle ironie. Pitié qu'on en finisse!

Seulement, Genesis n'avait pas décidé de le libérer de sa misérable situation pour le moment, lui disant qu'il avait de la chance... « Si vous appelez ça de la chance. » Ça l'amusait de regarder les gens de haut, de leur mettre le couteau sous la gorge? Chris trouverait ce comportement ridicule d'habitude, mais là, il trouvait juste ça répugnant. Chris se mit à rire nerveusement lorsque Genesis se mit à réciter Loveless. Ça allait être les derniers mots qu'il entendrait? Il ferma les yeux. Il ignora totalement la question de Genesis. Frisant juste le nez alors qu'il entendait la boule de feu éclater la vitre. Il était soulevé du sol par ce monstre de Genesis... ah il voulait qu'on l'appelle monstre? Il avait gagné. Puis ils s'envolèrent.

Chris ouvrit les yeux pour voir le soleil se lever sur Midgar. Il fallait qu'il fasse quelque chose... il tenta d'attraper son téléphone et à peine le temps de chercher le numéro que ses lunettes s'envolèrent. Croisant un rayon de soleil, elles envoyèrent un éclat de lumière avant de filer vers le sol. Dans un effort pour tenter de les rattraper, Chris avait laissé tomber son téléphone, c'était malin! L'appel avait été lancé mais même si Katina pouvait tracer l'appel, elle ne trouverait rien qu'un téléphone éclaté à terre... Autrement dit. Chris était fichu. Et puis d'ailleurs.. est-ce que leur contrat tenait toujours? Chris avait espéré que oui. Ne serait-ce que pour la revoir.

« Où m'emmenez-vous?! Reposez moi à terre! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mer 29 Avr - 3:26

GenesisCroire un scientifique ? C'était possible ça ? Surtout après avoir été toujours tenu dans le silence pendant vingt trois ans environ par quelques uns d'entre eux.

« Navré, j'aurai toujours grand mal à croire les gens de votre corps de métier. Et oui, je sais, je suis un monstre, tel était le souhait de votre collègue Hollander. »

Enfin, cette réflexion de la part du scientifique avait été douloureuse. Il ne supportait pas cette facette monstrueuse, et encore moins quand on lui rappelait. Il se détestait, tout simplement.
Normalement, il travaillait à regagner son honneur de protecteur de la Planète, mais là, dans la situation où il était et se sentait... cette situation bizarre qui lui échappait totalement, il avait craqué. Tout simplement. Comme il y a... quelques années ? Il n'arrivait même pas à situer dans le temps à vrai dire.

Aussi, il n'y avait pas eu que la réflexion du scientifique qui lui avait fait mal. Le premier coup de poing avait eu son effet quand même, malgré son mouvement d'esquive digne d'un Soldat. Mais un mouvement qui avait été incomplet et n'avait pas évité le coup tant que cela. Juste probablement permis de ne pas avoir trop mal. Mais là il sentait quand même la mâchoire douloureuse.

Ainsi le roux jura que ce scientifique paierait cher pour son acte bien qu'il n'avait aucune intention de le tuer. Pourtant... euh... en réfléchissant bien alors qu'il s'envolait à présent avec lui, pourquoi agissait-il ainsi ? C'était vrai, Chris ne lui avait rien fait pourtant.

À trop réfléchir cependant, et surtout à cause de son état de fatigue et de sa dégradation, Genesis dut retrouver le sol, posant Chris en même temps. Et étrangement avec une certaine douceur au final, même si le retour vers le sol avait été très rapide et avait pu filer quelques frayeurs au binoclard.
Le soucis c'est qu'ils étaient un peu au milieu de nul part. À présent. Probablement entre Midgar et la Ferme des chocobos, mais ils étaient au milieu des montagnes, c'était dur à savoir. Évidemment il voulait l'amener plus loin mais pour le moment ce n'était pas possible.

Genesis resta debout difficilement à cause de la fatigue et des vertiges et regarda froidement le scientifique, tout en soupirant.

« Je ne suis pas tout puissant... mais je connais le Don de la Déesse, je le chercherai à nouveau... encore et encore. Cela vous aiderait aussi... j'en suis sûr. Dommage si vous n'y croyez pas. »
En même temps, il tendit une pommesotte à Chris. Allez savoir pourquoi ? Là aussi, c'était comme machinal de sa part, et naturel, laissant paraître assez sincèrement une partie du bon qu'il avait en lui.
Étrange cependant, suite à ce qu'il s'était passé, et même suite au ton sarcastique sur lequel il venait encore de s'adresser à lui.
Quant à savoir d'où venait la pommesotte, bonne question aussi. Il l'avait sur lui, depuis le début de son aventure dans ces labos détestés, et il savait que c'était une vraie.

« Ce n'est pas ici que je compte vous amener Christopher »

Aussi son regard restait sévère et sombre, comme s'il était prêt à se montrer à nouveau violent, même s'il luttait intérieurement contre cela. Il avait beau être impulsif, avoir un sacré caractère bien trempé... il ne voulait pas faire le mal... et là, c'était plus fort que lui... et il s'en voulait. Même s'il restait digne en apparence, même si son état le força à s'assoir au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 30 Avr - 15:22

Genesis avait tout fait pour que Chris le traite de monstre. Comment appeler un homme qui n'hésite pas à maltraiter une personne qui n'avait apparemment rien à voir avec ses problèmes? En plus, l'ex-SOLDAT ne voulait rien entendre. Eh bien qu'il laisse Chris en paix dans ce cas! « Si vous ne me croyez pas, à quoi bon me parler? Est-ce que vous me croiriez plus si je vous disais que je sais comment vous soigner même si c'est ce n'est pas vrai? »

Rien à faire. Genesis ne lâcherait pas l'affaire. Mais Chris non plus, il se débattait et se défendait comme il pouvait. Il donna un coup de poing au Première Classe dans un moment de relâchement dont il avait fait preuve. Mais il ne tarda pas à en recevoir les revers, un coup porté dans ses jambes le mit à terre. Chris était à nouveau à la merci de Genesis qui cassa la vitre de la fenêtre pour s'envoler avec lui.

Chris ne s'en étonna même pas. De toute façon, la situation avait perdu toute logique depuis bien longtemps. Il regarda son téléphone et ses lunettes tomber sans pouvoir y faire quoi que se soit. Genesis ne semblait même pas s'en être rendu compte. Il devait encore ruminer ces choses qu'il était le seul à vraiment comprendre, sans doute. Même ce qu'avait dit Chris sembla passer loin au dessus de sa tête. Pourtant quelques minutes après ils piquèrent vers le sol à une vitesse folle.

« Vous êtes sur de contrôler la descente?! Ohhhh! » Les oreilles de Chris se bouchèrent à cause du brusque changement de pression. Pourtant, ils n'étaient pas si hauts... Lorsque le roux le déposa à terre, il redressa ses vêtements dans un soupir, puis fit bouger sa mâchoire dans le but de perdre au moins cette gêne qu'il avait aux oreilles, même si ne plus entendre Genesis aurait été salvateur! Mais au moins, il était sur la terre ferme. Chris s'éloigna pour rester à distance raisonnable de son meilleur ennemi. Si sa folie lui reprenait et qu'il n'avait pas assez tiré sur son col, sait-on jamais. « C'est tout? Il fallait me dire si je devais m'équiper pour l'alpinisme! »

Mais sarcasme pour sarcasme, Genesis daigna enfin répondre à une vielle remarque qu'avait sortie le chercheur dans sa crise de colère, quelques minutes plus tôt concernant ce que Chris avait décelé comme une impression de toute puissance, qui lui donnait tous les droits.

« Il n'y a aucune haine, seulement de la joie,
Car la déesse te protège
Héros de l'aurore, guérisseur des mondes … Moi aussi j'ai aussi grandi avec ça, Genesis. Je ne prétends pas tout savoir, mais la Déesse si chère à vos yeux, pensez-vous qu'elle voit ça d'un très bon œil de séquestrer des innocents et d'en tuer d'autres?
 »

Chris regardait de travers la pommesotte que Genesis lui tendait. Est-ce qu'elle était empoisonnée? « Vous croyez que j'aurai confiance en vous après tout ça? Et quand bien même... Mangez-là, vous semblez en avoir plus besoin que moi. » En voyant que Genesis s'asseyait, Chris décida d'en faire de même après avoir regardé un peu aux alentours... il soupira en cherchant un endroit a peu près propre où s'assoir. Puis regarda Genesis... « Je n'ai plus de téléphone, tout est humide... c'est parfait! En tous cas vous pouvez être content. Je n'irai nulle part, je ne sais même pas où nous sommes. »

Chris ne pouvait pas y penser à l'heure actuelle... pourtant le soleil venait de se lever, comme un rayon d'espoir pour cette journée. Combien d'épreuves elle réservait encore à notre jeune docteur? Genesis était encore très instable et ça ne disait rien de bon. Chris plissa les yeux pour regarder vers lui à nouveau. « Où irons nous, alors? Dans votre état... si on ne finit pas crashé sur la montagne, on est chanceux. Pourquoi vous m'avez choisi, moi? Et puis... ces dossiers sur la table... j'ai cru reconnaître l'écriture... mais n'allez pas vous faire tout un film. Je n'ai pas dit que je savais ce que c'était. Allez. Montrez-moi ce dossier. »

Chris attrapa sa paire de lunettes de rechange dans la poche intérieure de sa blouse. Sans lunettes il était perdu, de toute façon, alors il en avait toujours deux paires sur lui. Il s'agissait d'un dossier imprimé sur lequel il y avait des annotations. Chris savait que ces pattes de mouches lui disaient quelque chose, d'ailleurs bonne chance aux autres pour les comprendre. « Il y a quelque chose qui me chiffonne dans tout ça... si les cellules G vous ont été injectée lorsque vous n'étiez pas encore né. Pourquoi la dégradation n'a pas commencé plus tôt? Il doit bien y avoir eu un phénomène qui a changé le cours des choses... A mes yeux, le mécanisme de votre affection ressemble beaucoup à celui d'un cancer. Ces mutations peuvent passer inaperçues pendant des années... mais un jour pof! Quelque chose déclenche la prolifération... seulement chez vous, cela n'a rien du tout d'aléatoire. Ils vous ont inoculé cela avant même votre naissance. Avez-vous eu un traumatisme qui aurait pu mettre ce processus en marche? Ou alors aviez-vous une hygiène de vie particulièrement bonne lors dans votre enfance? Je ne sais pas... dites moi quelque chose qui pourrait m'aider à mieux comprendre pourquoi ça a commencé du jour au lendemain comme il est écrit. Enfin... est-ce que ce qui est écrit est vrai. Je vous demande votre version depuis tout à l'heure et vous refusez de me la donner. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Ven 1 Mai - 4:31

GenesisLa situation entre le scientifique et l'ex Soldat était plus que tendue. Chris avait traité Genesis de monstre, ce qui était tristement vrai encore dans une part de l'esprit du roux, même s'il ne montrait pas grand chose qu'une expression grave.
Cela l'avait tellement plongé dans ses pires pensées que Genesis ne prit même pas la peine de répondre à la question de Chris à savoir pourquoi lui parler s'il ne le croyait pas. Il avait juste pris le temps d'esquiver à peu près le second coup du scientifique et de s'envoler avec lui par la fenêtre.

Les voilà quelques instants plus tard dans les montages, au beau milieu de nul part.

Voyant Chris faire d'étranges grimaces avec sa mâchoire, Genesis le regarda en biais, toujours en plissant assez les yeux.

« Le monstre vous a pourtant posé doucement. Je n'ai pas prévu de vous faire grimper non ».

En revanche lui aurait aimé grimper un peu, ne serait-ce que quelques mètres. Non pas pour dominer spécialement, mais pour se dégourdir les jambes. Ce qui était impossible vu son état de fatigue due à la dégradation puis au vol. Non, il lui fallait reprendre de l'énergie, et heureusement qu'il avait une super potion sur lui.

Tout en soupirant il dévissa le bouchon de la fiole et bu une bonne partie du contenu, tout en faisant un peu la grimace par moments.
Il s'arrêta net de boire lorsqu'il entendit le scientifique citer Loveless, ce qui ne manqua pas de surprendre. Il ne montra pas spécialement sa surprise mais gardait le regard fixé sur Chris, et ce regard n'était pas vraiment mauvais cette fois-ci. Plutôt curieux. Même s'il continuait à froncer les sourcils.

« Vous avez grandi avec Loveless et ne vous êtes jamais posé la question concernant le Don de la Déesse ? »
Il ferma les yeux et soupira encore, finissant de boire la super potion, avant de fixer à nouveau Chris, avec un air sarcastique de retour, après que celui-ci ai refusé la pommesotte offerte.
« C'est dommage... Christopher... que vous n'y ayez pas réfléchi. Vraiment dommage que vous refusiez cela aussi ». En même temps qu'il prononça ces mots, il se mit encore à tourner lentement autour du scientifique avant de devoir s'arrêter et s'assoir.

« Je pense que la Déesse attend quelque chose de précis de moi, pour m'accorder son Don... à... à nouveau ».
Parce qu'il lui semblait l'avoir déjà reçu en fait. Il n'était pas sûr du tout de l'époque à laquelle ils étaient. Tout était horriblement embrouillé dans sa tête, mais ce dont il était sûr, c'était non pas de vivre une situation, mais de la Revivre. C'était assez étrange et il n'arrivait même pas à l'expliquer.
Il resta d'ailleurs pensif un moment tout en regardant sa pomme, et tout en laissant totalement de coté son air sarcastique ou violent... Sauf quand il regarda à nouveau le scientifique... il fronça à nouveau les sourcils et afficha un léger rictus.

« Nous ne sommes pas si loin de Midgar. Mais vous venez de dire que vous n'êtes pas équipé pour l'alpinisme, en effet ».

Il attrapa le dossier et le tendit à Chris d'une main tremblante. Pas de peur – bien sûr que non – mais à cause de son état physique, tout simplement.
« Bonne lecture ».
Voilà les deux seuls mots qu'il lui prononça sur un ton assez froid et sec avant de finalement manger la pommesotte, parce qu'il devait l'admettre, Chris avait marqué un point sur le coup. Cette pommesotte, combinée à la potion, devrait bien l'aider à reprendre des forces, pendant un laps de temps.

Il finit tout de même par lui répondre, toujours sur le même ton.

« Quant à savoir pourquoi vous avoir choisi vous spécialement... pourquoi vous parler... Vous reconnaissez l'écriture vous dites. Ce n'est pas donc pas un hasard n'est-ce pas ? »

L'ex Soldat finit de manger son fruit tout en écoutant les réflexions du binoclard, ne manquant pas de froncer encore les sourcils. Il savait certaines choses, pour sûr, puisque Hollander lui en avait parlé. Mais Chris abordait cela d'une autre façon.

« Un cancer. Hollander ne m'en a jamais parlé ainsi... Ce qui a déclenché ça... ».
Ah oui, c'est vrai ça. Pourquoi avait-il à nouveau cette dégradation ? À nouveau, en effet. C'était bien quelque chose qu'il lui semblait revivre. Mais là il ignorait pourquoi...

« Pendant le tournoi, vos collègues ont usé de moyens pour réduire notre puissance, pour certains participants. Ça a du avoir des effets secondaires ça, ne croyez vous pas ».
Mais quel tournoi ? Non, non, ce n'était pas une erreur, Genesis avait bien participé à un tournoi il y a peu. Il en était sûr. D'ailleurs, autre chose lui revint en tête, et lui provoqua un énorme mal de tête aussi. Cela lui arracha un léger râle de douleur même s'il resta toujours digne... mais en se tenant la tête de la main gauche. Pourtant il n'avait pas spécialement envie de parler de la séance de torture. À tort, sans doute, mais qui sait, peut être que Chris était au courant ?

« Ce sont eux qui m'ont déclenché ça. Ce qui été fait pour le tournoi et... »

Il se leva de colère et tout en chancelant pendant une ou deux secondes car levé trop vite et malgré l'énorme céphalée. Pile poil au moment où il cru voir un Mog s'approcher de lui avec une baguette magique.
Comme s'il n'écoutait plus le scientifique dans ses réflexions, l'ex Soldat s'approcha de ce qu'il croyait être un Mog et l'embrocha avec sa Rapière – n'ayant pas envie que cette créature le fasse encore redevenir enfant –... ce qui fit aucun effet, la créature disparaissant pour laisser la place à un petit groupe de Mus qu'il venait de rater. La grande classe.
Mais des Mus ? Ici ? Pourquoi donc ? C'était avec Emi qu'il était sensé les chasser !
Et pourquoi à ce que le Mog vu aurait pu faire ? Encore quelque chose d'étrange.

Se sentant trop faible pour les avoir physiquement, il leur lança une boule de feu avec hargne et violence, ne laissant plus aucune trace de quoique ce soit. D'ailleurs... il y avait vraiment il eu quelque chose là ? Et s'il avait attaqué dans le vide ? Pourquoi avait-il vu quelque chose lui ?
Toujours était il que cela n'avait pas arrangé son mal de tête et qu'il du se rassoir, s'affalant presque au sol, tellement il se posa vite.

« J'ignore ce qui a pu me dé... me re-déclencher cet état, à part les manigances de la NeoShinra. L'hygiène de vie... je ne vois pas en quoi elle serait à reprocher. ».
Il soupira et haussa les épaules, regardant le binoclard en biais. Pourquoi avait-il posé cette question ? Genesis avait vraiment l'air de quelqu'un à manger au fast food ? Que nenni.
« Je suis sûr de l'avoir déjà vécu... après une blessure à l'épaule. Mais la façon dont je m'en suis sorti est... ».

Il baissa la tête et se releva encore, posant à nouveau ses yeux sur le scientifique.

« Il faut y aller. Sans tarder ».
Mots prononcés assez sèchement encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Ven 1 Mai - 21:48

Au milieux de nulle part... c'était une expression bien étrange, pourtant c'est bien l'effet que donne le fait de se retrouver dans un espace qu'on ne connait pas. Genesis et Chris se regardaient toujours comme des duellistes dans un western. Ils faisaient chacun ce qu'ils voulaient mais ne se lâchaient jamais du regard.

Est-ce que Chris devait être soulagé par la réponse de Genesis concernant l'alpinisme? Il ne semblait même pas avoir saisi le sarcasme. Mais sans doute était-il un peu trop faible? Genesis reprenait un peu de forces grâce à une potion. Alors que le roux parlait de sa Déesse, Chris cita les paroles de la poésie si chère aux yeux de l'ex-SOLDAT; car lui aussi la connaissait. Il espérait faire comprendre à Genesis que son comportement était quand même drôlement en désaccord avec ce qu'il chérissait. L'homme au manteau rouge regarda Chris de manière un peu moins agressive, lui demandant s'il ne s'était jamais posé de questions sur le don de la Déesse. Chris émit un petit « hum » en haussant les épaules. Il expliqua qu'il n'y avait pas vraiment réfléchi, pourtant, à peine le temps de refuser la pommesotte que Genesis lui tendait, il avait réussi à trouver un semblant de réponse en lui, sa réponse. Mais alors que Genesis recommençait son petit manège (à lui tourner autour comme un prédateur), il sembla se calmer et expliqua qu'il pensait que sa Déesse attendait quelque chose de particulier de lui... « Je pense qu'on obtient le « don » dont vous parlez sans rien devoir faire ... il faut juste qu'on découvre ce qui nous a été offert et qu'on l'utilise à bon escient. C'est aussi ce que j'essaye de faire. Même si vous ne me croyez pas. Si ça se trouve vous cherchez ce que vous avez déjà en vous. Et puis, pensez-vous que c'est en agissant ainsi que vous aurez ses grâces? »

Chris finit par s'assoir lui aussi. Trouvant tant bien que mal un petit espace un peu moins humide qu'un autre. Il n'avait pas de veste en cuir, lui. Et il n'appréciait pas vraiment le fait de se salir. Genesis le renseigna sur leur position, pas si loin de Midgar. Chris avait peut-être fermé les yeux quelques secondes alors qu'ils filaient à toute allure vers le sol, mais il se doutait bien pourtant qu'ils n'étaient pas arrivé à Wutaï en si peu de temps.

Genesis ne répondit rien quand à la destination de leur voyage. Chris était quelqu'un de bavard. Il disait beaucoup de choses, intéressantes pour ses interlocuteurs ou pas. Pourtant ce n'était pas une raison pour ne pas lui répondre, mais il haussa les épaules en secouant la tête de gauche à droite et attrapa le dossier. Il commença a survoler les lignes dactylographiées, mais aussi les petites annotations sur le côté... il connaissait ce langage, et c'était un langage propre à son père. Mais peut-être que finalement, c'était le système de tout un labo? Mais Chris n'était pas encore aussi fou... il ne savait pas ce que Sepp pouvait avoir à faire la dedans... Mais est-ce que Genesis et lui avaient quelque chose en commun? Un combat à faire ensemble pour une réalité dont ils étaient encore loin de se douter?  « Vous m'avez menacé bien avant que je dise que je connaissais cette écriture... qui vous dit que ce n'était pas qu'une ruse de ma part pour gagner du temps? »

Mais en fait, Chris continua et commenta ce qu'il avait lu, posant quelques questions à Genesis qui pourraient éventuellement l'aider dans son analyse de la situation. La première chose qu'il voulait comprendre c'est ce qui avait engendré la dégradation cellulaire. Pas une petite blessure... il exposa aussi ses premières hypothèses sur la chose. Mais Genesis semblait surpris. En fait c'était bien pire qu'un cancer... même si Chris n'allait pas le dire pour le moment. Si pour lui le mal de Genesis s'apparentait à un cancer, c'est qu'il portait un matériel génétique étranger au sien et que pour une raison ou pour une autre, ce matériel s'était exprimé à un moment donné. Engendrant la détérioration de son propre ADN au profit de l'ADN étranger... « Je pourrai aussi émettre l'hypothèse que votre problème serait un peu comme une maladie immunitaire... Pour une raison que j'aimerai bien trouver, vos cellules s'autodétruisent... Mais ça ne m'explique pas vraiment cette histoire de clones. »

« Pour le tournoi... ce n'était qu'un champ de force... comme ils utilisent dans la Prison du Désert sur Dol pour annihiler les pouvoirs magiques. Je ne pense pas que cela puisse avoir eu des conséquences aussi terribles. » Mais alors que Chris parlait, Genesis eut une nouvelle crise de douleurs. Qu'il parvint encore moins à cacher cette fois. Chris fronça les sourcils derrière ses lunettes et baissa la tête vers les feuilles encore dans ses mains il remonta ses lunettes qui avaient un peu glissé dans son imagination. Puis lorsque Genesis ouvrit la bouche, il le regarda à nouveau.

Mais Genesis se leva et eut un comportement des plus étranges, Chris se leva aussi se sachant pas s'il fallait qu'il prenne ses jambes à son cou ou s'il devait essayer de raisonner l'ex-SOLDAT. D'ailleurs ce dernier ne tarda pas à se rassoir avec fracas. Chris émit un soupir et recommença a respirer à peu près normalement. « Vous êtes effrayant Genesis... Je pense qu'il ne faut pas perdre de temps... alors essayez de répondre à mes questions s'il vous plait. Peut-être vous paressent-elles insensées, mais elles ne le sont pas. » Décidément... la colère de Chris commençait à tomber. Surtout devant les symptômes que Genesis montrait. De la pitié? Qui sait... l'interrogatoire continuait donc, plus calmement du côté de Chris qui une fois un dossier dans la main, un sujet à étudier se sentait dans son élément... après tout. « Avez-vous eu un traumatisme qui aurait pu mettre ce ce processus en marche? Ou alors aviez-vous une hygiène de vie particulièrement bonne lors de votre enfance? » (hrp: reprise de la réplique de mon message précédant pour replacer les choses)

Genesis mettait tout sur le dos de la Néo-ShinRa. Ce qui fit froncer à nouveau les sourcils de Chris. Il n'avait pas dit ShinRa et ne sembla pas comprendre sa dernière question. « Justement vous voyez la chose à l'envers... Si mon hypothèse principale est juste un peu vraie, je me disais que vous deviez avoir une très bonne hygiène de vie. Il faut parfois écarter certains doutes pour avancer...  » Genesis ne semblait pas vraiment écouter le chercheur et il avait la sale manie de ne pas finir ses phrase... « Oui? ...vous vous en êtes sorti... comment? » Il fallait peut-être commencer par là, non? Mais une nouvelle fois Genesis se leva et cette fois il semblait décidé à partir... A vrai dire... Chris n'était pas très d'accord pour se laisser porter comme un paquet... se faire embarquer de force, ça passait encore, mais de là à se laisser volontairement tenir dans les bras par Genesis comme une fillette; c'était pas terrible. Le docteur fit une grimace alors qu'il rangeait ses lunettes cette fois, au cas où. Le dossier aussi d'ailleurs.

« Je ne sais pas où vous voulez qu'on aille ni comment, mais... comment vous en êtes vous sorti la dernière fois? Non parce que si on pouvait éviter de tourner autour du pot alors qu'on a la réponse... » Tu parles trop Chris! Enfin... si ça se trouve il avait dû finir sa phrase en criant alors que Genesis puisait la force par ses pieds comme les racines d'un arbre pour s'envoler avec le docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Sam 2 Mai - 6:29

GenesisIl se trouvait que le scientifique n'était pas non plus sans réflexion ni sans réponse concernant l'infini mystère qu'était le Don de la Déesse.
Il finit même par faire part de son avis sur la question à Genesis, ce qui fit sourire l'ex Soldat. Un sourire qui n'avait jamais été aussi sincère depuis le début de leur... rencontre... onirique. Même s'ils ne se rendaient pas compte que toute cette histoire dans laquelle ils étaient à présent était purement onirique. Mais la nuit porte conseil, paraît-il. C'est bien ce que l'ont en dit, n'est-ce pas ? Dans cette histoire, il se trouvait que les conseils porteraient probablement sur ce mystère.

Parce que mine de rien, Chris avait marqué un point, ne serait-ce qu'en se montrant prêt à un peu de philosophie. Même si Genesis semblait assez impassible à la réponse, quoique il cligna légèrement des yeux sur le coup... à savoir seulement si c'était un effet de la réponse du chercheur, ou tout simplement du mal qu'il ressentait.

« Découvrir ce qui nous a été offert revient à ne rien faire selon vous, Christopher ? Méditer revient à ne rien faire ? J'ai déjà entendu cela hélas, mais je ne crois pas que ce soit le cas »
Il soupira en repensant aux phrases du poème.
« Le don de la déesse est un mystère infini.
Pour l'atteindre, nous prenons notre envol.
Des rides se dessinent à la surface de l'eau,
L'âme errante ne connaît aucun repos. »


Il ferma les yeux et resta pensif quelques instants avant de reprendre.
« Mais quelque chose qu'on a en soit. À vrai dire, j'ai pensé à l'honneur, mais des choses m'ont poussé à recommencer à réfléchir... euh ces histoires de mondes... »
Oui, de fusion mais... déjà ? Non mais là ça devenait grave. Tellement qu'il ne savait même plus si Sephiroth était... encore Soldat ? Ou pas ? Pourvu que Chris ne lui demande rien sur l'incident de Nibelheim, tout était tellement chamboulé qu'il ne se sentait pas capable de répondre.

Cette situation lui déplaisait au maximum, bien qu'il tâchait de ne rien montrer... rien d'autre que son air sarcastique et distant au possible. Le pauvre roux était surtout bien troublé par toutes ces histoires puis cette dégradation qui à nouveau... lui cramait les neurones ?

Il fronça juste les sourcils avant de répondre à nouveau à Chris.
« Sans doute voulez vous gagner du temps, mais il va falloir vous dépêcher quand même... avant qu'il ne soit trop tard... »
Il fut coupé dans sa réponse à nouveau sur un ton sarcastique, alors que le scientifique revenait sur son cas et sur ses hypothèses scientifiques. Enfin un peu d'explications. Même s'il coupa un instant ces explications par une attaque... envers un Mog ? Des Mus ? Autre chose ? Ou rien tout simplement ?

« Les clones c'était l'objectif de Hollander, en se servant d'un pouvoir de Jenova. Celui d'envoyer un virus dans ses cibles pour qu'elles prennent la même apparence qu'elle... enfin... qu'elles deviennent elle... et qu'en même temps la Calamité en apprenne plus sur ses cibles. C'est ce que m'avait dit Hollander. C'est en cela qu'il a échoué avec moi puisque je ne suis pas en mesure d'acquérir la moindre caractéristique... »
Ah non mais là il y avait vraiment quelque chose qui clochait. Vraiment. La dégradation était normalement quelque chose en rapport avec les clones justement. Et là, s'était-il cloné à nouveau ? Non ! Il devait forcément y avoir autre chose. Une autre explication.

« Mais je ne suis pas cloné pourtant. Je ne peux... je ne peux plus le faire. Je n'ai pas de nouvelle blessure à l'épaule non plus. De blessure qui ne guérisse pas... Navré si vous me trouvez encore effrayant malgré tout. »

Toutes ces réflexions lui filaient un sacré mal de tête à la fin, et à son épaule gauche qui le lançait. Enfin... les réflexions et les pensées quant à certaines choses aussi.

« Hormis si vous considérez les pommesottes comme mauvais pour la santé, je ne vois pas pourquoi parler de l'hygiène de vie. En revanche, je vous dirai que certains de vos collègues ont un drôle de comportement ».
Sur ces mots il repris un air assez mauvais, presque violent, et se leva à nouveau.
« Enfin, si vous voulez des prélèvements sur moi, libre à vous de demander à... celui qui en a fait ».
Non, parcequ'il ne savait pas son nom en fait. Ni dans le rêve, ni en vrai.

Mais à revisualiser la sale tronche de Loan en cauchemar – parce que là, comment parler de rêve ? – il se sentait plus que furieux même s'il tâchait de garder son calme son apparence. Mais un calme prêt à être interrompu par un lancé de boule de feu, c'était bien perceptible.

« Comment je m'en suis sorti ?! On va voir cela à Banora. »

Sans attendre d'avantage, il agrippa à nouveau le scientifique et s'envola à nouveau. En fait il ne voyait pas comment répondre sur le coup car tout était tellement flou... et il ne voulait pas que son égo en prenne un sale coup.

À nouveau dans les airs, il tentait de se servir des courants, et parfois il baissait méchamment en altitude avant de remonter. Pas pour faire peur au scientifique mais à cause de son état. Bien qu'étrangement, il vit assez vite son village d'enfance arriver sous ses eux. D'ailleurs, de loin, le village n'avait pas l'air détruit. Il était sensé l'être d'ailleurs ? Déjà ? Pas encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Lun 4 Mai - 23:00

Chris avait souvent eu affaire à Loveless durant sa toute première jeunesse. Alors si finalement Genesis pouvait en parler à quelqu'un d'autre c'était lui ? Pourtant on ne peut pas dire qu'il y avait beaucoup réfléchi durant ces années, contrairement à Genesis. Et ce qu'il avait dit n'était que le fruit de quelques secondes de réflexion. Tout ce qu'il lui fallait, en fait pour tout relier dans sa tête. A savoir ce qu'il avait toujours lu dans ces poèmes et vu dans ces pièces de théâtre et puis, bien sur... ce en quoi il croyait lui. Rien de plus compliqué. Seulement Genesis ne semblait pas comprendre ce qu'il avait dit. Sans doute que des joncheruines lui embrouillaient le cerveau... ou alors la dégradation, mais les hypothèses loufoques n'étaient-elles pas celles que l'on devait écarter en premier ?!

« Je me suis peut-être mal exprimé. Je n'ai pas parlé de ça. Je voulais juste dire que parfois ce qu'on cherche est juste devant nos yeux. Quelque part en nous et nous devons juste y réfléchir pour le chercher et le trouver. Et je ne crois pas que quiconque ait déjà trouvé la réponse en tuant des gens. » Ce que Chris appelait “réponse” était surement l'équivalent de ce que Genesis appelait “Don de la Déesse” et puis “réfléchir” était son synonyme de “méditer”. Mais pour une raison ou pour une autre Chris pensa que l'ex-SOLDAT allait encore une fois comprendre de travers et finit par soupirer. Parfois il aurait aimé être un homme moins pointilleux; ça lui aurait fait des vacances, tiens.

Il écouta Genesis citer une nouvelle fois Loveless... Il fallait dire que Chris n'avait jamais compris le troisième vers de l'acte 1. « Genesis, avant d'entrer dans le vaste sujet de la fusion des mondes, vous qui semblez expert en la matière... » commença Chris en arrachant un brin des herbes humides qui jonchaient le sol. Ça sent le gingembre...

Il leva lentement la tête vers Genesis: « Avez vous déjà compris cela ? Des rides se dessinent à la surface de l'eau... C'est un bien étrange vers. Pensez vous que c'est en rapport avec la fin ?

Enfin pour ce qui est de la fusion des mondes, un de mes collègue pourrait surement mieux vous renseigner que moi. Mais j'ai fait des découvertes très intéressantes sur ça. Vous saviez que certains monstres et animaux étaient présents sur les 4 mondes à quelques gênes prêts... pourtant c'est étrange, sur chaque monde, les monstres avaient une histoire différente. Sur Dol, par exemple, ils venaient de leur Lune et tombaient dans une vague dévastatrice, sur Héra, ils naissaient de la Brume, une substance que je n'ai jamais pu voir ni étudier, car elle avait disparu à la fusion des mondes. Sur Spira, ils étaient un genre d’agrégats de... lambeaux d'âmes des défunts qui n'avaient pas pu être envoyées dans l'au-delà... On dit que lorsqu'on tuait un monstre, il se disloquait en une pluie de ce qu'ils appelaient furolucioles.

Pourtant, malgré le fait qu'ils ne naissaient plus de la même manière, ils avaient gardé la même apparence... et savez vous ce que j'ai trouvé? Ces monstres avaient tous un point commun... ils n'avaient pas plus de 10% de différences génétiques... et le pire c'est qu'il faut surtout comprendre comment à partir de quelque chose qui était sensé être fait de brume ou de résidus d'âme, on peut avoir ce genre de preuve biologiques. On est pas au bout de nos surprises sur Héméra.
» Eh oui... Chris pouvait parler des heures des sujets qui l’intéressaient n'en déplaise à Genesis. Et s'il voulait que Chris ne lui parle pas de Sephiroth ou de quel jour on était vraiment, il n'était pas prêt de le faire. Mais le roux continuait à faire la tête des mauvais jours et ils n'avaient pas de temps à perdre selon ses propres mots.Il avait raison, il fallait en revenir à leurs moutons, enfin au cas de Genesis, qui était en train de souffrir alors que ses cellules ne cessaient de se dégrader. Chris demanda à voir le dossier qu'avait ramené Genesis. Alors que le docteur réfléchissait à son cas, Genesis s'était levé pour chasser on ne savait quel fantôme. Chris se leva de stupeur et regarda Genesis d'un air suspicieux. Il semblait se calmer et ne pas en avoir après lui pour le moment alors le chercheur se détendit un minimum à nouveau.

« Je suppose que vous imaginez bien qu'un petit nouveau comme j'étais à l'époque n'avait pas vraiment l'occasion d'approcher les VIP comme Jenova... Mais... justement, je pense que c'est un peu plus compliqué que ça en a l'air comme vous le dites. C'est peut être lié à la procédure expérimentale. Et le pire c'est qu'ils ne se contentent pas d’expérimenter sur eux même ces... comment peuvent-ils même mériter le titre de professeurs?! » Chris tapa son pong contre sa cuisse. Il existait bien des scientifiques avec qui le mot éthique pouvait rimer. Mais allez expliquer ça à une victime de fous furieux.

« Pardonnez-moi, je m'emporte un peu... Voyons ça... Donc plus de clones et plus de blessures qui trainent à guérir. Alors quels sont vos symptômes ? »

Par contre, Genesis venait de parler de prélèvements ? « Quelqu'un vous a fait des prélèvements ? Vous lui aviez parlé de votre problème? » C'était encore plus étrange là. Puis Chris dut se battre pour obtenir de plus amples informations sur la manière dont Genesis avait fait pour s'en sortir. Oh ; il finit par avoir la réponse, mais c'est à ce moment là qu'il fut à nouveau agrippé par Genesis pour aller ah oui, à Banora ?

« BANORA ?! » Criait Chris en plein vol. En fait il n'avait jamais vraiment entendu parler de cet endroit. Il faut dire que c'était un village perdu et quand bien même ils en auraient parlé aux infos à un moment, il ne l'aurait pas entendu pour sur ! Et c'était reparti pour un vol forcé vers une destination inconnue.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mar 5 Mai - 5:50

GenesisLa tension entre les deux hommes était assez retombée depuis la sortie du laboratoire. À croire que prendre un peu d'air frais avait fait du bien à Genesis. Il restait cependant assez furieux, même s'il se montrait calme.

Malgré son fond gentil il éprouvait une grande colère et un désir de vengeance. Contre la personne qui avait relancé le processus de dégradation, si tant est que c'était vraiment la faute de quelqu'un. Le soucis néanmoins, c'est quand on a le cerveau complètement embrouillé, en partie par cette dégradation, puis par d'autres choses non contrôlées et totalement incompréhensibles. Genesis était avant tout un individu sensible, spirituel... il aimait réfléchir à des choses pas forcément concrètes aux yeux des esprits les plus cartésiens, il aimait philosopher, méditer... Et pourtant, il aimait contrôler les choses, aussi. Là, beaucoup de choses lui échappaient complètement et ça le mettait hors de lui.

Cependant, il reconnaissait que Chris n'était pas forcément la cible à qui s'en prendre. Non, si l'ex Soldat devait s'en prendre à quelqu'un... c'était une autre personne. Ou... les Mogs ?

En tout cas il prêtait à présent plus d'attention aux réponses que le chercheur lui fournissait, bien que cette parenthèse sur le fait de tuer des gens lui déplut au possible. Cela se vit par un regard foudroyant qu'il envoya à Chris.
« Certes, pas en tuant des gens, mais c'est pour cette raison que vos collègues ne pensent même pas au Don de la Déesse, n'est-ce pas ? »
C'était reparti pour les sarcasmes. Non mais d'accord, il voulait bien se repentir d'avoir fait de très mauvaises choses mais autant arrêter de lui remettre sur le tapis aussi.

Fort heureusement pour Chris, celui-ci reparla de Loveless, en particulier d'un vers, tout en demandant ce qu'il en pensait... et avant de se lancer dans une longue explication. Fort intéressante d'ailleurs, et c'était un très bon point pour le scientifique ça d'ailleurs, car c'eut pour effet de bien calmer Genesis... même s'il ressentait toujours la colère.

« Des rides se dessinent à la surface de l'eau... l'âme errante ne connait aucun repos... Cette eau devrait normalement être calme. Des rides, des mouvements, signifie que quelque chose interfère. Des âmes errantes... des monstres ».

Le soucis c'est que cette réflexion en fit naître une autre. Lui non plus n'avait pas été accepté dans la Rivière de la Vie, ni dans tout autre forme d'Au Delà. Même après la séance de torture, alors qu'il en avait été si près.
Plongé dans ses pensées, il n'écouta plus vraiment Chris à vrai dire, et pestait intérieurement. En même temps les douleurs le reprenaient et il faisait tout pour les cacher. Mais physiquement, c'est que ça se voyait aussi. À vitesse accélérée en plus. Contrairement à ce qu'il avait vécu dans le passé. Le truc angoissant au maximum même s'il ne montrait pas ce sentiment.

Il ne répondit même pas à Chris et l'agrippa pour s'envoler à nouveau.

Arrivé à Banora étrangement vite il s'arrêta au milieu des vergers et les regarda, comme si cette vision le calmait.
« Pour vous répondre, oui, nous sommes à Banora. Là où j'ai grandi. »
Son ton était totalement distant en même temps qu'il regardait calmement autour de lui, et se posait des questions à nouveau. Trop de questions, encore.

« Pour vous répondre concernant les monstres des quatre mondes, il y a un lien évident avec... l'Autre Monde. Sinon, pourquoi aurais-je vu Angeal dans l'Au Delà, à Guadosalam... Et donc les quatre mondes sont liés. »
Mais de quoi se mettait il à parler là ? D'abord c'était quoi cette histoire avec Angeal... il était mort lui ? Et comment cela se faisait-il qu'il se mette à parler si aisément ?
Il tâcha tout de même d'appuyer son raisonnement, avec toujours son ton un peu distant et à nouveau sarcastique.
« Une vague dévastatrice, la Brume... c'est à dire de l'eau aussi... une pluie de furolucioles comme vous dites... et chez nous la Rivière de la Vie. Le courant vers l'Océan Infini, l'Au Delà... Mais auquel les monstres ne peuvent pas accéder car ils sont trop attachés à la terre, ou ils doivent être envoyés... »

Et voilà que ses mauvaises pensées le reprenaient. Il fallait bien qu'il parle de cela pourtant.

« Et vos collègues on fait de moi un monstre ! »
De colère il envoya une nouvelle boule de feu. Vers un rocher, heureusement.
« Voilà pourquoi je n'ai pu accéder ! ».

Là le soucis c'est qu'il regardait à nouveau Chris avec un regard mauvais, prêt à lancer une seconde de feu, mais vers le scientifique. Fort heureusement son esprit fut détourné par une pommesotte qui apparu pile poil devant son nez alors qu'ils avaient avancé vers un arbre.

Il soupira et cueilli le fruit, le tendant à nouveau à Chris.
« Vos supérieurs pourraient avoir le titre de monstre aussi. Vous avez choisi le même domaine Christopher... mais peut-être pouvez vous encore changer... vous... ».

D'un geste un peu las de la main, il fit signe au scientifique de le suivre, jusqu'à la plus grosse maison du village, qui n'était pas loin du tout. Une très grande maison qui dominait tout. Mais... pourquoi était-elle encore ainsi ? Elle n'avait pas été détruite. À vrai dire, la question se posait pour le village, tout simplement. I
Genesis avait vu son village d'enfance être bombardé par la Shinra – pour effacer les traces de ses actes... pensée qu'il garda en lui même si son expression était grave – et là ce village était comme avant qu'il déserte.

« Quelqu'un m'a fait des prélèvements, mais de lui-même. Et si vous croyez que c'est pour me soigner vous vous trompez. Ça pourrait être un ami à vous d'ailleurs. Quant à mes symptômes, ne voyez vous pas les stigmates de la dégradation ? Mes parents le remarquerons sûrement eux... ».
Euh et si c'était dans sa tête ? Chris verrait-il les mèches de cheveux blancs dans la masse rousse, les trainées noires sur la peau ? Le teint pâle et bien d'autres symptômes de base de quelqu'un de malade ?

Et que venaient faire ses parents dans cette histoire franchement. Ils avaient ressuscité peut être ?

Genesis aurait peut être vite la réponse mais en attendant, il finit par poser le manteau afin de soulever son haut, montrant au scientifique sa blessure à l'épaule. Lui voyait une grosse trainée rouge – qui cependant ne coulait pas – mêlée à du noir. Mais Chris verrait-il cela ?
« Cela est la blessure qui m'a provoquée la première dégradation. La seconde je suis de plus en plus sûr que c'est à cause de l'autre monstre. Suivez moi. »

L'ex Soldat se dirigea donc vers la grande maison, qui était celle de ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mar 5 Mai - 17:37

Chris n'était pas habitué à dire ce que les gens voulaient qu'il dise. Il disait ce qu'il pensait. Et s'il pensait que Genesis n'allait pas atteindre le Don de la Déesse qui lui semblait si important en tuant des gens, alors Genesis avait fini par le savoir, content ou non. « Mes collègues comme vous dites... je ne sais pas. Je ne suis pas dans leur tête. » Mais une fois de plus il se trompait sur Chris. Il ne faisait que parler de ce qu'il avait fait aujourd'hui même! Tout bruler, gens, murs, fenêtres et le prendre en otage aussi.

Le jeune docteur écoutait ce que Genesis avait à dire sur le vers qu'il avait cité. Cette eau? Mais quelle eau au fait? La rivière de la vie? Certaines âmes ne pouvait pas y entrer et formeraient ces fameuses rides? « La rivière de la vie, vous croyez? »

Genesis laissa Chris parler de la fusion des mondes et des monstres... ne l'écoutant même pas. « Je-ne-vois-même-pas-pourquoi-je-continue-à-parler... » termina le chercheur en se replongeant dans le dossier. En fait, il ne vit que plus tard que la dégradation s'était amplifiée. Alors que Genesis se relevait pour partir. Mais il n'eut pas le temps de le commenter que le roux l'embarqua pour un nouveau voyage aérien.

Une fois sur terre, Genesis lui confirma qu'ils étaient bien à Banora. « Au moins, cet endroit a l'air paisible. » L'ex-SOLDAT se décida enfin à réagir sur cette longue histoire de monstres... « J'étais persuadé que vous n'aviez rien écouté. Content de savoir que ce n'était pas le cas. L'au-delà, uh? … je crois que je devrai y faire un tour... ça pourrait peut-être nous donner quelques indices sur la Viverne d'Anaryelle, qui sait?... ah pardon je réfléchissais à voix haute. Et puis, même si cette histoire n'a rien à voir avec ma spécialité, je crois que voir le monde a encore élargi ma curiosité... scientifique, bien entendu. » Précision inutile, Chris. Inutile! Et puis... peut-être que ce serait un moyen un peu plus sur de voir si son père y était ou pas? « Oui, oui. »

Il semblait que Genesis avait réfléchi aussi de son côté, mais sur autre chose. « Quand je disais vague... c'était une image. Ce n'est pas vraiment une vague... mais vous avez raison, je viens de me souvenir de quelque chose: ils appelaient ça la « larme sélénite. » »

N'empêche le raisonnement de Genesis était vraiment très intéressant! Chris se devait de l'admettre. Seulement son opinion sur le reste était discutable. « Mais vous êtes en vie, vous pouvez toujours trouver des solutions! Ce n'est pas ce qui... » Derrière ses lunettes qui brillèrent d'un éclat rouge durant une seconde, Chris observa avec effroi une nouvelle boule de feu fuser vers un rocher. Il se mit sur ses gardes alors que Genesis semblait à nouveau pris d'un coup de folie, il le regardait. Il fut sauvé par... une pommesotte?! 

Cette fois, Chris allait la prendre, après tout... il commençait même à avoir un peu faim. C'est qu'il n'était pas habitué à rester trop longtemps l'estomac vide. « Ne sont pas les monstres qui l'on croit forcément... (soupire) merci. Il y a bien plus de monstres à visage humain, adulés pour des raisons idiotes. Mais voyez vous... je ne pense pas qu'ils parlent d'eux même de cette manière. » dit Chris en prenant la pomme.

« Mais je ne pense pas avoir besoin de changer... je doute de prendre le même chemin. » Il suivit Genesis alors qu'ils allaient à l'intérieur du village. Il revint enfin sur ces prélèvements, enfin! Un ami à Chris..? Peu de chance! « Un ami à moi? Oh il n'y a sans doute aucun risque. Je n'ai pas d'amis, encore moins dans les labos, des collaborateurs tout au plus... je suppose qu'ils doivent se contenter de me supporter. » Chris se trompait peut-être... mais même s'il s'entendait avec la plupart d'entre eux, il n'irait pas jusqu'à dire qu'ils étaient des amis.

Genesis revint sur ses symptômes également. Et Chris eut un éclair dans les yeux. Oui! Bien sur qu'il avait finit par remarquer, mais l'envol, la boule de feu... les réflexions... « Si bien sur, ça m'est sorti de la tête. Et... je ne voudrai pas vous inquiéter, mais ça ne s'est pas arrangé. Nous perdons du temps... vos parents? Vous m'avez fait venir ici pour voir vos parents? »

« La blessure? N'a t-elle pas fait que vous montrer que la dégradation avait commencé? Je pense que les cellules ne pouvaient simplement plus refermer votre plaie, vue qu'elles se dégradaient. C'est vraiment terrifiant. » Chris s'approcha pour vérifier ça de plus près, regardant avec et sans ses lunettes. Puis Genesis parla d'un autre monstre et là ça commençait à embrouiller le chercheur. Il était chercheur, s'occupait beaucoup du cas des monstres, mais quand même. « De quel monstre parlez vous cette fois? »

Chris continuait à suivre Genesis. Il aurait peut-être pu s'en sortir en cherchant refuge quelque part, mais en fait, il ne se posa même pas la question. Genesis l'avait embarqué corps et âme à présent. Ils arrivèrent enfin près de la maison et même si Chris ne savait pas vraiment ce qu'ils faisaient là, il attendit que quelqu'un ouvre la porte. Il n'était pas le moins du monde au courant que Genesis avait assassiné ses propres parents. Il ne savait que peu de choses sur ses actes en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Mer 6 Mai - 5:28

GenesisLe scientifique venait quand même de dire à Genesis qu'il n'aurait pas beaucoup de probabilité d'atteindre vraiment le Don de la Déesse après ce qu'il avait fait. Non mais... de quoi se permettait-il ? Le roux avait répondu par un autre sarcasme – avec le regard assorti – mais voilà que Chris venait de répondre à ce sarcasme, encore.
« Vous n'êtes pas dans leur tête comme vous dites. C'est une bonne chose dans un sens ».
Valait mieux ne pas savoir toute les horreurs que ces gens pouvaient penser peut être ? Ce n'était pas une histoire de faire la politique de l'autruche et ignorer plein de choses d'une extrême importance sur leurs projets, mais sans doute ces projets n'étaient qu'un petit pourcentage de ce que ces individus voulaient vraiment ? À avoir vraiment envie de les faire finir dans un cercueil.

Heureusement cependant que Chris avait changé de sujet un moment donné, pour parler des vers de Loveless.
« Je suis même sûr qu'il s'agit de la Rivière de la Vie. »

Il n'avait pas attendu plus pour s'envoler à nouveau et arriver à Banora... où il répondit finalement aux autres hypothèses de Chris, après avoir esquissé un léger sourire suite au commentaire du scientifique concernant le coté paisible de Banora.

« Ne rien dire ne signifie pas qu'on n'a pas écouté Christopher ». Il esquissa à nouveau un léger sourire, narquois celui là.
« L'Au Delà oui... »
Il n'en dit pas plus pour le moment, plissant légèrement les yeux et fronça les sourcils à nouveau.
« Quelle est cette histoire de Viverne ? Votre moitié a une Viverne ? Elle n'est pas de Gaïa d'ailleurs ? »
Sérieux, ça s'élevait ces êtres ? Puis qui était cette fille dont Chris venait de parler ? Genesis était persuadé d'avoir déjà entendu ce nom, mais comme il disjonctait totalement bein il ne savait plus.

L'ex Soldat fixa un regard distant et grave sur le chercheur un laps de temps en même temps qu'il tentait de se remémorer qui était cette fille, avant de soupirer légèrement et de reprendre sur un ton calme et assez aimable. Il fallait dire que là, il parlait d'un domaine qui avait son importance, et puis Chris l'entretenait dans cette discussion philosophique. Ou voilà comment calmer un ex Soldat révolté apparemment prêt à tout brûler ?
« Soit. L'Au-Delà pourrait vous aider... et rien que le paysage devrait vous rappeler quelque chose... vous qui venait de parler de vague, de pluie, de rivière, de brume... Tout est lié. Votre métaphore associée à l'eau n'est pas un hasard, pour sûr. Ce n'est pas un hasard non plus si tout défunt de tout monde se retrouve là bas alors qu'avant c'était réservé aux natifs de Spira. Si j'ai bien tout entendu ».

Il se tut un instant, pris de trop mauvaises pensées qui faisaient monter encore plus le mal de tête et surtout des pulsions de violence, n'entendant qu'à moitié ce que Chris ajouta à son attention. Des solutions ? Mouais. Son ton se durcit à nouveau d'ailleurs.
« Trouver des solutions ? Je n'attends que cela ».
Il esquissa cependant un sourire assez aimable en voyant Chris accepter la pommesotte cette fois-ci.
« C'est bon ? »

Encore un instant d'amabilité qui fut trop court – pour le chercheur en tout cas – quand celui-ci parla de monstre à visage humain... enfin heureusement qu'il se rattrapa sur la suite de ses phrases même si Genesis lui répondit bien vite, avec sarcasme.
« Votre collègues oui, en particulier vos chefs... Et vous espérait ne pas prendre le même chemin même en travaillant avec eux ? Je ne vous dis pas de renoncer à votre métier Christopher. De chefs en revanche... allez savoir ce qu'ils vont vous faire faire sinon. Vous allez refuser et risquer de devoir faire une croix sur votre travail ? Vous allez accepter de torturer autant que vos collègues ?... Enfin si l'autre n'est pas votre ami, c'est au moins un bon point pour vous ».

Même si là le roux doutait assez de ce que le chercheur lui avait répondu sur ses liens amicaux possibles, il se calma un peu et soupira. Aussi il sentait bien que son état se dégradait très rapidement, et cela l'inquiétait bien évidemment, même s'il ne le montrait pas.

« Pas spécialement pour voir mes parents non, mais je voudrais vérifier quelque chose. »

Comme il avait levé son haut pour montrer sa blessure à Chris, il le remettait correctement tout en répondant.
« J'avais été blessé aussi avant, ça avait cicatrisé. Même s'il est vrai que les blessures que j'ai eu avant étaient bien plus superficielles. Là je pense que c'est celui qui m'a fait les prélèvements forcés qui m'a déclenché cela. Son nom... Peu importe c'est un monstre à visage humain... comme vous venez d'en parler.»

Non, il ne savait pas que cet individu se nommait Loan. D'ailleurs qui dit que c'était ce type qui avait provoqué la nouvelle dégradation ? Surtout que là c'était en rêve... rien de plus ! Enfin... en cauchemar plutôt. Il était sûr que si Emi était réveillée à ce moment là, elle devait sacrément entendre grogner le pauvre roux dans son sommeil.

Lui se dirigeait toujours vers la maison de ses parents d'où sortit une femme à la chevelure rousse, mais sans pour autant d'air de famille avec l'ex Soldat. Celle s'approcha de lui et lui mettant les mains sur les épaules, apparemment satisfaite mais l'air inquiète et légèrement méfiante tout de même.
« Genesis ! Mon poussin, que fais-tu... mais... que t'arrive-t-il ? T'es malade ? Et qui est ce...
- Lâche moi. Je ne suis pas un poussin
- Mais qu'est-ce qu'il te prend ? »

Il ne répondit même pas, du moins pas autrement qu'avec un froncement de sourcils, voulant traverser la forme avec sa main. Et celle-ci sembla traverser le corps, comme si celui-ci était intangible.

« Mais que fais-tu mon fils ?
- Tu n'es pas réelle... et où est Angeal ?
- Mais qu'est-ce que tu racontes ? Tu ne vas vraiment pas bien, aller, viens de reposer »

Genesis resta silencieux et ne bougea pas pendant un laps de temps, à nouveau plongé dans ses pensées. Celle qu'il reconnaissait en tant que sa mère pouvait lui parler tant qu'elle le voulait, il ne lui répondait même pas. Elle essaya même pas de l'agripper par ses vêtements mais il ne bougea pas pour autant... sauf pour porter encore sa main à son épaule gauche, en même temps qu'il envoya un regard sombre vers Chris.

« Il faut aller voir dans les cavernes... »
Voilà ce qu'il finit par dire à Chris avant de s'assoir de force sur un rocher tout près.
« Qui êtes vous jeune homme ? Un scientifique c'est ça ? Vous pourriez faire quelque chose pour mon fils s'il vous plait ? Il divague, ça ne lui ressemble pas. »
Réflexion qui fit froncer encore les sourcils à Genesis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Jeu 7 Mai - 8:34

Une guerre des mots. Chris et Genesis se livraient à une guerre verbale 75% du temps. Pourtant ni l'un, ni l'autre ne voulait concéder la victoire. Et qui savait jusqu'à quand?

Chris n'était peut-être pas une bonne personne. Laisser les yeux fermés sur une bonne partie des choses qui s'étaient passées dans les laboratoires pour pouvoir continuer à avancer sur son propre chemin. Peut-être ne mériterait-il pas la récompense ultime, lui non plus? Mais la différence était qu'il ne prétendait pas tellement à la recevoir un jour. Il s'était contenté de faire ce qu'il estimait bon de faire à ses yeux, pendant bien trop longtemps. Était-ce le temps de changer ça? Oh il n'avais pas vraiment le temps d'y penser de toute façon entre les discussions sur la Rivière de la Vie et sur la prophétie de Loveless... Et surtout avec toutes les surprises que lui avait réservé et que lui réservait peut-être encore l'ex-SOLDAT roux.

Enfin arrivés à Banora, village qui semblait être leur destination, Genesis revint sur les sujets qu'avaient abordé Chris, prouvant qu'il avait écouté malgré tous les signes qu'il avait donné pour laisser penser le contraire. Mais le jeune chercheur se laissa lui aussi aller dans ses pensées, quoiqu'il se mit à les verbaliser; laissant Genesis en profiter. Il avait même parlé d'Anaryelle et du problème avec lequel il était sensé l'aider. D'ailleurs, c'est surtout ce à quoi Genesis réagit. La Viverne qui autrefois accompagnait Anaryelle et qui semblait si importante aux yeux de l'Elvaan. Chris n'avait que trop de mal à imaginer ce que c'était que de se retrouver seul dans un monde inconnu. Bien qu'elle semblait tout à fait s'en sortir et savoir se défendre; il pensait à ses sœurs et le fait de les savoir perdues sur un autre monde sans moyen de contacter leurs proches ne lui plaisait pas beaucoup. Seulement, Chris ne comprenait pas bien les mots de Genesis. « Ma moitié? Je crois bien être entier, pourtant! Si vous parlez de mon coté obscur, lui et moi sommes en très bons termes, merci. Enfin cesse de plaisanteries... Vous connaissez Anaryelle, n'est-ce pas? Vous pouvez lui demander vous même dans ce cas, je n'aurai sans doute pas dû en parler. Par contre, je crois que vous avez du la vexer lors du tournois en l'ignorant ainsi. »

Genesis semblait se rappeler avec peine de l'Elvaan. Mais Chris continuait sur le sujet de l'au -delà et le roux avait repris un peu de consistance. « Vous savez... je pense sincèrement que nos mondes étaient déjà liés, avant même la fusion. Cette fusion ne doit être qu'une étape de quelque chose de plus grand... qui sait. Et les cristaux doivent faire partie de ce processus. Je ne m'étais pas vraiment intéressé à ça, mais il me semble maintenant évident qu'ils ont quelque chose à voir dans tout ça. D'ailleurs... on dit que celui qui mettra la main sur tous les cristaux obtiendra un grand pouvoir. Mais vous savez ce qu'on dit! « Un grand pouvoir... … … implique de grandes responsabilités. » Je ne suis ambitieux que pour la science, je le crains. »

Et les relations humaines, plus qu'il ne pourrait lui même se douter. Bien que ses échecs avec Katina et Justin le travaillaient dans son inconscient. Chris mordit dans la pommesotte. Elle était plutôt bonne. Bon, d'accord. Très bonne. « C'est bon. Je n'en avais jamais gouté directement cueillie sur l'arbre. Ce voyage n'a pas que du mauvais, il faut croire. »

Abandonner son métier? Non. La recherche ne s'abandonnait pas comme ça. Bien sur il pourrait la continuer ailleurs, mais il devait reconnaître que la ShinRa lui offrait le matériel, les moyens financiers aussi pour mener à bien ses recherches... et il avait du mal à imaginer faire sans. A moins de devenir un McGyver de la recherche. « Vous savez Genesis, pendant longtemps j'ai été forcé de suivre les instructions de mes « chefs » comme vous dites... de suivre des cours qui ne me plaisaient pas vraiment. Mais plus on avance, plus on gagne en liberté. Je suis maintenant plutôt libre dans mes recherches. Tant que je donne ne serait-ce qu'une petite preuve que j'avance sur ce qui les intéresse eux, ils me laissent tranquille et je peux faire les recherches que je veux. » Et puis oui, il était sur de lui, et savait qu'il ne prendrait pas le même chemin qu'eux. Il avait bien réussi à ne pas se faire embarquer par les Turks, non? Alors il trouverait le moyen d'échapper à ce qu'il voulait échapper à présent qu'il n'était plus le « petit étudiant ».

Genesis parla de sa blessure et la montra même au chercheur. Ne répondant pas sur l'identité de son « agresseur » cependant. Monstre ou pas... il aurait été bon de savoir de qui il s'agissait. Surtout si l'ex-SOLDAT pensait qu'il avait quelque chose à voir avec Chris. Ce qu'il n'espérait pas, lorsqu'il pensait à l'écriture sur le dossier.

Ils arrivèrent enfin chez les parents de Genesis. Une dame les accueillit. Chris sourit en la voyant, elle semblait ravie de voir son fils, mais lui non. Les mères se ressemblaient-elles donc toutes? À affubler leurs enfant de noms bizarres? Chris voulait se présenter mais Genesis se débattit pour se défaire de l'emprise de sa mère grondant comme un adolescent qui aurait été appelé « mon poussin » devant sa première petite amie. Le sourire de Chris s'était élargi discrètement, mais ce dernier s'effaça lorsque Genesis sembla vouloir lever la main sur la femme. Il racontait n'importe quoi, pour Chris, qui ne connaissait pas du tout la situation, la femme était bel et bien réelle. Il s'approcha pour lui tendre la main, lorsque Genesis s'assit sur un rocher.

« Bonjour madame, je suis le docteur Chris Heinroth. Un... ami de votre fils. Croyez moi, nous cherchons ensemble une solution. Je ne peux encore rien vous garantir, mais je ferai de mon mieux. Nous sommes venus à la recherche d'indices sur un moyen de le... guérir.  » Toujours ménager les mamans. Toujours.

Chris se tourna vers Genesis, qui était toujours assis. « Venez, montrez moi donc ces cavernes. » Il tendit la main vers Genesis pour l'aider à se lever. Pas sur qu'il accepte; mais Chris le faisait pour la mère de l'homme aux cheveux cuivrés, mais qu'il ne s'avise pas de lui faire un mauvais coup. Qu'y avait-il dans ces cavernes en question?

« Le secret de votre guérison se trouve donc dans ces fameuses cavernes? Encore un rapport avec la Rivière de la Vie? » Chris savait que la Rivière de la Vie passait plus en surface à certains endroits, peut-être que c'était ça qui avait permis à Genesis de vivre si longtemps en bonne santé. Chris ignorait ou et quand il avait eu cette blessure, mais ce n'était pas ici, si?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   Sam 9 Mai - 5:56

GenesisAlors comme ça la moitié du scientifique c'était son coté obscur ? La fille aux oreilles pointues n'avait pas l'air très obscure pourtant, malgré sa peau hâlée. Non, non, en fait il voulait faire de l'humour. Bien tenté, fallait l'avouer... même si cela ne fit pas rire l'ex Soldat. Surtout quand il entendit la suite. Il l'avait ignorée, lui ?
La réflexion qui lui fit plisser les yeux, laissant apparaître un regard dénué de sympathie.

« Je vous demande pardon ? En quoi je l'ai ignorée ? Elle a refusé mon invitation sur Hemerabook, donc c'est plutôt elle qui m'ignore... ».
Bien sûr... sur quoi se mettait-il à divaguer là ? Elle était sur les réseaux sociaux elle ? D'ailleurs, elle était équipée pour pouvoir y accéder ? La nouvelle question plus qu'étrange fit soupirer l'ex Soldat qui regarda ailleurs un instant alors qu'il se demandant vraiment pourquoi il avait dit ça. Ça ne lui ressemblait pas du tout d'agir ainsi.
Pourtant il était sûr de l'y avoir vue, et qu'elle l'avait viré et qu'il ne savait même pas pourquoi.
« En tout cas je ne pense pas avoir d'occasion de lui demander. »

Il quelques instants pour méditer afin de garder son calme. La situation lui tapait sur le système et bientôt il risquerait envoyer des boules de feu sur tout ce qui bougerait s'il ne trouvait pas vite un remède, et surtout s'il ne parvenait pas à contrôler la situation. Il écouta la suite des explications de Chris cependant, même s'il n'en avait pas l'air... jusqu'à ce qu'il rouvre les yeux et regarde le chercheur avec une expression distante et sans émotion. Bien que ce que Chris venait sur les Cristaux était assez satisfaisant – il ne semblait pas vouloir s'en approprier – mais autant ne pas prendre toute information pour argent comptant.

« Si les mondes ont fusionné, tout en restant une même Planète et sans qu'il n'y ai de collision avec une autre Planète, évidemment qu'il y a un lien. Espace-temps ? Autre dimension ? Qu'en dites vous et qu'en disent vos collègues scientifiques ? »
Non, parce que l'astrophysique était très loin d'être la spécialité de Genesis. Les seules petites informations qu'il avait sur ce domaine, il les avait acquises lors de interminables heures de lecture – enfin les rares fois où il lisait autre chose que Loveless... et oui ça arrivait. Mais lire n'équivaut pas à faire des études de sciences. Et de toute façon il avait largement préféré la littérature et la poésie, de tout temps.
« En tout cas, concernant les Cristaux, ils ont forcément un lien aussi... et ils sont la propriété de la Planète. Je pense que l'idée de mettre la main dessus est dangereuse... pour chacun... même si c'est pour une cause noble. L'enfer est pavé de bonnes intentions dit-on. »
Il ne parla de les protéger... à savoir si c'était volontaire ? Il tâchait de ne pas trop en parler dans les situations normales alors cela devait se répercuter sur les rêves ?

Puis, heureusement que Chris changea légèrement de sujet... enfin surtout il commenta le goût de la pommesotte. Ce qui fit apparaître un sourire aimable et sincère sur son visage. Il s'était déjà assez calmé en parlant des Cristaux, et là, voir le chercheur mangeait le fruit lui faisait plaisir. Ce qui ne fut pas le cas de la suite. Genesis fronça à nouveau les sourcils et repris une expression assez grave en entendant les nouveaux propos de du chercheur.

« Vous êtes libres de vos recherches ? Et s'ils vous demandent de faire des recherches sur une nouvelle génération de Soldats, avec d'autres moyens et même si ça met en danger des vies, que ça implique des expériences sur des individus, vous le feriez ? »

Toutefois il n'aurait peut être la réponse de sitôt puisqu'ils venaient d'arriver chez ses parents et que sa mère adoptive vint l'accueillir. Enfin, celle qui était sa mère adoptive, car il se rappelait bien de l'avoir tuée pourtant.
La situation l'embrouillait toujours autant d'ailleurs, et puis entendre Chris... Euh un ami ?
*Je ne le connais même pas*
Enfin, c'était curieux que le chercheur dise cela quand même... tout comme le fait qu'ils étaient « amis » sur Hemerabook ?

Sa mère semblait bien voir qu'il n'était pas dans son état normal, même si elle ne lui dit rien de plus pour le moment, mais répondit juste à Chris.
« Enchantée Monsieur Heinroth, comme vous pouvez le deviner, je suis Madame Rhapsodos, et je suis heureuse de voir qu'il est entre de bonnes mains. Oh et pour des indices peut être que vous pourriez rencontrer Madame Hewley, elle habite une des maisons du village. Mon fils sais où c'est, il vous guidera ».

Le truc qui fit lever la tête au roux qui fixa sa mère avec exaspération.
« Elle est morte... elle s'est suicidée. Tu n'es même pas au courant ? »
Euh, mais c'était normal qu'elle ne sache pas en fait, non ? Quoique... dans l'Au Delà, elles ne s'étaient pas croisées ?
« Ne dis pas de bêtises Genesis, si Angeal t'entendait ! Sur ce, j'ai un truc sur le feu, désolée, au plaisir de vous revoir. »

C'est qu'elle rentra à temps en fait car le roux était en train de... préparer une boule de feu ? Mais pourquoi agir ainsi, lui qui se repentait tant d'avoir tué ses parents ?
Il serra le poing pour contenir toutes ces pulsions et surtout les sentiments qui allaient avec, surtout au moment où Chris vint lui tendre la main, et se releva tout en fixant le scientifique.

« Suivez moi Christopher »

Les deux hommes se dirigèrent vers les rochers se trouvant après le village, ignorant totalement la suggestion de la mère Rhapsodos de s'arrêter à une autre maison. Cela dit, ils étaient encore assez près pour que Chris aille voir s'il voulait.

Spoiler:
 

« J'avais trouvé à me guérir dans les cavernes et j'espère donc que ça sera encore possible. La Rivière de la Vie y était visible en effet. Elle l'est peut être toujours. ».

Euh... à part qu'il n'y avait plus de Rivière de la Vie. Mais alors... pourquoi y avait-il une cuve à Mako dans le laboratoire ?

« En revanche vous avez dit juste avant que nous arrivions que vous n'étiez pas équipés pour l'alpinisme, je me doute que c'est de même pour par la spéléologie ? ».
Ou la question un peu sarcastique et narquoise pour faire peur à Chris ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Douloureuses ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douloureuses ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres
» [Fan-fiction] Chronique des ombres
» Jeux d'Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Le Paradis des Chocobos-