Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une bouffée d'air frais !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Une bouffée d'air frais !   Ven 10 Avr - 5:24

Winry et Malachi viennent d'Esthar.

Tandis que tous deux avançaient vers l'extérieur, Malachi prit une bouchée de son hamburger. Se nourrir en marchant n'était pas forcément idéal pour la digestion, mais il n'allait pas mourir pour si peu. Lorsqu'ils franchirent les portes de la mégalopole, le jeune garçon croqua de nouveau dans son sandwich. La politesse voulait qu'il garde la bouche fermée tandis qu'il mangeait, pour cette raison le blondinet restait naturellement silencieux. Un sourire satisfait étirait doucement ses lèvres alors que ses prunelles ambrées se posaient sur les plaines verdoyantes. Il poursuivit sa marche quelques instants, admirant le paysage. Il devança Winry de quelques mètres. L'adolescent se retournait tranquillement, pour observer Esthar de l'extérieur. Ici, ses couleurs chatoyantes et ses constructions modernes ne paraissaient en rien étouffantes. Il attendit que la demoiselle le rejoigne pour sortir un téléphone portable de sa poche.  Après avoir appuyé sur quelques touches, un léger cliquetis se fit entendre. Il venait de photographier la ville. Mieux valait toutefois que la blondinette ne se trouve pas sur ce cliché.

D'un mouvement lent, mais habile, le blondinet montrait finalement le résultat à sa camarade. Il commenta par la même occasion :


- On ne peut vraiment pas comparer cet endroit avec Winhill. Même Deling City doit sembler minuscule à côté de ça !

Après quelques secondes, il rangeait son cellulaire pour poursuivre son repas. Malachi paraissait enthousiaste à l'idée de se balader à travers la prairie herbeuse. Celle-ci lui rappelait certainement son enfance. Il lâcha la poignée de sa valise et s'installa en tailleur sur le sol, envisageant l'opportunité d'explorer le territoire un peu plus tard. D'un signe de la main, il invitait Winry à s'asseoir face à lui. Pour dire vrai, le fugueur hésitait encore quant au sujet à aborder. Durant quelques secondes, l'ancien étudiant de Galbadia garda le silence. Pensif, il s'interrogeait sur la possibilité d'évoquer les problèmes capillaires de sa camarade. En tentant d'occulter cela, l'adolescent ne cesserait d'y songer et finirait par gaffer. Il décidait donc de crever l’abcès.

- Tu as déjà rencontré l'une de ces créatures volantes ?

De cette manière, le blondinet abordait le sujet en douceur. Si son interlocutrice ignorait elle-même ce qui venait de se produire, il s'abstiendrait de toute autre question et du moindre commentaire. La dernière bouchée de son hamburger le laissa sur sa faim. Il était trop tard pour faire demi-tour à présent. Tant pis. Après s'être essuyé les mains, Malachi fouillait son bagage pour en sortir deux barres de céréales aux morceaux de pommesotte. Elles feraient un dessert convenable pour les deux voyageurs. L'adolescent semblait particulièrement insouciant malgré les potentiels dangers dont ce lieu recelait. Sous ses airs candides et sa bonté naturelle, il cachait toutefois une attitude réfléchie. Nul doute qu'un monstre affamé les considérerait comme des proies faciles et pour cette raison, le fugueur lançait quelques regards furtifs aux alentours. Même s'il paraissait distrait, il écoutait et analysait le moindre bruit. Sa jeunesse au sein de son village natal l'y avait largement préparé tandis que son entraînement militaire avait affiné ses capacités. Il tendit nonchalamment l'une des friandises à Winry et sourit derechef.

- Merci, sans toi je serai certainement encore en train de chercher mon chemin.

Il pouvait au moins faire cela pour lui montrer sa gratitude. Sa tentative de galanterie s'était révélée être un pur échec lorsque la demoiselle avait insisté pour payer sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Sam 11 Avr - 23:22

WinryUn seul pas en dehors de la ville suffit à me détendre. Je me tournais doucement vers Malachi comme pour m'assurer qu'il était toujours bien en train de me suivre. Je remarquais alors, à mon plus grand bonheur, qu'il avait entamé son sandwich. Presque immédiatement, je sorti le mien de son emballage et croquai à pleines dents son pain moelleux. Cette première bouchée me faisait tellement de bien. Je n'avais pas mangé depuis le soir précédent et mon ventre commençait à sérieusement crier famine.
Le jeune blondinet ne semblait pas bien bavard, mais cela ne me dérangeait aucunement. J'avais plutôt du mal à gérer les longues conversations et le silence ne me gênait pas.

Je regardais au loin vers les plaines. Ma petite cabane se trouvait dans cette direction, bien plus loin, au delà des arbres que l'on pouvait facilement distinguer à l'horizon. Un léger soupire nostalgique traversa mes lèvres. Plus rien ne serait comme avant. Je redoutais de rentrer chez moi, de trouver cette minuscule maison complètement vide. De plus, ce serait la première fois que je m'y rendrais seule. Je remarquais alors que c'était la première fois de toute mon existence que je marchais dans les plaines d'Esthar en l'absence de ma mère. Je ralentis le pas, soudain moins confiante tous mes sens en alertes. Mon camarade en profita pour me dépasser. Il avait l'air plus heureux au grand air et j'esquissais un bref sourire en le regard se retourner, pour finalement observer la ville. De nouveau, j'accélérais la cadence pour l'imiter en me mettant à ses côtés. Il en profita pour sortir un objet de sa poche, d'après mes souvenirs il s'agissait d'un téléphone. Je le regardais avec attention, me demandant ce qu'il cherchait à faire avec cet objet. Plusieurs petits son se firent entendre et il me tendit finalement le portable pour me montrer ce qu'il venait de faire.

- C'est magnifique !

Je n'en croyais pas mes yeux. J'ignorais complètement que ces petits objets étaient capables de capturer des paysages. J'avais envie qu'il recommence et me montre comment faire, mais j'étais trop timide et peu confiante pour lui demander. Malachi s'installa alors dans l'herbe et j'en profitais pour suivre le mouvement et prendre une nouvelle bouchée de mon hamburger. Bien que nous nous trouvions proche de la cité, je restais tendue à l'idée de soyons statique dans un milieu découvert comme ici. Il n'y avait pas de raisons que nous nous fassions attaquer, mais je préférais être sur mes gardes. Alors que je regardais partout autour de nous pour repérer le moindre élément suspect, Malachi prit la parole. Ces mots me firent rougir doucement. Je me sentais gênée et je ne pu m'empêcher de toucher doucement le foulard qui se trouvait sur mon crâne nu. Sa question n'était pourtant pas bien méchante. Je m'efforçais donc à rester calme et à me détendre pour lui répondre convenablement.

- Je n'en avais jamais vu avant... Mais la prochaine fois que j'en croise un, je me souviendrais de ce que ces créatures m'ont fait.

Je serrais les dents. J'étais maintenant agacée et de nouveau tendue. Je voulais que mes cheveux reviennent. Repousseraient-ils ? Ou était-ce un sort à courte durée ? Ou même... reviendraient-ils un jour ? Ne pas avoir les réponses à mes questions me crispais. Pour cacher l'énervement qui montait en moi, je croquais un peu trop violemment dans mon sandwich, essayant de ne pas paraître trop étrange. Je le relevais les yeux vers mon interlocuteur pour m’apercevoir que ce dernier avait fini de manger de son côté. Après s'être essuyé les mains, il fouillait dans son sac et j'en profitais pour finir rapidement ce qu'il me restait. Je préférais en être au même point que lui. Il tenta, pour la seconde fois de la journée, de m'offrir quelque chose. Pendant une fraction de seconde je pensais refuser une nouvelle fois. Toutefois, il était possible que de là où il venait c'était important d'offrir et je saisi finalement son présent.

- Merci à toi.. pour la barre de céréales.

Après avoir observé une nouvelle fois tout autour de nous, j'essayai d'ouvrir l'emballage de notre petit dessert pour croquer dedans. J'avais rarement eu l'occasion de manger des barres de céréales et j'étais particulièrement contente d'avoir cette opportunité aujourd'hui. Ce petit garçon blond était vraiment gentil. Pourtant, quelque chose me perturbait plus que tout. J'étais incapable de lui donner un âge. Sa taille, vraiment petite, supposait plutôt 11 à 13 ans.. Néanmoins, sa manière de s'exprimer ne collait pas avec ces âges là. Je n'étais vraiment pas une experte lorsqu'il était question d'analyser un humain (c'était beaucoup plus simple sur une bête). Pourtant, j'étais décidée à satisfaire ma curiosité.

- Hum... Tu as quel âge ?

Je plongeais mes yeux dans les siens. Dès qu'il fallait prendre la parole, j'étais inquiète. Avais-je été trop directe ? Est-ce que c'était une question que l'on pouvait poser à un inconnu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Dim 12 Avr - 16:13

- J'ai seize ans...

Le blondinet s'était exprimé sur un ton morne, las. Visiblement, il n'aimait pas trop donner son âge. Il s'était rapidement levé, adoptant une posture fière et digne qui le grandissait légèrement. Même s'il n'en parlait pas vraiment, l'adolescent restait complexé par son apparence juvénile. Il savait néanmoins qu'il pouvait présentement évoquer ce problème. Son interlocutrice, totalement chauve, n'aurait certainement pas le cœur à se moquer de sa croissance peu développée. Le jeune garçon l'espérait en tout cas. Lui-même ne se moquait pas de sa situation quelque peu embarrassante, elle en ferait probablement de même. Elle avait l'air plutôt sympathique malgré ses difficultés apparentes lorsqu'il s'agissait de faire confiance aux autres.

- J'ai toujours été plus petit que la moyenne et on me prend souvent pour un enfant. Je n'ai pas le droit de conduire ou même de faire tout ce que les gens font à mon âge...

Il paraissait évident que le garnement avait souffert de la surprotection de ses proches. Rien que son intonation montrait l'embarras qu'il ressentait. D'une certaine façon, les autres avaient tendance à le ménager parce qu'il paraissait plus faible, plus jeune, plus innocent qu'il ne devrait l'être. Le jeune garçon posait sa main droite sur son poitrail, au niveau de son cœur. Il semblait un peu plus vieux avec cette posture solennelle. Rien ne permettait ainsi de dire que sa petite taille le mettait dans l'embarras. Au contraire, il semblait la voir comme une véritable force. Son poing se serra naturellement, comme s'il voulait frapper quelque chose. Il le brandissait finalement dans le vide, comme s'il frappait quelqu'un que son interlocutrice ne pouvait voir.

- Mais je suis capable de me débrouiller seul tu sais, enfin presque ! J'ai quitté l'université de Galbadia et j'ai même trouvé un job super intéressant !

L'adolescent se montrait étrangement confiant. Malachi semblait particulièrement fier de ce qu'il avait accompli par lui-même. Sans trop entrer dans les détails, il finissait par se confier à sa camarade sans même se méfier. Ce que Winry venait de traverser la rendait certainement moins intimidante qu'elle aurait pu l'être avec sa longue chevelure. Le blondinet souriait, satisfait. Il comptait bien faire plus amplement connaissance avec celle qui l'avait sauvé d'une crise d'angoisse certaine. Après tout, elle ne ressemblait en rien à ces adultes qui le voyaient encore comme un pauvre gamin perdu. La blondinette ne le prenait pas en pitié parce qu'il n'avait pas connu sa mère, ou parce qu'il paraissait fragile. C'était du moins ce qu'il imaginait. Son propre père, autrefois si sévère avec les nouvelles recrues, avait tendance à le ménager.

Depuis sa mort, il avait eu l'impression que tous, ses amis les plus proches aussi, le traitaient comme un véritable enfant. La perte de l’entièreté de sa famille ne l'avait pourtant pas changé. Sa foi en Hyne lui permit néanmoins de relativiser ces pertes. Ses proches n'auraient pas à supporter le sombre avenir qui attendait les vivants, car il les pensait aux côtés de la divinité. Malachi changeait ainsi brusquement de sujet, paraissant subitement moins confiant et bien plus réservé. Le blondinet en vint à penser à la raison principale de sa fugue.


- Dis... Tu as entendu parler de Sephiroth ? C'est un type avec de longs cheveux blancs. Je pense qu'il a récupéré un objet très important pour cette planète... Les choses pourraient devenir dangereuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mer 15 Avr - 23:40

WinrySeize ans ?! J'étais particulièrement surprise ! Cependant, il me semblait normal de ne pas extérioriser mon étonnement. Mon camarade s'était montré plus que compréhensif et agréable par rapport à ma mésaventure capillaire.
De plus, le ton de sa voix ne me rassurait guère. Je le regardais, une mine inquiète sur le visage. Ma question était sûrement déplacée et l'avait sans doute blessé. J'étais tellement gênée d'avoir demandé quelque chose qu'il ne fallait pas, que je ne réussi même pas à m'excuser. Avant même que je ne puisse dire quelque chose, le blondinet s'était relevé. Cette fois-ci, je décidai de rester à ma place, ne suivant pas le mouvement. De là où il était, il semblait plus confiant. J'étais particulièrement touchée qu'il me parle de quelque chose de si personnel pour lui. Un sourire chaleureux s'installa  alors sur mes lèvres. C'était la première fois de toute mon existence que je restais si longtemps avec un inconnu et j'étais plutôt fière de moi. Je fixais Malachi en prenant soin de l'écouter attentivement, je voulais me rattraper pour ma question embarrassante bien que je n'avais aucune idée de comment m'y prendre.

De là où je me trouvais, le blondinet me cachait le soleil. Ce dernier faisait une sorte d'aura lumineuse autour de mon camarade qui paraissait bien plus impressionnant sous cet angle. Comme pour se donner plus de courage, le jeune homme posa une de ses mains sur son torse. Il faisait tellement sérieux dans un corps pourtant si enfantin. C'était vraiment troublant. J'étais tout de même rassurée, ce n'était pas un gamin de 12 ans qui se baladait seul dans la rue, mais surtout, ce n'était pas un gamin de 12 ans qui semblait avoir la mentalité de quelqu'un qui avait passé la vingtaine.  

Le nom de l'Université de Galbadia m'évoquait quelque chose. Il me semblait que ma mère m'en avait parlé. Je fronçais les sourcils, cherchant dans ma mémoire plus d'informations. Une dispute se dessina alors dans mon esprit. Je ne me rappelais plus du sujet de notre querelle, mais cela semblait être lié à l'université. Quoi qu'il en soit, Malachi venait de parler de job et c'était exactement ce dont j'avais besoin. L'université pouvait attendre.

D'un geste mécanique, je replaçais correctement le foulard sur ma tête. Depuis peu, ce mouvement était presque devenu habituel. Une idée qui me paraissait folle s'insinua dans mon esprit. Mon regard se posa de nouveau sur mon camarade qui se trouvait toujours debout devant moi. Il était particulièrement à l'aise et je passais un très bon moment avec lui. Etait-il possible que nous devenions ami ? Cette pensée me semblait complètement loufoque et je rougissais légèrement en y repensant. Je n'avais jamais eu d'ami. Je n'étais même pas certaine de réellement comprendre le fonctionnement de ces relations.
J'allais enfin lui répondre lorsque son aura parut changer complètement. Son regard s'était assombri et il parlait avec moins de conviction.

Sephiroth... Je n'avais jamais entendu ce mon avant. De quoi me parlait-il ? Je ne comprenais rien à son histoire. Je plissais les yeux, cherchant tant bien que mal un élément que je puisse connaître dans ce qu'il était en train de me dire. J'hésitais à lui avouer que je ne savais rien de tout ce qu'il venait de me dire. J'étais parfaitement consciente que je n'avais pas eu la même éducation que tous les autres enfants. La mienne m'avait enfermée dans une bulle. Je serrais les dents et déglutis avant de prendre la parole sans grande confiance.

- Non. Je ne sais pas qui c'est... En fait...

Quelque chose m'alerta. Un bruit étrange approchait dans notre direction. Je me relevais brutalement, cherchant avec insistance ce qui était en train de se diriger vers nous. Rapidement, une tache orangée se détacha du paysage plutôt désertique. D'un geste simple mais communicatif, j'intimais le silence à mon camarade qui ne bougeait plus. J'avais besoin d'être concentrée pour savoir si cet animal était potentiellement dangereux. Encore trop loin, je n'arrivais pas à distinguer de quel race il pouvait être. Il avançait cependant bien trop lentement pour arriver en tant que prédateur. Confiante, je m'approchais alors le plus calmement possible de la bête pour identifier sa race.

Un moomba. La boule de poils qui avançait péniblement dans l'herbe n'était autre qu'un moomba. J'allais me retourner vers Malachi pour lui dire que tout allait bien mais quelque chose ne semblait pas normal. Effectivement, la pauvre bête avait une entaille plutôt conséquente au niveau des côtes.

- C'est un moomba ! Il est blessé !

J'accélérais le pas pour le rejoindre en attendant que Malachi arrive. Il fallait qu'on aide ce petit animal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Jeu 16 Avr - 16:19

Sa camarade ne connaissait pas Sephiroth. Malachi ne semblait pas étonné, l'homme à la longue chevelure d'argent était originaire de Gaia. Sur Dol, le Soldat restait plutôt méconnu malgré l'attaque de la prison du désert. Le blondinet se persuadait que la hiérarchie de son ancienne université faisait au mieux pour empêcher les informations de filtrer. Il y avait tout de même eu quelques fuites, un communiqué avait aussi été fourni à la presse et quelques rumeurs circulaient à son sujet. Ici, les gens reconnaissaient plus facilement la sorcière Ultimecia, parce qu'elle était originaire du futur de ce monde. Winry se levait subitement sans que le jeune garçon n'en comprenne la raison. Son cellulaire émit un léger tintement, vibrant dans sa poche. Instinctivement, le garnement se saisissait du téléphone pour lire le message qu'il venait de recevoir. Le texte confirmait la capture d'une personne recherchée, ancien employé de la ShinRa. Il avait déjà vu le nom de Genesis Rhapsodos quelque part, dans les dossiers que lui avaient fournis ses employeurs. L'adolescent se souvenait vaguement de lui, d'une certaine manière Sephiroth et cet homme étaient liés. Les documents qu'il avait eus en main n'expliquaient pas les raisons ou même la nature véritable de ce lien, stipulant simplement qu'ils furent tous deux membres du SOLDAT.

Ils partageaient aussi un attrait évident pour la trahison. Malachi pensa qu'il devrait peut-être rencontrer le prisonnier pour en apprendre un peu plus sur le responsable du carnage de la prison du désert. Il n'eut guère le temps d'en lire plus, car la demoiselle lui confirmait la présence d'un moomba blessé. Les petits cris aigus qui sortaient de la gueule de la créature soutenaient les propos de la jeune fille. Le fugueur ne prit même pas la peine de se retourner et ouvrit promptement sa valise. Il en sortit une chemise de coton et courut en direction de Winry. Le moomba parvenait à bouger, mais l'effort semblait lui causer une énorme douleur. Le regard ambré du garçonnet se posait sur la plaie béante. Durant un court instant, il grimaça. Dans ce genre de situation, il fallait impérativement garder son calme. L'ancien étudiant de Galbadia ne comptait pas céder à la panique. Son teint devenait peu à peu livide. Le bipède à crinière voulut s'avancer un peu plus, mais le jeune garçon le plaqua doucement au sol, le forçant ainsi à rester allongé. Selon lui,  l’hémorragie devait être stoppée avant tout. Par chance, le blondinet connaissait théoriquement les premiers secours d'urgence. Dans la pratique, il était totalement inexpérimenté.


- Tu as appris des sorts de guérison ?

Ce n'était pas son cas, mais peut-être que sa camarade cachait quelques talents de soigneuse. Il n'attendit toutefois aucune réponse pour mettre sa chemise sur la plaie, tentant tant bien que mal d'empêcher le saignement. L'adolescent évitait de toucher la blessure avec ses mains, se contentant de se servir de son vêtement propre comme pansement de fortune sans appuyer sur l'entaille. L'angoisse du jeune garçon ne transparaissait pas à travers ses actes. Intérieurement, il priait Hyne. Tandis que le fugueur se concentrait sur les soins, la créature au pelage roux observait tour à tour les deux humains en gémissant de douleur. Elle faisait de grands gestes avec les pattes, indiquant la direction dont elle venait. Le moomba essayait-il de leur faire passer un message ? Malachi n'y prêtait aucune attention et ne put donc remarquer l'homme armé qui approchait furieusement. Un chasseur traquait la pauvre bête qu'il avait blessée quelques minutes auparavant. « Les gamins, je vous conseille de déguerpir et vite ! » Fulminait-il, l'air menaçant tout en courant vers eux.

Le blondinet avait sursauté, ne s'attendant visiblement pas à ce que la créature soit poursuivie. Il se relevait d'un bond, observant Winry.

Spoiler:
 


Dernière édition par Malachi Tremens le Jeu 16 Avr - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Jeu 16 Avr - 17:26


Un être humain sauvage apparaît *musique épique*


©Quirkilicious

Apprenti Braconnier

Niveau: 1
HP: 98
MP: 50
Craint: Poison
Immunités: x
Résiste: x

Techniques: Attaquer (-10HP) et Exécution (-25HP)
Magie: Brasier, Glacier, Foudre (-25 HP pour chaque sort)
Objets laissés: x1 Potion

Petit détail:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Sam 18 Avr - 19:08

WinryJe m'approchais doucement de la petite créature blessée. Son entaille était bien plus importante que je ne l'avais envisagé. Je m'accroupis à quelques centimètres du moomba pour tendre ma main vers son museau. J'espérais que cela pourrait le rassurer et lui montrer que je ne lui voulais aucun mal. D'un geste tendre, je lui caressais son doux pelage en espérant le calmer un peu.
De mon côté, j'étais plutôt paniquée. Je n'avais rien dans mes affaires qui pouvait faire office de bandage ou encore arrêter le saignement. Je relevais alors les yeux vers Malachi ne comprenant pas pourquoi il ne se trouvait pas déjà à mes côtés pour essayer de trouver une solution. Je laissais échapper un soupir de soulagement lorsque je m’aperçus qu'il était probablement en train de chercher quelque chose qui pourrait nous aider dans sa valise.
Les gémissements de la petite bête me serraient le cœur. Je me sentais tellement impuissante face à ce qui lui arrivait. J'essayais de faire en sorte que le petit moomba fasse le moins de geste possible pour ne pas perdre encore plus de sang. Ce dernier pourtant ne semblait pas de cet avis et tenta d'avancer une nouvelle fois. Mon camarade, maintenant à mes côtés, en profita pour m'aider en stoppant l'animal. Je me décalais légèrement pour lui laisser plus de place en continuant de caresser la tête de la créature.

Je ne savais pas vraiment ce que nous devions faire. Il était plutôt rare, lorsque que je vivais avec ma mère dans les plaines, que nous nous arrêtions pour sauver un animal blessé. Pour elle, c'était la loi de la nature. Les plus faibles devaient mourir pour qu'un équilibre parfait perdure. Je n'étais pas certaine d'être du même avis qu'elle. Quoi qu'il en soit, je n'avais jamais du sauver un être vivant de toute mon existence. Je me souvenais simplement des fois où ma mère s'était occupée de mes petites écorchures lorsque je me faisais mal plus jeune. Mais ce n'était pas de la même ampleur que la plaie béante de cette pauvre bête.
Le blondinet m'interpella. Des sorts de guérison ?  Je ne connaissais presque rien à la magie et certainement pas comment l'utiliser.
Je baissais la tête légèrement honteuse et embarrassée.

- J-.. Non je n'en connais pas.

Malachi ne répondit rien. Il se contenta simplement de poser une des ses chemises sur la blessure pour stopper l'hémorragie. Je serrais les dents en suivant le moindre de ses gestes. Il paraissait calme mais je remarquais que ses gestes étaient gauches. Comme moi, il improvisait complètement. Au bout de quelques instants, je remarquais quelques tâches de sang sur mes mains. La jolie petite bête rouquine ne cessait de bouger ses pattes. Je me penchais doucement, je me souvenais que ma mère me disait des mots rassurant quand j'avais peur. Je n'étais pas certaine que les moomba nous comprennent, mais je ne pus m'empêcher de chuchoter quelques paroles douces à l'animal.

J'étais tellement concentrée sur le moomba que je ne remarquais même pas la présence de l'homme qui se tenait derrière nous. Sa voix plutôt grave et pleine de confiance me fit sursauter. Cependant, une seconde plus tard, j'étais sur mes deux pieds, prête à me défendre s'il le fallait. J'observais l'inconnu qui nous faisait face en me plaçant devant mon camarade et la petite créature. Mon regard était froid et perçant. Cet homme n'était sans aucun doute la cause de la blessure. Derechef, je serrais les dents. Je ne pouvais pas tolérer ça. C'était inhumain de s'attaquer à quelqu'un de plus faible que soit. Surtout sans aucune raison évidente.

- Je ne bougerais pas !

Chacun de mes mots était prononcé avec une assurance sans équivoque. J'avais l'habitude de me battre contre des créatures mais j'ignorais complètement tout ce qui concernait les combats entre humains. Je me doutais que cela serait plus compliqué, mais je pensais pouvoir me défendre. Mon regard se posait sur tous les éléments qui pourraient m'aider dans le décors. Mon sac se trouvait à une dizaine de mètres de nous et mes armes se trouvaient dedans. Techniquement, elles n'étaient pas difficiles à atteindre mais le braconnier rendait les choses beaucoup plus délicates. Je jetais un coup d'oeil à Malachi, savait-il se battre ? Je n'en avais pas la moindre idée. Il m'avait dit qu'il sortait d'une académie, il était donc censé savoir se défendre.

- Je vais être obligé de vous faire disparaître si vous ne dégagez pas de là de suite.

L'homme ricana en sortant une arme. A première vue il me semblait que c'était une sorte d'épée courte. J'étais heureuse de voir que le blondinet était prêt à se battre. L'homme, voyant que nous ne bougions pas se mit en position d'attaque. Il était le prédateur et nous étions les proies.

- Comme vous voudrez, je vais m'amuser un peu comme ça.

Sans vraiment réfléchir, je m'élançais vers lui le plus rapidement possible. Avant d'arriver à son niveau, je bifurquais pour atteindre mon sac. Le mercenaire ne semblait pas s'y attendre et coupa net sa course vers Malachi. Je sortais mes deux dagues et l'interpella avec autorité. De nouveau, je m'avançais vers lui avec cependant plus de calme. Mon regard était rempli de fureur et je mourrais d'envie de me défouler sur cet homme. Lorsqu'un seul mètre nous séparait, le braconnier attaqua en premier. Son coup était fort et je ne l'égalais absolument pas en puissance. Je réussi de justesse ma parade qui me permis tout de même de faire glisser sa lame. J'en profitais pour prendre appuis et faire un écart sur sa gauche où il avait laissé une ouverture dans sa défense. Je m'accroupis et entaillai sa cuisse tout en esquivant une nouvelle attaque de sa part.
Ce mercenaire paraissait plutôt lourdaud et, bien qu'il ne soit pas un animal, était plutôt prévisible dans ses attaques. Je me contentais donc d'esquiver ses coups ne laissant quelques entailles par-ci par-là. Ses vêtements commençaient à se teindre d'un rouge pourpre et sa fureur était de plus en plus palpable. Dans un élan de rage il fit de grands gestes avec ses bras et je me pris un coup de coude dans une tempe. Je me retrouvais au sol complètement étourdie. Ma tête me faisait de grand lancement et pendant quelques instant ma vision était trouble. Néanmoins, je cherchais la touffe de cheveux blond de mon camarade.

- Malachi !!

Je ne savais pas si je l'avais appelé pour qu'il me vienne en aide ou si c'était pour le prévenir, mais cela m'importait peu, il prendrait le message comme il le voulait. Je devais me relever et retourner l'aider.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Dim 19 Avr - 23:17

À peine la demoiselle cria que le blondinet s'était lancé à sa rescousse. Il reprenait des couleurs, comme si l'adrénaline le ramenait progressivement à la réalité. Par chance la vue du sang ne le troublait pas outre mesure. Winry était vraisemblablement en danger et l'adolescent ne pouvait décemment plus se permettre de paniquer. Il secouait vivement la tête pour se ressaisir et se concentrer sur la situation. Le fugueur ressentait une certaine culpabilité en abandonnant le moomba à son sort. Il espérait que la chemise ferait office de pansement, au moins le temps de mettre le fautif hors d'état de nuire. Par la suite, ils pourraient certainement demander l'aide d'un médecin au sein de la mégalopole. Voyant que le garnement s'approchait vivement, le traqueur voulut lui barrer la route en le frappant du tranchant de sa lame

- T'es sur mon chemin petit !

Ses yeux injectés de sang indiquaient que la haine le submergeait doucement. Il gardait toutefois le contrôle et le gamin allait bientôt recevoir le châtiment approprié pour lui avoir barré la route. L'arme du malheureux fendit seulement le vide. L'ingénu fit un gracieux pas de côté, tournant rapidement sur lui-même. Le mouvement ressemblait à une danse pleine d'adresse. Tandis qu'il pivotait, le coude du combattant se pliait vivement. Son poing gauche percutait, avec une violence insoupçonnée, la mâchoire du braconnier. Malachi entendit un craquement tandis qu'un râle plaintif s'échappait de la bouche de l'apprenti chasseur. Surpris, celui-ci reculait de quelques pas sous la puissance de l'impact. Il ne s'imaginait probablement pas qu'un gamin aussi frêle puisse frapper aussi fort. L'adolescent estima qu'il s'agissait d'une réponse adaptée à ses propos et garda naturellement le silence tandis qu'il fixait cet inconnu.

Jusqu'à présent, le jeune garçon n'avait jamais envisagé que des humains puissent traquer un moomba. Pourquoi ses propres congénères s'adonnaient à de telles bassesses ? Étaient-ils conscients que ces étranges créatures léonines se montraient civilisées ? Avec leur crinière et leur toison rousse, ils passaient aisément pour des bêtes sauvages, mais ils étaient bien au-delà de cela. Naïf, Malachi ne pouvait pas croire que des personnes conscientes fassent preuve d'une telle cruauté. Il n'avait même montré aucune hésitation lorsqu'il s'en était pris à la demoiselle. La situation échappait à tout contrôle et l'adolescent sentait la colère s'insinuer lentement en lui. Il ne supportait pas les personnes sans scrupule capables de s'attaquer à plus faibles qu'eux. Le blondinet savait néanmoins comment traiter ce genre d'énergumènes. Cet imbécile de braconnier tenait encore ses mandibules endolories par le choc. Il s'en souviendrait probablement à l'avenir. Peut-être cesserait-il de sous-estimer les plus jeunes par la même occasion ?

Aussi rapidement qu'il le pouvait, le blondinet tendait une main amicale à la jeune fille pour l'aider à se relever. Il restait conscient qu'il serait incapable de vaincre cet homme sans l'assistance de sa camarade. Heureusement, celle-ci savait se défendre.


- Ça va aller ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mer 22 Avr - 22:53

WinryLorsque je relevais les yeux, Malachi était déjà face à notre ennemi. Soulagée, je m'autorisais donc à fermer les yeux pendant quelques secondes pour reprendre mes esprits. Le choc, causé par le coup que je m'étais pris, s'était fait ressentir dans l'intégralité de mon corps et je peinais maintenant à garder une vision claire.

Après avoir retrouvé une respiration calme et posée, je jetais un coup d’œil vers notre blessé qui ne bougeait plus. Il n'était pas mort, j'en étais certaine. Difficilement, on pouvait discerner au niveau de son ventre, le faible rythme de ses inspirations. J'avais envie de le rejoindre pour m'assurer correctement de son état mais un craquement particulièrement désagréable éclata dans le silence inquiétant qui planait maintenant sur les plaines. Je me tournais alors avec vivacité vers son origine. Je n'avais pas vu l'action, mais mon partenaire semblait avoir plus de ressources que je ne l'imaginais. L'apprenti chasseur crachait de rage après un cri de douleur étouffé par la violence du coup qu'avait porté le petit blondinet. L'homme, maintenant rempli d'une fureur noire se tenait la mâchoire avant de s'essuyer à l'aide du revers de son bras. Son regard était meurtrier.

- Vous allez mourir !

Sa voix était rauque et particulièrement effrayante. Jamais je n'avais été menacée de mort et bien que je pensais que nous avions nos chances de le battre, ces paroles me faisaient froid dans le dos. Je n'arrivais pas à comprendre d'où lui venait toute cette haine. Qu'est-ce qui le motivait pour s'en prendre à une pauvre bête ?
J'avais tué énormément d'animaux dans ma vie, mais ce n'était que par nécessité pour pouvoir survivre ou car ces bêtes n'étaient rien d'autre que des monstres assoiffés de sang. L'homme pouvait-il lui aussi se rabaisser au même niveau qu'une créature sans âme et sans cœur, aveuglée par la cruauté ?

Malachi se tenait maintenant proche de moi. Je paraissais plutôt calme mais mon regard débordait d'une détermination sans fin. Avant que mon partenaire ne me parle, je réajustais le foulard qui me faisait office de cache pour mon crâne. C'était plutôt étrange de se battre sans sentir ses cheveux suivre chacun de mes gestes. Je resserrais le nœud qui le maintenait en place et attrapait fermement la main que me tendait le petit blond pour me redresser.

- Je vais tenir le coup.

Je le regardais avec un air entendu et me lançais à l'attaque sans attendre une seconde. Il était temps de montrer de quoi j'étais capable. Mais surtout, que les techniques de combat que ma mère m'avait enseignées n'étaient pas inutiles.
Je me précipitais à une vitesse folle vers braconnier. Lorsque je fus assez proche, il tenta une attaque horriblement simple à esquiver. Je me baissais alors, pour prendre de la puissance et réussir un saut avec une forte détente, puis je me lançais enfin. Je pris appuis sur ses épaules pour me percher dessus et plaçais une de mes lames contre son cou. L'entaille fut rapide, brève et propre. Le sang se mit à couler immédiatement et l'homme hurla de douleur avant de se déchaîner pour me faire tomber de lui. Je lâchais prise et atterrie dans son dos avec une grâce étonnante.
Certainement trop paniqué par la quantité de sang qu'il perdait soudainement, le chasseur ne réagit que très lentement et je n’eus aucun mal à planter ma deuxième lame dans son flanc.

Ce que je venais de faire demandait énormément de vitesse et d'agilité. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas battue et je sentais que mes muscles souffraient déjà. Courir partout était épuisant et j'étais essoufflée. Je me reculais alors, prête pour un nouvel assaut, en surveillant tout de même les agissements de Malachi qui allait sûrement en profiter pour entrer en scène derechef.

récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Jeu 23 Avr - 18:33

Malgré la position de faiblesse dans laquelle s'était retrouvée Winry, elle assurait clairement la défense du blondinet. Elle ne semblait pas s'ennuyer de sentiments contradictoires, n'hésitant pas une seule seconde à attaquer violemment l'adversaire. Il fallait tout de même noter qu'il s'agissait à présent d'une question de vie ou de mort pour eux. L'apprenti braconnier menaçait en effet de les tuer dans le but de s'approprier une fourrure qui devait coûter assez de gils pour balayer son semblant d'humanité. Cette attitude révoltait progressivement le blondinet, qui commençait à fulminer. La bouche entrouverte, il observait Winry enchaîner les esquives et les frappes fluides. Elle était véritablement étonnante ! Cette aisance face à un adversaire stimulait la curiosité de Malachi, qui se demandait où la blondinette avait pu apprendre à se battre de cette manière. Il en aurait presque eu pitié pour ce cruel traqueur.

Si la demoiselle y avait prêté attention, elle aurait pu entendre quelques encouragements tels des « ouais ! » particulièrement enthousiastes ou des cris destinés à lui indiquer chaque fois que l'ennemi tentait de porter un coup. Il lui arrivait parfois de sauter sur place, agitant les bras en l'air pour attirer le regard du braconnier, mais cela semblait inutile. En l'observant, on aurait pu penser qu'il assistait à un match de hockey. Il faillit applaudir à plusieurs reprises, mais se retint. La situation nécessitait beaucoup de sérieux. Le jeune garçon espérait vraiment que sa comparse ne serait pas blessée, gérer un moomba presque mourant se voulait amplement suffisant pour ses pauvres nerfs. Ses yeux ambrés fixaient particulièrement le chasseur, analysant chacun de ses mouvements. Winry lui permettait de se focaliser sur les faiblesses de l'ennemi sans être dans le feu de l'action. L'adolescent paraissait plus sérieux, plus adulte, qu'il ne l'était auparavant. Cette fois-ci, il semblait prêt à se battre sans retenue. Le ferait-il ?

Après son enchaînement, aussi élégant qu'empli d'adresse, sa camarade aurait certainement besoin de souffler un peu. La demoiselle avait à peine lâché le chasseur que le fugueur se mit à courir, prenant appui sur un rocher pour prendre de la hauteur. Il avait pris son élan, se lançant d'un bond sur l'étranger. Un nouveau coup de poing percutait l'estomac du braconnier, qui saisissait le bras de Malachi au passage. Le blondinet faillit se faire poignarder niveau de l'abdomen, mais ses réflexes lui permirent de s'en sortir avec une blessure peu profonde et sans gravité. Une partie de sa chemise avait été tranchée sur le coup, tandis qu'un peu de sang s'écoulait de la plaie. Le garnement, tellement excité par l'adrénaline, ne sentit pas la douleur tout de suite. Il s'échappait finalement de l'étreinte de son ennemi pour faire un pas bond en arrière. Le pied de l'ancien étudiant percutait le plexus solaire du bandit, le poussant à reculer.

Il n'était pas aussi véloce que Winry, mais sa souplesse lui permettait de porter des coups parfois improbables et inattendus. L'employé de la Néo ShinRa ne ressentait pourtant aucune fierté à mettre à mal un être humain. Les deux mains du blondinet se plaçait sur sa blessure, il constatait tristement qu'un peu de liquide chaud et humide s'en écoulait. Malachi en garderait certainement une fine cicatrice. Il jetait rapidement un coup d’œil au moomba puis à Winry. Alors qu'il était occupé à regarder ailleurs, le braconnier se ruait maladroitement sur le jeune garçon.


Recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Sam 25 Avr - 1:34

WinryJ'eus à peine le temps de m'écarter que le braconnier était déjà assailli d'un nouvel assaut. Mon partenaire était plutôt rapide et vif. Un léger sourire narquois et satisfait s'installa sur mes lèvres. Ce petit avait beaucoup plus de mordant que je ne l'imaginais et c'était un atout non négligeable en ce moment.
De nouveau, je resserrais le nœud du foulard manquant de hurler de peur face à la riposte de notre ennemi. Il avait beau être lourdaud et plutôt prévisible, c'était un homme fort qui possédait de bonnes bases de combats ainsi que de bons réflexes. Toutefois, Malachi était habile et réussi à esquiver sans trop de dégâts. Ce dernier ne se dégonfla pas et enchaîna avec un autre coup, directement dans le plexus solaire du chasseur. Comme plus tôt, notre ennemi recula avec surprise, toujours étonné de la force que possédait le blondinet.

Un gémissement plaintif détourna mon attention. Le moomba était toujours étendu au sol et son sang n'avait pas cessé de s'écouler sur la terre. Je me précipitais vers lui en sentant la panique monter en moi. L'adrénaline m'avait gardée éloignée de cette émotion que j'avais du mal à gérer. Une fois devant le petit animal, je m'agenouillais en lui caressant la tête pour lui annoncer ma présence le plus calmement possible. Je ne voulais pas le brusquer.
Mes mains, déjà légèrement tachées de sang, commençaient à trembler lorsque je les approchais de la plaie couverte d'un linge blanc maculé. Je me sentais inutile et ça me serrait le cœur. J'allais appuyer plus fort sur la plaie mais un bruit de choc inquiétant me fit relever la tête.

Le braconnier s'était jeté sur Malachi. Ils étaient tous les deux au sol et le chasseur s'apprêtait à le frapper au visage. Tétanisée, je regardais mon partenaire se prendre un premier coup particulièrement violent. Notre adversaire était fou de rage. Ses yeux injectés de sang laissaient distinguer une folie meurtrière et un frisson glacial parcouru mon échine. Je me relevais presque instantanément en attrapant de nouveau mes deux dagues.

- NON !

J'avais hurlé sans vraiment m'en rendre compte pour attirer l'attention de l'homme qui nous faisait face. Ce dernier se releva, délaissant son précédent adversaire. Un sourire carnassier habillait son visage plein de sang. Étonnamment, il fonça tête baissé vers moi et je manquais de me le prendre de plein fouet. Cependant, il se doutait que je parviendrais à l'esquiver et recula son coude pour l'enfoncer dans mon dos avec une puissance qui me coupa le souffle. Je titubais de nouveau  et tombait finalement au sol. Le braconnier se rua vers moi pour me donner un coup de poing que j'esquivais cependant en roulant sur le côté. Je profitais alors de sa surprise pour tourner mon corps de sorte qu'il se prenne un coup de pied en plein dans sa mâchoire déjà touchée par mon camarade plus tôt. Aussitôt, je me relevais récupérant mes armes qui étaient tombées aussi vite que je le pu.

Nous nous faisions de nouveau face. Il respirait fortement, tout comme moi, qui commençais sérieusement à sentir la fatigue dans mes muscles. Je serrais les dents. Il fallait en finir.
Je savais qu'il en profiterait, mais je me sentais obligée de regarder mon partenaire qui était en train de se relever. J'étais soulagée, mais je n'eus pas le temps de m'en réjouir. Le braconnier était déjà face à moi, le poing relevé prêt à frapper. Dans un geste fluide et particulièrement délicat je m'écartais sur le côté pour me permettre un accès total à son avant bras que j'entaillais d'un seul coup avec une de mes lames. De son autre main, il eut tout de même l’occasion de me repousser. Cette fois-ci, je me prit le coup directement et il m’éjecta à plusieurs mètres de lui.
Complètement déboussolée, je me retrouvais de nouveau au sol sans aucune de mes armes que j'avais lâché sous la force de son attaque. Lui, ricanant, s'approchait doucement de moi pensant être enfin le vainqueur de se combat sans fin.

Je ne savais pas si c'était la peur de mourir qui me guidait, mais elle m'avait permis à ce moment-là de me relever, une grosse pierre à la main. Maladroitement mais trop rapidement pour qu'il ne puisse réagir, je m'étais relevée pour foncer une dernière fois (je l'espérais) vers lui. En m'agrippant à son bras, je me hissais jusqu'à son crâne où je fracassais là pierre en hurlant de fureur.

Un bruit affreux se fit entendre et du sang coula immédiatement à l'endroit où l'impact avait eu lieu. L'homme tomba raide au sol. Je l'avais assommé. L'adrénaline quitta mon corps instantanément et la douleur s'installa à son tour. Je me laissais tomber, épuisée, non loin de notre adversaire inconscient. J'allais avoir de nombreuses courbatures et des marques qui mettraient pas mal de temps à s'effacer. Je tournais la tête en direction de Malachi et m'autorisais à fermer les yeux le temps qu'il me rejoigne.


recap :
 
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Sam 25 Avr - 19:06

Twisted Evil Twisted Evil  Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil


Winry et Malachi gagnent tout deux 250 Gils et obtiennent chacun x1 Potion.

Winry et Malachi passent au niveau 2.


Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Message de la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mer 29 Avr - 19:19

Les yeux du blondinet s’écarquillaient de surprise. Il n'eut pas le temps de réagir et se faisait violemment plaquer au sol par l'adversaire. L'adolescent recevait un coup de poing en pleine figure, la puissance de la frappe lui fit momentanément perdre conscience. Sa léthargie fut brève, puisqu'elle dura quelques secondes. Le braconnier en colère venait de sonner le garnement qui se retrouvait en position de faiblesse, incapable de se défendre. Le cri de Winry le tirait de ses songes et Malachi ouvrait un œil, le gauche, constatant que l'ennemi s'en allait droit sur elle. Il voulut lui saisir le bras pour l'arrêter, mais c'était déjà trop tard. Le jeune garçon se relevait doucement, maladroitement et sans grâce. Chancelant, il faisait de son mieux pour rester debout. Sa main se posait délicatement sur son œil droit, tuméfié et douloureux. Il surveillerait ses blessures à l'avenir, mais aucune d'elles ne nécessitait de soin immédiat.

Son regard toisait la créature léonine au pelage roux, encore allongée au sol. Elle extériorisait sa souffrance par de petits râles plaintifs et aigus. La chemise, autrefois blanche, qui recouvrait la plaie se teintait de tâches vermeilles. À ce rythme-là, le moomba se viderait de son sang et perdrait la vie. La tristesse envahissait le blondinet, qui envisageait déjà le pire. Un bruit sourd se fit entendre en direction de Winry et Malachi mit beaucoup de temps à se retourner. Encore plus inquiet, il finissait tout de même par observer la scène en grimaçant. Le bandit s'était écroulé au sol, du fluide vital coulait d'une plaie sur son crâne. Le fugueur ne put s'empêcher de ressentir de la pitié pour cet homme. Non loin du corps inerte se trouvait sa camarade, qui paraissait totalement épuisée. L'adolescent fit quelques pas titubants dans leur direction, constatant alors que l'adversaire respirait toujours. Un soupir de soulagement quittait ses lèvres.

Aussitôt arrivé près d'eux, il remarquait deux fioles sur le sol. Suite à une brève observation, l'ancien étudiant de Galbadia reconnaissait le liquide qu'elle contenait. Ces deux potions appartenaient certainement au braconnier et pourraient certainement être utiles. Après un moment d'hésitation , Malachi décidait de s'abaisser pour les ramasser. Ce mauvais homme ne les méritait pas, tout comme il était indigne de la miséricorde du blondinet. Sans réfléchir, le garnement en donnait une à la demoiselle avant de lui tendre la main pour l'aider à se relever. Une ecchymose violacée se formait déjà au niveau de sa paupière et du bas de son œil droit. Ça, il ne pouvait toutefois pas le voir. Malgré le léger gonflement, il parvenait tout de même à l'ouvrir. Pour faire bonne figure, il plaquait un sourire sur son visage.


- Merci, sans toi je serais certainement mort à l'heure qu'il est.

Le jeune garçon se montrait véritablement reconnaissant et clairement admiratif. Son ton ne trompait pas. Une fois Winry debout, il l'entraînait avec lui dans sa course, gardant involontairement la main de sa partenaire dans la sienne. Dès lors qu'ils furent assez proches du moomba, Malachi s'en rendit compte. Gêné, il lâchait promptement la blondinette. Sans attendre, il débouchait la fiole et se penchait au-dessus du félin bipède. Il versait son contenu dans la gorge de la créature. À genoux, les paupières mi closes, on pouvait supposer qu'il priait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Ven 1 Mai - 18:20

WinryIl faisait complètement noir. Les yeux toujours fermés, j'écoutais de nouveau la nature me bercer au gré d'une brise légère. C'était finalement plutôt agréable d'être étendue là, sans rien faire de particulier. Je savais pourtant que ce n'était pas raisonnable. Nous venions d'avoir un combat fatiguant et un moomba était en train d'agoniser à quelques mètres de moi. Je ne pouvais pas me permettre de me reposer en laissant mon partenaire s'occuper de tout. De plus, il s'était prit un sacré coup au visage, il avait peut être lui aussi besoin d'être soigné.

Rapidement, les pas du blondinet se firent entendre, arrivant vers moi. Comme si je venais de me réveiller, j'ouvrais de nouveau mes yeux avec difficulté face aux rayons du soleil éblouissants. Pour me protéger de ces derniers, je passais un bras devant mon visage bloquant la lumière. Malachi se trouvait à côté du braconnier inconscient. Je tournais la tête pour l'observer se baisser. Après une brève étude de la situation, il ramassa deux flacons qu'il regarda quelques instant avant de m'en tendre un. Je ne connaissais que très peu les potions, mais celle-là m'était familière. Ma mère l'utilisait souvent quand nous revenions blessées d'une chasse quelque peu mouvementée. Je tendais la main qui me cachait du soleil pour attraper la fiole avant de faire un sourire amical à mon camarade pour le remercier. La seconde d'après, j'attrapais la main de Malachi pour qu'il m'aide à me redresser.

L’œil blessé du blondinet commençait déjà à gonfler. Il fallait mettre de la glace dessus sinon il doublerait de volume. J'avais envie de regarder de plus près, mais mon partenaire m'offrit un grand sourire en me remerciant. Il avait l'air d'aller plutôt bien finalement. J'étais légèrement gênée de toute la reconnaissance qu'il me faisait pour l'avoir « sauver ». Il avait été tout aussi utile et j'aurais été en grande difficulté sans ses interventions.

Sans prévenir, Malachi se précipita vers le moomba en m’entraînant avec lui. Une fois proche de la petite créature, je sentais comme une impression de malaise du côté de mon partenaire qui me lâchait subitement la main. Je le regardais avec interrogation sans vraiment comprendre pourquoi il avait réagit comme ça. Cependant, je n'avais pas le temps de me poser plus de questions, le blondinet commençait déjà à s'occuper de l'animal souffrant. Délicatement, il versait le contenu de la potion dans la gueule du félin. Je me plaçais à côté de lui en observant ses moindre faits et gestes. Je n'arrivais pas à juger de la gravité de la blessure et cela m'inquiétait particulièrement. La potion ferait-elle effet ?
Le moomba se calma pendant quelques instants, ses râles plaintifs étaient de plus en plus faibles et il semblait s'endormir. Ma main tremblait de nouveau lorsque je l'approchais de la chemise pleine de sang pour la retirer et étudier la plaie. Le sang semblait avoir cessé de couler et un soupir de soulagement traversa mes lèvres. En regardant bien, on pouvait remarquer les tissus de la peau du moomba se régénérer pour refermer petit à petit l'entaille. Avec douceur, je décidais de caresser le pelage roux de la petite bête pour lu apporter un soutient et le rassurer.

- Tu sais, sans toi ce moomba serait dans un état bien plus pitoyable que maintenant et je n'aurais jamais réussi à battre le monstre qui nous a attaqué seule. Alors.. merci beaucoup.

Je fermais de nouveaux mes paupières pour me détendre le temps que la potion fasse effet. C'est à ce moment là que mes cheveux décidèrent de réapparaître. Sous le foulard qui cachait mon crâne, je sentais une douceur familière qui me fit ouvrir en grand mes yeux. Je me relevais avec précipitation en retirant les derniers morceaux de tissus qui enveloppait ma tête pour laisser tomber dans mon dos la masse de cheveux qui le recouvrait habituellement. Ma coiffure était défaite, mais j'étais tellement heureuse de les retrouver que pendant plusieurs secondes, je passais ma main à l’intérieur, en profitant de ces gestes pour retirer quelques petits nœuds.

- Malachi ! Ils sont revenus !!

Ma voix ressemblait à celle d'une enfant à qui on venait d'offrir le plus beau cadeau. Je m'empressais ensuite de faire deux nattes que j'attachais à l'arrière de ma tête. Un sourire immense plaqué au visage, je m'accroupis de nouveau pour observer le moomba qui était en train de se relever péniblement après que sa plaie ne se soit refermée. Il avait survécu.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Ven 26 Juin - 8:57

Des bruits de pas se font entendre à proximité, de toute évidence, les deux jeunes gens ont été entendus, mais s'ils craignaient tomber sur d'autres braconniers qui traquaient les moombas, il n'en était rien. Une femme surgit de quelques arbres avant de braquer une arme droit sur eux

«Halte là! Lâchez ce moomba tout de suite!!» la jeune femme ne semblait pas du tout être une combattante, mais son pistolet pouvait bien suffire à tuer n'importe qui, même si elle ne savait pas viser... malgré tout, il ne lui fallut pas longtemps pour voir que les deux jeunes gens n'étaient pas là pour lui faire du mal, mais elle les gardait en joue malgré tout...


Sarah Jefferson

La scientifique les regarda à tour de rôle avant de sortir un drôle de boîtier de son manteau, elle le dirigea vers les deux jeunes gens, chacun leur tour avant de s'arrêter sur Malachi

«Un SeeD hein? Je vois...» elle rangea alors son arme et commençait à s'approcher lorsque le bruit d'un hélicoptère se fit entendre. Elle leva les yeux au ciel, l'appareil était en approche jusqu'à se poser. Un borg en sortit et s'approcha de la jeune femme, parlant de sa voix robotique

«Dr Jefferson, vous êtes conviée à vous rendre à Alexandrie pour une grande conférence... le rendez-vous se fera sur l'Orbital!» la jeune femme hocha de la tête puis se tourna vers les deux autres
«D'accord.. mais embarquez d'abord ce moomba, il a besoin de soins. Et ces deux jeunes gens aussi...»
- «À vos ordres!»
sans leur laisser le temps de répliquer, les deux gamins furent embarqués presque de force avec le moomba... elle se tourna vers Malachi tout en pianotant sur son appareil quelque chose

«Toi, tu vas rédiger un rapport sur l'attaque de ce moomba pour ton école... on te dépose à Esthar rapidement avec lui pour qu'il se fasse soigner. Quant à toi, tu viens avec moi.» cela pouvait presque ressembler à un enlèvement, allez savoir pourquoi le Dr Jefferson voulait de Winry avec elle. Peut être avait-elle décelé quelque chose chez elle? Une sorcière potentielle? Oui, c'était probable, même si peut être que Winry l'ignorait elle-même. Toujours est-il que la scientifique semblait vouloir l'étudier..

Bref, ils déposèrent donc Malachi à Esthar avec le moomba avant de prendre la direction de Héra.. la jeune fille n'avait pour le moment pas son mot à dire, mais peut être qu'elle saurait trouver un moment pour s'enfuir plus tard? L'hélicoptère ferait une escale à Alexandrie, donc ce serait surement le moment pour elle d'en profiter.

=============================
Gains: +50 gils [Chacun]

Malachi est renvoyé à Esthar (en attente de son retour)
Winry va vers Alexandrie



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Lun 8 Fév - 16:13

Yusuke et Sheli viennent d’Esthar

Note pour Wraith:
 

C’est ce qu’on appelle un passage express ! Nous avions pris des chocolégumes chez un gentil marchand, on s’était fait un stock de nourriture pour la journée vu qu’on serait en extérieur et nous avions pris la direction de la sortie d’Esthar ! On se rendait compte que la sécurité était plutôt bien renforcée et si je pensais que c’était pour contrer un attentat, et bien en fait … il avait déjà eu lieu à en juger les dégâts lorsqu’on s’approcha des laboratoires. Dès qu’on rentrerait, je crois qu’on va regarder les infos à la télé ou se renseigner n’importe où pour savoir ce qu’il s’était passé en notre absence.

- Hum. Kuja a quand même déclaré la guerre à Deling City car nous étions là-bas avec le Cristal de la Foudre. J’espère que ce n’était pas encore quelqu’un qui était à notre recherche à cause des Cristaux …

C’en était presque de la paranoïa étant donné que le secteur essentiellement touché était le laboratoire et que bah … nous n’avons jamais été au laboratoire. Et oui je sais, nous ne sommes pas le centre du monde, mais après le clash avec Kuja, on pouvait se méfier quand même hein ?

Une fois hors de la ville, je mettais une veste et une écharpe. En soit, dans l’immédiat, je n’en avais pas besoin puisqu’il faisait assez doux ici, mais on ne dira plus la même chose une fois dans les montagnes … et encore moins dans la région de Trabia ! Si je pouvais éviter de me taper un rhume, je suis preneuse. Yusuke sortait un des chocolégumes fraîchement acquis et on attendit quelques minutes pour que le chocobo noir apparaisse. J’avoue qu’il était magnifique !

- Pas besoin de demander pourquoi tu as un coup de cœur sur cette couleur, hein ? Je suppose que c’est une race bien précise, et s’ils peuvent traverser les montagnes, c’est qu’on doit les trouver dans les montagnes aussi !

J’affichais un sourire en coin avant de passer devant pour monter la première, pendant que l’animal mangeait. Toujours le faire vite pendant que le chocobo est distrait par sa nourriture. Yusuke montait derrière moi et je donnais un petit coup sur la bestiole pour lui signaler qu’il devait avancer, direction le nord ! En effet les montagnes étaient visibles d’ici mais les passages ne l’étaient pas encore, eux. Par contre je rêve ou la bestiole a râlé quand je lui ai donné un coup ? Beuh.

- Ok, j’ai l’impression que ceux-là ont un caractère de merde aussi. T’es sûr que t’en veux un comme ca ? Quoique … Tel maître, tel chocobo ?

Il ne le voyait pas mais j’avais étiré un sourire bien moqueur et je m’attendais à me prendre une baffe derrière la tête pour avoir dit une connerie, mais bon ! J’assumais ! En tout cas la bestiole filait à vive allure et on se rapprochait bien vite du massif montagnard. Je voyais un sentier se dessiner au loin.

- Ca peut faire aussi une bonne cachette pour la Chimère de la Terre ces montagnes non ? Faisons attention dans tous les cas, le vieux a parlé des griffons … D’après les légendes c’est une énorme bête mi rapace mi lion, ca devrait se repérer facilement !

Sauf que je me gourais … Sur Dol, les griffons, c’était d’immenses dragons rouges …

Pour Yusuke:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 10:44

En route pour explorer les plaines d'Esthar! On avait une première partie de la route qui serait assez désertique avec des montagnes à traverser avant d'atteindre les steppes enneigées, j'utilisais un chocolégume et un superbe chocobo noir arriva! Sérieux, si on devait avoir un chocobo un jour, j'en voulais un comme ça! Même avec un caractère de merde!

«Vaut mieux qu'il ait un sale caractère comme ça, personne ne pourra nous le voler!» ah ben oui hein? Je pense à tout! Je lui tirai la langue malgré tout face à sa remarque sur notre ressemblance, puis je grimpais derrière elle et on se mettait en route. On avait une bonne distance à parcourir avant de gagner les montagnes, mais le chocobo avançait vite! Je m'accrochais à mon épouse, juste pour le fait de la tenir car le chocobo était stable et je n'avais donc pas trop besoin de me tenir, et je pouvais donc regarder le paysage

«C'est vrai que c'est assez désertique... ce serait bien si on pouvait croiser effectivement une chimère!» le chocobo filait, on arrivait au niveau des montagnes, là où Sheli pensait trouver des griffons. C'est alors que notre monture commença à s'agiter et se stoppa net

«Hoy... qu'est-ce qui lui arrive?» difficile à dire, mais il semblait totalement paniqué. Je regardais autour de nous, sur le coup, il n'y avait rien pour justifier son agitation à part une sorte d'arbre qui... euh? «Sheli? Y'a un arbre qui bouge!» c'est alors que l'arbre en question se retourna et fit apparaître une tête horrible avec une rangée de dents impressionnantes! Le chocobo hurla et nous désarçonna pour nous éjecter et prendre la fuite! Je retombais souplement sur mes pieds pour ma part, mais Sheli avait eu un peu moins de chance! Ce truc était énorme!

«Non mais c'est quoi cette horreur?» il faisait bien trois ou quatre mètres de haut! Et je doutais fort qu'on soit en mesure de s'échapper maintenant que le chocobo avait pris la poudre d'escampette! Je sortais mes dagues, le cœur battant, il était presque aussi gros que Belias quoi!

«Euh je.. Si c'est une plante, il doit pas aimer le feu.. je vais tenter pour voir!» enfin je n'osais pas vraiment en fait, sur le coup, je faisais clairement pas le fier!
========================
XylomidInfos:
Xylomid X 01
Niveau: 30
HP: 42750 (!)
MP: 3000
Craint: Feu (X2), Glace (X1,5)
Immu: Terre
Absorbe: Poison (toute attaque visant à l'empoisonner sera absorbée)
Résiste: Toutes altérations à 100%
Techniques: Attaquer (-300hp), Mâchouille (-1500hp, 25mp), Brume (-1500hp sur tous, 40% Cécité, 50mp), Infection (Cécité, Mutisme, Poison, Sommeil (50%), 150mp - Magie bleue)
========================

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 11:46

Si j’espérais croiser la Chimère de la Terre, ou craignais de rencontrer un Griffon, on allait plutôt faire la connaissance d’une créature bien moins agréable ! Alors qu’on filait droit dans les montagnes en se taquinant au sujet du chocobo et du caractère de merde de Yusuke, notre monture commença à trembler et à prendre peur. J’essayais de lui donner un petit coup pour le faire avancer, mais cette fois, il ne râlait pas, il ne réagissait même pas.

- Hoy, je ne t’ai pas dit de t’arrêter, qu’est-ce qu’il te prend toi ?

Yusuke remarqua un « arbre » qui bougeait et je levais la tête dans la direction indiquée. Les Xylomids n’existaient pas sur Gran Pulse – on avait plutôt les Otyughs qui étaient bien moches aussi – aussi je ne savais pas ce que c’était mais pour moi ca ne ressemblait pas à un arbre mais plutôt à un monstre tentaculaire et visqueux lorsqu’il fit apparaître plus clairement sa tête !

- C’est pas un arbre, c’est un monstre !

J’essayais de faire comprendre au chocobo de faire demi-tour mais … il préféra nous éjecter au pied des montagnes et prendre la poudre d’escampette ! Je m’étais bien étalée par terre contrairement à mon époux et lorsque je me relevais, je me massais l’arrière du dos en me tournant vers le volatile qui était déjà bien loin à l’horizon. Je levais même mon poing à son attention en gueulant :

- SALE FILS DE CHARBONNIER !!!!!!!!! REVIENS ICI QUE JE T’ARRACHE LES PLUMES UNE A UNE !

Yusuke était en train de paniquer derrière moi, parlant de feu et tout ca. Ouais t’en veux du feu ? Tu vas en avoir. La bestiole se mit à pousser un grondement puissant et je me retournais en lui balançant une bonne boule de feu à la gueule – et il n’avait pas aimé ca.

- Ferme-la la plante verte !

Elle se mit à couiner. Mais je pense que c’est plus pour la douleur plutôt que parce que je venais de l’engueuler. Je me retournais en croisant les bras, je n’avais même pas dégainé mon arme et je croisais les bras en tapant du pied par terre. Rien à foutre qu’elle fasse quatre mètres de haut ! J’avais quand même des loups qui étaient encore plus grands dans la steppe d’Archylte chez moi hein ? Et ils faisaient bien plus peur avec leurs crocs ! D’ailleurs depuis quand une plante ca a des crocs !? Ah ! C’est une plante carnivore !

- Non mais bordel de merde de crotte, saloperie de volaille, trouillard, pétochard, poltron, lâche, péteux …

Et je continuais de pester dans ma barbe après ce foutu chocobo jusqu’à ce que je vois le Xylomid s’agiter et prendre une certaine inspiration. Oh, ca pue le souffle. Et je ne croyais pas si bien dire ! Il cracha une … oui une infection ! Cette technique portait bien son nom, c’était infect, nauséabond, c’était tellement pourri que ca m’en brûlait un peu les yeux mais pourtant, je ne croyais pas avoir été blessée à proprement parler … En revanche j’étais prise d’une violente nausée et de plusieurs démangeaisons. Argh !! Je connais ces symptômes !

- Cette saloperie m’a empoisonnée !

Et Yusuke avait été aveuglé. Décidément ! Entre le monstre lunaire et ca, ses yeux ont pris cher ces derniers jours. Mais surtout j’avais l’impression d’avoir soudainement comprise cette technique et sur le moment, je ne faisais pas le lien avec la gemme bleue que nous avions achetée il y a très longtemps. Le vendeur nous avait bien expliqué qu’il existait quelques monstres qui, avec cette gemme, et en utilisant une technique précise, nous permettrait d’assimiler sa propre technique ! Oh génial ! Maintenant je vais pouvoir puer du bec à volonté !

Récapitulatif:
 

Note pour Wraith:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 13:39

Jamais je n'avais vu une bestiole pareille! J'avais cru à un drôle d'arbre au début avec les racines qui sortiraient du sol, mais en fait c'était un monstre énorme! Même les otyughs à côté ils me paraissaient charmants! Je ne me sentais pas super à l'aise à l'idée de devoir affronter un truc pareil, même les monstres lunaires me faisaient moins flipper d'un coup!

«Fous la paix à ce pauvre chocobo! À sa place aussi je me serais tiré vite fait!» je l'engueulais pas vraiment, j'avais surtout pitié pour la pauvre bête... bon, j'avoue que j'aurais préféré qu'il se tire avec nous sur son dos pour la peine, mais on allait donc devoir se le coltiner, en espérant qu'on en soit capable! Sheli de son côté était tellement furax qu'elle balançait une boule de feu dans la tronche de la bestiole, elle couinait un peu sur le coup, signe qu'elle n'aimait vraiment pas le feu!

Mais elle n'allait pas se laisser faire, car elle se mit à prendre une profonde inspiration, ça sentait mauvais, et j'avais pas idée à quel point! Je ramenais mes bras devant mon nez pour essayer d'éviter d'être empoisonné, sauf qu'en protégeant mon nez et ma bouche, ce sont mes yeux qui ont pris! Je me sentais alors tout drôle, comme si je comprenais comment il avait fait? Sauf que lorsque j'ouvrais les yeux...


«Ah non pas encore!!!» si Sheli avait été empoisonnée, moi j'avais perdu la vue! C'est pas vrai quoi! J'en ai mare!! «j'y vois plus rien! Sérieux j'en ai ma claque! Dès que j'ai la tune, je m'achète un vaccin contre la cécité, y'en a mare!» j'espérais que j'aurais vite les moyens car sérieusement, ça commençait à me taper sur le système!

En tout cas, il allait me le payer! Vu qu'apparemment, il n'aimait pas le feu et que je pouvais pas le voir, il allait se prendre un sacré geyser de flammes dans la tronche!

«Sheli, recule... je ne te vois pas et je ne voudrais pas te cramer en passant!» j'enchaînais les mouvements de mes doigts pour concentrer mon chakra, puis je crachais un puissant geyser qui semblait clairement pas faire du bien à la bestiole!

Ah! On fait moins la maligne hein?


«Je l'ai eu? Euh.. c'est quoi cette odeur?» cette odeur? C'était le monstre qui était juste devant moi, il avait rampé jusqu'à moi pour ouvrir grand sa gueule! Je n'eus pas le temps d'entendre Sheli hurler que j'étais happée dans sa grande bouche et que je le sentais me bouffer comme si j'étais un joujou pour chien en caoutchouc! Heureusement qu'il avait des zones sans dents, et qu'il ne pressait pas si fort que ça, car la douleur fut particulièrement difficile à supporter, presque autant que l'odeur pestilentielle qui régnait là dedans et le dégoût éprouvé par la salive qui me couvrait presque le corps!

Il me recracha, j'étais tout simplement dégueulasse, j'avais mal partout, des bleus et des traces de marques de dents sur les bras, le cou et surement dans le dos...

«Koff koff.. non mais quel connard!! Il a essayé de m'bouffer!!!!» alors là mon gros, ça va se payer!!


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 15:51

Bon. Cette créature, c’était une bonne emmerdeuse ! J’étais empoisonnée, et Yusuke avait été aveuglé. J’en comprenais – après m’être calmée un minimum – que ce souffle possédait de multiples effets et si ca se trouve, la cécité et le poison n’étaient pas les seuls s’il le fallait … Non il y avait autre chose. J’avais vraiment l’impression de connaitre cette technique tout à coup alors bah … je ne l’avais jamais vue, je n’avais même jamais rencontré cette créature par le passé. Quoiqu’il en soit, entre la Lune et maintenant ca, c’était définitif : Yusuke le voulait son vaccin !

- Vu l’allure et l’haleine dégueulasse qu’il se trimballe en plus de pouvoir infliger des altérations d’état … J’imagine qu’essayer de lui en infliger sera compliqué aussi.

Je ne serai pas étonnée qu’il présente une très grande résistance aux altérations d’état si c’était sa spécialité. Voire même une immunité.
Quoiqu’il en soit, puisque cette bestiole n’aimait pas le feu, Yusuke se rabattit sur ses techniques ninjas pour cracher un puissant geyser de flammes. Je m’étais vite écartée pour ne pas être prise dans l’attaque, puisqu’il ne pouvait pas me voir, et je voyais le Xylomid se tortiller de douleurs. Mon époux n’avait pas la vue, mais il avait suffisamment d’ouïe pour entendre les plaintes de la créature ! Mais elle se ressaisissait bien vite et vu qu’elle rampait au sol sans obstacles gênants pour faire du bruit, Yusuke ne pouvait pas la voir ni l’entendre venir.

- Yusuke !! Recu-

Trop tard. Il était dans la gueule du Xylomid et toute ma colère envers le chocobo s’était instantanément évaporée pour laisser apparaître l’horreur sur mon visage. Je venais de me tétaniser et mon cœur battait si fort que je le soupçonnais de pouvoir exploser à tout instant. Voir une gueule aussi grande avec de telles dents me rappelait l’Otyugh. Je n’avais jamais vu dans quelles circonstances mon père était mort, mais si j’en jugeais ses blessures avant sa mort, l’Otyugh l’avait transpercé de toute part avec ses dents, signe qu’il l’avait avalé.

Je craignais que ce Xylomid fasse pareil et inutile de le dire, me dire que Yusuke se retrouve mortellement blessé à cause d’une telle bestiole, sous mes yeux en plus, ce serait si … inattendu ! Mourir à cause d’une bestiole pareille ! On n’y pense pas mais comme quoi sur un monde pouvant s’avérer hostile, le danger était partout et pouvait provenir de tout et n’importe quoi.

Mais heureusement Yusuke fut recraché. La bestiole semblait juste vouloir s’amuser … Quel sadisme ! Je me précipitais vers mon époux pour l’aider, il était vivant mais se retrouvait avec de nombreuses blessures en tout genre.

- Honnêtement t’es pas beau à voir … En plus t’es visqueux et tu pues ! Mais on s’en fout, prends soin de toi ok !?

Je sentais la colère me gagner à nouveau, mais cette fois, c’était bel et bien envers le Xylomid ! Je me retournais vers ce dernier en dégainant enfin mon arme.

- Toi tu vas morfler !!

Ca va chier ! Je fonçais sur la bestiole, même pas peur de me retrouver à quelques centimètres d’elle, et je la frappais à de multiples reprises, sur la tête, ses tentacules, sa gueule, partout, avec une force et un acharnement féroce si bien qu’elle avait reculé sous les impacts ! Mais ca ne lui plaisait pas non plus, et au final lorsque je me calmais, elle me fit subir le même sort que Yusuke.
La douleur était vraiment peu supportable, j’avais l’impression qu’on me broyait les os un à un et pourtant je sentais que ce n’était que de l’amusement pour le Xylomid. S’il voulait vraiment attaquer pour tuer, il aurait eu qu’à fermer sérieusement sa mâchoire pour me casser en deux … Je vous épargne la description de l’odeur infecte mais une chose est sûre : je ne voulais pas rester là-dedans. Je me concentrais et j’envoyais une décharge électrique au Xylomid qui n’avait pas aimé cette pichenette de ma part ! Il me recracha carrément et comme si je n’étais pas assez abîmée comme ca, il m’avait envoyé valser contre une paroi rocheuse. Mon dos n’avait pas aimé … Et entre sa gueule répugnante et son poison, j’avais envie de vomir.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 18:04

C'était une expérience que je n'avais franchement pas envie de reproduire... cette sensation de se faire dévorer vivant tout en étant pris pour un simple jouet en plastique, c'était humiliant et terrifiant à la fois. J'avais vraiment cru qu'il allait me gober et que j'allais devoir me démerder pour sortir de son estomac par moi-même! Quoi que, peut être que ça l'aurait tué sur le coup, je suis pas sur d'être très digeste... bref!

J'avais un peu de mal à me relever, j'avais mal partout, Sheli me suggérait de prendre soin de moi, mais pour le moment, je tenais bon

«Ça va, j'ai encore de la ressource... mais je ne vois toujours rien.»

Je me relevais péniblement, essayant de frotter mes yeux jusqu'à entendre un bruit bizarre suivi des hurlements de Sheli, je me redressais, regardant à gauche, à droite, mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine! Ne rien voir était particulièrement flippant dans ce cas de figure
«Sheli? Sheli?? Qu'est-ce qu'il y a? SHELI???» puis il y eut un bruit de choc, de la poussière avait du se soulever près de moi et je l'entendais tousser et cracher, et rien qu'à l'odeur, je pouvais la suivre alors je me précipitais vers elle pour voir si elle allait bien, ma main tomba direct sur sa fesse - coïncidence? - mais peu importe, je longeais son dos pour retrouver l'épaule, et en chemin, j'avais senti sous mes doigts les nombreuses traces de morsures

«Bordel, me dis pas qu'il a essayé de te bouffer aussi? Ça va?» j'étais mort d'inquiétude, et furieux de ne pas pouvoir la voir pour m'assurer de son état! Je me tournais vers la masse immense qui ne pouvait être que le xylomid, vu le cri qu'il avait poussé avant, il ne devait clairement pas apprécier le feu, alors je comptais bien lui faire mordre la poussière, quitte à bouffer toute mon énergie! Malgré tout, je savais qu'il valait mieux baisser dans ton pour pouvoir être sûr de le tuer, donc j'utilisais cette fois ma technique à son niveau inférieur, prenant une profonde inspiration, je crachais le geyser de flammes qui ne lui faisait pas de bien pour autant!

De son côté, il s'avança vers moi, et même s'il était particulièrement immense et facile à repérer, je ne pouvais pas me pousser, car Sheli était derrière moi et elle risquait d'être frappée à ma place! Alors je ramenais mes bras devant moi, serrant les dents pour recevoir un coup de "liane" qui me fit reculer de quelques centimètres, mais au moins... c'était supportable!



Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mar 9 Fév - 22:04

Spoiler:
 

Ah bah bien sûr ! Yusuke était certes aveugle mais sur toutes les parties de mon corps qu’il pouvait toucher, c’était forcément ma fesse qu’il pinçait en premier ! Sa main a une puce intégrée qui la dirige toute seule au bon endroit ou quoi ? Enfin bon. En me tâtant un peu partout, Yusuke touchait par inadvertance certaines de mes blessures et je grimaçais de douleur jusqu’à ce qu’il me demande si ca allait …

- T’en fais pas. Ca …

… va pas. Bon bah ca y est, j’ai rendu mon petit-déjeuner. Entre ces odeurs nauséabondes et le poison, mon estomac était en train de prendre cher. Yusuke s’interposa entre le Xylomid et moi pour balancer un nouveau geyser de flammes, bien moins puissant que le précédent mais il fallait effectivement penser à s’économiser devant un ennemi aussi colossal. Je n’avais même pas souvenir que les Gardiens du Cristal du Feu soient aussi balèzes. Cette fois, Yusuke se prit une gifle, je préférais ca que le voir se faire avaler et servir d’os à mâcher pour la bestiole … Malgré tout je n’aimais pas cela et je me redressais avec difficulté, frottant mes lèvres à l’aide de mon bras tout en me concentrant pour préparer mon prochain sort.

- Recule sale bête ! Une sphère incandescente était apparue dans ma main. Non, tu ne veux toujours pas ? - Recule je te dis !

Tout en m’approchant du monstre, j’avais levé mon bras d’un geste vif pour envoyer la boule de feu qui vint lui noircir un peu ses lianes/tentacules. Elle couina encore et recula de quelques centimètres, mais c’était encore loin d’être suffisant pour l’abattre. Au contraire, puisque cette fois il projeta un nuage un peu différent du précédent dans la mesure où je me sentais faiblir, comme si ma peau se faisait ronger de toute part et je trouvais ca encore plus désagréable ! Sachant que j’étais blessée de toute part déjà, ca ne faisait qu’accentuer la douleur que de toucher des zones déjà endommagées. Pire, j’avais les yeux qui brûlaient au point que j’avais les larmes aux yeux, mais je n’étais pas aveugle pour autant.

- Bordel ! J’ai les yeux qui piquent tellement que j’ai l’impression d’avoir coupé dix oignons d’affilée !

Je me concentrais à nouveau pour faire apparaître une nouvelle sphère de flammes dans ma main et l’envoyer aussitôt sur le Xylomid.

- Tu commences vraiment à me taper sur le système toi !

Tu vas mourir oui ?

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mer 10 Fév - 9:43

Est-ce qu'on allait pouvoir s'en sortir? Honnêtement, je n'en étais même pas sûr... ce monstre était puissant, il avait une force colossale et il infligeait des altérations d'état franchement handicapantes! Après, j'étais plutôt d'accord avec Sheli sur un point, une créature pareille qui maîtrise toutes sortes de maux, il ne fallait pas chercher à lui infliger quoi que ce soit, il y était forcément immunisé. Il pouvait empoisonner et rendre aveugle, c'était les deux points dont on pouvait être sûr, mais on n'avait aucune garantie qu'il ne pouvait pas faire autre chose... il pouvait juste ne pas avoir eu de chance, ou alors c'est nous qui en avons eu pour ne pas avoir été affectés.

J'avais mal partout, mais je pouvais encore tenir le coup. Les sorts de feu semblaient être le mieux que je pouvais faire, et Sheli aussi puisqu'elle usa de ses anciens talents de L'Cie pour faire flamber cette plante immonde! Mais il tenait bon, bien que je ne pouvais rien voir encore, j'entendis un râle qui ne me disait rien qui vaille

«Me dis pas qu'il va encore utiliser son souffle putride!» je me couvrais le nez à nouveau mais cette fois j'utilisais mon autre bras pour me protéger aussi les yeux! Pas envie qu'il me brûle encore alors que je commence un touuuut petit peu à retrouver la vue!

Sauf que non, c'est pas tout à fait son souffle putride, mais une autre forme de brume qui nous frappe! Et sérieux, ça fait super mal cette connerie, je commence à en avoir ma claque à force!

«Raaah ça fait mal!» je secouais la tête, heureusement, mes yeux n'avaient pas été touchés, et je battais doucement des cils avant de me rendre compte que je voyais petit à petit de la lumière

«Yataaa! J'y vois!» bon au final, ça ne changeait pas grand chose puisque j'utilisais toujours mon souffle de feu, mais voilà, c'était par principe d'y voir quelque chose! Je concentrais donc mon chakra et je lui crachais un geyser de flammes à la gueule, il se tortillait un peu en couinant, mais tenait toujours bon! Il s'approcha alors de moi et je me préparais à bondir en arrière pour éviter de me faire bouffer, sauf que ce con lança l'un de ses tentacules qui me chopa au vol!!

«OUAAAH! Non!!» alors autant, supporter ça quand on voit rien, c'est déjà pénible, mais se faire bouffer quand on y voit par contre, ça plaît pas du tout!! Sauf que là, je pouvais un minimum me défendre et à l'aide de mes dagues, je m'acharnais à lui taillader le palais! «je-ne-suis-pas-co-mes-ti-bleuh!!»
Ça ne devait pas lui plaire car il me cracha vite fait, cette fois, non seulement j'avais mal partout, mais j'étais couvert de bave et de sang noir! Groumph.. je commençais sérieusement à en avoir mare de cette sale bête...


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Mer 10 Fév - 21:57

Bonne nouvelle, Yusuke avait retrouvé la vue. Mauvaise nouvelle, notre adversaire était encore debout et il valait mieux faire attention qu’il ne reproduise pas sa technique qui infligeait plusieurs altérations d’état si Yusuke voulait éviter d’être à nouveau aveuglé … ou même moi ! Je n’étais pas épargnée non plus, j’avais dû avoir de la chance plus tôt. Je sentais que mes nausées se calmaient, signe que le poison n’avait été que temporaire, lui aussi.
Mon époux pouvait donc balancer son souffle ardent, mais en voyant bien où il visait cette fois ! Il tenta d’esquiver une autre attaque mais le Xylomid l’avait attrapé avec un tentacule pour le gober à nouveau ! Une nouvelle fois, j’assistais avec horreur à la scène mais une fois encore, la bestiole ne faisait ca que dans l’unique but de s’amuser avec. Rah ! Yusuke réussissait à s’en sortir mais ses blessures étaient encore pires ! Je me précipitais vers lui pour voir son état.

- Sérieusement, Bélias et Marilith étaient des agneaux à côté de lui !

Je me concentrais pour soigner et protéger un minimum Yusuke. Ce n’était pas suffisant pour lui offrir une défense optimisée et faire disparaître toutes ses blessures, mais c’était toujours ca de pris, et j’avais bien fait. Car tandis que je m’occupais de mon cher et tendre, le Xylomid nous balança la même technique qu’un peu plus tôt. Celle qui faisait très mal et qui brûlait les yeux ! Je me protégeais de mon bras pour limiter la casse au niveau de mon visage, mais tout de même ! Je commençais à me sentir vraiment faible en plus de ressembler à rien et pourtant, mon adrénaline montait tellement en flèche que je ne sentais pas la fatigue ni la faiblesse m’envahir pour le moment.

- On t’a dit de t’en aller ! Je me redressais en faisant apparaître une nouvelle boule de feu dans ma main. - Dégage !!

J’envoyais la sphère sur la bestiole et elle explosa si violemment qu’elle créa un véritable mur de flammes au contact du Xylomid ! Il n’avait vraiment pas aimé, mais surtout, je réalisais que mes techniques étaient encore trop faibles pour un adversaire pareil.

- Fais-moi penser d’acheter des gemmes encore plus puissantes quand on reviendra à Esthar.

Si on retourne à Esthar vivants et en un seul morceau … Parce que c’est ce qu’il nous mettait de sacrés bâtons dans les roues ce monstre et il semblait avoir encore pas mal de ressources ! Tant mieux. Nous aussi on cachait de jolis petits tours dans notre sac.

- Vas-y mon coco. Continue de m’affaiblir. J’ai quelques surprises pour toi …

Le tournoi me l’avait prouvé. C’était dans la faiblesse qu’on pouvait sortir nos meilleures techniques …

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais !   Jeu 11 Fév - 9:25

C'est clair que là, je crois qu'on n'avait jamais affronté un tel adversaire... j'avais mal partout, je pouvais sentir certains de mes os être surement fissurés voire brisés par endroit après m'être fait mâchouiller comme un jouet en caoutchouc pour chien, mais je pouvais me relever et combattre encore... pour le moment.

Sheli s'était approchée de moi et avait pu me soigner un peu, du moins, le plus important, car j'étais presque sûr qu'elle avait ressoudé quelques os au passage, et je disposais désormais d'une petite aura de protection. Ce ne serait peut être pas suffisant pour réduire vraiment les dégâts, mais mieux que rien!

D'ailleurs, j'allais vite ressentir un peu la différence, la bête prenait une profonde inspiration et crachait une nouvelle fois sa brume, impossible d'y échapper, mais je me protégeais les yeux pour ne pas avoir à être affecté, mais ça faisait mal quand même!

«C'est sur qu'à force, on va finir, peu à peu, par pouvoir lui en coller une sévère!» je ne savais pas encore toute l'étendue que pouvait prendre mes pouvoirs, surtout que depuis le tournoi, on avait bien évolué Sheli et moi... ça pouvait surement faire mal, très mal! Mais pour l'heure, mon épouse faisait un véritable carnage incendiaire, elle  était sacrément remontée et je pouvais sentir la chaleur me réchauffer les joues malgré la distance!

«Attends, j'enchaîne!!» je me concentrais et j'essayais de profiter de l'incendie que Sheli avait causé pour faire plus de dommages, mais non... le monstre s'était agité et même s'il avait ressenti la douleur, je n'avais pas l'impression qu'il avait autant souffert que quelques secondes plus tôt... en tout cas, il s'approchait de moi et cette fois, je ne comptais pas me laisser faire!

«Ah non!» pour être sûr de ne pas être attrapé cette fois, je lui sautais carrément dessus, je passais sur ses tentacules pour aller derrière lui, restant en mouvement pour ne pas qu'il puisse m'attraper, et au passage, je lui donnais un coup de dague dans le dos avant de revenir près de mon épouse

«Non mais!» bon allez, cette fois, j'étais motivé! On continue!


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une bouffée d'air frais !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Tuto] Ne plus payer les frais de porc entre nous.
» Du sang frais!
» Céphadrome au katana, breuvages frais ??
» frais deport abusés en tant qu'acheteur
» Montant exact des frais Paypal sur une facture à un particulier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent d'Esthar :: Plaines d'Esthar-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives