Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Miraak Darklight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Miraak Darklight   Lun 6 Avr - 15:19

Fiche d'identité

• Monde d'origine: x Gaïa
• Nom: x Darklight (né Rouga)
• Prénom: x Miraak (Né Tatsumaru)
• Âge: x Techniquement dix-sept ans. Physiquement et spirituellement douze ans
• Avatar utilisé: x Sasha le martyr, Seikon no Qwaser)

Description

• Alignement: x Néant

• Description physique: x "Un fils de la lune..."

Miraak se présente originellement comme un petit albinos. Par conséquent, ses cheveux mi-longs en batailles sont d'une blancheur immaculée, en tous cas, au soleil, car lorsqu'il quitte la lumière, on se rend compte qu'en réalité, ils ont une couleur très semblable à celle d'un certain SOLDAT tristement connu dont les complots ont récemment manqués de détruire Gaïa. Là s'arrête la ressemblance cependant... En particulier à cause de ses yeux.

En effet, en dépit de son albinisme très prononcé, Mir possède inexplicablement un seul et unique oeil rouge : le gauche, le droit quant à lui étant bleu-vert, très semblable à un oeil mako, bien que l'éclat normalement présent ne le soit pas chez lui. De fait, ce triste constat est également présent chez son autre oeil. En effet, la première chose qu'on peut repérer chez l'enfant en s'approchant de lui n'est autre que le fait que son regard est horriblement terne, comme si son âme avait désertée son corps, chose d'ailleurs se retrouvant dans sa petite voix qui, si elle reste enfantine, est si glaciale que même Shiva en frissonnerait. Il garde les vestige d'une certaine beauté, mais quelque chose, nul ne sait jamais quoi, a corrompu presque horriblement cette apparence d'origine... Si bien que les personnes les plus pessimistes vous diront que Mir ressemble pratiquement à un vampire.

Une autre chose qui attire immanquablement l'attention n'est autre que la cicatrice, ou plutôt, les deux cicatrices croisée lacérant la gauche de son visage. La cicatrice verticale part de sa mâchoire et finit juste sous son oeil gauche alors que l'horizontale part de la pommette gauche, traverse l'arrête de son nez et stoppe environ deux centimètres après, peu de temps avant d'arriver sous l'oeil droit. Une chose qui indique de nouveau l'absence totale de sensations : cette marque a l'air de ne jamais avoir totalement cicatrisée, demeurant toujours aussi écarlate que si elle venait tout juste d'être faite, mais le garçon ne semble rien sentir, même si quelqu'un la touche.

En dehors de ça, il garde, comme cité plus haut, les vestiges d'une apparence presque poupine, mais désormais, ressemble plus à un enfant de douze ans qui n'est jamais sortit au soleil et n'a peut être pas autant mangé de viande qu'il aurait du. Ses joues sont tout juste rebondies, les douces rondeurs de l'enfance s'étant presque volatilisées et ses pommettes sont horriblement blanches, même pour un albinos, comme s'il n'avait pas une seule goutte de sang dans les veines. Lorsqu'il ouvre la bouche, ce qui est rarissime, on se rend compte que ses dents sont très blanches et parfaitement régulières, mais que ses canines supérieures sont un peu trop longues, pas au point de sortir de sa bouche, mais assez pour être légèrement inquiétant. Son petit nez en bouton est fin et droit, probablement la seule et unique chose restée telle qu'elle. Quant à ses sourcils, aussi blancs que ses cheveux, ils sont également très fins.

Pour le reste de son corps, Miraak est petit, mesurant à peine un mètre quarante, mais est étrangement développé pour son âge, ses bras et son estomac, seules parties constamment visibles de son corps étant pourvues de muscles fins, mais présents, plus bâtis pour l'agilité et la vitesse que la puissance brute. Ses mains sont très fines, mais légèrement caleuses ce qui montre un entraînement constant. Quant à ses jambes et ses pieds, peu de choses à dire dessus, excepté peut être que les os et jointures de ses pieds sont étrangement saillants.

En ce qui concerne sa tenue, Mir est un amateur proverbial des couleurs noires et rouges, bien que parler "d'amateur" soit un peu trop avancé vu son comportement général. Il est ainsi généralement vêtu d'une simple veste sans manches noires décorée à la poitrine d'une croix celtique rouge (la branche verticale n'étant autre que la fermeture éclair), d'un pantalon de cuir noir maintenu à sa taille par deux ceintures croisées et de bottes de combat noires à lacets rouges. Ses mains quant à elles sont couvertes par des longs gants noirs décorés de la même croix rouge que sa veste et s'arrêtant au milieu de ses avant-bras. Pour parachever le tout, il porte parfois une pèlerine noire à capuches rappelant horriblement les clones ratés de Séphiroth, bien qu'il n'ait, techniquement, rien à voir avec eux.

En ce qui concerne sa gestuelle, Miraak est généralement visible dans une position détendue, les mains cachées dans les poches de son pantalon ou plus vu les bras croisés. Sa tête est presque constamment baissée et il n'est pas rare qu'il garde les yeux clos, semblant en presque constante méditation. Cependant, lorsqu'il se bat, il montre une vitesse stupéfiante et un style dangereusement agressif qui contraste presque comiquement avec sa froideur habituelle... Et laisse facilement pantois grand nombre d'ennemis qui, s'attendant à un style lent et ordonné se retrouvent pour le coup avec une bête féroce pratiquant pour ainsi dire une version "Freestyle" du Taijutsu, art martial ninja originaire de Wutai ce qui indique immédiatement d'où vient l'enfant...*

• Description psychologique: x "Le néant sous forme humaine..."

N'ayons pas peur des mots : Miraak est, autant le dire, le vide incarné. Une véritable ardoise vierge qui se conduit virtuellement comme une machine, si bien que Séphiroth, à ses débuts, aurait certainement paru plus humain que lui. Froid, silencieux et impitoyable sont des mots qui montreraient parfaitement ce qu'il est, bien que les marques présentes sur ses joues et la couleur pas du tout naturelle de son corps indiquent clairement que ce n'est pas du tout comme ça qu'il était originellement.

Depuis son réveil dans une cuve d'incubation, Miraak ne garde aucun souvenir conscient de son passé, si bien qu'il agit avec froideur car il n'a, autant le dire, rien à regretter ou à envier, bien que certains rêves lui montrent une étrange cité surmontée d'une montagne ornée d'un grand nombre de gravures et une jeune fille brune ayant désormais quelques années de plus que lui. Si ces rêves lui donnent une étrange sensation de regret, cette dernière disparaît généralement dès qu'il se réveille. Cependant, ça ne l'empêche pas d'avoir l'étrange impression d'avoir trahi une promesse désormais complètement oubliée, promesse refusant de lui revenir en mémoire.

L'une des premières choses qu'on pourrait peut être voir en l'observant, ce serait son incroyable curiosité. Comme un enfant qui vient à peine d'arriver dans ce monde, Mir est extrêmement curieux et inquisiteur, souhaitant apparemment engranger le plus de connaissances possible en vue, très certainement, de retrouver la mémoire qu'il a perdue. S'il a gardé les connaissances de base comme parler, marcher, lire, écrire, compter et naturellement, l'hygiène, tout le reste, jusqu'à ses vrais nom et prénom a complètement disparu. Ainsi, il n'a absolument rien en tête, pas même de réel but à l'existence, raison pour laquelle tout ce qui sort un peu de l'ordinaire l'attire comme un insecte par une lampe. C'est principalement pour cette raison qu'il s'est mis en quête des fameux cristaux, non pas par désir de puissance ou pour les mettre en sûreté, mais juste pour les voir de près. Certains pourraient ainsi dire que l'enfant a la mentalité du jeune garçon de six ans, attiré par quelque chose de coloré, mais d'une certaine manière, la vérité est beaucoup plus blessante : si on parvenait à l'approcher suffisamment pour lui poser la question, Mir indiquerait qu'il a une très bonne raison pour agir ainsi : il n'a juste rien d'autre... S'il s'arrête d'étudier, il ne lui reste plus rien.

Généralement, Mir est non-violent. S'il n'est pas pacifiste au sens propre du terme sachant qu'il n'hésite pas à tuer si menacé, il ne frappe jamais en premier. Vu qu'il semble incapable de se mettre en colère et n'a que très peu d'instinct de préservation, on ne peut pas vraiment le forcer à se battre avec quelques mots. Il ne daigne en effet combattre que s'il est directement en danger. Cela dit, si quelqu'un va trop loin, il ne fera pas de sommations : il frappera et frappera fort, un peu à la manière du serpent venimeux qui ne mord  que lorsqu'il est acculé ou effrayé. Cependant, il semblerait qu'il garde de son ancien lui un certain désir de protection... Car s'il voit quelque chose qui lui déplait, comme par exemple un homme agressant une femme ou un groupe sur une seule personne, il a une très nette tendance à se jeter dans la mêlée et ne s'arrêter qu'une fois la situation résolue... Généralement par la mort du ou des agresseurs.

On en arrive d'ailleurs à son plus grand défaut: son absence totale de remords ou de pitié au combat. S'il est peu agressif normalement, une fois qu'il commence à se battre, il le fait sérieusement et ne s'arrête pas quand un ennemi demande grâce. De fait, si on lui fait une remarque à ce sujet, il indique froidement qu'il a donné plusieurs chances à la cible de s'arrêter, mais que cette dernière n'a rien voulue savoir. Par ailleurs, peut être par conditionnement mental, il précise qu'une fois dégainée, une épée ne peut pas rejoindre son fourreau sans avoir goûté le sang. C'est d'ailleurs pour cela que le forcer à se battre "pour s'amuser" n'est pas du tout une bonne idée : pour lui, chaque combat est sérieux et ne peut s'arrêter que si l'un ou l'autre des combattants meurt.

Histoire

x Miraak est un être très mystérieux qui n'est apparut que récemment dans les ruines de Midgar. Très peu de choses sont connues sur lui, excepté son albinisme presque complet, ses yeux vairon et sa tenue noire rappelant horriblement les tristement connus clones de Séphiroth. Disparaissant cependant avant que quiconque ait pu l'approcher, cet être demeure un mystère complet pour ceux vivant dans la zone, tous s'accordant à dire une chose : au vu de sa petite taille, l'inconnu ne devait pas avoir plus de douze ans.

Pour savoir à quoi, ou plutôt à qui ils avaient à faire, il faut en revenir à environ dix-sept ans plus tôt, avant la destruction de Wutai. Ce jour là, à une date restant encore non spécifiée naquirent presque en même temps deux enfants, chacun d'une famille différente. Le chef du village et son épouse, Godo et Kasumi Kisaragi se virent offerts une petite fille appelée Yuffie alors qu'une famille secondaire, Fugaku et Mikoto Rouga eurent un jeune garçon : Tatsumaru. Deux naissances qui, théoriquement, n'auraient pas vraiment du avoir d'impact sur l'histoire, mais qui, des années plus tard, en eurent, en tous cas pour Yuffie qui se retrouva au coeur même des évènements de la crise du météore. Peu de renseignements restent de nos jours sur le jeune Tatsumaru cependant, le peu demeurant dans les archives de la pagode indique juste que l'enfant, trois jours après ses douze ans disparut mystérieusement lors d'une partie de cache-cache avec les autres enfants du village... Et que même deux semaines de recherches dans Wutai, le Da Chao et les environs directes ne permirent jamais de le retrouver... Lui, ou son corps.

Le fait est que Tatsu, très tôt, commença à se sentir attiré par Yuffie, au début admirant juste son courage(en particulier en la voyant s'opposer directement à un membre du SOLDAT (Zack Fair) dès l'âge de huit ans, chose que l'adulte prit heureusement à la farce. Peu à peu, cette admiration se changea en profond respect, puis en franche attraction, mais beaucoup trop timide pour oser dire quoi que ce soit, le jeune garçon se contenta d'observer l'héritière de loin sans jamais rien dire, se contentant juste de s'entraîner et de jouer avec elle. Malheureusement, un incident se produisit lors de la fameuse partie de cache-cache qui allait tout gâcher : Tous deux eurent une conversation dans laquelle la kunoichi indiqua clairement sa haine de la Shinra et son désir de ramener Wutai à sa gloire passée. Ayant perdu ses deux parents pendant la guerre Wutai/Shinra, Tatsumaru commit l'imprudence d'indiquer sa crainte d'un autre conflit ce qui créa une querelle entre les deux enfants. Des mots blessants furent échangés et finalement, écumant de rage, le jeune garçon quitta le groupe pour ce qui aurait du être une heure ou deux... Disparaissant par la suite. Les autres enfants le cherchèrent pendant plusieurs heures sans succès, alertant finalement les adultes, bien qu'il fut beaucoup trop tard.

De rage, Tatsumaru commit en effet l'imprudence de sortir du village sans la moindre protection, ce qui, en temps normal, aurait déjà été dangereux, mais que en plus, entendant des bruits de combat, fut attiré dans cette direction, juste à temps pour voir une famille de touristes attaquée par un groupe de monstres normalement trouvables sur le continent de Corel : des "Marches Sournoises". L'un des monstres, non détecté par les touristes se rapprochait d'une fillette de cinq ans et sans prendre le temps d'y réfléchir, Tatsu scella son propre destin en se jetant entre le monstre et la jeune fille... Encaissant une dévastatrice frappe des griffes empoisonnées de la créature, laquelle fut immédiatement tuée d'un coup de fusil Mako par le père de famille. Le poison commençant à faire immédiatement effet, l'enfant ne put que murmurer le prénom d'une certaine Kunoichi avant de perdre connaissance, à son insu pour les quatre années suivantes.

Le père de la jeune fille qu'il venait de sauver ne souhaitait cependant pas en rester là. Employé de la branche scientifique de la Shinra, l'homme avait en effet accès à grand nombre de machines. Cependant, alors qu'il aurait pu se contenter de foncer à Wutai, l'homme effrayé à l'idée de déclencher un conflit ou d'être tué s'il arrivant en portant le corps d'un enfant du village se contenta de lancer un sortilège d'Esuna, puis de rapidement reprendre l'avion qui les avaient amenés lui et sa famille, se rendant immédiatement à Midgar afin d'essayer de sauver l'enfant. Il se rendit hélas compte, à son arrivée que même un sortilège avait ses limites : le poison avait en effet provoqué une grave infection et n'ayant pas le choix, l'homme utilisa son accès aux cuves d'incubations de la Shinra afin de tenter une dernière chose pour sauver le garçon : Vu que le sang de ce dernier était totalement irrécupérable, il utilisa la technologie afin de le remplacer par du sang blanc, normalement utilisé par les membres du SOLDAT grièvement blessés. Hélas, n'est pas scientifique qui veut... L'inclusion du sang blanc changea brutalement la coloration du corps... Et l'homme vit avec horreur l'énergie Mako contenue dans le liquide frapper les centres nerveux avec la force d'une masse. Avant qu'il ne puisse réparer son erreur, il était déjà trop tard : les radios indiquèrent que la partie du cerveau concernant les souvenirs et émotions avait été littéralement anéantie, chose pouvant certes être réparée avec le temps, mais les souvenirs eux, seraient à tout jamais effacés. Les larmes aux yeux, le scientifique appuya sur un bouton, plaçant le corps en hibernation, n'ayant ni la force, ni le courage de réveiller l'enfant... Ou de l'achever.

Pendant les trois années qui suivirent, le scientifique tenta de trouver un moyen de réparer son erreur. Déménageant tout d'abord la cuve dans la cave de sa maison afin d'éviter que d'autres, tout particulièrement le professeur Hojo ne la trouve, il étudia par la suite afin de trouver un moyen de rendre les souvenirs volés à l'enfant, mais l'assaut de Séphiroth sur la Shinra mit un terme définitif à ses recherches. Celui qui allait devenir Miraak Darklight dormit pendant toute la durée de la crise du Météore, ignorant que la fille qu'il avait autrefois aimé était devenue une jeune femme et combattait aux côtés de l'équipe responsable de la défaite de Séphiroth... Ainsi que la mort de la famille qu'il avait tenté de protéger lorsque le météore tenta de s'écraser sur Midgar. Maintenu en stase par l'énergie Mako qui avait anéantit jusqu'à son identité, il sommeilla ainsi pendant toute la durée du conflit, n'étant finalement réveillé que par les dieux eux-même... Par pur accident.

En effet, tout le monde sait que peu de temps après la chute du météore, une étrange fusion fut faite entre Gaïa et trois autres mondes. Fusion ne provoquant, heureusement, aucun décès, mais ayant des effets secondaires imprévus. L'un d'eux fut la disparition totale de la rivière de la vie et avec elle, de toute énergie Mako. Privée de sa source d'énergie, la cuve d'incubation s'arrêta, entraînant pour la première fois en quatre ans l'éveil de l'être qu'elle contenait. Sa puissance, renforcée par les restes de Mako contenus dans son corps lui permirent de briser sa prison transparente sans difficulté, le jeune garçon frappant le sol, ignorant les éclats lacérant ses pieds nus alors qu'il se redressait lentement, fixant les alentours. Vide, glacial et sans le moindre souvenir de ce qu'il était, son instinct le poussa tout d'abord à s'habiller, puis à commencer à fouiller la maison, trouvant plusieurs choses, dont un livre qui fut autrefois lu par une jeune fille. Le nom du personnage de base lui plût... Et sans souvenir de ce qu'il était, il décida de se l'approprier. Ainsi naquit Miraak Darklight.

Il sortit ensuite de la maison, voyant à distance des ruines à perte de vue et des gens essayer de réparer. Cependant, il prit très vite conscience des regards et vaguement... Effrayé, décida de disparaître avant que quiconque n'ait pu l'arrêter. A son insu, une personne qu'il connut autrefois se trouvait dans les environs, mais peu lui importait. Il voyagea ensuite quelques semaines dans les continents avant de finalement s'établir dans d'anciennes ruines situées au Nord de ce qui fut Gaïa : la cité des anciens, ignorant totalement la signification de ce lieu ou même, les dangers de l'ancienne forêt censée en bloquer l'accès, jusqu'à ce que des voyageurs passant par là indiquèrent l'apparition de plusieurs choses : des cristaux élémentaires... Mais aussi et surtout, un homme censé être mort depuis presque un an : Séphiroth... Écoutant la conversation depuis une cachette, Miraak sourit presque, sa curiosité d'enfant s'éveillant. Quelque chose de nouveau à étudier ? Il ne lui en fallu pas plus pour se lancer dans un nouveau voyage, bien décidé à voir tous les mystères de ce monde, quelque chose, au plus profond de lui-même lui soufflant qu'il trouverait peut-être un renseignement... Un souvenir du passé.

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? x
• Votre âge? x 26
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? x Sur Google
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? x
Ouais, tout



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Miraak Darklight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur la route de nos rêves.
» Dark Light - Bonjour à toutes et tous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives