Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Winry Oswell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Winry Oswell   Mer 18 Mar - 18:44

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Dol
• Nom: Oswell
• Prénom: Winry
• Âge: 17 ans
• Avatar utilisé: Yuuki Asuna, Sword Art Online

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique: J'avançais doucement vers le seul miroir de la pièce. L'éclairage était suffisant mais laissait cependant de nombreux coins sombres qui apportaient une ambiance bien particulière à cette chambre. Mon reflet me faisait maintenant face, ce dernier abordait une nonchalance déconcertante. Avec ma taille qui ne dépassait pas 1m65, mais qui je trouvais, était plutôt correcte, je n'atteignais pas le sommet de la glace accrochée au mur. Ma corpulence était fine, et je ne pesais pas bien lourd (autour de 50kg). J'avais des mains délicates qui ne laissaient pas entendre la moindre force de ma part. Je passais à première vue pour une jeune fille fragile dont personne ne devrait se méfier. Mon regard glissa alors le long de mon corps pour continuer mon étude et juger de l'état de mes jambes. Elles étaient longues et plutôt bien construites. On pouvait rapidement remarquer une certaine robustesse chez ces dernières.

Mes yeux remontèrent vers mon visage et un sourire forcé s'installa presque automatiquement sur mes lèvres. Celles-ci étaient plutôt à mon goût, ni trop fines, ni trop pulpeuses, d'un rosé agréable qui les rendaient douce au regard. Mon visage n'était pas hors du commun et mon nez n'appelait aucun commentaires. Je me rapprochais doucement du miroir, observant de plus près l'iris de mes yeux. Ils étaient marrons, tout ce qu'il y a de plus banal. Pourtant, ils abordaient souvent un air mystérieux et confiant qui aux rayons du soleil s’éclaircissaient d'une douce couleur dorée, tout de suite, bien plus intéressante à regarder. Bien que très expressifs, il était tout de même difficile de savoir à quoi je pensais en observant simplement ces derniers.

Satisfaite, je me reculais pour avoir une vue d'ensemble de mon corps. Mes cheveux, toujours hésitants entre le châtain clair et le roux selon la météo, tombaient jusqu'à bien en dessous du bas de mon dos. Une légère frange cachait partiellement mon front tandis que quelques-unes de mes mèches étaient tressées et attachées ensembles à l'arrière de ma tête. J'abordais cette coiffure quotidiennement, rares étaient les fois où mes cheveux étaient coiffés différemment. Bien que très longs, ces derniers ne me gênaient dans aucun de mes mouvements. De plus, ils conservaient étonnamment une douceur que j'appréciais particulièrement.

Je passais une main sur mon épaule et finie par détacher la serviette qui couvrait mon corps. Je n'avais pas vraiment de style vestimentaire particulier. Je restais plutôt féminine mais je pouvais mettre une jupe ou une robe comme porter un short ou un pantalon. Cependant, mon intérêt se dirigeait plus vers des vêtements souples qui n'entravaient aucun de mes mouvements. Des tissus plutôt légers et proches du corps pour une aisance totale dans toutes les circonstances. Néanmoins, ma tenue du jour se constituait d'une simple chemise blanche accompagnée d'une courte jupe de couleur bordeaux. Ma rapidité ne devait faire face à aucune entrave.

• Description psychologique: Winry n'a pas eu une enfance comme la plupart des autres. Le problème, c'est qu'elle l'ignore complètement, confinée dans son l’idéal protecteur créé par sa mère.
Petite, elle a acquit vitesse et agilité grâce aux jeux qu'elle faisait avec cette cette dernière qui ne manquait pas de la faire se dépenser jusqu'à qu'elle n'ait plus de force. Néanmoins Winry ne pouvait cesser d'en redemander encore, tant elle appréciait ces jeux qui consistaient très clairement à un entraînement au combat ou à la chasse, mais ça aussi, elle l'ignorait.
Elle avait toujours été plutôt active, mais avec le temps, elle s'était mise à apprécier de plus en plus de se poser pour profiter de la brise fraîche en fin de journée ou simplement observer le ciel étoilé qu'elle trouvait particulièrement fascinant. Là, elle rêvait de s’échapper pour découvrir ce qu'elle n'avait pas visiter et que sa mère lui interdisait. Jamais elle ne l'avait quitté. Depuis sa naissance, Winry ne connaissait qu'une seule femme : Amara, sa mère. Le reste étaient des clients qu'elle côtoyait de temps à autres par le biais de sa génitrice.

Le peu de personnes qui connaissaient Winry la trouvaient le plus souvent très curieuse et particulièrement observatrice. Son manque de connaissance en relation humaine lui faisait souvent défaut lorsqu'il s'agissait d’arrêter de fixer quelqu'un, cependant, c'était devenu une habitude pour toutes ses connaissances.

Bien que gentille et agréable à vivre, la jeune fille bientôt femme avait forgé, certainement grâce aux gènes du paternel, un caractère particulièrement têtu et déterminé. Il était plutôt compliqué de lui sortir une idée de la tête et heureux pouvait être la personne qui la faisait changer d'avis.
Sa mère de fort caractère, avait quant à elle, contribué à son éducation pour la rendre forte et qu'elle ne se fasse pas marcher dessus, bien que Winry ne comprenait pas vraiment pourquoi, ne connaissant que des personnes de confiances. Elle avait aussi permit à sa fille de devenir quelqu'un d'organisée. Qualité qui menait pourtant une bataille contre le caractère spontané de la jeune Oswell. Winry avait tendance à ne pas réfléchir 30 ans avant d'agir, mais chacune de ses décisions était claires dans sa tête et elle savait que chacune d'elles menait à une conséquence qu'elle était toujours prête à assumer.

La jeune femme perdait malheureusement la quasi totalité de sa confiance quand il s'agissait de mener une conversation avec un inconnu. Elle ne savait pas vraiment ce que signifiait l'amour à l'exception de celui que lui portait sa mère. Sa conception de l'amitié était elle aussi faussée par ce manque de relation qui lui était imposé sans qu'elle n'en soit consciente. Elle maîtrisait cependant la totalité des formes de politesses que la société imposait, bien qu'elle n'en fasse pas partie.

Histoire


- Avance doucement Winry. Fais attention de bien repartir ton poids sur tout ton corps. Mais surtout, ne perds pas la direction du vent !

Nous étions proche de Trabia, sur le continent d'Esthar, je devais avoir autour de 8 ans à cette époque. Les cheveux beaucoup plus courts, une frange plus disciplinée et le regard vif qui laissait entendre une énergie débordante. Accroupie derrière un buisson, je tenais une dague fermement dans chacune de mes mains. Elles n'étaient pas extraordinaires, mais largement suffisantes pour une petite fille de cet âge là. Plutôt fines et formants une légère courbe sur la fin de la lame, ces deux dagues ne pesaient pas bien lourd mais avaient une bonne tenue en main. Bien que simples, j'appréciais la maniabilité de ces deux objets que je côtoyais depuis mon plus jeune âge.
Je lançais un regard confiant à ma mère qui se trouvait dans la même position que moi à quelques centimètres. Son visage était marqué d'un sourire doux et taquin que je lui connaissais bien. Ses longs cheveux bruns glissaient le long de son dos au grès du vent et ses yeux d'un noir pur et envoûtant lui donnaient un air que je trouvais unique.
Doucement, je m'écartais pour avoir une meilleure vue d'ensemble sur notre cible. C'était un Elmidea, une sorte d'insecte dans les teintes du bleu et du violet. Il n'avait rien de particulier, à par une mobilité particulièrement agaçante qui rendait certaines attaques catastrophiques par moment. Ma mère profita de ce moment pour me toucher l'épaule. C'était le signal. Le sourire aux lèvres, je chuchotais quelques chose :

- Que le jeu commence.


- Winry !

Bien plus tard, la veille de mes 16 ans, une main me secouait frénétiquement l'épaule. Difficilement, j'ouvrais mon œil gauche en fronçant les sourcils le temps que ce dernier ne s'habitue à la luminosité de ce début de journée. Perchées dans un arbre, ma mère et moi avions établi notre camp pour la nuit cela nous évitait de faire la rencontre d'un monstre qui serait susceptible de nous poser problème. Nous passions notre vie à tuer ses bêtes pour essayer de rendre les environs  un peu plus sûrs. Je ne savais pas si c'était réellement utile, mais j'avais passé ma vie à agir de la sorte et il me semblait impossible que cela puisse se passer autrement. Le regard encore embué de sommeil, je marmonnais quelques mots à ma mère pour lui faire comprendre que j'étais enfin réveillée.

- Pourquoi tu me réveilles si tôt ? Le soleil vient à peine de se lever.
- Nous avons du chemin à faire ! Répondit-elle confiante avec néanmoins un brin d'autorité.

Je fronçais les sourcils de nouveau, n'étant pas certaine de comprendre.

- Mais, on rentre à la maison ! Elle se trouve à moins d'une journée de marche de là où nous nous trouvons !

Effectivement, bien que nomades, nous possédions tout de même notre chez nous. C'était une sorte de jolie petite cabane, cachée entre deux rochers massifs. Géographiquement parlant, elle ne se trouvait pas très loin du lac salé. J'aimais bien quand on passait du temps là bas. Bouger sans arrêt était quelque chose que j'appréciais, toutefois avoir un encrage quelque part était quelque chose de non négligeable pour moi. Je regardais ma mère, un air interrogateur sur le visage, cette dernière comprit alors que j'avais besoin de plus d'explications.

- Demain c'est ton anniversaire ! Je veux fêter ça proprement ! 16 ans ce n'est pas rien dans une vie. Nous passerons par la maison mais seulement très rapidement.

Sans me laisser le temps de répliquer, elle se laissa tomber au sol, me faisant comprendre que la conversation était close et que je ne pouvais pas poser plus de questions. Un long soupir traversa la barrière de mes lèvres et je pris avec lassitude un peu d'eau dans le creux de mes mains pour me débarbouiller et rejoindre ma mère à peu près en forme. Je rangeais les quelques affaires que nous avions avant de me suspendre à une branche et de lâcher prise pour atterrir avec agilité dans une herbe bien verte. Ma mère m'attendait, un sourire étrange sur les lèvres.


Nous marchions depuis maintenant plusieurs heures. J'en avais l'habitude, mais le manque d'information sur notre destination rendait chaque pas plus lourds et plus difficile à aligner après celui d'avant. Amara, ma mère, se trouvait à quelques mètres devant moi. Elle avançait avec une cadence déterminée que j'avais du mal à suivre. De plus, nous nous trouvions dans un endroit dont je n'avais aucun souvenir et pourtant, cela faisait à peine deux heures que nous avions quitté notre cabane. Des centaines de questions trottaient dans ma tête mais je sentais qu'elle ne répondrait à aucune d'entre-elles. Avec un bref élan de volonté, j'accélérais le pas pour la rejoindre et marcher à son niveau. Un fois de plus, en me voyant arriver à côté d'elle, un sourire particulier s'afficha sur son visage. Je fronçais les sourcils, sentant une étrange inquiétude monter en moi.

- Tu ne veux vraiment pas me dire où nous allons ?
- C'est bien ça ma fille.
- Alors... tu veux bien répondre à certaine de mes questions ?
Tentais-je désespérément.
- Si elles n'ont aucun rapport avec le lieu où nous allons alors je répondrais avec plaisir.

J'étais décontenancée, aucune des questions qui me venait en tête n'avait pour thème autre chose que notre destination. Troublée, je me creusais les méninges pour trouver quelque chose d'autre à lui demander. J'avais envie de la faire parler pour comprendre ce qui n'allait pas chez elle aujourd'hui. Ou plutôt... depuis pas mal de temps.

En effet, nous étions proche de l'automne, cela faisait bientôt plus d'un an que ma mère semblait différente. Plus.. méfiante, plus discrète, plus faible. J'avais l'impression qu'elle avait perdue une part d'elle-même. Il y a presque 2 ans maintenant, le monde à semblé changer complètement, je n'en savais pas grand chose, mais tout paraissait différent et l'ordre des choses semblait rompu.

- Papa ! Je veux que tu me parles de mon père !

Je savais déjà tout ce qu'elle acceptait de me dire sur le sujet et je savais aussi, qu'elle n'appréciait pas l'aborder.

- Winry ! Elle soupira, mais céda quand même. - Tu sais déjà tout ce que j'ai à te dire, tu sais que c'est douloureux. Il s'est sacrifié pour moi, pour nous.

Je connaissais ces réponses, je les avaient entendu des centaines de fois. Un jour, mes parents avaient fait face à un monstre beaucoup trop puissant, ma mère était enceinte de moi et ne pouvait se battre. Mon père avait alors risqué sa vie pour protéger la nôtre.
Telle était le passé de mon père. Je n'en savais pas plus.. trop douloureux pour ma mère d'en parler.

- Winry, on va s'arrêter ici pour la nuit.

Après avoir mangé quelques bricoles et s'être installées dans un arbre assez grand pour nous cacher toutes les deux. Je me calais contre ma mère pour profiter de sa chaleur. Elle avait l'habitude dans ces moments-là de me caresser doucement la racine des cheveux ou de faire de petites tresses avec quelques-unes de mes mèches. Ce soir-là, elle n'en fit rien, elle regardait au loin, comme si elle était tourmentée par quelque chose. Je m'appuyais sur un coude pour lui faire face.

- Maman, tu peux me dire ce qu'il se passe ?

Lentement, elle tourna son visage vers le mien. Il était doux et rempli d'amour.

- Ne t'inquiète pas, j'espère simplement que tu ne m'en voudras pas de nous avoir fait venir ici simplement pour un cadeau particulier.

Je la regardais exaspérée et me replaça dans ma position précédente en fermant doucement les yeux pour me laisser guider vers un sommeil réparateur

- Comment pourrais-je t'en vouloir pour ça ?


Le matin suivant, elle ne me réveilla pas avec le même enthousiasme qu'habituellement. Ma mère me caressait doucement la joue en chuchotant plusieurs phrases que je ne comprenais pas. Comme à mon habitude, je peinais à ouvrir les yeux mais ses agissements particuliers me firent me redresser avec plus de hâte. Son visage se métamorphosa complètement pour laisser place à un immense sourire. Elle se rapprocha pour déposer un léger baiser sur la joue.

- Bon anniversaire ma petite Winry. Tu es prête ?

Je me relevais et me précipitais sur le sol pour lui faire un grand oui. Je me demandais vraiment ce qu'était le cadeau particulier dont elle m'avait parlé et pourquoi il l'a mettait dans cet état-là. Après quelques secondes, ma mère se trouvait à mes côtés. Sans dire un mot, elle s'enfonça derrière deux buissons et sans réfléchir, je lui emboîtais le pas.
Au bout d'une vingtaine de minutes, qui s'étaient passées dans un silence absolu, le spectacle qui s'offrait à moi était à couper le souffle. Des centaines de cabanes, toutes plus élaborées les unes que les autres étaient rassemblées dans un même lieu. Plusieurs constructions me paraissaient complètement folles et merveilleuses à la fois. J'avais les yeux écarquillés comme une enfant de 5 ans devant un nouveau jouet. Je trouvais cet endroit fascinant.

-C'est Esthar, c'est une ville. Tu viens ?

Je buvais ses paroles sans me poser la moindre question. Dès qu'elle commença à s'avancer pour pénétrer à l'intérieur de cette ville, je me mis à courir toute excitée après elle pour la suivre. Au fur et à mesure que nous avancions dans ce nouveau lieu que je n'avais jamais vu de ma vie, ma mère m'expliquait ce qu'était une rue, des magasins et autres endroits diverses. Au bout de quelques temps, nous arrivions sur une place. Elle était pleine de monde et c’en était enivrant. Je ne comprenais pas pourquoi pendant toutes ses années, ma mère m'avait empêché de découvrir toutes ces choses. Je la sentais qui s'approchait de moi, elle embrassa mes cheveux et me chuchota quelque chose à l'oreille.

- Bon anniversaire.


RP

Winry a débuté le rp à Esthar - par ici


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Lucie
• Votre âge? 17 petites années
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Grâce a un amigo
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? J'ai tout lu et pour le moment je n'ai aucune question, mais je pense qu'il y en aura Very Happy
• Ps : J'ai vraiment fais de mon mieux question temps pour faire cette fiche.. j'espère que ça ira. Désolée pour l'histoire qui ne dit pas grand chose au final mais je trouve plus intéressant, comme la plupart des membres de dévoiler au fil des rps. Voilà =)



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Winry Oswell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasseresse Winry ( Forum ) et Lian ( Jeux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives