Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Axel Zyriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Axel Zyriel   Lun 9 Mar - 23:15

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Gaïa
• Nom: Zyriel
• Prénom: Axel
• Âge: 16 ans
• Avatar utilisé: Killua Zoldyck, Hunter X Hunter

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique: La première chose qui perturbe ceux qui rencontrent Axel pour la première fois, c'est sa chevelure. D'une couleur proche de celle de l'ange noir Sephiroth, certains des habitants laissent courir le bruit qu'il en serait la réincarnation, or il est d'une absurdité sans nom de croire des sornettes de cet acabit.
Il possède des yeux d'un bleu si clair que l'on penserait crédible qu'ils soient visibles dans  l'obscurité la plus totale. Il ne supporte pas de porter des lunettes car il estime que les yeux incarnent véritablement le reflet de l'âme et qu'il ne souhaite pas masquer celle-ci à ceux qui le connaissent.

Son visage est plutôt fin, malgré le fait que ses joues donnent à son visage une forme légèrement arrondie, ce qui lui donne un charme plutôt enfantin. Ses mimiques récurrentes rendent son visage très expressif, ce qui le trahit d'ailleurs fréquemment lorsqu'il ment ou s'il ressent une émotion de forte ampleur.
Néanmoins, si son visage le trahit aisément, il n'en est pas de même pour sa voix. Celle-ci est toujours très douce, apaisante et posée, peu importe les circonstances. Si l'on devait la comparer, on pourrait imaginer l'écoulement paisible d'une rivière dont aucun élément ne viendrait perturber son cours.

D'une taille légèrement plus haute que la moyenne, Axel mesure 1m75 pour 66kg. Sa constitution fait de lui un être particulièrement gracile et souple, qui se déplace avec une grande facilité.
Ses vêtements sont d'ailleurs en accord avec sa morphologie puisqu'il ne porte que des habits en tissus légers, lui accordant une grande liberté de mouvement. Il déteste être compressé dans une armure lourde ou dans des vêtements épais qui l'handicaperaient énormément malgré la protection supplémentaire qu'ils offrent.

• Description psychologique: Étant tourné vers l'introversion, Axel a quelques difficultés pour s'exprimer avec les étrangers, bien qu'il y soit habitué depuis des années. Il s'efforce de ne pas paraître taciturne et fait de son mieux pour être le plus agréable possible. Il a malheureusement constaté avec les années que ses yeux étaient un frein à sa sociabilité. En effet, même si leur beauté est incontestable, la sensation d'être scruté par ces petits yeux déstabilise bon nombre de personnes. C'est pour cela qu'il évite autant que possible de regarder une personne dans les yeux ou de la fixer trop intensément.

La curiosité d'Axel fait de lui quelqu'un de très cultivé, qui a su s'instruire dans une multitude de domaines, mais plus particulièrement sur les espèces végétales et animales de ce monde. Il aurait aimé pouvoir faire des croquis et créer lui-même son bestiaire avec ses propres illustrations, mais ses piètres talents de dessinateur l'ont progressivement convaincu d'arrêter d'espérer y parvenir.

Si sa curiosité est assez développée, il en est de même pour sa paresse, qui serait selon lui plus de l'ordre de la méditation. Il peut ainsi rester des heures assis à ne rien faire d'autre que regarder le paysage ou fixer un point sans but particulier. Il se prélasse rarement au soleil mais apprécie le fait de s'adosser à l'ombre d'un palmier en plein jour et d'apprécier les rayons du soleil filtrer à travers les feuilles.
C'est au final une personne assez simple, qui sait apprécier les choses comme elles viennent et qui ne se plaint pas de la liberté qu'il a acquise après avoir quitté le domicile familial. C'est avant tout un indépendant un peu sauvage qui apprécie la compagnie de certains voyageurs itinérants sur les routes du monde.

Histoire

Trois jours. Trois jours que j'ai quitté le micro-climat de Costa Del Sol. Je dois admettre que je ne m'attendais pas à changer aussi rapidement d'environnement. La chaleur de ma ville natale commence soudainement à me rendre nostalgique... Pourtant il s'agit de la première quête que mon père m'a ordonné d'accomplir, je ne dois en aucun cas le décevoir. Et puis je trouve que cette petite balade est très agréable si l'on oublie le climat beaucoup plus humide.

- Demain tu iras faire un bout de chemin sur la route menant au Gold Saucer. Une fois proche de la rivière, tu pourras contempler au loin la dureté du monde auquel tu appartiens. Ne tente pas de la franchir pour le moment, tu en es incapable. Contente-toi d'observer et de te projeter dans un futur où tu serais assez fort et confiant pour la traverser sans risque. Le désert que tu verras au loin sera ta seconde étape, beaucoup plus complexe et dangereuse.

Après seize années dans le cocon familial, les mots de mon père m'ont paru bien durs... mais non dépourvus de sens. Moi qui me suis toujours plains de me sentir enfermé dans notre petite cité balnéaire, j'avais désormais la possibilité de voir ce qui se trouvait en dehors! Il m'avait durement entraîné au maniement des katars, ses armes favorites. Il n'avait de cesse de me répéter qu'il ne serait pas toujours là pour moi, que je devrais me débrouiller seul et que ces armes seraient mes seuls alliés.

Ce n'est pourtant qu'après la destruction d'une bonne partie du Cosmo Canyon qu'il avait décidé de m'apprendre à me battre. Nous avions beau avoir été préservés de ce cataclysme, cela l'avait beaucoup affecté et il lui semblait essentiel de m'apprendre les rudiments du combat. Contrairement à ceux qui étaient morts ou qui avaient tout perdu, nous avions conservé notre confort de vie. Pourtant, je ne m'en suis jamais réjouis, sans doute à cause de mon manque d'attachement à cette ville.

Mon agilité et ma souplesse m'ont rapidement permis de les manier correctement. Mais je ne devais en aucun cas me satisfaire de si peu. Malgré son âge, mon père me surpassait aussi bien techniquement que mentalement. Au fil de nos entrainements l'écart s'est amenuisé mais je n'ai jamais pu une seule fois le mettre en difficulté.

Je l'ai toujours considéré comme un grand guerrier, comme une sorte d'objectif à atteindre. Pourtant, il n'avait de cesse de me parler des héros qui nous avaient sauvé d'une mort certaine il y'a de cela deux ans. Il ne connaissait pas les détails, mais d'après ses dires, les combats qui se déroulaient étaient titanesques et d'une envergure sans précédents. C'est dans ces moments-là que je me sentais ridiculement petit dans ce monde.

Bref. Après une route sans embuche et étonnamment sans aucun monstre, me voilà devant la rivière. Rien de bien impressionnant ma foi. Pourtant, un étrange frisson me parcoure l'échine, comme si quelque chose d'inquiétant se trouvait devant mes yeux sans que je ne puisse le distinguer.
Conformément aux ordres de mon père, je ne tenterai pas de passer de l'autre côté, mais je ne comprends toujours pas. Où se trouve le danger? Que dois-je retirer de cette expédition?

Je tourne les talons, résigné à revenir bredouille devant mon père et convaincu que celui-ci s'est joué de moi. A l'instant où je tourne le dos à la mer, plusieurs sons viennent perturber le silence régnant en ce lieu. Plusieurs créatures bondissent hors de l'eau et s'élancent à toute vitesse vers moi. Je me retourne légèrement et sans même chercher à comprendre ce que cela pouvait être, décide de m'enfuir le plus rapidement possible, conscient de mon infériorité affligeante.
Après avoir détalé et m'être assuré ne pas être proche du moindre point d'eau, je décide de reprendre mon souffle à l'orée de la forêt que j'avais emprunté pour venir ici. Mais encore une fois, à peine me suis-je assis que des bruits suspects retentissent dans les arbres.
Je décide de ne pas m'attarder et de rentrer à toute vitesse à Costa.

Après 2 jours de cavale, me voilà enfin de retour... Les vêtements déchirés, la mine déconfite et physiquement mal en point.
Je ne fais pas attention aux regards interloqués des gens et me précipite chez moi. A ma grande surprise, rien n'a changé depuis mon départ. Ou du moins si, une chose. Une lettre sur la table de la salle à manger.
Je m'en approche tout en cherchant du regard mon père qui doit se trouver dans le coin.
Je vois écrit mon nom en gros caractères sur la lettre. Je m'empresse de l'ouvrir et la lis à toute vitesse. A la fin de ma lecture, je m'écroule par terre , déboussolé et épuisé et je finis par m'endormir.

 Mon fils.

Lorsque tu seras rentré  à la  maison, je serais sans doute déjà sur les routes à vagabonder à droite à gauche.

Je ne savais pas vraiment comment m'y prendre pour te le dire mais je me suis dit que ce serait plus intéressant pour toi de le vivre par toi-même. Je suppose que tu as retiré de cette expérience bien plus d'amertume et de dégoût que d'amour de l'aventure. Quand je te disais que le monde était hostile, je pense avoir pesé mes mots et avoir amoindri la réalité. Le monde est dangereux, vraiment dangereux.

Pourtant, il n'en demeure pas moins extraordinaire, regorgeant de créatures sublimes et de paysages bien plus beaux que dans tes songes. En te laissant partir, j'étais tenté de te suivre pas à pas pour pouvoir intervenir en cas de pépins, mais je savais que ce n'était pas la bonne chose à faire. Je te fais donc confiance pour rester en vie.

C'est égoïste de te laisser, j'en suis conscient. Mais je pense qu'à long terme, cette vie à Costa Del Sol t'aurait rendu beaucoup trop tendre et pas assez aguerri pour survivre à tes aventures.

Je t'ai donné les bases du combat et mes armes fétiches, prends-en soin. Comme tu le sais sans doute, il existe plusieurs moyens de voyager sur le continent. A toi de décider le lieu où tu souhaites te rendre. Bonne chance.

Zéphyr, ton père.



Mon corps, endolori par les courbatures daigne enfin me répondre. Je ne sais pas combien de temps j'ai dormi, mais clairement pas assez pour encaisser tout ce qui venait de se passer. Je venais d'échapper à la mort, et mon propre père décide maintenant de m'abandonner sans raison autre que le vagabondage...
Je sens mon visage se crisper et mes dents se serrés. Quelques larmes coulent sur mon visage mais je retiens mes sanglots. Je suis libre de faire ce que je souhaite quand je le souhaite... mais à quel prix? Pourquoi ai-je tant de mal à apprécier ce que j'ai toujours recherché?

Je me dirige d'un pas plus que lent vers la baignoire pour me décrasser et me remettre les idées en place.Une fois sorti, je m'habille avec des vêtements amples et décide de me vautrer sur mon lit pour sombrer peu à peu dans la torpeur la plus totale. J'ai beau tourner et retourner le problème dans tous les sens, je ne vois plus aucune raison de rester ici de toute manière. Les gens ne m'ont jamais vraiment apprécié, je n'ai plus de famille avec qui vivre et je ne supporte plus cet endroit. Juste avant de m'endormir, je bredouille ces quelques mots.

- Demain est... le commencement... d'une nou...velle vie.

Tandis que je dormais paisiblement , une ombre se faufilait discrètement à l'extérieur de la maison en susurrant:

- Bonne chance mon garçon, n'oublie pas que tu nous appartiendras toujours. Nous garderons toujours un oeil sur toi.


RP

Axel a débuté le rp à Costa Del Sol - par là


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Anthony
• Votre âge? 21 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Google, mon fidèle destrier!
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Huuuum... actuellement aucune mais ça ne saurait tarder 8D.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Axel Zyriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande img d'axel
» Axel Copain de la taverne de Pokke
» présentation : je m'appelle Axel
» Axel - 22.IX.1458 - C - TOP (Révolte)
» Ser Axel Florent et son jumeau ayant la foi Ser Axell Florent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives