Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Rats de laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 22 Oct - 17:13

Chris
Justin était fou ou alors il le faisait exprès ? Prendre son numéro ? « Dans quel but, Justin ? Tu crois pas qu'on en a assez fait comme ça? On devait trouver un moyen d'entrer, on l'a, ils vont surement nous donner un pass temporaire une fois la dedans. Alors, ça suffit pour le moment. Notre priorité...  oui, bon, MA priorité est maintenant de descendre. Et qui sait, elle travaille ici, non ? On pourrait la recroiser, on ne sait jamais. »

Elle était tout à fait charmante, bien sur... enfin c'est ce que la bienséance veut qu'on dise. La bienséance voulait aussi qu'on se montre un minimum discret. Et le respect, il connait, Justin ? « Il faut avoir une raison pour demander son numéro à quelqu'un, l'avoir bousculée sans séquelles n'en fait pas partie. Dommage pour toi, on ne fait pas de constat quand on percute quelqu'un sans véhicule. »

Ah oui, bien sur “vieux jeu”, “principes à la noix”...  Je le voyais venir. C'est ce que me disait toujours Carline. Enfin, on prenait une sorte d’ascenseur. C'était un mécanisme particulièrement étrange. C'était sans doute de la magie, mais je n'avais pas la tête à ça. Il fallait trouver des informations sur certaines expériences et c'était assez risqué, assez... préoccupant aussi. Justin devait se rendre un peu compte de cette pression avec le ton que j'employais, malgré moi.

Nous étions arrivés aux vestiaires. Vides. Ça me paressait bizarre qu'on ne croisait pas plus de monde. Cet endroit était immense. Des casiers permettaient de brancher nos téléphones et autres ordinateurs... d'après ce qu'on savait de Bevelle, c'était quelque chose de simplement toléré. « Je ne suis pas sur qu'il y ait de grosses archives informatiques. Y'en a surement une qui aurait pu nous dire ça rapidement... mais on va devoir faire sans. »

Je regardais Justin refermer nos affaires dans un de ces casiers, j'étais un peu inquiet, mais je le laissais faire. C'était un peu comme avoir une maman, être avec Justin, j'abusais peut-être un peu ? Mais sinon, qu'est-ce qu'il ferait ? Enfin, j'espérais qu'il n'y aurait pas de problèmes avec nos affaires. Je prenais une blouse propre et je la tendait à Justin : « Tiens, au cas où. Je crois qu'on devrait trouver un terminal quelque part, il faut qu'on signale qu'on a perdu nos cartes et qu'on puisse nous en envoyer de nouvelles. Je n'ai pas envie de devoir recommencer l'expérience de tout à l'heure. »

Je me changeais vite fait. « Cette attitude parano qu'ils ont ici commence à déteindre sur moi. Heureusement que tout ça est archivé automatiquement. Mais allons-y. Il faudrait qu'on prenne un peu nos marques. Et c'est pas gagné. » Je n'avais quasiment jamais été aussi persuadé qu'il fallait se montrer prudent. Cet endroit était particulièrement dérangeant. Et peut-être qu'avoir un guide aurait été un atout. Mais il aurait fallu avoir quelqu'un de confiance surtout... arrrh ! Si seulement on avait des connaissances ici.

Dans quoi on s'est encore embarqués.. ? Je me gardais bien de l'avouer, mais dès qu'on s'éloignait de mon domaine de compétences, j'étais nettement moins à l'aise. Surtout quand il s'agissait de missions d'infiltration. Justin, lui était plutôt à l'aise et trouvait toujours des combines... d'ailleurs, alors qu'on avait marché de longues minutes dans le dédale de couloirs pire qu'un labyrinthe, je n'entendais plus les pas de Justin. Je me retournais pour voir ce qu'il fabriquait. « Jus...tin ? »

Il avait le nez collé au mur. Qu'est-ce qu'il fait encore, celui là ? Il ressemblait à ces voyeurs qu'on avait toujours dans les manga, à lorgner par une serrure ou un trou dans un mur...  Je m'approchais pour aller voir ça de mes yeux. Comme une ligne de lumière filtrait “entre deux murs”. C'était déjà assez louche, en soi, mais en suivant le trait de lumière, je voyais se dessiner une porte. Par réflexe, je regardais dans le couloir. Vide. J'avançais donc à mon tour pour regarder. Je plissais les paupières en voyant quelque chose qui ne m'était pas totalement inconnu, mais qui était loin de me plaire. On avait arrêté de bouger un moment et la lumière s'était nettement affaiblie. Au moins on savait que personne ne s'approchait. D'ailleurs, tout semblait calme à l'intérieur.

« Qu'est-ce qu'ils fabriquent ici?! » Je m'éloignais... médusé. Et Justin ?  « Avec un peu de chance, ici, ils n'ont pas de caméra de surveillances. Mais, il doit y avoir un mécanisme pour entrer. Je me disais que les portes me semblaient rares. A quoi bon avoir tous ces couloirs s'ils ne mènent à rien ? »

Pourtant j'avais beau chercher, je ne trouvais rien. Les secrets de Bevelle, hein ? Cette ville avait déjà une bien grosse réputation. Au bout d'un moment, j’arrêtais. On perdait notre temps. Il valait mieux réfléchir et pour ça... « Allons chercher la cafeteria. Il y aura surement un peu plus de bruit, et discuter sera plus discret... j'ai quelques petites choses à te raconter. Bon et tout ça m'a donné faim. Je crois que dans leur état, ils ne vont pas bouger dans l'heure à venir et on est un peu coincés, là. » Une fois la bas, je pourrai surement raconter ce que m'avait dit Genesis à Justin. Et avec ce qu'il venait de voir, quelque chose me disait qu'il pourrait me croire à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 22 Oct - 18:57

HRP :
 

Justin" Dans quel but, prendre un numéro de téléphone ? " Ce mec me tuait, ça semblait évident que c'était pour voir si elle avait un trou dans son planning pas pour s'inviter à une conférence sur les dépenses énergétiques... Et il jouait au malin en m'expliquant que la bousculer et lui chourer sa carte n'était PAS une raison valable pour prendre ses coordonnées. Alors que je suis sûr qu'une étude doit avoir été faite prouvant que 90% des chocs entre deux personnes du sexe opposée devait aboutir sur un échange de numéro. Bon, entre personnes de même sexe, je ne suis pas sûr que ce soit autant le cas mais pour quelle raison bousculer quelqu'un sinon ? 


Mais j'étouffais ce cri de scandale pour ne pas me reprendre la tête avec lui. Juste qu'il aurait pu me dire quand même un : "Bien vu Justin, au moins on peut entrer..." Il se rend compte que sans moi, il aurait même pas réussi à se trouver une place au tournoi ? 


N'empêche que je le sentais moins à l'aise d'un coup. Okay, on était rentré "par effraction" mais sur le principe on a le droit de rentrer, c'était juste un soucis logistique qui nous en empêchait alors pourquoi être aussi tendu, Chris ? Je branchais notre matos, et il voulait qu'on chope un endroit pour nous refaire des cartes. Par extension, oui, je suis d'accord, on en aurait besoin, surtout que j'avais envoyé la mienne à la Néo Avalanche pour qu'ils puissent en faire des doubles si ils le pouvaient. Mais ne pas réitérer la bousculade de tout à l'heure. Je le poussais du coude. 


"Allez Chris, okay, c'est moyen comme plan, mais il fallait bien qu'on entre, et puis, c'est pas totalement désagréable ce genre de contact impromptu, non ?


Et qu'il ne me dise pas le contraire où alors je me demanderais si il a pas un soucis de testostérone le mec ! Et en plus, il pensait vraiment que j'allais enfiler cette blouse ?.. Bon, allez va pour la blouse... Mais, j'ai jamais compris le principe de ce bavoir taille humaine... 


Sur le chemin pour aller, on ne sait où je crus voir quelque chose et invita Chris à y jeter un oeil. Cela ne lui disait rien qui vaille et je le voyais marmonner. Qu'est-ce qu'il se passe ici. Ce sera à noter sur mon rapport je pense mais malheureusement, aucun moyen de rentrer. Pas de poignée, pas de terminal de cartes, juste un creux dans lequel on pourrait mettre une boule de billard, une sphère de ce genre. Mais je ne savais pas comment cela marchait...


"Va pour la cafétéria..."


Curieusement, je pensais que de voir un tel spectacle étrange allait me couper l'appétit mais il fallait dire que la pensée d'hamburgers ou de tout autre mets différent de ceux des Ronsos annihilaient toute opportunité de réfléchir correctement. Chris eut quand même le réflexe de choper un poste informatique capable de gérer les cartes. A la base, c'était pour approvisionner en gils notre propre carte mais il pouvait aussi dépanner de cette manière là. Nous revoilà donc avec deux cartes d'accès, enfin, le minimum requis. 


J'allais me servir, le choix m'allait même si je voyais des trucs qui ne donneraient envie qu'à des scientifiques, heureusement, qu'il y'avait des trucs plus... "accessibles". J'essayais de capter des infos aussi, mais la faim me tenaillant, ce n'était pas pour aujourd'hui. 


Avec mon plateau, j'allais me poster sur une banquette, j'avais pas fait le diable, j'avais trouver un lieu avec deux banquettes, histoire que Chris puisse bénéficier du confort aussi. 


"Bon alors, dis-moi tout, c'est un peu compliqué, dis moi exactement ce qu'on fout là ? " 


C'était pas tellement le genre de retour à la civilisation auquel je m'attendais mais bon, c'était un début ! 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 30 Oct - 17:03

Chris
Justin avait répété ma question, qui n'en était pas une, avec une de ces expressions d'exaspération telle qu'il m'avait vraiment amusé. Ce n'était pas le but premier, mais si vous aviez vu sa tête... j'aurai finalement aimé qu'il m'explique sa théorie, car c'était une chance incroyable de comprendre comment fonctionnaient ce type d'individus.

Et finalement, il finissait même par se la jouer “vieux potes”. Mais moi, plongé dans mes réflexions et un peu angoissé par la perspective d'avenir qu'on avait ici, je lui répondais d'une manière un peu distraite : « Y'a pas mort d'Homme... » Puis en baissant la tête vers lui, je comprenais que ça ne devait pas vraiment être la réponse qu'il attendait.

« Bon je reconnais, elle est pas mal cette fille. Mais arrêtes... c'est totalement hasardeux ! Qui te dit qu'elle est libre, par exemple ? En plus, je n'ai pas d’énergie à perdre à me compliquer la vie avec tout ça à l'heure actuelle. » ...Une question d’énergie?! Il m'arrivait de m’étonner moi même de ce que je disais.

« Je te plains, tu vas rester seul toute ta vie mon pauvre ! » Voilà que j'imitais quelqu'un dont Justin devait surement deviner l'identité... « Toi aussi tu dois te dire ça, n'est-ce pas ? » Et quelque chose me brulait les lèvres... mais je n'allais pas le dire. Pourtant, si on regardait bien la chose au fond, les gens qui passaient leur vie avec des personnes de passage, est-ce qu'ils n'étaient pas seuls, eux aussi ?

Enfin, on était vite partis de là et on s'était retrouvés à longer des couloirs comme dans un vrai labyrinthe. Justin était tombé sur une drôle d'encoche dans le mur, on avait trouvé ce qui semblait-être une porte, mais impossible de l'ouvrir par un moyen conventionnel. Il fallait être fou pour croire que j'allais laisser tomber, mais devant une telle évidence qu'on ne pourrait pas entrer là, maintenant, il fallait qu'on se concentre sur autre chose. Et avant ça, il fallait que je raconte à Justin ce qui nous avait amenés ici. Devant un repas... La nourriture Ronso était particulière, on devait bien le reconnaitre.

Nous étions enfin tombés sur une borne informatisée, juste avant la cafétéria. Ici, il devait y avoir des personnes venues de tout Héméra, alors forcément, la technologie de Gaïa s'était un peu imposée, malgré les réticences. Une fois bien installés et un bon repas sur le plateau, on pouvait parler. Il n'y avait presque personne à cette heure. Alors, je prenais une inspiration, réfléchissant à une manière de poser les choses. « Alors, je vais t'expliquer ce qu'on fait là... »

Mais quoi ? Je n'allais pas lui dire qu'il s'agissait d'un rêve que j'avais fait... et encore moins d'une hallucination que m'aurait causé mon état après cette folle journée. J'entrepris de lui expliquer calmement, naturellement. « Je pense qu'il y a des choses étranges qui se passent par ici. Je suis pas sur que tu étais là quand on en a parlé au mont Gagazet. Mais il y avait autrefois des Chimères sur Spira, comme chez nous, tu me diras. Mais, tu vois... celles de Spira était créées par des sacrifices. Ils utilisaient des personnes, les Priants. Ils avaient choisis pour la plupart de se sacrifier. Mais je redoute qu'ici ils se servent de cobayes humains pour tenter d'en recréer. Et d'après ce qu'on a vu... j'ai peur que se soit vrai... »

Je faisais une pause, en fait, qu'est-ce qu'en pensait Justin ? « Je suppose que tu te demande ce qui me fait venir ici, après tout, on peut pas se vanter d'avoir toujours été très éthiques à la ShinRa, ni aujourd'hui, ni avant. Mais je tiens à te dire une chose : j'ai surement dû participer malgré moi à ce genre d'expériences. Pas directement, mais j'ai “profité” des résultats de ces recherches et j'ai sans doute aussi été le précurseur d'autres recherches. Ce qu'à dit SHELL-E est vrai. »

... Il y avait deux jours, j'étais passé à deux doigts de la mort... Et ce qu'elle avait dit n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

« Seulement je me suis toujours contenté de fermer les yeux. Je dois bien t'avouer que ce speci... euh... Shellie. Shellie a bien été la première à me parler comme ça. Et à me faire réfléchir. » C'est pas tous les jours qu'un sujet d'étude nous fait la morale... 

« Et depuis... on m'a parlé de ces expériences et de Sir Loan, alors je me suis dit que c'était ici qu'on aurait des réponses. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 3 Nov - 13:33

Justin"Ce qui me dit qu'elle est libre ?

Une femme, comme tout être humain, envoyait en persistance un certain nombre de signaux indivisibles volontairement ou non ? Certes, il fallait être un minimum observateur et si je marchais beaucoup au feeling, il y'avait des choses qui ne trompait pas. 

"As tu remarqué qu'elle avait les cheveux détachés ? Pas très pratique pour travailler en labo, non ? Tu as du sentir son parfum, voir sa tenue, son sourire. Tout ça montre qu'elle cherche à plaire et qu'elle fait attention à elle !" En tout cas plus que quelqu'un qui serait casé. Et je ne parlais même pas de sa lingerie, mais j'imagine que Chris n'avait pas l'oeil pour constater ce genre de choses... Un soutif noir en dessous un chemisier blanc, c'était flagrant... 

"Elle n'avait aucune bague, aucune gourmette qui faisait penser à un quelconque cadeau ou "appartenance" à un être cher. Ah... et important aussi, elle ne t'as pas criée dessus, ni giflée, ça joue aussi.

Et même si ces arguments ne suffisait pas, j'en avais encore bien plus en stock. Mais si je détaillais tout, Chris me rétorquerais surement que je devrais impliquer le même sens du détail pour nos travaux... Mmmh... non merci ! Mais le voilà qu'il imitait sa soeur, Carline. 

" Tu finiras pas seul... Je veux dire pas avec moi, je te l'interdirais..." Y'a bien Anaryelle qui était prête à se faire couper par ce psychopathe de Sephiroth, par Odin ou par Shellie. Y'en a bien une qui devrait coller... 

Mais le sujet de conversation allait en rester là et les évènements nous amenaient, ENFIN, devant un vrai repas avec des lipides et des pures protéines et... Attends, voilà que je pense comme un scientifique... Beurk...
Chris me refit un briefing des croyances de Spira, manque de bol, y'a des infos que je connaissais déjà mais impossible de le couper dans ces cas là... Mais le plus intéressant, c'était ses aveux et son repenti sur la situation. 

Je me doutais que tout les employés de la Shinra ne savait pas tellement tout le mal et les conséquences de leurs actions. Avec toute cette propagande, certains comme Chris pensaient réellement faire le bien... Ou au moins, pas trop de mal... 

"Dommage que t'ait pas eu d'autres specimens parlants auparavant, peut être que ça aurait évité des trucs...

J'avais peut être pensé un peu trop haut là, et c'était la première fois que je montrais une marque de déférence envers les travaux de la Shinra... J'espère qu'il ne m'en prêtera pas rigueur. Bref, rebondissons sur autre chose tout en entamant mon double cheese double bacon double sauce au bleu ! 

"Donc tu veux qu'on chope les infos sur ses travaux ? Et si c'était ce qu'on avait vu ? Ou que ce soit top secret ? Tu sais comment t'y prendre ou on improvise total ?

Je commençais à croire qu'on allait s'attirer des problèmes et que ma couverture se grillerait bientôt, un peu comme si quelqu'un essayait de me la chiper en pleine nuit... Bon, la métaphore est nulle... 

Est-ce que j'avais bien fait de laisser ma carte à la Néo Avalanche de Deling City... J'espère au moins que personne ne tombera dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Sam 7 Nov - 15:44

Chris
Justin s'était mis à répondre sérieusement. Et si je dis sérieusement, c'est que c'était on ne peut plus sérieux ! Il faisait preuve d'un soucis du détail incroyable... mais en résumé: à mes yeux c'était un chasseur. Il faisait attention à une multitudes de paramètre en un rien de temps (vu le bref échange qu'on avait eu avec cette femme). Cheveux, odeur, bijoux, attitudes... oui, c'était comme un animal qui traque sa proie ; et tout ça a son insu. « Tu m'impressionnes par ton sens du détail dans ce domaine, Justin. Je t'assure qu'à ce stade, ça a quelque chose de très scientifique. »

Vraiment impressionnant, bien que tordu. Je n'aurai pas imaginé une seconde ce qu'il allait me dire par la suite. Comment ça, il allait m'interdire de “finir seul” ? Après ma mère et une de mes sœurs, voilà que lui aussi s'y mettait. Je haussais les épaules, ça serait rien qu'une personne de plus à essayer. Mais celles qui avaient essayé avant avaient bien mal choisi leurs “proies” à me présenter. Et vu ce que je voyais de Justin, j'avais un sérieux doute sur ce que ça pourrait donner venant de lui. Mais pour ce que ça importait...

C'était devant un repas, qui semblait ravir Justin qui avait pris double tout, qu'on passait aux choses sérieuses. Bien encouragé par ce qu'on avait vu, je m'étais décidé à donner à Justin une explication un peu plus concrète de la situation qui nous intéressait ici. Et aussi, et c'était un peu moins évident encore, la situation qu'avait crée Shellie. Pourquoi j'avais eu l'idée de parler de ça ? J'avais sans doute un peu trop tendance à réfléchir à voix haute, comme si Justin était le prolongement de ma pensée. Il disait ce qu'il en pensait. Finalement pas grand chose, même si son ton était quelque peu désabusé. « Oui, bien sur, on aurait pas pu faire avancer la science autrement. Tout le monde est bien content quand on trouve un remède à une maladie, mais dès qu'on voit un rat de laboratoire* qui a du mal à tenir sur ses pattes parce qu'il est obèse, on crie au scandale. On est habitué aux scandales, ça fait tourner le monde de nos jours. Mais je n'étais préparé à me faire sermonner comme ça par l'un de mes sujets d'étude. Et le jour où tu apprendra à faire de vraies omelettes sans casser des œufs, surtout préviens-moi, Justin. »

Pourvu que ça ne crée pas de scandale, on avait pas du tout de temps à perdre avec ça pour le moment... il valait mieux passer à autre chose et vite. Pourquoi j'avais parlé de Shellie et de mes états d'âme ? Je m'étais piégé moi même. Heureusement, la conversation prévue avait repris son cours. Loan... qu'est-ce qu'il faisait ici ? Et Justin, avait tout compris ! « C'est bien ça, je veux qu'on ait des infos sur ce qui se fait ici. Mais il n'est pas question qu'on prenne trop de risques, alors je pensais qu'on... pourrait peut-être commencer par surveiller les allées et venues dans le couloir de toute à l'heure. Tu crois qu'on pourrait vérifier s'il n'y a pas de vidéo-surveillance et dans l’éventualité où il y en aurait une, la "neutraliser" ? » Difficile de faire ça sans éveiller des soupçons voir lancer une alerte! En fait, ce dont on aurait-eu vraiment besoin, c'est d'une cape d'invisibilité. Avec ça... on aurait eu aucun problème.

Il ne devait pas y avoir de système de surveillance dans tous les couloirs du QG... c'était impossible de tous les surveiller. Mais où y en avait-il? Si quelque chose de louche et d'important se jouait dans des labos secrets, alors il devait y avoir une surveillance à ces endroits là. C'était à ces moments là, justement, où l'absence de Katina se faisait sentir! Tss! « Donc, si on arrive à faire ça... on aurait plus qu'à attendre que quelqu'un entre. Au moins on aurait une idée de comment ça fonctionne. »

Allez Justin, c'est le moment idéal pour faire marcher tes petites combines dont tu es le seul à avoir le secret ! On pouvait encore réfléchir un peu à tout ça... Je prenais une bouchée d'un genre de tarte que j'avais prise, je grimaçais, en fait le gout n'avait rien de ce à quoi je m'attendais. C'était... salé et vraiment bizarre.

C'était mal parti. Enfin, ce qui importait pour le moment était qu'on avait pu recharger nos appareils. Mais à côté de ça, c'était le flou le plus total. L'investigation, ce n'était pas mon fort, ça se saurait.

Une fois le repas terminé, je demandais à Justin qu'on commence par récupérer nos affaires. Mais alors qu'on sortait, une silhouette familière attira mon attention, ou peut-être que c'était sa manière de marcher... en fait je ne savais pas trop. Je faisais signe à Justin de me suivre, et de la suivre par la même occasion. J'étais sur d'avoir déjà vu cette fille quelque part. Mais elle semblait faire très attention à ses arrières. Alors je faisais de même. Au bout d'un moment, je la voyais tourner la tête, comme si elle avait remarqué qu'on la suivait, sans pour autant nous regarder. Et je la reconnaissais. Mais... c'était impossible. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ici ? « Qu'est-ce qu'elle fait là ?! »  

J'étais sur qu'elle ne m'avait pas reconnu. Elle venait de tourner à gauche. Je faisais signe à Justin de me suivre. Mais une fois arrivé au carrefour, j'avais à peine le temps de voir son visage que je prenais un coup dans la figure. « Ahhhhhhr ! Mais t'es devenue folle ?! »

...
Trudi Heinroth
Source: Atelier Series / image originale du jeu.

« Christopher... ? Qu'est-ce que tu fais ici ?! Tu m'as fait peur! »
...  

« Chris... » la reprenais-je en mettant ma main sous mon nez. « Mais toi, qu'est-ce que tu fais ici ?! »

Ben voilà, la totale... je tenais mon nez qui s'était mis à dégouliner de sang. Et voyais ma sœur, Trudi, que je n'avais pas vu depuis déjà pas mal de temps déjà, me regarder médusée. « Justin, Trudi. Trudi... Justin. » Désolé, mais le moment n'était pas le mieux choisi pour les présentations, si je pouvais avoir un mouchoir, un peu de glace... n'importe quoi pour arrêter cette hémorragie...

Elle faisait un hochement de tête pour toute réponse. « Tu m'as mis dans la mouise là... sérieusement... Mais, on peut pas parler ici ! Suivez-moi. »

Bon, ben elle au moins semblait savoir par où passer. Et elle nous emmenait dans une minuscule chambre... et me tendait une serviette. Avec ça on se demande pourquoi je suis plus proche de Carline ? « Désolée... pour ton nez. » elle m'avait dit ça, mais son regard se faisait toujours fuyant.

« ... Il me semble te connaitre, non? ... » dit-elle en se tournant vers Justin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 10 Nov - 13:56

JustinChris était un scientifique et je ne pouvais pas lui demander plus que sa remise en question actuelle. Remettre en cause la science, serait comme de demander à un enfant de remettre en cause le père noël, ou à un yevoniste de remettre en cause... le mensonge ? 

"Je suis sûr que la science saura faire des omelettes sans oeufs... En prélevant directement une seringue dans une poule, peut être ?

Le sarcasme avait ce multiple usage de pouvoir placer de bons mots d'esprits tout en charriant un peu son interlocuteur. Et pour le coup, j'étais vachement fier de moi car je venais de casser toute sa rhétorique d'un revers de la main. Mais il fallait avouer que je bénissais la science de pleins d'avancées technologies... Jusqu'à quel point ? 

Je ne savais pas si je préférais les avancées sur la musique, sur la sécurité ou si ce n'étais pas tout bonnement sur les possibilités contraceptives ? 

"Tout dépend du logiciel qu'ils utilisent ici... Si ça ressemble à notre système d'exploitation, je veux bien tenter, sinon, ça risque d'être dangereux, imagines qu'on fait une grosse boulette...

En fait, je n'osais pas lui dire que mon téléphone était constitué d'outils pouvant nous permettre de choper des informations sur les réseaux informatiques de Gaïa. Un générateur de faux mot de passe assez pratique qui cherchent l'analogie avec celui qui est vraiment utilisé. Mais, il fallait déjà trouver un poste informatique à l'abri des regards. 

"Et si on cherchait un ordi qui...

Mais je n'avais eu le temps de finir ma phrase que Chris décolla (littéralement) alors qu'on retournait au vestiaire. Il semblait suivre une fille ! Ah, là ça devenait intéressant... Même si sa manière de la filer était louche... Et elle semblait pas très sereine non plus... Mmmh, ça sentait le mauvais coup à plein nez, ça ... 
Et voilà que Chris tournait à gauche et ... PAF... j'avais pas dit que ça sentait le coup à plein nez ? 

Les présentations étaient faites, c'était la soeur de Chris qui venait de lui mettre une bonne pêche dans la poire en guise de dessert. 

"Salut...

J'étais anormalement silencieux face à une fille ? Oui, assez logique. C'était sa soeur, et si elle était comme Carline, je préférais m'en méfier... Même si, physiquement, elle ne se ressemblait pas. Trudi avait une beauté plus naturelle, contrairement à Carline, qui, je trouvais en faisait de trop... Et puis, si c'était pour me prendre un direct du droit, non merci, j'avais vu ce que ça faisait. Le pauvre Chris saignait du nez...

Trudi nous emmenait dans une chambre. La sienne ? En tout cas, ça ne ressemblait pas à une vraie chambre de femme... Il manquait de désordre naturel, le côté féminin, en somme... 

Elle m'épiait, je le sentais, c'était assez gênant, et sa question ne tarda pas à arriver alors qu'elle tendait de quoi réparer ses errements sur le visage de son frère. Trudi me fixait, comme si, je sais pas, qu'elle vérifiait un ticket à gratter pour voir si elle avait vraiment gagné, un truc du genre... 

"Disons que je connais ta soeur et ton frère... Et tu m'as peut être déjà vu à la télé... 

Je restais évasif, quelque chose ne me disait rien qui vaille et je faisais comprendre par un regard, que quoi qu'il soit vraiment advenu de nous deux, il valait mieux que Chris ne soit pas conscient ou ne s'imagine pas, toujours, que nous nous soyons déjà vu par le passé. Et puis, aussi car je n'étais pas certain de l'endroit. Cela pourrait être à l'époque où je vivais à Junon, même si je m'en souviendrais. Ou par un beau jour où elle rendait visite à sa soeur au Gold Saucer, ou par une quelconque organisation inconnue du grand jour et de son frère. 

Ah... où on aurait pu passer la nuit ensemble, même si cela j'en doute, fortement. En tout cas, si Chris imaginait qu'on se connaissait, ce serait certainement une chose qu'il imaginerait, et je ne veux pas qu'il croit que j'ai couché avec sa soeur... Enfin, avec Trudi, je veux dire... 

Et puis, je ne sais pas, Trudi a ce truc qui m'arrive rarement avec les filles, comme si elle était en position de force, là. Et ça, je n'aimais pas ça. On m'avait déjà fait le coup, une fois, même en plein rêve... 

Mais quelque chose, en tout cas, me disait qu'elle avait maintes et maintes choses intéressantes à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 19 Nov - 15:01

Chris
« Uh ? Oh, si, bien sur qu'on sait faire des omelettes sans casser d’œuf... et même sans poule, d'ailleurs. Mais, c'était une façon de parler, Justin. Une expression, simplement. Tu sais, mon père était un pionnier dans la matière. Il a fait de la chair de poisson artificielle, c'est comme ça qu'il s'est fait connaitre de la ShinRa et qu'on est allés à Midgar. C'est surement aussi comme ça qu'on s'est retrouvés à grandir sans lui. Mais la question n'est pas là. » La mine satisfaite de Justin se transformait en une expression qui l'était beaucoup moins à mesure que je parlais. C'était pas son sujet favori, apparemment. Pourtant, quoi qu'il puisse penser, on était tous vraiment contents de pouvoir se faire soigner quand on était malade, et ça, c'était bien “les sciences” qu'il fallait remercier. Enfin, les personnes qui avaient travaillé surtout.

Concernant les informations dont nous avions besoin, c'était assez compliqué, comme l'imaginait Justin. « Ça m'étonnerait qu'ils n'aient pas de la technologie Gaïenne, on devrait pouvoir au moins se débrouiller. » Je souriais en repensant aux possibles “boulettes”. « Pour les boulettes, ça serait pas la première, ni la dernière fois. »

Mais on avait pas vraiment eu l'occasion de terminer cette petite discussion que j'avais vu quelqu'un que je n'aurais jamais imaginé voir sur Spira... Trudi. Tout ce qui suivi s'était passé très rapidement et dans le silence. Et c'est une main collée à mon nez pour essayer de ne pas rependre mon sang dans tout le couloir que je faisais les présentations. Justin connaissait Carline, mais pas Trudi. Enfin, je crois. Il était bizarre d'un coup, mais bon je n'étais pas vraiment en état de faire attention à ce genre de détails. On dirait même que Justin avait pitié de moi, c'est surement que je devais vraiment être dans un état pitoyable.

Trudi nous emmenait dans une pièce, assez exigüe. C'était sa chambre ? Peut-être, elle n'étais pas vraiment du genre à avoir des tas et des tas de choses, non ? Le minimum lui suffisait. Elle n'avait jamais fait de caprices, je me demandais même si elle avait déjà réclamé quoi que se soit. En fait, tout a toujours semblé lui suffire.

Une fois qu'elle m'avait donné de quoi éponger le sang, bon elle avait quand même essayé de faire un effort pour mouiller une compresse et me la tendre. Je la regardais. Elle avait l'air d'aller, en tous cas, elle ne manquait pas de force et d’énergie. Elle finissait par demander à Justin s'ils se connaissaient. Je secouais la tête. Une impression de déjà vu? Mais c'est vrai qu'elle avait toujours été un peu en retrait, depuis des années maintenant.

« C'est Justin Kenway, il a participé à l’émission de Carline, enfin, avec Carline, pour être exact. Et je sais vraiment pas par quel hasard... on est devenus collègues. » C'était louche d'ailleurs. Peut-être allait-elle penser qu'il était dans mon équipe de recherches... mais la question n'était pas là non plus. Et c'était sans doute à moi de poser des questions, maintenant que je retrouvais un peu mes esprits, non ? « Trudi... pardonne moi de te demander ça, mais, qu'est-ce que tu fais ici ? »

Elle tourna la tête vers Justin, elle semblait hésiter... en fait non, même pas, elle semblait me faire comprendre qu'elle ne voulait pas parler. Je sentais un courant de sang couler de ma narine gauche. Je replaçais la compresse dessous. Et avec une voix nasillarde, je la rassurais. « Tu peux parler devant Justin, si tu savais par quoi on est déjà passé... je crois qu'à force, je commence à avoir confiance en lui. » Elle regardait Justin, elle le regardait directement dans les yeux, pourtant, elle fuyait toujours un peu mon regard. C'était pas gagné.

...

« C'est une longue histoire. Ca fait des années que j'enquête sur certaines choses qui se passent à la ShinRa, depuis que papa est parti... pour tout te dire. Et mon enquête m'a menée ici, sur Spira. »

Elle avait tellement souffert de son départ, si elle l'avait cherché depuis, c'était surement le cas? Pourtant, elle n'avait jamais rien montré, contrairement à Carline. Elle avait tourné le regard vers Justin, elle semblait encore le toiser. Je le regardais à mon tour, puis Trudi, je ne comprendrais vraiment pas où elle voulait en venir. « Vas-y, nous aussi on est venu pour ça. Je pense que des choses louches se passent ici, mais ce qui m'étonne le plus c'est que toi, tu sois ici. Tu travailles toi aussi à la Néo-ShinRa ? »

Trudi, qui était encore sur la défensive, finit par s'assoir. « Entrer ici n'est pas facile, tu sais ? On a de la chance d'être passés par ailleurs. Les gens qui sont recrutés ici doivent s'entretenir avec Sir Loan et il parait que ce n'est pas une sinécure. Ils sont particulièrement méfiants. Les derniers jours il s'est passé des choses particulièrement bizarres avec le tournoi... Et puis vous deux... ça ne se fait pas de suivre les gens en silence comme ça dans les couloirs. Je commence à me dire qu'avec la parano qu'il y a ici, on devrait prendre nos distances... toi aussi Christopher. »

J'en aurai grincé des dents si je n'étais pas habitué. Trudi, comment faire avec elle ? Ça faisait tellement longtemps que nos liens s'étaient distancés... depuis que papa avait... « ... depuis que papa a disparu. Trudi, sur quoi tu enquêtes exactement ? Et qu'est-ce que ça a à voir avec... lui ? »

Justin ne devait rien comprendre. Pourtant, à voir l'expression de Trudi, elle n'allait pas en dire plus. L'atmosphère était très lourde, ma sœur et moi nous nous parlions comme des étrangers, Justin ne trouvait sans doute pas de place pour entrer dans la conversation même si le silence était très présent. Ben alors Justin, je t'ai connu plus réactif...

« Bon, comme tu n'as pas envie de parler, je vais le faire. Justin et moi, on est venu enquêter parce qu'on croit qu'il y a ici des expériences pour recréer des Chimères. Est-ce que tu es au courant de quelque chose ? » C'était un bon résumé. Lorsque j'avais parlé des Chimères, Trudi était devenue aussi pâle qu'un linge blanc.

« Et tu as raison de penser ça, plusieurs équipes de recherche travaillent sur différentes chimères. J'espère que tu n'es pas impliqué dans tout ça toi aussi. »

Je me tournais vers Justin. J'espérais moi aussi, en fait. C'était difficile à dire... mais si elle n'en disait pas plus de son côté... comment savoir ce qu'elle savait ou non. Cette affaire me rappelait combien elle et moi étions devenus étrangers l'un à l'autre. « Peut-être qu'on ne peut vraiment pas faire d'omelettes sans casser des œufs... Je me demandais si ça serait possible d'intégrer une équipe de recherche d'ici, avec mon bagage, je pourrais. Ça serait un bon moyen de vérifier ce qui se trame ici... Justin, tu me suivrais? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 25 Nov - 17:00

JustinOn était arrivé dans une chambre... Enfin, que dis-je une chambre, c'était une petite cellule ! Vraiment le strict minimum, le retour à un besoin primaire, celui de dormir condensé à une toute petite pièce. C'est vrai, après tout, une chambre dans une maison a bien d'autres vocations, refuge, lieu de stockage de nos affaires personnels, lieu pour se reposer par d'autres moyens que le sommeil... Je peux en attester, toutes les chambres ne se valaient pas, il est vrai. Et j'en avais vu des pièces et des sommiers ! 

C'était assez étrange ces connexions entre choses dites et choses qui arrivent indépendamment. Prenez ce cas présent, Chris me parlait des travaux de son père et nous voilà en compagnie de l'autre soeur de Chris. Rien ne laisse présager un lien entre les deux, et pourtant, on reste dans la famille. 

Enfin, il y'avait un lien, puisque Trudi nous avouait qu'elle enquêtait sur les travaux de son père, sans en connaître la véritable raison, d'ailleurs. Mais il n'y avait pas de lien entre la conversation au self et le fait que cela tombe sur le tapis tout prêt. A moins que le destin nous envoie des signaux par anticipation ? Il faut croire au destin pour cela ! 

Elle était plus maligne que Carline à l'écouter et Chris se faisait bouffer d'une toute autre manière pour le coup. Si Carline est plutôt sujette aux caprices pour faire marcher son frère, Trudi semble plus éluder les sujets et répondre à côté. Nous dire qu'il était dur d'arriver ici c'est vrai, mais ça ne nous dit pas plus comment elle avait fait... 

Bon, je passe ce que je ne comprenais pas de leurs histoires de famille. D'ailleurs, on dit bien histoires de familles, disputes de couple... Y'avait jamais d'emmerdes pour les gens en solo, pas vrai ? 

Mais ça ne me regardait pas, mais j'étais là sans vouloir y assister. Et pourquoi ça m'énervait ? Parce que je n'y étais pas intégré ou parce que j'aurais aimé partir sans pouvoir le faire vraiment ? Dans tous les cas, j'avais envie de partir de là, sans pouvoir le faire. En fait, c'était un peu l'histoire de ma vie depuis quelques temps, depuis qu'on m'avait enfermé dans ce rôle de double agent. En fait, je ne faisais que subir et ce qu'on me demandait à la Néo Avalanche et les envies soudaines de Chris. 

Mais comme souvent quand on ne veut que partir, on en sait pas où aller à la place. Il semble inévitable que je sois là, en fait... 

"Bon, j'ai pas tout écouté, mais déjà, avec ton nez en sang, tu fais tâche, je crois avoir vu des toilettes sur le chemin, fais quelque chose, sérieux... Là on est plus que louche..." 

Chris allait s'exécuter en toute logique, me permettant de pouvoir toucher deux mots à Trudi. Ca me plaisait pas tout ça... 

"Ecoute...

A son air, elle était tout ouïe mais aussi toute méfiante qu'elle pouvait l'être. 

"Je ne te fais pas confiance et je sais que c'est réciproque... Comment tu as pu arriver ici, sans l'aide de personnes, sérieux ?

"Je sais me débrouiller...

Quelques temps plus tard, j'aurais pu ouvertement lui demander si elle faisait partie de Néo Avalanche mais là, dans le doute où elle n'en était pas et que personne d'autre connaissait son existence, je ne pouvais pas amener ça sur le tapis. Dans ces cas là, on avait un mot de code pour savoir si l'autre était des nôtres... Mais, les concepteurs de ce truc avait vraiment réfléchi à la manière dont pourrait prendre la personne qui ne l'était pas ? Je devais tenter mais Trudi pourrait vraiment me prendre pour un cinglé... 

"Y'a de la neige sur toutes les montagnes..." 

Bon, normalement, elle aurait dû me répondre "Oui, et les Avalanches sont nombreuses". Au moins, là j'étais fixé... 

"T'es flippant...

Bon, sans succès, et je n'en n'aurais pas su davantage sur son arrivée ici... Heureusement, Chris allait casser ce silence gênant en revenant... 

"Bon, on fait quoi ? Je suis pas trop pour les infiltrations hasardeuses...
Le pic était volontaire et le regard perçant envers la soeur de mon camarade logique. En fait, ce que me racontait Chris à l'instant ne me frôlait pas du tout les terminaisons nerveuses, tellement j'étais focalisé sur cet imbroglio. Alors, je disais oui, de façade, et je me doutais pas que j'allais être mêlé à une histoire de Chimères, mais pas celle qui sont imaginaires...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 1 Déc - 10:20

Chris
Je me retrouvais dans une situation vraiment désastreuse. Être face à sa sœur et comprendre que je ne la connais totalement pas. Et si on se disait que les coïncidences n'existaient pas... on aurait pu croire que c'était un gros coup du destin. Car en parlant de papa... c'était l'objet principal de l'autre option qui se dressait devant nous il y avait encore quelques heures. C'est bien parce que je pensais déjà à lui que j'en avais parlé à Justin. Et voilà que Trudi en parlait elle aussi. Sauf que contrairement à moi, elle semblait avoir quelques chapitres de plus.  

Mais entre mon nez, en sang, et le simple fait de trouver Trudi ici, il était difficile de me concentrer. Je n'avais jamais compris qu'il m'était autant difficile de gérer des choses sociales de la sorte. “Bienvenue dans le monde réel”, Chris.

Partir... oui, la tentation était grande. Plutôt que de faire face à l'évidence de mon échec avec Trudi... m'auraient dit certains s'ils avaient accès à ma conscience. Et puis Justin n'arrangeait pas les choses.

Je fais tâche. « Merci pour le compliment. »

Je regardais Trudi, elle me faisait aussi signe d'y aller. « Oui, bon... je suis désolée pour ton nez. C'est juste à gauche en sortant... » Ou comment me ficher dehors, merci à tous les deux.

C'était le monde à l'envers. La petite sœur qui faisait sa petite chef, Justin qui n'en faisait pas moins. J'étais quand même presque rassuré qu'elle n'avait pas visé un peu plus haut et cassé mes lunettes. Et inutile de me dire de revoir l'ordre de mes priorités. La priorité était de pouvoir continuer à travailler. Mon nez allait finir par arrêter de saigner, et tout rentrerait dans l'ordre.

Bon en fait c'était pas aussi simple, mais peu importait. Sauf qu'alors que je constatais enfin les dégâts dans un miroir, le fait de bouger mon nez d'un demi millimètre faisait reprendre hémorragie mais au moins, il ne semblait pas cassé. nettoyer tout ça et...  maintenant il me suffisait de “bloquer le passage du sang” le temps que ça s’arrête et on verrait le reste après j'étais pas tout à fait tranquille d'avoir laissé les deux autres là bas... je mettais un bout de papier pour éviter de faire à nouveau une marre de sang par terre et j'y allais. Résultat ? J'étais dans le couloir avec un bout de papier toilette qui dépassait d'une narine et voilà que quelqu'un arrivait, je me dépêchais d'entrer dans la pièce qui était restée ouverte. Quelle impolitesse! Mais enfin, là, c'était pas le moment. « Vous savez que vous me faites faire n'importe quoi, tous les deux ?! »

Un silence à entendre les mouches voler à Midgar régnait dans la pièce. Enfin jusqu'à ce que j'entende un éclat de rire qui finissait un peu étouffé. Ah, elle avait vu ma tête... parfait. Mais elle était sérieusement risible. Trudi marquait un point. J'avais fini par rire aussi si bien que le papier qui bouchait mon nez finit par tomber. Ok, ok. Voilà qui était pour m'arranger, tiens!

Mais à part cet éternel ronchon de Justin, au moins, l'atmosphère était moins tendue. Bien que Trudi s'était remise de sa  crise de rire. Justin demandait ce qu'on allait faire. Trudi prenait alors la parole.

« Puisque tu veux le faire, et pour éviter les infiltrations hasardeuse... » commençait-elle sans pour autant regarder Justin, « Je pense que tu devrais aller voir cette personne, le numéro de son bureau est sur la note... Ils recherchent des gens pour des nouvelles recherches sur un d'anciennes Chimère d'ici. Tu t'occupes des monstres, alors ça devrait être facile pour toi d'y entrer, ils sont un peu obligés de le faire savoir en interne pour trouver des gens pour leurs recherches, mais ils n'en ont pas dit plus... Pour l'instant, je vais continuer ce que j'ai commencé, de mon côté. »

Puis, elle fit descendre une tablette et griffonna rapidement sur le bout de papier avant de me le tendre. Inutile de dire que je ne l'ai pas lu à haute voix. Et il était bien question de m'en abstenir :

Ce Justin ne m'inspire pas confiance. Méfie-toi de lui. J'aurai quelque chose à te dire sur papa, mais le moment est mal choisi.


Je la regardais, elle refermait sa tablette, avant de regarder la porte. « Excusez moi, je... dois y aller. On se verra plus tard. »

Je me tournais vers Justin, on dirait qu'on était sur le départ. « Justin, on a un entretient à passer... Je vais te briefer. ... Et toi, ne t'en vas pas, cette fois, petite sœur. »

Elle refermait derrière elle et on était “à la porte”. Je déchirais la partie personnelle du message et donnait les infos sur notre destination à Justin. Si on arrivait à trouver ça, c'était bien. J'avais retenu le nom et le numéro de la porte, de mon côté.

« Ça devrait passer, tu es mon assistant et... on a plus qu'à espérer qu'ils ne te posent pas trop de questions à toi. Une fois qu'on aura le post, ça sera bien plus facile. Ça ne te parait pas trop hasardeux, Justin? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 1 Déc - 13:38

JustinSi j'en étais incapable avec les hommes, j'avais un peu de ce talent avec les femmes, de pouvoir décortiquer leurs langages corporels. Okay, je m'en servais surtout à des fins sociales, mais ça pouvait être utiles à d'autres occasions. 

Si je n'arrivais pas à lire dans Trudi comme dans un livre ouvert, je savais néanmoins à 375 % (ce qui est beaucoup) qu'elle cachait quelque chose. Quelque chose de lourd et d'important, pas de dissimuler que c'était elle qui avait mangé le dernier Kinder® Bueno. 
La gêne entre elle et moi après notre légère entrevue pendant que Chris se refaisait une beauté en était pas que la seule preuve, le rire en voyant son frangin revenir avec un coton dans le nez en était une autre. Comme pour dissimuler tout le reste. 

Sérieux Chris, ta soeur est à Bevelle chez la Néo Shinra et ça t'intrigues pas plus que ça ? 


J'avais pris l'habitude que Chris voit pas les choses de la même manière que moi, mais, je me demandais parfois si il en faisait pas exprès, comme si il s'enfermait dans une coquille pour voir que ce qu'il veut. Il fallait qu'il enlève ses oeillères... 

Chris ne savait pas faire une compression nasale correcte à la vue de son morceau de PQ dans le nez, et il ne tardait pas à tomber par terre. 

"Laisse moi faire...

Je pris une serviette en papier que je tournicottais et en donnais une autre à Chris. 

"Mouche toi d'abord, il faut que les plus gros caillots partent sinon, ton saignement sera irrégulier et il sera dur de le faire arrêter." 

Je piquais son stylo en métal pour l'appliquer près de l'arête du nez, le froid du métal devrait enclencher une vasoconstriction afin de stopper plus facilement l'hémorragie. Puis, la première serviette, il fallait l'enfiler dans la narine de manière à en faire une mèche avec un effet tournant, cela lui permettrait de tenir sans devoir garder la compression ou la tête droite, mais ça, je laissais faire Chris en lui expliquant. 

"Voilà, ça fait déjà un peu mieux, et ça sera fini dans une petite dizaine de minutes.

Pendant ce temps, Trudi avait expliqué à Chris ce que nous devrions faire pour nous faire engager dans ce type de projet. Elle était bien trop informée... 

Puis, alors que j'avais dégager des voies respiratoires de Mr le scientifique, Trudi griffonna quelque chose sur un bout de papier à l'attention de Chris. En règle générale, quand une fille me faisait ça, c'était pour me donner son numéro... Mais là, j'en doutais... Mais ça avait l'air secret car le papier ne m'aura jamais été accessible. 

Trudi nous demanda à sa manière de prendre congé et nous nous dirigions tant bien que mal vers le bureau de ce professeur ou docteur en je ne sais quoi... 

"Ta soeur ne me fait pas confiance, hein ? Je lui en veux pas mais sinon elle ne t'aurait pas filé ce bout de papier, qui ne me regarde pas, apparemment...

La question filant, Chris espérait que notre prochain interlocuteur ne me poserait pas tant de questions... 

"De questions ? Tu m'en penses incapable d'y répondre ?

Ou plutôt de répondre ce que la personne veut entendre... Si tu savais Chris, je peux très bien faire semblant... 

Le bureau se trouvait là, je toquais à la porte, attendant une réponse éventuelle. En espérant qu'il soit là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 4 Déc - 13:32

Chris
Ma sœur était vraiment un cas... elle n'avait même pas un miroir dans sa “chambre”... décidément, le contraste entre elle et Carline était stupéfiant. Ce qui m’avait forcé à les laisser tous les deux le temps de comprendre l'étendue des dégâts qu'avait subi mon nez.

J'avais toujours su qu'elle n'était pas comme Carline, elle me cachait plein de choses, mais qu'est-ce que j'y pouvais ? Elle éludait toujours les questions, elle se braquait quand on essayait de gratter. J'avais laissé tomber. Après tout, tant qu'elle se sent bien, c'est l'essentiel, non ? Alors le fait qu'elle était là... je n'étais qu'à moitié surpris. Tout comme le fait que je me retrouvais avec le nez en sang, finalement.

Tiens, en parlant de ça... Voilà que Justin s'en mêlait, voulant jouer les infirmières. Enfin, heureusement, il n'empiétait pas sur mon espace vital... il se contentait de me donner des indications. En expliquant des choses que je ne pouvais pas croire.

C'était... presque amusant. Et moi... moi je le regardais avec un sourcil levé... C'était quoi cette attitude, soudainement ? « Non mais je rêve ? Vous deux... vous voulez me faire croire que je suis fou, c'est ça ? Tu m'avais caché tes talents d'infirmier, Justin... » Ou de petite maman... “mouches toi d'abord ...” qu'il disait. Je secouais la tête de droite à gauche, oubliant presque mon nez... bravo pour l'idée de génie, Chris.

« Eh... Mais c'est que tu t'y connais en gestes de premiers secours, Justin... » Voilà que Trudi intervenait, il avait réussi à piquer sa curiosité... j'étais un peu jaloux, en fait. Mais bon, le moment n'était pas à ce genre de choses. Je faisais ce que me disais Justin, même si finalement je gardais la compression en attendant “la dizaine de minutes”. « Merci, Justin. »

Juste le temps pour Trudi de nous expliquer son “plan”. Qui semblait pouvoir nous être plus qu'utile. On allait devoir aller rendre visite au directeur des recherches sur les Chimères... Je regardais ma sœur avec un sourire. Elle cachait si bien son jeu. Mais elle nous aidait là, mine de rien. Sans doute qu'on l'aidait aussi un peu en retour. Elle semblait avoir un intérêt à ce que je fasse ça.

Après s'être gentiment fait mettre dehors, Justin et moi étions à nouveau en tête à tête. Je sentais que j'allais souffrir encore quelques bonnes heures avec mon nez... c'était sans doute pas la meilleure figure à montrer à un supérieur hiérarchique, mais je pourrais éventuellement dire que c'est un petit incident avec un monstre...  

Justin se posait des questions sur Trudi, rien de plus normal en somme... Il avait raison de penser qu'elle n'avait pas confiance en lui... mais en fait, c'était un peu plus compliqué que ça : « Je suppose que tu as remarqué qu'on est pas très proches, elle et moi. Je crois qu'elle n'a même pas vraiment confiance en moi... et pourtant, je suis son frère. »

Mais j'avais d'autres appréhensions, là. Essentiellement celle de la future rencontre qu'on allait faire, pas pour moi. Non. Mais plutôt au sujet des potentielles questions qu'ils pourraient poser à Justin. Lui s'en sentait comme à son habitude, parfaitement capable. Je veux bien mais... « Il s'agira surement de questions d'ordre scientifique, tu es sur de t'en sortir ? Je ne demande pas mieux que tu sois au top à ce niveau Justin. Mais tu n'as pas l'air de vraiment t'y intéresser. » Je baissais d'un ton alors qu'on arrivait dans le couloir, le bureau était tout au bout...

Justin frappait à la porte. Eh bien on avait plus qu'à attendre. Il était temps d'enlever ce bout de papier de mon nez. Qui semblait s'être calmé. Après un peu plus de dix minutes... il fallait espérer qu'il ne reprenne pas de plus belle au cours de notre futur entretien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 4 Déc - 19:13

Assis à son bureau, Sire Loan aurait pu donner l'impression de s'ennuyer. Le poing soutenant sa tempe, il avait la tête baissée sur ce que l'on pouvait prendre pour son plan de travail, mais en réalité, une tablette géante y était incrustée et il était en train de lire les états des derniers rapports.

L'homme n'était pas dupe, il commençait à croire de plus en plus que la Néo ShinRa avait bien des espions en son sein. Il avait lu un article sur un blog de Dol sur cette fameuse "Néo AVALANCHE", et vu leurs capacités, il n'en pensait pas du tout du bien. Ils semblaient assez doués avec les technologies et il avait donc fait renforcer la sécurité du Temple afin qu'aucune personne ne puisse passer sans son badge. En théorie.

Le problème était que si les moines guerriers de Spira daignaient effectivement renforcer la sécurité du temple, ils semblaient beaucoup moins enclins à protéger les locaux de la Néo ShinRa, et plus que jamais, Loan craignait pour ses recherches. Il avait fait un bond de géant avec les résultats de Deling City sur Ifrit, il le savait désormais, ce n'était plus qu'une question de jours avant que la chimère n'arrive. Il le savait, pour recréer une chimère, il fallait non seulement des monstres et des gemmes, mais un petit quelque chose en plus. Pour Ifrit, ça avait été les gênes de Nanaki de Gaïa, ou plutôt de sa compagne, du pareil au même, mais tous deux avaient une flamme qui ne pouvait s'éteindre au bout de la queue, et ces gênes avaient été particulièrement précieux pour la création de la nouvelle chimère. L'œuf avait grandi à une vitesse fulgurante et contrairement aux autres, tous les signaux demeuraient constants, on pouvait même dire que la puissance augmentait de jour en jour, même encore au stade d'œuf, alors imaginez une fois éclos.. il trépignait d'impatience.

C'est alors qu'on frappa à la porte, il pianota sur sa tablette pour afficher la caméra devant son bureau et plissa les yeux, activant la reconnaissance faciale et le dossier des deux individus avant d'afficher un léger sourire et activer l'ouverture de la porte.

«Entrez, messieurs.» il se redressa et verrouilla sa tablette pour qu'elle ne montre plus rien, se levant de son bureau, les mains dans le dos, il observait particulièrement Chris avec un certain intérêt

«Chris Heinroth... spécialiste des morbolidés et affecté à l'étude d'un spécimen qui lui a échappé si je ne m'abuse?» bon, en réalité, le spécimen en question s'était échappé avant que Chris ne puisse l'étudier, mais au final, c'était la même chose. Son ton frôlait légèrement la provocation, l'échec de Dol dans la récupération du spécimen Shell-E était bel et bien parvenu aux oreilles du scientifique de Spira, surtout qu'il savait que Maître Gradivus l'avait récupérée et qu'elle gardait désormais un œil dessus. Un petit clin d'œil sur la supériorité de Spira surement, bien qu'il se garderait bien de mentionner le cambriolage du temple quelques temps avant.. il faut dire que ça concernait le temple, et non la Néo ShinRa.

Il se tourna alors vers Justin, mais ne daigna pas faire mention de son nom pour le moment. On va dire qu'il ne voyait pas trop son intérêt ici.

«Puis-je savoir ce que vous êtes venus faire par ici? Il me semble que les recherches qui sont menées ici ne sont pas vraiment de votre domaine de compétences?» ce n'était pas tout à fait vrai, mais il ne comptait pas faire mention qu'un individu aux connaissances réelles des monstres pouvait lui être plus qu'utile. Il lui fallait encore quelques équipes affiliées à la chasse aux monstres pour la création des chimères. Valefore, Shiva et les Sœurs Magus avaient déjà leurs équipes, mais Ixion, Yojimbo, ou encore Bahamut, manquaient à l'appel! Et Anima évidemment! Mais ce n'était pas le genre de mission que l'on confie au premier venu non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Lun 7 Déc - 19:13

JustinOn sait toujours ce qu'on quitte, jamais ce qu'on va trouver. Si j'étais pas mécontent de quitter une ambiance entendue avec la distante Trudi, je ne savais pas vraiment ce qu'on allait trouver avec Sire Loan. Mais, j'étais un peu en retrait, les retrouvailles de famille, c'était pas mon truc et quand on complimenta mes talents curatifs, je restai évasif.

"Ouais... on m'a bien appris..." et laisser tomber pour le moment pour expliquer qui avait été mon tuteur... enfin, ma tutrice en l'occurence. 

On avait déambulé dans les couloirs pour trouver notre destination sans croiser beaucoup de mondes, ni de filles... Pas facile de se repérer dans des locaux sans pouvoir se repérer aux bureaux des secrétaires sexy... L'hémorragie de Chris semblait s'estomper et il avait jeté sa mèche absorbante. Il semblait pas évident pour lui de se présenter avec devant un supérieur, j'imagine qu'il fallait prier pour pas que l'hémoglobine jouait encore des siennes ? Et prier, le mot n'était pas anodin ici... On ressentait quand même le côté pieux du truc... 

Mais le vrai adage que j'avais envie de ressortir, c'était l'habit ne fait pas le moine. En effet, je commençais à bien connaître Chris et je n'imaginais pas que sa réputation dans le milieu le suivait autant... Car celui qui déverrouilla la porte pour nous accueillir qui n'était nulle autre que Sire Loan reconnut Chris, de suite. Pourtant, nous n'étions pas prévu sur le planning, hein ? 

Je saluai correctement l'éminent scientifique avant de me placer en retrait de l'échange entre les deux laborantins, même si l'un des deux était plus un "rat de labo" que l'autre. Sire Loan avait la prestance et l'élégance d'un commanditaire. Echanges de politesses et autres convenances sur les travaux de l'un et de l'autre, Justin ne put s'empêcher de contempler la décoration pendant ce temps. 

Puis vint la fameuse question de Sire Loan, une de celle que l'on pourrait entendre dans n'importe quel entretien d'embauche... Et là, ce n'était plus de la commodité, il fallait se vendre... On touchait du bout des doigts une opportunité de faire le max d'infos, qu'importe de savoir pourquoi Chris avait reviré un peu sur ses convictions, mais je ne pouvais pas passer à côté. 

"Vous n'êtes pas sans savoir, si je puis me permettre, qu'au jour d'aujourd'hui, Chris est l'un des meilleurs dans sa catégorie, et sa faculté dans la génétique est dans ses propres gènes. Il ne vous le dira pas lui même car il a une modestie parfois mal placé mais quel domaine ne relèverait pas de ses compétences ?

Rhétorie, allitération, euphémismes, j'avais usé de tout ce que je pouvais pour faire une bonne introduction à l'intervention de Chris, allez, j'ai dressé le tapis rouge pour toi, Dr Heinroth...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 8 Déc - 13:48

Chris
Ça n'allait pas être les efforts de Trudi pour en savoir plus sur les “talents d'infirmier” de Justin qui allaient y changer quoi que se soit. L'affaire semblait close pour le moment. Ces deux là, je n'étais pas sur qu'ils auraient voulu l’entendre... mais il s'étaient bien trouvés. Le moins ils en dévoilaient, le mieux ils se portaient ? C'était peut-être une erreur de leur part, mais ils étaient “grands” après tout. Et autre chose nous attendait... un peu plus loin dans les locaux.

On y était. En fait il serait difficile de décrire comment je me sentais à ce moment précis où  la porte s'ouvrait sur Sire Loan. J'étais dans un étrange état d'excitation et de méfiance. Je n'aimais pas vraiment qu'on me mène par le bout du nez (même si mes sœurs excellaient à le faire, je le crains)... et cet homme là n'était pas connu pour la liberté qu'il laissait à ses chercheurs.

Déjà, il correspondait tout à fait à ce qu'on disait et voyait de lui, cette manière de se tenir et de parler... et puis, il ne fallait pas oublier qu'il était un homme très influant ici. J'avais déjà fait quelques preuves à Deling City, mais sur Spira, c'était autre chose... j'étais en territoire étranger.

Quelque chose me disait que Justin n'allait pas aimer cette entrevue. Au moins, les présentations seraient vite faites. Il m'appelait par mon nom. Et, je devais le reconnaitre, ça ça commençait plutôt bien. Bien que la suite était un peu... restrictive et réductrice. Allez Chris, ça sera vite passé. Souris. Je baissais la tête pour le saluer, puis je m'adressais au chef de la section Spira, qu'il était.

« C'est à peu près ça. C'est un honneur de vous rencontrer, Sire Loan. Voici Justin Kenway. » Je regardais Justin, mais je m’apprêtais surtout à préciser ce qu'il disait. « Le spécimen SHELL-E m'a en effet “échappé”, mais je suis sur sa trace. Il semblerait qu'elle ait fait la connaissance de quelques personnes influentes qui l'ont protégée... de plus, j'ai pu récolter des informations inédites la concernant... mais nous ne sommes pas ici pour cette raison. »

Sire Loan... cette condescendance qu'il avait montrée depuis qu'il avait pris la parole était très, très loin de me plaire. Mais c'était mon supérieur. Je n'avais pas vraiment le choix que d'encaisser. Plus vite on sortirait d'ici, mieux on se porterait tous. Il n'était pas question de faire de vagues.

Bien, bien... direct et précis, ce Sire Loan. « Je suis honoré de voir que vous avez lu mon article. Je voyage actuellement pour prélever quelques échantillons... et on m'a parlé des recherches sur les Chimères.
... Je vais être franc, le sujet m’intéresse. Je pense pouvoir mener les deux projets en parallèle.
»

Je lançais un regard vers Justin, qui en fait, prenait la parole. Mon sang se glaçait, même si je m’évertuais à ne rien laisser paraitre. Plus encore lorsqu'il se mettait à “vanter mes mérites”... Justin, je dois te rappeler qu'il vaut mieux ne pas faire jouer les yoyos à ma pression artérielle après une hémorragie ?! Déjà... heureusement que je n'avais pas encore eu de bleu. Si ce dernier attendait encore quelques heures avant de se former, ça serait vraiment généreux de sa part.

Puis, je regardais vers Loan pour ne plus le quitter des yeux. L'air assuré, mais après tout, c'était bien le domaine ou je n'avais pas de quoi rougir. Justin avait raison. Il faudrait que je le remercie...  « Eh bien, je dois avouer que Spira m’intéresse beaucoup en ce moment. Je n'ai encore que peu de connaissances concernant votre monde, mais elles devraient grandir très vite. Par contre, j'ai une bonne connaissance des monstres quels que soient leurs mondes d'origine. Les Mobolidés ne sont qu'une partie des études que j'ai menées. Je me suis particulièrement penché sur les espèces qu'on trouve sur les mondes de manière systématique. Les Morbolidés, donc, mais aussi les Ahrimanidés, les Tomberries, les Flans ... enfin la plupart des monstres que vous avez pu voir au Tournoi. Ma spécialité reste la génétique, ma mission était essentiellement de trouver chez les uns et les autres les meilleurs séquences, afin qu'on puisse s'en servir dans de nombreux domaines. Cela peut aller de la médecine à l'amélioration de certaines espèces. J'ai pensé que ça pouvait vous intéresser. »

En fait, même si je m'embarquais dans cette mission pour une raison plus sérieuse, j'étais sur que j'allais apprendre plein de choses... et rien qu'à y penser, j'étais plus enjoué qu'un ado qui entre pour la première fois au Gold Saucer.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 8 Déc - 14:02

Ah lala, ces jeunes et leur sentiment d'injustice. Il disait être sur la trace du spécimen SHELL-E alors qu'elle était, en ce moment même, au service de Maître Gradivus, une sorte de garde du corps ou de chien de garde selon les points de vue. L'homme agita la main d'un air négligé face aux excuses et explications du scientifique à l'égard de la créature, cela ne le concernait pas, et surtout, ça ne l'intéressait pas. De toute manière, visiblement, ce Christopher n'était pas là pour ça. Enfin Chris, vu qu'apparemment, la fin du nom avait été rayé à de nombreuses reprises dans les rapports.

Au final, la question était de savoir ce qu'il faisait là, Sire Loan recula pour s'appuyer sur son bureau avant de lancer un regard noir au jeune blond qui se permettait de prendre la parole sans y être autorisé

«Lorsque j'aurai des questions sur la musique, je vous en ferai part, Mr Kenway.» dit-il d'un ton sec, mais poli. Il se tourna de nouveau vers Chris qui expliqua finalement l'intérêt qu'il portait aux recherches sur les chimères, et il fallait reconnaître qu'il marquait un point: ses travaux sur la génétique pourraient être une avancée considérable dans le projet. Cependant, l'homme se tourna vers Justin, il ne lui faisait pas confiance.

«Vous vous entourez de bien étranges individus, Sire Heinroth. Autant votre dossier est suffisamment solide pour que je daigne m'intéresser à votre cas, voire vous confier l'un de nos projets. Vos travaux sur la génétique pourraient nous faire avancer dans nos recherches, notamment en ce qui concerne la chimère Ixion. Mais votre ami... les rapports établis à son encontre ne sont pas des meilleurs, bon nombre de vos supérieurs semblent croire que vous cachez des choses, Mr Kenway, et que vous perdez souvent vos affaires. On pourrait croire qu'à défaut de les perdre, vous les confiez à d'autres?»

Il lança alors un regard plutôt perçant au jeune homme. Et pour preuve, aucun des deux ne portait sa carte d'accès aux locaux, preuve qu'ils avaient réussi à entrer d'une autre manière. Ce qui ne lui plaisait pas vraiment. Les bras croisés, il attendait donc de voir les arguments pour sa défense, mais en même temps, il se disait que s'il était trop convaincant, cela pourrait prouver qu'il était excellent comédien. Si un individu pareil pouvait être utile à la Néo ShinRa, il pouvait être aussi une menace s'il collaborait avec cette Néo AVALANCHE qui commençait à se faire un peu trop connaître à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 9 Déc - 12:36

JustinC'est en rencontrant des gens comme cela qu'on se réjouissait parfois des gens que l'on connaissait déjà. Sire Loan était tout ce que j'aimais pas, c'est à dire, condescendant, hautain et pleins d'autres adjectifs que je pourrais énumérer indéfiniment... 

Chris, à côté, était l'ange des scientifiques, et je commençais à percevoir l'humain derrière toutes ces expériences qui le passionnaient mais qu'il arrivait à nuancer malgré tout... 

En fait, j'avais assez mal pris la manière que Loan m'avait rembarré, mais, dans un sens, ça voulait quand même dire qu'il savait qui j'étais et que j'étais dans le domaine de la musique. Cela m'avait amusé de constater ça et, pauvre de moi, cela se transforma en un sourire en coin, à peine dissimulé. C'est peut être pour cela qu'il revint à la charge vers moi, une fois que Chris avait fait son "scientifique"... 

Je sentais le regard de Chris sur moi, il s'apitoyait sur mon sort mais il stressait aussi de savoir ce que j'allais bien pouvoir répondre à cette accusation. Car oui, Loan parlait de mes dossiers et de ma faculté à égarer ce que je touche d'important. Forcément, pour le coup, la suspicion était légitime. Mais, plus que gagner la confiance de Loan, je voulais surtout ne pas perdre celle de Chris. Je suis sûr que c'était le genre de chef à avoir pour adage : "diviser pour mieux régner". Mais Chris et moi étions une équipe même si sans le savoir nos objectifs respectifs étaient tellement variant. 

"Que je cache des choses ? Vous connaissez mon dossier autant que moi, je suis un orphelin, chanteur et people déchu. J'ai atterri ici parce qu'il n'y avait que la Shinra pour me payer aussi grassement, dans la continuité de ma carrière chaotique. Le dossier l'atteste et je le prouve, je serai jamais l'employé du mois...

Je jettai un oeil sur Chris, c'était sans doute pas la réponse à laquelle il s'attendait mais bon... Le but c'était que Loan l'autorise à participer à ses recherches, non ? 

"Si j'étais précautionneux avec mes affaires, vous pensez bien qu'on m'aurait laissé continuer mon boulot de livreur, mais ma reconversion est pas un hasard. Pour pas que je perde un truc, mettez-y un numéro de jolie fille, ça marche... Mais, vous pouvez pas m'enlever le fait qu'en tant que responsable logistique et assistant, Chris n'a plus à se soucier que de son travail, je gère le reste. Je suis un pro pour les papiers...

Ce qui va de soi quand on s'entend aussi bien avec les secrétaires... Je ne savais pas vraiment ce que mon plaidoyer allait vraiment apporté. Je voulais passer pour un imbécile sans non plus exagérer le truc. On se méfie jamais des imprudents, non ? Mais je crois que mon cas désespérait notre interlocuteur. 

J'avais aussi anticiper un truc, si un quelconque appareil de détection des mensonges était présent, il verrait bien que j'ai dit toute la vérité après tout... Quoique, j'étais pas si mauvais livreur que ça, j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 10 Déc - 15:28

Chris
Cette entrevue avec Sire Loan était bien entamée à présent. Bien que je venais de me faire “réprimander” pour le fait que je choisissais mal mes collaborateurs ? Il était loin du compte... si jamais j'avais douté du fait que Justin puisse m'être d'une quelconque utilité, je n'en doutais désormais plus. En plus... je devais avouer que je commençais à sérieusement m'habituer à sa présence. J'avais donc froncé les sourcils lorsque j'avais entendu ça.

Mais alors que je regardais Justin, pour me rendre compte de l'ampleur des dégâts des mots,  je remarquais son expression, un léger sourire, est-ce que c'était pour le paraitre un un simple état d'être ? En tous cas, il ne semblait pas sur le point d'exploser... je ne savais pas si j'aurai été aussi calme que lui, car finalement, c'était une marque de non respect, clairement... de dédain, même à mon avis.

On en venait donc à la raison de notre visite. Le boulot avant les querelles, s'il vous plait. J'avais posé mes pions. À notre éventuel futur employeur de décider de la suite. Mais ça ne devait pas s'arrêter là pour le compte de Justin, je le crains. En fait, Sire Loan lui lança même des accusations, suspicion était de mise à Bevelle. Trudi nous l'avait confirmé... “on entre pas si facilement ici”.

Je tournais les yeux vars Justin, bien sur, j'avais peur qu'il ne dise une bêtise trop grosse pour nous... pourtant, avec autant d'aplomb de la part de Sire Loan dans ses remarques et accusations (quoique non directes), j'aurai peut-être pas mâché mes mots... mais au fond de moi, quelque chose me disait qu'en fait, Justin était loin d'être tout à fait clean.

Pourtant, je devais choisir: lui faire confiance ou ne pas lui faire confiance. Et je risquais quoi vis à vis de Justin ? J'écoutais avec intérêt ses explications. Et à l'écouter... je me rendais compte que j'en savais pas grand chose sur son compte. En même temps, je sentais un sentiment de culpabilité sourde monter en moi. Justin est orphelin, pourtant je passe mon temps à lui parler de ma famille... Carline lui a volé la vedette... Et puis... il travaillait là pour la paie... surement qu'il lui faut de l'argent... qu'est-ce que j'en sais moi? Il me l'avait déjà dit ? Je venais de lui demander pourquoi il faisait ça... ce qu'il voulait faire... pourtant... je ne me souvenais déjà plus de sa réponse; peut-être que je ne l'avais pas assez bien écouté? Et puis... je me demandais toujours comment ça se faisait qu'on se soit “trouvés” tous les deux...

Justin me regardait. Je pense que je ne montrais rien de tout ce qui se passait dans ma tête... une petite douleur au nez me revenait. En fait une douleur lancinante. J'avais hasardé un geste vers mon nez sans y penser... puis le contact m'avait rappelé pourquoi je ne devais pas le faire. Si ce dernier se remettait à saigner, c'était le début de la fin des haricots. Justin continuait son plaidoyer. Et je dois bien avouer qu'il se débrouillait très bien. Bien que je doutais fort que l'allusion aux filles ait pu plaire à Sire Loan. Son allocution finissait quand même en fanfare et il avait réussit à me tirer un sourire. En effet. Depuis que j'avais pris la route avec lui et Katina... enfin depuis que j'avais pris la route avec lui, il avait tout géré à la perfection, même mes sautes d'humeurs et les petits problèmes aux cheveux argentés, il avait même joué les héros au tournoi... tout ça sous ses airs de rien.

« Sire Loan, je n'ai pas choisi personnellement de travailler avec Justin, soyez sur que moi même je ne payais pas cher de ma peau quand je l'ai vu arriver. Pourtant, il a très bien fait son travail jusque là. Je pense même que son “amateurisme scientifique” peut m'être bien plus utile que je ne le pensais, vis à vis de mes recherches. »

J'avais failli continuer par un : Je suppose que je dois être un colis important pour qu'on me mette dans les mains d'un livreur de cette valeur, mais je m'étais ravisé.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 11 Déc - 7:23

Tss les miséreux... s'il y avait bien quelque chose qu'il détestait plus que les al-bhed, c'était bien eux. Ces gens qui n'arrêtaient pas de se plaindre que le monde était contre eux, qu'ils n'avaient pas eu de chance dans la vie et qu'ils étaient désespérant autant que désespérés parce qu'ils n'avaient pas eu de parents. Ce genre de personnes pouvait être bien utile à l'église en temps normal, on les recueillait et on leur bourrait le crâne des préceptes de Yevon, ça en faisait de braves petits soldats loyaux à l'idée que l'église les ait "sauvés". Bon nombre des inquisiteurs étaient dans cette catégorie d'ailleurs, des chiens de garde juste bons à être envoyé à la traque aux rebelles.

Mais celui-là... rien à faire, malgré ses discours où il paraissait être plus idiot que méchant, Loan n'arrivait pas à se le piffrer. Cependant, il jeta un coup d'œil à Heinroth et il semblait évident qu'il ne se prêterait pas au jeu sans le beau blond. Une idée un peu tordue passa alors dans la tête du scientifique à l'idée que ces deux là puissent être un peu trop lié, chose que l'église n'apprécierait pas s'ils appartenaient à son ordre. Bref, il finit par agiter la main d'un signe qui voulait clairement dire qu'il avait assez de tous ces blablas


«Soit, soit... de toute manière, vous n'aurez droit qu'à un seul et unique objet pour cette mission, et sachez que si vous le perdez, cela sera considéré comme une trahison autant envers la Néo ShinRa que l'église de Bevelle. Est-ce que je me suis bien fait comprendre?» il planta son regard noir dans celui de Justin, pour sûr que là, on parlait d'une technologie qui n'avait pas sa place chez l'ennemi, même si l'ennemi devait déjà y avoir accès à cause de ces fichus al-bhed... puisque c'était leur technologie, mais passons.

Il contourna son bureau et repassa derrière, afin d'expliquer brièvement la mission qu'il allait leur confier

«Bon. Comme vous semblez le savoir, nous travaillons actuellement sur la création des chimères. La composition principale comprend des monstres, beaucoup de monstres, soit de l'élément de la chimère en question, soit qui ont des similitudes sur l'apparence. Cependant, nous avons découvert récemment qu'il nous fallait également... un élément clé. Nous l'avons trouvé récemment pour Ifrit, mais nous ignorons ce qu'il peut être pour les autres. C'est pourquoi vos recherches pourraient nous servir.»

Il attrapa sa tablette et la fit défiler un moment avant d'afficher une liste, on voyait la photo d'Ixion, et une liste de monstres et de gemmes en dessous
«Voilà, je vous présente Ixion, chimère de la foudre. Nous avons besoin de cette liste de monstres, bien que nous ignorons si nous aurons besoin de tous. La plupart se trouve sur Spira, mais il y en a aussi sur les autres mondes... quant à l'élément clé, nous ignorons ce que c'est, mais ce doit être quelque chose qui produit de la foudre de façon naturelle... ou quelque chose d'une puissance électrique supérieure à tout ce que l'on peut connaître. Un être vivant peut être? Même une quantité infime de gênes d'une personne ou d'une créature hors monstre qui a un pouvoir inné de la foudre, pourrait surement être primordial...»

Ce serait l'objet clé de leurs recherches, oui... mais jusqu'à présent, cette personne  ou cette chose ne semblait pas exister. Pour Ifrit, il y avait eu Deneth, la compagne de Nanaki qui avait au bout de la queue, une flamme qui ne s'éteint jamais, mais là... il scruta le regard de ses interlocuteurs pour voir s'ils avaient des questions... évidemment, on leur donnerait un certain équipement pour ça, mais il attendait déjà de voir s'ils avaient assimilé cette partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 11 Déc - 13:36

JustinCe qui m'aura le plus fait kiffé au final, c'est cette intervention de Chris. Il a osé prendre ma défense mais me survendre comme j'avais pu le faire auparavant. Avouer qu'il n'avait pas confiance en moi, au départ, n'était pas méchant, juste réaliste et j'en étais conscient. Tout comme le surréalisme de se voir attribuer une meuf robot comme seul escorte militarisé... 

Par contre, Chris m'aurait défendu si je lui avais dit plus tôt, enfin menti plutôt, que l'orbe des ténèbres n'était plus en ma possession ? Pour le coup, fallait que je joue mieux mon coup et je pourrais toujours dire que c'était Anaryelle qui l'avait piqué quand elle était partie comme une voleuse... 

En tout cas, toutes ces élucubrations semblaient suffire pour le responsable scientifique et, c'était une sorte de victoire à l'usure pour nous. On avait juste à dodeliner de la tête pour montrer notre compréhension quant à la préciosité de l'objet qui nous serait confié. 

Le but de la manoeuvre, retrouver les ingrédients manquant pour la recette d'Ixion, une sorte de licorne électrique à en juger par la photo. Encore un monstre bizarre, qui pouvait certainement électrocuter tout le monde, bref, une mission tout à fait sécurisée quoi ... 

A ce moment là de la discussion, je crois que cela ne servait à rien que j'intervienne, Chris serait à fond dans tout ce qui serait dit pour avoir le plus d'infos substantielles. Moi, je résumai en quatre mots. Trouver monstres électriques. Tiens, en fait, non, ça en faisait que trois... 

Mais, ce n'était pas les monstres, la tâche compliquée du truc, c'était de trouver l'ingrédient mystère, un truc qui produit de la foudre innée... Et, j'allais certainement dire une bêtise mais je ne pouvais m'empêcher de dire une connerie... 

"Et les cristaux machins choses, ça marcherait pas si y'en a un qui produit de la foudre ? " 

J'espère que ma bêtise n'était pas si grosse que ça...

"Enfin, je sais pas, je demande..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 15 Déc - 15:18

Chris
L'affaire Justin semblait réglée. J'en étais pas mécontent. C'était ma principale crainte en entrant dans ce bureau. Finalement, Sire Loan semblait satisfait de ce que je pouvais lui offrir comme compétences. Il semblait à présent pressé de nous voir déguerpir de là, ça tombait parfaitement bien ; je n’avais pas non plus prévu d'élire domicile dans son bureau et je pensais que Justin non plus. Surtout avec une double menace sur nos têtes... la Neo-ShinRa et l’Église de Yevon. Yevon... C'était fou, on avait beau le savoir, mais la réalité étaient encore plus “grosse” concernant la place de cette institution sur Spira.

Loan reprit place à son bureau. Les explications qui suivirent furent assez basiques. Il n'entrait pas vraiment dans les détails, si bien que tout me semblait assez clair. Ixion... c'était le nom de la chimère dont il souhaitait nous confier une partie de “l'élaboration”... ancienne Chimère de la foudre.

« Ixion... » ... je regardais l'image de cette magnifique Chimère. « Ses yeux et la forme de sa tête ont beaucoup de caractéristiques des ovins ... par contre, ses sabot ne sont pas fendus, ce qui est plutôt une caractéristique des équidés, tout comme sa crinière. La structure de sa corne et sa forme a quelque chose qui me fait penser aux Behemoths... »

Je survolais très rapidement la liste des monstres et gemmes qu'il nous avait montrés. « Ah, je vois qu'il y a Fabryce, mais ce n'est pas celui auquel j'aurai pensé... il y a un monstre portant ce nom sur Dol, il est très différent des spécimens qu'on trouve sur Héra... celui de Dol est typiquement un Behemoth. Je vois... »

Je prenais une grande inspiration avant de continuer : « En ce qui concerne les monstre, je ne vois aucun problème, je pense même pouvoir vous faire un rapport sur chacun d'eux, nous avons déjà quelques données... »

... En fait, j'avais un peu l'impression que le travail avait été mâché pour nous... et ça... c'était contre productif mes yeux... disons que je m'attendais à quelque chose de plus stimulant. Aller à la chasse au monstre pure et dure, c'était pas vraiment mon boulot. Encore moins depuis que Katina nous avait laissés.

« Je vous avoue que ça me déçoit un peu... le travail a déjà été fait en grande partie. N'importe qui pourrait maintenant aller chercher ces monstres, n'est-ce pas ? Je vous prie de m'excuser, si je vous parait un peu trop honnête. Vraiment très loin de moi l'idée de vous manquer de respect d'une quelconque manière. Je veux bien qu'on se charge de trouver cet objet clé. Même s'il faut pour cela aller à la recherche de Ramuh... Mais, je pensais devoir faire un peu plus appel à mes recherches, que faire de la chasse aux monstres. » Ce qu'il nous demandait, là, non ?

« Mais en ce qui concerne cet élément clé, je suppose que vous avez déjà fait des essais avec des monstres, puisque vous m'avez parlé d'une “créature hors monstre” ? »

Justin semblait avoir une idée, car il finit par parler, je le regardais un moment, fronçant un peu les paupières. Je hochais la tête en entendant ce qu'il avait à demander, puis je regardais Sire Loan, tout en appuyant Justin. Je trouvais son idée assez intéressante. Bon j'avais aucune idée de comment la mener à bien... mais elle se tenait. Si le Cristal de Foudre se montrait assez puissant pour faire ce genre de choses, alors il y aurait une piste par là.

« Avez vous déjà pu tenter une approche de ce côté, Sire Loan ? »
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 15 Déc - 18:29

Ce jeune homme était donc d'une classe bien au-dessus de toutes celles qu'il avait pu rencontrer... une vulgaire chasse aux monstres ne l'intéressait pas, non, ce qui l'intéressait visiblement, c'était l'élément clé! Loan le regarda un instant avant de se tourner vers Justin... ah les cristaux

«Je ne suis pas sur qu'un cristal puisse vraiment nous servir dans ce genre de recherches. Certes, il produirait de la foudre à l'infini, mais ce n'est pas vraiment... vivant. Nous avons découvert qu'il fallait des gênes capable de supporter un élément à son plus haut degré pour pouvoir créer une chimère...» en revanche... s'ils arrivaient à récupérer un échantillon des gênes d'une de ces fameuses chimères qui peuplent désormais Héméra... peut être?

Il se tourna alors vers Chris qui semblait refuser la mission de base, Loan récupéra la tablette et attendit quelques secondes pour réfléchir... de toute manière maintenant, autant poursuivre. Cet individu semblait vraiment vouloir travailler sur le projet, et il était surement l'un des rares à pouvoir vraiment y parvenir.

«Nous avons fait de nombreuses expériences, mais les gênes des monstres sont trop fragiles, peu exploitables... du moins les monstres élémentaires. Je pourrais vous donner un exemple avec Ifrit, nous avons probablement réussi à le créer. L'expérience est sur le point d'éclore... et les gênes supplémentaires viennent d'une créature qui a malheureusement pratiquement disparu, elle dispose de la capacité de générer une flamme qui ne s'éteint jamais, même si on la plonge dans l'eau. C'est grace à ces gênes qu'Ifrit va surement voir le jour...»

La passion était en train de le dévorer, il s'approcha de Chris qui semblait partager cet engouement pour les  mystères de la génétique
«Vous comprenez? Il faut que ce soit ancré dans les gênes! Profondément, et il faut un véritable ADN, complexe et inaltérable! Les monstres disposent d'un génome trop simple pour correspondre à celui d'une chimère.. il faut un gêne au moins aussi complet que le génome humain!»

D'ailleurs, les gênes de ce Genesis Rhapsodos avaient été conservés soigneusement... qui sait s'ils ne pourraient pas aider à recréer une chimère puissante comme Bahamut ou Anima? Quand on connaît l'individu, rien n'est moins sûr... il finit par tendre malgré tout la tablette à Chris
«Je peux trouver une équipe qui se chargera de capturer les monstres... vous, trouvez moi l'ingrédient clé... si quelqu'un peut, c'est vous.» à voir s'il accepterait, mais vu l'intérêt qu'il semblait porter à tout ça, difficile d'imaginer qu'il puisse refuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 17 Déc - 13:52

JustinTout pouvait être sujet à une passion, il y'avait bien des numismates qui collectionnent les pièces, les tyrosemiophiles qui collectionnaient les étiquettes de fromages. Il y'en avait même qui collectionnaient les problèmes. Mais n'empêche, celle de Chris envers les monstres étaient sacrément chelou... 

Comment on peut se passionner pour des choses qui n'ont que pour existence de nous tuer quand on passe à côté d'eux ? Et Loan semblait partager cet intérêt commun... Ca parlait de monstres ayant des affinités avec l'électricité ou la foudre. Il faudrait quelque chose qui puisse donner assez de vitalité électrique pour recréer Ixion, que ce soit un autre équidé ou non. 

Mais quelque chose embêtait Chris, et je n'étais pas le seul à le sentir, ce n'était pas comme un vulgaire chasseur de monstres qu'il voulait avoir accès au projet mais comme celui qui étudiait les dossiers et trouvait l'élément clé. Ce qui nous permettait d'en savoir un peu plus sur l'avancée et la manière de procéder pour Ifrit. 

La Néo Shinra et Yevon en étaient déjà au point de conclure leurs recherches. Je ne savais pas si je pouvais poser la question, mais où était l'intérêt ?.. Je m'y risquerais bien, mais je voulais déjà savoir si les cristaux pouvaient avoir un lien. 

Sa réponse me surprit, non pas tant sur le fond, mais sur la forme car le responsable ne m'avait pas pris de haut du tout quant à la question. Peut être qu'il pouvait voir que mes questions "bateaux" pouvait permettre de faire avancer le cheminement intellectuel de Chris ? 

Mais le Loan que nous avions en face de nous semblait laisser place à un autre. Le passionné, comme Chris l'était souvent, semblait laisser place au directeur de recherches... Ces gens là savaient me faire froid dans le dos... Sérieux, on peut confier des choses aussi importantes à des gens comme ça ? En même temps valait-il mieux de quelqu'un ne respirant aucune émotion ? Pas dit...

J'essayais d'observer autour de moi le bureau pour essayer de capter d'autres indices mais mon sens de l'observation ne donnait rien, sans cesse harceler par cette question... Peut être que je serais trop cash ? Surtout qu'il affirmait que Chris pouvait être un des seuls à faire avancer la recherche plus rapidement...


" Après, recréer des chimères, tout ça, ça a l'air passionnant mais je ne suis pas sûr de capter l'intérêt ? Ca me dépasse peut être, vous me direz...

Et je laissais ma question en suspend, m'attendant fortement à me faire rembarrer par Loan ou bien même par Chris...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 25 Déc - 12:09



Au beau milieu de la conversation, se moquant bien de qui disait quoi ou qui faisait quoi, un petit mog apparut de nulle part et se précipita devant Justin et Chris... le temps semblait s'être arrêté, Sire Loan se retrouvait figé et ne semblait pas se rendre compte de ce qu'il se passait et le petit mog tendit alors deux petits cadeaux aux jeunes gens

«Joyeux Noël! Coubo!»

Il leur remit les cadeaux et pouf! Il disparut! Le temps reprenait son cours, ils allaient peut être devoir ouvrir leurs cadeaux plus tard!

===================

Le Mog de Noël vous offre un petit cadeau!

Chris reçoit un boîtier traducteur pour comprendre le langage animal et celui des monstres, et même se faire comprendre d'eux!
Justin reçoit une lettre lui disant qu'il a hérité de la Boîte de Strip Tease "Le Mog Coquinou" à Dollet!

Joyeux Noël!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 6 Jan - 16:09

Chris
Il fallait donc bien quelque chose que je pouvais apporter... bien plus qu'un Cristal, je veux dire. La question de Justin avait été intéressante, pourtant. Peut-être que Sire Loan comprenait ce que je voulais dire plus tôt, Justin avait une vision “profane” plutôt stimulante.

J'avais hoché la tête pour montrer que j'avais bien compris ce que "le monsieur" voulait dire. Il avait continué ses explications, ça m'éviterait de chercher là où ils avaient déjà trouvé leurs limites, au moins. Ils avaient déjà une chimère sur le feu... (sans commentaires) et pour moi, ça voulait dire, un peu comme toujours dans notre domaine : faire “vite et bien” pour ne pas se faire devancer. Et aussi pour être sur que les méthodes employées seraient les bonnes à mes yeux. Une lueur de chalenge éclairait mon regard, de plus en plus ; je le savais. Moi, je le ressentais comme toujours, le sang affluait vers ma tête... je devais être un peu rouge, d'ailleurs. Ce pauvre Justin, s'il se donnait la peine de ressentir cette atmosphère, devait nous prendre pour des fous, mais je savais que ce Loan était dans un état similaire.

« Oui, je comprend tout à fait. Vous pouvez en être sur. » La machine était lancée... j'avais des fourmillement d'idées. Shell-E et les travaux sur son double ADN, où parfois l'un dominait l'autre, pouvoir le faire de manière volontaire... ça pouvait nous être très utile. Surtout si nous étions dans le besoin de travailler rapidement. Voilà, j'avais décroché. Je ne savais même plus pourquoi j'étais venu là au juste. Je ne voyais qu'une chose, l'éventail de tout ce qui s'ouvrait à nous.

Je prenais la tablette des mains de Loan ; tout en inclinant la tête, double signe de compréhension et de respect pour son statut. « Je... » Je regardais Justin promptement, puis regardais à nouveau vers Sire Loan : « Nous ne vous décevrons pas. Si je peux me permettre deux petites demandes encore, j'aimerai pouvoir avoir accès à ce qui a déjà été fait dans ce projet, et aussi vous demander la permission de faire appel à une de mes consœurs de Deling City, elle dispose d'un large spectre de connaissance sur les monstres élémentaires. Nous gagnerions un temps précieux de cette manière. Je pense qu'on devrait pouvoir avoir des nouvelles à vous donner assez rapidement. »

Je ne cherchais pas à être exigeant, même si ça pouvait sembler être le cas. C'était simplement dans l’intérêt de nos recherches. Justin, qui s'était un peu effacé un moment revint à la charge en posant une question qui me laissa totalement perplexe. Si j'étais seul avec lui, j'aurai sans doute répondu du tac au tac quelque chose qui ne lui aurait pas plu, mais qui sur le moment m'aurait semblé la réponse la plus sincère, mais là, ce n'était pas la même chose. Il s'adressait à Sire Loan, et je dirais que la réaction de ce dernier m'inquiétait. Enfin, venant de Justin, peut-être qu'elle serait perçue différemment. Qui sait ?

L’intérêt... quel était l’intérêt des chimères avant leur disparition de Spira ? Une arme contre les monstres. Entre de bonnes mains, elles pouvaient sauver et protéger de nombreuses personnes et intérêts... dans de mauvaise... qui sait ? Pourtant, c'était le problèmes avec chaque découverte, chaque invention... la médaille et son revers. Je prenais une inspiration, prêt à reprendre la parole si ça devait mal tourner... mais avant même d'avoir la réponse...

... aussi improbable que cela ait pu être; le temps s'était figé pour Justin et moi. On se serait cru dans ces jeux où pour entamer un combat, l'image se fige avant de disparaitre et de nous envoyer dans une autre dimension. Enfin, là, Sire Loan était comme une statue de cire dans un musée. L'expression figée sur sa réaction face à la question de Justin. Mais si ce temps aurait pu être utilisé pour réfléchir, la présence d'un Mog qui nous apportait des cadeaux de Noël (?!) occupait mon esprit. A peine le temps de balbutier un "merci" qu'il était reparti. Laissant Justin et moi, deux paquets sur les bras alors que la scène reprenait vie. J'avais juste eu le temps de placer mon cadeau sous la tablette que m'avait confié Sire Loan et Je regardais Justin, l'air un peu moins sur de moi à présent. Il s'est passé quoi là ?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 7 Jan - 18:34

Quelle conversation passionnante. Il était tellement rare de rencontrer quelqu'un qui semblait partager la même passion pour les recherches sur la génétique! Loan réalisait de plus en plus que ce Chris était un candidat idéal pour leur projet. Ifrit était mûr à point, mais ils avaient eu de la chance de trouver le bon ADN, il n'était pas dit qu'ils aient la même chance pour les autres chimères... aussi, avoir un individu aussi brillant dans leur équipe ne pouvait être qu'un atout considérable.

Cependant, le problème résidait surtout dans... l'autre. Ce petit cancrelat ne lui plaisait pas. Une ridicule pop star sans emploi qui va et vient sans réussir à garder bien longtemps un emploi, cherchant surement à récupérer une vague popularité perdue. Il ne connaissait pas toute son histoire, et honnêtement elle ne l'intéressait pas, mais il n'aimait pas que ce petit fouineur puisse avoir accès aux informations de Chris.

Il mit quelques secondes à toiser du regard le jeune homme, il ne pouvait comprendre l'intérêt de recréer les chimères, aussi il se contenta de hausser des épaules

«Vous n'avez pas besoin de le savoir.» il ne pourrait pas comprendre, de toute manière. Il se tourna plutôt vers Chris qui avait quelques revendications, l'homme le regarda quelques secondes avant d'approuver.

«Très bien, je vous l'accorde. Cependant, je tiens à ce que les choses soient claires. Nos ennemis ont surement des espions chez nous, mais nous avons également des espions chez eux. Si quelque chose filtre chez eux sur votre projet...» il fixa en particulier Justin sur le coup «sachez que nous ne sommes ni sur Gaïa, ni sur Dol, ici. Nous avons un groupe d'inquisiteurs qui seraient ravis de vous faire comprendre de quelle manière nous punissons les traîtres.» un petit séjour dans le Via Purifico, ça pourrait fort bien leur faire les pieds!

Bref, il retourna derrière son bureau et s'apprêtait à les congédier, lorsqu'un phénomène étrange se produisit, sur le coup, il n'en sut rien, il avait été figé, mais en même pas une seconde, les deux hommes se retrouvaient avec des cadeaux dans les mains et le maître les regarda alors d'un air suspicieux

«Qu'est-ce que c'est que ça?» il activa alors la caméra de sécurité depuis l'écran sur son bureau, mais de même, il n'avait rien enregistré. Le temps s'était comme arrêté, on voyait juste les deux hommes debout, et l'image suivante ils avaient ce paquet dans les mains... «sorcellerie? je croyais que ce genre de pouvoir n'appartenait qu'aux sorcières de Dol?» qu'ils aient compris ou non, ils allaient devoir lui fournir des explications avant de filer très vite! La patience de l'individu commençait sérieusement à s'émousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rats de laboratoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» rat de laboratoire
» le plus gros laboratoire de recherche acoustique au monde : 1700 chercheurs
» Laboratoire du Tynril [2.0]
» Des Rats-Ogres dans les montagnes des Larmes
» [laboratoire] cycler les complots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Nord :: Bevelle :: Néo-ShinRa-