Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Rats de laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Rats de laboratoire   Lun 9 Mar - 22:56

Genesis et Emi viennent du tournoi.
*°*°*°*°*°*°*°*°*°

The One-armed Soldier by buraisuko

L'allure déterminée, Raven marchait devant et ouvrait la voie. Dans son sillage, ses hommes escortaient Genesis Rhapsodos et une jeune fille répondant au nom de Emi Leanne. Ils étaient menottés tout deux, le visage dissimulé sous une capuche qui leur interdisait de voir où ils se rendaient. Leurs effets personnels leur avait été confisqués également. Armes, téléphones... même l'exemplaire de Loveless de l'ex SOLDAT, tout avait fini au fond d'un sac. C'est donc étroitement surveillés qu'ils furent poussés à travers les couloirs des sous-sols de Bevelle jusqu'à s'arrêter devant une porte blindée.

« Cette cellule fera l'affaire. Mettez-les moi au frais, que son melon désenfle à celui-là. Vous deux, vous monterez la garde. Au moindre pet de travers, vous me le toastez.
_ À vos ordres monsieur ! »


La porte de métal aussi épaisse qu'un sas de coffre-fort s'ouvrit en coulissant. Puis les deux prisonniers furent débarrassés de leur cagoule autant que de leurs menottes avant d'être poussés à l'intérieur, et enfermés. Il n'y avait là qu'un banc que l'on pouvait encastrer dans le mur pour faire de la place et une cuvette de toilettes curieusement propre. C'était sans doute la première fois que la cellule était occupée. Les locaux de la Néo ShinRa sur ce monde étaient littéralement flambant neufs. Rien d'autre. La porte, épaisse, n'offrait sur l'extérieur qu'une lucarne à peine assez grande pour y passer un bras. Fermée par un double vitrage à l'épreuve des balles, rien n'y filtrait.

Les soldats discutèrent encore un peu devant la porte puis se séparèrent, Raven se dirigeant tout droit vers les quartiers de son supérieur. Avoir mis la main sur Genesis Rhapsodos... ça sentait bon la promotion !

Spoiler:
 


Dernière édition par Luciole le Mer 11 Mar - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 10 Mar - 5:43

GenesisLes filles se félicitaient par rapport aux déroulement du tournoi, ce qui était normal. Mais Genesis, lui, était face à deux types de la sécurité qui voulaient lui chercher des noises.
Cela dit, il l'avait cherché, c'était vrai... même si l'attaque ne s'était pas déroulée comme il l'avait vraiment voulu... Si seulement cette sa...tanée (parce que Genesis n'est pas franchement du genre à utiliser certains mots) d'Ultimecia était restée AU SOL... au lieu de s'envoler... Plus la peine d'y penser, à présent fallait gérer... même si Sheli et Emi essayaient de calmer le jeu. Genesis, lui, il ne voulait pas baisser son bras. Non.

« Ils m'ont menacé, je ne vois pas pourquoi je baisserais mon arme. ».

Il n'adressa pas franchement de regard à ses deux nouveaux amis. Pas qu'il ne voulait pas les voir, mais il fallait surveiller ces deux cocos qui lui faisaient face.

L'ex Soldat envoya cependant un petit regard vers Emi.
« Ne t'en mêles pas mon amie, c'est un conseil. Tu devrais fuir même... ».

Il inspira tout en gardant son sourire narquois.

« Même si les lendemains sont vides de promesses
Rien de pourra empêcher mon retour. »


Cependant, à peine eut-il finit sa citation que ce fut cinq soldats qui étaient à présent en face de lui, armés de tazers. Ah en état d'arrestation donc. Qu'ils sont marrants ces larbins de la NeoShinra !
Enfin ils l'auraient encore plus en version poulets grillés... si Genesis avait eu le temps de leur lancer un petit Eclat de Braise pour les calmer... ce qui ne fut pas possible puisqu'il s'effondra au sol comme une crêpe... à la confiture de fraise peut être ? Oui parce que la fraise c'est rouge. Mais non en fait parce que lui il préfère la pommesotte.

« Argh ». Ce fut juste le râlement très bref qu'il eu en prenant la décharge, un peu trop sonné ensuite pour faire quoique ce soit. Paralysé aussi. Totalement impossible de faire quoique ce soit... y compris de leur cracher à la figure, le temps que les soldats le menottaient. Non mais c'est qu'il s'en prenait à Emi aussi ? Les poltrons. Genre elle allait leur faire du mal.

-----

En fait il savait pas trop, il était un peu dans le flou... jusqu'à ce qu'il se retrouve dans des couloirs. Oh pas besoin de demander où ils le menaient, il s'en doutait très bien. Il ne voulait pas leur parler de toute façon, il n'avait rien à dire à des pourris de la NeoShinra.

Il s'adressa à Emi, et seulement à elle, la tristesse et la déception dans la voix, qu'il garda basse.

« Pourquoi n'as-tu pas fuit ? Pourquoi t'être dans cette situation pour moi ? ».
Il baissa la tête et la bougea de gauche à droite, las.

« Des rêves de lendemain hantent l'âme blessée.
Tout honneur est perdu,
Les ailes sont arrachées, la fin est proche »


Il soupira à nouveau, commençant à réfléchir... à comment sortir évidemment.
« A présent... sortir de là quand même. »
Parce que oui, il y avait forcément une solution. Le tout serait de la trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 10 Mar - 16:08

Tout s'était passé très vite, Genesis s'obstinait, les gars de la Néo Shinra aussi. Il en arrivait d'autre, à peine Genesis voulut faire quelque chose, qu'ils ont réussi à l'immobiliser. La mise en garde de Genesis était trop tardive, Emi n'aurait pas pu s'extirper de quelque manière ce soit. Mais contrairement, à Genesis, Emi ne résista pas. 

"Ca va, ça va, je vous suis. J'ai eu ma dose de combat pour aujourd'hui, vous savez...

L'avantage de rester éveillée, c'est de voir, à peu près, la route. Emi avait déjà vu des visuels de l'architecture de Bevelle, cette alliance de... D'ailleurs, c'était du métal, c'était quoi, ce matériau rouge utilisé partout ? L'allée traversée était sombre, certainement, pas au rez de chaussée du fait. La suite, trop rapide pour comprendre par où ils les avaient emmenés, on lui avait masqué la vue. Peut être le coin secret de la Néo Shinra ? En tout cas, ça confirmait la rumeur que la Néo Shinra s'était installé dans le coin. 

"Je peux savoir où on nous emmène comme ça ?

Pas de réponse, tant pis. 

_______ 

La cellule était assez morne, le peu de lumière qui passait à travers la vitre blindée n'apportait pas réellement de gaieté. Emi se demandait même si la crasse de la fenêtre ne constituait pas en soi une défense anti extérieur... Le seul mobilier était constitué d'un banc rétractable (limite pour deux) et d'une cuvette de toilette ébréchée. Emi ne savait pas qui était le précédent locataire des lieux mais ce n'étais pas une fée du logis... Même un appartaudis de Midgar devait être plus luxueux. 

Genesis venait d'émerger et la porte se fermait derrière eux. Le commandant qui les avaient rapatriés ici était assez mignon mais avait vraiment une manière de s'exprimer très spécial... 

"Que je n'ai pas fui ? Pour être honnête, j'ai pas trop pu... Et puis, tu t'attireras encore plus de problèmes sans moi... "

Genesis répondit en citant Loveless, une fois de plus... C'était pas méchant, mais on peut pas dire que ça lui avait réussi jusque là... 

" Non, on ne va pas sortir. Même si on passe cette porte, il y'aura des gardes, puis des portes, puis des gardes, puis des portes gardées, voire même des portes de gardes... Non, non ,non, attends un peu... Attendons de voir ce qu'ils nous veulent. Observes autour de toi...

Emi, tentait de calmer Genesis mais ne pouvait que paniquer un peu plus, elle même. Elle se tourna vers lui, dans les yeux, chose qu'elle n'avait pas faite depuis l'altercation avec la Néo Shinra. 

"Je comprends pas, ce qui t'as pris. D'abord, tu t'en prends à eux, et tu ne leur fais rien... J'ai même cru que tu voulais te faire prendre... T'as quelque chose en tête ou ..? Si c'est le cas, dis le moi...

Dans quelle galère, s'étaient-ils fourrés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 10 Mar - 23:56

GenesisIl était vrai que les conditions de cet endroit miteux – où il ne manquait plus qu'un ramassis de blattes – ne laissaient pas d'espoir de pouvoir en fuir. La seule solution serait d'attendre d'être traîné devant quelqu'un afin d'en savoir un peu plus, et de trouver une issue.

« Je m'attirerai peut être plus de problème sans toi mais au moins je n'entraînerai personne... »
*Non, je n'aurais entraîné personne... cette fois-ci...*
Il ferma les yeux et soupira à nouveau.
« J'en suis désolé pour toi Emi ».

L'ex Soldat regarda à nouveau partout autour de lui et ferma encore les yeux, tout en portant à nouveau sa main (ou ses mains... s'il était encore menotté) à son épaule gauche, et en restant muet et pensif un laps de temps.

« On sortira. Pas comme ça sans rien, c'est sûr. As-tu vu où ils nous ont conduits ou tu as été assommée aussi ? »
Il n'y avait absolument aucun ton de reproche chez le roux, et il se montrait assez calme comme à son habitude, même si on sentait bien que la situation l'agaçait.

« Je ne leur fais rien ? Je n'ai pas eu le temps surtout... Si cette maudite Ultimecia était restée au sol... Tu sais bien ce que j'ai en tête. La NeoShinra doit être détruite ou sinon c'est la Planète qui le sera, avec un très important nombre de vies. Ils ont déjà manqué de détruire Gaïa par le passé... et là ils vont vouloir s'en prendre... à quatre mondes... ».
Il soupira encore, tout en lançant un regard grave à Emi.
« En plus de cela, il me semble avoir entendu parler d'un autre danger... ces histoires avec Yevon. Ils vont vouloir convertir les gens à leur... culte c'est ça ? Si je tombe sur eux, il est sûr que je n'adhèrerai pas. Hors de question... »

Cette fois-ci il parlait assez fort – histoire de provoquer un peu les gardes ? – avant de baisser à nouveau la voix...

« Le Don de la Déesse... ce n'est Pas Yevon. »


Dernière édition par Genesis Rhapsodos le Mer 11 Mar - 23:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 11 Mar - 17:19

Genesis ne semblait pas vouloir rester là les bras croisées, Emi non plus, mais elle voulait prendre plus de réflexion. Et puis, la cellule n'étais si désuète que ça. Ils étaient peut être les premiers à l'habiter, en fait. C'est fou comment un état d'esprit peut transformer la perception d'un environnement autour de soi. Les toilettes étaient clean mais la poussière était là tout de même. Le service de chambre, même d'une prison neuve, ne pouvait être parfait dans une prison, c'était déontologique. 

"Non, je n'ai pas vu. J'étais consciente mais ils nous ont masqué la vue. Je sais qu'on a descendu des marches, passé pas mal de portes, certaines nous ayant demandé de patienter devant, peut être des ascenseurs ? Par contre, je suis quasiment sûr qu'on soit passer dans ou près de Bevelle, enfin, je crois...

Privée de la vue, les autres sens s'aiguisaient, les sons, l'odeur, les atmosphères, tout était prétexte à essayer de se repérer ! Mais Genesis ne semblait pas en démordre avec la Néo Shinra...

"Je sais bien Gen, mais, tu crois qu'à toi tout seul, tu pourrais renverser la Néo Shinra."

Emi s'approchait de lui et baissait d'un ton. 

"Je sais pas si c'est le meilleur endroit pour le dire, mais il existe la Néo Avalanche pour ça. Et j'espère qu'ils vont nous sortir de là.

Ca y'est, Emi avait lâché un pavé dans la mare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 12 Mar - 4:47

GenesisMême propre (enfin même si la propreté c'est peut être relatif) et tout neuf, un cachot restait un cachot... pour Genesis. Un endroit miteux quoi. Même tout laboratoire de la Shinra ou de la NeoShinra – avec tout leurs équipements technologique genre ordinateur ou tablette resterait un endroit miteux. Tout comme ce dédale de laboratoires et autres horreurs où il avait amené après son ultime combat contre Zack Fair, d'où il avait pu fuir néanmoins. *
D'ailleurs, il avait vraiment trainé dans des endroits réellement miteux aussi.

« J'avais la vue masquée aussi mais ils l'ont fait pendant que j'étais sonné je suppose. Bevelle ? Tu crois ? C'est le siège de ces bigots de Yevon non ? »

Rien que d'y penser il en fit la grimace et soupira... avant de chercher son livre, par réflexe. Et puis, un peu de Loveless en cet endroit ne lui ferait pas de mal... Encore faudrait-il qu'il eut toujours son livre, ce qui n'était pas le cas, ce qui fit naître quelques larmes dans ses yeux. Ah mais oui, lui confisquer son exemplaire de Loveless, ça c'était vraiment vraiment vraiment, mais vraiment méchant !

« Ils... nous ont... tout pris... tout... »
Il laissa finalement sortir ces quelques larmes.
« Ce sont des... calamités ! » *Sniffff*

Qu'allaient-ils en faire en effet ? Si leurs ravisseurs étaient bien les Yevonites, ils auraient très probablement une violente réaction par rapport à cette histoire de Don de la Déesse, ce qui serait une hérésie, selon l'ex Soldat.
« Tout seul, non... je ne peux pas... en effet... mais il faut bien agir au bout d'un moment ».

Il continuait à écouter Emi, gardant néanmoins le regard dans le vague tout en réfléchissant à ce qu'ils pourraient faire à son pauvre livre.
D'ailleurs, autre question qu'il se posait aussi. Les ravisseurs étaient également en possession de l'espèce d'enveloppe en tissus où il avait mis ses gemmes achetées et gagnées... Mais surtout de son téléphone... sur lequel il ne s'était pas déconnecté de son Hemerabook, en plus d'avoir des messages de Wynonah... dont la photo du petit déjeuner de la scientifique.
Allaient-ils essayer de lui nuire à elle aussi ? Ils voulaient faire des crasses à Emi juste parce qu'elle trainait avec lui. Allaient ils faire de même avec tous ses contacts (même s'il n'en avait qu'une très petite poignée) ?

L'ex Soldat soupira à nouveau regarda Emi qui pouvait encore voir quelques larmes briller sur ses joues.

« NeoAvalanche. En effet ce n'est peut être pas le bon endroit pour le dire. Mais... tu penses qu'ils vont nous sortir de là ? Que sait-tu d'eux... et qui sont ils ? ».

Et bien oui, maintenant qu'Emi avait tout de même annoncé cela, Genesis était curieux d'en savoir plus... même si l'endroit n'était vraiment pas favorable pour en parler.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Sam 14 Mar - 12:19

Emi s'était adossé à l'un des murs de la cellule et s'était laissé glisser pour s'asseoir les genoux contre sa poitrine en soupirant. Qui sait combien de temps, ils allaient rester ici... 

"Bevelle, c'est la capitale de Spira, mais oui, c'est aussi le siège de Yevon, entre autres...

Genesis semblait chercher quelque chose dans son long manteau rouge, mais le fait de ne pas trouver, l'énerva dans un premier temps puis semblait le chagriner pas mal. Et il n'hésita pas à le clâmer et même à verser quelques larmes... Emi sans savoir de quoi il s'agissait, estimait que c'était l'arme qui était la chose manquante. Cela faisait bizarre de voir Genesis craquer ainsi, Emi était persuadé qu'elle aurait été la première à ramper de panique comme une vraie larve

"Hey, le prends pas comme ça. Ils nous rendront tout quand on sortira d'ici, t'imagines pas qu'ils allaient nous laisser nos armes dans la cellule.

Mais, a priori, il ne s'agissait pas de l'arme mais de son livre fétiche. Genesis pouvait vraiment agir de manière tordue quand il s'agit de Loveless. Pourquoi autant s'attacher à un livre ? C'était comme ce vrai buzz autour de 50 Variances de je sais plus quoi... Pourquoi ce livre plus qu'un autre ? Il était vrai qu'Emi aimerait le lire pour savoir, mais elle ne l'achèterait pas, sauf si elle bénéficiait d'une sacrée ristourne !

Mais Emi cracha la vérité sur la Néo Avalanche, tout en vérifiant, qu'ils n'étaient pas épis bien sûr. 

" Ils me doivent bien cela pour le tournoi. Ils viendront ou s'arrangeront pour nous aider, je pense. On, oui Emi avait bien dit "on", est d'un peu partout pour lutter contre la Néo Shinra. Mais, on reste encore dans le secret, ça vaut mieux.

Mais Emi venait d'avoir une idée, en parlant de secret. 

"Ecoute Gen, ils vont surement nous questionner séparément, et, si c'est le cas, il faut qu'on ait la même version des faits, voilà ce qu'on pourrait dire, et qui pourrait peut être nous sauver..." 

Et Emi exposa son plan* à Genesis, en espérant que ce soit pas trop gros... 

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Dim 15 Mar - 3:31

GenesisRien ne laissait savoir s'ils étaient vraiment à Bevelle ou ailleurs. Mais il était sûr que l'hypothèse d'être dan cette ville à présent – plus précisément dans un cachot de cette ville – ne plaisait pas du tout à Genesis, qui fit d'ailleurs une grimace lorsque Emi confirma que c'était bien le siège de Yevon.

« Nos armes c'est une chose. Mais je doute que ça leur plaise de voir circuler un livre au contenu différent de leurs préceptes ».
* S'ils le brûlent je pense que je vais avoir envie d'en finir... moi *

Il avait pourtant bien conscience qu'il aurait bien autre chose à faire et à penser mais... Loveless était Loveless... une œuvre qui se Respectait. Et qui n'était pas qu'un simple amas de feuilles de papier reliées entre elles. C'était quand même ce qui avait permis à l'ex Soldat de trouver le remède contre sa dégradation cellulaire, ce qui lui avait permis d'avoir une seconde chance, de pouvoir continuer à vivre, selon lui. C'était ce qui l'avait guidé tout au long de sa vie. Son livre spirituel quoi.

« Je ne suis pas convaincu qu'ils nous rendront quoique ce soit. On récupérera surtout. S'ils ne commettent pas une... hérésie... avant... »
Il laissa encore quelques larmes couler sur ses joues en pensant à son exemplaire de Loveless entre les mains de ces maudits bigots de Yevon... s'ils venaient à être en effet leurs geôliers. Et oui, Genesis était un grand sensible émotif même s'il tâchait souvent de le cacher. Mais là, non, il ne le cachait pas. A savoir pourquoi devant Emi...

Il chercha néanmoins à se ressaisir en méditant un peu... sur Loveless évidemment – sur quoi d'autre voulez vous qu'il médite ? – et en citant une partie. Un peu comme s'il faisait une prière. C'était même évident qu'il priait.

« Il n'y a aucune haine, seulement de la joie,
Car la déesse te protège
Héros de l'aurore, guérisseur des mondes.
Des rêves de lendemain hantent l'âme blessée.
Tout honneur est perdu,
Les ailes sont arrachées, la fin est proche »


Il ferma les yeux et soupira, avant d'écouter Emi qui lui expliquait à propos de la Néo Avalanche.
« Je vois. Mais comment peuvent-ils savoir que nous sommes là ? Tu nous pense qu'ils nous vu nous faire neutraliser ? »
Genesis laissa Emi continuer ses explications et proposer un plan.
« Pourquoi pas, mais je ne suis pas convaincu qu'ils vont me croire, franchement. Ce sont des individus de la NeoShinra qui se sont occupés de nous, je suppose qu'ils sont au courant de mon cas, et qu'ils resterons sur cette idée. Je suppose aussi qu'ils ont des scientifiques pas loin...Enfin, cela ne veut pas dire que je refuse ton plan bien sûr. C'est toujours à tenter. »

Il voulait faire confiance à sa jeune amie, et lui montrer. Mais il se doutait évidemment que la NeoShinra n'en resterait pas là. Et qui dit que ces individus ne voudraient pas tenter des expériences ou autres joyeusetés scientifiques sur lui aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Lun 16 Mar - 18:54

"Hérésie ? C'était un mot que je connaissais pas, et perso, je pensais qu'il parlait d'une taxe pour les entrepreneurs..." Journal d'Emi

Une énième litanie de Loveless. Cela faisait que quelques jours que Genesis et Emi faisaient route ensemble mais elle commençait à connaître certaines répliques ou mécaniques des citations de l'oeuvre de Gaïa. Mais sans en savoir le sens ou le contexte, car, rappelons-le, elle n'avait pas lu l'oeuvre, cela pouvait lasser à force. Emi voulut faire donc une proposition.

"C'est pas très gai, pour le coup, non ? Et si t'essayais autre chose, je sais pas, du rap ? "

Le rap était encore trop familier sur Héméra, étant considéré comme un art très urbain, se développant peut être davantage dans les villes de tailles importantes comme Deling City, Junon ou Luca. Le rap était très présent dans un des bars qu'Emi fréquentait dans sa "trop courte" vie urbaine à Luca.

"T'es incarcéré mais un beau jour tu vas sortir
Te réinsérer et en fin de compte fonder un empire
Les regards accusateurs, tu t'en fous tu les feras mentir
T’as l'droit de devenir meilleur toi qu'a toujours connu le pire
L'espoir brille à l'horizon, laisse ses rayons t'éblouir
Quelque soient tes lésions, tu finiras par guérir
Tes rêves peuvent encore courir même en fauteuil roulant,
L'espoir c'est comme un sourire dans ton cœur il prend son élan,

[...]*"


Oui, Emi avait pseudo-rappé dans une cellule de prison... C'était assez inattendu, et même elle s'était surprise...

"Pour la Néo Shinra, je ne sais pas si quelqu'un leur a communiqué notre situation, mais je n'étais pas seule au tournoi normalement. Sinon, pour la Néo Shinra, ils peuvent rien nous faire, si ? "

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 18 Mar - 4:27

GenesisDu rap ? C'était quoi ça ? Non allons, Genesis connaissait un peu. Ce n'était juste pas son genre de prédilection et préférait quand même le genre rock et ses dérivés. Et oui, même un poète comme lui pouvait aimer ces genre.
En tout cas, du coup, il ne pouvait savoir si Emi avait repris quelque chose de connu ou si elle avait quelque talents de parolière et de poétesse. Ses mots étaient plein d'espoir. Non, on ne pouvait pas dire le contraire.

Mais allez essayer de convaincre l'ex Soldat de préférer autre chose que Loveless !
Et non, il n'allait pas citer de texte d'un chanteur de rock d'Utai, dont, il paraît, il était presque un sosie. Il ne connaissait pas les paroles... c'est ballot hein.

En tout cas, alors que l'ex Soldat réfléchissait, il pensait bien à un détail de Loveless, à cet instant d'emprisonnement.

« Le prisonnier réussit à s’échapper, mais gravement blessé,
Il n’eut la vie sauve que grâce à une femme appartenant
Au camp adverse.
Il vécut retiré du monde, avec l’être aimé,
Promesse de félicité éternelle.
Mais plus son bonheur grandissait, plus sa culpabilité
De ne pas tenir sa promesse envers ses amis croissait. »


Notons que cette fois-ci c'était Loveless version pièce de théâtre qu'il citait. Mais peu importait. Il s'était vu finalement dans le prisonnier, à deux reprises même... et voici que l'histoire se répétait. Et là un petit détail le gênait encore. Cette histoire d'être aimé, qu'est-ce que cela voulait dire ? D'ailleurs, il en fit même la moue, rougissant légèrement tout en lançant un regard vers Emi.

« Pas grand chose à voir avec tes paroles qui sont très bien. Mais ça veut bien dire qu'il y a une solution là aussi. C'est toi qui a écris ces mots au fait ? T'es poétesse aussi ? »

Il ne s'empêcher de la regarder quelques instants avec un léger sourire et les joues encore légèrement rouges, avant de baisser la tête à nouveau.

« C'est donc à espérer qu'ils soient au courant. Au moins pour qu'ils te sauvent toi. Je ne pense pas que la NeoShinra te fasse quoique ce soit. Mais pour mon cas je pense qu'ils ne vont pas se contenter de m'emprisonner. Tu te rappelles ce qu'on a dit sur les Soldats. Les expériences... ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 19 Mar - 21:37

The One-armed Soldier by buraisuko

Devant la cellule des deux prisonniers, le garde est plongé dans la lecture du règlement intérieur de la Néo ShinRa. Il se moque éperdument de ce qu'ils peuvent se raconter ou même faire dans leur proximité forcée, la porte blindée ne laissant de toute façon filtrer aucun bruit. Ils pourraient tout aussi bien s'entre-tuer que ça ne l'inquiéterait pas davantage. En réalité il ne relèvera le nez de son manuel qu'à l'approche de son supérieur escorté de quatre gardes armés.

« Sire Loan souhaite les voir. Préparez-les moi, nous les transférons.
_ Bien monsieur ! »


Après un salut militaire, le soldat se leva et se dirigea vers une sorte de digicode près de la porte sur lequel il entra une série de chiffres. Quelques « bips » plus tard, le système d'aération de la cellule diffusa un gaz blanchâtre, hautement soporifique. Il ne fallu que quelques secondes aux prisonniers pour tomber comme des mouches, sous l'œil attentif de Raven. Il laissa passer une poignée de secondes supplémentaires puis fit signe à ses hommes qui ouvrirent la porte et ramassèrent les corps. De nouveau menottés, leur tête fut dissimulée sous un capuchon, puis direction les sous-sols... ou plus précisément les laboratoires...

Les employés se précipitèrent aussitôt pour les installer sur des lits auxquels ils furent sanglés, tant au niveau des poignets que des chevilles ! On les débarrassa même de leurs manteaux. Sire Loan les observait sans mot dire, à distance respectable toutefois. On ne savait jamais.

« Ils se réveillent je pense. Voulez-vous bien me les redresser ? »

Aussitôt les lits pivotèrent, passant d'une position horizontale à verticale. Genesis et Emi se retrouvèrent bientôt face à face à quatre mètres de distance, le grand prête au milieu. Puis tous les autres individus quittèrent les lieux. Tous sauf Raven qui resta en faction devant la porte, les mains croisées derrière son dos.

« Et bien et bien... nos petits oiseaux se réveillent enfin. Veuillez pardonner nos manières, s'excusa-t-il en s'adressant à Emi, mais votre ami n'est pas une personne très recommandable. À vrai dire il est même plutôt dangereux, d'où nos mesures de sécurité. N'y voyez aucune offense. Reprit-il en arpentant la pièce comme s'il racontait une histoire passionnante à des enfants. Il ne s'agit que d'une toute petite précaution. Après tout, nous ne savons pas de quel côté vous êtes. Vous saviez qu'il avait assassiné ses parents adoptifs de sang froid ? Enfin... à condition qu'il s'agisse du véritable Genesis Rhapsodos bien sûr. C'est un dossier tout à fait passionnant vous savez, rempli de trahisons, de meurtres, et de clones. Mais nous y reviendrons plus tard. Je vous en prie mademoiselle, présentez-vous. Dites-moi, que faites vous avec un individu activement recherché pour de multiples crimes et délits ? »

Il pencha un peu la tête, attentif, l'air de dire qu'il avait tout son temps et qu'il avait bien l'intention de le prendre. Étape une, évaluer l'implication de cette jeune fille. Ensuite seulement il reviendrait vers Genesis afin de vérifier qu'il était bien celui qu'il prétendait être. Et confirmer quelques théories, éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 20 Mar - 10:53

Alors que Genesis espérait que la Néo Shinra se passerait de nous faire subir des choses bizarres, Emi et lui se prirent de fatigue pour tomber dans les bras de Morphée, la chute n'était pas bien violente pour la jeune femme qui était déjà à terre. Ils furent emmenés par la suite. 

___ ____ ___

Le réveil était difficile, Emi se sentait comme si on l'avait sorti d'un mauvais rêve et qu'elle maîtrisait mal où elle se réveillait. Une sorte de mini gueule de bois sans l'haleine mais le mal de tête était là... Surement un coup sur sa chute... 

Elle était sanglée aux pieds et aux poignets à une sorte de couchette, le tout à la verticale. Deux personnes en face d'elle, une qu'elle semblait avoir vu avant d'être prise captive, l'autre inconnue, (c'est qui ce mec là...). Elle captait difficilement la présence du coin de l'oeil de Genesis dans la même position inconvenante qu'elle. 

"Sérieux, j'ai l'impression de dire dans chaque RP que je suis pas amatrice de ce genre de trip...

Oui, elle divaguait un peu, mais le côté je t'attache, fais moi mal, très peu pour elle... 

L'homme, à la presque non coiffure, s'adressait à elle plus particulièrement, s'excusant de prendre des précautions par rapport à la dangerosité de Genesis. 

"Lui, dangereux ? Bizarrement, il m'a jamais attaché à une table, lui !"

Mais même si Emi, semblait bien gaillarde, elle tremblait de peur, qu'allaient-ils leur faire ? Et ce qu'allait lui révéler l'homme allait tout aussi vite la refroidir... Emi ne pouvait pas voir Genesis et donc lui demander d’acquiescer face à ces accusations ou autre... 

"Il a... quoi..."

C'était comme une douche froide... Elle restait sans voix, pouvait-elle croire ce qu'ils venaient de lui dire ? Est-ce que Genesis était vraiment un être cruel ou torturé ? Certes, il avait ses moments à lui, mais il n'avait jamais été méchant avec elle. Mais, elle ne savait pas non plus ce qu'il avait fait et ce qu'on lui avait vraiment fait... Dans quoi elle s'était embarquée ? Emi se souvenait de plan qu'elle lui avait proposé, ça lui permettrait peut être au moins de sauver sa peau. Une larme s'échappait de sa glande lacrymale et suivait le sillon de sa joue pour tomber à terre. Les révélations, la journée de malade du tournoi, la captivité, les sangles, l'humiliation... Trop d'émotions, la preuve, Genesis avait craqué avant elle... Mais il fallait leur répondre. Emi le fit le plus sincérement possible même si elle voulait avant tout enjoliver la vérité pour sa défense. 

" Je... je m'appelle Emi, je suis de Spira. Ca vous devez déjà le savoir.

Fallait-il leur dire la vérité sur leur rencontre ? Après tout, ils devaient déjà savoir... 

" J'allais au temple de Djose quand je suis tombé sur des hommes armés qui venait de capturer Genesis..."

Dire son prénom semblait cruel, comme une remise en question de tout...

" Je... je pensais, qu'il fallait que je lui vienne en aide, je ne pouvais pas le laisser se faire attraper sans défense. C'est vrai, que je me suis mêlé de ce qui me regardait pas. Il m'a... dit qu'il venait sur Spira pour trouver des pommesottes. Qu'il venait de Gaïa et qu'il n'en trouvait plus là bas. Qu'il espérait que la fusion des mondes lui permettrait d'en trouver... Il a toujours été gentil avec moi, jusqu'au tournoi... Il m'a laissé le lit à l'auberge...

Dur de s'exprimer de manière vraiment intelligible entre les quelques sanglots de la jeune femme. Il aurait été compliqué pour l'auditoire de douter de la version de l'amie des Chocobos et de ne pas être ému. Sauf si ces gens étaient réellement froid... 

**Allez libérez-moi que je me réveille... Et laissez nous tranquille...**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Sam 21 Mar - 5:16

GenesisLes expériences pourraient bien être ce qui les attendait, selon Genesis. Même s'il n'y pensa plus en l'espace d'un instant alors qu'une fumée blanche apparu dans le cachot, les faisant s'évanouir, ou dormir. Il ne savait pas trop.

[Rêve]

Il se vit juste dans un endroit un peu glauque où il vit Hollander puis... Ultimecia. Apparemment le scientifique barbu voulait... faire des expériences ?

Mais en même temps entendit une voix familière et sévère à coté de lui. « Qu'est-ce que tu as encore fait Genesis ? Je croyais que tu avais regagné ton honneur ! ». La voix n'était pas difficile à reconnaître, tout comme la forme qu'il vit en tournant la tête, même si celle ci lui tournait le dos. Angeal Hewley, son grand ami... avant qu'il ne disparaisse en même temps que Hollander s'approchait de lui...

[Fin Rêve]

Genesis se contenta de soupirer très fort en même temps qu'il se réveilla. Si seulement Angeal avait été réel. Mais non. C'est qu'en plus ils avaient pris son beau manteau en cuir rouge à présent. Et puis quoi encore, ils allaient leur faire faire un strip poker après ?

L'ex Soldat sentait les larmes dans ses yeux mais faisait tout pour les contenir malgré la situation, le dialogue du sale type entre Emi et lui – en particulier lorsque celui-ci fit allusion à l'assassinat de ses parents. Là même, une larme finit par sortir des yeux du roux.
Et comment ne pas être touché par le dialogue, le ton, et les sanglots d'Emi ? Et comment allait elle le considérer à présent ? Comment ce groupe nommé NeoAvalanche allaient ils l'estimer ?

C'était à présent le tour de Genesis de parler. Ce qui était sûr c'est qu'il n'allait pas mentir sur son identité. Il ne l'avait jamais fait après tout.

« Vous n'avez pas eu à réfléchir beaucoup au moins, vous saviez que j'étais au tournoi. Si vous connaissez mon histoire comme vous le prétendez vous devriez savoir que je ne m'en prenais qu'à la Shinra. Qui le méritait... et le mérite toujours. ».

Il soupira et continua à rester calme autant qu'il le pouvait. Ce n'était vraiment pas le moment pour craquer, vraiment pas. C'était d'ailleurs toujours avec sa même voix douce de quelqu'un de sensible qu'il s'exprimait.

« Entre s'occuper de quelques personnes d'un coté... puis faire des expériences à tout va sans en connaître les répercussions, risquer ainsi la vie de chaque habitant de toute une Planète en épuisant son énergie, en la tuant à petit feu... et tuer chaque personne qui ose vouloir protéger la Planète... quel est le plus dangereux à votre avis, si vous êtes si perspicace ? Ces gens dont je me suis personnellement occupés étaient un danger pour la Planète. »

La pensée qui lui vint ensuite fut cependant trop dur pour qu'il retienne quelques larmes plus longtemps.
« Quant à l'histoire avec mes... parents... cela vous ne regarde point... Je... je vous dirai seulement que la Shinra m'a trahit bien plus que... que moi je l'ai trahie. Je suppose que l'histoire va continuer ainsi... Et Emi dit vrai, je ne venais sur Spira que pour chercher des pommesottes, rien de plus. Mais vous ignorez sûrement ce que c'est ».

Il prit à nouveau une inspiration pour se calmer avant de citer Loveless... comme à son habitude.

« Mon ami, le destin est cruel.
Il n’existe ni rêve ni honneur
La flèche a quitté l'arc de la déesse.

Mon âme, empoisonnée par le désir de vengeance,
A vécu dans la tourmente
Mais s'éteindra avec mon salut
Et ton sommeil éternel »
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Dim 22 Mar - 18:57

Star Wars: Edge of the Empire - Lando Calrissian by AnthonyFoti

Les mains derrière le dos, Sire Loan observait distraitement le matériel scientifique qui se trouvait là. La détresse de la jeune femme qui tentait de se justifier derrière lui le faisait sourire malgré lui. S'il avait eu des doutes sur sa complicité avec l'ex SOLDAT, il devait bien admettre qu'elle était convaincante dans son rôle de victime innocente. Il se retourna donc et hocha la tête en lui offrant un sourire rassurant, l'air de dire « Je vous crois, je ne vous ferais rien de mal. » Intérieurement satisfait d'avoir émoussé la confiance qu'elle lui portait. Sire Loan n'était pas particulièrement sadique pourtant. Son objectif n'était pas de dresser ces deux-là l'un contre l'autre mais plutôt de révéler quelques anecdotes croustillantes pour permettre à Emi de mieux connaître celui avec lequel elle voyageait. La méfiance ne serait pas de trop pour elle.

Puis vint la réponse de Genesis. Sans tourner la tête vers lui, le scientifique l'écouta patiemment. Tout juste échangea-t-il un bref regard avec Raven qui venait de quitter son poste pour s'avancer. Une fois le laïus de l'ex SOLDAT terminé, Sire Loan se contenta d'éclater de rire tandis que le soldat s'arrêtait à hauteur de Genesis.

« Permettez-nous d'être un peu sceptique quant à vos affirmations, mais pour quelqu'un de pacifique venu chercher des fruits vous vous êtes montré bien agressif, et pour rien. Êtes-vous seulement au courant que ce tournoi et tout ce qui y avait trait a été filmé et diffusé sur toutes les télévisions d'Héméra ? On vous y voit clairement attaquer des soldat de la Néo-ShinRa qui ne vous avaient absolument rien fait ! Pire encore, ils tentaient de repousser la menace d'une Calamité ! Quelle image pensez-vous donner de vous même ? Vous espérez nous faire croire que vous êtes un gentil petit agneau innocent alors que vous mordez sans hésiter ceux que vous accusez d'être les loups ? Que vous avaient fait ces hommes ? Rien ! Ils étaient là pour protéger les participants autant que le public. Et vous, Genesis Rhapsodos, vous avez choisi de les attaquer délibérément. J'ignore ce que vous aviez en tête, mais j'imagine qu'il s'agit d'une petite vendetta...? J'espère que vous en avez bien profité, parce qu'au cas où cela vous aurait échappé vous venez de provoquer un conflit entre Gaïa et Spira ! Au mieux vous avez prouvé au monde entier que vous étiez un terroriste envoyé par Gaïa pour saboter le tournoi et déclarer la guerre à Spira. Au pire vous êtes désormais considéré comme l'allié de cette Calamité... Réfléchissez, à défaut de l'avoir fait avant d'agir. Combien de spectateurs vous auront vu lui prêter main forte, d'après vous ? À la télévision ou sur les réseaux sociaux, l'information a déjà commencé à circuler.
_ Quel dommage...
Souffla Sire Loan pour lui-même. Le discours d'introduction de Marisa était pourtant clair. S'accepter, s'unir, faire la paix...
_ Effectivement.
Raven soupira, le regard plus dur à mesure qu'il le posait sur cet homme décidément pas très malin. Pour un SOLDAT Première Classe, il était pathétique. Quel âge avez-vous ? Asséna-t-il au bout d'un moment. Vous êtes là à vous plaindre d'être une victime et à fomenter des représailles envers une organisation qui n'existe plus. Ces hommes ne vous avaient pas menacé. La Néo ShinRa ne vous a pas menacé. Marisa Green ne vous a pas menacé. On ne peut pas en dire autant de vous ! Alors pour répondre à votre question le plus grand danger selon moi, ce sont plutôt les individus dans votre genre qui s'inventent des ennemis parmi l'autorité. Ceux qui s'en prennent à des hommes qui s'efforcent de garantir la sécurité plutôt que de les aider. Ceux qui préfèrent répondre que les crimes odieux qu'ils ont commis ne regardent qu'eux plutôt que de s'en repentir. J'ai lu votre dossier, et vous n'avez pas changé. Toujours aussi arrogant. Toujours aussi irréfléchi. Vous êtes un véritable danger public ! »

Raven se tourna à demi vers Emi, échangea un regard avec Sire Loan tourné vers Emi.

« Nous n'avons rien contre elle, vous pouvez la relâcher. Quant à moi, j'ai encore quelques points à éclaircir avec monsieur Rhapsodos. »

Inutile de demander des détails. Raven connaissait la spécialité du prêtre scientifique et se doutait de l'intérêt que ce dernier pouvait avoir pour ce précieux spécimen. Il hocha donc la tête avant de détacher la jeune femme prudemment. En tant que soldat, il n'était pas né de la dernière pluie et se méfiait de ses réactions. L'invitant à le suivre, il lui fit quitter la pièce et tous deux furent escorter par un dizaine de gardes vers les cellules.

« Veuillez nous excuser pour le désagrément. Si vous le souhaitez vous pouvez attendre votre ami, ou bien nous vous ramèneront à la plaine Félicité. Nous vous laissons y réfléchir. Attendez ici un moment, mes hommes vont vous rapporter vos effets personnels. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Lun 23 Mar - 19:34

"Je... Ramenez moi à la plaine s'il vous plaît... je me débrouillerais"

Emi venait d'être relâchée après avoir entendue le laïus contre Genesis. Ils n'avaient rien contre elle mais il est vrai que Genesis l'avait bien cherché... ... ... ... ... ... ...
Bien cherché ? Mais non... c'est la Néo Shinra qui... ... ... ... Mais ils repoussaient Ultimecia... ... ... ... Il a tué ses parents... ... ... ... Mais ils ont fait des expériences sur lui ... ... ... ... ... ...


Tout était confus dans la tête d'Emi, elle ne savait plus trop après les derniers évènements, et le gaz qu'elle avait inhalée ne devait pas l'aider à se concentrer. Elle suivait deux soldats qui l'emmenait à une sorte de vestiaire, lui montrant ses affaires. Il y'avait celle de Genesis également dans le même casier. Elle souleva ses affaires sales, celle qu'ils lui avaient en partie enlevés ainsi que celles qu'elle portait toujours.

"Excusez-moi... Vous n'auriez pas autre chose... Je ne sais pas si ces affaires peuvent vraiment encore être portés... Oh, merci. Si vous pouvez me laisser me changer..."

Bon, Emi avait un autre truc en tête, en fait, même si se changer commençait à devenir plus confortable. La Néo Shinra s'était aussi lancé dans le textile, un style plus Gaïa mais avec un logo différent. Ca l'aurait pas trop fait si elle se trimbalait avec des fringues entièrement estampillés Néo Shinra... Un débardeur blanc, une veste entre le jean et le survêt'. Le pantalon était coupé un peu différemment, coupé au dessus du genou d'un côté, en dessous de l'autre, et ce, dans le même ton que la veste, entre le bleu pétrole et l'émeraude sombre, le genre de couleur dont le créateur s'est amusé à donner un nom un peu loufoque.

"Vous êtes prête ?
- Non pas encore, je fais des rectifications de taille...
-Ce que c'est long une femme !
-Tu l'as dit, la mienne est pareil !
"

Emi était déjà prête, non mais ! Mais elle préféra vérifier quelques petits trucs... Si elle laissait un mot dans le portable du natif de Banora, cela serait certainement trop flagrant... Surtout qu'il se doutait qu'ils les espionnaient. Il fallait trouver autre chose, mais Emi était rassuré de voir que le livre sacré de Genesis était toujours intact. Emi se servit du papier d'essuyage des mains et de son mascara qui avait bien coulé avec ses dernières émotions pour écrire un message.

"JE ATENDR PLAIN OU APEL, M.I"

Bon, pour le peu de mascara, Emi ne pouvait pas écrire davantage, en espérant que tout cela soit lisible, puis elle cacha le mot entre deux pages du bouquin et le cacha dans le manteau de Genesis pour être sûr que personne ne le trouve. Elle repartit vers le lavabo, se mettre de l'eau sur le visage afin d'être un minimum présentable et d'ouvrir la porte aux deux larbins de dehors.

"Je suis prêt messieurs, je dois fermer les yeux ? "

____ _____ _____

Emi avait fait attention à tous les sons ou autre sur le trajet pour essayer d'en savoir plus sur l'itinéraire du convoi mais sans avoir guère plus d'informations. Elle fut relâchée à l'entrée de la plaine Félicité. Puis, la Néo Shinra repartit à ses occupations. Un jeune homme vint le voir.

"Summer ?
- Quoi encore ? "


C'était un de ses acolytes de la Néo Avalanche. Elle était maintenant en sécurité, il devait venir la sauver mais ne savait pas trop où donner de la tête, une bénédiction pour chacun d'eux.

Emi se trouve => ? ? ?

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 24 Mar - 5:46

GenesisUne bonne chose dans l'histoire c'est qu'Emi était libérée. Genesis en avait un pincement au cœur mais au moins la vie de sa jeune amie n'était en théorie plus en danger. En théorie car il n'avait aucune confiance vis à vis de ces individus.
Quant à sa jeune amie... est-ce que ce sentiment amical serait partagé à présent ? C'était moins évident, et cette pensée ne plaisait pas tellement non plus à l'ex Soldat. Si ces individus cherchaient à l'isoler de toute amitié, ils avait bien réussit leur coup. En même temps la manipulation c'était un grand point fort de la Shinra, et il ne faisait nul doute que la NeoShinra... et leurs alliés... agissaient de même.

« Fuis assez loin Emi. Désolé de t'avoir mené ici. »

Ce fut les seuls mots qu'il eu le temps de prononcer pour elle, avant de fixer à nouveau Sire Loan et Raven d'un air mauvais et arrogant, avec un léger sourire narquois en prime.

« Je suis bien au courant que le tournoi a été filmé tout comme je suis au courant que bien des gens suspectaient quelque chose avant. Si vous croyez que seul un tournoi va permettre à la NeoShinra de gagner la confiance des gens je crains que vous vous trompiez lourdement. Tout comme un certain groupe de Spira avec ces histoires de Yevon. ».
Parce qu'il lui pensait bien être face à un de ces Yevonites justement. Rien d'officiel ne lui disait que c'était vraiment le cas mais après tout ce qu'il avait entendu avant, il avait d'énormes soupçons. C'était donc bien le moment de lui dire ce qu'il pensait des religions forcées.

« Je suis bien moins connaisseur de l'histoire de Spira, c'est vrai, mais je me suis énormément renseigné vous savez. Les gens ne font pas confiance à la NeoShinra, il ne font pas confiance non plus à ce culte de Yevon. Ce n'est d'ailleurs même pas un dieu a priori, d'après mes recherches, mais un prétexte pour laisser les gens dans l'ignorance et les priver de certaines choses qu'eux même utilisent, ainsi que de les priver de toute spiritualité... alors que le but d'une religion c'est pourtant d'accéder à ce genre de réflexion n'est-ce pas ? »

Il se doutait évidemment que si les types en face de lui étaient bien Yevonites, ils risquaient de s'énerver et de faire pire que de simplement le traiter d'impie. Mais il leur aurait dit ce qu'ils devaient entendre, selon lui.

« Concernant la Calamité, je ne vois pas dans quel but je me serais allié à elle. Il est évident que si elle menaçait la Planète, ou tout simplement mes quelques amis ou moi-même, j'agirais en conséquence. Tant qu'elle ne fait pas grand chose d'autre que gâcher le travail de la NeoShinra, je ne vois pas de problème. J'en suis navré si elle a fait autre chose de plus que je n'ai pas vu, je n'y suis pour rien ».

L'ex Soldat continuait à se montrer calme et posé même si au fond de lui son esprit bouillonnait. Il restait muet cependant quelques secondes, le temps de méditer un peu afin de se contrôler.
Ces gens là ne méritaient aucunement la confiance des gens, et leurs petites-organisations-qui-avaient-trop-d'importance devaient être détruites.

« Pour en revenir à ces larbins de la NeoShinra. Ils n'ont quand même pas donné ce nom par hasard... et vous pensez vraiment qu'ils ne m'ont pas menacé ? Pourquoi donc me recherchent-ils depuis au moins un an ? Avoir tenté de me capturer avant et ce à plusieurs reprises n'est pas une menace selon vous ? Aussi, tous ces instruments scientifiques autour de vous sont là par hasard peut être alors qu'il apparaît que vous ami avec des individus obsédés par les expériences sur des gens et surtout incapables d'assumer les conséquences de ces expériences ».
Il sentait bien en effet qu'ils avaient quelques idées en tête et cela l'inquiétait quand même de plus en plus, même s'il ne le montrait pas. Enfin, pas trop, il l'espérait.

« Quant aux réseaux sociaux... Les demandes d'ajout à la liste d'ami de Rufus Shinra et de Tseng... » - il prononça ces deux noms avec énormément de dédain même en restant calme - «... vous imaginez que je les prend vraiment pour une marque d'amitié plutôt qu'une tentative d'espionnage ? Aaaaah je n'aurais pas du m'inscrire dessus vous allez me dire, mais je n'ai pas envie de me cacher, j'ai juste envie d'être libre ».

Il soupira, tentant toujours au mieux de maîtriser ses émotions, ce qui devenait dur, surtout après le départ d'Emi. Il gardait néanmoins sa voix douce et calme.

« Quand je dis libre, c'est de toute emprise possible de la NeoShinra ou du culte de Yevon. »

Sur ces derniers mots, Genesis commençait à sentir de plus en plus de lassitude. Il était las de l'existence d'individus aussi fous que ces gens qui étaient à présent ses geôliers. Des calamités eux aussi.
Le roux ferma les yeux et souffla encore doucement, méditant quelques secondes en pensant à Loveless, avant d'en citer quelques vers, encore.

« Lorsque la guerre des bêtes mènera le monde à sa perte,
La déesse descendra des cieux.
Des ailes de lumière et d'ombre se déploieront au loin,
Elle nous guidera vers le bonheur, de son don éternel. »


Un peu de provocation en parlant de la Déesse face à des Yevonites potentiels ? Au moins ils leur montrait que non, il n'adhèrerait pas à leur truc. Autour mourir et retrouver sa déesse Minerva !
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 24 Mar - 13:11

À peine Raven avait-il quitté la pièce en compagnie de la jeune femme que Sire Loan se penchait sur l'une des tables. Il y piocha une seringue et un flacon et prépara lentement une injection, un petit sourire satisfait aux lèvres. Son cobaye babillait derrière lui comme ces rats qui couinent sans savoir ce qui les attend... et dont on se moque éperdument... Sire Loan ne parlait pas le langage des rats. Après avoir fait remonter les bulles d'air en tapotant la seringue de ses doigts, il se retourna vers l'ex SOLDAT et le regarda comme s'il s'apercevait enfin que c'était à lui qu'il s'adressait. Il attendait une réponse, peut-être ?

« Je suis navré mais je n'ai pas le bagou de ce militaire, et ça m'est un peu égal de faire votre éducation. Ceci dit je peux au moins essayer de répondre à quelques unes de vos questions. Fit-il d'un ton jovial. Il me semble que vous avez déserté et que pour cette raison vous êtes passible de cour martiale, non ? Rien d'étonnant à ce que vous soyez recherché. À vrai dire je suis étonné que vous vous posiez la question. C'est à se demander si vous étiez vraiment SOLDAT, et Première Classe qui plus est. Il haussa les épaules. Le capitaine a raison, et même s'il ne l'a pas dit en ces termes, vous devriez vous employer à grandir un peu. »

Lui faire la morale, lui rappeler qu'il avait mis Emi en danger à cause de ses décisions puériles, très peu pour Sire Loan. Il n'était pas assistante sociale et le sort de ce patient lui était totalement égal. La Néo Shinra étaient les méchants et lui le gentil, il avait saisi le concept. Les uns n'assumaient pas leurs expériences, l'autre n'assumait pas ses crimes. Égalité. Mais pour Sire Loan qui n'avait pas connu la Shinra, le débat ne représentait pas le moindre intérêt. Quant aux attaques visant Yevon, bien sûr qu'elles l'avaient atteint. Mais le prêtre scientifique n'était pas né de la dernière pluie. Il connaissait la provocation et savait se retenir d'y répondre. D'autant plus lorsqu'il était libre de ses mouvements alors que son hôte était sanglé et à sa merci. Alors non, il ne lui faisait pas le plaisir d'entrer dans son jeu. Son rôle à lui était tout autre. Et s'il prenait bien garde de ne révéler ni le nom ni le grade de Raven, ni le sien, et d'exiger que ses prisonniers aient la vue masquée pour entrer ou sortir du complexe, ce n'était pas pour rien. Ses yeux bruns pétillèrent alors qu'ils se posaient sur Genesis. Il l'avait vue, l'aile blanche lors des combats. Étonnant paradoxe avec ce qu'il avait lu de son dossier. Alors ? Avait-il encore de la Mako en lui ? À quoi était dut cette altération ? Et si c'était dut à une chimère ?

« Vous permettez ? Sans attendre de réponse évidemment, il lui injecta le produit qu'il venait de préparer. Une petite préparation de ma confection. Ça vous empêchera d'utiliser la magie, au cas où vous aurez l'idée - un peu tardive - de me faire brûler vif. »

Le ton toujours guilleret, il s'arma ensuite d'un cathéter et passa à l'étape suivante : prélever quelques tubes de sang qu'il rangea sur leur support, sans se presser, méthodique et manifestement de bonne humeur. Silencieux aussi, parce que cet homme l'exaspérait et qu'il n'avait selon lui rien d'intelligent à dire. Il ponctionna ainsi pas moins de cinq supports entiers de six tubes. Autrement dit une trentaine, au mépris de la santé du jeune homme. En réalité il espérait l'affaiblir assez pour le plaisir de voir surgir cette aile blanche. Pas encore ? Six tubes supplémentaires devraient faire l'affaire alors. Et c'était toujours ça de plus pour pratiquer toutes les analyses dont il rêvait.

Et puisque son cobaye ne se décidait pas à passer en limite, il entreprit de prélever autre chose que du sang. Des cheveux, de la peau, usant pour cela de son scalpel qu'il passa sur divers surface avec précaution, comme s'il souhaitait raser l'ex SOLDAT. Ah ! Des poils aussi, c'était une bonne idée ! Et de la salive. Pourquoi pas des larmes ? Il suffirait sans doute de brûler son exemplaire de Loveless pour lui en soutirer tout un seau.

« Dites-moi, simple curiosité. Vous avez l'intention de vous jeter sur tous les soldats de la Néo Shinra que vous croiserez à l'avenir ? Que je sache si nous devons vous relâcher ou plutôt vous éliminer. Un innocent contre des milliers d'autres aussi vils soient-ils vous comprenez - et sans vous offenser - le choix est vite fait. ».

Il jeta un rapide coup d'œil en direction de l'interphone. Et s'il appelait une faction le tazer à répétition pour l'obliger à utiliser sa limite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mar 24 Mar - 23:59

GenesisLe type ne répondit pas aux provocations concernant le culte de Yevon. Bein voyons. Genesis était quasi sûr d'une chose. S'ils n'avaient pas été de ce ramassis de tortionnaires, ils lui auraient probablement fait savoir qu'il s'était trompé de cible.

« Vous n'avez pas la langue si pendue que votre collègue ou tout simplement n'avez vous pas d'arguments en faveur de votre faux dieu Yevon. Ou vous n'avez aucune conscience. Non, les deux en fait ».

Genesis avait tout de même bien vu que l'individu préparait une seringue et tout un tas de joyeusetés scientifiques... et de torture. Il tâchait cependant de ne rien montrer, même si une chose était sûre. Si ces individus étaient responsables d'une nouvelle dégradation cellulaire de l'ex Soldat, il aurait tant d'arguments supplémentaires pour les tortionnaires. Genesis n'avait quand même pas obtenu le Don de la Déesse pour retomber à cause d'individus crétins comme celui là qu'était tout proche de lui, l'autre étant sorti pour accompagner son amie à la sortie.

« Je ne pense pas que vous ayez tout lu de mon dossier. Ou alors vos œillères vous empêchent-elles de voir la raison pour laquelle j'ai déserté ? En tout cas je ne regrette absolument d'avoir désert... »

Il ne finit pas sa phrase que le type lui planta une seringue pour lui injecter un produit. Soit disant quelque chose pour l'empêcher d'utiliser la magie. Et même si l'individu n'y alla pas de main morte n'y pour planter l'aiguille du produit « anti-magie », ni le cathéter, l'ex Soldat se contenta les dents. Plus de colère qu'autre chose. Avant de lui envoyer un gros crachat à la figure.

« En ne connaissant pas tous les éléments concernant ni ma vie, vous devriez vous tai... »
Il ne finit pas sa phrase car il ne réprimer un petit râle de douleur à cause de ce que faisait le type avec son joujou scalpel, en plus de se sentir de plus en plus affaiblit. Parce que là ce n'était pas du Don de la Déesse qu'il s'agissait mais d'un don de sang... contre son gré. Et de divers autres prélèvements.
D'ailleurs à se sentir sérieusement mal à cause de tout cela (allait-il lui prélever de la substance de reproduction tant qu'il y était... manquerait plus que ça...)... en suspectant également un effet possible du produit injecté. Après tout il pouvait très bien l'avoir empoisonné, c'était même évident selon le Soldat.

Bien qu'encore faible, il ne voulait pas laisser ce fou sans réponse.

« Même si vous m'éliminez... vous... devriez savoir... que bien d'autres... personnes sont... contre vous... vous périrez... même si... ce n'est... pas moi... qui... m'o... m'occupe... de... de... vous... »

À force d'expérience et de prélèvements divers, le roux sentait à présent tout tourner autour de lui mais au point d'en avoir une violente nausée, et surtout il sentait une espèce de douleur dans son épaule gauche. L'aile. Il en avait conscience à présent. Son aile était là. Toujours. Elle avait juste changé d'apparence. Et comme son esprit était troublé et qu'il se sentait vraiment très mal au point de ne plus trop savoir où il était réellement, ce fut le Feu Vital qu'il sentit en lui.
L'aile finit par sortir de son dos... et elle n'était pas blanche mais d'un rouge flamboyant, tel du feu... Elle semblait être une aile de feu même, et ne brûlait pourtant pas au lit auquel il était accroché – ce qui était fort dommage d'ailleurs. À défaut de cela, elle le soulagea un peu mais ne l'empêcha pas de s'évanouir.


Dernière édition par Genesis Rhapsodos le Mer 25 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 25 Mar - 0:01

ATTENTION : les messages suivants s'adressent à un public averti (violence / torture).

Sire Loan se contenta d'un soupir. Il sortit un joli mouchoir de sa poche et essuya le cracha de son cobaye sans colère. Simplement agacé par ces babillages incessants.

« Vous me fatiguez. » Conclu-t-il au bout d'un moment.

Il déposa ses précieux échantillons sur autant de lamelles à placer sous l'œil inquisiteur de ses microscopes, et dans d'autres tubes à essai aussi, qu'il reboucha soigneusement. Puis il sorti un nouveau kit d'injection et prépara une toute autre solution qu'il injecta grâce au cathéter toujours placé dans la veine de l'ex SOLDAT. Lorsqu'il se recula, il souriait.

« Un peu de mutisme liquide, pour le confort de mes oreilles autant que de vos cordes vocales. »

Mais si Genesis pensait que son bourreau parlait de ses propos - quoi que ne plus les entendre arrangerait bien notre prêtre scientifique - la précaution concernait en réalité les cris qu'il serait bientôt amené à pousser. Car Sire Loan voulait voir cette aile. Et pour y parvenir, il n'avait pas peur des moyens. Il reposa son mouchoir et jeta ses gants pour en enfiler une paire propre, mais lorsqu'il se retourna il faillit s'étrangler face au spectacle qui l'attendait. L'aile était là ! Différente de celle qu'il avait vue sur les vidéos toutefois... mais elle était là ! Alors avec une rapidité déconcertante, il se précipita. Il arracha une belle poignée de plumes grâce à une pince trouvée au hasard parmi son matériel, préleva un morceau de chair sans soin - trop pressé par l'urgence - et planta une aiguille pour récupérer du sang ici aussi.

« Fascinant... une aile de feu qui ne dégage pas assez de chaleur pour brûler quoi que ce soit. Elle est magnifique... magnifique. » Répéta-t-il alors qu'elle s'évanouissait lentement.

Il fit le tour de son cobaye, observa son visage qui reprenait des couleurs. Une magie de soins ? Sire Loan réfléchissait à toute allure, les yeux écarquillés de bonheur face au spectacle. Une aile de feu... définitivement, il ne s'y attendait pas ! Et maintenant, il voulait voir l'autre. La blanche. Et toutes celles que Genesis lui cachait encore ! Devrait-il le torturer des jours entiers jusqu'à ce qu'il les lui montre toutes ! Son regard se faisait plus perçant, plus inhumain. Son sujet de recherche n'était plus une personne. C'était un cobaye. Un corps dont il pouvait disposer à loisir sans s'inquiéter de l'étique ou de la morale. Un corps qu'il allait torturer jusqu'à l'obliger à lui donner ce qu'il voulait... d'où l'intérêt de la solution de mutisme. Au moins n'aurait-il pas à supporter ses gémissements pendant l'opération.

« Je veux voir les autres. Montre-moi ça, petit agneau. »

Et avant que Genesis ait eu le temps de protester - ah, il ne pouvait pas - Sire Loan lui planta une électrode dans chaque épaule, et qui disait agneau, disait clôture électrique. Il tourna la molette de son appareil jusqu'au repère pour 10.000 volts. Pas d'ampérage, le but n'était pas de le tuer. Mais le secouer un peu, ce n'était pas interdit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 25 Mar - 0:48

GenesisL'individu pouvait bien parler à présent, il était trop inintéressant pour que Genesis n'y prête attention. Puis de toute façon, le pauvre ex Soldat n'entendait plus assez distinctement ses mots à cause de son état de grande faiblesse physique. En même temps vu tout ce qu'il venait de subir, être un ex Soldat n'allait pas l'empêcher de tomber comme n'importe qui d'autres... en même temps il ne bénéficiait plus des pouvoirs que le Mako lui conférait.

« Je vous... reconnais bien... là... et c'est... moi... que... vous traitez... d'inhumain... Vous... êtes... un monstre... le... pire »

Il souffla péniblement, et réprimant un nouveau râle de douleur.

« Mon... ami, tu prends... ton envol... à présent ?...
Vers... un monde qui... nous rejette,... toi et moi ?...
Tout... ce qui t'at.. tend est... un sombre... lendemain,...
Peu importe... ou... les vents... souffleront. »


Oh bien sûr le 'mon ami' était tout ce qui avait de plus ironique dans ce cas. De toute façon Genesis n'aurait guère le temps d'en plus puisque le type lui injecta une solution de mutisme, et dans un sens dommage car le roux avait pu lui filer des méchants acouphènes en hurlant ça aurait été bien fait pour lui. Même si des acouphènes, aussi pénibles soient-ils, auraient été bien loin de ce que l'ex Soldat était en train de subir.

Tout ce qu'il pu sortir de visible étaient des larmes. En quantité. En très grande quantité tellement la douleur était insupportable. Enfin, autre chose que des larmes aussi car la douleur était tellement horrible qu'il se pencha en avant et finit par se vider l'estomac sur le scientifique. Sans forcément l'avoir visé – vu dans l'état où le roux était – mais tant pis pour Loan. À savoir s'il analyserait le vomit aussi ? La substance n'avait pas la lueur bleu Mako pourtant.

Après ce qu'allait faire le scientifique suite à cela, Genesis ne pouvait le savoir vu qu'il s'évanouit encore, sentant son corps secoué de partout. Ne contrôlant plus rien, il ressortit son aile de feu... sans vraiment le vouloir. Sans vraiment comprendre ce qu'il se passait tout simplement. Sauf au moment où cette aile le revigorait un peu.
Cependant comme l'individu continuait à le torturer, il ne put même pas savoir combien de fois il sortit cette aile – ou s'il sortit l'autre – et combien de prélèvements l'autre fou lui fit encore. Tout était bien trop brouillé dans sa tête et son corps était bien trop endolori pour qu'il sache exactement. Une douleur bien pire que tout ce qu'il avait pu subit avant y compris la dégradation cellulaire.
L'histoire se répéta probablement plusieurs fois, c'était certain.

Toujours secoué, et toujours il ne savait où – il ne parvenait même pas spécialement à entrer dans un état onirique ou quoi... probablement à cause des produits injectés ? – mais il sentit une nouvelle fois son aile... La blanche. Celle qui était sensée rendre sa cible complètement folle. En même temps il n'y avait pas grand chose à faire pour cela, le scientifique était déjà complètement atteint.
Genesis s'évanouit encore, plein de sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 25 Mar - 1:26

Une pincée de douleur, un soupçon d'humiliation, la recette de Sire Loan était rodée pour obtenir ce qu'il cherchait. Les repères colorés des voltages étaient franchis chaque fois plus loin. La molette tournée chaque fois plus longtemps. Le corps de Genesis chaque fois plus malmené. Le prêtre de Yevon eut tout juste le temps de bondir en arrière pour éviter une mauvaise blague. Était-ce là son seuil de résistance, au si puissant SOLDAT Première Classe ? La main sur la molette, l'homme en blouse ne quittait pas son spécimen des yeux. Le torturer ne lui procurait aucune satisfaction. Au contraire contrarié que le résultat ne soit pas celui escompté chaque fois que l'aile de feu surgissait pour le soigner, prolongeant finalement son supplice.

Encore...
Encore...
Encore...

Encore, jusqu'à ce que l'aile blanche se manifeste. Sire Loan se précipita de nouveau pour ses prélèvements, sans douceur, sans précaution. Cette aile était trop rare et risquait ne plus apparaître avant un moment. Il devait donc se servir au maximum avant qu'elle s'évanouisse. Que faisait-elle ? D'après les vidéos, elle rendait fou son adversaire. Le scientifique sentit un picotement, comme un vertige passager. Oui, quelque chose comme ça sans-doute. Mais il était suffisamment équipé pour ne pas se laisser piéger par une altération d'état. Un privilège qu'il devait au résultat de ses précédentes recherches. Ses sourcils se froncèrent. Combien d'ailes différentes possédait-il ? Il voulait les voir. Toutes.

20.000 volts.
Encore.
Et davantage.

La matinée avait passée, ainsi que l'après-midi, et le soleil se couchait enfin lorsque Sire Loan décréta qu'il n'avait plus rien à apprendre.

« Je crois qu'il n'a rien de mieux. C'est un peu décevant mais je m'en contenterait. »

Près de lui, deux soldats attendaient ses ordres. Quand les avait-il fait appeler, impossible de le dire. Fatigué d'avoir espéré en vain, le prêtre céda sa place pour aller ranger son matériel. Les hommes se hâtèrent alors de détacher Genesis pour le menotter et lui couvrir le visage d'une capuche. Sire Loan revenait avec une seringue un peu différente des précédentes. Un dernier petit cadeau... dans le gras de la taille où elle passerait inaperçue, une petite balise GPS fut implantée sous la peau. Juste pour avoir un œil sur lui. À deux, les soldats le hissèrent sur une civière et quittèrent le laboratoire en silence. Le corps meurtri et inconscient de l'ex SOLDAT chemina ainsi à travers les couloirs sombres du complexe, direction la sortie. Emi ne l'avait pas attendu.

« T'as ses affaires ?
_ Ouais... »


Échange bref, les soldats n'étant pas particulièrement d'accord avec les méthodes employées par leur supérieur. Obéir était une chose... approuver en était une autre. Les ordres disaient de le laisser sur la Plaine Félicité, en évidence. Pour que quelqu'un le trouve et lui porte secours. Ils ôtèrent la cagoule et l'allongèrent aussi confortablement qu'ils le purent, le manteau calé sous sa nuque et le reste de ses affaires enroulées dedans.

« Que ça ruine pas son téléphone et son bouquin, s'il pleut. »

C'était tout ce qu'ils pouvaient faire pour lui, et ils firent demi tour en le laissant là. Pour mort. Seul.

Il faisait nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Mer 25 Mar - 1:39

=========^.^=========
Emi Leanne passe au niveau 6 et gagne 300 gils !
Emi Leanne est invité à me communiquer sa Limite de niveau 1 !
Genesis Rhapsodos passe au niveau 13 et gagne 450 gils !
Genesis Rhapsodos est désormais équipé d'une puce GPS qui renseigne la Néo Shinra sur ses déplacements.
=========^.^=========

Emi et Genesis se retrouveront au Temple de Remiem...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Jeu 8 Oct - 13:37

Chris et Justin viennent des terres sacrées des Ronsos

JustinCarline était ce qu'on pouvait appeler une bonne vivante. Cette expression n'avait jamais voulu dire grand choses à mes yeux mais c'était le genre de personne qui ne se posait pas les questions existentielles, qui ne se torturaient pas l'esprit. 

C'était, en tout cas, l'impression qu'elle m'avait laissé quand je l'avais côtoyé durant l'émission. Emission que Chris m'autorisait à contester... Je préférais tout simplement ne pas en parler... A moins qu'il parlait de critiquer les missions qu'on pratiquait... La langue et son vocabulaire pouvait tellement dire tant de choses et rien en même temps. Dans ces cas là, qu'une chose à faire : 

"Ouais, ouais..." 

La ville du rouge, c'est comme ça qu'on pourrait appeler Bevelle. Pas par leur spiritueux vinifié, non, de par la couleur, idiot... On pourrait le comparer peut être au communisme, mais, je ne savais pas ce que c'était, je n'étais qu'un logisticien de Gaïa qui ne connaît rien à l'URSS dans mon monde, après tout... 

Toujours est-il que les règles en sécurité en vigueur étaient strictes. Et je ne savais pas qu'il y'avait bien des raisons historiques à cela. Chris m'informait de cacher nos atouts technologiques dont la méfiance était semblable à celle de la nurse qui redoute tout objet pointu à la crèche. Mais difficile de se couper avec un portable pourtant... 

L'endroit était assez labyrinthique et on ne pouvait pas compter sur de grosses bonnes indications pour nous livrer le chemin... C'est un peu le soucis de ce genre d'endroit totalement autarcique où le tourisme n'existe pas... Heureusement, le temple était l'exception qui confirmait la règle car un endroit que les fidèles pouvaient visiter, même si le côté technologique allait être étonnant. Après tout, la frontière entre le magique et le scientifique était mince, peut être. 

Faire fonctionner une batterie au lithium ne possédait pas une part de magie à son origine ? Pas chez certains opérateurs où leurs batteries n'excèdent pas quelques heures, en même temps... 

On venait de passer le poste de fouille pour s'attarder sur une entrée un peu reculée où le terminal d'entrée semblait bien gardée. Chris fouillait dans sa poche, redoutant de l'avoir perdue avant de me regarder... 

"Ma carte ? Je l'ai confondu avec une carte de visite, j'ai dû la donner... Quelle idée de perdre la tienne... Et au fait, c'est qui ce Sirloine ?

Si je m'étais douté qu'une de mes "collègues" l'avaient rencontré il y'a peu dans ces mêmes locaux... 

Sans carte, on ne pouvait y accéder, donc on avait fait tout ce chemin pour rien... On faisait demi tour lorsque j'entendais la porte s'ouvrir derrière nous... Malheureusement, nous étions trop loin et je ne voyais qu'une jeune femme aux cheveux châtains méchées de blonds (ou l'inverse) et aux yeux profonds marrons. Je tirais Chris par la manche pour qu'il fasse de nouveau demi tour... La jeune femme quittait les lieux et nous allions la croiser... Il me fallait juste un contact visuel... 

Je réussissais à croiser le regard de l'employé de la Néo Shinra, qui plongeait le sien dans le mien. En règle général, je m'en servais à d'autres fins, mais là, je gardais cette bataille d'yeux pour garder son attention, nous n'étions plus qu'à quelques mètres...

Ce que déteste une femme c'est qu'un homme la regarde dans les yeux sans savoir pourquoi ni même y déceler une quelconque gêne... C'était rare pour une femme canon de capter le regard d'un homme d'ailleurs... Elles aimaient cette audace et ce cran. 

Je poussais du coude un peu Chris pour que sa trajectoire dévie, Chris me regardait étonné, la jeune femme ne l'avait pas vu et ... 

BOUM... 

Les deux corps rentrèrent en collision. Pas très violemment. D'une part, Chris n'avait certainement pas eu de contact aussi fort avec une femme depuis bien longtemps, à mon avis... De l'autre, j'aidais la jeune femme à se relever... 

"Oh, vous n'avez rien de cassé ? Il est un peu maladroit vous savez...
Non, ce n'est rien, ça va... 
Très bien, dans ce cas, bonne journée !

Je laissais Chris se relever tout seul et la femme, peut être un peu déçu que je ne lui demande rien d'autre, continuait son chemin... On se rapprochait de la porte et Chris allait me demander ce que je faisais, etc... 

Je sortais alors mon plus beau sourire et la carte d'accès de la jeune femme en lisant à voix haute. 

"Amy Laballaine, pas tellement un nom qui lui colle à la peau, elle n'a rien d'une baleine, hein ?" m'amusais-je en lançant un clin d'oeil à Chris. J'espère qu'au moins, il a su en profiter pour goûter à ses formes ! Il ne m'avait pas fallu beaucoup de temps en la relevant pour attraper sa carte accroché à une pince au dessus de sa poitrine. Mon plan avait fonctionné même trop simplement. Et puis, Chris avait bien l'air assez maladroit pour que ça passe, hein ! 

"Après vous, je vous en prie ! " 

Je sentais le sermon arriver et anticipais sa réaction. 

"Ne t'inquiètes pas, c'est moins grave pour une femme canon habituée des lieux que pour nous ! La garde ne fera pas de manière pour lui refaire une carte, c'est l'avantage d'être une femme canon. Elles ont souvent des coups gratuits aux bars, des muffins au café... C'est son karma qui a voulu qu'elle nous rencontre !

Allez soit... rentrons au QG !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Ven 9 Oct - 15:44

Chris
Justin était tout sauf égal dans sa manière d'être, tantôt totalement renfermé, alors il s'entêtait à rester dans un mutisme désespérant... tantôt et finalement c'était un phénomène qui prenait un peu plus d'ampleur au fil des jours, il se livrait à demi-mots. Le comble pour un ex-livreur, non ? Cette fois, il s'était contenté d'un misérable “ouais ouais”. Réponse “cause toujours tu m’intéresses” par excellence, mais c'était un peu moins blessant, si on y réfléchissait pas trop.

On était enfin arrivés à Bevelle. Bien que la ville elle-même ne nous accueillait pas vraiment à bras ouverts. Les gardes ne les ouvraient que pour nous fouiller. Je me demandait si quelqu'un avait déjà tenté le coup de les serrer dans leurs bras à un moment pareil. Je sais pas pourquoi j'y pensais, mais si quelqu'un voulait essayer, je dirai pas non à pouvoir observer cette expérience.

Au moins, nous avions pu entrer et trouver ce fameux temple, il suffisait de suivre la voie principale. C'était l'endroit le plus connu de la ville, apparemment. Mais au moment d'entrer dans les locaux de la Néo-ShinRa, je me rendais compte que ma carte avait disparu. Dans tous les combats (pour ne pas dire guet-apens) qui nous étaient tombés dessus, pas étonnant, finalement. Mais ce que Justin allait me dire allait encore une fois me faire me poser LA question: Mais à quoi tu penses JUSTIN ?!! Il avait vraiment fait ça ou alors c'était une blague ? ...
... Non, il ne l'avait vraiment pas, sa carte. Toutes les options étaient possibles, avec lui. Je secouais lentement la tête : « C'est pas vrai... »

Zeeeeeen Chris... Je me tournais vers Justin, c'était préférable que je me concentre sur sa question concernant “Sir” Loan, comme on l’appelait. « Sir Loan est le chef de ce département. Mais je t'expliquerai mieux plus tard... enfin, si on arrive à entrer un jour. » La première chose à faire, pour réfléchir était de sortir un peu de cette situation, et il me fallait de l'air pour réfléchir. Alors, le regard dans le vide, je marchais vers la sortie. Ce temple était étouffant.

Je lançais un regard de travers à Justin, ne comprenant pas du tout pourquoi il me poussait comme il faisait. J'étais prêt à le lui faire comprendre quand je heurtais une jeune femme. Pas le temps de reprendre mes esprits que Justin se faisait héros pour aider la victime de ce que je prenais pour une terrible machination orchestrée par mon cher logisticien. La logistique ça le connais, oui, les méthodes bizarre faut croire que j'étais encore au bouton ! Je lançais un regard noir vers Justin qui me qualifiait déjà de maladroit. Bien sur ! « Attendez. Je vous demande de m'excuser... je suis vraiment confus. » ... merci Justin.

Quelle situation embarrassante ! Voilà que Justin décidait qu'il fallait encore changer de direction pour aller vers la porte. Avec un air des plus cyniques, il se mettait à lire les informations qui étaient inscrites sur... la carte de la femme qu'il avait... « Justin, tu n'as pas fait ça?! Non mais c'est pas possible ! » Il m'indiquait l'entrée... et non, ça n'entrait pas du tout dans la boite. Il me sortait tout un refrain sur les facilités des femmes considérées comme belles à avoir des privilèges et des passe droits... Non mais il s'entendait ?! Il avait ouvert la porte eh bien très bien. Une fois à l'intérieur, on aurait surement le moyen de s'en sortir.

« Bon ! Eh bien c'est parfait. T'as ouvert, tu tiens la porte et je vais lui apporter sa carte ! A-t-on idée de se mettre dans des situations pareilles ! » ... Et il fallait en plus que je ne m'inquiète pas ? J'avais tout de même quelques principes de base, Justin. De toute façon, j'allais le planter là pour courir lui rapporter son bien. S'il avait des choses à redire, j'en aurai surement aussi à lui rétorquer.

Heureusement, elle n'était pas allée bien loin. Vu l'emplacement de sa carte, qui était encore accrochée à une pince, elle devait avoir rapidement pris conscience qu'elle avait perdu quelque chose. Je m’arrêtais à quelques mètres pour marcher vers elle, pas question de réitérer l'expérience. Et lui tendais sa carte. « Je crois que vous avez perdu ça. Je vous demande de m'excuser encore une fois. Je... Le travail m'attend, bonne journée. »

Je courais à nouveau pour arriver jusqu'à Justin. Ça ne m'aurait même pas étonné qu'il me fasse le coup de m'enfermer dehors. Mais le but n'était pas de se faire des sales coups à tout va, non ? Une fois dans le couloir, je regardais Justin, je ne disais rien, mais sans doute mon expression en suggérait assez ? Je n'avais pas envie de me battre avec lui. Oui. Son karma avait voulu qu'elle nous rencontre, cette Amy. Son charme sans doute, aussi ?

« On va faire comme s'il ne s'était rien passé... Je ne sais pas trop ce qu'on va trouver la dedans, mais il va falloir se montrer prudent. On dirait que les lois à Bevelle sont différentes des nôtres, que se soit à Midgar ou à Deling City. J'aimerai qu'on trouve un moyen d’accéder à certaines données. Bien que je ne sache pas du tout par où commencer. Si tu entends quelque chose sur Genesis Rhapsodos ou sur les chimères... il va falloir suivre le filon. Quelque chose me dit qu'on pourrait trouver des choses intéressantes. Je pense pouvoir les "aider"... » Et alors on pourrait s'approcher de leurs labos et de leurs archives.

On arrivait à un cul-de-sac, un sceau était dessiné à terre. Et c'était en fait un ascenseur. Finalement ce genre de technologie (ou magie?) ressemblait à ce qu'on pouvait trouver dans certaines villes de Dol. J'étais vraiment curieux de savoir comment ils faisaient pour recréer des Chimères. Le fait qu'ils puissent se servir de personnes comme l'avait suggéré les deux autres dans mon rêve... c'était peut-être des bêtises, et j'espérais fort le confirmer! Mais il fallait peut-être qu'on trouve un endroit où se poser, avant, non ? « On pourrait se perdre vite ici. C'est encore plus grand que les autres structures. Monsieur logistique... comme en plus d'être maladroit je ne sais pas me débrouiller dans un environnement inconnu, je te laisse le soin de nous trouver un endroit où poser nos sacs. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rats de laboratoire   Lun 12 Oct - 18:15

JustinOui, j'avais filé ma carte d'accès pour brancher une fille un soir... J'avais plus de carte de visite, et le seul numéro que je connaissais était mon perso. Je filtrais les appels de mes conquêtes, certaines ne captaient pas le concept de coup d'un soir... 

Chris devait avoir une image faussée de moi. Oui c'est vrai que le nombre de filles avec qui j'avais partagé mon anatomie était assez élevé, mais je ne mentais jamais sur ce que je voulais et il allait être surpris du nombre de femmes qui se sentait parfois un peu seule. Dans la région de Midgar, c'était flagrant. Elles savaient que je ne serais là qu'un soir et elles étaient toutes consentantes, hein ! 

Je suis sûr que cette brunette blondinette qu'on venait d'accoster pourrait être dans le même cas, malheureusement notre rencontre n'avait pas cet intérêt là dans un but premier. Chris me faisait la morale sur ma technique, j'avais toujours vu ça dans les films, j'avais voulu essayer voilà tout ! 

Mais de là, à me forcer à garder la porte ouverte pour aller rattraper cette fille... J'espère au moins qu'il se montrerait plus malin que ça... Je n'avais pas eu le temps de le rattraper sinon la porte allait se fermer, il m'avait bien eu... Quand il revenait, j'espérais au moins qu'il allait pouvoir répondre par l'affirmatif à ma question : 

"Dis moi qu'au moins, tu as pris son numéro ? " 

Etais-je trop optimiste ?

Le chemin nous menait sur une sorte de mécanisme dont je ne connais pas le fonctionnement. En réalité, seule notre présence était nécessaire, comme une sorte de dalle de pression. Un sceau s'illuminait, un peu tape à l'oeil je trouvais, et la plate forme commençait sa descente. Original... 

"Comment on peut avoir accès à ce genre d'info, ici. Un ordinateur peut être ? " 

Pas évident si il existait réellement une technophobie ici... Mais à partir de quoi, ils pouvaient travailler ? Le premier objectif de Chris était un endroit où déposer nos affaires... 

Une porte indiquant vestiaires que j'allais ouvrir... 

____ ____ ____ ____ 

J'ouvrais la porte et je fus surpris d'y découvrir la personne que je voyais. Cette brune de dos, complétement dévêtue était celle du tournoi, non ? La jeune femme se tournait m'invectivant de sortir tout de suite, et alors, elle se dépêcha de revêtir sa nouvelle tenue, énervée de cette intrusion, ne laissant pas de mot à son accolyte Genesis... 

____ ____ ____ ____ 

C'était ce qu'il se serait passé si nous étions venus 24 heures plus tôt. La pièce était vide, et par chance, il existait ce qu'il fallait pour remettre nos appareils à recharger. C'était bien conçu. Je branchais notre matos en prenant soin de les verrouiller que personne n'y touche avant de ressortir. 

"Si tu veux te changer, il y a tout ce qu'il faut à l'intérieur, j'ai remis nos appareils en charge. On continue la visite ? " 

Je ne sais pas où on allait exactement, j'espérais un peu tomber sur une cafétéria, on peut pas dire que la gastronomie Ronso m'ait rassasié. J'espérais aussi tomber sur des choses compromettantes. Si je pouvais glâner des infos pour la Néo Avalanche, ce ne serait pas de refus, je ne sais pas si un agent aurait l'occasion de pénétrer ici de sitôt. 

"Sais-tu vraiment où trouver ce que l'on cherche ou la personne que l'on cherch..." 

Souvent, les lieux les plus anodins mais masqués recelaient de choses étranges, et il paraissait bizarre que de la lumière découle de sous un mur... On dirait une sorte de porte complétement intégré au mur... 

"Hey, Chris, regardes ça..." 

En me penchant par, j'arrivais à voir l'intérieur de la pièce, on aurait dit des sortes de gens connectés par des tuyaux mais qui ne bougeait pas... Je ne voyais malheureusement rien de plus... 

Quelque chose me dit que Chris allait réagir spontanément encore...
Revenir en haut Aller en bas
 
Rats de laboratoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» le plus gros laboratoire de recherche acoustique au monde : 1700 chercheurs
» Laboratoire du Tynril [2.0]
» Des Rats-Ogres dans les montagnes des Larmes
» [laboratoire] cycler les complots
» RAts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Nord :: Bevelle :: Néo-ShinRa-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives