Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Dès que le vent soufflera...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mar 25 Oct - 16:55

La personne qui ouvrit la porte était une femme, elle tenait un bébé dans les bras, celui-ci était calme, sans pour autant dormir, il fixa Lyte avec des yeux curieux, tendant une main minuscule comme pour attraper une mèche de cheveux alors que sa mère soupirait d'exaspération

«Encore un... chéri? Des chasseurs de trésor pour toi!» elle leur fit un signe de tête pour qu'ils rentrent, son bébé ne quittait pas Lyte des yeux, alors qu'elle leur tournait le dos pour aller vers le salon, il s'était tordu dans tous les sens pour continuer à le regarder. Ce devait être une fille!

Un homme était assis dans un vieux canapé, un journal à la main en train de lire les dernières informations. Il paraissait épuisé, et n'avait pas encore pris sa douche, ayant surement passé la journée à aider aux travaux, ses mains étaient sérieusement abimées, prouvant un travail manuel. Il leva les yeux vers les deux jeunes gens et eut presque un regard dépité


«Des chasseurs de trésors?» enfin, il soupira et se leva, faisant craquer ses lombaires qui le faisaient souffrir, puis il se dirigea vers la petite bibliothèque près de la fenêtre, il en sortit un livre qu'il feuilleta un instant avant de se tourner vers les jeunes «vous n'êtes pas les premiers à vouloir vous lancer là dedans. Mais tous les autres ont renoncé. Soit ils n'ont pas trouvé l'endroit désigné par l'énigme, soit il y avait sur leur route des monstres trop puissants...» puis il toisa Lyte d'un regard perçant alors que le bébé commençait à pleurer en tendant les bras de désespoir vers le jeune homme, sa mère paraissait exaspérée «vous.. vous êtes un SeeD, non? Je vous ai vu au tournoi de Spira...» et il avait donc eu quelques informations à son sujet.

Il lui tendit un papier, photocopié évidemment

«Il paraît que les SeeD sont malins. Peut être que vous pourriez y arriver.» il regardait Ruka par la même occasion, il pensait surement qu'elle était SeeD aussi. Sur le papier, on pouvait voir une note qui avait été griffonnée, surement à l'encre à l'origine. On voyait les déchirures de l'original, mais l'énigme apparaissait tout de même clairement

Elles ont les pleins pouvoirs, elles auront notre peau!
Ces compagnies puisent leur force pour leur propre compte
Pourtant elles luttent, se faufilent, sous terre et sous la mer
Telle une rivière, elle suit son chemin et parfois jaillit
Aurez-vous le courage de plonger dans ce lac maudit?

L'homme eut un sourire fatigué, il prit une profonde inspiration alors que sa femme avait posé le bébé dans un parc, celui-ci pleurait et essayait encore de grimper pour aller vers Lyte, mais pris au piège, il ne faisait que râler alors qu'elle allait chercher des boissons. L'homme se tourna vers sa fille et sourit

«Je crois qu'elle vous aime bien. Enfin... avez-vous des questions?» oui, surement, ils en avaient tous..



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 9:49

Bon, nous savions où vivait l’homme qui avait passé l’annonce, et nous étions décidés à nous y rendre maintenant ! Les indications étaient claires et la maison ne fut pas bien difficile à trouver. Lyte frappa à la porte et ce fut une femme fatiguée qui nous ouvrit, un enfant dans les bras qui semblait intrigué davantage par Lyte que par moi. Mais bon, bonjour l’accueil, on dit qu’on est là pour aider et limite si notre hôte n’était pas exaspéré de nous voir. Euh bon ok ? Je levais machinalement les yeux vers Lyte quand elle nous invita à rentrer, l’air de dire un « sympa » bien ironique. Et l’enfant continuait de fixer Lyte. Je me rapprochais alors de son oreille pour lui murmurer :

- Si ce bébé est une fille, j’oserai dire que tu as du succès auprès des plus jeunes !

Le fameux individu qui était à l’origine de l’annonce était là, venant tout juste de rentrer du travail visiblement et il paraissait tout aussi blasé que sa femme à l’idée qu’on soit là. Mais en allant chercher ce qu’il fallait, il nous expliqua pourquoi. Nous étions vraiment loin d’être les premiers et jusque-là, tout le monde avait échoué. Oui mais les autres ne forment pas le groupe que Lyte et moi formons, il va voir celui-là si on ne va pas lui ramener son trésor !

Et puis pour bien rester dans la mauvaise ambiance, l’enfant commença à pleurer, visiblement bien décidé à vouloir approcher Lyte. On nous tendit un papier, je l’attrapais pour pouvoir y lire l’énigme, assez ancienne, même si le papier n’était qu’une photocopie et non un original. J’avais dans l’idée que s’il s’agissait du trésor d’un ancêtre, l’énigme ne pouvait que désigner un endroit de Gaia puisque la fusion des mondes était récente. Ca rétrécissait les champs de recherches mais plus je lisais, plus je fronçais les sourcils. Les compagnies, la rivière, le lac qui émerge … Lorsque notre hôte demanda si nous avions des questions, je passais le papier à Lyte – même si je ne savais toujours pas s’il était habitué à l’écriture de Gaia, surtout que c’était écrit de façon manuscrite et assez ancienne.

- Si ca peut déjà vous rassurer, j’ai déjà une nette idée de l’endroit dont il est question, j’ai l’avantage d’être née sur ce monde et d’en connaître un rayon.

L’avantage d’y avoir voyagé de long en large surtout. Même s’il y avait forcément des coins que je ne connaissais toujours pas … Comme la caverne de Lucrécia. Est-ce que beaucoup de monde pouvait dire la connaître ? Par contre j’étais surprise de cette histoire de lac. Si l’ancêtre est si euh … ancien, comment se fait-il qu’il parle déjà de Mideel ? Car oui, pour moi, l’énigme désignait clairement Mideel. Le lac de Mako n’avait surgi qu’il y a quelques années, et de même, les compagnies désignant forcément la Shinra, elle n’existait pas depuis cent ans non plus … Même si certes, l'île de Mideel a toujours été connue pour voir des lacs de Mako surgir parfois, comme à Banora. A moins que je me trompais sur l’ancienneté de l’homme qui a planqué le trésor. Peut-être y avait-il encore des pirates sur Gaia jusqu’à récemment encore ! Est-ce que ca existait vraiment !? Je n’en avais jamais vu ! Et vu la réputation, je ne suis pas sûre d’avoir envie d’en rencontrer, en fait …

- Je n’ai qu’une seule question qui me vient à l’esprit par contre, c’est de savoir si vous nous imposez un délai pour retrouver ce trésor.

Car on en avait parlé avec Lyte, s’il y avait un délai, autant oublier cette histoire, à moins que le délai soit vraiment large … Vu qu’on comptait profiter de ca pour faire parfois des détours, dans l’espoir de rencontrer une Chimère.
Peut-être qu’il faudrait qu’on négocie une récompense, au moins pour rembourser les voyages, les allers et venues qu’on risquait de faire pour aller d’un endroit à l’autre – car oui, ce serait trop facile de trouver le trésor dès la première énigme, selon moi. En tout cas j’entendais toujours la petite hurler tandis que sa mère préparait de quoi la nourrir et la calmer. J’étirais un sourire amusé.

- Vous devriez peut-être essayer de la donner à Lyte quelques instants ? Je suis sûre que ca la calmerait ! C'est bien une fille ?

Il n'y avait que les filles pour hurler comme ca à la vue d'un garçon ! En réalité, je voulais juste embêter Lyte surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 13:21

L'accueil n'avait pas été le plus hospitalier de la part de la mère de famille, le nourrisson lui semblait déjà beaucoup plus amical même si je me demandais pourquoi il me fixait ainsi. La femme nous laissa entrer tout de même et nous vîmes rapidement, l'homme, notre futur commanditaire, dans son fauteuil, un journal en cours de lecture. L'homme remarqua rapidement ma tenue, d'où l'intérêt de porter un tel uniforme.

"Oui, je m'appelle Lyte et voici ma consultante Ruka. Nous sommes spécialisés en résolution d'énigmes et de recherche." 

Le nom était un peu pompeux et surtout totalement improvisé mais cela dissiperait peut être la réticence que semblait avoir le couple sur la possibilité d'une réussite potentiel à retrouver ce trésor. Et puis, je ne mentais pas spécialement en nous annonçant comme telle, je crois. La petite fille, d'après la conclusion de Ruka, semblait toujours me fixer, ça me gênait un peu, je ne savais pas pourquoi je lui faisais cet "effet" là... Mais l'homme nous faisait parvenir l'intitulé de notre recherche. J'avais un peu de mal à lire oui même si j'avais étudié les cursives des autres mondes mais j'avais réussi à lire par dessus l'épaule de Ruka et de l'entendre susurrer l'énigme. Effectivement, ça semblait coller à une destination récente de tous les deux. 

Ruka posait la question du délai, elle savait quels étaient nos "conditions" et plus particulièrement les miennes pour que la recherche soit compatible avec ma vraie mission première. Surtout que rien n'interdisait que ma mission rechange en cours de route par exemple. 

Mais, la petite faisait encore beaucoup de bruit à chouiner ainsi, et Ruka de conseiller de me la faire porter. J'étais un peu choqué d'une telle proposition de la part de Ruka et je ne suis pas sûr que les parents apprécient non plus. Mais j'étais coincé, je pouvais pas dire non si ils me la laissaient et je ne savais pas trop faire ça, moi ! 

Je commençai à paniquer un petit peu... Vite, trouver une esquive ! 

"On ne vous dérangera pas non plus... Vous savez ce qu'on est sensé chercher ? On peut en savoir plus sur le trésor ? Si on sait ce qu'on cherche, ce sera sans doute plus facile, je vous le cache pas..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 15:54

Agacé par les cris de sa fille, l'homme finit par se diriger vers le parc pour la prendre dans ses bras. Mais déjà, elle se calmait un peu, comme si d'être avec son papa la rassurait, mais elle continuait de fixer Lyte avec des yeux curieux, le prestige de l'uniforme peut être

«Elle fait ses dents, alors elle veut toujours être dans les bras... et elle bave en plus, alors je veux pas salir vot' uniforme.» dit-il alors que sa femme revenait dans la pièce avec des boissons. Il se tourna alors vers la demoiselle qui semblait savoir où se rendre pour la première énigme, il approuva d'un signe de tête

«Oui, celle la est assez simple, même moi je l'ai trouvée rapidement. Mais une fois là bas, je n'ai pas trouvé l'indice suivant. Mon arrière grand-père était un type farfelu, il se disait être un grand pirate mais bon au final, c'était surtout un voleur sur un bateau... il adorait la mer, enfin l'eau tout court d'ailleurs, et il paraît que c'était un champion d'apnée... enfin bref...» il soupira en regardant sa fille qui semblait commencer à s'endormir, il se mit donc à la bercer pour l'aider un peu et parla plus bas, sa femme faisant le service des boissons. Au moins, Lyte n'avait plus à prendre la petite, bien qu'il enchaîna un flot de questions pour cacher son malaise à l'idée de jouer les babysitters... l'homme en aurait presque ri tiens...

«Et pour répondre à vos questions, non. Il n'y a aucun délai. Depuis le temps que j'attends, je ne suis plus à quelques mois près. Mon aïeul tenait un journal de ses soit-disantes expéditions où il aurait ramené des millions de gils et des pierres précieuses, mais comme vous pouvez le constater, je n'ai pas l'impression de descendre d'une famille très riche.» sa femme pouffa de rire, mais le regarda quand même d'un air bienveillant «ce serait un miracle s'il y avait une centaine de gils dans ce coffre, et j'en voudrais même pas... c'est pas son or ou ses pierres précieuses que je veux, honnêtement s'il y en a, je vous les laisse.» un trésor volé, non merci. L'homme était honnête et ne souhaitait donc pas faire main basse sur un butin non mérité

«Par contre, il y aurait dans son coffre, une tapisserie retraçant l'arbre généalogique de toute ma famille depuis une vingtaine de générations... et ça... ça, je voudrais le récupérer. Ça n'a aucune valeur monétaire, pour ça que je recrute des mercenaires, je doute qu'ils me le volent, mais tout ce qu'il y aura d'autre dans le coffre, vous pourrez le prendre. Et si jamais il n'y a vraiment que la tapisserie, je verrais pour essayer de vous récompenser un peu malgré mes maigres moyens...»

Il rougit un peu alors que la femme servait aux jeunes gens des jus de fruits, la petite avait fini par s'endormir dans les bras de son père, calmée.
«Ne l'écoutez pas, on n'est pas si pauvres que ça. On saura vous récompenser si vous lui ramenez son trésor!» maintenant que la petite dormait, elle paraissait plus détendue. Les nuits sont courtes avec un bébé, et la fatigue parfois...



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 17:10

Spoiler:
 

Je sentais Lyte mal à l’aise après ma question sur la gosse. Ca m’amusait un peu mais je comprenais aussi que les parents ne veulent pas la mettre dans les bras d’un inconnu, et puis apparemment elle râlait à cause de ses dents … mais pourquoi faire une fixette sur Lyte alors ? Sérieux elle m’a même pas calculé depuis qu’on est là ! En tout cas d’après l’énigme, on devait se rendre à Mideel mais le mec disait qu’il n’avait pas trouvé la suite là-bas – il semblait avoir deviné aussi. Soit il s’était gouré d’endroit et on faisait face à un quiproquo là, soit il n’a pas fouillé au bon endroit. Il disait que son aïeul – ah son arrière-grand-père ! – était un champion d’apnée et … oh, ne me dites pas qu’il avait jeté ca dans un lac de Mako à l’époque !? Une chance que la Mako n’existe plus maintenant, c’était toxique ! Impossible de plonger dedans sans avoir droit à de sacrés effets secondaires … Mais ca me donnait une piste où fouiller précisément.

Je demandais juste pour le délai, je fus soulagée d’entendre que nous n’avions pas de bride à ce sujet, comme ca, on pourrait continuer la mission de Lyte en même temps et sans complexités à côté. Mon cher compagnon s’intéressait davantage à ce qu’on cherchait, parce que oui, c’est vrai qu’on ne savait pas quoi chercher concrètement, et lorsqu’on mentionna de l’or et des pierres précieuses à gogo, j’aurai pu avoir des étoiles dans les yeux. Boudiouuuuu ca doit être génial !! Mais on faisait face à un type honnête puisque lui s’intéressait davantage à l’arbre généalogique de sa famille. Je me mettais à sourire lorsqu’il mentionna la récompense. Je n’osais pas trop y venir, en réalité, mais je hochais la tête.

- Ne vous inquiétez pas. S’il y a effectivement de l’argent dans ce trésor, je pense qu’à la rigueur, on prendra juste de quoi rembourser nos trajets, mais ce trésor ne nous appartient pas. Donc même si ca me faisait limite rêver tout cet or et ces pierres, j’avais quand même quelques valeurs, et voler l’intégralité d’un trésor qui ne m’appartient pas, non merci. - Et s’il n’y a rien, ne vous tracassez pas … Vous vivez des temps durs avec ce qu’il s’est passé récemment ici.

Ca me ferait un peu chier dans le fond qu’on n’ait rien au final, maiiis … si ces gens ne roulaient pas sur l’or, je m’en voudrais de les faire payer une fortune pour ca alors qu’à l’heure actuelle, il y avait plus important à faire ici. Donc si on a de quoi se rembourser dans le coffre, tant mieux, sinon bah … petite pointe de déception mais tant pis ! Je me tournais vers Lyte pour voir ce qu’il en pensait. Maintenant qu’on avait ce qu’on voulait, autant repartir, et les laisser. Ils semblaient avoir besoin de se reposer, d’autant plus que le bébé s’était calmé …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 17:38

Pas de délai, fort heureusement, le tout avait l'air jouable surtout si Ruka, fidèle à elle même, se mettait à déchiffrer la piste vers les indices aussi rapidement qu'elle venait de le faire. Mideel donc. On parlait à présent du contenu du trésor, la valeur était sentimental et plus intéressante qu'un vulgaire livre de cuisine pour apprendre à faire les recettes de sa grand mère. Pour le coup, je tâchais de me convaincre que si on acceptait c'était plus pour le côté "bon karma" qui nous amènerait à une chimère plus que pour l'intérêt tangible de la récompense. On verra bien ce qu'on trouvera, hein ? 

"Très bien, dans ce cas, laissez nous vous tenir au courant de l'avancée de nos recherches. Si jamais, à l'inverse, quelqu'un découvre quelque chose, merci de nous en tenir informés. Bonne soirée alors. " 

On se reprit donc le chemin inverse, pour sortir de la maison d'abord, puis pour revenir sur nos pas et retrouver le chemin de l'orphelinat. Le soleil n'était qu'un disque rougeoyant au loin qui semblait être aspiré au centre de la ligne d'horizon. Le genre de décor rougeoyant que devrait apprécier Ruka pour le camaieu de rouge que le ciel nous offrait. 

"Bon, alors, qu'est-ce que tu en penses ? Retourner à Mideel, c'est ça ton plan dans l'immédiat ? C'est dommage de retomber sur un endroit déjà visité, et si on peut éviter de se repaumer en pleine mer. "

Mais je ne sais pas trop par quel moyen, on pourrait se déplacer plus simplement, à vrai dire... Mais autre chose me revenait en tête...

"Sinon, tu serais pas jalouse d'un bébé qui n'a que quelques mois, toi ? " 

Je la charriais, ça me permettait peut être d'exprimer mon soulagement d'être parti de ce foyer familial. Je crois que j'avais pas encore la patience pour être papa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 26 Oct - 20:47

Bon, l’avantage d’avoir rendu visite à ce couple dès ce soir, c’est que demain, je pourrais mettre au point mon petit « projet » et qu’on pourrait ensuite partir directement … Finalement, nous n’aurons pas besoin de rester toute une journée supplémentaire à Junon. Certes, l’état des lieux et l’ambiance qui y flottait, ne me laissaient pas indifférente vis-à-vis de mon propre vécu, mais je pense qu’en discutant avec Lyte puis Lindsey ensuite, puis d’y réfléchir, j’avais trouvé de quoi être en paix avec moi-même et prendre du recul. Et pour vous dire, j’avais même hâte de commencer les recherches … Je ne sais pas, faire une chasse au trésor, ca a quelque chose d’assez excitant, et j’avais l’impression de retrouver ce sentiment et cette soif d’aventure que j’avais eu à celle de Daguéréo ! Et ce, même s’il était question là exclusivement de Gaia, que je connaissais déjà très bien.

On donnait nos numéros au couple pour qu’on puisse les tenir informés de l’avancée de nos recherches, ou à l’inverse, qu’ils nous tiennent au courant si jamais ils avaient du nouveau au sujet des autres personnes qu’ils avaient envoyé sur la piste de ce coffre. Et puis on quittait les lieux. Il fallait qu’on mange et qu’on aille dormir … Mais avant, faire le point sur cette énigme. Même Lyte avait compris qu’il s’agissait de Mideel et j’affichais un air un peu surpris en le regardant.

- T’es vraiment attentif quand je te fais des cours d’histoire à ce que je vois ! Mais oui je pense que la prochaine destination sera Mideel … On sait que les Chimères se déplacent, si ca se trouve, on en retrouvera une en y retournant … Quoiqu’à part Léviathan, je ne sais pas qui pourrait aller se réfugier là-bas, et on a tous les deux l’Orbe de l’Eau déjà. Donc pas trop de raison de réapparaître devant nous, le Dieu de Wutai. - On verra demain s’ils ont des avions à louer ou des petits aéronefs … Je t’avoue que je n’ai pas trop envie de prendre le risque de me paumer à nouveau en bateau sur cette île bizarre !! Et puis un aéronef est toujours bien plus rapide qu’un bateau, on y sera en un rien de temps et on pourra commencer à chercher déjà. Ce type a dit que son arrière-grand-père était un champion d’apnée … Faudra peut-être qu’on songe à piquer une tête ! Je t’avoue que ca me surprend, avant d’être de l'eau à la fusion des mondes, c’était un lac de Mako là-bas. Ca pouvait être nocif voire mortel de plonger là-dedans … le mec est taré s’il a planqué la suite là-dedans à l’époque.

Bon euh, je parle beaucoup faudrait peut-être que je m’arrête deux secondes pour au moins reprendre mon souffle non ? Alors qu’on déambulait à l’extérieur, on pouvait observer les teintes rouges du soleil, et du ciel. Ca éclairait les lieux d’une lumière tamisée et douce, c’était agréable. Puis Lyte revint sur le bébé de ce couple en supposant que j’en étais jalouse, ce qui me fit rire.

- Ouais, j’étais jalouse qu’elle ne m’ait pas calculé du tout ! Elle n’avait d’yeux que pour toi ! Je levais la tête, le sourire amusé. - Mais je n’étais pas jalouse parce qu’elle te dévorait des yeux à son si jeune âge ! Tu sais ce qui fait la différence entre ce bébé et moi ? C’est que moi, si je tends les bras en pleurant, je sais que tu me prendras volontiers sans être coincé et tendu comme un manche à balai !

Tu me prendras … Ok vas-y paye ta tournure de phrase trop chelou. Enfin bon, puisqu’il avait décidé de m’embêter, je comptais bien lui renvoyer l’ascenseur. J’avais quand même passé mon bras derrière lui pour pouvoir marcher, collée à lui.

- N’empêche j’aurai trop aimé te voir avec un gosse dans les bras. En fait je suis même carrément dégoûtée. S’ils avaient accepté, je te jure que j’aurai pris une photo pour immortaliser ca et l’envoyer à ta sœur.

J’étirais un sourire presque malsain.

Oui non en fait on va éviter de trop jouer à ce genre de jeu, c’est qu’il savait très bien riposter parfois ! … Mais bon, qui aime bien châtie bien, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 27 Oct - 13:56

Oui, j'écoutais bien quand elle m'expliquait des choses sur Gaïa. Parce que j'étais curieux, déjà, parce que j'écoutais Ruka assidûment aussi. Dans tous les cas, à moins que l'on se trompe, Mideel sera notre première destination pour la suite de la recherche. Un lac, ça faisait pas notre affaire car on ne cherchait pas spécialement des lieux liés à l'eau mais bon... J'avais accordé à Ruka cette chasse aux trésors alors je me devais de jouer le jeu. Même à plonger dans un lac... 

"J'ai des tenues hydrophiles pour des explorations sous marines, si tu veux. Enfin, c'était la taille de Linoa, je ne sais pas si elle t'ira tout pareil..." 

Je m'en rendais compte que j'avais peut être dit quelque chose qui ne fallait pas dire. Ces tenues nous avait permis "par précaution" de pénétrer dans l'antre du cristal de l'eau au Lac Obel. On s'attendait peut être à être plus mouillée qu'on ne l'avait été. Alors je relançais la conversation sur la petite fille de nos hôtes. 

"Ah oui, tu as cru être dans mon ombre ? "

Je la prenais dans mes bras comme elle l'avait suggéré, est-ce que je pouvais lui dire non, hein ? Mais, oui, j'aurais été mal à l'aise avec la petite dans les bras. Et j'aurais trouvé ça hyper déplacé aussi. 

"Bon, viens, allons nous coucher... Avant que je stresse sur ce que tu va nous concocter pour demain. "

Je lui tendais la main pour rentrer dans l'orphelinat. Une partie des enfants, les plus jeunes dormaient déjà à poings fermés, presqu'insouciant. Les autres étaient quand même dans leur lit mais je sentais quelques regards au fur et à mesure que nous nous approchions de notre lit. J'embrassais Ruka sur le front en guise de bonne nuit. 

Première nuit qu'on passait séparés depuis quelques jours, tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 27 Oct - 20:03

Une tenue qui avait appartenu à Linoa hein ? Effectivement, je ne savais pas trop si elle m’irait … Je n’avais jamais vu cette fille en personne, je n’avais pas la moindre idée de si nous avions la même taille et compagnie … On aviserait bien une fois sur place. Pour l’heure on plaisantait sur une histoire de jalousie, même si Lyte n’avait pas relevé ma taquinerie au sujet de sa sœur. Il me tendit juste la main pour me proposer de rentrer à l’orphelinat, alors on se remettait en route.

- Franchement si tu savais Lyte, des deux, je crois que c’est moi qui devrais stresser, pas toi !

Mais bien sûr, comme je gardais le silence sur ce que je comptais faire, il ne savait toujours pas de quoi je parlais et c’était un nouveau prétexte pour jouer, potentiellement, sur sa patience. Nous étions retournés à l’orphelinat, même si avant de rejoindre notre dortoir, j’avais fait un léger crochet dans la cuisine pour piquer un bout de pain et quelques restes du repas, nous n’avions pas mangé après tout. Et puis on se disait bonne nuit, je crois un peu à contrecœur puisqu’il s’agissait de la première nuit depuis Balamb où nous ne dormions pas ensemble.

Je m’étais délestée de toutes les affaires les plus gênantes que j’avais sur moi, ma sacoche, ma dague aussi, même si je planquais cette dernière sous l’oreiller – petit réflexe – et je ne m’étais pas mise en pyjama que je m’étais vautrée dans le lit. Il était un peu petit et étroit, pas le plus confortable que j’ai connu mais nous ne devions pas faire la fine bouche dans le contexte actuel. D’autant plus que cette fois, contrairement au bateau, nous avions le chauffage puisque les cheminées fonctionnaient à nouveau sans risques.

J’avais un peu de mal à m’endormir pour le coup, ca faisait bizarre de dormir seule maintenant … En peu de temps, je crois que je m’étais trop habituée à la présence de Lyte. Vous savez, vous vous habituez à quelque chose, à quelqu’un, à une sensation, à une odeur … ca vous devient si « banal ». Et puis finalement, quand il manque cette petite chose, ca vous perturbe quand même, car inconsciemment, vous sentez que c’est différent. Et vous savez c’était quoi le pire ? C’est que j’avais volontairement tourné le dos à Lyte. Ce n’était pas contre lui, mais je savais que si je l’avais dans mon champ de vision dès que j’aurai les yeux ouverts, à le voir sur un lit différent, ca me ferait encore plus bizarre. Ca peut paraître bête, mais c’était comme ca.

J’avais tout de même fini par m’endormir, bien longtemps après m’être couchée, mais comme il était encore tôt quand nous étions allés dormir, et bah on peut dire que je ne m’étais pas endormie « si tard » que ca. Et la nuit fut plutôt bénéfique. Plus que je ne le pensais même, car cette nuit, j’avais revu ma mère. Ca m’avait fait sourire pendant mon propre sommeil. Il n’y avait pas mon père cette fois mais à croire que ma dague voulait me montrer pile poil ce dont j’avais besoin de voir. Et surtout … ma mère chantait, et dansait, avec une grâce que je lui enviais énormément. Dans l’une des grottes de Wutai où les gens s’étaient réfugiées, on lui souriait … ca apaisait les esprits, les gens semblaient oublier leurs soucis en observant le spectacle.

Je me réveillais le lendemain matin, le cœur bien léger mais qui se remplissait bien vite de doutes … Pourquoi ma tante ne m’a-t-elle jamais dit que ma mère était du monde de la musique elle aussi ? D’un côté, ca expliquait peut-être ma propre passion … Mais d’un autre, ca ne justifiait pas ses interdictions catégoriques pour que je pratique par le passé. Plus ca allait, avec le coup du téléphone à Dollet, plus je me disais qu’elle me cachait vraiment quelque chose.

Maiiiiis, ce n’était pas l’heure pour moi de mener l’enquête à ce sujet. J’avais à faire ce matin ! Et repenser à ce rêve ne faisait que me donner de l’inspiration ! L’aube se pointait à peine, certains enfants étaient déjà réveillés mais restaient au lit, sûrement attendaient-ils que quelqu’un vienne les chercher pour s’occuper d’eux, et les surveiller. Lyte dormait encore, mais moi après tout ca, je n’avais plus envie de dormir !

Je calais alors mon oreiller sur la tête du lit, j’attrapais mon calepin, mon stylo, ainsi que mon téléphone et mes écouteurs. J’avais plusieurs musiques enregistrées dessus, sans paroles, et en quelques minutes, je me laissais aller à mon inspiration pour griffonner un peu tout ce qui me passait par la tête. Mais croyez-moi qu’il me fallait au moins une bonne heure pour obtenir quelque chose de satisfaisant. Et je m’arrêtais en voyant que les gérants et bénévoles de l’orphelinat se pointaient dans la chambre pour lever tout le monde. Enfants comme les quelques adultes qui dormaient ici aussi au passage, à défaut d’avoir eu de la place dans les auberges, comme nous.

Je rangeais alors tout mon bordel pour quitter ensuite mon lit et aller m’asseoir sur celui de Lyte pour le réveiller. Enfin je ne doutais pas que l’agitation autour de nous avait dû commencer à l’extirper de son sommeil. Il était mignon quand il dormait ! J’attendais qu’il ouvre enfin les yeux pour lui sourire.

- Salut ! Pour une fois ce n’est pas toi qui te réveilles le premier mais désolée, j’étais trop occupée pour te ramener le petit-déjeuner !

Je lui faisais un petit clin d’œil. Petite référence à toutes ces fois où il m’avait ramené de quoi manger le matin parce que je ne me levais pas ! Du coup, je riais discrètement avant de me pencher pour l’embrasser sur le front.

- Je ne suis pas sûre qu’on ait le droit à un petit-déjeuner de luxe ici mais je te propose d’essayer de trouver un coin où on pourrait acheter ce qu’il faut ! Je ne suis pas sûre que ce soit super agréable de manger au milieu du chahut des gosses …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Sam 29 Oct - 18:30

Oui, ça faisait bizarre de redormir tout seul. De dormir au milieu de tous ces inconnus et de tous ces enfants, aussi, surtout. Il était encore assez "tôt" et émotionnellement, peut être que j'étais moins usé par tout ça. 

Attention, cela ne voulait pas dire que je n'y étais pas sensible, hein ? Mais forcément tout ce qui se passe aujourd'hui affectait bien plus Ruka par rapport à la rétrospective qu'elle pouvait se faire des échos de son passé que du mien. La déchéance avec la fin du conflit à Dollet n'avait rien à voir, celle de Junon inspirait le chaos et le dépit. 

Mais m'arracher à son étreinte pour lui souhaiter bonne nuit était douloureuse, un peu comme si on m'arrachait une partie de ma chaleur corporelle. Y'a intérêt qu'on rattrape ce temps perdu plus tard... A moins qu'on ne se retrouve à nouveau dans nos rêves ? Ca s'était fait avant mais ça ne s'était plus reproduit depuis que l'on s'était rencontré en vrai. Ruka avait quand même pris énormément de place chez moi en si peu de temps... 

Je ne m'endormai pas de suite, à vrai dire, je relisais mes notes même si je me préoccupais du bruit que je pouvais faire pour la moindre recherche dans mon sac ou d'une page qui se tournait, je me résignai donc assez vite à travailler davantage et m'allongeai comme je pouvais pour m'endormir assez rapidement. Autant dire que c'était compliqué... J'avais hâte de retrouver un semblant de confort et d'intimité auquel on s'était habitué ces derniers jours. 

Mais le sommeil ne prévenant pas, je me retrouvais déjà le lendemain matin. Et bien que feignant de ne pas entendre le réveil de chacun, Ruka vint me réveiller doucement. Je me résignai à me lever donc en lui souriant quand même car c'était agréable de se faire réveiller de la sorte. 

"Surtout que tu as dû tout manger avant d'arriver, non ? " 

Je me levais rapidement, enfilant de quoi sortir car Ruka préférait sortir et trouver un petit déjeuner à l'extérieur. Je regardai par terre, quelqu'un avait mis une poubelle en plein milieu de la salle. Voyant mon regard interloqué, un bénévole m'expliquait.

"C'est un signal pour que les premiers levés sachent qu'ils peuvent descendre prendre leur petit déjeuner. Si la corbeille n'est pas là, c'est qu'il n'est pas encore l'heure." 

Ingénieux... si ce n'était pas la corbeille de la chambre. Ils n'auraient pas pu trouver quelque chose de plus "joyeux" ? On sortait donc de l'orphelinat avec Ruka pour manger un bout. 

"Bien dormi du coup ? Alors, tu vas toujours pas me dire ce que tu nous réserve, j'imagine ? J'essaierai de me renseigner pour un moyen de locomotion pour Mideel si tu le souhaites." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Dim 30 Oct - 21:28

Spoiler:
 

Ce n’était pas la meilleure nuit qu’on avait eu jusque maintenant mais il fallait faire avec. Et je ne doutais pas qu’on aurait retrouvé un peu de confort et d’intimité, on en profiterait ! Pour l’heure, j’étais venue réveiller Lyte, en m’excusant « faussement » de ne pas avoir ramené le petit-déjeuner, et il me soupçonna alors de toute façon le manger avant si ca avait été le cas !

- Hey ! Pourquoi j’aurai fait ca !?

Non mais dis donc ! Enfin bon, je souriais et j’allais chercher mon sac pour enfiler un gilet, j’avais hâte qu’on puisse prendre une bonne douche quand même. Pendant ce temps, Lyte eut droit à des petites explications sur le fonctionnement de l’orphelinat, mais bon, nous ne comptions pas manger ici nous, donc on sortait dehors. Il était encore tôt mais il y avait déjà beaucoup d’ouvriers dehors.

- Héhé non je ne vais rien dire ! Mais t’es sûr de vouloir aller te renseigner maintenant ? Tu voudrais louper ce que je cache depuis hier !? J’affichais un petit sourire en coin. - T’en fais pas, ca ne prendra pas longtemps, on ira voir ca ensemble après ! Et pour te répondre j’ai pas passé une mauvaise nuit mais c’était pas la meilleure non plus … J’ai hâte qu’on retrouve une chambre « normale ».

Il y avait une boulangerie un peu plus loin, certes pas dans le meilleur état qui soit, mais encore ouverte. Ils avaient installé des tables et des chaises qu’ils avaient à disposition pour que les gens puissent s’installer pour prendre leur petit-déjeuner. J’avais pris un croissant pour ma part, ils offraient un gobelet de café avec. Mais je repérais un petit jeune à lunettes un peu plus loin, avec son PC sur la table et je penchais la tête. Il fallait que je vérifie un truc, je faisais signe à Lyte que je revenais pour aller le voir et lui demander si je pouvais lui emprunter trente secondes. Je crois que le mec a bug en me voyant. Il m’avait fixée genre pendant deux bonnes secondes avant de réagir. J’ai la beauté à ce point captivante ?

- Euh ca me dérange pas, mais je n’ai pas de wifi là vous savez ?
- Pas grave, j’en ai pas besoin !


Je connais des gens qui ne seraient pas prêteurs du tout, mais il me laissa quand même sa place. Je sortais alors une clé USB où je stockais les mêmes données et fichiers que sur mon téléphone, je vérifiais juste deux trois petites choses avant de la retirer et remerciais ce cher monsieur pour sa collaboration ! Et je rejoignais Lyte, même si mon regard furetait un peu partout autour de nous, comme si je cherchais quelque chose.

- Booon. Dernière étape, trouver quelque chose qui peut me permettre de faire du bruit ! Et si ce n’est pas le cas et bah … improvisation obligatoire.

En tout cas je voulais faire ca ici, près de la plage. Le soleil était encore bas, le ciel avait des teintes encore un peu rosées, c’était le contexte idéal. Et puis c’est là qu’il y avait le plus de monde pour le moment vu que les civils étaient en grande partie – pour ceux qui étaient encore à Junon – dans la Basse Ville. Je ne doutais pas qu’en disant qu’il me fallait un truc pour « faire du bruit », ca allait piquer un peu plus la curiosité de Lyte … et que ce n’était pas très précis non plus ! Enfin bon, on finissait de manger avant que je me décide à partir en excursion pour trouver mon bonheur.

Il y avait de la musique par endroit, des postes radios que les ouvriers amenaient sur leur chantier pour mettre un minimum d’ambiance dans leur travail laborieux. Ca ce serait parfait ! Mais la première que je trouvais était trop ancienne … la seconde était plus récente ! Et pas très loin de la plage où ils réparaient les dégâts subis lors des assauts par la mer. La radio devait fonctionner à piles puisqu’impossible d’avoir des prises à proximité. J’étirais un sourire en coin avant de me tourner vers Lyte.

- Maintenant, tu vas comprendre ! Tu regardes hein !?

Je m’approchais des ouvriers, arborant le plus beau sourire que je pouvais avoir pour être sûre qu’on soit coopératif avec moi. Je stressais aussi, pour dire vrai, mais pour le coup, c’était un bon stress. Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait ca … et surtout, c’était la première fois que j’allais me donner en spectacle – au sens propre du terme – dans le but et l’espoir de redonner un peu le sourire aux gens.
Je l’avais dit. Je ne peux pas être partout pour aider tout le monde. Mais je pouvais faire en sorte d’attirer l’attention sur moi …

- Hey dites ! Je peux vous emprunter ca ? Les mecs cessèrent toute activité et se retournèrent pour me reluquer avant de regarder de quoi je parlais.
- Euh … C’est à moi ca … Okay, la phrase typique du mec pas prêteur du tout. Mais je gardais le sourire.
- J’ai dit emprunter ! Je n’en ai pas besoin longtemps, je vous la rends après !
- Pour faire quoi ?
J’étirais davantage mes lèvres.
- Suivez-moi, vous verrez.

Visiblement j’avais piqué la curiosité. Suffisamment pour qu’ils s’arrêtent de bosser quelques minutes. Je voyais sur l’écran digital que c’était en fait un disque à l’intérieur qui tournait, mais j’avais repéré un port USB qu’ils faisaient sur les postes dernières générations. Je n’aurai pas pu rêver mieux je crois. J’arrêtais le disque et transportais l’appareil plus loin, jusqu’à la plage à côté. Et j’avais ma jolie petite troupe qui me suivait derrière, je les entendais s’interroger. Je la posais par terre et me mettais accroupie pour brancher ma clé dessus et chercher la piste que je voulais, avant de monter le volume à fond. Ou du moins, à une sonorité suffisante pour qu’on entende bien, sans pour autant que le son s’en retrouve saturé. Ce n’était pas très rythmé, de toute manière, ce ne serait pas gênant.


Je faisais quelques pas lents et me tournais, dos à l’océan, face à ce petit public. La gemme de ma dague à ma ceinture se mit à briller parce que j’étais en train de me concentrer. De là, mon cœur commençait à battre. C’était un coup de poker. Soit ca marchait et attirait du monde … soit ca faisait un flop. Mais ces craintes s’échappèrent vite de mon esprit au gré de la mélodie puisque je devais la suivre pour commencer à chanter en rythme avec.

De là, c’était comme si je m’enfermais dans une bulle. Je ne faisais plus vraiment attention au reste, pourtant je savais pour quoi je chantais. Une mélodie douce, mais apaisante. Un hommage à tous ceux qui avaient perdu la vie ici hier, un hommage pour toutes ces personnes qui souffraient aujourd’hui … un message pour aller de l’avant pour demain.

A l’image du rythme et des paroles, mes gestes n’étaient pas dynamiques, plutôt lents, mais pas moins gracieux pour autant. Des filets d’eau suivaient mes doigts, et l’ambiance sur la plage se rapprochait, grâce à mes pouvoirs, de celle que nous avions en haut de la Tour Satellite de Dollet, lorsque j’avais fait mon petit « tour de magie » à Lyte … sans flammes cette fois. Le soleil était encore assez bas et se reflétait dans chaque perle aquatique. Pour être franche, j’étais bien contente de ne pas faire quelque  chose de plus cadencé, car entre le chant, la danse et la magie, ca m’épuisait un peu, à vrai dire.

Du coup je ne faisais plus gaffe, mais j’avais effectivement attiré l’attention puisque très vite, les gens dans les alentours s’étaient réunis pour voir ce qu’il se passait. Certains avaient même sorti leur téléphone pour filmer. C’en était gênant à vrai dire ! Gênant mais flatteur. Et lorsque je terminais ma performance, je me figeais face aux gens.

Ils avaient le sourire aux lèvres. Il ne m'en fallait pas plus. Mon contrat était rempli. C’était le résultat que je souhaitais obtenir. J’eus même le droit à des applaudissements ! Mon regard s’arrêta sur l’ouvrier qui tenait tant à son appareil musical, alors je lui hochais la tête pour lui signifier que j’avais fini – et qu’il pouvait le récupérer. Je cherchais juste Lyte du regard, puis allais récupérer ma clé USB avant de le rejoindre, un peu essoufflée.

- Fiouuuu je ferai pas ca tous les jours et tout le temps … C’était comment !?

Une part de moi espérait évidemment que le spectacle lui ait plu …

=================================

Ruka perd 25% de ses MP pour avoir utilisé la magie en continu durant sa performance ! (- 38mp)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 2 Nov - 13:31

Spoiler:
 


Ruka avait un air espiègle. Enfin, plus que d'habitude, je veux dire parce que c'était souvent ce qu'on pouvait lire sur son expression faciale. Y'avait-il une part de stress ? Certainement, parce que je la sentais un peu fébrile sur ce qui allait se passer. Elle "savait" ce qu'elle voulait et pouvait faire pour améliorer l'après guerre ici, mais pas de comment ça allait être perçue. 

D'ailleurs, tout ne semblait pas prêt puisque notre petit dej' était tronquée par Ruka qui allait emprunter l'ordinateur d'un autre usager de la terrasse à laquelle nous nous étions installés, elle sortait une de ces clés qui servaient de stockage portatif numérique. Je restais à ma place, je n'allais pas la suivre comme un petit chien, parce que j'allais la gêner et puis qu'elle était dans son truc. J'en profitais pour manger pour deux pour le coup, ça rattrapait notre faible repas de la veille au soir. 

Je commençais à imaginer quelques hypothèses sur ce que cherchait à faire Ruka quand elle demandait quelque chose qui faisait du bruit, je lui indiquais ma magie pour faire vibrer quelques trucs, des vieux filets de pêche ou je ne savais quoi. Mais elle préféra quelque chose de plus musical car elle avait réussi à emprunter un poste de musique aux ouvriers déjà en action. Je la suivais donc, et au fur et à mesure, la foule appelant la foule, une bonne audience se constituait sur la plage avec la curiosité de voir ce que faisait cette fille sur la plage avec un poste laser. 

J'avoue être aussi intriguée qu'eux, pas pour les mêmes raisons sûrement, car j'avais déjà compris que Ruka était pleine de surprises... 

Le spectacle qui allait se dérouler sous nos yeux avait ce quelque chose qui semblait que le temps se soit figé. Ruka était magnifique, ses gestes, sa voix, le paysage, la musique... Je comprenais maintenant ce qu'elle tentait de faire. C'était comme mettre pause dans la vie et les pensées de tout le monde. C'était très humble de sa part, car contrairement, à d'autres types de spectacle, celui-ci était totalement pour les autres. Elle n'attendait aucune reconnaissance. 

J'étais un peu jaloux que tout le monde regarde Ruka ainsi émerveiller les plus petits et pas mal de grands aussi. Je ne sentais pas de regard lubrique, fort heureusement, mais au fond de moi, j'avais un côté possessif qui me faisait dire que j'aimerais avoir ce spectacle rien qu'à moi. J'essayai de chasser ces idées très rapidement car je savais que ce moment allait vite nous filer entre nos doigts. La danse s'arrêtait, les gens réagissaient mais c'est vers moi que rapidement, Ruka arrivait vers moi. Je la sentais un peu épuisé d'une telle débauche d'énergie. 

"C'était... toi. Oui je crois que c'est le mot qui décrit toute la beauté de ce moment. C'est la meilleure chose que tu pouvais faire pour tous ces gens, j'en suis convaincu." 

Et je n'étais pas le seul à penser ça, c'était sûr. D'ailleurs, un vieil homme vint féliciter Ruka en personne. Je crois qu'il parlait juste avant d'un concours de bataille navale avec un homme en costume. Je n'avais pas bien compris le rapport. Mais je souriais à Ruka. C'était magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 2 Nov - 18:23

Y avait-il quelque chose de plus merveilleux que de voir son travail porter ses fruits ? Quelque chose de plus fabuleux que de voir les gens sourire grâce à vous ? J’aurai pu être heureuse. Une part de moi l’était. J’étais surtout satisfaite de voir que ma « mission » était accomplie, et je savais que je partirai de Junon avec le cœur nettement plus léger qu’à l’arrivée. Je me souvenais du rêve de ma mère, elle chantait et dansait aussi pour redonner le sourire aux gens, et je crois qu’à ce moment, j’y avais pris goût. Au-delà d’une passion, j’avais toujours pensé que la musique servait à faire passer des messages, des émotions aussi … et je crois que j’avais vraiment envie de me pencher là-dessus, plutôt que faire carrière dans le seul but d’être célèbre et me faire un max de fric.

Mais pour l’heure, j’étais surtout revenue vers Lyte, pour voir aussi ce qu’il en avait pensé et je crois qu’il avait un mini blocage. Enfin il cherchait ses mots, mais il semblait juste vouloir me dire que j’avais été moi-même. J’aurai pu dire « c’est tout ? », en attendant une montagne de compliments, mais je crois que juste ca, ca me suffisait. Être soi, c’était quelque chose de très important dans la vie … Alors ca m’avait fait sourire plus franchement. J’allais me pencher pour l’embrasser, mais un vieil homme vint à notre rencontre.

- Je tenais à vous dire que vous avez une voix magnifique ! Si j’avais été aveugle, j’aurai pu penser qu’une sirène était en train de chanter sur la plage … Euh … J’étais partagée entre le remercier par politesse ou ne rien dire. Mais de toute manière il ne laissa pas le temps de bien réagir. - J’espère que vous comptez continuer sur cette voie, vous ferez une grande carrière, j’en suis sûr ! Et vous monsieur … j’ai l’impression de vous avoir déjà vu quelque part.

Il plissa légèrement les yeux comme pour essayer de sonder l’esprit de Lyte, ou essayer de se rappeler où il l’avait vu. C’était sûrement au tournoi … ou dans ces articles de journaux absurdes.

- Mah peu importe ! Si ca vous intéresse, Junon organise une nouvelle bataille navale à Costa Del Sol dans plusieurs jours, pour récolter des fonds ! Tenez, voici le papier avec les explications, la date, l’heure, tout !

Et il nous tendit un prospectus, et repartit … Je baissais les yeux pour zyeuter ca. Sérieux ? Un événement d’aussi grande envergure à Costa Del Sol ? La première avait fait un carton dans le monde entier ! Je ne POUVAIS PAS louper ca ! Je me tournais vers Lyte tout à coup avec un large sourire aux lèvres en sautillant comme une gamine capricieuse.

- On peut y aller dis dis dis DIS ? DIS OUI alleeeeeeeeeez ca va être cool !! Et ca fera une pause dans notre mission ! Et c’est pour aider Junon ! Et ca se passe chez moi !! Et puis … et puis j’en ai envie voilà ! Je ferai touuuuuuuut ce que tu voudras après ca, PROMIS !

En fait, je crois que je l’empêchais complètement de dire « non ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Mer 2 Nov - 21:45

Je n'avais peut être pas été le plus démonstratif lors de mon bilan sur cette belle démonstration. Pas qu'elle ne m'avait pas plu, bien au contraire. Mais j'avoue ne pas savoir quoi dire sans avoir l'impression de tomber dans de la mièvrerie. Mais la voir sourire ainsi me satisfaisait totalement. Certaines personnes étaient restés un peu là pour laisser durer quelque peu le temps de cette interlude bienvenue. 

Certaines personnes semblaient avoir retrouvé le sourire ou le plaisir de rediscuter entre eux. Je ne sais pas si Ruka s'en apercevait mais elle avait réussi à toucher les gens dans ce qu'ils avaient de plus précieux et enfoui : leur coeur. C'était la seule que j'avais vu réussir à faire ça. Peut être que j'aurais dû juste lui dire "bravo" ? Ou peut être qu'après tout, elle n'avait pas besoin d'un tel égard car elle avait le sentiment d'auto satisfaction.

Et en parlant de congratulations, un vieil homme venait complimenter Ruka avant de se tourner vers moi. Il y'en avait beaucoup finalement qui me reconnaissait pour ma participation au tournoi ou mon apparition dans certains journaux à scandales. Je soupirais avant d'écouter ce que l'homme nous apprenait comme prochain événement, mais à peine était-il parti que Ruka me prenait d'assaut pour qu'on y participe. 

Je voyais pas tellement le concept de la bataille navale, en fait, et puis je n'y voyais aucun quelconque intérêt pour nous ou pour notre mission.

"Non, Ruka. On a déjà pris énormément de retard. Je pense qu'on ira à Costa car on aura plus de chance de trouver un vaisseau de disponible pour aller à Mideel, mais on ne peut pas se permettre encore un jour de côté... Et même si c'est tentant ce que tu me proposes, la voix de la raison se doit de te dire non..." 

...

Alors, à quel moment, j'avais flanché, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 3 Nov - 9:37

Evidemment, quelle réponse positive aurais-je pu attendre de Lyte en demandant à aller participer à une bataille navale grandeur nature ? Il était trop sérieux et concentré sur son travail, et estimait qu’on avait fait assez de « crochets » et de pauses au cours de sa mission ces derniers jours. En soit, c’était vrai mais … une si grande occasion !! Chez moi !! Je n’avais pas pu faire la première et surtout, il me connaissait bien. J’allais insister, et il le savait, je le voyais dans ses yeux ! D’ailleurs je n’avais pas pris une moue boudeuse ou rien, je persistais à garder un air amusé et je me penchais même en avant avec le regard espiègle. Je n’allais pas en rester là !

- Genre ! Je vois dans tes yeux que tu as envie de me dire oui ! Je te demande pas de m’épouser là ! Ca, c’était la phrase qui voulait le déstabiliser. - Et puis c’est pas maintenant c’est dans plusieurs jours ! On a le temps d’explorer un peu Gaia en faisant cette chasse au trésor ! Et puis … Et puis roh zut faut que tu t’amuses un peu aussi !

C’est grave quand même. J’en suis à un point où j’ai l’impression d’être un enfant qui demande l’autorisation à ses parents pour aller quelque part.

- C’est quand la dernière fois que tu t’es vraiiiiiiment lâché pour t’amuser ? Hum ? Et puis le tournoi l’an dernier hein ? Va pas me dire que ca faisait partie de ta mission aussi ?

S’il me dit oui, je crois que je vais être blasée. Aller participer à un tournoi diffusé dans le monde entier … Mouais non ! Enfin bon. Je me rapprochais davantage de lui, toujours le petit sourire aux lèvres et j’allais jusqu’à me coller à lui – non non j’utilise à peine pas toutes les cartes possibles pour le convaincre !

- C’est la DERNIERE fois que je te demande un truc du genre ! Après ca, on se concentre sur ce qu’on a à faire. Et puis ma proposition de faire tout ce que tu veux, ca te tente pas ? T’écoutes trop la petite voix de la raison dans ta tête je crois !

Bon en fait il y avait toujours un crochet à Wutai à faire, mais même ca on pourrait y aller pour les Chimères en fait – ou pour la chasse au trésor si c’est l’une de nos destinations. Il y avait quand même quelques coins sur l’île de Wutai qui pourraient intéresser les Chimères je pense. Et pas que Léviathan. De toute manière là, il me dit encore non, je le traîne de force !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 3 Nov - 10:37

Je me doutais que ce non en guise de réponse n'allait pas plaire à ma consultante extra professionnelle. Peut être aussi que lui dire non et d'avoir des raisons de lui dire m'amusait aussi un peu, me faisait plaisir. Mais sur le fond, on ne pouvait pas se permettre de perdre davantage de temps. Que dirait Squall, si il nous voyait faire mumuse en plein Océan de Gaïa à la télévision ?

"C'est peut être pour ça que j'ai pas dit oui, qui sait ?" lui répondai-je en guise de surenchère de provocation après son évocation d'un mariage. "C'est non, on s'amuse déjà beaucoup, non ? Y'a pire comme boulot, hein ?

Mais Ruka de surenchérir, je savais qu'elle ne lâcherait pas le morceau si facilement, et tant mieux... Mais il fallait que j'ai le dernier mot, pas le choix. "J'étais au tournoi pour des raisons professionnelles, je devais représenter le SeeD et essayer de lever le voile sur qui était derrière l'organisation... Crois moi que je m'en serais bien passé, hein ?

Surtout sur le fait qu'elle soit télévisée et que les gens me reconnaissent pour ça... 

"Ah oui, c'était aussi pour que tu me voies et que tu cherches à retrouver ma trace, aussi." rajoutai-je en guise de clin d'oeil. C'était un mal pour un bien, c'est sûr. "Mais, que va penser Squall si je décide de m'inscrire à un tel événement... Je suis en mission, et faut éviter d'attirer les regards sur nous, alors..." 

Et de relancer son argument sur le fait qu'elle fera tout ce que je veux... C'est pas des paroles en l'air, ça, Ruka... Et peut être que je devrais lui donner une leçon, par rapport à ça. 

"Okay, tout ce que je veux... Tu vas le regretter, alors. Va pour ta participation, moi, je ne participerai pas, ça te va ? " 

Ou du moins, pas sans un accord de la BGU. D'ici là, je me doutais pas que la réponse serait positive et que je ne serais pas le seul SeeD à participer, d'ailleurs. Sans compter Seifer... Mais c'est une autre histoire. 

"Bon, on pars à Mideel alors avant ? Y'a intérêt pour toi qu'on avance pendant ces prochains jours !" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 3 Nov - 12:09

Mais oui mais oui, c’était pour le SeeD … Il voulait avoir le dernier mot et je ne voulais pas lâcher le morceau. A cet instant, je savais que si on jouait à ca, on pouvait y rester toute la journée ! Et vas-y qu’il s’inquiète de ce que Squall va en penser … Et sous mes derniers arguments, il avait enfin accepté. Inutile de dire que je jubilais de l’intérieur mais lorsqu’il annonça qu’il ne participerait pas, je lui sautais limite dessus.

- Gniiiiii merciiiiiii !! Mais si, participe !! Ce sera l’occasion de voir qui est le plus malin et fort de nous deux !

Je sens que je vais regretter quand même de lui avoir dit que je ferai « tout » ce qu’il vaudra, c’était souvent la phrase magique, mais suffit de se montrer un peu fourbe pour renvoyer le boomerang à l’envoyeur. Autrement dit, je savais qu’il pouvait me demander un truc anodin comme me faire passer le pire quart d’heure de ma vie ! Mais on s’en fout, il a dit OUI ! Je pressais mes lèvres sur sa joue mais je reculais assez vite pour lui lancer un regard faussement suspicieux.

- Mais fais pas genre quand même hein ? Tu restes sérieux mais je suis sûre à 200% que tu jubilais à l’intérieur de me voir chercher à te convaincre.

Et ses petites provocations et blagues par-ci par-là ne faisaient qu’affirmer ce que je disais. Bon. Maintenant que ca, c’était réglé, il proposait de partir dès maintenant pour Mideel. Bah on avait plusieurs jours avant le début de la bataille navale si j’en croyais le papier qu’on nous avait donnés, donc j’espérais bien qu’en attendant les inscriptions et le top départ, nos recherches seraient fructueuses. Alors je hochais la tête à ses propos pour les valider et j'étirais un sourire amusé.

- Y a intérêt pour moi ? Si c'est pas le cas, j'aurai la fessée ?

Provocation gratuite. Mais plus sérieusement, je revenais sur un point qu’il avait évoqué plus tôt.

- Et pour ta gouverne, à part des hélicoptères qui font la navette entre Corel Nord et le Village Fusée, on ne trouve quasiment aucun vaisseau à Costa Del Sol. Notre meilleur moyen d’en trouver un pour aller à Mideel, c’est ici même et ce, malgré l’état de la ville ! Alors on y va ! L’aéroport se trouve dans la Haute Ville.

Avec tout le soutien que Junon recevait, je me disais qu’il y avait forcément encore des petits vaisseaux, hélicoptères ou avions disponibles pour voyager. J’allais devoir reprendre mon rôle de guide même si j’avais moi-même bien du mal à me repérer dans les hauts quartiers depuis hier, avec tous les dégâts qu’il y avait eu, les lieux ne ressemblaient plus à ce dont je me souvenais … Enfin bon, ce serait dur aussi de revoir ce cratère et toutes ces traces de combats et d’explosions, mais en me retournant, je voyais les gens sourire et discuter et je ne pouvais que me rappeler ce que j’avais fait quelques minutes plus tôt. Je ne pouvais qu’en être fière … Oui, on quitterait Junon avec le cœur bien plus léger.

- On y va ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 3 Nov - 12:31

Elle était déjà dans mes bras mais sinon, je crois qu'elle y aurait sauté à partir du moment où j'avais accepté avec une condition. Elle voulait que j'y participe pour qu'on se confronte l'un à l'autre...

"J'ai étudié la stratégie militaire à la BGU, penses tu vraiment que tu aurais la moindre chance ? Et puis, je comprends pas comment une bataille navale puisse se dérouler de la sorte. Non, aucune chance. Dis toi que je viendrais te supporter, hein ?"



Bon, ça n'allait pas se passer comme ça, et si j'imaginais que dans quelques jours, Ruka chercherait à tout prix à me toucher avec ses propres torpilles, je n'y aurais pas cru... Puis, la fierté de Ruka devait reprendre le dessus. 

"Je fais pas genre. Ca me fait pas rire de voir que je concède du terrain aussi facilement. La prochaine fois, mon non sera catégorique, tu verras..." avant de reprendre. "Parce que je crois pas que tu me redises une nouvelle fois "tout ce que je voudrai".

J'espère qu'elle allait se rendre compte que c'était pas le genre de choses à me dire impunément même si, sur l'instant, je n'avais pas encore de supplices qui me venait particulièrement à l'esprit. Et on ne parlait pas de fessée là, non... 

On se mettait donc en route dans l'espoir de trouver n'importe quel véhicule volant pour nous rendre à Mideel. Je me gardais bien de dire à Ruka que j'avais déjà échoué un aéronef sur le continent de Centra, histoire de la rassurer quoi, sinon, je crois qu'elle préférerait largement le bateau. 

Une partie de l'aérodrôme était totalement inaccessible et inutilisable. Par chance, on trouva des hélicoptères de location. C'était pas du tout le même pilotage, mais j'aimais ce genre de sensation. Allez, va pour un hélicoptère. 

"Oui, on y va..." 

Ruka et Lyte décollent pour Mideel les Zouzous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   Jeu 3 Nov - 14:53

Bilan

Lyte passe au niveau 28, Ruka passe au niveau 27

Gains: + 750 gils [Lyte], +700 gils [Ruka]
Restauration (oubli): -50 gils [chacun]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Lyte et Ruka vont vers Mideel



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dès que le vent soufflera...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dès que le vent soufflera...
» "Sous le soleil brûlant sont réunis les deux amants. Lorsque le vent soufflera, leur amour triomphera."
» Malhou, se réchauffe auprès vent Lvl.146 MAJ [20/11/10]
» Les passagers du vent.
» Atramédès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Junon-