Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Etape en ville avant la suite de la mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Jeu 11 Aoû - 17:54

- Je vois. Merci. 

Sa simple réponse, je ne savais pas comment l'interpréter, j'imaginais son merci sincère mais peut être que l'explication ne lui convenait pas... Soit, je changeai donc de sujet. Mais, le fais que je les prévienne pas semblait l'étonner. 

"Non, de toute façon, t'inquiètes pas, c'est pas leur période de vacances, et je vois pas ce qui pourrait se passer autrement. Ils vont pas se vexer pour ça. " 

Notant que Ruka semblait presser de rencontrer ma soeur et d'y être. Peut être qu'en fait, ça m'aurait moins dérangé que je ne lui plaise pas et qu'on se soit pas dit tout ça par rapport à la rencontre avec mes parents. Là, ça paraissait un peu bizarre, non ?

Notre glace était arrivée. Et son effet rafraîchissant faisait énormément de bien. 

"Oui, ça lui fera plaisir, je pense. Mes parents ne se vexeront pas, mais prévenir, ça rendrait Zephie, un peu trop impatiente, si c'est pour qu'elle dorme pas pendant deux jours..." 

Oui, j'exagérai un peu mais à peine peut être au final. A moins que ce soit moi qui l'imagine comme ça. Elle est peut être un peu moins extravertie que ce que je laisse imaginer. Si ça se trouve, l'image que je véhicule d'elle va pas coller à sa véritable identité. 

"Je sais pas trop ce que je peux te dire de plus. Je te laisse la surprise pour Zephie, même si je pense que tu as un peu imaginé le personnage. Pour mes parents, je sais pas, ma mère est enseignante donc a tendance à être beaucoup dans l'écoute. Elle peut se prendre un peu pour une psy des fois mais c'est le côté "enseignement", j'imagine. Mon père, lui, est très "posé", beaucoup plus manuel, bricoleur, "pratique". Mais, c'est difficile de décrire ses propres parents, je crois. J'espère juste que tu les apprécieras." 

L'exercice était difficile de décrire sa propre famille. Je voulais pas me vanter, ni dire des méchancetés sur eux. Juste que je pensais que cette question, je pouvais pas la retourner ou autre, alors j'avais pas envie de m'étendre sur le sujet, par pudeur pour elle, je crois. 

"Sinon, bah ils seront qu'eux trois, hein ? On a pas trop d'autres familles sur Dollet même, et puis, je crois que ça sera suffisant... Tu sais, j'ai plus peur qu'eux fassent une boulette que toi, hein ? Tu seras très bien, j'en suis sûr. Mais attends toi, qu'ils t'imaginent comme plus qu'une collègue de boulot, sans doute..." 

J'avais jamais ramené de fille à la maison, hormis Demi, qui était restée proche de ma famille et de Zephie puisque même mes parents et les siens se côtoyaient encore de temps en temps. La glace finie, je la regardai, une énième fois. 

"Je demande l'addition et on s'en va, ou tu veux faire durer ce moment, encore un peu ? " 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Jeu 11 Aoû - 19:23

J’affichais un sourire amusé lorsque Lyte souligna que si sa sœur savait qu’on viendrait, elle ne dormirait pas jusqu’à ce qu’on soit sur place. Avec ce qu’il m’avait déjà dit d’elle, j’essayais de me représenter un peu le phénomène mais je pense que je ne me ferai une idée fixe de Zephie, qu’une fois que je l’aurai rencontré, n’est-ce pas ? Je lui demandais des détails sur sa famille, même si certes, ca faisait sans doute bizarre de se dire que j’allais rencontrer sa famille après tout ce qu’on s’était dit au cours de la soirée. Si la BGU m’acceptait enfin comme consultante, pour sûr qu’ils allaient seulement me voir comme une collègue de travail … quoique Zephie, j’ai des doutes. Enfin je ne la connaissais pas personnellement, encore !

Lorsqu’il me décrivait ses parents, c’est bête, mais j’essayais de les imaginer. Même si une fois encore, il était difficile de se faire une réelle idée sans les connaître, mais globalement, je pouvais savoir à quoi m’attendre. Les phrases tournées ainsi, ca me paraissait être un couple et des parents … « normaux ». Ni trop gentils, ni trop méchants. Enfin, c’était dur pour moi de m’imaginer des parents, en fait. Puis il précisa qu’il n’avait qu’eux comme famille sur Dollet mais d’un autre côté, je ne demandais pas à rencontrer TOUTE la famille hein ? Les cousins, les tantes, les oncles, et j’en passe.

- Ne t’en fais pas pour moi va ! Et puis que veux-tu qu’ils fassent comme boulette ? Du moment qu’ils ne m’insultent pas ouvertement hein … Mais vu ce que tu m’en dis, je doute que ce soit leur genre !

Pendant qu’on discutait, on tapait en même temps dans la glace qu’on nous avait apportée, et finalement, elle devait être plus que la bienvenue puisqu’on l’avait finie assez vite … Moi qui n’avais plus très faim, ca ne faisait pas taire ma gourmandise pour autant. Par contre là, je ne pouvais VRAIMENT plus rien avaler ! Aussi, lorsque Lyte proposa de payer la note, j’approuvais complètement !

- Oh alors là, me tente pas à rester, mon estomac ne peut plus rien contenir ! Mais je te propose une petite balade digestive avant de rentrer par contre.

Faire un petit tour sur le port ou dans les rues, peu importe. Dès que la note fut payée, on quittait le restaurant, encore bien animé même si la nuit venait de tomber, et la lune éclairait l’océan à l’horizon de par sa lumière, si particulière, faible, mais douce. Je me baladais, attrapant le bras de Lyte pour rester à côté de lui, mais surtout avoir un contact avec. Oui je sais, c’est bizarre, mais ca me paraissait à la fois important et naturel. On était silencieux, mais je crois qu’on profitait surtout du moment présent, et de cette tranquillité. Outre les restaurants et quelques rares établissements proposant des petites activités, la ville était très calme, c’était agréable.

- Dis. Ca te perturbe ce qu’on s’est dit ? Enfin je veux dire … Bien sûr que ca perturbe … - Comme tu l’as souligné on est censés bosser ensemble et c’est le genre de moments où il y a beaucoup d’ambig …

Ambiguïté. Et ca rendait la situation tendue et ce, de façon permanente, car on savait qui était à côté de nous et quand on savait ce qu’il pensait sur notre personne. Je m’étais arrêtée et l’avais lâché. La vérité, c’est que surtout, on n’était pas sûrs. Quand on ne l’est pas, ca ne pouvait que rendre la chose plus compliquée. Alors je relevais les yeux pour soutenir son regard l’espace d’un instant et prenais une certaine inspiration.

- Oh et puis zut.

Peut-être que j’allais trop vite, mais … non en fait je ne sais pas. Vous me pourrez me reposer la question dans dix ans si vous voulez, je ne saurai pas si c’était le désir d’être fixée, ou simplement l'envie de le faire, qui m’avait poussé à l’embrasser. Quelques secondes, de quoi lui laisser largement le temps de me repousser, ou à l’inverse, de quoi en profiter un minimum. Lorsque je me reculais, j’avais les yeux plongés dans les siens, réalisant seulement mon geste.

- Désolée c’est … Je voulais … Je n’ai pas gâché la soirée ?

Ruka, privée de tous ses moyens, au point de poser la question la plus improbable après ca. Vous y croyez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Jeu 11 Aoû - 22:36

Un haussement des épaules. C'était ma seule réponse quand au sort qu'allait réserver ma famille à Ruka. On ne faisait jamais exprès de dire quelque chose de mal, parfois... En tout cas, le repas touchait à sa fin, on refusait un café et je demandai l'addition que je réglai immédiatement. Ce n'était pas le repas le moins cher que j'avais payé mais vu la soirée que j'avais passé, j'estimais que ça les valait largement. 

Et encore, de soirée, elle n'en était pas fini du tout... 

Ruka proposa une balade digestive, et vint ensuite me tenir le bras afin qu'on la fasse accroché l'un à l'autre. Les bras nus, elle et moi, je sentais sa peau contre la mienne, et j'appréciais tellement rien que cela. 

Et ce qui allait suivre allait se passer très vite... Ruka voulait revenir sur ce qu'on venait de se dire et sur nos moments déjà très "tendus" entre elle et moi. De ces moments, un peu comme là, quoique... Mais elle ne finissait même pas sa phrase, qu'elle me lâcha le bras pour venir effleurer mes lèvres. Sur le coup, un peu surpris, je ne lui rendais pas tellement son baiser, m'éloignant peut être même un peu, tout comme elle qui ne faisait pas durer ce baiser, me regardant dans les yeux et me posant cette question comme une gamine qui avait l'impression de faire une bêtise. 

Je savais pas comment réagir alors, je tournai les talons et prenais un mètre avec ma partenaire aux cheveux chatains. Je passais mes deux mains derrière ma tête, comme si j'allais dire quelque chose d'horrible gênant. 

"Tu sais, tu vas peut être trouver ça idiot, mais j'avais imaginé un autre premier baiser." De là dire, que je l'avais même rêvé, je préférais me taire... Je me retournai et arrêtai de tourner le dos à Ruka. "Ca peut te paraître débile mais je crois que je suis un peu romantique et surtout... j'apprécie ces moments là justement. Nos coeurs qui battent, nos regards qui semblent vouloir dire beaucoup et en même temps, on est en pleine incertitude.

Je me rapprochai alors un peu plus d'elle, à distance correcte. 

"Ce moment, où on ne sait pas si quelque chose va se passer ou pas... Après le premier baiser, il y'en a d'autres. Mais avant le premier, on sait pas si il y'en aura un ou pas... J'aimerais encore profiter de ces moments là, je voudrais que le premier soit inattendue ou je sais pas... " J'avais l'impression de paraître ridicule à ses yeux. "Je suis pas sûr que tu vois ce que je veux dire, peut être que si je te montre par des gestes, tu comprendras. Laisse toi faire..." 

Je m'approchai encore un peu plus, je crois que là, j'étais davantage tendue, elle aussi, peut être car ne sachant pas ce que j'allais faire. Je mettais ma main sur son avant bras, resté le long de son corps tout en la dévorant des yeux. Au clair de lune, aussi, elle était magnifique. Je remettais une mèche de ses cheveux derrière l'oreille, et ma main caressa sa joue avant de caresser sa nuque. Ma deuxième main passa de son avant bras à son dos. La suite, vous la connaissez, deux corps qui s'attirent et s'approchent, deux têtes qui se tournent autour. Sauf que, même si Ruka semblait exécuter ce qu'il fallait pour s'embrasser, on s'arrêtait au dernier moment, en menant toujours la cadence. Mais se fut ma tête qui se posa sur mon front. Mon coeur et ma tête battait à cent à l'heure, mon corps avait augmenter de température, que dire, tous les symptômes de ce moment tendue décuplée. 

Ma tête sur son front, j'ouvrais les yeux pour la regarder dans les yeux, peut être que je voulais percevoir ce qu'elle ressentait à ce moment là, j'avais peur qu'elle m'en veuille après ça, même si je l'avais plus ou moins prévenu que je ne voulais pas vraiment l'embrasser. 

"Tu comprends ce que je voulais dire ? " 

J'étais pas sûr que Ruka pouvait comprendre ce que je ressentais à ce moment là, mais main avait glissé le long de son bras pour lui attraper la main. 

Mais c'était dans des moments comme ça qu'on se sentait vivants. Et là, je crois que je m'étais jamais senti aussi vivant. Sans savoir ce qu'allait me réserver la suite.

Vraiment, vraiment vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 12 Aoû - 12:30

Une fois de plus je le répète, on pourrait me poser la question du « pourquoi tu as fait ca ? » que je ne saurai même pas donner une réponse claire. Mais si l’espace d’une courte seconde, ca m’avait permis de me mettre dans tous mes états, le fait de voir Lyte me tourner presque le dos sans même me rendre mon geste, me fit mordre la lèvre avec culpabilité. Bah voilà, tu voulais une réponse Ruka ? Tu l’as eue ! Mauvaise manœuvre !

- Ecoute Lyte, je suis …

Désolée. Malgré les aveux et conversations ambigües et même tendancieuses, ce n’était donc pas vraiment un sentiment partagé … Ou pas. La raison pour laquelle je n’avais pas fini ma phrase, c’était simplement parce que Lyte était revenu pour partager son point de vue et ce qu’il attendait vraiment d’un « premier baiser ». Petit cours de romantisme, bonsoir, mais j’étais tellement suspendue autant à ses lèvres qu’à son regard que je ne réagissais même pas. Peut-être étais-je déboussolée aussi par toutes les émotions qui étaient passées dans ma tête en l’espace de quelques secondes. Il voulait me montrer. Soit. Je le laissais faire, même si c’était trop … difficile.

Difficile de rester calme, difficile de juste le regarder, difficile de se laisser simplement faire, alors que le moindre geste, le moindre contact, le moindre effleurement, le moindre regard, vous donnaient des frissons, presque la chair de poule alors que paradoxalement, la température montait. Un peu trop même. Il y avait quoi ? Quelques maigres millimètres qui séparaient nos lèvres et pourtant c’était comme s’il y avait une barrière qui m’interdisait de recommencer à les souder. On ne faisait sentir que le souffle de l’autre, et honnêtement, ca n’aidait pas trop à avoir les idées claires. Je me perdais dans le bleu de ses yeux et que dire …

Non, je confirme. Je n’avais pas ressenti ca depuis trop longtemps. C’était si fort que ca en avait l’air irréel mais il y avait quand même quelque chose qui me contrariait. Aussi, lorsque Lyte reprit la parole, d’une voix bien plus douce et qui ne me laissa pas indifférente, je passais ma main libre derrière sa nuque, puis derrière sa tête en soupirant. Nous étions toujours collés l’un à l’autre.

- Et bien … Je ne te savais pas romantique à ce point, et loin de moi l’idée d’avoir voulu briser tes fantasmes et tes envies. C’était … Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Tu m’en veux ?

Le pire c’est qu’il n’y avait pas vraiment d’inquiétude ou une réelle culpabilité dans l’intonation de ma voix. Elle se voulait très douce, presque même sensuelle. Mais toujours collée à son front, je me mis à sourire et à lâcher un bref rire étouffé.

- Mais je pourrais presque croire que tu me tortures là tu sais ? De vouloir me montrer sans aller jusqu’au bout quand même. C’est comme avoir un objectif que tu n’atteins pas parce que tu veux conserver et te souvenir du chemin à parcourir pour y arriver. On dit souvent que c’est le plus important mais … c’est horriblement frustrant aussi l’idée de se dire qu’on n’arrive pas à son but.

Du coup, on va dire que j’étais « à moitié » d’accord avec lui. Voilà d’où venait ma frustration … Juste de vouloir m’aguicher et me faire passer par tous les états possibles pour … rien ? Enfin rien … Non ce n’était pas le bon mot. Mais je me comprends. Je relevais les yeux vers lui et me mettais à soupirer.

- Et maintenant ? On fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 12 Aoû - 13:48

Je ne l'avais pas laissé terminer. Peut être que je m'attendais à ce qu'elle allait dire et que je voulais lui montrer que ce n'était pas "ça", le problème. 

Je m'attendais peut être à me recevoir une gifle ou à me faire fustiger de la part de celle que j'avais feint d'embrasser. Un éventuel contrecoup à toutes ces émotions décuplées. Au lieu de cela, je sentais sa main sur ma nuque puis plus haute, s'excusant presque de sa maladresse face à ce que j'avais imaginée, me demandant même si je lui en voulais. 
Je la serrais contre moi, laissant même ma tête se nicher entre sa tête et son épaule pour un léger bisou dans le cou avant de reprendre notre position front contre front. 

"Non, c'est peut être moi qui en fait "trop", hein ? "

Elle souriait et lâcha un bref rire auquel je souriais à mon tour. Elle m'expliquait que c'était "dure" car on restait là en suspend, elle et moi, et que ça gênerait de la frustration. Oui, j'étais d'accord avec elle, et j'allais le lui dire. 

"C'est dur pour moi aussi, hein ? Tiraillé entre l'envie de continuer et cette volonté d'attendre le bon moment. Je fais pas ça pour jouer avec toi, hein ?" 

Parce que de toute manière, là, je crois qu'en fait, on avait tous les deux perdus, au final. On était collés l'un à l'autre, on avait été sur le point de s'embrasser, je lui tenais la main, elle m'enlaçait... Et maintenant, elle soupirait pour savoir ce qu'on allait faire. J'avoue que je n'avais jamais envisagé un tel cas de figure et que je ne savais pas trop quoi faire. 

Alors je lâchai doigt par doigt sa main, reculant un petit peu. 

"On pourrait rentrer ? Il commence à faire frais, et on a une grosse journée demain, tu crois pas ? " 

Okay, elle parlait peut être pas de la suite dans ce sens là. Et puis, même si la température s'était certainement refroidie, là, je n'en ressentirais jamais l'effet, tellement j'étais réchauffé et imprégné de sa chaleur à elle, de surcroît. 

"T'as pas envie de retrouver un bon lit ?" 

Ceux dont j'avais parlé plus tôt et qui étaient individuels... 

En vrai, j'étais vraiment partagé... J'avais juste envie... d'elle... de lui sauter dessus, ou du moins de la serrer fort dans mes bras, de rester collé à elle, de sentir son parfum, sa chaleur, de sentir sa peau contre la mienne, sa main dans la mienne. 

De l'autre, je voulais pas en faire "trop", allez trop vite, prendre mon temps. Et maintenant, peut être un peu, me faire désirer maintenant qu'elle en avait parlé. Bien sûr qu'elle me plaisait, je ne l'avais que trop prouvé mais ça devenait compliqué là, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 12 Aoû - 15:10

J’espérais bien, qu’il ne jouait pas ! Je n’avais rien répondu du coup, à part finir par demander ce qu’on allait faire, maintenant. Ma question pouvait avoir tellement de sens … J’en étais moi-même consciente mais c’était tout le but que de voir comment Lyte allait l’interpréter. Et il la prenait dans le sens premier auquel on aurait pu penser. Il proposa de rentrer, rappelant que la journée de demain ne serait pas de tout repos. Peut-être était-ce aussi dans l’incertitude d’un verdict favorable, qu’on en était venus à là, ce soir … Que j’en étais venue là. C’est moi qui avais lancé les hostilités, après tout. Lorsqu’il parla de retrouver les lits de la chambre, je baissais les yeux en souriant, l’espace d’une seconde, avant de les relever.

- Très franchement ? On peut rentrer oui, mais je ne suis pas sûre de dormir tout de suite après ca.

Cette soirée, ses souvenirs, et les émotions véhiculées au cours de cette dernière, risquaient de défiler sans cesse dans ma tête. Je risquais aussi de me poser beaucoup de questions. Sur Lyte. Sur moi-même. Sur nous. Sur le passé. Sur le présent. Sur l’avenir, toujours aussi incertain et flou pour l’Homme … Les envies aussi, le désir, et se dire qu’on va juste se coucher pour dormir après tout ca alors que quelques temps juste avant, nos corps étaient aussi bouillants que le feu, je ne suis pas sûre que ca aide à s’endormir dans l’immédiat. Bref.

Tout doucement, on reprenait la marche pour rejoindre l’hôtel de Balamb. Dans le silence certes, mais je crois qu’on était encore traversés par une multitude de sentiments et qu’au final, seul un petit contact ou un regard suffisait pour communiquer. C’était bizarre. Cette petite sensation d’avoir des papillons dans le ventre. On remontait dans la chambre, je soupirais en voyant les lits séparés.

- Bon, je vais enfiler mon pyjama je reviens.

J’attrapais le dit pyjama dans mes affaires – le même qu’à Kilika, débardeur et short noirs – et m’enfermais dans la salle de bain le temps de me changer. Mais, j’étais … partagée. Je ne savais rien de la suite, si on allait simplement se coucher chacun de son côté ou non. Je n’avais pas envie de m’arrêter là, pas après que le train se soit mis en marche et l’arrêter brutalement dans sa course pour la reprendre plus tard, si on le pouvait encore. Mais je me souvenais du « petit cours » de Lyte et du fait qu’il ne semblait pas être du genre à vouloir se précipiter. J’allais passer alors un peu d’eau froide sur mon visage, avant de l’essuyer, me regarder dans le miroir … et je poussais un dernier soupir avant de quitter la pièce.

C’était compliqué, oui.

Et pourtant, à peine levais-je les yeux dans sa direction que je sentais mon rythme cardiaque accélérait encore. Calme-toi … Je baissais le regard.

- Bon à ton tour et puis … bonne nuit, j’imagine.

Enfin comme je le disais, je ne risquais pas de dormir tout de suite donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 12 Aoû - 17:55

Moi non plus, je n'étais pas sûr de passer une nuit très paisible. Alors que pourtant, nos tracas semblaient tellement loin à l'heure actuelle, toujours est-il que sans un mot, on regagnait l'hôtel. On ne pouvait pas dire qu'on semblait presser, on marchait, un peu comme si on déambulait tout en voulant profiter de chaque pas, de chaque pied posé par terre. J'aurais pu lui prendre la main...

Oui... j'aurais pu... J'aurais dû ..? 

Je ne faisais que profiter de l'irrégularité du sol et de l'impossibilité de marcher tout droit pour parfois frôler son avant bras, son épaule. Prétexter regarder le nom d'une rue, un volet qui se fermait pour croiser son regard. On s'était dit tellement ce soir et pourtant, ce silence en disait aussi long que cela. 

La seule différence c'est qu'il s'avère plus compliqué de traduire ce que veut dire un silence, qu'une parole ou qu'un acte. Mais pour ce soir, je crois que nous étions en totale résonance. 

Arrivés dans la chambre, le lieu semblait bien plus triste qu'il n'y paraissait. De simples lits, séparés. On était à l'hôtel après tout. Ruka quitta rapidement la pièce pour se mettre en pyjama, je la sentais un peu contrarié dans sa manière de le dire. Je comprenais ce qu'elle ressentait, c'était vraiment frustrant après tout... Et puis, vu ce qu'il s'est passé, c'était pas comme si le premier pas avait été fait après tout ? Fallait que je lui change les idées, et les miennes. 

En sortant en pyjama, le même qu'à Kilika, la demoiselle semblait éviter mon regard en me lançant que c'était mon tour de me changer. Non, non, non, Ruka. 

"Hey toi !" l'interpellai-je en lui lançant un oreiller en pleine tête. "Je veux pas que tu le prennes comme ça..." Je me rapprochai d'elle, toujours près de la salle d'eau.

"Tu sais, d'un côté, ça me rassure que tu le prennes comme ça. Je savais pas si tu tenais à moi comme ça aussi... Mais, je réagis pas comme ça pour t'embêter, tu sais... Je suis content que tu me comprennes un peu, hein ? Et s'il faut que je te réexplique pourquoi...

Je m'approchai encore davantage d'elle, jusqu'à la faire reculer au mur derrière elle. Plaquée contre le mur, je m'approchai alors d'elle pour que nous soyons tous les deux collés.

"J'ai pas dit non plus qu'on devait se bouder, hein ? Je veux juste être sûr qu'on ressente la même chose et que... c'est bête mais que ce moment soit parfait... " 

Je prenais sa main droite et croisais mes doigts avec les siens, ma main gauche passant juste sous le tissu de son débardeur pour se placer sur le haut de sa hanche. Ma tête se rapprocha de la sienne, et un peu comme tout à l'heure, il ne suffisait de pas grand chose pour que nos lèvres se touchent. 

L'occasion de lui susurrer "Mais, je pense que ce sera forcément parfait tant que c'est avec toi, non ?" 

J'hésitai sincèrement à continuer, mon coeur s'emballait, je sentais le sien battre aussi. Soit, on en restait là, une nouvelle fois et j'irai dans la salle de bain comme un voleur (la douche froide serait utile, je crois), soit je me lançai... 

Que devais-je faire... Qu'est-ce que tu me faisais faire surtout Ruka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 12 Aoû - 22:29

Non mais eh ! A peine sortie de la salle de bain que je me prenais un oreiller en pleine figure. Je l’avais attrapé, heureusement. Mais je le jetais rapidement sur le lit le plus proche pour écouter Lyte et … oh la la … Lyte … Tu te trompes sur toute la ligne. J’étais loin de faire la tête ou de lui en vouloir, j’étais juste en … comment dire … en pleine phase de réflexions intensives sur ce qu’il s’était passé ? Quoique … En fait, je n’avais pas le temps de réfléchir davantage puisque lorsqu’il s’approcha de moi, tout se passa très vite et je n’avais même pas eu l’occasion de réagir et d’en placer une.

Il me força à reculer, doucement, jusqu’à ce que je sente que je venais de percuter le mur derrière moi. Pensez-vous que cela suffisait à le faire arrêter pour autant ? Bien sûr que non ! J’avais chaud, terriblement chaud, le cœur battant à cent à l’heure, alors que son corps se collait au point de se fondre complètement sur le mien. Et puis il attrapait ma main, et son contact sur ma hanche me donna un frisson. Arrête de me regarder comme ca, arrête de me parler avec cette voix, arrête d’être aussi près … J’en peux plus. Je le fixais droit dans les yeux, poussant un soupir, de bien-être à ce moment là …

- Pourquoi tu m’as dit tout ca alors si tu en es sûr ? Et je ne boude pas, contrairement à ce que tu penses …

Ma voix n’était pas grave, ni même forte. Je parlais assez lentement, d’un ton qui se voulait malgré tout chaleureux pour bien marqué le fait que non, je n’étais pas énervée, pas « sérieusement » au point de lui faire la gueule, loin de là. Je me mordais la lèvre inférieure, non, je ne tenais plus. C’était trop.

- Tu m’énerves. Tu sais pourquoi tu m’énerves ? Parce que tu me rends folle.

Mon front collé au sien, et ma main libre derrière sa nuque, je cherchais à le pousser. Juste pour me décoller du mur, mais je ne comptais pas me détacher de lui pour autant. Juste pour ne pas avoir cette impression d’être à sa merci. Il disait qu’il n’avait rien fait pour jouer avec moi, pourtant, c’était clairement l’impression qu’il me laissait en agissant de la sorte.

Désolée Lyte. Tu voulais ca à un moment où tu ne t’y attendrais pas que tu disais ? Pourtant, n’est-ce pas ce que tu cherches à m’approchant de la sorte ? En me touchant de la sorte ? En me piégeant de la sorte ? Alors qu’il le veuille ou non, et vu notre très grande proximité, mes lèvres venaient rejoindre les siennes pour échanger un baiser des plus passionnés. Ne me dis pas que ce n’est pas ce que tu cherchais en me provoquant comme ca. Je ne m’en séparais que pour reprendre mon souffle, j’avais l’impression de me sentir vivante, plus que jamais, avec aucun désir de retour en arrière pour rattraper mon geste. Et pourtant, je lui murmurais :

- C’est ca que tu cherchais ? A me faire perdre les pédales ? C’est réussi. Mais maintenant, j’espère bien que tu comptes assumer ! Je n’ai plus envie de m’arrêter là !

Ou alors c’est moi qui prendrais une bonne douche froide. Que dis-je, glacée, à ce stade.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Sam 20 Aoû - 19:17

Je ne savais pas combien de temps, ni combien de fois, nos ébats avaient durées. Toujours est-il que nous nous sentions bien l'un et l'autre et que le sommeil vint naturellement alors que nous sommes restés sur le même lit, blotties l'un contre l'autre dans notre plus simple appareil. 

Toujours est-il que de dormir peau contre peau avait été agréable et nous changeait bien de nos nuits à tour de rôle sur l'unique couchage du bateau de location que nous avions rendus. Mais qui dit bonne nuit (quoique courte, j'imagine), dit réveil pas forcément évident. Preuve en est puisque c'est un tambourinage qui nous fit office de réveil. 

"Lyte Swarley. Je suis venue vous chercher mais vous n'étiez pas au point de rendez-vous ce matin. Parlez-moi ou ouvrez-moi sinon j'applique le protocole de vérification." 

Mince... Je regardais l'heure à la volée, je ne saurais dire combien, mais il était beaucoup trop tard pour se réveiller. Je fis signe à Ruka de filer se préparer dans la salle de bain alors que je répondais à l'agent. 

C'est dommage, je m'attendais pas à un tel réveil à la chasser de mon lit pour notre première nuit à deux mais je savais que le protocole insinuait une irruption dans la pièce (et éventuellement une porte à rembourser).

"Je suis là, j'ai pas entendu le réveil, rien de grave, je me prépare, j'arrive de suite." 

Je me levai en hâte, la lumière du soleil n'était pas agréable quand on devait la subir de plein fouet dans un contexte aussi hâtif. Alors j'enfilais ce que je trouvais à portée, un boxer, des chaussettes, mon pantalon officiel. Ma veste était sur le siège mais je cherchais un t-shirt. Où est mon t-shirt noir ? Tant pis, je fouillais, quitte à froisser et mettre en boule toutes mes affaires pour en trouver un qui conviendrait avant d'aller ouvrir la porte. Je la laisse entrebaîller pour voir l'agent de l'autre côté. 

"Je suis Penny Peseta, votre nouvelle consultante. On a pas un programme hyper chargé aujourd'hui mais j'aimerais autant qu'on tarde pas.
Je comprends, désolé, j'arrive." 

Je fermai la porte pour voir où en était Ruka, d'un sourire désolé. Je m'approchai pour la prévenir d'un point que je n'aurai pas pensé devoir préciser la veille. 

"Du coup... Je crois qu'il faudrait mieux qu'on dissimule tout ça à la BGU aujourd'hui... " 

Nous voir en couple pourrait penser que mes sentiments altèrent la raison pour laquelle je la voulais en consultante alors qu'avant tout, elle était avec moi pour son talent, non ? 
Je me mordais la lèvre, même au petit matin (enfin pour nous), elle était craquante. 

"Je crois que ça va être dur..." Je l'embrassai tendrement avant de récupérer mes affaires en vitesse pour être sur le qui vive. 

Je réouvrai la porte quand Ruka était prête et fit les présentations. 

"Voici Ruka Kawanomu... Elle m'accompagne au bal de ce soir..." 

Je crus voir un soulagement sur le visage de "ma nouvelle consultante". Elle poussa même un soupir avant de s'apercevoir que ça pouvait être irrespectueux. 

"Oh pardon... M'en voulez pas mais j'avais peur que du coup, vu qu'on travaillerait ensemble, vous me demandiez d'être votre cavalière. Et, j'avais déjà prévu d'y aller avec mon copain, vous comprenez ? 
Oui, je crois que je vous aurai pas importuné avec ça de toute manière. Bon, si on est prêt. En route !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Sam 20 Aoû - 22:28

Si j’avais bien rêvé d’un réveil idéal, c’était celui où on ouvrirait naturellement les yeux tous les deux, qu’on resterait encore au lit à se serrer dans les bras pour démarrer la journée sous le signe de la douceur. Mais ca … c’était un rêve. Et un réveil brutal allait nous ramener à la triste réalité. En entendant tambouriner à la porte, j’avais ouvert d’un coup les yeux, j’en avais même légèrement sursauté et je m’étais redressée pour regarder la porte. Une voix féminine y parlait au travers. Le protocole ? Quel protocole ? J’interrogeais Lyte du regard, mais sa simple réaction – à savoir, me foutre en bas du lit – suffisait à me faire comprendre que ca ne sentait pas bon ca !!

Génial … Sympa le réveil. On en oublierait presque toute la magie de cette nuit, tiens. Très vite, j’attrapais mes affaires pour aller dans la salle de bain, en laissant la porte ouverte. J’avais pris mon sac mais avais ramassé aussi tout ce que j’avais trouvé comme vêtements qu’on avait balancé hier soir. J’allais oublier les robes pour aujourd’hui – outre celle de ce soir – car je ne voulais pas paraître être une simple touriste aux yeux de la BGU. J’optais même pour une tenue plus sombre … bon même si elle avait son petit côté sexy quand même, on va dire que je vais essayer de mettre toutes les cartes de mon côté pour convaincre la BGU hein !?

Attendez … J’entendais qu’ils parlaient pendant que je me préparais. Sa nouvelle consultante !? Ils lui en avaient déjà trouvé une autre pendant qu’on voyageait en mer pour revenir ici ? Je grimaçais alors que je finissais de me préparer avant de revenir dans la chambre. Entre cette nouvelle et ce réveil digne d’avoir cassé toute l’ambiance installée la veille, on peut dire que je tirais une sale tronche. Un mélange de « je suis fatiguée » et « je suis blasée ». Et Lyte qui s’approchait pour souligner qu’il allait falloir cacher notre aventure et notre relation à la BGU le temps que cette affaire soit tirée au clair. J’avais réceptionné son baiser et l’avais regardé, mais j’avais fini par baisser les yeux en soupirant alors que je mettais mes gants. Mais là, ce n’était plus des soupirs de bien-être, mais bel et bien de l’agacement.

- Je m’en doute, ne t’en fais pas. Je comprends. Je me dis juste qu’ils n’ont vraiment pas attendu pour me remplacer, dis donc …

Oui, ca va être dur de cacher ca, mais c’était nécessaire. Si on annonçait à ses supérieurs que j’étais sa petite amie – si tant est qu’on pouvait me qualifier comme telle, à croire que nous n’étions pas fixés nous-mêmes malgré toutes les preuves apportées la veille, ou alors c'est moi qui ne réalise vraiment pas – ils allaient prendre sa demande comme étant une influence de ses sentiments. Et les sentiments dans le travail, du point de vue des employeurs et des supérieurs hiérarchiques, peu importe le domaine, on ne va pas se le cacher, ca avait toujours été synonyme d’énormes problèmes dans l’efficacité du travail.

Bref, j’accrochais ma dague à ma taille, j’avais mes affaires et Lyte faisait alors les présentations en rouvrant à sa nouvelle consultante. Mais si je ne l’avais pas vu, ma dague – enfin la gemme dessus – avait brillé faiblement l’espace d’un instant. Je ne suis pas sûre que quelqu’un l’ait vue puisque Lyte était de dos par rapport à moi et la porte n’était pas encore ouverte. Mais ca m’avait fait l’effet d’une migraine. Comme si j’étais prise d’un violent mal de tête et j’attrapais mon front de ma main en fermant les yeux et grimaçant. J’avais l’impression d’avoir le tournis tout à coup, et la fameuse Penny était entrée.

* Va-t-en ! S’ils te trouvent, tu vas mourir ! *

Quoi ? J’avais déjà entendu cette voix sur l’île bizarre sur laquelle on s’était retrouvés coincés. Et d’où venait cette voix ? Elle était dans ma tête. Il y eut un bruit strident et agaçant dans ma tête, et puis plus rien. Je me redressais alors. J’avais loupé les présentations mais Lyte devait l’avoir fait puisque je reprenais la conversation lorsque Penny manifesta son soulagement vis-à-vis de cette histoire de cavalier. Bon si elle a un copain je suppose que je n’ai pas trop de soucis à me faire mais bon, ce n’était pas contre elle, mais je comptais bien reprendre mon rôle de consultante, moi ! Je regardais Lyte et Penny à tour de rôle. Ils devaient se demander ce qu’il m’avait pris non ? Je tendais alors la main à l’agent pour la saluer.

- Excusez-moi pour ce petit moment d’absence. Ravie de faire votre connaissance.

Enfin pas trop en fait, mais je n’allais pas lui dire que ca me faisait chier qu’elle soit la consultante de Lyte alors qu’elle ne l’avait certainement pas décidé elle-même. C’était sûrement un coup de la BGU que d’avoir attribué quelqu’un à Lyte sans lui laisser le choix.

- On peut y aller, oui. Ca dérange pas juste qu’on fasse un crochet dans une boulangerie ? On n’a rien dans l’estomac.

Je n’oubliais pas la boîte contenant mes affaires pour le bal et en redescendant les escaliers de l’hôtel, je m’adressais à Lyte.

- Il va falloir que je dépose ca dans ta chambre quand même si ca ne te dérange pas. Je me vois pas me trimballer avec ca toute la journée dans toute l’école !

Mais une fois qu’on se trouvait dans la rue, mon regard se perdit dans le vide. Je les suivais machinalement, j’étais là sans être vraiment là. Mes pensées voguaient ailleurs. Je me demandais à qui appartenait cette voix, d’où elle venait … et de qui elle me parlait. Qui va me tuer s’ils me trouvent ? Evidemment j’avais bien une idée en tête mais … ce n’était pas possible. Et puis même. Est-ce qu’elle s’adressait vraiment à moi ? C’était la confusion totale, et comme je le disais, je n’avais pas vu que ca venait de ma dague … Je commençais à partir dans un délire paranoïaque. Je ne suis pas en train de devenir folle, si ?

- Et vous mademoiselle, vous désirez ? Mademoiselle ?
- Hein ?
Avec tout ca, on était déjà devant une boulangerie. Oups ? - Euh vous avez encore vos bretzels ?
- Hihi, bien sûr ! Je suis toujours obligée d’en faire des tonnes avec Zell dans les parages.


Zell ? C’est qui celui-là ? Enfin peu importe, le principal c’est qu’elle me fila ce que je lui avais demandé, j’avais découvert la spécialité du coin à ma première visite à Balamb et c’était effectivement les meilleurs bretzels que j’avais mangé de ma vie. Autant en profiter. Direction le parking ensuite, et si j’étais encore un peu songeuse, je préférais passer à autre chose plutôt que me prendre la tête sur des questions dont je n’avais aucune réponse. Je me tournais alors vers Penny.

- Dites Penny. Sans vouloir être trop indiscrète, qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir devenir la consultante de Lyte ?

Question piège. Moi il m’avait laissé le choix en me donnant les papiers pour le devenir. Mais comme dit plus tôt, j’étais quasiment sûre qu’elle par contre, on ne lui avait pas laissé le choix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Mar 23 Aoû - 12:12

"T'inquiètes pas pour ça, c'est surtout pour elle que son contrat ne va pas durer longtemps..." 

C'était pas par méchanceté envers cette étudiante de notre âge que je disais ça mais y'avait pas moyen que Ruka ne soit plus à mes côtés pour ce périple. Et, elle faisait tout pour aussi à voir la manière dont elle s'était habillée. Sa tenue lui correspondait totalement mais on sentait qu'elle avait choisi cette tenue avec précaution pour rester dans le "thème". 

Et même si j'aurais voulu rester encore un peu là avec elle, je ne pouvais pas faire patienter ma néo consultante plus longtemps, déjà qu'on était pas mal en retard. J'ouvrais la porte et faisait les présentations mais en me tournant vers Ruka, je la voyais les yeux dans le vide... 

De la jalousie d'être remplacée par une autre fille, ou peut être autre chose ? 

En tout cas, si c'était le premier point qui l'inquiétait, on allait être rapidement mis à la page que la demoiselle avait quelqu'un et donc qu'on aurait rien à craindre de ce côté là. Elle s'excusa donc de son moment d'absence et se présenta. Penny semblait regarder quelque chose dans la chambre sans que j'en ai compris la teneur puisque je regardais Ruka en fronçant les sourcils sans avoir de regard équivoque pour comprendre si ça allait ou pas. 

La seule réponse que j'ai eu était la demande d'aller chercher quelque chose à la boulangerie. On accepta, j'avais assez faim, faut dire que l'exercice physique, ça creusait après tout. On se mit donc en route vers la boulangerie à côté de laquelle, Penny avait garé la voiture de fonction de la BGU. 

"Pas de soucis, je t'accompagnerais à ma chambre pour déposer ça, dès qu'on arrive." Avec un regard insistant qui voulait dire, qu'il faudra qu'on cause de toute manière. 

On fit nos emplettes et commencions à manger alors que Ruka semblait assez perturbé et marchait un peu à la traîne. C'était obligé que quelque chose n'allait pas mais avec Penny, je pouvais pas me permettre de laisser plâner le doute en lui demandant de but en blanc. Elle prit des bretzels, c'était la spécialité du coin, donc obligé. Moi, j'étais parti pour quelque chose de plus chocolaté, non pas pour le côté aphrodisiaque mais pour le côté gourmand. 

Ruka ne perdait quand même pas totalement le nord en demandant sa motivation à Penny. La manière de formuler sa question était intelligente car on allait peut être avoir plus d'infos que prévue. On s'installait en voiture, Penny conduisait, Ruka sur le siège arrière et moi à l'avant. 

"Je suis passée consultante puisque ça fait trois fois que je rate l'examen sur le terrain pour passer SeeD. C'est un bon compromis. Pour ce qui est de mon affectation, je suis aussi surprise que vous, j'imagine. Vu que vous avez été destituée après le mise en appel, ils ont décidé d'accorder une nouvelle consultante sur la mission.
Et, on sait pourquoi il y'a eu une mise en appel ? 
Non, je me suis pas intéressé à ça mais je crois qu'Arashi à mener son enquête. 
Tu connais Arashi ? 
Oui, je vois que tu m'as pas reconnu, on était dans la même classe en Stratégie de Combat Avancé et Procédure de Commandement. " 

Je m'excusai pour ça, j'avais pas fait gaffe à tout le monde. Au moins, je savais qu'un de mes rares potes avait enquêté, et je pense qu'il l'avait fait pour moi. Il fallait le trouver en arrivant du coup. Je pris mon portable et envoyai un texto à Ruka. 

"T'es sûr que ça va ?" 

C'était un moyen de discuter malgré tout le long du trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Mar 23 Aoû - 14:13

Ma boîte contenant mes affaires sous un bras, et mon bretzel dans l’autre main, j’étais un peu chargée et j’avais plutôt hâte d’arriver à la BGU pour déposer mon colis un peu encombrant pour le coup. Je mangeais sans réel appétit et surtout par automatisme, n’ayant même pas remarqué que Lyte avait déjà repéré mon comportement. Enfin … Pas très dur à repérer, vous me direz. On montait en voiture où Penny répondit à ma question. Alors, elle savait que c’était moi la précédente consultante, mais elle n’avait pas cherché à savoir pourquoi on m’avait retiré ce poste. Quelque part, ce n’était peut-être pas plus mal, elle ne m’avait pas l’air du genre à se mêler d’affaires qui ne la regardaient pas. Tout comme elle ne semblait pas vouloir se mêler de ce qu’il y avait entre Lyte et moi, juste de faire son travail. Je venais de me rendre compte seulement maintenant qu’elle avait très bien pu voir qu’il n’y avait eu qu’un seul lit défait dans la chambre, plus tôt. Par contre, je fronçais les sourcils en entendant parler d’une mise en appel, d’autant plus que l’enquête avait été mené par un camarade de classe de Lyte, de toute évidence … ou un ami, ou les deux, enfin peu importe ! J’avais hâte de le rencontrer ce Arashi pour tirer les choses au clair.

Bref. J’étais bien installée en voiture, je basculais la tête en arrière. J’avais mal aux jambes par contre, ca va être moyen pour danser ce soir même si je savais que ce ne serait qu’une question de temps pour m’y faire et passer outre les petites douleurs. Ah, courbatures, quand vous nous tenez … On se demanderait presque d’où elles viennent, hein ?
Le silence s’était plus ou moins installé, j’étais repartie dans mes pensées mais je sentais mon téléphone vibrer, je n’avais pas remis le son depuis hier et ca venait de me rappeler que je n’avais pas répondu à mon texto de la veille non plus. J’ouvrais un œil, je voyais que Lyte avait son téléphone à la main et si je prenais le mien et que Penny s’en rendait compte, elle n’était sûrement pas bête et comprendrait qu’on communiquait par ce moyen. Qu’elle ne se fasse pas d’idées comme quoi on lui cachait des choses … quoiqu’elle s’en foutrait sûrement un peu.

Je prenais alors mon portable pour voir qu’il m’avait envoyé un message pour me demander si ca allait. Ah, bah oui, il s’en était rendu compte. Mais j’étais partagée entre lui dire ou inventer une excuse bidon, du genre, j’ai mal à la tête et je ne me sens pas très bien. Je n’avais pas envie de me faire passer pour une folle … mais toute vérité finit par se savoir, et le jour où il comprendra ce qui n’ira pas, il aura largement la bonne excuse de m’envoyer dans la poire que je lui ai caché des choses. C’est donc avec appréhension que je lui répondais, redoutant déjà le moment où j’allais devoir en parler. Je lui envoyais juste un :

« Je t’expliquerai plus tard. »

Et je m’occupais ensuite du deuxième texto, celui de la veille, avant que j’oublie définitivement d’y répondre. C’était juste Katty qui prenait des nouvelles alors je m’excusais de ne pas avoir pu répondre plus tôt. Je ne disais rien au sujet de la soirée d’hier, ni même de la journée et du bal prévus aujourd’hui, sinon elle allait me harceler de messages toute la journée pour tout savoir, et ce n’était vraiment pas le moment pour ca.

Quelques temps après, nous arrivions à la BGU, on entrait directement par le parking. Je sortais de voiture et suivais Lyte et Penny jusque dans le hall central, où je m’arrêtais pour regarder tout autour de moi. Il y avait tellement d’étudiants, tous en uniforme, l’ambiance n’avait pas changé depuis mon dernier passage, alors que cela faisait bien des mois … Je soupirais longuement : ca faisait remonter beaucoup de souvenirs, et pas des meilleurs. Et ca me rappelait également que dans peu de temps, nous serons là, à débattre, à me défendre, pour reprendre ma place de consultante. Je crois que maintenant que j’avais les pieds dans l’établissement, je réalisais vraiment à 300% tout ce qui allait se passer.

Les deux autres m’attendaient, alors, toujours la boîte sous le bras, je les rattrapais.

- Bon ! Je te suis ! Qu’on aille poser ca, c’est vachement encombrant en fait. Je me tournais vers Penny. En fait, je ne savais pas si elle allait venir avec ? - Vous venez avec nous ou peut-être avez-vous d’autres affaires à régler ?

Ce n’était même pas une manière de la chasser, c’était une vraie question. Bon après, j’avoue que je n’avais pas envie qu’elle entre dans la chambre, mais surtout parce que je pense que Lyte et moi avions besoin de discuter de plusieurs choses avant de ressortir.

Direction : La BGU

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Mer 24 Aoû - 18:44




Ruka gagne 900 Gils
Lyte gagne 850 Gils

Auberge : -50 Gils [Chacun]

Ruka passe au Niveau 22 !
Rappel : Limite Niv.3 à définir.

Lyte passe au Niveau 23 !
Rappel : Limite Niv.3 à définir.


Fiches Modifiées

Le duo se rend à la BGU.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 16 Sep - 13:03

Le couple arrive de la Balamb Garden University

La route se faisait rapidement, j'avais donné un coup de main à Ruka pour porter une partie de ses affaires puisqu'elle avait encore son colis à se trimballer. Dès notre arrivée, notre priorité était de trouver le bureau de Poste pour pouvoir ré envoyer le colis à son expéditeur, je montrais l'endroit à Ruka et on s'y dirigeait mais avant, elle me demandait ce qui se tramait dans ce que j'avais imprimé et ranger dans ma pochette à la bibliothèque de l'université.


"J'avais demandé à Penny de trouver ce qu'elle pouvait sur Zanarkand, on va pouvoir en apprendre plus sur l'endroit que tu penses être juste. Et puis, je vais voir mais je suis pas sûr qu'elle ait trouvé grand chose sur ce Zébal. Tu sais, le gars mystérieux qui m'a filé cette lance... Entre autre..."



Je ne savais pas si Ruka avait des choses à redire là dessus mais j'anticipais en lui expliquant pourquoi j'avais demandé cela. 


"C'était surtout pour ne pas avoir Penny dans les pattes mais on sait jamais si ça se trouve on va avoir une pure information dans ce qu'elle nous a trouvé."


Et c'est en prononçant ses mots qu'allait naître en moi une nouvelle réflexion... Mais je n'avais pas encore eu l'idée pour le moment. On continuait donc à vaquer à nos occupations. 


"Mes parents bossent pas aujourd'hui, c'est leur jour de congé à tous les deux, et demain aussi. On est sûr de pouvoir les voir du coup, c'est pour ça que je voulais à tout prix y aller aujourd'hui"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 16 Sep - 15:23

Direction le bureau de poste pour renvoyer mon colis, même si sur le chemin, j’interrogeais Lyte au sujet des recherches qu’il avait fait faire à Penny. Je savais qu’il avait demandé à faire des recherches sur Zanarkand et Zébal – j’étais là après tout – mais concrètement, pour quoi ? Zanarkand, bon ok, je m’en doutais plus ou moins vis-à-vis de l’énigme de l’Orbe du Vent, mais Zébal ? Voulait-il en savoir plus sur l’homme qui, certes, lui avait donné sa lance, mais surtout qui avait feinté sa mort ? Quelque part, c’était logique de vouloir en savoir plus … mais d’un autre côté, je n’étais pas sûre que ce soit une bonne chose sur le long terme. Il avait beau ajouter très vite qu’il avait surtout envoyé Penny faire le boulot pour qu’elle nous laisse seuls, je revenais quand même en arrière.

- Je ne suis pas sûre de toute manière que ca t’apporte de bonnes choses de vouloir faire des recherches sur ce type. Et en plus tu tiens ton arme de lui alors ? Si la personne qui m’avait provoqué le traumatisme de ma vie m’offrait ce genre de choses, je ne le garderai pas. T’as pas peur que ca t’attire des ennuis ou des mauvaises surprises un de ces quatre ?

J’avais lancé un petit regard d’appréhension dans sa direction, l’air de dire que là pour le coup, je n’avais pas vraiment confiance. Mais bon. Pour le moment à priori, ca ne lui avait pas joué de mauvais tours mais je tenais à être certaine qu’il soit pleinement conscient des potentiels risques pour ne pas se faire surprendre un jour ou l’autre.

Puis il revenait sur le sujet de ses parents. Ah, il n’avait pas choisi au hasard la journée où on allait se rendre à Dollet, il savait qu’ils ne bossaient pas pendant deux jours. Bon, alors j’ai deux jours – ou une journée et demi, le temps qu’on arrive – pour apprendre à faire leur connaissance et me faire une opinion ! Et eux, de se faire une opinion de moi aussi, j’imagine.

- Appelle-les quand même pour les prévenir qu’on est bientôt là non ? Je pense que de Balamb à Dollet, on doit avoir à peine une heure de trajet en bateau. Quoique le train est plus rapide en fait même si je crois avoir souvenir qu’il y a un arrêt à Timber avant.

A moins qu’il voulait faire la surprise totale jusqu’au bout … On était arrivés au bureau de poste en tout cas et je m’occupais de renvoyer le paquet. Inutile de dire que je me sentais les bras libérés après ca, même si Lyte m’avait aidé à un moment ! En me retournant, je ciblais quelques boutiques et je me rappelais que j’avais encore un truc à envoyer ! Alors je faisais signe à Lyte que je revenais, m’éclipsant à peine une dizaine de minutes gros maximum le temps d’acheter une grande boîte de chocolats, les emballages, et de prendre un papier pour écrire un petit mot de remerciements à l’attention du Dr Kadowaki à la BGU, elle le méritait bien après ce qu’elle avait fait pour moi. Je ne suis pas sûre que mon appel hier se serait passé de cette façon si elle n’avait pas fourni LA preuve que j’étais complètement blanche dans les histoires de la BGU.

- Pfiou, voilà deux bonnes choses de faite ! Direction la gare ?

Juste pour se renseigner sur les horaires des trains et voir à quelle heure part le prochain. Elle n’était pas loin – la gare – alors on prit cette direction pour se renseigner au guichet. Deux cent gils le billet, mouarf. Dire qu’ils coûtaient mille gils avant, serre les fesses pour faire tes voyages.

- Le prochain train pour Dollet part dans une vingtaine de minutes, à priori, pas de retard, et fera un arrêt de quinze minutes à Timber. Je vous imprime les billets ?

Bah oui nunuche. Je hochais la tête pour lui répondre et les attrapais après avoir payé, puis on s’éloignait de là.

- Aucun retard. S’il neige d’ici ce soir, on saura pourquoi.

Bon, et si on en profitait pour se prendre un petit truc à manger nous en attendant ? Bien sûr, le restaurant était à exclure, mais des sandwichs ou n’importe quoi qui pourrait se transporter pour éviter que nous par contre, on loupe le train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 16 Sep - 18:27

J'avais donc expliqué en quoi consistait les impressions que j'avais fait mais le fait que j'ai demandé des informations sur Zébal semblait lui déplaire. Je comprenais son point de vue mais...

"Justement, je sais pas quoi penser de ce gars. C'est pour ça que j'aimerais savoir qui il est. Il nous a aidé aussi et pourtant j'arrive pas à savoir comment le cerner. Et cette arme est plus puissante qu'une autre, hein ?"

Je me rappelais d'ailleurs ce que m'avait dit le forgeron à Mideel*, cette arme semblait donc vraiment spécial, et j'avais jamais parlé à Ruka de ce que j'avais lu sur cette légende de lance, ça pourrait paraître ridicule que je crois à cette histoire, j'imagine ?

Je niai de la tête quand Ruka me disait de les appeler. J'envoyai un texto à ma soeur quand même pour prévenir.

"J'ai prévenu Zephie, ça te va ? Faut pas qu'on traîne par contre, avant que son rythme cardiaque ne monte de trop... "

Car, il fallait pas la laisser dans l'attente trop longtemps. On a donc choisi le train comme mode de destination. J'aime le train. On avait déjà fait suffisamment de bateau pour un bon moment. On s'approchait du guichet pour prendre nos billets, on tombait presque à l'heure d'un train, ça tombait plutôt bien même si de toute manière, Dollet étant un terminus, il était courant de tomber sur un train régulier. Je payais donc ma part. On en était pas encore à avoir de compte commun avec Ruka...

"Bon, oui, prenons quelque chose à manger, on peut manger dans le train aussi mais je te déconseille d'acheter dans les wagon restaurant, c'est souvent assez cher pour ce que c'est..."

A vrai dire, j'avais jamais vraiment essayé mais c'est ce qu'il se disait. Enfin, pour la qualité, parce que le prix, lui était bel et bien exorbitant, un peu comme les tarifs des billets à une époque.

"J'ai ma carte, on pourra aller dans le wagon réservé aux SeeDs... Je pense qu'on y sera seul."

Y'avait pas tellement de sous entendus dans ce que je disais mais c'était quand même plus agréable que d'être dans un wagon bondé et on ne savait jamais sur qui on pouvait tomber, forcément... Une classe découverte, un commercial qui essaie de vendre son matos sur le trajet, ou pire, quelqu'un qui écoute du Justin Kenway à fond...

On cherchait donc un endroit où manger, et on repassait devant la boulangerie de la veille. Il est vrai qu'on s'était pas repenché sur le problème de voix de Ruka depuis ce temps là mais c'était à ce moment là que j'avais repéré un truc qui clochait...

"C'est moi qui paye, t'as pas dû recevoir ta paie de consultante encore. Mais maintenant qu'on est sûr que les papiers sont faits et que tu as tes identifiants, tu pourras la toucher régulièrement !"


*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Ven 16 Sep - 22:46

Bon ok, on ne prévient pas les parents, MAIS, on prévient la sœur hystérique. C’est ce genre de moment où vous avez l’impression qu’un compte à rebours a été lancé et j’avais même l’impression qu’après ca, le portable de Lyte n’arrêtait pas de recevoir des notifications. Ne me dites pas qu’elle le harcelait déjà de messages !?
On avait été prendre nos billets et puisqu’on avait encore un petit peu de marge pour chercher quelque chose à manger, on y allait. Même si Lyte me fit un mini speech sur les wagons restaurants et je prenais un air clairement moqueur.

- Mais oui papa, c’est noté ! Et pour conclure, je lui mettais une pichenette sur le nez. - Je te signale que j’ai pris souvent le train ici par le passé, banane !

Donc je le savais très bien que c’était plus cher ! Mais l’occasion était trop belle pour l’embêter. Je me mis à rire et tandis qu’on était en route pour retourner à la boulangerie de la veille, il parla du wagon des SeeDs auquel on aurait accès. Sans doute s’était-il souvenu que j’avais mentionné cette voiture particulière dans les trains, lorsqu’on en discutait déjà dans la chambre « exclusive SeeD » à l’hôtel, et que ca prouvait bien que oui, j’avais déjà pris le train sur Dol.
Bref. J’étais en train de regarder les divers sandwichs qu’ils préparaient ici lorsque Lyte réagit au sujet de mon salaire que je n’avais pas touché. Normal, je viens seulement de « re »devenir consultante. Ce fut alors avec une expression bien joviale que je répondais :

- Bon alors espérons que je la reçoive le plus tard possible si tu me payes tout d’ici là ! Faut bien que j’en profite un peu. Je le fixais avec un regard joueur. - Je plaisante.

… pas. En fait, c’était même méga tentant de jouer sur la carte du « zut, je n’ai pas un rond ! » pour ne pas avoir à payer quoi que ce soit, maiiiiis. Je valais mieux que ca quand même, et en prime ce n’était pas vrai, je ne suis pas fauchée non plus.

- Ne t’en fais pas pour moi. Je ne suis peut-être pas millionnaire ni même riche, mais j’ai quand même ce qu’il faut dans le portefeuille pour me faire un minimum plaisir et je ne suis pas dans le rouge à la banque !

Et même si j’avais un véritable caractère de merde au sujet de l’argent, je tenais à rester indépendante financièrement parlant plutôt que de dépendre de quelqu’un, même pour les choses les plus anodines. Bref. Je me retrouvais avec un sandwich au poisson, rien de bien étonnant toujours quand on est à Balamb. Ce n’est qu’en s’éloignant que je me rendais compte d’un truc que je n’avais même pas relevé plus tôt.

- Attends. T’as bien dit qu’on serait seuls dans le compartiment des SeeDs ? Je pourrais presque avoir des idées malsaines et … Oui bon ok je me calme.

Meeeeh, je n’ai jamais testé ca dans un train. J’avais baissé la tête pour commencer à manger, on retournait à la gare et je guettais la grande horloge près des quais pour ne pas louper le départ. Le train était déjà en gare en réalité, attendant l’heure du départ et on pouvait déjà monter dedans si on le souhaitait. La fin de mon sandwich allait donc attendre qu’on soit confortablement installés avant que je le termine. Lyte débloquait le compartiment des SeeDs et lorsque je vis la tête de l’endroit, j’étais bluffée. Y avait même des lits pour se reposer quoi, ca va, elle est belle la vie de SeeD en fait ?

- ‘tain sérieux comment tu veux ne pas avoir des idées tordues quand on te fout même les lits sous le nez … HEP !! Je prends celui du haut !

Comme une gosse, je m’appropriais celui du haut, oui, vu que c’était des lits superposés. Vu que Lyte était entré, je lui passais carrément devant et, joignant le geste à la parole, j’avais sauté souplement sur celui du dessus. Je m’installais même en tailleurs sur le matelas et regardais Lyte en bas avec un petit sourire en coin. Oui j’allais sûrement en foutre partout en mangeant là-dessus, mais tant pis. Et dès que le train se mit en route pour quitter Balamb – et emprunter le tunnel sous-marin – je réfléchissais à un moyen de faire passer le temps.

- Alors ? T’as quoi comme petit jeu à proposer aujourd’hui pour faire passer le trajet ?

Direction : Dollet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   Sam 17 Sep - 16:32



Lyte gagne 100 Gils
Ruka gagne 100 Gils

Fiches Modifiées

Ruka et Lyte se rendent à Dollet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Etape en ville avant la suite de la mission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etape en ville avant la suite de la mission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une autre ville avant Noël
» MTG : Return to Ravnica
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Le calme avant la tempête (suite)
» Organisation ville 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Balamb :: Balamb-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives