Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Petite étape électrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Frost
Modo Givré

Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 11 Oct - 11:59


Cixi et Lynoh gagnent 100 gils



Cixi et Lynoh ne sont que de passage et repartent vers la Forêt de Macalania 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Jeu 12 Jan - 20:40

flag Tempus et Ignis viennent de Guadosalam

IgnisTempus était toujours confus et le resterait sans doute pendant un moment. Ce nouveau monde, cette nouvelle vie, tout ceci demandait apprentissage. Ignis ignorait complètement dans quoi il s’était embarqué, sincèrement. Il avait trouvé ce jeune homme et maintenant, un lien semblait les unir, volontairement ou pas. Il se sentait responsable et honnêtement, il ne voulait pas le laisser à lui-même dans la nature. Il se perdrait ou se ferait abuser par des individus aux intentions sombres sans aucun doute… Autant que ce soit lui qui soit à ses côtés autrement dit ; c’était plus sûr, selon lui. Ils verraient plus tard ce que deviendrait leur duo sitôt que Tempus comprendrait un peu mieux son nouveau mode de vie – une étape à franchir qui promettait d’être assez longue.

Pour l’instant, ils devaient voyager jusqu’à Bevelle. Ignis demanda à l’ancienne entité s’il souhaitait le suivre et malgré un moment de pause, le garçon aux cheveux sombres acquiesça d’un geste de la tête avant de le suivre le long du chemin descendant qui leur permettrait d’atteindre ce que les gens d’ici appelaient les plaines foudroyées. Le nom annonçait déjà bien la couleur.
« Je sens que nous allons avoir droit à une averse. » Il s’imaginait qu’un endroit ainsi baptisé devait souffrir de beaucoup d’intempéries pluvieuses, mais il ne pensait pas une minute que ce phénomène puisse être permanent ! Cela dit, en arrivant devant la bouche caverneuse qui leur permettrait de sortir, Ignis remarqua bien vite que les éclairs zébraient sauvagement le ciel et que la pluie battait son plein. A voir les épais nuages sombres qui semblaient couvrir des kilomètres de distance, inutile de penser attendre.

« Bien… » Dit-il en ajustant ses gants. « J’espère que vous ne craignez pas les orages. Celui-ci me semble promettre de durer longtemps. » Connaissait-il seulement la météo ? Une nouvelle question qui venait d’arriver à l’esprit du stratège. Il devait forcément connaître des choses, mais il avait bien saisit que Tempus n’avait aucune base du monde, comme reconnaître la fin, la fatigue, peut-être serait-il ignare devant la souffrance aussi, aussi bien physique que mental, un principe que Ignis aurait un peu plus de mal à lui expliquer, n’étant pas vraiment un sentimental – sans non plus être insensible, bien sûr. Il verrait en temps et lieux.

« COUBO ! » La poche d’Ignis s’agita brutalement lorsqu’un éclair se fracassa non loin d’eux, provoquant un tonnerre assourdissant. Le bébé mog venait de hurler en se blottissant au fond de son nid douillet. Le stratège pouvait le sentir trembler contre le tissu.
« Notre camarade ne doit pas connaître ce genre de choses… » Dit-il en ajustant ses lunettes. C’était gênant, des gouttes d’eau venaient embrouiller sa vision, l’empêchant de clairement voir devant lui. Oh, il pouvait voir, mais c’était inconfortable… Malheureusement, les essuyer ne servirait à rien pour l’instant. Ça ne ferait qu’empirer son champ de vision.

Sachant bien qu’il ne pouvait rien faire pour le bébé mog et ses peurs, Ignis continuait d’avancer en prenant garde à ce qui l’entourait, mais aussi en s’assurant par moment que Tempus suivait. Ce dernier ne semblait pas vouloir le lâcher de toute façon. Rien n’était vraiment attirant ici, si ce n’étaient d’étranges pierres ou d’anciennes structures. Il n’arrivait pas à comprendre ce à quoi elles avaient put appartenir. Les pierres avaient une sorte de petit cactus qui lui rappelait vaguement quelque chose de gravée dessus, alors que les structures n’avaient aucune forme familière. Peut-être n’étaient-ce là que des abris. Ce fut la seule chose à quoi il put l’associer.

Il comprit rapidement le rôle des tours par contre.
« Ce sont des tours paratonnerres. » Indiqua-t-il à Tempus, ayant confiance en ses déductions. En même temps, un éclair alla se fracasser sur la pointe de la tour, prouvant que Ignis avait raison – ou que le hasard faisait bien les choses. « Si nous nous pressons de bouger d’une tour à une autre, nous devrions rester hors d’atteinte de la foudre. Restez prudents ; je suis convaincu que des monstres doivent rôder dans les parages. » A en croire les ombres qu’il pensait voir du coin de l’œil, ça n’en faisait pas un doute…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 23 Jan - 10:03

TempusPour le moment, il n'était pas envisageable pour Tempus de voyager seul. Il ne comprenait pas grand chose à ce nouveau monde, et même si son compagnon de voyage n'en était pas familier, il avait au moins les bases du savoir-vivre que toute personne civilisée doit adopter en société.

Les deux hommes avancèrent en suivant le chemin jusqu'à déboucher sur une caverne dont des lumières jaillissaient par à-coups. Les lumières vives étaient suivies d'un bruit vrombissant l'air et faisant trembler la terre et les murs. D'après Ignis il s'agissait d'intempéris à priori prévues pour durer relativement longtemps. Les éclairs célestes étaient accompagnés d'une pluie continue qui ne cessait jamais de tomber.

Alors qu'Ignis commença à presser le pas sous la pluie pour éviter de finir tremper jusqu'aux os, l'intemporel s'avança avec curiosité. Il tendit d'abord la main devant lui et sentit le toucher humide et froid de la pluie. Une sensation si étrange qui lui provoqua des frissons dans tout le dos. Il s'avança pour aller dans la même direction que l'homme qui lui servait de guide. Lorsqu'ils étaient ensemble, Ignis semblait observer le comportement de la foudre vis-à-vis des différentes tours qui jonchaient la plaine aussi loin qu'ils pouvaient y voir. Le stratège proposa alors qu'ils se déplacent rapidement après que la foudre ait frappé pour éviter de se faire toucher. Tempus fit un signe de tête affirmatif, et les deux hommes se déplacèrent d'une tour à une autre. Pour le moment tout se passait pour le mieux, même si le bébé moogle n'appréciait pas la balade. En plein dans une traversée, après qu'un flash puissant illumina la plaine, une silhouette se dessina au loin. Ce n'est qu'une fois à l'abris que Tempus souligna ce fait.


- Une ombre se meut au loin.

Et elle se déplaçait à une vitesse assez surprenante en réalité. Seulement, avec les différents éclairs qui pourfendaient le ciel, les mouvements de la créature semblait plus lent. Et pourtant, elle s'approchait de plus en plus des deux hommes. Dans un petit bruit indescriptible, un monstre leur sauta dessus sans pour autant les atteindre.

=============================
PampaInfos:
Pampa X01
Niveau: 1
HP: 150
MP: 20
Techniques: Attaquer (-10hp), Epines (-25hp, 10mp), Tacle (-25hp, 5mp)

=============================

Instinctivement, Tempus se mit en garde pour se parer à une éventuelle attaque de l'ennemi. Même s'il avait l'air inoffensif et qu'il était tout petit, le monstre n'en restait pas moins un monstre. L'ancienne entité ressentait la nature de la créature en face de lui, et l'apparent cactus ne leur souhaitait pas forcément que du bien.

- Savez-vous combattre ?

Avant toutes choses, il voulait s'en assurer, car s'il devait se battre seul, autant le savoir rapidement. Il ne faudrait pas qu'un malheur n'arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Dim 29 Jan - 10:30

IgnisIgnis parlait beaucoup, Tempus parlait peu, mais ça n’importunait pas le chambellan de Noctis. Il s’adaptait simplement à ce rôle qui lui demandait de guider cet homme qui ne connaissait pour ainsi dire rien du tout à ce monde ni cet univers. Cela dit, ses facultés d’antan semblaient quand même avoir un impact sur sa vie humaine actuelle, puisqu’il demeurait observateur et devait sûrement ressentir ce qui l’entourait.

Les éclairs qui zébraient le ciel avaient au moins un avantage, bien qu’aussi quelconque soit-il ; ils permettaient parfois de s’apercevoir de ce qui se tramait autour d’eux lorsque la lumière était temporairement présente. Ce n’était qu’un flash lumineux, mais ce fut suffisant pour que Tempus puisse repérer une ombre au loin, une petite silhouette discrète, mais présente, potentiellement menaçante. Il en informa son camarade et au-delà de ses lunettes embuées par la pluie, Ignis jeta un coup d’œil là où le regard de Tempus se dirigeait.
La petite chose qui les menaçait bougeait très vite. Elle filait sous les gouttes de pluie et semblait les avoir repérées malgré la distance entre eux. Ignis plissa les yeux dans une tentative un peu vaine de mieux observer la créature qui s’approchait d’eux à une vitesse significative, preuve étant qu’elle comptait s’attaquer à eux, ce qui était curieux venant de ce type de monstre…

« Cou…bo… ? » Le bébé mog sortit un œil craintif de la poche d’Ignis, seulement pour voir le cactus devant eux. Son apparence n’avait rien de menaçant mais le petit mog parut effrayé quand même et retourna se recroqueviller dans la poche du stratège. S’il le sentait bouger, Ignis ne tourna pas son regard vers lui, estimant qu’il ne bougerait probablement pas de là de toute façon.

Puisqu’il était évident que le combat était engagé, Ignis prit une inspiration avant de faire apparaître ses dagues dans un geste habile, en toute évidence donné par l’habitude. Il fut étonné cela dit et son regard trahit momentanément sa surprise ; normalement, c’était la proximité de Noctis qui lui permettait de faire apparaître ses armes à sa guise, la magie du roi était puissante et offrait des possibilités multiples à ses compagnons sélectionnés, mais Noctis n’était pas dans les parages et pourtant… Il était apte de le faire aussi. Peut-être que son passage vers cet autre monde avait plus ou moins mué cette capacité à lui.
Quoi qu’il en soit, tant mieux. Il avait encore ses dagues et c’était primordial pour qu’il se batte.

Justement, Tempus l’interrogea sur son passé de combattant. Ignis eut un léger sourire.
« Pas d’inquiétude. J’ai parcouru mon lot de champs de bataille. » Ce n’était pas tant pour crâner mais simplement pour annoncer qu’il avait de l’expérience et s’entrainait depuis bien plus longtemps qu’il n’en donnait l’allure sans doute.

Cette question réglée, l’homme à lunettes leva une main temporairement libre pour envoyer ses cheveux en arrière, l’eau de pluie l’ayant considérablement décoiffé. Soit, ce n’était pas un problème, mais il ne voulait pas avoir des cheveux devant la figure non plus… Le combat démarrait, et Ignis décida de prendre l’initiative. Sauf que quelque chose lui disait que ce ne serait pas si facile et il comprit, lorsque sa dague fila sous le cactus, que cette chose était vive et anticipait les coups qui allaient l’attaquer.

Légèrement embarrassé par cet échec, Ignis pivota sur ses talons, coinçant ainsi le pampa entre lui et Tempus à une distance cela dit largement suffisante pour qu’il prenne la poudre d’escampette s’il le voulait. Mais au lieu de fuir, la créature verdoyante décida de se venger de l’attaque bien que ratée du stratège et fila vers lui pour lui donner un bon coup de pied. Ce n’était pas tant douloureux, le jeune homme leva un bras pour protéger son visage et encaisser le coup au niveau du coude, mais il comprit une chose ; il était bien plus faible qu’il ne l’était avant de mourir dans cet accident… Comme s’il était retourné à la case départ…
« Hm. » C’était embêtant. Mais ce n’était pas le moment d’y réfléchir. Il jugea préférable de partager ses observations avec son camarade de voyage. « Il est très rapide et esquive aisément… Seriez-vous capable de faire de la magie ? J’estime que les chances de l’atteindre seront plus grandes à l’aide d’un sortilège. » Cela dit, il serait étonné que ce soit le cas, puisqu’il ne connaissait la magie que via son monde, Éos, où cette capacité était dédiée encore une fois à la famille royale de Lucis et à son entourage plus ou moins direct…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Dim 12 Fév - 4:38

TempusLa zone dans laquelle les deux hommes se trouvait était loin d'être des plus accueillantes, une pluie continue et des orages à répétition. Et comme si cela ne suffisait pas, un petit monstre vert venait leur chercher des noises. Heureusement, Ignis savait se battre, et il ouvra d'ailleurs le combat en faisant apparaître des dagues de nulles part. Il semblait étonné, mais pas surpris. Tempus le regarda avec attention, ce n'était pas de simples armes récupérées n'importe où.

Malgré l'habileté certaine du jeune homme, le monstre esquiva son attaque pourtant bien exécutée, et reçu en retour un revers qu'il n'eut ni le temps de bloquer, ni d'esquiver. Ignis recula après avoir reçu le coup et mit en garde son compagnon. Si le monstre avait esquivé son coup, ce n'était pas qu'une question de chance, il avait une agilité hors du commun. Il recommandait d'ailleurs d'utiliser la magie, plutôt que des attaques frontales.


- Je tâcherai de faire attention dans ce cas...

Il eut à peine le temps de terminer sa phrase que le cactus lui sauta dessus pour lui donner un coup, mais tout ne se passa pas comme prévu. Durant un instant bref, c'était comme si le temps s'écoulait à une vitesse très faible autour de Tempus, l'attaquait toujours, mais beaucoup plus lentement. L'homme se glissa alors sans difficulté derrière son adversaire. Du sable glissait sur ses bras, jusqu'à ses mains pour former une arme reconnaissable, les mêmes dagues que portaient Ignis. Rapidement, il donna un puissant coup dans le dos du monstre ce qui le repoussa un peu plus loin. Les dagues tombèrent en poussière disparaissant presque aussi vite qu'elles étaient apparue.

Ce qui venait de se passer, était pour Tempus, légèrement confus mais en même temps, c'était naturel. Il avait agit avec une aisance déconcertante, mais surtout étrange. Si pour lui, cela paraissait se passer sur un plan normal, la réalité était autre, il avait réussi à agir sur un plan temporel différent. C'est ce qui lui avait donné l'avantage sur sa cible en se déplaçant plus rapidement qu'elle. D'ailleurs il était probable qu'Ignis ait du mal à comprendre ou même à expliquer la scène, seulement pour l'instant, l'intemporel n'a pas encore pleinement conscience de ses capacités. Mais une chose est sûre, il lui reste des bribes de ses anciens pouvoirs.


- Vous disiez, utiliser la magie ? Peut-être devrais-je essayer une de ces pierres élémentaires.

Il fouilla dans ses poches pour sortir l'un des cailloux donnés par le vendeur fou rencontré un peu plus tôt. Mais quel genre de magie pouvait-il bien faire ? Il n'en avait strictement aucune idée, et pourtant ce serait bien utile de vite trouver une solution.



Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Dim 19 Fév - 11:02

IgnisLes conseils d’Ignis étaient généralement de bons conseils, mais il n’utilisait que son expérience et sa mémoire pour seconder ce qu’il avançait. Les pampas étaient, du moins dans ses souvenirs, des créatures extrêmement rapides qu’il était difficile d’atteindre par des moyens classiques comme les armes blanches. Même les armes à feux peinaient à les toucher. Il croyait se remémorer Prompto qui râlait excessivement parce que son expertise au combat ne lui permettait même pas de toucher un cactus en furie. C’étaient de véritables petites pestes, aussi était-ce convenable de supposer que la magie serait une arme plus efficace sur eux. Les sortilèges couvraient une zone plus importante et empêcheraient peut-être le pampa de fuir.

Tempus répondit qu’il serait prudent, seulement pour ensuite se prendre une attaque de la part du monstre végétal. Toutefois, l’homme ne se laissa pas démonter, il parvint à esquiver la bestiole verte et riposta d’une manière somme toute étonnante en faisant apparaître du sable qui prit une forme familière pour l’homme aux lunettes ; c’était une réplique parfaite de ses dagues. Intéressant… Etait-ce là l’arme de Tempus ? Non pas ses dagues, mais bien une sorte de capacité mystique à imiter les armes des autres ? Quelque chose de dangereux, mais d’efficace, ça pour sûr. Il l’observa donner un puissant coup sur l’ennemi, exécutant un geste qu’il connaissait bien.
« Impressionnant. » Nota Ignis alors que son allié semblait légèrement confus, mais pas suffisamment pour être déconnecté de la bataille. Il n’avait pas vraiment put tout observer ou tout détailler, mais il avait comprit que Tempus était un être extraordinaire à prime abord, aussi était-ce… adéquat qu’il fasse des choses hors du commun, sans aucun doute.

Quoi qu’il en soit, Tempus lui demanda s’il ne devrait pas utiliser l’une de ces pierres offertes par le vendeur fou un peu plus tôt. Ignis s’était permis de le faire dès les premiers instants pour tester la théorie, et pourrait peut-être rassurer Tempus en faisant lui-même un essai. Le chambellan de Noctis regarda sa main gantée, où quelques gerbes de flammes se mirent à craquer, faisant apparaître des flammes entre les doigts du stratège.

« Laissez-moi faire une démonstration. Nous verrons alors si ce vendeur a dit vrai. » Il était extrêmement excentrique, mais peut-être n’était-ce que sa personnalité ? Tous les hommes excentriques n’étaient pas forcément des charlatans, bien qu’en repensant à Ardyn, on pouvait de suite comprendre pourquoi Ignis se méfiait des personnes un peu trop flamboyantes.

Ignis initia donc la chose en renforçant un peu plus les flammes qui lui chatouillaient à peine la peau. Une sphère enflammée fila vers le pampa qui n’eut que le temps de poser ses orbites vides sur le feu qu’il se retrouva frappé de plein fouet ! Il poussa une sorte de cri un peu bizarre, quelque chose de strident mais de bref. Il n’était pas mort du tout mais la théorie d’Ignis semblait prendre forme. La magie atteignait plus aisément cette petite créature… Tant mieux. En tant qu’intellectuel, il était bien plus à l’aise à l’utilisation des sorts, même s’il ne dépréciait aucunement se servir de ses précieuses dagues.. Arme que Tempus était parvenu à imiter, contre toutes attentes. Mais comment ? Il faudrait qu’il pense à le lui demander après ce combat.

Le pampa n’était pas content cela dit et fonça sur le stratège pour lui donner un puissant coup. Il se jeta tout corps devant et heurta Ignis qui dû faire quelques pas en arrière pour s’éviter une chute aussi douloureuse qu’humiliante. Le bébé mog poussa un cri sur le coup en craignant peut-être de se faire écraser sous le poids du conseiller de Noctis, mais celui-ci tint bon. L’approche du pampa lui permit au moins de placer un coup en guise de contre-attaque qui frappa la créature en plein visage, lui creusant ce qu’on pourrait appeler une plaie, bien que Ignis s’aperçu avec une certaine surprise que cette chose ne semblait pas saigner.
Ne disait-on pas que si ça pouvait saigner, on pouvait le tuer ? C’était presque inquiétant d’y songer.

« La magie fonctionne à merveille. » Mentionna Ignis à son camarade. « Ainsi que ces gemmes, semblerait-il. J’ai pu utilisé ce sortilège grâce à l’une de ces pierres que le vendeur nous a offert. J’estime convenable de penser qu’il n’y a aucun danger à s’en servir. »
En tout cas, pour le moment.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 20 Fév - 11:17

TempusTempus se posait encore tout un tas de questions. Entre autres, comment avait-il réussit à se jouer de l'agilité de son ennemi aussi facilement. Peu importe, pour le moment il fallait surtout que les deux hommes assurent leur survie. De son côté, Ignis sembla être impressionné devant les prouesses au combat de son allié. Ce qui était une bonne chose, au moins, ils savaient tout deux se battre.

L'intemporel se tenait légèrement à l'écart après avoir posé une question à son partenaire au sujet de la magie. En bon intellect, Ignis prit le temps de se concentrer et de mettre à profit ce que lui avait expliqué le vendeur fou. Cela lui permettait également de montrer à l'homme aux cheveux gris comment il pouvait visualiser les choses. Une boule de flamme se forma dans le creux de sa main et fila sur le petit cactus avant d'exploser.

Profitant d'un moment où le monstre ne lui sauterait pas dessus, Tempus observait la scène, et y réfléchissait. Que s'était-il passé plus tôt, il devait comprendre. Sa consistence physique était celle d'un homme, mais l'âme qui l'habitait était celle d'une entité supérieure autrefois maître du temps et de l'espace. Plus il pensait à cela, et plus cela s'éclaircissait dans son esprit. Des bribes de ses anciens pouvoirs étaient présents dans ce corps matériel. Il saisit du fond de sa poche l'une des gemme qui brillait d'un éclat bleu pale. Il sentait vibrer cette pierre à une fréquence propre à celle de l'élément de la glace. Il ferma les yeux, pour se concentrer sur ce qu'il venait de se passer il y a peu de temps. Les trames temporelles, il connaissait leur fonctionnement complexe, et surtout, comment les manipuler...

Ignis venait de se prendre un coup, mais il répliqua rapidement. De son côté, Tempus se tenait à l'écart,il tenait fermement la pierre dans sa main gauche, et commença à exécuter une succession de mouvement complexe, toutefois rapide. La gemme... il ressentait la faculté de cette pierre à développer ses capacités, mais surtout, à lui permettre d'étendre sa vision. Ce monde était filé de la même manière que l'était son monde d'origine. Il lui fallait simplement un peu plus de concentration... Et d'espace.


- Ignis... Je vous suggère de vous retirer un instant. Je doute que cela vous soit agréable.

Une fois le champ libre, et son ennemi en visuel, Tempus termina l'éxecution de son mouvement. Son bras droit tendu, la main relevée et droite. Son pouce, son index et son majeur étaient debout tandis que les deux autres doigts étaient baissés. Sa main gauche, grand ouverte, en direction de la zone qu'il ciblait, tout autour du Pampa. Il fit un mouvement de sa main droite, dessinant un cercle, avec un mouvement assez large, et lent.

L'homme continua ainsi pendant plusieurs secondes, et la scène était assez inhabituelle pour un être humain. Dans une large zone, autour du monstre, le temps s'était ralentit de façon drastique. Le temps s'écoulait si lentement que l'on pourrait croire qu'il s'était arrêté. Tout bougeait à une vitesse quasi nulle : Aussi bien le monstre, que la pluie. Les goutelettes se figeaient petit à petit les unes après les autres à mesure qu'elles pénétraient dans la zone. Pour le monstre, il lui était impossible de faire des mouvements rapide, et des cristaux de glaces commencèrent à se former, dû au non-mouvement des molécules. Et d'un coup, toute l'eau accumulée tomba au sol, formant une flaque d'eau, et le Pampa était de nouveau libre de mouvement. Tempus était à bout de souffle, et pourtant, il n'avait tenu la position que pendant quelques secondes.

N'ayant pas apprécié de se faire ainsi ralentir, le monstre envoya une quantité d'épines sur ses adversaires gênants. Fatigué de part son action, Tempus n'eut l'habileté d'esquiver, il ne prit pas même le temps de se protéger avec ses bras. Il n'avait pas autant d'énergie qu'il en disposait avant. Voilà les limitations du corps humain... Mais même s'il était fatigué, il pouvait encore se battre, il ne renoncerait pas si facilement.




Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mer 8 Mar - 8:37

IgnisS’écarter ? C’est bien ce que Ignis crut comprendre. Tempus lui demanda de se retirer un instant en disant que la suite risquait d’être désagréable pour lui, aussi était-ce mieux qu’il s’éloigne un moment. Perplexe, Ignis lui jeta un coup d’œil rapide avant d’abaisser ses dagues et de faire quelques pas en arrière, curieux de ce qui allait se produire prochainement.

Tempus, en tant qu’ex-être temporel sans aucun doute, entreprit de créer une zone autour du pampa, région brève mais précise qui parut se déformer du reste de la réalité sous le regard intrigué toutefois méfiant d’Ignis. Le stratège restait quand même prudent après tout, Tempus n’avait rien d’hostile à ce qu’il avait put saisir, mais peut-être que le contrôle de sa magie temporelle pourrait avoir été altéré en devenant humain ? Alors autant faire attention. Il parut, pourtant, savoir ce qu’il faisait, comme si trop temporairement, il retrouvait ses sens et ce qu’il était autrefois. Les gouttes d’eaux paraissaient figer… Ignis songea assez curieusement que si Prompto avait été là, il aurait sans doute prit des dizaines de clichés de ce moment extraordinaire que le chambellan de Noctis se contenterait d’imprégner dans sa mémoire.

Lorsque tout se défigea, le pampa, ayant mangé un sacré coup de froid, parut mécontent. Il se concentra.
« Attention ! » Vivement, le stratège leva un bras pour se protéger le visage et le cou alors que la bête sauvage leur envoyait une salve furieuse de petites épines bien piquantes. Heureusement, les dégâts furent moindres, mais l’effet fut tout de même désagréable. Ignis abaissa sa main pour jeter un coup d’œil sur son avant-bras et constater avec un quelconque agacement que sa manche avait été légèrement déchirée, mais plus encore, des gouttelettes de sang perlaient çà et là, chassées rapidement par l’eau de pluie.

Quoi qu’il en soit, l’ennemi était à présent faible, il faudrait donc le terminer. Ignis ne se sentait pas aussi puissant qu’auparavant, comme si mourir dans cet accident de voiture avait eut une sorte d’effet négatif sur ce qu’il était apte de faire, ou non. Il n’était plus aveugle, mais en contrepartie, il n’avait plus autant accès à un grand panel de magies, ni même à une bonne sélection de techniques. Il semblait devoir tout réapprendre… Le souci avec ça, c’était aussi qu’il ne pouvait pas soigner, quelque chose qui aurait été fort utile pour Tempus actuellement. Il semblait fatigué, et sans doute souffrait-il des suites de cette séance d’acupuncture gratuite…

Puisqu’il fallait en finir avec ce combat, Ignis décida d’utiliser ses dernières ressources pour terminer cet affrontement. L’homme aux lunettes – un peu embuées d’ailleurs, merci la pluie – tourna un coup d’œil vers Tempus, il n’était pas faible, mais il semblait épuisé. Ignis tendit une main qu’il pressa en guise de soutient plus moral qu’efficace sur l’épaule de l’homme temporel.
« Tout va bien, Tempus ? » Il attendit une réponse avant de retirer sa main. Evidemment, il avait fait disparaître sa dague très temporairement pour éviter de faire une coupure par inadvertance à l’ancien maître du temps. Son attention fut rapidement tournée vers le pampa à nouveau, déterminé à l’achever, ou du moins à le blesser suffisamment pour permettre à Tempus d’en finir avec leur ennemi.

« Je vais réitérer mon assaut précédent. Son efficacité nous garantie de terminer plus rapidement ce combat. » Il préférait diversifier les choses, mais honnêtement, pourquoi changer une équipe gagnante ? Ignis laissa donc de la braise osciller entre ses doigts avant de la lancer vers le pampa, qui ne parut encore une fois pas très heureux. Mais cette fois, Ignis s’y attendait, et esquiva l’attaque que l’ennemi essaya de faire à son encontre. Promptement, le stratège, dagues en mains, se précipita vers sa cible et lui donna un coup d’arme blanche, aussi promptement que possible, dans le but évident de ne pas rater ses coups.

Il était faiblard. Il semblait presque frémir.
« C’en est fini de lui. Une intervention de votre part et nous devrions pouvoir poursuivre notre route. »


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mer 8 Mar - 15:06

TempusAprès avoir épuisé son énergie avec une technique de son cru, Tempus se remettait des multitudes d'épines envoyées par son adversaire. Son coéquipiquer vint vers lui, voyant qu'il montrait des signes évidents de fatigues. Une main sur l'épaule, le chambellan voulait s'assurer qu'il allait bien. D'un signe de tête affirmatif, il acquiesça ce fait tout en reprenant son souffle. Il avait plusieurs éraflures de part et d'autre de ses bras, tout comme Ignis d'ailleurs.

Reprenant toujours son souffle, l'intemporel regardait son allié se battre, usant une nouvelle fois de son sort de flamme. Lorsque l'on comparait les deux assauts totalement différents des deux hommes, on peut se poser la question de la réelle liberté quant au pouvoir de ces gemmes. Peut-on réellement en faire ce que l'on veut ? Modeler ainsi la réalité et détramer le cours normal de l'espace-temps. De part sa connaissance des tissus temporels, Tempus ne doutait absolument pas de cette possibilité. Il lui faudrait seulement plus de puissance. Beaucoup plus.


- Je m'en charge.

Ignis venait de l'inviter à achever le monstre qui montrait de gros signes de faiblesse, mais qui ne souhaitait pas abandonner pour autant. L'ancienne entité fondit alors sur le petit cactus vert qui sautillait encore. Durant sa course, du sable fin dansa de nouveau sur ses bras jusqu'à reformer une nouvelle fois les mêmes dagues qu'utilisaient le jeune homme à lunettes. Mais avant de porter le coup fatal, le pampa eut le temps d'envoyer un revers. Un double assaut qui mit fin au combat, dans un puissant bruit d'éclair pourfendant le ciel. Et encore une fois, le sable s'était dispersé dans les airs, tel un souvenir.

- Reprenons notre route, voulez-vous ?

Même si les deux hommes pouvaient être un peu fatigué suite à ce combat innopportun, il n'était pas judicieux de chercher à se reposer dans un endroit aussi peu accueillant. Surtout qu'avec la pluie incessante et les orages, impossible de réellement se reposer. Ils allaient devoir continuer leur route jusqu'à attendre une ville, ou au moins une auberge dans laquelle ils allaient pouvoir trouver le gît.

- J'ai vu à votre aisance, et votre réaction ensuite... Vous êtes affaibli, tout comme je le suis. Ce n'est pas seulement ce corps...

Une sorte de conclusion que se permettait l'être du temps. Même si les deux hommes n'étaient pas, à l'origine, du même univers, l'un comme l'autre avaient perdu une bonne partie de leur faculté. Comme s'il s'agissait d'un nouveau départ, une nouvelle vie. Bon dans le cas de Tempus, c'était plus le démarrage d'une vie. Mais ce n'était qu'un détail.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Sam 11 Mar - 10:08

IgnisTempus se portait bien, du moins, suffisamment pour lutter contre la bête et l’achever. Ignis l’observa attaquer une nouvelle fois d’une manière bien singulière, en laissant ce sable si étrange tournoyer dans une aura mystique autour de ses bras pour ensuite créer une copie parfaite de ses dagues pour une seconde fois. C’était vraiment intriguant, pourtant, le chambellan avait tenté d’observer la scène et d’analyser, mais il n’y arrivait pas, comme si tout ceci n’avait absolument rien de scientifique. Cela ne demandait pas de la logique, c’était sans doute issu du monde, du pouvoir que Tempus possédait auparavant, lorsqu’il était une entité intemporelle.

Le pampa eut l’opportunité cependant d’attaquer quand même, faisant un coup relativement faible mais tout de même gênant à l’homme aux cheveux ébènes. Ce dernier s’empressa de se défaire de l’ennemi, juste alors qu’un éclair venait zébrer le ciel, suivit d’un bruit quasi-immédiat de tonnerre qui agaça l’oreille. Fronçant les sourcils, Ignis regarda Tempus faire disparaître la réplique exacte de ses dagues avant d’annoncer qu’ils pouvaient maintenant reprendre leur route.
« Oui, ne tardons pas. » Répondit Ignis en allant ajuster le col de sa veste noire, qui était à présent complètement trempée, comme le reste de sa tenue soit dit en passant. Il tira ses cheveux en arrière également mais ne chercha même pas à nettoyer ses lunettes. A quoi bon ? Ces embêtantes gouttes de pluie reviendraient de toute manière donc autant s’adapter à sa vue actuelle, aussi brouillée soit-elle. Ce n’était pas aussi contraignant que d’être aveugle après tout.

Le bébé moogle sortit la tête de la poche d’Ignis, curieux sans aucun doute de savoir si la menace était partit, mais sitôt qu’un nouvel éclair fendit le ciel de sa fureur naturelle, le bébé mog couina et s’enfonça dans le fond de la poche du stratège en tremblotant timidement. Ignis ne le remarqua qu’à peine, mais nota qu’ils devaient toujours lui trouver une famille de mog, en effet.

A présent tous les deux épuisés, le duo poursuivit son chemin, indépendamment de la pluie qui leur tombait sur les épaules. Tempus partagea ses réflexions alors en disant avoir observé son aisance, puis sa réaction qui s’en était suivi. Il nota que Ignis était tout aussi décontenancé par sa faiblesse, ce qui lui avait permis de comprendre que ce n’était pas juste son corps humain qui lui donnait la sensation d’être faible. Ignis hocha de la tête, même s’il ne pouvait pas confirmer à cent pour cent ce qu’il avançait.
« En effet. J’ai perdu la vie dans un accident sur le monde d’où je viens, avant de me retrouver ici. » Il leva une main pour la regarder. « Je présume que transcender la mort a drastiquement réduit mes compétences aussi bien techniques que psychiques. » Quelque part, ce n’était pas illogique. C’était comme une sorte de renaissance. Heureusement, il avait encore tout son intellect, donc à défaut de frapper aussi fort qu’auparavant ou d’avoir un grand panel magique, il pouvait encore jouer son rôle de stratège.

« J’ai repéré ce sable que vous utilisez pour combattre… » Commença-t-il en reprenant la route aux côtés de l’individu mystique. « Est-ce un vestige du pouvoir que vous possédiez auparavant ? » Peut-être ne le savait-il pas lui-même, mais il le verrait bien selon ses dires.

Cela dit, Tempus n’eut que le temps d’avancer une tierce réponse que Ignis fut importuné par quelque chose qui bougea encore dans sa poche. L’ami de Noctis baissa le regard entre deux coups de tonnerre pour voir le bébé mog sortir la tête de sa poche et, cette fois, avoir une bonne raison de le faire.
« Coubo.. manger.. coubo.. » Ce bébé mog paraissait avoir un dialecte assez restreint, mais il permettait encore de comprendre ce qu’il voulait. Il devait avoir faim – encore ? il avait pourtant bien mangé au petit déjeuner – mais Ignis ne pourrait pas l’aider non plus.
« Je suis désolé, mais tu vas devoir attendre. Nous n’avons aucune collation sous la main pour toi. » Ni pour personne cela dit. Le mog leva vers Ignis un regard légèrement boudeur avant de tourner la tête vers Tempus, comme s’il pourrait sortir un casse-croûte de nulle part… Comme quoi chez de nombreux mammifères, la nourriture était une priorité, même en étant un simple bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 13 Mar - 12:58

TempusLes deux hommes reprirent la route sous une pluie battante, et ils devaient rapidement trouver un abris avant d'attraper froid. Mais pour combler cette marche interminable à échapper aux éclairs, ils en profitèrent pour discuter. Rien de formel, mais cela occupait, et puis ils apprenaient ainsi à se connaître. D'ailleurs, la remarque que fit Tempus au sujet de leur condition semblait pertinente. Du moins, le stratège avait l'air de la trouver censée.

Ils continuèrent leur route, et Ignis s'intéressa de plus près aux sables que l'intemporel avait utilisé durant le combat contre le cactus verdoyant. L'homme aux lunettes semblait très intriguait et manifestait un réel intérêt à comprendre ce qu'était cette arme étrange. Tempus regarda ses mains, les retournant lentement du dos à la paume, et de la paume au dos, avant d'engager une réponse.


- Pour ne...

Mais sans avoir le temps de répondre, il fût interrompu par leur jeune ami qui avait élu domicile dans l'une des poches de Ignis. Il disait avoir faim, ou du moins le mot "manger" était audible et compréhensible. Ignis, en bon tuteur pouvait supposer qu'il avait faim, mais ni lui, ni Tempus n'avait de nourriture à lui donner. Le bébé moogle les regarda à tour de rôle avec des yeux ronds, avant de retourner s'enfoncer dans la poche, en marmonnant quelques coubos.

- Vous vous demandiez ce que sont ces sables ?

Les milliers de grains commencèrent à rouler autour de ses bras, tout en tournant autour de son corps, sans prendre une forme particulière. Ils ne faisaient que danser, jusqu'à ce qu'une imporante quantité s'accumula dans l'une de ses mains. Contrairement à leur combat, le spectacle était bien plus lent, ce qui était d'autant plus simple pour Ignis de l'observer, et de le comprendre. Une fois suffisament de sable dans la main, grain par grain, une réplique exacte de l'arme qu'utilisait le stratège se forma sous ses yeux, changeant littéralement de forme et de structure. Il montra la dague à son compagnon. Ce n'était pas une simple réplique, c'était la dague d'Ignis !

- Je vois votre surprise, tout comme vos interrogations. Ces sables ne sont pas de simples éclats de roches errodés par le temps. Si vous regardez la composition atomique de chaque grain, ce ne sera aucun élément connu de ce monde.

Cela partait dans un véritable cours de physique théorique, et encore ce n'était rien comparé à la suite. Mais Tempus sentait que son compagnon de voyage était loin d'être ignard, et pouvait tout à fait comprendre la nature réelle, ainsi que ses explications.

- Ces sables sont les composants métaphysiques d'une trame temporelle. Ils me servaient, autrefois, à manipuler les lignes temporelles et les différents plans astraux. Avec une bonne connaissance de ces concepts, il est possible de voyager entre les dimensions. Avec une parfaite connaissance de la trame du temps et de l'espace, il est envisageable de transcender les réalités, et d'en modifier leur cours.

La dague disparu dans un nuage de sable brillant, comme un souvenir qui s'efface.

- L'arme que j'ai fait apparaître est exactement l'arme que vous avez utilisé. C'est la vôtre, simplement arrachée de sa trame temporelle. Comme un souvenir, un écho du passé qui retrouve forme dans le présent. La seule limitation à ce pouvoir, est ma connaissance, et mon imagination.

Autrement dit, il ne peut récupérer une arme que de son propre passé. S'il a pu rematérialiser la dague d'Ignis, ce n'est qu'après l'avoir vu en action avec. Il fallait juste espếrer que le stratège ne soit pas trop perdu, même si ça n'avait pas l'air d'être le cas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Sam 25 Mar - 6:27

IgnisN’importe qui s’interrogerait sur une telle magie. Celle qu’employait Tempus était on ne pouvait plus extraordinaire, et une personne dotée d’un intellect comme celui d’Ignis ne pouvait que souhaiter en apprendre davantage sur quelque chose dont il ignorait tout. La magie sur Éos, c’était essentiellement un privilège du roi de Lucis et de ses accompagnateurs. Noctis, étant le prince élu bien sûr, disposait de ce privilège de façon inné et ses compagnons aussi par extension. C’était de cette manière qu’Ignis pouvait faire apparaître ses dagues à volonté. Il semblait évident qu’il ait conservé ce don ici, quand bien même Noctis n’était pas présent. Le pourquoi, il ne saurait le dire, mais il s’en contentait pour l’heure, jugeant inutile de questionner quelque chose qui lui permettait de combattre avec aisance.
De ce fait cela dit, il ignorait comment une autre source de magie pouvait se manifester, surtout lorsqu’il s’agissait de… sable. Avec un nom tel que Tempus et ses origines extraordinaires, il semblait évident que c’était un clin d’œil aux sables du temps, celui que l’on pouvait observer dans les sabliers, celui qui coulait pour indirectement mais impitoyablement compter les secondes menant à la fin d’une personne, d’une chose, d’une vie, d’une existence.

Tempus lui demanda s’il s’interrogeait bel et bien sur ce sable qu’il fit danser autour de ses bras, laissant Ignis acquiescer d’un hochement certain. Chaque grain semblait être manipulé consciemment par l’ancienne entité mystique, jusqu’à ce que dans sa main, une dague identique à celles manipulées par le stratège n’apparaisse. L’homme ne retint pas un haussement de sourcil que Tempus constata. Il expliqua que ce sable n’était en aucun cas des restes de pierres érodées, mais bien quelque chose… venu d’ailleurs, inconnu à cet univers. C’était donc en effet des vestiges de son propre pouvoir comme il l’expliqua ensuite, quelque chose qui lui permettait de manipuler autrefois les trames temporelles. Un concept fort intéressant, mais bien complexe pour le commun des mortels.

La dague disparut sous le regard d’Ignis, comme si elle n’avait jamais existée en premier lieu. Il put comprendre par la suite que ce n’était non pas une copie mais bel et bien l’une de ses dagues, scellée dans sa temporalité. Le chambellan put aisément comprendre que Tempus ne pouvait pas matérialiser tout et n’importe quoi, il devait avoir connaissance de la chose pour la faire apparaître. C’était somme toute extraordinaire, simplement épatant. Ignis était grandement impressionné, même si on ne le devinerait pas comme ça en le regardant. Le fait que Tempus ait toute son attention prouvait qu’il était aussi intrigué qu’absorbé par son explication.
« J’en déduis que vous ne pouvez reproduire que ce que vous avez déjà pu observer. Au-delà de ce léger frein, il s’agit là d’un pouvoir impressionnant, je dois bien l’admettre. » Il avait sans doute de nombreuses questions au sujet de cette puissance temporelle, mais il semblait évident que de taper la discussion en plein milieu d’une plaine foudroyée n’était pas exactement le bon plan, puisque la foudre frappa violemment près d’eux, l’air de leur demander de se bouger un peu.

Ignis se remit donc en route, non pas sans poser une des plus grandes questions.
« Et vous pouvez matérialiser quoi que ce soit ? Indépendamment de sa forme, ou de sa composition ? » N’importe qui irait s’imaginer Tempus créant quelque chose d’absolument démesuré avec ce sable, comme une bâtisse par exemple, avec ce qu’il avait dit. Si ses deux uniques limitations étaient ses connaissances et son imagination, il y avait de quoi se faire une idée farfelue – et extraordinaire – de ce que ce pouvoir d’outre-monde pouvait faire. Peut-être ne pourrait-il pas créer quelque chose dont il ignorait la composition par exemple, ce serait un frein convenable, puisque cela s’alliait à la connaissance. A voir ce qu’il répondrait.

En attendant, ils semblèrent atteindre un point notable dans la plaine, puisqu’au-delà de ses lunettes brouillées par l’eau de pluie qui n’avait de cesse de venir importuner son champ de vision, Ignis devina la silhouette d’une bâtisse aux couleurs extravagantes au loin. Cela contrastait énormément avec ce que le stratège connaissait, les bâtiments ternes, blancs, ou métalliques d’Éos n’avaient rien à voir avec cette architecture très… tape-à-l’œil.

Comprenant qu’il s’agissait sans doute d’un lieu de repos, il tourna son attention vers Tempus.
« Souhaitez-vous faire une halte ? »
« COUBO ! Manger ! » Fit une voix qui s’égosilla depuis sa poche.
Eh bien, quelqu’un semblait vouloir en faire une…


Note :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 27 Mar - 12:24

TempusLa soif de connaissance de son interlocuteur était suffisament perceptible pour que Tempus explique sans trop se retenir le fonctionnement de son « arme », un relquat de ses anciens pouvoirs temporels. Bien que cela était compliqué, tous ces concepts ne semblaient pas effrayer l'homme à lunettes, bien au contraire. Sa curiosité, piquée à vif, le pousser à se renseigner davantage sur les pouvoirs de son nouvel allié. Reprenant, leur route sous la pluie, Tempus continuait de répondre aux interrogations du jeune homme.

- En toute logique, oui.

Pourquoi lui cacher une chose évidente. Il avait bien suivit ses explications, et n'importe quel être humain y verrait dans ce pouvoir un potentiel énorme. Et il aurait raison. Le fait de pouvoir matérialiser, et apparaître quelque chose, du passé, est d'un fait extra-ordinaire. Mais...

- Dans cette condition, il m'est impensable de transcender quelque chose d'autres qu'un objet manipulable. Ce pour deux raisons simples. Dans ce corps, je n'ai pas la puissance requise pour le faire et je ne dispose pas de suffisament de ressources pour le faire.

Autrement dit, Tempus n'a ni les outils, ni la force de transcender de gros objets de son passé. Techniquement, il ne serait pas non plus impossible de faire transcender des êtres vivants. Cela dit, la manipulation, même si reste similaire dans l'idée, est bien plus complexe à mettre en oeuvre, et demande une maîtrise parfaite des trames temporelles. La nature changeante des objets vivants rend les choses bien plus complexe à transcender et à maintenir.

- Toutes choses arrachées de sa trame temporelle, ne peut subsister indéfiniment dans une autre trame. Il faut pouvoir la maintenir en phase, et plus elle reste plus la stabilité est compromise.

Ce qui explique pourquoi, lorsqu'il fait apparaître les dagues d'Ignis, il les fait disparaître aussitôt après avoir attaqué. Cela lui demanderait bien trop d'énergie de les maintenir. Energie qu'il n'a évidemment pas. D'ailleurs en parlant d'énergie, Ignis proposa de faire une halte. Ils venaient d'arriver devant un bâtiement dans lequel il y avait du monde. La petite boule de poil y voyait une chance de manger. Un véritable ventre sur patte !

- Notre jeune ami semble s'être décidé pour nous.

Les deux hommes entrèrent donc dans le bâtiment à l'architecture exhubérente. Il y avait plusieurs aventuriers à l'intérieur, cherchant le gît. Plusieurs étagères, présentant divers objets, ainsi que des pierres rutilantes, similaires à celles qui leur avait permis de développer des compétences. Ici, tout se faisait à la bonne franquette. On achetait à manger au compoir et on s'installait à l'une des tables disponibles. Assez peu sûr de ses capacités de dialogue, Tempus laissa le stratège s'occuper du repas, tandis qu'il allait s'installer à l'une des tables. Finalement, ce n'était pas plus mal qu'ils aient affronté le pampa un peu plus tôt, cela leur aura permis de récolter une coquette somme de gils. Largement assez pour se payer un repas et en avoir encore de côté.

Lorsque Ignis revint avec le repas, l'être intemporel le remercia assez discrètement. Il commençait à assimiler le principe de service et de remerciements. Lorsque quelqu'un fait quelque chose pour vous, le remercier est toujours apprécié. Une des règles fondamentale de politesse.


- Coubooo !

Sans attendre qu'on l'y invite, le jeune moogle se jeta sur la nourriture. Une chose est sûre, il n'en avait que faire de la politesse lui, tant qu'il pouvait se mettre quelque chose sous la dent !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 28 Mar - 10:38

IgnisIl paraissait évident à présent que Tempus n’avait plus autant de liberté qu’autrefois. Oui, auparavant, il pouvait manipuler des objets de toutes tailles, de toutes formes, mais dorénavant, il devait surtout se contenter de choses qu’il pouvait avoir dans la main par exemple. C’est, du moins, ce que Ignis crut comprendre. Il y avait pour ça des raisons évidentes, notamment le fait qu’il ait perdu énormément en puissance en transcendant le monde d’où il venait pour atterrir ici en tant qu’être humain. Qui plus était, il ne pouvait pas les garder éternellement non plus, toutes choses devaient retourner à sa trame propre. Le stratège devait bien admettre une chose ; là où la magie semblait ne rien avoir de logique, l’explication de Tempus était extrêmement concrète. Quand bien même il était question de magie, tout était logique, tout tombait dans un puzzle bien fait, et non pas un micmac de l’ordre de "tais-toi, c’est magique, c’est tout".
Même un homme aussi intellectuel que lui parvenait à trouver de la familiarité dans un système si complexe.

Quoi qu’il en soit, maintenant, faire une halte ne serait pas une mauvaise initiative. Ils arrivèrent près d’une bâtisse aux couleurs extravagantes et à en juger les installations alentours, il paraissait évident que c’était un lieu de repos pour les voyageurs à mi-chemin dans la plaine foudroyée. Avec ces éclairs qui zébraient le ciel, la pluie qui tombait et les monstres qui rôdaient, c’était une excellente initiative d’avoir planté une auberge ici. Les voyageurs éreintés pouvaient, ainsi, prendre une pause bien méritée. Cela dit, ils n’eurent absolument pas leur mot à dire ; le bébé mog décida qu’il voulait casser la croûte, et déclara qu’ils s’arrêteraient.

« Bien, dans ce cas, entrons. » A la seconde où ils passèrent la grande porte, Ignis constata que cette halte n’avait absolument rien à voir avec les petits restaurants sur les bords de route qu’il connaissait. Sur Éos, c’était toujours spacieux, de grandes fenêtres permettaient de voir à l’extérieur pendant qu’ils mangeaient un bon repas et discutaient. Là, c’était assez… étouffant, il devait bien l’admettre. En même temps, à quoi bon voir dehors avec cette foudre qui n’avait aucune cesse ? Il tourna plutôt son attention vers les étagères, où il y avait de nombreuses pierres scintillantes, des objets divers en vente, des souvenirs aussi… Il pouvait d’ailleurs reconnaître les étranges gemmes que ce vendeur extravagant leur avait offert à Guadosalam. Elles étaient en vente aussi ? Peut-être pourrait-il développer de nouvelles capacités grâce à elles ?

Mais une chose à la fois. Il sentait que le mog lui en voudrait de ne pas rapporter de quoi manger rapidement !
Il remarqua que Tempus était partit s’asseoir un peu plus loin, à une table isolée. Le bébé mog par contre veillait à ce que Ignis fasse bien son travail, si bien qu’il alla au comptoir pour s’adresser à une personne très curieusement vêtue. En même temps, c’était la première fois qu’il tombait nez à nez avec un Al-Bhed… Il ne s’interrogea pas cela dit et commanda de quoi manger. Il se retrouva avec deux assiettes joliment garnies. Après avoir remercié la dame derrière le comptoir, il alla vers la table où Tempus était. Il crut l’entendre discrètement le remercier, comme quoi il s’adaptait rapidement aux coutumes humaines. Ignis hocha de la tête avant de poser les assiettes… sur lesquelles le bébé mog eut tôt fait de se jeter en poussant un cri de joie.

« Je suppose que c’est une histoire de poussée de croissance… » C’était dit avec une légère note d’humour – bah oui, il était capable d’en faire de temps en temps ! Le mog n’avait cure cela dit et mangeait les grains de riz dans l’assiette réservée pour Ignis avec un bonheur démesuré. Au menu ; poulet aux épices et riz. C’était une recette que Ignis connaissait d’ailleurs, il se souvenait l’avoir maintes fois fait auparavant. Très simple à réaliser. C’était toujours un délice malgré la simplicité du plat… le bébé mog semblait d’accord en tout cas.

Attrapant sa fourchette, le jeune homme entreprit de manger en poussant stratégiquement un petit tas de riz qu’il réservait plus ou moins au moogle. Comme ça, sa fourchette ne se ferait pas repousser avec véhémence sitôt qu’il approcherait du mog.

Le repas terminé, le stratège s’essuya la bouche avant de se préparer à se lever.
« Souhaitez-vous un dessert ? » Il ne se rappela qu’à ce moment-là qu’il ne connaissait peut-être pas le principe. « Il s’agit d’une sorte de second repas, plus délicat et léger, permettant de mettre une touche finale à ce que vous venez de manger. » A voir, il était à peu près convaincu que le mog ne dirait pas non cela dit. Il se leva donc forcément, ne serait-ce que pour lui – et le mog, n’oublions pas le mog.

Des voyageuses discutaient non loin de là et la conversation semblait haute en couleurs. Elles parlaient avec tellement d’entrain que n’importe qui dans la pièce pourrait les entendre, Tempus et Ignis y comprit.
« Tu as vu le truc qui flotte dans le ciel ? C’est immense ! » Fit une jeune fille aux cheveux châtains.
« Tu parles ! Tu crois qu’on pourrait aller voir.. ? » Répondit son amie, tout de bleu vêtue.
« Quoi ?? T’es folle ma pauvre ! Je trouve que c’est flippant.. » Avoua la première.
« Y’a peut-être des trésors ! » Gloussa la demoiselle en paraissant très enthousiaste.
L’autre soupira, décidément embarrassée par l’imprudence de sa copine. Ignis fronça légèrement les sourcils. Quelque chose qui flottait dans le ciel ? Il n’était pas certain de l’avoir remarqué… En même temps, entre le combat contre le pampa et les discussions avec Tempus, il n’avait pas pensé à lever les yeux vers le ciel. Ses lunettes étaient un peu gênantes aussi il fallait bien l’admettre. Toute cette pluie l’empêchait de voir convenablement, alors lever le regard vers les cieux… C’était bien la dernière chose à laquelle il aurait pensé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 28 Mar - 16:58

TempusIl était très appréciable de combler l'un des besoins vital de l'être humain, en particulier satisfaire sa faim. Malgré ses siècles d'existence, Tempus découvrait cette pratique propre aux êtres mortels. Rien de bien sorcier en soi, et pourtant tout ce système était si nouveau. Et encore, ce n'était que le début. Heureusement, Ignis était là pour lui apprendre les rudiments de la vie, qui plus est, avec un soupçon de pédagogie non négligeable.

Le repas se passa dans le calme, surtout animé par leur petit ami à poil qui faisait de grands gestes et beaucoup de bruit malgré sa taille. Une chose est sûre, il avait déjà son petit caractère. Ce n'est qu'après avoir terminé leur repas que le stratège demanda alors si l'homme aux cheveux grisonnant souhaitait un dessert. Le regardant avec un air ahuri, le précepteur s'empressa de lui expliquer avec son aisance naturelle ce que c'était. Il estimait avoir suffisament manger, et refusa l'offre. Il aurait tout le temps de découvrir ce qu'il en était de ces fameux desserts.

Alors que l'homme à lunette et la boule de poils allaient se chercher un dessert, une conversation à haute voix surgit presque de nulle part. Deux jeunes filles, ne ressemblant pas aux habitants de Guadosalam, discutaient de quelque chose d'apparement immense, surplombant le ciel de la plaine. Tempus haussa un sourcil. S'il y avait eu quelque chose d'immense, lui ou Ignis l'aurait forcément apperçut. Il n'y avait que des pylônes et des étendues sauvages à pertes de vue.

Un brin de curiosité l'entraîna à se diriger vers la sortie, pour essayer de voir ce dont ces inconnues parlaient. Et elles avaient entièrement raison, une immense citadelle flottait dans les airs, au dessus des plaines. De lourdes chaines étaient ancrées dans le sol, comme pour éviter que le château ne s'envole. Mais ce n'était pas tant la nature improbable des choses qui alerta Tempus, mais l'existence même d'une telle chose. Il ne pouvait qu'y croire, et pourtant, il ne pensait pas cela possible. Mais qui ?

Il retourna dans l'extravagant gîte pour retrouver son allié de bataille. Il souhaitait sûrement en savoir plus à ce sujet. Quoiqu'il en soit, Tempus ne se priverait pas de lui en parler.


- Ces jeunes femmes parlent d'une citadelle flottante au dessus des plaines.

Oui, brut de décoffrage. Pourquoi tourner autour du pot quand les choses peuvent être dites simplement ?

- La probabilité que ce bâtiment soit apparut pendant notre halte est très grande. Comment ne l'auraient-ils pas vu autrement ? Mais il y a autre chose.

Il marqua un léger temps d'arrêt. Cela paraîtrait fou pour Ignis, surtout après ce que lui avait raconté l'ancienne entité à propos des voyages entre les dimensions.

- La structure entière de cette citadelle n'est pas issue de cette trame temporelle. Et au risque de me tromper, ce qui est rarement le cas, elle est même déphasée de toute trame.

Par contre il serait incapable de dire qui était à l'origine d'une telle manipulation, ni même dans quel but... La seule chose qu'il pouvait affirmer sans aucun doute c'est que tout ce château n'avait rien à faire ici... mais surtout, n'était pas "limité" dans l'existence, comme peuvent l'être les armes que Tempus faisait apparaître. Tout cela rendait les choses confuses pour l'intemporel, qui n'avait jamais vu une telle chose. Mais la théorie du temps et de l'espace veut que tout soit possible...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Jeu 30 Mar - 17:55

Note :
 

IgnisTempus n’était pas intéressé par un potentiel dessert, estimant certainement avoir suffisamment mangé. Ignis acquiesça et se leva en compagnie du mog qui parut rapidement associer le mot dessert et nourriture… Il comprit que c’était quelque chose qu’on avalait et suivit donc Ignis volontiers pour se diriger vers le comptoir.
De sa position, le stratège put entendre ce que les filles racontaient, même si ce n’était que par morceaux. Elles étaient plus proches de l’ancien être temporel que de lui, aussi, Tempus put convenablement entendre les échanges. Le mog bondit sur le comptoir entre temps pour plus ou moins réclamé cash un dessert à la dame derrière celui-ci, aussi Ignis s’empressa de commander de quoi manger avant que la petite boule de poils ne décide de dévaliser les cageots de fruits et de légumes.

Le temps qu’il détourne les yeux, Tempus s’en était allé dehors.

Lorsqu’il se retourna, les mains chargées d’une salade de fruits et d’une petite assiette avec une sorte de morceau de gâteau destiné au mog, l’Al-Bhed l’ayant trouvé fort mignon, il se rendit rapidement compte que Tempus n’était pas dans son champ de vision. Il n’était plus à table, était-ce la bonne ? Pourtant, oui… Avant qu’il n’interroge quelqu’un d’autre, et alors que les deux femmes quittaient le confort de ce gîte pour rejoindre l’extérieur et poursuivre leur folle aventure, l’étrange homme venu d’outre-monde revint dans la pièce, les cheveux de nouveau trempés, comme le reste de sa tenue d’ailleurs. C’était le souci avec les intempéries.

Ignis déposa les assiettes sur la table. Le bébé mog fondit sur la pâtisserie.
« Vous semblez préoccupé. » Nota le stratège en reprenant place à table. Tempus lui expliqua alors ; il y avait une énorme citadelle qui flottait dans les airs, sans doute était-elle apparue pendant leur halte. Voilà pourquoi ils ne l’avaient pas remarquée d’abord… Mais comment une citadelle pouvait-elle surgir de nulle part ? On parlait tout de même d’un véritable palace, une bâtisse d’une envergure incroyable. Tempus semblait toutefois effectivement préoccupé et le confirma dans ses mots ; ce château venait d’une trame temporelle différente, et avait été totalement déphasée de cette même trame, ce qui ne devrait techniquement pas être possible. Ou en tout cas, rare.

« Hm… » Il laissa sa cuillère picorer les morceaux de fruits baignés de sirop sucré en s’interrogeant non seulement sur la situation, mais aussi sur ce qu’il pourrait répondre. Ce n’était pas comme si ce phénomène lui disait quelque chose en toute honnêteté. Cela dit, une interrogation lui vint à l’esprit. « Serait-ce possible que d’autres individus puissent avoir le même pouvoir que vous ? » Quelque chose ne collait pas toutefois. Il avait crut pouvoir supposer que Tempus était une sorte d’entité unique en son genre… Mais à présent, quelque chose le faisait douter. Peut-être que lui aussi, il doutait, à présent ? Pensait-il la même chose ?

« Quelque chose me dit que cet endroit pourrait être dangereux… » Il avait une mauvaise impression, et son instinct ne le trahissait que rarement. Terminant sa salade de fruits, il déposa sa cuillère avant d’éloigner le plat translucide, joliment décoré. « Mais si vous souhaitez vous y rendre pour en avoir le cœur net, je ne vous laisserai pas vous y rendre seul. »
Honnêtement cela dit, il ne pensait pas que ce soit une bonne initiative.

Quoi qu’il en soit, ils ne pourraient pas se risquer à y aller maintenant. Pas en l’état.
« Avant toutes choses, sans doute devrions-nous interroger les quelques personnes présentes à ce sujet. Peut-être que quelqu’un a déjà vu cette bâtisse par le passé… » Et pourrait donc leur donner des indications concernant son lieu d’origine ? Ignis jouait à tâtons honnêtement pour le coup, il ignorait par où se diriger exactement, mais une chose était sûre ; il était fortement intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 3 Avr - 17:39

TempusSi la situation était difficile pour Tempus, qui apprenait à vivre son nouvel état d'être mortel, elle devait tout aussi confuse par la force des choses. La citadelle qui avait fait son apparition était au coeur de la problématique, surtout parce que d'une certaine manière, il la voyait comme un indice. Non pas sur lui même, mais sur la réalité dans laquelle il se trouvait. Le fait qu'une telle chose puisse subsister impliquait deux faits : le monde sur lequel il se trouvait était bien un monde remanié par les tissus temporels ; si une personne pouvait faire cela, d'une certaine manière, il pourrait lui aussi en être capable.

- Je ne peux vous l'affirmer avec exactitude, mais les faits sont là. Ce château n'est pas arrivé ici par ma volonté.

Ce qui n'avait pas pour effet de rassurer les deux hommes, car une chose aussi menaçante n'était pas forcément de bon augur. Que pouvaient-ils faire à ce stade. L'ignorer, ou bien s'en approcher pour tenter de rencontrer la personne à l'origine de cette prouesse spatio-temporelle. En apprendre plus sur la personne et les conditions était tentant. Très tentant.

- Une personne à l'origine d'une telle chose doit être puissante. Et il est tout aussi possible qu'elle soit mal intentionnée.

Autrement dit, il ne préférait pas aller la rencontrer. Pas tout de suite. Essayer d'en apprendre plus sur cet individu serait bien plus profitable. Et puis, peut-être que des autochtones auraient des réponses à ce sujet. Peut-être. Ils prirent donc le temps de se renseigner auprès des quelques personnes présentes ici - il n'y avait pas grand monde, en fait - et c'est l'homme au comptoir qui les interpella.

- Votre truc là, ça me dit quelque chose. J'ai déjà entendu des voyageurs en parler.
- Que savez-vous à ce sujet ?
- Pas grand chose à vrai dire. Mon cousin m'a raconté une rumeur comme quoi il appartiendrait à une femme diabolique, et qu'en plus, elle pouvait le faire voyager n'importe où sur Héméra !

Au stade de rumeur, rien ne pouvait être confirmé, mais au vu de l'état de chacun des deux hommes, ils feraient mieux de ne pas s'en approcher tout de suite. Prendre du temps pour mieux se renseigner sur le sujet, récupérer leur force, et pourquoi pas, retrouver cette mystérieuse femme. D'ailleurs, ils n'avaient même pas son nom. Bah ça allait être simple pour en apprendre plus sur elle tiens !

Maintenant qu'ils étaient restaurés, peut-être pouvaient ils reprendre la route, à moins qu'Ignis ait envie de prolonger leur halte ?




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 4 Avr - 9:14

Note :
 

IgnisEvidemment qu’une personne à l’origine de l’apparition d’un gigantesque château devait être puissante… Ignis pouvait s’en douter. Tempus ignorait qui plus était si quelqu’un d’autre que lui pourrait manipuler les trames temporelles, mais puisque ce n’était pas de sa volonté, c’était forcément quelqu’un d’autre. Certes. Ce qui mettait la puce à l’oreille, c’était surtout que selon lui, la personne responsable de l’apparition de cette citadelle devait forcément être mal intentionnée. De nouveau, l’instinct d’Ignis lui signala de ne pas se rendre là. Qui plus était, ce serait sûrement dangereux pour leur petit camarade. Déjà que les éclairs lui hérissaient le poil…

« Je suggère que nous ne nous approchions pas. Pour le moment… » Mais alors qu’il allait proposer de reprendre leur route pour rejoindre Bevelle, un homme les interpella, celui au comptoir. Il mentionna que quelqu’un lui en avait parlé auparavant, et que selon la rumeur, c’était une femme diabolique qui logeait dans ce château. Raison de plus pour ne pas y mettre les pieds. Si elle pouvait vraiment faire voyager ce truc partout sur Héméra, il valait mieux rester sur ses gardes, ils pourraient certainement la recroiser autre part… Et alors, peut-être seraient-ils assez puissants pour espérer explorer les méandres de cette étrange demeure.

Autant retourner à l’objectif primaire ; trouver des informations sur ce monde. C’était ce qu’ils faisaient après tout.
« Poursuivons notre route, Tempus. Peut-être que nous pourrons en apprendre davantage sur ce palace flottant en nous rendant à Bevelle. » Initialement, ils voyageaient jusqu’à l’ancienne Sainte-cité surtout pour en apprendre davantage sur ce monde où ils venaient d’arriver, mais quitte à faire, ils pourraient peut-être les interroger aussi concernant ce sombre château…

Ils quittèrent le gît suite à un remerciement pour se retrouver à nouveau sous la pluie battante. Une pluie tiède, certes agréable, mais Ignis n’appréciait pas énormément le fait d’être trempé. Ses vêtements lui collèrent bien vite à la peau… Il leva les yeux une fois dehors pour regarder la citadelle et sentit un drôle de frémissement dans sa poche. En penchant le regard, il crut voir les petits yeux du mog qui dévisageait le château en tremblotant comme une feuille morte.
« Ne craint rien. » Nota Ignis en lui adressant un sourire rassurant. « Nous n’irons pas par là. Pas avec toi, du moins. »
« Coubo… » Etait-il rassuré, ou boudeur ? Difficile à dire, en tout cas, le bébé mog retourna s’enfouir dans sa poche, à l’abri de la pluie – bien que c’était un peu contreproductif, vu que sa poche était toute aussi trempée que le reste de sa tenue vestimentaire.

« Nous interrogerons aussi les gens à Bevelle pour savoir où dénicher une famille pour ce petit mog. Je doute qu’il se plaise à vivre toute sa vie au creux d’une poche. » Non, probablement pas. Et pour le moment, il ne prenait pas trop de place, mais viendrait un jour où il grandirait, grossirait, et deviendrait potentiellement gênant pour son porteur.

Le duo se remit donc en route sous l’aura menaçante du château de la maîtresse du temps. Ignis y jeta un dernier coup d’œil mais outre un léger froncement de sourcil, le jeune homme préféra ne pas s’en inquiéter davantage. Il viendrait sans doute un jour où Tempus, en bon manipulateur temporel, souhaiterait s’y rendre et le stratège supposait déjà qu’il l’accompagnerait. Mais ce jour n’était pas venu.

Alors qu’ils approchaient de la lisière de ce qui semblait être une forêt, Ignis poursuivit la conversation.
« Dans l’univers d’où vous venez, y avait-il d’autres entités dotées de pouvoirs différents des vôtres ? » Il avait dit pouvoir manipuler des trames temporelles, avoir été plus ou moins un gardien pour celles-ci, mais y avait-il d’autres êtres de ce genre ? C’était tout de même une découverte extraordinaire, même si Ignis n’était pas sans savoir qu’il existait des entités supérieures sur Éos aussi – il suffisait de penser aux Six, ou même au rôle clef que jouait l’Oracle dans le destin du Roi de Lucis – apprendre qu’un autre monde puisse être doté de forces supérieures de ce genre aussi en pouvait que le rendre curieux.


Note :
 
Revenir en haut Aller en bas
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Jeu 6 Avr - 17:55




Ignis rassemble 450 gils.
Ignis passe au niveau 3.

Tempus tombe sur 400 gils.
Tempus passe au niveau 3.



Ignis et Tempus arrivent dans la  Forêt de Macalania



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane
Papillon Prismatique

Papillon Prismatique

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 11 Sep - 17:13

Ayane et Fang viennent de Guadosalam

D'accord pour faire cette petite mission mais ce n'était qu'une question de se dérouiller un peu puisque ça ne rapporterait pas des masses. Ayane s'attendait presque à ne pas en tirer un gil mais il valait mieux le voir comme ça que de s'attendre à une fortune et ne rien avoir en fin de compte. Ainsi, elles se dirigèrent vers les plaines dans le but d'aller chercher des champignons. Il faudrait atteindre le centre de la plaine en premier lieu et, une fois au comptoir, il faudrait demander les formalités au gérant pour savoir combien il en voudrait, ce qu'il faudrait exactement faire pour ça puisque, mine de rien, il serait logique qu'il n'y ait pas qu'un seul type de champignon à ramasser.

« On aura peut être l'occasion de se défouler sur le chemin déjà. » Fit Ayane en commençant à marcher sans trop se soucier de l'orage ambiant ou de la pluie qui se permit de leur tomber dessus sans délai. « Il faut aller au comptoir et on risque de croiser des trucs en chemin. »

Quels genres de trucs maintenant ? Ca serait sans doute la surprise mais, pour commencer, Ayane s'intéressait surtout aux tours paratonnerres non seulement pour esquiver les éclairs qui menaçaient de leur tomber dessus mais, surtout, pour pouvoir se rendre compte de ce qu'il y aurait et s'il y avait beaucoup de champignons.

« Ca va... Je pense qu'on aurait pas trop de mal à les trouver ces champignons... » Vu qu'elle en voyait tout de même pas mal du côté où la pluie ne chassait pas. Cependant, elle remarquait aussi que ça avait tendance à attirer des monstres qui devaient s'en faire éclater le ventre. « On aura peut être à se battre pour en avoir par contre. »

Les commentaires n'étaient que pour passer le temps puisqu'elle avait de la route à franchir avant de pouvoir prendre la mission. Vu que plusieurs créatures étaient présentes et que les deux filles pourraient les voir, elles auraient la possibilité de sauter directement sur l'une d'entre elles et voir ce qu'elles pourraient faire du coup. Si elles en avaient le choix, ça serait peut être mieux quelque part pour pouvoir en choisir un qui ne serait pas trop casse pied à tuer.

« Tu préfères qu'on en attaque un maintenant ou on essaie d'aller à l'auberge sans se faire prendre ? »

Voir ce qu'elles valaient serait peut être aussi préférable avant de s'en prendre à un groupe trop fort. Ayane ne doutait pas de ses capacités mais elle savait qu'elle ne voulait pas affronter de flan tout de suite ou alors un ennemi du genre des élémentaires qui avaient une défense toute aussi grande. En tout cas, la kunoichi continuait d'avancer en restant alerte à tout ce qu'il se passait autour d'elle, tentant aussi de ne pas pester parce qu'il pleuvait – une chance pour elle, elle avait une capuche au moins ! Contrairement à Fang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Yun Fang
Crocs Enflammés

Crocs Enflammés

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 18 Sep - 23:26

Fang aimait être payée pour ses services si bien qu’elle accepterait une nuit à l’auberge gratuite en compensation ou n’importe quoi d’autre, du moment qu’elle pouvait en profiter. La jeune femme s’adaptait et aimait partir à l’aventure. Elle espérait que sa nouvelle compagne de route appréciait tout autant qu’elle les voyages.

Par contre pour ce qui touchait aux modalités de contrats, Fang n’était pas très patiente. Pour elle il y avait un objectif, un résultat, une récompense. De ce côté-là, c’était le caractère de la jeune femme, et il vaudrait mieux pour elle qu’Ayane soit plus patiente à ce niveau là.

Les deux jeunes femmes avançaient dans la plaine sans trop craindre la pluie. Une petite pluie n’avait jamais blessée personne, par contre les éclairs qui tombaient, un peu plus sans doute. Ayane avoua qu’elles auraient l’occasion de se défouler sur le chemin car des monstres rôdaient aux alentours, cherchant désespérément une âme faite de chair et de sang.

« On le voit d’ici, déclara Fang en le pointant du doigt. On devrait vite y être, après ça dépend de l’humeur de ces bêtes »

Fang appuya ses derniers mots en regardant au loin un chien errant qui courait après un petit animal qui cavalait. Pendant leur avancée, les deux jeunes femmes se servaient des tours paratonnerre pour ne pas être foudroyées. Et fort heureusement pour elles, il y avait pas mal de champignons. Après, étaient-ce vraiment ceux-là ? Fang ne pouvait dire, n’ayant jamais mis les pieds dans ce monde. Mais elle pouvait affirmer que dans la nature, il y avait beaucoup de sorte de champigons.

« Tu crois qu’ils piquent ? rigola Fang »

Alors qu’elles avançaient toujours plus loin dans la plaine, Ayane demanda à Fang si elle voulait continuer le chemin jusque l’auberge sans se battre ou si elles attaquaient un des monstres par surprise. Dans l’esprit de Fang, s’agita plusieurs idées qui lui semblaient concorder avec son caractère. Il était peut-être préférable voir ce que sa nouvelle compagne valait au combat et l’inverse pour elle. Fang désigna alors un monstre à l’écart.

« Je pense qu’on pourrait se faire la main sur ce petit là-bas. Histoire de dérouiller. Hein, t’en penses quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane
Papillon Prismatique

Papillon Prismatique

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 19 Sep - 19:51

Le comptoir était très proche finalement et les deux femmes y seraient très rapidement si l'humeur des monstres le permettrait. Il y avait beaucoup de champignons, beaucoup de sortes surtout et peut être que ce ne serait pas la bonne qu'elles auraient à récolter... D'ailleurs, Fang se demanda s'ils pouvaient piquer et Ayane sourit en l'entendant poser une telle question. « Je sais pas. » Commença-t-elle en haussant les épaules. « Moins que les éclairs, ça c'est sûr. » Bah ouais, fallait bien qu'elle réponde par une connerie aussi.

Pour se faire la main, il faudrait trouver une petite créature qui ne serait pas très dangereuse. C'était en voyant un petit lézard que Fang proposa de s'en prendre à celui ci pour commencer. « Ouais, ici ils ne paient pas de mine mais ils peuvent s'avérer être très méchants. » Ayane se souvenait notamment d'un pampa qu'elle n'avait jamais réussi à toucher... Enfin, elle devrait pouvoir arriver à atteindre celui qu'elle voyait là. « Prête ? » Demanda-t-elle en sortant une de ses dagues, elle même prête à l'assaut.

Le monstre ne manqua pas de les repérer lorsqu'il entendit Ayane parler de l'attaquer. Il n'hésita pas l'ombre d'une seconde et lézarda jusqu'aux deux filles pour se mettre devant elle. Lui, il était prêt en tout cas ! « Il a du nous entendre. » Que fit la kunoichi en se disant que prête ou pas, Fang n'aurait maintenant plus qu'à suivre !

Dès le premier coup qu'elle fit, elle repéra une difficulté qu'elle n'apprécierait pas des masses : le lézard avait fait un simple bond vers l'arrière pour esquiver le coup. Bah tien ! Ca commençait bien tout ça ! « Hmf... Rapide. » ou alors elle qui était trop lente même si elle ne voudrait pas l'admettre comme ça. Sa rapidité n'était pas celle d'un ninja pour rien mais elle devait manquer un peu de précision à côté de l'agilité de son adversaire. Pourtant, elle était clairement avantagée de ce côté là aussi. Elle n'avait simplement pas eu de chance et l'ennemi avait du anticiper le coup venir sans doute.

Il faudrait se méfier de ces petites bêtes là en plus puisque leurs assauts étaient aptes de figer les personnes qu'ils toucheraient...



Un mélusine engage le combat !

Bilan :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Yun Fang
Crocs Enflammés

Crocs Enflammés

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Lun 25 Sep - 19:41

Fang était contente de constater que sa nouvelle compagne de route partageait son humour. La jeune femme aimait plaisanter même si ses blagues n’étaient pas tout le temps hilarantes. Il fallait surtout avouer que Fang aimait aussi être arrogante. Elle ne l’avait pas encore montré mais Ayane s’en apercevrait sans doute rapidement.

Lorsque la jeune kunoichi répondit que les champignons risquaient de piquer moins que les éclairs, Fang émit un rire bref. Elle ne s’y était pas attendue et cela l’avait fait rire. Alors qu’elles parcouraient rapidement la plaine, Ayane avait proposé de tester leurs capacités de combats en prenant à part un monstre. Et cela plut à Fang. Mais apparemment, les monstres de cette plaine cachaient bien leur jeu.

Fang savait bien qu’il ne fallait pas sous-estimer les monstres. Elle se souvenait de ces petites boules de bois bien mignonnes dans son monde. Mais leur maman l’était beaucoup moins. Ce combat avait marqué la dame des contrées sauvages. Fang acquiesça lorsqu’Ayane lui demanda si elle était prête.

Fang plia son bras derrière elle et attrapa sa lance, attachée dans son dos. Mais le monstre était vivace et les avait entendues. Il zigzagua jusque les deux jeunes femmes et se montra menaçant. Fang haussa un sourcil. La belle brune n’était pas des plus rapides, sa lance était bien plus lourde qu’une épée classique ou d’un arc. Et lorsqu’elle vit Ayane rater la cible, Fang fit la moue mais se contenta de se mouvoir à sa suite, essayant de surprendre l’ennemi.

« Je ne suis pas bien plus rapide mais on fera avec ! »

Fang avait sans doute par chance réussit à toucher ce lézard. Peut-être qu’il n’avait pas vu la jeune femme brandir sa lance. Mais il riposta, mécontent d’avoir été touché. Heureusement, il ne pétrifia pas la jeune femme. Cependant, Fang avait des intuitions et des sens assez développés.

« Lui, il diffuse des toxines bizarres... je n’ai pas été contaminée heureusement. Fais attention »


Bilan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane
Papillon Prismatique

Papillon Prismatique

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mar 26 Sep - 12:33

Ayane était rapide de base, pour sûr que Fang ne serait pas plus rapide qu'elle mais c'était surtout que le lézard savait se montrer vivace quand il le fallait. Cette fois, Ayane avait raté son coup mais Fang put attaquer sans manquer sa cible même s'il se révéla avoir une défense surprenante pour une chose aussi petite... Et en guise d'attaque, il n'était pas mal non plus même s'il en faudrait beaucoup plus pour pouvoir les vaincre.

En se faisant attaquer, elle put même dire qu'il diffusait des toxines étranges mais elle n'avait heureusement pas été affectée. Seulement physique, ce truc pourrait donc se faire paralyser et, sans aucun doute, ça le calmera. « Je vais tenter un truc pour nous simplifier la vie. » Temporairement seulement mais ça serait déjà pas mal. Et ça allait lui détruire toutes ses ressources. Ce retour à la vie aurait été très difficile mentalement mais elle se rendait compte tout de même que ça allait être dur physiquement aussi

Au moins, l'avantage c'était qu'elle ne pourrait pas rater sa cible avec ce qu'elle comptait faire.

Ayane prit de l'élan et elle sauta face à son adversaire afin de pouvoir faire deux coups très rapides. Les deux coups formèrent une croix assez grande devant elle qui fonça sur le lézard. Bien qu'il se tenta à esquiver, l'attaque était d'une trop grande envergure pour qu'il y parvienne. Du coup, il se la mangea de plein fouet mais il ne sembla pas être paralysé comme il le prouva au coup suivant. Ayane put le voir parfaitement sur elle et l'esquiver ne fut qu'une formalité. Elle en profita d'ailleurs pour lui asséner un nouveau coup derrière la tête. Un coup sans grande puissance mais qui aurait pu le sonner un minimum si jamais elle aurait mieux visé.

« C'est qu'il est résistant quand même. » Qu'elle nota alors qu'elle tentait de ne pas démontrer qu'elle n'avait plus le moindre souffle. En même temps, elle ne se souvenait plus qu'elle avait pu un jour être aussi faible. C'était assez difficile à tenir comme choc mais elle comprenait mieux ce qu'elle aurait à faire pour récupérer ce qu'elle avait perdu... Mine de rien, le combat maintenant engagé, il serait d'une certaine utilité puisque Ayane pourrait plus facilement noter les lacunes des deux filles par ailleurs.

« Bon... Je pense qu'on va avoir du boulot pour récupérer notre potentiel... Je pensais pas redevenir si nulle en mourant... » Ca faisait bizarre de le dire comme ça mais Ayane ne préférait pas mâcher ses mots... Même si quelque part, son orgueil en prenait un sacré coup. Elle était rassurée de voir qu'elle n'était pas la seule cependant... Fang savait se battre mais elle ne semblait pas taper plus fort qu'elle...

Bilan :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Yun Fang
Crocs Enflammés

Crocs Enflammés

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   Mer 4 Oct - 23:34

Fang ne le montrait pas mais elle était estomaquée par la faiblesse dont elle pouvait faire preuve. Sa cristallisation et sa mort avaient donc amenuisé ses forces à ce point ? La jeune femme ne pouvait l’accepter. Elle luttait pour ne pas exploser. Elle frappait ce lézard de manière bien minable.

Et voir qu’Ayane était dans le même bateau ne l’aidait pas. Fang se disait qu’elles n’avaient vraiment pas de chance ! Mais, la dame des contrées sauvages se concentra à nouveau sur le combat. Et heureusement, la foudre ne leur tombait pas dessus. Ayane semblait préparer quelque chose.

Fang la regarda courir en direction du lézard et ensuite sauter vers lui pour lui donner deux coups dans l’air. Une croix apparut alors suite à cette action et frappa de plein fouet le lézard. Ayane possédait une bonne dextérité. Elle donna un coup après l’esquive de l’ennemi. Fang acquiesça lorsque sa compagne de route lui avoua qu’il était résistant.

« Bonne technique en tout cas ! »

C’était vrai mais ses coups n’étaient pas très blessants. Elles pouvaient donc battre cet ennemi, sans trop de problèmes. Ayane pointa du doigt tout de même qu’elles allaient devoir s’entraîner pour devenir fortes. Il n’y avait pas de secrets à ce niveau-là. Fang soupira suite à cette annonce.

« C’est embêtant, je te l’accorde. On a l’air ridicule devant ce lézard mais il viendra un jour où on le découpera sans qu’il le sache ! »

Fang refusait d’être encore plus ridicule en fuyant. Alors elle se concentra sur son actuelle force et fonça vers l’ennemi. Elle projeta une poussière avec son pied en s’arrêtant devant la cible et attendit un très court laps de temps. Elle réussit à porter son coup sur l’ennemi et elle constata qu’elle avait presque manqué de le rater. C’était juste mais au moins elle l’avait eu !

Par réflexe, le lézard attaqua Fang et elle sentit sa peau piquer. En effet, les toxines qu’il avait dégagé étaient plus fortes mais pas encore assez pour atteindre Fang. Et

Bilan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petite étape électrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite étape électrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite scène amusante en arrière-plan : p
» [Screen] Petite réunion chez Kokinette
» [Collection Membre] Ma petite collection.
» [RESOLU - Script] Création d''une petite fenetre de menu.
» Petite présentation partielle de ma piètre personne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Nord :: Plaine Foudroyée-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives