Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Un labyrinthe de sentiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Dim 7 Déc 2014 - 21:34

Spoiler:
 

Il ne manquait plus que ca, non mais vraiment, me retrouver devant ma propre phobie … Je suppose qu’il ne fallait pas s’attendre à moins de la part de la Chimère du Feu. Si la température était anormalement « basse » - il faisait chaud quand même hein – pour le lieu où nous nous trouvions, de la lave, de la roche volcanique … j’avais les yeux qui devaient être rouges à cause de la chaleur dégagée en ces lieux et le soufre. Je sentais qu’ils me brûlaient, surtout quand je les gardais fermés comme maintenant. Malgré la peur qui me tétanisait, je voulais discuter avec la Chimère, aussi les yeux clos, et tenant mon époux par le bras, on avançait afin de suivre Calcimini. Je calquais mes pas à ceux de mon époux pour ne pas me ramasser, mais un rugissement puissant et un souffle ravageur – qui fit voler mes mèches dans tous les sens – eurent tôt fait de me convaincre d’ouvrir un œil au cas où nous serions en danger.

Le décor me faisait vraiment trembler et je n’espérais pas que ce soit une mauvaise farce car je ne me sentais pas de me battre ici, j’étais vulnérable. Toutefois, l’apparence de la créature me perturba assez, car j’étais sûre d’avoir déjà vu un monstre similaire sur notre monde. J’avais eu un sursaut autant qu’un hoquet de surprise lorsqu’il expulsa vite fait bien fait la boule de feu à l’autre bout du labyrinthe et je venais serrer un peu plus le bras de mon époux … jusqu’à ce que la créature se présente sous le nom … d’Ifrit. C’était lui, la vraie Chimère du Feu … et effectivement, ce nom ne m’était pas inconnu. Ifrit était l’Eidolon du Feu, avec Brynhildr, que nous avions pu voir durant la Pompa Sancta de Nautilus, tout comme il était sûrement répertorié quelque part dans le livre d’Haerii. Ramuh, Valefore, Shiva, Ifrit … Combien d’autres coïncidences y avait-il encore ? Et ce, même si ces Chimères affirmaient ne pas être les mêmes que chez nous ?

Enfin bon, une nouvelle éruption de lave arrivait à me convaincre de fermer à nouveau les yeux tandis que mon époux faisait un peu de la lèche à Ifrit – sûrement pour éviter de se prendre un poing dans la tronche comme Calcimini. Bref, il avait fait apparaitre les orbes et comme je sentais mon époux avancer pour attraper le sien, j’ouvrais un œil pour prendre le mien et écouter l’énigme. Un lieu où se tenait Ifrit autrefois ? Nous ne connaissions que le temple de Kilika pour le moment sur Spira, là où nous n’avions rien trouvé à l’époque mais c’était peut-être normal alors : si le Cristal du Feu s’y trouvait, nous n’avions pas encore l’orbe. Mais après, nous ne connaissions pas suffisamment les autres mondes pour affirmer que c’était là-bas, nous ne savions pas si Dol ou Héra abritait un antre pour Ifrit aussi. Curieusement pourtant, j’avais le pressentiment que nous avions quelque chose à voir sur Héra … Petit « souvenir » de mon rêve avec Irvine, dont je ne me souvenais pas du tout à cet instant en réalité … J’avais juste ce pressentiment qu’on devait aller sur ce monde.

Yusuke posait une question au sujet de l’écriture sur les orbes : pourquoi étions-nous en mesure de lire l’énigme si nous ne venions d’aucun monde d’Héméra ? J’entrouvrais un peu les yeux, comme si j’espérais n’apercevoir qu’Ifrit mais pas le décor tout autour. Il devait me trouver très malpolie, ou très peureuse au point de fuir son regard alors que ce n’était ni l’un ni l’autre… Quoique vu sa réaction extrême avec Calcimini, oui j’avoue que j’avais un peu peur de lui demander d’arrêter avec cette lave qui me terrifiait tant.

- O-On avait deux autres questions, pour la prochaine fois qu’on rencontrerait une Chimère … J’espère que vous pourriez y répondre … AH !

Et une nouvelle éruption juste à côté, une !! J’étais venue me réfugier chez Yusuke en me collant contre lui si brutalement que j’avais failli faire tomber mon orbe ! Je tremblais encore et j’attendis que ca se calme, et que je me calme, pour me reculer un peu et reprendre.

- Désolée, j’ai la phobie de la lave … Une Chimère au sale caractère comme Ifrit a de la matière à rigoler là. - On … On souhaitait savoir quelque chose au sujet de l’Au-Delà … Yusuke et moi avons pu y surgir alors que nous ne sommes pas d’ici … Ma belle-mère y a surgi aussi … est-ce que … est-ce que mes parents le pourraient aussi ? Sachant qu’ils sont morts il y a plus de cinq siècles … ?

Je voulais savoir … Je serai tellement heureuse si un jour, je les revoyais ! Ca avait beau faire cinq cent ans, chaque fois que je repense à eux, je me sens mal, j’ai toujours eu du mal à tourner la page et même aujourd’hui encore, je ne suis pas sûre de l’avoir tourné complètement. Encore moins pour ma mère que j’ai vu mourir sous mes yeux, contrairement à mon père, et que je n’ai pas su protéger. Voir Hinata revenir à la vie était comme un nouvel espoir pour moi, et puis je serai tellement ravie de leur présenter Yusuke !! Enfin, je suppose qu’il ne fallait pas trop rêver non plus … Je baissais les yeux avant de soupirer, pour la deuxième question sinon …

- Sinon, mon mari et moi aimerions ramener, à l’aide des Cristaux, notre monde sur Héméra … mais c’est une terre sauvage dont les villages ont été ravagés et détruits par la guerre … on se demandait s’il était possible de ramener ce monde, mais tel qu’il était dans le passé ?

Avec les villes encore debout et bien vivantes autrement dit. Nous ne savions pas jusqu’où la portée des pouvoirs des Cristaux pouvait aller, d’où la question, et j’espérais sincèrement qu’Ifrit pourrait y répondre …

- Je crois que c’est tout ce qu’on souhaite savoir … O-On pourra sortir après …

Je me tournais vers Yusuke comme pour avoir confirmation, je ne crois pas qu’on avait prévu de demander autre chose, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Dim 7 Déc 2014 - 22:15

~ Antre de la chimère ~

Ifrit fixait Yusuke comme un chat guette un oisillon avant de lui sauter dessus toutes griffes dehors. Le museau froncé de s'entendre poser une question aussi saugrenue, il croisa de nouveau les bras. Les orbes étaient à présent en possession de leurs nouveaux propriétaires.

« Vous préféreriez que ce soit écrit dans une langue que vous ne comprenez pas ? » Gronda-t-il sur un ton mi-vexé, mi provocant.

Non parce que s'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir, il pouvait écrire les énigmes en Al Bhed ? Il ne répondait pas à la question du coup, et tourna sa grosse tête sévère pour toiser Sheli qui l'intriguait. Oh oh... elle avait peur de lui ? Gonflant le torse pour avoir l'air encore plus imposant, la chimère accusa pourtant une seconde de stupéfaction en apprenant que la jeune humaine était plutôt terrifiée par la lave environnante. La seconde suivante, il éclatait d'un rire effrayant, des flammes jaillissant de sa gueule à mesure qu'il se pliait en deux pour s'esclaffer. Celle-là, on ne lui avait jamais faite !

« Tu n'as pas à avoir peur, petite chose. Reprit-il en ayant bien du mal à garder son sérieux. C'est du solide ! »

Et pour prouver sa théorie, Ifrit écrasa son énorme poing au sol. D'abord une fois, puis deux, faisant trembler la plateforme, raisonner la salle du son des heurts, se décrocher de grosses pierres des parois et de la plateforme sur laquelle ils se trouvaient tous... au point qu'il n'aurait pas été étonnant qu'elle se décroche et disparaisse au fond du gouffre de magma ! C'était comme un gamin qui saute à pieds joins sur un pont suspendu pour enquiquiner le monde... version Ifrit... Lorsqu'il arrêta son petit jeu, il avait les deux mains plaquées au sol et ses yeux cruels plantés dans ceux de Sheli.

« Oui. Oui. Et peut-être. Ce sont les réponses à tes questions. N'importe qui peut revenir par l'Au-Delà... À condition d'être déjà mort. Rit-il de nouveau.  Il est également possible de fusionner un autre monde à Héméra. Plus on est de fou... Mais pour ta dernière question, je n'ai pas de réponse. »

Et ça, ça lui faisait mal de l'admettre. Se redressant lentement en laissant traîner ses griffes jusqu'à érafler la roche, la chimère décida qu'on l'avait suffisamment importunée pour aujourd'hui et fit demi-tour. Mais alors qu'elle était au bord de la falaise, prête à sauter dans la lave comme dans une piscine privée, elle tourna à peine la tête en direction de ses deux visiteurs.

« Il se pourrait bien qu'une autre chimère soit en mesure de répondre à ce genre de question... Une avec de grandes ailes... Allez lui demander. »

Que ce ne soit pas toujours les mêmes qui se fasse déranger ! Un bond plus tard, Ifrit disparaissait, ne laissant derrière lui qu'une grande éruption de lave en guise de « plouf ». Les vapeurs se mirent ensuite à devenir un épais brouillard, et en moins d'une seconde le décor tourbillonna jusqu'à disparaître. Lorsque l'illusion s'arrêta, le couple d'amoureux se retrouva sur un chemin du mont Da Chao, un brouillard glacial glissant mollement à leurs pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 8 Déc 2014 - 17:41

Avec Sheli tremblant dans mon dos, je préférais éviter de mettre la chimère de mauvaise humeur et qu'elle s'amuse alors à jouer de la lave rien que pour lui faire davantage peur. Et le pire, c'est que malgré mes efforts, il fallait croire que cette saleté de loup de feu avait bien envie de s'amuser! Car dès que Sheli expliqua la raison de sa peur, il en rajouta une couche en sautant partout, faisant trembler la plate-forme pour nous "prouver" qu'elle était solide

«Arrêtez!!! Vous feriez pas le malin si on vous envoyait de la glace à la figure!!» je m'étais retourné pour tenir Sheli totalement dans mes bras afin de la calmer car forcément, avec un tel raffut et la lave autour de nous, elle était presque tétanisée! Mais au bout de longues minutes où je la tenais contre moi en la berçant un peu, elle avait réussi à prendre son courage à deux mains pour poser quelques questions. Honnêtement, je n'avais pas eu envie de les lui poser à lui, car pour moi, cette chimère, c'était un véritable enfoiré! Et il allait nous le prouver davantage avec ses réponses à la con!

«Et c'est tout? Vous ne savez rien d'autre?» oh la déception quoi! N'empêche, l'égo de la chimère semblait en avoir pris un coup avec ça, mais je gardais solidement Sheli contre moi au cas où elle veuille encore nous faire un coup fourré. Mais au lieu de ça, elle nous donna quand même un dernier conseil, trouver une chimère avec des ailes? Valefore?

J'ouvrais la bouche pour lui poser la question, mais à croire que le mettre devant sa propre ignorance ne lui plaisait pas, car il disparut dans un petit plop et le décor changea... on était de nouveau dehors et vu la température, c'était la soirée!

«A..aaa...aaaatchouuuum! Oh la vache! ça caille ici!» quel changement radical de température! Il y avait de la brume en bas et vu le soleil, effectivement, c'était la fin de l'après-midi «on a passé la journée là dedans..» je plongeais la main dans mon sac pour en sortir l'orbe. Ce n'était pas trop le moment pour ça, mais au moins ici, il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes pour nous entendre, mais je le rangeais vite en reprenant Sheli dans mes bras

«Ça va toi? J'espère qu'on n'aura plus à le rencontrer celui la... il est vraiment con! Je préférais presque Calcimini.» j'essayais de la rassurer un peu, car je sais combien cette épreuve a du être traumatisante pour elle. Je la serrais de nouveau dans mes bras en frottant doucement ses épaules pour la réchauffer

«Viens, on retourne à l'auberge. Toute à l'heure, j'aurais tué pour une douche froide, mais là je crois qu'il nous faut un bon bain chaud! On va choper la crève si on reste là» et ce soir, dîner chez ma mère en plus. Donc valait mieux qu'on profite des quelques heures qu'il nous restait de la soirée pour nous reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 8 Déc 2014 - 21:29

Honnêtement, j’osais espérer qu’il n’y avait pas d’autres Chimères du même caractère qu’Ifrit. Ramuh me manquait presque pour le coup, car lorsque la Chimère du Feu comprit que j’étais effrayée par la lave qui nous entourait, et parfois jaillissait tout à coup comme un geyser, il se mit à sautiller de tout son poids sur le sol. Tout ca pour nous convaincre que « c’était du solide » mais il se jouait juste de ma phobie à mes yeux et j’étais venue me réfugier chez Yusuke, enfouissant mon visage contre lui tout en fermant les yeux pour ne rien voir. Je tremblais encore plus vite et plus fort qu’un peu plus tôt, j’avais même des larmes aux coins des yeux, puis, ca s’arrêtait enfin …

Je me reculais, reprenais mon calme et mon courage à deux mains pour poser mes questions, une au sujet de mes parents, l’autre au sujet de Gran Pulse. Sur le coup, je ne réagissais que très peu à ses réponses – je n’étais pas du tout à l’aise dans cet endroit ni en présence de cette bête – mais de toute évidence, sa fierté et son égo venaient d’en prendre un coup car s’il affirmait qu’on pouvait amener un autre monde sur Héméra, il ne savait pas si on pouvait l’amener tel qu’il était dans le passé. Il fallait trouver une autre Chimère pour cela, une avec de grandes ailes qu’il disait, avant de disparaître. Moi aussi j’avais pensé à Valefore, qu’on soupçonnait être la Chimère de l’Air même si elle n’était d’aucun élément sur Spira – mais elle l’était chez nous donc bon.

Le décor avait changé subitement, nous étions enfin dehors et la température avait radicalement changé, si bien que j’avais attrapé mes propres bras pour les frotter de mes mains dans l’espoir de me réchauffer. C’était ironique de vouloir se réchauffer d’ailleurs quand on sait de quel endroit on sort… Yusuke observait quelques secondes l’orbe que nous venions de gagner avant de me prendre dans ses bras, et je venais me loger contre lui. J’avais toujours ces deux petites perles au coin des yeux.

- Je hais cette Chimère.

Heureusement qu’à priori, nous n’aurions plus à la rencontrer une nouvelle fois. Yusuke essayait de me rassurer autant par les mots que par les gestes, mais je savais que la chose qui me ferait le plus de bien maintenant, c’était d’aller me détendre et me changer les idées. Rien que de repenser à ce que nous avions vu là-dedans me bousillait le moral et ne m’encourageait qu’à rester enfermée dans le mutisme à cause de la peur. Yusuke proposait de redescendre à l’auberge afin de nous réchauffer dans un bon bain chaud, ca ne pouvait pas nous faire de mal après tout.

- Oui … Puis on est tous noirs et sales en plus … Vaut mieux se laver et être présentables chez ta mère, sinon elle va péter une crise.

Et remettre nos kimonos aussi, sur le coup, j’étais plus que contente qu’on les ait enlevé sinon on aurait eu encore plus de mal à tenir dans cette fournaise. Déjà que là quand je regardais mon bras dénudé, je soupirais.

- Regarde-moi ca … en-dessous de cette suie, j’ai la peau si rouge. J’ai cru qu’elle allait fondre là-bas.

Bref, on commençait à avancer pour retourner à Wutai, mais je profitais qu’on soit encore seuls pour le moment pour parler de l’énigme de l’orbe.

- Un lieu où vivait Ifrit autrefois … On ne sait pas ce qu’il en est pour les autres mondes, mais on sait en tout cas qu’il y a le temple de Kilika sur Spira. Nous n’avions rien trouvé à l’époque, mais une nouvelle inspection maintenant qu’on a l’orbe ne fera pas de mal. On ira après le tournoi, qu’en penses-tu ?

Et sinon bah, il faudra se renseigner sur les autres mondes, chercher à savoir si Ifrit avait des antres ailleurs. Nous n’avions pas vu Dol et Héra encore après tout. Enfin bon, j’attendais de voir ce qu’il en pensait puis, toujours en approchant de Wutai, je me mettais à soupirer en repensant à tout ce qu’Ifrit avait dit.

- Alors l’Au-Delà peut vraiment ramener n’importe qui d’entre les morts …

Pas besoin d’en dire plus, mes yeux et l’intonation de ma voix en disaient suffisamment long … Revoir mes parents … ce n’était pas dit qu’ils aient vraiment ressuscités, mais nous savions maintenant que c’était possible. Ce serait tellement merveilleux …

Direction : Wutai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Mar 9 Déc 2014 - 0:00

============================
Sheli et Yusuke passent au niveau 18
Gains: +1100 gils [Sheli], +1000 gils [Yusuke]
============================

Yusuke et Sheli vont vers Wutaï



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 2 Mar 2015 - 18:45

Clémence, Vilal et Sara arrivent du village de Wutaï.
~~ Like a Star @ heaven

SaraSara ne s'était pas moquée pourtant... elle la trouvait belle dans cette robe. Même si elle savait ce que c'était de ne pas se sentir à l'aise dans ses robes. Elle n'avais jamais eu pareille toilette, mais une chose était sure, ce n'était pas le genre de choses à porter pour aller à un endroit où il y avait du feu. Il ne manquait plus que la petite s'approche trop des flammes et que sa robe ne s'embrase! Mais bon, il ne fallait peut-être pas s'attendre à ce que Clémence comprenne ça, à son âge. Tiens, Sara se dit d'ailleurs qu'elle ne savait même pas quel âge avait sa petite sœur d'adoption. Mais le moment était mal choisi pour lui demander.

Clémence avait insisté pour aller voir ce fameux Mont Da Chao. La montagne de feu, en quelque sorte. Sara était pressée de le visiter, mais elle aurait préféré éviter le feu qui brulait en son sein. Pourtant elle se résigna devant l'enthousiasme de l'enfant. Et Vilal proposa d'acheter une tenue plus approprié à sa nouvelle petite protégée. C'était donc chez le forgeron (qui faisait aussi de nombreuses pièces d'armures et des vêtements de combat) qu'ils se retrouvèrent tous les trois. Sara posa de nombreuses questions, comme à son habitude. Il y avait des armes pour tous les gouts. Mais ce ne fut pas vraiment ce qui l'intéressa le plus, car si un jour elle pouvait éventuellement l'améliorer d'une quelconque manière, elle ne changerait Justice pour rien au monde. Non, ce qui l'intéressa, et qui sembla paraitre une assiette pour sa jeune sœur, était plutôt un genre de médaillon. Un Maedate. Certes, il était imposant en tant que tel, mais il ne mesurait pas plus de 10cm de diamètres et aurait pu, au pire ressembler d'avantage à une soucoupe en cuivre. Le forgeron, une vielle connaissance à Vilal apparemment, lui expliqua ce qu'il représentait et Sara fut on ne peut plus enthousiasmée par ses pouvoirs. Il immunisait contre le feu! Bah, j'l'ai trouvée moi, ma bénédiction de Leviathan! Commenta-t-elle. En quelques sortes.

Lorsque Clémence fut satisfaite de ses choix, elle se jetait sur Vilal pour le serrer dans ses bras. Mais au même moment, un homme passa devant la boutique et voyant du monde, il entra, affolé et essoufflé. Bon ça expliquait peut-être pourquoi il n'allait pas lui même, ou alors peut-être était-il déjà allé et avait cherché son fils sans succès? Dans tous les cas, Sara se sentit tout de suite concernée et regarda Vilal dans l'espoir qu'ils partent à sa rescousse! De toute façon, s'il n'y allait pas, elle y serait allée seule, même si elle n'avait aucune idée sur le terrain. Au pire dans une montagne comme celle là, elle pouvait se mettre sur une falaise et retrouverait le village facilement. Après elle était bien loin de se douter à quel point le dédale de tunnels était complexe. Clémence, elle était bien décidée à y aller. Vilal donna aussi son accord. Ils allaient donc en quête de cet enfant perdu. D'accord, mon oncle! Allez, allez! F'pas perdre de temps! A d'main m'sieur Itachi!

Sara marchait d'un pas rapide et décidé. Mais Clémence n'arrivait surement pas bien à suivre, alors elle ralentit pour qu'elle puisse les rattraper. Il fallait espérer qu'elle ne lui en veuille pas d'avantage pour ça. Ils arrivèrent enfin au pied du mont. Vilal fit grimper Clémence sur ses épaules. Ben, y'en a qu'on d'la chance! Mais au moins on ira plus vite. Bon, on est sensé trouver des cailloux, hein? 'Fin, si Aki a écouté son papa. Il fallait bien qu'ils demandent comment s'appelait l'enfant s'ils espéraient le trouver. Il semblait simple de se repérer dans ces montagnes, il n'y avait aucune végétation... pourtant les sentiers se multipliaient au fur et à mesure de leur ascension.

Sara regarda la piste devant elle. Ils étaient juste en dessous des statues creusées dans la roche. Elle commenta, tout en essayant de repérer les cailloux qu'ils cherchaient. Waaaw! J'en r'vient pas! C'comme dans l'dessins animés qu'j'ai vu à l'hôtel à Junon! J'savais pas qu'on f'sait vraiment ça. C'est sur que ce n'était pas à Alexandrie qu'il y aurait de tels édifices de pierre. Bien que la grande épée qui ornait le château était une œuvre tout aussi prisée. Tout le beau monde souhaitait se faire tirer le portrait devant le château.

Sara glissa sur un gravier et se retrouva vite les fesses à terre. Se relevant péniblement en se frottant le coccyx... le feu n'était donc pas le seul danger dans ces montagnes. Alors pourquoi laisser à cet enfant l'occasion d'aller seul dans un endroit pareil? Enfin! Ils furent rapidement à une dizaine de mètres au dessus du village. Dites, v'pensez pas qu'il a pu glisser quec'part... Aki? Aaaaki?! Clémence, tu vois quec'chose?

Bon, j'vois pas d'caillous alignés moi! C'aurait été trop facile tiens! Sara s'approcha de la main d'une des statues. On voyait très bien que l'enfant n'y était pas mais 'sait-on jamais', il pouvait y avoir un indice? Un bout de tissus accroché qui dirait qu'il était tombé, quelque chose, n’importe quoi... Aki?!C'est lorsque Sara se retourna qu'elle sembla remarquer non pas des cailloux, mais plutôt une longue trace... comme laissée par un bâton. La luminosité devait avoir un peu changé entre temps? Eh... v'voyez comme moi? R'gardez là! Malheureusement, il y avait des risque que ce ne soit rien.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 9 Mar 2015 - 22:00

ClémenceTonton Vilal m'a proposé d'aiguiser mon couteau. Je savais même pas qu'on pouvait ! Du coup j'ai eu envie de le faire, mais après j'ai changé d'avis.

« Nan... c'est le couteau de mon papa, je veux pas qu'on le touche... »

Je m'en fiche s'ils disent que je suis radine, n'empêche que c'est mon couteau. J'aurai qu'à tuer plein de monstres pour gagner des gils, et après je m'achèterai un autre truc qui coupe et avec quoi je pourrai me battre mieux. Mais mon couteau, c'est mon couteau. Pas touche ! Alors bon, on est sortis pour aller vers la montagne en passant derrière une super grande maison. Et là, et ben tonton il m'a proposé de monter sur ses épaules ! Ça faisait trop longtemps ! Mes parents adoptifs ils me portaient jamais soit disant parce que j'étais une grande. Tu parles ! J'étais une grande pour pas me porter mais j'étais une petite pour pas aller jouer dehors. N'importe quoi ! Au moins tonton il est gentil, même s'il a une tête de quelqu'un jamais content.

Bref... j'ai regardé partout où je pouvais. À droite y'a plein de cailloux. À gauche y'a du vide, ça me donne le vertige... du coup j'essaie de pas trop regarder, mais je le dis pas aux autres parce que c'est la honte. Et tout droit y'a le chemin. Il est tout petit, on peut marcher seulement à la queue leu-leu. Trouver des cailloux, trouver des cailloux...

« Y'a que ça des cailloux ici... c'est un caillou géant cette montagne. Moi je croyais qu'elle serait en cacao. »

En plus mon ventre il gargouille maintenant. Et Sara qui me demande si je vois quelque chose.

« Bin oui, je vois des cailloux là. Et là. Et là aussi. Et sous tes pieds. Partout en fait. Franchement il aurait pu semer un truc plus facile ! Ou alors les peindre en rouge... »

Si c'est ça être une aventurière mine chat, ben c'est pas très amusant. En plus le soleil commence à se coucher. Je suis fatiguée et j'ai faim. Je voudrais bien rentrer mais tout à coup Sara elle a vu quelque chose. Eh ! C'est moi qui est sensée voir les trucs sur les épaules de Vilal !

« Ah oui y'a un trait ! Oh et là ! Des cailloux rouges !!! »

Je vous jure c'est vrai ! Bon par contre ils sont super gros, il a dû bien s'embêter à les mettre dans ses poches Aki. Ou alors... c'est pas des cailloux... Tonton Vilal va me prendre pour une gamine mais là...

« HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! »

Jayjujayme x3
Niveau 28
640HP
20MP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Mar 10 Mar 2015 - 9:28

VilalLe Mont Da Chao avait quelque chose d'impressionnant, ces statues gravées à même la pierre, ces visages aux détails fins, même si Vilal ignorait leur signification, il ne pouvait s'empêcher de les admirer. Malgré tout, ils étaient là pour retrouver un enfant, même s'il y avait une enfant avec eux et que le chevalier jugeait que sa sécurité à elle était plus importante que celle d'un inconnu. Surtout un inconnu dont le père avait été suffisamment inconscient pour le laisser partir dans un tel endroit sans mesure de sécurité.

Il avait mis Clémence sur ses épaules, non seulement pour s'assurer qu'elle ne risque rien, mais aussi pour qu'elle ait un point de vue plus élevé et ainsi lui permettre de mieux repérer le petit garçon pendant que Sara hurlait à pleins poumons pour le retrouver.
Malheureusement, difficile de retrouver un enfant dans un tel endroit, et malgré ses efforts, Clémence ne voyait rien et Sara non plus. Jusqu'à ce que la petite commence à s'agiter, d'abord d'excitation en imaginant voir des cailloux colorés, puis elle réalisa qu'il s'agissait d'insectes géants et elle fut prise de panique, si bien que Vilal dut la maintenir par les cuisses pour s'assurer qu'elle ne tombe pas avant de l'attraper par la taille et la poser derrière lui, puis il se mit accroupi à sa hauteur pour qu'elle le regarde dans les yeux


«Calme toi. Peu importe leur apparence, ce ne sont que des monstres. Reste derrière moi et comme sur le bateau, tu les observes et dès que tu vois un point faible, tu l'attaques avec ton couteau, d'accord?» le chevalier se releva alors et prit son épée pour se préparer à attaquer.. cette fois, ils n'avaient pas de temps à perdre, et le chevalier ne comptait pas prendre le risque que Sara ou Clémence soient blessées

«Ces créatures sont lentes. Normalement, Sara, tu devrais pouvoir t'en sortir sans problème. Essaie en priorité de ne pas te faire toucher, moi je me charge de l'attaque» et comme pour joindre le geste à la parole, son épée se chargea d'énergie noire et il pivota sur lui-même pour créer un cercle noir qui frappa tous les monstres à la fois, réduisant considérablement leur énergie... déjà au moins, c'était ça de fait, mais la vitesse n'était pas son fort et il faudrait quand même que Sara mettre quelques coups d'épée pour les achever.
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Mer 11 Mar 2015 - 20:25

SaraSi seulement la montagne avait été en cacao... mais non. C'était des rochers à perte de vue... et incroyablement rien d'autre à voir... les statues étaient belles et impressionnantes de loin, mais de là, elles étaient loin d'être belles. Sara avait crié pour éventuellement repérer le garçon, mais rien. Elle pensa alors à toutes sortes de choses qui auraient pu lui arriver. Il fallait dire que cet endroit avait tout pour lui: monstres, chemin étroit, falaise et de l'autre côté un joli précipice. Bah bravo à ce papa. Sara avait grandi dans les plaines près d'Alexandrie. Les montagnes désolées, c'était pas sa tasse de thé. Clémence avait parlé de peindre des cailloux en rouge pour suivre les traces.. mais bon il fallait aussi et surtout penser qu'on allait se perdre pour ça. Ce qui semblait pas être le cas de Aki. Mais ou l'a bien pu aller cuila!?

Mais alors que Sara trouvait enfin quelque chose sur le sol... Clémence disait voir des cailloux rouges. Sara leva les yeux et voyait en effet des marques rouges... mais en fait, si c'était des cailloux, il y avait un problème car ils étaient en train de bouger! C'quoi ça?!

A peine la jeune femme avait posé la question que la petite donnait l'alerte en hurlant d'un « Hiiii » strident. Ces cailloux étaient en fait des monstres. Bouark! Mais p'quoi les monstres sont tous si moches!? On dirait des ch'nilles d'Chocolégume géantes … bon! Avec des antennes en plus! Ça mange quoi comme salade ces trucs pour être si gros!? Vilal prenait la petite en main, elle semblait un peu affolée. Alors Sara en profitait pour sortir Justice et se préparer vite au combat. Les monstres arrivaient lentement, mais tous ces cris (autant les siens que celui de Clémence) avaient du les alerter eux aussi. Il n'y avait pas beaucoup de place sur ce chemin.

J'pense qu'on d'vrai r'culer et aller par là! Y'a plus de place! La jeune femme pointait son épée vers un espace un peu plus large en contrebas. S'ils allaient par là, ils pourraient peut-être avoir un peu plus de chance de ne pas se marcher dessus pour attaquer ces bestioles. Vilal lança une attaque qui toucha tous les monstres. Il voulait en finir vite et bien? Ça ne serait pas Sara pour le contredire!

Pas question d'rester ici toute la nuit! Et on doit r'trouver Aki avant de rentrer! Alors en garde sales bestioles! Sara ne regarda même pas Vilal cette fois. Elle s'avança vers les bêtes qui étaient encore regroupées alors qu'elles passaient dans le petit couloir qu'il y avait et elle planta son épée qui entra dans la terre sans une griffure grâce à la magie. Alors que Sara utilisait son Entaille du Dragon, le sol trembla sous les monstres. Sans pour autant faire trembler le reste de la montagne, le but n'était pas de faire s'écrouler les statues, non plus! Deux des monstres émirent un bruit étrange pour des bêtes de leur espèce avant de tomber en poussière de cristal! Oh! Bah me v'la rassurée! On va pas manger ces trucs dégueux c'soir!

Mais le troisième continuait à cheminer vers eux... il était sans doute hors de portée du coup vue qu'ils devaient eux aussi se déplacer à la queue leu-leu. Clémence! On peut y arriver! On y va toutes les deux s'tu veux. Faut juste faire gaffe à ses espèces de dents. disait la jeune femme en imitant la drôle de dentition des bêtes de sa main libre.

récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 16 Mar 2015 - 22:58

ClémenceHan là là la honte de crier comme ça... Je suis sûre que Vilal et Sara ils m'ont pris pour une gamine en  plus. Ben super pour devenir une aventurière si je commence comme ça. En tous cas tonton m'a reposée par terre, mais par contre il m'a même pas grondée. Il m'a juste dit de faire comme la dernière fois. Il est trop courageux tonton, je sais pas comment il fait. Enfin bon, je lui ait dit oui avec la tête et j'ai serré très fort les dents pour pas pleurer parce que sinon ça aurait été encore plus la honte. Et puis après avec son épée Vilal a fait une attaque trop bien ! Ça faisait un peu peur mais il a fait mal à toutes les grosses chenilles en même temps ! C'est pas trop fort ça ? Ensuite Sara elle a fait trembler la montagne.

Ouah... je veux bien être forte comme eux moi !

Bon alors... observer et trouver les points faibles il a dit tonton. C'est un point faible de pas être rapide ? Parce que je veux pas dire mais on dirait plutôt des limaces en fait... enfin une limace, vu que Sara elle en a tué deux. Oh là là... c'est pas facile de me calmer. Il faut respirer doucement c'est ça ? Oui ben... on verra tout à l'heure, parce que là je crois que je sais comment je vais faire. Je suis peut-être petite mais je suis rapide, et la grosse chenille moche là, elle est pas rapide du tout. Donc si je me dépêche je peux lui planter mon couteau dedans sans qu'elle me voit arriver.

À la une... à la deux... Il vont voir, tonton Vilal et Sara. Moi aussi je sais me bagarrer comme les garçons !

J'ai couru à toute vitesse pour m'approcher de la grosse chenille. Sara m'a dit de faire attention aux dents, alors j'ai sauté par dessus comme à saute mouton ! Beurk ! C'est tout gluant on dirait de la morve ! Mais bon c'est pas trop le moment de m'essuyer alors ~hop ! Je plante mon couteau dans ses fesses toutes molles et toutes rouges. Ouh là, y'a un gros piquant au bout par contre, j'ai intérêt à pas trop m'approcher... Je me rappelle aussi que la dernière fois, je me suis fait asperger d'eau par les espèces de tortues sur le bateau, alors je fais attention. Eh eh eh... Je suis contente parce que la chenille est pas trop contente, mais j'ai un peu peur parce que maintenant je suis toute seule derrière elle et loin de tonton et Sara... Il faut que je sois courageuse. Il faut pas que je pleure ou que je crie, sinon je serai jamais une brutos explorateuse aventurière mine chat. Ça fait beaucoup de choses quand même...

J'ai toujours mon couteau dans la main. Il est plein de morve de chenille mais je m'en fiche. Si elle bouge encore, je lui planterai Anthèlme dans le derrière ! Et je peux faire vachement mal je vous signale, je me suis beaucoup entraînée sur les arbres !

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Mar 17 Mar 2015 - 9:42

VilalIls n'avaient pas de temps à perdre. Il commençait à se faire tard, Clémence montrait des signes de fatigue même si elle faisait de son mieux pour rester courageuse et le cacher, et il fallait aussi qu'ils retrouvent ce petit garçon. Vilal avait repris une posture défensive et faisait de son mieux pour assurer la protection des deux jeunes femmes, alors que Sara de son côté se décidait à attaquer férocement, réussissant même à éliminer deux monstres d'un coup!

«Très bien, Sara.» voix neutre, toujours pas le moindre sourire, mais que Vilal fasse un compliment, c'était déjà pas mal! C'était au tour de Clémence maintenant de montrer ce qu'elle savait faire, ils s'étaient avancés vers une zone un peu plus dégagée pour ne pas se faire prendre au piège, heureusement que ces limaces n'étaient pas très vives, mais il fallait quand même faire attention! La petite prit son élan et sauta par-dessus la dernière survivante pour se servir de sa dague et la poignarder, malheureusement, elle n'avait pas encore assez de force pour l'achever avec cette attaque...

«Clémence! Attention, recule!» le chevalier s'avança rapidement alors que la limace se concentrait et elle se contorsionna pour se tourner vers la petite afin de lui cracher des fils de soie à la figure! Mais heureusement, Vilal s'était vite interposé et s'était donc pris l'attaque à sa place, les fils s'étaient enroulés autour de son bras et s'infiltraient en partie sous son armure. En soit, ce n'était pas trop douloureux, mais il avait tout de même senti la brûlure et cette étrange sensation que ses mouvements étaient encore plus ralentis... autrefois, cette technique aurait pu carrément l'immobiliser, mais cette altération avait totalement disparu depuis la fusion des mondes.

Il recula d'un pas en gardant bien Clémence derrière lui, puis il prit son élan, ne pouvant plus manier son épée que d'une main pour le moment à cause des fils enroulés autour de son autre bras, et il donna un premier coup d'épée en diagonale, avant de profiter de son élan pour en donner un second qui acheva la bestiole, la laissant se désintégrer en une poudre de cristal et quelques gils...

Rangeant son épée dans son dos, il se tourna vers Sara qui revenait vers eux

«Je te laisse ramasser ce que ces monstres ont laissé derrière eux... Clémence, comment tu te sens?» normalement, la petite n'avait pas été touchée par l'attaque. En tout cas, Vilal commença à essayer de retirer les fils encore enroulés autour de son bras et qui continuaient de le brûler. Maintenant que ces monstres n'étaient plus sur leur chemin, il fallait vite qu'ils se remettent à la recherche du petit garçon.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Jeu 19 Mar 2015 - 20:44

SaraTrois drôles de chenilles s'étaient mises en travers du chemin de Clémence, Vilal et Sara. Vilal avait agit en premier, affaiblissant toutes les bêtes, mais le terrain ne jouait pas vraiment en leur faveur et lorsque Sara tenta d'éliminer les trois ennemis d'un coup, elle n'avait pu en toucher que deux. Vilal semblait avoir approuvé son geste. Sara hocha la tête d'un air décidé! Ce n'était pas vraiment ce qu'il lui avait demandé mais elle ne s'était pas faite toucher au moins!

Mais maintenant qu'elle n'était plus la seule en apprentissage, le jeune femme encouragea Clémence à agir. Contrairement à Vilal, elle n'avait pas vraiment remarqué que la petite commençait à fatiguer... de même que cette dernière cachait en fait une peur difficile à réprimer. Sara n'avait sans doute pas vraiment la fibre pour enseigner. Mais elle était fière de Clémence qui avait foncé sur la limace restante pour lui planter son couteau dans le corps. Ouais! Bien joué Clémence!

Malheureusement ça n'avait pas suffit et alors que le monstre préparait une attaque, Vilal se présenta pour protéger la jeune fille. Sara, avait commencé à courir vers la bête mais laissa son chef s'en charger, il fallait bien avouer que sur ces chemins étroits il ne valait mieux pas foncer à corps perdu et risquer de se télescoper. Bientôt, malgré la blessure de Vilal, il ne restait qu'un peu de poussière de cristal et quelques Gils de ces trois chenilles. Lorsque le commandant demanda à Sara de s'occuper des Gils, elle s'exécuta, c'était devenu son habitude. Elle récupéra donc rapidement les Gils et les compta pour les partager équitablement. Elle avait l'habitude de faire les comptes, pour ça, il n'y avait pas plus rapide qu'elle. Mais en donnant les Gils à Vilal, elle remarqua que des filaments étaient restés accrochés à son bras et sans demander quoi que se soit se mit à retirer l'un d'entre eux qui était à sa portée. De toute façon, demander la permission ne servait à rien. J'vais v'z'aider! 'Ec mes gants d'cuir ça s'ra fini en deux temps trois mouv'ments! quoi qu'il dise ou fasse, Sara commençait à en avoir l'habitude et en plus, ils n'avaient pas du tout de temps à perdre en plaintes et querelles quelles qu'elles soient. Clémence avait l'air d'être bien physiquement... Et toi, t'as été très bien Clémence! J'en connais plein qui s'raient déjà parties en courant avant même qu'ces trucs approchent!

Il était tard le soleil allait bientôt se coucher derrière les montagnes au loin. Et leurs ombres s'étiraient de plus en plus dans une lumière orangée. J'crois ça commence à urger là! s'exprima Sara alors qu'elle s'avançait à nouveau vers l'endroit d'où étaient arrivées les bêtes... et si le petit s'était fait surprendre par elles et s'était réfugié dans une grotte ou quelque chose comme ça un peu plus loin?

J'pense qui vaut mieux pas fair'vieux os ici la nuit! Ça va être la fête des monstres! Oh mais v'croyez qu'... Sara regarda un peu en contrebas. Il y avait un genre de ravin, si le jeune garçon avait reculé pour échapper aux monstres et qu'il avait chuté, il était peut-être blessé? Aki? T'es là? Aki? Ton papa nous envoie t'chercher! Sara criait mais avec la pénombre ambiante, ce n'était pas facile d'y voir quoi que se soit là dessous! Pourtant, maintenant que Sara avait pensé à cette hypothèse, il fallait absolument qu'elle la vérifie. Il fallait au moins espérer qu'il ne soit pas blessé. Sara avait entendu comme un bruit venant d'en bas, elle n'avait pas grand chose sous la main pour l'aider, pas de cordes pour qu'elle ou Clémence ne descende pour voir ça de plus près, mais au pire... Peut-être Tio peut nous aider? L'est entrainé à grimper des montagnes! dans ce cas, son appeau à Chocobo était à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Mer 1 Avr 2015 - 5:28

Coubo d'Avril!!


Sur un petit chemin, une drôle de petite lumière apparaît devant Sara, puis pouf, un mog se matérialise comme par magie juste sous son nez!

«Couboooooo! Voyons voir ce que ça va donner coubo!!»

Le voilà qui tourne sur lui-même en agitant sa drôle de petite baguette, puis BOUM! Il tape sur la tête de Sara qui voit trente-six chocobos avant que le petit mog ne disparaisse en couinant pleins de petits coubos!

=============================

Sara a reçu un mauvais sort! Voilà qu'elle va être folle amoureuse de Vilal jusqu'à la fin de sa journée rp!!

Bon courage à Vilal et Clémence ! Razz



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Sam 4 Avr 2015 - 2:32

ClémenceSara elle a tué deux bestioles, et voilà du coup c'est elle que Vilal il félicite. Ah ben super, pour le mal que je me suis donné à lui planter mon couteau dans les fesses à celle qui reste ! Moi aussi c'est bien ce que je fais d'abord ! C'est pas parce que je tue pas les monstres du premier coup que c'est pas bien hein... Hein ? Et en plus la chenille elle m'a fait une attaque, et tonton il s'est mis devant moi et il a tout pris dans la figure à ma place ! C'était même pas la peine en plus, je cours plus vite que la grosse larve moi. J'aurai pu l'éviter son truc gluant...

Franchement j'en ai marre... et en plus je suis fatiguée. On a pas arrêté de manger du poisson qui pue et de marcher dans les cailloux (bon, même si j'étais sur les épaules de Vilal). J'ai envie de dormir et de manger du chocolat, parce que ça m'a donné faim cette histoire de mont cacao. Il avait qu'à pas aller dans la montagne Aki ! Et il a qu'à répondre quand on l'appelle aussi, non mais ! On dirait moi quand je veux pas rentrer à la maison. Si ça se trouve Aki il a pas envie de rentrer. Si ça se trouve il est casse pieds comme mes parents adoptifs son père ? Han le pauvre ! Mais bon... c'est vraiment dangereux ici, c'est pas comme à Alexandrie où le seul truc dangereux c'est les épines des buissons quoi. C'est pas pareil...

Bref, y'a Sara qui me dit que c'était bien joué, ça me remonte un peu le moral. Mais bon... je suis quand-même fatiguée. J'ai envie de rentrer, mais j'ai envie de retrouver Aki aussi. Et puis j'en ai marre, ça m'énerve tout ça ! Et en plus j'ai envie de pleurer et j'arrive pas à me retenir, et ça m'énerve encore plus parce que Vilal et Sara ils vont dire que je suis rien qu'une gamine ! J'essaie de m'essuyer les yeux pour pas qu'ils voient que je pleure mais c'est dur... alors du coup je crie très fort. Au moins comme ça je pleure pas pour rien !

« C'EST PAS JUSTE JE SUIS PAS FORTE COMME VOUS ET EN PLUS TONTON IL EST TOUT SALE À CAUSE DE MOI !!! »

Je sais ça sert à rien de pleurer mais je suis fatiguée... pfff... la honte quoi ! Heureusement je suis courageuse et tout, alors j'essuie quand même mes yeux et puis je serre les poings pour faire semblant que ça va. Et puis là, y'a Sara qui propose d'appeler Tio parce qu'elle a vu un truc en bas. Ah !!! Alors là, ils vont voir ce qu'ils vont voir !

« Moi je sais grimper super bien ! Bougez pas ! »

Et hop, je me laisse glisser sur le premier rocher plus bas. En plus j'ai ma tenue de mine chat, donc je suis comme un chat. Je peux bondir et sauter sans me faire mal, super haut et super loin. Hop ! Hop ! Hop ! Pfiou... c'est fatiguant mais j'ai l'habitude. À Alexandrie je grimpe jusqu'à ma fenêtre de ma chambre et je descend pareil pour aller jouer dehors quand mes parents adoptifs ils m'enferment. Tout le temps quoi. Je m'en fiche j'irai plus jamais les voir. Hop ! Je me demande si je retombe sur mes pattes si je tombe ? Grâce à mes habits spéciaux quoi. Hop ! Hop ! Purée, Vilal et Sara ils sont de plus en plus haut. Eh eh eh ! Je suis sûre que ça les épate comment je grimpe bien !

Euh par contre je sais pas si je suis bigleuse mais... euh... c'est un mog à côté d'eux là ? Ah non. Il a disparu. Ou alors je suis folle parce que je suis fatiguée. Non mais en vrai je suis sûre que j'ai vu un mog quand j'ai levé le nez... Bon allez encore un mètre. Hop ! Hop ! Par contre il a intérêt à être en bas Aki parce que si j'ai tout descendu pour rien et qu'il faut remonter... alors là je boude !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Sam 4 Avr 2015 - 10:16

VilalInconscient qu'il avait négligé Clémence, Vilal fut surpris lorsque la petite se mit à pleurer. Il se tourna vers elle, haussant un peu les sourcils avant de poser sa main sur l'épaule de la petite pour qu'elle se calme
«Clémence. Mon rôle est de te protéger. Dans un combat, chacun a une place, et petit à petit, tu trouveras la tienne. Tu as déjà fait beaucoup aujourd'hui.» il se tourna ensuite vers Sara pour qu'elle le débarrasse de ces fils, il valait mieux car déjà que le chevalier n'était pas du genre très rapide, si en prime il était ainsi embarrassé, ils y passeraient la nuit.

D'ailleurs, la nuit commençait à tomber, et la jeune femme proposa d'appeler Tio pour descendre dans un ravin, car les traces semblaient montrer que quelque chose avait glissé par là. Mais Clémence voulut prouver quelque chose, et préféra donc se précipiter dans le vide, avec une souplesse et une agilité déconcertante, pour y aller elle-même

«Clémence, non!» mais c'était trop tard. Le chevalier mit un genou à terre pour suivre la progression de la petite, puis il y eut un pouf derrière lui, suivi d'un coubo, aussi il se tourna, plutôt surpris de voir un mog ici, mais celui-ci tourna rapidement sur lui-même et frappa violemment Sara à la tête avant de disparaître! Non mais ça va oui? Il ne va pas passer son temps à s'assurer que les deux femmes sont en un seul morceau!

«Sara, tout va bien?» il s'était levé pour prendre la jeune femme par les épaules et la regarder droit dans les yeux, elle avait une marque rouge sur le front, mais dans l'ensemble, elle semblait aller, si ce n'est que son regard était bizarre «il faut surveiller Clémence, assure toi que des monstres ne nous attaquent pas par derrière!» sa voix était un peu dure, il s'agissait d'un ordre et pas d'une demande. Il la laissa pour aller retourner au bord du ravin, la petite continuait sa descente, jusqu'à ce qu'elle arrive près d'une petite cavité, et qu'elle entende un Snif snif..

Elle avait trouvé le petit garçon!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Sam 4 Avr 2015 - 14:49

SaraAu début Sara n'avait pas remarqué l'attitude de Clémence. Elle la félicita pour ses actions et était assez fière de la jeune fille, pourquoi? Elle ne savait pas vraiment, mais elle était loin d'imaginer qu'elle allait se mettre à pleurer. Ainsi, elle proposa d'enlever les filaments paralysants de la chenille du bras de Vilal. Ses gants lui permettaient de les prendre sans le moindre mal. Mais elle écarquilla les yeux lorsque Clémence hurla que ce n'était pas juste, quelle n'était pas forte et d'autres choses encore. Sara s'approcha un peu d'elle.

Mais Clémence! Si! Tu vas v... Elle s'arrêta lorsque Vilal posa sa main sur l'épaule de la petite pour la rassurer. Sara regarda Clémence en agitant énergiquement la tête de haut en bas avec un sourire. Moi aussi j'pensais ça y'a pas longtemps, mais t'vas voir! La prochaine tu s'ra encore plus forte et encore plus le prochain coup!

Puis, lorsque Vilal se retourna elle acquiesça avant de s'occuper d'enlever rapidement les filaments qu'elle voyait. Faudra p'tet mettre un peu d'teinture dessus c'soir. dit-elle en voyant que les filaments avaient un peu trop collé et surement bien irrité la peau sous le tissus de sa combinaison. Toi, ç'va aller Clémence?

La jeune fille préféra cependant tenter de prouver ses capacités en descendant directement en bas. Sara s'approcha du bord pour voir ça, elle grimpait bien aux arbres depuis ses 5 ans, et à l'age de Clémence, elle devait surement grimper aux murailles même! Alors elle ne trouvait pas ça tellement dangereux. D'ailleurs les enfants des rues d'Alexandrie aiment bien aller sur les toits pour jouer ou faire toutes sortes de bêtises. Sara y allait elle aussi, elle était souvent allée sur les toits pour voir les pièces de théâtre au château par exemple. Clémence se débrouillait très bien. Parfois Sara avait serré les dents, mais non! Tout se passait très bien, La jeune femme disait presque un petit « ouf » de soulagement à chaque fois que Clémence arrivait sur une plate forme.

Seulement, elle entendit quelque chose de familier derrière elle! Quelque chose qu'elle avait désespéré de réentendre... elle se retourna très vite: Coubo?! Mais pas le temps de dire « ouf » cette fois-ci; voilà que le Mog (qu'elle avait à peine eu le temps de voir) agitait une drôle de baguette avant de la frapper au front avec. Aïe!!! Mais qu'est-ce tu fais?! En fait ça ressemblait peut-être à un petit coup de rien du tout, mais Sara l'avait presque senti raisonner dans sa tête; et dans un déluge de couinements de Mog, il avait disparu. Pourtant voilà, bien qu'elle ne pouvait dire comment ou pourquoi, elle se sentait bizarre.

Elle frottait toujours son front lorsque Vilal lui demanda si elle allait bien, lâchant le ravin des yeux, il s'approcha même d'elle pour la prendre par les épaules... lorsqu'elle sentit l'emprise de ses mains sur ses épaules elle sursauta presque. Étrange retour à une réalité altérée par le sort qu'elle venait de recevoir... mais ça, qui aurait pu le dire à l'instant à part ce drôle de Mog farceur? Pourtant Sara devait répondre quelque chose à Vilal... mais lorsqu'elle leva les yeux vers lui, des rayons de lumière dorée venaient flatter son visage. Un visage si sérieux, mais tellement beau... Sara en avait presque oublié sa douleur au front... Ça... va, j'crois. Elle plongea son regard dans celui de Vilal, ses yeux presque rubis... son regard était froid... mais... mais il ne l'était pas toujours, si? Puis Sara se souvint de la fête de la chasse... des exclamations, des acclamations, le regard noir des « poules » dans la taverne... c'était donc ça? Je... j'l'aime?! J'suis... amoureuse du commandant?! Non, non... j'peux... Et pourtant, elle sentait les papillons dans son ventre.

Vilal la stoppa dans ses révélations à elle même et lui ordonna de surveiller leurs arrières. Ah? Derrière? Euh... Oui, mon...  co... commandant. Non, impossible de l'appeler 'mon oncle' désormais. Sara mis quelques bonnes secondes, mais s'exécuta. Et lorsque Vilal repartit près du bord, elle soupira. Ce n'était pas possible. Elle devait faire quoi? Tout lui dire? Démissionner? Elle pouvait faire ça? Ou alors... décidément. Sara regardait les alentours, il n'y avait rien de spécial pour le moment, mais l'aurait-elle vu? Quand bien même un Phacoche se pointait devant elle? Elle tourna la tête vers Vilal. Il était toujours là, à scruter en bas, à l'endroit où Clémence était descendue. Était-ce pour ça qu'elle était dans cet état lorsqu'il parlait de manière si tendre avec Clémence et qu'il était si dur avec elle? Était-ce pour ça qu'elle voulait tellement l'impressionner?

Lorsqu'il fut avéré que Clémence avait trouvé le garçon, Sara se précipita pour voir ce qui se passait, se penchant à son tour pour voir tout en bas. Puis, elle attrapa son appeau à Chocobo et fit les quelques notes destinées à Tio. Puis elle se tourna vers Vilal. Commandant... j'suis pas sure qui z'arrivent à grimper si Aki est blessé ou qu'il a trop peur! J'vais aller les aider à monter sur Tio. J'reviens!

Sara était un peu fébrile encore, avec toutes ces découvertes sur ses propres sentiments. Elle le regardait avec un sourire un peu gêné, les derniers rayons du soleil encore plus orangés lui donnait un teint couleur de caramel... Commandant... j'sais pas comment... ah voilà Tio! Sara couru à sa rencontre et lui caressa les plumes avant de monter pour aller chercher les petits. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire? Ce petit voyage en bas allait lui laisser encore un peu de temps pour réfléchir... ou oublier?

Clémence! Génial tu l'as trouvé! Sara descendit et se précipita vers le jeune garçon et Clémence. Aki?! Ça va? J'm'appelle Sara. Viens, on va rentrer! Ton papa s'inquiète! Lui c'est Tio! L'est très gentil, t'en fais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Jeu 9 Avr 2015 - 18:16

Clémence

The Little Hero by celesse

Ben quand-même, j'ai peut-être l'habitude de grimper partout comme un singe, n'empêche que y'a vraiment beaucoup de cailloux dans cette montagne ! Enfin bon, je suis arrivée en bas en un seul morceau. Et en plus j'ai même pas trébuché ou glissé. Il doit être trop fier de moi tonton ! Par contre en bas il y avait personne. J'ai failli piquer une crise, mais tout à coup j'ai entendu pleurer alors j'ai commencé à mieux regarder. Dans le noir en plus, c'est pas facile. Et en fait dans un coin il y avait un petit garçon, mais alors vraiment tout petit ! Même mes copains d'Alexandrie ils sont pas aussi jeunes. Il est vraiment taré son père de le laisser se promener tout seul ! Pfff...

« Salut !
_ B... bonjour... »


Ok super, je lui fais peur ! Ben qu'il dise tout de suite que j'ai une tête de sorcière hein ! Enfin bon, je lui fait quand-même un sourire pour pas qu'il parte en courant quoi.

« C'est toi Aki ?
_ Comment tu sais ?
_ Bin parce que je suis une aventurière mine chat ! Et même qu'on vient t'aider ! Tu viens ? »


Je lui ai même tendu la main et tout. Han ! J'adore être une aventurière ! Aki il s'est levé et au lieu de me prendre ma main ben il m'a sauté dessus et il s'est mis à pleurer vachement fort. Oh là là le bébé, je le crois pas ! Et après on va dire que c'est les filles les pleurnicheuses hein ! Je l'ai serré un peu pour lui faire des bisous, j'aime pas quand les autres ils pleurent. Après j'ai envie de pleurer aussi, et après tonton et Sara ils vont croire que je suis rien qu'une petite fille. Heureusement que Sara elle est arrivée à ce moment là avec Tio ! Purée, elle m'a sauvé la vie !

« Il a un pied super gros et tout bleu t'as vu ?
_ Oui... il me fait mal. »


Je suis sûre qu'il se l'est cassé en tombant, ou un truc comme ça. J'aurai dû faire pareil, comme ça je serais montée sur Tio. J'en ai un peu marre de cette montagne même pas en cacao.

« On rentre Sara ? Je suis fatiguée et puis j'ai faim. »

Je la laisse s'occuper de son chocobo, et moi je remonte toute seule comme une grande. C'est vachement plus dur que de descendre. Vilal en haut il a l'air tout petit comme une fourmi. Bon, une grosse fourmi. Mais tout noir et rouge pareil ! À la fin je lui ai même pris la main pour qu'il m'aide à monter. J'ai mal aux mains et aux genoux tellement ça coupe les cailloux. J'espère qu'on va pas croiser d'autres monstres parce que là je suis pas de bonne humeur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Ven 10 Avr 2015 - 9:10

VilalMême si Sara lui avait jeté un regard langoureux pleins d'étoiles, quelqu'un comme Vilal ne s'en serait pas rendu compte. Ce genre de sentiment, on ne pouvait pas dire qu'il connaissait, et par conséquent, il n'était pas vraiment apte à comprendre ce qu'il se passait. La seule chose qui l'intéressait à l'heure actuelle, c'était de retrouver l'enfant, ramener Clémence et quitter cet endroit pour prendre enfin un peu de repos. Ce qui aurait du n'être qu'une simple visite de la montagne s'était d'abord transformé en mission de sauvetage puis une bataille pour leur survie.

Donc là, la priorité du chevalier était simplement de ramener tout le monde en lieu sûr, les états d'âme de Sara ne le concernaient pas, et de toute manière, il n'en avait pas conscience. Il avait laissé son épée hors de son fourreau, pendant que Sara descendait avec Tio, il assurait les environs, repoussant une touffe d'herbe qui se trouvait être un drôle de monstre qui fut fauché avant même d'avoir eu le temps de se dandiner.

Puis il vit le chocobo remonter, mais il n'y avait que Sara et le petit garçon dessus, Clémence remontait seule comme une grande, mais elle semblait épuisée. Il le voyait d'ici, aussi il se pencha le plus possible pour lui tendre la main et la hisser tout en haut pendant que Tio bondissait pour se mettre à sa hauteur.

«Tu parais épuisée. Tu aurais du monter sur le chocobo pour le retour. Viens.» il la soulevait comme si elle n'était qu'un sac de plumes, et comme à l'aller, il la mit sur ses épaules, une jambe de chaque côté de son cou, puis il se tourna vers Sara d'un air grave

«Rentrons. L'enfant a besoin de soin, et nous avons tous besoin de repos.» il tenait l'une des mains de Clémence dans la sienne et vit qu'elle était couverte d'écorchures. Autant au niveau de ses genoux, on ne voyait rien car la tenue l'avait bien protégée, mais elle était peut être égratignée en dessous. Aussi il préférait se dépêcher pour éviter que certaines plaies ne s'infectent. Il s'assura que son épée était bien rangée, puis ils se mirent en route. Lui avec ses grandes enjambées et Tio qui était rapide, ils quittèrent bien vite la montagne et se dirigeaient donc dans un premier temps vers la forge pour aller ramener le petit garçon à son père.

Au moins, cette mission s'était bien terminée.
=====================
Direction: Wutaï
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Ven 10 Avr 2015 - 23:20

~ Like a Star @ heaven ~

Clémence obtient 200Gils, Sara et Vilal obtiennent 400Gils.
Félicitation à Clémence qui passe au niveau 5, pense à ta limite!
^^

~ Like a Star @ heaven ~




mini flèche Clémence, Vilal et Sara retournent au village de Wutaï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 5250/5250
MP : 153/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Dim 3 Juil 2016 - 22:19

Cixi et Lynoh viennent de Wutaï
==============================
Qui aurait pu croire qu'en allant à Wutaï, on allait rencontrer quelqu'un qui venait du même monde que Lynoh? Surement pas moi... en tout cas, le samouraï semblait plus que perplexe, même s'il faisait de son mieux pour ne pas le montrer. Je ne savais pas si c'était le fait d'avoir trouvé quelqu'un de son monde qui le perturbait le plus, ou savoir qu'il était probablement mort depuis quelques siècles, ou encore l'idée qu'une personne cherche à ramener Pulse sur Héméra... Certes, d'après Lynoh, c'était surtout pour que cette Sheli Makunochi puisse revoir sa famille, il ne pouvait pas savoir que ses parents étaient déjà sur Héméra, et que ses raisons étaient donc autres... mais Hinata avait préféré ne pas s'éterniser sur la question, bien qu'elle semblait bien assez sure de la force de sa fille pour ne pas avoir eu peur de nous en parler.

Une fois dehors, le samouraï voulait que je me renseigne sur Genesis, mais je n'étais pas pressée, et j'estimais qu'il avait été suffisamment perturbé pour aujourd'hui pour qu'on fasse un peu ce qui l'intéressait à lui. Il avait montré un certain intérêt pour le Mont Da Chao, donc je proposais d'aller le voir... même s'il risquait d'y avoir quelques monstres, ils n'étaient en général pas trop méchants ici et on devait pouvoir s'en dépatouiller.


«T'en fais pas, n'oublie pas que j'ai toujours mon aéronef sur moi, au pire, si on se perd, je le ressors et on s'envole!» je lui montrais mon collier, puis je lui faisais un petit signe de la tête pour avancer. On traversait quelques ponts, des rivières parcouraient la ville un peu partout... des pagodes s'élevaient ça et là, certaines étaient des boutiques, d'autres des auberges, ou des tavernes. Il y avait aussi les thermes qui étaient pas mal, mais autant j'y étais allée avec Ayane et c'était sympa, autant un homme et une femme? Quoi que je me souviens que les bains étaient mixtes... bref.

On sortait de la ville, débouchant direct sur la haute montagne... les visages et les mains étaient magnifiquement bien sculptés et malgré les attaques de monstre et les précédentes guerres, étaient intactes. Je me tournais vers Lynoh, croisant les bras d'un air assez inquiet

«Tu sais... cette Sheli. Honnêtement, je crois que si Hinata nous a parlé de ses projets sans crainte, c'est qu'elle est vraiment forte. Au tournoi, y'a une puissante sorcière qui sévissait sur Dol autrefois, qui a attaqué, et sans déconner, je suis presque sure que Sheli aurait pu la dégager à elle toute seule...» s'il pensait que j'étais forte, il n'avait rien vu avec elle... en tout cas, je lui faisais signe d'avancer, ça allait grimper sévère maintenant

«Ça ne te plairait pas que Gran Pulse soit sur Héméra? avec juste ses villages comme ceux que tu as connus, mais sans Cocoon pour vous faire la guerre, et sans Fal'Cie pour vous maudire?» je trouvais que ce vœu.. n'avait pas l'air bien risqué. Après tout, on a réussi à s'adapter avec quatre mondes, pourquoi pas cinq? Ok, y'a déjà une guerre en cours, mais je ne doute pas qu'Asran va être calmé vite fait quand la technologie militaire de Gaïa va lui tomber sur la tronche... enfin faut espérer.



Kit de l'été by Fulgora! ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4250/4250
MP : 121/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Dim 3 Juil 2016 - 23:28

Beaucoup trop de choses se bousculaient dans sa tête et il avait du mal à s'en détacher, il s'efforçait de les mettre de coté pour continuer. Peu importait les raisons qui faisait qu'ils voulaient ramener Pulse, son avis n'avais aucun poids mais s'il venait à les voir un jour peut être il leur dirait.

Ils était de retour dehors et Cixi préférait qu'ils visitent la montagne qu'ils ne cherchent les informations qu'ils étaient venus trouver. Il devait vraiment avoir l'air déprimé pour que la personne qu'il voulait aider ne se décide à vouloir lui remonter le morale.
Mais elle avait raison, cela lui changerait les idées et il était curieux de voir la statue.
Il avait exprimé des réserves quant au fait qu'ils pouvaient se perdre mais elle semblait avoir une confiance absolue dans son aéronef, il se garda de répondre mais s'ils se retrouvaient dans une crevasse ou dans des galeries, il ne leur servirait à rien son engin.

Sur le chemin, il observa d'abord avec plus d'attention l'architecture des bâtiments, il était rare d'en voir des pareils mais leur forme originale faisait qu'il avait du mal à identifier à quoi ils servaient.

Lorsqu'ils arrivèrent au pied de la montagne, la grande statue semblait les accueillir et à sa grande surprise, il y en avait plusieurs.

- C'est incroyable, elles ont l'air d'être là depuis si longtemps.

Cixi reprit la conversation à propos de cette Sheli, elle devait vraiment être forte pour que Cixi parle d'elle ainsi, elle avait du en voir d'autres des combattants redoutables, la sorcière qu'elle mentionna ne lui était pas inconnu, elle était tristement célèbre même pour lui, il ne connaissait pas grand chose de cette sorcière cependant.

- Tu sais, la Force et la Puissance sont deux choses distinctes. Je ne doute pas une seconde que tu sois plus puissante que moi mais est ce que cela veut dire que tu es plus forte?

Il avait un léger sourire, il n'était pas moqueur mais il semblait apprécier dire quelque chose qui risquait n'avoir aucun sens pour son interlocutrice.

- Par Force, j'entends la force de ton Âme, il faut une âme forte pour surmonter certaines épreuves et je vois dans ton regard que c'est le cas, si elle, comme moi, a surmonté sa mort alors, oui elle est forte mais cela ne veut pas pour autant dire qu'elle sera capable de surmonter les épreuves que tu as du affronter... Ou que tu sois capable de surmonter les miennes.

Si l'idée que Pulse soit en Héméra me plait? Je vais être franc, non. Pulse était une nation guerrière, comme je te l'ai dis, là bas c'était la loi du plus fort. Il y avait aussi une forme de fanatisme religieux alors je crains que leur venue ne soit pas très bénéfique.
Une partie de la folie qui régnait là bas était du à Cocoon mais j'ai perdu ma mère à cause d'eux, j'ai été contraint de mettre fin à de nombreuses vies et en fin de compte j'ai du affronter la personne qui comptait le plus pour moi dans un combat à mort.

Il avait parlé en marchant, il arrivait proche de la tête de la statue et le plat de sa main semblait atteignable. Il sauta, s'accrocha soigneusement pour ne pas abîmer la statue et s'assit sur la main. Il contempla l’immensité de l'ile, il apercevait le village qui se détachait de la foret. Il ne regrettait pas d'être monté, la vue était des plus impressionnantes.

Les détails de la statue étaient remarquables eux aussi. Il ne savait qui avaient fait cela mais ils avaient le mérite d'avoir accomplit un exploit, pour qu'une statue si grande résiste à ce point au temps qui passe...

Il se releva et alla vers Cixi, un vrai sourire au lèvre, la vue lui avait quelque peu remonté le moral.

- Si tu veux, je te raconterai plus tard. On continue le chemin?

Il ne savait pas s'il y aurait d'autres statues ou s'il n'y aurait rien après mais ils venaient juste d'arriver, ils n'allaient pas partir si vite, si?


note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 5250/5250
MP : 153/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 4 Juil 2016 - 9:09

Rien ne pressait. Au contraire même, j'avais envie de dire que vu la puissance de ce Genesis, autant que je me renforce un peu avant de vraiment lui courir après. Donc une petite visite du mont Da Chao ne pouvait que nous être bénéfique, et j'avais dans l'idée que Lynoh avait besoin de se défouler.

On avançait donc vers cette montagne désertique, les monstres ici apprécient surtout le la foudre et la terre, il fallait donc en général jouer plutôt avec l'eau et le vent... je me souvenais de certains monstres qu'on avait croisés avec Ayane lors de notre précédent passage, et je me souvenais aussi des différentes routes pour arpenter les lieux.

Le silence était un peu pesant, alors j'essayais de parler un peu avec lui. J'avais le sentiment que c'était énorme tout ça, et qu'il allait lui falloir du temps pour digérer. Mais d'un autre côté, il paraissait être du genre à tout garder pour lui, et parfois, fallait aussi que ça sorte. J'essayais de le rassurer sur cette Sheli, qu'elle m'avait paru vraiment balèze et qu'elle serait probablement l'une des rares à pouvoir exaucer son vœu, si tant est que ça marche vraiment. Mais il se lança dans une drôle de discussion, et je lui lançais un petit sourire triste en écoutant ses conclusions

«Je peux pas te dire pour moi... mais la concernant, tu crois pas qu'elle a surement les deux? Je veux dire.. tu as entendu ce que sa mère a dit? Elle a vécu y'a plusieurs siècles, dans la peau d'un monstre! Elle a surement tué des tas de gens sous cette forme, elle a fini par mourir, et quand elle revient à la vie, elle fait quoi? Elle sauve un type qui venait du camps ennemi? Je sais pas pour toi, mais je trouve que ça montre une sacrée force mentale... et de ce que j'ai vu, elle a une sacrée force physique.»

J'essayais de chercher son regard pour voir ce qu'il en pensait, mais au final, je n'étais pas sure de l'avoir convaincu. Je me demandais quand même si ce serait pas une bonne chose que Gran Pulse soit sur Héméra, un monde un peu sauvage, moi ça me bottait bien! Et puis de toute manière, si c'était comme pour le reste, ce ne serait qu'un continent supplémentaire entouré d'eau, on n'était pas obligés d'y aller. Mais sa réponse eut de quoi me faire un peu de peine à nouveau... je me contentais de regarder devant moi d'un air triste

«Tu sais, je crois qu'aucun monde n'est parfait. Regarde Spira? On est en guerre permanente. La plupart des mondes d'Héméra se sont adaptés et ont accepté de collaborer, mais pas nous.. pas Asran en tout cas. Sur Dol, ils continuent d'avoir peur des femmes avec des pouvoirs qu'ils appellent sorcière et ils les traquent toujours... sur Gaïa, y'a la ShinRa qui renaît à vouloir surement reprendre le contrôle du monde, et je ne connais pas trop Héra, j'y ai pas passé beaucoup de temps, mais je suis sure qu'ils doivent avoir leurs abrutis sur place aussi...»

Il y eut alors un bruit de battements d'ailes, je me tournais vers la source du bruit et je plissais des yeux en voyant quatre drôles d'insectes qui s'amenaient droit sur nous
«Comme on se retrouve...»

==================================
GarudaInfos:
Garuda X4
Niveau: 7
HP: 1400
MP: 200
Craint: Vent (X2)
Immu: Terre
Absorbe: Foudre, Glace
Résiste: Paralysie
Techniques: Attaquer (-70hp), Glace (-175hp, Type Glace, 5mp), Éclair (-175hp, Type Foudre, 5mp), Bâton (-175hp, 5mp), Danse (-25mp, +25mp, 5mp)
==================================

Je me tournais vers Lynoh, avec son katana, il ne devait pas avoir trop de mal à en venir à bout
«Fais gaffe, ils ont une bonne esquive. Je ne me souviens plus trop des éléments qu'ils aiment, mais je sais qu'ils n'apprécient pas le vent.» par logique, pas la peine de jouer avec la terre puisqu'ils volent, mais tous les autres éléments par contre, je ne me souviens plus s'ils y sont faibles ou s'ils aiment ça, donc autant rester neutre...

Je prenais mon élan pour venir frapper le premier, comme prévu, il esquivait en s'élevant dans les airs, mais je souriais en pliant les genoux pour sauter et venir le frapper en pleine gorge! Malheureusement, je ne le privais pas de la parole comme je l'aurais souhaité, mais au moins déjà, il avait pris un sacré coup!

Il y eut un courant froid, alors que je me réceptionnais, je me tournais pour voir l'un de ses petits copains me balancer un sort de glace à la tronche! Je ramenais mes mains devant moi, mais la morsure du froid me fit tout de même grimace alors que le monstre que j'avais attaqué plus tôt venait se jeter sur moi! Là par contre, j'en profitais pour lui donner un bon retour de poing dans la tronche! Non mais oh!!!


Récapitulatif:
 



Kit de l'été by Fulgora! ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4250/4250
MP : 121/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 4 Juil 2016 - 14:18

Le mont Da-Chao était vraiment une belle montagne, il se demandait cependant s'il n'y avait pas des problèmes de tremblements de terre ou d'activité volcanique dans le coin du moins, si c'était la cas cela ne le surprendrait pas.
La vue que l'on avait depuis la main de la statue était une des raisons qui le poussaient à voyager.

Il expliqua à Cixi ce qu'il entendait par différence entre Force et Puissance, encore une fois, Cixi semblait hésitante à son sujet, elle était soit très humble soit elle manquait un peu de confiance en elle par moment, peut être était ce du à son passé, si elle s'était convaincue qu'elle apportait le malheur c'était peut être qu'elle était encore jeune.

- Je ne doute pas de sa puissance, ni même de sa force, il fallait avoir du potentiel ou du moins le potentiel d'accomplir la Tache demandée, pour devenir un L'Cie sinon les Fal'Cies auraient juste eu à transformer tout le monde. Cependant elle est devenue une Cie'th cela veut dire qu'elle était soit trop faible pour accomplir sa Tache soit qu'elle était trop Forte pour se plier à la volonté des Fal'Cies.

Ou un peu des deux, après rien ne prouve qu'elle se relèverait si son mari mourrait sous ses yeux. Il y a des choses qu'on ne peux savoir qu'en les vivant.


- Tu as peut être raison, je verrai bien si on vient à les croiser un jour, je changerai peut être d'avis, pour l'instant je n'ai pas l'intention de tenter de les en empêcher.

Un curieuse vibration interrompit la conversation, des monstres. Il sortit sa lame et défit le nœud qui retenait le tissu qui l'entourait. Avec les multiples parois rocheuses, il ne pourrait faire trop de mouvement mais il avait des appuis un peu partout.

Comme à son habitude, il laissa les choses se faire avant de commencer à attaquer. Cixi se jeta sur le premier qui l'esquiva comme elle avait dit mais il s'agissait d'une feinte, elle en profita pour donner un second coup bien plus violent qui envoya le gros volatile loin dans les airs.

Un second profita de l'action pour lancer un sort de glace sur l'assaillante ce qui offrit au précédent une fenêtre d'attaque mais elle contre attaqua.
Il analysa son environnement puis se mit à courir vers un gros rocher. Il sauta, s'en servit comme appuis pour s’élever dans les airs au niveau des monstres et tournoya pour envoyer un grand coup.
Effectuer un Fauchage dans les airs était plus difficile qu'il n'y pensait, il n'en eut que deux mais cela suffisait.
Un des garuda qui ne fut pas touché profita qu'il redescendait pour lui donner un grand coup de bâton, difficile d'esquiver durant une chute, au lieu de ça, il attendit qu'il soit au plus proche pour prendre le coup mais donner un grand coup du plat de la main dans une des ailes du monstre, ils atterrirent tout les deux au sol et s'il avait prit plus de dommage que le monstre, celui ci se retrouvait cloué au sol.

Une forme de tension emplit l'air et un éclair lui tomba dessus, par réflexe et par expérience, il planta sa lame dans le sol pour que le courant électrique n'endommage pas d'organe interne. Ce coup de jus était tout sauf agréable, il voulait jouer avec la magie? Très bien.

- S'il vous plait.

Il tendit les deux mains vers l'avant et l'air commença à se brouiller, comme si un nuage venait de couvrir la montagne. Puis les Brumes entourèrent le monstre, cette fois il n'avait pas à se retenir, le nuage de brume s'anima et tournoya de plus en plus vite autour de la créature dont on ne voyait plus que les contour. Des lames d'eau invisibles animées par les courants aériens vinrent lacérer le corps de la bête.

Avant que le nuage ne se disperse, il récupéra son arme, sauta dans le nuage et acheva le monstre d'un coup. Il ressortit aussitôt alors que le nuage scintillant de poussière cristalline se dispersait.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 5250/5250
MP : 153/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 4 Juil 2016 - 15:11

[justify]Un petit combat pour se défouler, y'avait que ça de vrai! Certes, c'était super dangereux de se battre dans ce genre d'endroit, on était quand même sur le "bras" d'une des statues, mais la surface était large, et j'étais suffisamment agile pour savoir ce que je faisais!

J'avais entamé les hostilités, mais Lynoh ne restait pas sur la touche pour autant! Alors que je venais de me manger un sort de glace et que je m'occupais du garuda que j'avais attaqué en premier, il s'élança dans les airs pour essayer d'en faucher le plus possible! Bon, celui dont je m'occupais était hors de portée, mais il avait quand même réussi à en chopper deux d'un coup!

En donnant un coup de coude au garuda qui m'avait attaqué, je le lui envoyais dans sa direction et celui-ci en profita pour donner un bon coup de bâton au samouraï

«Oups? Désolée!» mais il en profita plutôt pour l'aplatir au sol, ce qui allait me permettre de le marteler de coups de poings! Et vu qu'il était au sol, je pouvais attendre des points précis, trois coups et il disparut en une nuée de cristal!

J'avais ressenti l'air se densifier, et en me tournant, je pouvais voir qu'il avait été touché par un éclair, et que le temps se couvrait? Je me relevais, regardant autour de moi, une pointe d'angoisse au niveau de la poitrine

«C'est quoi ça?» je sursautais alors en le voyant attaquer à l'aide de cette brume l'un des monstres, je haussais un sourcil avant de voir un monstre se jeter sur moi avec son bâton!

«Mais aïeuh!!! Tu permets oui?» je ressentais une pointe d'agacement, alors je concentrais une aura noire autour de mon poing et je venais frapper de toutes mes forces le garuda, mais il tenait bon cet enfoiré!

Je revenais vers Lynoh, l'air blasé

«Bon, visiblement, ils résistent pas spécialement aux ténèbres, mais je connais pas de technique de vent pour leur mettre une dérouillée comme tu l'as fait! Si tu peux refaire ton truc de brume là, ce serait pas mal! J'ai l'impression qu'ils essaient de nous faire tomber...»

On revenait sur la main, au moins maintenant, on était à deux contre deux, ça devait être plus simple, non?

Récapitulatif:
 



Kit de l'été by Fulgora! ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4250/4250
MP : 121/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   Lun 4 Juil 2016 - 18:25

Les monstres qui les avaient attaqué ne semblaient pas très forts, ils avaient cependant l'avantage du ciel. Après quelques enchaînements, il mit un des Garuda au tapis, leur faiblesse au vent avait grandement aidé.

Le monstre qu'il avait mit au sol fut rapidement vaincu par son alliée, c'en faisait deux de moins, ils n'avaient pas énormément de marge de manœuvre pour leur déplacement mais ils s'en sortaient bien.
Cixi semblait surprise de voir le nuage de brume, lorsqu'il l'avait utilisé. Il avait obtenu cette magie élémentaire en en fusionnant deux, cela devait donc sortir de l'ordinaire.

Un des Monstres restants attaqua l'Al Bhed qui contre attaqua avec une frappe chargée de ténèbres qui eut beaucoup d'effet, il avait tenu mais il semblait proche de la mort.
Elle voulait qu'il réutilise sa magie, puisqu'elle était de l'élément vent, elle fonctionnait plus tôt bien sur ces monstres.

- Tu veux que je relance les Brumes? C'est que ça draine pas mal d'énergie ce genre de magie mais il est vrai que si on venait à tomber ce serait problématique. Après vu leur nombre actuel ils vont avoir du mal à nous faire tomber.

Il plaça son arme dans sa main gauche et fonça vers le plus faible et donna un grand coup vertical. le garuda parvint malgré tout à esquiver le coup mais il ne put esquiver le coup de paume.
Il se retrouva désorienté et il profita pour reprendre son arme à deux mains et donner un coup ascendant qui acheva le troisième monstre.

Le garuda tenta de lui donner un coup de bâton dans le dos mais il s'était habitué au son particulier de leur ailes et maintenant qu'il n'y en avait plus qu'un il était simple de le localiser au son, il esquiva d'une roulade qui faillit le faire basculer.

-C'était dangereux ça...

Il regarda le vide d'un air circonspect, cela avait été inutilement dangereux quand même.
Le monstre lui fonça dessus dans l'espoir de le faire tomber.

Il se mit en position, plaça son arme au niveau du coté droit de sa taille, la main gauche sur la poignée et la main droite autour de la lame comme pour délimiter le fourreau.
Il attendit que le monstre s'approche, encore, encore. Le monstre le frappa. Au moment de l'impact, il dégaina donnant un puissant coup horizontal sur sa cible qui fut projetée contre la statue.

- À toi l'honneur.

Il désigna le monstre qui peinait à s'envoler. Cette attaque fut plus puissante qu'il ne le pensait mais elle l'avait aussi bien fatigué, il ne pourrait pas s'en servir trop souvent dans des combats plus rudes, c'était problématique.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un labyrinthe de sentiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un labyrinthe de sentiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ZONE ELITE] Le Labyrinthe d'Urgoz (FAC)
» Recrute pour salle(s) de labyrinthe
» un labyrinthe dans le noir[RESOLU]
» Pierre de lunes des sentiers cachées.
» [HS] labyrinthe...les âmes sensibles s'abstenir !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Îles :: Mont Da-Chao-