Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Se repérer dans les nuages!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Lun 15 Déc - 10:29

Plus de poésie avaient-elles dit? Mais pourtant c'était pas plus joli? Enfin plus de temps à perdre, ça les petites fées l'avaient compris. Ces filles n'étaient pas joueuses... mais finalement, c'était Kerta qui avait été le plus intéressée que sa compagne aux cheveux flamboyants; et ceci contre toutes attentes.

« Pas de rimes avec toi, on a compris. » dit l'une d'entre elles en préférant d'abord se tourner vers Erza. « Et toi, nous allons faire mieux que te répondre... j'ai bien compris que tu ne connais pas ce monde. Alors retourne dans ton vaisseau, nous allons vous emmener là bas! Vers la grande plaine ou a lieux ce tournois que vous cherchez. » finit-elle en se tournant vers Erza, et sans rimes cette fois.


~ Like a Star @ heaven ~

Erza et Kerta gagnent 150 Gils chacune.

~ Like a Star @ heaven ~



mini flèche Kerta et Erza sont guidées vers le Le tournois Mystère de la Plaine Félicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Lun 2 Nov - 15:48

Vincent et Winry débarquent de Tréno.


WinryVincent n’était vraiment pas un homme bavard. Pourtant, aussi étonnant que cela puisse être, ce mutisme ne me dérangeait pas. D’une part il m’obligeait à prendre la parole, car de toute manière, mon équipier ne le ferait certainement pas. D’autre part, cela me laissait la possibilité de me terrer dans un long silence sans qu’il y ait le moindre sentiment de gêne.

J’étais entrée dans la salle de bain pour me changer et je l’entendais me parler à travers la porte.
J’écoutais distraitement sa réponse sur la nuit éternelle de Tréno en me regardant dans la glace. Tout en enfilant ma jupe, je réfléchissais un peu à ma situation. Une fois habillée, je me passais de l’eau, avant de me faire rapidement la toilette en finissant par me natter les cheveux comme à mon habitude. Fin prête, je sortais de la pièce pour tomber sur mon camarade, debout au milieu de ma chambre.

- Oui je suis prête !

J’enfilais une petite veste en rangeant mes quelques vêtements dans mon sac que je plaçais sur mon épaule avant d’emboîter le pas de mon nouvel ami ténébreux. Ce dernier était déjà bien avancé dans le couloir et je trottinais pour remonter à son niveau. En me demandant si je pouvais réellement le considérer comme… un ami.

Je soupirais avant de m’avancer vers l’homme qui semblait être le seul à s’occuper de cette bâtisse. En même temps, depuis que nous étions arrivés, je n’avais pas croisé une seule autre personne à par Vincent et moi-même. Il ne devait donc pas crouler sous le travail.

- Y’a à manger ?


Il pointait du doigt une sorte de petit bar improvisé qui proposait de quoi faire un petit déjeuné. Je me tournais pour jeter un coup d’œil avant de fouiner dans mon sac.

- 50 Gils c’est ça ?
- Ouais.


Je déposais l’argent sur le comptoir avant de tourner les talons pour aller grignoter. Vincent me suivait et je m’installais sur un tabouret pour observer ce qui était proposé. Il y avait plein de choses que je ne connaissais pas, comme des sortes de feuilleté avec ou sans chocolat. J’attrapais un verre de lait et du pain. Je me faisais quelques tartines que je mangeais en vitesse, remarquant que mon camarade ne touchait à rien.

J’attrapais en suite deux feuilletés avec du chocolat qui avaient l’air bien appétissants avant de les glisser dans mon sac. Je ne savais pas quand serait mon prochain repas. Et on était parti.

Retrouver l’air frais… de la nuit, était quelque chose d’agréable. Il n’y avait toujours pas grand monde dans les rues, mais bien plus que quand nous étions arrivés. Néanmoins, je restais sur la défensive tout le long de notre trajet, me contentant de suivre Vincent sans réfléchir. Mes yeux se posaient sur le moindre détail suspect et je tendais l’oreille pour analyser chaque bruit qui me parvenait. Hors de question que je me fasse traîner une fois de plus.

Vincent nous avait conduits vers un endroit bien étrange. C’était une sorte de hangar, avec de nombreuses écritures illisibles dessus. Je fronçais les sourcils en me demandant bien ce qu’on faisait ici.

Heureusement, en interpellant l’homme qui attendait avachit sur une chaise devant deux grandes portes métalliques, Vincent me fournis l’information qu’il me fallait. Je l’écoutais parler en sursautant presque quand il m’indiquait qu’on s’en allait.

- Hein quoi ? Non attendez ! Je peux vous louer un aéronef ! Il doit être prêt pour quand ?

Je regardais Vincent impressionnée, ça c’était de la négociation. Un sourire discret se posait doucement sur mes lèvres, cet homme avait vraiment une façon d’agir différente. Je me sentais moins perdue quand j’étais à côté de lui. Comme si il avait tout autant de mal que moi à se comporter « correctement » en société.

- Non, Winry ?

Les deux hommes me regardaient. Mes yeux se baladaient de l’un à l’autre à toute vitesse. De quoi est-ce qu’ils parlaient ?

- Vous savez piloter un aéronef ?

Je me figeais un instant. Je plissais mes lèvres avant de regarder autour de moi d’un air innocent.

- Non je sais pas…

Le visage de notre interlocuteur abordait une expression que j’avais du mal à comprendre. Il finit par se lever et s’avancer vers les deux portes coulissantes du hangar. J’en profitais pour me rapprocher de Vincent, non sans grand discrétion.

- Pardon mais… c’est quoi un aérone…

Le vendeur venait d’ouvrir, nous laissant face à de drôles de machines. Sans faire attention à mes yeux qui venaient de s’écarquiller et à ma bouche qui était restée ouverte, il s’empressait de nous expliquer où atterrir et le prix à payer. Je répondais à peine d’un hochement de tête à Vincent quand il me demandait si tout me convenait.

Cet engin volait. J’étais déjà montée dans un hélicoptère mais ce genre de machine m’était complètement inconnu. C’était plus gros, plus bizarre. Une sorte de bateau volant.

Vincent grimpait le premier après avoir écouté les techniques pour piloter cet aéronef. Je payais à mon tour et le rejoignais en m’installant juste derrière lui. C’était étroit, vraiment très étroit. L’hélicoptère me paraissait luxueux comparé à ce navire volant.

Sans plus attendre, Vincent décollait et nous nous retrouvions dans le ciel. C’était plus intense, plus fort, plus enivrant. Je sentais toute la machine vibrer et mon corps suivait le mouvement sans pouvoir faire autrement. Une étrange sensation semblait s’immiscer en moi me rendant presque euphorique. Je riais un peu en observant le monde qui se trouvait maintenant loin sous nos pieds.

Je ne voyais pas le visage de Vincent, mais je savais qu’il resterait neutre peu importe la situation, peu importe la beauté du paysage ou de ce qu’il nous arrivait. Du coup, j’avais envie de lui parler. Parler pour le comprendre.

- Tu sais combien de temps on va mettre ?

Il me répondait presque du tac au tac sans rien ajouter. Peut-être que je l’agaçais déjà. Tant pis.

- Un feuilleté bizarre au chocolat ?

Je fouinais dans mon sac pour trouver le premier et lui tendre. Pas de réaction. Pourtant… c’était comme ça que Malachi avait fait… Il m’avait proposé à manger et on était devenu un peu ami non ?

- Est-ce que c’est magique un aéronef ? C’est là où tu habites Gaïa ? Ça fait longtemps que tu es parti de chez toi ? Pourquoi tu veux retourner là-bas d’ailleurs ?

Je m’arrêtais un instant sans pour autant lui laisser le temps de répondre aux premières questions.

- Vincent, est-ce que tu as peur de ne jamais mourir ?

D’un coup, le visage de Zébal s’était matérialisé dans mon esprit. J’avais rêvé de lui… Je m’en souvenais. Du moins, je pensais me souvenir de lui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Ven 6 Nov - 19:28

Vincent
Aux commandes de l'appareil, je peine à mémoriser la fonction des éléments présents sur le tableau de bord. Par chance, leur nom est affiché juste en-dessous pour que les néophytes s'y retrouvent. Après un décollage laborieux bien que sans encombres, je fais en sorte de contrôler le véhicule et d'en tester la maniabilité.
Tout compte fait, ce n'est pas aussi laborieux que je le pensais.

- Nous devrions arriver dans la soirée, tout au plus. Si tout se passe bien.

Concentré sur le chemin à emprunter et sur les commandes à exécuter, je ne réponds pas à la proposition de Winry lorsqu'elle me tend de quoi manger. Ses questions se succèdent jusqu'à celle qui me fait dévier légèrement de ma trajectoire. De façon quasi imperceptible, mais qui m'étonne moi-même. Je profite d'un moment de calme pour y répondre, sans pour autant me retourner.

- Je ne suis pas en mesure de répondre à ta dernière question.


Je garde le silence quelques instants avant de reprendre.

- J'ai un... ami spécialisé dans le domaine. Un aviateur reconnu. J'ai eu l'occasion de le voir à l’œuvre et je ne pense pas que tout cela soit dû à la magie. Il s'agit d'engins mécaniques, crées de toutes pièces par l'homme.


J'observe le ciel et la boussole pour nous orienter vers la bonne direction.

- Je suis originaire de Gaïa. Je veux retrouver Joan, une connaissance qui peut me renseigner sur mes futurs objectifs. Je n'ai pas de "chez moi".

Conscient de ne pas être des plus tendres avec Winry, je tente de rebondir sur ses propos, comme je le faisais autrefois pour montrer un certain intérêt.

- Si tu ne pouvais pas mourir, que ferais-tu ?

Tout en attendant sa réponse, je continue d'assimiler les capacités de la machine pour voler en toute quiétude.

- Les hommes s'émerveillent du monde qui les entoure. Ils continuent de s'émerveiller jusqu'à leur mort. Cependant... est-ce qu'un être ne pouvant pas connaître la fin peut s'émerveiller pour l'éternité ? Alors qu' autour de lui, tout meurt, disparait, se renouvelle.

Je me mure ensuite dans le silence le plus total, attentif aux réactions de celle qui m'accompagne depuis maintenant plusieurs jours. Elle est la deuxième personne à qui je me confie sans raison... et je ne parviens pas à comprendre pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 19 Nov - 20:23

WinryCe rêve me paraissait maintenant perturbant, différent. Toutefois, Vincent semblait enfin décidé à parler un peu. Je chassais donc cette pensée de mon esprit pour pouvoir me focaliser sur les réponses de mon camarade. Je ne savais pas si ma dernière question était étrange pour lui, mais il m’assura ne pas être capable d’y répondre.

De là où je me trouvais, j’observais son dos sans un mot. Ne pas avoir accès à son visage m’aurait dérangé dans d’autres situations, c’était là mon seul moyen de capter les expressions des autres humains. Pourtant, lorsqu’il s’agissait de Vincent, je commençais à comprendre que si jamais il ressentait quelque chose, il ne souhaitait pas le partager. Son visage devait être comme à son habitude, fermé dans une expression neutre, ni joyeuse, ni triste.

Néanmoins, quelque chose me dérangeait, ne jamais mourir… n’était-ce pas là le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un homme ?

Je soupirais. J’avais l’impression qu’un étrange dilemme intérieur venait de naître autour de cette question. Comme si deux personnes différentes cherchaient à me convaincre. Encore, le visage de Zebal se dessinait dans ma tête. Que venait-il faire si fréquemment dans mon esprit ?

Finalement, Vincent répondait à mes autres questions. J’en profitais alors pour ranger l’étrange petit feuilleté que j’avais sorti pour lui, tout en l’écoutant avec beaucoup d’attention. Ce loup solitaire disait ne pas avoir de chez lui et étrangement, j’avais l’impression d’être dans la même situation que lui.

- Si tu ne pouvais pas mourir, que ferais-tu ?

Je fronçais les sourcils, réfléchissant sérieusement à la question qu’il venait de me retourner. Je n’avais jamais réfléchis à cette possibilité. Toute ma vie n’avait été que survie dans la nature, l’immortalité me paraissait complètement irréaliste. Pourtant, bien que cette question ne soit pas aisée, après un large sourire, je me décidais à lui répondre.

- Si je ne mourrais jamais, alors je passerais mon temps à aider les gens. Tous les gens. Parce que quand les gens sont heureux, ça me rend heureuse. Puis peu importe l’époque, les humains ont toujours des problèmes, mais ils sont par contre, tous différents. Donc on s’ennuie pas.

Vincent ne répondait pas immédiatement. Il était même resté longtemps. Mais nous étions dans les airs, en train de voler comme des oiseaux et je trouvais cela toujours aussi merveilleux. Depuis quelques instants, nous avions pénétré une mer de nuages. Ils étaient d’un blanc si pur et épais qu’on avait l’impression que c’étaient eux qui nous portaient. D’ailleurs, je ne savais pas si c’était voulu, mais Vincent volait de sorte qu’on ait l’impression que l’aéronef voguait sur un océan en coton. J’avais envie de sortir pour pouvoir toucher, mais après une brève réflexion,  je me doutais que ce n’était pas une très bonne idée.

Je me laissais alors porter, comme si j’étais un pétale de fleur qui avançait grâce au vent, pour finir par me perdre dans mes pensées. « Je n’ai pas de chez moi » il avait dit…

***


- Winry ! Ma petite Winry, vient par-là ma belle.

Du haut de mes 6 ans, je jouais avec un petit moomba dans les plaines d’Esthar.

- Mais maman !! Je joue !

Ma mère, Amara, me surveillait depuis une branche en hauteur d’un des seuls arbres environnent. Pendant les temps calmes, elle se mettait toujours dans cette position pour avoir une vision d’ensemble sur ce qui nous entourait. Toujours méfiante, sur ses gardes, prête à dégainer ses armes au moindre mouvement suspect, à l’époque, je ne comprenais pas qu’elle ne s’amuse jamais.

Mais là, c’était différent. Elle souriait. Je la sentais distraite et particulièrement heureuse.

D’un geste souple, presque aussi gracieux qu’un félin, elle se laissait tomber sur le sol, juste à côté du petit moomba pour le faire détaler de frayeur. Je me tournais lentement vers elle, la moue boudeuse.

- Pourquoi tu l’as fait fuir ? Il ne me fera plus confiance maintenant et je ne pourrais plus jouer avec lui.
- J’ai quelque chose à te montrer petite tête. Une surprise.


Accroupie devant moi, je voyais ses yeux briller de malice et d’impatience.

- Il faut grimper sur ma branche pour voir ! On fait la course ?

Je savais pertinemment que je n’avais pas la moindre chance contre ma mère. Mais j’avais trop envie de jouer avec elle pour refuser cette proposition. Mon regard changeait pour finalement se remplir d’excitation. Il fallait que je neutralise la menace qu’elle était.

- PARTEZ !!

Au lieu de me diriger directement vers le tronc pour attraper la première branche et me hisser dans les feuillages, je me jetais sur ma mère pour la faire tomber. Toutefois, cette dernière, bien trop maligne pour moi, avait déjà anticipé cette attaque. Elle se laissa tomber sur le sol et profita de son élan pour m’entrainer dans sa chute. Avec la force de ses jambes, elle me propulsait au-dessus d’elle pour inverser les rôles. Après avoir roulé sur elle-même, j’étais celle qui se retrouvait au sol, et elle par-dessus moi.

- Petite tricheuse.

Le sourire en coin, je ne me laissais pas perturber avant de me jeter une fois de plus sur elle pour lui faire des chatouilles. Très craintive, elle céda sans poser le moindre problème.

- Je me rends !

Je lui lançais un immense sourire pour réponse et me précipitait sur l’arbre.

Quand elle finit par me rejoindre, le soleil avait déjà entamé sa longue descente pour rendre le ciel rouge. Ma mère pointa du doigt l’horizon. Son index se posait sur une drôle de cabane perdue dans un bosquet.

- Regarde ma Winry, c’est notre chez-nous.

***

D’étranges tâches noires dans le ciel me sortirent de ma torpeur. Elles étaient groupées et volaient à l’unisson. De là où on se trouvait, je n’arrivais pas à distinguer de quelle race d’oiseau il pouvait s’agir et encore moins si c’était une menace pour nous ou non. D’apparence assez large et robuste, je commençais à douter petit à petit sur le fait que ce soient de simples oiseaux.

- Sur la droite ! Regarde !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Lun 23 Nov - 18:07

Vincent
Une réponse d'une candeur extrême. Est-ce que "elle" aussi aurait répondu de la sorte ? Je ne le saurais jamais.
Je peux néanmoins l'imaginer, souriante et optimiste comme elle l'a toujours été. Avide de connaissances et désireuse d'améliorer le monde dans lequel nous vivons.

Elle se serait sans doute opposée à l'existence d'un être immortel. Cela va à l'encontre de ce en quoi elle croyait. Hojo avait une mauvaise influence sur elle...
Lucrécia désirait améliorer l'être humain, le rendre meilleur. Là où la folie d'Hojo lui dictait d'offrir plus de pouvoir, elle n'aspirait qu'à créer un monde meilleur, quitte à sacrifier sa propre vie...

- Hum.

Je ne fais qu'acquiescer au bout de plusieurs minutes de silence. Winry me fait remarquer que des créatures volent dans notre direction. Des rapaces en quête de nourriture ou simplement en pleine migration... Mieux vaut éviter les risques inutiles.

- Je ne tiens pas particulièrement à affronter ce qui se trouve là-bas. Nous allons faire un détour et nous servir des nuages pour passer inaperçu.


Les commandes de l'appareil m'étant maintenant plus familières, je nous dirige vers d'épais cumulus pour nous dissimuler. Par chance, ma main gauche n'est pas réellement sollicitée, je me contente juste de tenir de la meilleure façon possible ce qui fait guise de volant ou de gouvernail.
Je réduis la vitesse de l'aéronef au maximum pour que nous planions simplement sans bruit.

- D'ici quelques minutes, nous devrions être tranquilles.

Bien que les créatures n'aient pas l'ouïe assez fine pour nous entendre à l'intérieur de l'appareil, nous nous taisons par réflexe jusqu'à ce que je décide de pousser un peu le levier de vitesse vers le haut pour reprendre de l'allure.
En sortant de notre cachette, j'observe autant que possible ce qui pourrait se camoufler ou nous attendre. Notre stratagème semble avoir fonctionné. Restons tout de même vigilants.

- Winry, je compte sur toi si tu vois de nouveau quelque chose d'étrange ou de suspect.


Au-dessus de nous, un bruit sec retentit, suivi par quelques secousses. Comme si... quelque chose venait tout juste de se poser sur nous.

- Accroche-toi. Nous ne sommes pas seuls.

Combattre dans un espace aussi restreint est aussi dangereux qu'inutile. Je ne crois pas avoir vu d'armes sur l'aéronef et de toute manière, je ne sais pas comment m'en servir.

- Winry, je vais forcer un peu le moteur pour que l'on se débarrasse de cette chose.


Nous entamons un piqué à pleine vitesse afin de décourager notre assaillant, qui semble solidement cramponné à notre engin. Le hurlement puissant de la créature confirme qu'elle se trouve toujours au-dessus de nos têtes. Sans visibilité, je ne préfère pas prendre le risque de tirer n'importe comment.

- On va se rapprocher de la mer.


La descente continue de plus belle et je commence à apercevoir les premiers remous blanchâtres d'une eau agitée.
La distance qui nous sépare se réduit rapidement, au point que je commence à douter que ce plan soit un franc succès. Finalement, alors que nous nous trouvons à une cinquante de mètres de l'océan, nous sentons à nous des secousses mais cette fois je peux voir sur notre gauche un oiseau mesurant facilement deux à trois mètres, avec des serres acérées s'éloigner en nous regardant d'un air mauvais.

Dans l'urgence, je redresse l'appareil pour que nous ne touchions pas l'eau. Par chance, nous ne faisons que la frôler avant de reprendre de l'altitude.

- Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Mer 2 Déc - 0:42

WinryJ’aimais bien l’idée que proposait Vincent pour échapper à ses étranges créatures. Je n’avais moi non plus, pas la moindre envie de combattre dans ce tout petit espace. De plus, nous sortions d’un monde complètement inconnu, nous n’avions donc aucun repère quant à la race du monstre ainsi que sa force.

L’aéronef, dirigé par mon partenaire, se glissait lentement dans les nuages pour disparaître totalement dans cette mer brumeuse.
La température chuta presque immédiatement et on pouvait remarquer une fine couche de gouttelettes se déposer sur le verre qui nous protégeait de l’extérieur. Vincent nous faisait planer sans bruit et je frissonnais légèrement avant de me focaliser de nouveau sur notre potentielle menace. Malheureusement, si nous étions bien caché à l’intérieur de ce cumulus, notre vison était elle aussi  dérangée par l’épaisseur de ce brouillard.

Aucun de nous deux ne bougeait ou ne parlait. Nous étions sur le qui-vive, retenant presque notre respiration pour minimiser la majorité des sons qui seraient susceptibles de trahir notre présence. Seule ma tête et mes yeux bougeaient, à la recherche de la moindre information visible qui pourrait me permettre de décréter que la voie était libre.

Le temps semblait avancer au ralenti dans ce petit navire volant qui voguait paisiblement sur les nuages. Seul un léger sifflement émit par le vent venait briser le silence qui s’était installé. Je sentais mon cœur battre anormalement plus vite dans ma poitrine. Je me sentais oppressée et prise au piège dans cet espace confiné.

Au bout d’un certain temps, Vincent fut obligé de reprendre le levier de vitesse pour accélérer. Il nous était impossible de nous diriger plus longtemps à l’aveugle. Je tentais de me détendre en prenant de longues inspirations.

- Winry, je compte sur toi si tu vois de nouveau quelque chose d’étrange ou de suspect.
- Oui !


J’allais tourner ma tête vers la droite au moment où nous sortions de notre cachette, lorsqu’un bruit sourd et un choc nous secoua. Je sentais tous mes membres se crisper de terreur avant que je ne me décale pour observer la chose qui venait de se poser sur notre aéronef.

- Accroches-toi, nous ne sommes pas seuls.

Je ne répondais rien, bien trop concentrée à chercher de quoi me tenir pour ne pas être ballotée dans le vaisseau. Avant que je ne puisse réagir, Vincent parlait de nouveau, m’indiquant qu’il allait forcer sur le moteur. Je n’avais pas la moindre idée de ce que cela voulait dire mais en sentant l’aéronef piquer du nez, je ne pus m’empêcher de hurler de frayeur.

La voix, calme et posée de Vincent avait quelque chose d’horriblement perturbant. Comment pouvait-il être si détendu dans une situation telle que la nôtre ? Nous n’avions aucun espace pour nous battre, aucune arme sur l’aéronef et aucun moyen de savoir ce qui était en train de nous attaquer.

Rapidement, bien trop rapidement, je voyais le bleu de l’océan se rapprocher dangereusement de nous. Je serrais les dents tellement fort que je les sentais grincer. Les phalanges de mes doigts étaient blanches, presque translucide tant je me cramponnais à la seule prise que j’avais trouvé. Quant à mon cœur, je n’étais même plus certaine qu’il se trouvait dans ma poitrine.

- VINCENT TU ES SUR DE CE QUE TU FAIS ?

Je hurlais à plein poumon. Le vent qui sifflait comme jamais, tant notre descente était rapide, me donnait l’impression de nous couper de tout autre son. Je fermais les yeux aussi forts que je le pouvais avant de sentir une violente secousse pour nous remettre droit.

Nous étions en vie.

Malheureusement pour nous, bien que l’étrange créature qui nous avait attaqués ne se trouvait plus sur notre navire flottant, elle volait maintenant tranquillement à nos côtés, une lueur malsaine dans le regard. Elle était là pour nous tuer.

Ce monstre était bien loin d’être un oiseau. On aurait plutôt dit une sorte de dragon. Ses ailes, semblables à celles d’une chauve-souris, se terminaient par deux griffes épaisses et acérées. Deux cornes pointues habillaient sa tête on pouvait aussi facilement noter de longues canines aiguisées sortant de sa mâchoire.

Un deuxième frisson, bien plus violent que le précédent parcourut mon corps. Je n’avais jamais combattu dans les airs, mais il y avait bien une première fois à tout. Je déglutis avant de répondre à Vincent qui semblait s’inquiéter de mon état.

- Ça va… Pour le moment en tout cas.

Je détachais finalement mon regard de la bestiole pour chercher une solution à notre problème. Me désengourdir les mains était la première étape. Sortir mes dagues était la deuxième. Mais je n’avais aucune idée de ce que je pouvais faire en suite. Mes yeux se posaient à une vitesse folle sur tous les objets qui m’entouraient.

Ce fut une sorte de bout de bois inutile qui attira mon attention.

- Vincent, stabilise au mieux l’aéronef !

D’un coup de dague sec, je détachais ce marceau du navire, en priant silencieusement pour qu’il ne soit pas important. Je me redressais légèrement pour me mettre dans une position plus confortable et je commençais à tailler une sorte de pieu de fortune avec l’une de mes dagues. Je ne pouvais pas me permettre d’en perdre une.

En tailladant le bois, je me plantais plusieurs échardes et me coupaient légèrement la peau de ma main, mais je n’avais pas le temps de m’attarder sur ce genre de détails.

La bestiole volait à notre niveau en s’amusant à nous passer par-dessous ou dessus pour changer de côté. Je déverrouillais la vitre qui nous protégeait de l’extérieur avant de me relever. Agile, je savais rapidement trouver mon équilibre en m’appuyant sur mon siège et le rebord de l’aéronef. Il n’y avait vraiment pas assez de place pour entamer un combat ici.

J’attrapais mon pseudo pieu en visant l’œil du dragon. Je n’étais pas la femme la plus précise au monde, mais je cherchais simplement à le blesser un peu. De toutes mes forces, je balançais le bout de bois. Malheureusement, bien trop rapide, la créature réussi à esquiver partiellement le coup. Ce dernier laissa tout de même une éraflure superficielle au niveau des écailles de son cou.

Cela eut le don de la rendre furieuse. Elle plongea directement dans ma direction et j’eus à peine le temps de me mettre en boule dans le navire pour éviter ses griffes acérées. On n’allait pas aller bien loin avec des bouts de bois.

Je relevais la tête vers Vincent. Il avait une arme à feu lui.

L’adrénaline coulait à une vitesse folle dans mes veines. Assez pour que je tente de faire quelque chose d’assez risqué. Je me tournais dans la direction de la bête pour vérifier sa position. Cette dernière semblait prendre de la hauteur, cela n'augurait rien de bon. Je profitais de son inattention pour me relever vivement.

- Vincent ! On échange !!

L’espace qu’il y avait à l’avant était tout aussi étroit que le mien, voire plus. En prenant soin de me tenir correctement, je me glissais contre lui pour lui voler sa place. J’espérais qu’il était assez habile pour rejoindre la place arrière, mais étonnamment, cela ne m’inquiétait pas plus que ça. Vincent savait le faire.

Compressés l’un contre l’autre, il eût du mal à sortir de son siège et je sentais son bras métallique frotter contre mon dos. Pas le temps d’y penser.  
Je me retrouvais aux commandes de l’aéronef, sans avoir la moindre idée de comment cet engin se pilotait. Mais dans ce combat, j’étais pour le moment inutile.

Le dragon nous fonçait dessus et j’attrapais le levier à pleine main dans l’espoir d’esquiver son coup. Debout derrière moi, mon camarade se penchait pour attraper une dernière fois les commandes aussi calmement qu’habituellement pour nous faire dériver sur la gauche, échappant de justesse à une collision brutale avec le reptile volant.

Apeurée, tremblante et tétanisée, je regardais Vincent. Il ne me parlait pas, pourtant son regard était en quelque sorte rassurant. Comme si il me disait : « Winry, tu peux le faire ».



DIABOLIKInfos:
Niveau: 11
HP: 889
MP: 374
Craint: x
Immu: Terre / Vent / Glace
Résiste: Aucune
Objet laissé : Maxi potion ou défijeur


Recap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Lun 7 Déc - 0:01

Vincent
A présent libérés de l'emprise de la créature, nous faisons face à un nouveau problème. Plutôt que de s'enfuir ou de s'avouer vaincue, elle adopte une posture agressive, laissant présager un inévitable combat aérien.
Un dragon aux ailes imposantes, qui lui donnent une envergure encore plus impressionnante. Pas beaucoup de solutions pour l'abattre, encore moins pour se défendre.
La voix de Winry résonne dans l'habitacle. Je décide de lui faire confiance, en m'efforçant au mieux de nous éviter la moindre secousse.

Je jette un œil sur ses agissements en entendant un craquement à l'intérieur du vaisseau.

- Qu'est-ce que tu fais ?

Elle ne me répond pas et préfère agir, taillant un long bout de bois jusqu' à en faire un javelot de fortune. Voilà donc où elle veut en venir. Je continue de stabiliser l'appareil tandis qu'elle se lève de son siège avant d'ouvrir l'une des vitres de l'aéronef.
J'aperçois très brièvement le bout de bois fendre l'air et manquer sa cible. Retour au point de départ.
En guise de riposte, un long hurlement et un assaut de la créature, qui se solde par un échec également.

- Vincent ! On échange !!

Déstabilisé par la démarche de la jeune femme, ja la laisse prendre ma place tandis que je m'extirpe du poste de pilotage pour permuter avec elle. Après cette manœuvre, je me retrouve un peu plus libre de mes mouvements et j'ai désormais la possibilité de sortir mon arme.

Je regarde dans la direction de Winry, qui semble paniquée par son rôle de pilote improvisé. Avec mon bras droit, je l'aide brièvement à diriger l'appareil, avant que par elle-même elle parvienne à se débrouiller. Une fois cela fait, l'affrontement peut vraiment commencer.

Je dégaine Cerbère et je mets en joue le dragon, qui prend rapidement conscience du danger que représente mon arme. L'instinct sans doute.
Je vise d'abord ses ailes pour le déséquilibrer. Cinq coups retentissent et deux balles touchent au but. Les autres disparaissent dans les airs. Il est très rapide et nous n'avons clairement pas l'avantage du terrain.
La distance qui nous sépare rend mes tirs imprécis et seule Winry peut y changer quelque chose.

- Winry, il faut qu'on se rapproche de cette créature. Tourne légèrement vers la gauche et pousse le levier à côté de ta main droite.
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Sam 19 Déc - 18:42

WinryMalheureusement, rester calme alors que de nombreux tirs fusaient juste au-dessus de moi, était quelque chose de particulièrement difficile. Je n’avais pas l’habitude des armes à feu. Le bruit assourdissant qu’elles produisaient en éjectant leur balle à une vitesse folle, était pour moi un son très agressif et angoissant. J’osais à peine jeter un coup d’œil à l’extérieur, me retenant de me mettre en boule en me bouchant les oreilles.

Vincent venait de lâcher un premier flot de munitions sur notre ennemi. Deux des cinq éclats de lumière que j’avais vu filer dans le ciel, transpercèrent la fine peau des ailes du dragon. Deux trous s’y trouvaient maintenant, laissant couler un étrange liquide le long de son corps. Encore une fois, je n’avais pas l’habitude de ce genre de combat aérien. L’animal était d’une telle vitesse que le toucher relevait presque du miracle. Lors d’un combat sur terre, il était beaucoup plus facile de toucher directement les points vitaux pour mettre rapidement fin au combat sans avoir l’impression de torturer la bête.

Bien que la vie en pleine nature ne m’ait pas appris à piloter un aéronef, elle m’avait enseigné à différencier les combats. Celui pour se nourrir et celui pour ne pas mourir. Actuellement, nous étions en train de nous battre pour ne pas perdre la vie. Dans ces moments-là, il fallait être prêt à tout car il n’y avait que deux issues : gagner ou mourir.

La voix de Vincent tonnait non loin derrière moi. Il m’indiquait quoi faire et comment y parvenir. J’attrapais à pleine main ce qui semblait servir à diriger le navire.
Les vibrations qui étaient produites par le moteur étaient particulièrement fortes à cet endroit-là. Tout mon corps semblait palpiter à l’unisson avec l’aéronef. Je regardais sur ma droite pour repérer le levier et lorsque je me sentis prête, je le poussais à fond avant de tourner brutalement vers la gauche.

J’étais très clairement une novice question pilotage, mais je ne m’attendais tout de même pas à être si nulle. L’aéronef avait presque failli se retourner au moment de ma manœuvre. J’avais été dix fois trop brusque et nous étions en train de foncer à pleine vitesse contre la créature. Cette dernière nous esquiva de justesse, se prenant tout de même un coup violent au niveau d’une patte ce qui nous secoua fortement.

Le dragon filait à toute vitesse dans l’air, il était presque impossible de le suivre. D’un coup, il fit volte-face pour nous foncer droit dessus.

- Vincent !!! MAINTENANT MAINTENANT MAINTENANT !!!

Je voulais qu'il tire et dans la panique, en voyant le regard tueur de la bête dans ma direction, j’avais appuyé partout. Bien que les commandes pour diriger le navire flottant semblaient être simples, il y avait une multitude de boutons étalés sur le tableau de bord.
L’un d’entre eux, un rouge et tout petit, avait fait sortir une étrange manette qui présentait elle aussi un bouton. Sans réfléchir je l’avais saisi avant d’appuyer comme une folle dessus.

Le bruit détestable des armes à feu retenti une nouvelle fois et deux balles sortirent de nulle part. L’une d’entre elles toucha la cible, au niveau d’une épaule, qui ne s’attendait pas, à ce que je puisse attaquer. Je me tournais vers Vincent, une expression choquée sur le visage. Il y avait une arme sur cet appareil.

Le diabolik rugissait de fureur, mais je ne réagissais pas, trop abasourdie par la sensation que j’avais ressentie en tirant sans le faire exprès. J’étais figée par l’effroi et l’adrénaline qui coulait dans mes veines comme jamais.

La bête profita de ce moment d’inattention pour nous foncer dessus. Elle arrivait directement sur moi pour planter ses griffes acérées dans le bois de la coque qui nous protégeait. L’espace était tellement étroit qu’elles n’eurent pas à aller très profondément pour atteindre ma peau. Le monstre avait beau être dans une position qui laissait l’avantage à Vincent, elle était trop pleine de rage pour y prêter attention, enfonçant sa griffe au niveau de ma hanche.

Je serrais les dents, retenant un cri de douleur. Nous étions secoués dans tous les sens, entre mon manque de connaissances en pilotage et la force qu’exerçait le diabolik sur nous grâce à ses puissantes pattes. La griffe ne cessait de remuer dans la plaie, l'ouvrant toujours un peu plus. Tout se passait tellement vite. J’attrapais avec beaucoup de peine une de mes dagues qui jonchait sur le sol de l’aéronef et coupait le doigt de la créature.

Je retirais la griffe pleine de sang de mon corps, le regard noir de haine envers la bestiole. Il était temps qu’elle meure.


recap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Ven 25 Déc - 11:13



Au beau milieu du combat, se fichant bien du combat qui était en train de se mener, un petit mog apparut de nulle part et se précipita devant Vincent et Winry... le temps semblait s'être arrêté, le monstre ne bougeait plus et l'aéronef non plus, même le vent ne semblait plus souffler... et le mog tendit alors deux petits cadeaux aux jeunes gens

«Joyeux Noël! Coubo!»

Il leur remit les cadeaux et pouf! Il disparut! Le temps reprit son cours, ils allaient peut être devoir ouvrir leurs cadeaux plus tard!

===================

Le Mog de Noël vous offre un petit cadeau!

Vincent reçoit une montre à gousset joliment ornée, elle est arrêtée, signe du temps qui s'arrête de s'écouler pour l'ancien Turk (de la part de Winry)
Winry reçoit un gilet pare-balle, d'une matière douce et fluide, personne ne pourrait se douter de sa résistance! (de la part de Vincent)

Joyeux Noël!



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org En ligne
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Mer 6 Jan - 19:28

Vincent
Les compétences médiocres en pilotage de ma partenaire ne participent par à rendre l'affrontement plus aisé. Il faut tout de même faire avec et alors que nous percutons presque notre adversaire, je parviens à tirer une balle qui se loge facilement dans son corps.
Winry ne réussit pas à garder son calme et commence à appuyer sur l'ensemble du tableau de bord, ce qui ne manque pas de me faire redouter la suite des événements.

Par miracle, elle parvient à trouver la commande de tir et envoie une rafale sur notre assaillant qui la prend de plein fouet. Malheureusement pour Winry, la créature semble rancunière au point de s'acharner sur elle et lui perfore la peau avec l'une de ses griffes. En guise de représailles, Winry tranche une des extrémités du monstre qui ne manque pas de hurler de douleur.

- Reste à couvert, je m'en occupe. Il est assez proche.


A l'instant où je m'apprête à appuyer sur la détente, un mog fait son apparition juste devant le canon de mon arme.

- Joyeux.... AAAAAAAH, KUPO ! Qu'est-ce que tu fais avec ton arme !


Du revers de la main, je l'écarte pour pouvoir avoir en visuel notre adversaire qui semble à présent figé.

- Tu as fait ça ?

- Quoi donc ? Aaaaaah ! C'est quoi ce truc ? Allez courage Mogzzarella, encore un effort et tu auras fini ta tournée ! Tenez, j'ai pas très envie d'être encore là quand il bougera de nouveau ! Je file ! A l'année prochaine, Kupo !

Le jeune mog nous donne à chacun un paquet cadeau avant de se volatiliser comme il est apparu. Le temps reprend progressivement son cours et les nuages, notre vaisseau ainsi que notre opposant sortent progressivement de leur inertie.

- Profitons qu'il soit encore immobile.

Cerbère pointé sur lui, je place deux balles chargées de mon énergie ainsi qu'une balle inflammable dans le barillet et en l'espace de quelques secondes, notre ennemi se transforme en torche vivante et commence à agiter ses ailes dans tous les sens à cause de la panique.

- Coriace.

Apparemment désespérée, la créature effectue un plongeon dans ma direction et me percute à pleine vitesse. Aveuglée par les flammes et la fumée, elle mord au hasard et finit par toucher mon épaule. Elle me lâche ensuite dans le vide après avoir pris beaucoup d'altitude, comme si elle souhaitait que le choc avec la surface me mette définitivement hors d'état de nuire.

Winry, je compte sur toi.
recap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 7 Jan - 14:30

WinryL’aéronef avait cessé de bouger dans tous les sens. Stable, j’avais l’impression qu’il était figé dans le ciel. Le vent ne fouettait plus mon visage et les nuages semblaient ne plus bouger. De plus, l’étrange sensation que je ne contrôlais plus le bateau volant me soulageait tout en m’inquiétant. Sceptique, je lâchais lentement les commandes avant de sursauter de frayeur en entendant un timbre de voix bien particulier qui n’avait rien à faire ici.

- Joyeux…. AAAAAAAH, KUPO ! Qu’est-ce que tu fais avec ton arme !

J’écarquillais les yeux avant de faire volte-face. J’étais dos aux commandes, ne me souciant plus du pilotage, en équilibre sur les rebords de ma place dans l’aéronef. J’étais en position défensive, une de mes dagues devant moi pour me protéger et le regard noir.

- Attention Vincent ! Cette chose va te rendre chauve !!

Le seul mog qui ne m’avait pas fait de mal pour le moment, c’était moi qui était allé le voir et pas l’inverse. Que celui-ci apparaisse de nulle part, n’annonçait rien de bon.

- Tu as fait ça ?


La petite créature poilue tourna sur elle-même pour faire face à notre ennemi qui était bloqué dans l’un de ses mouvements. Stupéfaite, je l’observais, réalisant enfin qu’il n’y avait pas seulement l’aéronef qui avait cessé de bouger.

Malgré le prénom bien particulier du mog et son aspect tout mignon, je ne bougeais pas de ma position, toujours inquiète pour mes cheveux. Toutefois, ce dernier m’apporta une boite, recouverte d’un étrange papier de couleur. Je fronçais les sourcils en l’observant avec méfiance. Voyant que je ne bougerais pas, le mog laissa tomber le paquet qui se calla entre mon siège et les commandes de pilotage.

La seconde d’après, il s’était volatilisé aussi vite qu’il était apparût. Nous avions alors droit à une scène bien particulière. L’aéronef était en train de se remettre à avancer progressivement et le monstre semblait pouvoir de nouveau bouger. Dans quelques instants, la vitesse de tout ce qui nous entourait reviendrait à la normale.

- Profitons qu’il soit encore immobile.

J’hésitais un moment. Figé comme il était, j’étais largement capable d’atteindre le dragon pour planter vivement une de mes dagues dans sa peau. Malheureusement, je ne pouvais pas agir en sachant que le temps reprendrait son cours normal. Laisser les commandes seules sans être certaine de pouvoir les reprendre rapidement était un risque que je refusais de prendre.

Je m’installais donc de nouveau à ma place, le paquet du mog entre les jambes. J’avais à peine eu le temps de me replacer correctement et d’attraper le levier qu’un tonnerre assourdissant dû aux coups de feu de Vincent, fit grésiller mes oreilles.

Le tremblement vif et stressant du moteur de l’aéronef était maintenant de retour. Je ne pouvais pas voir ce qu’il se passait avec Vincent, mais une chaleur affreuse et des rugissements plaintifs accompagnaient maintenant l’ambiance déjà bien assez angoissante de la bataille. Je n’arrivais toujours pas à stabiliser le petit le petit vaisseau flottant mais il semblait filer droit. Pour le moment.

Je me risquais donc à jeter un coup d’œil derrière moi. La créature, couverte de flammes, s’agitait dans tous les sens, complètement perdue. Dans sa panique, elle fonça droit su Vincent, profitant de sa collision pour l’attraper par l’épaule et l’éjecter de l’aéronef après avoir repris de la hauteur.

Je voyais Vincent, tomber à une vitesse folle dans le vide, complètement impuissant dans cette situation. Je sentais tous mes muscles se crisper.

- VINCEEEENT !!

Je savais que hurler ne servait à rien, mais c’était impulsif, incontrôlable. Je jetais un coup d’œil sur le monstre pour vérifier ses agissements. Il se débattait dans le ciel, essayant d’éteindre les flammes de son corps.

Sans réfléchir plus longtemps, je poussais toutes les commandes en avant pour piquer du nez. Je me sentais secouée comme si je ne pesais rien et ma blessure n’arrêtait pas de saigner, laissant une jolie tâche rouge foncé sur mes vêtements.

Une fois Vincent dépassé, je redressais tant bien que mal en essayant de me positionner en dessous de lui. Tout était une question de timing et apparemment… je ne l’avais pas.

Qu’elle fut ma déception lorsque je vis Vincent passer à côté de l’aéronef, plusieurs mètres trop sur la droite. Je serrais les dents en plaquant ma main contre mon visage. J’étais vraiment nulle en pilotage. Je recommençais alors la manœuvre.

Malheureusement, en relevant les yeux, j’eus l’agréable surprise, de voir la bestiole filer droit sur nous. C’était maintenant ou jamais. Je callais le levier directionnel avec le paquet offert par le mog et je m’extirpais de mon siège. Il fallait agir vite, très vite. Vincent était encore en train de tomber, j’avais quelques secondes de battement avant que je ne le dépasse avec l’aéronef. Quant au monstre, il avait quasiment rattrapé le bateau flottant.

Mon regard était meurtrier, j’étais concentrée comme jamais. Mes deux dagues en mains, je m’élançais vers la bestiole pour l’assaillirent de coups à une vitesse fulgurante. L’aéronef, que je ne pilotais plus, tanguait dans tous les sens mais le Diabolik s’éloigna en hurlant après s’être fait entaillé à une multitude d’endroit sur son corps.

Je prenais un dernier appuis sur l'aéronef pour me propulser de nouveau à ma place, aux commandes, le plus rapidement possible. Je dégageais d’un coup de pied le paquet et redressais au maximum pour repartir sauver Vincent. Le sol était dangereusement proche et nous n’avions plus l’océan en dessous de nous. Je cherchais dans tous les sens mon camarade, mais il était introuvable.

Par miracle, car je n’y étais clairement pour rien. Je sentais une secousse qui fit pencher l’aéronef sur la gauche. Ma joie était sans nom lorsque je remarquais que c’était Vincent, accroché à l’une des ailes, en train de se remonter.

Un immense soupir de soulagement glissa entre mes lèvres.

- Je t’ai enfin récupéré.

Je me tournais vers lui, un sourire gêné sur le visage.

- Désolée… pour.. le premier échec.

recap:
 


Dernière édition par Winry Oswell le Lun 18 Jan - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Lun 18 Jan - 17:59

Vincent
Difficile de ressentir une quelconque anxiété lorsque l'on connait toutes les facettes de la douleur. Impossible d'imaginer ce que je ressentirai en heurtant le sol si Winry ne parvient pas à me récupérer à temps. Suis-je seulement vraiment certain de périr après l'impact ? Ou vais-je encore une fois me relever et continuer de vivre ?

Alors que je continue ma chute à pleine vitesse sans esquisser le moindre mouvement, j'observe Winry se débattre pour me récupérer et se débarrasser par la même occasion de la créature qui semble toujours décidée à en finir avec nous.
Après un premier échec, Winry décide de s'occuper de notre poursuivant avant d'entreprendre une nouvelle manœuvre pour me faire regagner le vaisseau. Par je ne sais quel procédé, elle parvient à faire voler l'appareil sans elle et à attaquer la créature avec sa lame. Quand je vois avec quelle détermination et avec quel acharnement elle s'accroche à la vie, je ne peux m'empêcher de me sentir coupable. Coupable d'y renoncer aussi facilement et de me résoudre à attendre que la mort vienne me chercher.

Je vais avoir de nouveau besoin de tes services Cerbère.

Je dégaine mon arme et je vide mon barillet dans le vide, ce qui me permet de me déplacer à l'aide du recul et à m'approcher progressivement de l'appareil. Une fois proche de l'aile, j'arrête de gaspiller mes munitions pour me réceptionner tant bien que mal avant de rejoindre comme je peux ma partenaire qui à son tour a réussi le tour de force de se retrouver à bord. Une fois proche d'elle, je la vois me regarder avec une certaine culpabilité et s'excuser auprès de moi.

- Tu as fait le nécessaire. Partons à présent.


Nous regagnons tous les deux nos places, l'un derrière l'autre et je guide Winry du mieux que je peux maintenant qu'elle s'est familiarisée avec les commandes. La place de copilote me convient bien après tout. Je n'apprécie pas vraiment être mis en avant.

- Regarde en bas, on est bientôt arrivé. Essaye de te poser du mieux que tu peux. Inutile d'espérer un atterrissage en douceur vu notre maitrise du pilotage.


La dernière fois que j'ai vu Gaïa depuis les cieux... C'était grâce au vaisseau de Cid, auquel il tenait plus qu'à sa propre vie. Je n'ai jamais véritablement saisi son amour pour les machines, mais toujours est-il que c'est grâce à elles que nous parvenons à observer de tels paysages et en cela, je ne peux qu'approuver leur existence.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 21 Jan - 12:44



Winry gagne 250 Gils, Vincent gagne 250 Gils!

Winry passe niveau 5 et Vincent passe niveau 8 ! Première limite déverrouillée pour Winry !





Vincent et Winry atterrissent dans les Plaines de Junon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Mer 3 Aoû - 17:19

Cixi et Lynoh quittent le Canyon Cosmo


Ils avaient rencontré Deneg. Pour un être créé artificiellement, il était étonnamment calme et intelligent, malgré cela, il ne pouvait accepter que la Néo Shinra continue de créer ces créatures. Il lui avait proposé d'être son ami, il ne savait pas si cela avait de la valeur pour Deneg mais cela importait peu.

Il ne pouvait continuer de faire semblant de ne pas être au courant et continuer à faire du tourisme. Cixi avait l'air un peu triste et il se sentait mal d'en être responsable, elle lui proposa de visiter Gaïa après tout ça, il lui sourit sincèrement.

- Cela me ferait grandement plaisir.

Ils retournèrent au village et Cixi était d'avis de partir maintenant, ils n'avaient plus grand chose à faire et avec la guerre imminente ils n'avaient que deux options, arriver au Fort avant ou après l'arrivée des bateaux. Puisque le Fort était non loin de la côte, il serait peut être trop tard s'ils attendaient trop.

Ils dirent au revoir aux villageois, l'une d'entre eux leur offrit à manger. Ils les remercièrent et Cixi promit de faire tout ce qu'ils pourraient pour sauver Deneth, un des villageois répondit que Nanaki ne voudrait pas qu'ils soient blessés dans sa quête.

- Cette histoire touche plusieurs de mes amis, cela me concerne aussi.

Il n'était pas énervé comme au refuge mais plus déterminé, il n'y avait pas d'hésitation dans sa voix et il semblait ne permettre à personne de le contre dire.
Après cela, ils descendirent les escaliers et en déployant son aéronef, Cixi lui demanda s'il savait piloter, elle le prenait un peu au dépourvu.

- Euh... Je ne pense pas, mais tu as raison on ne sait jamais dans quelle situation on peut se retrouver. Je veux bien que tu me montres les commandes de bases.

Il n'aimait pas trop devoir conduire, cela impliquait qu'il doive se concentrer et qu'il ne puisse ni dormir ni trop réfléchir pendant la durée du trajet mais c'était quelque chose d'assez appréciable en général.

L'aéronef était assez différent de ce qu'il avait pu connaître sur Gran Pulse, surtout que là bas il n'avait jamais pris la place de pilote.

- Écoutes, si tu n'as aucune dernière volonté, je veux bien piloter ton engin. Reste juste près des commandes si je foires un truc.

Il était nerveux, après tout il s'il se foirait, il avait moyen de tout foutre en l'air mais elle avait entièrement raison, il devait pouvoir s'en servir au cas où.

note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 27
HP : 5500/5500
MP : 161/161
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Mer 3 Aoû - 18:27

Spoiler:
 
Dans les plaines, on avait la place de déployer le vaisseau pour aider Lynoh à décoller. Autant qu'il apprenne un peu à piloter, je le laissais monter d'abord, histoire qu'il s'installe correctement, puis je grimpais en restant d'abord assise sur l'aile du vaisseau pour être à côté et lui montrer les commandes.

«C'est pas trop compliqué. Le plus dur, ça reste le décollage et surtout l'atterrissage, mais après, ça va tout seul!» je lui montrais donc surtout la boussole qui lui permettait non seulement de se repérer par rapport au Nord ou Sud, mais aussi pour savoir s'il était droit par rapport à l'horizon... le manche, la manette des gaz pour accélérer ou ralentir, et puis le bouton pour sortir ou rentrer le train d'atterrissage.

Je vérifiais rapidement la jauge d'essence, mais ça allait... ce vaisseau se recharge un peu par énergie solaire pour les courts trajets, donc on était tranquilles avec le plein fait au refuge pour le moment.

«Ok, donc pour décoller, faut que tu cales bien le manche d'abord pour rester bien parallèle à l'horizon, tout en actionnant les gaz... plus tu tires la manette vers toi, plus le vaisseau utilisera de puissance pour décoller... ensuite, quand tu seras assez haut, il faudra tourner cette molette là pour diriger les réacteurs vers l'arrière afin qu'ils nous propulsent en avant...» je lui montrais en même temps les réacteurs au niveau des ailes du vaisseau, même à l'arrêt, si je tournais la molette, on les voyait bouger vers l'avant, vers l'arrière ou à la verticale...

«Et forcément pour se poser, faut les faire se dresser vers le haut, et pas forcer sur les gaz sinon tu nous écrases! En général, la première fois on est tellement prudent qu'on a tendance à mettre trois heures à décoller et atterrir, on va voir comment tu t'en sors!»
Je m'installais donc derrière lui, mais je passais une partie de mon corps sur le côté comme je pouvais en me tordant un peu, puis on fermait le cockpit, en tendant le bras, je pouvais choper le manche pour éviter qu'on s'écrase si besoin!

«Allez vas y... enclenche la machine! Au début, les gaz sont au minimum, vérifie que les réacteurs sont bien vers le bas pour qu'ils nous propulsent tout droit d'abord, c'est plus facile de commencer comme ça.» après, s'il veut décoller plutôt en roulant un moment et en se levant progressivement, il peut... comme un avion quoi, je ne savais pas trop comment ça marchait chez lui, mais perso, je trouve ça plus simple pour commencer! Au pire, ça allait tanguer pas mal car il fallait gérer l'équilibre de l'appareil, mais ce sont les risques hein? De toute façon, je suis juste à côté...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 4 Aoû - 3:31

Ils quittèrent Canyon Cosmo pour se rendre vers le Fort Condor, en arrivant dans les plaines, Cixi déploya son vaisseau puis lui demanda s'il savait piloter. Il était un peu dans l'embarra puisqu'il n'avait jamais conduit ce genre de véhicule mais elle avait raison, il fallait qu'il puisse l'utiliser si la situation l'obligeait, ils auraient l'air fins si au moment de s'enfuir il ne parvenait pas à démarrer les moteurs.

Il s'installa dans le siège du pilote et attendit les explications de Cixi. Elle disait que ça n'était pas dur mais il y avait tout un tas d'indicateurs étranges et de manipulations farfelue à faire au moins pour marcher c'était bien moins complexe.

Malgré tout, avec ses explications, il arrivait à peu près à comprendre, il fallait du maintient pour stabiliser l'engin. Elle lui expliqua les différentes manipulations à faire avec les réacteurs pour changer leur orientation et donc la trajectoire du vaisseau. Il était assez surpris, il s'attendait à quelque chose qui ressemblait à un mini avion plus qu'à un drone même si les drones utilisaient des hélices, ils avaient une maniabilité assez similaire.

- Ah, donc on peut s'en servir comme d'un avion. Je pense comprendre la logique de comment fonctionne les déplacements, à voir dans la pratique mais je pense à peut près visualiser les manipulations à faire.

Puisqu'ils étaient sur une plaine, il préféra commencer par un départ plus proche d'un avion que d'un glisseur, la premier lui étant plus familier.
Il démarra pas trop vite mais il fallait un minimum de vitesse pour décoller aussi il fut obligé d’accélérer et tira lentement le manche pour faire monter progressivement l'engin, la majorité des accidents avaient lieux soit lors de décollages trop rapides soit pendant des atterrissages trop violents.

Le vaisseau finit par se décoller du sol et il devait maintenant gérer l'équilibre du vaisseau qui avait tendance à partir au gré du vent. C'était pas toujours simple quand les courants aériens s'amusaient avec le vaisseau mais il se concentrait, tant que rien de solide ne s'y heurtait il arrivait à garder un contrôle approximatif.

Pour le coup, comme pour beaucoup de véhicule, tant qu'il suffisait d'aller tout droit, c'était pas bien compliqué. Il accéléra, si elle avait dit qu'ils arriveraient dans la nuit, ce n'était probablement pas en prenant en compte sa lenteur.

Ses sens étaient en alerte, il n'avait pas l'habitude de faire ça aussi il était à l'affut de la moindre anomalie. Il tiendrait les plusieurs heures, il avait connu pire, mais il serait sans doute lessivé à la fin du voyage.

Après quelques temps, ils quittèrent le grand canyon pour survoler une forêt, il ne savait pas si elle avait quelque chose de spécial mais actuellement il préférait mettre sa curiosité de coté, enfin sa curiosité exploratrice, il était curieux de voir ce que ferait un renversement de la manette sur le coté, il y avait peut être une option 'do a barrel roll' qui sait?

Il attendit d'être à haute altitude avant de tenter et soit il y alla trop fort, ou pas assez, mais le vaisseau plongea violemment sur le coté. Il s'empressa par réflexe, de tout remettre à la normale et le vaisseau dans une deuxième secousse se remit droit. Il faisait pas le fier avec ses bêtises.

- C'est plus sensible que ce que je le pensais ce truc... Il y a moyen d'accélérer encore sans soucis?

Le plus tôt ils arrivaient et le plus vite les gars du Fort pourraient s'atteler à décrypter le disque, il n'était pas dit que cela soit rapide.
Tant qu'il devait aller en ligne droite, tout allait bien. Par chance la carte indiquait qu'il n'y aurait pas d'obstacle notable avant d'arriver aux abords du Fort.

- D'ailleurs, tant que j'y pense. Pour l'atterrissage, le but des réacteurs est de compenser la pesanteur pour faire descendre lentement le vaisseau non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 27
HP : 5500/5500
MP : 161/161
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 4 Aoû - 10:48

Vu que le monde de Lynoh semblait quand même bien avancé sur le plan technologique, je me doutais qu'il devait avoir les bases pour le pilotage. Même si les boutons étaient différents, les manettes et autres, au final, savoir piloter, c'était surtout une question de doigté, et ça, on sait ou on sait pas...

Le décollage fut un poil chaotique, il préféra utiliser le vaisseau en mode avion, avec décollage en continu après avoir roulé un moment plutôt qu'à la verticale, c'était son choix! Je m'accrochais à son siège quand même, gardant un œil sur la façon dont il gérait les commandes. Le problème avec un décollage comme celui-ci, quand on était sur une route en terre comme le canyon, ben c'est que le sol n'était pas régulier et ça secouait vachement plus! Pour ça que perso, je préfère le décollage à la verticale - et pareil pour l'atterrissage...

Après, une fois en l'air, ça allait mieux. Je le voyais presque crispé sur le manche, il n'osait pas faire de geste brusque, ce qui me faisait sourire... je m'apprêtais à lui donner deux ou trois instructions supplémentaires lorsqu'il tenta une vrille! Je m'accrochais à son siège de toutes mes forces pour ne pas me retrouver projetée contre le cockpit!


«HEY! Préviens la prochaine fois!! Je suis pas attachée je te rappelle!» et oui, ce truc pouvait être bien sensible! Je remettais mes cheveux en ordre avant de tendre le bras vers un bouton à sa gauche
«Y'a un stabilisateur de vol, là.. il aide un peu à maintenir naturellement l'appareil parallèle à l'horizon...» fallait juste l'utiliser quand on était assez haut pour passer au-dessus des montagnes, ça se déconnecte automatiquement quand on force à monter ou descendre, mais ça surprend justement de trouver une petite résistance sur le coup, faut s'y préparer.

On passait au-dessus de Costa Del Sol maintenant... vu qu'il avait mis le stabilisateur, il pouvait se pencher maintenant sans risquer de nous faire tourner dans tous les sens

«Tiens regarde, c'est Costa Del Sol... ça n'a rien à voir avec Wutaï ou le Canyon hein?» de hauts immeubles avec des néons - d'autant qu'à cette heure-ci avec le soleil couchant, on les voyait bien... et la plage avec des sortes de petites maisons au toit de paille juste pour s'abriter du soleil la journée, et pareil, des lumières partout en mode boîte de nuit! «je sais pas si tu as eu l'occasion de voir Luca, mais ça y ressemble un peu.. avec le stade en moins!» mais voilà, plage, luxe, hôtels, tout ça quoi!

On se retrouvait maintenant au niveau de l'océan, et je regardais vers le Sud, pour le moment, aucune trace des navires de Spira... j'avais probablement vu juste sur mes calculs... Lynoh pensait désormais à l'atterrissage


«Ça dépend de ta hauteur. Tu peux utiliser les réacteurs en les inversant pour descendre très vite, sinon oui, tu te mets en vol stationnaire et tu baisses progressivement la puissance des réacteurs pour faire descendre le vaisseau. Sinon, ben t'as également le mode atterrissage comme les avions, en plongeant doucement.. mais je t'avoue que j'aime pas du tout ce procédé!»

Je trouvais ça plus facile de stabiliser le vaisseau avec le stabilisateur et ne plus avoir qu'à gérer les réacteurs, c'était beaucoup plus simple...
Je regardais à nouveau dehors, la nuit tombait désormais, mais on apercevait les lumières de Junon.


«On devrait atteindre le Fort Condor dans une heure maintenant... mais avant, on va passer au-dessus de Junon. Tu vas voir, ils ont un canon gigantesque!» enfin je me demandais s'il était éclairé lui?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynoh Béryl
Fils des brumes

Fils des brumes

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Jeu 4 Aoû - 16:01

Ils étaient sur le chemin vers le Fort Condor où Cixi comptait faire décrypter le disque dur qu'elle avait dérobé à la Néo Shinra. Elle avait jugé bon qu'il s'entraine à piloter cet engin et il se retrouvait aux commandes.
Il avait décollé comme s'il s'agissait d'un avion, le sol était encombré par une multitude de pierres mais il se sentait plus rassuré de commencer ainsi. Il n'était franchement pas très à l'aise avec les commandes mais il avait compris comment fonctionnait l'appareil dans ses grandes lignes.

Il tenta de faire une légère manœuvre à un moment mais cela ne servit qu'à lui donner une peur inutile et à se faire crier dessus, il ne s'attendait pas que le vaisseau parte ainsi sur le coté en bougeant à peine les commandes, s'il se retrouvait à devoir éviter des tirs ennemis, il serait mal.

- Tu aurais pu me prévenir qu'il y avait un stabilisateur.

Mais en même temps s'il avait utilisé cette option directement, il n'aurait quasiment rien fait de son coté. Grâce au stabilisateur, il pouvait voir la ville qu'ils survolaient. Celle ci était bien plus moderne et il y avait des bâtiments qui ressemblaient à des stations balnéaires, une ville touristique probablement.

- Je n'y suis pas resté longtemps, à Luca, les deux villes sont assez modernes et sont portuaires donc elles ont forcément des ressemblances.

Ils étaient au dessus de la mer mais avec l'altitude, ils virent rapidement l'autre bout de terre, ils arriveraient dans plus très longtemps et une grande partie de l'après midi était passée. Cixi lui donna plus de détails sur la manière d'atterrir, il comprenait la technique, il fallait voir la pratique.

Ils n'étaient plus très loin du Fort et Junon était visible. D'après Cixi, la ville avait un canon incroyablement grand mais avec la distance et la pénombre, il ne voyait pas grand chose.

- Je t'avouerai que cela ne me plait guère, le jour où ils décident de le déplacer pour faire la guerre, c'est que le monde aura sombré dans le chaos.

Pour elle, cela devait être un bijou mécanique, peut être même se disait elle qu'avec ça ils auraient pu tenter quelque chose contre Sin.
Il reprit les commandes pour dévier la trajectoire du vaisseau et mettre le cap droit vers le Fort qui était sur le haut d'une montagne.

Il ralentit progressivement la vitesse pour avoir plus de temps de manœuvre. Avec la configuration qu'avait la montagne, il aurait bien du mal à s'y poser. Il s'y reprit à plusieurs fois affin de placer le vaisseau bien au dessus du bâtiment puis en baissant légèrement la puissance des réacteurs pour que la pesanteur les fasses descendre lentement jusqu'à ce qu'ils se posent finalement sur le toit de la structure, il était bien difficile de gérer la force des réacteurs, la vitesse de chute, la stabilité du vaisseau et la position par rapport au sol mais en fin de compte ils avaient atterri et sans rien casser, enfin de leur coté après s'il y avait une antenne de leur coté qui était sous le vaisseau ça n'était pas sa faute.

Il put finalement sortir du vaisseau et c'était un réel soulagement, tout cela ne demandait pas d'effort physique à proprement parler mais cela restait fatiguant.

- Je doute que notre arrivé est passée inaperçue, par contre je te laisse passer devant ils te connaissent probablement plus que moi.

Ce serait problématique qu'ils se fassent emprisonner parce qu'ils pensent à une attaque.

Cixi et Lynoh arrivent au Fort Condor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost
Modo Givré

Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   Ven 23 Sep - 17:41



Cixi  gagne 200 gils et Lynoh en touche 300!





Lynoh et Cixi s'envolent vers d'autres Fort Condor - Néo Avalanche


HRP :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Se repérer dans les nuages!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se repérer dans les nuages!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Tête dans les nuages une nouvelle soirée freeplay pr 15€
» [Salle arcade] La tête dans les nuages (PARIS).
» Se repérer dans les nuages!
» Tekken 6 dans une salle arcade en europe
» Nouveau dans l'arcade "propriétaire"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Cieux-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives