Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 De passage à Junon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mer 6 Avr - 11:18

Seifer
Difficile de passer à côté d'Ishta sans la remarquer. Un être humanoïde avec des traits félins, que ce soit sur le visage, le fait qu'elle ait une queue, ou même sa façon d'être, tout pouvait attirer l'attention. D'une certaine manière, ça aurait plu à Seifer, tous ces regards, seulement voilà, lui il préfère être aduler... Et non pas reluquer comme la dernière attraction de la foire aux monstres du coin. Et d'ailleurs, son nouveau sens auditif sur-développé lui permettait d'entendre tous ces murmures que l'on proférait sur lui. Ce que c'est désagréable d'être pointé du doigt de la sorte. Mais il eut un bref aperçu de ce que c'était vraiment lorsque la serveuse vint avec les plats. La voilà qui reconnaît Ishta d'après une description.

- Euh... Voyant le regard que lui lancer Ishta dans son corps, il n'avait pas intérêt à dire le contraire. Oui, c'est moi.

Ne sachant pas trop quoi dire, Ishta se chargea du reste en questionnant la femme au sujet de la personne qui l'aurait réellement trouvée sur la plage. Puis elle partie dans ses pensées, perdue entre la vue de la plage au loin et la description de sa "sauveuse". De son côté, affamé, Seifer commença à manger. Enfin, avant cela, il reluqua son plat avec des yeux lubriques, avant de le sentir, et de commencer à le manger. Il y avait des gestes et des actions qu'il ne contrôlait pas, comme si les réflexes du chaton étaient ancrés à son corps.

- C'est dingue, j'ai l'impression de redécouvrir la bouffe... Et oh tu es là ?!

Il commençait à agiter les mains vers Ishta, comme pour la sortir de ses pensées. C'est pas que, mais elle allait devoir manger à un moment ou à un autre aussi. Après une bouchée, la voilà repartie dans un speech sur leur situation.

- Maintenant que tu le dis, sans parler de tes sens, je ressens un truc, une sorte d'énergie dans mon corps qui ne m'est pas familière. Dans mon monde, la magie n'existe pas. Enfin si, mais les femmes qui en sont naturellement capable sont rares et... Il se coupa un instant, repensant à Edéa, sa gouvernante, et son statut de Chevalier, mais voyant la curiosité d'Ishta lui piquer le nez, il reprit pour couper court. Et elles sont craintes. La magie qu'on utilisait était artificielle, et on pouvait se le permettre par le biais des G-Force.

Encore ces G-Force, pas sûr que dit comme ça, Ishta comprenne ce qu'était réellement ces entités aux pouvoirs fabuleux. Elle parla ensuite de la possibilité de la Néo-Shinra pour les aider. De ce que Seifer savait de cette organisation, c'est qu'il valait mieux être prudent quand on cherchait à traiter avec eux.

- Le chemin de Kalm à Midgar n'est pas court, mais il a dû partir bien après nous, mais en voiture. A l'heure qu'il est il doit être en train de rentrer.

Donc la Néo-Shinra est au courant du message laissé par Ishta. Reste juste à savoir ce qu'elle a bien pu leur dire. Seifer tilta un instant, à aucun moment il n'a cherché à savoir ce qu'elle leur avait dit. Peut-être que le message ne donnait pas des informations sur la situation, mais plutôt sur lui. Mais elle continua à parler sur leur histoire de changement de corps, et elle en vint à parler des différences qu'elle ressentait entre un corps humain, et le sien, mais pas que...

- Hey, si tu parles de ce qu'un homme a entre les jambes, c'est la vie. Et si t'en as jamais vu, bah tant pis pour toi, le sexe ça fait partie de la vie aussi. Ca c'est dit, quoi d'autre ? Oh et pour une première expérience en tant qu'homme, t'aurais pu tomber sur bien pire à ce niveau là !

Et il lâcha un rire... Dérangeant. Disons que sa façon de rire mélangé avec le véritable rire d'Ishta rendait le personnage presque effrayant. Mais soit, un commentaire digne de Seifer dans toute sa splendeur. Si l'homme se plaisait à ce qu'on l'aime, il aimait lui même sa propre personne et son corps, et il en était fier d'ailleurs. Alors il n'allait pas se priver de se vanter de lui, surtout quand il peut s'admirer vraiment pour une fois. Enfin bon, il est temps de terminer ce repas. Oh et de rassurer Ishta, d'une certaine manière.

- Si je ne panique pas plus que ça, c'est que crois moi, j'ai vécu bien pire comme situation. Ca me plaît pas d'être dans le corps de quelqu'un d'autre, mais je suis sûr que ça ira mieux.

Il l'espérait sincèrement, car vivre en tant que chat, et surtout femme ne lui plaisait guère. Et l'idée qu'à un moment il doive palier à des problèmes purement féminin ne l'enchantait pas plus que ça non plus. S'il fallait le faire, il le ferait mais à choisir. Une chance que ses hommes ne sachent pas pour cette mésaventure.
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mer 6 Avr - 15:02

Cette histoire du passé d’Ishta étant terminée – pour le moment – il était temps de se concentrer sur un autre détail : le changement de corps. Ishta pensait soit essayer d’apprendre un sort pour régler le problème, soit attendre qu’un agent de la Néo-Shinra les rejoigne, avec l’espoir qu’ils auront des informations à gratter là-dessus. Si Ishta sentait le manque d’affinité à la magie de Seifer, à l’inverse, lui sentait celle d’Ishta. Et encore, les expériences de la Néo-Shinra avaient grandement influencé sa puissance magique, elle en avait perdu pas mal mais le fait d’avoir été croisée avec des Coeurls de Spira l’avait aidé à maintenir un certain feeling avec. Les Coeurls étaient après tout aussi des félins capables d’utiliser la magie, parfois dévastatrice si on s’en fiait à leur attaque Blaster.

Mais passons, ne nous égarons pas. C’est vrai que ces histoires de G-Forces étaient compliquées pour elle mais elle en retenait que les humains de Dol ne savaient utiliser la magie qu’artificiellement, par le biais de ces entités. Les personnes pouvant le faire naturellement n’étaient que de rares femmes, qui étaient en prime, mal vues par le peuple.

- C’est pareil pour les autres mondes à ton avis ? Même le mien ? Non parce que … Tu me dis que la magie peut être utilisée naturellement que par quelques femmes et … depuis que je suis réveillée avec la mémoire en moins, j’ai cette sensation que ca a toujours fait partie de moi.

Elle ne pouvait pas savoir après tout, mais bon. D’un autre côté, ce sujet avait l’air de ne concerner que les humains et … elle n’était pas « vraiment » humaine. Dans tous les cas, elle n’aimait pas être dans ce corps et souhaitait récupérer le sien ! Toutes les différences la dérangeaient et Seifer avait bien compris que le changement de sexe aussi ! Ah bah oui, ca n’en faisait pas exception. Surtout qu’il se lançait presque des fleurs à lui-même, il semblait assez narcissique … Le pire c’est qu’il en riait, Ishta le fixa dans les yeux avec un air presque blasé.

- J’aimerai bien voir si tu réagiras de la même façon quand tu devras te laver avec mon propre corps.

Peut-être qu’il n’avait aucune gêne sur le sujet mais elle, elle avait une notion de pudeur suffisante pour savoir que ce n’était pas correct. Et puis non, même en oubliant ce détail, c’était trop dérangeant. Le rire que venait de lâcher Seifer le prouvait, Ishta ne s’était jamais entendue rire de la sorte. Selon lui, la situation allait finir par s’arranger mais si c’était le cas, ils ne savaient pas tous les deux dans combien de temps … Et Ishta se souvint d’autre chose.

- Oh vraiment ? Et si « ca va mieux » dans un mois seulement ? N’as-tu pas des affaires à gérer pour ton gang ? Je fais quoi si je dois me faire passer pour toi !?

Il n’avait pas dit qu’il avait des affaires à régler sur l’autre continent, mais c’était quand même logique pour Ishta que le chef d’un groupe ait des obligations. Et bon, pas sûr que son image en sorte indemne s’il doit expliquer que c’est une femme-chat dans son corps actuellement ! Hum, l’idée de jouer le rôle d’un chef lui plaisait quelque part. Elle avait certes des instincts et comportements parfois étranges, mais elle gardait un caractère assez fort quelque part, et il en fallait un pour assumer un tel rôle.

De toute manière, le repas terminé, il allait falloir faire court puisqu’une certaine agitation se fit entendre dehors. L’hélicoptère venait de se faire repérer. Le regard tourné vers la porte, il était l’heure de quitter les lieux, pour le moment.

- Je crois qu’il est temps pour nous de faire un petit tour en ville le temps que ca se tasse.

Un hélico qui vient d’être retrouvé crashé, deux individus qui viennent d’entrer en ville. C’était peut-être stupide comme raisonnement mais par sécurité, Ishta préférait s’éloigner discrètement du secteur pour le moment. De toute manière, il valait mieux pour eux qu’ils aillent dans les Hauts Quartiers pour le moment, il y avait bien plus à faire là-haut que dans ce taudis. Ishta sortit du bâtiment pour se diriger vers la plateforme qui les mènerait en haut, mais de là, elle se rendit compte en marchant qu’il y avait un autre détail qui la dérangeait.

- C’est encombrant aussi ton épée tu sais ? Ca te dérange jamais de marcher avec ?

La journée risquait d’être longue s’ils ne cessaient de se plaindre tous les deux … Souhaitons déjà bonne chance à Seifer qui allait se retrouver dans des quartiers avec bien plus de foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mer 6 Avr - 17:22

Seifer
Sincèrement il n'en savait rien pour les autres mondes. Quelque part, la magie existe toujours sous une forme plus ou moins sauvage et de façon plus ou moins innée chez certaines personnes, mais Seifer ne savait pas grand chose de la magie. Alors il se souvenait bien de certaines choses concernant les sorcières puisque, à l'origine, il avait été formé pour les vaincre. Mais en ce qui concerne les autres mondes, rien. Il se contenta de secoua la tête négativement. Puis lorsqu'il parla de ses attributs masculins, Ishta réagit au quart de tour concernant son corps. Les premières paroles qui lui vint à l'esprit étaient qu'elle n'était pas la première femme qu'il verrait nue. Certes. Mais il se contenta de répondre que ça finirait par s'arranger.

- Ecoute, sur ce point j'en sais pas plus que toi, et j'espère aussi que ça va vite s'arranger. Comme tu dis, je me vois mal donner des ordres en étant toi... Et il est hors de question que tu te fasses passer pour moi auprès de mes hommes.

Le repas se terminait, et une certaine agitation se faisait sentir un peu partout. Les nouvelles oreilles de Seifer lui permirent d'entendre les lointaines discussions au sujet d'un hélicoptère qui aurait été retrouvé aux abords de la ville. Ca y est ils sont au courant. Bien qu'Ishta remarquait la nouvelle agitation, elle ne se doutait pas de ce qu'il se passait et c'est donc Seifer qui, en s'approchant d'elle, le lui dit.

- Ils sont au courant pour l'hélico...
- Je crois qu’il est temps pour nous de faire un petit tour en ville le temps que ca se tasse.
- J'te suis !


Après avoir laissé quelques gils sur la table pour régler l'addition, tout deux prirent la poudre d'escampette, direction l’extérieur. Et leurs soupçons se confirmaient au sujet de leur arrivée puisque ce qui ressemblait à des forces de l'ordre commençait à interroger certains passants. Il leur faudrait partir et vite. Une chance que la ville soit séparée en deux partie, et leur destination était la partie haute. En chemin, Ishta se plaignait de l'arme que portait Seifer à sa taille.

- C'est comme ta queue, une question d'habitude.

Il ne fallait pas y voir là un jeu de mot très mal placé en référence à ce qu'il avait dit plus tôt dans le restaurant. Même s'il esquissa un léger sourire qui ne fût pas remarquer. En fait si, il y avait un jeu de mot, et de circonstances.
Pour monter dans les hauts quartiers de Junon, il leur fallait prendre un ascenseur. L'appareil semblait en piteux état, et il était gardé par un soldat qui ne décrocha pas un mot. Quel travail bien pourri quand même, rester là toute la journée à faire monter et descendre un ascenseur. A tous les coups lui il a dû faire une connerie pour se faire envoyer ici. Une sorte de punition quoi. Seifer lui restait calme, il ne voulait surtout pas attirer l'attention, du moins, pas plus que ce qu'il ne peut l'attirer en temps normal dans le corps d'Ishta.


- Ah ouais, c'est autre chose quand même !

Les quartiers qui se dressaient devant eux n'avaient rien à voir, plus grands, plus vastes, plus travaillés, plus riches mais surtout pour le malheur de Seifer, plus bruyant. Aussi, à peine arrivés sur place, il se servait de ses mains comme de casque anti-bruit qu'il plaquait sur ses oreilles félines. Elle disait quoi Ishta, des semaines ? Il valait mieux pas pour lui que ça dure autant de temps, il n'y survivrait pas à tous ces bruits et à ces odeurs infâmes. Il en arrivait même à se demander s'il allait pouvoir dormir la nuit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Jeu 7 Avr - 14:59

Spoiler:
 

Pas le temps de rester plus longtemps dans le restaurant, il commençait à y avoir de l’agitation dehors et Seifer confirma qu’ils avaient trouvé l’hélicoptère. Discrètement, le duo quitta les lieux pour rejoindre les Hauts Quartiers de Junon et ils allaient devoir se fondre dans la foule pour qu’on ne remonte pas jusqu’à eux. Au grand dam de Seifer sûrement puisqu’il n’était pas habitué à se retrouver au milieu d’une population, avec une ouïe aussi fine. Au contraire pour Ishta, ca allait presque trop bizarre. Mais pour l’heure ce qui la dérangeait vraiment, c’était cette épée – enfin gunblade – à sa taille qui entravait ses pas. Seifer en avait l’habitude, pas elle. Et il fit un jeu de mots des plus déplacés, mais fort heureusement pour lui, Ishta ne l’avait pas compris.

Ce fut sous un œil curieux qu’Ishta observait désormais les quartiers en hauteur. C’était la première fois qu’elle venait, ou du moins, depuis qu’elle avait perdu la mémoire, et elle était impressionnée par les différences entre Junon Haut et Junon Bas. En levant la tête, le canon qui surplombait la ville avait l’air encore plus imposant et menaçant. Mettant sa main en visière pour mieux l’apercevoir, elle était impressionnée par un tel engin.

- On dirait un fusil géant. Ca doit calmer toute menace potentielle, j’imagine.

Pas sûre que Seifer l’ait vraiment entendue avec le raffut tout autour. Il avait même mis les mains sur les oreilles pour tenter d’atténuer le bruit gênant, ce qui fit sourire la jeune femme avec amusement. Voyons voir … C’est vrai qu’il y avait beaucoup trop de monde par ici mais elle apercevait des petites ruelles entre les immeubles.

- Viens par-là !

Sans la moindre gêne ni même sans attendre vraiment son avis, elle lui attrapa la main pour le tirer dans la direction d’une des dites ruelles. Elle avait bien plus de force dans le corps de Seifer alors elle n’avait pas trop de mal à l’embarquer avec. Mais c’est aussi à cet instant qu’elle réalisait combien son corps d’origine était fragile.

De là, ils débouchaient dans une petite cour à l’arrière d’un immeuble, un espace aménagé avec un terrain pour le sport. Des enfants étaient en train de jouer. Bon. Ce n’était pas « si » calme, mais le bruit était un atténué maintenant. Elle l’espérait.

- On va rester là et éviter de se mêler à la foule le temps que tu t’habitues au bruit. Je sais que j’ai l’habitude de mon côté mais je suis sûre que tu finiras par t’y faire ! Et … Euh …

Trop tard, présence repérée. Les gosses, qui jouaient au foot – oh bordel non pitié pas le ballon ! Même Ishta qui était pourtant dans le corps de Seifer crevait d’envie d’aller chercher la baballe !! – s’approchaient avec des yeux ronds de surprise. Mais de curiosité surtout.

- Wah ! C’est un déguisement ? C’est une vraie queue ? De vraies oreilles !? Vous êtes un chat !? On peut toucher ?? Vous venez jouer !?

Et plein d’autres questions du genre alors que Seifer se retrouvait maintenant assailli de tous les côtés des gamins. Ishta avait les yeux rivés sur le ballon mais tourna la tête pour voir ce qu’il se passait et dut mettre sa main devant sa bouche pour étouffer son rire. Pauvre minou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 10:18

Seifer
L'idée de se retrouver dans un corps bien plus léger et fragile que le sien n'était pas vraiment au goût de Seifer, et il confirma ce sentiment lorsque la féline qui était dans son corps l'attrapa par la main pour le tirer comme un vieux sac en direction d'une ruelle. Il n'avait jamais été traîné comme ça, mais la perte de contrôle provoquée en amont par les bruits incessants de la foule lui faisait à peine remarquer ce fait là. Ce n'est que lorsqu'il était loin des bruits gênant qu'il pu réaliser où il se trouvait.

- Je ne m'y fais vraiment pas à ce corps !
- On va rester là et éviter de se mêler à la foule le temps que tu t’habitues au bruit. Je sais que j’ai l’habitude de mon côté mais je suis sûre que tu finiras par t’y faire ! Et … Euh …

Des gamins qui jouaient au ballon à côté réussirent à attirer l'attention d'Ishta. Seifer lui, remarquait qu'elle louchait sur ce truc qui roule, mais il ne comprenait pas pourquoi. Puis d'un coup, des frissons lui parcouru le dos, et voir cette balle rouler l'envahissait d'une envie irrépressible de lui courir après pour l'attraper et jouer avec. Mais avant même qu'il ne se passe quelque chose, les enfants s'approchaient de lui, intrigués par le corps mi-femme mi-chat. Mais alors qu'il commençait tous à s'agglutiner autour de lui, et voyant ces petites mimines s'approcher dangereusement de son corps, il fit un bond magistral accompagné d'un miaulement bien rauque. Ce saut lui valu de rester agripper au rebord d'une fenêtre, trois étages plus haut. Les enfants étaient sous le charme, ils trouvaient ce spectacle fantastique et en redemandaient encore... Sérieux ?!

- Je sais pas comment redescendre moi !

Et ce n'est pas Ishta dans son corps qui allait pouvoir venir le chercher, là-haut perché sur sa fenêtre. Quand bien même, grâce à des conseils de chaton, et surtout en faisant confiance à l'instinct et aux réflexes naturels qui habitaient ce corps si fin et fragile, il parvint à descendre de fenêtre en fenêtre, jusqu'à arriver au sol. Les enfants applaudissaient la scène, contents de voir quelque chose qui sortaient de l'ordinaire. Ils devaient avoir une bien triste vie pour s'extasier devant si peu.

- Bon les mômes, filez d'ici avant que j'ai faim et que je vous bouffe un par un !!

Ni une ni deux, ils décampèrent à la vitesse de la lumière, fuyant à travers les ruelles. C'est drôle les enfants, on peut leur faire croire tout et n'importe quoi. Surtout que dans tous les cas, Seifer n'avait pas faim, il venait tout juste de sortir de table ! Bon certes, ils ne pouvaient pas le savoir ça. L'avantage c'est qu'ils allaient au moins pouvoir être tranquilles un instant, mais pour combien de temps encore ? D'ailleurs, c'était pas le ballon qu'il voyait là bas, au loin ? De nouveaux ces frissons lui parcoururent le dos, et cette envie de courir après la balle se faisait ressentir...



Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 11:44

Devenu presque une bête de foire, le pauvre Seifer se retrouvait envahi par les gamins du quartier. Puisqu’Ishta n’était jamais vraiment sortie dans une ville aussi grande, et sans la surveillance de la Néo-Shinra en prime, elle n’avait jamais été confrontée à cette situation. Sur le coup, elle se demandait si elle n’aurait pas réagi de la même manière que Seifer quand même, mais ce n’était que des enfants … Pas de quoi avoir trop peur quand même, si ? Mais en voyant le jeune homme faire un bond impressionnant, Ishta cessa ses moqueries et haussa un sourcil. Wahou, elle ressemblait vraiment à ca quand elle bondissait ? Alors que les enfants applaudissaient, et qu’elle rêvassait, elle se fit rappeler à l’ordre par Seifer qui, évidemment, ne savait pas comment redescendre.

- Un chat retombe toujours sur ses pattes, je te signale. Bon, une part d’elle se disait qu’il ne serait pas fou au point de se laisser tomber du troisième étage quand même. - T’as qu’à descendre de fenêtre en fenêtre sans trop réfléchir ! Laisse parler les réflexes naturels.

C’est ce qu’elle faisait la majorité du temps et ca lui réussissait, alors pourquoi pas lui ? Il tenta de l’écouter et fit cette manœuvre jusqu’à retomber sur ses pieds, avec les récompenses des gosses. Et bah dis donc, quelle aventure. Mais une fois de plus, la jeune femme se disait que c’était une chance que ses hommes de main ne soient pas témoins de la situation.

Surtout que les choses ne s’arrangeaient vraiment pas quand il chassa les gamins et qu’il n’y avait plus que Seifer, Ishta … et le ballon. Voyant qu’il était intrigué, lui aussi, elle eut une idée en tête. Oh une partie d’elle avait envie de jouer oui, l’autre avait également cette curieuse mais irrésistible envie de l’embêter … mais une autre encore se disait que ce n’était peut-être pas un mal qu’ils jouent ! La jeune femme se dirigea vers le terrain et se baissa le temps d’attraper la balle et l’agiter pour attirer l’attention de Seifer.

- Viens par ici !

Elle s’amusa à jeter la balle en l’air et la rattrapa, encore … et encore … Le seul but était que Seifer laisse tomber ses réflexions du mec qui prendrait ca pour une manœuvre débile, et qu’il laisse plutôt place à l’instinct naturel qu’avait la jeune femme d’ordinaire. En fait, même elle, bien que dans le corps de Seifer, avait plutôt envie de s’amuser. Elle n’en avait jamais vraiment eu l’occasion depuis qu’elle s’était réveillée dans le laboratoire. Enfin, si on oublie les rideaux flingués, les griffes qu’elle faisait sur les arbres et sur les meubles et on en passe, mais c’était des trucs solos ca ! N’oublions pas que si elle avait la vingtaine en âge humain, elle devait avoir moins d’une dizaine d’année en âge félin, alors il était normal qu’elle ait envie de jouer des fois.

Alors oui il y avait de ca. Mais aussi en attirant de plus en plus l’attention de Seifer – et surtout en veillant à ce qu’il n’attrape pas le jouet, autant faire durer le plaisir, non ? – elle se rendait compte que ses yeux étaient focalisés dessus et elle afficha un petit sourire au coin des lèvres.

- Alors ? Il y a encore beaucoup de bruits autour ?

Oui il y en avait, pour sûr. Mais surtout en focalisant son attention sur quelque chose, elle se disait qu’il ne se rendait peut-être plus compte de ce qu’il y avait autour et que ca le perturbait moins ! S’ils devaient rester dans ces corps pendant longtemps, autant l’habituer à vivre dedans jusqu’à trouver la solution. Ishta avait moins de problèmes à ce niveau-là, c’était moins perturbant d’avoir ses sens moins développés que les voir surdéveloppés. C’était peut-être ca la clé pour que Seifer ne tourne plus de l’œil au milieu de la foule : rester concentré sur une seule chose.

- Bon alors … Voyons voir si tu vas réussir à m’arracher ca des mains !

Et elle lui lançait un défi du regard, carrément ! Voyons voir … Ishta avait d’ordinaire l’avantage d’être souple, précise, et rapide. Mais elle était petite en taille là où Seifer était relativement grand et avait une certaine force. Y avait des avantages et des inconvénients partout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 14:07

Seifer
Les gamins étaient partis, et ils avaient laissé derrière eux le ballon, en plein milieu du petit terrain qui se trouvait entre les immeubles. Force est de constatée que l'un comme l'autre avait une sorte d'attirance pour cette boule. C'est alors qu'Ishta s'empara de la balle, et s'adressant à Seifer comme si elle parlait à un animal de compagnie.

- Non mais ça va pas ?! T'as cru que... j'allais suivre... tes ordres...

Ne comprenant pas trop comment ni pourquoi, ses yeux se focalisaient sur une seule chose, le ballon qu'Ishta faisait balancer de haut en bas. D'abord du regard, puis carrément du visage, il suivait le ballon, comme hypnotisé par la sphère. Ishta s'en amusait, jusqu'à ce qu'elle lui demande s'il entendait toujours du bruit. Elle dû même répéter sa question car Seifer était complètement perdu dans ses songes. D'ailleurs, l'espace d'un instant il n'entendait qu'un bruit lointain, sourd, comme s'il était enfermé dans une bulle hermétique.

- Hein, que, quoi ? Euh... Non, enfin si... C'est bizarre, pendant un moment je n'entendais plus rien, je voyais juste ce ballon, et rien d'autre !

Satisfaite de son expérience, la voilà qui défiait maintenant Seifer à venir lui récupérer la balle des mains. Il la regarda dans un premier temps dans les yeux, en la fusillant du regard, puis l'appel du ballon se faisait ressentir de plus en plus fort. Il jaugea d'abord son adversaire, plus grand, plus fort, mais il savait que le corps d'Ishta avait de bons réflexes et une agilité hors du commun, comme il avait pu le tester quelques minutes plus tôt en effectuant un bond impressionnant. Pas très sûr de lui, il s'avança d'abord en marchant, et essaya d'attraper la balle - oui, il a cru que ça marcherait - mais Ishta leva le bras et là, bah... Trop petit. Il essayait de sauter, mais impossible de l'atteindre.

- Bordel, c'est pas possible ! J'ai fait un bond de dix mètres t'àl'heure et là j'arrive à peine à arriver au niveau de ma tête ! Pourquoi ?!

Evidemment, plus tôt il s'agissait de réflexe de défense, alors que là... Et bien il s'agissait de contrôler les différents muscles capables de telles prouesses, autant dire que ce n'était pas évident pour quelqu'un qui découvrait ce corps étranger avec une anatomie différente. Alors oui, il pouvait toujours se ruer sur Ishta pour lui prendre la balle de force, mais le fait que ce soit son propre corps - et ses habits dont sa veste - qu'il flinguerait l'en dissuadait presque instantanément. Et au lieu de continuer à essayer d'exploiter, il commençait à s'énerver tout seul, un peu contre tout, bafouillant des mots à la volée, pestant à la fois contre le gars qui les avait rendu ainsi, mais aussi contre ce corps, et puis aussi parce qu'il n'aimait pas cette idée d'être traité comme un animal de compagnie. Bon faut voir le bon côté des choses, au moins occupé comme il l'était, il n'était plus dérangé par les bruits agaçants !
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 15:24

Alors là, c’était certain que dans un premier temps, il n’allait pas du touuut aimer cette idée de jouer au ballon mais entre le sourire provocateur d’Ishta – enfin de Seifer, au moins il voyait à quoi il ressemblait quand il faisait ca ! – et ses instincts qui lui disaient d’attraper sa cible, il tenta de gagner le défi. Vainement. L’avantage du corps de Seifer, c’est qu’elle n’avait pas qu’à lever le bras et même se mettre sur la pointe des pieds pour être sûre qu’il n’attraperait rien. Si lui pestait à tout va, elle, ca la faisait rire ! C’était assez plaisant d’être dans cette position en fait ! Enfin … De se sentir supérieur, quoi.

- Tu as agi par instinct tout à l’heure ! Je suis d’ailleurs étonnée qu’à force, tu n’aies pas envie de tenter le tout pour le tout pour l’attraper !

Evidemment, elle ne savait pas qu’il voulait à tout prix éviter de flinguer ses vêtements. Mais elle voyait bien que ca l’énervait, et plus elle s’amusait, plus ca le gonflait ! Allez, trêve de plaisanterie, même si Ishta gardait un air sournois sur le visage, elle finit par lancer la balle en hauteur et recula d’un pas pour la laisser libre. Peu importe que Seifer la rattrape ou non, elle croisa les bras et se pencha pour l’observer d’un œil amusé.

- Tu peux bien râler, j’imagine que tu n’as pas l’habitude de te sentir si « inférieur » en tant que leader. Et pour un simple ballon.

Oui, c’était une pique qu’elle venait de lui lancer et elle l’assumait complètement. Mais c’était toujours bizarre de s’observer soi-même en parlant et si le temps défilait, ils n’avaient pas plus avancé que cela au sujet de cette histoire d’échanges d’âme/corps. Vu la modernité de la ville et son côté encore militaire, même une personne comme Ishta qui venait ici pour la « première » fois se doutait qu’il n’y aurait personne pour les renseigner au sujet d’un tel sort. Sauf peut-être …

- Bon allez, tu te sens prêt à affronter à nouveau la foule ? Il devrait y avoir un magasin de gemmes ici non ? Ethan m’avait fait un briefing là-dessus alors je sais comment ca marche. Peut-être qu’une personne qui vend des gemmes en saura déjà un minimum sur la magie et ce qu’on pourrait faire. Ou elle, en l’occurrence puisque des deux, elle semblait être la spécialiste de la magie. - Essaie de rester concentré sur une chose à la fois.

Sur la direction qu’il suivait par exemple, le trajet qu’il allait faire en regardant où il marche. Des petites astuces comme ca pour faire attention à une seule chose, et seulement une. Bon par contre … Où était le magasin de gemmes ? Regagnant la route principale de Junon, Ishta longeait les immeubles pour être sûre de repérer les différentes boutiques et reconnaître des gemmes, lorsqu’ils passeraient tous les deux devant … Ils durent mettre une bonne vingtaine de minutes à la trouver alors qu’il y en avait sûrement plusieurs en ville, espérons juste que ces vingt minutes n’avaient pas paru être deux heures pour Seifer.

Ishta observa la vitrine, il y en avait de toutes les couleurs et de toutes les tailles, et surtout, à différents prix, même si elle ne pouvait pas les lire. Bon … Malgré le briefing, elle avait encore du mal à associer quelle gemme allait avec quel élément, et toutes les possibilités, alors elle entra pour se renseigner auprès du vendeur. Une entrée qui se fit bien remarquer puisqu’il observait Seifer, dans le corps d’Ishta. Oui bon on sait, c’est une femme-chat, et ce n’est pas commun.

- Euh bonjour. Je peux vous renseigner ?
- Yep. Je vais être cash et aller droit au but, on a un souci d’échange de corps, y a une gemme pour guérir ca ?


Le mec regarda Ishta avec des yeux ronds. Il les prenait pour des fous et demanda plus de détails, alors Ishta lui expliqua la situation : un type qui avait jeté un sort et ils s’étaient réveillés dans le corps de l’autre.

- Euh … Vous êtes sûrs tous les deux ? Je n’ai jamais entendu parler d’une gemme capable de faire une chose pareille. Vous êtes sûrs que vous n’avez pas eu un autre problème pour vous confondre ? Un … très grave problème ? Vu le regard noir qu’Ishta – en tant que Seifer – lui lançait, il voyait bien que non. - Hum venez par-là. Cette gemme procure des soins mais elle peut guérir un mal anormal chez un ou plusieurs individus, selon ce que l’utilisateur choisit avant d’assimiler la gemme.
- Je la prends.


700 gils la pierre … Bordel ce n’était pas donné et Ishta venait de claquer le peu d’économies qu’on lui avait confiées pour ca. Ca avait plutôt intérêt à marcher ! Elle attendait de voir si Seifer voulait se prendre quelque chose avant de l’embarquer à nouveau dehors, dans un coin tranquille. Il était temps d’essayer ! Ishta se mit assise sur le rebord d’un muret, donnant une vue magnifique sur la mer, mais elle n’était pas là pour s’émerveiller. Elle fixait la gemme, elle doutait pouvoir soigner un mal qui n’était pas censé venir d’une gemme, mais après tout, les monstres qu’on combattait dehors pouvaient infliger parfois des altérations d’état, et ils ne les avaient pas apprises par le biais d’une pierre hein ? Mais pour guérir des maux, il faut en trouver l’origine. Que s’était-il passé au niveau de leurs âmes pour qu’elles changent de corps ? Cette fumée … Elle aurait semé le trouble dans leurs âmes au point qu’elles souhaitent changer de corps ?
Ishta ne voyait que ca.

- Bon, on va essayer. Je ne garantis rien d’autant plus que je ne suis pas dans mon corps, mais qui ne tente rien n’a rien ?

Malgré tout, pour s’assurer qu’elle était bien capable d’utiliser la magie qu’elle exploitait d’ordinaire, elle fit un test en faisant apparaître sa sphère lumineuse. Oui c’était sa propre magie, ce qui signifiait que s’ils réussissaient à regagner leur corps, elle garderait cette magie, et non Seifer. Peut-être. Ok. Elle fit disparaître la sphère et commença à baisser la tête, fermer les yeux, pour se concentrer sur ce qu’elle voulait. Pendant quelques secondes, il n’y eut rien, mais une sorte d’aura blanche commença à l’entourer, puis le corps qu’abritait Seifer actuellement aussi, et la gemme commença à disparaître alors qu’Ishta s’efforçait à se concentrer sur ce qu’elle souhaitait : guérir ce trouble. Mais lorsqu’elle rouvrit les yeux … Elle se voyait encore et s’énerva tout à coup toute seule !

- Raaaaaaaaah !! Il n’y a donc aucune solution !??????

Combien de temps est-ce que cela allait durer !?

Achat d’Ishta :
• Achète Lunalithe X01 (Force 1, 700 gils) pour apprendre la technique magique Thérapie (Force 1) > Un soin de groupe permettant de soigner toutes les personnes atteintes de la confusion > +50hp {Soigne Folie} [Cibles], - 10mp [Ishta]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 15:57

Seifer
Ce petit jeu n'amusait absolument pas Seifer, et Ishta le remarquait et en profitait. Autant au début, ça semblait drôle - bien que c'était surtout les instincts félins qui agissaient - autant passé quelques minutes sa patience arrivait à bout. Et bon, faut l'avouer, sa patience est très limitée. Aussi, elle finit par laisser tomber et envoya la balle en l'air, mais dans un dernier espoir de voir Seifer s'en amuser. Avec un regard noir, il attrapa la balle de sa main droite, et réussit à sortir ses griffes pour crever le ballon. Ouais, il n'était pas vraiment content là. Mais trêve de plaisanterie, il devait faire face à un sujet plus difficile... La foule, avec ses bruits et ses odeurs ! Il déglutit avant de répondre.

- Euh... Je suis pas sûr...

Il n'avait qu'à suivre les conseils de celle qui possédait normalement ce corps. Ainsi ils reprenaient la route vers la grande avenue principale. Préférant prévenir le mal, Seifer colla ses mains à ses oreilles et marchait en fixant le sol et là où il posait ses pas. En même temps, il ne cessait de se répéter dans sa tête qu'il devait rester concentré, et ne pas écouter le reste. A le voir ainsi, il semblait être fou. Ce cauchemar dura pas si longtemps, mais d'après lui cela dura au moins une bonne heure. Ishta l'attrapa pour l'emmener dans une boutique qu'il avait repérer. Si ce n'est le "ding" de la clochette de la porte qui le fit grimacer, il arrivait à ne pas entendre la foule dehors. Il voyait la scène curieuse, où son corps parlait, expliquait, s'énervait face à un inconnu. Scène qu'il regardait sans dire quelque chose, mais dont il montra tout le sérieux de la situation lorsque le vendeur émit le doute sur la véracité de leur problème. Le regard noir qu'il lui jeta voulait tout dire.

Toujours perturbé par ses sensations, il ne prit pas le temps de regarder si des choses l'intéressaient dans la boutique, et fila en même temps qu'Ishta lorsqu'elle eut terminé ses achats. Dehors, de nouveaux les mains sur les oreilles il affrontait la foule mais la jeune femme, déterminée, l’entraîna de nouveau dans un coin un peu reculé, et tranquille. L'avantage de cette situation, c'est que Seifer était trop occupé pour sortir des vannes pourries. Plus douée en magie que lui, Ishta commençait à se servir de la belle gemme à la couleur nacrée pour essayer de soigner leur problème. Seifer regardait, curieux, jusqu'à ce qu'il vit son propre corps émettre une lueur étrange, puis que celui d'Ishta en fasse de même.

- Hey ! T'es sûre de ce que tu fais là ?!

Nul de besoin de paniquer, la seule chose qu'il pu ressentir était un appaisement au niveau de son corps, et un peu de sa tête. Bon, elle n'avait pas réussit à les sortir de leur problème de corps, certes, mais étrangement ce sort avait eut un bienfait au niveau de la tête de Seifer.

- Je sais pas ce que t'as fait, mais j'ai moins mal à la tête... Toutes ces sensations se sont calmées.

Comme s'il avait pris un antalgique quoi. Cela aura au moins permis de se calmer en quelques sortes, et même si ça n'avait pas arrangé la situation, c'était toujours ça de gagné. Puisqu'il était hors de question que chacun regagne ses activités tant que leur problème ne sera pas arrangé, ils allaient forcément rester ensemble jusqu'à ce que leur histoire aille mieux.

- Du coup, tu comptes faire quoi quand tu auras retrouver ton corps ? Tu vas attendre ici qu'on vienne te chercher ?

De son côté Seifer savait exactement ce qu'il avait à faire, et pour le moment, il ne raconterait sûrement pas toutes ses intentions à Ishta. Peut-être qu'elle aurait quelques infos, mais seulement ce qui peut être su du "grand public".

Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 16:58

Achats
Lunalithe X01 > -700 gils [Ishta] (Technique apprise)

Gains
+300 gils [Seifer]
+250 gils [Ishta]



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 8 Avr - 20:53

Groumph. Il n’y avait que la magie pour vaincre la magie, non ? Enfin c’est ce que pensait Ishta et voir son échec la frustrait au plus haut point. Mais elle se calma tout aussi vite lorsque Seifer affirma ressentir tout de même un soulagement dans sa tête.

- C’est vrai !? J’étais sur la bonne piste alors !??? Mais sans doute le fait que ton corps est moins ouvert à la magie, n’aide pas à avoir l’effet attendu …

Cependant, ce n’était pas un reproche sur le fait qu’il ne puisse pas utiliser naturellement la magie, et d’un autre côté, Ishta n’aurait jamais eu besoin d’utiliser ce sort si elle avait été dans son corps … Soupirant, elle voyait un autre détail problématique.

- Je pourrais bien réessayer pour voir, mais c’est une magie un peu gourmande, je risque de trop vite me fatiguer si j’échoue à chaque fois.

Têtue comme elle était lorsqu’elle avait une idée en tête, elle voulait quand même refaire une tentative … Tentative qui fut interrompue par une question de la part de Seifer.

- Je pense qu’il y aura déjà quelqu’un pour venir me chercher demain, j’imagine que la Néo-Shinra sera la plus à même de nous renseigner sur ce qu’il nous arrive.

Ouch. Elle avait oublié de réfléchir avant de parler. C’était la première fois qu’elle disait de façon aussi claire et nette qu’elle « travaillait » pour la Néo-Shinra. Enfin à ses yeux, elle travaillait pour eux, mais à leurs yeux, elle n’était pas un agent. Depuis le début, elle s’efforçait de taire le nom de l’organisation pour laquelle elle bossait, mais peut-être que Seifer s’en était déjà rendu compte. Par les déductions, ou alors il avait senti et vu le bracelet qu’elle portait au poignet quand il avait changé de corps : le logo de la Néo-Shinra apparaissait dessus et elle l’avait caché sous sa manche. Soupirant, elle espérait que Seifer n’allait pas trop se méfier d’elle désormais … Mais pourquoi s’inquiétait-elle de ce détail au fait ?

- Je suppose qu’ils vont me mettre en sécurité … ou vont demander à une personne plus compétente de reprendre le rôle d’Ethan mais … Son regard s’attrista en repensant aux douloureux et tumultueux événements de la veille. - Si un assassin en a après moi, ne va-t-il pas chercher à vouloir tuer toutes les personnes qui se mettront entre lui et moi ? A quoi bon vouloir m’attribuer un autre partenaire s’ils prennent le risque de mourir à chaque fois ?

Et elle refusait de voir d’autres personnes à qui elle s’attacherait, mourir. Elle faisait peut-être des conclusions hâtives, après tout, elle ne savait pas qui était le meurtrier, ni même quelles étaient ses véritables intentions. Mais c’était justement à cause de ce manque d’éléments, qu’elle souhaitait enquêter dessus. D’ailleurs elle venait seulement de réaliser que ce qu’elle venait de dire était aussi valable pour Seifer. N’était-il pas un obstacle aussi du coup ? Tournant la tête vers son interlocuteur, elle s’excusa, elle était devenue bien plus calme tout à coup.

- Désolée, ca ne doit pas être vraiment rassurant pour toi non plus que je dise ca. Je ne sais pas ce qu’il va m’arriver quand on viendra me chercher mais une chose est sûre : je souhaite retrouver l’assassin d’Ethan.

Croisant les bras, elle se souvenait alors seulement maintenant de la conversation à Kalm. Seifer l’avait laissé vraiiiiment perplexe dans sa réponse ! Si bien qu’elle lança ce nouveau regard suspicieux sur lui – enfin sur elle … Raaaah c’est perturbant cette histoire !

- Déjà pressé de te débarrasser de moi ? Et toi ? Tu as des choses à faire n’est-ce pas ? Désolée de ne pas vraiment te croire mais tu ne m’as pas l’air d’être ce genre de personnes capables de protéger et aider par pure gentillesse, galanterie, et sans une bonne raison.

Ca pouvait presqu’en être insultant mais bon, il ne va pas nier l’évidence quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Lun 11 Avr - 12:20

Seifer
Avec cette histoire de changement de corps, Seifer en avait oublié le plus important, ce pourquoi ils avaient fui Kalm. Sa nouvelle compagnie pourrait être la cible d'assassins, et difficile de dire s'ils n'avaient pas été suivi. L'avantage de l'hélico c'est que c'est pas simple à suivre ces bêtes là. Bon pas sûr qu'Ishta ait été une pilote hors pair. Elle mentionna diverses choses au sujet de son statut et de ses états d'âme, mais une chose percuta à l'esprit de Seifer. Elle mentionna clairement la Néo-Shinra, d'un air de dire que c'était eux qui allaient la chercher. Son regard se serra, et si elle avait fait exprès de s'infiltrer auprès de lui pour démanteler son réseau. Il commençait même à douter de cet échange de corps, et si c'était elle qui était réellement derrière tout ça. Les doutes s'accumulaient de plus en plus dans l'esprit de Seifer si bien qu'il n'écoutait plus son interlocutrice, du moins que d'une seule oreille, totalement perdu dans ses pensées.

- Déjà pressé de te débarrasser de moi ? Et toi ?
- Hein ?
- Tu as des choses à faire n’est-ce pas ? Désolée de ne pas vraiment te croire mais tu ne m’as pas l’air d’être ce genre de personnes capables de protéger et aider par pure gentillesse, galanterie, et sans une bonne raison.
- Et alors ? Je n'ai pas de compte à te rendre. Tu avais besoin d'aide, je devais partir, je me suis dit que tu n'aurais pas refusé de l'aide. Donc, oui, je ne suis pas venu ici par hasard, mais ça te rend service, donc où est le mal ?


Il n'avait pas totalement tort, même si le ton sur lequel il avait dit tout ça n'était pas très jovial, il avait été franc. Même s'il n'avait pas été jusqu'à dévoiler l'intégralité de ses plans, car ce n'était pas dans son intérêt non plus. Mais voyant que l'expression de son visage n'était pas vraiment enthousiaste, il essaya tout de même de calmer la situation. Pour l'instant Ishta était dans son corps, et ce n'était pas le moment de la contrarier, elle pourrait être capable de faire des conneries avec et les conséquences retomberaient sur Seifer.

- Désolé... J'ai vraiment du mal à être dans le corps de quelqu'un d'autre. Y a pire, c'est sûr, mais c'est vraiment pas agréable. On devrait peut-être trouver un coin pour dormir non ?

Un endroit où passer la nuit ? Comme il est hors de question qu'ils restent à dormir sous les ponts, un hôtel semble le plus avisé. Pour cela, il leur fallait de nouveau braver les rues, bien que moins peuplées au vue de l'heure. Seifer pouvait donc se rassurer, il n'aurait pas trop de difficulté à se mouvoir ici. L'hôtel était grand et visible, surtout grâce à la super devanture pas du tout discrète. Mais pour le coup, il était loin d'eux. Ils durent facilement marcher dix bonnes minutes avant de pouvoir le rejoindre. La fatigue de la journée se faisait sentir puisqu'ils ne marchaient pas si vite.

- Il y a énormément de militaire dans cette ville. J'en avais entendu parlé mais je n'y étais jamais venu auparavant. D'ailleurs, c'est moi, où la plupart des gens dehors sont tous armés... ?

Tout ceci n'était pas pour rassuré le gaillard, cette ville était bien particulière et le fait qu'il y ait un gigantesque canon au dessus de leur tête rendait cet endroit d'autant plus louche. Une motivation supplémentaire pour rejoindre vite fait l'hôtel. A moins qu'Ishta ait une nouvelle fois envie de rejoindre une ruelle sombre pour jouer à la baballe.
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Lun 11 Avr - 23:09

Groumph. Ca serait plus compliqué que prévu de tirer les vers du nez de Seifer, d’autant plus qu’il avait pris un ton plus sec, mais franc, pour faire comprendre à Ishta de ne pas chercher à se mêler de ses affaires. Et bien tant qu’elle serait dans ce corps malheureusement, ses affaires seraient les siennes ! Elle lançait un regard assez froid à Seifer sans pour autant chercher à aller plus loin, il n’était pas décidé à parler de toute façon et elle ignorait qu’il avait commencé à douter de la sincérité de la jeune femme. Comme si elle était suffisamment tordue pour s’infliger un tel sort à elle-même ! Elle n’était pas manipulatrice à ce point …

Seifer justifia son manque de tact par le fait qu’il n’appréciait vraiment pas être dans ce corps, mais eh ! Ce n’est pas comme si elle aimait ca de son côté ! A sa question pour trouver un hôtel, elle haussa des épaules et le suivit pour en trouver un. Il y en avait plusieurs à Junon, mais le plus proche de leur position était à dix minutes de là quand même. Seifer confiait son inquiétude sur le fait que les gens étaient majoritairement armés ici. Enfin confier son inquiétude … Ce n’était pas dit comme ca, mais c’est ce que la féline en comprenait. Mais une fois de plus elle haussa les épaules et écarta la veste de Seifer pour révéler la fameuse arme qui la dérangeait tant lorsqu’elle marchait.

- Je te signale que t’es censé être armé aussi, hein.

De mauvais poil le chaton ? A peine ! Entre la façon dont il lui avait parlé et la fatigue qui commençait à se faire sentir, ca n’aidait pas à sauter de joie. Dès qu’ils furent dans l’hôtel, ils ne se firent pas prier pour prendre une chambre mais par précaution, Ishta préférait garder un œil sur son corps – et Seifer voudrait sûrement veiller aussi à ce qu’elle ne fasse pas de conneries – alors ils prirent la même chambre avec des lits séparés.

Une fois dans la chambre, Ish’ alla s’asseoir au bord du lit qu’elle avait choisi d’adopter et soupira. Quelle journée … emmerdante. Elle décrocha Hypérion pour la poser sur le matelas car la gunblade la dérangeait trop et elle se demandait bien comment elle allait regagner son corps si sa magie était inefficace … Puis un bip sonore assez surprenant se fit entendre, et si elle venait de sursauter, inutile de dire que si elle était dans son propre corps, elle aurait fait un sacré bond au plafond !

- C’est quoi ce bruit !???

Une alarme ? Non … Tendant l’oreille, elle en chercha l’origine jusqu’à … arriver devant Seifer. Enfin devant elle-même et ses yeux se baissèrent sur ce qui était à l’origine, son bras. Son bracelet ? C’était la première fois qu’il bipait de la sorte ! Sans la moindre gêne, elle attrapa le bras pour tirer la manche et voir un petit point lumineux turquoise clignoter lentement, au-dessus du logo de la Néo-Shinra. Levant les yeux vers Seifer, elle-même ne comprenait pas ce que ca signifiait jusqu’à ce qu’elle appuie sur un bouton situé au centre du logo – dont elle n’avait jamais compris l’utilité jusqu’à aujourd’hui mais c’était la seule chose à faire pour avoir l’espoir que ca cesse de faire du boucan. De là, une voix retentit comme s’il s’agissait d’un téléphone et la demoiselle, dans le corps de Seifer, recula vivement de plusieurs mètres sous l’effet de la surprise !

- Ishta ? Ishta tu me reçois ? Levant les yeux vers Seifer, le pauvre devait répondre à sa place. Cette personne lui parlait de façon familière et pourtant, elle était convaincue de ne jamais avoir entendu cette voix. - Ici Griffin Ferrer. Ton message a bien été reçu et plusieurs agents se penchent déjà sur une enquête. Je serai à Junon demain matin à 10h, rendez-vous à l’héliport.
- Pourquoi vous ne m’avez jamais dit que mon bracelet était un outil électronique servant à la communication ?
- Euh, qui êtes-vous ?
Mince, c’est vrai que ce n’était pas sa voix.
- Euh … Je suis Ishta. Je suis accompagnée de … d’un homme. Elle pensait qu’il serait peut-être préférable pour lui qu’elle ne révèle pas son nom. - Un type nous a jetés un sort et on s’est réveillés dans le corps de l’autre.
- Hum … Blond avec les yeux bleus ? Avec une cape noir ?
- Oui !
- Mpff, je vois. Plusieurs cas ont déjà été répertoriés sur le reste d’Héméra mais nous ne savons pas pourquoi il fait cela. D’autant plus qu’il ne semble pas viser des personnes précises, mais plutôt des cibles au hasard.


Ishta plongea son regard dans celui de Seifer. Et bah ca ne les avançait pas plus que cela, et elle-même se disait qu’il fallait être allumé pour s’amuser à faire une chose pareille sur des gens au pif, mais bon.

- Quant au bracelet, Ethan était censé t’expliquer son fonctionnement lorsqu’il aurait fini de t’initier. Il n’était pas prévu que tu aies besoin de t’en servir maintenant … Bref. Rendez-vous demain à l’héliport à 10h. A demain.

Et il y eut un bruit, comme un brouillage qui signifia qu’il avait coupé la communication et Ishta se retrouvait sur les fesses d’une telle découverte. Bouche bée, elle fixa à nouveau Seifer et préféra parler tout de suite pour qu’il évite de la soupçonner de quoique ce soit.

- Je t’assure que jusqu’à aujourd’hui, je ne savais pas que mon bracelet faisait téléphone !! Ils me l’ont remis avant que je quitte le QG avec Ethan mais je croyais que ca servait juste à prouver mon appartenance à l’organisation …

Ou que ca avait une puce de géolocalisation. D’ordinaire elles étaient vraiment dans les téléphones qu’on fournissait aux agents, mais Ishta l’avait implantée directement sous la peau, en tant que spécimen. Et elle ne la sentait pas, et ne savait même pas qu'elle en avait une, d’ailleurs. Elle tendit la main pour récupérer le bracelet afin de l’examiner sous tous les angles. C’est vrai qu’il y avait quelques trous pour laisser passer le son et en-dessous, c’était comme un mini boîtier à dévisser pour accéder aux circuits et toute la technologie qui composaient cet objet. Ils avaient compris qu’elle ne savait pas lire les écritures d’Héméra, ils avaient dû opter pour un moyen simple mais efficace, de la joindre en cas de besoin … Mais elle ? Est-ce qu’elle pouvait appeler quelqu’un grâce à ca ? Enfin bon, c’était la preuve qu’une fois de plus, la Néo-Shinra était à la pointe de la technologie … Même si les montres avec l’option téléphone se répandaient de plus en plus sur Gaia et Dol en réalité !

- Bon au moins maintenant j’ai un lieu de rendez-vous et une heure pour demain. Je suis soulagée de savoir aussi que nous ne sommes pas les seules victimes de ce type bizarre mais ca m’embête que la Néo-Shinra n’ait pas une solution à nous proposer. J’ai cru qu’il allait me prendre pour une folle quand je lui ai expliqué que j’étais toi. Elle marqua un temps de pause avant de plonger un regard sérieux dans celui de Seifer. - J’ai jugé préférable de ne pas révéler ton nom, mais bon. Est-ce que tu souhaites malgré tout venir au rendez-vous demain ? Je me dis que si nous n’avons pas trouvé de solution pour nos corps d’ici demain, peut-être qu’ils auront eu le temps, eux, de trouver quelque chose.

Pour l’heure, il était clair qu’il était préférable pour eux de se reposer ici. De toute façon il y avait sûrement encore l’enquête au sujet de l’hélicoptère et progressivement, les journalistes et enquêteurs risquaient de remonter dans les Hauts Quartiers. Il valait mieux qu’ils restent ici et se reposent jusqu’au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mar 12 Avr - 0:08

Seifer
Bien évidemment, Ishta n'avait pas apprécié la façon dont son comparse lui avait répondu, surtout le ton qu'il avait employé. Et elle le lui faisait comprendre en lui répondant avec un certain cynisme. Notamment la référence au fait que lui aussi portait une arme - et pas si inoffensive que ça la gunblade.

- Ok, tu marque un point !

Une fois arrivés à l'hôtel, les deux voyageurs de fortune se retrouvèrent à l'accueil à demander une chambre, préférant rester à proximité de leur corps afin de ne pas trop se perdre de vue. Bon par contre, lit séparés, faut pas déconner non plus. La chambre était correcte, pour une chambre d'hôtel. Vu la devanture, Seifer s'attendait à quelque chose de plus classe quand même. Alors qu'il s'allongeait sur ce qui allait être son lit pour la nuit, le bras derrière la tête, une vibration étrange lui prit la tête. Cela dura deux longues secondes avant qu'un bruit assourdissant, comme une alarme incendie se fasse entendre. Il fit un bond à s'accrocher au plafond, mais le bruit ne s'arrêtait pas et il était en panique totale.

- C'est quoi ce truc ?! Je vais exploser ?! T'as une putain de bombe sur toi ??!!

Sérieux de la situation : zéro. Heureusement, son corps était venu à la rescousse, et voyant qu'il s'agissait en réalité de la montre que portait le corps d'Ishta, elle appuya sur le bouton qui émettait de la lumière et là, le bruit s'arrêta, mais un autre retentit. Un hologramme apparut avec un homme, et une voix.


- Woah ! Euh... Oui ?

Répondit-il au fait que l'homme demandait Ishta. Sur le coup, il se présenta en tant que telle mais la véritable Ishta - dans son corps du coup - s'adressa à cet homme. Bon ok, Seifer, sur le coup c'est pas ton histoire. Il se contentait de suivre la conversation entre son propre corps et ce Griffin Ferrer. Rien que son prénom à coucher dehors ne lui inspirait pas confiance.

* Information intéressante, on n'est pas les seuls. Y'a plus qu'à espérer que ce soit temporaire... Mais si cette merde est médiatisée, ça va bosser dessus, c'est déjà bien *

Avant même qu'il ne puisse en placer une Ishta avait prit la parole, lui expliquant diverses choses mais surtout qu'elle ne savait pas pour la montre connectée téléphone, et qu'elle était persuadée qu'il s'agissait d'un objet anodin ne portant aucun autre intérêt que l'identification d'un membre. Soit. Seifer se regarda, même si la petite pensée comme quoi il était vraiment beau lui traversa l'esprit, il connaissait ses mimiques quand il mentait et... Elle disait la vérité. Ou du moins, elle était convaincue de ce qu'elle disait.

- Je te crois t'en fais pas. Je dois avouer... Il se tortillait dans tous les sens pour essayer d'examiner l'appareil. Que c'est un joujou plutôt sympa, j'aimerai bien en avoir des comme ça dans mon équipe...

Il était sérieux quand il disait tout ça. C'était un excellent moyen de contacter ses hommes de mains, et de manière assez discrète. Bon si on enlève l'hologramme, ça c'est un peu gadget. Mais pourquoi pas inclure une caméra, infrarouge. Oh et puis une puce pour localiser ses hom...

- Ishta... Je veux pas remettre en doute tes convictions, mais tu t'es jamais dit que tout ce que tu croyais n'était qu'un mensonge, qu'on te manipule ?

S'il disait ça, c'était pas pour rien. Lui même avait été manipulé en quelques sortes par Cid et sa "faculté". Il avait créé une armée de petit soldat, bourré à une fausse magie manipulée par des êtres incapables et utilisant des créatures se nourrissant des souvenirs. Les G-Force lui avaient bouffé quasiment tous les souvenirs de sa vie, tout ça pour la guerre. Si ça c'est pas de la manipulation. Mais battez-vous les enfants, vous ne ferez que servir une noble cause... même si vous ne saurez jamais pour quoi vous vous êtes engagés.

- Bref, je voulais pas te faire peur... On ferait mieux de dormir.

Car la journée avait été longue mine de rien, et avec tout ce qui s'était passé la veille... On peut pas vraiment dire qu'ils se soient reposés. Seifer se coucha donc dans un lit avec diverses pensées. Ses derniers souvenirs de la BGU lui étaient revenus. Lui qui avait essayé de fuir ce monde tordu de sorcière. Bref, dormir, c'est ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mar 12 Avr - 12:18

Quelle surprise que de découvrir la véritable fonction du bracelet d’Ishta ! Il fallait espérer que ce fameux Griffin lui apprenne à utiliser ce bijou de technologie dès demain. Seifer semblait être intéressé par ce petit bijou au point de vouloir en fournir à ses hommes mais après être parti dans ses songes, il posa une question des plus curieuses à sa camarade. Elle haussa ses sourcils de surprise, pourquoi la Néo-Shinra la manipulerait-elle ?

- Je ne vois pas pourquoi on manipulerait une personne comme moi.

Et pourtant ce n’était que de la naïveté. Une personne appartenant à une autre race, survivante et faible suite à un naufrage, la mémoire effacée au cours des expériences … Une marionnette parfaite dont le marionnettiste n’aurait aucune difficulté à jouer avec les ficelles. Enfin bon, Seifer s’excusa et alla se coucher, mais la jeune femme restait perplexe et n’alla pas s’allonger tout de suite. Elle s’approcha plutôt de la fenêtre pour regarder la mer, en repensant à cette question louche mais aussi à ce petit détail dont elle s’était souvenue lorsqu’il était dans la Ville Basse. Cette femme qui l’avait trouvée … Une rouquine avec les yeux bleus … Ishta devait à tout prix demander demain qui était-ce … C’était de toute évidence la personne qui l’avait amené à la Néo-Shinra, et pourtant depuis qu’elle était réveillée, Ishta avait le net souvenir de ne pas avoir rencontré une personne correspondant à cette maigre description physique.

Songeuse, elle resta un bon moment devant la fenêtre à essayer d’éclaircir un peu plus ce visage flou, mais en vain. Inutile d’insister plus longtemps, elle préféra aller se coucher. Sans douche oui, mais d’une part de base, elle n’aimait pas l’eau alors elle ne risquait pas de se plaindre de sauter une douche, et d’autre part … Hors de question de se laver dans ce corps. Elle alla se vautrer sous les couvertures après avoir retiré la veste de Seifer mais mit tout de même un bon moment à s’endormir … D’autant plus qu’il n’était pas si tard que ca.

*^*^*^*^*^*

C’était en étant dans le corps de Seifer qu’elle remarquait qu’il n’avait pas autant un sommeil de plomb qu’elle. Pourtant plus la nuit avançait, plus elle dormait profondément … Et elle qui avait été une journée dans un corps dont les sens n’étaient pas aussi développés que les siens, ce fut un véritable choc de se rendre compte qu’elle entendait à nouveau les bruits dehors, et ce, malgré l’isolation des lieux. Une oreille bougea alors qu’elle avait les yeux clos, puis inconsciemment, elle commençait à sentir de nouveau les différences physiques. Cette fois, elle ouvrait brutalement les yeux et se redressa en repoussant la couverture. C’était ses jambes … Sa queue … ses bras, ses mains, sa poitrine … Elle sentait ses cheveux et ses oreilles sur sa tête.

Elle fonça dans la salle de bain pour se regarder dans le miroir. C’était bien elle !! Prise d’un enthousiasme, elle retourna à toute vitesse dans la chambre pour sauter sur le lit et grimper sans gêne sur Seifer pour le secouer – mauvaise idée, ne pas sauter sur un mec, surtout pas le matin !

- Seifer !! Seifer !? SEIFER ! Réveille-toi !!!

Allez ouvre les yeux nom d’un chien ! Ah ca y est ! Pas dur de se réveiller quand on se fait secouer, remarque …

- On a récupéré nos corps, ca y est !! Pourquoi il la regardait bizarrement ? - Quoi ? Je te dérange ?

A peine …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mar 12 Avr - 12:50

Seifer
Confortablement installé sous la couverture, Seifer dormait à poings fermés. Rien ne perturbait son sommeil, enfin, rien sauf Ishta qui venait de lui sauter dessus comme une furie en criant et en le secouant. D'abord complètement désorientée par le fait d'avoir été réveillé d'une façon si brutale - et oh, même les grands gaillards ont besoin de repos - ce n'est qu'en levant la voix qu'il pu calmer le chaton.

- On a récupéré nos corps, ça y est !!
- Hey oh ! Arrête ça !
- Quoi ? Je te dérange ?
- Je pense qu'on a connu plus agréable comme réveil.


Il n'allait pas entrer dans les détails maintenant, mais effectivement il existait des manières plus douces et raffinées de réveiller un homme qui dormait paisiblement. Enfin soit, le mal était fait. Et Seifer restait tout de même bien content d'avoir récupérer son corps. Il bâilla et s'étira.

- Sinon tu comptes rester sur moi encore longtemps... A moins que t'aies envie de folie ?

Rapide et efficace, Ishta avait bondit à terre, un air dégoûté. Et pour être honnête, c'était absolument les intentions de Seifer. Lui dire un truc sordide afin de la faire dégager vite fait bien fait de ses jambes. Il se leva à son tour et parti en direction de la salle de bain. Il n'avait pas prit de douche depuis un moment, et ça lui avait manqué de ne pas pouvoir s'admirer en sachant que c'était lui. Dans la salle d'eau, il resta quelques minutes à se regarder dans le miroir avant de se déshabiller complètement et de filer sous la douche. Il resta sous l'eau un bon moment, il profitait d'avoir retrouvé son corps, tout son corps. Lorsqu'il sortit il percuta qu'il n'avait pas spécialement prévu d'affaires ou de quoi se changer.

* Fais chier ! *

Bien obligé de remettre ses habits de la veille, il enfila donc ses mêmes affaires. Autant les vêtements ne le dérangeaient pas plus que cela, c'est le reste qu'il trouvait moins propre à porter après une douche. Enfin soit, la première chose qu'il va faire, c'est se trouver de quoi se changer, mais il ne se voit pas trop se balader avec un sac à dos. Pas trop son truc l'ambiance petite école. Enfin, il rejoignit Ishta dans la chambre. Avant même d'arriver, il avait un mauvais pressentiment, mais apparemment, le chaton avait encore fait des siennes...

- T'es pas possible, faut vraiment qu'on te surveille h24 toi !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Jeu 14 Avr - 17:34

Un peu trop enthousiaste à l’idée d’avoir récupéré son corps, voilà qu’Ishta avait bondi sur Seifer pour le secouer dans tous les sens. Mais c’est qu’il avait la technique pour la faire dégager ! Sur le moment, elle ne comprenait pas de quoi il parlait en mentionnant de faire des folies, du coup il fallut attendre quelques secondes pour que ca monte au cerveau et qu’elle fasse un vif bond pour reculer et le libérer. Non mais celui-là alors !

M’enfin. Il allait à la salle de bain pour prendre une douche, laissant la demoiselle seule pour l’instant … Dans un premier temps, elle tourna en rond dans la pièce – littéralement – bien contente d’avoir retrouvé son corps, ses mouvements habituels, ses réflexes, ses sens et on en passe et des meilleurs. Elle s’étira longuement jusqu’à remarquer les chaises habillées d’un cuir particulier. Et c’est là que tout bascula. Ce désir fou en elle … Elle devait flinguer ces chaises ! Enfin disons qu’elle ressentait le besoin de faire ses griffes – oui oui – et s’accroupit devant pour se défouler dessus en laissant de jolies marques. Inutile de dire que la femme de chambre risquait de gueuler en voyant ca et il fallait espérer que Seifer et Ishta soient loin quand les gérants de l’hôtel en seraient informés, sinon bonjour le supplément à payer pour remplacer les meubles.

Mais ce simple geste la détendait, si bien qu’elle s’en prit à une deuxième chaise, puis … elle ronronnait même. Si si ! Mais Seifer sortit de la salle de bain pour la prendre en flagrant délit – encore ! – et elle se figea avant de bondir en lâchant un « mew » de surprise et atterrit sur le lit, assise comme un animal. Elle ? La surveiller 24h/24 ?

- Hey, je te signale que j’ai besoin de faire mes griffes de temps à autre et ca détend énormément figure-toi !

Moui, pas sûre que les gérants apprécient et encore moins Seifer s’il devait en payer les frais. Et c’était encore moins sûr qu’il valide les arguments. Sur ce, maintenant qu’elle s’était calmée un peu, elle s’éclipsa dans la salle de bain le temps de faire un brin de toilettes. Elle n’aimait pas l’eau mais elle aimait encore moins cette sensation d’être sale, même si bon, comme d’habitude, elle ne mit pas beaucoup de temps à prendre une douche. Au moins, Seifer pouvait s’estimer heureux de ne pas être avec une femme qui prenait une heure de douche tous les jours. Une fois habillée, elle ressortit de la pièce en tripotant ses cheveux.

- Il est quelle heure ? Pas qu’ils manquent le rendez-vous à l’héliport mais ils avaient un peu de marge encore. - On va prendre un truc à grignoter sur le chemin ? L’héliport ca doit être … en hauteur non ?

Il y avait un peu de route à faire ? A moins que l’ascenseur puisse les emmener directement à leur destination, mais de la même façon, il était à l’autre bout de l’avenue par rapport à leur position actuelle.
Le duo quitta l’hôtel, autant prendre un truc à emporter pour le petit-déjeuner. Mais alors qu’ils se mettaient en route, Ishta sentait et voyait les regards suspects et interrogateurs se poser sur elle. Alors, elle tendit l’oreille pour écouter les murmures et s’arrêta de marcher pour mettre une main sur sa hanche : ils avaient comme qui dirait un léger problème.

- Hum … Les vigiles à Kalm ont l’air d’avoir fait leur rapport, les journalistes sont au courant que l’hélicoptère a été volé, et l’un des suspects « est un chat ».

Un certain Cait Sith était le suspect numéro un pour s’être déjà fait remarquer mais à voir l’apparence d’Ishta, il y avait de quoi avoir quelques interrogations et doutes tout de même sachant que l’hélico s’était crashé à côté de Junon et qu’ils étaient justement à Junon ! Elle allait devoir se faire un peu discrète … Difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 15 Avr - 14:45

Seifer
Il plaqua sa main sur son visage, l'air dépité. Comment ne pouvait-elle pas se rendre compte que ce qu'elle faisait était pas correct. Bon d'un côté Seifer n'en avait pas grand chose à faire des règles et de la bienséance, mais bon, bazarder des meubles juste pour se détendre... Ouais il pourrait le faire, mais étant donné qu'Ishta était un chat dans l'âme, ça semblait plus de la bêtise d'animal tout ça. Et elle le confirma en essayant de s'expliquer, mais il en gardait un air perplexe pour autant.

- Vu le bordel que t'as foutu, on ferait mieux de s'éclipser. On trouvera un truc à manger en route.

Sitôt dit, sitôt fait. Ils quittèrent les lieux rapidement, rendant les clés de la chambre, Seifer laissa les gils pour la nuit et ils filèrent très vite. Ishta demanda l'heure, ils avaient encore le temps il n'était que 9h, mais les rues étaient déjà remplies de monde, mais très vite les gens commençaient à regarder Ishta. Dans sa tête Seifer était content qu'on ne le regarde pas de cette façon, il l'avait vécu la veille et c'était pas cool. Seulement la jeune femme écoutait ce qu'il se disait, et ça ne sentait pas bon pour eux. Comme elle l'avait fait pour lui la veille, il l'attrapa par la main et l'attira dans des ruelles peu fréquentées.

- Tiens... Il retira son manteau et lui tendit pour qu'elle l'enfile. Comme elle était petite il trainait au sol et il grimaça. Tu devrais plutôt la mettre comme une couverture, sur ta tête pour cacher tes oreilles, ça trainera pas par terre comme ça.

De là, ils retournèrent dans la rue. Même si les gens étaient étonné de voir une personne ainsi, ils faisaient moins attention à elle puisqu'ils ne voyaient pas ses attributs félins. Que ce soit ses oreilles ou sa queue, la longue veste de Seifer la camoufflait. Ishta manifestait de l'intérêt à savoir pourquoi il cherchait à l'aider.

- Si je te protège c'est parce que je suis en danger aussi. J'veux pas me faire coffrer ici, j'ai aucun pouvoir et ce sera la galère pour sortir...

Logique, d'un côté. Etant donné qu'un signalement a été donné, il n'est pas impossible qu'ils sachent que "le chat" avait un complice dans ce vol. Remonter jusqu'à lui si Ishta venait à être attraper ne serait pas bien difficile. Quoiqu'il en soit, ils allaient devoir être prudents. Mais la faim était tout de même présente. En chemin, ils s'arrêtèrent dans une petite boulangerie.

- Je pense que tu ferais mieux de rester dehors, tu attireras moins l'attention...

Ca ne lui plaisait pas de la laisser seule sans surveillance, mais elle devait être maligne pour savoir qu'il avait raison. Une personne totalement encapuchonnée dans un intérieur était forcément louche. Il rentra donc dans la boutique et salua la vendeuse. Choisit quelques viennoiseries, donna les gils et ressorti tout aussi vite.

- Tiens, mange un bout, lui dit-il alors qu'il avait la bouche à moitié pleine.
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Dim 17 Avr - 11:54

Les nouvelles allaient vite, beaucoup trop vite, sur Gaia. Les gens savaient désormais que le crash de l’hélicoptère – ainsi que son vol à Kalm – était l’œuvre de quelqu’un ayant l’apparence d’un chat. A cette annonce, Seifer avait entraîné la jeune femme dans un coin plus tranquille afin de lui donner sa veste. Un geste assez inattendu de sa part, soyons francs, mais au moins, la féline pouvait couvrir ses oreilles et sa queue était dissimulée sous la veste. Elle avait l’air louche à se promener ainsi, mais les gens avaient moins de soupçons vis-à-vis de cette histoire. Espérons qu’il n’y en aurait pas un pour appeler les autorités pour vérifier si elle était à l’origine du crash de l’hélicoptère. Malgré tout, Ishta ne pouvait s’empêcher de regarder Seifer bizarrement, surtout curieuse à l’idée qu’il l’aide mais en fait … c’était un geste visant à s’aider lui-même puisqu’il avait conscience que les problèmes que la féline avait causé, l’entraîneraient inévitablement dedans en tant que « complice ».

Il était un peu égoïste à penser à son propre derrière pour le coup, mais d’un autre côté, ses craintes étaient compréhensibles. Ishta l’attendit dehors de la boulangerie/pâtisserie le temps qu’il revienne, et elle lui prit un croissant sans même daigner le remercier pour une fois qu’il avait un geste vraiment sympathique. Puis ils prirent la direction de l’héliport pour ne pas être en retard au rendez-vous fixé avec le membre de la Néo-Shinra. Ils traversèrent alors toute l’avenue pour rejoindre l’ascenseur qu’ils avaient pris la veille pour monter dans ce quartier. C’était effectivement l’itinéraire à suivre pour grimper sur encore plus haut et après avoir suivi quelques couloirs dans les structures de la ville, ils déboulaient sur les grandes pistes d’atterrissage. L’hélicoptère était déjà là et de loin, grâce à sa vue, Ishta reconnaissait le type qu’ils avaient vu hier. Il était assez imposant, habillé en costard, les cheveux courts et sombres et il portait des lunettes. Il avait également une tablette numérique dans la main. Le duo s’approcha et il tendit la main pour les saluer.

- Vous êtes un peu en avance, mais je ne vais pas m’en plaindre. Je suis Griffin Ferrer, nous nous sommes parlés hier. Les salutations étant faites, il se tourna vers Seifer. - Es-tu toujours victime du sort ? Mais Ishta agita la main pour attirer son attention, vu qu’elle n’était plus dans le corps de Seifer.
- Non non, je suis là. J’ignore si ma magie a vraiment eu un effet hier ou si c’était un sortilège temporaire, mais tout est rentré dans l’ordre au cours de la nuit.
- Ah bien … Parfait. Mais que fais-tu couverte de ce manteau ?


Il avait la voix assez intimidante mine de rien, Ishta retira la veste en rougissant, ses oreilles s’étaient plaqués en arrière sur sa tête, comme si elle avait fait une bêtise. Elle rendit la veste à Seifer en expliquant la situation et le type se mit à froncer des sourcils.

- Ah, cette histoire … C’était donc bien toi. Tu as de la chance, les journalistes soupçonnent Cait Sith d’en être à l’origine puisqu’il a déjà eu tendance à faire parler de lui par le passé. Mais tâche de te faire un peu discrète et de faire plus attention à tes arrières !

Elle avait envie de se faire toute petite. Elle n’avait pas eu le choix non plus vu que Seifer ne voulait pas prendre les commandes dans le corps du chaton ! D’ailleurs en parlant du lui, Griffin se tourna vers le jeune homme en le reluquant de la tête aux pieds.

- Et vous êtes l’agent … ?

Il n’était pas agent et en réalité, Griffin s’en doutait puisqu’après une petite enquête, la Néo-Shinra s’était rendue compte qu’il n’y avait pas d’autres employés qui se trouvaient à Kalm la veille. C’était une manière de l’approcher mais inutile de dire qu’une certaine méfiance risquait de naître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Lun 18 Avr - 16:02

Seifer
Même pas un merci. Certes, Seifer n'était pas vraiment protocolaire, ni même ce qu'on pourrait appelé un homme poli, mais un minimum. Il haussa les épaules puis les deux reprirent la route. Leur direction était l'héliport, encore plus en hauteur, et pour cela il fallait de nouveau emprunter l'ascenseur qu'ils avaient pris la veille. Les deux étaient très calme, mais si le blondinet ne disait pas un mot, c'est parce qu'il appréhendait vraiment le moment où ils allaient rencontrer ces personnes. Il leur fallait passer dans divers couloir avant d'attendre le bon appareil.

Si le temps ne s'était pas arrêté, le trajet dans l'ascenseur dura facilement une minute - ils étaient si haut que ça ? Les portes s'ouvrirent, laissant la lumière les aveugler un instant. Plus loin se trouvait un hélicoptère avec un homme qui regardait droit dans leur direction. Impossible de le rater. Il y avait plusieurs autres personnes, comme si elles montaient la garde. Une fois arrivés au bout, les présentations se firent, mais Seifer ne dit pas un mot. Ishta expliqua la situation et ce qu'il s'était passé, rendant par la même occasion sa veste au jeune homme qu'il remit aussitôt. L'espace d'un instant il se sentait soulagé, ça jusqu'à ce que l'agent de la Shinra s'adresse directement à lui.


- Et vous êtes l’agent … ?
- Je n'suis pas un agent de votre organisation. Je suis simplement un touriste qui était au mauvais endroit, au mauvais moment. Malcolm Carter. Je viens de Dol.


Règle numéro pour qu'un mensonge soit crédible, toujours y insérer une part de vérité. Il venait bien de Dol, à l'origine, il y a quand même passé la majeure partie de sa vie. En revanche c'est pour le tourisme à Kalm qui n'était pas tout à fait vrai. Mais autant que possible, il devait garder sa couverture, que ce soit pour protéger sa petite affaire ou bien lui même. Le temps qu'il faudrait, il ne montrerait aucun signe de violence envers ces hommes. S'il pouvait éviter le conflit, il le ferait, lui et Ishta avaient déjà fait trop de vague les deux derniers jours.

- Je suppose que j'ai plus rien à faire ici ? Nos chemins se séparent donc, Ishta ?

Son intonation était à la fois une question mais une affirmation. Il n'attendait pas de réponse particulière.Mais quelque chose au fond de lui le dérangeait. Cette histoire de bracelet, de la veille, le turlupinait un peu. Il n'était pas un cérébral, mais il savait reconnaître une situation louche quand il voyait une. Seulement il ne pouvait être certain, et par conséquent, il ne pouvait se permettre d'attaquer... Pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Lun 18 Avr - 21:37

Lorsque la situation se retourna vers Seifer, Ishta haussa un sourcil lorsqu’il se présenta sous un faux nom. Une chose à ne pas faire, car Griffin se fit suspicieux sur le moment. La féline ne s’était pas attendue à ce qu’il se présente sous un autre nom, mais après réflexion … Il était normal qu’il cherche à éviter les problèmes. Seifer disait au revoir, de façon indirecte, à Ishta, mais lorsqu’il tourna les talons, il se fit stopper par l’agent.

- Comment avez-vous dit que vous vous appeliez ?

Pour être sûr de le mémoriser, mais il ne retint pas vraiment Seifer par la suite. Il pouvait commencer à s’éloigner mais Ishta le regarda même de dos. Elle semblait triste, ce qui était assez étrange et Griffin le remarquait.

- Allons Ishta, ne va pas me dire que tu es triste ? Si j’ai bien compris tu ne l’as rencontré que hier. L’idée qu’elle commence à faire confiance à quelqu’un extérieur à la Néo-Shinra ne lui plaisait pas beaucoup, mais bon. - Viens, on va rentrer.
- Je … Non …
- Pardon ?
- Je ne peux pas … Le meurtrier d’Ethan … S’il en a après nous, après moi, si vous me ramenez pour me confier à quelqu’un d’autre, il frappera à nouveau. Encore. Et encore. Je ne veux pas que quelqu’un d’autre meurt à mes côtés.
Griffin ne s’était pas attendu à une telle réflexion de sa part, il avait haussé un sourcil mais prit un air plus dur ensuite.
- Et tu crois que ce n’est pas injuste, dangereux et égoïste que de mêler une personne qui n’a rien à voir avec ca, dans cette histoire ? Le meurtrier peut bien frapper, nous l’arrêterons, ne nous prends pas pour des incapables.
- Oui mais le meurtrier ne sait pas que je suis ici et où je vais aller ! Il doit se douter que je devais retourner à Midgar … si je retourne à Midgar, il va retrouver ma trace … Alors que pour l’instant il l’a perdue !


Ou presque, peut-être que l’histoire du crash de l’hélicoptère allait mettre la puce à l’oreille. Mais Griffin observait Ishta attentivement, il y avait de ca, mais pas que … Il consulta quelques fichiers sur sa tablette numérique pour relire le dossier de la jeune femme. Elle était de sortie pour sa première « mission » mais le but était surtout d’observer la façon dont elle découvrait le monde. Si elle suivait Seifer, et qu’il était vraiment un touriste – et elle savait bien que non elle, en réalité – c’était comme si elle poursuivait sa mission … avec quelqu’un d’autre. L’idée que ce ne soit pas avec un agent de la Néo-Shinra ne lui plaisait pas plus que cela, cela dit, mais de toute évidence, elle avait déjà commencé à s’habituer à la présence de Seifer. Les changements trop brutaux risquaient de la perturber, en plus de lui finir par réveiller des doutes et questions en elle. Griffin avait d’autres idées en tête mais il ne comptait rien dire dessus, évidemment. Il fronça juste à nouveau les sourcils et remit ses lunettes en place sur son nez.

- Bien. Va le rejoindre, alors. Mais j’exige que tu retournes au QG de Midgar ou de Deling City. Vu que « Malcolm » avait dit venir de Dol. - Un de ces quatre pour faire tes rapports, tes observations et ce que tu as pu apprendre.

Ishta se mit à sourire, comme de la reconnaissance, et hocha la tête … mais elle ne partit pas. Elle avait autre chose à demander et la voir rester sur place, poussa Griffin à voir ce qu’elle voulait.

- Autre chose ?
- Vous … avez des suspects au sujet de l’assassinat d’Ethan ?
- Quelques-uns, mais c’est confidentiel, tu n’as pas à avoir accès à ces informations actuellement.
Et elle ne partait toujours pas. Ce qui fit soupirer l’agent. - Encore autre chose ?
- J’ai eu un … flash … quand j’ai regardé la plage … Est-ce que je pourrais savoir qui m’a sauvée la vie sur la plage ?
- Cela ne te regarde pas. File.


Elle fronça légèrement les sourcils. En quoi était-ce interdit ? Elle avait bien le droit de savoir qui lui avait sauvé la vie non ? Mais soit, il ne voulait rien dire … Alors elle n’insista pas, mais elle le remercia de sa compréhension et se dépêcha de rejoindre Seifer, il allait sûrement la trouver collante mais bon. Dès qu’elle avait retrouvé sa trace, elle se dépêcha de lui barrer la route.

- Je viens avec toi !

Elle était un peu essoufflée, son regard assez sérieux mais ses yeux rubis étaient rivés sur ceux de Seifer. Elle ne comptait pas s’en aller.

- Alors ok t’as un sale caractère, je suis chiante, et tu m’as aidé aussi pour ton propre intérêt. Mais quand bien même … Tu m’as tendue la main hier et … je sais, non, je sens, que je serai plus en sécurité avec toi que si on s’amusait à me ramener à un nouvel agent à chaque fois qu’il y aura des complications.

Incertaine que son raisonnement soit logique pour Seifer, elle se redressa en mettant une main sur sa hanche.

- Et puis on a échangé nos corps hier, on est intimes maintenant !

… Oui bon pour l’humour on repassera. Et il faudrait revoir la définition d’intimité et cie, aussi.

============================================

Alors qu’Ishta était partie rejoindre son camarade, Griffin était resté près de l’hélicoptère. Les propos de la féline n’étaient pas passés dans l’oreille d’un sourd, notamment sur cette histoire de souvenirs. Ils n’y avaient pas pensé pour l’enquête … Toujours à pianoter sur sa tablette numérique, il ressortit le dossier d’Ishta pour voir qu’elle avait été trouvée par un agent bien particulier. Il cliqua sur le dossier de cette personne pour le lire jusqu’à voir qu’elle avait déserté peu après le transfert d'Ishta de Gaia sur Dol. L’homme sortit son téléphone et commença à taper un numéro avant de le mettre à son oreille …

- Lancez un avis de recherche sur Rose Wilkis. … … … Oui … … … J’ai des raisons de penser qu’elle peut être impliquée de près ou de loin dans le meurtre de l’agent Bedell et qu’elle en a après Ishta. Il la faut vivante, nous devons l’interroger.

Oh et mettez une équipe discrète à la surveillance d’Ishta. J’ai accepté qu’elle fréquente une personne extérieure mais je préfère que nous gardions un œil sur leur mouvement. Et en parlant de ca, dites aux labos de se préparer à la recevoir un de ces quatre. Je crains que ses souvenirs se réveillent lorsqu’elle est confrontée à des situations déjà vues ou vécues, il faut supprimer sa mémoire dès qu’il en sera nécessaire, je doute que le Dr Dragner souhaite voir le cas du spécimen n°14 se reproduire dans les locaux.

Oh, et une dernière chose. Si vous pouviez demander au QG de Dol de faire des recherches sur un certain Malcolm Carter. Il est possible que ce ne soit pas son véritable nom. Je vous envoie une description physique de lui sous peu. Je ferai un rapport complet de la situation en rentrant.


Et il raccrocha. Il venait d’accepter de laisser Ishta dans les mains d’une personne dont il portait tant de soupçons … Pourtant il se souvenait du regard de la féline lorsque son compagnon avait dit son nom : si là n’était pas son véritable nom, elle le savait. Etait-ce judicieux de la laisser avec ? Elle semblait lui porter confiance et intérêt, mais par prudence, il avait décidé de mettre une équipe sur le coup pour la surveiller … La puce de géolocalisation ne serait pas suffisante. Espérons qu’il ait fait les bons choix, mais de toute manière, il se portait entièrement responsable de la situation en cas de pépin. De là, il monta dans l’hélicoptère, il avait à faire ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mar 19 Avr - 15:28

Seifer
Il venait de rencontrer pour la première fois de façon officielle des membres de la Néo-Shinra, et vu la façon dont s'étaient présentées les choses, il était fort probable qu'il soit plutôt bien placé dans la hiérarchie de la compagnie. Enfin soit, Seifer devait faire ses adieux au petit chaton. Mais bon, il n'était pas vraiment sentimental d'ordinaire, donc quelques petites phrases, un signe d'au-revoir et il tourna les talons. C'est pas tout ça, mais il devait trouver un bateau pour rejoindre l'autre continent. Griffin l'interpela une dernière fois avant.

- Hum ? Malcolm Carter.

Il tourna à peine la tête pour lui répondre. Malgré tout, il n'avait pas l'habitude de falsifier son identité, aussi, s'il pouvait éviter de rester dans une situation qui pouvait s'envenimer, il filerait tout aussi vite. Devant lui était l'ascenseur, il lui faudrait donc descendre pour rejoindre l'embarcadère afin de trouver un moyen de naviguer. Mais alors qu'il était dans ses pensées, Ishta fonça comme une folle devant, les bras en l'air pour l'intercepter.

- Je viens avec toi !
- Hein ? Qu'est-ce que tu fais là ?!
- Alors ok t’as un sale caractère, je suis chiante, et tu m’as aidé aussi pour ton propre intérêt. Mais quand bien même … Tu m’as tendue la main hier et … je sais, non, je sens, que je serai plus en sécurité avec toi que si on s’amusait à me ramener à un nouvel agent à chaque fois qu’il y aura des complications.
- Pour mon propre intérêt, n'importe quoi, ne déforme pas tout non plus !
- Et puis on a échangé nos corps hier, on est intimes maintenant !
- Il est mignon le chaton, si t'appelles ça intime, c'est qu'on a pas la même définition de ce mot ma p'tite !


Il avança alors jusqu'à rentrer dans l'ascenseur, mais Ishta ne semblait pas bouger, la dernière remarque ne lui avait pas fait plaisir - normal d'un côté.

- Bon tu viens plus finalement ? Allez, fais pas la tête, je sais que tu trouveras un moyen de te venger.

Et il regrettait déjà d'avoir dit ça parce qu'au fond de lui, il savait que cette jeune fille aux airs de félin resterait accroché à lui, quoiqu'il fasse ou qu'il dise, elle resterait fixé à lui comme le corail à ses récifs. Pauvre Seifer, t'aurais mieux fait de te rendre à la police quand tu en avais encore l'occasion.

- Du coup, ils t'ont dit quoi ? T'étais pas censée rentrer avec eux ?

Evidemment, il n'avait absolument pas entendu leur conversation, il n'avait plus l'ouïe aussi fine que lorsqu'il était dans le corps de la féline. Même s'il se méfiait toujours de ses "employeurs", il avait cependant un peu plus confiance en Ishta. Elle semblait vraiment persuadée de ce qu'elle faisait, mais quelque chose lui disait que ce n'était qu'une pintade crédule et facile à manipuler pour la Néo-Shinra.
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Mer 20 Avr - 22:06

Spoiler:
 

Retrouvailles particulières après une si courte séparation. Bon c’est vrai que la miss devait revoir sa définition du mot « intime » mais quand même ! Ravie de voir combien Seifer était enchanté de la voir là. Elle resta immobile un instant avec un regard mécontent, jusqu’à ce qu’il lui dise qu’elle trouverait bien un moyen de se venger. Oh ca oui ! Mais elle entra dans l’ascenseur les bras croisés, avec un petit sourire malicieux. S’il disait ca, c’est qu’il ne refusait pas vraiment sa présence, n’est-ce pas ? Bon de toute manière, elle allait le coller donc ce n’est pas comme s’il avait trop le choix … Alors que l’ascenseur descendait, Seifer interrogea la jeune femme sur ce qui avait été dit au cours de l’entretien avec Griffin.

- Hum … Visiblement ils ont des suspects pour l’enquête au sujet d’Ethan mais ils disent qu’aucun élément ne peut m’être révélé à l’heure actuelle. Cet agent n’approuvait pas vraiment que je souhaite revenir vers toi mais j’ai réussi à le convaincre. Il m’a juste dit de passer à l’occasion au QG de Midgar ou de Deling City pour faire un rapport. Dis comme ca, il allait peut-être penser qu’elle allait devoir faire un rapport sur lui, mais pas du tout. Et elle s’en rendit compte toute seule et agita sa main tout en reprenant la parole pour dissiper le malentendu. - Enfin pas sur toi. Je ne suis pas beaucoup sortie depuis ma perte de mémoire, ils veulent surtout savoir comment je me sens avec le monde extérieur, mes interactions, etc.

Pas dit que ca ne la rende pas plus louche dit comme ca, alors pour elle, c’était tout à fait normal. Mais bon. Elle se tint le bras en regardant le sol et se rappelant un autre détail de l’entretien.

- Ils savent qui m’a sauvé la vie sur la plage en bas, mais … « Ca ne te regarde pas » qu’il m’a dit. Bien sûr que si ca me regarde, c’est de moi qu’on parle ! Quelqu’un m’a sauvée la vie et je ne sais pas qui c’est.

Allez savoir si Seifer allait s’en préoccuper ou non, c’était presque comme si elle se parlait à elle-même. Peut-être était-ce tout simplement pour son propre bien qu’ils préféraient ne pas lui dire qui était son sauveur, ou en l’occurrence, sa sauveuse.
L’ascenseur s’arrêtait, et c’est à ce moment-là qu’elle réalisait que certes, elle suivait Seifer, mais elle ne savait pas du tout où il allait.

- Tu allais où, au fait ? Ou plutôt tu vas où ?

Inutile de dire que prendre le bateau serait une grande épreuve psychologique pour Ishta. Elle ne se souvenait pas du naufrage dont elle avait été victime, mais son subconscient, lui, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Jeu 21 Avr - 17:50

Seifer
L'ascenseur descendait, et comme pour l'aller, le retour prit un petit moment. Un moment qui ne pouvait pas être tranquille puisque la féline était dans les parages, et si elle n'avait rien à détruire pour se défouler, et bien elle parlait. Surtout quand quelqu'un lui posait une question, tout comme venait de le faire Seifer. Ce à quoi elle répondit, tout naturellement. Mais redoutant sa réaction, elle ravisa ses mots. Le jeune homme restait très suspicieux sur ses dires, non pas qu'il doutait de ce qu'Ishta lui disait, mais plutôt il restait convaincu de sa crédulité. Malheureusement, il avait eu à faire à maintes reprises avec des personnes peu scrupuleuses mais aussi des personnes influençables.

- Mouais. T'es sûre de leurs intentions ? Ils sont vraiment louches ces types...

Et quand Seifer disait ça, c'est que c'était vrai. Il en avait vu, et il en verrait sûrement encore. Il faut dire qu'en plus avec la réputation de la NéoShinra, ça aide pas à se sentir à l'aise en leur présence. Mais Ishta faisait référence à la confirmation qu'une personne l'avait sauvé mais elle n'avait pas le droit d'avoir de détail. Ce genre de rétention alertait encore plus les soupçons de Seifer au sujet de la bonne foi de l'organisation.

- Franchement, c'est pas normal qu'ils cachent ce genre d'info. Evidemment que t'as le droit de savoir qui t'a sauvé la peau. S'ils disent rien, c'est que y'a anguille sous roche. Y'a dû avoir des soucis avec cette personne.

Evidemment, il n'avait aucune preuve ni même aucune idée de l'ampleur de toute l'affaire. Même s'il avait des doutes, Seifer ne pouvait absolument pas confirmer ses dires. Mais alors que l'ascenseur était enfin arrivé en bas, Ishta se dressa devant lui, l'empêchant de sortir.

- Tu allais où, au fait ? Ou plutôt tu vas où ?
- Sur un bateau. Je vais sur un autre continent, quelques petites affaires à régler. Donc si tu viens avec moi, tu vas devoir te tenir tranquille. Mais je t'en dirai plus là bas.


Ça ne disait toujours pas où il allait exactement, et le fait que la jeune femme le regarde avec un air mauvais le fit sourire.

- On va à Costa del Sol. Il s'avança et poussa Ishta avec sa main. Allez chaton, on va rater le bateau si on se bouge pas !

Et il quitta l'ascenseur pour partir en direction de l'embarcadère. Il était encore tôt dans la matinée, ils pourraient manger un bout une fois arrivés à destination. Bon pour ça, il fallait déjà partir d'ici.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   Ven 22 Avr - 15:42

Spoiler:
 

Seifer ne faisait pas confiance à la Néo-Shinra, ca se sentait, ca s’entendait aussi vu la façon dont il parlait d’eux … Mais Ishta n’était pas sûre de lui en vouloir pour ca, même si elle ne comprenait pas elle-même pourquoi on lui cachait l’identité de la personne qui l’avait trouvée sur la plage de Junon. Selon Seifer, ils cachaient sûrement quelque chose à ce sujet.

- S’il y a eu des soucis avec, c’est peut-être justement pour me protéger qu’ils préfèrent ne rien dire …

Oui elle était vraiment naïve pour le coup et elle risquait de tomber de très haut le jour où elle apprendrait la vérité. Mais un chat retombe toujours sur ses pattes. L’ascenseur continuait de descendre, même s’il n’allait pas les déposer dans la Ville Basse puisque le port faisait partie de la Ville Haute mais se trouvait à un des « étages » les plus bas. Ishta s’interrogea alors sur la destination de Seifer. Sa réponse fut vague dans un premier temps, et il l’avait bien compris maintenant, c’est qu’elle avait horreur de ca. Elle le regardait avec un air presque blasé, ce qui le poussa à préciser : Costa Del Sol. Le nom ne lui disait absolument rien. Ils sortirent de l’ascenseur pour continuer leur route jusqu’au port.

- Et à quoi ca ressemble Costa Del Sol ? Je n’en ai jamais entendu parler. Mais le nom est … bizarre. Ca sonne comme quelque chose de festif et d’ensoleillé, à l’oreille.

Et elle n’était pas loin de la vérité. Il faudrait qu’ils songent à s’acheter de nouveaux vêtements une fois sur place pour deux raisons. La première, c’est qu’ils n’avaient pas de rechange. La deuxième, c’est qu’il faisait tellement chaud là-bas que dans leurs tenues actuelles, ils ne supporteraient pas la chaleur.

Ils arrivèrent devant les bateaux et là, Ishta se figea et se tétanisa envoyant l’engin. Elle arrêta de marcher, il y avait un son dans sa tête qui résonnait … C’était quoi ? Une alarme ? Oui une alarme … Un bruit assourdissant … Des cris … Un flash, une explosion, une intense chaleur … un feu … Ca bougeait, le bateau bougeait, anormalement. Il y avait une tempête et … Elle ne se souvenait pas. Mais Ishta se sentait envahie d’une peur indescriptible et recula de quelques pas.

- T-Tu … Tu es sûr qu’il n’y a pas un autre moyen d’atteindre l’autre continent !? Pourquoi il faut prendre obligatoirement le bateau, hein ?

Le connaissant, elle sentait qu’elle n’aurait pas le choix. Mais ca se voyait qu’elle était effrayée, ses oreilles étaient plaquées en arrière sur sa tête, ses pupilles étaient plus fines qu’une aiguille et sa queue … euh, avait facilement doublé voire triplé de volume. Quelqu’un a commandé un chat angora ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: De passage à Junon   

Revenir en haut Aller en bas
 
De passage à Junon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...
» Examen de passage du SRN, la barbe... (PV Miller)
» Guerrier Faucons et attaque au passage
» le passage des portes des glaces
» [Halloween 2010] Le passage du Roi Dément

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Junon-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives