Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une simple étape?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Une simple étape?   Lun 6 Oct - 23:49

Sara et Vilal viennent de La mine de Mythril

Sara
Bon direction le Fort Condor pour en savoir plus sur ses mystères de toute façon. Le repas était plus que bienvenue et Sara avait été très bavarde une fois le ventre plein! Vilal quand à lui... était fidèle à lui même. Et la moitié de ses questions étaient passées à la trappe! Sara ne s'en formalisa pas. Elle finirait par avoir des réponses que se soit de la part du commandant ou de ses propres expériences. Comme il l'avait encore souligné... Sara et lui n'avaient pas vraiment les mêmes idées du bonheur et des activités utiles ou non. En tous cas... j'aime pas la façon qu'ils ont d's'enfermer comme ça. Comment on fait pour savoir plus sur eux s'ils parlent jamais aux autres?!

Autrement dit... comment est-ce qu'ils pouvaient avoir les informations qu'ils voulaient pour leur mission alors que ces gens étaient si renfermés sur eux mêmes? Voilà surement pourquoi Héra manquait à Sara. Pour Sara il fallait faire ce en quoi on croyait, voilà tout. Encore une fois, elle était passée un peu à côté du fait que Vilal ne suivait pas la même logique qu'elle. Il n'avait donc aucune idée sur le sens du mot 'heureux' ou 'malheureux'? Sara ne comprendrait pas, ça c'était certain. Mais pour le moment elle n'avait juste pas vraiment tilté. De toute façon ils fallait qu'ils s'en aillent. Uhm?! Vilal avait attrapé la main de Sara, en fait elle y avait un peu pensé aussi... qu'il ne faudrait pas se perdre dans un endroit pareil. Elle se laissa entrainer par Vilal dans les couloirs sombres, essayant de suivre et surtout de repousser la paroi de l'autre main pour ne pas s'y cogner. Vilal n'était pas du genre à y aller de main morte, hein? Il fallait bien suivre son rythme de marche et elle devait lui faire confiance pour le reste. Mais c'quoi c't'endroit!? Ils débouchèrent enfin sur le même endroit que plus tôt.. mais cette fois la voie était tracée pour la sortie au grand soulagement de Sara.

Le sujet de la mine pouvait être à nouveau abordé avec plus de sérénité pour la jeune femme, maintenant qu'ils étaient sortis. Ce n'était pas bête du tout ce que disait Vilal, Sara reporta donc son attention sur lui, même si elle guettait l'arrivée de Tio: Possible! C'sur que si j'voulais pas qu'on vienne m'voler mes chocolégumes... j'mettrais pas des panneaux pour indiquer la grange.

Bon oui... chacun avait ses références, hein. Sara vit enfin Tio arriver et s'approcha de lui, posant son front sur son bec. Avant de faire le tour de lui pour vérifier son état. Bon il ne semblait pas blessé. Elle laissa Vilal à ses propres retrouvailles avec Tio; un sourire joyeux aux lèvres. Pendant ce temps, elle vérifia le matériel et le prépara pour qu'ils puissent monter pour partir. Sara avait maintenant bien en vue le fort, vu qu'ils étaient sur un plateau dégagé. Le voyage fut rapide et la jeune femme s'étonna de la drôle de forme qu'avait cet endroit. C'donc ça l'Fort Condor?! Sara descendit de Tio et lissa un peu ses plumes, enlevant les brindilles qui s'étaient faufilées par ci par là. Il fallait bien s'en occuper un peu de ce pauvre chocobo. Surtout qu'il allait passer sa première nuit vraiment dehors. Ce n'était pas un chocobo sauvage et Sara s'inquiétait quand même un peu.

Le moment de monter se présenta et Sara laissa Vilal faire. Apparemment les gens d'ici étaient un peu plus causant que dans les fourmilières comme Kalm ou la Ferme des Chocobos. Peut-être qu'ils pourraient en savoir un peu plus. Mais Sara s'étonna surtout de devoir monter dans une petite cabine pour aller au sommet. Encore sous terre? Décidément! 'Fin bon... j'commence à plus m'étonner de rien sur c'monde moi. Elle avait prononcé ces mots avec le sourire et quelque part, hormis la faible affinité qu'elle s'était découverte avec les souterrains, elle était vraiment curieuse de voir comment on pouvait vivre dans un espace comme celui-ci. Enfin, ils arrièrent à un étage où il y avait quelques boutiques et un endroit où dormir. Sara fut soulagée de voir de la lumière, au moins. On doit réserver pour c'soir vous croyez? demanda-t-elle en montrant l'auberge du doigt.

Elle laisserait Vilal s'en occuper, comme d'habitude. Elle n'allait tout de même pas décider pour lui. En fait c'est une tout autre question qui lui brulait les lèvres... et elle attendait le moment propice pour la lui poser. Peut-être au diner? Quoi qu'il en soit, et d'ici là, elle était prête à en apprendre plus sur cet endroit. Si bien qu'elle demanda dès qu'elle put (et à la première personne qui voudrait bien lui répondre) comment aller au sommet. Une tour, c'est bien pour surveiller les environs, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mar 7 Oct - 11:46

Vilal
Le trajet jusqu'au Fort Condor se fit plus ou moins en silence. Honnêtement, Vilal n'avait jamais été le genre à faire longtemps la conversation, il préférait répondre uniquement aux questions qui semblaient attendre réellement une réponse, car bien souvent, Sara posait des questions mais qui ressemblaient davantage à des affirmations, aussi il ne prenait pas la peine d'y répondre, tout comme lorsqu'ils arrivèrent au Fort et qu'elle demanda si c'était bien là. Oui, c'était là, pas besoin de répondre.

«Ils mettront Tio là bas je pense. Il sera à l'abri du vent et de la pluie au moins.» le chevalier désigna une sorte de petit abri, certes ouvert, mais avec un toit au moins pour que le chocobo soit bien. Puis ils s'approchèrent de l'entrée où un garde les salua et leur souhaita la bienvenue

«Bienvenue au Fort Condor!» Vilal ramena sa main sur son torse et s'inclina poliment
«Bonjour... nous souhaiterions juste nous arrêter pour la nuit si c'est possible.»
- «Oui, bien sur. Entrez...»
le garde les laissa passer sans poser davantage de questions. Faut dire qu'ils avaient des armes à feu, et voir des gens avec de simples épées - même si celle de Vilal était impressionnante - ne semblait pas leur faire plus peur que ça.

Il ne comprenait pas trop pourquoi Sara disait qu'ils étaient "sous terre". Il fallait prendre une échelle pour grimper jusqu'au premier niveau, et ensuite il y avait une autre échelle qui redescendait vers l'auberge.

«Nous ne sommes pas sous terre. Juste que le fort semble être construit sous plusieurs couches de pierre... mais là nous sommes en hauteur.» il y avait plusieurs soldats qui jouaient aux cartes, ils les saluèrent de la main alors que Sara se posait des questions pour la nuit. «Allons leur demander. Au passage, nous verrons pour visiter les lieux.» il s'approcha donc des gars qui jouaient aux cartes et s'inclina à nouveau poliment.

«Bonsoir... nous sommes des voyageurs de Héra et nous aimerions visiter un peu cet établissement, et si possible, passer la nuit ici.
- «Oui bien sur! Par contre, on demande 50 gils par personne, pour un lit et un repas chaud...»
le chevalier s'exécuta et laissa la somme sur la table avant de laisser Sara faire de même - ce qui confortait les autres qu'ils n'étaient pas en couple, ou alors il était vraiment machiste! L'un des gars encaissa les gils avant de leur faire signe de le suivre. Ils descendirent d'abord pour atteindre l'auberge donc, plusieurs lits alignés les uns à côté des autres, séparés par une table de nuit à chaque fois.

«La salle de bain est là. Il faudra que vous fassiez attention à l'eau chaude, on en a pas tout le temps!» ce n'était pas un problème pour le chevalier, à voir si Sara en serait déroutée ou non. Ils laissèrent leurs affaires près d'un lit, puis ils remontèrent pour la visite. il fallait systématiquement grimper à des échelles jusqu'à passer devant les boutiques, puis arriver au poste de garde où un type scrutait l'horizon avec ses jumelles

«Hey Salut! Vous êtes ceux qui sont arrivés sur un chocobo blanc? Belle bête!» oui, évidemment, il les a vus arriver de loin. Le chevalier désigna le nid qu'ils voyaient très bien d'ici
«Bonsoir. Est-il vrai que ce nid abritait un condor par le passé?»
- «Ouaip! Il couvait son œuf et on le protégeait du mieux qu'on pouvait. C'est un ancien réacteur à mako ici, la chaleur qu'il produisait était bénéfique pour l'œuf. Puis le petit a éclos et ils sont partis... mais on garde le nid tel quel au cas où ils reviennent!»
un ancien réacteur à mako?
«La mako, c'était l'énergie de votre monde avant la fusion, c'est ça?»
- «Exactement! Vous semblez un peu calé sur l'histoire de Gaïa!»
«J'ai un peu vadrouillé en effet, mais je ne connais pas du tout l'histoire de ce fort.»


Il espérait un peu le faire parler concernant les systèmes de défense ou autres. Peut être que Sara aurait des questions plus subtiles à ce sujet. Après tout, ils étaient là aussi pour ça non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mar 7 Oct - 15:41

Sara
En effet Sara n'était pas le genre de personnes à être très organisée dans ses idées. Du coup, elle posait toutes sortes de questions sans vraiment le vouloir, comme si ses pensées sortaient directement au lieux d'être filtrées par son cerveau. Si bien que si on les écoutait, elle devait souvent paraître idiote à parler toute seule. Car Vilal restait silencieux, encore et toujours. Mais l'important n'était pas qu'elle ait les vraies réponses dont elle avait besoin? Comme ce qui allait se passer pour Tio par exemple... elle ne l'avait même pas demandé et pourtant Vilal l'avait rassurée sur ce point. Ou alors il s'inquiétait juste pour la survie de Tio en milieu hostile? Comment savoir..? D'ailleurs il valait sans doute mieux ne pas le savoir. Uhm. Allez Tio. T'éloigne pas trop... Tiens... à d'main! Sara posa quelque chocolégumes par terre. Tio saurait surement les protéger s'il n'en voulait pas maintenant. Puis elle suivit le commandant et le laissa faire avec les gardes, se contenant de les saluer un peu de la même manière que son supérieur, mais il fallait bien avouer qu'elle était drôlement plus gauche... Puis elle sourit au garde. Ça pour sur, si Vilal n'avait pas l'air vraiment sympathique, elle le semblait certainement plus.

La tour semblait avoir été construite sur une colline et il fallait passer dans la roche pour se rendre au premier niveau. On ne pouvait pas dire qu'il y avait beaucoup d'ouvertures et en fait aux yeux de Sara, tout ça ressemblait à des parois rocheuses plus qu'à autre chose. Peut-être qu'un peu plus haut ça ressemblait enfin à quelque chose d'habitable? Pour le moment tout semblait vraiment encastré dans la pierre. Elle fut donc très étonnée que Vilal lui dise qu'ils n'étaient pas sous terre. Elle haussa les épaules. J'me sens un peu oppressée par ici faut dire. Mais c'pas grave. Jvais pas en mourir. Elle laissa Vilal demander pour la chambre et s'approcha d'une des parois pour voir par elle même. Il y avait des plaques en acier... mais à certains endroit on semblait pouvoir encore apercevoir de la pierre. Bizarre, bizarre. Mais la jeune femme jeta un oeil aux hommes de l'autre côté et apparemment sa présence était requise... pour payer 50 Gils. Oh! Que de complications! Vilal pouvait sans doute payer pour elle, elle lui aurait rendu. Peu importe ce que pouvaient penser les autres... qu'ils pensent qu'elle était sa fille, sa sœur où quoi que se soit d'autre... ça n'avait aucune importance, non? Par contre elle se garda de l'appeler commandant, vue qu'ils étaient juste des 'voyageurs'. Mais elle s'avança et sortit les 50 Gils de sa bourse et les donna donc en main propre au type qui avait récupéré l'argent de Vilal sur la table. Elle baissa la tête et le remercia en suivant alors qu'il allait sans doute leur montrer leur chambre. Une chambre simple avec des tapis colorés sur les lits. Sara prit l'un d'entre eux et posa sans attendre ses affaires. Ne gardant qu'un petit sac avec ce qui était le plus important, et bien sur Justice qui était à sa ceinture. Puis elle s'approcha de la salle de bain, apparemment il fallait faire attention car il n'y avait pas beaucoup d'eau chaude: Vous en faites pas, j'suis habituée... pour l'eau chaude. Elle était surtout habituée aux douches froide, avec Vilal, faillit-elle dire. Jetant juste un regard au concerné avec un petit rire... eh.. n'étaient-ils pas de simple voyageurs?!

C'vraiment marrant toutes ces échelles! Sara fut enfin contente d'arriver au sommet et de voir un peu l'horizon elle aussi. Salut! Oui, vous nous avez vu d'ici? Il est beau, v'z'avez aussi remarqué, hein? Sara s'approcha et regarda ce qu'elle pouvait voir: le grand plateau qui s'étendait des mines qu'ils avaient traversés jusqu'ici. Tout était dégagé... et puis de l'autre côté il y avait la mer! Magnifique. Lorsque Vilal parla du nid, Sara le chercha des yeux. Ils l'avaient laissé en l'état?! Mais quelque chose d'autre attira son attention... Mako? Vilal semblait savoir ce que c'était et Sara écouta avec grand intérêt, c'est que ce nom était plutôt beau dans son genre. Mieux qu' 'électricité' c'était sur.

Vous d'vez voir les gens de loin... au moins, on doit être en sécurité ici. Hop! On remonte les échelles et on est peinards! Bonjour la subtilité, Sara. Elle avait fait tout un tas de geste avec ses mots pour illustrer ses propos.  

Ouais! C'est un peu ça... ahah! l'homme regarda Vilal avec un rire, tout en suivant Sara à l'extérieur, alors que quelqu'un prenait le relais pour regarder les environs. Sara reprit: Oh! Mais, vu la taille de c'qui reste de l'œuf, j'imagine que c'était un oiseau énorme! Bon v'savez... j'jamais vu d'condor. Mais... ça s'ra pas pour aujourd'hui on dirait. Déclara Sara, un peu déçue, mais pour une fois qu'elle avait rencontré quelqu'un qui semblait aussi bavard qu'elle... elle en profita! Car après tout, il n'avait pas fait que répondre à Vilal, il en avait dit un peu plus.

Vous travaillez ici d'puis longtemps? V'z'avez du en voir des choses... mais dites... les monstres peuvent grimper par ici, non..? Sara montra des sentiers sur la terre entre de gros tuyaux bleus foncés.

Oh... on les voit venir. Vous devez pas vous inquiéter pour ça mademoiselle. On est bien équipés. Vous craignez rien en bas, sinon on aurait pas ramené nos familles par ici! Et oui, je suis ici depuis quelques années. Au début fallait surveiller le réacteur et les condors... ça attirait pas mal de monstres et... autres. répondit-il. Notamment la Shinra qui voulait déloger habitants et condors... mais ça, il devait surement préférer oublier.

Sara ne faisait pas exprès de poser toutes ces questions... et heureusement. Car sinon elle aurait eu quelques scrupules à entourlouper ce sympathique monsieur. Quelle chance de ne pas trop réfléchir parfois! Disons aussi qu'occuper le veilleur de la sorte permettrait à Vilal d'observer un peu plus les équipements de son côté. Et elle en apprendrait surement plus sur ce qu'il voulait savoir sur le fort, bien sur, ça serait par des détours et des histoires banales, mais tant que l'essentiel y était. Les gens se livrent surement beaucoup plus quand on ne pose pas de questions trop directes et pointues. Et puis ça n'empêchait pas Vilal de poser ses questions s'il le souhaitait. Mais quand viendrait le moment de parler à Vilal, ça se compliquerait. Comment allait-elle l'appeler? C'était plus facile pour lui, il l'appelait Sara et la tutoyais. Mais l'appeler « commandant » paraitrait vraiment louche... non? uhm. 'Monsieur' peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 8 Oct - 8:46

Vilal
Le Fort Condor. Honnêtement, de ce que Vilal en avait entendu parler, il ne s'attendait vraiment pas à ce que cet endroit puisse être une précieuse mine d'informations sur les systèmes d'armements de ce monde. Il pensait que ce n'était qu'une simple tour avec un nid en haut, une sorte de poste d'observatoire en somme. Mais rapidement, et ce, grace aux questions naïves de Sara, il comprenait bien vite que c'était bel et bien une forteresse et qu'il portait bien mieux son nom que le chevalier ne le pensait.

Les bras croisés, il scrutait l'horizon tout en écoutant d'une oreille particulièrement attentive les questions et réponses de Sara et l'homme qui observait les environs depuis le haut du perchoir! Il ne s'intéressait pas spécialement à cette histoire d'oiseau bien que même lui devait reconnaître que la créature devait être gigantesque, mais il n'était pas là pour ça et s'intéressait donc davantage à ce que Sara avait mis en avant: la manière dont le fort pouvait se défendre face à certaines attaques.

Il y avait des traces d'impacts sur les chemins qu'elle avait désignés, si bien que Vilal dut prendre un peu de temps pour tourner et retourner sa question sans que ça ne paraisse suspect.

«J'ai cru comprendre que par le passé, vous utilisiez de la mako pour vous battre et utiliser la magie, c'est cela?»
- «On appelait ça des materias, oui.»
materias... d'accord, il fallait qu'il retienne cela. Le chevalier tendit la main pour désigner les nombreux impacts par ci par là d'un air toujours trop neutre pour avoir l'air simplement curieux
- «Et ce sont donc vos materias qui ont fait ces impacts? Vous utilisiez la magie pour repousser les monstres?» même si les informations qu'il en tirerait ne seraient peut être pas très fraîches, savoir les armes utilisées à l'époque pourrait lui être utile et il espérait que le fait de parler au passé aiderait l'homme à délier sa langue, et visiblement, ça marchait
- «Nan pas du tout! On n'utilisait pas les materias ici, ou presque pas. Non on avait des catapultes, de l'artillerie légère aussi principalement! Mais ça suffisait la plupart du temps à repousser les gêneurs... enfin encore fallait-il qu'on ait les moyens d'embaucher des gens pour nous aider à protéger le fort de temps en temps.»

Catapultes... ça, il savait ce que c'était. Pour l'artillerie malheureusement, ce n'était pas assez précis. Peut être que Sara réussirait à se montrer suffisamment curieuse pour avoir des explications supplémentaires, mais Vilal préférait ne pas insister de son côté. Déjà, savoir que ce monde, malgré ses moyens, disposaient d'armes de ce genre le déstabilisait un peu. Même si ça remontait à quelques années, il ne s'attendait pas trop à une méthode aussi primaire pour repousser un ennemi. Bien que les catapultes avaient toujours montré leur efficacité sur Héra.

Après, l'avantage d'être en hauteur rendait surement la tâche plus simple. Il supposait qu'ils n'avaient même pas besoin de "lancer" des pierres, il suffisait juste de les laisser rouler le long de la pente et ainsi tous ceux qui cherchaient à monter se faisaient écraser en cours de route. Peut être qu'il n'était simplement pas utile de chercher plus perfectionné. Mais pour l'heure, il laissait Sara gérer la situation, elle semblait quand même obtenir plus de résultats que lui pour le moment.

«Euh... au fait? Z'êtes quoi tous les deux? Z'avez pas trop l'air d'être de la même famille»
«Je suis son oncle.»
la réponse lui était venue spontanément. Comme si ça avait toujours été évident en fait. Leur différence d'âge posait ainsi moins de problème, il suffisait qu'il soit le petit frère du père de Sara par exemple et le tour était joué, tout comme le souci de ressemblance... «comme j'ai beaucoup voyagé, elle a voulu me suivre pour découvrir Héméra avec moi.»
- «Ah je vois! Sympa le tonton!»
hoy... est-ce que Sara allait l'appeler Tonton maintenant? Il n'était pas sur d'apprécier, mais le chevalier se contentait de hausser des épaules pour le moment. C'était déjà un bon début qu'il ait réussi à leur trouver un lien à peu près innocent pour qu'on leur foute la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 8 Oct - 19:52

Sara
Sara en apprendrait beaucoup plus que prévu lors de son voyage. Elle qui n'avait jamais quitté Alexandrie se retrouvait dans un monde si vaste et avec tant de possibilités de découvertes! Elle était curieuse sur de très nombreux aspects, autant sur le mode de vie des personnes qu'elle rencontrait que sur les aspects militaires des endroits qu'elle visitait. C'était bien pour ça qu'elle s'était engagée. Et ce fort était un endroit parfait pour commencer. Apparemment, cet endroit était très sensible par le passé avec son « réacteur » et ses condors. Sara ne savait pas ce qu'était un réacteur... Elle posa donc aussi la question à l'homme qui était si bavard, précisant au passage qu'elle n'avait jamais entendu parler d'une chose pareille sur Héra, son continent.

C'est une énorme machine qui sert à transformer et à utiliser l'énergie Mako! Bon, mais depuis que la rivière de la vie a disparu, ça sert plus à grand chose... mais au moins on est tranquilles et on peut vivre grâce aux touristes qui passent par là! Et on espère toujours revoir les condors nicher ici un jour! Peut-être que le petit qui a éclos reviendra un jour, qui sait!

Quand on disait qu'il était bavard! Mais Vilal prit enfin la parole, si bien que Sara le regarda, il posa une question sur l'énergie Mako... et le type lui parla de « matérias ». Sara était un peu perdue mais suivit la conversation du mieux qu'elle put. Mako... réacteur... matéria... z'en ont des mots bizarre dans c'pays! Sara regarda dans la direction qu'indiquait Vilal de la main elle plissa les yeux pour voir un peu mieux et hocha la tête lorsqu'elle comprit qu'il semblait en effet y avoir eu des éboulements ou quelque chose du genre. Mais l'homme sembla assez étonné de ce qu'avait demandé Vilal pour répondre d'une traite un bon nombre d'informations intéressantes! De catapultes, parfait, elle connaissait bien! Elle s'était elle-même amusée à essayer d'en fabriquer étant enfant... mais pour ce qui était de l'artillerie légère... De l'artillerie... légère?! V'voulez dire des mini canons? L'homme fronça un moment les sourcils avant de rire de bon cœur. J'ai dit quequ'chose de drôle?

Ahah! Nan nan, pardon! Uhm... des « mini canons à main » si vous voulez appeler ça comme ça!!

Débrouillez-vous avec ça! Sara regarda Vilal avec un rire un peu gêné! Elle n'avait pas vraiment compris cette histoire de canon à main! C'était une blague?! Enfin pas dit que Vilal comprennent mieux cet humour. Mais en même temps, c'était compréhensible: il était surement difficile pour quelqu'un qui voit des mitraillettes depuis très longtemps d'imaginer que d'autres ne savent même pas ce que c'est. Et pourtant c'était bien ça: c'était des mini-canons-à-main. Enfin Sara ne pouvait pas vraiment demander à Vilal ce qu'il en pensait et s'il savait de quoi parlait cet homme pour le moment. Mais ce dernier ne sembla pas se poser plus de questions sur le malaise qui s'était un peu installé et continua à discuter, posant cette fois une question plus personnelle aux deux soldats. À savoir... leur lien? Et lui au moins ne pensait pas que Sara aurait pu être la fille de Vilal! Quelque part ça la soulageait! Elle en avait un peu marre de passer pour une gamine. Mais fort heureusement, Vilal ne laissa pas le temps pour un quelconque doute et répondit du tac au tac qu'il était son oncle. Sara le regarda d'un air le plus normal qu'elle put. Il ne fallait pas bousiller le travail du commandant sur le coup! Et elle n'était pas sur le point d'oublier ce qu'il venait de dire.

Vilal continua sur les raisons qu'avait 'sa nièce' de le suivre. Quelque part... ce qu'il disait était vrai. Elle voulait bien découvrir Héméra. L'homme la regarda alors qu'il qualifiait Vilal de 'tonton sympa'. Sara se mit à rire et sortit sans même y penser plus: Entre nous... il est pas très causant! Mais c'vraiment un super oncle, v'savez. S'il avait pas accepté que j'vienne avec lui, j'serai encore dans notre ville à tourner en rond! Enfin peut-être.
                   
Eh! Bah, vous devez pas vous ennuyer avec une nièce comme ça!

Sara posa sa main sur sa hanche et regarda l'homme en secouant doucement la tête de gauche à droite. Mais en réalité, cette situation l'amusait assez, pour tout dire. En plus ça permettait de régler certains problèmes: sur Héra il n'était pas rare de vouvoyer ses parents, oncles et tantes... Et bien sur, le plus important, Sara pouvait maintenant arrêter de crier 'Commandant! Commandant' devant les autres ce qui attirerait leur attention et augmenterait leur méfiance. Puis Sara se tourna vers l'horizon, avant de regarder vers Vilal, avec un sourire: Ohhh! C'est la mer?! Uhm... j'aimerai bien aller m'balader dans ces sentiers avant de rentrer! V'croyez qu'on risque rien à aller faire un tour par là, m'sieur?!

Non, il n'y a plus vraiment grand chose à craindre maintenant qu'il y a plus de réacteur. Si des monstres s'approchent, on les verra arriver et on donnera l'alerte. Si vous voulez, vous pouvez même aller voir le nid au sommet, mais faut faire attention à rien casser. Bon si besoin, vous me trouverez la dedans! Par contre, revenez avant la nuit c'est quand même plus prudent! termina-t-il en se tournant vers Vilal. Sara acquiesça.

Alors, mon oncle? On peut aller voir par là? ... Allez juste pour tester ce que ça fait d'appeler son commandant « mon oncle ». Et de toute façon, Sara était elle bien décidée à aller faire son petit tour, par ici. Sauf si on le lui interdisait fermement. Et puis ça ferait passer un peu le temps jusqu'au diner... car à l'intérieur ça avait l'air un peu triste et on avait vite fait le tour de cet endroit. Mais avant d'aller voir l'œuf s'ils avaient vraiment l'intention de le faire... elle comptait bien aller faire un tour dans les sentiers en bas... elle avait vu de drôles de dispositifs... est-ce que c'était ce qu'il restait de pièges?! En tous cas, un peu d'air frais et de marche en cette fin de journée c'était pas de trop, non? Et puis ils ne pouvaient pas vraiment s'entrainer, vue qu'ils étaient sensé être des voyageurs et qu'ils étaient enfermés dans ce fort et surveillés.  Elle s'approcha d'un des très nombreux tuyaux bleus qu'il y avait... C'est là d'dans qu'elle passait leur Mako, v'croyez? En fait, c'était un peu comme la visite d'un musée... car cette Mako n'existait plus de toute façon. Sinon... apparemment, sa question allait devoir attendre un peu. Car ici, on était susceptible d'intercepter leurs conversations à n'importe quel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Jeu 9 Oct - 12:28

Vilal
Pour le moment, le chevalier ne pouvait pas prendre de notes. De toute manière, ce n'était pas son truc, et il espérait malgré tout ne pas trop éveiller la méfiance de ce garde en posant des questions. Mais grace à Sara qui ponctuait généralement ses phrases de questions plus légères, il semblait se détendre systématiquement, notamment avec cette histoire d'artillerie comparée à des mini canons à main. Il en avait vu lorsqu'il était passé à Junon justement, car les soldats en portaient sur eux. Cependant, il ne les avait jamais vues en action et se disait avec une telle description que ça ne devait tout de même pas faire trop de bien. Des armes dangereuses donc.

Alors qu'ils continuaient de discuter, l'homme s'interrogea sur leur lien, et sans savoir d'où ça pouvait bien lui venir, Vilal finit par trouver la solution idéale. Son oncle. Heureusement, Sara réagit assez naturellement, bien que sa remarque concernant son côté pas très causant lui fit hausser un sourcil

«Je ne vois pas l'intérêt de parler si ce n'est pas nécessaire.» comme toujours avec lui, on en revenait à l'indispensable et rien d'autre. Ce qui eut pour mérite de faire rire l'homme qui semblait bien de l'avis de Sara!
«Parfois vous savez, ça fait du bien de parler pour ne rien dire. On a l'impression de se vider la tête!» le chevalier haussa un nouveau sourcil, mais ne répondit pas. Il n'avait rien à répondre à vrai dire.

C'est alors que Sara repérait la mer. Cela faisait quand même une petite trotte pour s'y rendre, mais avec Tio, ils en auraient probablement pour un quart d'heure à peine, aussi Vilal se tourna vers la jeune femme pour approuver.

«Tu pourras voir la mer à Junon si tu le souhaites. Mais on a le temps d'y aller si tu veux, à condition de prendre Tio.» il faut dire que la mer à Junon n'était quand même pas trop propre. Certes ça allait mieux maintenant puisqu'il n'y avait plus les industries mako pour polluer, mais avec tous les bateaux et autres activités là bas, ce n'était tout de même pas le top du top et le garde ne se pria pas pour le dire

«Ouais mais la mer à Junon est dégueulasse, ici au moins ce sera sympa et vous pourrez voir le coucher de soleil.» détail qui aux yeux de Vilal n'avait pas d'importance, mais qui en avait surement pour Sara. Résultat, ils passèrent par l'extérieur pour redescendre et ainsi rejoindre Tio. La jeune femme s'interrogeait sur les tuyaux qui dépassaient partout, ils ressemblaient un peu aux anciens tuyaux que certains aéronefs utilisaient pour transporter la brume - et même jouer les téléporteurs par moment.

«Je crois que oui. C'est une énergie qu'ils puisaient dans la terre de ce que je sais. Je t'ai parlé de la rivière de la vie dans la mine de mythril qui éclairait les lieux avant, et bien je crois qu'en réalité, c'est la même chose que l'énergie mako. Mais je ne suis pas sur.» pas évident de suivre on va dire.

Ils continuèrent de descendre, il y avait effectivement des traces d'impacts de balle, et Vilal parvint même à en trouver une par terre! Il la ramassa et la renifla, cette odeur de poudre n'était pas sans rappeler celle des canons, ce qui confortait surement l'idée qu'effectivement, c'était le même genre d'arme. Il rangea soigneusement la balle pour pouvoir la faire étudier, puis ils rejoignirent Tio et grimpèrent sur son dos pour filer plein sud et gagner la plage où Sara allait pouvoir profiter de la mer. Comme toujours de son côté, Vilal préférait rester sur ses gardes, même si la présence du chocobo suffirait surement à éloigner les monstres.

Le soleil se couchait à l'horizon, et si la plupart des gens s'émerveillerait devant ce spectacle, lui restait de marbre comme toujours.

«Tu as bien joué ton rôle pour les questions. Comme je le pensais, ton comportement a tendance à faire baisser la méfiance des gens. C'est un bon début.» oui, un très bon début même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Jeu 9 Oct - 18:54

Sara
Il fallait l'avouer, Sara ne comprenait pas tout. Que se soit au sujet de la Mako ou des armes qu'utilisaient les gens d'ici. Peut-être qu'ils pourraient se renseigner plus tard... Car cet homme avait déjà donné un bon nombre d'informations et s'ils essayaient de chercher plus, ils risquaient de briser leur couverture. Car Sara venait d'hériter d'un nouvel oncle! Elle en rajouta une couche, d'ailleurs, quand leur interlocuteur exprima son opinion sur le fait que Vilal soit un oncle assez sympathique pour la laisser l'accompagner. Mais le commandant allait aussi donner son point de vue! Ah ben au moins, ça lui avait fait parler. Sara haussa les épaules et leva ses paumes vers le ciel avant d'acquiescer à ce que le garde disait. Sur!!! Trop penser c'pas bon! Après on peut croire qu'des choses sont comme c'qu'on pense... alors qu'en fait c'est faux. Un joli moyen d'faire n'importe quoi!

Sara s'était tournée et avait vu la mer un peu plus loin, Vilal lui proposa d'y aller avec Tio! Vraiment?! Là, tout de suite?! Sara ne se serait jamais, mais ja-mais attendue à ça! Elle regarda Vilal avec un sourire énorme; mais le garde leur informa que la mer de Junon était 'dégueulasse' et qu'ici ils pourraient voir le coucher de soleil! Waow! C'géniaaaal! Puis, elle demanda si ce n'était pas dangereux de passer par les sentiers pour descendre. Apparemment ça ne l'était pas. Eh bien c'était parti! En passant, ils observèrent les signes des attaques qu'il y avait eu autrefois sur les pentes du fort. Sara demanda si ces tuyaux étaient ce qui acheminait cette Mako et Vilal reparla des mines et de la rivière de la vie dont il avait parlé et dont le garde venait aussi de parler.

C'vraiment étrange... Enfin oui... c'doit être un peu comme la brume... D'ailleurs elle aussi a disparu quand les autres mondes sont apparus, uh? Mais si la brume rendait parfois les gens malades... euh ou un peu fous!  V'croyez qu'ici aussi la Mako f'zait ça? Oui, Sara s'était un peu éloignée du sujet, mais si c'était le cas... peut-être que le fort était attaqué pour cette raison? Car on pouvait deviner que dans ce 'réacteur' il y avait beaucoup de Mako, et si sa comparaison avec la brume était valable, ça devait grouiller de monstres. Enfin, cela n'avait pas grande importance pour leur mission. Elle continua donc à marcher et Vilal ne tarda pas à se pencher pour récupérer un petit bout de métal par terre. Qu'il sentit avant de ranger. C'est quoi? V'savez à quoi ça sert?

C'était une vraie question... Et si Sara n'était pas vraiment certaine que Vilal en sache la réponse mais, elle était curieuse de le savoir. Elle en prit une aussi... après avoir ratissé le sol, la sentit et frisa le nez avant de rejeter le petit bout de métal plus loin. On peut pas dire qu'j'aime c't'odeur! Puis ils descendirent jusqu'à Tio et la jeune femme monta très vite après que ce dernier arriva de lui même pour les retrouver. La jeune femme voyait la mer et ce n'était vraiment pas difficile de se guider jusqu'à elle. Ils arrivèrent à une longue plage quasi déserte. Sara huma l'air frais qui venait de la mer. Puis elle sauta à terre et se dirigea directement vers l'eau en enlevant se bottes en chemin. C'est beau! Et c'est si doux c'sable! L'eau par contre était assez fraiche. Mais elle sentait les remous et regardait le va et vient des vagues comme hypnotisée. Une vague un peu plus forte mouilla le bas de son pantalon. Ah! Non! Non! Non! Elle se mit à sautiller pour essayer de se dégager alors qu'une autre se montrait encore plus menaçante. Mais ses pieds s'enfonçaient et elle finit le nez dans le sable heureusement, elle s'était assez éloignée pour ne pas finir mouillée... Elle se releva et enleva le sable qui collait à sa peau et à ses vêtements. Puis s'approcha de Vilal. Ramenant ses bottes près de Tio. Elle se retourna vers le soleil qui avait fortement baissé sur l'horizon. C'est la première fois que je me mouille dans de l'eau d'mer. J'ai vu la mer au port, bien sur. Mais y'avait pas d'plage. Elle regarda vers Vilal et continua:  Merci, commandant. 'Sympa le tonton'.

Et puis... elle rit, regardant à nouveau l'horizon. C'était fichu... elle allait surement éternellement passer pour une enfant aux yeux de certains. Mais elle ne l'était plus vraiment. Elle était juste elle même et ne croyait pas qu'être adulte c'était être toujours sérieux et ennuyeux à mourir. Elle aussi savait se montrer sérieuse quand il le fallait. Après un moment de silence où on entendait simplement le son des vagues qui venaient s'échouer sur le sable. Le soleil rougissait le ciel, la mer, le sable et même Tio, Sara et Vilal, ce dernier s'adressa à la jeune femme, disant qu'elle avait 'bien joué son rôle'... elle le regarda, un peu étonnée.

Ah? V'croyez? J'ai pas fait grand chose pourtant... C'était surement que son exubérance, sa curiosité naturelle et bon... surement un peu visée malgré tout était vraiment ce qui avait fait qu'elle avait été engagée. Voyant qu'ils étaient enfin un peu plus seuls, Sara profita pour poser la question qu'elle voulait tellement poser à Vilal. Mais elle garda les yeux vers le coucher de soleil, même si elle devait plisser un peu les paupières:

Comme c'est beau... uhm... Commandant... comment vous avez su qu'vous vouliez être un soldat? Eh oui... c'était pas compliqué comme question, pourtant Sara ne pouvait pas la poser en présence des autres. Ah! Et puis, il ne fallait surement pas trop tarder à rentrer, il se faisait tard. Et si ils fermaient les portes du fort la nuit? Non... le garde les verrait arriver et il ne les laisserait pas dehors!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Sam 11 Oct - 11:25

Vilal
Descendre par cette espèce de pente rocailleuse était une bonne idée. Mine de rien, le chevalier récupérait des éléments intéressants tout en discutant avec Sara de ce qu'il savait déjà de ce monde ou de ce qu'il avait au moins pu deviner. Là pour l'heure, ils s'interrogeaient un peu sur cette énergie mako et il devait reconnaître ne pas s'être posé la question concernant les effets néfastes que pouvait avoir cette énergie sur les hommes. Et pourtant, elle n'avait pas tort de se poser la question

«Je ne sais pas. De façon générale, un trop plein d'énergie n'est jamais très bon pour la santé, donc je présume que ça vaut pour un peu tout.» boire trop de kafé, trop d'alcool, trop de.. au final, l'excès sous toutes ses formes n'était jamais bon, donc pourquoi il n'en serait pas de même pour cette énergie mako? Après, il fallait connaître le seuil de tolérance et peut être que personne ne l'avait jamais atteint à vrai dire. Il faudrait faire des recherches plus poussées pour le savoir - et tomber probablement sur des manuels top secrets de l'ancienne ShinRa, et cela ne faisait pas spécialement partie de leur mission.

Il remarqua un impact sur un des tuyaux et récupéra une balle. La reniflant, il finit par la ranger soigneusement dans ses affaires alors que Sara s'interrogeait sur son utilité

«Si l'on compare leurs armes à des mini canons à main, vu l'odeur, je crois que l'on pourrait comparer ceci à leurs mini boulets. Je crois que c'est ce qui sert à tirer sur leurs cibles... et à tuer.» son regard était grave, mais c'était son point de vue. L'odeur de poudre et de fer était quand même clairement perceptible, même si celle-ci avait du servir depuis longtemps.

Ils rejoignirent Tio afin de gagner l'océan et Vilal s'assit simplement dans le sable en regardant Sara s'amuser dans l'eau après avoir retiré ses bottes. Tio semblait gratter le sol à la recherche de quelque chose à manger.. pas des vers surement, mais il était possible qu'il tombe sur quelques coquillages qui sait? En tout cas, la demoiselle avait réussi à faire trempette sans le vouloir, ce qui n'arracha même pas un sourire au chevalier qui haussa même un sourcil lorsqu'elle vint le remercier pour ça.

«C'était ton idée. Je n'ai fait que t'accompagner pour assurer ta sécurité, c'est mon rôle en tant que supérieur... et d'oncle d'une certaine manière.» il n'était en effet pas très surprenant qu'un oncle se montre assez protecteur envers sa nièce s'il était en mesure de la protéger.

En tout cas, elle semblait apprécier cette petite balade. Pour le chevalier, c'était surtout un moyen de se ressourcer. L'iode avait de très bonnes propriétés pour l'organisme, et même s'il n'y avait pas de plage à Alexandrie, il avait toujours apprécié se rendre au port pour savourer ainsi l'apport d'iode régulièrement.

Il la félicita finalement pour la manière dont elle avait géré la conversation. Comme il s'y attendait, elle n'avait pas spécialement fait exprès, ce qui ne faisait que le conforter dans son idée qu'il avait particulièrement bien choisi sa recrue

«C'est justement parce que de ton point de vue, tu n'as rien fait de spécial, que ça a fonctionné. Tu as un véritable talent pour mettre les gens en confiance et les inciter à te parler.» talent qui ne marchait pas trop avec lui, bien qu'il répondait généralement à ses questions tout de même. Mais pas pour les mêmes raisons on va dire.

Le soleil se couchait et il se leva pour le regarder. Pas spécialement parce qu'il aimait ça, mais il fallait reconnaître que ça avait une sorte d'effet apaisant sur le corps et l'esprit. Le silence, le seul bruit des vagues et des mouettes par moments. Au final, si on devait demander à Vilal ce qu'il "aimait", il pourrait très bien répondre simplement "le calme".
Mais ce n'était pas le genre de Sara de savoir apprécier le silence, si bien qu'elle finit par lui demander pour quelle raison il était devenu soldat.

«Depuis que je suis enfant, j'ai toujours admiré les soldats dans leur manière de vivre. Droit, ordonné, suivant les ordres pour assurer la survie de chacun. C'était déjà ma façon de voir les choses et de me comporter, même enfant. Je ne voyais donc pas d'autre voie et je n'en ai toujours pas trouvé d'autre qui pouvait me correspondre.» d'une certaine manière, c'était une vocation on pourrait dire. En tout cas, il n'avait pas spécialement de réponse à cette question. Il avait toujours senti qu'il devait être soldat, rien de plus.

«Rentrons. Nous partons demain, nous ne devrions pas en avoir pour trop longtemps à rejoindre Junon.» une ou deux heures tout au plus selon s'ils étaient sur le dos de Tio ou à pied. Ils ne passèrent pas par le même chemin pour rentrer, passant plutôt par là où ils étaient arrivés à l'origine. Ils ramenèrent donc le chocobo dans son espèce d'enclot avant de retrouver le garde qui les laissa passer pour grimper à l'échelle. De là, une drôle d'odeur flottait dans l'air, une sorte de ragoût surement, et là où les hommes jouaient aux cartes un peu plus tôt, il y avait désormais des couverts et une petite marmite au milieu

«Ah! Vous tombez à pic! À table!» il s'installèrent donc. L'odeur était un peu étrange, car il fallait savoir que c'était principalement de la nourriture en conserve. Le chevalier en avait déjà mangé, et ne se souciait pas trop du goût à vrai dire, si bien qu'il finirait son assiette, mais pour Sara, ça risquait fort d'être une première!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Sam 11 Oct - 15:18

Sara
L'énergie Mako, la Brume... C'était étrange comme finalement tous ces mondes autrefois séparés avaient de grandes similitudes. Bon bien sur, Sara n'était pas vraiment allée dans la Brume pour en connaître personnellement les effets indésirables, mais elle avait vu de nombreuses fois des personnes dont l'esprit avait soit disant été embrouillé par cette fichue Brume et les animaux y étaient encore plus sensible d'après ses sources. J'suppose. Oui. N'empêche sur les animaux la Brume f'sait d'drôles de choses d'après c'qu'on m'a dit... Et ça grouillait d'monstres.

De toutes manières, il n'y avait désormais plus ni Brume, ni Mako. Alors ça ne valait pas vraiment la peine d'y passer la journée. Cette histoire d'armes et de canons par contre... c'était justement ce qu'ils cherchaient à comprendre si Sara pensait juste... Ces petits bouts de métal difformes qu'ils avaient trouvés étaient donc les fameux 'mini boulets' qu'ils avaient dans leurs canons à main? Ça a l'air vraiment dangereux. Au moins avec une épée, on sait d'où va v'nir le coup, mais avec ça... on l'voit pas arriver. Mais j'vous avoue qu'j'ai bien du mal à imaginer à quoi ils peuvent bien r'sembler ces 'mini canons à main'! Sans doute qu'elle pourrait le voir, c'est bien ce que portaient les gardes à l'entrée du fort, non? Mais de là à faire le rapprochement... c'était perdu d'avance.

Un petit galop plus tard, ils arrivèrent à la mer. Sara put enfin voir une plage de ses propres yeux. Et elle comprit aussi ce que c'était d'essayer de courir dans le sable. Ce n'était pas aussi facile qu'on le croyait et elle pensa que ça serait vraiment un bon entrainement de courir un peu tous les jours sur une plage. Et au fur et à mesure apprendre à faire l'entrainement avec Justice, comme à la Porte Sud mais dans le sable? Enfin fallait-il pour cela être près d'une plage assez longtemps! Sara profita donc un peu de la plage avant de repartir vers le commandant. Elle rit quand elle entendit sa réponse à ses remerciements. Est-ce qu'il se prenait au jeu, ou alors il voulait juste être cohérent dans le rôle qu'il s'était lui même donné? Enfin... surtout:

Ahah! Ah mais j'voulais juste aller voir les tuyaux un peu plus bas, moi! La mer j'trouvais ça beau, même de loin! Mais j'suis contente qu'on soit v'nus! Et puis...V'savez commandant... j'ai toujours pensé que c'était l'contraire! Ça s'rait pas plutôt à moi d'vous protéger? J'suis qu'un soldat, ça f'rait bien plus de problèmes d'vous perdre vous, plutôt qu'moi. Il devrait rester en vie pour donner les ordres aux autres, continuer à les former... tout ce que Sara ne pourrait pas faire pour le moment avec son manque d'expérience et d'autorité. Mais elle avait le sens du devoir, elle aussi. Et pour elle, c'était comme ça. Donc en tant que commandant... j'suis pas vraiment d'accord. Pour mon oncle... c'est pas pareil. Là, j'accepterai. acheva-t-elle avec un sourire.

Vilal semblait content de ce qu'ils avaient pu apprendre aujourd'hui et Sara n'avait pas vraiment prêté attention à ce qu'elle avait réussit à faire là. Mais il lui parla de son 'talent' pour mettre les gens en confiance et Sara haussa les épaules avec un simple Uhm. La jeune femme regardait le soleil se coucher... C'était la première fois qu'elle voyait l'astre tomber directement dans la mer. C'était entre deux morceaux de terres inconnus mais par chance, il y avait un petit espace entre les falaises au loin. Voilà sans doute pourquoi le garde avait parlé du coucher de soleil qu'à Junon ils ne verraient pas.

Elle finit par poser à Vilal la question qui lui trottait dans la tête. Autant cela pourrait l'aider à savoir ce qu'elle voulait vraiment elle-même... qu'elle pourrait en apprendre d'avantage sur le commandant. Elle ne faisait pourtant pas exprès de casser le silence à chaque fois que Vilal l'appréciait... mais c'était comme ça. Elle ne fut pas déçue de la réponse que Vilal allait lui donner... elle essaya d'imaginer un Vilal enfant... avec la même expression, façon d'être, mais ça jurait totalement avec l'image des enfants qu'elle connaissait et qu'elle avait été elle même. En fait elle non plus n'avait pas vraiment changé. Elle comprit donc que c'était bel et bien possible. La fin de sa réponse lui parla tout autant. En quelques sortes, s'il en trouvait une autre, il pourrait changer de voie un jour? Toutes ces petites réflexions aboutirent en une seule parole: J'me d'mande si les gens sont prédestinés à faire quequ'chose...

Le soleil était couché et il fallait désormais rentrer, heureusement, il faisait encore un peu clair et ils ne se perdraient pas. Ils retournèrent au Fort Condor... qui n'avait toujours pas vu le grand retour de son oiseau. Ils grimpèrent à l'échelle et le diner semblait prêt! Il flottait une odeur de quelque chose que Sara ne pouvait pas vraiment identifier. Mais apparemment on les attendait pour manger. Sara s'approcha et s'installa, souriant en déclarant: Oh! C'comme à la maison!

Eh oui, Sara aimait bien cette ambiance: tout le monde était là, ils devaient vivre tous ensembles dans des endroits si fermés, bon il ne devait pas y avoir trente six mille solutions. Ah! Et puis, il semblait que la nouvelle avait fait le tour du Fort. Sara était la nièce de Vilal et ils savaient même qu'ils étaient allés à la plage. Oh mais c'est que ça cancanait beaucoup par ici, finalement. Sara n'était pas très à l'aise dans ses bottes... le sable lui piquait les pieds. Mais elle mangea sans s'en plaindre. Le goût était en effet un peu inhabituel. Sans doute plus acide que les produits de base, les légumes surtout... allez donner un goût acide à des pommes de terre! Bien ils avaient réussit! Mais c'était un peu difficile de faire mieux que ce à quoi Sara était habituée. Ils avaient toujours mangé les meilleurs produits, mais c'était aussi le fruit de leur travail et c'était encore plus appréciable. Donc, finalement, elle avait déjà mangé de meilleures choses, mais ce n'était pas non plus immangeable. Elle finit son plat, chez elle, laisser dans l'assiette c'était pas vraiment bon signe, voir presque un affront. Et ces gens étaient plutôt sympathiques.

Uhm... merci beaucoup. Mon oncle... j'aimerai aller dans la chambre. J'suis épuisée! Et il fallait encore aller à la douche avant de dormir. Pas sur qu'elle puisse beaucoup apprendre ce soir, ni même écrire dans son journal. Mais elle tenterait tout de même de continuer à apprendre à reconnaître quelques lettres au moins.

Il n'y avait pas vraiment d'eau chaude à cette heure-ci, comme il était à prévoir, mais Sara se lava comme elle put. Se posant cependant la question pour le lendemain, à sa sortie de la salle de bain. Dites, cette Junon, c'une grande ville? C'pas sous-terre au moins? Car oui, pour Sara ils étaient bel et bien sous terre... c'était impossible de lui faire penser le contraire. Elle pourrait sans doute en demander plus sur sa mission la bas une fois en route. Ici, elle craignait un peu d'être écoutée. Elle essaya de se concentrer pour lire les lettres et les imprimer dans sa tête, mais elle finit par s'endormir dessus, sa petite lampe restée allumée, sans même avoir pu souhaiter une bonne nuit à Vilal. Fait assez étrange venant d'elle.

Mais au moins, le lendemain elle se réveilla d'elle même assez facilement. Elle n'avait pas beaucoup de choses à ranger. Sans doute qu'il ne s'en souciait pas... mais elle voulait se rattraper d'une certaine manière... Bonjour 'mon Oncle', v'z'avez bien dormi? Eh... fallait bien s'y habituer, hein. Il n'avait qu'à prendre les 'mon oncle' comme autant de 'commandant'. Elle tortilla son cou avant de continuer: Moi, un peu mal au cou, mais ça d'vrai aller. Voilà ce que c'est de s'endormir dans une position pas forcément prévue pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Lun 13 Oct - 18:10

Vilal
Les avis pouvaient différer sur bien des choses, mais Vilal n'était pas le genre de personne à se plaire à débattre ou à vouloir prouver systématiquement qu'il avait raison à tout. Notamment par exemple que sur Héra, les monstres ne vivaient pas dans la brume, c'était la brume elle-même qui créait les monstres. Un détail qu'on connaissait souvent mieux si on avait vadrouillé là dedans à l'époque où elle était présente sur Héra, ce qui ne semblait pas être le cas de la demoiselle.

De même, elle semblait juger qu'il était de son devoir à elle de protéger son commandant sous prétexte qu'il était plus important au sein de la chevalerie. Malgré tout pour une fois, il allait la contredire, ne voulant pas que ce genre de raisonnement lui fasse prendre des risques inutiles

«Dans l'armée, c'est celui qui a le plus d'expérience et qui a l'armure la plus complète qui joue le rôle de protecteur. À l'heure actuelle, tu es en formation, c'est à moi de te protéger jusqu'à ce que tu aies terminé ton entraînement.» son ton était sec, ce qui signifiait que c'était un ordre à proprement parler. Il ne l'avait même pas regardé pour cela, fixant toujours l'océan où le soleil disparaissait en embrasant le ciel de couleurs chatoyantes.

Puis ils rentrèrent au Fort pour pouvoir prendre le dîner, composé d'aliments en boîte qui, à défaut d'être agréables au palais, étaient nutritifs et complets, ce qui suffisait largement au chevalier. Mais la demoiselle était épuisée par sa journée, si bien qu'il l'autorisa à quitter la table d'un signe de tête pour qu'elle aille se coucher.

«Ah les gosses! On dit toujours qu'ils ont une tonne d'énergie à revendre! Faut croire qu'il y a des exceptions.»
«Elle a eu une dure journée. La traversée de la mine de mythril n'a pas été de tout repos pour elle. Elle n'a pas l'habitude.»
dit Vilal en buvant une gorgée d'eau
«Vous ne vous ressemblez pas beaucoup n'empêche»
«Nous n'avons pas de lien de sang. J'étais l'époux de sa tante.»
- «Ahh! Je me disais aussi! Oh euh... toutes mes condoléances.»
le chevalier avait volontairement parlé au passé pour ne pas que l'on se pose des questions sur l'absence d'alliance à son doigt. Il hocha simplement de la tête avant de se lever, les gardes pensèrent évidemment que ce sujet le mettait mal à l'aise, et cela lui permettait justement de ne pas avoir à donner plus de détails là dessus. Il faudrait qu'ils en discutent avec Sara lorsqu'ils seraient seuls.

Il descendit donc, trouvant Sara en train de lire ses notes sur l'écriture de ce monde. Elle lui posa une question à propos de Junon, mais il se contenta seulement de répondre sur cette histoire de sous terre
«à ma connaissance, aucune ville sur Gaïa est sous terre. Ce sera différent sur Spira par contre.» avec Guadosalam notamment. Il se dirigea vers la salle de bain pour faire un brin de toilette puis lustra un peu son armure avant d'aller se coucher, vêtu de sa combinaison. Il ne fut pas dérangé par Sara qui s'endormit sur ses notes avec la lumière allumée.
Le lendemain matin, il fut réveillé avant elle, il retourna faire un brin de toilette avant de s'habiller en remettant son armure. Ils en auraient pour une ou deux heures à gagner Junon, mais pour le moment, il fallait prendre quelques forces. Le temps qu'il revienne dans la chambre, la jeune femme était réveillée et s'habituait déjà à l'appeler son oncle. Bien.


«C'était reposant. Habille toi, nous prenons le petit déjeuner et nous partons. Si tu le peux, n'hésite pas à faire encore un peu la conversation avec les gardes pour soutirer de nouvelles informations l'air de rien. Dis ce qui te passe par la tête.» elle était douée pour ça après tout! Il grimpa à l'échelle pour remonter à l'étage et ainsi se retrouver dans la salle principale, la table avait visiblement été déjà occupée par quelques gardes matinaux qui avaient pris leur petit déjeuner. Un gars s'approcha en leur proposant du café avec des biscottes et de la confiture. Les trucs les plus pratiques à conserver dans le coin.

Vilal s'installa donc en les remerciant. Honnêtement, le goût n'avait rien à voir avec le kafé de Héra, mais il fallait reconnaître que celui-ci était vraiment exceptionnel. Il attendit que Sara le rejoigne, espérant qu'elle saurait récolter de petites informations avant qu'ils ne quittent les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Lun 13 Oct - 22:10

~~

Sara et Vilal payent 50 Gils chacun pour une chambre et après une bonne nuit de sommeil récupèrent tous leurs HP et MP.

~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Lun 13 Oct - 22:26

Sara
Sara s'était mal exprimée, car elle savait que les monstres naissaient de la Brume... mais elle voulait surtout dire qu'ils étaient plus nombreux là où la Brume était épaisse. Enfin, elle n'était en effet jamais allée se balader là dedans. Elle avait appris tout ce qu'elle savait des voyageurs. Et comme Vilal ne répondit rien, elle ne pensa pas avoir dit de bêtises... Sauf lorsqu'elle parla de sa vision des choses concernant son rôle et celui du commandant. Son ton dur lui fit tout de suite froncer les sourcils, elle le regarda avec rébellion un moment avant de se raviser... Non, elle n'avait pas le droit de le regarder comme ça. C'était son supérieur. Et y m'regarde même pas... comme si j'étais rien du tout. La jeune femme soupira. Il avait pourtant bien dit que la voie qu'elle avait choisie était difficile, Sara le comprendrait cependant qu'au fur et à mesure qu'elle devrait faire face à de telles situations. Elle finit par répondre, à contre cœur, le ton presque aussi sec que celui de Vilal. Entendu. Commandant.

Oui, l'ambiance avait été un peu perturbée par ça... Sara resta donc un peu silencieuse, un peu boudeuse. Pourtant cela ne semblait pas avoir vraiment dérouté Vilal autant qu'elle. C'était désespérant, Sara se sentait à la fois la plus chanceuse et la plus malchanceuse des personnes. Mais comme toujours, il était bien plus intéressant de voir le bon côté, il l'avait emmené voir la plage, un superbe coucher de soleil... et elle avait sa formation. Même si elle se dessècherait surement émotionnellement. Enfin, au fur et à mesure de la conversation, la jeune femme s'était à nouveau détendue, allant même jusqu'à sourire. De toute façon ça servait à rien de se complaire en jérémiades. Finalement, elle avait posé sa question, qui tombait vraiment à pic... car ce que lui avait dit cet homme si fier, si fort... et si froid... ébranla en fait un minimum son assurance naturelle. Mais pas assez pour qu'elle change d'avis: trop de choses étaient en jeu, elle avait trop de rêves et de projets à réaliser... être soldat était décidément un mode de vie des plus difficiles. Malgré ça, pas question de reculer.

Une fois rentrés ils mangèrent et Sara demanda a quitter la table rapidement. Elle devait se laver et aussi se reposer. Elle se lava sommairement, ignorant ce qui s'était dit à table en son absence. Oui, la journée n'avait pas été de tous repos, marche, course avec Tio pour éviter un serpent géant... et les quelques difficultés émotionnelles l'avaient lessivée. Lorsque Vilal arriva elle sauta sur l'occasion pour en demander un peu plus sur Junon. Apparemment elle allait enfin comprendre contrainte et forcée que ce fort n'était pas sous terre! Elle se gratta la main un peu gênée... mais se remit rapidement à lire sa fiche. Elle entendait encore le va et vient des vagues alors qu'elle s'endormait, tout en tentant de mémoriser les lettres.

À son réveil, Vilal était déjà prêt. Elle rit alors qu'il disait que son sommeil avait été 'reposant'. Puis il somma Sara de vite se préparer et lui demanda de tenter d'avoir d'autres informations sur le fort. Oh la la! Elle fit une petite grimace avant de répondre: J'vais faire d'mon mieux. Et elle espérait que personne n'ait entendu leur conversation. Sara fila se débarbouiller et passa des vêtements propres... ceux de la veille n'était vraiment plus en état. Elle les chiffonna dans son sac et grimpa à son tour à l'échelle pour aller manger.

Elle arriva tout sourire et salua les personnes présente. Quelqu'un se leva pour changer de place, bien sur ils lui firent une place près de son oncle. Elle haussa les épaules avant de s'y installer et de prendre ce qu'on lui proposait, qu'importe ce que c'était. Le pain était étrange, de petits carrés tout sec et croquants. Elle en mangea un en regardant les alentours. Il n'y avait ici aucune fenêtres. Elle se tourna vers le groupe: Ahah... v'savez... avant qu'mon oncle me dise que c'était pas vraiment ça... j'ai cru qu'on était sous terre, enfin... dans la colline!

Bingo! Ça ne tardait pas à répondre... après comment savoir si c'était quelque chose de vraiment intéressant qui allait en sortir?

Ahah! C'est vrai? Non, euh... Oh! C'est vrai que la veille elle n'avait pas eu l'occasion ni le besoin de dire son nom. Ah zut! C'est vrai j'oubliais! J'm'appelle Sara! L'homme continua donc:

Oui, Sara, c'est surtout qu'on était souvent attaqué par le passé. Et en construisant comme ça, ça limitait les entrées. Si des monstres se pointent: on remonte l'échelle, on reste à l'abri et panpanpanpanpan! L'homme mimait une mitraillette avec ses mains.

Comment il imite la mitraillette, lui! Mitraillette?! Sara réfléchissait toujours à cette histoire de canons à main, c'était bien avec la main et 'panpanpan'... des coups de canons? Enfin les deux autres se battaient toujours pour savoir qui imiterait le mieux la mitraillette, de grands enfants, finalement eux aussi! Ben vas y pour voir toi!

Sara se tourna vers Vilal et ils se turent pour l'écouter des ses premiers mots: Les canons à main!? Ah! V'voyez mon oncle! J'vous avais bien dit qu'c'était génial ces échelles! Tout le monde regarda Sara avant d'éclater de rire. Elle avait encore dit quelque chose d'étrange?! Mais cette histoire de canons à main.... ils n'avaient pas fini d'en parler. Sara prit encore quelques biscottes avec de la confiture, ce pain était vraiment dur et Sara qui n'avait pas l'habitude de tremper son pain se résigna à le faire... elle finirait avec des blessures plein la bouche autrement. Est-ce que Vilal serait satisfait de ce qu'elle avait fait cette fois? Pas facile, facile, ce qu'on lui avait demandé! Mais avec l'habitude elle y arriverait peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mar 14 Oct - 17:57

Vilal
Peu importe que la jeune femme boude ou ne soit pas d'accord avec ses propos. Vilal ne l'avait pas non plus amenée pour qu'ils deviennent les meilleurs amis du monde, et elle n'aurait pas intérêt à oublier qu'il était son supérieur. Ainsi, ils rentrèrent au fort pour pouvoir manger et dormir, afin d'être frais et dispo pour reprendre la route vers Junon le lendemain.

Après une bonne nuit de sommeil, la jeune femme semblait avoir malgré tout oublié le petit malaise et paraissait être la même que d'habitude. Vilal lui demanda malgré tout d'essayer d'obtenir encore quelques informations, et le fait qu'elle ne sache pas comment s'y prendre le rassura, même si elle l'ignorait. Sa naïveté avait vraiment quelque chose de fascinant. Et pour preuve, une fois à table pour le petit déjeuner, elle posa une nouvelle question innocente qui attira bien des informations pour le chevalier qui fit de son mieux pour paraître curieux face à la manière dont les deux hommes décrivaient une mitraillette


«Vos petits canons» essayer d'employer les termes de Sara était surement le meilleur moyen de ne pas éveiller les soupçons «tirent des boulets aussi vite?»
- «On appelle ça des belles! Et ouais! On peut en cracher bien une dizaine par secondes un truc comme ça! ça évite d'avoir besoin de viser, les probabilités de toucher la cible sont plus grandes!»
buvant une gorgée de café, Vilal hocha juste de la tête pour approuver. Oui, Sara avait réussi à mettre le doigt sur quelque chose d'important, et mine de rien, cela lui faisait un peu peur. Autant un canon, on avait tout le temps en général de voir l'obus arriver, donc de se mettre hors de sa portée - si on n'était pas occupé à combattre ailleurs évidemment - mais là, ce genre de balle paraissait particulièrement difficile à éviter. Vilal se tournait vers les murs de la tour et comprenait donc un peu mieux pourquoi ils étaient aussi épais

«Et donc, si vous vivez ici, c'est aussi pour vous protéger de ces balles je présume? Si vous attaquez des monstres, il ne faudrait pas que vous détruisiez cet endroit sans le faire exprès?»
- «Bof, non pas trop. M'enfin c'est sur qu'au moins ça évite les accidents, mais c'est quand même vachement rare qu'on tire dans la direction du fort! sauf si c'est un autre genre d'ennemi qui nous attaque et qu'il a ce type d'arme! Là ouais, le fort est imprenable!»
le chevalier jugeait qu'il devait s'arrêter là pour ses questions et but une nouvelle gorgée de café. Ainsi, le meilleur moyen de se protéger des balles était surement de forger une sorte d'armure solide. Est-ce qu'ils disposaient de ce genre de choses? Poser cette question ici serait trop indélicat et même lui le savait, aussi il se disait qu'il faudrait attendre de quitter cet endroit et d'arriver à Junon pour essayer de poser la question. Peut être y trouverait-il une boutique d'armure ou autres qui lui permettrait de comprendre comment se protéger des balles.

Il posa sa tasse et se tourna vers Sara pour voir si elle avait terminé

«En tout cas, nous avons beaucoup apprécié votre hospitalité. Nous avons passé un agréable séjour. Malheureusement, nous allons devoir partir, une longue route nous attend jusqu'à Junon.»
- «Avec vot' chocobo, ça devrait aller vite!»
certes. Malgré tout, il était vraiment temps de prendre congé. Il comptait laisser Sara s'occuper de Tio avant de partir, voir si elle souhaitait qu'il marche juste à leurs côtés ou si elle préférait monter sur son dos. En marchant, ils pourraient peut être tomber sur des monstres et parfaire l'entraînement de la demoiselle. À voir donc selon comment elle se sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 15 Oct - 10:04

Sara
C'était parfois vraiment difficile pour Sara. La jeune femme était habituée à autre chose dans la vie. C'était la deuxième fois qu'elle avait eu autant de désespoir et de colère. Et ce n'était pas tant ce qu'on lui demandait qui posait problème, mais plutôt le dédain avec lequel c'était fait. Est-ce que des ordres devaient toujours être donnés de cette manière? En fait elle prenait chacun d'eux comme une claque en plein visage. Ce qu'elle n'avait jamais reçu, même pas de ses parents. Enfin, elle ne risquait pas d'oublier qu'il était son supérieur. Ça non. Elle ne cherchait pas à ce qu'on cède à ses caprices, aller voir la mer, ou même des feux d'artifices... non. Elle ne comprenait juste pas comment on pouvait voyager seul avec quelqu'un, en ne tissant aucun lien, le plus gros la dedans est qu'elle n'avait même pas d'autres soldats avec qui discuter d'égal à égal. Et en plus... elle détestait mentir comme elle le faisait. Enfin, elle n'avait pas encore décidé de laisser tomber, alors elle fit contre mauvaise fortune bon cœur. Dès qu'elle put s'échapper, elle plongea dans un sommeil qui lui ferait oublier tous ces soucis quelques heures. Une nuit sans rêves, sans cauchemars... le vide complet!

Et elle se réveilla donc avec un peu plus de courage. Sa mission n'allait pas attendre, elle commençait dès maintenant. Et bien sur... Ça reparlait de ces petits canons et en plus d'avoir eu le nom de ces armes étranges, il savaient que les munitions s'appelaient des 'balles'. Sara regarda Vilal... il semblait satisfait, mais elle se sentait un peu coupable de profiter de la confiance de gens qui étaient si ouverts et sympathiques. Elle continua de manger laissant Vilal poser ses questions comme bon lui semblait.

Pourtant devant l'enthousiasme du garde qui répondait au sujet des murs, elle ne put s'empêcher de sourire et de dire ce qu'elle pensait. C'était plus fort qu'elle, mais finalement ça permettrait de noyer le poisson: C'vraiment un endroit sympa! J'me sentais un peu oppressée au début, comme j'pensais qu'on était sous la terre... j'suis pas habituée à être enfermée. Mais on s'habitue final'ment. Tout comme on s'habitue à la nourriture étrange qu'on mangeait ici. D'ailleurs Sara étaient encore en train de manger quand Vilal posa sa tasse pour se tourner vers elle. Puis il remercia leurs hôtes et Sara avala vite ce qui restait dans sa tasse avant d'en ajouter une couche: Oui, merci pour tout. J'espère rev'nir et voir l'Condor dont v'z'avez tel'ment parlé un d'ces jour!

Sara allait vite récupérer ses affaires dans la chambre pour descendre voir Tio, le nourrir un peu et voir si la nuit s'était bien passée. Il était encore sous l'abri alors qu'elle arrivait en descendant l'échèle. Elle s'occupa de le préparer à être monté, mais elle préférerai quand même marcher un peu, de bon matin. Elle avait maintenant pris l'habitude de marcher et l'air frais du matin se prêtait particulièrement à ça. Dites... Elle regarda le garde un peu plus loin avant de continuer. Dites mon oncle... on peut marcher un peu? Monter Tio l'ventre plein c'pas très agréable! On pourra toujours l'faire si on est pressés ou si on s'sent fatigués!

Ils partaient donc à pieds vers Junon... Ce continent n'était pas si austère que Sara avait pu le penser... les gens du Fort Condor étaient des gens vraiment sympathiques. J'me demande comment son les gens à Junon... on va y rester longtemps? Comme souvent Sara sortit sa petite bourse pour compter ce qu'elle contenait après cette étape. Super! J'ai encore d'quoi m'acheter des gemmes! Elle relaça ses bottes et s'étira avant de rattraper Vilal, qui devait sans doute avoir quelques pas d'avance sur elle. Sara regardait autour d'elle mais ne voyait pas l'ombre d'une ville... Junon devait être beaucoup trop loin pour ça sans doute. Elle voyait la mer, une foret au loin... mais pas de ville en vue. Elle n'avait pas encore vu de monstres non plus... mais ces sales bêtes déboulaient souvent de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 15 Oct - 19:36

~~

Sara et Vilal passent au niveau 10.
Sara gagne 350 Gils et Vilal 300 Gils.

~~



mini flèche Tous deux se dirigent vers les Plaines de Junon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mar 31 Jan - 13:43

Gippel et Emi arrivent de Costa


On vérifiait rapidement qu'on était pas suivi mais je pense que le conflit et sa violence ont dédouané Junon de ses doutes sur nous et surtout, ils ne doivent plus avoir que ça à faire de nous mettre un agent sur le dos avec la reconstruction et tout ce qui va avec.

Par précaution, on avait quand même procéder comme prévu pour arriver jusqu'à l'hélicoptère, le changement de voiture était peut être pas nécessaire mais étant donné que tout était calé, autant le faire jusqu'au bout.

Gippel était bouche bée devant l'hélicoptère. Je lui avais déjà parlé un peu de ces engins volants puisque beaucoup allaient et venaient depuis Costa mais c'est la première fois qu'il en voyait un à l'arrêt et à seulement quelques pas de lui. La pilote, une femme, le regardait avec étonnement, ce à quoi je rétorquai, suffisamment fort pour que Gippel entende la boutade.

"Cherchez pas, on prend l'habitude que monsieur ne calcule pas les belles filles quand une machine est dans le coin. Allez, on doit monter Gippel."

Je le voyais fureter et regarder un peu partout tel un gamin devant son nouveau jouet dernier cri à Noël. Il me demandait si ce serait possible de créer des hélico sur Spira, je ne savais pas trop quoi lui répondre surtout qu'à ce moment là, les moteurs se mirent en marche, je lui montrais du doigt le casque pour qu'ils le mettent sur ses oreilles mais je remarquai que rapidement, je devais lui mettre pour qu'ils comprennent. L'hélico fit une embardée pour changer de cap et je me retrouvais presque sur ses genoux la main sur la joue à lui installer le casque. Je rougissais légèrement car non voulu avant de me réassoir et de mettre mon casque. En branchant le micro, on pouvait continuer à discuter.

"Je ne suis pas assez calé techniquement pour t'en dire plus. Sans doute qu'on pourra te renseigner au Fort."

Et à ce propos, il me demandait pourquoi on y allait précisément. Il est vrai que je n'avais pas tellement détaillé cette partie là.

"Et bien, je dois faire un rapport, oui, même si le dossier chocoball n'a pas trop avancer. Mais on y va surtout pour toi, j'aimerais que tu vois ce qu'on est capable de faire en tant que robots de défense. Le Fort Condor est un cas particulier pour le coup ! Pour ce qui est de la mission, on est jamais à l'abri qu'on nous rajoute du boulot, tu sais ? "

Enfin, j'avais utiliser le "nous" en oubliant que c'était ma propre galère après tout. Mais, j'avais bon espoir que Gippel y trouve son compte de m'accompagner au QG de la Néo Avalanche. Je regardais par l'extérieur pour voir notre altitude bien au dessus de la ligne d'horizon... Les vacances, c'était pas si mal... Je soupirais mais m'empressais de sourire à Gippel par la suite, on ne pouvait pas baisser les bras maintenant.

Ni lui, ni moi.

J'essayais de lui montrer du doigt les différentes zone de Gaïa même si on ne passait pas près d'une grosse ville, mais en lui montrant des directions, peut être qu'il pourrait comprendre.

"Là bas, derrière la chaîne de montagnes, tu as Kalm. Y'a aussi les restes de Midgar, c'était la capitale de Gaïa mais il n'en reste presque plus rien, pourtant y'a encore beaucoup de mondes à habiter là bas... Et y'a aussi la plus grande ferme d'élevage de chocobos de tout Héméra. Le ranch de mes parents à côté est tout petit. Mais sur Spira, tu dois savoir qu'on a connu l'élevage très tard. La plupart des chocobos étaient directement capturés adultes. Alors qu'un jour, dans une pension tenus par un vieux couple, un propriétaire de chocobos avait laissé un mâle et une femelle dans le même enclos. Le couple de la pension en s'en occupant et leur donnant de la bonne nourriture ont eu la surprise un beau matin de constater une naissance. Depuis, on a compris que les chocobos pouvaient être élevés et domestiqués de cette manière aussi... "

Je me rendais compte que je ne faisais plus du tout la visite guidée de Gaïa pour le coup mais que j'avais bassiné Gippel avec les chocobos pendant une grande partie du trajet.

"Désolé... Dès qu'on parle de chocobos, je n'arrive jamais à m'arrêter... T'aurais pu me faire taire ! "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Ven 3 Fév - 20:48


Gippel avait embarqué dans cet hélicoptère en ignorant pour le moment le pilote qui était aussi une femme. Serait-ce une insulte ? Non, on dit bien Une makina, donc c'est du féminin. Désolé mais Gippel ne pouvait pas voir toutes les femmes en même temps. Il se contenta d'un sourire face à ce qu'Emi avait dit à voix haute, un sourire pour elle comme pour la demoiselle. Une femme qui manipule une telle makina inconnue pour lui, ça ne pouvait faire qu'un bon combo. Une fois dedans, il commençait à parler mais une fois dedans, le moteur se mettait en marche et parler devenait nettement plus compliqué. Emi tentait de lui faire comprendre que pour parler il fallait mettre le casque mais pour lui, il ne savait pas trop ? Emi venait l'aider à lui mettre le casque avec le micro mais avec le démarrage, la pauvre avait glissé sur lui et évidemment, lui, ça ne le dérangeait pas, souriant de la situation sans pour autant en profiter. Il se contentait de lui sourire alors que sa partenaire venait à rougir en répondant à sa question.

Elle n'était pas trop calée sur le sujet donc il n'allait pas plus loin mais pour le Fort Condor, il allait pouvoir voir de quoi ils étaient capables côté défense là-bas ! Voilà qui était intéressant, il allait pouvoir se faire une idée sous peu donc. En quoi leur rapport allait augmenter le potentiel des Pro Makinas ? Et inversement, en quoi eux vont pouvoir aider Néo-Avalanche ? Voilà qui lui donnait déjà tout un tas d'idée !

« C'est toujours un plaisir d'aider une demoiselle débordée de travail, même quand ce travail lui est donné par quelqu'un de plus haut qu'elle. »

Si ça se trouve, Emi à Une supérieure et non un supérieur ? Cela ferait d'une pierre, deux coups ? Aider deux jeunes femmes en même temps, la chance ? Inutile de trop fantasmer. Pour le Chocoball, ils verront bien en temps et en heure comment améliorer ce fameux sport, ça, c'était une autre histoire et honnêtement, ce n'était pas ce qui préoccupait l'Al Bhed pour le moment. Mais en lui montrant ce qui était vu depuis leur hublot, Emi venait s'emporter en lui parlant des Chocobos, la voir si passionnée, il ne pouvait s'empêcher d'esquisser un petit sourire, non pas pour se moquer mais il aimait bien la voir parler comme ça. Même si elle avait pensé l'embêter avec ses histoires, ce n'était pas le cas.

« T'excuse pas, tu es très mignonne quand tu parles avec passion comme ça. » Il ne put s'empêcher de sourire un peu plus avant de reprendre plus sérieusement. « Sérieusement, je suis mal placé pour te dire stop, je suis pareil quand il s'agit de makina. »

C'est le moins que l'on puisse dire en tout cas. Vivre sans une passion dans la vie, n'importe laquelle, ce serait triste de ne pas avoir quelque chose qui passionne autant quelqu'un, qui ajoute de la joie facilement dans la vie de quelqu'un.

« Je m'avance peut-être sur un sujet que je connais pas trop mais... Votre but, celui de la Néo-Avalanche, c'est bien de mettre des bâtons dans les roues de la Néo-ShinRa mais... comment ça se passe exactement ? Je veux dire, je n'ai jamais vu ou entendu parler d'une guerre entre vous donc, ce n'est pas une guerre classique mais plutôt du genre, voler des informations à l'un, venir les gêner dans telle manœuvre... »

Gippel n'avait pas une grande confiance en eux, tout comme ses confrères alors évidemment, si un jour il y avait quelque chose de mal qui tournerait, autant avoir plus d’information sur de potentiels alliés. Après tout, qui sait ce qu'ils cachent vraiment ses gars-là ? Ils avaient une sale réputation apparemment sur Gaïa avant et là, ils font les gentils mais... ça en lui disait rien qui vaille et il n'était pas le seul à penser ça apparemment.

« Un jour ou l'autre, on devra peut-être œuvrer main dans la main alors... autant prendre un peu d'avance. »

Puis sans parler de guerre, ils étaient déjà main dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 8 Fév - 16:45

Je rougissais alors que Gippel me rassurait en disant que j'étais très mignonne en m'enflammant de la sorte sur une passion. J'étais quelqu'un de passionnée, c'est vrai. En amour, c'était un peu l'inconvénient, les histoires vont être très forte mais souvent très courte. Je crois, du moins...

Je crois que ça m'arrangeait beaucoup, alors qu'on voyait le sommet du fort à l'horizon, que mon ami Al Bhed ait changé de sujet de discussion en parlant des motivations de la Néo Avalanche. Même si je devais abolir certains stéréotypes sur notre organisation.

"Avalanche est souvent associé à un groupuscule terroriste ici, c'était un peu le cas, faut dire, des innocents ont fait les frais de l'affrontement entre le groupe et la Shinra. Mais, y'aurait pas de Shinra, y'aurait pas eu d'Avalanche, tu me suis ? Toujours est-il que les affrontements sont moins rudes maintenant, dû à la technologie et la fusion des mondes entre autres. Je dis pas que toutes nos actions sont louables même si je tiens à m'en éloigner le plus. Mais la Néo Avalanche a surtout vocation à combattre la désinformation, voire même la propagande que la Néo Shinra prodigue à tout ceux qui veulent l'entendre. C'est vrai quoi, à les écouter, on croirait qu'ils sont des saints alors qu'ils bossent pour leur propre intérêt avant tout... "

Je faisais une pause. Je savais bien que ce n'était pas manichéen et bien plus complexe que cela. Mais, il fallait être logique.

"Quand tu vas voir le QG, tu vas comprendre que notre groupe ne cherche ni l'argent ni le luxe. Cette lutte qu'on mène, je ne vois vraiment pas à qui elle pourrait profiter chez nous, tu sais ? C'est pour ça que je me suis engagé, j'ai l'intime conviction qu'on oeuvre pour le bien commun, tu sais ? "

Je baissais les yeux parce que ça avait l'air bien joli ce que je racontais mais c'était la face visible de l'iceberg. Et pour le reste, je n'en savais guère plus.

"Au delà de ça, je peux pas t'en dire plus, il y'a surement des choses peu avouables qu'on fait, je me suis bien infiltré dans des locaux de la Néo Shinra et ait assommé des hommes, hein ? J'espère que ça s'arrête là, surtout..."


On arrivait, l'hélico calmait sa vitesse de croisière pour entamer le processus de détente.

"On arrive. Reste baissé quand tu sortiras de là, et je te guiderais par la suite. Et oui, promis, je t'arrangerai un coup avec la pilote, si tu le souhaites !"



Heureusement qu'elle n'était pas sur le même canal que nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Dim 12 Fév - 17:43

Gippel s'intéressait un peu à ce qu'Emi avait à lui raconter sur son organisation, la Néo-Avalanche. Après tout, il ne connaissait pas grand-chose de ses derniers ? Ni même de la Néo-ShinRa même si eux, il en savait déjà plus. Que ce soit de ses propres yeux ou des quelques commentaires siffler par ses camarades, il savait que leur gentillesse était un peu trop louche ? En quoi être gentil était louche ? En rien, si cela part d'une bonne action et qu'après, ça s'arrête là mais vouloir aider à reconstruire le Refuge était une bonne chose. Demander une contre-partie, ça aurait pu être normal vu qu'après tout, il ne s'agissait pas de clouer deux ou trois planches et l'affaire était réglé. Si cela n'avait été qu'une dette de plusieurs milliers de Gils, passe encore mais que leur intérêt porte sur l'armement et autres détails techniques et militaires de son camp, ça reste louche ! Pour préparer la paix, il faut préparer la guerre dit-on mais pourquoi chercher à préparer la guerre ? La seule « guerre » ou plutôt bataille de valable à ses yeux, c'est celle menée par Seymour et les autres personnes comme Ultimécia. Encore, Seymour et son petit culte pourraient être stoppés si on trouve les bons mots. Yuna avait réussi à dégonfler le culte de Yévon après sa victoire mais la fusion et la peur avaient réussi à redonner espoir à la religion et la rendre plus forte !

Et pourtant, la technologie avait prouver que ça restait une bonne défense contre Sin alors que Yévon criait au scandale, c'est bien Cid et le petit groupe de sa nièce qui avait détruit deux de ses longues pattes – donc qui lui avait bien refait le portrait – avant qu'ils ne viennent régler ce souci une bonne fois pour toutes en lui. Il espérait déjà renforcer la défense de toutes les villes ayant besoin d'aide avec les Pro Makinas et ensuite, prendre de l'avance sur Yévon et le rendre moins puissant. Gippel ne cherchait ni la guerre ni une vraie bataille. La guerre se remporte aussi avec du papier et de l'encre avait un jour dit un certain Tywin Lanister de... euh.... Quelque part... Donc s'il peut abaisser la puissance endoctrinant de la religion sur Spira et les autres mondes en montrant que la foi, bien que partageant de bonnes idées n'était pas la solution ultime. Jusqu'à preuve du contraire, il n'avait vu aucun barbu fendre le ciel et venir donner un coup de bâton sur les hérétiques qu'ils sont censé être aux yeux de Bevelle.

Donc, si Emi voulait en gros polir l'image de cette organisation en montrant leur but, à faire éclater la vérité, il ne pouvait que lever son pouce en l'air et l'encourager dans cette direction ! C'était un peu la même chose avec les Al Bheds après tout ? Ils avaient vachement aidé lors de la dernière apparition de Sin et pourtant, on les traitait comme des moins-que-rien. Et pourtant, sans eux, Sin serait peut-être encore là... C'est à croire que la vérité à tendance à effrayer les gens. Emi restait franche, avouant faire des choses peu avouables aussi mais si par là, elle entendait assommer des gens, c'était encore gentil, ce n'est pas comme si elle leur avait tiré entre les deux yeux.

« Toute organisation à sa part de bonne et de mauvaises choses. Regarde à l'époque de Sin, la dernière fois, on avait tendance à enlever les invokeurs, parfois fallait bien passer sur le corps des gardiens même si la cause était noble, elle n'était pas sans douleur. »

Certes, même en criant haut et fort que leur enlèvement était fait pour éviter de sacrifier leur vie inutilement, les gens comme Bevelle voyait là un acte horrible, un crime affreux ! Ils auraient bien été capables de rajouter tout un tas de mensonge sur leur compte et pourtant, combien d'Al Bheds se sont sacrifier lors de l'attaque du Refuge pour permettre aux invokeurs de fuir sans y laisser leur vie ? Les Guados et les monstres auraient bien été capables de tuer les invokeurs pour peu que ses derniers se disent que les Al Bheds n'avaient peut-être pas si tort ? Gaïa et Spira avaient mine de rien plusieurs points communs dans leur société, est-ce que ça devait être un bon signe ?

« Cela dit, pour redorer le blason de Néo-Avalanche, il faudrait peut-être faire un peu comme eux ? Je veux dire, débouler dans les moments critiques et jouer les héros en donnant l'identité de votre organisation. Certes, les situations critiques ne se commandent pas mais en étant posté un peu partout dans les coins sensible, si une personne en danger est sauvée, quel que soit son point de vue, il aura un meilleur regard sur vous. »

C'est comme la théorie du pont suspendu. Si on traverse un pont suspendu, retenue par quelques cordes « solides » et user, comme son plancher en bois, la personne devant la sortie du pont sera plus rassurante pour peu qu'il tende la main alors que le pont tangue un peu à cause du vent. Mais le groupe venait à arriver, Emi lui donna des directives avec une drôle de récompense à la clé. Le genre de question piège car, que la fille ai des sentiments pour vous ou non, il faut toujours flatter son égo dans ce genre de situation.

« Oh mais qu'est-ce qui te fait dire que je préfère elle à toi ? »

Le sourire assuré, il ne poussait pas le petit jeu plus loin car sur ce terrain, elles étaient à égalité. Ok le pilote sait manier cet engin mais Emi sait aussi porter la culotte dans un sous-marin, il l'avait bien vu ! Donc, un point partout pour elles ! Descendant de l'hélicoptère, en étant baissé comme demander par Emi, il la suivait, cette dernière venant saluer la pilote comme Gippel avant qu'elle n'aille saluer ses camarades en approchant du fort. Tant pour s'en approcher que mieux s'entendre parler car le temps que les hélices ne cessent de fonctionner, ça en faisait un petit boucan. Quand vint le moment de le présenter, il préférait le faire seul en tendant sa main en souriant, comme toujours.

« Je suis Gippel, leader des Pro Makina. Mais on en viendra plus tard, je vous laisse d'abord bavarder tranquillement avec Emi. »

Son but ici était surtout pour Emi, après, s'il peut partager son savoir avec le leur, ce ne sera surement pas une mauvaise idée mais avant de parler de lui, de son organisation et du reste, il va juste se taire en observant les beautés qui peuplent cet endroit, des beautés en ferraille et en boulons comme en chair et en élégance, évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 15 Fév - 12:26

Le comité d'accueil était restreint. On arrivait d'un appareil de notre camp alors ce n'était pas le branle bas de combat et les quelques équipiers qui me saluaient et envers qui Gippel s'était présenté n'étaient que des techniciens mécanos. Je n'allais pas les présenter car je ne les connaissais pas tellement. Je n'étais venu que peu de fois ici. J'avais résumé la situation à Gippel concernant l'endroit et, je ne me faisais pas peur de ses intentions ici. 

"Luce est-elle ici ?" 

Les techniciens acquiesçaient, la chef officielle de la Néo Avalanche ne quittait que très peu l'endroit tel un roi ne quittait que très peu son trône. Il fallait qu'elle gère la mini ville que constituait le Fort Condor ainsi que les principaux actes de la Néo Avalanche. Ce travail de bureaucrate était incompatible avec quelqu'un qui devait être sur le terrain. C'est peut être pourquoi, c'est elle qui fut choisie pour cela, bien qu'elle était quelque peu déjà la patronne en ces lieux auparavant. 

"Nous allons voir Luce, c'est elle qui commande ici. C'est une assez belle femme mais ne tente rien, hein ? Et non, ne va pas t'imaginer que c'est de la jalousie." 

Cela faisait pourtant deux fois sur coups que je faisais ce genre d'allusion, allez savoir si il y'en avait pas un peu au fond de moi pourtant. Je me dirigeais donc avec les différents systèmes d'ascension à l'intérieur du Fort pour descendre jusqu'à son bureau. L'endroit était assez confiné de l'aspect fortifié et caverneux de l'endroit. Quelqu'un était déjà dans le bureau mais à sa longue cape noir et sa chevelure jais, je le reconnut sans trop de difficulté surtout que j'avais eu l'occasion de le rencontrer au tournoi de Spira. 

"Bonjour, Agent Summer, je viens vous faire mon rapport. Voici Gippel, leader des Pro Makinas des Al Bhed. Mais si nous dérangeons, nous pourrons repasser plus tard.
Non, rentre Emi, nous savions que tu arrivais, après tout. Vous connaissez Noé, je crois ? 
Oui, nous nous sommes déjà rencontrés.
Asseyez-vous. Vous aussi Mr Gippel. Noé est le fondateur de la Néo Avalanche et l'un des principaux leaders ainsi que moi même. Il était de passage ici, je crois que vous aviez des choses à nous proposer Mr Gippel selon les dires de notre agent ici présent. Cela tombe bien que nous soyons tous là. Emi, pour votre rapport, cela attendra un petit peu, par contre.
Oui, Gippel est le leader d'un groupe qui a pour but de sécuriser les lieux d'habitation par une technologie de défense. Je sais que cela se fait ici et je me suis dit que collaborer avec eux serait une bonne idée ?" 

J'angoissais à mort. J'aimais pas tellement avoir à justifier mes actes mais je sais pas, ce Noé m'impressionnait vraiment... Pour le reste, je laissais Gippel s'expliquer, ce serait beaucoup plus simple ! 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Dim 19 Fév - 18:57

Raté. Gippel avait voulu bien faire en prenant les devant mais il n'avait fait que se présenter à un mécano. Pas si raté que ça, il ira surement l'enquiquiner un peu plus tard. En chemin vers sa supérieure, Emi venait préciser que cette Luce était une belle femme mais qu'il ne faut pas tenter de la séduire. Mais pourquoi donc ? Aurait-elle un mari jaloux ? Emi en serait jalouse ? Bien qu'elle précisât le contraire. Cela intriguait Gippel qui ne répondait que par un sourire plus grand mais qui n'augure rien de bon. Il verra bien à qui il a affaire mais cette Luce l'intriguait un peu. Draguer devant Emi, il ne le ferrait peut-être pas mais le travail avant tout, s'il peut obtenir de l'aide pour sa faction ainsi qu'en proposer ici, ce serait toujours un bénéfice pour eux. Mais en attendant, il va bien voir à qui il va se frotter.

Arrivé dans le bureau, il y avait un type aussi aux cheveux noirs, il ne semblait pas méchant mais Emi venait à présenter Gippel comme le leader qu'il état, il les salua d'un signe de la main avant de laisser sa camarade bavarder un peu avec cette Luce. En effet, elle était mignonne. Le genre petite fleur fragile qu'on veut protéger mais qui dispose quand même de son petit caractère. Un peu comme Eli' bien que pour arriver à ce poster, ce serait étonnant qu'elle soit timide ? Cela dit peut-être que comme la sorcière, un peu de rentre-dedans la rendrait encore plus mignonne avec ses petites joues rouges ? Mais bon, laissons cette idée de côté, si ça se trouve le type était son copain et draguer une fille déjà prise, ce n'est pas dans ses habitudes. Gippel volait bien des cœurs mais des cœurs solitaires, sans attache, pas question de créer des ennuis dans les couples, cela lui était déjà arriver une ou deux fois.

Le jeune homme s'installait vu qu'on lui avait donné la permission mais de suite, bien qu'Emi venait ajouter un ou deux détails le concernant, il allait préciser quelque chose.

« Appeler moi juste Gippel, on sera plus à l'aise comme ça. » En plus, cette fille devait avoir son âge à peu près ? Non ? Qu'importe, demander l'âge d'une fille, cela ne se fait pas. « Disons que j'ai ce but avec mon groupe car nous avons remarquer que cette histoire de cristaux attirait bien des convoitises et que parfois, forcément y en a qui aime se faire remarquer en détruisant tout sur leur passage. Alors si certaines villes savent se défendre toute seule, d'autres n'ont pas autant de ressource ou de moyen pour ça. Je pense surtout à Héra et Spira où certaines villes laissent à désirer sur le côté sécurité. Nous avons donc pour but d'installer des makinas devant et autour de ses villes pour les défendre contre ce genre de personne comme des créatures. Je ne dis pas que nos makinas sont capable de retenir de véritables forces de la nature comme on voit parfois dans les journaux mais au moins ça laissera du temps aux habitants de se mettre en sécurité ou de faire venir du renfort. »

C'est ce qui était le plus important après tout, la vie. Cette quête de cristaux, personnellement Gippel s'en fichait, il ne savait pas pour Emi mais elle devait en penser de même. Lui, que ce soit juste Spira ou tout Héméra, tant que les gens vivent en paix, pourquoi chercher plus loin ? Cette histoire de vœux, il n'en voit pas l'intérêt mis à part de voir des personnes peu recommandables courir après. Bon, pour ce qui était du but de Pro Makinas, c'était bien posé, maintenant, parlons d'un sujet plus sensible pour eux.

« Cela dit, je peux apporter mon aide chez vous aussi. Sans connaître toute l'histoire, disons que moi comme mon peuple, on est sceptique vis-à-vis de la Néo ShinRa. Ils nous ont aidé pour remettre le Refuge en état la première fois et même récément mais disons que leur but reste étrange à nos yeux. Qu'ils demandent quelque chose en retour me semble normal vu leur ''aide'' mais ça vous surprendra pas je suppose si je précise qu'ils ont surtout des vus sur notre technologie militaire et non nos économies. »

Ils en ont surement demander une petite partie mais leur but n'était pas l'argent en priorité, bien autre chose. Gippel n'allait donc pas crier au loup pour une oui comme pour un non mais autant que possible, il préférait éviter d'avoir trop de dettes envers la Néo ShinRa comme d'en être proche. Il y avait bien sur des partisans de ses derniers parmi les siens mais que ce soit Cid, lui ou certaine de ses connaissances, Gippel préférait ne pas trop compter sur ses soi-disant gentils. Il ne connaissait pas les grosses lignes de l'histoire de la ShinRa tout court mais de ce qu'il avait entendu, ça n'avait rien de bien joyeux et les nouveaux, y a fort à parier qu'ils n'aient pas si changé que ça.

« Donc autant être sincère avec vous de suite, je n'ai pas tant de confiance que ça envers ses gens-là. »

Inutile de préciser qu'eux aussi partageait son point de vue. Reste à savoir maintenant comment la jolie chef allait prendre l'imitative des Pro Makinas et le point de vue de Gippel sur leur ennemi commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mer 22 Fév - 15:21

ZébalEmi s'était effacée après avoir introduit son nouvel ami et potentiel allié de l'organisation résistance dans laquelle, elle s'était enrôlée. Et si Gippel s'adressait davantage à Luce, la véritable patronne du lieu, elle jetait souvent des regards envers Zébal comme pour avoir son approbation. L'homme lui restait impassible face au discours de l'Al Bhed.

L'homme racontait qu'il souhaitait mécaniser les villes pour les défendre contre les différentes menaces humaines plus que liés aux monstres, qu'il n'avait pas un vrai rapport de confiance avec la multinationale qui était l'ennemi de la Néo Avalanche et que c'était pour cela qu'il proposait l'aide de son groupuscule Al Bhed. L'homme tout de noir vêtue répondait alors, une fois que Gippel eut terminé.

"Bien, votre cause est louable mais en quoi cela nous concerne simultanément ? Vous dites vouloir protéger les différents lieux d'habitation, soit. Le Fort Condor a sa propre ligne de défense plutôt efficace pour le moment, je touche de la fourrure de Mu pour que ça continue, donc nous équiper de cette manière serait peut être obsolète. "

Un léger blanc s'inscrivait dans la pièce.

"Excusez ma réticence, mais Gaïa et Dol sont les continents les plus technologiquement avancé. Et, j'ai ouïe dire, que malgré cela, les compétences technologiques de votre peuple semble très correct et moins onéreuse, il est vrai. Mais, je ne vois pas, de but en blanc, de quelle manière notre collaboration pourrait s'avérer fructueuse."

Zébal était alors pensif. Il y'avait surement une opportunité qu'il aimerait saisir mais encore fallait-il la jauger, non ?

"J'aimerais y réfléchir et éventuellement, tester vos capacités, ne m'en voulez pas. Nous avons subi des pertes sur quelques uns de nos robots de défense lors du dernier conflit à Junon. Pourriez-vous y jeter un oeil pour voir quels améliorations y apporter ? Dans le cas où vous nous apporteriez satisfaction, nous réfléchirons à votre proposition avec le plus grand soin, je pense que notre chère agent a pu vous expliquer quelles étaient nos spécialités ? Dans le cas contraire, vous serez gagnant de pouvoir approcher certaines de nos machines qui sont notre plus grand trésor d'armement à la Néo Avalanche. Qu'en pensez-vous ?"



C'était gagnant-gagnant pour Gippel ? Pouvoir aller dans le hangar aux machines dans tous les cas. Soit ça donnait la preuve que l'utilité d'une alliance était là, soit cela permettait au moins de voir des machines de défense au point et différente des makinas Al Bhed. La question c'était de savoir si Gippel allait apprécier que l'homme à la cape noir qui se fait appeler Noé Caalvenah décide de le tester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Mar 28 Fév - 21:50


Gippel avait enfin pu rencontrer le gratin de la Néo-Avalanche, il faut bien que la boss du coin était tout à fait à son goût, très charmante ! L'autre type n'était évidemment pas à son goût mais il n'avait pas l'air méchant, silencieux et surement pensif en voyant ce nouveau venu. Mais plutôt que jouer la carte du dragueur – surtout devant Emi, c'était sa règle d'or, ne pas draguer une fille devant une autre, exception quand c'était un groupe de fille, pas le choix. Une fois son petit discours terminé, la demoiselle ne semblait pas vraiment avoir son mot à dire, qu'elle soit d'accord ou non mais le type en noir ouvrait enfin la bouche pour venir donner son point de vue. Un point de vue loin d'être faux, Gippel n'allait pas dire le contraire mais maintenant que l'occasion d'argumenter ses points était possible, il allait en profiter !

« Jeter un coup d'œil à vos makinas est tentant mais j'aurais surement besoin d'un peu d'aide pour m'expliquer plus en détail en quoi elles consistent ? Sur Spira, on a pas autant de référence si je puis dire comme chez vous alors certaines pourraient être de véritables énigmes. De même qu'il faudrait que je sache quelles sont les cibles principales de vos défenses, ainsi que les bases de son fonctionnement, là aussi, entre ici et Spira, c'est peut-être pas la même chose. »

Jeter un coup d'œil, réparer et peut-être améliorer leurs makinas, c'est un grand oui ! Pour ce qui était de ça, c'était donc réglé, reste encore à peaufiner sa réponse. Toujours en gardant le sourire, décontracté, il continua donc tant qu'il avait la parole.

« Si certaines de nos makinas peuvent vous être utile pour vous défendre, on pourrait s'arranger mais oui, ici et Dol sont coins bien développé et capable de se défendre seul, contrairement à Spira... Et Héra il parait aussi ? »

Il n'y avait jamais mis les pieds à vrai dire. Mais de ce qu'il avait entendu, leur niveau de technologie était assez archaïque. Mais en soit, le chef pourrait répondre, ''et le rapport entre nous et Héra/Spira ?''. Ne sait-on jamais que ce type voit surtout son organisation avant le reste.

« De ce que j'ai compris, Emi m'a dit que votre but était une bonne chose et sur ça, je l'ai dit, je suis à fond avec vous. Mais de ce que j'ai compris aussi, nous avons un point commun. Je ne sais pas si vous connaissez les grosses lignes de mon peuple ? En gros, on cherchait aussi à débarrasser le monde de Sin mais à notre façon, sans sacrifier quelqu'un et revoir la calamité revenir tôt ou tard. Mais on nous pointait du doigt, on nous accusait presque de soutenir Sin en usant nos makinas. Et pourtant, cela était un mensonge, on a bien aidé Yuna lors de son assaut final, on a blessé Sin, on l'a immobilisé... » plus ou moins mais c'était aussi avec leur aide. «  … Et plus de Sin jusqu'à ce jour ? Vous aussi, vous chercher à faire le bien mais certaines personnes vous pointent du doigt, la Néo-ShinRa vous accusent pour un oui et pour un non. Montrons leurs que nous aidons le monde, ceux qu'ils ignorent en se concentrant uniquement sur leur nombril, montrons leurs que nous changeons les choses et dans le bon sens. Pas de cachotterie, pas de coup fourré, uniquement la vérité, de bonnes choses. »

Il termina sa phrase avec un sourire un peu plus large, peut-être arrogant en d'autres circonstances mais là, ce n'était que pour mieux souligner la bonne chose de leur alliance. Les Pro Makinas ne venaient pas chercher les cristaux, ils ne voulaient pas se faire un max de Gils ou autre but plus égoïste ou égocentrique. Non, ils voulaient juste offrir un monde plus calme aux autres. Quand on passe sa vie à fuir les menaces, les catastrophes et la guerre, vouloir offrir la paix aux autres étaient leur but à tous les Al Bheds. Il devait y avoir quelques exceptions comme partout mais si on interrogeait le boss des Al Bheds, Cid aussi serait d'accord avec les pensées de Gippel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Jeu 2 Mar - 13:51

Zébal avait posé ses conditions et avait pris la parole à la place de Luce. Peut être que cette dernière aurait été plus clémente mais l'homme voulait des faits concrets. Cela ne semblait pas déranger mon partenaire pour autant. 

"Si Léoh est disponible, j'imagine qu'il sera la meilleure personne pour t'expliquer tout cela. C'est lui qui gère tout le côté high tech chez nous, c'est un peu une sorte de petit génie, tu verras, il est ... spécial..." 

J'avais pris la parole car je savais que Léoh était le seul interlocuteur qui pourrait intéresser Gippel au final. Je hochais la tête, et Gippel réagissait au reste de ses conditions. 

"Oui, Dol et Gaïa font figure des deux mondes les plus avancées technologiquement. Vous connaissez Spira et leur aversion des machines plus que quiconque, j'imagine. Pour ce qui est d'Héra, ils sont plus axés vers la magie. Je ne sais pas si on peut dire qu'ils ont de grosses lacunes en matière de défense pour ne jamais y avoir été mais j'imagine que ça leur serait utile. Peut être qu'ils sauraient vous aider pour intégrer de la magie à vos makinas cependant ?" 

Les interventions de Luce étaient toujours claires et efficaces, et personnellement, je n'avais jamais songer à prendre le problème sous cette angle là. C'était elle aussi qui gérais l'avancement de ce qu'il manquait au Chocball pour être un sport qui plairait à tous. D'ailleurs, à ce point là, il faudrait que j'avance. 

"Je résume, nos deux factions ont des intérêts et valeurs communes, non ? Donc, si on arrive à s'aider mutuellement, on peut dire que nous sommes plus alliés qu'autre chose ? " 

Zébal hochait la tête, Luce acquiesçait d'un oui du regard. 

"Tu avais d'autres questions ? Ou tu veux aller voir les principaux concernés ?" 

Je parlais bien sûr des machines, hein ? Je me demandais, si, d'ailleurs, Gippel les personnifiait parfois ? Mais il finissait de parler de son CV en évoquant le cas de Sin. La métaphore entre Yevon et Néo Shinra était probante malgré tout. 

"Oui, mais la vérité ne réside pas en des mots mais qu'en un ensemble de faits avérés. Dire ou signer un pacte d'alliance ne voudrait rien dire. Je préfère encore que nous fassions des choses ensembles plutôt que de signer un papier, j'espère que vous comprendrez..." 


J'avais la main sur la poignée prêt à quitter les lieux et me diriger vers les hangars si Gippel pensait en avoir fini avec mes supérieurs hiérarchiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une simple étape?   Dim 12 Mar - 19:09

Pour Gippel, obtenir l'aide de la Néo-Avalanche n'était pas primordiale, mais il était toujours bon d'avoir plus d'alliée que d'adversaire. Yévon reste leur bête noire mais la Néo-ShinRa semble sourire en face pour mieux grimacer dans leurs dos. Il n'avait pas confiance en eux et il n'était pas le seul à penser ça. Et comme le dis le dicton, mieux vaut s'allier en cas d'ennemi commun. La jeune femme apportait une bonne idée dans ses propos mais mélangé magie et makina ? C'était seulement possible un truc pareil ? Une makina fonctionne grâce à un ensemble de pièces, certaines lui permette d'effectuer certaines actions bien dicté par le mécanisme alors, user de magie ? Des pièces permettent cela ? Si l'on équipe une bombonne de gaz et un briquet, oui il peut cracher du feu mais de là à en faire naturellement comme le ferait un mage noir ? Ce n'est pas possible ? Pas impossible mais pour ce cas-là, Gippel n'était pas le mieux placé pour voir une telle chose ? Qui sait si un Al Bhed ou une autre personne n'y a pas déjà pensé ?

« Cela demande refixions ? À ma connaissance, je ne sais pas si c'est possible mais en alliant deux savoir faire de deux mondes différents... ça peut faire une bonne alchimie. »

Une chose qui était aussi une spécialité chez les Al Bheds, il se souvenait que Rikku adorait mélanger tout un tas de choses, que cela fasse de bons remèdes ou que ça explose bien comme il faut, elle avait presque un don pour ça ! Emi venait à en conclure que tout était réglé, la demoiselle et le type en noir semblaient d'accord, tout comme Gippel qui acquiesçait en croisant ses bras. Rien à rajouter, tout était bon pour lui. Et concernant la fin de leur négociation, aucun souci pour lui !

« Oui bien entendus, c'est pas un papier qui va dicter notre accord. Eh bien si tout est bon pour nous. Monsieur, à bientôt. Mademoiselle, au plaisir. »

Gippel se permis une courbette devant elle, il lui aurait bien baisé la main mais... Disons que la drague devait avancer lentement en terre inconnue et non trop rapidement. Qui sait ce qui pourrait arriver ! Gardant autant le sourire que la confiance, il fit demi-tour pour retourner vers Emi et quitter le bureau, direction donc le hangar à makina ? Il revenait cependant sur l'entretien, trouvant que cela s'était bien passé. Pas aussi bien que ce qu'il s'était imaginé, mais bien aussi.

« Une bonne chose de faite ! Il faudrait que j'avertisse mes camarades, qu'on se prépare à vous donner un coup de main en cas de besoin mais mieux vaut éviter la radio, on sait jamais si les autres nous écouteraient. »

Par les autres, il entendait leur ennemi commun, la Néo-ShinRa. En tout cas, autant Zebal avait l'air d'un leader réfléchi, autant la demoiselle était aussi charmante que gentille. Pas stupide pour dire oui à tout mais on comprenait qu'à travers ses réponses, elle voulait aider les autres.

« Et sinon, à quoi je dois m'attendre avec ce Léoh ? C'est quel genre de type ? Comme moi ? Plus solitaire et renfermé, plus extravagant, extraverti ? »

Tous les pros de la mécanique n'étaient pas comme lui. Et puis il faut bien savoir, il ne voulait pas mettre les pieds dans le plat en agissant n'importe comment. Une fois encore, plus il aura de bonnes relations et mieux ce sera. Alors ce Léoh en fait aussi partie après tout. Mais quitte à se montrer un peu curieux, autant voir ça un peu plus loin ? Il était dans le QG de la Néo-Avalanche après tout alors il devait y avoir bien des choses à faire ou à voir ?

« Quels sont les différents secteurs ici ? Je veux dire, en dehors des makinas à réparer, il y a plusieurs genres d'équipe ? Espion, aide aux gens, recherche en tous genre ? Quels genres d'activités vous faites ici. »

Tout simplement. Durant les réparations du Refuge, Emi avait bien vu que les Al Bheds accordaient une grosse partie de leur temps et place aux makinas mais ça englobait toute sorte de makina. Transport, défense, aide et ainsi de suite. En est-il autant ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une simple étape?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Simple API Utility & Weather Service
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.
» Doom II - Map 07 : Dead Simple
» [Tuto] Faire un smiley simple avec paint
» technique simple pour tuer gruul en groupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Fort Condor-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives