Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Le début d'une épopée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daggran
Ancien Père Fondateur

Ancien Père Fondateur

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Le début d'une épopée.    Sam 20 Sep - 12:05

Hors RP :
 

→ Kerta arrive de : Horizon.

Quand le sédatif cessa de faire effet, Kerta était déjà enfermée dans une cellule. Quelques heures s’étaient écoulées depuis l’incident à Horizon, mais dans cette cage sans horloge, elle était comme bannie du flot du temps. Chaque paroi était un peu plus vide que la précédente, et seule une lourde porte en métal permettait de s’orienter. Toutes les armes avaient été confisquées, et bien entendu, de grosses menottes métalliques mordaient avidement les poignets de la prisonnière. Mais ces menottes n’étaient pas sans artifices, car elles étaient aussi capable d’inhiber la magie. C’était une situation bien désagréable, et pourtant, les choses allaient rapidement basculer. Car même si Kerta l’ignorait, elle était promise à de grandes choses. Le destin était en marche, et cette cage de fer n’était que le point de départ de son long voyage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3750/4750
MP : 117/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Lun 22 Sep - 16:58


Que s'était-il vraiment passé? Le tout n'était que trop vague pour la sorcière. Elle se souvenait de ce guignol qui l'avait provoqué en la saluant. Non mais on rêve! Elle, une grande sorcière qui est saluée par un maudit humain à queue de singe qui ne sait que fuir! Enfin, pas que fuir mais disons que face à elle, il n'avait pas osé lui faire face. La plus sage de ses décisions finalement. Kerta avait donc fini par rencontrer avec cet individu les soldats qui venaient de les enfumer, endormant Kerta comme son adversaire. Ses guignols ne lui avaient pas mis la moindre peur, elle comptait juste les corriger ensuite pour leur apprendre le respect. On ne la dérange pas alors qu'elle était sur le point de faire souffrir le premier d'une longue liste. Sauf que voilà, même si dans sa tête, elle était une grande sorcière qui allait bientôt faire trembler Dol, elle était aussi humaine que les gardes et les gens d'Horizon. Et du coup, ce gaz somnifère a eu l'effet estompé puisqu'elle tomba comme une masse, endormis dans un terrible cauchemar qu'elle va revivre à nouveau. Elle se voyait à nouveau dans une camisole, dans sa chambre d'isolement avec des murs couverts pour éviter divers blessures de sa part, volontaire ou non. Elle n'avait qu'une porte comme seule sortie avec une petite fenêtre qui s'ouvrait parfois pour voir si elle ne faisait rien d'étrange. Elle se vantait d'être une sorcière et même si les tests étaient négatifs, on ne sait jamais?

Elle vivait ce cauchemar comme la plupart de ses nuits, elle revoyait le visage de ses geôliers qui s'amusait à la martyriser, la torturer par bien des façons, des simples coups à des choses plus atroces. Rien de trop voyant non plus, c'était un asile après tout, pas une prison. Et quand elle vit un visage en particulier, elle se redressa en hurlant à plein poumon. Une fois encore, comme la plupart de ses nuits et donc de ses réveils. Essoufflée, le cœur battant la chamade, en sueur, elle tremblait en observant les alentours. Elle n'était plus dehors? Et son adversaire? Il n'était pas là? Elle était où? Des murs d'aciers, un décor inconnu et une porte? Ses poignets étaient liée et malgré le poids et la douleur de ses choses en métal, elle allait s'en défaire, comme elle quitterait cet endroit... peu importe la hauteur d'un mur ou d'un obstacle, elle quittera cet endroit! Elle se releva en tentant de l'ouvrir mais c'était bloqué. Elle commença à taper du pied dedans, des poings aussi mais rien, elle ne risquait pas de céder face à la puissance de ses coups. Elle s'arrêta que lorsque la douleur était aussi présente dans ses poings que dans ses pieds puis elle commença à marcher, faisant les cent pas. Où elle était? Ce n'était pas l'asile de Deling City. Elle était connue là-bas et peut de chances que sa teinture ait changé grand-chose. Son arme avait disparu aussi, elle le remarqua que sur l'instant, ce qui attisait un peu plus sa colère. Elle toucha les murs, cherchant la moindre faille, un boulon mal vissé,  une plaque qui se décolle un peu. N'importe quoi pourrais être une arme, un clou, un morceau de ses plaques d'acier, un diablotin en carton... si, enfoncer dans une gorge, ça peut tuer quelqu'un. C'est ridicule de penser que ça fera la différence? C'est surtout ridicule de croire que Kerta va croupir ici, elle c'est échappé d'un asile, et ce n'était pas une prison qui allait lui faire peur.

Elle avait déjà réussi à arracher sa camisole un jour, elle avait aussi arraché un des murs en tissu pour trouver n'importe quelle arme pour utiliser contre ses geôliers, quitte à arracher les coutures avec ses dents avant d'être changé de chambre. Alors ici, elle pouvait trouver mieux, les murs étaient en acier et le moindre morceau pointu pourrait faire une arme. Elle avait beau chercher, elle ne trouvait rien, ajoutant donc cela à sa colère. Kerta était presque à s'arracher les ongles sur le mur en le grattant pour trouver la moindre faille mais la sorcière dans sa tête lui donna une meilleure idée. Faire venir les gardes ici pour en tuer un et s'enfuir. Ou le prendre en otage au moins. Elle était seule ici - pour le moment du moins - et il lui était donc impossible de communiquer ou de se servir de son compagnon de cellule pour se sortir d'ici... Il serait simple de voler une de leurs armes et la retourner contre eux. Elle se rapprocha de la porte, tambourinant dessus en hurlant comme une dératée. Quelqu'un allait forcément venir, quitte à s'abimer la voix ou les mains. Rien ni personne ne fera d'elle une prisonnière. Elle devait retrouver Ultimécia, lui être utile ou même une autre sorcière de son avis. Si elle était revenue, d'autres aussi peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Mar 23 Sep - 16:35

Ok, pincez-moi, je dois être en train de rêver! Faudra qu'on m'explique comment j'ai fait pour en arriver là? Moi qui étais tranquillou d'abord sur Gaïa à la ferme des chocobos, j'ai réussi à squatter un engin volant dans l'espoir de retourner sur Héra sauf que ce connard de Kuja nous a attaqués - et on a perdu une donzelle en route, passons, perso je m'en fous un peu.

Sauf que ce fichu engin m'a débarquée de force devant une sorte de bâtiment géant qui avait été attaqué, et apparemment, tout le monde venait apporter son aide pour la rebâtir? Genre j'ai une tronche à aider les nécessiteux moi? Non merci, ni une ni deux, je me casse vers la ville la plus proche, je prends un bateau pour me rendre dans une ville où y'avait des bars partout! Le rêve! Sérieux c'était trop bien et là.. bon ben forcément avec un coup dans le nez, je me suis mise à cogner moi!! Comment je pouvais savoir que l'abruti en face était un soldat? Et un haut gradé en plus? Alors forcément, quand on a une épée comme la mienne, ça fait peur et le type a visiblement cru que je voulais le tuer...

Résultat, direction la case prison! Oh, il paraît qu'on ne doit pas me mettre avec les criminels de haut niveau ou autre hein? Soit disant que je vais être avec les petits délits, sauf que cette foutue prison a été attaquée récemment - ouais je l'ai vu aux infos, par ce Sephiroth qui a piqué un cristal espèce de %£$# - résultat, je vais devoir partager ma cellule avec une autre! Des fers aux poignets, mon épée confisquée - ils ont du s'y mettre à deux pour la porter les cons - et hop, voilà qu'on me jette dans une salle totalement fermée avec pour seule compagnie une demoiselle aux cheveux verts!

Le soldat nous menace toutes les deux d'une arme qui doit soit-disant produire de l'électricité quand il l'actionne, et il semble bien déterminé à s'en servir quand je me retourne vers lui!

«Bon les filles, surtout vous êtes bien sages! On viendra vous chercher pour faire le point sur votre situation, statuer sur le temps que vous allez passer ici tout ça! Alors pas de bêtises!»
«Va te faire voir...»
il ricane alors que je fronce du nez. Genre j'ai pas besoin de mon arme pour t'en coller une petit con!

Il ferme la porte derrière lui et je m'approche pour donner un violent coup de pied dedans! Mais vas y le métal dans lequel c'est fait ce truc! Même moi je suis consciente que j'y peux rien avec ce machin!

«Sale con... tout ça pour une petite bagarre, vous n'avez aucun sens de l'humour sur ce monde de merde!» je peste encore un peu avant de m'asseoir le long du mur, et je remarque enfin la fille qui est avec moi. Plutôt mignonne tiens? Des cheveux verts par contre, c'est plutôt original. M'enfin bon, la princesse Eiko les a bleus alors plus rien ne m'étonne.

«T'es là pourquoi, toi? Prostitution?» elle pourrait, gaulée comme elle est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3750/4750
MP : 117/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Jeu 25 Sep - 20:57

Au final, sa solution était simple. Se déchainer sur la porte jusqu'à faire venir un garde et tout faire pour le tuer ou au moins le prendre en otage. Elle était menottée mais rien ne l'empêchait d'étouffer quelqu'un ou alors le mordre à la gorge. D'après ses souvenirs, les soldats Galbadiens ont des protections sur le corps mais pas au niveau de la gorge? Kerta se déchaina contre cette porte, à avoir mal aux mains comme aux poignets, à avoir mal à la gorge, manque de bol, y a pas d'eau pour calmer tout ça. Son plan a donc foiré pour le moment et elle se laisse tomber le long d'un mur. Toujours dans la malchance, un garde a ouvert la porte entre temps pour y amener quelqu'un. Mince! Elle aurait pu en profiter pour lui sauter dessus! Elle se fout de son arme, elle l'aurait eu! La jeune femme aux cheveux rouges ou roux – allez savoir – tenta de libérer sa colère sur la porte elle aussi mais rien... Tss. Cela dit, ça pourrait changer son plan... Du moins, cette idée ne partait pas dans le bon sens vu la façon dont cette femme s'adressait à elle. Une prostituée?! Si elle en aurait la force, elle se serait lever pour la cogner avec les fers autour de ses poignets tiens!

« Tu peux parler. Qui ne nous deux est à moitié à poil? »

Elle ne manquait pas d'air celle-là à l'insulter, elle, la sorcière Kerta! Son regard continuait de la fixer avec son regard doré, un petit truc qu'on ne lui a pas confisqué, de simples lentilles de couleur. En même temps, à quoi ça leur servirait? Cela dit, ils auraient pu lui laisser son arme, ce serait plus amusant de la sorte. Son regard comme son expression faciale n'avait aucune once de sympathie pour cette femme, elle était sa partenaire de détention mais, et alors? C'est à peine si Kerta la voyait comme une aide pour s'échapper d'ici. Et pas une aide pour quitter cet endroit main dans la main mais plutôt couverte de sang.

« Soit utile et tente de sauver ta peau, aide-moi à trouver un moyen de quitter cet endroit sans avoir à te menacer de mort. »

Elle pourrait bien la tuer maintenant, ne serait-ce que pour l'insulte mais Kerta trouvait que cela aurait manqué d'originalité. Alors que dehors, il y aurait bien plus de façon de la vaincre cette garce. Bon, cela dit elle était limité niveau plan... Se servir d'elle comme otage? Peu probable qu'elle soit une sorte de prisonnière politique dont la survie est capitale pour négocier avec un autre pays. De plus, elle a sous-entendu qu'elle n'était pas d'ici mais d'où alors? Faut dire que l'actualité et Kerta, ça fait deux. Tant que ça ne concerne pas Ultimécia ou une autre sorcière. Elle ignore même la fusion des mondes, c'est pour dire! Sinon il y avait quoi comme plan. La tuer pour tenter son cadavre et faire diversion à la prochaine visite du garde? Mouais, pas terrible puis elle ne doit pas peser deux grammes? Au pire des cas, son sang servira à étancher sa soif? Ha pas sûr, ça donnait soif quand même... Elle pourrait s'allier à elle et assommer le ou les gardes qui vont venir? Non, ce n'est pas son genre de s'associer avec cette mendiante. Elle tourna à nouveau la tête vers elle pour l'observer à nouveau...

« Ta rien de caché par hasard sur toi? Morceau de verre, tournevis, couteau? »

Bah quoi? Elle n'a jamais été enfermé contre son gré quelque part? Kerta a souvent fait parler d'elle et ses tentatives de fuite dans l'asile de Deling City. Là, elle fut prise au dépourvu et cette cellule ne lui a rien offert. Mais elle venait de dehors elle, elle avait peut-être un objet intéressant sur elle? Ce n'est pourtant pas compliqué, elles doivent quitter cet endroit au plus vite! Elle veut retrouver son arme et savoir où se trouve Ultimécia, c'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Ven 26 Sep - 16:39

J'avoue que sur le coup, elle marquait un point concernant ma tenue. C'est clair qu'on ne pouvait pas dire que j'étais très vêtue, m'enfin honnêtement, entre les cicatrices, brûlures et autres marques de combat, on ne pouvait pas dire que j'avais l'apparence d'une pute. Alors qu'elle hein? Bref, ça m'amusait finalement sa réaction, d'une part, elle se laissait pas marcher sur les pieds, et d'autre part elle semblait réfléchir un minimum - ou pas.

Malgré tout, je haussais un sourcil lorsqu'elle me demanda... de l'aider? Sérieusement?

«Et je peux savoir pourquoi je t'aiderais? En quoi tu pourrais m'être utile? J'ai pas besoin de mon arme pour m'évader d'ici, je sais aussi bien me servir de mes poings que de mon épée... j'ai pas l'impression que tu pourrais faire grand mal toi avec tes ptites mimines!» je ricanais légèrement en soupirant. En fait, je ne le savais pas, mais elle pourrait m'aider un chouilla, ne serait-ce qu'en connaissant ce monde dont j'ignore tout. Même la technologie de base m'était inconnue après tout. J'avais à peu près pigé le principe des télévisions, des images dans une boîte quoi, ou des photos aussi. Mais après, fallait pas me demander de savoir me servir d'un engin quelconque.

Elle semblait chercher un moyen de s'évader et je réfléchissais à sa proposition avant de finir par me lever

«j'ai juste une petite question à te poser... tu veux te tirer d'ici comment? T'es au courant qu'on est au beau milieu d'un désert et qu'il y a une sorte d'aéronef géant dehors? Même si on arrive à se tirer, t'as l'intention de traverser un désert de sable comme ça?»

Je m'approchais de la porte pour réfléchir à tout ça, les yeux plissés en fixant l'immense couloir circulaire dehors. Un trou béant au milieu, des escaliers sur les côtés, mais surtout... des types en uniforme. Je me mordais les lèvres avant de me tourner vers la demoiselle et afficher un air amusé.

«J'ai ptêt une idée! Mais va falloir te montrer très gentille!» ça se voit tout de suite que c'est pas le genre de nana qui est prête à jouer de ses charmes pour avoir ce qu'elle veut! Aussi, je l'attirais en l'attrapant par le poignet pour la plaquer à côté de moi contre le mur de façon à être dans l'angle mort de la porte d'entrée. Pas de caméra ici, visiblement on est dans la zone pas trop sécurisée. J'attendais qu'un garde passe avant de commencer tout en lui disant de la fermer avec un doigt sur les lèvres

«Allez chérie... laisse toi faire! Y'a que nous ici autant faire passer le temps agréablement!» j'attendais un peu pour voir, pour sûr que les types du coin doivent pas s'attendre à ce qu'en mettant deux femmes dans la même cellule, les probabilités qu'elles aient envie de s'envoyer en l'air soient énormes! «Enlève ça, ça me gêne...» je prenais l'un des bandages qui entourait mes bras pour le déchirer d'un coup sec, les bruits de pas s'étaient arrêtés... héhéhé

«Hmmm... tu sens bon...» je prenais mon bras et je l'embrassais en faisant des bruits assez suggestifs tout en poussant quelques soupirs, de quoi m'exciter moi-même tiens! Surtout avec l'autre juste à côté de moi! J'ai de ces idées des fois!! C'est alors que je vis juste un nez dépasser de la grille de la porte, mais il ne pouvait pas nous voir malgré ses efforts aussi je poussais de nouveaux soupirs jusqu'à ce que je l'entende enfin ouvrir le plus discrètement possible la porte - forcément, il voulait nous surprendre hein? Petit coquin! Tous les mêmes!!!

Sauf que dès qu'il passa la porte, je n'eus qu'à tendre le bras pour l'agripper par le col et l'attirer contre moi, passant mon bras autour de son cou, la main sur sa bouche pour l'étrangler juste assez afin de l'endormir, puis je le posais à terre avant de refermer la porte... chaque chose en son temps.

«Merde, une demi-portion... son uniforme devrait t'aller à toi, moi il me sera trop petit.» je lui retirais son casque et je le tendais à la demoiselle avant de le déshabiller entièrement, ça puait la sueur, mais si elle voulait qu'on parte d'ici, elle n'aurait pas trop le choix! Je prenais ses propres menottes et je le tirais jusqu'au mur pour qu'il reste dans l'angle mort de la porte pour le moment, et j'utilisais l'un de mes bandages pour lui faire un bâillon.

Bon... moi je gardais les clés! Hors de question que je laisse cette fille partir toute seule, on allait devoir attendre un autre gars à peu près de ma taille pour lui piquer son uniforme!

«T'es prête pour un deuxième round ou bien t'as une autre idée pour attirer un abruti par ici?» moi ça ne me dérange pas de simuler, quoi que si elle m'aide un peu cette fois, ce serait encore mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3750/4750
MP : 117/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Dim 28 Sep - 19:02


Quelle connerie quand même! Enfermé ici, non mais si c'est pas de chance ça! Elle venait tout juste de quitter sa prison de Deling City et de profiter de cette liberté dont elle a souvent été privée et voilà qu'à cause de ce foutu type à queue de singe – et de cette ville de hippie qui voulait la priver de son arme – la voilà à nouveau enfermé entre quatre murs. Ce qu'elle peut détester ça! Et cette femme ne changeait pas vraiment leur situation, prisonnière. Mais au pluriel. Kerta avait un début d'idée mais rien de très enviable pour l'une comme pour l'autre. Si la sorcière veut s'amuser à tuer sa codétenue pour faire venir les autres, il y a peu de chances que cette femme se sacrifie pour servir la grande sorcière qu'elle était. Mais déjà cette femme la provoquait en se disant qu'elle ne ferait pas grand mal avec ses petites mains? Elle ne peut pas dire le contraire, la magie était plus de son domaine. Hélas, cela fait un bon moment qu'elle n'avait pas réussi à lancer un sort... Logique, vu qu'elle n'est pas une sorcière mais dans sa tête, elle était sûr du contraire. La sorcière fronçait ses sourcils en observaient cette nouvelle venue. Oui, dans le sang elle baignera et c'est seulement comme ça qu'elle lui sera utile. Au moins elle lui fournissait des informations qu'elle ne connaissait pas? Elle était donc dans la prison du désert et... un aéronef dehors? Tiens donc, surveillance accrue?

« Et alors? Ce n'est qu'un désert et tôt ou tard on en sortira. »

Il suffisait juste de prendre quelques vivres et surtout de l'eau avant de partir d'ici, rien de bien compliqué. Bien qu'en fait si, au moindre faux pas, la prison rentra dans le sable et ce sera fichu. Mais bien vite, elle semblait avoir une idée? Allons bon, quelle est cette merveilleuse idée qui lui est arrivée dans son cerveau de primate? Elle lui attrapa la main avec un drôle d'air sur le visage avant de la plaquer dans un coin – bon d'accord, elle est peut-être plus forte qu'elle physiquement – avant de commencer un drôle de manège? Elle arracha son bandage sur le bras, commençant à s'embrasser, insistant bien sur les bruits de succion. Mais à quoi elle joue? Certes, ce plan n'était pas venue à l'esprit de Kerta après tout mais quand même... Mais quand le garde commença à se rapprocher, là, elle voyait un peu la finesse du plan. Cela ne l'empêchait pas d'y mettre du sien pour rendre la chose plus crédible. Elle restait de marbre, contre le mur. Le jeu d'acteur de cette femme semblait être suffisant après tout. Sauf qu'une fois immobilisé, Kerta eut une mauvaise surprise...

« Tu veux que je mette ça sur moi? »

Kerta arquait un sourcil en dévisageant la jeune femme. Elle n'était pas une mendiante pour porter ce genre de truc puant! La porte était ouverte à présent, qu'elles piquent sur lui ce qui sert d'arme et continue leur route vers la sortie. Elle avait bloquer le garde dans un coin de la cellule mais plus Kerta le regardait, plus elle voulait le tuer. En plus d'être un ennemi, il était celui qui avait rendu cet uniforme puant. Elle avait juste à bloqué son pied sur sa gorge et écraser le tout jusqu'à entendre un délicieux craquement... Mais sa partenaire de cellule la retirait de ce doux rêve. Cette idée de se déguiser était surement la plus sûre mais pour l'instant, l'idée de porter ses vêtements puants...

« Une fois que j'aurais attiré un deuxième garde, je te jure que celui-là ne va pas se réveiller! Ça devrait pas être long alors tiens toi prête. »

Envie de l'aider? Non, elle connaissait mieux le terrain qu'elle en ce qui concerne l'extérieur de cette prison alors autant l'utiliser pour le moment. Elle n'avait pas trop de mal à porter ses vêtements par-dessus les siens, il y a juste ses bottes qu'elle avait dû cacher sous son plastron avant d'enfiler le casque en dernière pièce. Elle quitta la cellule en observant les alentours, c'était une des dernières prisons de ce couloir, elle continua dans la seule direction possible jusqu'à apercevoir un autre garde qui semblait plus de la taille de... tiens, elle connaît pas le nom de cette fille en fait? Bof, peu importe. Kerta fit en sorte d'avoir une voix plus grave en retenant ses envies de planter sa main dans le ventre de ce garde pour l'étouffer avec ses propres intestins mais fuir avant tout.

« C'est quoi le problème avec les deux filles au fond? »
« Hein? Comment ça? »
« La rousse se prend pour un singe en sautant sur place à poil et l'autre danse devant elle. »
« C'est une prison ici, pas un asile bordel! »

Le garde s'avançait déjà vers la cellule pour régler cette histoire ou se marrer un bon coup surement mais Kerta le suivait au pas et à peine avait-il passé la porte qu'elle plaqua sa main sur sa bouche, laissant la meilleure partie à la jeune femme pour l'assommer, lui laissant le soin de le foutre à poil pour porter cette même tenue puante et manquant cruellement d'esthétique. Kerta s'avança vers celui bâillonné dans un coin en réalisant son désir de le tuer, enfonçant son pied sur sa gorge pour lui couper la respiration, même si cela commençait à le réveiller, elle ne fit qu'admirer sa mort ou sa perte de connaissance, elle n'allait pas le vérifier, tout ce qu'elle savait, c'est qu'il l'avait vu et qu'il était à nouveau endormi. Pour toujours ou juste un moment? Kerta se retourna vers sa complice pour poser une question qui était assez importante mine de rien.

« Comment je dois t'appeler au fait? »

Une question qui mérite une réponse pour que cela soit plus pratique à l'avenir, au moins pour se sortir d'ici. De même qu'elle aura peut-être plus de réponse qu'elle pour les guider dans cette prison, l'endroit où ils stockent leur vivre, leurs armes surtout.

« Tu étais réveillé en arrivant ici, tu as pu voir où ils stockaient leur arme au moins? »

Sans son épée, Kerta aura du mal à se défendre en dehors de cette prison car à moins de s'apercevoir soudainement qu'elle a vraiment des pouvoirs magiques, elles étaient plutôt mal barré une fois cet endroit de quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Lun 29 Sep - 17:21

Genre c'est juste un désert et on en sortira? Cette fille est pas un peu cinglée? Et elle croit qu'on trouverait des provisions comme ça pour traverser le désert dans le coin? Vu ce que j'ai vu dehors, ils se font ravitailler régulièrement, ils ont pas ce genre de choses par ici... mais je m'abstiens de tout commentaire, elle a beau être canon, elle a l'air d'avoir une sérieuse araignée au plafond celle la!

Enfin, malgré mes menottes, je réussis à neutraliser un premier garde, trop petit pour que je puisse enfiler son uniforme, mais il a au moins sur lui les clés qui nous permettent de nous débarrasser de ces chaînes et d'être plus libres de nos mouvements. Alors qu'elle regarde le type assommé, je vois passer un regard quasi meurtrier sur le visage de cette fille et je plisse un peu des yeux en me disant que j'ai sérieusement intérêt à être sur mes gardes avec elle. Ok si elle vient de ce monde, elle peut m'aider, mais de là à lui faire confiance, faut pas rêver.

Dans un premier temps, elle se casse pour trouver un autre gars pour moi. Je me tourne vers le gars inconscient alors qu'elle annonce clairement qu'elle va le tuer après, je hausse juste des épaules

«Fais ce que tu veux... m'enfin je pense qu'on aura davantage d'emmerdes à être recherchées pour meurtre que juste pour évasion» m'en fout, si on a des problèmes, je dirai que c'est elle, et elle se démerde!

Je la regardais partir et je m'assurais seulement que l'autre ne se réveille pas, jusqu'à ce qu'elle revienne avec un type qui faisait à peu près ma taille. Pendant que je le déshabillais, elle s'occupait quand même de l'autre. Je ne savais pas si elle l'avait tué ou non, ce n'était pas mon problème, j'avais juste enfilé l'uniforme et le casque avant qu'elle ne me demande mon nom...

«Erza. Je viens d'Héra.» elle n'avait pas besoin d'en savoir plus. J'attendais un peu en lui faisant un léger signe de tête pour voir si elle allait me donner son nom en retour. Mais de toute manière, on n'avait pas trop de temps à perdre...

Cela faisait maintenant plusieurs mois que l'université s'était installée à côté, les soldats avaient du avoir le temps d'être formés depuis, mais j'avais bon espoir qu'ils aient encore quelques nouvelles recrues et que ce ne soit pas suspect qu'on ne connaisse pas les lieux. Surtout si on voulait récupérer nos armes

«Non, je ne sais pas où c'est. J'ai failli rejoindre une caserne militaire une fois, j'espère juste que vous avez à peu près les mêmes termes que chez nous, sinon on est dans la merde. Viens et ferme la.» si j'avais su, j'aurais intégré les amazones quelques temps, mais ça me faisait tellement chier d'obéir aux ordres...

Bref, on quittait notre cellule et je la refermais soigneusement à clé pour que notre évasion soit signalée le plus tard possible. Puis je regardais la manière dont les types marchaient et j'essayais de calquer ma démarche sur la leur, jusqu'à croiser un mec au pif au pied de l'escalier qui menait au niveau supérieur. Je le saluais rapidement avant de me racler la gorge

«Hum... excusez moi, mais je suis nouveau par ici et on m'a demandé de faire l'inventaire des armes, mais je me suis perdu!» le type ricana ce qui me donnait bien envie de lui coller mon poing dans la tronche, mais je me retenais en tremblant quand même un peu
- «On a encore des bleus? Enfin, merci quand même pour votre aide, je suppose que t'es encore un de ces petits jeunes bénévoles de Deling City hein?» ok, j'ai rien pigé à ce qu'il vient de dire. Un bleu? Ok mon uniforme est bleu, mais le sien aussi donc... et c'est quoi un bénévole? Deling City? J'approuvais juste d'un signe de tête en croisant les doigts que ce soit la réponse qu'il attendait, et il se mit à soupirer avant de me désigner une porte de l'autre côté de là où on se trouvait «c'est la porte là bas. Vous serez pas trop de deux pour faire l'inventaire, depuis l'attaque, je crois pas qu'on ait rangé, ça doit être un bordel monstre là dedans!»
«D'accord... merci.»
je le saluais encore et j'entraînais la fille avec moi jusqu'à la fameuse salle, et effectivement... vas y le bordel!!

Heureusement, vu la taille de mon épée, je la retrouvais rapidement, sauf que justement, elle n'était pas très discrète et si je sortais avec ce machin, ma couverture était grillée...

«Bon... trouve ton arme là dedans, et va falloir trouver un moyen de sortir d'ici. Moi je suis venue avec leur engin bizarre en fer avec de grosses roues noires... voiture il me semble? Tu sais conduire ces machins toi?» non parce que bon, ce serait bien pratique! On dit qu'on veut aller à Deling City - vu que visiblement c'est une ville - et on se caaaaaasse!

Sinon... on est dans la merde et il nous faudra prendre un otage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3750/4750
MP : 117/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Mer 1 Oct - 20:29

Quel était le problème? En fuite simplement ou pour meurtre, elles seront quand même poursuivi avec plus ou moins de garde alors Kerta se fiche de savoir le nombre. Ils étaient pour elle tous aussi insignifiant que des insectes alors un de plus, un de moins, ce n'est qu'un détail. Déjà qu'elle avait à porter cet uniforme aussi moche que puant, ce serait que charité que de tuer un tel guignol! Il faut vraiment avoir une paie colossale pour accepter de porter un tel accoutrement. Passons. S'adressant à elle pour lui demander son nom, elle lui répondit, Erza. Jamais entendu parlé. Aucune sorcière de Dol n'a porté un tel nom, célèbre ou non, elle pouvait en réciter leur fait et méfait sur le bout des doigts. À question pour une sorcière, elle ferait un massacre des autres candidats. La politesse voudrait qu'elle se présente pour lui renvoyer la pareille mais Kerta avait plus dans l'optique de se présenter pour éviter tout surnom débile ou gênant. Déjà que cette Erza avait fait preuve d'un curieux système de diversion, elle ne voulait pas en avoir plus a subir.

« Kerta. »

Ce n'était pas son vrai nom mais, et alors? Elle était désormais Kerta, la sorcière. Pas cette humaine simplement née comme n'importe qui, elle avait les pouvoirs d'Hyne en elle bien qu'ils semblaient plutôt dormir pour me moment. Elle lâcha ce nom simplement sans plus de commentaire. Elle était de Dol mais elle le saura vraiment assez tôt. Elle allait vite voir que ce qui est de Dol, elle connaît bien la carte bien qu'elle n'ait jamais quitté Deling City avant sa fuite de l'asile. Elle savait que la prison était dans un désert, rendant la fuite difficile ou même l'arrivée pour n'importe qui mais elle se fichait royalement des détails. Erza répondit à son autre question mais elle acquiesça cette fois au moins avant de rajouter autre chose.

« Je comprends ce que tu dis, t'en fais pas pour ça. »

Inutile de perdre du temps ici, le principal était de fuir après tout. Suivant sa partenaire dans cette drôle d'aventure, elle marchait et la laissait parlée face à un autre guignol. Encore un qui méritait de crever la bouche ouverte! Elle la laissait parler, c'est que mine de rien, elles allaient réussir à trouver sans trop de problèmes leur arme. Même si l'abruti avait évoquée Deling City, suffisant pour que son regard fixe cette andouille avec cette lueur dans le regard d'envie de le tuer. Heureusement que le casque masquait sa vue sinon y en a un qui aurait mouillé son pantalon. Erza poussa la porte de la salle aux armes et elle trouva rapidement la sienne qui était plutôt imposante. Pas mal, le genre d'arme de bourrin qui ne devait pas faire de cadeaux. Mais comme on dit, c'est pas la taille qui compte. Quoi que là, elle va les ramoner de l'intérieur avec une telle arme!

Elle était donc venue par voiture? En effet, ce semblait le moyen le plus rapide qu'elles aient sous la main pour quitter cet endroit. Malheureusement, elle n'avait pas de sort pour se téléporter alors il faut bien faire avec les moyens du bord. Pour seule réponse cette fois, Erza eut le droit à un petit « Hmph » et un sourire en coin, l'air de dire que bien entendu, elle savait conduire, peut-être même était-elle une spécialiste. La vérité c'est qu'elle a déjà vu ses parents conduire cet engin quand elle était jeune alors elle « savait » comment manipuler cette machine mais ce n'était pas si simple. Erza le verra bien lors de leur fuite, si elles y arrivent. La sorcière chercha dans les armes, tout un tas d'arme à feu, de gunblade aussi, même d'appareil de rechange pour les Galbadiens rouges et leur armure sur les épaules. Elle chercha des armes, elle trouva même un fouet... Qui se bat avec un fouet, sérieusement? C'est une prison ici ou un truc pour sadomaso?! Heureusement, elle trouva son Aiguille! Une lame de taille normale, plutôt fine mais très coupante, ça, elle peut assurer quiconque a un doute! Elle attacha son arme à sa ceinture même si sur cette tenue, ce n'était pas simple.

« Cherchons de quoi manger ou boire en même temps. Ils doivent bien avoir une cantine ou quelque chose ici? »

Sorcière ou non, elle devait forcément manger, au moins boire. Puis le désert, ça donne chaud alors il faut bien avoir de quoi s'hydrater pour pas crever misérablement. Erza pouvait avoir un avis contre, ce serait étonnant de la voir refuser de l'eau sous un soleil de plomb, même aussi peu vêtue qu'elle soi. Kerta quitta la salle la première et si Erza voulait s'en sortir un tant soit peu avec le langage de ce monde – du moins certains termes ou noms de villes – elle sera forcée de la suivre. Bien entendu, Kerta ignorait où elle s'avançait, la seule chose qu'elle savait, c'est qu'elle avait faim. Marchant dans les couloirs en ayant peu de mimes par rapport à la marche des autres gardes, elle tentait d'ouvrir chaque porte qu'elle croisait. Faut bien dire ce qui est, de nombreux couloirs portaient des numéros mais pour ce qui est d'indiquer ce qui se trouve dans telle direction, c'était un vrai mystère. En tout cas, elles avaient la chance de ne croiser personne à cet étage pour le moment. Ce fut un peu plus loin que Kerta trouva une salle ouverte, il semblerait que ce soit les vestiaires? De nombreux casiers, un distributeur de boissons et de casse croute dans un coin, elles avaient frappé à la bonne porte. Parlant de frapper...

« Tu peux me montrer sur ses machines si ton arme est efficace? »

Non, comme ça, ça lui évite de se fatiguer puis dans le pire des cas, il y aura un peu d'action si ça rameute les autres a cause du bruit. Kerta un étrange petit sourire en coin, elle allait souvent le revoir ce sourire et souvent pour un mauvais coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Ven 3 Oct - 8:58

Bon, comment planquer mon arme correctement? Sérieusement, je ne me voyais pas la mettre simplement dans mon dos comme je le faisais en temps normal. On voit tout de suite que ce n'est pas une arme de ce monde et je risque de me faire griller. Cependant, je finis par trouver une sorte de couverture, aussi je l'enroule simplement dedans. Je suppose qu'on ne pourra pas trop deviner de quoi il s'agit? On verra, tant pis. Je soupire avant de finalement la raccrocher dans mon dos avant que la dénommée Kerta me suggère d'aller chercher des provisions avant de trouver une voiture pour quitter les lieux.

«J'ai pas l'impression qu'ils soient le genre à se réunir joyeusement dans un réfectoire par ici. Ils doivent se faire des casse-croûtes...» et effectivement, après avoir fait semblant pendant quelques temps de juste patrouiller, on finissait par arriver dans une petite salle. Vestiaires, machine bizarre avec de la nourriture en sachet derrière une vitre - hein? - et Kerta qui me demande d'utiliser mon arme pour la casser? Je fais craquer mes phalanges avant de pencher la tête sur le côté

«Pas besoin de mon arme pour ça...» les gants de cette combinaison sont assez épais pour me protéger les poings, donc je ne me fais même pas chier, je prends mon élan et crac! Mon bras passe au travers la vitre. Je sors un premier sandwich, soigneusement emballé dans du plastique et je le regarde sous tous les angles d'un air curieux - même si Kerta ne peut pas le voir à cause de mon casque

«C'est quoi ça?» j'ai déjà vu cette matière, mais pas d'aussi près en fait. Je commence à toucher le plastique du bout des doigts avec intérêt, c'est bizarre ce truc? Sauf que oui, avec le boucan de la vitre cassée, on a attiré un type qui nous regarde alors en pointant son arme sur nous

«Hey!!! Qu'est-ce que vous faites??» sans réfléchir, j'attrape le premier truc un peu dur qui se trouve à ma portée - à savoir donc, une canette de soda - et je la lui lance à la tronche! Bon, ok, son casque a amorti la majorité des dégâts, mais au moins ça lui a fait perdre suffisamment l'équilibre pour que je me précipite vers lui et que je lève son arme vers le plafond pour qu'il décharge une partie de ses balles!

«Raaah! Il va rameuter toute la prison ce con!!» je lui mets un bon coup dans l'estomac pour le faire se plier en deux, puis j'essaie de viser sa nuque pour l'assommer avant de revenir vers le distributeur «On prend ce dont on a besoin et on s'arrache!! Faut qu'on trouve ces voitures là!» en réalité, elles étaient tout en haut, mais il fallait que la tour redescende pour qu'on puisse s'enfuir, et ça, je ne le savais pas. L'alarme n'était pas encore déclenchée, mais je l'ignorais encore, on était perchées tout en haut des trois tours!

Il y avait finalement un petit panneau marqué "parking" sur notre route, Kerta l'avait déchiffré et on pouvait donc monter vers le dernier étage. Au bout de deux étages, on avait arrêté de courir pour ne pas que ça paraisse suspect, mais on restait sur nos gardes... comment justifier qu'on voulait prendre une voiture pour quitter la prison? Est-ce que les soldats avaient le droit de partir comme ça quand ils voulaient? Je le sentais mal ce plan à force, lorsque nos copains de cellules allaient se réveiller, l'alarme ne tarderait pas à...

YYYYYYYYYYIOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!!!!

sonner... et merde. Bon, pas de panique, ils ne peuvent pas savoir encore que c'est nous tant qu'on porte l'uniforme, mais si jamais ils nous demandent d'enlever nos casques... faut qu'on se tire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3750/4750
MP : 117/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Sam 4 Oct - 22:06


Pour Kerta, la solution était simple, elle casse cette machine, elles prennent de quoi tenir puis adieux la prison et bonjour la liberté! Elle aimerait bien refaire le portrait de quelques gardes en routes mais ça risquerait de briser leur couverture, un peu trop facilement d'ailleurs. Erza ne montra pas son arme – dommage – mais plutôt sa force pour défoncer la vitre avec son poing. Moui, pas mal. Suffisait de se dire que cette vitre était une sorte de soldat, ça lui aurait fait mal un tel coup de poing. Elle en sortit un sandwich en se demandant quelle était cette matière? Quoi? Le plastique? Ils n'ont pas ça sur son monde? Quels sous-développés. Enfin bon, à peine Kerta avait simplement répondu du « Plastique » qu'un demeuré arriva pour se douter de quelque chose. L'idée d'Erza était bonne, assommée le garde mais avec une canette? Sachant qu'il a un casque... Elle avait connu mieux comme plan improvisé. Elle venait quand même lui foutre un bon coup dans l'estomac pour le plier en deux avants de l'assommer alors que ses balles perdues allaient rameuter du monde. Kerta vidait déjà le distributeur, plaçant certaines choses dans ses poches, sa ceinture ou sous son plastron, avec ses bottes.

« Laisse-moi gérer pour la suite. »

Kerta sortait de la pièce, observant le couloir, personne mais Kerta retourna dans la salle pour faire tirer l'arme du garde dans le distributeur en ramenant le corps près du distributeur. Heureusement, il y avait de l'alcool dedans et Kerta en déversa une canette sur sa tronche, au moins les autres vont croire qu'il était simplement bourré, avec de la chance? Mais ce n'était pas une raison pour rester ici, toutes les deux filèrent vers le parking, croisant quelques gardes mais qui semblaient ignorer le bruit qui avait pourtant dû être entendu? À croire que ce n'était pas leur affaire. Tout semblait bien se passer mais hélas, en arrivant au dernier étage, pas loin de leur liberté, la sorcière et la... guerrière avait la mauvaise surprise d'entendre que leur amis étaient réveillés. Elle aurait dû les tuer, ils ne se seraient pas réveillé de sitôt au moins.

« Grouillons-nous! »

Marchant d'un pas rapide, elles se dirigeaient vers le parking, même si certains gardes ne faisaient pas attention à elles, d'autres les observaient en continuant leur chemin mais seulement l'un d'eux se retourna pour leur demander où « ils » se dirigeaient. Kerta se retourna en prenant sa voix grave.

« Ordre de garder le parking pour éviter toute fuite. »
« Les autres croient qu'on va les laisser aller jusque-là? Ils nous sous-estiment vraiment! »

Et ils reprenaient leur chemin, bien déterminer à stopper quiconque tentera de venir au dernier étage. Elles étaient tranquilles de ce côté-là mais pour combien de temps? Si d'autres gardes étaient dans le parking, ce serait la catastrophe. Heureusement, l'entrée n'était ni surveiller, ni gardé, Kerta se rapprocha du premier véhicule et ouvrit la porte sans la moindre difficulté mais une fois installé dedans... Où étaient les clés? Elles n'avaient pas pensé à ça! Merde! Elle n'était pas assez douée avec les fils pour la faire démarrer en bidouillant tout ça. Elle tripota tout ce qu'elle pouvait sur le tableau de bord et dieu sait par quel miracle, la voiture s'était mise en marche. Absence de clé sur les véhicules pour gagner du temps. Une petite puce était dans son plastron pour autoriser la mise en marche, il suffisait de voir le nom du type s'afficher sur le petit écran mais ça, la sorcière s'en fichait royalement. Reste deux problèmes, rouler vers la sortie et ouvrir la sortie surtout! Depuis le véhicule, elle voyait le gros bouton rouge avec écrit dessus « OUVERTURE/FERMETURE », voilà la sortie!

« Va appuyer sur le bouton rouge là-bas, je me charge de mettre ça en route. »

Trouver le moyen. Alors qu'Erza allait ouvrir les portes, Kerta appuyait là où elle pouvait, elle bougeait le levier de vitesses, le volant, appuyant sur toutes les pédales mais rien. Le 1 sur le pommeau de vitesse devait être le début, la voiture pouvait pas démarrer en commençant par 4 surement? Elle appuya sur la seule pédale qui semblait faire vibrer le moteur et en relâchant doucement la pédale et en appuyant sur une autre, elle roula pas très vite et en enfonçant l'embrayage, elle fit du bruit avec le véhicule mais ça n'allait pas plus vite pour autant, en accélérant à nouveau, la voiture venait de caler près de la sortie mais elle avait compris.

« Grimpe, on file d'ici! »

Erza grimpa à peine que Kerta enchaina les vitesses et même si elle ne risquait pas d'écraser un passant dans le désert, le véhicule fonçait déjà à toute vitesse sur le sable chaud. Quittant cette lumière faible pour ce grand soleil, ça changeait. Kerta retira son casque en le jetant derrière elle en continuant de foncer à vive allure dans le désert, sans attacher sa ceinture, quel exemple. Elle voyait dans le rétroviseur la prison et aussi la fac. Son pire ennemi, des chasseurs de sorcières!

« Essaie de régler ce machin sur une destination. »

Elle parlait du GPS mais Erza ne connaissait pas cette machine, inexistante sur son monde, elle tentait de le régler en ralentissant un peu mais leur vitesse restait quand même élevée. Le plus proche était Deling City ou la base des missiles? Ce tas de ruine? Pff... Elle n'avait pas vraiment envie de remettre les pieds à Deling City mais vaut mieux se diriger là-bas, ensuite, elles aviseront.

« Putain de chaleur... Dés qu'on sera assez éloigné, je jette ses fringues! »

Déjà que ça puait la sueur d'un autre alors si elle en rajoute une couche...

« Pourquoi on t'a enfermé dans ce truc? »

Elle avait parlé d'une bagarre, non? Quel genre de bagarre, l'histoire d'une mauvaise blague dans une taverne ou bien le genre a cogné sur tout ce qui bouge?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Lun 6 Oct - 10:38

Bon, maintenant que l'alarme était lancée, on n'était pas dans la merde! Sauf que la sorcière avait visiblement une petite idée derrière la tête, car elle utilisa le garde que je venais d'assommer pour le mettre au niveau du distributeur et l'arroser d'une bonne dose de bière - seul truc alcoolisé dans ce genre de machine...
«Pas bête» à voir si ça suffirait, mais les gardes de cette prison étaient flambants neufs, les anciens ayant été tués au cours de l'attaque de ce Sephiroth, si bien qu'au final, on avait peut être nos chances de nous en tirer. Ils ne se connaissaient pas tous encore.

On prenait la poudre d'escampette en suivant les panneaux - enfin Kerta les suivait surtout - jusqu'à ce qu'on arrive au parking. Normalement avec l'alarme, les tours auraient du monter pour empêcher toute évasion, mais il fallait croire qu'on avait de la chance pour le moment car lorsqu'on arrivait au niveau du parking, on était bien à ras le sol! Cool! Je laissais Kerta négocier car visiblement, elle s'en sortait plutôt bien - elle avait apparemment eu quelques expériences en matière d'évasion par le passé - si bien qu'on finissait par prendre la voiture après que j'ai appuyé sur le bouton qu'elle me désignait!

Et youhouuuu! Sérieux, c'était marrant ce truc! On aurait dit un chocobo sauvage qui ronflait comme un troll! Dès qu'on fut dehors, la température brûlante du désert nous faisait suer davantage dans ces uniformes puants, mais on préférait attendre d'être suffisamment loin pour les retirer... j'avais même pas essayé de bidouiller le GPS comme elle me le demandait, me contentant de la regarder d'un air amusé

«Je sais pas lire votre écriture je te signale... et puis ça servirait à quoi?» nous sur Héra, on utilise des boussoles, on n'est pas des assistés hein? En tout cas, d'une main, elle finissait par bidouiller cet engin pour prendre la route de Deling City. Même si elle n'aimait pas cette ville, ce ne serait qu'une étape avant qu'on n'aille ailleurs surement...

Lorsque la prison fut hors de vue, on retirait nos casques déjà et je me déshabillais pendant qu'elle conduisait pour jeter à nouveau les vêtements de soldat dans le sable! Ils seraient surement très vite recouverts

«Ah que ça fait du bien!» je m'étirais longuement avant de poser mes pieds sur le tableau de bord, les mains derrière la tête pour profiter du soleil afin de bronzer un peu, écoutant d'une oreille distraite la question de la sorcière

«J'ai cassé le nez à l'un de leurs soldats dans un bar... visiblement, c'est pas très bien vu sur ce monde! Et comme je me suis pas laissé faire lorsqu'ils ont voulu me calmer, ben ils m'ont embarquée» bande de cons prétentieux. En quoi un soldat vaut mieux qu'un autre pour se faire tabasser hein? En tout cas, je n'avais nul remord vis à vis de ça, tout ce qui comptait maintenant, c'était d'être sorti de là et de pouvoir continuer ce que je voulais faire, à savoir me faire de la tune pour acheter des gemmes et devenir plus forte pour pouvoir un jour poutrer Kuja!

«D'ailleurs, tu m'as pas répondu sur la raison pour laquelle toi t'étais en tôle!» histoire qu'on continue de discuter tranquillement le temps d'arriver à Deling City. Avec un engin pareil, ce ne serait pas très long... et mine de rien, la ville allait sacrément me surprendre puisqu'elle me rappellerait Treno avec sa nuit perpétuelle! Mais en plus moderne. Bien que pour ces trucs là, je commençais à m'y habituer...
==========================
Direction: Deling City
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daggran
Ancien Père Fondateur

Ancien Père Fondateur

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le début d'une épopée.    Lun 6 Oct - 21:09

→ Kerta passe au niveau 2 !
→ Erza passe au niveau 2 !

→ Kerta gagne 250 gils.
→ Erza gagne 250 gils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le début d'une épopée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une nouvelle épopée
» [Recit] L'épopée de Ortzyn le maudit.
» [Bande Dessinée] L'épopée d'une Orque.
» L'oeuvre monumentale de René Grousset
» L'épopée de Maritin. (Chapitre 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Galbadia :: Prison du Désert-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives