Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une brève halte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 21:03

C’était assez drôle de voir Lyte tenter de me clouer le bec. Le pauvre, à chaque fois qu’il pensait avoir la réplique idéale, je trouvais encore le moyen de répliquer. C’était amusant – enfin ca dépend pour qui – mais ca n’avait rien de méchant surtout. Enfin bon, nous avions pris la route tranquillement jusqu’au village de Besaid, jusqu’à ce qu’on se fasse poursuivre par un groupe de créatures sauvages. Elles n’étaient pas très résistantes alors on en venait rapidement à bout. On s’en était déjà débarrassés d’une chacun, il en restait une. Le dingo tenta de sauter sur Lyte, et même si je ne doutais pas un seul instant qu’il aurait réussi à intercepter l’attaque, j’avais profité que l’animal ne me calcule pas pour lui envoyer une attaque surprise. Ma dague lui percuta la tête et il éclata en un nuage de poussières à son tour. Puis elle revint dans ma main lorsque je la tendis vers elle, ce qui suscita quelques interrogations de la part de Lyte.

- Je l’ai utilisée pourtant contre le monstre à Costa mais dans le feu de l’action tu n’as pas dû voir. Et comment je la fais revenir … Je n’en sais absolument rien, c’est presque instinctif. Elle a toujours appartenu à ma famille et dès que je l’ai trouvée, j’ai senti que j’avais un lien étroit avec. C’est comme si elle était « vivante ». Quand je l’appelle, elle répond …

Je ne savais pas trop comment expliquer ca. Moi-même je n’étais pas certaine de l’histoire réelle qu’il y avait derrière cette dague. Juste que c’était un héritage familial et que je comprenais pourquoi elle avait une grande valeur, maintenant qu’elle était entre mes mains. Pour illustrer mes propos, joindre le geste à la parole, je l’avais lancée plus loin pour la planter dans le sol et en tendant la main vers elle, sa gemme brilla et elle revenait automatiquement.

- C’est plutôt pratique. Je suis plus axée sur la magie que sur la force. Par contre je n’ai pas trop de force mais j’ai beaucoup de précision et d’agilité, donc bon, ca m’évite d’avoir à aller la chercher à chaque fois. Tu verras, je suis imbattable au jeu des fléchettes !

J’affichais un grand sourire et rangeais ma dague avant de lui faire signe d’avancer. Les dingos avaient laissé quelques gils derrière eux. Et je ne mentais pas pour les fléchettes ! Il faut dire que de toute manière les habitants de Wutai étaient réputés pour être vifs, souples, et habiles. Quoique pour les fléchettes je pensais à quelque chose et je me tournais vers Lyte l’espace d’une seconde pour lui lancer un regard rempli de suspicion. Même si je plaisantais.

- Et si je dois perdre, je te soupçonnerai d’avoir utilisé tes dons éoliens pour changer la trajectoire des fléchettes !

Vous sentez cette odeur dans l’air ? Oui, c’est bien celle de la mauvaise foi de la fille qui n’aime pas perdre ! Bon allez, village en vue ! On remarque tout de suite que le temple est le bâtiment le plus important du village, puisque c’est le seul à être construit en pierre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 0:13

"Merci !

Bon, elle m'avait débarrassé d'un ennemi peu coriace que j'aurais certainement pu abattre mais sur le principe, je devais la remercier. Et puis, elle m'avait montré sa dextérité avec sa dague et ça avait eu le chic d'attiser ma curiosité. 

Et la réponse que j'avais eu attisait encore davantage ma curiosité, cette arme avait un don. Et, c'était un réel atout pour elle comme pour nous. J'osais croire qu'elle avait vraiment reçu cette arme d'une chimère en direct. Mais, j'aimerais bien creuser davantage l'histoire de Ruka. Au contraire, elle rigolait en prétextant être super forte au fléchette. Moi, au lancer de javelot, que le meilleur gagne alors. Mais, elle me suspecterait de tricherie à cause de mes talents élémentaire. 

"J'ai l'impression que tu me prends pour beaucoup plus sournois que je ne suis ! J'utilise pas mes talents pour ce genre de chose...

Je me concentrai et faisait voler sa robe. J'avais fait l'effort de la faire voler de manière à ce qu'elle sente l'envoler mais pas de mon côté, que je ne vois rien. 


"Tu vois, j'aurais voulu, j'aurai pu tricher..." Je plantai mon regard dans le sien... "Si j'ai à te défier à quelque chose, je veux que ce soit à la loyale..." Je rapprochai mon visage du sien. " Tu sais, je crois commencer à te connaître même si je me pose encore énormément de questions. " Et je me rapprochai vraiment beaucoup. "Mais, je ne peux pas te laisser me battre aussi facilement... Et je te battrai ! " 

Je restai planté là à la regarder, je souriais, et continuai mon chemin dévalant vite la pente. C'est bien comme ça qu'elle aurait fait, non ? 

"Et je vais gagner notre course n'empêche ! " 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 10:35

Remarquez comme je suis modeste en me vantant d’être la meilleure aux fléchettes ! Mais pour plaisanter, je venais de soupçonner Lyte d’utiliser ses dons élémentaires pour dévier mes coups, ce à quoi il répondit qu’il n’était pas sournois à ce point … mais ca ne l’empêcha pas de faire voler ma robe, j’avais très bien compris que ca venait de lui et j’avais dû mettre mes mains en urgence pour que ma robe ne se soulève pas ! Même si, avec la direction du vent, il n’aurait rien vu mais quand même !

- Mais hey !

Mais à quoi il jouait ? Il se rapprochait de moi, un peu trop dangereusement à mon goût, tout en me parlant. J’avais l’impression qu’il cherchait à me déstabiliser, à m’hypnotiser, à me distraire, mais je ne savais pas pourquoi ! Et le pire c’est ce que ca marchait, comme je ne savais pas ce qu’il cachait, mon regard se perdait dans le sien et je sentais même mon rythme cardiaque s’accélérer lorsque je pouvais sentir son souffle tellement il était proche.
… Et il partit tout à coup comme une fusée en déclarant vouloir absolument gagner la course. Mais quelle course !?

- MAIS HEY !!!! TRICHEUR ! REVIENS ICI !!! C’est ca que t’appelles me battre à la loyale !?

Râlais-je en partant à sa poursuite ! Et voilà qu’on dévalait la côte à toute vitesse pour se retrouver à l’entrée du village de Besaid. Evidemment, je n’avais pas pu rattraper Lyte, qui finissait alors premier, mais lorsque j’arrivais à son niveau, j’ignorais royalement le village et sa population, je lui sautais carrément dessus lorsqu’il se tourna vers moi pour le faire tomber en arrière. Bon j’espère qu’il ne s’était pas fait mal quand même mais là, c’était la guerre !! Sur le moment, je me fichais pas mal de la position tendancieuse, mes mains se firent baladeuses pour le chatouiller maintenant qu’il était coincé aha ! … Enfin j’espérais qu’il ne tenterait pas la riposte car moi je suis horriblement chatouilleuse !

- Non mais dis donc ! Et …. Après … tu dis que t’es pas sournois !?

Deux gamins, vous dis-je. Tout ca, sous le regard amusé des passants qui souriaient en nous voyant nous chamailler comme des enfants. Mais je finissais par m’arrêter, ayant attrapé les poignets de Lyte pour les plaquer au sol pour l’empêcher de faire quoi que ce soit ! Je reprenais mon souffle, entre le sprint que je m’étais tapée et cette bataille. Mais je souriais bêtement.

- Héhé, et maintenant ? T’es coincé, abdique !

Hum oui, non, il faudrait peut-être que je m’enlève de là, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 11:58

J'avais vu juste, ma tentative de déstabilisation semblait marcher à merveille mais à s'approcher trop près du soleil, on pouvait se brûler les ailes et mon coeur à moi s'accélérait aussi. Je n'étais pas encore capable comme elle de garder tout mon calme dans ce genre de situation. Alors, ça expliquait peut être que ma seule issue de sortie fut de courir loin en direction du village en la narguant. 

Je crois que pour la première fois depuis qu'on se connaissait, j'avais vraiment eu l'impression d'avoir le dessus sur elle... C'était si facile que ça ? Il fallait que j'apprenne à gérer, de mon côté par contre. Car, je sais pas... Arf, pourquoi je pense à ça. Fonce, bon sang. Je l'entendais essayer de me rattraper en me traitant de tricheur. J'étais arrivé, premier, en même temps, je me serais inquiété si elle aurait été capable de me rattraper avec l'avance que j'avais. 

Je me retournai pour voir où elle en était mais pas assez vite pour ne pas voir venir son "attaque". Renversé en arrière, je ne pus garder mon équilibre et tomba, elle sur moi. Elle avait le chic pour qu'on se retrouve dans des situations inextricables. Et elle m'attaque à coups de chatouilles, si le matin même, j'avais pu garder mon sérieux, là, c'était un peu plus dur et je rigolais...

"Ahah ! Arrête, ahah... Ce que tu peux être mauvaise joueuse, ahah ! " 

Elle confirmait me dire que j'étais sournois plutôt que d'avouer ma suprématie, j'avais pas envie d'en arrêter là même si elle venait maintenant de plaquer mes poignets au sol m'empêchant de faire grand chose. 

"Il faut que je t'avoue quelque chose sur les SeeDs." Oui, oui, dans cette position très "particulière". "Le SeeD n'a pas pour vocation de former les meilleurs guerriers ou combattants, bon, il faut qu'on le soit quand même. Mais surtout, il faut qu'on soit rusé et fin stratège. Et à s'exercer à trouver les failles et points faibles de l'ennemi. Et j'ai trouvé le premier des tiens." Je souriai, c'était un beau prétexte pour faire n'importe quoi, en fait... Mais même si mon discours était pas totalement faux, j'avais le temps de la faire mijoter un peu. 

"J'ai remarqué comment tu fonctionnais un peu quand t'utilisais les situations gênantes à ton profit. T'es redoutable, et tu m'auras à chaque fois. Mais, tu m'as aussi pris la main tout à l'heure pour nous sauver de manière instinctive. Par contre, si je fais ça..." 

A la longue, elle ne pouvait pas toujours serrer fort et quand elle voyait que je me débattai pas, a dû baisser la pression qu'elle exerçait sur mes poignets. Je pus m'en libérer suffisamment pour qu'en un tour de main, ce soit par les mains, entrecroisées qu'elle me tenait ainsi.

"Si par contre, tu perds la situation. Que ce soit moi ou le hasard qui nous rapproche, alors, tu sembles moins sereine, je me trompe ?" 

Hop, et à ce moment là, je pliais mes genoux, poussait sur mes mains pour la poser en arrière, le dos contre mes cuisses. Avec l'élan, je réussissais à me rasseoir, j'avais les abdos suffisamment entretenu pour faire cet effort et rester ainsi. Elle était désormais assise sur moi à califourchon et moi, juste en face d'elle. Une tenue encore moins confortable et moins "acceptable", peut être. 

"Alors, tu me relâches ? Ou je te force à abdiquer ?" 

Je la regardai droit dans les yeux, comme tout à l'heure dans la pente. Je voulais lui faire comprendre que j'étais là et que moi aussi, je pouvais répondre à ses provocations. J'avais enfin la confiance en moi pour y répondre, je crois. Je voulais qu'elle sente que j'étais un adversaire de taille. Mais, par contre, il fallait qu'elle réponde vite car, j'étais pas du tout à l'aise, là. Mes pulsions de garçons allaient peut être m'encourager à faire une bêtise, sinon. 

Et puis, on était pas à Besaid pour ça, non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 14:17

Et me voilà à cheval sur Lyte, à lui tenir les poignets en le forçant à abdiquer. Mais c’est qu’il était déterminé à être gagnant quoiqu’il en coûte, celui-là ! Tant mieux, ca nous faisait un point commun. Un parmi tant d’autres. Je devais au moins admettre que nos chamailleries avaient eu le don de me faire oublier les mauvais souvenirs qui étaient remontés à la plage, avec le pêcheur. Bref. Plutôt qu’abandonner, Lyte commença à parler du SeeD et je haussais un sourcil tellement je ne m’attendais pas à ce qu’il en parle maintenant. Eh mais non attendez ! Je suis sûre que c’est un stratagème encore pour me distraire ! ARGH, trop tard, j’avais relâché une partie de la pression et il en profitait pour bouger. Dans ce qu’il disait, je ne voyais pas où il voulait en venir jusqu’à ce qu’il affirme avoir trouvé un de mes points faibles. Je haussais un sourcil amusé.

- Oh tu crois ca ? Je t’écoute.

Ma voix jouait sur la provocation. Bon il ne m’apprenait rien en disant que j’utilisais la gêne et les sujets gênants pour déstabiliser les autres, ca se remarque facilement, mais il en venait finalement aux faits. Il me piégea pour inverser la donne, inutile de dire qu’on se retrouvait dans une position encore plus parlante que la précédente ! Oh. Il pensait que j’allais être dérangée par ca ? Bon en soi, oui, c’est assez dérangeant mais le voir essayer de prendre le dessus, m’amusait plus qu’autre chose. Si j’étais moins sereine ? J’avais le sourire aux lèvres, il y avait cet air de défi sur nos deux visages et nos regards qui se croisaient prouvaient notre détermination à tous les deux.

- Oui, non, peut-être ? Va savoir ? Mais si tu voulais qu’on s’envoie en l’air en public, il fallait le dire plus tôt. Qui te dit que ca ne me plaît pas d’être comme ca ?

Vu comme il avait l’air bien motivé à me prouver qu’il pouvait jouer au même jeu que moi, je n’étais pas sûre que ca fonctionne. Et je semblais avoir raison puisqu’à son tour, il me demanda de le relâcher ou il me « forcerait » à abdiquer. Alors ca ?

- Jam- … ais. Mais un vieillard nous avait repérés et me coupa dans mon élan.
- Dites les jeunes, si vous avez vos petites affaires à régler, il y a une auberge pour ca !

Je lâchais Lyte du regard le temps de lever les yeux et je remarquais l’individu. Il y avait aussi des enfants plus loin qui jouaient et qui s’étaient tournés vers nous. Euh, oui, on va peut-être éviter de se donner davantage en spectacle, hein ? Je baissais les yeux vers Lyte.

- Bon. On va dire match nul pour cette fois, mais si tu crois que je vais abandonner pour ca … T’as pas encore tout vu ! Bon je ne m’enlevais pas pour autant, lui laissant une seconde pour réagir. - Tu veux vraiment savoir mon petit secret ? Ce n’est pas me retrouver dans une situation gênante qui me rend moins sereine. C’est me retrouver dans une situation inattendue.

Car rares étaient les personnes qui avaient vraiment réussi à me surprendre, en fait … Je lui faisais un petit clin d’œil amusé face à cette confession et on lâchait nos prises pour pouvoir se relever. Je savais où était l’auberge oui, c’était la plus grande tente au fond à gauche du village. Mais bon, si ce vieux a cru qu’on allait s’envoyer en l’air, perso je m’y risquerai pas si c’est pour que toute l’île soit au courant hein ? Plus sérieusement, de toute manière, nous n’étions pas en vacances ici. Je me tournais vers Lyte.

- Bon alors, par quoi tu veux commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 14:54

Ruka avait un sang froid à tout épreuve, et je ne pense pas que ça venait de sa protection à la glace. Je me demandais encore comme elle faisait et c'est peut être pour ça, aussi, que je voulais autant la déstabiliser. J'avais essayé une fois mais ça avait été un fiasco et j'avais compris mon erreur. Mais là, si je me battais avec ses armes, je pouvais la battre, non ? 

Mais malgré tout, même avec mon speech, elle arrivait à jouer de la situation. Je sentais qu'elle ne voulait rien lâcher, à moins que nos deux regards, permettaient de penser à rien d'autre qu'à ce qu'on voulait tous les deux, au lieu de penser à ce qu'il y'avait autour et qui était drôlement gênant. A penser à la chaleur du soleil qui réchauffait nos corps déjà chaud de l'effort physique et de notre rapprochement. Oui, j'avais chaud mais il y'avait une autre chaleur lié à tout ceci. 

Celle de ses mots, de son regard qui semblait dire qu'il n'y avait aucune limite. Je crois que le temps s'était arrêté alors qu'elle laissait plâner le doute sur sa gêne actuelle. Au contraire, elle se targuait même de pouvoir rester ainsi. 

"Donc, en fait, tu fais tout pour te rapprocher de moi, alors ?" 

Dans la foulée, je lui proposais d'abandonner mais, en étant encore plus proche, elle refusa. Enfin, elle allait le faire si un élément extérieur n'allait pas tout arrêter. Je crois que là, on avait été gênés tous les deux. Je bredouillais des excuses et Ruka me tenait en garde avant que l'on se relève. Son petit secret, hein ? Je t'en fouterais des moments inattendue. J'étais un peu, contrarié, je pensais vraiment pouvoir avoir le dessus. Alors je donnais un léger coup de bassin, une impulsion pour qu'elle ait l'impression de tomber en arrière, avant de la rattraper par les hanches et de l'aider à nous relever tous les deux. 

"Tu sais, un match nul, c'est une première pour moi avec toi. Donc je prends ça comme une victoire à titre personnel. Et je suis plus dangereux en confiance".

Je relâchais mon emprise de sa taille pour me reculer maintenant que nous avions tous les deux retrouver une position verticale et beaucoup plus respectable. Elle me demanda par quoi, on commençait. 

"Je dirais par le temple, c'est à l'intérieur qu'ils ont trouvé, tu sais quoi... Je suis curieux, je m'attendais à quelque chose de plus lié par le vent... J'espère qu'on aura plus d'infos à l'intérieur." 

On s'empressa donc de se diriger vers le grand batiment central du village. Le vieillard émit un sifflement de contrariété quand on passait devant lui. Il faisait déjà beaucoup plus frais quand on rentrait dans le temple. Peut être était-ce aussi nos émotions qui revenaient à la normale ? Toujours est-il que c'était fini les bêtises. Même si on était pas de Yevon, c'était un lieu sacré et on se devait à un minimum de respect, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 16 Juil - 18:33

- C’est possible.

Fut la seule réponse que je pus donner à Lyte avant qu’il ne me force à abandonner, et qu’on se fasse interrompre par un habitant. Enfin bon, avant de me relever, je révélais mon petit secret à Lyte, mais j’avais l’impression de lire une certaine contrariété dans ses yeux. Héhé, et bah quoi ? J’eus un hoquet de surprise sur son impulsion, même s’il me rattrapait et m’aidait à me relever. Il disait que même en match nul, contre moi, c’était une victoire personnelle et je repris un air amusé lorsqu’il se qualifia d’être plus dangereux en confiance. Je lui mis une pichenette sur le nez.

- Ne sois pas trop confiant non plus, tu sais ce qu’on dit. Plus on monte haut, plus la chute fait mal.

Héhé. Bon en fait il pourrait me renvoyer cette réplique à la figure. Mais bon, il était temps de reprendre notre sérieux et « travailler » un peu ! Lyte était d’avis à commencer par le temple de Besaid puisque c’était là que les Sylphes avaient été trouvées. En route, je baissais un peu le ton en repensant à un détail.

- Hum, au fait … Tant que nous sommes sur Spira, je viens de Dol hein ? Vu le contexte actuel entre Spira et Gaia, je pense qu’il vaut mieux éviter de dire que je viens de là-bas.

Quoi que de toutes les régions de Spira, Besaid était sûrement l’endroit où j’aurai le moins de problèmes. Depuis que Dame Yuna avait été pointée du doigt par l’Eglise, les habitants s’étaient assez éloignés de Yevon … Seuls les prêtres qui travaillaient au temple en étaient restés proches. Les habitants doutaient alors davantage de l’Eglise, et encore plus depuis que Maître Seymour y était de retour.

Une fois à l’intérieur du temple, il y faisait beaucoup plus sombre, un véritable contraste avec l’extérieur où le soleil illuminait l’intégralité de l’île. Pour sûr que la lumière va nous faire un sacré choc quand on va sortir. Une fois dans la pièce circulaire, la première chose qui me frappa fut les grandes statues postées entre des portes et un escalier. Et au plafond encore, deux autres immenses statues.

- C’est la première fois que je rentre dans un temple de Spira, c’est assez impressionnant l’architecture … Ces gens doivent être soit de grands prêtres, soit des Invokeurs. J’avais beau parler à voix basse, on m’entendait quand même, dans une pièce pareille où la voix de n’importe qui faisait écho. Un prêtre qui nettoyait le sol m’avait entendue et se tourna vers nous.
- Vous êtes des visiteurs ? En réalité ces statues représentent les Grands Invokeurs que ce monde a connu, ceux qui ont vaincu Sin et apportait la Félicité. De gauche à droite, il y a Sire Gandof, Sire Ohalland, Dame Yocun, et Sire Braska.

Ils n’avaient pas érigé une statue pour Yuna alors qu’elle avait été celle qui avait vaincu définitivement Sin ? D’un autre côté, vu ce qu’on m’avait dit sur elle et la manière dont l’Eglise l’avait traitée depuis la fusion des mondes, je n’étais pas si surprise en fin de compte … Je levais les yeux pour observer les deux plus grosses statues qui surplombaient tout le temple.

- Et vous avez les mêmes statues dans tous les temples ? Et les deux grandes là ? Pourquoi sont-elles plus imposantes que les autres ? C’est symbolique ?
- Oui c’est partout pareil … Et oui c’est symbolique. Il s’agit de Dame Yunalesca … le premier Invokeur à avoir vaincu Sin.
Le premier Invokeur s’appelait Yunalesca … le dernier s’appelle Yuna, sûrement le diminutif de Yunalesca. Si ce n’était qu’un hasard, c’est que la vie fait de très mauvaises blagues des fois. - Et en face, il s’agit de Zaon, son gardien, et avant cela, son mari. Le premier à être devenu l’Ultime Chimère pour vaincre Sin, avec l’aide de sa femme …

Je baissais les yeux. Ca a dû être horrible. Etre un couple, faire son pèlerinage en sachant pertinemment qu’à la fin, sa femme allait mourir. Et lui, il était devenu une Chimère … J’ignorais le processus pour la renaissance de Sin, aussi, je ne savais pas que Zaon a été pris dans le cycle éternel de Yu Yevon, et était devenu le nouveau Sin …

- Vous dites qu’il est devenu l’Ultime Chimère ? Donc en fait les Chimères pouvaient être créées par l’Homme ? Je croyais qu’il y avait une histoire de Priant.
- Oui les Priants étaient indispensables pour le pèlerinage des Invokeurs. Mais avant que le Culte de Yevon soit mis en place, vous savez, les Invokeurs venaient principalement de Zanarkand. Ils ne devenaient pas Invokeurs en demandant de l’aide à un Priant, d'ailleurs les Priants n'existaient pas à l'époque, ils le devenaient en réussissant à créer leurs Chimères. Et pour cela … Ils devaient sacrifier une personne. Une personne qui leur était très chère à leur cœur. Avec qui ils entretenaient un lien vraiment particulier.
- Mais c’est horrible !! Comment peut-on sacrifier la vie d’un être cher juste pour ses convictions et par désir d’obtenir un pouvoir !? Et si le processus échouait ?? La personne mourrait pour rien !? Rah enfin non, ne répondez pas ! Après tout, il y a toujours et aura toujours des fous sur terre pour faire ce genre de conneries par désir de pouvoir … Et donc ce principe a été repris pour vaincre Sin ensuite ? Si je comprends bien, l’Invokeur au final devait sacrifier un de ses gardiens, avec qui il avait tissé un lien profond, pour non seulement perdre sa vie mais aussi pour vaincre Sin ?
- Hélas …
- Vous me paraissez d’en connaître un rayon et ne semblez pas du tout vous vexer que je puisse critiquer ouvertement vos mœurs et coutumes.
- Et bien … Après la victoire de Dame Yuna contre Sin il y a quelques années, je me suis livré à l’histoire de notre monde … J’étais en quête de vérité, comme beaucoup de personnes. Si je travaille encore ici, c’est parce que je suis attaché à ce lieu. Toute ma vie est ici.


Je gardais le silence, je comprenais. Je me tournais vers Lyte, ca nous faisait un bon cours sur Spira tout ca. Mais honnêtement, je trouvais l’histoire de ce monde tout aussi écœurante que la Shinra pour Gaia ! Je demandais au prêtre si on pouvait aller dans la Chambre du Priant, si j’avais bien compris, c’était là que les Invokeurs obtenaient leurs Chimères avant donc ca me paraissait logique que les SeeDs aient trouvé les Sylphes là-bas aussi. Il accepta et dès qu’on se retrouvait dans la Salle de l’Epreuve, et que j’étais assurée qu’on ne nous entende plus, je me tournais vers Lyte.

- Je suis juste écœurée … Sérieusement, tu pourrais sacrifier la vie d’un membre de ta famille, d’un ami proche ou de l’amour de ta vie juste pour créer une Chimère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 17 Juil - 23:02

Je me surprenais moi même... J'avais agi de manière très instinctive et directe. C'était pas tellement dans mes habitudes d'être si provocateur et encore moins, par ce genre de mouvements. Ruka me mit en garde de ne pas être trop confiant, de toute façon, je n'attendais pas à ce qu'elle m'encourage davantage. On mit donc cette chicanerie de côté pour se reconcentrer sur la partie "sérieuse" de notre venue ici.

Elle me précisait aussi qu'elle préférait si la situation l'exigeait qu'on soit tous les deux de Dol suite au climat géopolitique tendue entre Spira et Gaïa. On avait pas trop parlé de tout cela même si on connaissait les différents chefs d'accusation de chaque camp à l'autre. On pénétrait donc tous les deux dans ce lieu sacré. Si, moi, je pensais vraiment garder le silence dans un tel lieu et être surtout à l'affût de tout ce qui pouvait me faire penser à l'élément vent. 

Car, je ne comprenais pas toujours la logique des chimères. Leviathan, lui, était dans un lieu sous marin, donc lié à l'eau mais pas du tout lié à lui mais aussi dans un lieu comme Wutaï, lié à lui mais assez peu lié à l'eau. 

Pour ce qui était des Sylphes, je n'en avais jamais entendu dans l'histoire de Dol, ni dans celle de Spira, car j'avais déjà passé en revue les différentes "invocations", beaucoup de documents les relatant. Ruka, par contre, faisait part de ses observations à voix haute. Un prêtre arriva rapidement vers nous et si je la poussait du coude, pensant qu'on allait se faire sermonner par rapport au fait que nous parlions, au contraire, il semblait heureux de faire partager son savoir. 

L'occasion d'en apprendre plus sur le statut des Invokeurs et de leur rôle. Les statues présentes ici et que les gens priaient étaient donc les Invokeurs ayant battu la calamité qui menaçait Spira. Mais puisqu'elle ressuscitait à chaque fois, les Invokeurs se succédaient pour se sacrifier pour la paix appelée Félicité. 

Mais ce qu'on apprenait par la suite était quelque chose qui était moins mis en avant sur l'histoire de Spira et beaucoup plus choquant, également. L'Ultime Chimère avait donc été créée par l'homme et par un sacrifice... Ruka, qui était très respectueuse jusque là, monta rapidement dans les tours. J'avais peur qu'on soit mal perçue ainsi. 

Par chance, on est tombé sur un des rares prêtres qui avait du recul sur la religion qu'il exerçait. Ruka demandait si on pouvait aller plus profondément dans le temple, ce qui ne semblait pas poser beaucoup de problèmes. Je remerciai le prêtre du regard et emmenai Ruka vers le haut des marches qui nous emmènerait vers un escalier redescendant, une fois le seuil de la porte passée. Elle se retournait vers moi, je la voyais visiblement agacée et outrée de cette révélation et me demandai mon avis. 

"Pour créer une Chimère... Je ne pense pas... Mais, tu sais..." Je regardai dans le vide vers la fin de ces escaliers en prononçant les mots suivants. "Pour une personne que j'aime, je pense être capable de me sacrifier... C'est plus dur pour la personne qui sacrifie un proche que pour celle qui se sacrifie, hein ? Et puis... Tu sais, si ils en sont arrivés là, c'est certainement qu'ils ne devaient pas avoir le choix... C'est grave, je sais... Mais, je crois qu'il faudrait être à leur place pour vraiment le savoir, non ?" 

On recontinuai à marcher, le couloir était labyrinthique, étrangement des orifices étaient présents, je ne savais pas à quoi ils pouvaient servir... Je me retournai vers Ruka en souriant...

"Pas une raison pour trouver un moyen que je me sacrifie pour toi, hein ?" Je souriai, oui, ça voulait dire ce que ça voulait dire...

"Bon... Je comprends pas trop, ils appellent ça la salle de l'épreuve. Même si a priori, il n'y a plus d'épreuve ici, je voyais pas à quoi elle correspondait, je ne vois qu'une succession de stèles, d'autels et de portes... Et en aucun cas, un moyen de trouver un rapport avec l'air... Ca semble être un ascenseur... On tente ce côté là ?" 

Il suffisait de le prendre pour ensuite arriver à l'antichambre du priant... Je n'étais pas sûr d'y trouver beaucoup plus d'infos pour autant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Lun 18 Juil - 11:13

Ce que l’on venait d’apprendre sur l’origine des Chimères, avant la mise en place du Culte de Yevon, ne me plaisait absolument pas. Je ne comprenais pas comment on pouvait sacrifier une personne avec qui on avait une quelconque affinité, juste pour obtenir un pouvoir. De ce que j’avais compris, avant ou après le culte, ce n’était pas tout le monde qui pouvait devenir Invokeur, mais quand bien même … Bref, j’en parlais avec Lyte, il avait son propre avis sur la question, mais bon.

- Non. De ce que j’ai compris, devenir un Invokeur n’est pas une obligation : c’est un choix. Ils devaient être pleinement conscients de ce que ca allait impliquer. Et avant que Zanarkand tombe, Sin n’existait pas, donc on ne peut même pas dire qu’ils se sacrifiaient « pour tenter de détruire le mal ». M’enfin. J’imagine que pour l’Invokeur et sa Chimère, sacrifier un proche, ca devait être particulier. Si tu sacrifies un proche pour en faire une Chimère, techniquement, ta Chimère restera éternellement à tes côtés. Même si un rapport humain à Chimère reste différent de celui d'humain à humain ... Mais la famille et les proches de la personne sacrifiée ? Ils approuvaient qu’on tue un enfant, un parent, une nièce, ou simplement un de leurs amis, pour ca ?

Tout en marchant, j’examinais les lieux. Les murs, les stèles, les orifices, les portes, les symboles. Il y avait le symbole de Yevon, je le reconnaissais pour l’avoir vu à de nombreuses reprises à Bevelle, que ce soit sur le sol ou sur des édifices importants. Je l’ignorais mais les autres symboles étaient les lettres de l’alphabet de Yevon. Lyte me disait qu’avec cette histoire, je n’avais pas intérêt à trouver une raison pour qu’il se sacrifie pour moi, vis-à-vis de ce qu’il avait dit juste avant.

- Ne sois pas bête. Je ne demanderai jamais à quelqu’un de mettre sa vie en danger ou de carrément la supprimer pour moi.

On arrivait au niveau d’un ascenseur, Lyte avait du mal à faire le lien avec le fait que ce soit la Salle de « l’Epreuve ».

- Tu n’as pas l’œil observateur pour le coup ! Spira fonctionnait beaucoup avec les sphères auparavant, certaines servaient même à enregistrer des souvenirs. On a vu des stèles avec des orifices, des trous dans les portes, etc. Et regarde, il y a comme des tubes, enfin des creux, qui longent les murs. La Salle de l’Epreuve était sûrement un « jeu » d’énigmes avec des sphères à placer correctement pour ouvrir le chemin vers la Chambre du Priant.

Mais puisqu’il n’y avait plus d’épreuve à passer, ils avaient désactivé ce système … C’était à croire que l’épreuve en elle-même n’était pas si dangereuse, juste un test avec le Priant comme récompense au bout du chemin. Bon j’ignorais que d’autres Salles de l’Epreuve étaient plus dangereuses quand même. Notamment à Kilika avec ses flammes ou Macalania où ca glissait tellement qu’on pouvait faire une mauvaise chute et se tordre quelque chose !

On utilisait l’ascenseur pour descendre dans l’antichambre, même si le mécanisme assez ancien m’avait surprise au démarrage. Il n’y avait rien dans la pièce suivante, juste un escalier qui menait à une autre salle. Je me tournais vers Lyte et haussais des épaules avant de m’avancer, la porte de la Chambre du Priant était ouverte, mais une fois à l’intérieur, je haussais un sourcil.

- Euh, tu crois que c’est normal si on est censés juste trouver un trou dans la Chambre du Priant ?

J’ignorais qu’on devait trouver la stèle du Priant, à la base … Il était profond en tout cas, ce trou, ca ne donnait pas envie de faire une chute, je ne savais même pas où il menait ! Mais je me trompais largement, on ne savait pas que la Néo-Shinra était déjà passée par-là en tentant de recréer Valefore, et que ca avait été un échec …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Lun 18 Juil - 22:30

Je ne suis pas sûr que Ruka ait bien compris ce que je voulais dire par là. On continuait donc dans les méandres de la salle de l'Epreuve avant que je la mette en garde de ne pas chercher à me faire passer à l'acte.

"Est-ce que j'ai dit que tu le demanderais ? C'est pas forcément quelque chose de prévue. Si je devais te protéger d'une attaque au péril de ma vie, je pense que je le ferai, si tu veux savoir. C'est de ça dont je te parle. Je suis d'accord que sacrifier quelqu'un volontairement, c'est lourd, pour quelle que raison que ce soit. Surtout si elle est mauvaise. Mais, tu sais, devant le fait accompli, je crois pas que tu réfléchisses sur ce que tu fais... Enfin, ne parlons plus de ça..."

Mais, on divaguait un peu et il fallait qu'on se concentre. Ce serait dommage de passer à côté de quelque chose d'important... Ces symboles, toute cette architecture... Rien ne me parlait du tout et l'alphabet ne me parlait pas du tout. A priori, ce n'était pas le cas de Ruka...

"Je suis pas observateur... tss..." Vexant..." Faut bien que je te laisse accomplir ton rôle de consultante, un peu, voilà..."

Mais du coup, à l'écouter, j'essayai de m'imaginer quel mécanisme fantasque pouvait se terrer ici à l'époque et par quel moyen on pouvait accéder à cette petite salle qui semblait être l'endroit d'un ascenseur. Une technologie archaïque pour nous qui venions de Dol ou de Gaïa.

L'antichambre dans laquelle nous arrivions, ne donnait pas plus d'indices. La décoration était quasi inexistante et ne donnait toujours aucun élément sur le vent. Ruka fut la première à gravir les marches mais fut étonné de voir un gigantesque "rien".

"Tu n'as pas l'oeil observatrice pour le coup!" disai-je en imitant son intonation. " Spira fonctionnait beaucoup aves les sphères auparavant, imagines toi qu'il y'en avait peut être une  méga puissante avec le Priant dedans. Pas bête, le mec, hein ? "

J'étais pas si loin de la plaque en plus, mais ça, ni elle ni moi pouvions le savoir... Et il y'avait pas un indice de plus ici.

"Bon, maintenant qu'on a vu à quoi, ça ressemble, peut être que ton ami prêtre pourra nous donner des infos ? Dire que tu fais même de l'effet aux prêtres..." Je lui lançai un clin d'oeil pour la charrier.

On refaisait le même chemin en sens inverse. Et nous revoici dans le temple, en lui même. Le prêtre était encore là et s'enquérait de nous, à son regard.


"On aimerait vous poser encore quelques questions. On est assez curieux. On a vu la Chambre du Priant mais il n'y a rien du tout à l'intérieur.
Oui, l'autel du Priant était à l'intérieur. Imaginez plutôt ça comme une énorme sphère dans laquelle l'âme du Priant résidait."

Je jetai un oeil vers Ruka pour la narguer du fait que j'ai raison. Et continuai avec une seconde question.

"Valefore, c'était elle la Chimère ici, non ? Elle ressemblait à quoi ?
C'était une sorte d'immense oiseaux au plumage chatoyant. Je dois avoir quelques gravures dans une salle, si vous le souhaitez.
Elle symbolisait l'élément du vent, alors ? Parce que je ne vois aucun rapport dans la décoration.
Le vent, oui... Non, c'était un oiseau, certes mais, je ne sais pas si on peut le dire comme cela... "

J'avais une énième question avant que Ruka ne reprenne la parole si elle le souhaitait.

"Et sinon, on hésitait à aller à Kilika, vous nous le conseillerez ? C'est une copie conforme de celui-ci ?
Oh, non, le temple est totalement différent, Ifrit était une Chimère de Feu, les flammes sont omniprésentes. Par contre, vous ne pourrez pas aller aussi loin depuis qu'"Ifrit" est revenu.
"

Allez Ruka, là, je pense que c'est à toi de le travailler, par rapport à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 19 Juil - 11:46

Bon, après avoir partagé nos impressions sur cette histoire de sacrifices, nous voilà descendus dans la Chambre du Priant. Lyte n’avait pas bien pris que je lui dise ne pas être très observateur « pour le coup » - il est important de préciser le pour le coup ! – et j’affichais un sourire moqueur quand il se rattrapa, soi-disant pour me laisser jouer mon rôle de consultante. Je lui tirais la langue et on pénétrait dans la salle où, autrefois, les Invokeurs priaient pour obtenir l’aide d’une nouvelle Chimère. Mais il n’y avait qu’un grand trou, je trouvais ca étonnant puisque je ne m’attendais pas à cela … et Lyte en profita pour me renvoyer ma réplique dans la face !

- Gniagniagnia.

Fut la réponse la plus constructive que je sus donner. Non mais eh, c’est qu’il est un poil rancunier, non ? Il proposa de faire demi-tour pour demander de plus amples informations au prêtre, me lançant même à la figure que je leur faisais aussi de l’effet.

- Alors en fait, dès que je vais parler à quelqu’un pour avoir des infos, tu vas penser que je leur fais de l’effet ? Fiou, ca en fait du monde dans ce cas !

Mouais c’est ca, je le vois bien ton clin d’œil mais je grimaçais en passant à côté de lui et nous faisions alors demi-tour pour retourner dans la pièce principale du temple. Lyte en profitait pour aller poser quelques questions aux prêtres, même je fronçais les sourcils lorsqu’il me nargua qu’il avait eu raison pour la Chambre du Priant. Pour ce qui était de Valefore, elle n’avait pas de lien particulier avec le vent si ce n’est qu’elle volait. Evidemment pour Kilika, je n’étais pas surprise d’apprendre que l’accès à la Chambre du Priant ne serait pas aussi souple qu’ici, depuis que la Néo-Shinra y avait implanté sa création. A son intonation pour mentionner Ifrit, je comprenais qu’il n’approuvait pas cela.

- Ca fait depuis longtemps que la Néo-Shinra travaille sur ce projet de réinsertion des Chimères dans les temples ?
- Il semblerait que oui … Bien avant qu’elle se révèle au grand jour au cours du tournoi. Ils ont tenté de recréer Valefore mais la Chimère était incomplète … « abîmée », incontrôlable. Des gens ont dû l’affronter ici et ensuite après tout ca … il n’y avait plus qu’un trou dans la Chambre du Priant.
Je fronçais le nez.
- Vous êtes en train de nous dire que c’est la Néo-Shinra qui a fait ce trou béant dans cette salle sacrée ?
- Eux, je ne sais pas. Il n’y a pas eu énormément de témoins ce jour-là dans la salle. Les Al Bheds affirment pourtant que c’est l’œuvre d’une bombe …


Ils ont laissé des Al Bheds entrer ? Remarque, Besaid était un lieu qui se fichait le plus de la religion avec Dame Yuna sur l’île.

- Je vois, même si ce ne sont pas eux qui ont fait sauter cet endroit, cet événement est survenu après qu’ils aient implanté la Chimère ici. Directement, ou indirectement, ce ne serait pas arrivé s’ils n’avaient pas été là.
- Certes. Vous avez raison.
- Une dernière chose. Vous savez pourquoi la Néo-Shinra cherche à réintroduire les Chimères de Spira dans leurs temples ?
- Non je ne sais rien … Juste que Monseigneur Asran ne peut qu’approuver et que c’est pour cela que la Néo-Shinra doit y travailler d’arrache-pied.


Je le remerciais et lui souhaitais une bonne journée avant de quitter le temple avec Lyte. Revoir la lumière du jour de façon si brutale me faisait mal aux yeux dans un premier temps, si bien que je les gardais à moitié fermés le temps de me réadapter à la luminosité. J’allais m’asseoir sur les marches du temple pour réfléchir.

- C’est donc tout vu. La Néo-Shinra s’est mise Spira dans la poche en promettant de recréer les Chimères pour Asran. Et maintenant qu’ils ont réussi à en refaire une, il y a fort à parier qu’ils ont dû gagner davantage d’influence et de confiance auprès de lui. J’ai entendu dire qu’ils reniaient Yuna, l’Invokeur qui a vaincu Sin définitivement et qui vit ici même, ils l’ont accusée de tous les maux quand les Priants ont disparu, et que les mondes ont fusionné … Asran doit penser que Spira récupérera sa gloire et que les mondes se sépareront si les choses redeviennent comme avant …

Ou alors se faire une putain de bonnes armées. Que peuvent faire des armes contre de puissantes Chimères ? Soit Asran était le type le plus naïf et con qui existe en pensant ca, soit il était juste trop illuminé par sa religion. Dans les deux cas, ca le place dans la catégorie des personnes les plus stupides de l’univers. Ca choque personne qu’un mec pareil soit non seulement à la tête de l’Eglise et de Spira, mais qu’en plus il représente ce monde ?

Mais dans tout ca, c’était la Néo-Shinra qui m’inquiétait le plus. Ils étaient doués dans la manipulation et se mettre un gouvernement dans la poche, c’était le meilleur moyen pour en prendre lentement mais sûrement le contrôle. Tirer les ficelles en douce …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 19 Juil - 17:19

J'avais réussi à ne pas laisser Ruka avoir de répartie avec ma fausse imitation et sa reprise de ce qu'elle m'avait dit pour l'observation. En avait-elle marre de jouer ? J'essayais encore en parlant du prêtre mais je n'étais pas sûr que ce soit le temps et le moment. Je ne disais donc plus grand chose d'ici à ce qu'on soit revenu dans le temple et que je pose mes interrogations à l'homme.

Ruka prit le relais au sujet de ce qui concernait la Chimère artificielle, elle était plus informée que moi sur le dossier. Peut être plus véhémente aussi, mais on sentait que, de toute façon, le prêtre ne portait pas ce projet dans son coeur. Par contre, j'étais surpris que Valefore soit un échec perpétrée ici même. J'avais pas tout à fait raison sur la disparition de la sphère, je pensais que c'était la fusion qui en était à l'origine.

Et, le nom d'Asran revenait, celui qui était à la tête de Yevon semblait être en bon lien avec la Néo Shinra. On remerciait chaleureusement le prêtre pour toutes les informations qu'il nous avait donné. Je pensais en trouver plus sur l'endroit et rien par les gens, mais à l'inverse, c'est un homme qui nous donna toutes les informations que l'on voulait... Même si on avait pas avancé un chouïa sur l'orbe. On ressortait pour débriefer.

"J'avais déjà entendu des gens trouver ça bizarre que la Néo Shinra et sa technologie puisse implanter un tournoi sur Spira près de Bevelle alors que c'était contre les préceptes. Je comprends mieux pourquoi maintenant... Mais, défusionner les mondes, t'y avais pensé aussi, hein ? "

Depuis, Ruka avait changé d'avis et préférait tout simplement les protéger. On en avait pas reparlé mais il y'avait quelque chose qui avait dû lui faire changer d'avis, forcément...

"Bon, ça nous a appris pas mal de choses, mais pas beaucoup sur ce qu'on cherche. Je suis un peu curieux de voir un temple "en activité" et Kilika n'est pas si loin de ce que j'ai compris. On fait un crochet par là bas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 19 Juil - 22:37

Bon, on avait eu quand même beaucoup de chance de tomber sur un prêtre coopératif, je me souviens qu’à Bevelle, ce n’était pas trop le cas … Les gens étaient aimables comme des portes de prison, et en prime, l’accès au temple était impossible à cause des avis de recherche contre les terroristes qui avaient attaqué Monseigneur Asran – si je savais qui c’était, je leur donnerai une médaille pour cet exploit. Pour l’heure, une fois dehors, on faisait rapidement le lien entre la Néo-Shinra et Yevon, qu’ils travaillaient de mèche. Effectivement, ce n’était pas non plus par hasard que Bevelle avait autorisé la construction d’une telle structure pour le tournoi … Lyte retenait également cette histoire de « défusionner » les mondes, en me le renvoyant dans la tête. Je le regardais du coin de l’œil.

- Ca fait une belle différence avec Asran dans ce cas, tu ne crois pas ? Moi, ma mentalité a évolué et j’ai su me remettre en question.

Et j’étais sérieuse en disant cela. Lyte m’avait dit que ce n’était pas une bonne idée. Axel m’avait dit que ce n’était pas une bonne idée. Alors j’y avais réfléchi, peser les pour et les contre, et j’ai finalement vu mes erreurs dans ma façon de penser, et j’ai changé ma façon de penser. Ca ne ferait pas de mal à certaines personnes de faire pareil, parfois.
Je fus tirée de mes pensées lorsque mon cher compagnon reprit la parole, il voulait se rendre au temple de Kilika, cette fois.

- Déjà ? Je veux dire, je ne suis pas sûre de ce que tu cherchais réellement ici. Tu ne t’attendais quand même pas à y retrouver les Sylphes, si ? On n’a pas beaucoup enquêté à ce sujet finalement, on en a juste appris plus sur l’histoire de Spira et sur le contexte actuel avec la Néo-Shinra. Je marquais un temps de pause, j’étais devenue un peu trop sérieuse depuis que j’avais parlé avec le prêtre. Alors je me mettais à sourire. - Et puis, le mec à la plage nous a promis un super repas pour ce soir, on ne va pas rater ca ! Et … Euh c’est mon téléphone ca ?

Bah à moins que Lyte ait mis soudainement la même sonnerie que moi, oui c’était le mien. J’étais étonnée qu’on ait encore du réseau ici, mais le signal n’était pas top pour autant. Je vis le nom de ma tante apparaître et je perdais mon sourire instantanément pour prendre à la place une grimace. Vous savez, celle qui laisse souligner que vous allez sans doute passer un mauvais quart d’heure. Je mettais l’appareil à mon oreille en décrochant, après avoir cherché Lyte du regard du coin de l’œil … comme si j’essayais de m’en excuser sans prononcer le moindre mot.

- All-
- Et bah ce n’est pas trop tôt !!
Rien que cette simple phrase avait suffi à repousser mon téléphone à une dizaine de centimètres de mon oreille l’espace d’un instant. Mais je le remettais assez rapidement.
- Euh, désolée … ? Ca fait si longtemps que je n’ai pas appelé ? Et puis ZUT tu peux appeler aussi de temps à autre aussi !!
- Parle-moi sur un autre ton jeune fille !! J’ai appelé chez toi figure-toi et tes amis m’ont dit que tu étais partie ! Tu as perdu la raison !? Je croyais que tu voulais ...
- Yuki je vais bien ! Ca a été tellement vite que c’est vrai que je n’ai pas pensé à te prévenir plus tôt … Et oui j’ai décidé de repartir, j’ai eu une porte de sortie, je n’allais pas non plus rester cloîtrée éternellement chez moi ! Je suis en sécurité, je t’assure …  
- Si tu me dis que t’es avec quelqu’un, j’espère pour toi que tu n’es pas avec un nouvel imbécile dont la famille est aussi folle à lier que lui.
Je prenais une moue blasée et me tournais vers Lyte.
- Lyte, tu peux dire à ma tante que tu n’es pas un psychopathe qui va porter atteinte à ma vie s’il te plaît ?

Oui bon ma langue a un peu fourché pour le coup, mais elle me sortait par les yeux des fois, elle se montrait pire qu’une mère poule quand elle s’y mettait. Mais bon, je sais que lorsque je lui ai expliqué pour Axel et son frère, ca l’avait vraiment mise hors d’elle. J’imagine qu’elle aussi, à sa façon, veut s’assurer que ca ne m’arrivera plus jamais. Quand j’y repense, je me demande encore comment j’ai pu tomber dans une histoire pareille moi. Enfin bon.

- Encore avec un homme ? J’espère que celui-là tu le connais bien et que tu sais à qui tu as affaire, je n’accepterai pas que tu reviennes encore avec une montagne de problèmes alors que je ne te vois pas pendant des années et …
- Oh zut, je te reçois mal, je dois plus avoir de réseau, désolée, je te laisse, je te rappellerai, bisous !!


Et je raccrochais. Et soupirais de soulagement. Evidemment, j’avais encore du réseau et largement assez de batteries, juste que je n’avais pas envie de l’entendre me faire la leçon. Je sais juste qu’elle risque de me flinguer la prochaine fois que je l’appellerai ou la verrai. Je levais les yeux vers Lyte et souriais avec une certaine gêne.

- Euh donc ? Direction le port c’est ca ? Kilika était ma prochaine étape après Besaid à la chasse au trésor. Avec un bateau comme le nôtre, on y sera facilement en moins d’une heure.

Et nous aurons encore toute l’après-midi pour aller au temple, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mer 20 Juil - 13:26

"Alors, il faut espérer que quelqu'un réussisse à le faire changer d'avis." 

Ca avait l'air très simpliste comme proposition, mais sur le fond, c'était quand même l'idée, non ? Mais, de là à penser que nous, nous en étions capable, je ne suis pas si sûr. C'est peut être là, la notion de politique. Quand il s'agit de changer l'avis d'une personne lambda, on pouvait lui parler, la menacer, la persuader, la convaincre... Mais quand c'était le chef d'un "parti" quel qui soit, ce n'était pas la même. 

Ruka ne comprenait pas que je veuille partir maintenant. Je pense que nos méthodes de travail n'étaient pas les mêmes du tout. Et j'allais lui expliquer ce que j'avais déduit de notre visite avant que son téléphone nous interrompes. 

A la vue de l'interlocuteur, Ruka semblait ne pas être ravie de cet appel téléphonique, elle décrochait malgré tout et même à distance, je pouvais entendre la voix forte de la personne au bout du fil. Ma partenaire, elle même avait dû reculer le téléphone sous le choc auditif. Je me tournais de profil pour montrer que je n'allais pas interférer avec son intimité même si je pouvais difficilement de ne pas entendre la conversation à défaut de l'écouter attentivement. J'avais compris qu'il s'agissait de sa tante Yuki, à ce que Ruka disait. Mais elle me prit à parti. Je pensais qu'elle voulait me passer le téléphone mais non, ce n'était qu'une tournure de phrase. 

Une fois, la fin de l'appel, Ruka se retournait vers moi assez gênée et fuyant la conversation pour parler de notre départ. Plus question du repas à Besaid finalement. 

"C'était ta tante, c'est ça ? Tu sais, j'aurais pu vraiment lui parler, peut être qu'elle aurait été rassurée ? On peut aussi aller la voir, hein ? Tu veux venir à Dollet pour qu'on voit ma famille mais ça peut l'être pour toi aussi ? Je comprendrais. Mais pourquoi, je serais un psychopathe cherchant à attenter à ta vie ? C'est ce que tu lui as dit sur moi ?

J'avais pas compris qu'en fait, la comparaison se faisait avec le précédent partenaire de voyage ou au moins, que ça se relatait avec. 

"Bon, en route alors. Et que je t'explique, que malgré tout, on a pleins d'infos à se servir de l'endroit." On était seul sur la route nous ramenant à la plage, alors j'allais expliquer ma thèse. 

"Ce dont on était sûr, c'est que toi, tu as vu Leviathan, dans un temple qui lui était dédié mais qui n'avais pas grand chose à voir avec l'élément Eau, on est d'accord ? De mon côté, c'était un endroit baigné dans l'élément eau, puisque sous marin mais lié aux chimères. Le fait que les Sylphes soient apparus ici, nous apporte deux nouveaux éléments. Le premier est que, si Leviathan existe sur Gaïa et sur Dol, les Sylphes ont aucune origine de Spira, et que malgré que les gens qui ont découvert les Sylphes n'étaient pas sur leur monde d'origine. Les Sylphes n'existent pas sur Dol, non plus. Donc, l'appartenance à un monde n'a aucun lien avec leur apparition. " 

Je laissais Ruka réagir à ce premier élément, si elle le souhaitait. 

"Seconde chose, l'endroit. Le temple ou l'île n'ont pas grand chose à voir avec l'élément air, ni avec les Sylphes. Par contre, c'était une place liée à une chimère. Bon, ce qui m'embête, c'est de savoir qu'elle volait donc utilisait l'air pour se mouvoir mais qui ne se battait pas avec cet élément. Donc, l'apparition des Sylphes ici est beaucoup moins évidente qu'à ce qu'il n'y paraît, tu crois pas ?" 

Et donc, ça permettait de ne pas nous focaliser sur certains endroits mais d'élargir notre champ de recherche. 

"Néanmoins, il s'agit de trois lieux calmes, assez désert, propre à la méditation. Sur Kilika, on pourra essayer de nous entraîner à repérer les indices qui nous mettrai sur les traces d'une possible apparition de chimères, tu crois pas ? A moins, que tu en as marre de prendre des bains de soleil ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mer 20 Juil - 15:11

Fiou. Bon, maintenant je pouvais appréhender la prochaine conversation que j’aurai avec ma tante vu la façon dont je lui avais raccroché au nez, mais bon. Je faisais mine de reprendre notre discussion avec Lyte, là où elle s’était arrêtée, mais il revenait quand même sur Yuki et je soupirais.

- On pourra aller à Wutai si tu veux mais crois-moi que si tu la rencontres, t’as intérêt à serrer les fesses. Enfin cela dit, il n’y avait pas de raison que ca se passe mal comme avec Axel mais bon, elle avait un caractère dur et strict, surtout. - Et non je n’ai pas dit à ma tante que tu étais un psychopathe ! Je ne l’ai pas appelée depuis un moment alors jusqu’à aujourd’hui, elle ne savait même pas qui tu étais ni même que je suis partie avec toi ! C’est une longue histoire. Je te la raconterai peut-être un jour, autour d’un verre ! Mais assure-toi que je sois assez ivre pour me délier la langue.

D’où je lui donne de mauvais conseils moi ? Non, oublie s’il te plaît Lyte !! Bon ne réponds pas ! On finissait par revenir au sujet du « travail », je n’avais pas trop compris ce que Lyte était venu finalement chercher ici, alors il m’expliqua ses méthodes, études, et points de vue. Avec ce que nous savions au sujet des Chimères, il faisait ses déductions au sujet des origines des Chimères en fonction du monde où on les trouve, les éléments qui y baignent ou non, les rapports, plus ou moins évidents. Non je ne le coupais pas dans son élan, le laissant aller jusqu’au bout de sa pensée jusqu’à ce qu’il termine et je levais les yeux au ciel pour réfléchir. Mais le soleil tapait si fort, que je les baissais presque aussi vite.

- T’en fais pas pour le soleil, j’en ai l’habitude ! Mais tu as raison. On pense parfois aux pistes les plus évidentes, mais on a la preuve qu’il faudrait qu’on élargisse le champ de recherches. D’autant plus que certains éléments sont très vagues. L’air, la terre, la lumière, les ténèbres aussi ! Même l’eau en fait … Ce sont des éléments qu’on peut trouver n’importe où finalement. Rien que là regarde où on est. Dehors. Autour de nous il y a de la terre, nous respirons l’air et la lumière du soleil nous éclaire. Tu crois que ca veut dire qu’on pourrait trouver certaines Chimères un peu n’importe où ? Que si les Sylphes étaient ici, c’est à cause d’une infime « coïncidence » ?

Je mimais les guillemets de mes doigts pour montrer que le terme était vague. Je n’étais pas si loin de la vérité, en réalité. Certaines personnes avaient trouvé Léviathan au beau milieu de l’océan alors qu’ils étaient sur un bateau, et l’océan, c’est vachement vaste. D’autres avaient trouvé les Sylphes dans le ciel en voyageant à bord d’un aéronef … le ciel, c’est vaste aussi. Et c’est « n’importe où » dans les deux cas. Mais bon. Je n’avais pas ces connaissances comme preuves pour appuyer ma façon de penser à Lyte.

- Si c’est le cas, ca ne nous facilite pas la tâche non plus. Ca veut dire qu’il faudrait fouiller chaque mètre carré d’Héméra. J’imagine que ca demande une étude approfondie quand même … Ou au pire si un jour on trouve une Chimère, on lui demandera sur quels critères exacts elles se basent pour choisir ses antres ?

Mais encore faut-il en trouver une ! Personnellement je n’avais pas pu demander énormément d’informations à Léviathan lorsque je l’ai rencontré. Déjà, ma priorité était ma dague à l’époque. Et en prime, merci à Axel, mais la Chimère était sacrément en pétard que cet abruti ait mis le feu à son antre. Ca aide vachement à faire ami-ami avec la Chimère en question et ca lui donne vachement envie de répondre à nos questions ! Bref.

- On y va ? On a qu’à continuer d’en discuter sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Jeu 21 Juil - 12:24

"Te faire boire pour parler de ta famille... J'y réfléchirais si je trouve un open bar sur la route, alors..." 

J'avais dit ça le plus sérieusement possible. J'étais pas un grand adepte des fêtes. A Dollet, je vivais chez mes parents donc c'était pas évident de boire et de rentrer sans se faire griller, et puis, depuis que j'étais à la BGU, même sur les jours de repos, je restais à travailler pour rattraper mon retard ou m'entraîner à la serre de combat. Ruka avait l'air d'être plus accommodée à ce genre de situation, surtout en coloc'. Enfin, de ce que j'en imaginais. 

Ruka exprimait maintenant la difficulté de notre tâche, si les Chimères pouvaient être n'importe où alors, c'était vraiment au petit bonheur la chance de les trouver... J'allais préciser ma pensée car je n'étais pas exactement d'accord, et la précision, ça change tout ! 

"Disons plutôt que l'endroit où on va importe peu, du moment qu'on y'ait au bon moment. Malgré tout cela, il faut pas oublier que la Chimère décide où elle va. Peut être qu'elle même décide où elle se poste à l'avance, peut être aussi qu'elle change pour voir les personnes qu'elle se sent capable de voir ? On en a déjà rencontré une chacun, pourquoi pas d'autres ? Si n'importe qui pouvait voir n'importe quelle chimère ? Alors, tu penses pas que ce serait la cohue dans les lieux où on les as déjà vu officiellement ? " 

On continuait donc notre route vers la plage et notre bateau, je ne savais pas si on allait revoir le prétendant de Ruka, je n'espérais pas... Va savoir pourquoi...

"Tu prends la barre, cette fois ? Faudrait que je note tout ce à quoi, on vient de penser." 

Et puis, je souriais... Oui, je venais d'avoir une idée d'occupation sur le bateau. 

"Je la reprendrais après si tu veux. Ca te paraît peut être rapide comme excursion sur l'île. On reviendra ici pour nos congés, si tu veux qu'on fasse du tourisme." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Jeu 21 Juil - 18:17

Il était important qu’on partage nos points de vue de la sorte, même s’ils pouvaient être divergents, ca ne pouvait qu’optimiser nos méthodes de travail sur le long terme. Pour Lyte, il n’y avait pas que le bon endroit, en ce qui concernait les Chimères mais aussi le bon moment. Oui c’est vrai. Je n’y avais pas pensé sur le moment mais c’était un facteur également important à prendre en compte, surtout maintenant qu’on sait que les Chimères changeaient parfois d’emplacement. Lyte souligna un autre fait et j’écarquillais les yeux, nous étions sur le chemin et je m’arrêtais, comme si j’avais eu une illumination.

- Mais oui !! Tu as totalement raison sur ce point ! Les Chimères ont beau se rendre à certains endroits, elles ne se montrent pas à tout le monde !! Il devait se demander ce qu’il me prenait tout à coup pour que je lui donne à 100% raison de façon aussi enthousiaste. - Lorsque nous avons rencontré Léviathan, avant de se présenter, il a dit quelque chose du genre « il était temps que quelqu’un ait l’ouverture d’esprit suffisante pour entrer dans mon antre ». Il n’a pas manifesté d’impatience, mais la façon dont il l’a dit, ca laissait plutôt entendre qu’il était là à Wutai depuis un moment.

Je reprenais la route, croisant les bras en réfléchissant un peu à la question. Du coup, qu’est-ce que Lyte, Linoa, Axel et moi avions de spécial pour que les Chimères acceptent de nous rencontrer ? Ou Léviathan en l’occurrence ? Et toutes les personnes qui avaient pu déjà rencontrer d’autres Chimères ? De quelle « ouverture d’esprit » il parlait ?

- Pour moi ca veut dire quand même deux choses. D’une, les Chimères ne bougent pas tant que quelqu’un ne les trouve pas. Ou alors peut-être que ca dépend du caractère de chacune ? Je ne sais pas comment se comportent les autres, mais on l’a rencontré tous les deux, je pense qu’on peut affirmer que Léviathan est du genre calme et patient. Et de deux, il y a donc bel et bien un critère spécial, elles ne rencontrent pas n’importe qui … Par contre de là à savoir de quel critère dont il est question, ca …

De retour sur la plage après un chemin du retour sans encombre, je voyais le type de tout à l’heure qui était cette fois sur la plage au bord de l’eau, plutôt que sur le quai. La pêche n’avait pas été bonne et il s’est rabattu sur les coquillages, ou bien ? Dans tous les cas, je n’avais pas trop envie de lui parler pour éviter de nouveaux malaises, alors on traça jusqu’au bateau et au revoir Besaid ! Enfin, c’était moi à la barre cette fois. Mais parler de congés, ca par contre, ce n’était pas passé dans l’oreille d’un sourd !

- « On » reviendra ici pendant « nos » congés pour « qu’on » fasse du tourisme ? J’insistais sur ces mots-là. - Je rêve ou tu es en train de me dire que tu veux m’embarquer avec toi en vacances ?

Je me mis à rire et me plaçai à la barre.

- Va ! Le temps que tu t’occupes de prendre tes notes on sera déjà arrivés de toute façon !

Et une fois sur place, je refuse d’aller au temple sans avoir mangé, mon estomac commençait à me signaler qu’il fallait manger !

Direction : Porto Killika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 22 Juil - 23:44



Ruka gagne 600 Gils
Lyte gagne 550 Gils

Ruka passe au Niveau 20 !
Lyte passe au Niveau 21 !
Limite Niv.3 à définir.


Fiches Modifiées

Le duo se rend à Porto Kilika


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une brève halte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Halte ! Police ?!
» présentation brève d'une animatrice en quête d'une initiation
» 7éme Halte des Pélerins du rêve - 10/11 sept 11 - (47)
» ARMEES- Attaquer une halte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Besaid-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives