Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une brève halte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Une brève halte   Ven 12 Sep - 20:46

Yusuke et Sheli viennent de l’île de Besaid

Au moins, même si cet oiseau géant avait été chiant et un poil dangereux, la récompense en valait la peine. Plein de gils ! J’étais touchée de l’intervention de Yusuke en venant me chercher alors que j’étais tombée, et je prenais un air tendre lorsqu’il disait qu’il viendrait jusqu’en enfer s’il le fallait. Moi aussi … Moi aussi. Sois en assuré. On reprenait la route main dans la main, avec prudence tout de même au cas où il y ait d’autres monstres, puis on finissait par arriver en haut d’une espèce de colline où se tenait une grande stèle. Comme Yusuke, je ne lui trouvais rien de particulier, aussi je faisais plus attention au paysage en bas. On voyait le village, et sur le coup, je ne trouvais rien d’anormal puisque Besaid ressemblait encore à ce que nous avions vu sur la sphère de Luca. Je ne fus tirée de mes pensées que lorsque Yusuke fut surpris de voir que les gens continuaient de vivre dans de misérables tentes alors que tout le confort était accordé au temple, seul bâtiment en pierre. Et en plus, très peu de personnes pouvaient y entrer, contrairement à autrefois.

- C’est vrai qu’ils auraient pu s’accorder un meilleur confort … Ils ont peut-être peur que leur maître là, Asran, pète un câble s’ils changeaient leur manière de vivre ?

Non parce que finalement même après la victoire contre Sin, de ce que j’avais compris, les choses n’avaient pas vraiment changé et leur nouveau maître ne semblait pas décidé à ce qu’elles changent non plus. Enfin, ce serait bizarre tout de même. Car apparemment cette Yuna vivait ici ainsi que deux de ses gardiens, ca voulait dire que les gens étaient de son côté s’ils ne la chassaient pas comme le reste de Spira. Donc ils n’ont pas peur d’envoyer bouler leur chef ? Rah. Je n’en sais rien ! Bon on descendait en tout cas, il faisait chaud et je rêvais d’une bonne douche froide, mais effectivement à mon avis, ce n’est pas ici qu’on va avoir le droit à ce genre de luxe. Ni même à un bain, je doute qu’ils aient installé ca dans les tentes. Aussi lorsque Yusuke parlait de trouver une rivière … ARGH !!

- S’ils se lavent tous dans la rivière la plus proche, je vais me sentir mal !!

Non mais outre avec Yusuke, il faut savoir que je suis extrêmement pudique. L’idée qu’on puisse se laver en présence d’autres personnes, hommes ou femmes, ou qu’on puisse nous rejoindre d’une minute à l’autre, brrrrrr !! Ca me gênait ! Je tournais les yeux vers mon époux en réfléchissant, sinon, je pensais à quelque chose d’autre :

- On a qu’à aller dans un coin tranquille à l’abri des regards indiscrets et t’utilises ton souffle aquatique pour nous nettoyer !

Ouais, je lui autorisais limite à me cracher à la gueule, au sens propre du terme ! Bon on arrivait dans le village en tout cas et je reconnaissais le grand cercle au milieu de la « place ». C’était là que l’Invokeur sur la sphère avait appelé Valefore !

- Tu crois que cette Yuna et sa copine Lulu et son pote Wakka sont là ? Que tu parles bien Sheli. - Ca fait bizarre de se dire que les gens qui ont vaincu Sin sont sans doute ici.

Wah, j’avais fait zéro faute sur leurs noms en plus. Il n’y a pas à dire, sur la mémoire des noms, j’étais quand même vachement plus douée que Yusuke ! Mais je me disais que si on voulait en apprendre vachement plus sur Spira, ce serait ces personnes qui seraient les mieux placées pour cela puisqu’ils semblaient avoir appris énormément de choses au cours de leur pèlerinage. Enfin, d’un autre côté, j’estimais que j’en avais tellement entendu que je n’étais pas sûre de vouloir entendre toute la vérité au sujet de leur religion moisie. Bon bref, sinon ?

- On va voir directement au temple ou on s’installe à l’auberge d’abord ?

D’ailleurs elle est où l’auberge ? Je suppose que c’est la plus grande tente du village, installée au fond ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 13 Sep - 13:40

La vue d'ici était impressionnante, mais j'étais un peu déçu de voir qu'après deux ans sans Sin, les gens avaient apparemment continué de vivre dans la crainte que leur village soit détruit à tout moment. D'après ce que pensait Sheli, peut être qu'ils craignaient leur Seigneur Asran, mais je trouvais ça un peu con non?
«Ben Asran ne dit rien sur des villes comme Luca, alors pourquoi ils râleraient pour eux? Autant pour Kilika, ils ont vraiment l'air d'être heureux et leurs maisons sont quand même solides et confortables, mais j'ai du mal à croire qu'on puisse apprécier de vivre dans une tente toute son existence...» surtout avec un temple juste à côté qui doit bien mieux protéger de la pluie ou autre.

Je soupirais en ramenant ma main libre derrière ma tête, puis on se remettait en route, c'était en descente cette fois et évidemment, Sheli appréhendait pour la toilette

«Ne t'en fais pas, je ne laisserai personne te regarder pendant que tu te laves! Je ferai le guet.» on avançait vers le village, et rapidement, ça me semblait presque pire que ce à quoi je m'attendais. Sérieusement? On dirait vraiment un camping quoi, à part la place au centre où on avait vu la chimère Valefore, y'avait vraiment pas grand chose.

Je soupirais en cherchant l'auberge, tout comme Sheli, je supposais que c'était la grande tente oui

«Je sais pas si les célébrités sont encore dans le coin. Et puis je suppose en prime que si on demande, les gens vont pas nous répondre si cette Yuna est l'ennemi public n°1...» car il ne fallait pas oublier que voilà, aux yeux des gens extérieurs, elle n'était pas bien vu la petite! «l'auberge d'abord, à mon avis, ils ne vont pas nous laisser entrer dans le temple comme ça si quelqu'un a ramené une fausse chimère y'a pas longtemps.» et je ne croyais pas si bien dire. On avançait tranquillement vers la plus grande tente lorsqu'un type gigantesque nous barra la route, les bras croisés et portant une tenue assez similaire à celle de ceux qui s'entraînaient au blitzball sur la plage

«Euh... bonjour?»
- «Qui êtes vous et qu'est-ce que vous voulez?»
okaaaaay! Sympa l'accueil! Je prenais une profonde inspiration tout en passant ma main dans mes cheveux pour regarder autour de nous
«Alors euh... moi c'est Yusuke, voici Sheli, ma femme. Nous ne sommes pas de ce monde, on est arrivés par votre Au-Delà à Guadosalam, et on cherche seulement à en apprendre plus sur ce monde. Un pêcheur de Kilika nous a dit que c'était un village sympa et agréable alors on est venu voir... mais je crois qu'il a un peu menti sur l'accueil...»

Le gars s'était légèrement décomposé en découvrant qu'on venait de l'Au-Delà, mais il ne se laissa pas démonter et gardait sa prestance
« Qu'est-ce que vous savez de ce monde?» un petit quiz?
«Sans vouloir vous offenser, on va dire qu'on sait que vous aviez vraiment des traditions bizarres. Une calamité qui vous pourrit la vie et il faut sacrifier des gens pour pouvoir la vaincre juste pendant quelques temps... désolé mais on a un peu de mal à s'y faire et je dois avouer que ça ne nous donnait pas trop envie de rester. Mais on a appris qu'une femme avait réussi à le vaincre pour de bon sans avoir à risquer sa vie... mais apparemment, y'a des gens qui apprécient pas et ça... désolé mais on le comprend pas.» bon, j''avoue que j'arrangeais les choses dans son sens car vu que cette Yuna venait d'ici, sous-entendre que nous on la voit comme une héroïne et qu'on comprend pas que d'autres la détestent devrait jouer en notre faveur, et visiblement ça marche car le gars affiche un sourire en coin et nous fait signe de le suivre

«Personne ici ne comprend pourquoi l'église rejette l'action de Yuna. Venez, je vous conduis à l'auberge! Le soir, on se réunit tous autour du feu et vous aurez l'occasion d'en apprendre plus et nous aider à faire changer les choses!» euh... j'ai dit qu'on voulait changer les choses? Bon, pour le moment, on va rien dire... on suivait simplement le gars jusque dans ce qu'ils appelaient l'auberge... c'était plutôt un campement ce truc!! Que des lits séparés et vu comment ils étaient fichus, même en les rapprochant, Sheli et moi on n'arriverait pas à dormir ensembles là!

«Euh, vous savez, on est mariés... vous n'avez pas un grand lit? Disons qu'on a eu la chance de revenir d'entre les morts ensembles, et on n'a pas spécialement envie...» j'affichais un air penaud et mal à l'aise, je trouvais cette ambiance lourde ici. On aurait dit que tout le monde nous suspectait de préparer un attentat. le gars se mit à rire et approuva d'un signe de tête
«Dans ce cas, vous dormirez chez moi. J'ai un grand lit! Je dormirai ici moi, ça m'est égal!» je me tournais alors vers lui, surpris... hein? comme ça? il se soucie même pas qu'on pourrait le voler ou autre? «faudra juste faire attention à mon chien, il aime pas trop les étrangers.» ah oui ok, il a un chien de garde.. non mais ce village est vraiment bizarre, j'ai du mal à y être à l'aise moi. Pourtant ils ont tous l'air gentils, mais je crois que cette histoire de chimère a du les choquer bien plus qu'on ne le croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Sam 13 Sep - 16:50

Yusuke et moi, nous avions déjà fait du camping, ne serait-ce qu’en visitant les terres sauvages de Gran Pulse. Mais c’était bien parce qu’il n’y avait aucune auberge ou hôtel, ni même un village encore debout aux alentours. Là, nous étions arrivés au village de Besaid et honnêtement, on avait l’impression qu’on était arrivés dans une zone de camping. Outre le temple, toutes les habitations n’étaient que de vulgaires tentes. A en juger par la végétation qui dominait l’île, Besaid vivait sous un climat tropical, et lorsqu’il pleuvait, ca devait bien y aller ! Leurs tentes résistaient à ca ? Allez savoir, mais j’osais espérer qu’on n’aurait pas la réponse durant notre séjour. Au final, on avait du mal à savoir pourquoi exactement les gens n’avaient pas changé leur façon de vivre ici. Peut-être que tout simplement, ils étaient trop habitués à vivre ainsi pour changer.

On verrait plus tard pour la « douche », je demandais d’abord si on allait voir l’auberge ou le temple, on avait encore du temps, la soirée n’avait pas encore débuté, même si le soleil commençait lentement mais sûrement à descendre. A cause de cette histoire de Chimère fabriquée, Yusuke suggérait plutôt de s’installer à l’auberge, mais l’accueil ne fut pas celle attendue … Honnêtement, je laissais mon époux faire, parce que si ca n’en tenait qu’à moi et ma super impulsivité, je remettrais ce type à sa place. Non mais c’est quoi cet interrogatoire de police pour s’assurer qu’on n’est pas des psychopathes venus pour faire le bordel dans leur village ? Alors là, jusque-là j’adorais cet endroit, mais l’accueil venait de me mettre un coup pour faire baisser l’estime que je portais à Besaid. Yusuke jouait un peu sur l’histoire de Spira et ce que nous en savions pour nous attirer un peu de sympathie.

Bon, ca semblait marcher, sauf que les lits n’étaient pas trop pour nous … Enfin, si on dormait là, on ne pourrait pas dormir ensembles. Lorsque mon époux le fit remarquer, le mec accepta de nous faire carrément dormir chez lui et je fus étonnée. Bon, ce soir on irait près de leur feu là, on verra bien si on apprend des choses ? En attendant, on se dirigeait vers sa tente.

- ‘tain heureusement que tu t’en es occupé sinon je lui aurai refait le portrait. Non mais c’est quoi cette façon d’accueillir les gens ? C’est limite s’il nous disait pas « merci d’être venus jusqu’ici, maintenant cassez-vous ! ».

Je soupirais longuement jusqu’à ce qu’on arrive devant sa tente où je prenais une certaine inspiration avant d’entrer. Effectivement, un grand chien couleur sable se leva aussitôt de la couverture où il était couché pour nous grogner dessus et aboyer. Il était mignon, et il ne me faisait pas vraiment peur. J’aimais beaucoup les animaux et j’avais même un certain feeling avec eux. Yusuke devait sûrement se souvenir de la fois où j’avais soigné un très jeune loup dans la steppe d’Archylte alors qu’il s’était fait attaquer par ses propres frères. Il m’était tellement reconnaissant qu’il avait voulu nous suivre partout et avait même hurlé à la lune quand on avait escaladé la falaise d’Haerii ! Bah oui la plupart des monstres ne savaient pas grimper une paroi.

Pour revenir au toutou de notre hôte, je m’approchais de lui lentement en tendant le bras, il me grognait dessus dans un premier temps, mais je m’arrêtais à une certaine distance quand même. L’animal s’approcha doucement pour me renifler la main, réaction typique pour s’assurer qu’il n’y a aucune menace de la part de l’inconnu. Lorsqu’il arrêta de me sniffer de partout, je tentais de lui caresser la tête, il eut un mouvement de recul sur le coup, mais il finissait par se laisser faire, jusqu’à ce que je voie qu’il remuait la queue. Bon, moi je n’avais rien à craindre je pense, mais c’était à Yusuke de répéter l’opération pour que déjà, le chien arrête de se méfier. Mais bon, je me doutais qu’il était bien dressé tout de même et que le moindre mouvement louche de notre part, et il risquait d’aboyer à nouveau. Je posais toutes mes affaires sauf mon arme dans la tente avant de me tourner vers Yusuke :

- J’ai vu un forgeron dehors, avec l’argent qu’on a pu récupérer, je vais voir s’il ne peut pas améliorer la bague que j’ai achetée pour me protéger de la foudre … Ca devait être trop petit et étouffant de travailler à l’intérieur même d’une tente je pense ? - Tu veux venir avec moi ? Peut-être pour qu’il te forge quelque chose ? Ou s’il vend quelque chose aussi ?

Je ne savais pas trop si Yusuke voulait s’acheter une protection contre un élément, mais je me disais que si je retrouvais mes pouvoirs comme avant par la suite, valait peut-être mieux qu’il s’immunise à la foudre. Ce serait con que je lui foute à nouveau des châtaignes comme avant ! Que ce soit pendant nos petits ébats amoureux ou comme pour le combat contre le Chocobogre où je l’avais électrisé accidentellement. Enfin c’était comme il voulait ! Et après je pense qu’on pouvait se chercher un endroit où se laver ? Quoiqu’il en soit, je me tournais pour m’apprêter à sortir, mais je regardais une dernière fois le chien en le pointant du doigt.

- Et tu surveilles nos affaires toi hein !?

Je me doutais que Yusuke voudrait quand même prendre au moins le sac pour l’argent et les affaires de rechange. Je ressortais rapidement pour me diriger vers un homme qui était en train de travailler une arme dehors, oui, c’était forcément un forgeron.

- Dites ? Vous avez une minute là ? J’aimerai savoir si vous savez travailler un équipement pour permettre l’immunité à un élément.
- Ouais je sais faire ca. Vous voulez que je vous fasse quoi et contre quel élément ?
- J’ai déjà quelque chose.
Je retirais la bague électrique de mon doigt pour la lui tendre. - J’ai acheté cette bague à Luca, pour le moment elle ne fait que réduire les dégâts électriques. Vous pensez pouvoir l’améliorer pour m’y immuniser ?
- Sans problème. Mais il faut mettre le prix ma p’tite dame. Deux mille gils et ce soir vous récupérez ce bijou avec les améliorations demandées.


Deux mille, rien que ca … Soupirant, je me tournais vers Yusuke pour voir s’il voulait demander quelque chose, ou s’il ne s’était pas éclipsé à l’intérieur de la tente devant laquelle le forgeron travaillait. Sa fille tenait une boutique de gemmes, alors bon, peut-être qu’il voulait s’en acheter d’autres ? Allez savoir. Je voulais lui demander un coup de main pour négocier aussi, il était plus doué que moi pour ca, mais rien à faire, c’était deux mille gils, ou rien ! Ok, mais j’impose quand même une condition, non mais.

- Bon à ce prix-là, vous pouvez quand même faire un petit truc pour moi ? On a eu hum … une drôle de bataille contre un oiseau géant … Mon katana n’est pas abîmé mais super crade, vous pouvez le nettoyer ? Juste le nettoyer hein, rien d'autre.

Soupirant, il accepta et je lui refilais mon fourreau. Lorsqu’il retira un peu la lame pour l’examiner, il grimaça, ouais bah je sais c’est bon, je me passerai de tout commentaire ! Je lui lançais un regard noir en lui disant que je la récupérerai en même temps que la bague. Un regard qui en disait long, il n’avait pas intérêt à l’abîmer sinon je lui faisais une tête au carré. Ce katana était l’héritage de mon père, j’y tenais !! J’en avais toujours pris soin. Bon allez, une bonne chose de faite, je rejoignais mon époux.

- Alors ? T’as acheté quelque chose ou tu préfères attendre ?

Et maintenant … un brin de toilettes, ca vous dit ?

Sheli améliore sa Bague Electrique pour s’immuniser à la foudre (-2000 gils) et paie la restauration HP-MP, - 50 gils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 8:53

Je ne savais pas vraiment ce que ce village avait pu vivre par le passé, mais visiblement, les étrangers n'étaient pas les bienvenus pour le moment. En tout cas, ce type semblait quand même sympa, surtout depuis que je lui avais dit que je ne comprenais pas que l'on ne voit pas cette Yuna comme une héroïne après qu'elle ait débarrassé le monde de Sin. En tout cas, il nous laissait aller chez lui, bien qu'il ait un chien de garde.

Comme à son habitude, Sheli l'amadouait sans problème, mais ce n'était pas la même chose avec moi. Je suis un voleur, forcément, les chiens sentent mon côté malfaiteur, aussi je m'approchais quand même en tendant la main, mais rien à faire, le chien grognait en ma présence et refusait que je ne l'approche davantage

«Bon, on laisse tomber, je l'aime pas, il m'aime pas, on est quitte.» j'aime pas les chiens, je préfère les chats. Ça me correspond plus on va dire. Souple, agile, qui retombe toujours sur ses pattes. Je n'allais pas dire à Sheli que les chiens lui correspondaient plus! Ça attaque sans réfléchir, c'est plus fort et ça gueule sans arrêt!

Oui non je confirme, ne pas sortir ça à voix haute.

Enfin, elle avait repéré un petit forgeron à l'entrée et souhaitait améliorer sa bague maintenant qu'elle avait gagné quelques gils, j'approuvais d'un signe de tête, bien que pour ma part, je comptais surtout m'acheter de nouvelles gemmes pour pouvoir améliorer ma collection!
On allait donc vers la petite tente. Mais honnêtement, comparé à celle de Luca, y'avait pas grand chose. Mais bon ce serait suffisant pour le moment de ce que je comptais faire. Sheli négociait pour son katana et sa bague, et moi j'essayais d'avoir des prix pour les gemmes, mais c'était pas gagné. Tant pis. Je prenais les éléments qui me manquaient, donc un Péridot, une émeraude, une topaze, une améthyste et un diamant, le tout pour 2000 gils avant d'assimiler les techniques les unes après les autres. Je savais déjà ce que je voulais, toutes mes techniques étaient sensiblement identiques finalement, juste que je voulais en avoir une de chaque élément pour palier à toute situation. Je risquais par la suite de me lancer dans les altérations d'état - chieur professionnel bonjour! - mais pour le moment, j'y allais progressivement selon ce que j'avais sous la main.

Une fois que Sheli eut négocié le nettoyage de son katana, on sortait pour visiter un peu le village, je repensais à ce qu'elle avait dit, par rapport à cette Yuna tout ça. Je me demandais si elle serait au feu de camp ce soir? Cependant, je plissais des yeux en voyant un groupe de trois personnes un peu plus loin, un grand roux, un putain de canon habillé en noir - détourner les yeux du décolleté avant de m'en prendre une - et une jeune fille en kimono. Je tendais la main vers le groupe en murmurant à l'attention de Sheli

«Hey... ce sont pas les fameux héros?» je lui prenais la main et lui faisais signe de me suivre pour aller les saluer. Je m'approchais d'eux, ils semblaient en discussion assez sérieuse, mais je suppose que si c'était trop sérieux, ils ne resteraient pas bêtement dehors!

«Euh... bonjour? Excusez-moi de vous déranger mais... on arrive juste à Besaid. Est-ce que vous seriez par hasard Yuna, Wakka et Lulu?» la plus jeune eut un léger sourire poli et approuva juste d'un signe de tête alors que le grand roux se plaçait devant nous, l'air de dire "ouais c'est pour quoi?"
==========================
Apprentissage des techniques
Souffle électrique
Souffle tellurique
Souffle extrême (vent)
Souffle éclatant
Souffle Ténébreux


Yusuke paie les 50 gils pour la restauration des HP-MP.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 9:01

C'était seulement la veille que Wakka était revenu à Besaid. On pouvait dire qu'il lui en était arrivé de belles en partant à l'aventure avec ce type roux qui ne leur avait attiré que des ennuis. Cependant, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de discuter de tout ça avec Yuna et Lulu, si bien qu'il avait attendu la fin de la journée, que les deux demoiselles soient tranquilles pour leur parler de tout ça. Il en était au moment où il allait leur raconter la façon dont ces types en tenues moulantes les avaient attaqués avant qu'il ne soit endormi et renvoyé dans un hover à destination de Luca pour être embarqué de force dans un navire qui revenait à Besaid, lorsqu'un petit couple s'approcha pour se présenter.

Yuna, comme à son habitude, se montra douce et souriante, Lulu par contre était plus méfiante, et Wakka était surement le plus méfiant malgré son air jovial habituel.

«Hey hey hey! Doucement mon gars, on ne s'approche pas du grand invokeur Yuna comme ça!» la jeune fille eut un léger rire avant de poser sa main sur le bras de son ancien gardien
- «Ex-invokeur, Wakka. Et laisse, ils n'ont pas l'air bien méchants!»
- «Hey! Je te rappelle qu'on a vu Valefore!! Tu peux peut être redevenir invokeur un jour!»
le regard de la jeune fille se fit triste et Lulu soupira en ramenant sa main sur son front d'un air exaspéré.. les pieds dans le plat celui la! Comment rappeler à Yuna qu'elle n'a plus ses chimères hein? Surtout que seul Wakka et le jeune roux avaient vu Valefore, ainsi que quelques curieux qui avaient réussi à s'infiltrer dans le temple à ce moment là. Mais Lulu ne voulait pas que Yuna ait de faux espoirs à ce sujet, et il était évident que Yuna elle-même luttait pour ne pas s'en faire. Malgré tout, la demoiselle écarta davantage le grand roux en souriant tristement

«Excusez-le. Vous ne vous trompez pas. Je suis Yuna, voici mes gardiens Wakka et Lulu. Bienvenue à Besaid!»
- «Yuna... sois prudente malgré tout.»
reprit la mage noire d'une voix douce
- «Ouais c'est vrai! Ils sont peut être du côté de ceux qui ont attaqué le village!»
- «Tu crois qu'ils seraient venus nous voir comme ça, si c'était le cas?»


Le rouquin haussa des épaules avant que le trio ne se tourne vers eux histoire de savoir ce qu'ils voulaient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 9:03

==========================
Achats:
- Amélioration de la bague électrique > -2000 gils [Sheli]
- 5 gemmes élémentaires > - 2000 gils [Yusuke]

Gains: +100 gils [Chacun]

Restauration à 100% HP-MP > -50 gils [Chacun]
==========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 12:28

Petite séance de shopping, si je puis dire. Ma bague électrique allait être améliorée, il ne manquait plus qu’ajouter la capacité à absorber la foudre, et on pouvait déjà repartir à la recherche de Ramuh ! Enfin, il ne devait déjà plus être au temple de Djose, alors on avait intérêt à en savoir plus sur Héméra en général pour trouver les zones potentielles pour la Chimère de la Foudre. Yusuke avait acheté plusieurs gemmes de sorte à avoir au moins une capacité de tous les éléments pour toutes les situations et tous les adversaires. On était prêts à repartir, je pensais déjà à me laver moi mais mon époux me tira de mes pensées en apercevant un drôle de trio dont il estimait que c’était Yuna et deux de ses gardiens. Et il ne se trompa pas en allant demander directement confirmation aux concernés.

Vu la façon dont le mage noir était habillé, je jetais un coup d’œil vers mon époux pour m’assurer que son regard ne louchait pas trop sur son décolleté. En ce qui concerne Yuna, j’étais vraiment étonnée. Elle était si jeune ! Elle devait avoir mon âge quoi. Par contre le rouquin, il semblait nous faire un mauvais accueil aussi. Pourquoi se méfiaient-ils tant que ca ? Lorsque le sujet revenait sur cette histoire de Valefore fabriquée de toutes pièces, je fronçais du nez. Yuna fit tout de même les présentations, j’estimais qu’on devait en faire de même, c’était la moindre des choses.

- Je m’appelle Sheli, et voici mon époux Yusuke. Je marquais un temps de pause. Attaquer le village ? - Pour ne rien vous cacher, le pêcheur qui nous a amenés ici nous a parlé de cette histoire de Chimère fabriquée … mais il ne nous a jamais dit que le village a été attaqué ?

Cela expliquerait la méfiance des habitants à l’égard des étrangers du coup, mais euh. La Chimère avait attaqué son propre village d’où elle était originaire ?

- Il nous a dit qu’une organisation avait su recréer une Chimère de Spira, mais … tu t’en souviens toi qu’il avait parlé d’une attaque ?

Que je demandais à Yusuke comme pour m’assurer que ce n’était pas moi qui avais loupé une partie de l’histoire. Enfin moi je n’en avais pas souvenir et je pense que lui non plus, sinon nous aurions compris tout de suite pourquoi l’accueil n’était pas des meilleures ici. En tout cas, j’en venais à me demander si mon hypothèse ne s’avérait pas être juste, ils récréaient des Chimères pour les utiliser comme des armes de destruction …

- Vous savez qui étaient ces gens ?

Si jamais on devait tomber sur eux un jour, autant savoir qui ils étaient et ce qu’ils voulaient vraiment … Enfin bon. Je me tournais vers mon époux, peut-être qu’il avait d’autres questions, sur le temple en lui-même notamment, ou peut-être que comme moi, il voulait essayer d’en savoir plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 17:00

Spoiler:
 
Décidément ici, tout le monde se méfiait des étrangers, mais la dénommée Yuna semblait quand même plus aimable, bien que le canon en noir semblait plus froide qu'un glaçon. Je toisais du regard le grand roux qui se tenait devant nous à la manière d'un de ces grands chefs indiens dans les films, droit comme un "i" avec les bras croisés sur le torse. J'avais tellement envie de lui montrer que c'est pas en ayant seulement des muscles qu'on peut être fort... il me faisait penser à mon père en fait et ça me faisait froncer du nez. Mais heureusement, Sheli fit les présentations, et lorsque l'invokeur se mit à parler, je me calmais aussi... une attaque?

«Non. On nous a seulement dit que Valefore était apparu et qu'il avait été comme fabriqué. Mais on ne savait pas qu'il vous avez attaqué.» les trois jeunes gens se regardèrent, l'air inquiet avant que Lulu ne se décide à en placer une
- «Si la nouvelle se répand qu'une chimère a été fabriquée, l'église va accuser les al-bhed...» Wakka approuva d'un signe de tête avant de se tourner vers nous
- «Je sais pas qui ils sont, ils avaient des machines que je ne connaissais pas, et c'était pas un truc al-bhed! Ce type avait les cheveux bleus et des lunettes qui ne ressemblaient pas à celles qu'ils portent d'habitude, et aucun accent en plus.»

Oui, les al-bhed sont blonds, et ce type avait... les cheveux bleus? Je ne savais même pas que c'était possible à vrai dire et je me tournais vers Sheli sans comprendre avant de revenir vers Wakka
«Chez nous non plus, les gens n'ont pas les cheveux bleus... et il vous a attaqué?»
- «Pas lui, il nous a envoyé Valefore dessus pour pouvoir s'enfuir, et ils avaient placé une bombe dans la chambre du Priant qui a explosé par la suite. Le temple est dans un piteux état maintenant et on peut plus y aller.»


Et merde... justement là où on voulait aller. Par réflexe, j'avais tourné les yeux vers le bâtiment, de l'extérieur, il avait l'air bien normal pourtant. Je soupirais en croisant les bras, je ne sais pas ce que ces gens veulent, mais forcément, ça sent pas bon.
«Je suis vraiment désolé... on aurait aimé voir le temple, comme je vous l'ai dit, on n'est pas d'ici et on s'intéresse un peu à votre monde. On a déjà vu le temple de Djose et de Kilika alors...»
- «Et Bevelle?»
reprit Wakka avec un air pas du tout subtile qui disait clairement "fais gaffe à ce que tu réponds"
«Non. On n'y est pas allés. D'une part, c'était pas sur notre route, et quand on a appris comment l'église traitait les invokeurs avant, les voir utiliser des machines alors qu'ils disent partout qu'il n'y a pas le droit, et comment ils accusent Yuna d'avoir tout foutu en l'air alors qu'elle a sauvé le monde, ça ne nous donnait pas trop envie d'y aller.»

Le grand roux se mit à ricaner alors que Yuna affichait de nouveau un air triste. Je comprenais qu'elle se sente mal, après tout, se retrouver traitée ainsi devait la faire beaucoup souffrir, surtout si elle a perdu toutes ses chimères. C'est un peu comme si cette victoire lui avait fait tout perdre finalement, et je n'étais même pas au courant pour Tidus qui devait rajouter une couche à sa douleur.

«Vous ne pourrez pas aller au Temple. Y'a trop de débris, on est encore en train d'essayer de ranger tout ce bazar. Des al-bhed devraient venir nous aider, Rikku a appelé des renforts, mais ils sont sur Dol pour le plus grand nombre à aider des gens qui ont été attaqué aussi, mais par une sorte de sorcière.»
Je haussais les sourcils... ok, donc Dol a été attaqué aussi. Je me tournais vers Sheli avec un air désolé. Oui, on peut dire qu'on est mal barrés à être arrivés sur Héméra. Est-ce qu'on va pouvoir se trouver un coin tranquille où vivre un jour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Dim 14 Sep - 19:10

Alors là, j’étais plus que surprise, je ne m’attendais pas à entendre que la Chimère que cette mystérieuse organisation avait ramenée ici avait attaqué son propre village. J’avais loupé une partie de l’histoire quand le type à Kilika nous en a parlés ? Je me tournais vers mon époux, mais lui non plus n’avait pas souvenir d’un tel récit. Pire encore, cette histoire semblait faire réfléchir le trio en face de nous, la nouvelle ne devait pas se répandre sans quoi les Al Bheds risquaient d’être accusés. Ah oui, ces blonds aux yeux verts, c’est ca ? Je me demandais bien qui était derrière tout ca et quels étaient leurs projets au final ? Wakka commençait à décrire une personne aux cheveux bleus et aux lunettes, et je me tournais vers Yusuke lorsqu’il disait qu’il n’avait jamais vu quelqu’un avec une telle couleur de cheveux. Mais oui mon chéri, la seule personne qu’on connaissait avec une couleur de cheveux peu commune, c’était Yuj, un membre du NORA. Il avait les cheveux verts-bleus, mais ils n’avaient aucune lunette, et puis mince, je ne le voyais pas se fourrer dans de telles affaires, tout comme je doutais sincèrement qu’il soit sur Héméra …

Je fus davantage choquée lorsque Wakka expliqua que les types de cette organisation avait placé une bombe dans la chambre du Priant du temple et que tout était dans un mauvais état désormais. Non sérieux là c’est abusé quand même ! Alors que Yusuke lui expliquait où nous avions déjà été et pourquoi on voulait aller dans le temple à la base – mais c’était mort là – je me tournais vers le bâtiment pour l’observer. De l’extérieur, on ne soupçonnerait rien du tout, mais surtout, je réfléchissais. A quoi bon faire exploser la chambre du Priant ?
De plus, les mauvaises nouvelles ne cessèrent de pleuvoir, je me tournais vers Yuna lorsqu’elle expliqua que des Al Bheds étaient censés venir les aider à tout remettre en ordre, mais ils travaillaient déjà sur le rétablissement d’un endroit sur Dol. Une sorcière était passée à l’attaque. Euh, sérieusement, une sorcière ? J’ai l’image d’une vieille pleine de verrues avec un chapeau et une robe noirs dans la tête là. Mais soyons sérieux, je levais les yeux vers mon époux, c’est quoi toutes ces mauvaises nouvelles ?

- Il y a des problèmes partout faut croire. Soupirais-je. Je ne pense pas que ca ait un lien avec cette histoire de Chimères, mais ne sait-on jamais. Je relevais les yeux vers Yuna, avant de regarder à tour de rôle Lulu puis m’arrêter sur Wakka, qui semblait être le plus bavard de la bande même s’il persistait à jouer les gros durs. - Quel intérêt de faire sauter la chambre du Priant ? De ce qu’on a compris Yusuke et moi, les Invokeurs devaient passer par eux pour obtenir de nouvelles Chimères, n’est-ce pas ? Et cette organisation bizarre et dangereuse donc - cherche à ramener ces fameuses Chimères sur Spira ? Si les deux sont liés, pourquoi se débarrasser de l’un des deux ?

C’était trop bizarre et là honnêtement, j’étais tellement larguée que je n’avais aucune hypothèse qui me venait en tête. Je me tournais vers Yusuke pour voir s’il avait une idée mais là j’avoue, j’avais beaucoup de mal à comprendre. Et puis je me rappelais aussi ce que j’avais dit au mec à Kilika.

- On est au courant aussi pour Sin … Je comprends que vous vous montriez méfiants, honnêtement, je crains que si cette organisation, quoiqu’elle veule, arrive à son but, elle arrive à ramener Sin aussi. Je sais que ca doit être tendu avec Yevon du coup, mais ne croyez-vous pas qu’il vaudrait mieux essayer de leur envoyer un message pour les prévenir qu’il y a des magouilles qui se préparent ? En leur expliquant bien que ca n’a rien à voir avec des Al Bheds hein.

Histoire de palier au problème avant qu’il ne prenne trop d’ampleur ? Facile à dire cela dit ... Oh Sheli si tu savais toutes les magouilles qu’il y a au gouvernement … Mais d’ailleurs si ce n’était pas des Al Bheds, et que les gens n’osaient pas utiliser des machines à cause des préceptes, qui était derrière tout ca ?? Des hérétiques ? Ou des gens de « l’extérieur » ? Ouah bah dès … Com-pli-qué tout ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Lun 15 Sep - 8:54

Que de questions encore... déjà, Spira était vraiment un monde bordélique à nos yeux, mais avec cette organisation qui venait semer le trouble dans les temples pour le moment, ça ne s'arrangeait vraiment pas! Et des sorcières qui s'amusaient aussi à exploser des villes. Youhou! Et puis, si elle a attaqué Dol celle la, y'a pas de raison qu'elle attaque pas un autre endroit d'Héméra hein? Je soupirais en me grattant la tête alors que Sheli s'interrogeait sur les motivations réelles de cette organisation, et Wakka se contenta de se redresser fièrement, les bras toujours croisés sur son torse - il a une crampe?

«Nan mais j'crois pas qu'ils veuillent ramener les chimères pour nos invokeurs hein? Ce type avait l'air de vouloir la créer pour lui! Donc pas de Priant, pas de pèlerinage tout ça... honnêtement, le côté sacré du temple, il avait vraiment pas l'air de s'en soucier!» oui, c'est un peu ce que je me disais aussi. Je doutais fort que ce soit le genre de personne à vouloir garder ce côté là des chimères
«La science et la religion ont souvent des objectifs différents...»
- «C'quoi ça la science?»
oui, c'est vrai que dans un monde comme celui-ci, ils ne doivent probablement pas appeler ça comme ça. Je soupirais en essayant de lui expliquer rapidement
- «Sur notre monde, c'est comme ça qu'on appelle l'étude de ce qui a l'air magique, mais qui ne l'est pas. Un peu comme vos al-bhed et leurs machines si tu veux, la mécanique est une science. Et souvent, ces gens là croient ce qu'ils voient, ils sont focalisés sur les faits et font des expériences pour prouver qu'ils ont raison. Contrairement à la religion où tu n'as pas besoin de preuve, tu crois et puis c'est tout.»

Une fois de plus, Yuna semblait triste et ça m'ennuyait de la mettre dans un tel état, mais d'un autre côté, c'était la vérité. Mais Wakka semblait pas avoir tout pigé, Lulu en revanche avait clairement suivi et penchait la tête sur le côté en nous regardant d'un air perçant
«Il y a beaucoup de science dans votre monde?» j'approuvais d'un signe de tête
«Et de religion aussi. Mais bizarrement, de notre côté, les deux s'accordaient bien. Disons surtout que les scientifiques faisaient attention à ne pas interférer avec la religion car ils avaient besoin d'eux pour bosser.» et d'une certaine manière, maintenant que j'y pensais, peut être que cette organisation faisait pareil... si je réfléchissais bien, le meilleur moyen de faire des recherches sur Spira sans trop être emmerdés, ce serait de se mettre Monseigneur Asran dans la poche non? Et en lui disant à lui qu'on veut seulement ramener les chimères sur Spira, il pourrait très bien leur donner son accord en pensant que ça le servira lui?

Je préférais ne pas donner cette opinion à voix haute, j'en parlerais avec Sheli plus tard. Concernant cette histoire de Sin, aucun des trois ne semblaient avoir vraiment relevé, comme si à leurs yeux, que Sin revienne était impossible, et même si c'était le cas, ils savaient désormais comment le détruire de toute manière.

«On ne peut pas prévenir Monseigneur Asran. On préfère éviter qu'il sache ce qu'il s'est passé ici et on répare vite. Si on lui dit directement que des étrangers ont attaqué le Temple, il ne cherchera même pas à nous écouter et accusera soit les al-bhed, soit les autres peuples d'Héméra.» Lulu approuva d'un signe de tête
- «Il semblerait qu'actuellement, Asran cherche tous les prétextes pour annuler le traité de paix avec les autres nations. Il ne leur fait pas confiance et on raconte qu'il souhaiterait étendre les préceptes de Yevon sur l'ensemble de la planète.»
- «Alors que l'on sait que ces préceptes sont faux aujourdhui...»
reprit Yuna d'une voix triste. Sérieusement, cette fille me fendait le cœur.

Je soupirais en regardant Sheli, honnêtement, je ne connaissais pas toute l'histoire, mais c'était évident que cette fille avait été profondément touchée par tout ce qui était arrivé.

«Les choses finiront bien par s'arranger. À force que des gens des autres mondes vous côtoient, les habitants de Spira vont se détourner de Yevon puisqu'ils auront la preuve que d'autres gens ont très bien vécu sans ses préceptes, et même votre Asran n'y pourra rien.»
- «Peut être...»
je prenais une profonde inspiration avant de regarder le temple à nouveau. On était venus pour rien finalement si ce n'est qu'on a rencontré les célébrités du coin. Je me disais qu'il était temps de les laisser et d'aller se débarbouiller un peu avant d'aller autour du feu ce soir. Mais peut être que Sheli voulait encore leur parler un peu - quoi qu'à mon avis, on pourrait encore leur parler ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Lun 15 Sep - 19:01

Cette histoire, plus on en apprenait, plus elle devenait compliquée à mes yeux. Là, j’en étais à un point où j’étais totalement larguée, pourquoi avoir fait sauter une partie du temple ? Ne fallait-il pas prévenir les hauts-placés du gouvernement pour arrêter ces gens avant qu’ils ne fassent trop de mal ? Oh oui ma pauvre Lucette, nous ignorions encore bien des choses au sujet des mensonges et des magouilles de leur religion. D’autant plus que d’après Wakka, ces gens ne cherchaient pas à rétablir le système de Spira tel qu’il était autrefois, ils voulaient bel et bien les Chimères pour leur propre compte. De quoi me faire hausser encore un sourcil. Je rejoignais du coup l’avis de Yusuke en me disant que si ce n’était pas religieux, c’était scientifique, mais je fus surprise de voir que ce terme n’était pas trop connu sur Spira ? Quoiqu’à bien y réfléchir, ils sont très croyants sur ce monde, mais rien qu’avec les Al Bheds qui s’intéressaient aux machines, et avec ces histoires de ville-machine aussi, je me disais qu’ils avaient dû en entendre parler au moins ?

Yusuke leur expliquait un peu, tout en parlant de notre propre monde où fal’Cie et le système mis en place par les divinités travaillaient en collaboration avec les scientifiques. Yuna pensait qu’il valait mieux éviter de parler de tout cela à leur Asran, sans quoi ils craignaient que cela retombe sur les Al Bheds, mais également sur les autres mondes. Des traités de paix ? Ca m’étonnait d’entendre ca mais effectivement, j’avais l’impression que leur maître était un dictateur … Il voulait briser ces pactes de paix et imposer une religion que les gens ne voudront sûrement pas ailleurs. La réponse finale de Yuna a tout cela au sujet des préceptes me fit baisser les yeux. Cette demoiselle paraissait douce d’apparence, mais je réalisais qu’à force de parler avec eux, elle souffrait énormément de tout cela et finalement une fois qu’on avait les cartes en main … bah je pouvais la comprendre. Malheureusement, ce n’est pas comme si nous pouvions faire quelque chose.

Je la regardais tristement mais sans savoir quoi lui dire. Yusuke essayait bien, mais elle semblait trop affectée par tout ce qui était arrivé – et qui pourrait arriver. Levant les yeux, je regardais à tour de rôle ses deux gardiens. Je ne voyais pas quoi ajouter de plus à tout cela, et puis le soleil continuait de se coucher, il fallait qu’on trouve un endroit où se laver avant de revenir passer la soirée ici.

- Bien, nous allons vous laisser retourner à vos occupations. Merci du temps que vous nous avez accordés. On se croisera sûrement à nouveau ce soir, de ce qu’on nous a dit, vous vous retrouvez souvent autour d’un feu, c’est ca ?

Oui bon, je le savais très bien, mais c’était histoire de bien finir la conversation – ou presque. Je m’inclinais légèrement en signe de respect et en forçant un petit sourire pour dire au revoir, et j’attrapais la main de mon époux pour qu’on s’éloigne. Je ne savais pas trop où nous pourrions nous laver, mais déjà, on s’éloignait du village par là où nous étions arrivés pour se balader un peu et prendre l’air … à croire que cette conversation m’avait un peu étouffée.

- Au moins on en sait un peu plus sur cette histoire … même si j’avoue que ce qu’ils viennent de dire au sujet d’Asran et les traités de paix n’a fait que me prouver une fois de plus que l’ambiance sur Spira est malsaine.

Les gens au gouvernement, que des pourritures, et ce, peu importe le monde finalement. Puis il n’y avait pas que ca. Détournant le regard à l’opposé de Yusuke, je me faisais un peu songeuse.

- Et puis c’est quoi cette histoire de sorcière ? Je crois qu’il faut que je me fasse à l’idée que peu importe où on ira, il y aura toujours quelqu’un pour foutre la merde.

Soupirant de lassitude, je ne savais pas que Yusuke avait une hypothèse au sujet d’Asran et du fait qu’il soit peut-être au courant, et même un peu complice, au sujet de cette organisation qui avait attaqué Besaid. On bifurquait sur un petit chemin que nous n’avions pas emprunté pour venir, il descendait jusqu’à un lac où l’eau était aussi claire que pure … je n’avais jamais vu une chose pareille. Rarement en se baignant, je pouvais voir mon propre corps de façon aussi nette à travers l’eau. Enfin, j’en ferai le constat quand je serai dedans hein ? Mais pour vous faire une idée … Avant que j’aille y mettre un pied, je m’assurais surtout qu’il n’y avait personne, hors de question que je me déshabille et m’expose au grand public comme ca. Mais non, c’était tranquille – j’ose espérer que personne ne se planque – aussi je retirais mes vêtements un à un avant d’aller me glisser dans l’eau, jusqu’à ce qu’elle recouvre ma poitrine. Même l’eau de ce petit lac était à une très bonne température, c’était vraiment agréable … Bon par contre on avait fait fuir tous les poissons aux alentours ! Mais peu importe. Dès que Yusuke me rejoignait, je venais me blottir contre lui en poussant un long soupir … encore …

- Que penses-tu de tout ca ?

Si même Dol avait des problèmes, j’avais presque envie de dire que je n’avais pas envie d’y mettre les pieds pour le moment, mais si nous voulions les Cristaux, et au préalable rencontrer les Chimères, nous n’aurons pas d’autres choix que de finir par visiter ce monde. M’enfin … Profitons pour le moment. Ce petit lac, sa végétation luxuriante, ce calme. Ca avait quelque chose de romantique. Un petit paradis d’apparence, qui cache un véritable enfer en son cœur …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 16 Sep - 10:42

Décidément, j'avais intérêt à prendre un paquet de notes moi si je voulais m'y retrouver sur ce monde.. enfin, on remerciait quand même le trio qui vaquait de nouveau à ses occupations, surement que cette histoire de chimère fabriquée qui commençait à se répandre les inquiétait et qu'ils allaient devoir réfléchir à un moyen de divulguer correctement l'information sans que ça ne retombe sur les mauvaises personnes.

On s'éloignait un peu, en allant carrément quitter le village juste pour aller vers l'un des petits lacs alentours. J'en trouvais un qui avait suffisamment de végétations autour pour nous cacher, mais en attendant qu'on trouve l'endroit le plus approprié, on discutait de ce qu'on avait récemment appris

«Je ne sais pas trop quoi penser. Asran me fait un peu penser à Barthandelus. Aux yeux du monde, c'est un grand homme mais en réalité, il veut surtout tout contrôler.» bon, c'était un Fal'Cie aussi soit dit en passant, et il voulait surtout détruire Cocoon... mais voilà, aux yeux du monde, on le prenait presque pour un saint... je soupirais alors qu'on traversait la végétation pour arriver vers le fameux lac, mais on en était à discuter des sorcières maintenant!

«Aucune idée. Chez moi, une sorcière c'est une vieille femme toute moche qui pratique la magie noire pour faire le mal. Je sais pas ce qu'il en est par ici, mais de toute évidence, le côté "qui fait le mal" est approprié si elle a détruit une ville sur un autre monde.» enfin, on ne pouvait plus vraiment parler d'autre monde à présent je suppose... un autre continent? Je me demandais un peu comment ils s'appelaient les uns les autres à présent.

Enfin, on avait trouvé un coin assez reculé du village, on se déshabillait et je rangeais soigneusement nos affaires en accrochant notre sac en haut d'un arbre bien caché dans la végétation. Autant me balader à poil ne me dérange pas, mais je ne voulais pas prendre le risque qu'on me vole mes dagues. Sheli avait son katana chez le forgeron donc elle ne risquait rien, mais moi... au moins si on se faisait attaquer, on maîtrisait tous les deux des techniques magiques donc on pouvait s'en sortir sans nos armes. Je me glissais dans l'eau pour la rejoindre, la prenant tendrement dans mes bras lorsqu'elle chercha à m'enlacer pour que je la réconforte. Ce que je pensais de tout ça? Honnêtement, je ne savais pas trop.


«J'en sais trop rien. Je me dis que oui, ce monde est en proie à pas mal de conflits, mais si tu regardes à Kilika, les gens n'avaient pas trop l'air affectés par tout ça. Je me dis qu'il doit exister malgré tout des endroits tranquilles où on pourra se réfugier lorsqu'on en aura besoin?» disons que c'était à mes yeux le plus important. Je ne suis pas le genre à vouloir sauver le monde. Démanteler cette organisation ne faisait pas partie de mes objectifs, les emmerder un peu par contre, pourquoi pas! Mais disons que c'était quelque chose de compliqué à gérer tant qu'on en savait pas plus.

Je la serrais doucement contre moi, avant de prendre un petit sourire espiègle

«Et puis, je pense surtout que tu portes justement ma tenue préférée!» autrement dit... rien du tout! Je haussais les sourcils à plusieurs reprises, malgré l'eau fraîche, il m'en fallait bien plus pour m'arrêter, et il n'y avait personne aux alentours! Donc pourquoi s'en priver? Surtout qu'on n'avait rien pu faire la veille à cause du ronfleur de Kilika, et ce soir, ce serait surement délicat en dormant chez un autre gars, donc autant en profiter là, maintenant, tout de suite!

Je m'installais ensuite sur un rocher, le soleil se couchait et n'était donc pas suffisant pour me sécher rapidement, mais c'était histoire de profiter quand même du paysage avant d'aller grimper à l'arbre - oui oui, à poils - pour récupérer nos affaires et surtout des serviettes pour se sécher un peu et se rhabiller.

«Je commence à avoir faim. Je me demande si on pourra avoir un repas à l'auberge ou s'ils servent à manger autour de leur feu de camps là...»

On allait très vite le savoir, et effectivement, en revenant vers le village, on voyait que la grande place avait radicalement changé! Un énorme feu de camps brûlait au mieux, des bans avaient été amenés - pardons, des rondins de bois avec des coussins - et des gens faisaient rôtir une énorme bestiole - qui ressemblait un peu trop à l'oiseau géant qu'on avait tué à mon goût - et des femmes déposaient de grosses pommes de terre au bord du feu pour les faire rôtir! Inutile de dire que rien qu'à l'odeur, ça donnait trop faim!


«Ça c'est chouette! Y'a de l'ambiance!» j'entraînais Sheli vers le feu, à table!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 16 Sep - 13:48

Et en voilà une bonne baignade, dans ce petit lac. Si ce « bain » était agréable, je ne me sentais pas très bien pour autant, une fois de plus, les discussions et ce que nous en avions tirés n’étaient pas joyeux. Je me demandais ce que mon époux pensait de tout cela, et on était bien d’accords sur un point : Héméra semblait être la cible de bien des problèmes. Toutefois, l’exemple de Kilika me laissa perplexe. Je me disais que rien qu’à cause du temple qu’il y a là-bas, cette organisation mystérieuse finirait par venir leur chercher des noises. Mais qui sait, oui, peut-être qu’il existait des endroits ailleurs où nous serions à l’abri de ces histoires. Comme Yusuke, je ne voulais de toute façon pas me lancer dans une chasse pour sauver le monde, ce n’était pas notre rôle dans ce monde, et puis ne serait-ce pas ironique et un vilain tour du destin que de sauver un monde dont on n’était même pas originaires ? Il y a plein de choses qu’on ne savait pas encore. Mais j’étais sûre d’une chose en revanche, si une personne mal intentionnée venait nous chercher directement des problèmes, elle allait regretter d’avoir voulu se frotter aux Makunochi.

Enfin bon … Je passais mes mains autour de sa taille pour l’enlacer totalement et soupirer à nouveau avant de me reculer légèrement lorsqu’il fit un hors sujet catégorique, mais qui eut l’avantage de me faire sourire : ma tenue lui plaisait qu’il disait ! Venant frotter mon nez au sien, je me mettais à rire doucement.

- Tu perds pas le nord toi.

Hop, et comment débuter une petite séance de papouilles et d’amour avant d’aller s’installer sur un rocher et profiter de ce paysage qui se présentait à nous. Bon je n’étais pas trop à l’aise pour ma part, j’avais toujours la crainte que quelqu’un pouvait surgir n’importe où n’importe quand sans crier gare ! Yusuke n’était pas pudique pour deux sous, mais moi, c’était une autre histoire ! A part moi, il n’y avait qu’une seule personne qui connaissait mon corps et c’était Yusuke. Et je voulais que ca soit le seul !! Il finissait d’ailleurs par aller chercher ses affaires dans l’arbre où il les avait planqués, grimpant dans le plus simple appareil et je le regardais faire avec un sourcil haussé.

- Qu’Etro me maudisse, je me suis mariée avec un singe. Fais gaffe aux échardes hein ? Ce serait bête que je doive te soigner en les enlevant.

Je prenais un air amusé, pas très difficile de deviner de quoi je parlais. Et surtout, aussi subtile et délicate que je suis – ahem – on risquait de l’entendre gueuler jusqu’à l’autre bout de l’île. Enfin, en revenant, il parlait surtout d’une faim qui commençait à le prendre, et j’étirais davantage mes lèvres.

- Je t’ouvre l’appétit à ce point ?

Petite mention vis-à-vis de ce qu’il venait de se passer dans l’eau. Enfin, au moins, ces petits ébats avaient permis de retrouver une meilleure humeur déjà. Reprenant sa main on retournait au village de Besaid où l’ambiance avait déjà changé ! Impressionnant, et appétissant surtout quand on voyait ce qui était en train de cuire au milieu du feu. Yusuke m’entraînait pour qu’on s’installe et le forgeron nous reconnut, ne manquant pas de me rendre ma bague ainsi que mon arme, en parfait état.

- C’est comme neuf. Bon même si votre lame a subi quelques … hum, soucis, je dois dire qu’elle a l’air d’une excellente qualité ! C’est quoi comme métal ?
- C’est une lame en platine.
- Ouah bah dès !! On voit pas ca tous les jours !


Je souriais simplement, avec un poil de nostalgie, c’était mon père qui l’avait faite. Le platine était un métal précieux, mais il y avait en abondance près d’Haerii. Il nous laissait tranquille en tout cas, je sortais Zénobie de son fourreau juste pour m’assurer que tout était en ordre, elle brillait comme si elle était toute neuve ! Il l’avait même aiguisée un peu alors que je ne l’avais pas demandé. Je la mettais près de nous, si je l’attachais dans mon dos, dans ma position actuelle, elle me gênerait. Quant à la bague, je la remettais à mon doigt en étant assurée désormais que tant qu’elle serait là, je ne craindrai plus la foudre … Je me rapprochais ensuite de Yusuke pour poser ma tête sur son épaule, admirant le feu au milieu de la place, ce qui alourdissait mes paupières au point presque de me faire dormir ! Voir un tel feu me rappelait des souvenirs. Même si à l’époque avec Yusuke, on n’en faisait pas de si grands pour nous deux !

- Tu te souviens la nuit suivant notre rencontre ? On était dans les montagnes, près d’une zone où vivaient les chocobos, on avait dû faire un feu pour se réchauffer … Et faire cuire notre déjeuner au passage. J’étirais un sourire. - On se faisait la gueule parce qu’on s’était embrassés accidentellement. T’avais voulu jouer au prince charmant quand une bête m’avait assommée, tu voulais me réveiller soi-disant en m’embrassant et moi en me réveillant j’ai voulu te mettre un coup de boule, et je me suis foirée !

Ma nuque avait pris un sacré coup à ce moment-là, si bien que lorsque j’ai voulu lui mettre un coup – il avait les yeux fermés en se penchant – elle s’était bloquée, et le coup de tête s’était transformé en baiser. Le truc totalement débile mais ouais, on s’est fait la gueule après ! C’était bien avant qu’il m’amène à Bodhum et qu’il m’embrasse vraiment lors du feu d’artifice. Enfin, j’avais envie d’en rire d’y repenser, mais c’est clair qu’à l’époque, c’était pas drôle du tout !!

- On s’en est fait des coups foireux avant mine de rien … Chaque fois que tu voulais me draguer, je voulais t’encastrer dans un mur.

J’avais même manqué de le foudroyer sur place le jour où ses mains ont atterri « accidentellement » sur ma poitrine et que la meilleure excuse qu’il avait trouvé à dire c’était « oh c’est bon, c’est pas comme s’il y avait grand-chose à peloter ! ». Bah tiens ! Sachant que j’ai un complexe là-dessus, il avait morflé !! Ah oui, qu’est-ce qu’il y en a eu des crasses et des bons moments … si on m’avait dit un jour que j’allais être mariée avec lui, j’aurai sûrement éclaté de rire. Et je ne doute pas un seul instant que ce soit pareil de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 16 Sep - 17:34

Moi? Un singe? C'est pas nouveau, et c'est pas la première fois qu'elle me compare à ce genre d'animal vu le nombre de fois où elle m'a vu escalader des arbres, des falaises ou autres. Je pouffais de rire avant de me hisser sur une branche, me tenant fier et droit et les mains sur les hanches avant de la regarder de toute ma hauteur
«Tu parles! T'attends que ça de pouvoir un jour me soigner par là! Mais tu sais bien que je suis le genre à en prendre soin!» bon, je prends surtout soin de mes fesses en fait, car j'en suis particulièrement fier!

Je redescendais rapidement pour qu'on puisse se rhabiller. Mine de rien, ça fait du bien de se laver - après s'être envoyé en l'air, hum - pour se débarrasser de la poussière du voyage et du sel aussi. Faut pas oublier qu'on s'était baigné un peu plus tôt.
De retour au village, ils installaient tout ce qu'il fallait pour le feu de camps du soir. Je me demandais s'ils faisaient ça à chaque fois, mais selon moi, c'était plus que probable. En soit, ils ne semblaient pas fêter quelque chose, ça semblait juste être leur repas du soir en quelque sorte, et ils étaient si peu nombreux finalement que c'était surement plus facile de faire comme ça.

En s'approchant du campement, Sheli croisait le forgeron qui lui rendait son équipement, je souriais en écoutant la conversation, c'est sur que son arme a quelque chose de remarquable, et encore, je suis sur qu'il doit y avoir moyen de lui rendre toute sa puissance d'antan, car sur Cocoon et Pulse, les armes avaient des pouvoirs cachés qui permettaient d'améliorer la puissance de celui qui les maniait.

Bref, on s'installait tranquillement et je regardais les flammes danser en attendant que l'oiseau géant soit rôti. À être ici, ça nous rappelait des souvenirs et je pouffais de rire lorsqu'elle me rappela notre premier "faux" baiser, puis le vrai qui avait suivi

«N'empêche, t'étais furieuse ce jour là! Je me souviens que j'étais vexé comme un pou à l'idée que pour toi, le fait que je t'embrasse était une telle horreur! Je savais pas à l'époque que c'était ton premier baiser... et c'est pour ça que je me suis rattrapé après à Bodhum!» pendant le feu d'artifice. Là, j'avais voulu lui donner un vrai baiser, bien que je ne savais pas non plus pourquoi. Peut être un peu d'égo mal placé quand même, car bon... j'ai toujours su que j'embrassais bien et ça me faisait chier de ne pas laisser une super impression!

Quant au fait qu'elle voulait m'encastrer dans un mur à chaque fois, c'était au début... le plus dur, ça a été après finalement

«Autant, quand tu voulais me frapper c'était une chose, j'esquivais assez bien donc je m'en fichais... le plus dur ça a surtout été lorsqu'on a voulu passer à l'étape supérieure! Je me demande si t'aurais fini par accepter de franchir le cap si t'avais pas été bourrée...» bon en fait à l'époque, j'avais pas voulu en fait car je voyais bien qu'elle était pas dans son état normal, mais elle s'était ressaisie et s'était enfermée dans la salle de bain pour dessaouler sous une douche froide. Et heureusement que je suis un voleur et qu'aucune serrure ne me résiste sinon je n'aurais probablement pas pu la rejoindre ce soir là pour la calmer et que finalement... elle se laisse aller. «il en a fallut du temps quand même pour que l'on se fasse confiance finalement... avec les vies qu'on a eues, c'était un peu logique je suppose, mais quand on voit que maintenant on ne peut plus faire confiance à personne d'autre, c'est comme si on avait toujours été destinés à faire route rien que nous deux.»

Et notre arrivée sur Héméra l'avait prouvé davantage encore.

Une femme passait près de nous et nous tendait à chacun une assiette avec un gros morceau de viande, une belle pomme de terre en robe de chambre, et des couverts. Une autre posait à côté de nous deux verres avant d'y verser un liquide sombre que je supposais être du vin, puis elle passait aux autres et ainsi de suite. Il ne fallut pas longtemps quand même pour que des gens viennent nous voir histoire de nous demander un peu d'où l'on venait, tout ça. C'est alors qu'un al-bhed s'approcha et commença à faire la conversation.

«Dites-moi.. sur votre monde, y'a beaucoup de machines?» j'approuvais d'un signe de tête avec un sourire amusé
«Oh oui.. enfin surtout vers chez moi. De son côté à elle, ils n'étaient pas aussi dépendants des machines... mais là d'où je viens, c'était impossible de vivre sans ça! Il y en avait partout, pour se déplacer, pour se nourrir, pour se laver, tout! Luca à côté c'est une antiquité par rapport à chez nous.» il eut alors les yeux brillants, mais qu'il ne rêve pas, il ne risquait pas de voir ça de ses propres yeux un jour!
«Et euh... vous pensez quoi de notre monde? Yevon, tout ça?» hoy... je le voyais venir lui. Mais il ne fallait pas être stupide pour savoir qu'ici, il valait mieux y aller avec des pincettes
«Je ne sais pas trop. Honnêtement, je ne m'y connais pas vraiment en religion, tout ça. Je n'ai jamais été croyant sur mon monde, donc j'ai du mal à me faire une idée. Mais bon dans l'ensemble, j'ai du mal à croire qu'on ait pu laisser des gens mourir pendant des milliers d'années juste pour une paix éphémère. En même temps je trouve vos invokeurs courageux, mais en même temps je trouve que cette façon de faire était horrible.» il eut juste un sourire en coin avant de se lever, l'air satisfait. Je ne savais pas trop ce qu'il manigançait, mais il alla voir d'autres copains à lui qui nous regardèrent un moment. Je voyais que leur regard se portait sur le katana de Sheli et mes dagues à ma ceinture... houla, s'ils veulent prévoir une attaque sur Yevon ou autre, faut pas exagérer hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mar 16 Sep - 18:46

L’ambiance était plutôt sympathique maintenant, se rappeler nos souvenirs communs autour du feu avait quelque chose d’agréable. Ah quelle belle époque ! Celle où se faisait des crasses en permanence ! Je pouffais de rire lorsqu’il me rappelait combien il avait été vexé de la façon dont je lui avais bien montré que ce premier baiser m’avait limite dégoûtée. J’étais encore une sacrée sauvageonne aussi à l’époque … Bon je le suis toujours un peu vous allez me dire, je suis une pulsienne de pur-sang, et je l’assume !

Et on continuait sur notre lancée, il venait à me parler de la suite aussi, une fois qu’on a été en couple et qu’il a été très difficile de passer le fameux cap de la première fois. Oh le problème ne venait sûrement pas de Yusuke, il venait de moi. Je suis très pudique. Je l’ai toujours été et il m’en a fallu du temps, bien après qu’on se soit mis en couple, pour que j’apprenne à accepter le fait qu’il me verrait peut-être un jour dans le plus simple appareil. Tout comme j’étais très gênée à l’idée de lui offrir mon corps, mais c’était tout de même un sacré dilemme pour moi à l’époque. Car si la peur et l’appréhension de la suite et découvrir cette expérience me bloquaient, quelque part, je savais que j’avais justement envie de le découvrir. Aha, quelle bonne image ca donne de moi de savoir n’empêche que le soir où on a passé ce cap, j’étais bourrée !

- Pas de ma faute si Lebreau le bras droit du NORA, mais elle tenait un bar réputé aussi à Bodhum et maintenant Néo-Bodhum. - m’a fait picoler alors que j’avais prévenu que je ne tenais absolument pas l’alcool !

« Cul sec ma grande ! » alors qu’en fait le cocktail était alcoolisé. Résultat si elle ne m’avait fait boire qu’un verre, on avait fini par aller dans un autre bar pour continuer, faut dire que je n’étais déjà plus très saine d’esprit et voilà … Enfin, je râle je râle, mais quelque part, si Lebreau n’avait pas commencé à vouloir s’amuser en faisant ca, nous n’aurions peut-être jamais passer le cap … Ou alors on l’aurait fait, mais très tardivement. Bon bref !! On ne va pas parler de nos ébats amoureux toute la soirée quand même. On nous apportait à tour de rôle de quoi remplir nos assiettes, et franchement rien qu’à l’odeur, ca donnait envie !! Enfin, juste pour revenir à ce que Yusuke a dit pour finir :

- Pour être franche, à force de m’avoir rentrée dans le crâne depuis que je suis toute petite que les habitants de Cocoon étaient des vipères, je me suis méfiée de toi au début. Je suppose que c’était réciproque, car à l’inverse, sur Cocoon, on disait que Gran Pulse était l’enfer et que les habitants étaient les servants des êtres les plus démoniaques. Bref, je commençais à manger. - Mais ce n’était que de vilains préjugés parce que nos deux mondes ont toujours été en conflit. Après tout toi et moi, on est pareils, on est deux êtres humains qui pensent, qui parlent, qui communiquent, qui ont des envies, des qualités, des défauts, et des sentiments.

Je le regardais en étirant un fin sourire, même si dans le fond, j’étais en train de penser que définitivement, l’humain était aussi très débile pour lancer de telles choses et faire croire aux autres que le peuple d’à côté ne sont que des ordures sous prétexte qu’ils ont un mode de vie différent. Héméra pourrait nous le prouver. On peut me dire qu’on fait aussi la même chose là en jugeant Yevon, mais la différence, c’est qu’on est sur ce monde, qu’on apprend petit à petit à le connaître, et qu’on a les éléments en main pour le juger. Moi pendant plus de cinq cents ans, j’ai jugé un monde que je n’avais finalement jamais vu de mes propres yeux, jusqu’à ce que Yusuke m’y emmène. Alors certes oui il y avait des défauts sur Cocoon, mais il y avait aussi des qualités que je n’aurai jamais trouvées si j’avais gardé mon nez enfoui dans les textes de Pulse qui ne faisaient que blâmer le peuple de Lindzei.

Quoiqu’il en soit, on mangeait tous autour du feu, et je trouvais que c’était très convivial mine de rien, mais peut-être était-ce là le but de la manœuvre : réunir tout le monde pour passer un bon moment. J’apercevais Yuna et ses gardiens au loin mais cette fois, nous n’allions pas leur parler, un Al Bhed que je reconnaissais à sa tenue bizarre venait nous aborder ainsi que d’autres personnes pour qu’on leur parle de notre monde. Bon je me connaissais, si je m’étalais sur notre propre religion, on y passerait la nuit, aussi, tandis que Yusuke décrivait Cocoon, moi je décrivais Gran Pulse, ses terres sauvages et paradisiaques, mais qui cachaient derrière elles la dure loi de la nature : la loi du plus fort. Lorsque les autres s’éloignèrent, l’Al Bhed souhaitait en apprendre davantage sur notre monde, et semblait s’émerveiller à l’idée de se dire qu’il existait, oui, un monde où la technologie était fleurissante et en constant développement. Nous n’avions pas encore découvert cette ville, mais à vrai dire, je crois que même Esthar n’est pas aussi bien développée que Cocoon ! Proche de Cocoon, mais pas aussi bien. Lorsqu’il nous demanda ce qu’on pensait de Yevon, je tournais les yeux dans sa direction en baissant mon verre – purée encore de l’alcool ! Si mon époux y allait de la façon claire, longue, et subtile, moi j’y allais à la version courte mais cash … et tout aussi claire :

- En gros, c’est de la merde.

Ouch, je vais me faire taper sur les doigts dans deux minutes. En tout cas, les réponses lui convenaient visiblement, car ils s’éloignaient mais je ne le lâchais pas du regard. J’arquais un sourcil méfiant lorsqu’ils louchaient sur nos armes, avant de baisser les yeux vers Yusuke.

- C’est moi qui me fais encore des idées à trop réfléchir ou ils paraissent un peu bizarres et louches là ?

Je sens qu’on va bien surveiller nos arrières ce soir. Ils n’ont pas l’air d’être méchants et menaçants mais bon, j’avoue que moi un type qui louche un peu trop sur mon arme, j’ai tendance à penser qu’il voudrait me la voler. Je ne faisais pas trop le rapprochement avec le fait qu’il nous ait parlé de Yevon juste avant. Bref, je gardais un œil sur eux mais je continuais de manger. C’était franchement trop bon, et leur vin était fruité je trouve. Je ne suis pas une grande spécialiste dans le genre puisque je ne bois pas énormément d’alcool mais là, ca se sentait quand même que c’était de la qualité.

- C’est trop bien … ca me rappelle les grands repas qu’on faisait à Haerii ! Si un jour on retourne à Néo-Bodhum, il faudra absolument proposer cette idée aux autres ! Se réunir autour d’un feu pour manger tous ensembles.

Si Néo-Bodhum avait survécu à l’attaque bien sûr, je sais. Et qu’on réunissait les Cristaux, et qu’on faisait le vœu de ramener Gran Pulse. Ah la route était longue pour ca … Je finissais mon assiette et mon verre, et on repassait pour nous resservir si on avait besoin. Moi je m’étais régalée et j’en reprenais pas moins de trois fois. Bon par contre même si c’est « que » du vin, trois verres me suffisaient pour être crevées. Pas encore bourrée, mais déjà bien fatiguée ! Ma tête finissait par s’écrouler d’elle-même sur l’épaule de Yusuke.

- Je dormirai bien moi …

C’est rien de le dire, aussitôt avais-je terminé ma phrase que je somnolais déjà sur son épaule avec l’assiette encore sur mes genoux et mon verre par terre. Puis faut dire que la chaleur dégagée par le feu aidait beaucoup aussi à s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mer 17 Sep - 10:22

C'était étrange de se dire qu'à la fois tellement de choses ont pu nous arriver en si peu de temps. Au final, moins d'un an s'était écoulé entre notre rencontre et notre mariage, et pourtant on a vécu tellement d'aventures qu'on se connaît surement mieux que personne et notre lien est probablement plus fort que bon nombre de couples qui se connaissent depuis des années. Et pourtant oui, on était mal partis au début. Certes, j'ai jamais eu trop de préjugés par rapport à Pulse pour ma part pour la simple et bonne raison que je ne me suis jamais intéressé à l'histoire de mon propre monde. Me demandez même pas de vous expliquer comment Cocoon serait né... Lindzei tout ça, c'est Sheli qui me l'a appris, et si ma mère m'en a raconté l'histoire quand j'étais petit, je l'ai très vite zappé. De même que l'histoire relatée dans la fête de la Pompa Sancta, je ne m'étais même jamais rendu compte que c'était vraiment basé sur notre histoire - en déformé évidemment - j'ai toujours cru que c'était juste un spectacle de sons et lumières, sans plus.

Donc j'avais quand même moins de préjugés à son sujet, mais dans la mesure où j'avais rêvé d'elle la veille de notre rencontre et que je rêvais qu'elle me balançais un éclair à la tronche... honnêtement j'avais mes raisons d'avoir peur d'elle hein? Et puis elle avait vraiment un caractère de merde - comment ça elle l'a toujours?
Bref, je souriais simplement à me souvenir de tout ça, de la manière dont j'avais galéré pour la séduire, la frustration de ne pas y arriver et d'avoir l'impression qu'à ses yeux j'étais un abruti sans cervelle - elle considérait un peu tous les mecs comme ça faut dire. Mais j'avais quand même réussi, et à force de vouloir absolument la séduire pour satisfaire mon égo, ben j'avais fini par l'aimer pour de bon moi aussi. Comme quoi des fois, l'orgueil a son intérêt.

Mais maintenant, il fallait apprendre à vivre dans ce nouveau monde, au moins on était tous les deux, mais plus le temps passait et plus ce qu'on apprenait ne nous plaisait pas. Un al-bhed était venu nous voir pour nous parler un peu des machines, de notre monde, de notre point de vue sur Yevon, et inutile de dire qu'avec juste un verre de vin, Sheli était déjà en mode brute de décoffrage. Je soupirais en écoutant son manque de tact, mais visiblement, l'al-bhed ne l'avait pas mal pris et avait fini par s'éloigner non sans nous regarder encore intensément avec d'autres copains à lui.

«J'ai l'impression qu'on les intéresse, oui. Mais je ne sais pas pourquoi.» je ne le savais pas encore, mais on le saurait demain.

Avec son coup dans le nez, Sheli commençait à s'endormir, aussi je posais mon assiette pratiquement vide et je l'attrapais de telle sorte à la soulever comme une princesse, ramenant sa tête au creux de mon cou et m'excusant auprès des autres.

«Je suis désolé, la journée a été longue. Nous allons nous coucher... bonne nuit à vous tous!» beaucoup d'entre eux me souhaitèrent bonne nuit aussi. J'allais vers la tente de notre hôte qui avait changé les draps entre temps, il nous avait aussi laissé une vasque en cuivre avec de l'eau dedans pour nous débarbouiller, j'en profitais surtout pour me rincer un peu la bouche à défaut de pouvoir me brosser les dents après avoir mis Sheli au lit. Je ne me déshabillais pas totalement, le souvenir de ces gars qui nous observait et qui regardait nos armes restait frais dans ma mémoire, si bien que je mis le katana de Sheli entre le matelas et le sommier à côté d'elle, et moi je mettais mes dagues sous mon oreiller. Par la suite, je me couchais en gardant mes chaussures au pied du lit à proximité au cas où je doive me lever vite, puis je me couchais en ramenant Sheli contre moi... elle ronflait déjà tiens!!

Le lendemain matin, je prenais une profonde inspiration pour regarder autour de moi, on n'avait pas été attaqués ni rien, j'avais plutôt bien dormi. Je me levais doucement en me demandant ce qu'ils pouvaient bien servir au petit déjeuner par ici, mais je sentais flotter dans l'air une bonne odeur de pain. J'enfilais des chaussures avant de sortir et je voyais, un peu comme hier, plusieurs hommes et femmes qui s'affairaient autour d'un four à pain qui se trouvait à proximité du temple, et ils commençaient la distribution dans chaque tente... je me dirigeais rapidement vers la plus grande, l'auberge afin de demander s'ils avaient du thé ou du café, et apparemment, comme à Kilika, ils pouvaient en faire.

J'attendais donc qu'ils en préparent avant d'attraper un gros morceau de pain brioché et riche en beurre qu'on m'offrait, visiblement, pas de confiture ou autre dans le coin, c'était tout ce qu'on aurait, mais c'était déjà pas mal! Je prenais ensuite  la tasse de café et celle de thé - heureusement que je suis habile pour tout porter - et je retournais dans la tente, le chien me grognait de plus en passant et je lui faisais juste un "pschiiit" pour qu'il me foute la paix avant d'aller réveiller ma chère et tendre

«Coucou! Cafééééé ♥» je faisais doucement car elle a tendance à être brute quand elle se réveille et à se jeter sur sa tasse comme une morfale! Donc pas envie qu'elle renverse tout en passant. On n'avait plus rien à faire à Besaid, donc on allait surement utiliser le chocolégume pour pouvoir chercher un autre endroit où se rendre... ou pas si l'on savait qui nous attendait dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Mer 17 Sep - 21:46

Oui, trois verres de vin furent suffisants à me mettre KO. C’est pour dire que quand je dis je ne tiens pas l’alcool, et bah je ne mens pas ! Même sans être bourrée, je manquais de tact sur les sujets qui m’énervaient. Et moi Yevon, plus j’en entendais parler, plus ca me gonflait. Je crois que depuis qu’on est sur Spira, on n’a jamais rien entendu de vraiment positif à ce sujet. Je ne sais pas trop ce que l’Al Bhed et ses petits copains manigançaient non plus, mais si je me méfiais au début, sur le coup, je pouvais me faire avoir comme un bleu s’ils étaient des voleurs puisque je m’étais endormie en express.
Endormie, je ne sentais donc pas que mon époux m’avait ramené dans la tente de l’aubergiste où il m’avait installé pour que je puisse dormir plus confortablement. Ce n’était pas le grand luxe là-dedans, mais c’était toujours mieux que de dormir assise, la tête sur l’épaule de quelqu’un, hein ?

Là, j’étais bien partie pour ronfler. Et tandis que je me prélassais entre les bras de Morphée, Yusuke prenait ses précautions, nous avions toutes les raisons de nous méfier des Al Bheds tout à coup. Comme je disais tout à l’heure, pour ma part, quand je vois des mecs discuter entre eux et loucher sur mon arme, j’ai tendance à penser qu’ils sont intéressés par cela et qu’ils pourraient essayer de nous voler … Bon après, bon courage pour faire ca quand on sait que mon propre mari est un voleur, et l’expression « le voleur volé » a très rarement fonctionné contre lui.

Au final, j’avais très bien dormi, malgré le manque de confort de la tente et le chien qui guettait nos moindres faits et gestes. Et quel paradis que d’ouvrir les yeux et que la première chose que je sentais était l’arôme du café ! Le café fraichement moulu, comme nous l’avions connu à Kilika ! Je me redressais vite fait pour attraper ma tasse, ne manquant pas de saluer mon époux quand même, c’était la moindre des politesses. Par contre une fois assise, je me mettais à grimacer.

- Il est vraiment costaud son matelas, j’ai des courbatures …

Je prenais un peu de brioche, il n’y avait rien d’autre et si sur le coup, j’aurai pu bouder, je me rendais vite compte en un morceau qu’elle était vachement riche, limite bourrative. De la confiture, du miel, davantage de beurre ou même encore du chocolat et je ne sais quoi, ca aurait été vraiment trop. Je réfléchissais aussi à ce que nous allions faire aujourd’hui, ne me doutant pas une seule seconde qu’on allait proposer nous quelque chose une fois qu’on sortirait dehors …

- Vu qu’on n’a pas accès au temple, j’imagine que ca ne sert à rien de traîner par ici, n’est-ce pas ? On devrait quitter le village et voir si ce fameux légume puant sert à quelque chose … Hey, mais tu fais quoi toi ?

Le chien s’était approché pour renifler ma tranche de brioche et voulait me la piquer, non mais oh ! Hors de question ! On ne pique pas la nourriture d’une demoiselle affamée ! Enfin, on ne pique pas la nourriture à une demoiselle tout court, je n’étais pas si affamée que ca après les trois assiettes de viande que j’avais pris la veille. On finissait de déjeuner, et convaincue qu’on allait partir dès maintenant, je faisais un brin de toilettes avec l’eau apportée par l’aubergiste le soir d’avant, on s’habillait et on filait ! Sauf qu’une fois à l’extérieur du village, on croisait des têtes qui ne nous étaient pas inconnues.

- Vous voilà. Je vous attendais.

L’Al Bhed et sa fameuse petite troupe. Euh sérieux, ils nous attendaient ? Mon regard se fit méfiant, je resserrais la main de Yusuke plus fort dans la mienne. Là, j’étais en mode sur la défensive.

- Euh bonjour ? On ne s’était pas donnés rendez-vous à ma connaissance. Pourquoi vous nous attendez ? Il étira un sourire qui ne me disait rien qui vaille.
- Bah, on voulait vous proposer quelque chose. Hier, vous nous avez semblé détester Yevon, n’est-ce pas ?
- On n’a pas dit qu’on détestait Yevon, on a juste dit qu’on n’aimait pas leur manière de faire les choses.
- Dans tous les cas, vous n’approuvez pas.


Ok, alors là, je le sens vraiment pas. Je levais les yeux vers Yusuke, lui encore plus que moi, je ne doutais pas un seul instant qu’avec son flair, il allait sentir le service demandé à plein nez !

- Qu’est-ce que vous voulez ?

A ce moment-là, même pour un mec de la trempe de Yusuke, on ignorait à quel point on allait se faire rouler dans la farine. Ces gens disaient la vérité sur un seul point : ils avaient besoin de personnes compétentes pour ce qu’ils s’apprêtaient à faire. Pour la suite, on nous racontait encore de sacrées saloperies sur Yevon pour nous donner encore plus envie de les taper. Ces gens voulaient aborder un navire yevonniste pour récupérer des biens. Que ce soit pour une juste cause ou non, je me demandais bien ce qu’il y avait à la clé quand même.

- De ce que je comprends, vous voulez piller un navire ? On y gagne quoi dans tout ca ? Tout ce qu’on vole, on le garde pour nous ? Je préfère savoir, parce que là Yusuke va s’en donner à cœur joie à mon avis !! - Je vous préviens je ne suis pas une excellente voleuse, ca, c’est la spécialité de mon époux. Mais attaquer et faire exploser des trucs, ca oui, mais je refuse de le faire si ca n’en vaut pas la chandelle.
- Très bien, et que voulez-vous en échange ?


Ce qu’il nous embobinait le monsieur … et on ne le voyait même pas. J’avais bien envie de lui répondre « les Cristaux », mais la partie négociations des récompenses, je préférais laisser faire Yusuke. Dans quoi on va encore se lancer nous ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Jeu 18 Sep - 22:35

Ma femme au réveil... un ours. Mais un ours sexy quand même, je ne pouvais pas le nier! Je lui tendais son café avec un peu de brioche, et c'était plutôt bon n'empêche même si je supposais qu'ils devaient avoir pas mal de routes commerciales avec d'autres villes car je ne voyais pas spécialement de champs pour faire pousser du blé ou autre, ben c'était bon quand même.

On finissait de manger, vu qu'on ne pouvait pas aller au temple, et dans la mesure où des gens y étaient pour travailler, si une chimère y était à nouveau, avec le bordel dernièrement, on l'aurait su! Donc... mauvaise piste.

«Tu te rends compte qu'on va peut être voler sur un chocobo?» j'avais l'impression qu'elle ne réalisait pas trop, car bon mine de rien, autant les chocobos de Pulse sautaient super haut, mais ils ne volaient pas quoi!

On s'habillait tranquillement, mais une fois dehors, je sentais une drôle de présence et un type, celui d'hier nous attendait. Me plaquant devant Sheli, je n'appréciais pas la manière dont il nous abordait, mais petit à petit... il fallait reconnaître que son idée était des plus intéressantes! Piller un navire d'un riche gars de Yevon? Trop bien! L'occasion de me remplir les poches en faisant chier la religion! Moi je suis pour!
Bon, évidemment, Sheli était un peu réticente et je me disais que si le gars avait besoin de bras supplémentaires, il devait y avoir une raison.


«Pourquoi vous demandez à des étrangers?»
- «Disons que même si les habitants de Besaid ne portent pas forcément Yevon dans leur cœur aujourd'hui, ça n'a pas toujours été le cas et la plupart reste encore mitigé.  Alors que vous... »


Moui pas faux. En tout cas, Sheli mettait en avant un autre argument! On y gagne quoi? Pour sur que j'avais ma petite idée en tête. On voulait changer de monde, non? Et si on pouvait économiser notre chocolégume de cette manière?
«Je garde tout le butin que je pourrai rentrer dans mon sac.» le gars regarda le sac en question et approuva. Évidemment, il ne pouvait pas savoir que c'était un sac sans fond hein? «et après le pillage, vous nous déposez sur le monde le plus proche.»
- «Ok. D'ici, c'est Gaïa si on file plein Nord après... une petite île avec laquelle on fait un peu de commerce, Mideel.»
pour ma part, ça m'allait. Je tendais la main, marché conclu!

Il nous faisait signe de les suivre, apparemment, on allait partir tout de suite! On faisait donc route vers la plage où un super bateau nous attendait! Un peu de la taille du Liki même si on ne le savait pas. Certes, les types avaient de très mauvaises intentions, mais moi j'étais aussi excité qu'une puce à l'idée de jouer les pirates! Et en chemin, je ne manquais pas d'en parler à Sheli


«J'ai toujours rêvé d'être un pirate! Ça va être drôle!!» puis je me penchais à l''oreille de mon épouse d'un air plus sérieux «par contre, toi comme moi on est d'accord. Ok pour les voler, mais personne ne doit être gravement blessé. Je compte sur toi pour empêcher que ça tourne trop au vinaigre...» on montait à bord du navire et les gars nous proposaient de nouvelles tenues! Trop classe! J'étais trop fan avec le super chapeau et tout! Apparemment, on en aurait environs pour une petite heure de navigation avant d'arriver jusqu'au trajet emprunté par le marchand yévonite, donc on avait un peu de temps pour apprendre à manœuvrer ce truc...

Euh, déjà, on va lever l'ancre?
==============================

Action de Yusuke: cherche comment on lève l'ancre pour le grand départ!

Direction: l'océan!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 19 Sep - 16:14

L’équipage comptait dés à présent deux nouveaux marins, enfin du moins c’est ce qui était dit en apparence, car au fond, le capitaine comptait bien de se servir de cette main d’œuvre pour réussir son doux projet. Projet qui n’était pas de grande envergure, enfin du moins pas pour quelqu’un comme lui. Après tout, ce n’était qu’un bateau marchand, mais une marchandise qui vaudrait sûrement de bonne pièce d’or. La femme avait l’air méfiante, mais son mari un peu moins, à croire que l’appât était bien plus tentante que jouer les bons samaritains, en plus, grâce aux douces paroles du vieux pirates c’était presque dans la poche. Heureusement il y avait toujours des nigauds pour suivre leurs principes. Vive Yevon et ses ennemis. Montant à bord de son grand navire, le capitaine ne tarda pas à aboyer des ordres, indiquant qu’il était temps de lever l’ancre. D’ailleurs en regardant du côté de Yusuke, il vit que c’était lui qui s’occuperait de cette tâche aussi facile que banale, mais pour un voleur qui n’avait jamais connu le travail de la navigation. Allait-il y arriver ? C’est avec un air moqueur que le capitaine l’observait espérant même avoir le loisir de rire un peu.

Yusuke se retrouve devant le système d’appareillement. Il a l’air compliqué, mais on dirait que son instinct lui à porter chance ! L’ancre et levée ! Les mers n’ont qu’à bien se tenir à présent.

→ Sheli Makunochi gagne 400 gils
→ Yusuke Makunochi gagne 400 gils


Direction du couple : Océans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Jeu 14 Juil - 23:37

Lyte et Ruka viennent de Mideel sur Gaia

Spoiler:
 

Je ne savais pas comment interpréter les paroles de Lyte lorsque je lui demandais s’il avait eu envie de cogner l’autre crétin. Comment ca il ne « supportait pas » qu’on puisse me donner si peu d’estime ? Avec le temps, j’avais quand même appris que certains mecs étaient de véritables abrutis, ce n’était pas spécialement contre moi, mais contre les femmes de façon générale. Je ne devais pas être la première à qui il faisait son manège. Du coup, bras l’un dans l’autre, on repartait vers la forêt ! Mais avec le réseau que Lyte avait récupéré, son téléphone se mit à vibrer et on s’arrêta le temps qu’il consulte ses messages. Il me regarda une seconde d’une façon spéciale, vous savez, celle qui vous fait dire qu’il a quelque chose à demander. Et ca ne tardait pas, il voulait me prendre en photo pour que sa sœur cesse de le harceler. J’affichais une mine un peu surprise sur le moment mais je me mettais à rire.

- Héhé attends, j’ai mieux qu’une simple photo de moi !

Je me rapprochais de Lyte et passais un bras derrière lui pour atteindre son épaule et l’autre main attrapa son téléphone pour que j’active l’appareil – oui oui je me gêne pas ! – et hop ! Petit selfie de nous deux ! Et avec le sourire s’il vous plaît ! Enfin lui avait l’air coincé sur la photo, mais j’imagine que c’est à cause de l’effet de surprise.

- J’aurai presque dû te faire un bisou sur la joue, ca l’aurait rendu folle ta sœur. Ne lui dis pas qu’on a été mariés l’espace d’une journée, elle va faire une syncope.

Petit clin d’œil amusé et j’attendais avant qu’on ne se remette en marche. Le bateau nous attendait toujours mais une fois à son bord, alors que Lyte le détachait et levait l’ancre, je repensais à sa sœur. Je ne savais pas à quoi elle ressemblait et ne la connaissait qu’à travers les mots de Lyte mais elle m’avait l’air d’être du genre à tout pour parvenir à ses fins. Je me trompais peut-être, cela dit.

- Dis Lyte. Si elle meurt d’envie de me connaître ta sœur, pourquoi on n’irait pas lui rendre visite quand on aura fait ce qu’on a à faire sur Spira ? Je sais que t’es censé être en mission pour le SeeD mais bon, si tu fais des recherches autour de Dollet, je ne pense pas qu’on te crache à la figure si tu fais un crochet chez toi, si ?

La question que j’avais oublié de poser c’était, est-ce que ses parents vivaient avec sa sœur ? Ou du moins, sa sœur vivait encore chez leurs parents ? Parce que j’imagine que de débouler chez sa famille en amenant une fille … voilà quoi. Je ne ferai pas de dessins. Et puis dans l’histoire, je n’avais pas pensé une seule seconde à la fameuse « prétendante ». J’espère que sa sœur ne va pas s’amuser à lui envoyer la photo du coup … Je ne voudrais pas attirer des soucis à Lyte avec mes bêtises.

Spoiler:
 
- 300 gils pour le trajet
Fiche modifiée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 12:18

Spoiler:
 

Ce qui est "bien" avec Ruka, c'est qu'on pouvait rarement anticipé ce qu'elle allait pouvoir faire. Et quand elle me répondait qu'elle avait mieux qu'une photo et qu'elle faisait un grand sourire, j'avoue que je me décomposai, j'avais vraiment peur de tout ce qu'elle pourrait faire. Elle prit mon portable des mains, et je croyais qu'elle allait l'appeler mais non, elle se rapprocha de moi pour que l'on soit tous les deux dans le champ et faire ainsi un selfie. Elle se chargea, elle même de l'envoyer. 

Elle s'imaginait la réaction de la soeur si on avait été plus "proche" encore. Je... En fait, elle sait faire tourner en bourrique tout le monde. Je la regardais s'avancer vers le bateau. Ouais... J'étais content qu'elle soit là, le voyage était bien plus agréable que tout seul. Vraiment... 

On arrivait au bateau qui n'avait pas bougé d'un iota. Je me pressai de nous remettre sur l'eau alors que Ruka réfléchissait encore à cette demande un peu incongrue. Je savais pas pourquoi j'avais le plus honte pour la demande ou pour la réponse qu'on avait envoyé. Car oui, j'avais toujours eu moyen d'annuler l'envoi si je le voulais. En fait, peut être que j'étais content d'avoir une photo de nous deux sur mon téléphone, va savoir... 

"Oui aller à Dollet est jouable... Mais, t'es sûr que tu veux qu'on la voit ? Je veux dire, ça la regarde pas vraiment avec qui je... bosse, tu crois pas ? Mes parents comprendront mais ma soeur est la reine pour s'imaginer des histoires... Elle pensait que l'incident à la tour électrique est l'oeuvre de quelque chose de magique... Tiens, quand on parle du loup..." 

Je regardais mon téléphone, le réseau n'affichait plus qu'une barre. Je lisais mon message. Okay, là, fallait utiliser une Poker Face pour que Ruka ne voit rien. Mais où ma soeur allait chercher toute cette imagination. Elle me demandait une photo où on voit plus Ruka en plein pied et elle disait que déjà, on avait l'air heureux et que ça lui ferait de trop beaux neveux... A quel moment, on peut dire ce genre de choses. Je répondais pas et lançai mon portable sur le bord du comptoir, peut être trop. J'espère que Ruka l'attraperait avant qu'il chute. OU peut être pas, en fait... 

HRP : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 13:58

Puisque la sœur de Lyte semblait assez enthousiaste à l’idée d’en savoir plus pour moi, je venais de proposer à mon cher camarade de lui rendre visite si on passait dans le coin, un de ces quatre. Pourtant sa réponse me laissait penser que ca ne l’enchantait pas plus que cela ! Sa sœur était, soi-disant, douée pour se faire des idées. J’avais entendu parler de l’accident à la tour satellite de Dollet mais je ne m’y étais pas penchée dessus plus que cela. En tout cas, Zephie avait répondu déjà à la photo, mais Lyte sembla s’énerver – ou était méga blasé – et jeta son téléphone. Je le rattrapais in extremis en haussant un sourcil.

- Bah alors ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Il va se calmer, le p’tit SeeD !

Je le lui tendais pour lui rendre, je n’étais pas du genre à fouiller dans le téléphone des gens par curiosité, ses messages ne me regardaient pas.

Oui bon ok c’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on sait que j’ai piqué son numéro à la BGU en allant fouiller dans le téléphone de l’autre tarée ! A situations exceptionnelles, moyens exceptionnels !
Chose faite, je laissais Lyte aux commandes, sauf s’il avait besoin que je prenne la relève et j’allais m’installer dans un coin en sortant un carnet sur lequel je griffonnais quelques petites choses. Tantôt je levais la tête et fixais simplement l’horizon, le stylo au menton, parce que je réfléchissais. Depuis quelques mois, je « m’entraînais » à écrire des paroles de chansons moi-même, car jusqu’alors, mon plus gros « défaut » était d’en reprendre des connues. Ca avait été pendant un temps la seule activité qui a su me détendre, avec les journées mouvementées et peu joyeuses, que j’avais vécues.

Finalement, Besaid était bien plus proche de Mideel que je ne me l’imaginais puisqu’au bout d’une heure à peine, l’île était déjà en vue. Mais je ne bronchais pas jusqu’à ce qu’on soit sur le quai de Besaid. Je me souvenais qu’on allait devoir traverser l’île et faire attention aux monstres, avant d’arriver au village. On voyait les ruines un peu en hauteur sur la plage, quelques joueurs de blitzball s’entraînaient et il y avait un pêcheur avec sa canne à pêche qui tentait de ferrer le poisson, près de nous. Mais avec notre arrivée, le bateau avait sans doute fait fuir les poissons. Il devait à peine être plus âgé que moi et lorsqu’on descendit sur le quai, il nous regarda et lorsque nos yeux se croisèrent, je me figeais sur place.

- Euh …
- Oh ? Vous n’êtes pas la jolie demoiselle qui m’a demandée un indice pendant la chasse au trésor ?


Oups ? Je me souvenais parfaitement de lui et de la méthode utilisée pour le faire parler. Je faisais mine de ne pas être gênée mais j’étais presque partie comme une voleuse en fait après lui avoir dit que j’avais quelqu’un en vue …

- Euh, si c’est moi. Je suis contente de vous voir ! Enfin presque. Il afficha un large sourire.
- Et moi donc ! Alors ? Vous avez finalement réussi à faire chavirer le cœur que vous convoitiez ? Mon visage se décomposa d’une traite. J’avais espéré qu’il n’en parle pas. Naïveté, quand tu nous tiens. Ce type s’apprêtait à demander si c’était Lyte, mais il comprenait bien que ce n’était pas le cas, sinon je ne ferai pas une tête pareille ! Il perdit lui-même son propre sourire et avait l’air attristé. - Oh je suis désolé … J’imagine que vous avez dû être très déçue … Je ne voulais pas …
- Oh non, vous avez raison … J’ai réussi … Mais disons qu’il y a eu plus de souffrances et de peur que de déceptions. Un échec, si vous préférez.
J’étirais un sourire forcé, et machinalement, j’avais mis ma main sur mon ventre, si bien que ce type se fit des idées !
- Oh je vois vous êtes … rah les hommes, il y a vraiment des crétins des fois je vous jure ! Vous n’avez qu’à aller au village, je vais pas tarder à y rentrer ! Dès que ca mordra … Je dirai aux habitants de préparer un grand festin ce soir pour me faire pardonner !
- Hein !? Non mais … NON !!! Je ne suis pas enceinte, qu’est-ce que vous allez vous imaginer !! Mais merci, à plus tard alors.


J’avais rougi et je m’étais tapée le front en parlant, zut quoi ! Mais sur ces mots je tournai les talons et embarquai Lyte avec moi pour qu’on traverse la plage, empruntant la route pour nous rendre au village.

- Désolée pour ca. Pendant la chasse au trésor j’ai séché sur une énigme quand j’étais ici alors j’ai demandé à ce type un coup de main. J’y crois pas qu’après un seul bisou sur la joue en guise de remerciement, ca a suffi à ce qu’il se souvienne de moi ! Mais j’ai dû mettre les points sur les I assez vite.

D’où le fait qu’il ait eu écho de ma « vie sentimentale » à ce moment-là. Enfin bon, chose dite, j’avançais, mais j’étais beaucoup plus calme qu’à notre départ de Mideel. Et pour cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 16:03

Le p'tit SeeD... Ca sonnait tellement moqueur dans sa bouche que je ne relevais même pas et ne disait rien alors qu'elle me rendait mon téléphone qui avait failli chuter. J'allais pas me plaindre que ma petite soeur tienne à moi et soit intrusive. En soi, c'était assez mignon, quand même... 

Ruka allait se poser sur l'avant du bateau pour y griffonner sur un cahier, je l'entendais fredonner un peu parfois, je savais pas trop ce qu'elle faisait mais je crois qu'elle pouvait profiter de ce moment de répit pour prendre du temps sur elle... J'arrivais jamais à trop m'expliquer pourquoi j'avais cette impression que quelque chose n'allait pas parfois... Quelque chose semblait la travailler, c'était le cas quand on discutait la veille sur le pont ou à Costa. Comme si, elle voulait juste penser à maintenant. Mais que pouvais-je y faire après tout ? 

Alors pour la laisser tranquille et m'occuper "intelligemment", je cherchais à sonder les courants d'air chaud et froid pour permettre à la voile de se gonfler de manière optimale. Si l'avantage de l'élément éolien était d'être partout, il est tout de même plus compliqué de le ressentir et impossible de le voir. Mais si je m'entraînais à le faire, je pourrais certainement tirer encore davantage parti de mon affinité aérienne. 

Je ne sais pas s'il y'a un rapport entre mon activité et le fait qu'on arrive rapidement à destination. J'avais l'impression que cela faisait peu de temps qu'on était parti et à voir l'étonnement de Ruka, cela semblait l'être réellement. 

Mais à peine débarqué qu'on était déjà en terrain conquis pour Ruka. Même si sa rencontre fortuite avait l'air de l'embarrasser plus qu'autre chose. Je tendais donc l'oreille sans non plus m'incruster dans la conversation pour essayer de choper des bribes de la teneur du sujet. Je m'occupais d'accoster au bord du ponton pour pas gêner les autres bateaux susceptibles de venir. Mais c'est pas parce qu'elle connaît du monde partout, qu'elle est exempte de m'aider, hein ?

Allez savoir pourquoi, le mec parlait d'un homme dans sa vie et qu'elle était enceinte. Elle avait rougi de honte et s'était tapé le ventre. Je pense plus que ça tient du mensonge non assumé plus que de la réalité mais je m'en donnerais à coeur joie. 

Ruka repassait devant moi et on se dirigeai vers l'autre bout de la plage, Ruka semblait devoir se justifier au passage. Mais j'allais pas laisser passer une si belle occasion...

"Je... t'as pas besoin de te justifier, je savais pas que t'étais enceinte... Et puis, tu sais, je crois que je vais commencer à être un peu jaloux que tu ait un prétendant dans chaque port, hein ? Ou alors, ça doit te coûter 50 gils, à chaque fois, ahah ! Et t'avais personne à Dollet, hein ?" 

Bon, là, j'avais parler sans réfléchir, parce que ça voulait dire que je m'auto-proclamais prétendant... Grosse bévue en perspective... Bon, pour pas qu'elle rebondisse là dessus, je changeais vite de sujet. 

"Tu sais, je dois garder la forme en tant que SeeD, tu sais ? Alors je te propose une course jusqu'au village, ça te tente ? Si par contre, l'un de nous deux a un soucis, on a qu'à crier... PAMPA, ça te va ? " 

Et quand je voyais la première côte qui s'offrait à nous, je ne suis pas sûr qu'on tiendrait la distance jusqu'au village. Et si elle refuse, je sais pas... Je trouverais bien un truc à porter pour m'affliger un handicap...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 17:53

J’aurai aimé ne pas avoir à parler de mes déboires sentimentaux en arrivant ici, mais c’était chose faite, tant pis. Je m’expliquais auprès de Lyte quand même, puisque du coup, il n’avait pas été trop concerné. Mais en l’entendant parler, je croisais les bras et fronçais les sourcils.

- Je ne suis pas enceinte je te dis ! Je suis même réglée tous les mois si tu veux tout savoir !!

Le coupais-je. Bon j’aurai pu me passer de la seconde partie de ma réplique mais eh ! C’était sorti comme ca ! Ah mais attendez il a dit quoi là ? Je rêve ou il a manifesté un poil de jalousie là ? Je n’avais même pas relevé sa mauvaise blague au sujet de sa magouille à Costa Del Sol. Au moment où je le réalisais, Lyte utilisait un stratagème pour que je me taise, mais ca n’allait pas suffire !! Il voulait faire la course qu’il disait.

- Alors là tu ne m’auras pas comme ca ! J’ai très bien compris ce que tu voulais dire. Pour Dollet je ne sais pas … Tu ne viens pas de t’autoproclamer là ?

Je me moquais un peu de lui en regardant dans sa direction mais je baissais les yeux. Je redevenais un peu plus songeuse en repensant à la conversation plus tôt.

- Courir aurait été une bonne idée dans d’autres circonstances, mais là je n’ai pas trop envie de me prêter à ce genre de jeu, désolée. Ce serait bête de se précipiter ici en plus, le paysage en vaut vraiment le coup d’œil.

On remontait un peu la côte, il y avait un embranchement, à droite un accès jusqu’au lac, et à gauche, la route à suivre pour se rendre au village. En fait je ne le savais pas mais peu importe notre choix, on aurait finir par atterrir dans le village … Mais je n’étais pas trop d’avis à piquer une tête non plus ! Alors on empruntait le sentier en bord de falaise, après avoir passé quelques ruines, où les cascades tombaient et qu’on pouvait même toucher de la main si on le souhaitait. Une vue sur la mer d’un côté et de l’autre, une végétation luxuriante … oui, cette île était un petit coin de paradis. Un paradis où on ne nous empêchera pas de partir en nous forçant à vivre mariés !

- Hey en plus tu sais. Tu dis que tu dois garder la forme mais j’ai lu récemment qu’en réalité, marcher est bien plus bénéfique à notre organisme que courir ! Donc pas besoin de … J’entendais un grognement derrière nous et écarquillais les yeux. - GNIIIIII, si on court en fait !! COURS !!!!!!

Un petit groupe de trois dingos nous suivait et ils se précipitèrent dans notre direction, alors j’attrapais la main de Lyte pour qu’on se tape un sprint, ne serait-ce que le temps de se retrouver sur un terrain plus vaste. Là nous étions sur un petit sentier en bord de falaise, il était hors de question de se battre là-dessus sans prendre le risque de faire une mauvaise chute !

- Si t’as moyen, sors déjà ta lance !

Ca tombe bien, il y avait un plateau en vue, je le reconnaissais, je me souvenais qu’il y avait une petite côte à descendre ensuite, et on serait au village ! Dès que la zone s’élargit, j’attrapais d’une main ma dague à ma ceinture, lâchais Lyte et freinais pour me retourner et balancer la lame en plein dans la gorge d’un des loups, il roula plus loin et disparut en poussières de cristal. Je claquais des doigts, comme à Costa, pour que ma dague revienne dans ma main alors que j’étais en pleine manœuvre d’esquive pour éviter l’un des Dingos. Lyte avait fait le ménage avec le deuxième de son côté. Plus que le troisième et ouf ! Fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brève halte   Ven 15 Juil - 18:54

Je l'ai déjà dit qu'avec Ruka, on s'attends jamais à rien ? Je comprends maintenant pourquoi, je pouvais pas rivaliser avec elle... Il a suffit d'une main tendue pour qu'elle la saisisse et la retourne contre moi... Et bim, c'est moi qui détournai mon regard, l'air de rien, comme si j'avais rien entendu. 

La fausse grossesse ou les prétendants, je m'étais pris les deux dans les dents en peu de temps. Fallait au moins que je réponde sur le deuxième même si je me sentais pas très inspiré... 

"En même temps, c'est toi qui parles de venir rencontrer ma famille. Perso, je trouve que tu vas un peu vite, mais bon...

Rah, et ce mais bon qui venait casser tout le côté railleur de la phrase en elle même. Okay, passe pour aujourd'hui, demain, je réussirai à lui clouer le bec. Autant prétexter autre chose et proposer un challenge débile. Mais, elle avait pas l'air très motivée. Bon, tant pis... Mais je blaguais pas tant que ça pour l'exercice, hein ? 

Mais au fond, elle avait pas tort, Besaid était magnifique. Je dis pas qu'il y'a pas d'autres endroits aussi beau, des îles, des déserts... Mais là, c'était différent, les cascades, le relief accidenté, le climat, Ruk.. Euh... Je baissais les yeux, Ruka marchait devant moi et je m'arrêtais un instant. Pourquoi, je regardais à cet endroit là, là, maintenant alors que je pensais à toute autre chose. Ruka avait pris la parole, elle parlait de marcher plus que courir, j'avoue que je n'écoutais pas non plus, essayant de faire le vide total dans ma tête. Mais, les grognements des Dingos m'y aidaient largement. Je suivais Ruka qui venait de m'attraper la main. 

La fuite avait été notre premier instinct mais alors qu'on tombait sur un cul de sac, je me retournai et voyait ce qui nous fonçait dessus... J'avais vu bien plus terrible que cela finalement. Ruka regarda à son tour. C'est la première fois que je la voyais se battre avec sa dague, et sa technique lui permettant de revenir dans sa main était assez impressionnante. Je ne savais pas si ça venait d'elle ou de sa dague en lien avec le Leviathan. 

De mon côté, j'avais vite fait de faire valdinguer l'assaut d'un dingo et de l'achever avec le tranchant de l'arme. D'ailleurs, je voyais déjà la différence avec les améliorations du forgeron, l'arme était beaucoup plus équilibré et moins lourde. Rien à voir avec mes débuts à Centra pour la manier ! 

"Bon, finalement, on aura eu un peu d'exercice. Je crois que c'est par là ? Au fait, je te vois manier ta dague pour la première fois, comment tu fais ce truc là... De la faire revenir ?

Il fallait bien que je sache comment se bat ma partenaire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une brève halte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Halte ! Police ?!
» présentation brève d'une animatrice en quête d'une initiation
» 7éme Halte des Pélerins du rêve - 10/11 sept 11 - (47)
» ARMEES- Attaquer une halte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Besaid-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives