Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 L'île de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 22:57

LitchiQue pouvait-elle faire? Rien... absolument rien. Elle était un ancien invokeur, mais contrairement à bon nombre d'entre eux, elle n'avait jamais été une adepte de la magie blanche et ne s'y connaissait donc absolument pas en soins. De plus, lorsque la Néo ShinRa lui avait offert deux gemmes pour retrouver une part de ses pouvoirs, à aucun moment elle n'avait tenté d'apprendre de quoi se guérir en cas de besoin, et en voyant l'état de Ryuichi à cet instant, elle sentait que c'était une très mauvaise idée.

Elle observait chaque geste de la femme avec insistance, la façon dont la elle recousait les plaies de Ryuichi par exemple, au final, cela ne semblait pas si différent de la couture classique, elle savait faire ça, elle avait du apprendre pour pouvoir entretenir sa peluche... jamais elle n'aurait pu croire que c'était aussi simple, si elle avait su...

Mais lorsque la femme l'insulta presque en l'accusant de prier Yevon, Litchi ne put s'empêcher de lui lancer un regard noir

«Qui vous dit que je prie Yevon? C'est en vous que je place ma foi en cet instant pour que vous le sauviez!» comment pouvait-elle penser encore qu'elle croyait en Yevon? Oui, elle était un ancien invokeur, oui elle avait fait son pèlerinage, oui elle croyait aux chimères et en leur pouvoir, même s'il n'était plus aujourd'hui. Mais Yevon, non. Les événements avaient eu l'occasion de lui prouver que les préceptes étaient corrompus, que les hommes avaient abusé de cette religion pour assouvir des desseins personnels et maintenir le peuple sous une emprise digne d'une dictature... il est vrai qu'elle n'était pas très maligne, mais il y avait des choses que même elle pouvaient voir quand même.

La femme sortit et claqua la porte alors que les hommes emmenaient Ryuichi dans une autre salle, elle les avait suivis et les regarda l'installer sur un fauteuil. De son côté, elle vint se placer à genoux devant lui, par terre, et soupira de lassitude lorsqu'il proposa de répondre à ses questions.

«Vous n'êtes qu'un idiot. Vous ne savez donc pas choisir votre moment? Vous aviez eu tout le temps de me répondre avant de vous blesser de la sorte! Je.. je n'ai jamais voulu ça.» son regard était profondément désolé, et surement même qu'on pouvait y lire une grande tristesse. Elle n'osait pas le toucher, elle avait encore bien du sang sur elle et n'osait pas l'essuyer sur les vêtements qu'elle portait... elle baissa les yeux et joignit simplement ses mains pour les poser sur ses genoux «cette femme a raison. Je ne vous connais pas. Je ne sais pas ce que vous avez fait pour m'aider, je ne sais pas si je mérite seulement votre aide, et je ne sais même pas pourquoi vous vouliez m'aider. Mais vous avez désormais besoin de vous reposer... les réponses attendront, si tant est que je vous les pose à nouveau.»

Elle sentit de nouveau les larmes monter, mais c'était surtout le contre-coup de la peur qu'elle avait ressenti à l'idée qu'il puisse mourir par sa faute... elle essaya tant bien que mal de retenir la larme en posant sa paume sur le coin de son œil, mais elle risquait surtout de se mettre davantage de sang partout qu'autre chose
«Je vous croyais intelligent... je pensais que vous aviez compris qu'à mes yeux, la vie est précieuse... jamais je n'aurais pu vouloir votre mort, peu importe le mal que vous m'avez fait.» elle s'essuya le nez du dos de sa main et se décida à se relever avant de regarder les deux autres

«Je suis désolée pour tout ça. Je ne parlerai pas de vous à la Néo ShinRa, je ne veux pas vous attirer d'ennuis. Je dirai que je n'ai pas vu mes agresseurs, je vous le promets.» elle tourna alors les yeux vers Ryuichi, l'air profondément malheureux «nous nous sommes mutuellement fait du mal, je ne suis pas sure que voyager ensembles soit une bonne idée. Je vais rester quelques temps à Kilika, j'ai.. j'ai besoin de temps pour me remettre de tout ça. Je vous rendrai les vêtements une fois que je les aurai fait nettoyer...» elle recula alors et tituba légèrement, au final, elle aussi se sentait vidée de ses forces, mais surtout, c'était son âme qui était épuisée. Trop d'événements les uns à la suite des autres, trop d'émotions, mais elle refusait de s'évanouir cette fois, elle tint bon en s'agrippant une seconde au canapé près d'elle, juste quelques secondes de répit avant de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 11:28


Ryuichi
Le jeune homme blessé fut surpris de voir où Litchi décida de se placer, à genoux devant lui, soupirant après les avoir entendus. Elle semblait être véritablement triste lorsqu'elle lui annonça qu'il était un idiot, lui précisant qu'il aurait pu lui répondre avant et qu'elle n'avait jamais voulu ça. Son regard désolé perçait à travers les lunettes de Ryuichi qui prenait chacun de ses mots au sérieux, elle semblait ne pas oser l'approcher, alors c'est lui qui se laissa pencher un peu vers l'avant pour l'écouter, mettant ses deux avant bras en appui sur ses cuisses sous peine de s'étaler au sol.
Les nouvelles paroles de l'Invokeuse n'avait rien de très rassurant, surtout la façon dont elle avait tourné sa phrase. C'est à croire qu'elle n'accepte jamais l'aide qu'on peut lui proposer et à présent, elle met carrément des doutes sur le fait qu'elle viendra le voir à nouveau, comme si elle pensait partir loin de lui pour le laisser se reposer. L'émotion se faisait sentir dans sa voix et Ryuichi était actuellement trop faible pour faire quoi que ce soit, pas comme s'il pouvait la prendre dans ses bras avec son état. "La vie est précieuse", c'est justement pour ça qu'il lui a fait confiance mais elle ne le voit toujours pas, elle aussi a le potentiel pour changer les choses mais se refuse à cela pour l'instant.

Lorsqu'elle regarda Sai et Tekko pour leur annoncer qu'elle ne parlerait pas d'eux à la Néo-Shinra et les considéra d'agresseurs, le brun aux cheveux longs prolongea la tête dans sa main, ne pouvant croire ce qu'il venait d'entendre. Quand au grand gaillard aux cheveux éclairs, il commençait à en avoir marre, mais un simple geste discret de la main de Ryuichi lui fit comprendre de ne pas s'en mêler.
Elle était à présent debout et titubait un peu en se dirigeant vers la porte, elle s’agrippa rapidement au canapé pour se rattraper avant de finalement atteindre sa destination. Au moment où elle ouvrit la porte en attrapant la poignée, cette dernière se claqua violemment d'un mouvement brusque alors qu'une main s'était posé sur l'épaule de Litchi, une main assez fine et non violente. Sai l'avait arrêté de son mouvement lors que Tekko venait de fermer la porte à une seule main, son bras musclé indiqué clairement que la force de sa main suffirait à agir comme un sceau qu'on ne peut retirer, la tension monta d'un cran. Ryuichi essayait de se lever en disant:

« Les gars, c'est pas...
- Ryuichi, laisse nous faire maintenant.
- Mais j...
- On vient de te dire de te taire. Tu n'es jamais clair quand tu expliques les choses et elle a pas l'air futée pour comprendre, alors on va lui expliquer à notre manière. »


La force et la capacité d'intimidation de Tekko sont réelles, il suffit de revoir la blessure à l'arrière du crâne du barman pour comprendre qu'il ne plaisante pas. A l'inverse, Sai est beaucoup plus précis et mesure sa force à la dose nécessaire pour faire ce qu'il souhaite. Ce dernier invita la jeune femme à prendre place dans un canapé, sans quoi elle devrait directement voir ça avec le baraqué de l'équipe qui risque de ne pas lui poser la question et de la faire s'asseoir de manière désagréable. Une fois tout le monde installé et que Ryuichi se retrouve de nouveau assis par une pichnette sur le front de Tekko, Sai se décide à prendre la parole pour parler à Litchi

« On a... entendu une grande partie de la discussion que t'as eu avec Ryuichi... Enfin faut dire que t'as pas mal crié aussi donc c'était pas bien dur. Tu veux savoir la vérité nous concernant, elle est assez simple: nous sommes tous des alliés de Ryuichi. Il nous a contacté pour une mission précise: vous débarrassez de tous vos micros, balises, puces de traçage et autres. Ça ne doit pas te parler, mais tout ceci permet de savoir où est une personne à n'importe quel instant, les écouter en permanence, autant te dire que vous n'auriez plus eu un seul moment de paix. C'est pourquoi on s'est chargé de tout retirer pour vous, Rina est celle qui s'est occupé toi si tu voulais le savoir, Ryuichi nous avait interdit de t'approcher si ce n'est pour... t'assommer.»

Toutes ses révélations d'un coup, ça ne doit pas être facile à assimiler donc il lui laisse un moment pour réfléchir à tout ça. Pendant ce temps, le barman récupère comme il peut alors que Tekko mâche un chewing gum, ne quittant pas Litchi des yeux un seul instant, si elle tente quoique ce soit, il l'interceptera sans le moindre soucis. Mais alors que Sai va pour reprendre son explication, Tekko décide de prendre la parole sinon ils en ont encore pour une heure.

« Bref, on va pas y passer des heures! Ryuichi nous a demandé d'agir pour toi car il estime que tu vaux la peine qu'on te sorte des griffes de la Néo-Shinra, il sait très bien ce que ces gens cherchent à faire et veut éviter qu'ils parviennent à leur fin. Ah, et il a potentiellement été charmé par ton joli minois, mais ça, tu le sauras jamais car c'est pire qu'un iceberg ce type, sauf quand il veut agir à sa guise. Donc maintenant c'est simple: soit tu te décides à nous écouter notre proposition, soit on te revoit auprès de tes maîtres de Yevon et de la Néo-Shinra pour qu'ils continuent de t'utiliser comme une esclave et la gentille petite fille que tu es. Si tu es encore assez stupide pour pas comprendre tous les risques qu'a pris Ryuichi juste pour toi et car il croit en toi, tu peux passer la porte, personne te retiendra et tu pourras nous dénoncer, ça ne fera qu'avancer l'inévitable. »

La plus grande qualité et le plus grand défaut de Tekko? Sa franchise et sa grande gueule. Quand il l'ouvre, ce n'est pas pour raconter des salades ou s'étendre sur un sujet quelconque, il dit ce qui doit être dit, point. Son regard implacable est fixé droit dans les yeux de Litchi qui doit être tout de même un peu intimidé, ce type est vraiment hyper costaud et si la marque derrière la nuque de Ryuichi ainsi que la façon dont il a fermé la porte à une main ne suffise pas, il est capable de faire une démonstration dès à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 12:51

LitchiBloquée dans son élan, la jeune femme lança un regard interrogateur à l'armoire à glace qui lui faisait face. En soit, il ne lui faisait pas peur, Griam faisait à peu près le même gabarit que lui à l'époque et il en fallait plus pour l'impressionner, on va dire qu'elle n'était pas le genre à se fier aux apparences. Mais elle se tourna vers celui qui avait posé sa main sur son épaule en ayant un léger mouvement de recul pour ne pas qu'il la touche, elle ne le connaissait pas après tout...

Ryuichi avait tenté de dire quelque chose, mais les deux hommes semblaient déterminés à le faire taire, tout en empêchant Litchi de partir. Le regard méfiant, elle posa les yeux sur le canapé qu'on lui désignait... ce n'était pas les menaces qu'il lui lançaient du regard qui l'incita à s'asseoir, mais davantage leurs paroles. Visiblement, elle aurait enfin des explications, et surement plus claires de leur part que ne pourrait le faire Ryuichi. Aussi, telle une enfant docile, elle s'installa sur le canapé, les mains posées sur ses genoux en prenant toujours soin de ne pas les poser sur les vêtements qu'on lui avait prêtés.

Le moins costaud des deux prit la parole en premier. Le dos droit, le regard perçant, la jeune femme écoutait attentivement ses paroles, bien qu'elle plissa légèrement les yeux à l'évocation de cette histoire de micros et autres. En soit, elle n'était pas si idiote que ça, elle avait bien compris que c'était le but réel de cette manœuvre, mais ce n'était pas sa véritable question et elle afficha un air légèrement blasé devant l'insistance de ces précisions dont elle n'avait pas besoin. Cependant, elle se figea lorsqu'il lui parla de cette Rina qui se serait occupée d'elle, cette fois, elle ne se préoccupa pas du sang sur ses mains et ramena machinalement ses doigts sur sa poitrine, le regard fixant un point invisible devant elle pendant que le puzzle se mettait en place dans sa tête... Si c'était vraiment une femme qui l'avait déshabillée, alors.... Ryuichi ne lui avait rien fait? Son corps était toujours intact? Elle réalisa alors l'horreur des paroles qu'elle avait pu lui prodiguer, les fausses accusations qu'elle lui avait lancées ce qui l'incita à ramener sa main sur sa bouche, l'odeur et le goût du sang lui donnèrent la nausée un instant et elle eut un hoquet de honte...


«Qu'ai-je dit...» ce n'était qu'un murmure alors que son regard se perdait dans la douleur, la douleur d'avoir fait tant de mal à un homme qui ne lui avait finalement rien fait. La seule chose dont elle avait eu à souffrir ne fut que le coup sur la nuque, et on pouvait dire qu'elle en avait vu d'autres, donc elle n'avait pas à tenir rigueur de cela... mais le reste? Il ne lui avait finalement rien fait... il avait pourtant tenté de lui dire, mais sans l'explication concernant cette Rina, ses paroles n'avaient eu aucun sens jusqu'à présent.

Elle sursauta lorsque le costaud reprit la parole, se redressant sans réaliser qu'elle avait désormais du sang sur le visage... ce qui pouvait expliquer le sourire amusé de l'homme lorsqu'il parla de son "joli minois", ce qui fit froncer des sourcils la jeune femme qui n'appréciait guère cette déclaration. Et elle appréciait encore moins les accusations finales, mais préféra ne rien dire, pas parce qu'elle craignait cet individu, juste parce qu'elles n'avaient pas lieu d'être et qu'il ne servait à rien de rétorquer.

Elle mit quelques secondes à emmagasiner toutes les informations, serrant ses mains l'une dans l'autre avant de finalement prendre une profonde inspiration et se tourner vers Ryuichi

«Je maintiens ce que j'ai dit... vous êtes un idiot. Un idiot plus gentil que je ne le pensais, et plus respectueux aussi je vous l'accorde.. je vous ai mal jugé sur ce point.» ses joues rougissaient un peu, mais elle tenait à rester assez digne malgré tout, et s'inclina légèrement vers l''avant «je vous présente mes excuses pour vous avoir insulté, vous ne méritiez guère ces reproches, voire ces insultes.»

Elle attendit quelques secondes cependant avant de reprendre un air plutôt las, plongeant ses prunelles dans celles du beau blond
«Mais je n'apprécie malgré tout, toujours pas vos manières. Est-ce que cela n'aurait pas été plus simple d'attendre que nous soyons à l'auberge et profiter que je retire mes affaires pendant ma douche pour simuler un vol? Nous aurions alors simplement recherché nos affaires, retrouvé uniquement l'orbe et nous n'aurions eu qu'à expliquer à la Néo ShinRa que si les.. enfin vos trucs là de détection, ne fonctionnaient plus, c'était juste parce que les voleurs les avaient endommagés? Je peux très bien me passer de mes vêtements du moment qu'on m'en procure d'autre... et cela aurait évité que nous soyons blessés pour rien et cela aurait également évité tous ces malentendus...»

Elle finit par se lever, mais indiqua de la main au barraqué qu'elle ne comptait pas bouger. Elle prit une profonde inspiration avant de s'approcher doucement de Ryuichi, poser un genou à terre et ramener sa main sur la sienne
«J'accepte de vous faire confiance... mais vous devez me promettre de ne plus vous faire de mal de cette manière. Si vous devez être mon allié, alors je ne veux pas vous voir souffrir inutilement. Vous aurez bien assez d'occasions d'être blessé au cours de notre quête.» elle prit une profonde inspiration à nouveau et essaya alors de sourire «et moi.. je.. je promets d'essayer de.. te tutoyer.» elle se mit à rougir à nouveau avant de se relever, elle remarqua alors un miroir sur le mur d'en face et réalisa qu'elle avait du sang partout. Quelle plaie.. enfin, elle se tourna vers les deux autres et s'inclina également devant eux

«Vous semblez être des amis de valeur, Ryuichi a bien de la chance de vous avoir. Je m'excuse également de vous avoir offensés.» puis elle se redressa et se tourna vers Sai «je n'ai pas retenu votre nom, je suis désolée. Mais serait-il possible d'abuser de votre hospitalité pour que je puisse faire un brin de toilette? De toute manière, il me semble que Ryuichi a encore besoin de repos. Peut être lui faire porter quelque chose à manger serait une bonne idée.» son estomac se mit alors à gargouiller violemment et elle afficha un air gêné... euh oui, elle aussi aurait bien besoin de manger, mais passons!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 14:42


Ryuichi
Apparemment, les discours des deux hommes semblaient avoir pas mal fait réagir l'ex Invokeuse, surtout celui de Sai apparemment. Ryuichi remarqua qu'elle était comme choqué quelques instants après qu'il lui ait avoué que c'était Rina qui s'était occupé d'elle, ses gestes semblaient l'indiquer en tout cas. Le discours de Tekko eu pour effet surtout de la secouer un peu, bien que les mots employés par le grand blond n'était pas forcément les meilleurs à ce moment précis, mais il avait fixé les "règles" au moins.
Litchi ne tarde pas alors à se tourner vers son partenaire pour lui confirmer qu'il est un idiot, même si elle l'a mal jugé vu qu'il est plus respectueux et gentil qu'elle ne le pensait. Elle s'excusa aussi de tout ce qu'elle avait pu lui dire, s'inclinant légèrement pour prouver sa sincérité surement. Comme cela était encore prévisible, la jeune femme finit par lui faire part de ce qu'elle pensait en lui expliquant qu'un simple vol aurait pu suffire pour expliquer tout ce remue-ménage, mais tout ceci justement cache des choses bien plus importantes qu'elle ne peut le croire pour l'instant, c'est ce que laisse entendre Tekko au bref moment où elle se lève en lui faisant signe:

« Si on ne voulait faire que ça, on vous aurait pas enlevé... »

Malgré son air grand, râleur et bourrin, il ne vaut mieux pas le considérer comme un abruti car il est aussi efficace que Sai d'un point de vue stratégique, juste qu'il préfère faire les choses à "sa manière" comme il se plait à le dire. Ryuichi ne quittait pas des yeux Litchi qui s'approchait de lui en posant un genou à terre, prenant délicatement sa main alors que leurs deux mains étaient couvertes d'un peu de sang du barman. Elle lui faisait confiance à présent, mais il devrait promettre de ne plus jamais faire de telles choses que se blesser de la sorte inutilement. Il aura bien des occasions de le faire pendant leur quête après tout, elle lui promit même d'essayer de le tutoyer avec un joli sourire avant de rougir un peu. Elle se releva sans plus tarder pour s'adresser aux deux hommes qu'elle considéra comme de bons amis pour le jeune homme, ce qui ne manqua pas de les faire sourire. Sai finit signe de la main que ce n'était guère sévère qu'elle est oublié son prénom et la laissa finir son discours jusqu'à entendre son ventre indiquer qu'elle avait plutôt faim. Il lui répondit en souriant légèrement:

« Je m'appelle Sai. Pas de soucis concernant votre brin de toilette, vous pouvez reprendre vos vêtements ou en emprunter dans l'armoire de la salle de bain qui se trouve en haut. En ce qui concerne la nourriture, on est pas aussi doué que Ryuichi, mais on se débrouille, vous pouvez comptez sur nous. Allez viens Tekko, on v...
- Un instant... Tekko, aide moi à me mettre sur le canapé s'il te plait. »


Sans la moindre délicatesse, le grand blond attrapa en souriant son pote à lunettes de soleil pour l'asseoir sur le canapé, celui ayant plus de places pour se reposer ou pour s'installer. Une fois cela fait, il leur fit signe d'aller préparer à manger, presque comme un code comme quoi il voulait les voir dégager. Sai dû mettre un coup de pied aux fesses de Tekko qui ne bougeait pas juste pour l'enquiquiner, une vraie bande de gosses sous leurs apparences sérieuses!
A présent seul face à Litchi, Ryuichi lui indiqua de venir s'asseoir près de lui, pas n'importe où sur le canapé mais vraiment près de lui, voir collé à lui. Il ne sait pas si elle va vraiment le faire mais il finit par la voir venir, gardant un peu de distance tout de même, ils ne sont pas en couple non plus. Il retira ses lunettes sans trop de difficultés, les rangea dans sa poche de chemise et posa délicatement sa tête sur l'épaule de la jeune femme, sans trop s'appuyer pour ne pas lui faire mal. Le beau blond ne cherchait pas vraiment de réconfort, il sait très bien qu'il n'en aura pas et il a apprit à ses dépends que lorsqu'on manipule les gens, il faut cesser de croire qu'on aura des attentions pour lui. Le silence régna quelques secondes avant qu'il ne prenne la parole, d'un ton un peu fatigué:

« Litchi... Je ne t'en veux pas le moins du monde pour tes paroles, tu avais raison d'être dur, même injuste, avec moi, avec ce que je t'ai fait. Je ne sais pas non plus j'ai pris une confiance presque absolue en toi, peut-être lorsqu'on était au bar, je me suis souvenu de quelque chose qui m'a fait comprendre à quel point on se ressemblait, et au Temple de Remiem, j'en suis devenu certain. Je suis peut-être un "assassin" à tes yeux, ou je ne sais quoi, mais je souhaite juste t'aider à retrouver ce qui t'est cher. Ce qu'a voulu dire Tekko tout à l'heure, c'est que nos... appareils ne sont pas endommagés, ils marchent toujours, deux personnes s'occupent d'avoir notre rôle et avec un modificateur de voix, ils se font passés pour nous. Voilà pourquoi tout ceci et encore désolé de ce que je t'ai fait. Je ne mérite pas tes excuses, ni que tu te préoccupes de moi. J'ai une âme noire, comme tu l'as dit, j'ai des projets qui dépassent l'entendement, mais en attendant, accorde moi juste ta confiance le temps que je t'aide, d'accord? »

Ryuichi posa faiblement sa main sur la cuisse de Litchi, sa paume vers le plafond pour être précis, ce n'était aucunement un geste de séduction, il était juste épuisé de la perte de sang, du discours, de la nuit à veiller sur elle, des émotions, etc... Il ne s'attendait pas à ce qu'elle prenne sa main ou lui réponde, il ne savait qu'une chose: il resterait encore éveillé quelques minutes le temps de l'écouter, mais après, il finira par tomber d'épuisement, en espérant simplement qu'il ne la gênera pas à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 16:01

LitchiDe toute évidence, même si elle avait eu bien des réponses à ses questions, la jeune femme manquait encore d'informations. Mais peu importe, cela semblait n'être qu'un détail, et elle se contenta d'approuver d'un hochement de tête à l'attention du colosse avant de se tourner de nouveau vers Ryuichi. Au final, peu lui importait ses manigances, la seule chose qui l'importait désormais, c'est qu'il fasse plus attention à lui et qu'il cesse de jouer ainsi à se faire du mal pour prouver quoi que ce soit.

Difficile de savoir ce qu'il pouvait ressentir, elle n'était décidément pas très douée pour décrypter ses émotions, le vrai du faux ou autre. Mais peu lui importait, il avait un peu souri, donc elle supposait que ça allait quand même. Puis elle se leva et se renseigna sur la possibilité de se laver un peu et de manger. Elle n'avait pas une très bonne mémoire des prénoms, et puis lorsqu'on les avait présentés, on ne pouvait pas dire qu'elle était dans le meilleur état du monde, aussi, le jeune homme se présenta de nouveau et elle essayait de le mémoriser avant qu'il ne lui donne quelques indications sur la maison.

Les deux hommes les laissèrent, elle s'apprêtait à rejoindre la salle de bain lorsque Ryuichi lui demanda de s'asseoir sur le canapé. Elle s'exécuta, sa plaçant près de lui puisqu'il semblait le demander avant qu'il ne pose sa tête sur son épaule...

«V... tu parais bien faible. Tu es sur que ça va aller? Il serait peut être mieux que tu t'allonges...» mais pour le moment, il semblait avoir besoin de lui parler, donc elle l'écouta tranquillement, comprenant un peu mieux toute l'opération qu'il avait organisée pour la protéger. Il semblait tomber de fatigue, elle ignora la main qu'il avait posée sur sa cuisse et finit par bouger légèrement de manière à ce que son corps glisse et que sa tête repose plutôt sur ses genoux. Elle passa alors doucement ses doigts dans les cheveux blonds et lui sourit

«Vous... tu as vraiment tout prévu pour que la Néo ShinRa ne soit pas après nous... j'ai peur des représailles que cela pourrait nous apporter, mais je suppose que là aussi, tu as tout prévu.» elle n'était pas très sure qu'il l'ait entendu car il semblait s'être évanoui. Elle attendit quelques secondes avant de se dégager et le caler doucement sur le canapé en position allongée. Sai revenait et elle le suivit jusqu'à la salle de bain, elle se déshabilla, s'en voulant un peu d'avoir ainsi sali les vêtements qu'on lui avait prêtés, de là, elle se lava du mieux qu'elle put, faisant attention à ses cheveux surtout car ce n'était pas évident de voir si du sang s'y était déposé.

Puis elle remit ses vêtements et se dirigea vers la cuisine, les hommes avaient apparemment préparé du poisson grillé avec des pommes de terre, un plat simple et facile vu qu'apparemment ils n'étaient pas très doués, mais c'était bien suffisant. Quoi qu'au final avec tout ça, elle avait loupé le dîner de la veille et le petit déjeuner pour passer directement au déjeuner, pas étonnant que Ryuichi et elle étaient si faibles.

«Encore merci pour tout ce que vous faites. J'ignore si ça en vaut vraiment la peine... je m'en veux de vous mettre ainsi dans l'embarras. Mais merci.» elle trouva un plateau et y installa son assiette ainsi que celle de Ryuichi, elle revint dans la pièce où il s'était effondré et posa le plateau par terre, à côté de lui. Elle s'installa assise au sol, en tailleurs et commença à manger en attendant qu'il se réveille, elle espérait que l'odeur l'aiderait à sortir de sa torpeur, car il fallait vraiment qu'il s'alimente.

Elle avait fini de manger et il ne se réveillait toujours pas. Aussi, elle s'approcha de son visage et essaya de secouer doucement son épaule, puis elle caressa de nouveau ses cheveux

«Réveillez-vous... il faut que tu manges...» décidément, elle allait avoir bien du mal à gérer ce tutoiement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 17:57


Ryuichi
Ryuichi n'avait pas entendu la première phrase de la jeune femme, il s'était contenté de parler comme les mots lui venaient, sans même prendre garde à s'il n'allait pas trop loin dans ses révélations, mais la fatigue et tout le reste avait apparemment raison de son esprit. Il se confia simplement à Litchi qui l'écoutait sans rien dire, peut-être ne se préoccupait-elle pas de ce qu'il pouvait raconter, pourtant, il avait le sentiment d'être entendu. Une légère sensation de mouvement, sans vraiment s'en rendre compte, il avait la tête sur les genoux de la belle demoiselle à présent, cette dernière passant tout doucement ses doigts dans ses cheveux. Cette caresse, c'était incroyablement doux et chaleureux, faisant doucement remonter à la surface des souvenirs lointains, presque oublié par cet homme qui ne veut plus aucune faiblesse.

Alors qu'il entendait l'ex Invokatrice parler sans vraiment comprendre ce qu'il disait, sa vision devenait flou et il finit par s'endormir, une petite larme perlant à ses yeux avant de couler le long de sa joue et de tomber sur le canapé quand elle se décala pour le laisser dormir paisiblement, la sensation que l'on s'occupe de lui semblait tellement ancienne qu'il n'a pas su résister au sommeil alors qu'elle lui caressait les cheveux. Sai arriva presque au même moment dans la pièce pour indiquer à Litchi où trouver tout le nécessaire pour sa toilette, s'éclipsant juste après avoir donné toutes les informations pour ne pas déranger. Il regarda un instant Ryuichi endormit sur le canapé en souriant avant de retourner à la cuisine pour préparer à manger.

Dans la cuisine


Tekko et Sai s'étaient tous les deux répartis les tâches selon leur "compétence" de cuisinier, bien que ça ne volait pas haut tout ça! Le premier s'occupait de faire du poisson grillé en faisant attention à la cuisson et à la façon de le griller, tandis que le second prenait plaisir à faire de bonnes pommes de terres qu'il avait finement épluchés et coupés en rondelles pour les faire dorer juste comme il le faut pour avoir un mix entre moelleux et croustillant. Pourtant, malgré que chacun s'occupait de sa tâche, ça n'empêchait pas les deux de se râler dessus à la moindre occasion et de se chamailler, toujours de bon coeur, un petit coup de coude, une pichenette derrière l'oreille, ce genre de gamineries qu'ils ont appris à se faire entre eux suite à la vie qu'ils ont passés ensemble. Ils en avaient préparés en grande quantité car chacun est un grand mangeur, sans compter que Rina et leur autre compagnon ne sont pas encore rentrés, autant prévoir large!

Juste à la fin de la préparation et de la mise dans les plats de façon banal et pas vraiment soigné, Litchi arriva dans la salle dans ses vêtements d'origine, l'air bien plus en forme qu'auparavant, les traces de pleurs et de colère sur son visage ayant disparus à présent. Elle les remercia de ce qu'ils font pour elle comme effort, en se demandant si elle en vaut la peine, c'est à ce moment là que Sai va prendre brièvement la parole alors qu'elle prépare un plateau repas, pas la peine de se demander pour qu'elle raison elle le fait.

« Ne t'en fais pas, on a pas l'air très commode, mais Ryuichi nous a bien aidés par le passé. S'il juge que tu en vaux la peine, il remuera ciel et terre sans même te le faire voir. Va le rejoindre et force le à manger si nécessaire »

Au moment où la demoiselle a fini de tout préparer, Tekko prend la parole, l'air un peu gêné:

« Ah et heu... Désolé pour tout à l'heure... J'ai pas un mauvais fond, je m'exprime mal... J'espère que je t'ai pas vexé ou autre... »

Sai lui mit un coup de coude dans les cotes pour qu'il arrête de se plaindre et de s'excuser et que la jeune femme puisse aller rejoindre Ryuichi sans se préoccuper de reste. Bien sur, dès que la porte de la cuisine fut refermé, on pouvait entendre des bruits de bagarre entre les deux, mais ça sonnait plus comme quelque chose d'amusant que d'inquiétant.

Le mini salon

Ryuichi était toujours dans un profond sommeil, peut-être pas si profond que ça vu qu'il était plongé dans un rêve, ou un cauchemar, tout dépend du point de vue. Il revoyait des moments de son passé plus ou moins douloureux mais ne s'agitait pas dans son sommeil. Une douce odeur de nourriture commença à sortir un peu son esprit de tous ses souvenirs mais pas suffisamment pour qu'il puisse se réveiller pour l'instant. Le barman est un assez bon dormeur, il ne se réveille pas difficilement, mais ne réagit pas au quart de tour non plus. Cependant, la douceur d'une main qui lui caresse les cheveux après qu'on l'ait secoué un peu, ça le pousse doucement à ouvrir les yeux pour laisser apparaitre leur jolie couleur noisette. Ses cheveux retombant un peu sur son visage, des yeux à peine réveillés et un léger sourire, ça doit changer de la vision qu'il donne de lui habituellement en tout cas. Quand à lui, son champ de vision devenait de moins en moins fou et quelle vision dès son réveil! Une belle demoiselle brune à lunettes lui souriant et lui indiquant qu'il faut qu'il mange. Si être son partenaire signifie avoir des réveils comme ça tous les jours, il signe tout de suite sans soucis apparemment. Affichant un plus grand sourire alors que sa main vient prendre délicatement celle de Litchi, il lui chuchote:

« Je crois que je n'ai jamais autant aimé me réveiller qu'à cet instant... Merci Litchi. »

Il se redressa peu à peu dans le canapé, invitant l'ex Invokeuse à l'aider un peu avant qu'il ne récupère le plateau repas repéré peu de temps après. Pour éviter d'être seul, Ryuichi l'invita à s'asseoir près de lui, comme avant qu'il ne s'évanouisse d'épuisement, il se sentait dans un meilleur état à présent, même s'il n'était pas vraiment au top de sa forme. Commençant doucement à manger avec les forces qu'il avait récupérer, il tremble parfois un peu mais parvient à se nourrir correctement, gardant les yeux rivés vers sa partenaire. Que pouvait-il bien y avoir dans l'esprit de chacun alors qu'ils se regardaient tous les deux dans les yeux à cet instant? Qui sait, le beau blond est assez mystérieux et pour deviner ce qu'il pense, il faudrait réussir à le comprendre! Une fois son repas terminé, il posa son plateau sur la commode à côté avant de s'asseoir en tailleur face à sa partenaire, glissant à son tour une main dans les cheveux de la demoiselle en souriant pour lui dire sincèrement:

« Je suis heureux que tu me fasses confiance, merci infiniment Litchi et... je te promets de ne plus te faire du mal, d'accord? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 26 Nov - 18:15

LitchiDans la cuisine, l'ambiance était assez chaleureuse, même si les deux hommes s'étaient calmés lorsque Litchi était entrée, le boucan qu'ils avaient fait tout le long s'était entendu jusqu'à la salle de bain. Définitivement, Tekko lui rappelait Griam, le genre monsieur muscle mais qui au fond pourrait se transformer en guimauve devant un bébé. Elle prépara le plateau pendant que les deux autres se regardaient, jusqu'à ce que le colosse vienne s'excuser de son comportement.

Le plateau dans les mains, Litchi le regarda quelques secondes avant de sourire

«Je préfère que l'on me parle franchement. C'est peut être pour ça que c'est difficile pour moi de comprendre Ryuichi. Il semble se plaire à garder trop de choses pour lui plutôt que de dire les choses sincèrement.» elle eut un léger sourire triste, signe qu'elle savait déjà qu'il y aurait surement d'autres malentendus comme celui d'aujourd'hui à l'avenir, tant que l'homme ne serait pas plus honnête avec elle, ça se reproduirait. Mais au moins, elle savait à présent que malgré ses secrets, Ryuichi n'avait pas un mauvais fond.

Elle retourna dans le petit salon, vu qu'il dormait encore, elle mangea dans un premier temps avant de se décider à le réveiller. Il avait suffisamment souffert pour aujourd'hui et n'avait pas besoin qu'elle se montre brusque, donc elle le secoua doucement au niveau de l'épaule d'abord avant de lui caresser les cheveux et lui murmurer quelques mots. Il se mit enfin à battre des cils, elle se souvenait avec quelle facilité il s'était réveillé lorsqu'elle avait voulu s'échapper de la chambre, il devait être encore bien fatigué pour avoir mis si longtemps à ouvrir les yeux.

Elle rougit légèrement face à la tirade qu'il lui fit, elle détourna légèrement les yeux, ne sachant pas trop comment prendre la chose

«Vous... tu dois avoir bien du succès avec les femmes. Tu es doué avec les mots.» elle prit une profonde inspiration avant de se tourner vers lui et lui sourire simplement. Peut être le genre de regard qui disait que ça ne serait pas aussi facile avec elle. Il y en avait eu, des hommes pour lui faire la cour lorsqu'elle était invokeur, que ce soit politique ou sincère, elle avait eu quelques demandes en mariage lorsqu'elle avait entamé son deuxième pèlerinage et obtenu les Sœurs Magus. Aux yeux de bien des gens, elle était celle qui aurait pu vaincre Sin à l'époque. Mais évidemment, elle les avait toujours déclinées.

Elle s'installa sur le canapé à ses côtés pendant qu'il mangeait, elle faisait surtout attention qu'il n'ait pas besoin d'aide, elle surveillait chacun de ses gestes pour s'assurer qu'il ne fasse pas tomber la fourchette ou autres... lorsqu'il termina, il se plaça près d'elle, en tailleurs et ramena une main dans ses cheveux.. elle eut un léger mouvement de recul, une sensation étrange lui tiraillait l'estomac

«Ryuichi.. je veux bien te faire confiance, et je sais que tu ne me veux pas de mal, mais j'aimerais aussi que tu ne te fasses plus de mal à toi-même. Et... même si je te fais confiance... ne va pas.. imaginer quoi que ce soit, d'accord?» son regard était quand même assez sérieux, et elle leva les yeux au ciel en soupirant doucement «je dis ça seulement par rapport à ce que Tekko a dit, par rapport au fait que tu sembles "apprécier mon joli minois" comme il dit...» elle avait mimé les guillemets «enfin voilà. On va dire que... je ne suis pas ce genre de fille.»

Son regard s'était légèrement assombri, et dire qu'elle n'avait même jamais embrassé un homme sur les lèvres, c'était assez étrange à son âge, mais c'était ainsi. Elle se tourna vers lui et lui sourit en désignant le canapé d'un mouvement du menton
«Tu as encore besoin de repos. Je pense que je vais aller faire un tour en ville, j'aimerais bien voir à quoi ressemble Kilika aujourd'hui. Je pourrai toujours demander à Sai ou Tekko de m'accompagner au temple pour que je vois à quoi il ressemble aujourd'hui. Nous verrons demain ou d'ici quelques jours pour cette histoire de monstre... sauf si à cause de votre petit tour de passe-passe, il faut que l'on déguerpisse?» car après tout, la Néo ShinRa pourrait envoyer des gens pour voir ce qu'il se passe après "l'enlèvement"? Vu qu'elle ne connaissait pas tout le plan, autant qu'elle ne fasse pas d'erreur en partant de son côté. Même pour quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 6:20


Ryuichi
Les premières paroles de Litchi sonnaient presque comme un compliment pour le jeune homme à peine réveillé, mais ce dernier ne répondit qu'avec un bref soupir. Manier les mots et séduire une femme sont bels et bien deux arts complètement différents dans le fond, autant le premier est un don né chez lui que le second, il s'est résolu à ne plus s'en préoccuper depuis un long moment. Le petit sourire et regard de la belle semblaient le prévenir qu'il ne fallait pas trop espérer cela de sa part et il s'en doutait bien, ce n'est pas toutes les petites ou grandes choses qui changeront cela.
L'ex Invokeuse finit par s'installer dans le canapé près de lui le temps qu'il manga tranquillement, de longue minutes de silence s'en suivent avec quelques regards échangés mais jamais un mot, jusqu'à ce qu'il finisse de manger en tout cas. Malgré la petite déclaration de Ryuichi de se tenir à carreau à partir de maintenant et d'éviter toutes les souffrances possibles, son geste de placer juste sa main dans les cheveux de Litchi eu l'effet inverse de celui escompté finalement. Plutôt que de la réconforter dans l'idée qu'il était sincère et voulait se montrer proche d'elle dans le sens confiance, elle eu un mouvement de recul presque aussitôt, son visage trahissant une sensation plus ou moins désagréable.

C'est ainsi qu'elle commença à lui expliquer que même si elle lui faisait confiance à présent, elle ne voulait plus qu'elle se fasse et... qu'il ne s'imagine pas des choses les concernant. L'ambiance était moins agréable qu'avant alors que la jeune femme leva les yeux au ciel, citant à nouveau ce que Tekko avait pu lui dire la concernant, même s'il était dans un état faible à ce moment précis, il l'avait entendu dire ces paroles en effet. Litchi finit par préciser ce genre de filles, précisant clairement qu'elle n'attendait rien de la part de Ryuichi si ce n'est qu'il soit son compagnon pour cette mission, rien d'autre. Le regard qu'elle lui portait à présent n'avait plus rien de charmant non plus, aussi Ryuichi voulut essayer d'expliquer quelque chose au départ, avant de simplement dire qu'il avait compris en mettant à nouveau ses lunettes:

« Je ne... D'accord, je ferais en sorte d'être plus distant dans ce cas, si c'est ainsi que tu vois les choses. »

Pour lui, il ne s'est jamais vraiment mis en tête de la séduire ou quoi, mais pas la peine de s'étendre sur le sujet à présent, ce dernier est clos et il ne reviendra pas dessus. S'il y a bien une chose que le barman sait faire sans soucis, c'est de comprendre les choses clairement dès la première fois qu'on lui dit. Il n'aura plus aucun contact avec la jeune femme, d'une quelconque façon, uniquement si c'est nécessaire, mais ça n'ira jamais plus loin. Les choses sont parfaitement claires à présent et il retire sa main qui flottait dans le vide depuis un moment, la ramenant simplement près de lui pour la poser sur son genou.
Alors qu'elle lui sourit, lui désigne le canapé avec son menton pour lui dire qu'il a encore besoin de repos et qu'elle va en profiter pour aller faire un tour de la ville pour la visiter, éventuellement aller voir le temple, avec Tekko ou Sai pour l'accompagner, songeant aussi au fait qu'ils devraient peut-être bouger à cause de leur manœuvre pour tromper la Néo ShinRa, le beau blond se leva tranquillement du canapé et attrapa son plateau avant de lui dire sur un ton parfaitement neutre.

« Fais comme bon te semble mais prend un des deux avec toi, ils seront en contact permanent avec nous le cas échéant. Quand à la durée de notre voyage ici, il n'y a pas de limites, je gère la situation, tu peux me laisser m'en occuper. En ce qui me concerne, je vais avoir pas mal de choses à gérer, donc prend ton te... enfin, sors et rentre quand tu veux. »

Son ton n'avait pas signalé un seul changement de tout son discours et il se dirigea, plateau repas en mains, jusqu'à la porte sans trop tituber, le repas lui ayant fait le plus grand bien malgré qu'il doit encore se reposer. Ryuichi ouvrit la porte avec son coude avant d'entrer dans la cuisine et de refermer la porte derrière lui, se retrouvant face aux deux hommes qui semblaient avoir presque écouté aux portes. Une fois le plateau posé, une bonne tape derrière la tête des deux espions s'imposa et le barman leur fit rapidement un topo de ce qu'il allait se passer à partir de maintenant, suffisamment vite pour que lorsque Litchi entra dans la salle, l'explication était déjà terminée.
Se tournant vers l'un puis vers l'autre avant de commencer à faire la vaisselle de ses couverts et de ceux de la jeune femme, il précisa à voix haute:

« Les deux sont d'accord pour t'accompagner, tu peux partir avec Sai, Tekko ou les deux, ils connaissent bien le coin et tu risques pas d'être embêter avec eux. La ville est plutôt grande, prenez votre temps, même si la journée est déjà assez avancé. »

Il ne se retourna à aucun moment pour leur parler et ayant rapidement fini ce qu'il était en train de faire, il rangea correctement tout après avoir essuyé et quitta la cuisine pour rejoindre une salle annexe sans dire un mot, cette pièce était une que Litchi n'avait pas encore visité, mais c'était celle qui leur permettait de contrôler l'opération et de bloquer les éventuelles tentatives de la Néo ShinRa de les retrouver, ainsi que de mettre au point quelques objets qui pourront leur être utile. Les deux hommes se tournent à présent vers l'ex Invokeuse, attendant qu'elle fasse son choix: l'un, l'autre ou les deux?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 7:22

LitchiLa réponse de Ryuichi laissa apparaître un voile de déception sur le visage de l'ex-invokeur. Elle détourna le regard, sentant une sorte de pression au creux de sa poitrine, peut être une légère bouffée de colère aussi, mais cette fois, elle se contint. Elle préférait ne pas répondre pour le moment.

Elle irait faire un tour, cela lui ferait du bien et l'éloignerait un peu de cette maison qui commençait à lui peser. Le sentiment qu'il n'y avait là que des choses négatives pour elle et qu'il valait mieux qu'elle s'en éloigne, autant que Ryuichi semblait désormais vouloir s'éloigner d'elle. Ils allèrent dans la cuisine où il lui expliqua qu'effectivement, Sai ou Tekko pouvaient l'accompagner. Elle se tourna machinalement vers Tekko, même si Sai semblait être le plus gentil avec elle, sa ressemblance avec Griam et son franc parler lui donnaient davantage envie de l'avoir près de lui.

Mais avant que Ryuichi ne quitte la pièce, elle posa sa main sur son épaule pour le retenir

«Je ne sais pas ce que vous avez à faire, mais n'oubliez pas de vous reposer...» elle ne savait pas pourquoi elle était revenue au vouvoiement, surement parce qu'il avait décidé d'instaurer une distance qu'elle n'avait pas voulu, et si elle en croyait ce qu'il lui avait dit, le tutoiement était quelque chose que l'on faisait "entre proches". Elle n'était donc plus concernée. Elle passa alors sa main dans ses cheveux, le regard assez triste comme si elle voulait pleurer, mais aucune larme ne coulait sur ses joues ou au coin de ses yeux «contrairement à vous, je ne faisais pas ce genre de geste dans le but de vous séduire.»

De nouveau, elle parut déçue, se fichant que Sai et Tekko pouvaient les écouter. Elle lui tourna le dos et fit signe au colosse qu'ils pouvaient y aller sans même laisser vraiment l'occasion à Ryuichi de répliquer. Ils se retrouvèrent donc dans le village de Porto Kilika. Lorsqu'elle avait quitté Bevelle pour se rendre au tournoi de Spira, elle avait combattu quelques monstres et avait donc pu économiser quelques gils, vu qu'elle allait surement devoir revenir dans cette maison le soir, elle acheta quelques fruits, des légumes, elle trouva alors un foulard assez sombre de couleur rouge aux motifs noirs représentant visiblement Ifrit, mais de manière étrange, un peu tribale... elle se tourna vers Tekko avec un air timide

«Est-ce que.. vous pensez que Ryuichi l'appréciera?» elle montra le foulard qu'elle avait remis à son poignet et qu'il lui avait offert, c'était une manière de lui rendre la pareille en somme, et peut être aussi en gage de paix. Elle se sentait malheureuse, mais maladroite aussi. Peut être qu'elle lui avait lancé des signaux contradictoires... elle appréciait cette manière dont il s'occupait d'elle, la seule chose, c'est qu'elle ne voulait pas qu'il croit que ça pouvait mener quelque part. Si les choses étaient claires pour lui dès le début, il n'y aurait pas eu de raison de changer.

Elle leva les yeux vers le colosse, se sentant assez perdue. Il avait insisté pour porter le panier de fruits et légumes, vu qu'elle était encore un peu faible après les événements de la journée

«Il est... je n'arriverai jamais à le comprendre, n'est-ce pas?» il était évident qu'elle parlait encore de lui, et ça lui fit penser à quelque chose... elle fouilla dans sa bourse et en sortit quelques gils qu'elle tendit à son garde du corps de la journée avec un air déterminé qui disait clairement qu'il n'avait pas le droit de refuser

«C'est en dédommagement pour tout ce que vous avez fait. Et j'insiste. Même si je sais que vous avez fait ça pour Ryuichi, rien ne vous obligeait à faire tout ce que vous avez fait pour moi.» elle ne lui laissait pas le choix de toute manière. Cependant, vu l'heure tardive et le temps passé déjà sur le marché, il était inutile d'aller au temple aujourd'hui. De toute façon, ce n'était pas très important, elle avait juste envie de voir la stèle du Priant, rien de plus. Mais elle n'était pas aussi proche d'Ifrit qu'elle pouvait l'être de Bahamut ou d'Ixion.

Le soleil se couchait et elle alla donc vers les pontons pour assister au spectacle, c'était tout simplement magnifique et elle resta donc là, le regard perdu et mélancolique jusqu'à ce que l'astre de feu disparaisse dans l'océan... de là, elle se tourna vers Tekko avec un petit sourire triste

«Rentrons...» une part d'elle aurait finalement préféré se trouver une petite auberge et être un peu seule, mais une autre savait que ce ne serait pas une bonne idée...

En arrivant à la maison, elle n'osait pas vraiment aller vers Ryuichi. Alors que Tekko débarrassait les courses, elle finit par prendre son courage à deux mains et alla vers lui lorsqu'il eut fini ce qu'il faisait, et lui tendit le mouchoir, l'air un peu timide

«Te.... tiens. Cadeau.» sa déception était un peu passée, donc petit à petit, elle parvenait à reprendre le tutoiement. Mais elle demeurait encore bien perdue vis à vis de lui...

========================
Litchi paie 100 gils pour la restauration HP-MP de Ryuichi et elle (fallait bien trouver une justification Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 8:33

======================
Litchi et Ryuichi passent au niveau 4
Repos: Litchi paie 100 gils > Restauration à 100% HP-MP
Gains: +650 gils [Litchi], +600 gils [Ryuichi]
======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 10:59


Ryuichi
Elle n'avait pas fait ce geste dans le but de le séduire, hein? Il n'oublierait pas ses paroles, ça c'est certain, elle partit avec Tekko, Sai restant immobile sans savoir quoi dire en voyant Ryuichi se diriger vers leur salle spécial, l'heure de travailler était arrivée. A peine avait-il poser ses fesses sur une chaise en face de quelques appareils que l'arrivée de Rina se fit entendre, sa discussion avec le brun aux cheveux longs dans la cuisine fit comprendre au barman qu'elle attendait que "Miss lunette" soit partie faire un tour pour revenir, ne souhaitant pas encore se faire envoyer bouler par ses amis pour une remarque qu'elle aurait fait.
En tout cas, en apprenant que le beau blond était seul dans l'atelier, elle s'empressa de venir le rejoindre pour lui parler un peu et de travailler à ses côtés, Rina a toujours la volonté de vouloir passer quelques moments au côté de son meilleur ami qu'elle ne voit que très rarement, les deux se trouvant rarement dans le même secteur au final. C'est ainsi que commença un long travail dans l'atelier, pour plusieurs heures.

Porto Kilika

Tekko suivait la demoiselle sans rien dire, il n'est pas vraiment du genre à avoir un bon tact pour parler et vu l'expression sur le visage de Litchi, c'était certain qu'un mot mal placé viendrait empirer les choses de façon certaines. Que pouvait-il faire si ce n'est faire en sorte que personne ne l'approche? Enfin, il avait déjà une petite réputation en ville depuis ses passages réguliers dans cette dernière, ça évitait que des quelconques malfrats ou marchands mal honnêtes tentent quoi que ce soit vis à vis de la petite demoiselle. Cette dernière avait décidé de faire quelques courses pour la planque à Kilika, du genre des fruits et des légumes, c'est vrai que Sai et Tekko peuvent se contenter de manger du poisson ou de la viande tous les jours sans se forcer, seul Rina est un peu plus exigeante en général, quant à Fran, le quatrième membre qu'il ne voit que rarement, il mange très souvent des sucreries, voir il ne manque que cela... Le grand baraqué finit par sortir de ses pensées alors qu'il tient le panier de Litchi pour ne pas la fatiguer, quand elle lui demande si jamais ce foulard pouvait plaire à Ryuichi, c'était un foulard un peu plus foncé mais avec des formes vraiment originales. Le géant hocha la tête avec un léger sourire pour essayer de remonter le moral de la jeune femme, mais c'était loin d'être gagné apparemment.

Ils continuent leur balade à travers la ville, l'heure est un peu avancé, le soleil commencera à se coucher sous peu mais l'air n'est pas pour autant froid ou frais, la saison et le climat à Kilika sont encore assez chaud à cette période. L'horizon était assez chouette mais le regard de Litchi l'était beaucoup moins en tout cas, le grand bonhomme ne sait pas vraiment ce qu'il a pu dire, mais il est certain que c'est le binoclard qui l'a mis dans cet état, surtout quand on voit leur dernier échange de paroles dans la cuisine. L'ex-Invokeuse finit par lui demander si elle ne le comprendra jamais, c'était évident qu'elle parlait toujours du même, comme si elle semblait vraiment s'en vouloir pour quelque chose.

« On a arrêté d'essayer de le comprendre Sai et moi, il n'y a que Rina qui essaye encore de percer à travers l'armure impénétrable qu'il s'est forgé. La seule chose que je peux te dire, c'est qu'il ouvre une brèche vers lui quand il retire ses lunettes, c'est peut-être les seuls moments où il baisse un peu sa garde. Je suis... désolé? C'est peut-être à cause de ce que j'ai dit que vous vous êtes... disputés? »

Son manque de tact certain l'obligeait à réfléchir à la fin de ses phrases avant de les dire, pour ne pas gaffer et dire quelque chose qui ferait encore plus de mal à cette demoiselle qui faisait un peu plus d'une tête de moins que lui. Il lui tapota amicalement le dos pour la réconforter, mais au même moment, elle lui tendit quelques gils en dédommagement de tout ce qu'il avait fait pour elle, vu que rien ne l'obligeait à le faire. Le regard qu'elle lui porta forçait le colosse à accepter qui lui ébouriffa un peu les cheveux pour la remercier, sa façon à lui de montrer son affection envers une personne on va dire. Il la suivit jusqu'aux pontons pour voir le soleil qui se couchait petit à petit jusqu'à disparaitre complètement, ils décident ensuite de rentrer à la planque, bien que le ton qu'avait employé Litchi semblait indiquer que son avis était partagé. Tekko resta silencieux sur le chemin mais lui tapota encore une fois le dos avant d'arriver à la maison, comme pour l'encourager à sourire en le faisant bêtement avec son propre visage, peut-être qu'elle rigolerait un peu?

Planque


Dès qu'ils sont rentrés, le grand colosse appelle Sai pour l'aider à ranger les courses, ce dernier remercie Litchi en s'inclinant devant elle, bien que cette dernière ne semble pas l'avoir remarqué. Son regard semblait être porté sur la fameuse pièce où était Ryuichi depuis son départ, d'ailleurs il ne tarda pas à se montrer, s'essuyant le front avec sa manche, étant redevenu un peu pâle avec la quantité de travail fournie. Peu de temps après son apparition, il remarqua que sa "partenaire" pressa le pas vers lui pour lui tendre quelque chose, indiquant qu'il devait le prendre et que c'était pour lui. D'un coup d'oeil, il comprit ce que c'était et répondit:

« Vous m'avez acheté un foulard? Merci mais ce n'...
- Oh mais qu'il est sympa ce foulard! Attend je te le mets, bouge pas Ryu! »


En un instant, la tête de Rina dépassa de derrière le barman pour voir ce qu'on lui offrait et elle le saisit en un éclair avant de le déplier et dire "Wouah!" en voyant les magnifiques motifs qui se trouvent dessus, représentant Ifrit. Ryuichi soupire alors que la demoiselle aux cheveux aux reflets mauves lui attache autour du coup, puis repasse juste devant lui, se mettant presque entre Litchi et lui pour mieux le voir et faire des commentaires dessus:

« C'est vrai que t'as la classe avec! Un beau symbole d'Ifrit en plus! Bien sur, j'aimerais bien que tu portes celui que je t'ai acheté, le mauve.
- Si tu crois un instant que je vais porter un foulard avec des mogs dessus, tu peux toujours rêver. Bref, mettez la table, je m'occupe du diner.
- Tu devrais laisser Tekko et moi s'en...
- J'ai dit que je m'en occupais, au moins ça sera rapide, j'ai encore une nuit de travail qui m'attend. »


La couleur pâle du visage du jeune homme se voyait encore mieux avec le contraste de son nouveau foulard et tout le monde le regardait alors qu'il attrapa quelques légumes et un peu de poisson avant de commencer à préparer à manger sur le plan de travail. Les trois amis se regardaient avant de regarder en direction de Litchi. Sai lui proposa de s'asseoir à table sur une chaise haute alors qu'il lui sert quelque chose à boire, Tekko vient s'asseoir près d'elle et lui tapote le dos, alors que Rina va se caler juste à côté de Ryuichi pour tenter de lui parler un peu.
Moins d'une demie heure après, le repas était servie et tout le monde s'installa à table pour manger, Litchi et Tekko d'un côté, Ryuichi et Rina de l'autre, Sai en bout de table, tous pouvaient ainsi commencer à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 11:36

LitchiTekko était vraiment quelqu'un de bien. Mine de rien, Litchi avait apprécié cet après-midi passée avec lui. À plusieurs reprises, il avait passé sa main dans son dos d'un geste réconfortant, et honnêtement, elle lui en était profondément reconnaissante. Il avait un côté fraternel, un peu comme un grand frère protecteur, et c'était un peu ce dont elle avait besoin. Elle avait ressenti un peu la même chose avec Ryuichi et avait seulement voulu que les choses soient claires entre eux... elle voulait le voir un peu comme un frère, mais plutôt que lui confirmer qu'il ressentait les choses ainsi, il semblait avoir signifié qu'il avait pensé à davantage et préférait donc totalement s'éloigner à présent.

Tekko semblait plutôt ennuyé pour elle, mais au moins il lui confirma que Ryuichi était quelqu'un de complexe, mais il lui avoua qu'il avait tendance à baisser sa garde lorsqu'il retirait ses lunettes... la jeune femme rougit légèrement, réalisant qu'il l'avait quand même fait plusieurs fois depuis qu'elle le connaissait.

«Ne vous excusez jamais de dire les choses franchement. Je crois que je pourrais vous faire davantage confiance à vous que je ne pourrais jamais le faire à Ryuichi. Vous êtes vraiment quelqu'un de bien et il a de la chance de vous avoir comme ami.» elle lui donna alors de l'argent pour le remercier de l'hospitalité et il lui ébouriffa les cheveux en réponse, ce qui lui rappelait davantage encore Griam bien que celui-ci n'avait jamais osé aller jusque là, mais ce dernier posait souvent sa main sur la tête de Litchi pour la réconforter.

De retour à la maison, elle attendit que Ryuichi arrive pour lui tendre le foulard. Elle eut une légère boule au ventre lorsqu'il la vouvoya alors qu'elle avait fait l'effort de revenir au tutoiement, mais préféra ne rien dire. De toute manière, Rina s'était interposée pour lui arracher le foulard des mains et l'accrocher autour du cou de son ami. Sur l'instant, Litchi ressentit quelque chose d'étrange, un sentiment qu'il y avait peut être plus que de l'amitié entre Rina et Ryuichi, signe alors qu'elle s'était peut être trompée et qu'en réalité, il n'avait jamais eu de vues sur elle? Si son cœur était déjà pris, il n'y avait pas de raison qu'il cherche ailleurs, n'est-ce pas?

Elle se sentit alors d'autant plus mal, allant s'asseoir là où Sai le lui proposait. Tekko voyait bien le malaise qui l'envahissait mais surement ne savait-il pas pourquoi. Elle ne dit alors plus un seul mot du reste de la soirée, mangeant très peu malgré les insistances du colosse pour qu'elle se nourrisse. Les garçons essayaient au mieux de faire rire l'assemblée, mais rien à faire, Litchi n'y arrivait juste pas. S'en voulant d'avoir brisé une bonne ambiance entre Ryuichi et elle, et finit par s'éclipser pour les laisser entre eux, se sentant de trop dans ce groupe si soudé.

Elle se retrouva dehors pour prendre l'air, la nuit était bien tombée mais le village de Kilika était si peu éclairé qu'on pouvait voir les étoiles par milliers, rendant le spectacle agréable. Elle retira ses bottes et s'approcha du bord du ponton pour y tremper ses pieds, l'eau était douce et tiède, c'était agréable. De là, elle se lâcha et ramena ses mains sur son visage pour éclater en sanglots. Elle avait besoin de relâcher la pression, réalisant qu'elle avait encore quelques séquelles de cette journée passée et de la précédente. Puis lorsqu'elle eut l'impression d'avoir vidé son corps entier de son eau, elle prit une profonde inspiration, préférant rester encore un peu là toute seule avant de retourner à la maison pour aller au lit directement. Honnêtement, elle appréhendait grandement le lendemain. Elle en venait presque à se demander s'il ne vaudrait pas mieux qu'elle demande à Tekko de l'accompagner pour cette chasse au monstre plutôt que Ryuichi. Après tout, ce dernier voudrait peut être rester avec Rina?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 14:49


Ryuichi
Les deux hommes essayaient de mettre l'ambiance à table, mais rien à faire, deux personnes sur cinq ne semblaient pas être dans le bon état d'esprit pour s'amuser ou discuter. Rina avait de temps à autre de petites attentions pour Ryuichi, mais ce dernier les refusait catégoriquement, l'autre côté de la table ne semblait pas mieux avec Tekko qui forçait presque Litchi à manger. Sai ne savait pas vraiment où se mettre dans tout ça alors il lançait quelques blagues pour détendre l'atmosphère, mais rien de vraiment très concluant au final.
Le repas se termina assez rapidement, l'ex Invokeuse fut la première à quitter la table pour sortir un peu, suite à quoi Tekko lança un regard noir à Ryuichi, ce dernier ne broncha même pas et débarrassa la table en refusant l'aide de tout le monde, pas comme un gamin qui fait un caprice mais comme un homme mature qui n'a clairement pas envie de compagnie à ce moment précis. Sai monta vers les chambres pour les préparer, Tekko semblait surveiller la jeune femme derrière la fenêtre sans rien dire, Rina retourna à l'atelier pour travailler après s'être pris un vent du blond aux lunettes de soleil. L'ambiance n'était vraiment plus ce qu'elle était et tout semblait se résoudre à un câble tendu à l'extrême, tout le monde était sur les nerfs.

Une fois la vaisselle terminée, Ryuichi se dirigea vers l'atelier mais se fit interpeller par le grand baraqué qui semblait vouloir discuter, ils se mettent donc dans une pièce à l'écart et ferment la porte, sachant que le ton va probablement monté.

« Qu'est ce que tu me veux? Fais bref, j'ai encore du taf en ce qui me concerne.
- Que comptes-tu faire d'elle?
- De qui tu parles?
- Me prends pas pour un con! J'te parle de Litchi! Tu vois dans quel état elle est?
- Qu'est ce que je suis supposé répondre à ça?
- Non mais tu t'entends?! Tu nous as tous fait venir ici, on a accompli la mission en prenant des risques, toi y compris, pour qu'au final, tu l'ignores complètement et qu'elle soit dehors, toute seule, en train de pleurer?!
- Et alors? On a tous un travail à remplir ici, je pensais pouvoir l'aider et éventuellement qu'elle se joindrait à nous, mais c'est pas le cas.
- C'est tout ce que ça te fait? Tu penses pas que tu aurais du réfléchir un peu plus avant de l'embarquer là dedans? Pourquoi tu l'as choisi elle?
- Tout le monde fait des erreurs.
- Tu déconnes j'espère?
- J'ai fait mon max d'accord? J'ai même failli passer l'arme à gauche en me poignardant pour qu'elle se rende compte de ce qui se passait, elle a jamais voulu me croire. Maintenant que tu lui as raconté une connerie, elle s'imagine des choses, alors fous moi la paix.
- Si tu essayes de quitter cette pièce alors qu'on en a pas fini, tu risques d'avoir des ennuis...
- Si tu veux la prendre pour toi, vas y, t'as déjà bien commencé le boulot. »


Au moment même où Tekko essaye de lever le poing en direction de Ryuichi qui est toujours dans un sale état, la porte s'ouvre d'un grand coup avec Rina qui pointe son fusil sur le grand baraqué et Sai qui arrête le bras du barman, sachant très bien ce qu'il allait sortir de sa poche. Ce dernier quitta la pièce sans rien dire et se dirige vers l'atelier, suivi de Rina qui va surement essayer de lui parler. Lorsque Sai et Tekko sortent à leur tour, ils remarquent tous les deux Litchi rentrer dans la maison sans dire un mot pour aller directement se coucher, ils la suivent sans rien dire en se disant qu'il ferait mieux d'aller coucher eux aussi. Une fois en haut, Tekko regagne la chambre des garçons alors que Sai décide de rentrer discrètement dans la chambre des femmes, prévenant Litchi dès son entrée.

« Ne t'en fais pas Litchi, c'est moi, Sai. *s'avance à pas de loup pour s'asseoir non loin de son lit mais pas trop près d'elle* Je venais simplement voir si ça allait, la journée n'a pas été facile pour toi donc... Enfin, sache juste qu'on est là si tu as besoin de parler. Ryuichi n'est pas très facile à comprendre, il est d'ailleurs généralement seul et refuse qu'on soit à ses côtés. Mais il faut que tu s... »

Au même moment, en bas, un grand claquement de porte se fait alors qu'on peut entendre crier Rina:

« Si t'en a rien à foutre de nous, t'as qu'à te débrouiller tout seul, pour être polie! Tu veux être seul? Bah restes-y, pauvre con! »

Sans plus tarder, les pas secs et rapides de Rina qui monte les escaliers se font entendre avant qu'elle débarque dans la chambre, les larmes aux yeux. En allumant la lumière et voyant Sai dans la chambre, elle l'attrape et lui fout un coup de pied au cul violent qui le propulse dans la chambre des garçons, claque leur porte de chambre avant de claquer celle des filles et de s'allonger dans son lit, toute habillée et un peu mouillée, avant de se mettre à pleurer dans son coin. Apparemment, le fait d'être restée un peu de temps avec Ryuichi ne lui a pas rendu service.
Ce dernier se trouve dehors, sous la pluie, en train de fumer une cigarette, une pluie assez battante, mais il reste dehors sous cette dernière malgré son état de santé, préférant le bruit de la pluie à celui qu'il pourrait y avoir dans la maison. Quelle journée de merde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 15:14

LitchiImpossible pour Litchi de savoir ce qu'il s'était dit pendant qu'elle était dehors. Elle voyait bien les efforts de Sai et de Tekko pour la faire sourire, mais elle n'y avait définitivement pas le cœur à ça. Malgré tout, lorsqu'elle revint, elle leur adressa un petit sourire reconnaissant avant de filer vers sa chambre, n'ayant pas de tenue pour la nuit, elle se déshabilla et resta simplement avec sa brassière et son short avant qu'on ne frappe à la porte. Elle se couvrit par réflexe de son draps alors que Sai entrait, et essayait encore de la réconforter.

Affichant un air déconfit, elle s'apprêtait à lui répondre qu'il n'y était pour rien et qu'elle avait le sentiment d'avoir tout gâché lorsque des éclats de voix venant d'en bas jaillirent et que Rina débarqua telle une furie dans la pièce. Sans avoir son mot à dire, Sai fut mis à la porte et elle se jeta sur le lit, toute habillée et en larmes. Depuis qu'elle l'avait rencontrée, Litchi était persuadée que Rina ne l'aimait pas, mais elle avait mal au cœur de la voir aussi malheureuse, surtout qu'elle pensait en être responsable. Elle se leva donc et enfila rapidement sa tunique par-dessus ses vêtements de nuit, mais resta pieds nus avant de s'approcher de Rina et lui murmurer sans la toucher

«Je suis désolée...» puis elle sortit de la chambre. Dans un premier temps, elle essaya de chercher dans la maison, n'osant pas entrer dans la fameuse salle secrète, mais elle n'entendait rien à l'intérieur, donc elle finit par sortir et trouva Ryuichi sous la pluie.

Ne se préoccupant pas de l'eau, elle s'avança vers lui et finit par se placer face à lui... puis elle avança et le prit dans ses bras sans même attendre son autorisation, plaquant sa tête contre son torse et fermant les yeux en craignant qu'il ne la rejette

«Je suis vraiment désolée... je me suis encore imaginée des choses qui n'avaient pas lieu d'être... mais je ne veux pas que vous... je ne veux pas que tu te renfermes sur toi-même...» elle recula alors, affichant un air de petite fille qui venait de se faire disputer, l'eau qui coulait sur son visage donnait l'impression qu'elle pleurait, son air triste n'arrangeant pas les choses, bien qu'il n'en était rien

«Tu as la chance d'avoir des amis formidables qui tiennent à toi. Sans oublier Rina qui mérite surement que tu passes plus de temps avec elle» bon, une fois de plus elle s'imaginait des choses, et allez savoir s'il avait compris ce qu'elle sous-entendait mais passons «je... j'aimerais avoir la chance, moi aussi, d'avoir des amis sur qui je peux compter de la sorte. Et je voudrais que tu en fasses partie, et si pour toi ça implique de me réconforter en passant ta main dans mes cheveux, ça me va! J'ai cru que... je suis désolée, je voulais juste que les choses soient claires, je ne voulais pas que les choses changent pour autant...» elle n'était pas très douée pour dire ce qu'elle ressentait au final, elle était désormais trempée et éternua un bon coup avant de ramener ses mains sur ses épaules, frigorifiée malgré la température plutôt douce.

«Rina est malheureuse... tu devrais aller la voir. Je.. je vais aller attendre à l'abri, ou au pire j'irai dormir sur le canapé si vous voulez rester un peu seuls... mais je t'en prie, va lui parler...» même si elle aurait aimé qu'il lui parle à elle aussi, mais il était hors de question, à ses yeux, que Rina souffre davantage par sa faute. Elle en avait bien assez fait, et choper un rhume était une piètre punition finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 16:29


Ryuichi
Fumant tranquillement sa cigarette sans prendre en compte le fait que c'est la deuxième d'affilée ou qu'il était dehors depuis plusieurs minutes sous cette pluie battante, il entendit le bruit de la porte de la planque s'ouvrir. Il ne regarda même pas qui était la personne qui allait descendre pour venir le voir, il préféra faire un bref calcul dans sa tête. 80% de chances que ça soit Tekko qui vienne lui enfoncer son poing dans la tronche, ce qui va dégénérer peu après, 19,99999999% que ça soit Sai qui vienne, lui demandant de rentrer en lui disant que tout va s'arranger et ce dernier va aller se faire voir alors que Ryuichi va faire un tour du village avec seulement sa chemise blanche et sa veste noire par dessus pour le couvrir, vu son état, ça va être la catastrophe. L'infime pourcentage qui reste? Pas Rina vu qu'il la connait bien et qu'il sait qu'elle ne reviendra pas vers lui après ce qu'il lui a répliqué, ça serait... Litchi, mais aucune chance, à part si c'est pour venir lui dire ses quatre vérités à la face et probablement le baffer, mais très peu possible.
C'est alors qu'il sent une paire de bras l'enlacer d'un seul coup, lui faisant ouvrir les yeux pour se rendre que la belle chevelure toute mouillée de Litchi était là, alors qu'elle s'était calé la tête contre son torse en étant vêtu très légèrement. Elle s'excusa de ce qu'elle s'est encore imaginée mais qu'elle ne veut pas qu'il se renferme sur lui même pour autant. L'ex Invokeuse finit par reculer avec un visage triste, la pluie donnant presque l'impression qu'elle pleurait mais ce n'était pas le cas, pour l'avoir déjà vu et entendu, il le saurait.

La jeune femme ne lui laissa aucun répit et continua en disant qu'il a de la chance d'avoir des amis formidables et qu'il devrait passer un peu plus de temps avec Rina qui le mérite surement, ses paroles trahissant encore une idée qu'elle doit se faire et qui fait rouler des yeux le jeune homme bien caché derrière ses lunettes. Elle voudrait elle aussi avoir de tels amis sur qui elle peut compter, ajoutant qu'elle voudrait qu'il en fasse partie, même si ça implique qu'il lui caresse les cheveux pour la réconforter... Décidément, elle a décidé de ne lui laisser aucun répit avec toutes ses bêtises qu'elle peut dire ou penser, déclarant qu'elle ne voulait pas que les choses changent comme elles le sont devenues.
En la voyant éternuer, Ryuichi enleva sa veste noire en un tour de bras et la plaça sur les épaules de la jeune femme, tenant sa cigarette à sa bouche qui ne s'éteignait pas malgré la pluie, feu magique, c'est bien pratique! Le barman écouta la demoiselle lui parler de Rina qui est malheureuse et qu'il devrait aller lui parler, quitte à ce qu'elle dorme dans le canapé. Il la regarda avant de la tourner vers la porte de la maison et de lui mettre un coup de pied aux fesses, ce que font toujours Ryuichi et sa bande entre eux pour se dire de ne pas rester là. La regardant, il dit simplement avec sa cigarette aux bords des lèvres:

« Ça ne va pas tout ça! Allez déjà vous réchauffer et ne tomber pas malade, vous avez une mission à accomplir demain. Je finis ma cigarette et j'arrive. »

Presque comme une prémonition, la porte s'ouvrit avec Sai qui attrapa la jeune femme pour l'enrouler dans une serviette, n'hésitant pas à la sermonner pour son attitude déraisonnable de sortir ainsi, qu'elle ne devait pas imiter cet imbécile de Ryuichi qui n'en fait qu'à sa tête et qu'il aurait bien pu rester deux heures de plus dehors s'il l'avait décidé. Malgré le sermon, Tekko était redescendu pour apporter des vêtements chaud, accompagné de Rina qui essuyait ses larmes alors qu'elle venait de changer de vêtements elle aussi. Sai indiqua la pièce d'à côté à la jeune femme pour qu'elle puisse se changer à l'abri des regards et bien se ressuyer, précisant aussi qu'elle pouvait foutre en boule veste du barman si elle désirait se venger de lui, tout ça en rigolant. Une fois la porte fermée, tout le monde attendait avec impatience que la "star" revienne à l'intérieur et surement que Litchi pouvait le voir de sa fenêtre, il n'était pas bien loin de toute façon.
Il resta encore de longues minutes dehors, cette fois encore moins habillé qu'auparavant et lorsqu'il se décida à rentrer, tout le monde, l'ex Invokeuse y comprit, l'attendaient dans la cuisine. A cette vision, Ryuichi s'arrêta un instant et tenta de repartir dehors mais deux doigts de Tekko dans son col de chemise ont suffit à le tirer jusqu'à l'intérieur, il était complètement trempé, grelottant presque mais restait digne, la peau presque bleue. Sai prit alors la parole, un air sérieux:

« Pour commencer, tu prends Rina dans tes bras pour t'excuser de ton comportement et de l'avoir fait pleurer.
- Je suis tr...
- EXÉCUTION! »


La jeune femme aux cheveux mauves posa deux serviettes bien chaudes autour du beau blond tout trempé avant de se mettre dans ses bras, pleurant encore un peu et s'excusant d'avoir dit ce qu'elle lui avait. Il ne bougea pas d'un centimètre et ne dit rien mais la serra un peu contre lui, lui frottant légèrement le dos en faisant attention à ne pas mouiller ses nouveaux vêtements. Puis se fut au tour de Tekko de prendre la parole, mais d'un air un peu plus menaçant:

« Maintenant, pareil avec Litchi, tu t'excuses auprès d'elle et si elle le veut, elle viendra te faire un câlin si tes excuses lui conviennent.
- Mais vous al...
- *lui met une tape derrière la tête* EXÉCUTION! »


Ryuichi grogna un peu en dessous des serviettes qui le couvraient pour qu'il sèche et il se tourna vers la jeune femme qui venait de se changer et qui était en retrait comparé au reste du groupe. Il avança de quelques pas, essuya un peu les verres de ses lunettes avant de marmonner:

« Veuillez m'excuser Litchi...
- *lui retape derrière la tape* J'ai rien entendu!
- *lui fout un coup de pied dans le tibia et se retourne vers Litchi en articulant* Excuse moi Litchi! »


Suite à cela, il tendit les bras vers elle, grelottant un peu et tournant un peu la tête pour ne pas le regarder à cause de la situation gênante, alors qu'il se demandait s'il allait se prendre un vent ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 17:55

LitchiDifficile de savoir ce qui pouvait bien lui passer par la tête à cet instant. La jeune femme grelottait sous la pluie lorsqu'il ramena sa veste sur ses épaules et elle essaya de faire de son mieux pour arranger les choses entre lui Rina.. sauf que ça semblait l'agacer plus qu'autre chose et sur l'instant, elle ne savait pas trop quoi penser. Il finit par la retourner pour qu'elle aille vers la porte et lui mit ni plus ni moins qu'un coup de pied aux fesses? Oh, pas très fort, mais le geste eut le mérite de la faire basculer vers l'avant, elle n'était clairement pas habituée à ce genre de manœuvre et fut rattrapée de justesse par un Sai qui la regardait d'un air amusé alors qu'elle lui lançait un regard totalement déboussolé..

Elle se tourna alors vers Ryuichi, mais son sourire semblait dire que tout était plus ou moins arrangé finalement et qu'il ne faisait que répondre à ses attentes, à savoir se comporter avec elle comme si elle était l'une des leurs... elle lui lança alors un sourire reconnaissant avant de suivre docilement Sai vers une pièce où elle pourrait se changer. Elle avait droit à deux serviettes, une pour son corps et l'autre pour ses cheveux, sauf que si on lui avait fourni des vêtements de rechange, il n'en était rien pour les sous-vêtements et les siens se trouvaient dans ses affaires à l'étage, dans la chambre. Tant pis, elle enfila donc une robe sans rien en dessous et n'arrêtait pas de répéter dans sa tête de faire attention à la posture qu'elle prendrait pendant le reste de la soirée.

Elle revint donc dans la cuisine, l'air un peu coincée surement, les jambes bien serrées et elle se mettait le dos droit contre le mur, refusant de s'asseoir jusqu'à ce que Ryuichi revienne. Celui-ci voulut visiblement prendre la fuite dès son arrivée, mais Tekko l'en empêcha avant que Sai n'insiste pour qu'il s'excuse auprès de Rina... Litchi afficha alors un sourire doux, ramenant ses mains jointes sous son menton, vraiment heureuse que ça s'arrange entre eux... puis Tekko lui ordonna de prendre également Litchi dans ses bras, ce à quoi l'ex-invokeur fut plutôt surprise et le regarda sans vraiment comprendre.... mais lorsque Ryuichi tendit les bras, elle ne put s'empêcher de jeter un regard à Rina, comme si elle attendait sa permission, mais visiblement, tout le monde la poussait à accepter aussi elle s'avança et vint se blottir dans les bras du beau blond.

Elle l'entoura de ses bras, et même si c'était soit disant à lui de s'excuser, elle ne put s'empêcher de lui demander pardon une nouvelle fois, se sentant horriblement responsable de tout ce qui avait pu se passer ce soir. Puis elle recula et les regarda tous les uns après les autres, se dépêchant le lâcher Ryuichi pour ne pas prendre le risque que Rina le prenne mal avant de se tourner vers Tekko

«Vous êtes... un groupe vraiment peu commun. Mais votre amitié est belle à voir... amitié ou plus d'ailleurs» qu'elle s'empressa d'ajouter en regardant Rina qui devait surement se demander de quoi elle parlait, puis elle frissonna un peu, même si elle était sèche, elle avait encore les cheveux humides et la fatigue n'aidait surement pas à avoir la forme, mais dans l'ensemble, elle se sentait plutôt détendue «merci encore pour tout... c'était assez... déroutant comme première rencontre, j''avoue que les choses auraient surement pu être plus simples, mais je suppose qu'avec Ryuichi, ça doit être difficile de faire simple n'est-ce pas?» elle eut un léger regard amusé avant de ramener sa main devant la bouche pour bâiller, c'est alors que Tekko se mit à rire et l'attrapa en mode sac à patates sur son épaule

«Bon allez hop la ptite dame! Au lit maintenant!!» sauf qu'il ignorait évidemment le désagrément de la jeune femme qui ne portait rien sous sa robe! Litchi écarquilla les yeux et se mit rapidement à le tambourinner dans le dos à coups de poings - sachant très bien que ça devait pas lui faire grand chose
«Non non non non non!!! Posez moi tout de suite!!!» elle avait beau serrer les jambes comme elle pouvait, le stress ne l'aidait pas à avoir les idées claires et elle se tortillait dans tous les sens et finit par carrément user de la magie pour envoyer une petite décharge électrique au niveau des oreilles du colosse! Avec Griam, elle avait appris à cibler les points faibles de ce genre de gars et par la surprise, il la lâcha enfin! D'un bond, elle revint vite sur ses pieds et par réflexe, ramenant ses mains au niveau du bas de sa robe pour s'assurer qu'elle reste bien retombée!

«Je suis désolée mais vous ne m'avez pas laissé le choix!!» elle se sentait morte de honte et se dépêcha de filer pour aller s'enfermer dans la chambre des filles, fouillant l'orbe pour récupérer des sous-vêtements.. elle réalisa alors qu'ils avaient justement fouillé l'orbe en question pour retirer les appareils espions et elle en vint à la conclusion qu'ils avaient surement vu ses petites culottes! Elle ramena sa main sur son visage, les joues rougies par la honte mais se dépêcha quand même d'enfiler quelque chose avant de se glisser toute entière sous la couette, recouvrant même sa tête comme si elle espérait disparaître... malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un large sourire sur le visage, la journée se terminait bien mieux qu'elle n'avait commencé finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 19:36


Ryuichi
Il est vrai que cette petite équipe, ou plutôt ce groupe d’amis, passe plus souvent son temps à se chamailler qu’à vraiment bien s’entendre, mais c’est dans de tels moments qu’ils comprennent qu’ils sont nécessaires à chacun. A présent, il y avait un nouveau membre dans cette équipe : Litchi, même si elle ne s’en était pas encore rendue vraiment compte. Malgré sa légère hésitation en regardant tout le monde puis Ryuichi qui lui tendait bêtement les bras, avec « l’accord » de Rina, la petite demoiselle se jeta presque dans les bras du beau blond en lui demandant pardon à nouveau, elle se sentait responsable de tout ce qui s’est passé pendant cette soirée, mais il n’en était rien et il lui frotta délicatement le dos avant de la laisser se reculer vu qu’elle semblait vouloir parler.
Sa déclaration à Tekko concernant ce groupe était vraiment chaleureuse à entendre, bien que la fin semble tout de même suspecte lorsqu’elle lança un regard à Rina qui haussa les épaules, preuve qu’elle n’avait pas compris non plus. Quoi qu’il en soit, la demoiselle semblait bien fatiguée par toute cette journée remplies d’émotions, de corps bien mouillés par la pluie et de mauvaises blagues entre amis. Elle annonça qu’elle avait vécu une première rencontre assez déroutante, tout en accentuant le fait qu’avec Ryuichi rien ne devait être facile, ce qui lui fit avoir un hoquet de surprise, même s’il pouvait s’attendre à un tel commentaire. Par contre, après avoir ri de sa petite blague, le géant se décida à l’attraper comme un sac à patate et là, ce fut le drame.

Le grand blond semblait bien s’amuser à porter Litchi de la sorte en la faisant voler à droite à gauche, mais cette dernière ne semblait absolument pas à l’aise quand à elle ! Elle n’arrêtait pas de se débattre et de tambouriner avec ses petits poings dans son dos afin qu’il la lâche, tout en le criant d’ailleurs, mais rien à faire, lorsque Tekko a décidé d’embêter quelqu’un, c’est peine perdu pour qu’il s’arrête. Cependant, il était loin de se douter qu’il recevrait une petite décharge électrique au niveau de l’arrière de son oreille pour le stopper et le faire lâcher. Par chance, la foudre était l’élément du grand gaillard, encore heureux ! Sinon personne n’aurait pu prédire où aurait valsé la pauvre ex Invokeuse qui semble affreusement gênée par cette situation qui ramène ses mains devant sa robe pour la tirer vers le bas.
Elle s’excusa très brièvement et fonça en haut dans sa chambre, laissant comme une incompréhension pour Sai et Tekko qui se regarde l’un l’autre jusqu’à ce que Rina leur dise :

« Vous n'avez rien remarqué les garçons?
- Bah quoi?
- Eh bien...
- Allez accouche!
- Elle n'avait pas de sous vêtements! »


A ce moment là, les deux hommes ont complètement virés au rouge, Sai ayant un soudain saignement de nez et fonça chercher un mouchoir tandis que Tekko regardait ses mains en se rappelant la façon dont il a pu la porter... oh mon dieu, il s'en veut d'avoir fait un geste tellement déplacé et gênant pour elle, il se met à genou par terre, rongé par la honte et n'arrête pas de répéter "Pardon, pardon, pardon, pardon, ...", ce qui a le don de faire rire Rina qui avait l'habitude de distinguer la silhouette d'une femme assez facilement et voir ce genre de différences. Mais devant la non réaction de Ryuichi, elle se tourna vite fait pour lui poser la question de savoir s'il l'avait remarqué ou non, il haussa simplement les épaules avec un sourire en coin avant d'aller à l'atelier, ce qui fit rougir de jalousie Rina qui grogna avant de monter les deux gugusses dans leur chambre avant d'arriver dans celle des filles où Litchi était déjà couché.
La femme aux cheveux mi longs prit place sur le lit près de sa nouvelle amie en lui prenant la main pour lui parler un peu et la rassurer:

« Merci d'avoir fait ce que tu as fait pour moi... Je t'ai mal jugé et je pense qu'on est parties sur de mauvaises bases toutes les deux, tu veux bien qu'on recommence à zéro à partir de demain? »

Elle esquissa un joli sourire que la pleine lune dehors laissait entrevoir dans la chambre avec une température correcte, avant qu'elle finisse par une petite confession:

« Je vois que tu as compris quelque chose me concernant, mais je dois t'avouer la vérité: j'aime Ryu depuis qu'il m'a sauvé la vie il y a plusieurs années de ça. On se voit assez rarement et quand c'est le cas, je sais qu'il ne me remarque jamais, son coeur ne bat plus depuis longtemps d'après ce qu'il m'a dit la première fois que je lui ai demandé s'il voulait sortir avec moi... Enfin c'est Ryu, il est trop complexe pour moi et j'ai beau n'avoir d'yeux que pour lui, ça ne changera jamais, alors ne va pas croire quoi que ce soit Miss Litchi, d'accord? Bonne nuit ma belle, ça m'a fait du bien de pouvoir me confier à une femme et pas à ces idiots. »

Rina eut quelques instants de rire en finissant sa phrase et elle dégagea les cheveux du front de Litchi pour lui embrasser tout doucement, se déshabillant rapidement pour aller se glisser sous la couette à moitié nue à son tour. La nuit va faire du bien à tout le monde et vu que les garçons ne font absolument aucun bruit, c'est qu'ils dorment déjà tous. Tous, sauf un, qui vient de se faire une grosse cafetière pour tenir la nuit, troquant ses lunettes de soleil pour d'autres lui permettant d'avoir une meilleure acuité et des informations sur les pièces qu'il travaille. En commençant le travail, il se motiva en disant:

« Bon... Vas me falloir du courage. La Néo ShinRa a mis des mois avec plusieurs scientifiques pour créer ceci? Je me laisse la nuit pour le refaire et l'améliorer! »

La nuit allait être bénéfique pour certains, mais très longue pour d'autres apparemment!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 27 Nov - 20:25

LitchiMorte de honte, la jeune femme demeurait emmitouflée sous la couette en fermant les yeux avec force, comme si de cette manière, elle pouvait disparaître... mais il fallait croire qu'on ne disparaissait pas aussi facilement, car elle entendit rapidement les pas dans l'escalier jusqu'à ce que la porte s'ouvre et que quelqu'un vienne s'installer sur son lit. Le cœur battant, elle se demandait qui cela pouvait bien être, mais supposait que Sai ou Tekko se seraient annoncés. Aussi elle se risqua un regard et aperçut dans la pénombre Rina qui vint lui prendre la main...

Litchi se redressa alors histoire de sortir de la couette et la regarder pendant qu'elle lui parlait, visiblement, la jeune femme avait des choses à raconter, des choses qui lui pesaient sur le cœur et l'ex-invokeur ne pouvait s'empêcher d'être triste pour elle... elle avait cru qu'il y avait quelque chose entre Ryuichi et Rina, mais visiblement il s'agissait d'un amour à sens unique...

«Je suis désolée... je ne peux pas comprendre ce que vous ressentez, je... je n'ai jamais été amoureuse. Mais... il paraît que lorsque deux personnes passent beaucoup de temps ensembles, des sentiments peuvent naître? Peut être qu'un jour, son cœur battra pour vous?» elle se mit à rougir légèrement, bien que Rina ne pouvait probablement pas le voir «enfin, c'est ce que l'on m'a dit. J'ai passé des années avec mes gardiens, et il n'y a jamais rien eu entre nous...» sans le vouloir, elle venait peut être de rassurer un peu la jeune femme sur le fait que même si Ryuichi partait à l'aventure avec elle, il ne se passerait rien. Maintenant qu'elle savait ses sentiments pour le beau blond, cela donnerait encore moins envie à Litchi de s'attacher à lui autrement qu'en amitié.

La jeune femme aux mèches violettes l'embrassa sur le front et alla se coucher, l'ex-invokeur lui sourit et ramena la couette sur elle avec un air serein... oui, la soirée se terminait bien mieux que la journée n'avait commencée.

Le lendemain matin, Litchi fut levée bien avant l'aube, surement parce qu'elle avait trop dormi la veille aussi à cause de toutes ses émotions, il faudrait qu'elle fasse attention à se recaler pour avoir des heures de sommeil plus convenables. Rina dormait encore, alors elle se leva et se faufila en silence jusqu'à la cuisine. Elle ne savait pas faire grand chose en cuisine, mais elle savait faire des crêpes et se disait que ça pourrait être apprécié de tous? Mais d'abord, elle pela et coupa plusieurs fruits et les mit à mijoter dans de l'eau et du sucre pour préparer une bonne confiture, puis elle s'attela à la pâte à crêpes, en se rappelant du gabarit de Tekko et de l'appétit de Sai, aussi elle fit double dose et prépara donc une magnifique tour de belles crêpes bien fines et bien dorées!

Elle entendit alors du bruit et sursauta, mais il n'y avait personne? Elle avança doucement dans la demeure jusqu'à arriver vers la fameuse pièce de travail où elle n'était jamais entré... elle colla sa tête contre la porte, il y avait un drôle de bip? Elle finit par pousser doucement la porte et trouva Ryuichi avachi sur un bureau... elle s'avança doucement, ne sachant pas si elle avait le droit de voir tout ça, aussi elle essayait de ne pas trop regarder ce qu'il y avait là et se concentra uniquement sur le beau blond... elle caressa doucement ses cheveux, jugeant qu'il ne devait vraiment pas être dans une position confortable pour dormir. À l'étage, il commençait à y avoir du bruit, tout le monde commençait à se réveiller et l'odeur des crêpes et de la confiture allait surement leur donner envie! Du moins elle l'espérait... elle soupira en regardant Ryuichi avec un sourire amusé


«Allez, debout. En plus, tu as perdu tes lunettes!» et de ce qu'elle avait compris, lorsqu'il ne les avait pas, c'était qu'il était vulnérable quelque part alors... peut être que ça le motiverait soit à aller se coucher dans son lit, soit à se réveiller?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 5:51


Ryuichi
C'était un véritable challenge que s'était lancé Ryuichi pour cette nuit! Bon, il a l'habitude d'en faire autant lorsqu'il travaille après le service au bar à Bevelle, mais tout de même, la journée avait été assez épuisante mais il ne renoncerait pas à faire ce qu'il a prévu. Etalant ses outils sur l'atelier et allumant simplement une petite lampe non loin de lui, changeant aussi de lunettes pour une plus grande précision, il entama son travail. Que faisait-il? Ni plus ni moins que d'essayer de reproduire la lunette qu'avait confié la Néo ShinRa à Litchi, eh oui, rien que ça!
Par chance, il avait beaucoup de contacts avec les autres mondes, que ça soit Gaïa, Dol ou même Héra, cela lui permettait de beaucoup développer ses connaissances en matière d'appareils et de technologie. Celle des Al Bheds était très intéressante, mais il fallait qu'il puisse l'améliorer en mélangeant les bienfaits d'une technologie avec celle d'une autre, n'en garder que le meilleur. Il commença donc son analyse, mais d'abord, une petite tasse de café qu'il s'est préparé.

« Hum... Je dois dire que le kafé d'Héra n'est pas mauvais du tout, je devrais en commander pour le bar, on ne sait jamais; »

C'est ainsi qu'il commença son travail de la nuit, alors que l'horloge indiquait que minuit n'était pas encore passé. Ce fut un travail long et fastidieux, pas mal d'échecs pour peu de résultats, mais le principal était de pouvoir recréer une lunette du même genre et qui fonctionne globalement pareil pour y transférer toutes les informations nécessaires, puis de modifier les paramètres à volonté pour de nouveaux ajouts. La concentration du jeune homme fut tel qu'il eut bien un ou deux saignements de nez dans la soirée, plus dû à l'épuisement qu'à la concentration intensive pour être honnête, ou peut-être bien les deux.
Toutefois, l'aube n'était pas encore arrivée qu'il était déjà parvenu à ses fins, même si celle-ci n'allait surement plus tarder peut-être, il a complètement perdu la notion du temps. Il s'arrêta un instant pour s'étirer et bailler le plus possible, retirant ses lunettes de précision pour caler un instant la lunette qu'il venait de créer à son oeil pour l'activer, tout semblait marcher sans trop de soucis, il régla simplement la couleur du filtre devant l'oeil à sa guise, un rouge assez coloré, avant de la retirer et de poser ses bras sur sa table de travail. Il n'y avait plus de kafé, il avait déjà tout bu et Morphée commençait à avoir raison de lui. Ses yeux se rivèrent sur ce qu'il y avait sur la table: des mouchoirs ensanglantés pour ses saignements de nez, les deux lunettes, ses outils, la lampe, la cafetière mise sur le côté, etc...

Soudain, quelques petits bruits dans la cuisine, mais rien de suspect pourtant. Ces bruits venaient à peine d'apparaitre, des bruits de pas assez léger, surement Rina qui sort faire son jogging matinal ou Sai qui va chercher le journal, la pièce où se trouve Ryuichi ne dispose d'aucune fenêtre pour connaître le temps qu'il fait dehors. Laissant sa tête allongé sur ses bras, ses yeux finissent par voir un petit cadre photo qu'il avait accroché sur un coin, juste en face de lui, il sourit en le voyant alors qu'une légère odeur commençait à venir jusqu'à lui, une douce odeur agréable qui l'hypnotisa au point qu'il va simplement cesser de lutter pour se laisser dormir là, même si sa position est complètement mauvaise pour lui.
Pas le temps de rêver mais seulement de se reposer une durée indéterminée, une sensation de chaleur et de caresse dans ses cheveux lui font le plus grand bien alors qu'il entend une voix amicale le réveiller, bien que son cerveau n'a pas forcément compris tout ce que signifiait ce qu'on venait de lui dire. Ryuichi décolle la tête de ses bras avant de mettre sa main devant sa bouche en baillant, ouvrant lentement les yeux pour voir Litchi souriante devant lui. Il réfléchit un instant, puis se frotte les yeux pour être sur que c'était bien la demoiselle devant lui, quoi que ça expliquerait clairement la bonne odeur ambiante, aucun des deux abrutis ne saurait en faire autant sauf en cramant la cuisine. Le jeune homme lève doucement la main pour saluer la jeune femme, ne voulant pas vraiment se montrer familier avec elle.

« Salut... Litchi. Vo... Pourquoi t'es déjà réveillé? »

Il allait utiliser le vouvoiement, mais son intérêt quand à savoir la raison pour qu'elle soit déjà debout plutôt que de connaître son état actuel venait de grimper en flèche, alors qu'il essaye encore d'ouvrir correctement les deux yeux. Ryuichi a la trace de sa manche de chemise sur laquelle il s'est appuyé gravé légèrement sur le visage, mais impossible de le savoir. Prenant peu à peu conscience, il fait glisser sa main sur la table pour tenter de cacher les mouchoirs de sang d'un air naturel, alors qu'il fixe la demoiselle dans les yeux pour détourner son regard. Une fois qu'il pense cela fait, il remarque que ça chahute pas mal en haut... Ah, l'éternelle bataille d'oreilles du matin entre eux, le barman sourit en se disant qu'il a bien fait de dormir en bas pour cette fois, expliquant brièvement à Litchi cette "tradition":

« Le matin, le premier réveillé à l'habitude de réveiller les autres pour une bagarre à coup d'oreillers, ne va pas croire qu'il oublie les filles pour autant, Rina est presque la première à se lancer dans la bataille en général... Du coup, tu fais bien d'être déjà descendu. »

Son regard était encore complètement léger, voir mou, les cernes sont légèrement dessinés sous ses yeux mais ce n'est pas la chose qu'on remarque le plus. Il ne se tient pas vraiment droit, plutôt avachi, les bras tombant, regardant l'ex Invokeuse presque comme s'il attendait quelque chose d'elle en réalité. Quoi précisément? Rien qu'il n'avouera certainement, mais après une minute passée ainsi, il soupira un coup et décida de se lever, faisant presque un petit bond sur le sol. Par contre, ne pas avoir bouger de la nuit semble lui avoir causer du tort vu qu'il vacille automatiquement, se rattrapant de justesse à un meuble non loin. Il se retourne vers Litchi et avance de deux pas vers elle pour attraper ses lunettes de soleil qui sont derrière elle, lui indiquant d'un signe de la main qu'il est prêt à la suivre jusqu'à la cuisine et qu'elle peut passer devant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 9:21

LitchiDifficile de savoir ce qu'il avait pu trafiquer toute la nuit. Mais Litchi n'était pas le genre à fouiner lorsqu'elle savait clairement qu'il y avait des choses qui ne la concernaient pas. Pour les mouchoirs ensanglantés, elle ne s'était pas inquiétée plus que ça, cela pouvait venir de sa blessure qui s'était un peu réouverte, ou d'une coupure pendant qu'il travaillait. Son père se blessait tout le temps à la forge, donc elle savait que lorsque l'on travaille de nuit, avec la fatigue, on se blesse plus facilement. Mais vu la quantité de sang sur les mouchoirs, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter.

Elle lui sourit donc lorsqu'il lui demanda pourquoi elle se levait aussi tôt et se recula pour lui laisser la place de se redresser

«Je crois que j'ai un peu trop dormi entre avant-hier et hier... et je me suis couchée quand même assez tôt, donc je suppose que je n'avais simplement plus sommeil. J'ai préparé le petit déjeuner, même si j'ignore ce que vous buvez... je n'ai pas trouvé de thé» et le café non plus, mais elle ne savait pas préparer le café de toute manière, personne de son ancien groupe n'en buvait, et ses parents non plus. Tout le monde autour d'elle ne carburait qu'au thé, donc forcément...

C'est alors qu'il y eut un bruit pas possible à l'étage, dans un premier temps elle s'inquiéta avant que des éclats de rire se fassent entendre et elle afficha un sourire doux. Elle portait la même tenue que la veille, à savoir une robe assez légère et colorée, assez typique de Kilika puisque ses vêtements à elle avaient été mis à sécher, mais cette fois au moins, elle portait ses sous-vêtements donc elle ne se sentait pas gênée! Elle passa sa main sur la joue de Ryuichi pour essayer de détendre un peu sa peau qui était marquée par le tissu de sa manche, puis elle se poussa pour qu'il puisse se lever, mais sa posture ne lui disait rien qui vaille et elle l'arrêta avant qu'il n'aille vers la cuisine


«Attends.. assis toi quelques secondes...» elle le fit s'asseoir à l'envers sur la chaise, torse contre le dossier avant de commencer à regarder son dos, elle passa ses doigts le long de sa colonne vertébrale avant de passer l'un de ses bras sous son aisselle, l'autre main appuyait derrière l'épaule «Ferme les yeux, et souffle doucement. Détends toi...» elle attendit de sentir ses muscles se relâcher un peu et crac, elle fit un mouvement assez sec mais très précis pour le remettre en place... elle fit ensuite rouler son épaule avant de faire la même chose, mais de l'autre côté «tu t'es déplacé au moins trois vertèbres... allez, on recommence, ferme les yeux et souffle profondément...» elle exécuta la manœuvre à nouveau avant de lui demander de se lever, cette fois, elle passa ses deux bras sous les aisselles de Ryuichi - ce qui l'obligea à se mettre temporairement sur la pointe des pieds - avant de l'inciter à tomber en arrière pour qu'elle le maintienne, ce qui redressa correctement toute la colonne dans un bruit qui la rassura. De là, elle resta derrière lui et le massa doucement du bout des doigts en souriant

«Voilà, c'est mieux... il va falloir faire attention la prochaine fois!» ils entendaient le bruit des autres qui descendaient les escaliers, appâtés par la bonne odeur de crêpes et de confiture maison surement. Elle se tourna vers Ryuichi avec un léger sourire

«Mon père était forgeron, presque tous les jours il avait des problèmes de dos. Dans un premier temps, c'était ma mère qui s'occupait de lui, mais à force, on se passait le relais, tantôt l'une, tantôt l'autre.»
depuis son adolescence donc, elle avait soigné des problèmes de dos en tout genre. Si elle n'avait pas été invokeur, peut être qu'elle aurait essayé d'être médecin, même si elle ne se sentait pas d'être mage blanc.

Enfin, elle lui sourit simplement avant de se diriger vers la cuisine pour accueillir tout le monde, mais Tekko et Sai ne les avaient pas attendus pour commencer à manger, elle les trouva tous les deux perchés au-dessus de la marmite avec une cuillère à la main pour goûter la confiture!

«Hey!! Attention c'est chaud!!» mais visiblement, ils s'en fichaient! C'était trop bon... mais c'était pour aller sur les crêpes, pas pour être mangé à la cuillère!

La journée commençait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 11:19


Ryuichi
C'était donc le fait d'avoir trop dormir en quelques jours qui avait poussé Litchi à se lever à une heure aussi matinale. Enfin, son intention de préparer le petit déjeuner était vraiment adorable, ça aura au moins le don de mettre tout le monde de bon humeur dès le matin. L'explication de tout le boucan semblait la rassurer en tout cas, c'est certain qu'un tel vacarme au matin peut surprendre quand on y est pas habitué.
La jeune femme glissa délicatement sa main le long de la joue vers Ryuichi qui prit un instant pour la regarder avant de la regarder dans les yeux, voyant qu'elle a mis des habits qu'ils lui ont proposés. Elle est vraiment élégante ainsi, mais ce genre de commentaires n'est plus près de sortir de la bouche du barman, hors de question que des soucis comme ceux de la veille apparaissent à nouveau. De toute façon, tout semble très clair entre eux donc il n'y a pas de raison de s'en faire. Il se leva un peu rapidement lorsqu'elle lui laissa la place, d'un petit bond mais son équilibre était incertain.

L'ex Invokeuse finit par l'arrêter dans son avancée vers la cuisine et lui demande juste après de s'asseoir, ce que fait le beau blond sans vraiment comprendre pourquoi. Il se place ventre vers le dossier de la chaise, profitant du mouvement de son bras pour remettre ses lunettes de soleil, ça lui épargnera au moins le mal des yeux avec l'intensité du soleil si ce dernier brille déjà dans le ciel. Puis, il ressentit comme un frisson lorsque Litchi passa ses doigts le long de son dos, de sa colonne vertébrale pour être précis, il sait que les choses entre eux sont claires, alors pourquoi? Dès lors, il sent qu'elle manipule son corps en lui demandant de fermer les yeux et de souffler doucement, de se détendre, c'est à ce moment là qu'il comprend ce qui se passe, bien qu'un peu surpris de la voir utiliser de telles "techniques". Une fois bien relâché, Ryuichi grinça un peu des dents au moment du crac, non pas à cause de la douleur mais bien à cause de la surprise, ça lui a fait drôlement du bien.
Il n'est pas vraiment ignorant quand à ce genre de pratiques mais... d'habitude, c'est beaucoup plus violent quand il le subit. Trois vertèbres de déplacée? Si c'est seulement pour cette nuit, c'est un bon score, mais il a fait pire, à condition de prendre en compte les courses poursuites avec des monstres dans les ruines de Bikanel. Il continue d'écouter Litchi en lui accordant une confiance totale, c'est pour son bien de toute façon, même si ça sera surement l'une des rares fois où sa confiance sera poussée à ce point en ce qui la concerne. Elle termina ses gestes par un petit massage du bout des doigts, lui précisant de faire attention la prochaine fois puis de lui expliquer d'où lui venait cette capacité. Son père était forgeron alors? Sa peluche à l'apparence de panda avait été créée par cet homme, il devait vraiment être incroyable dans son art pour se faire régulièrement de tels courbatures en travaillant autant. Peut-être qu'aller à l'Au... Non, mauvaise idée, elle lui parle de sa vie, c'est bien, mais ça s'arrête là.

Partant en lui faisant un petit sourire, Ryuichi la regarde partir vers la cuisine et l'entend gronder les garçons, se retournant vers la lunette créée cette nuit pour la prendre en main. Il sent rapidement qu'il est observé et que quelqu'un s'approche de lui, aux bruits de pas, c'est Rina pour sur. Son armure faite sur mesure pour son corps avec des talons était la seule à faire un bruit si léger, cette dernière définissait parfaitement les formes de la jeune femme, le barman le savait car il avait fait partie de ceux qui l'ont conçus, bien qu'il ne prend jamais le temps de la regarder. Elle s'approche de lui, l'embrasse sur la joue et regarde par dessus son épaule.

« -Bonjour! T'as encore bien travaillé cette nuit et t'as l'air un peu moins fatigué que d'habitude. C'est d'avoir vu Litchi qui te donne la forme? Ou alors d'avoir un de mes bisous magiques?
- Ni l'un, ni l'autre, c'est le kafé en provenance d'Héra qui a de bons effets sur moi, une femme ne me fera jamais un tel effet.
- Oh, si on peut plus rire! Je sais bien que ton coeur est aussi impénétrable que la chambre personnel de Monseigneur Asran, peut-être même pire!
- Dis donc, t'as un sacré humour ce matin! Tu l'avais préparé à l'avance celle-là ou c'est le violent coup d'oreiller de Tekko qui te l'a fait deviné?
- Gnagnagna! En attendant, dépêche toi de venir manger car j'ai une faim de loup, sans compter que Tekko et Sai ont déjà attaqués eux aussi! »


Rina lui tira la langue avant de sourire et de foncer vers la cuisine pour essayer d'obtenir des crêpes à son tour. Ryuichi effectua quelques derniers tests sur la nouvelle lunette avant de la mettre dans sa poche et de se diriger dans la cuisine qui sentait extrêmement bon. Presque la totalité des crêpes avaient été mangés par ces goinfres qui s'arrêtent tous pour regarder si le barman va tenter d'en prendre une ou non, même s'il semble que quelqu'un a essayé d'en garder à son intention. Il fit signe de la main qu'ils peuvent les manger, fouillant un placard bien précis pour trouver quelques grains de kafé qu'il va moudre avant de se préparer sa petite tasse et s'installer au bord de la fenêtre pour regarder la ville se lever tranquillement.
Comparé aux autres, le jeune homme est bien calme le matin et prend le temps d'apprécier certaines choses parfois difficile à percevoir de nos jours: la paix qui règne, se réveiller le matin sans dire "ouf, Sin ne nous a pas eu", ce genre de chose que les gens ont oubliés avec le temps qui est passé. Pourtant, il ne tarde pas à entendre son nom être cité dans la mêlée qui se trouve derrière lui, se retournant lentement pour demander:

« Que se passe t-il? »

Apparemment, une dernière crêpe semble être encore vivant, les trois affamés ont sortis les crocs pour leur avoir, mais peut-être qu'une certaine demoiselle incite pour que le barman y goûte?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 12:12

LitchiOh la la! Il fallait vite rejoindre la cuisine avant que les goinfres ne mangent tout! Litchi s'était dépêchée pour essayer de les empêcher de s'empiffrer et d'en laisser pour les autres, aussi elle avait fini par leur taper sur les mains le temps qu'elle transvase la confiture de la marmite à un grand pot, avant d'en garder un petit pot pour Ryuichi et Rina qui n'étaient toujours pas là. De là, elle posa le grand pot sur la table et regarda les deux autres se jeter dessus comme des morts de faim!

Rina arriva ensuite et Litchi lui tendit une assiette où elle avait pu mettre de côté plusieurs crêpes, elle avait également fait une autre assiette pour Ryuichi avec cinq crêpes dessus, et une pour elle avec le même nombre. Au final, il devait rester plus d'une vingtaine de crêpes pour chacun des deux autres, mais même cette quantité ne semblait pas leur suffire lorsqu'elle vit qu'ils lorgnaient sur l'assiette de Ryuichi qui s'était juste servi un café... enfin un kafé en réalité, mais elle ne connaissait pas encore la subtilité.


«Ah non! Vous en avez assez mangé!! Non non! Tekko ce n'est pas gentil! C'est pour Ryuichi!» elle claqua des doigts au niveau de l'oreille du grand blond pour lui envoyer une petite décharge afin qu'il se calme, elle avait bien compris que ça ne lui faisait pas grand chose, mais le choc était suffisant pour qu'il comprenne qu'elle ne plaisantait pas quand même! Mais Saï en avait profité pour chiper l'avant dernière crêpe et Litchi parvint à attraper l'assiette et la mettre dans son dos avant de lancer un regard qui se voulait menaçant aux deux autres

«Je vous préviens, si vous ne lui laissez pas la dernière crêpe, je n'en ferai plus jamais!» les deux hommes se figèrent alors et se regardèrent, visiblement, elle leur proposait un dilemme digne du choix de Sophie! Litchi se pinça les lèvres pour ne pas rire et voyait que Rina paraissait aussi amusée de les voir ainsi se triturer les méninges, résultat, Litchi en profita pour poser l'assiette, garnir la crêpe de confiture, la rouler et la tendre à Ryuichi avec un petit sourire

«Si je comprends bien, tu fais partie de ceux qui ont du mal à manger dès le matin... mais juste une?» Omana non plus n'arrivait jamais à avaler quoi que ce soit le matin, il fallait attendre une ou deux heures après le réveil pour qu'il ait un peu faim, donc elle savait ce que c'était, mais espérait quand même qu'il voudrait bien goûter. Enfin, elle lui laissa l'assiette avant de se tourner vers les garçons, les mains sur les hanches

«Si je comprends bien, vous deux, c'est facile de vous tenir par l'estomac!» elle eut un petit sourire amusé avant d'aller se laver les mains. Dans la précipitation, elle s'était mis un peu de confiture partout. Elle se tourna vers Rina, son armure avait quelque chose d'impressionnant bien que pas trop imposante

«Est-ce que vous avez assez mangé? Ça me prendra quelques minutes, mais je peux refaire des crêpes si vous voulez ? Vous avez l'air de partir en miss... non! Je n'en referai pas pour vous, vous en avez assez mangé!» dit-elle en interceptant le regard plein d'espoir des deux autres. Elle avait agité un index réprobateur avant de revenir vers Rina. Puis elle se tourna vers Ryuichi en se demandant s'il avait fini sa crêpe et s'il en voulait d'autre

«Est-ce qu'on va aller dans la Forêt de Kilika aujourd'hui? Ou bien tu préfères te reposer un peu?» note pour plus tard, si les trois autres veulent qu'elle les tutoie, faudra qu'ils demandent!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 12:48


Ryuichi
Les deux grands mangeurs avaient encore frappés! Il ne faut jamais leur tourner le dos, sinon on se retrouve avec des gamelles vides en moins de deux. Tekko semblait être "normalement" avec le plus d’appétit, mais vu l'énergie que consomme quotidiennement Sai à son entraînement et à ses capacités, ça lui demande d'autant plus d'énergie et donc de nourriture à ingurgiter.
Sans même se demander si la jeune femme en voudrait, ils avaient rugis dès lors que le pot de confiture était à leur disposition. Litchi semblait se battre tant bien que mal pour les empêcher de tout manger, c'est ainsi que Rina arrive de l'atelier pour lui prêter main forte et mettre une pichenette à l'oreille de Sai qui se met à se plaindre et râler alors que Tekko peut essayer d'arnaquer Litchi pour voler des crêpes de plus.

L'arrivée de Ryuichi ne changea pas grand chose au combat, si ce n'est que celui était encore plus acharné pour qu'on essaye de lui voler sa part à lui aussi, les deux malfrats réussissant finalement à n'en laisser plus qu'une seule au barman qui semblait plus préoccupé par sa sérénité qu'un combat pour de la nourriture, même si cette dernière a été généreusement faite le petit déjeuner pour tout le monde. D'ailleurs, quand il va finir par se retourner, il va remarquer que Litchi lui tend une crêpe déjà préparé, juste pour lui, après avoir fait le dilemme insoutenable aux deux autres hommes. Le beau blond la remercia en posant sa tasse de kafé pour prendre délicatement la crêpe et la croquer pour bien la déguster. Une fois terminée, il sourit à l'ex Invokeuse qui était en train de se laver les mains:

« C'était bon, je te remercie de m'en avoir gardé une! A charge de revanche, je ferais le dessert pour ce soir. »

Puis il se tourna à nouveau vers la fenêtre, une expression satisfaite du goût qu'il a encore dans la bouche et va attendre avant de reprendre une gorgée de kafé, histoire de ne pas saper les dernières saveurs. Ce petit tic n'est jamais loupé par Rina qui sourit en voyant ça, puis se tourne vers Litchi quand cette dernière l'interpelle pour lui en demander si elle en veut d'autre, précisant au même moment que les deux hommes ne sont pas concernés, entraînant une protestation silencieuse nommée "bouder". A pas discrets, elle se faufila près de la belle brune pour lui chuchoter:

« Ne te trompe pas, Ryuichi a vraiment beaucoup apprécié ce que tu as fait et comme je le connais, je peux te dire qu'il aime bien manger le matin. Mais lorsque nous sommes en groupe, il préfère généralement se retenir pour que je puisse avoir une part plus importante, sa façon à lui de prendre soin de nous, même s'il est celui qui s'occupe du déjeuner en général. Encore merci pour les crêpes, pas d'autres pour moi ce matin... mais demain... ♥ »

Rina déposa un petit baiser sur la joue de la demoiselle qu'elle considérait à présent comme son amie, même si un univers les sépare et qu'elles se connaissent à peine toutes les deux. La question de Litchi parvient aux oreilles du blond aux lunettes de soleil qui vient de terminer son café, il le ramène tranquillement dans l'évier avant de sortir la lunette qu'il a créée de sa poche, l'exposant à tout le monde.

« Lunette de la Néo-ShinRa, version 2.0. J'ai ajouté quelques paramètres ainsi qu'une fréquence radio pour qu'on puisse communiquer entre nous. Pour l'instant, j'en ai fait qu'une seule, ça m'a juste pris toute la nuit, mais ça en valait la peine. D'ici demain ou après demain, chacun disposera de la sienne et on possèdera chacun une couleur pour nous représenter sur le radar des autres. En attendant, pour répondre à ta question Litchi, je ne me repose jamais, c'est pour les pilleurs de crêpes de se reposer! *provoque volontairement les garçons*. On va se diviser en deux groupes pour aller dans la forêt, je vous laisse former les groupes, chacun disposera d'une lunette pour la radio, compris? »

Le fait de laisser les autres faire les groupes lui évitera des remarques ou des critiques, il a déjà fait la plupart du travail et c'est plus intéressant de voir les autres décider à sa place, un peu comme un jeu d'esprit!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 14:35

LitchiAu moins, Ryuichi en avait mangé une, ça lui faisait déjà bien plaisir et la jeune femme alla se laver un peu les mains avant de voir s'il fallait qu'elle en fasse d'autre, laissant les garçons bouder pour avoir refusé de leur en faire d'autres! Mais Rina s'était approchée d'elle pour lui traduire un peu les réactions du beau blond à son égard, et Litchi ne put s'empêcher de rougir un peu face à ses compliments et comprit alors que la prochaine fois, elle devrait faire encore plus de crêpes pour s'assurer que tout le monde ait l'estomac plein! Donc... triple dose! Quelle équipe.

Au final, il était temps de voir le programme de la journée. Ryuichi expliqua ce qu'il avait fait au cours de la nuit, la jeune femme regarda la lunette, ne comprenant pas tout ce qu'il expliquait, mais vu que les autres semblaient suivre, c'était surement le plus important. Probablement avait-il trafiqué les lunettes que la Néo ShinRa lui avait faites pour s'adapter à ce qu'il voulait faire.

Visiblement, il voulait faire deux groupes pour explorer la Forêt de Kilika, probablement pour expédier au plus vite cette histoire, dans la mesure où il fallait avoir la chance de tomber sur les bons monstres au bon moment, mais il y avait un truc qui clochait dans ce qu'il disait. Autant Tekko ne semblait pas avoir compris, mais Rina, Sai et Litchi se regardèrent avant de se tourner vers Ryuichi. Ce fut l'ex-invokeur qui prit la parole

«Euh je... Ryuichi? Si tu n'as pu faire que cette lunette... on ne peut pas faire de groupes? Je suppose que tu as mis tes micros ou je sais pas quoi dans mes lunettes, mais ça veut donc dire que pour le moment, il n'y en a que deux?»
«Donc tu gères un groupe et Litchi en gère un autre? Je pensais que t'aurais voulu rester avec elle?»


L'ex-invokeur rougit légèrement, ne sachant pas trop comment le prendre. Il est vrai que techniquement, c'était Ryuichi qui était affecté à sa protection, mais elle pouvait très bien rester avec Tekko? Ou même Sai? Sauf que visiblement, les garçons ne l'entendaient pas de cette oreille et le colosse s'approcha et chopa la lunette des mains du beau blond avant qu'il n'ait l'occasion de dire quoi que ce soit

«Tatatata! Hors de question, toi, tu restes avec elle. Sai et moi on se charge des plus gros monstres avec Rina! Je parie qu'il faut choper des ochus avec votre truc!» mais la jeune femme soupira avant de s'avancer et tenta de prendre la lunette des mains de Tekko qui ne se laissa pas faire, profitant de sa taille pour mettre l'engin hors de portée

«Cette histoire de groupe est ridicule! Même si vous avez les lunettes pour que l'on puisse se repérer et retrouver les monstres, il faut l'orbe pour les capturer! Hors, à moins que tu n'aies réussi à en bricoler un pendant la nuit, il n'y en a qu'un et c'est moi qui l'ai!» voyant qu'elle ne pourrait pas mettre la main sur la lunette, elle ramena ses poings sur ses hanches alors que le groupe semblait désormais silencieux... aussi elle soupira et reprit «si la forêt de Kilika est dangereuse et qu'il y a des ochus, peut être devrions-nous rester tous ensembles? Pourquoi faire des groupes après tout? Ce n'est pas comme si nous étions pressés?»

Croisant les bras, elle regardait chacun d'entre eux pour voir si elle n'avait pas dit de bêtises, visiblement, Saï semblait de son avis, Tekko semblait du genre à suivre n'importe quel plan du moment que ça impliquait un peu de baston, et Rina semblait prête à suivre les décisions de Ryuichi quoi qu'il dise... donc?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 15:12


Ryuichi
Lors de l'explication au groupe, il semble que la plupart ont comprit l'idée principale de Ryuichi, mais sans vraiment en saisir l'essence même. Il préfère éviter les discours trop longtemps et éviter certaines informations, c'est d'ailleurs ce qui a crée les situations comme celle de la veille et apparemment, ça allait se répéter. Tekko n'avait rien compris, pour changer, alors que le reste du groupe se regardait avant que Litchi ne prenne la parole pour répéter ce qu'il venait de dire: en effet, il n'y a que deux lunettes, d'où le fait de faire deux groupes précisément pour se servir de ces deux objets. Il se dépêchera d'en créer d'autres les nuits à venir, mais pour le moment, c'est mieux que rien, non?
C'est alors que cette histoire de lunettes commença à partir en cacahuètes: Tekko taquina encore les deux partenaires "officiels" de la mission en laissant deviner que le barman aurait préféré rester avec la belle brune dans la forêt, ce qui lui cassa un peu beaucoup les pieds, mais son visage restait implacable au niveau de ses émotions, rien ne filtrait. Le gros baraqué finit par prendre la lunette des mains de Ryuichi qui se laissa faire, connaissant déjà comment ça allait finir, l'ex Invokeuse qui rougissait et semblait ne pas être d'accord du tout avec les idées du grand colosse. Selon le beau blond, si Litchi avait fait les équipes, elle aurait demandé à être avec Tekko très probablement, éventuellement avoir Sai avec elle aussi pour deux raisons: laisser Rina seul avec lui et peut-être sentir à nouveau qu'elle avait deux gardiens.

Quoiqu'il en soit, les deux se chamaillaient sous le regard amusé du brun et de la demoiselle à la fine épée, tandis que Ryuichi ne prêtait même plus attention à ce qui se passait jusqu'à ce que Litchi évoque un point qu'il n'a pas évoqué lui même: l'orbe. Mais, contrairement à ce qu'elle pense et peut dire sur le moment, son idée est déjà faite, il attendait simplement la composition des équipes pour expliquer leur tâche. Il va donc simplement soupirer alors que tout le monde se tait enfin, chacun ayant déjà une idée de qui seront ses coéquipiers:

« Je ne veux pas qu'on me considère comme un "je-sais-tout", mais jusqu'à preuve du contraire, j'ai arrêté mes paroles à "je vous laisse former les groupes" à peu près, non? A quel moment ai-je dit que nous allions combattre séparément? Aucun. Vous m'excuserez à nouveau mais je n'ai pu créer qu'un modèle cette nuit pour la lunette, donc nous en possédons deux actuellement, avec radio volontairement pour qu'on puisse communiquer. Je sais très bien aussi que nous n'avons qu'une orbe et il n'est pas question de se battre seul. Si on se divise en deux équipes, c'est pour trouver les monstres que l'on recherche plus rapidement en évitant les ochus, se déplacer en groupe de cinq en permanence ne nous aiderait pas de toute manière. Donc l'équipe où se trouvera Litchi sera celle qui décidera des monstres à combattre ou non, l'autre équipe se chargera de couvrir un autre secteur de la forêt pour découvrir éventuellement des monstres pour la suite, si jamais on doit y mettre plusieurs jours. J'avoue que j'aurais pu préciser ça avant, mais il me semblait avoir été clair sur la seule chose que je demandais: la formation des groupes. D'autres questions? »

Il avait gardé un ton neutre, plus proche de l'amical et de l'explicatif que de l'énervé et barbant d'ailleurs, mais soupire à nouveau à la fin de ses explications. Ryuichi profite que chacun réfléchit à propos de son groupe et autre pour aller chercher la seconde lunette ainsi que les équipements de chacun, bien que Rina soit déjà prête comme à son habitude. D'ailleurs, elle le taquina en lui caressant les cheveux lorsqu'il passe non loin d'elle.
Le jeune homme revient cinq minutes après en distribuant ainsi les équipements: une sorte de renforts aux poings/poignets et des protèges tibias renforcés en fer pour Tekko, des parchemins spécifiques pour la magie de Sai, le bâton de Litchi et en ce qui le concerne, il garde toujours son arme sur lui. Se retournant à nouveau vers tout le monde, il dépose la lunette sur la table avant de s'appuyer cette fois dos à la porte, il sonde tout le monde à travers ses lunettes pour savoir comment vont s'organiser les choses.

« Alors, qui va dans le groupe de Litchi et qui forme l'autre groupe? J'espère que vous avez votre choix. »

Dit ainsi, ça sonne un peu comme des ordres, mais tout le monde sait qu'il dit ça pour gagner du temps, pas pour paraître le leader de l'équipe. Après quelques instants de silence, il comprend que personne ne semble prêt à donner son avis, attendant de voir ce que chacun choisit, une situation particulièrement gênante au final.

« Bon, j'ai compris. Litchi, choisis ceux qui t'accompagneront avec l'orbe pour capturer les monstres. N'oublie pas que le second groupe rejoindra toujours le premier pour les combats donc tu peux choisir à ton aise. Si je ne suis pas dans ton groupe, je prendrais la seconde lunette pour rester en contact permanent et t'aider si nécessaire. »

Quand Ryuichi prend des initiatives, on peut dire que ça démontre clairement qu'il a géré d'autres équipes par le passé. Il n'aime pas être leader et préfère avoir un pied d'égalité avec tous, mais s'il faut bouger tout le monde, il le fait avec grand plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Porto Kilika-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives