Salut
Accueil

Partagez | 
 

 L'île de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 8 Sep - 21:16

Sora NeetC'est quand même drôlement permissif ce système de mercenaire. Tu peux faire ce que tu veux quand tu veux, sans personne pour te brider, puis tu visites des tonnes de trucs cool même quand t'es pas dotée d'un super sens de l'orientation comme mademoiselle !

Bon ok, tu dois prendre pas mal de risques, mais elle a l'air de s'en sortir, alors pourquoi pas moi ? Je suis un mâle viril et en bonne santé non ?

- Tu crois que... je pourrais devenir mercenaire moi aussi ?

Oui oui, ça m'a traversé l'esprit à moi, Sora, 18 ans, Geek ultra casanier pas sociable pour un sou ! Fin théoriquement c'est l'auteur qui a pris la décision à ma place, mais je suis d'accord avec lui pour ce coup-là... Ce qui est plutôt paradoxal puisque je ne devrais même pas avoir la notion de libre arbitre... Bref passons.

Le soucis, c'est que j'ai parlé tellement bas que Nora a même pas pu entendre ma détermination inébranlable !
A la place, elle propose que l'on casse tout. C'est peut-être une façon de dire qu'on va faire la plonge ou que l'on va se donner à fond et casser la tirelire... ou alors elle sort juste son marteau d'un air décidé et OH MON DIEUUUUUUUUUU !

- Euh, Nora c'est une mauvaise idée, vraiment une très mauvaise idée !


Finalement, elle repose son arme un peu déçue, mais lorsque je vois le visage soulagé du serveur, je me dis que c'était la bonne chose à faire.

- Hey mon brave, mettez tout le repas sur le compte de la BGU.

Ah, la voilà enfin un peu plus raisonnable ! Comme quoi, j'aurais pas dû m'en faire !
Sauf que voilà, lorsque je vois au loin le visage du serveur se crisper, je me dis qu'il y'a un truc qui va pas.
Nora revient avec un grand sourire tout en me chopant par le bras et en me conseillant très clairement la fuite.

Bon bah... au point où on en est... gogogogoo ! Début de la course-poursuite !

On sort du bâtiment, on fonce un peu n'importe où tandis que le gérant/serveur nous hurle de nous arrêter et demande aux villageois de nous barrer la route. Faut dire c'est pas bien dur étant donné que les ponts sont super étroits !
En moins d'une minute, on se retrouve bloqués aux deux intersections par deux femmes bien vénères et même des gosses !

- Nora, il faut qu'on saute à l'eau et qu'on rejoigne la forêt ! C'est le seul moyen d'être tranquilles !

Ni une ni deux plouf, je me jette à la flotte façon James Bond et en avant l'aventure ! Bien que piètre nageur, l'effet de surprise dissuade nos poursuivants qui n'ont pas l'air décidés à se mouiller les pattes juste pour nous attraper.

- Vous allez le payer ! Vous ne partirez pas d'ici sans avoir payé la note, croyez-moi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 9 Sep - 11:59

NoraAlors qu'on courrait sur les pontons afin de fuir notre agresseur, les différents habitants qui traînaient dans le coin commencèrent à lui porter assistance en essayant de nous barrer la route. Si je n'écoutais que moi je les expédierai ni une ni deux à coups de marteaux, mais le bon sens m'en empêche, ce ne sont que des civils et je risquerai de perdre ma licence de SeeD avec ce genre d'écarts. Enfin bon, Sora me proposa de plonger pour tenter de leur fuir ce que j'approuva d'un signe de tête et je le suivi dans l'eau immédiatement. Réticents à un petit bain, les gens voulaient bien aider mais pas jusqu'à plonger dans l'eau. On nagea alors le plus loin possible de la ville jusqu'au rivage où on était enfin tranquille.

- Fiou, on a eu chaud ! Je pensais pas qu'il réagirait si mal... Ils sont susceptibles les gens d'ici ou quoi ?

Alors que je m'étirais tranquillement avant de reprendre la route, je me retournais vers un des côtés du rivage qui étaient censés être dans le sens du village côtier, et en effet, je ne me trompais pas puisque je commençais à voir une ou deux silhouette en train de courir dans notre direction. La situation devient critique pour nous car il fallait à tout prix que l'on ne se fasse pas choper, manquerait plus qu'on se retrouve en prison. Seulement, autour de nous il y a l'océan, la plage et derrière une grande forêt. Je pense à ce moment que la forêt est la meilleure option.

- Bon Sora, pas le temps de se reposer, y'en a d'autres qui se pointent ! Vite suis-moi !

Je me précipite alors derrière les arbres et je commence à m'enfoncer dans les massifs végétaux qui surplombent l'île. Je ne sais pas ce que l'on va y trouver dedans mais une chose est sûre c'est qu'il faut que l'on sème les gens. L'avantage c'est que dans une forêt, y'a de quoi se cacher, puis s'il y a des monstres ça pourrait les dissuader de nous chercher là-dedans.

- Sinon, rien à voir mais, t'as pas une idée de comment revenir sur Gaïa ? Histoire de se rapprocher de chez tes parents.

J'essayais de le rassurer par rapport à sa conversation qu'il avait eut plus tôt, je ne comprenais pas trop son histoire un peu tirée par les cheveux mais bon, il avait quand même l'air bien perdu donc je ne pouvais plus l'abandonner et le laisser seul face à son sort.

- Quoiqu'il arrivera, je t'aiderai à rentrer chez toi. En tant que SeeD, c'est mon devoir d'aider les gens dans le besoin !

Et bravo Nora, j'y ai presque cru, tu m'impressionnes !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 14 Sep - 12:45



Sora empoche 200 Gils, Nora gagne 200 Gils.




Sora et Nora fuient en direction de la forêt de Kilika[/b][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 25 Sep - 12:14

NoraLes deux plaies ambulantes que sont Sora et Nora viennent de La forêt de Kilika


======================================================================


Le voir se battre était hilarant, je ne pouvais m'empêcher de pouffer de rire quand je le voyais gesticuler dans tous les sens en essayant d'écraser ces satanés insectes. C'est sûr qu'il y avait plus drôle, mais moi je trouvais ça bien marrant. Après, il ne s'en sortait pas trop trop mal non plus, disons qu'il arrivait à faire son job, non sans difficultés. Quand il en a eut terminé de avec son abeille, le petit garçon me sauta dessus pour me dire que j'étais son héroïne. Hahaha, forcément. Puis vint son père qui était à deux doigts de nous enfourcher sur place. Enfin bref, tout ça pour dire qu'on s'est retrouvé acclamé comme des héros et pouf, une note effacée, et un repas gratuit ! Bon la nuit n'est pas offerte, faut pas rêver quand même. Sora et moi repartons alors en direction de Porto Kilika avec ces braves messieurs. Mine de rien, ils commençait presque à faire nuit !


- C'est vraiment gentil de votre part de nous offrir ceci... Je suis désolée si je me suis enfuie de la sorte, j'ai un peu paniqué et dans le feu de l'action, vous savez comment sont les jeunes femmes énergiques, assez tête de mule avec des impulsions, des ambitions plein la tête et puis elles savent aussi ce qu'elle veulent, mais on est quand même ouvertes d'esprits vous savez on est prête à pardonner la main sur le coeur et à se faire pardonner aussi c'est important et puis je sais pas si je me suis présentée je suis Nora Valkyrie, SeeD de la BGU vous savez la fac qui forme des mercenaires sur Dol enfin bon vous le savez peut-être pas vu que vous vivez ici quoique vous en avez du voir du monde depuis la fusion... Oh et si je parle trop, n'hésitez pas à m'arrêter !

- ...

- Vous êtes muet ?

- On est arrivés, votre chambre sera au fond du couloir à gauche.


Je crois que je l'ai saoulé... En même temps je crois que je n'ai pas du faire une phrase aussi longue depuis un bon moment, même Sora il y a pas eu droit quand on s'est rencontrés. Enfin, maintenant il fallait voir le bon côté de choses : On a réglé le soucis du repas du midi, du repas du soir et de la nuit ! Je suis vraiment trop forte, faut que je lui rappelle à l'autre.

- Et t'as vu comment j'ai géré quand même ?

C'est bizarre il a pas l'air vraiment convaincu quand je dis ça, pourtant je suis sérieuse, c'est grâce à moi tout ça. Enfin, dans un premier temps, passons à table pour qu'on puisse profiter d'une excellente nuit de sommeil. J'espère que le repas ne sera pas trop mauvais avec les mésaventures dans l'après-midi. On s'installait donc à table dans le restaurant et voilà que le petit aventurier de la forêt vient nous rejoindre et insiste pour s'asseoir sur mes genoux et manger avec moi. Il est trop kawaï !! J'en profite alors pour lui pincer ses petites joues bien ronde.

- Et Sora, tu disais qu'il fallait essayer de rejoindre Luca c'est ça ? Je ne connais vraiment pas le coin, je me suis retrouvée sur Spira sans trop le vouloir donc j'ai même pas pu étudier le terrain avant... Je compte sur toi pour qu'on se paume pas, ok ?!

A ce moment j'affichais une mine des plus sérieuse, malgré le bout de viande qui était resté collé sur le coin de ma bouche. C'est vrai quoi, j'étais une SeeD et il fallait bien que j'honore un peu ce statut, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 28 Sep - 14:07

Sora NeetDeux pipelettes avaient mené un duel et finalement, Nora a fini par s'imposer et laisser coi l'aubergiste, impressionné par son débit de paroles !
Je ne sais pas vraiment si elle l'a fait exprès, mais je suis bien content d'avoir la paix et de ne pas avoir à supporter toutes ces questions.

Nous retournons à l'auberge complètement laissée en plan, avec nos restes de repas toujours au même endroit. Finalement ce combat avec les guêpes aura été bien bénéfique dans nos relations avec les habitants !

- Et t'as vu comment j'ai géré quand même ?


Sans la moindre hésitation, je lui réponds du tac au tac:

- C'est clair, tu lui as tellement parlé que ça lui a fait perdre l'envie d'ouvrir la bouche !


Après réflexion, ce n'est sans doute pas la réflexion qu'elle attendait... je pars au quart de tour et rougis de plus belle comme un enfant se rendant compte de sa bêtise. Mais bon elle s'attendait à quoi ? Que je la félicite pour nous avoir fait sortir de table comme des voleurs ? Pour nous faire ensuite poursuivre dans tout le village ? Pour que l'on se retrouve face à des bestioles ? Pour que finalement par le plus graaaaaaand des hasards, tout se finisse bien ?
Ouais mais non, je peux pas faire ça. En plus j'ai perdu mon téléphone dans la bataille... ça serait juste irrespectueux envers sa mémoire...

Nous nous mettons à table, bien que je n'ai absolument pas envie de manger, malgré les aventures d'aujourd'hui. Nora quant à elle se goinfre comme la dernière des affamées, ce qui lui enlève tout le charme qu'elle peut avoir au premier abord... Enfin ça, c'est aussi avant qu'elle ouvre la bouche.
Mais bon, j'apprécie bien sa compagnie, même si ça me fait mal de l'admettre ! Elle a un petit quelque chose cette rouquine !

Le petit que nous avons sauvé fonce droit sur elle en la voyant et je la vois s'amuser avec lui, tout en mangeant à grandes bouchées un bon morceau de viande.
Elle me parle ensuite de notre prochain itinéraire, tout en admettant être dans le flou artistique le plus total concernant ce monde.

- Ne t'en fais pas, on devrait arriver sans trop de soucis à Luca en empruntant un autre navire au port ! Je ne suis pas vraiment sûr de moi... mais d'après ce que j'en sais, Luca est une très grande ville et je pense que c'est l'un des meilleurs endroits pour trouver de quoi rentrer chez nous. Il y'a même une immense sphère dans laquelle des sportifs joue au blitzball, je sais pas si tu connais ?

Ah... qu'est ce que j'ai pu en passer, des heures à jouer au blitzball sur ma console... c'est juste LE meilleur sport de tous les mondes confondus ! Voir un match en vrai... ça serait juste dément ! Mais bon pour le moment, la priorité est clairement d'éclaircir la situation avec ma famille...

- Tu es vraiment sûre de vouloir m'accompagner sur Gaïa..? Tu as sans doute d'autres choses à faire non ? Et au fait... tu pourrais m'expliquer comment fonctionne ton arme ? Je veux dire... c'est pas normal de pouvoir faire autant de choses avec un marteau !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 29 Sep - 10:20

NoraNous sommes donc attablés, en train de savourer ce succulent repas gratuit - précisons le tout de même - et puis vient le sujet de conversation que tout le monde attendait, notre destination et notre itinéraire à prendre pour s'y rendre. Alors que Sora m'expliquait ce qu'il pensait que l'on pourrait faire, je tortillais mes cheveux tout en l'écoutant, il fallait que je m'imprègne du moindre détail important, au cas où on viendrait à se perdre de vue. Mais voilà que la conversation tourne à un sujet auquel je ne m'attendais pas et surtout celui qui m'intéressait le plus au monde, il voulait savoir comment fonctionnait mon arme et il était intrigué par son utilisation. Toute contente qu'il me pose enfin des questions intéressantes je saute hors de table et je l’attrape par le poignet pour l'emmener dehors afin de mieux lui montrer la bête ! Et oui, j'ai aussi esquivé ces questions sur ma certitude de l'accompagner, ne sachant pas quoi répondre...

- Comme tu le vois là, mon arme est repliée, c'est une position de rangement en quelque sorte ! Et quand j'appuie sur ces deux mécanismes là, elle se transforme en marteau de guerre ! C'est pas génial ?

Je pense qu'à ce moment j'avais des étoiles plein les yeux et la voix qui filait dans les aiguës, mais le plus important était de lui montrer en détail. Je tiens donc mon arme fermement et d'un geste vif je la fais tourner et retourner avec ma main et voilà qu'elle est devenue un beau et grand marteau ! Je m'approche de nouveau vers lui pour lui montrer la masse et son mécanisme.

- Là tu vois, je peux y insérer des cartouche... Bon en fait ce sont des genres de grenades si on veut, et quand j'appuie sur la gâchette ici, bah la grenade explose dans le turbin et donne une impulsion à la masse qui gagne en puissance et en vitesse !

Il avait choisi le bon sujet, parler de combat, de baston et des armes, c'est ce que je préfère. Bon j'aime bien les conversations de filles aussi mais malheureusement c'en n'est pas une donc on se passera de la discussion couette shopping amour en mode pyjama partie. Il a l'air toujours aussi intrigué, peut-être n'avait-il jamais vu ce genre d'arme avant. Je replie alors le marteau pour le remettre dans sa forme initial.

- Tu dois pas être au courant mais sur Dol c'est très courant de posséder des armes hybrides capable de cumuler plusieurs propriétés de différentes armes. Il y a d'ailleurs tout un congrès dédié qui se tient tous les ans à Galbadia. On a même des magazines qui donne les dernières tendances et tout... Un jour, j'aimerai améliorer Magnhild pour lui rajouter une fonctionnalité lance-grenade... ajoutais-je d'une voix douce.

C'est vrai que si je pouvais avoir la fonction de lance-grenade ce serait bien plus simple et plus pratique, ça me permettrait de conserver toute ma puissance de feu tout en gardant mes distances avec le champs de bataille. Mais bon, il faut du temps et de l'argent. Beaucoup d'argent. Mais soit, revenons au sujet, l'explication de mon arme, et apparemment il a pas l'air de bien comprendre son fonctionnement. Je lui tends alors le marteau replié.

- Tu veux essayer ?!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 1 Oct - 16:15

Sora NeetBonté divine, je n'aurais jamais dû lui parler de son arme... si au moins elle avait pu se contenter de m'en expliquer le fonctionnement de façon claire et concise... Mais non ! A la place, elle m'entraine dehors pour une démo.
Bien évidemment, comme je suis un lâche et que je n'assumerai sans doute jamais ma répartie cinglante, je me laisse entrainé comme le dernier des hommes soumis.

- Ça a l'air euh... cool !

L'explication sur les grenades et les cartouches m'intéresse déjà un peu plus, ça me rappelle les feux d'artifices, allez savoir pourquoi... Peut-être qu'elle pourra me faire un show spécial (de son marteau) quand on sera assez intimes !

- Ça a l'air génial comme endroit !


Finalement, elle finit par me proposer d'essayer son marteau. Non mais youhou, je voulais juste une petite explication, genre pour causer ! Mais bon maintenant que j'y suis...

- Je veux bien... C'est pas trop lourd hein ?

- Non non, t'inquiète !

Bon, je vais pouvoir faire étalage du peu de force que j'ai alors ! Pas moyen qu'elle puisse porter ça et le balancer dans tous les sens sans que je puisse faire de même !

... Pourquoi j'arrive pas à le soulever ?! C'est quoi ce truc qui pèse deux tonnes ! Même en me servant de mon épaule comme appui, je parviens tout juste à le lever...

- Je peux pas... c'est vraiment trop lourd.

Nora m'aide en le récupérant avec une facilité déconcertante. Une vraie masse de muscles dans un corps de femme, c'est dingue...

- C'est vraiment pas fait pour moi...

En même temps, tu t'en doutais un peu non ? Tu leurres personne avec ta musculature d'escargot asthmatique.

- Tu peux jeter un coup d’œil à ma manette ? Je crois qu'elle a été trafiquée avec je ne sais quoi... Tu penses que ça peut venir de Dol aussi ?


Je ne pense pas qu'elle saura m'en dire beaucoup plus sur le sujet, mais bon sait-on jamais ! Elle cache peut-être bien ses connaissances en jeux vidéos, bien que j'en doute vu le phénomène !

- Donc Dol si j'ai bien compris, c'est ton monde d'origine et là-bas, y'a vraiment pas mieux question technologie ?

Ça donne envie de s'y installer, ça c'est sûr ! Ça pourrait faire un bon repaire pour un gamer de ma trempe !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 2 Oct - 11:23

NoraEt voilà, je lui tends mon arme, jamais j'aurai cru qu'il accepterait de la porter. Un peu hésitant au début, il essaie de la soulever par le manche, puis en prenant appuie sur son épaule, puis finalement je finis par l'aider à la soulever. Une question me traverse l'esprit à ce moment, est-il aussi faible que ça, ou bien c'est moi qui ai une force surhumaine ? Bof, allez savoir !

- Tu peux jeter un coup d’œil à ma manette ? Je crois qu'elle a été trafiquée avec je ne sais quoi... Tu penses que ça peut venir de Dol aussi ? Et donc Dol si j'ai bien compris, c'est ton monde d'origine et là-bas, y'a vraiment pas mieux question technologie ?


Sa question me turlupine du coup, je récupère sa manette et je l'examine du coup. Je la tourne dans tous les sens cherchant un mécanisme, ou un signe, le fabricant aurait pu l'estampiller mais non, rien du tout. J'ai dû faire une moue étrange, ne trouvant pas de réponse puis je lui ai rendu son "arme".

- Ce qu'on peut dire, c'est que c'est pas banale comme arme ! Et puis ses effets sont très étranges... Le seul pouvoir similaire à ta manette sur Dol serait... Hahahaha mais non c'est pas possible !! A moins que...

Et là je me jette sur lui et je le regarde de très très près, dans les yeux.

- T'es pas une sorcière au moins ?! Parce que contrôler des corps, à part les sorcières, je vois pas !!

Enfin, sois pas bête Nora, tu te doutes bien que si ça avait été une sorcière, ce serait pas un mec. Hum, tout compte fait, il y a quand même eu la sorcière Adel. Un peu masculin sur les bords celle-là. Mais même, je pense pas que ça soit le cas pour lui. En tout cas cette histoire de sortir n'a pas eu l'air de lui faire plaisir. Je me retiens à distance de lui, pour répondre à ses autres questions.

- Sinon ouais, sur Dol on est plutôt pas mal niveau high-tech ! De ce que j'ai vu de Gaïa, on a globalement le même niveau de vie : Electricité, eau courante tout ces trucs bien utiles. Télévision, satellite, téléphone. Il faudrait que je t'emmène à la BGU, tu verrais comme c'est beau et vachement sympa ! Par contre on n'a pas de géant parc d'attractions... Mais on peut aller dans l'espace !

Ouais enfin, si c'est que ça qui manque, après tout, on n'est pas trop en mal sur Dol faut l'avouer. Le seul gros soucis, bah ce sont les sorcières. Les méchantes sorcières. En particulier Ultimécia qui n'est pas réputée très sympathique quand même. Enfin, il commence à se faire tard et je fatigue moi, on a eu une rude journée quand même.

- Bon, c'est pas tout ça, mais j'vais me coucher moi !

Je m'étire un petit peu et je fonce jusqu'à la chambre, je suis trop crevée pour le moment, la douche attendra demain matin. Je me change en quatrième vitesse et hop, sous la couette. Finalement cette ville est pas si mal, dormir avec cette petit odeur marine, c'est vachement sympa.

===============================================================

Paiement 50 gils pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Chaos
Modo à la retraite!

Modo à la retraite!

avatar
Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 19 Oct - 15:34



Sora empoche 100 Gils, Nora gagne 150 Gils.

Sora et Nora paient leur nuit 50 Gils.



Nora se rend seule à Lindblum

Sora part pour le Gold Saucer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 23 Nov - 12:58

Litchi et Ryuichi viennent des Cieux
===========================
LitchiLe trajet en aéronef avait été assez... bizarre? On va dire qu'il était difficile pour les deux jeunes gens de faire connaissance, leurs différences et leurs similitudes semblaient causer des hauts et des bas face à leurs réactions respectives, et même si Ryuichi paraissait vraiment gentil et serviable, Litchi avait trop de mal à le cerner pour avoir une confiance aveugle en lui.

Lorsqu'ils passèrent au-dessus de Luca, l'ambiance changea totalement. Litchi vit tous ses souvenirs remonter, la vision de la ville telle qu'elle était avant se mêler à celle d'aujourd'hui, elle observait chaque endroit dans son champs de vision, comparant à ce que c'était avant par rapport à aujourd'hui. Le plus gros changement concernait évidemment le stade qui avait changé d'endroit, ainsi que la disparition du phare qui était plus en avant dans l'océan - d'un autre côté, elle avait toujours pensé qu'il serait le premier à disparaître celui-là, il était très mal situé selon elle et les ruines devaient giser au fond de l'océan.

Puis elle chercha sa maison et bascula légèrement vers l'avant pour mieux voir, se retrouvant assez proche de Ryuichi qui lui promit alors d'aller en ville pour qu'elle puisse mieux revoir les lieux. C'est alors qu'il l'embrassa sur la joue et elle sursauta en se tordant légèrement le cou pour le regarder d'un air ahuri

«Hein? Je.. oh pardon!» elle recula brusquement, se recroquevillant sur son fauteuil pour se rattacher à l'aide de son harnais «je suis vraiment désolée... et je voudrais bien voir un match de blitzball, je n'en ai jamais vue en fait... enfin pas en vrai. J'en ai vu parfois à la télévision, mais c'était surtout lorsqu'ils étaient diffusés dans les restaurants donc je les regardais qu'à moitié. Je ne pourrai pas vraiment comparer» sa voix mêlait encore un peu de gêne et d'inquiétude. En soit non, ce n'était pas qu'il la troublait ou autre, juste qu'elle s'en voulait qu'il ait pensé une telle chose.

Le reste du voyage fut donc assez silencieux, elle n'osait plus rien dire ni bouger en fait, mais heureusement, Kilika n'était plus très loin et ils atterrirent sur une zone qui semblait presque réservée pour eux. Elle observa la ville, elle avait également bien changé, mais pas tant que ça finalement. Du moins, le style en lui-même du village n'avait pas changé, les maisons étaient juste disposées autrement. Elle sourit lorsque Ryuichi prit une drôle de voix, allant même pouffer de rire avant d'attendre qu'il ouvre le cockpit pour qu'elle puisse sortir, sautant souplement hors de l'appareil pour regarder l'immense palissade qui séparait la ville de la forêt


«Je ne suis venue qu'une seule fois ici... lorsque je me suis rendue au temple pour prier Ifrit. Je n'ai pas l'impression que ça ait tellement changé que ça.» les mains dans le dos, elle se tourna vers Ryuichi en lui souriant doucement «Comment appelle-ton celui qui pilote un aéronef? Le capitaine? Comme pour les bateaux?» ou peut être le pilote, tout simplement «en tout cas, merci pour le voyage!»

Elle attendit qu'il fasse les dernières vérifications sur l'appareil avant qu'elle n'utilise l'orbe pour le "ranger". De là, ils se mirent en route vers Porto Kilika, visiblement, les gens semblaient les attendre car ils passèrent la palissade sans problème avant de se retrouver sur les nombreux pontons de la ville. L'ambiance était agréable, des marchands vendaient de très belles étoffes aux couleurs vives, des bijoux aussi qui étaient faits main, elle s'approchait un peu pour regarder, bien qu'elle n'avait pas les moyens encore d'acheter quoi que ce soit. Elle regarda le foulard que Ryuichi lui avait offert, et elle finit par l'accrocher autour de son cou, histoire de ne pas le garder bêtement à la main.

«Peut-être devrions-nous trouver un endroit où nous restaurer? Je commence à avoir un peu faim...» la journée était tout de même bien entamée, il était peu probable qu'ils aillent dans la Forêt de Kilika aujourd'hui pour chasser du monstre, autant profiter du reste de la journée pour visiter la ville et se reposer. En plus, elle avait un peu mal au dos et aux fesses après avoir passé la journée dans cet aéronef!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 5:38


Ryuichi
Les réactions de la jeune femme au bisou de Ryuichi était vraiment hilarante, le rire avait vraiment fait du bien à ce dernier qui savourait un peu ce bisou surprise. Elle est loin de n'avoir aucun charme cette belle Litchi, mais il est hors de question de s'intéresser à elle, ça pourrait compromettre toute la mission au final. Sa proposition pour le match de blitzball semblait l'intéressé finalement, soit, ils passeront donc par Luca après Kilika, c'est à présent certaint! De toute façon, ça fera le plus grand bien à cette demoiselle qui en a grand besoin!

Bien que le voyage se termina dans le silence, le jeune homme prit grand soin de faire descendre Litchi de façon galante afin de lui faciliter la sortie du cockpit, lui faisant un joli discours, ce qui la fit sourire et presque rire, le trajet se termine vraiment bien pour le coup! Elle commença à lui parler de cet endroit qui n'avait pas tellement changé depuis l'époque où elle était venue chercher Ifrit, ce qui peut s'expliquer par le fait que Kilika garde énormément ses traditions et ses façons de vivre même si le monde évolue à côté de lui. Par contre, quand elle se retourna vers le barman pour lui sourire, l'espace d'un court instant, Ryuichi la trouva vraiment... belle, une beauté qu'il n'avait pas vraiment considéré jusqu'à présent, c'était un peu comme si la seconde où il l'a vu ainsi en avait été une dizaine. Il resta là un moment à ne rien dire avant de sourire et de lui répondre:

« Eh bien, on appelle cela un pilote, c'est le terme exact pour ceux qui dirigent les aéronefs, mais tu peux me considérer comme ton pilote personnel, je suis là pour te servir après tout! *rit un court instant* Ne me remercie pas, j'aime beaucoup utiliser de tels appareils, bien que je vis à Bevelle. Tu apprendras à me connaître petit à petit si tu essaye de t'intéresser à un simple barman. »

C'est vrai qu'elle ne voit que la petite partie émergée de l'iceberg lorsqu'on y réfléchit bien, mais elle s'en rendra vite compte au final. Le jeune homme profite d'avoir l'aéronef à un endroit stable pour bien l'examiner, voir si sa vrille a entrainé des dégâts ou non, mais l'ancien modèle semble tout de même bien résistant, rien à dire là dessus, il se peut donc que la prochaine fois... le looping... Non, Litchi ne le supporterait pas, faut pas déconner non plus. Une fois un bon tour de vérification fait, il laisse la demoiselle ranger l'appareil sans se faire prier et ils avancent tout deux dans la ville. Bien qu'il lui propose instinctivement son bras, elle ne le prendra pas car elle n'a pas du le remarquer ou ne veut toujours pas de ses propositions galantes, entendons par-là qu'il est simplement gentleman et ne tente pas de la séduire, n'est ce pas?

Comme prévu, les gardes les laissent passer sans aucun soucis, Ryuichi agit naturellement comme à son habitude et se dirige alors vers les petits marchés qui se trouvent non loin. Litchi semble vraiment s'intéresser à tout, c'est plaisant à voir, le barman quand à lui regarde l'horizon de façon à mémoriser tous les endroits de la ville, les ponts, les endroits où s'arrêtent les barques, les différentes maisons et autres commerces. Un comportement assez normal quand on n'a visité ce lieu que quelques fois dans le passé et qu'on souhaite se remémorer certaines choses.
Son regard finit par se reposer sur la demoiselle qui est en train d'attacher le foulard du beau blond autour de son cou, peut-être simplement par gêne de le garder en main, mais cela n'empêche que ça a le don d'arracher un petit sourire sincère à Ryuichi qui la regarde et l'écoute quand elle lui propose d'aller manger, il répond simplement:

« Pourquoi pas? Après tout ce voyage, je t'avoue que je ne suis pas contre un peu de nourriture locale. Surtout qu'elle a la réputation d'être vraiment délicieuse! »

C'est sur ces paroles que les deux partenaires reprennent leur route, sans aucun contact physique encore, mais simplement car le jeune homme ne lui a pas proposé son bras cette fois-ci. Il lui indique connaître un petit restaurant assez sympa dans un coin de la ville et prend les devants pour s'avancer jusqu'au bâtiment en bois qu'il recherche. En arrivant juste devant l'entrée du restaurant qui n'est qu'un rideau à passer, indiquant un style particulier de restaurant, Ryuichi se retourne droit devant Litchi en lui tendant la main:

« Litchi... Est-ce que tu me fais confiance? »

Sa voix était redevenu sérieuse et le vent soufflait un peu à ce moment là, donnant l'impression que l'ambiance venait encore de basculer en un instant. Pourtant le jeune homme n'a pas l'air menaçant ou autre, il a toujours un sourire sur les lèvres, mais ça doit clairement se sentir que cette question est lourde de sens, comme si une réponse pouvait tout changer alors qu'une autre pouvait provoquer un effet équivalent mais inverse. Que va t-elle répondre à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 7:28

LitchiMaintenant qu'ils étaient à Kilika, et surtout sur la terre ferme, c'était un peu plus facile de communiquer. Litchi se rendait compte que mine de rien, ne pas pouvoir voir le regard de son interlocuteur changeait bien la donne lorsqu'il s'agissait d'entendre les réponses aux questions, même si Ryuichi avait un certain talent pour éluder les réponses justement.

Le village de Porto Kilika avait beaucoup changé, mais en même temps il était semblable à ce qu'il était lorsqu'elle s'y était rendue la première fois. Des maisons en bois, sur pilotis, beaucoup de pêcheurs, un climat tropical avec des habitants peu vêtus mais bronzés et souriants. Elle regardait les étoffes et autres articles vendus dans ce petit marché local, elle aurait bien pris quelques souvenirs, mais d'une part, elle n'en avait pas les moyens, mais surtout, cette fois, elle ne partait pas dans un voyage qui se terminerait forcément par sa mort, elle n'avait plus à planifier chaque moment comme si cela pouvait être le dernier... donc elle reviendrait un autre jour, tout comme Ryuichi lui a promis qu'ils iraient à Luca.

Elle tourna le regard vers le jeune homme qui paraissait perdu dans ses pensées, il fixait le paysage comme s'il cherchait quelque chose, à vrai dire, elle avait l'impression qu'il avait un peu le même regard qu'elle lorsqu'elle essayait de mémoriser chaque endroit au cours de son pèlerinage, lorsqu'elle savait qu'elle ne les reverrait plus.

«Est-ce que tout va bien? Vous semblez chercher quelque chose?» à vrai dire, c'était simplement sa façon de faire, il semblait se plaire à mémoriser tous les endroits où il se rend pour mieux les connaître et mieux s'y retrouver à l'avenir. C'était plutôt intelligent il fallait le reconnaître...

Enfin elle se rendit compte qu'elle avait faim et il lui proposa donc d'aller dans un restaurant qu'il connaissait bien. Pour sûr qu'il valait mieux le suivre sur ce coup là puisque de son côté, non seulement le peu de temps qu'elle a passé à Kilika ne lui permettait pas de connaître un établissement, mais en prime, ça avait surement changé depuis! Bref, il la guida donc, mais une fois arrivés devant le rideau qui menait au restaurant, il s'arrêta et se tourna vers elle d'un air assez sérieux en lui demandant si elle lui faisait confiance?

Il lui fallut plusieurs secondes à le fixer pour réfléchir avant qu'elle ne réponde

«Ça dépend. Je ne vous connais pas assez pour vous faire confiance, mais j'ai quand même le sentiment que vous ne me voulez pas de mal.» après tout, elle ne le connaissait que depuis quelques heures à peine, on ne peut pas faire confiance comme ça à quelqu'un en si peu de temps, surtout que bon, Ryuichi avait une part de lui qu'il dissimulait, donc tant qu'elle ne le connaîtrait pas mieux et surtout qu'elle n'en saurait pas plus sur ce qu'il cache, elle ne pourrait lui faire confiance totalement.

«Je suis désolée, ce n'est peut être pas la réponse que vous attendiez, mais je ne donne pas ma confiance facilement, sans pour autant vous considérer comme une menace. Pourquoi?» car bon, là, ils allaient simplement dans un restaurant, alors pourquoi aurait-elle besoin de lui faire confiance? Est-ce que l'établissement servait un plat qui pouvait être dangereux? Elle en doutait quand même et attendit donc qu'il avance dans l'établissement, cette question avait le mérite de l'inquiéter un peu, ce n'était pas le genre de chose que l'on demande à la légère, la première fois que Griam la lui avait posée, c'était juste avant qu'il ne la prenne dans ses bras pour se jeter dans le vide sur la route de Mi'ihen, elle avait eu la peur de sa vie ce jour là, mais ça avait été nécessaire pour éviter une attaque du Chocobogre... alors là, elle se demandait un peu ce qu'il lui réservait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 11:47


Ryuichi
Il est vrai que la façon dont Ryuichi a posé la question pouvait surement laisser un goût amer quand on y réfléchit bien, ce ton utilisé, ce geste de la main et surtout, cette attitude pour parler. Clairement, ça n'inspirait pas vraiment la confiance, mais la situation était celle-ci à présent.
La réponse de la jeune femme était prévisible au final, mais il fallait qu'il ait sa réponse honnêtement, ça ne servait à rien si elle ne lui accordait pas la moindre confiance, même si elle n'est pas entière pour autant. Elle lui avoue ne pas sentir qu'il lui veut du mal ni même qu'elle le considère comme une menace, c'est une bonne chose, parfaitement ce qu'il fallait. Ryuichi s'avance d'un pas en baissant la tête avant de la redresser en soulevant ses lunettes de soleil pour la laisser voir ses yeux pour la première fois, cette couleur noisette qui rempli ses pupilles.

« Je peux comprendre... »

Son regard dans les yeux de la jeune femme devait être assez envoûtant, suffisamment pour être capable de retenir son intention quelques secondes. Un moment assez long pour qu'une personne complètement silencieuse apparaisse dans le dos de la jeune femme et lui mette un coup net dans la nuque pour l'assommer sans aucun doute, elle s'écroula le long du jeune homme qui l'attrapa dans ses bras et qui se mit alors à crier:

« Non! Laissez la tranq... »

Soudain, un autre homme plus baraqué sort du restaurant pour l'assommer violemment, c'est ainsi qu'il perd lui aussi conscience...

Deux heures plus tard

Ryuichi se réveille par un seau d'eau en pleine figure, torse nu pour éviter de mouiller ses affaires bien évidemment. Le mec baraqué et la personne qui a assommé Litchi sont en face de lui, il pousse un soulagement et lève le pouce pour leur dire qu'il va bien malgré le gros coup. Tout semble régler puisqu'ils lui rendent ses vêtements sans hésitation, son téléphone et tout ce qui peut être à lui. Litchi semble toujours dormir à cause du choc, le barman va prendre une chaise pour s'assoir à côté d'elle et attendre son réveil.
Apparemment, elle est plus costaud qu'elle peut en avoir l'air car une demie-heure après le réveil du beau blond, elle commence aussi à émerger, ayant visiblement un mal de tête. Il lui prend délicatement la main en la regardant pour ne pas qu'elle s'inquiète.

« Est-ce que ça va? Si on oublie le coup que tu as pris bien évidemment. Ne te lève pas tout de suite et repose toi encore un peu. »

Cette fois encore, elle pouvait le regarder dans les yeux puisqu'il ne portait pas ses lunettes à ce moment là non plus. Par contre, elle risque d'être un peu choqué si elle se regarde: elle ne porte plus les mêmes vêtements, elle porte des vêtements pour femme de Kilika! C'était nécessaire, le temps que ces gens s'occupent de tout, mais ça... elle finira par le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 13:48

LitchiDifficile de faire confiance lorsqu'on posait justement la question. Elle ne savait pas pourquoi, mais pour Litchi, s'il le lui demandait, c'est qu'il préparait quelque chose, ou que quelque chose allait arriver et qui nécessitait qu'elle le croit sur parole.

L'ex-invokeur n'était pas une experte en combat, elle n'avait pas cette espèce d'instinct caractéristique de ceux qui savent quand un danger va leur tomber dessus, tout comme elle n'est pas le genre à sentir que quelqu'un s'approche par derrière. Elle fixait le regard de Ryuichi, avec cette désagréable impression qu'il essayait de la tester et qu'elle se devait absolument de soutenir son regard pour lui prouver qu'il ne lui faisait pas peur malgré ses derniers propos. Malgré tout, elle avait la main sur son bâton, au cas où. Mais cela ne lui servit à rien, car le danger ne venait pas de devant, il venait de derrière et elle n'eut même pas le temps de ressentir la douleur qui venait de lui frapper la nuque, elle avait été mise inconsciente sur le coup.

Lorsqu'elle se réveilla, elle portait une tenue étrange, certes, ses sous-vêtements demeuraient les mêmes, la brassière et le boxer noir, bien que le tissu paraissait légèrement déformé comme si on avait cherché quelque chose dessus, ce qui ne lui plut pas du tout. Pour le reste, elle portait une simple tenue légère par-dessus de couleur vive, comme celle que portent les femmes de Kilika, une sorte de veste rose ouverte devant, sans manche, et une jupe fendue sur le côté de couleur bleu turquoise... et on l'avait débarrassée de ses bottes.

Ryuichi était là, assis sur une chaise en face d'elle, les cheveux trempés et ses vêtements froissés comme s'ils avaient été remis à la va vite.

«Que... qu'est-ce qu'il s'est passé?» elle ramena sa main sur sa nuque, si sur l'instant elle n'avait rien ressenti, maintenant ça lui faisait un mal de chien! Elle leva un regard noir envers Ryuichi et retira sa main lorsqu'il la prit pour l'aider à se redresser

«C'est vous! N'allez pas me dire que vous n'y êtes pour rien! Vous me demandez de vous faire confiance et la seconde d'après je me fais attaquer? Et mes vêtements!! Qu'est-ce que... qu'est-ce que vous m'avez fait?» elle écarquilla les yeux, puis elle poussa sur ses mains pour se reculer le plus loin possible de lui, le dos plaqué contre le mur derrière elle... elle ramena ses mains sur sa poitrine, si elle avait été déshabillée, c'était pour une bonne raison et cela ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout! Et dans la mesure où elle n'avait jamais eu d'expérience... intime, elle ne pouvait pas savoir ce que l'on était censé ressentir dans ce cas de figure et ne pouvait donc qu'imaginer le pire! Elle qui n'avait plus ses vêtements, lui qui semblait juste s'être rhabillé...

«Vous n'avez pas osé? Je vous en prie, dites moi que vous n'avez pas osé...» son cœur se mit à battre vite, très vite, elle avait peur. Elle se recroquevilla sur elle-même, ramenant malgré elle une main entre ses jambes par la peur qui l'envahissait et qui grandissait à toute vitesse. Elle ne voulait pas qu'il l'approche, la peur d'être souillée, la peur qu'il lui ait menti, qu'il l'ait trahie et pire encore... pourquoi? Pourquoi est-ce que ça lui arrivait? Et cette douleur à la tête comme si on continuait de la frapper à coup de marteau... non, il fallait qu'elle sorte d'ici, mais sur l'instant, elle était tétanisée et ne parvenait pas à bouger. Elle devait se ressaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 14:34


Ryuichi
Le première question que lui posa Litchi en même temps qu'elle se dégagea de sa main était une réaction normale, réagir autrement aurait surement inquiéter Ryuichi du coup qu'elle a pris sur la tête et il aurait été fracassé le crâne de Gio pour avoir abusé de sa force. Puis vient l'instant des accusations concernant le fait qu'il est mêlé à tout ça, ce qu'il lui est arrivé ainsi que la disparition de ses vêtements. Là par contre, ça commence à prendre une tournure extrême et si elle continue à penser dans ce sens là, il est certain qu'elle va s'angoisser pour une raison qui n'est pas réelle et va se renfermer sur elle même, allant jusqu'à ne plus accorder la moindre confiance à ce que va lui dire le jeune homme. Ses mouvements indiquent clairement qu'elle prend une peur absolue de ce qui a pu lui arriver, c'est mauvais signe...
Effectivement, Litchi lui demande s'il a "osé", parlant bien évidemment d'un acte sexuel abusif, le regard de Ryuichi reste plongé dans celui de l'ex Invokeuse pour qu'elle lise par elle-même qu'il n'aurait jamais osé, son regard sérieux et intolérable le prouve clairement en tout cas. Le moindre faux mouvement de sa part risque de la faire douter et elle va complètement craquer sous la pression. C'est pourquoi il doit absolument choisir correctement ses paroles qui vont suivre, et autant être honnête et jouer franc jeu.

« Désolé Litchi... Mais je ne suis pas ce genre de personnes, mais avant de tout t'expliquer, laisse moi te rendre tes affaires ainsi que deux autres choses, tu t'en serviras comme bon te semble. Ne bouge pas, je ne quitte pas ton champ de vision et je garde toujours les mains bien visible. Tu n'as plus confiance en moi, mais si tu veux des explications, laisse moi le temps de m'expliquer, d'accord? »

Il se lève très lentement de sa chaise en levant ses deux mains en l'air, comme si les yeux de la jeune femme était des fusils qui pouvaient tirer à n'importe quel moment, il n'hésite même pas à lui tourner entièrement le dos pour prouver qu'elle pourrait l'attaquer quand elle veut, bien qu'elle soit tétanisé pour l'instant. Il récupère ses affaires sur la table, ses vêtements, ses bijoux, sa petite peluche, son bâton, son téléphone, absolument tout ce qu'elle avait et vient les poser près d'elle, pas trop près pour ne pas qu'elle fasse de mouvements brusques par crainte. Il reprend rapidement la parole pour lui dire:

« A présent, je te donne deux objets, tu en fais ce que tu veux, personne ne te blâmera de les utiliser, les personnes qui sont dans la pièce à côté sont au courant de ce qui peut m'arriver. Moi j'ai confiance en toi même si ce n'est pas réciproque. »

Ryuichi se dirige alors vers une commode non loin, l'ouvre lentement pour en sortir un revolver qui vient d'un autre monde, ainsi qu'une dague très aiguisée. Il tient cette dernière par la lame avec le bout de ses doigts, ainsi que le revolver avec le canon pointé vers lui, qu'il pose d'un côté et de l'autre de la jeune demoiselle terrifiée en face de lui. Le barman finit par retirer sa chemise pour être torse nu et en simple pantalon, assis sur la chaise, face à Litchi en la regardant droit dans les yeux. C'est maintenant l'heure des révélations, à elle de voir si elle les accepte ou non.

« Tout d'abord, sache que rien ne t'as été fait si ce n'est que tu as été assommé pour simuler un enlèvement, j'ai d'ailleurs moi aussi été assommé pour la crédibilité de cette mission, tu n'auras qu'a vérifier l'arrière de ma tête, j'ai même quelques points de suture. Cet enlèvement... je suis celui qui en est à l'origine alors si tu dois blâmer quelqu'un, c'est moi et uniquement moi, tu ne dois donc utiliser les armes que je t'ai donné que sur moi, mes camarades ont suivis mes ordres. Si tu te souviens bien, à Remiem, j'ai utilisé mon téléphone, c'était pour les prévenir de ce que je souhaitais qu'ils fassent à notre arrivée. Pourquoi? Tout simplement car tu sais aussi bien que moi qu'on est couverts de micro en permanence et je refuse d'être pisté comme un rat pour cette mission, de plus que tu ne dois pas leur donner des informations en permanence sur notre avancée. Est-ce que tu me suis jusque là? »

Ça fait surement beaucoup d'informations à accepter en très peu de temps, mais il le faut si elle veut avancer avec lui, à condition de lui laisser la vie sauve déjà, maintenant qu'elle est armée de son bâton, d'une dague aiguisée et d'un revolver, bien qu'elle n'a jamais du en voir un. Il respire un instant en la regardant et lui tendant la main.

« Je t'en dirais plus si tu acceptes de m'écouter d'avantage et si tu as un peu confiance en moi. Si ce n'est pas le cas, transperce moi la main avec la dague et j'essayerais de me montrer plus convaincant encore. Si ce n'est toujours pas suffisant, entaille moi l'abdomen ou plante moi l'un de mes membres si tu le veux. Et si tu ne veux même plus m'écouter, prends cet objet qu'on appelle un revolver, appuie simplement sur la détente, ça lancera un projectile qui me tuera automatiquement si tu vises la tête ou le coeur. Je ne bougerais pas d'ici car j'accepte ta colère envers moi, mais sache une chose: si j'ai décidé de faire tout ça, c'est parce que j'ai confiance en toi et que je suis prêt à risquer ma vie dans cette mission qui te tiens à coeur. Je n'essaye pas de t'amadouer, tu as la possibilité d'en finir ici et maintenant si tu le souhaites, repartir à Bevelle et reprendre la mission avec un autre allié, personne ne te fera le moindre mal. Fais ton choix, j'accepterais ton jugement. »

Le ton qu'il utilise pour ce discours est très calme, posé au point d'en devenir inquiétant, ce n'est pas un bluff de sa part, il veut simplement lui expliquer la vérité, il lui offre même la possibilité de le faire souffrir ou de le tuer si elle ne le crois pas, c'est pour dire à quel point il est prêt à risque sa vie à cet instant. Tout dépendra d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 15:53

LitchiC'était un cauchemar, juste un cauchemar. Elle allait se réveiller, elle était surement encore endormie dans l'aéronef, rien de tout cela ne s'était passé. Elle allait se réveiller et il l'aiderait à descendre pour qu'ils aillent manger un morceau à Kilika. Il ne lui avait pas demandé si elle lui faisait confiance, personne ne l'avait frappée, personne n'avait abusé d'elle, personne, personne.

Elle avait ramené ses mains derrière sa tête, les jambes repliées contre elle, la jeune femme se balançait d'avant en arrière, murmurant pour elle même les mêmes mots encore et encore

«C'est un cauchemar, je vais me réveiller, c'est un cauchemar, je vais me réveiller...» elle faisait de son mieux pour ne pas pleurer, ne pas craquer, puis elle sursauta lorsque Ryuichi se leva, elle n'avait même pas entendu ce qu'il venait de dire, comme si le mot "confiance" était effacé désormais de sa mémoire. Elle lui lança un regard noir, se recroquevillant davantage sur elle même, serrant le poing alors qu'elle ressentait une bouffée de haine grimper en elle. Il déposa ses affaires devant elle, son regard se posa rapidement sur son bâton, puis sur sa peluche. Celle-ci s'anima et sautilla jusqu'à revenir sur son épaule, sans bouger davantage avant qu'elle ne pose de nouveau les yeux sur lui.

«Me rendre mes affaires n'effacera pas ce que vous avez fait!» elle avait parlé en serrant les dents, se retenant surement de ne pas lui lancer un éclair à la figure! Elle n'avait pas besoin d'arme pour lui faire mal après tout, la magie pouvait faire autant de dégâts qu'une lame parfois. Mais il gardait une voix calme et posée, lui disant qu'il allait lui donner quelque chose qu'elle pourrait utiliser... plissant davantage les yeux, elle essayait encore de reculer contre le mur lorsqu'il alla chercher une arme qu'elle ne connaissait pas, ainsi qu'une dague...

«NE VOUS APPROCHEZ PAS!» cette fois, elle plongea et attrapa son bâton qui se déploya pour se dresser entre Ryuichi et elle, mais le jeune homme gardait un calme presque déstabilisant et posa quand même les effets près d'elle, contournant doucement le bâton comme s'il sentait qu'au fond elle ne le frapperait pas. Le problème était l'autre partie de sa phrase, il y avait d'autres personnes ici.. elle regarda autour d'elle, ignorait si elle devait appeler à l'aide ou non. Elle serra davantage son bâton entre ses mains, au moins maintenant il lui permettait de maintenir une certaine distance entre Ryuichi et elle...

Mais rien de ce qu'elle faisait ne semblait troubler le calme du jeune homme, il avait même retiré sa chemise ce qui lui arracha un hoquet de terreur à l'idée qu'il tente autre chose, serrant les dents, ses yeux n'exprimaient que haine et vengeance, son bâton était désormais pointé vers le cœur du jeune homme, en rien elle ne s'était intéressé aux armes qu'il avait déposées devant elle. Elle ne savait pas s'en servir de toute manière!

Mais elle écoutait quand même. Il dégageait quelque chose... d'agaçant. C'était presque hypnotique, malgré sa rage et sa colère, elle n'arrivait pas à se détacher de cette voix. Il était calme, presque doux en fait, et il est vrai que si elle n'était pas aussi furieuse, elle aurait pu trouver cette voix agréable, telle une berceuse.
Secouant la tête, elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'il disait... assommer? Faux enlèvement? Il aurait été frappé aussi?

«Vous me prenez vraiment pour une idiote? Pourquoi ne pas avoir simplement retiré nos micros? Pourquoi en arriver là? Et maintenant vous croyez quoi? Nous avons toujours nos téléphones! Vous croyez que l'organisation va juste nous passer un coup de fil? Qu'on va leur dire "désolés, on a été agressés et ils nous ont retiré nos micros, mais on continue quand même?" Ils vont nous demander de rentrer pour nous en remettre et puis c'est tout! Vous essayez juste de m'embobiner pour que je crois vos manières abjectes!!»

Il ne semblait pas vouloir renoncer, il lui proposa de le transpercer avec la dague ou de tirer avec l'arme, elle écouta ses paroles et finit par fermer les yeux

«RAAAAAAAH!» elle prit son élan et à l'aide de son bâton, dans un mouvement rotatif, elle le frappa en plein visage! En soit, vu la position, elle n'avait pas pu prendre trop d'élan mais sa tête marqua quand même le mouvement et il s'écroula sur le sol, elle lâcha son arme et se jeta sur lui, à califourchon au-dessus de son ventre, elle empoigna son cou et commença à serrer alors que des larmes coulaient le long de ses joues

«Vous mentez... vous n'êtes qu'un menteur... je commençais à croire que... que vous étiez gentil, mais vous êtes comme tous les autres! Vous ne pensez qu'à vous, qu'à me manipuler pour que je sois votre jouet!» elle serra le poing et frappa sur le torse du jeune homme, les larmes coulant de plus en plus abondamment le long de ses joues avant qu'elle ne glisser sur le côté, tombant à genoux, elle se recroquevilla sur elle-même, posant le front sur le sol, une main sur son ventre en position fœtale

«Pourquoi... pourquoi je suis revenue à la vie... pourquoi... j'étais mieux dans l'Au-Delà... pourquoi...» elle se sentait faible, vidée de ses forces, pleurant encore toutes les larmes de son corps, jusqu'à finalement basculer sur le côté... le choc l'avait évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 17:17


Ryuichi
La première tentative de Litchi de lui mettre un coup de bâton ne stressa nullement le jeune homme qui resta calme et fit ses mouvements toujours avec autant de délicatesse qu'il le faisait de base. Le seul soucis, c'est que son tympan a un peu souffert du cri de la jeune femme lui ordonnant de ne pas s'approcher, mais c'était déjà trop tard de toute façon. La suite des événements semblait la troubler de plus en plus, probablement le calme incroyable du barman aux yeux noisettes qui devait la troubler le plus, il lui explique donc ce qu'elle avait besoin de savoir, mais malheureusement, ce qui était à prévoir était arrivé: elle est tellement traumatisé qu'aucun des mots du beau blond ne saura la calmer, malgré le fait qu'il soit torse nu, sans lunettes pour lui montrer son regard sérieux et sincère et que ça soit elle qui dispose de trois armes et lui aucune, pas même son briquet.

Secouant la tête, Litchi refusait de croire tout ce qu'il pouvait bien dire, disant qu'elle a été prise pour une idiote, commençant à s'imaginer des scènes complètes concernant leur retour à Bevelle pour ce qu'il venait de se passer, le peu de sang froid qu'elle avait pu garder venait de se transformer en braise ardente, elle n'allait pas tarder à exploser en tout cas, c'est compréhensible, mais reste encore à voir de quelle façon elle va agir. Elle est déterminée à croire qu'ils ont des manières abjectes et qu'ils cherchent à l'arnaquer dans cette histoire, si seulement elle savait la vérité. C'est à ce moment là que Ryuichi lui proposa de faire son choix si elle voulait se défouler, chacune des armes près d'elle pouvait lui permettre de lui faire très mal ou de le tuer, elle n'avait qu'à le faire et elle serait libre de partir après, les autres personnes à côté étant prévenus qu'ils ne doivent pas intervenir peu importe ce qu'il se passe.

Le coup de couteau, il aurait pu s'y attendre, une balle dans le torse, aussi bien qu'elle ne sache pas l'utiliser, mais le coup de bâton en pleine face avec un certain élan, ça c'était pas vraiment prévu. Ayant la bouche un peu ouverte sur le moment, une de ses dents vient couper sa lèvre inférieure et du sang commença à couler de sa bouche alors qu'il venait de s'effondrer dos au sol et que Litchi était en train d'essayer de l'étrangler en pleurant. Sous les quelques mèches de cheveux qui lui trainaient par dessus les yeux, on pouvait voir dans son regard qu'il n'a pas l'intention de réagir, son corps est complètement mou au sol et ses bras sont allongés de la même façon que lorsqu'il est tombé. Si elle veut le frapper au visage, il ne se défendra même pas, il l'a promis et il tient toujours ses promesses.

Un menteur... Voilà l'unique mot avec lequel l'ex Invokeuse qualifierait le jeune homme à présent, ses paroles touchent quand même le coeur de ce dernier quand elle lui dit qu'elle le croyait gentil, puis qu'il finit la manipuler comme un jouet comme les autres, parlant surement de Yevon et de la Néo Shinra. Elle a peut-être raison au final, il essaye de se servir d'elle quelque part, c'était prévu ainsi au début, mais plus maintenant, mais avec sa gorge écrasé, un peu difficile de lui expliquer, elle ne l'écoutera ps de toute façon. Litchi lui frappa sur le torse tout en pleurant toujours plus avant de s'écrouler sur le côté, débordé par ses émotions, elle venait de tomber dans l'inconscience. N'entendant plus aucun bruit, une jeune femme débarqua dans la salle, c'était Rina, celle qui s'est occupé correctement de Litchi pendant son inconscience et avait retiré les micros. De voir Ryuichi blessé au sol ne lui plaisait pas apparemment, mais ce dernier se redressa en lui faisant signe de repartir, il gère la situation et personne ne doit venir pour le moment.

« Laisse moi faire, si elle me tue, ça ne change rien, finissez de vous occupez des préparatifs, on doit être opérationnel dès que possible. »

Un air jalouse et gênée, Rina repart dans la pièce d'à côté en tournant les talons sans même se préoccuper du saignement du barman. Il attrape la jeune femme dans ses bras et la soulève pour la recoucher dans son lit, la couvrant doucement de la couette avant d'essuyer doucement ses larmes. Une fois qu'elle est bien au chaud, il prend simplement de quoi arrêter le saignement de sa lèvre qui commence déjà à gonfler ainsi que sa joue, avant de saisir le foulard rouge qu'il a l'habitude pour l'attacher autour du poignet de Litchi. Il y a peu de chance qu'elle lui pardonne, alors il lui remet son bâton près d'elle dans son lit, les deux autres armes sur la commode et il s'assoit près de son visage pour lui caresser les cheveux.

« J'aurais préféré t'éviter tout ça mais tu es arrivée au mauvais moment... J'espère qu'un jour tu me comprendras, à condition que tu me laisses vivre assez longtemps pour que je te le montre. »

L'heure commence à être avancé et Ryuichi se voit obligé de remettre sa chemise et, par précaution, recouvre d'une petite couette la demoiselle pour ne pas qu'elle attrape froid. Il reste près d'elle pendant une bonne heure sans qu'elle se réveille, il est assis au sol, les deux bras sur le lit non loin de la demoiselle et finit par s'endormir comme ça à cause de cette journée de voyage et d'émotions éprouvantes, bien qu'il soit celui qui ait le moins subis des deux...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 17:38

LitchiMensonge, trahison, manipulation... au fond, Litchi en avait l'habitude et ne s'en était jamais plaint. C'était sa vie, elle l'avait choisie. Du moins, c'était sa vie avant, lorsqu'elle était invokeur et qu'elle acceptait de suivre aveuglément les préceptes de Yevon malgré les nombreuses questions qu'elle se posait déjà à l'époque. Elle aurait aimé ne pas être une sombre idiote qui ne faisait que suivre les ordres sans poser de question, elle pensait avoir suffisamment de jugeote pour ne pas se faire avoir et savoir faire la part des choses... mais il fallait croire qu'elle avait tort. Elle était bel et bien stupide. Stupide d'avoir cru que ce Ryuichi pouvait être un peu plus qu'un simple partenaire de mission, ne lui avait-il pas dit que ce n'était pas qu'un travail pour lui?

Mensonge

Elle aurait aimé que cette mission soit autre chose qu'une simple chasse aux monstres. Ne lui avait-il pas dit qu'ils iraient voir Luca? Un match de blitzball?

Mensonge aussi probablement...

Le cœur lourd et douloureux, cette expérience n'avait fait que lui prouver que cette Néo ShinRa se servait d'elle comme d'une marionnette sans cervelle, Ryuichi n'était pas le Fou comme elle l'avait cru, elle pensait qu'il était à part, qu'il cachait quelque chose contre l'organisation elle-même, une sorte d'agent double, mais en vérité, il était comme les autres, un simple pion destiné à la faire jouer leur jeu.

Tous ces beaux discours, ces regards, elle se souvenait encore de la manière dont il l'avait regardée pour lui demander de lui faire confiance, juste avant qu'elle ne se fasse frapper. Elle se souvenait de la belle couleur noisette de ses yeux, mais elle réalisait dans son inconscience qu'en réalité, il n'avait retiré ses lunettes que pour qu'elle ne puisse voir l'homme qui l'attaquait en traître par derrière. Tout n'était qu'un jeu, allez savoir s'il était parmi les cerveaux ou les servants, elle s'en fichait, quelque chose s'était seulement brisé.

Les heures s'étaient écoulées, elle avait commencé à s'agiter au beau milieu de la nuit, faisant ds cauchemars, mêlant son ancienne vie et la nouvelle, Ryuichi qui chevauchait le gardien de Zanarkand et qui lui ordonnait de la tuer. Griam, Omana et Ryuichi qui plaisantaient à une table d'un bar de Luca, se tournant vers elle et riant, se moquant d'elle surement? De toute manière, elle ne se souviendrait pas de la moitié de ces rêves à son réveil...

Ce n'était pas encore l'aube lorsqu'elle se réveilla, elle mit quelques secondes à se souvenir de ce qu'il s'était passé la veille, mais lorsqu'elle baissa les yeux sur Ryuichi avachi sur le lit près d'elle, elle sursauta, ramenant sa main sur sa bouche pour étouffer un cri, refusant de le réveiller. Son cœur battait la chamade, elle regardait autour d'elle, mais il faisait encore sombre. Allongée dans un lit, elle avait été soigneusement posée et couverte, mais cela ne la rassurait guère sur ce qui avait pu se passer. Cette fois, cependant, ses vêtements ne semblaient pas avoir été retirés et remis, elle avala sa salive avec difficulté et se pinça les lèvres en essayant de s'extirper du lit sans réveiller le jeune homme.

Elle parvint à sortir après bien des contorsions, sur la pointe des pieds, elle le contourna, regardant son visage enflé par les coups qu'elle lui avait portés. Elle se mordit légèrement la lèvre et le contourna pour attraper ses affaires, elle s'apprêtait à sortir sur la pointe des pieds lorsqu'elle remarqua quelque chose dans le dos du jeune homme. Elle s'approcha doucement, de là où elle était, elle pouvait voir sa nuque et se rendit compte qu'il était également blessé à l'arrière du crâne? Elle se souvint alors qu'il lui avait dit avoir été assommé aussi, "pour son plan". Elle serra alors ses vêtements contre elle, ne sachant pas comment délier le vrai du faux. Pourquoi était-il resté? Elle ne pouvait plus lui faire confiance à présent, elle allait surement appeler la Néo ShinRa pour le dénoncer, ou demander à ce qu'on lui envoie un autre accompagnateur... mais ne risquait-il pas des ennuis? Et alors?

Son cœur se remit à battre, la douleur de sa trahison revenait mais en même temps, elle n'était pas le genre à vouloir faire volontairement du mal à quelqu'un. Finalement, elle se disait que si vraiment il avait retiré tous les micros, la Néo ShinRa pourrait ne jamais la retrouver et c'était peut être sa chance de fuir.
Elle se dirigea donc vers la porte, toujours pieds nus, mais elle utilisa l'orbe noir pour y mettre toutes ses affaires, exceptés la dague et l'arme à feu qu'elle refusait de toucher. Ce fut seulement à cet instant qu'elle réalisa qu'elle n'avait pas son bâton, il était resté sur le lit, déployé - surement que Ryuichi n'avait pas pu le ramener à sa taille initiale, il y avait une manipulation précise à faire et ce genre de bâton ne se faisait probablement plus aujourd'hui... elle se mordit la lèvre, se maudissant intérieurement avant de revenir, sur la pointe des pieds vers le lit pour le récupérer...

Là, elle priait pour deux choses: d'une part, qu'il ne se réveille pas, et d'autre part, que la porte ne soit pas verrouillée et que toutes les personnes présentes dont il lui avait parlées, soient endormies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 18:55


Ryuichi
Le sommeil de Ryuichi était globalement léger en général, il est habitué à passer des nuits horribles en se réveillant régulièrement presque en sursaut après avoir vu les mêmes souvenirs défilés encore et encore dans des cauchemars, parfois ce sont ses lunettes qui lui permettent de dissimuler ses cernes, mais il ne va pas se plaindre de toute façon, il est à l'origine de ses propres cauchemars et tourments de toute manière. Cette nuit n'échappera pas à la règle, si ce n'est qu'un court instant, après s'être réveillé une troisième fois alors que le soleil n'était toujours pas levé, un peu de lumière éclairait le visage de la jeune femme qui était allongé non loin de lui. Sa position n'était pas confortable, mais il se confortait dans l'idée qu'au moment, elle pouvait profiter d'un sommeil correct et que de rester auprès d'elle était surement la meilleure chose à faire.

Après tout ce qu'il lui a fait vivre durant cette journée où ils ont appris à se connaître, le fait qu'elle le traite de menteur et ne croit qu'à une trahison lui fait un peu de mal mais il restera inexpressif face à ça, la faute est sur lui, elle ne doit en aucun cas être blâmer. Peu importe la décision qu'elle prendra au réveil, ça sera son choix, sa vie et personne ne pourra l'empêcher de la vivre comme elle l'entend. Ryuichi savait très bien ce qu'il risquait à agir ainsi, s'il perd, ça sera tant pis pour lui, mais il aura peut-être accompli une bonne action en libérant cette jeune femme de l'emprise de la Néo-Shinra et de Yevon, bien qu'elle pourrait y retourner simplement pour son envie de revoir les chimères. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le moment de réfléchir à tout cela alors qu'il pleine nuit, autant se rendormir un peu, ça ne pourra pas faire de mal...

Au moment où il se réveille doucement à nouveau, c'est quand il sent de légers pas au sol qui viennent vers lui, il avait déjà ressenti quelque chose auparavant mais l'agitation dans son sommeil est naturel, il n'a donc pas jugé nécessaire d'ouvrir les yeux. Sa tête est penchée du côté opposé aux bruits de pas, alors il va simplement dire:

« Finalement, j'ai pas réussi à te convaincre hein?... »

Spoiler:
 

La voix du réveil de Ryuichi n'était pas vraiment celle qu'il faisait entendre toute la journée, elle était certes calme, mais possédait quelque chose de fragile, comme si la carapace qui entoure cet homme sans faille habituellement n'était pas encore constitué à son réveil. Enfin, ce n'est pas le moment de discuter de ça, il tourne un peu la tête pour regarder devant lui, n'ayant toujours pas Litchi dans son champ de vision, il fait glisser doucement sa main jusqu'au bâton de la jeune femme avant de lui tendre sans même la regarder, c'est probablement mieux ainsi, se dit-il. Il n'aurait jamais dû la mêler à ce genre d'histoire, c'est certain à présent. Une femme qui revient à la vie des centaines d'après ne peut pas comprendre le mal qu'a pu faire Yevon durant des années entières, tout ça pour suivre des préceptes complètement débiles. Ce n'est pas le moment d'en discuter de toute façon. Le jeune homme se lève lentement et fouille la commode pour trouver le trousseau de clés avant de le tendre à Litchi sans la regarder toujours.

« Tiens, c'est la plus petite clef pour ouvrir la porte de la maison. Si tu cherches un endroit tranquille pour manger, va chez Tekko, il fait de bons poissons sous toutes les formes possibles, ça passe bien au petit déjeuner." »

Quand il dit ça sans la regarder, c'est presque comme s'il se souciait d'elle mais savait qu'il n'y avait rien à faire pour la convaincre de rester, il a été trop loin et elle l'a compris, elle croit surement même qu'il a abusé sexuellement d'elle probablement. Lui montrer la blessure à l'arrière de sa tête ne servira à rien non plus, elle va l'accuser de l'avoir réaliser pendant qu'elle dormait pour rendre son histoire crédible. Non... Au final, le mieux, c'est de la laisser partir et vivre sa vie, elle mérite une seconde chance d'avoir une vie heureuse et loin des ennuis après tout. Ryuichi bailla et s'étira un instant, sa chemise mal mise et à moitié déboutonnée, il va s'avancer vers la belle brune pour lui passer la main sur la joue, puis dans les cheveux jusqu'à son petit panda avant de l'embrasser sur le front très courtement, un simple contact qui ne dura pas plus d'une seconde, suivi d'un simple:

"Prends soin de toi d'accord? Désolé pour tout et essaye de profiter de ta vie et de liberté, tu ne seras plus importuner par moi ou mes camarades, a..."

Il n'arrive pas à prononcer le mot car il aimerait qu'il n'est pas à le prononcer, c'est bête de le dire ainsi, mais en regardant les photos dans son bar hier, il s'est rendu compte que cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas rit de bon coeur. Le voilà à présent à nouveau en train de perdre une personne à laquelle il s'était attaché au moins un peu. Il retourne à son bar après quelques jours, commence t-il à penser alors qu'il tourne le dos à Litchi après avoir fini réussi à la regarder une seule fois dans les yeux, juste une fois pour voir ce que son regard exprimait. Il ne ferait pas de commentaire là dessus, ce n'était plus nécessaire de toute façon. Le beau blond avait déjà détruit mentalement cette jeune femme, pour lui faire encore plus de mal après tout?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 24 Nov - 20:23

LitchiQuelle poisse... il s'était réveillé. Figée un instant, elle attendit, le cœur battant de savoir ce qu'il allait faire. Tenter encore de lui mentir? De l'amadouer? Reculant d'un pas, elle demeura sur la défensive lorsqu'il lui tendit son bâton... elle attendit quelques secondes avant de le prendre, il ne la regardait même pas.

«Me convaincre de quoi? Encore aurait-il fallu qu'il y ait un sens dans vos paroles...» elle s'était raidi. Elle se rendait compte que malgré tout ce qu'il avait pu lui faire, elle continuait de le vouvoyer. Pourtant, elle n'était pas sure qu'il mérite la moindre once de son respect à présent. Elle regarda son bâton quelques secondes avant de le prendre à deux mains et de le faire tourner d'une certaine manière pour qu'il reprenne la taille d'un bâton de dynamite, et elle l'accrocha comme elle put à la ceinture de la jupe qu'on lui avait mise. Il se leva alors et prit un trousseau de clés avant de lui expliquer brièvement de quelle manière elle pouvait sortir de cette maison, allant même jusqu'à lui dire où elle pouvait trouver à manger.

Elle recula d'un pas lorsqu'il s'approcha, refusant qu'il l'approche, mais ses intentions ne paraissaient pas hostiles aussi elle le laissa faire, bien qu'elle était surement plus tendue qu'un arc dès qu'il toucha ses cheveux. Il n'arrivait pas à la regarder dans les yeux alors qu'elle cherchait justement son regard, mais cette fuite était la preuve de sa honte et du mal qu'il lui avait fait, aussi, même si elle était bien plus calme que la veille, elle demeurait particulièrement froide.

Lorsqu'il s'éloigna après avoir enfin osé la regarder, elle se raidit en serrant les poings

«Pourquoi jouez-vous encore ce jeu?» elle s'avança d'un pas, tenant à rester aussi calme que possible malgré sa colère qui recommençait un peu à monter «n'en avez-vous pas assez fait? à quoi cela vous sert de jouer encore au gentil garçon qui ne veut que mon bien après ce que vous m'avez fait subir? Je savais déjà mon âme et mon esprit corrompus par les préceptes stupides de Yevon, je sais bien que je ne suis pas très maligne et que je suis assez naïve, pourtant j'estimais avoir au moins le mérite que mon corps n'ait jamais eu à subir les assauts d'un homme! Et ça, vous me l'avez enlevé!» elle s'approcha encore de lui et reprit rapidement pour ne pas qu'il tente de dire quoi que ce soit «vous pensez que sous prétexte que vous êtes assez bel homme, toutes les femmes se doivent de vous tomber dans les bras? Vous croyez que jouer de votre charme vous donne le droit de jouer avec leurs corps? Sachez que le physique ne suffit pas! Votre âme est noire, vous essayez de jouer les gentils mais vous cachez les ténèbres quelque part dans votre cœur et votre esprit et au fond, vous ne vous plaisez qu'à manipuler les gens pour parvenir à vos fins!» elle s'était encore approchée, les larmes lui montaient aux yeux mais elle luttait pour ne pas pleurer.

Elle finit par poser sa main sur le torse du jeune homme tout en gardant ce regard noir de colère

«Et tout ça pour quoi? Pourquoi m'avoir fait subir tout ça? Quel était le but? Simuler une agression? Que si les médecins de Bevelle m'examinaient, qu'ils trouvent les traces de vos sévices pour corroborer votre charmante histoire? Et pour quoi? Pourquoi moi? POURQUOI?» peu lui importait l'heure, elle avait crié. Elle le repoussa alors pour qu'il tombe sur le lit, puis elle se saisit de la dague qu'il avait laissée sur la table de nuit et se jeta sur lui, posant la dague sous sa gorge en se tenant bien au-dessus de lui

«Si vous avez une once d'honnêteté dans votre âme pervertie, vous me devez la vérité! Et je veux l'histoire complète, la vraie! Pas une de vos balades pour midinettes! Et regardez-moi dans les yeux!» une larme coula le long de sa joue alors qu'elle essayait le plus possible de rester calme, la larme perla sous son menton et tomba au bord de la lèvre enflée de Ryuichi, serrant les dents, elle ignorait si elle pourrait vraiment le tenir ainsi s'il ne le voulait pas. Sa main tremblait légèrement, au fond d'elle, elle savait que s'il l'avait vraiment voulu, il ne se serait pas laissé maîtriser ainsi, mais pour le moment, elle s'en moquait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 10:49


Ryuichi
Après lui avoir tendu son bâton pour lui rendre et qu'elle ne le récupère, la jeune femme commença à questionner Ryuichi qui n'y prêta guère attention. Répondre à ce moment là n'aurait fait qu'aggraver la situation et il n'était pas nécessaire que Litchi s'énerve encore plus ou soit obligé subir plus qu'elle n'en a déjà subi, d'après ce qu'elle dit. Il remarqua alors qu'elle finit par faire prendre une taille différente à son bâton pour pouvoir le transporter à sa ceinture... Ingénieux. Le barman va alors gentiment, bien qu'il agit plutôt au ralenti, aller lui chercher le trousseau de clefs qu'il finit par lui donner sans lui dire autre chose que quelle est la clé à utiliser et un endroit où manger si elle avait faim.
Tout cela pouvait sembler étrange venant de lui, mais il agissait comme son corps se laissait guider, ni plus ni moins. Le beau blond finit simplement par lui passer doucement une main dans les cheveux avant de lui embrasser le front et lui dire de prendre soin d'elle, confrontant son regard une simple fois avant de lui tourner le dos et d'agir comme si c'était la dernière chose qu'il avait à lui dire.

Cependant, c'était loin d'être le cas pour Litchi qui semblait avoir un sac entier à déballer en ce qui le concerne. Elle commença par lui demander pourquoi il jouait "encore ce jeu", comme si elle le voyait faire exprès certaines choses. Il ne jugeait pas nécessaire de se retourner même si elle avançait vers lui, il ne s'éloignait pas pour autant vu qu'il était non loin du lit. Ryuichi l'écouta l'accuser encore et encore de ce qu'il lui a fait subir sans répliquer, aussi bien parce qu'il ne le souhaitait que parce qu'elle ne lui laissait pas le temps de le faire non plus. Elle sait que Yevon a déjà abusé d'elle mais elle pensait pouvoir échapper à l'assaut d'un homme... Mais si elle pouvait un seul instant arrêter de croire qu'il lui est arrivé quoique ce soit ici, ça serait vraiment charmant, malheureusement ça ne risque pas d'arriver.
La voilà qui se rapproche encore plus de lui, le collant presque pour le regarder malgré leur petite différence de taille, le barman ne la regardait pas dans les yeux malgré qu'il s'est retourné pour lui faire face. Elle l'accusait à présent de se servir du fait qu'il "soit assez bel homme" comme prétexte pour que toutes les femmes doivent tomber dans ses bras. Si la situation n'était pas aussi critique et gênante, il lui aurait volontiers fait la blague, de mauvais goût certes, de lui dire qu'elle n'était pas obligé de crier ses fantasmes à haute voix non plus, mais évitons... Puis vient un discours sur la supposition que son âme serait complètement noire, qu'il ne sait faire que manipuler les gens sans se soucier d'eux. La voix de Litchi trahit le fait qu'elle soit à deux doigts de pleurer, mais tout ceci est loin d'être fini...

Elle pose sur une main sur le torse de Ryuchi, ce dernier ignore complètement pourquoi elle fait ça alors que sa chemise n'est boutonnée qu'en bas, il l'avait fait rapidement avant de s'endormir près d'elle pour la surveiller au cas où ça n'irait pas. Mais elle ne s'en rendra jamais compte... La jeune femme lui demande encore pourquoi il lui a fait subir tout ça, partant même dans un délire qu'on retrouve son corps avec des traces de sévices. Cette fois elle va trop loin, mais le barman ne réagira pas et la laissera se défouler, la proposition d'hier vaut toujours quand à le tuer si elle le désire.
D'un geste soudain, Litchi lui fait perdre l'équilibre et il se trouve à présent allongé dos sur le lit, elle au dessus de lui avec une dague pointée sous sa gorge, lui demandant de lui dire la vérité s'il a encore une "once d'honnêteté", mais ses propos se contre disent, vu qu'elle ne le voit comme un monstre à l'âme noir qui ne fait que manipuler les autres. De ce point de vue, qu'espère t-elle en lui disant ça? Comme si elle pouvait voir à travers ses mensonges de toute façon! S'il lui avait menti depuis le départ, pourquoi ne l'a t-elle pas remarqué avant? Pourquoi espère t-elle le remarquer maintenant? Au final, Ryuichi eu un éclat de rire incontrôlable, ses pensées étaient toujours claires et il ne riait pas de la jeune femme, mais du fait qu'il a eu de la chance de tomber sur quelqu'un sur elle. D'un vif mouvement, sans même s'inquiéter de la dague à sa gorge, il attrapa ses lunettes de soleil sur la commode et les enfila, avant de dire:

« Tue moi et tu n'en sauras rien. Tue moi et tu auras la vengeance de ce que tu crois être un complot contre toi. Tue moi et vérifie ensuite par toi même si ton corps a été souillé ou non. Regarde ce que tu fais quand je te dis la vérité honnêtement. »

Ryuichi leva sa main jusqu'à sa propre bouche pour tirer sur sa lèvre qui était ouverte en deux et même pas soigné, formant une croûte à peine stable, ainsi que sa joue un peu gonflé et légèrement bleuté. Il affichait un air neutre, son rire s'étant arrêté, gardant ses lunettes mais ces dernières ne gâchaient pas complètement ses yeux, vu que la lumière était un peu présente dans la chambre. Il redressa un peu la tête pour réduire la distance entre lui et la jeune femme qui versait quelques larmes en tenant la dague sous sa gorge, son mouvement de tête créa une petite entaille à la peau de sa nuque qui laissa perler une goutte de sang.

« Tu as été prise pour un jouet aux mains de Yevon? La Néo-Shinra se sert de toi et tu le sais sans même réagir? Très bien, c'est ton problème, j'ai voulu être la solution et t'aider alors que mon but n'était pas celui-là. J'ai cru que tu valais la peine que je prenne des risques pour toi, que d'autres gens prennent des risque pour toi, mais finalement, si je ne suis pas digne de confiance et que tu es déterminé à croire que l'on t'a... non, que je t'ai fait la moindre chose, alors n'hésite pas! »

Sans même s'énerver ou hausser la voix, le beau blond aux lunettes de soleil avait prononcé ses mots et maintenant, il attrape la main de la jeune femme qui tient la dague pour la reculer de sa nuque et l'enfoncer légèrement dans son torse, d'environ un centimètre et demi, le sang commença à sortir de son torse, juste au dessus de son coeur, se mettant à couler dans toutes les directions petit à petit, tâchant la chemise blanche de Ryuichi. Il maintenait la main de Litchi pour l'empêcher complètement de faire le moindre geste de recul, elle ne pourrait qu'appuyer pour l'enfoncer encore plus, c'était sa seule option tant qu'il avait la force de bloque sa main ainsi.

« Qu'est ce que t'attends? Je t'ai souillé après tout, non? Tu ne veux pas me voir mort et accepter TA vérité vu que la mienne ne te convient pas? Peu importe ce que je dis, tu me traites de menteur, finissons-en maintenant alors. Je t'offre une vengeance qui n'en est pas une, gratuitement. Si tu peux vivre avec un mensonge et un mort en plus sur la conscience, j'en serais heureux pour toi... »

Le sang continuait de couler, pas si abondamment que ça, mais il ne faudrait pas non plus la plaie ainsi sans quoi, il risque de perdre assez de sang pour tomber dans les vapes dans quelques minutes maximum. L'expression de son visage est à la fois neutre et sérieuse, il n'acceptera pas qu'elle ne lui dise pas ce qu'il veut entendre. Maintenant qu'elle est confrontée à un dilemme qui oppose ce qu'elle croit à ce qu'elle ne veut pas croire de la bouche de Ryuichi, elle est la seule qui peut encore décider de la mort de ce dernier ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 12:09

LitchiLa situation était tendue, l'air paraissait lourd autour d'eux mais la jeune femme était malgré tout déterminée à savoir la vérité... certes, elle était naïve, peut être pas très maligne, et surement qu'il pourrait lui mentir encore s'il le voulait qu'elle ne se rendrait compte de rien. Il refusait encore de lui répondre, préférant encore et toujours éluder les questions et la provoquer...

«Jamais vous ne répondez... vous ne faites qu'éluder mes questions en jetant de belles paroles pour me troubler et vous mettre en avant! Jouer les martyres ne vous aidera pas ici!»
Mais il n'y avait rien à faire, au contraire même, il s'avança, créant ainsi une entaille sur sa gorge pendant qu'il se rapprochait après avoir mis ses lunettes. Elle fronça des sourcils en écoutant ses paroles, sa main continuait de trembler et une boule se formait dans sa gorge alors qu'il parlait de confiance

«Je voulais vous faire confiance... mais vous faites vos plans dans mon dos! Comment je peux savoir ce que vous comptez faire de moi? Vous parlez de m'aider mais je n'ai jamais demandé votre aide! Vous voulez me sauver de moi-même?» c'est alors qu'il attrapa son poignet et commença à entailler son torse avec la lame, elle attrapa sa main en essayant de le forcer à lâcher, mais il était bien plus fort qu'elle

«Arrêtez!!!! Lâchez moi!! Lâchez moi!!» elle lâcha la dague, même s'il lui tenait toujours le poignet, elle ne pouvait plus le blesser ainsi «je ne veux pas être comme vous! Je ne suis pas une meurtrière!!» elle avait fini par craquer et fondit en larmes, elle parvint finalement à se dégager et baissa la tête, restant malgré tout dans cette position qui aurait pu être jugée indécente en d'autres circonstances... elle ramena ses mains sur son visage, elle avait un peu de son sang sur les mains à cause de la blessure qu'il s'était infligé. Elle mit plusieurs secondes à se calmer avant de se dégager le visage et le regarder

«Pourquoi vous me faites ça... vous me demandez de vous faire confiance, mais vous faites tout pour que je vous déteste... mais je ne veux pas vous tuer...» elle leva alors les yeux vers lui, l'air assez implorante «s'il vous plaît... je veux juste savoir pourquoi... arrêtez de jouer, arrêtez d'éluder mes questions en pensant que je ne vous croirai pas... s'il vous plaît... s'il... s'il te plaît...» elle se mit à rougir, elle ne savait pas comment il prendrait le fait qu'elle le tutoie. Soit il croirait qu'elle ne le respecte plus, soit qu'elle avait décidé de jouer son jeu et lui prouver alors qu'elle pouvait lui faire confiance. Cette fois, les cartes étaient dans ses mains pour faire son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 16:13


Ryuichi
Ryuichi était en train de la pousser à ses limites et elle semblait les avoir atteintes au moment où il la força à planter la dague dans son torse, elle a tout fait pour se défaire de son étreinte mais rien à faire, il ne va pas la lâcher si simplement. Le barman a bien écouté tout ce qu'elle avait à dire et continuait de l'écouter, même si elle l'avait accusé de jouer les martyres ou de lui demander comment elle pouvait avoir confiance en lui s'il fait des plans dans son dos.
Litchi finit par se débattre de toutes ses forces en lui criant de la lâcher, qu'elle ne voulait pas être comme lui, elle ne voulait pas être un "meurtrier"... C'est peut-être d'entendre ce mot qui l'a fait lâché prise sur elle pour qu'elle s'arrête finalement de se débattre et craque avant de fondre en larmes. Ryuichi savait qu'il avait été très dur avec elle à l'instant, mais elle devait sortir tout le mal qui la rongeait actuellement pour pouvoir ensuite écouter ce qu'il a à lui dire. Il ne devait pas l'épargner, quitte à prendre le rôle du méchant psychopathe pendant un temps pour la "tester", il a même pris le risque de la laisser plusieurs fois avec des armes pour le blesser ou le tuer, mais en aucun cas elle n'a agit.

Même si personne n'est intervenu jusque là, le beau blond se doute que les quatre autres derrière sont à deux doigts de péter un plomb eux aussi. Il fut finalement sorti de ses pensées par la demoiselle qui lui demanda, après s'être calmé, pourquoi il lui avait fait ça, qu'elle ne voulait pas le tuer et qu'elle ne le déteste pas. Son air implorante fit soupirer le jeune homme alors qu'il l'écoutait finir de parler, à présent, elle veut juste des honnêtes explications, allant même jusqu'à le tutoyer en rougissant, preuve de sa bonne foi et de sa volonté.
Il se redressa difficilement alors que Litchi était encore sur lui, attrapa un drap blanc et le posa brièvement sur son torse avant de prendre la jeune femme dans ses bras, ça lui évitera d'être tâchée de sang au moins. Il pose délicatement la tête de la jeune femme contre son torse, non loin de l'épaule droite et lui frotte le dos pour qu'elle soit définitivement calme, avant de reculer un peu la tête pour la regarder:

« J'ai confiance en toi malgré tout ce que tu me dis ou peux croire, je ne t'aurais pas donner ses armes et veiller sur toi cette nuit sinon. Tu as probablement du mal à tout comprendre maintenant, mais vu que tu as sorti toute la colère qui était en toi, je vais pouvoir t'expliquer, d'accord? »

La position dans laquelle ils étaient tous les deux se trouvait être assez... spéciale, mais Ryuichi ne la lâcha pas, du moins, le temps qu'elle puisse se reprendre tout doucement pour de bon. Lorsqu'il arrêta de l'enlacer, le barman utilisa ses deux index pour tirer un peu les lèvres de Litchi vers le haut, afin qu'elle essaye de sourire un peu. Il ne lui en voulait pas le moins du monde pour tout ce qu'elle a pu lui dire ou faire, il faut quand même un sacré mental pour cela, mais c'était l'un de ses points forts après tout. Par contre, le jeune homme s'assura de planquer la dague avec un peu de sang derrière le lit et de nettoyer les mains de la jeune femme de manière rapide, comme un réflexe. Puis il retira ses lunettes et tourna la tête à nouveau avant de se rendre compte qu'il était vraiment proche de la demoiselle, enfin leur visage respectif sont très proches l'un de l'autre. Lui qui avait pu parfois la voir de façon magnifique, avec ses joues encore un peu rouge, ses yeux brillants et ses fines lèvres... Il tourna automatiquement la tête pour regarder vers la table, en précisant:

« Je vais te laisser te changer si tu veux, tes vêtements sont comme neufs, on a touché à rien... Je ne te veux aucun mal, je voulais simplement nous retirer des griffes de la Néo-Shinra temporairement, mon travail et le fait que je veux t'aider à retrouver les Soeurs Magus, la promesse que je t'ai faite, je pensais et je pense toujours le faire, ça ne change pas. Tu me feras confiance si tu veux, sache juste que je veux t'aider... »

Pendant un instant, le visage du jeune homme devient un peu mou, un peu comme s'il était absent, il pose sa tête un instant sur l'épaule de Litchi avant de se redresser, souriant avec l'air un peu mal en point, la faisant se relever tranquillement avant qu'il ne fasse de même. Le beau blond place correctement ses vêtements avant de s'avancer doucement vers la porte, se laissant tomber une première fois contre la porte, avance encore, puis retombe à nouveau contre le mur en face de lui, faisant signe de la main que ça va. Il la regarde encore une fois, avec un peu de pâleur sur le visage ainsi que de la sueur sur le front.

« Tu n'auras... qu'à nous rejoindre quand tu auras finis. »

Puis il ouvre lentement la porte avant de la passer et de la refermer. Quelques instants après, un bruit d'effondrement et une jeune femme qui semble se mettre à beugler sur d'autres hommes présents, ce qu'ils disent semblent incompréhensibles, mais ça gueule en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 16:48

LitchiTout ça devenait trop dur pour elle. Elle avait rencontré cet homme le jour même, le matin même... elle lui avait fait découvrir une part de sa vie, de son histoire, et qu'avait-il donné en échange? De la violence, du mensonge, de la douleur et du dégoût. Difficile d'imaginer pouvoir lui faire confiance, pourtant il y avait quelque chose dans sa voix, dans son regard qui semblait lui faire croire qu'il n'y avait pas que du mauvais en lui.

Le temps semblait s'être arrêté, les mains enlaçant ses épaules, comme si elle avait froid, elle attendait d'un air suppliant qu'il daigne enfin lui expliquer, au moins un peu, tenter de lui dire la vérité, n'importe quoi en fait. Surement qu'au fond d'elle, elle voulait croire qu'il y avait une raison à tout ça, que la douleur, la peine et la colère étaient parfois une étape pour avancer et aller plus loin. Même si elle ne pourrait jamais lui pardonner d'avoir souillé son corps et qu'elle refuserait surement qu'il la touche à l'avenir, elle voulait au moins connaître ses motivations.

Elle se raidit lorsqu'il se redressa, réalisant seulement sur l'instant la position dérangeante dans laquelle il se trouvait, mais elle se trouvait trop faible et trop malheureuse pour bouger et se laissa faire donc lorsqu'il posa sa tête contre son torse, un drap les séparait pour ne pas qu'elle se retrouve tachée par son sang...

«D'accord... mais il faudra soigner cette blessure...» elle posa la main sur la tache rouge qui se formait sur le drap avant de reculer. Il semblait vouloir qu'elle sourit, mais elle n'en avait pas la force. Il finit par détourner le regard, lui demandant de se changer avant de se lever, elle s'était rapidement dégagée et regardait ses affaires d'un simple coup d'œil

«Je peux garder ces vêtements pour aujourd'hui, sauf s'il faut que je les rende à leur propr...» elle n'eut pas l'occasion de finir sa phrase que Ryuichi tituba contre la porte, elle eut l'impression de recevoir une décharge électrique le long de la colonne vertébrale, mais il lui fit signe qu'il allait bien... il était horriblement pâle, le sang sur son torse semblait couler un peu plus abondamment qu'il n'aurait du et lorsqu'il ferma la porte derrière lui, elle s'était déjà levée pour aller le soutenir, se précipitant lorsque le son de sa chute et les premiers cris retentirent...

Elle ouvrit la porte à la volée, remarqua une femme qui essayait de le redresser en compressant la plaie sur son torse

«Ryuichi!!» elle revint vite sur le lit, reprit le draps qu'il avait utilisé juste avant pour s'approcher de lui en tombant à genoux, ignorant la douleur du choc un peu trop brusque pour poser le draps sur la plaie et aider à empêcher davantage les saignements

«Pourquoi? Pourquoi a t'il fallut que vous en fassiez autant??? Je n'ai jamais voulu vous tuer ou vous faire de même, peu importe ma colère! Pourquoi vous avez fait ça?» elle était revenue instinctivement au vouvoiement, il lui faudrait du temps pour le tutoyer si c'était vraiment ce qu'il voulait, mais là avec l'angoisse qui la prenait à la gorge, c'était juste impossible pour elle... il avait voulu la pousser dans ses derniers retranchements, et elle réalisa seulement sur l'instant que c'était peut être pour ça qu'il avait agi ainsi.. il voulait savoir s'il pouvait lui confier sa vie? Si elle pouvait vouloir le tuer s'il venait à mal agir? Elle ne céda pas à la panique pourtant, se tournant vers la femme qui semblait la porter responsable et voulait surtout lui prodiguer les premiers soins sans qu'elle ne soit dans ses pattes! Elle se leva donc pour la laisser faire, se plaquant contre le mur et ramenant ses mains couvertes de sang en prière devant ses lèvres

«Je suis désolée.. je suis tellement désolée... c'est ma faute...» et pourtant, elle savait au fond que ce n'était pas que sa faute, mais là sur le coup, elle n'arrivait plus à lui en vouloir... bien qu'elle continuait de penser qu'il n'était qu'un sombre idiot!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 25 Nov - 22:23


Ryuichi
Après qu'il ait fermé la porte dans son dos, Ryuichi sourit à ses trois camarades présents, Rina, Sai et Tekko, le dernier devant être parti faire une course. Tous se sont tournés vers lui pour le regarder entrer et chacun prit un air terrifié en voyant son état: sa lèvre coupée de la veille, sa joue un peu gonflée, sans parler du sang qui coulait le long de son corps et semblait couler depuis un bon moment déjà. La plaie n'était pas si grande que ça en effet, mais l’hémorragie était constante par contre, si bien que lorsqu'il fit un pas en avant, il tombe directement au sol, chutant lourdement la tête la première sans se rattraper. A la seconde même où Rina le vit tomber, elle hurla son prénom et plongea sur lui pour s'en occuper, prenant tout de suite la gestion de l'équipe pour le soigner, envoyant Sai chercher tout le nécessaire et Tekko qui va l'aider à le mettre sur la table.
C'était sans compter sur une autre demoiselle qui arriva aussi vite que possible, Litchi complètement paniquée par ce qu'elle a entendu, le bruit de l'effondrement du jeune homme à terre. Rina ne semblait pas contente de la voir venir dans cette pièce, mais elle dû admettre qu'elle avait été plus rapide que Sai pour ramener de quoi appuyer sur la plaie pour minimiser l’hémorragie. Ryuichi n'était pas encore dans le coma, simplement bien trop faible pour se mouvoir correctement et tout percevoir comme il le faut. Il sentit rapidement la jeune femme se jeter sur lui, la présence et la voix de Litchi le faisait sourire même s'il ne comprenait pas tout ce qu'elle lui disait. Le barman souleva difficilement sa main pour indiquer le poignet de l'ex Invokeuse, il lui avait attaché son foulard quand elle s'était évanoui il y a de nombreuses heures. Il prit alors ce qu'il avait d'énergie pour essayer de parler assez fort et assez clairement.

« J'ai confiance en t-toi. Ça va... aller. »

Il n'était pas si faible que ça le garçon, mais là, on va dire qu'il aurait bien besoin d'un remontant. Rina finit par s'énerver un peu pour faire comprendre à la jeune femme qu'elle n'est pas le bienvenue dans cette pièce et qu'elle gêne. Une fois que Ryuichi pouvait être soulevé sans problème, le grand baraqué l'attrapa pour l'allonger sur la table, faute de place et d'urgence. Le beau blond avait un peu de mal à respirer et se trouvait être toujours aussi pâle, mais il gardait le sourire aux lèvres, Tekko le regarde en souriant d'un air de lui dire "mais t'es complètement taré, mon pote!". Par contre, la femme aux cheveux avec les reflets mauves ne voyait pas du tout ce qu'il y avait d'amusant là dedans et se trouvait plus agacé qu'autre chose en regardant son ami dans un tel état.
Quand Sai réapparut quelques secondes après, pas besoin de mots vu le regard de dragon que lui lança Rina pour lui faire comprendre qu'il a été extrêmement lent et qu'elle lui en veut pour ça, le pauvre s'excusa comme il pouvait pour éviter de se prendre un coup mal placé. L'élégante femme commença à refermer la plaie avec une grande précision et finit par bander la plaie correctement, faisant des pansements bien serré pour faire comprendre au jeune homme qu'il avait abusé cette fois. En entendant les excuses de l'ex-Invokeuse qui faisait le signe de prière, cette fois, ça en était trop!

« Tu crois que c'est en priant Yevon que tu vas l'aider à aller mieux?! Commence déjà par te tenir à carreau plutôt que le forcer à...
- C'est bon Rina, laisse la tranquille.
- Ta gueule Tekko, c'est à cause d'elle tout ça. Elle ne sait absolument rien de lui et el...
- Rina, stop.
- Mais je...
- Rina... Tu arrêtes maintenant.
- Groumpf! »


Sans plus tarder, elle se dirigea vers la porte pour sortir et l'ouvrit pour partir avant de la claquer violemment, Sai et Tekko se regardant en haussant les épaules, sachant que ça va lui passer tôt ou tard. Chacun d'entre eux va attraper Ryuichi par un bras pour l'aider à se déplacer vers une salle encore adjacente, celle-ci étant pour manger à l'origine. La nouvelle salle était une sorte de petit salon, deux canapés assez simple ainsi que deux fauteuils, le tout autour d'une table basse, un endroit assez convivial pour discuter où Litchi fut invité, une fois le barman blessé installé dans un fauteuil. Ce n'est pas comme s'il allait reprendre des forces magiquement, mais il veut tenir sa promesse et dire la vérité à sa "partenaire", si elle le considère encore ainsi.

« Voilà... Je t'écoute à présent. *souffle pour reprendre sa respiration sans forcer* Pose moi des questions et je te... dirais toute la vérité. Au passage, voici Tekko... l'abruti qui m'a assommé et Sai, celui qui t'as assommé. L'a... l'autre furie, c'était Rina, te préoccupe pas d'elle, elle est un peu jalouse. Bref... on t'écoute. »

Les trois hommes sont à présents tournés vers la demoiselle qui n'avait qu'à demander pour avoir toutes les réponses à ses questions sur un plateau d'argent.

Dans l'ordre:
 


Dernière édition par Ryuichi le Jeu 26 Nov - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Porto Kilika-