Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 L'île de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 8 Sep - 11:50

Ah ben ça, je la connais presque comme si je l'avais faite. Et même si j'étais un chouilla à côté de la plaque, puisqu'elle ne pensait pas tant que ça aux autres, mais aussi à nous qui allions devoir vivre dans un monde en guerre, je venais hausser légèrement des épaules en lui souriant après avoir déposé un baiser sur sa joue
«Tu as vécu dans un monde en guerre, et moi aussi finalement... ça ne nous a pas empêché de vivre. Tu sais des fois, quand on se mêle pas des affaires des hautes autorités finalement, on s'habitue à tout. Toi et moi, on sait se débrouiller. Si on en a envie, on se trouvera une forêt comme celle près de Guadosalam, on ira se perdre le plus loin possible et on bâtira notre maison pour vivre loin de tout ça. Et tu sais qu'on pourrait y être heureux si on voulait.»

Mais pour le moment, on rêvait surtout d'aventures et de découvertes, et avec ce monde qu'on ne connaissait pas, et tous les autres autour, on avait de quoi s'occuper un moment...
«Pour le moment, on va voyager... en apprendre plus sur ces mondes, leur histoire, leur politique aussi pour savoir à quoi nous attendre. Il y en aura bien un qui nous plaira, tu ne penses pas? Et sinon, et bien on cherchera les cristaux et on ramènera Gran Pulse ici pour s'y installer. Personne ne connaîtra ce monde aussi bien que nous! On sera tranquilles...»

Je buvais une gorgée de mon thé. Je ne savais pas trop quoi penser du reste. Ce monde ne me plaisait pas, mais je savais que j'avais une bonne capacité d'adaptation et que je pourrais m'y faire. Surtout si l'on devait s'installer dans un village comme Kilika. Il me semblait quand même plus proche de tout ce qu'on avait pu voir jusqu'à présent, ou du moins de tout ce qu'on avait pu aimer. Donc au moins, je me disais qu'on avait une porte de sortie, et ce serait surement plus simple de protéger ce simple village d'une organisation cherchant à dominer le monde, que de protéger une grande ville comme Luca par exemple.

On finissait notre boisson et je l'aidais à se relever avec un sourire

«Viens, on va prendre notre petit déjeuner. Tu as besoin de reprendre des forces avant qu'on aille à Besaid!» surtout qu'on allait voir que c'était aussi une très belle île, sauvage et tout qui nous rappellerait surement les sources de Sulyya un peu, ou encore les Monts Yaschas près de là où on s'était rencontrés la première fois. Je l'entraînais donc à l'auberge où une bonne odeur de pain flottait dans l'air. Il y avait encore du café et le type de Besaid était levé aussi.

«Et bonjour! Bien dormi?» qu'il nous demanda. J'avais bien envie de lui dire que non, qu'il avait ronflé, mais vu qu'on allait prendre son bateau, je préférais rester poli
«Ça peut aller. Un peu nerveux à cause de cette histoire de chimères fabriquées tout ça... mais bon.» l'homme eut un sourire amusé avant de hocher de la tête
- «Ne vous en faites pas pour ça! Il en faudra bien plus pour arrêter Dame Yuna et ses gardiens!»
- «Ses gardiens?»
- «Oui. Elle en avait beaucoup! Rien qu'à Besaid, on en a deux. Bon, Wakka a pris la poudre d'escampette, surement pour aller participer à un ou deux matchs de blitzball, mais c'est lui quand même qui a repoussé les hommes venus semer le grabuge au temple! Et puis on a toujours Dame Lulu au village qui nous protège.»


On avait vu en effet que les invokeurs étaient souvent accompagnés de gardiens, mais dans les films, ils en avaient en général un ou deux non?
«Et elle en avait combien?» l'homme ouvrit la main pour commencer à compter sur ses doigts
- «Le gardien légendaire Auron, Wakka et Lulu de Besaid, la petite Rikku qui était une al-bhed, un ronso à la corne cassée dont j'ai oublié le nom, et un jeune homme blond que personne ne connaissait...» effectivement, c'était pas mal... j'approuvais d'un signe de tête, bien qu'en l'écoutant, je doutais que les gardiens en question pouvaient protéger tout Spira. Mais il semblait confiant, lui «et puis vous savez, tous les al-bhed sont du côté de Dame Yuna maintenant qu'elle a réussi à vaincre Sin! Ils ont aussi de très bonnes machines! Si ces types veulent créer des chimères, ils seront capables de les combattre! Vous verrez!»

Oui, sauf si certains al-bhed rejoignent cette organisation justement. D'un côté, ils sont vus comme des parias par la majorité de Spira - ou du moins dans les grandes villes vu que visiblement, ce type n'avait rien contre eux - et de l'autre, y'a une organisation qui semble adorer les machines et les armes! Pour sur qu'ils vont probablement préférer aller les aider plutôt que de se battre contre eux. Je soupirais avant d'approuver d'un signe de tête... de toute manière, ça ne servait à rien de chercher à s'opposer à lui alors qu'on n'avait pas tous les éléments en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 8 Sep - 21:06

Oui bon, c’est sûr que je ne pensais pas trop aux autres à ce moment-là, je me demandais surtout à quoi bon vouloir nous accorder une seconde – enfin troisième pour moi – chance dans un autre monde si ce dernier pourrait nous attirer des problèmes. J’ai l’impression que de toute façon peu importe où on mettra les pieds, chaque monde aura son propre souci, et on n’y pourra rien. J’avais juste un mal être et ca passerait, comme toujours. Bien sûr qu’on avait déjà vécu dans un monde en guerre, mais le truc, c’est que ce n’était pas le peuple comme nous qui allait chercher les autorités et les soldats, c’était eux qui venaient nous chercher pour foutre le bordel et tuer des innocents qui n’avaient rien demandé … Toutes les guerres sont pareilles, ceux qui n’ont rien demandé se prennent tout dans la poire et payent les conséquences de ce que leurs chefs, présidents, rois, ont décidé.

Je hochais la tête lorsque Yusuke disait que de toute façon de notre côté, nous allions continuer de voyager et de chercher les Cristaux. Pour rallier notre monde, c’était notre idée principale pour le moment, et j’avoue que savoir ma terre natale près de nous, ca me rassurerait. S’il y a bien une chose à savoir me concernant, c’est que j’aime toujours revenir un jour où l’autre à l’endroit où je suis née. Mon village était détruit et en ruines, mais même après être revenue une première fois à la vie, nous y sommes allés avec Yusuke.

On se levait pour aller prendre un meilleur petit-déjeuner, non pas que la boisson était mauvaise – loin de là ! – mais on va dire que ce n’est pas ca qui va nous tenir l’estomac. On croisait le type de Besaid au passage, lui au moins avait passé une bonne nuit mais je m’abstenais de lui dire qu’on avait très mal dormi par sa faute. Je prenais du pain frais et encore chaud pour tartiner un peu de beurre et reprendre une tasse de café, j’allais en avoir bien besoin. Je ne disais pas grand-chose – faut dire que je n’étais pas d’humeur à parler, trop crevée – mais j’écoutais la discussion au sujet de Yuna et ses gardiens. J’essayais de retenir les noms un maximum, mais lorsque le type parla « d’Albède », je ne comprenais pas trop, jusqu’à ce qu’il mentionne qu’ils étaient gagas des machines. Oh, les hérétiques …

- Ces Albèdes là. Ce sont ces types en drôle de combinaisons qui utilisent une grosse machine avec un gros ventilateur pour se déplacer ?
- Ca s’appelle un hover, et oui. Même sans les combinaisons, il est facile de les reconnaître. Les Al Bheds sont tous blonds avec les yeux verts.
- Bah des blonds aux yeux verts, il doit y en avoir partout sur Héméra aussi …
Le type se mit à sourire.
- Ils ont des spirales noires dans les yeux aussi.

Ah ? Ca c’était moins commun par contre. Mais bon, comme Yusuke, je me méfiais un peu. Des fanatiques de machines et d’armes, ce serait débile qu’ils se fassent la guerre si au contraire ils peuvent partager leur passion ensemble. Je continuais de manger dans le silence du coup, sirotant un peu mon café entre quelques bouchées pour faire tout passer. Le marin reprenait la parole peu de temps après, mais ce n’était que pour nous signaler un très léger changement de programme.

- Au fait, on partira en fin de matinée plutôt qu’en début d’après-midi, n’hésitez pas à prévoir de quoi manger pour midi.

La femme de l’aubergiste nous proposait de faire de délicieux sandwich avec de la salade fraîche et du crabe, mais elle n’en avait pas chez elle, il fallait l’acheter. Les premiers pêcheurs devaient être revenus pour les mettre sur le marché et comme j’avais besoin de me changer les idées, je proposais qu’on y aille avec Yusuke. Bon il fallait s’habiller avant par contre, donc un brin de toilettes s’imposait. J’enfilais short en jean et un débardeur blanc, des bottines et hop, j’étais dehors avec mon époux ! On se baladait lentement le long des petits ponts de bois, main dans la main, je marchais vraiment de façon molle, j’étais crevée. J’espérais qu’il y aurait des hamacs ou quelque chose comme ca sur le bateau pour se reposer pendant le voyage, d’autant plus qu’on verra une fois à Besaid qu’on aurait encore de la trotte entre le port et le village.

Justement là, on arrivait au niveau du port de Kilika où plusieurs étalages de poissons étaient déjà présentés et je m’approchais des crabes, me penchant pour les regarder de plus près. Ils ne bougeaient pas là, aussi j’attrapais le plus gros pour le regarder de plus près. Il a l’air bon celui-là non ? Ou pas. Aouch, l’enfoiré me pinça !!

- Attention mademoiselle, ils sont encore vivants !!

Non sans blague ? J’ai un CRABE accroché à mon DOIGT, je vois bien qu’il est vivant !!

- VIREZ-MOI CE MACHIN DE MON DOIGT !! CA FAIT MAL !!!!!!!!!

Ou comment chasser toutes les mouettes aux alentours en gueulant un bon coup. Et oui Sheli, un crabe, il faut toujours l’attraper par derrière et en plaçant sa main SOUS sa carapace – sous son ventre quoi. Sinon, il arrive à pincer … et bordel, ca fait mal. J’agitais ma main dans tous les sens mais il restait accroché l’enflure. Il va finir par me couper le doigt, heeeeeeeeeeelp !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 9 Sep - 10:36

Malgré cette nuit peu reposante, c'était quand même une belle matinée. Prendre l'air comme ça sur le port était plutôt agréable, et quand on rentrait à l'auberge, c'était pour prendre le petit déjeuner sur la terrasse avec vue sur la mer. La forêt n'était pas très loin et on entendait même les oiseaux gazouiller au loin.

Le pêcheur de Besaid était levé et on en profitait pour discuter encore un peu, bien qu'il voyait bien que cette histoire de chimères fabriquées nous perturbait. Il avait essayé de nous rassurer tant bien que mal, nous apportant quelques précisions au passage sur un autre peuple de ce monde, les al-bhed. J'essayais de faire le calcul dans ma tête, sans oublier de mordre à pleines dents dans ma tartine beurrée... les ronsos, les guados, les hypellos, les al-bhed... ça en fait des peuples sur Spira dis donc! J'étais plutôt impressionné, fallait le reconnaître.

Enfin, on allait partir en fin de matinée, donc ça nous laissait le temps de faire un petit tour en espérant qu'on puisse se reposer sur le bateau. Pour ma part, je suis habitué à peu dormir, donc j'allais bien, mais je pense que Sheli n'allait surement pas être contre une petite sieste. Certains pêcheurs étaient revenus et déballaient leur cargaison pour que chacun puisse faire son petit marché. Mon épouse s'approcha alors d'un panier de crabes pendant que je regardais les différentes variétés de poisson. Après le carpaccio d'hier, j'avais bien envie de renouveler l'expérience même si bon, ce serait surement pour une autre fois vu qu'on partait aujourd'hui. Puis j'entendis Sheli crier et je me tournais vers elle en me retenant de rire avant de m'approcher rapidement


«Attends attends! Arrête de bouger! Je vais te le décrocher!» mine de rien, ça devait faire super mal et je comprenais qu'elle soit limite en train de pêter un scandale devant tout le monde! Je prenais l'une de mes dagues et je la glissais au niveau de la pince pour ensuite l'écarter d'un geste vif jusqu'à ce que mon épouse soit enfin libre!

«Je suis vraiment désolé!! C'est rare qu'ils soient assez vifs pour pincer... est-ce que ça va? Tenez... je vous les offre!» - il sortit deux beaux crabes qu'il mit dans un filet avant de nous les donner. Je ne savais pas trop ce qu'on allait en faire, hors de question de les mettre dans le sac, et on n'allait pas se les trimballer toute la journée non plus! Tant pis, on les filerait surement à l'aubergiste.

Je vérifiais le doigt de Sheli surtout, elle avait quand même une belle entaille, donc je lui faisais signe de me suivre pour qu'on retourne à l'auberge

«Il faut soigner ça avant de partir, viens.» on retournait donc là bas et j'en profitais pour laisser les crabes à notre hôte pour la remercier pour son accueil, puis je lui demandais un petit kit de soin et je mettais donc une petite potion sur la plaie de mon épouse avant de faire un joli bandage!

Le type de Besaid avait emballé ses affaires et venait nous chercher

«On y va quand vous voulez! J'ai récupéré ce dont j'avais besoin!» en fait, il était visiblement surtout venu chercher toutes sortes d'appâts, et du nécessaire de pêche. Je trouvais ça bizarre puisque Besaid devait être une petite île si je me fiais à la carte, donc surement que les habitants vivaient aussi de la pêche, mais Kilika étant plus proche de Luca, surement qu'ils avaient quelques petits trucs plus efficaces.

Je récupérais mon sac et on se dirigeait donc vers son bateau. Coup de chance pour Sheli, il y avait deux petites cabines si elle voulait se reposer. Pour ma part, je risquais de proposer mon aide sur le bateau, je n'étais pas spécialement fatigué.

«Larguez les amarres!» je m'approchais de la corde qui retenait le bateau au ponton et je la décrochais avant de remonter souplement sur le pont. Le pêcheur remarqua rapidement mon agilité et me demanda au passage de l'aider à bien dérouler la voile. Y'avait un peu de vent, le voyage serait surement rapide, deux ou trois heures maximum.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 9 Sep - 12:02

Bordel !!! Ca fait mal ces petits trucs mine de rien. Yusuke venait vite m’aider, même si je voyais à ses yeux qu’il mourait d’envie de se foutre de ma gueule et moi je pestais intérieurement tellement ca me faisait mal. C’est pas drôle !! J’agitais mon doigt lorsque je fus enfin libre, j’avais une jolie entaille. Saloperie de crabe ! Et le pêcheur qui disait qu’ils n’étaient pas aussi vifs d’ordinaire.

- Bah voyons, et forcément faut que ca tombe sur moi.

Je prenais une moue boudeuse, pour se faire pardonner, il nous donnait deux de ses plus beaux crabes et on retournait à l’auberge. Yusuke voulait au moins me faire un bandage et moi je donnais les crabes à l’aubergiste, comme convenu. Sa femme nous préparait des sandwichs, elle voulait les utiliser pour faire un sandwich de poisson, mais comme le type de Besaid était déjà prêt à partir, elle n’avait pas le temps. Aussi elle piocha directement dans ses réserves pour trouver de la viande, même s’ils semblaient plus tournés vers le poisson ici, je suppose qu’ils font quand même du commerce avec Luca. Mais sans frigo, c’était dur de tout conserver et les gemmes ne faisaient pas tout non plus. Elle prit la viande la plus fraîche pour faire des sandwichs avec son pain frais – elle allait quand même pas se débarrasser de tout en nous donnant de la vieille carne. Pendant ce temps, mon époux s’occupait de mon doigt, et je le regardais droit dans les yeux avec une moue blasée.

- Avoue que tu crèves d’envie de te foutre de moi ?

Ca se voyait dans ses yeux ouais ! Enfin, je grimaçais légèrement lorsqu’il appliqua la potion, puis le bandage terminé, le type de Besaid vint nous chercher pour qu’on monte sur son bateau. J’étais trop crevée, et même si un autre café ne serait pas de refus, je préférais éviter de trop en boire quand même. Trois en une matinée, ca faisait beaucoup ! Non à la place, je préférais me reposer pendant le voyage, et il y avait justement des cabines pour. Pendant que Yusuke aidait le marin à larguer les amarres et tout ca, j’entrais dans l’une d’elles. C’était vraiment tout petit, même pas sûre qu’on tienne à deux là-dedans. Pas ici qu’on ferait des cochonneries Yusuke et moi ! Quoi ? Ca reste mon époux et je ne perds pas le nord. De toute façon même si c’était assez espacé, j’étais trop fatiguée. Je m’installais et sitôt que j’étais couchée, j’étais endormie. Si les mouvements du bateau en mer pouvaient rendre des gens malades, moi à l’inverse, ca me berçait.

Honnêtement, je ne voyais même pas le temps passer. Je dormais presque deux heures sans être interrompue. Je me réveillais de moi-même, ce n’était qu’une « petite » sieste, mais ca m’avait déjà permis de récupérer beaucoup de ma nuit. Je me levais pour sortir et voir qu’on était encore en pleine mer. Mon estomac gargouillait légèrement, aussi j’allais chercher les casse-croûtes pour en manger un et ensuite, je restais avec mon époux sur le pont. La petite île de Besaid était déjà visible au loin et on s’approchait lentement mais sûrement d’une grande plage au sable blanc et pur. Des gens étaient en train de jouer avec une balle bleue et blanche que je reconnaissais pour avoir vu un match de blitzball. Mais pas de village en vue.

- Où est le village ? Demandais-je au marin.
- Il est plus loin dans l’île. Partez vers les hauteurs et longez les falaises, vous le trouverez rapidement, la route est toute tracée. Mais faites attention, il y a quand même des monstres sur le chemin.
- Vous ne venez pas avec nous ?
- Aha ! Non ma p’tite dame, il faut que je décharge tout ca. Mais partez devant, je n’ai pas besoin d’aide.


Bon euh, bah ok. Du coup on descendait du bateau en le remerciant quand même pour le voyage. Déjà que j’étais émerveillée par la beauté de la plage, je risquais de me retrouver au paradis en avançant parmi les cascades et la verdure plus loin … En revanche, il y avait quand même des ruines ici. Ca voulait bien dire qu’avant le petit village aux tentes qu’on avait vu sur la sphère il y avait une vraie ville ici … Encore Sin, j’imagine.
Direction : Île de Besaid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 9 Sep - 16:18

==========================
Gains: +300 gils [Sheli], +250 gils [Yusuke]
==========================

Sheli et Yusuke vont vers l'île de Besaid



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 19 Mai - 14:41

Sheli et Yusuke viennent de Bevelle
============================
On peut dire que la journée avait été très riche en rebondissements, et qu'on s'en sortait vraiment in-extremis. On ne cambriole pas le Temple de Bevelle tous les jours, et faut reconnaître que là, on a vraiment fait fort et on a surtout failli y passer!

On avait pris la fuite, le cristal de la foudre en poche après avoir été assez blessés par les dernières sentinelles du temple, une balle dans le ventre pour Sheli, une dans l'épaule pour moi. On s'était ensuite changés dans une ruelle pour pouvoir éviter d'être poursuivis, car au final, ils cherchaient désormais deux femmes, ou alors un homme et une femme, mais l'homme devait avoir les cheveux châtain clair... plusieurs déguisements avaient été nécessaires pendant l'aventure, et je me félicitais d'avoir cambriolé ce théâtre deux jours avant.

Pour que Sheli tienne le coup, je lui avais fait enfiler son kimono, la ceinture par-dessus son bandage pouvait compresser sa blessure, et je la soutenais en lui tenant le bras dans les rues de la ville jusqu'au port. L'avantage du kimono, c'est qu'elle semblait passer pour un ancien invokeur, et les gens ne posaient pas trop de questions, si bien qu'on put monter à bord sans trop de problème afin de rejoindre Kilika. Là, je prétextais qu'elle avait le mal de mer, puis on se rendait dans une cabine pour se reposer, et surtout se soigner. Là, on avait vraiment besoin d'une trousse de premiers soins, et même si j'avais chipé deux trois trucs dans les hôtels sur notre route, ce n'était plus suffisant.


«Je vais chercher ça, toi, reste allongée et continue de compresser la plaie.» pour ma part, heureusement que la veste que je portais était noire, car la manche était désormais bien tachée de sang à cause de la balle dans mon épaule. Mais étrangement, ce n'était pas trop douloureux, soit l'adrénaline me faisait tenir et j'allais jongler lorsque je me calmerais, soit elle n'avait pas touché de nerf et s'était logée dans l'os. Je supposais que c'était surtout la deuxième hypothèse qui devait être la bonne.

Je prétextais une mauvaise chute dans les escaliers en rejoignant ma cabine pour demander une trousse de soins, disant que je me débrouillerais pour trouver les bons remèdes dans l'immense boîte qu'ils me donnèrent, puis je revenais difficilement dans la cabine, il faut dire que le gars m'avait limite donné toute la pharmacie du navire!
Mais au moins, j'avais tout ce qu'il fallait pour soigner Sheli, notamment une pince à épiler pour retirer la balle... il y avait également un briquet pour pouvoir stériliser certains instruments, aussi je chauffais bien la pince avant d'extraire la balle pendant qu'elle mordait du tissu pour ne pas crier.


«C'est bon, je l'ai.» j'utilisais ensuite une potion pour bien nettoyer la plaie, puis je lui refaisais son bandage proprement avant de lui tendre de nouveaux vêtements, car son kimono commençait aussi à être taché de sang. Puis c'était à mon tour, et si Sheli n'est pas du genre douillette, c'est loin d'être mon cas! Rappelons que je suis habitué à ne pas me prendre les coups, moi! Mon truc, c'est l'esquive... Bref, et en prime, on pouvait dire qu'elle n'était pas très douce quoi! Je prenais carrément une ceinture en cuir pour la mettre entre mes dents, et lorsqu'elle prit la pince à épiler après l'avoir brûlée avec le briquet, je serrais les dents au point que ma mâchoire était sur le point d'éclater! J'avais les larmes qui commençaient à perler au coin de mes yeux, jusqu'à ce qu'elle réussisse enfin à extraire la balle et qu'elle plaque rapidement une compresse avec une potion dessus... je transpirais, j'avais à mon tour la vue qui se brouillait, inutile de dire que là, j'avais morflé.

Mais au moins, c'était terminé. Je la laissais refaire mon bandage au bras, mais je ne remettais pas ma veste, de toute façon, elle était fichue. Je me faisais surtout chier à mettre un t-shirt à manches longues avant de m'allonger sur le lit, Sheli contre moi...

«On ferait presque pitié tiens... enfin au moins maintenant, on va pouvoir souffler.» je sais qu'on a prévu d'aller à Kilika pour voir si le cristal du feu s'y trouve, mais on ne va certainement pas y aller aujourd'hui, ni même demain. Faut qu'on soit au top de notre forme avant de se lancer là dedans.

Au final, on ne mangeait même pas tellement on était crevés. Lorsque le bateau arriva à Kilika le soir, on avait presque passé la journée à dormir - résultat, je sens que ce soir on va avoir du mal tiens, c'est malin - et on nous réveillait en tambourinant à la porte!

«Oups? Vite faut ranger ce bordel!» dans le sac les vêtements tachés de sang, les vieux bandages et autres, je rangeais la trousse de soin et j'utilisais mon souffle aquatique pour laver un peu le sol... puis on sortait tranquillement, bien que les marins nous regardaient bizarrement maintenant qu'on s'était changés. Je leur lançais alors un petit clin d'œil malicieux pour qu'ils croient qu'on avait fait des galipettes, ce qui justifiait ce petit changement! Bien sur entre mecs, on se comprenait et ils se mirent juste à pouffer de rire en me faisant aussi des clins d'œil pour le féliciter!

«Je meurs de faim... allons manger, d'accord?» maintenant que le stress et la douleur étaient passés, ça ne pourrait nous faire que du bien! On se dirigeait donc vers l'auberge histoire de réserver une chambre, même en ayant dormi toute la journée en fait, je crois que je suis encore crevé... une vraie nuit de sommeil ne nous ferait pas de mal, ainsi qu'un bon bain tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 19 Mai - 22:27

Ca, c’était un moment assez compliqué. Des morsures et des griffures en tout genre, j’en avais subies des tonnes par le passé, mais c’est assez rare finalement que je me sois prise une balle dans le corps … En fait, d’aussi loin que je me souvienne, ce devait être la première fois même, alors on ne m’en avait jamais extraite une, et boudiou de bon sang de bon soir, c’est que ca fait mal !! Et sur le coup, j’en oubliais même que si moi je supportais déjà très mal la douleur, Yusuke, ca allait être pire ! D’autant plus que le mot délicatesse ne fait pas partie de mon vocabulaire la majorité du temps. Et ce n’était rien de le dire, à peine avais-je stérilisé la pince pour la plonger dans sa blessure qu’il serrait déjà des dents. Bon, je m’en voulais un peu aussi, car si moi je n’avais pas l’habitude qu’on me retire une balle du corps, à l’inverse, je ne l’avais jamais fait sur quelqu’un non plus. Donc je galérais un petit peu, d’autant plus que j’avais encore des sueurs froides et la main un peu tremblante …

- Je suis désolée, je te fais mal mais je vais l’avoir !

Et effectivement, je finissais par attraper ce qu’il fallait et la retirer. Je me dépêchais de poser la compresse, le bandage, etc. Et nous étions définitivement tranquilles … Je venais dans ses bras, nous allions nous reposer désormais. En fait, on se reposait même tout le reste du voyage, et lorsqu’on arrivait, nous n’avions pas mangé, aussi, j’avoue que j’avais aussi un peu les crocs. Bon, c’est le signe que tout va bien non si j’ai faim ? Les lieux ne nous étaient plus inconnus de plus, puisque nous étions déjà venus, donc on savait où était l’auberge.

- Bonsoir. Vous avez de la place dans votre dortoir ?
- Oh vous êtes revenus ?
Hu ?
- Hein ? … Euh … Oui ? Vous vous souvenez de nous ?

L’aubergiste étira un sourire … Ca faisait quand même plusieurs jours … semaines même ? On est restés plusieurs jours à Bevelle, puis avant ca le tournoi, puis encore avant Wutai, notre arrivée à Costa Del Sol, Mideel … Donc oui, ca commençait déjà à faire un petit moment, ils ont dû voir plusieurs clients depuis. M’enfin peu importe. Ils avaient de la place, pas beaucoup de monde aujourd’hui, aussi je payais les 100 gils pour Yusuke et moi-même. Toutefois avant de grimper dans la chambre, je lui faisais noter deux choses.

- Hum … Je pense qu’on va prendre un bain … et je sais que nous devons manger dans la salle à manger normalement mais le voyage a vraiment été épuisant, ca ne vous dérange pas si on mange là-haut ?
- Ne vous inquiétez pas, je m’en charge.


Je lui souriais et la regardais avec un air reconnaissant avant de monter les petites marches de bois pour rejoindre le dortoir. Nous étions seuls, pour le moment, aussi j’en profitais pour me mettre assise au bord d’un des lits pour soupirer de soulagement.

- Ca y est … Nous sommes loin des problèmes … Et nous avons un Cristal en notre possession. Je ne parlais pas trop fort évidemment. On ne sait jamais. - On a réussi …

Et dans peu de temps – le temps qu’on se remette de tout ca – nous obtiendrons peut-être aussi le Cristal du Feu. Tout dépendait si nous ne nous trompions pas sur sa localisation … et s’il était bien protégé ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 20 Mai - 11:59

Heureusement qu'on était déjà venus ici... au moins on ne perdait pas de temps à regagner l'auberge. On avait beau s'être soignés pendant le voyage, on était encore assez mal en point. Heureusement, l'aubergiste nous reconnaissait, et en soit, je me disais que ça pouvait être une bonne chose. Elle pourrait témoigner qu'on est "des gens biens", et si jamais on vient à l'interroger parce qu'on nous recherche, elle ne pensera pas à nous. Du moins je l'espère.

Sheli réglait la chambre, j'étais plutôt soulagé à l'idée qu'on puisse manger que tous les deux, après un bon bain surtout!

«Vous avez bien une baignoire ici?»
- «Oui oui, ne vous en faites pas, mais il faut que je fasse chauffer l'eau...»
- «Non, ne vous occupez pas de ça, je m'en charge!»
elle me regarda avec un drôle d'air, mais finalement m'expliqua où se trouvait la salle de bain pour qu'on puisse s'y rendre.

Une fois dans la chambre, Sheli s'installait sur l'un des lits, on devrait les rapprocher comme à chaque fois pour pouvoir dormir ensembles. Sheli exprimait enfin son soulagement et je souriais en allant m'asseoir à côté d'elle. C'est vrai qu'elle n'avait même pas eu le temps de le voir avec tout ça. Je le sortais donc du sac pour le lui montrer

«Tiens.. je suppose que ce n'est pas un hasard si le premier cristal qu'on trouve est celui de la foudre...» avec ses capacités d'autrefois, c'était quand même étrange non? À croire que cet élément lui est étroitement lié au-delà de la mort...

Je la laissais le regarder tout en lui laissant le sac pour qu'elle puisse le ranger vite en cas de besoin

«N'oublie pas de le ranger.. je vais remplir la baignoire et chauffer l'eau.» je me dirigeais vers la salle de bain, il y avait aussi plusieurs douches, donc c'était une salle commune, mais je comptais bien verrouiller la porte pour que personne ne vienne nous déranger. J'utilisais mes compétences ninja pour créer d'abord un souffle d'eau qui remplirait la baignoire, ensuite j'utilisais le feu pour la chauffer. Je réalisais alors que c'était une chance que je n'ai pas participé au tournoi, car ce genre de technique ne passe pas inaperçu, tout le monde ne crache pas du feu, de l'eau ou du vent comme ça... une fois à Bevelle, on m'aurait clairement reconnu même avec ma perruque.

Enfin bon, le bain était prêt, je revenais chercher Sheli avec un léger sourire, puis je l'entraînais dans la salle de bain. Évidemment, on prenait notre sac avec nous, j'avais dans l'idée que maintenant, on n'allait plus s'en séparer avec ce qu'il y avait dedans. Puis on s'installait tranquillement dans le bain, bien chaud, après que j'ai verrouillé la porte...

«Pfiouuu.. bon sang que ça fait du bien.» je l'entourais de mes bras alors qu'elle était assise dos contre mon torse, en général, le bain ça nous donne souvent envie de faire des bêtises mais là, on n'était clairement pas en l'état. Je déposais un baiser dans son cou malgré tout, avant de soupirer d'aise

«On va quand même attendre un jour ou deux avant d'aller au temple hein? Il faut qu'on se repose. Moi avec ma blessure, je ne serai surement pas aussi efficace au combat, et toi pareil, une balle dans le ventre, il ne faut pas négliger les conséquences, même si aucun organe vital ne semble avoir été touché.» sans compter les quelques brûlures causées par les attaques des moines mais aussi des drôles de machines là, on avait des bleus partout avec tout ça... oui, on aurait bien besoin de quelques jours de repos.

J'attrapais le savon et je commençais à nous laver doucement, je grimaçais parfois selon certains mouvements de mon épaule, mais en tout cas, je comptais bien me reposer pendant ces prochains jours, tout en gardant un œil aux informations. Il fallait s'assurer que nos visages n'étaient pas trop recherchés, et qu'on serait tranquilles. On allait très vite le savoir en fait, car l'information était diffusée depuis le début d'après-midi déjà, mais à Kilika, il n'y a pas grand monde qui a la télévision, et en prime, avec ma perruque, malgré mes traits assez caractéristiques, on ne me reconnaissait pas trop - quant à Sheli encore moins.

Bref, on pourrait être tranquille quelques temps, avec un peu de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 20 Mai - 12:06

=======================
Gains: +100 gils [Yusuke], +50 gils [Sheli]
Sheli paie 100 gils pour la chambre > Restauration à 100% HP-MP
=======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 20 Mai - 22:18

Ca faisait du bien de poser ses fesses quelque part et de se dire que nous étions enfin tranquilles … Techniquement, nous l’étions déjà sur le bateau, mais nous avions surtout besoin de repos là-dessus et je crois que malgré tout, j’avais encore le coup de stress de ce qu’il s’était passé à Bevelle. Maintenant que j’étais à Kilika, certaine d’être très loin de la capitale, je me sentais plus sereine. Kilika n’avait pas de gros moyens de transmission d’informations qui plus est, l’actualité sur ce qu’il s’est passé aujourd’hui risquera peut-être de mettre plus de temps à arriver jusqu’à cette île …

J’avais tout de suite posé mes fesses sur le lit une fois que la chambre fut payée, Yusuke chaufferait le bain lui-même, et on nous monterait le repas plutôt qu’on vienne manger dans la salle à manger. Comme toujours, il fallait rapprocher les lits, aussi je descendais du mien le temps d’aider mon époux, puis il sortit le Cristal de la Foudre pour me le montrer … Donc c’était assez petit pour le garder sur soi, logique qu’Asran l’ait caché sur lui. Je le fixais avec une certaine curiosité, peut-être de la détermination aussi quelque part, si nous avions réussi à en avoir un, j’étais motivée plus que jamais à trouver le reste. Ce n’était pas impossible. Ce serait difficile, il suffit de voir ce que nous avions fait à Bevelle juste pour un Cristal. Ce serait dur, mais pas impossible.

Je fixais cette pierre mystique des yeux … Oui, la question se posait : était-ce vraiment un hasard, ou une coïncidence que nous trouvions cet élément en premier ? Cet élément qui était mien et me collait à la peau depuis des années maintenant au point qu’il était devenu mon meilleur complice, et mon meilleur ami.

- C’est sûr … Ce n’est pas comme si nous avions fait en sorte de trouver absolument celui-là en premier.

Encore un coup du destin ? Allez savoir, ces choses-là nous dépassaient de toute façon, nous, humains. M’enfin, je le gardais dans les mains tandis que Yusuke allait préparer l’eau du bain, je n’étais pas bête, je comptais bien le ranger ce Cristal sitôt que je me lèverai. D’ailleurs, j’avais aussi dans l’idée de garder toujours dans notre angle de vue notre sac désormais, il contenait quand même un objet précieux et j’en venais à me demander si quiconque possèderait l’orbe de la foudre serait susceptible de pouvoir aller chercher le Cristal, où qu’il soit.

L’eau du bain était prête, je rangeais notre bien, on attrapait le sac et zou ! On file se mettre dans l’eau. Je venais m’installer contre Yusuke mais pour le coup moi, ca ne me faisait pas du bien sur le moment. Mettre de l’eau bouillante sur ma blessure, bandage ou pas, soins ou pas, ca faisait mal. Mais une fois qu’on s’habituait à la chaleur de l’eau et à cette douleur, ca passait, c’était supportable et on pouvait discuter … Yusuke suggérait de se reposer quelques jours avant d’aller tenter le diable au temple de Kilika – si le Cristal du Feu était là-bas -  et je ne pouvais qu’approuver.

- Euh, ouais. Je veux bien qu’on dise que j’ai la peau dure, j’ai mes limites aussi. On ne sait même pas ce qui nous attend dans les « vrais » sanctuaires des Cristaux. Je mimais les guillemets de mes doigts en sortant mes mains de l’eau. - Mais j’ai dans l’idée que ce serait trop facile s’il suffisait d’avoir l’orbe et traverser le temple tranquillement. Mon petit doigt me dit qu’il y a encore quelques petits pièges qui vont nous attendre pour nous tester.

Sûrement pour savoir si on était dignes de récupérer le Cristal ou non, quelque chose dans le genre. Ca me paraissait logique, ou alors le mec qui a créé les Cristaux pour les laisser sans une protection maximale est vraiment un crétin. Bref.

- De toute manière, peu importe le Cristal qu’on trouvera, il sera toujours bien protégé à mon avis …

Je baissais les yeux lorsqu’il commença à nous laver, faisant attention lorsqu’il passait sur mon ventre. Oui, à mon avis, où que soient les Cristaux, on allait devoir s’accrocher. Que ce soit des combats ou des énigmes à résoudre. Le cambriolage de Bevelle était un avant-goût de toute la longue quête qui nous attendait et pourtant, comme dit plus tôt, je ne me décourageais pas pour autant. Au contraire.

- N’empêche … Dès qu’on a fini de fouiller le temple de Kilika, on a intérêt à se barrer de Spira. J’ai tout de même frappé Asran en personne, en plus que tu lui aies pris le Cristal de ses propres mains … On va être recherchés, ca c’est sûr.

Nous n’avions même pas idée de combien le temple de Bevelle était encore plus sur les dents depuis que nous avions réussi à quitter la capitale. Bon d’un autre côté c’était justifié, ils devaient être enragés qu’on soit passés entre les mailles du filet alors qu’ils avaient absolument tout tenté pour arrêter les fugitifs. C’est qu’on avait trop bien préparé notre coup que voulez-vous, héhé.
Bon en tout cas, on pouvait discuter, et quand on sortirait, on aurait deux bols de soupe de poisson au menu ! J’aurai espéré qu’il y ait plus quand même, nous n’avions pas mangé sur le bateau et je crevais la dalle là …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 21 Mai - 9:30

Bon sang que ça faisait du bien de se poser. J'avais encore du mal à réaliser qu'on avait cambriolé le temple de Bevelle... rien que ça quoi. C'est comme si on avait carrément attaqué le Siège du Sanctum sur Cocoon quoi! Je sentais que j'étais encore un peu tendu, même si l'eau chaude du bain m'aidait à me calmer. Sheli quand à elle, souffrait encore de sa blessure, contrairement à moi. Il faut dire que l'épaule est surement moins sensible que le ventre, sans compter que moi, la balle s'était logée dans l'os et pas dans un muscle, donc moins douloureux à cicatriser.

Je caressais doucement sa peau avec le savon pendant qu'on discutait, j'évitais carrément sa blessure au ventre, je préférais la laisser faire au cas où, et puis je me disais que même si cette partie était sous l'eau, mettre du savon carrément dessus ne serait pas une bonne idée.
On parlait donc du cristal du feu, s'il se trouvait bien au temple d'Ifrit, on allait surement devoir encore passer certaines épreuves, un peu comme celles de la chimère.

«J'espère juste que l'épreuve ne va pas encore se passer dans un semblant de volcan. Tu as eu ta dose d'émotions pour les prochains jours...» voire les prochaines semaines/mois/années!

Je l'embrassais doucement dans le creux du cou, puis elle mentionnait qu'il faudrait dégager très vite de Spira une fois qu'on aurait récupéré le cristal

«D'autant que si le cristal n'est pas là, il faudra de toute manière quitter Spira pour chercher un autre endroit où Ifrit pouvait se trouver avant.» car c'est bien l'énigme de l'orbe. Trouver un endroit où la chimère du feu se terrait avant la fusion des mondes. Sur Spira c'était ici, il n'y avait pas d'autre endroit. Mais s'il n'était pas là, il faudrait chercher sur les autres mondes. On savait que Gaïa n'était pas concerné, mais je n'avais pas réussi à obtenir de bonnes informations pour Dol et Héra.

Toujours est-il qu'on avait, effectivement, intérêt à se faire très discret désormais par rapport à Spira...

«Maintenant, il va falloir qu'on évite les jeux télévisés, les tournois tout ça. Surtout moi. Même si je portais une perruque, on ne peut pas dire que j'ai des traits communs... on pourrait penser que je viens de Wutaï, mais ils ont tous les cheveux noirs là bas, donc ça ne collerait pas.» ça colle avec ma couleur naturelle, mais pas avec la perruque que je portais. Oups? Espérons que ça ne fasse pas un nouvel incident diplomatique entre Gaïa et Spira ça! Car bon, je ressemble à un type de Wutaï, on se battait avec un katana et des dagues qui sont des armes assez utilisées là bas... m'enfin c'est pas mon problème en soit, si ce n'est que j'aimerais éviter de déclencher une guerre, surtout que ma mère est là bas.

Bon, je l'embrassais une nouvelle fois dans le cou, puis l'eau commençait à refroidir, donc on se rinçait et on sortait pour se sécher. Je me rhabillais avant de regarder nos vêtements

«On va devoir les laver nous-mêmes. Si l'aubergiste s'en occupe alors qu'ils sont tachés de sang, on pourrait avoir des problèmes...» si jamais il est dit que les terroristes qui ont attaqué le temple, on reçu des balles, on sera dans la merde. Certes, les trous ont été faits dans les uniformes et on les a jetés dans une benne à ordures sur la route dans Bevelle, donc au moins on ne les a plus sur nous, mais quand même... du sang sur la ceinture d'un kimono et dans l'épaule d'une veste qui ne sont pas déchirés par une attaque de monstres ou autres, c'est louche.

Je vidais donc la baignoire et je la remplissais à nouveau d'eau chaude, puis je prenais nos vêtements et je commençais à frotter, grimaçant lorsque je forçais un peu trop sur mon épaule

«Tu me préviens quand on livre le repas s'il te plaît?» je ferai une pause à ce moment là pour les laisser tremper. Le savon ne suffit pas vraiment pour enlever tout le sang, autant pour ma veste, je m'en fous un peu, c'est à l'intérieur. De même pour le kimono au final, comme elle avait un bandage dessous, seul l'intérieur a légèrement été taché et ce serait caché par la ceinture qu'elle mettrait par dessus. M'enfin c'est dommage quand même quoi... mais je crois que je n'arriverai pas à le rattraper. On verra si on retourne à Wutaï si ma mère peut faire quelque chose.

Mais là, je commençais vraiment à avoir les crocs, du bon poisson grillé avec des petits légumes, ça allait passer tout seul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 22 Mai - 21:57

Oui, c’est sûr, je préférerai éviter que l’épreuve pour le Cristal du Feu se passe encore dans un volcan ou un endroit contenant de la lave tout court. Et si le Temple de Kilika n’était pas la réponse à l’énigme, nous devrions quand même quitter Spira quoi qu’il arrive pour trouver un autre endroit où la Chimère du Feu avait vécu avant la fusion des mondes. Bref, peu importe ce qu’on fera, on devrait se faire discrets dans tous les cas, fini de participer aux grands événements diffusés partout sur Héméra. J’étais d’accord et de toute façon pour des événements tels que le tournoi de la Néo-Shinra, j’avoue qu’après l’apparition d’Ultimécia, j’étais un peu immunisée à ce genre de choses pour le moment. Quant à une éventuelle implication de Wutai …

- Même s’ils font un lien avec Wutai, je ne sais pas si ce serait une bonne idée d’y retourner tout de suite …

Répondis-je avec une mine sombre. Ce serait difficile, sa mère était là-bas et je n’aimais pas l’idée de la laisser au beau milieu d’un potentiel conflit mais bon. Enfin bref, nous n’étions pas là pour le moment. Le cambriolage datait à peine d’aujourd’hui et pour l’instant, Yusuke restait assez méconnaissable en réalité, on le verrait très vite dans l’actualité d’Héméra. En revanche, il sera de notre devoir aussi de faire attention à ne pas donner d’indices qui permettraient de détruire notre couverture, et pour commencer justement, Yusuke suggéra de laver nous-mêmes nos vêtements d’aujourd’hui.

On pataugeait encore un peu dans la baignoire, même si on n’était pas en état de faire de grosses bêtises, ca ne nous empêchait pas de passer un bon moment rempli de douceur et de petits bisous par-ci par-là … Et lorsque je sortis de la baignoire pour me sécher et me rhabiller, mon époux resta afin de nettoyer un peu nos vêtements tachés de sang. Il me demanda juste de le prévenir lorsqu’on nous livrerait le repas.

- D’accord. Ca va aller ? Ne force pas trop avec ton épaule …

Il semblait se débrouiller, alors je haussais des épaules et retournais dans la chambre, attrapant le livre d’Haerii dans le sac ainsi que de quoi écrire. J’allais m’installer sur le lit, calant un oreiller dans mon dos de sorte à être assise le plus confortablement possible contre la tête de lit, les jambes allongées … Mais je ne restais pas longtemps ainsi car on frappa à la porte et je dus me lever afin d’aller ouvrir. L’aubergiste était là avec deux grands bols de soupe de poissons et je prenais une moue gênée.

- Merci mais … Je suis désolée, je vais paraître embêtante et capricieuse, mais vous n’avez pas autre chose que de la soupe ? J’étais un peu malade sur le trajet en bateau alors je n’ai pas mangé depuis le début de la journée et …
- Et vous avez très faim ?
- C’est ca.
Répondis-je avec un sourire gêné. Mais l’aubergiste me sourit avec sincérité.
- Je comprends, ce n’est pas grave ! J’avais préparé aussi des poissons avec des petits légumes, je vais vous remplir deux bonnes assiettes, je reviens dans quelques minutes !

Je la remerciais avant de fermer la porte et retourner m’installer sur le lit pour continuer d’écrire dans le livre, maintenant que nous avions un Cristal en notre possession, je pouvais en parler … Mais je ne restais une fois de plus, pas très longtemps sur le lit puisque l’aubergiste revenait et je devais aller chercher les assiettes. Ah oui, là c’était mieux tout de même ! Une nouvelle fois je remerciais l’aubergiste et fermais la porte pour qu’on puisse s’installer à table.

- Yusuke, à table !!

J’allais me mettre sur le lit, je mangerai dessus comme une grosse fainéante, je ferai juste attention à ne rien renverser sur les couvertures. J’attendais tout de même que mon époux me rejoigne pour lui souhaiter un bon appétit et me mettre à manger, et j’étais bien contente de me remplir l’estomac ! Surtout qu’à Kilika, ils cuisinaient assez à « l’ancienne », donc les plats étaient souvent bien mijotés, bien préparés, ca avait plein de saveurs et ca passait nickel.

- Ca fait du bieeeeeeen !

En moins de deux, j’avais déjà fini … C’est pour dire … Et je reprenais l’écriture dans mon livre, même si à force de parler du Cristal, du comment on l’avait trouvé grâce à l’orbe, je prenais une mine sombre en pensant à quelque chose.

- Dis, Yusuke … Maintenant que nous avons le Cristal en notre possession … Ca veut dire que toutes les autres personnes sur Héméra possédant l’Orbe de la Foudre pourront nous trouver …

Pas dit que l’orbe dise précisément que « c’est Yusuke et Sheli Makunochi qui ont le Cristal sur eux » mais il donnera en permanence des indications pour pouvoir nous localiser. En l’occurrence l’énigme devait parler de Kilika à l’heure actuelle, tout habitant de Spira ou des voyageurs étant passés par ici pourront savoir que le Cristal de la Foudre est là.
Je sens qu’à la longue, on risque d’avoir des conflits si des personnes convoitant les Cristaux nous trouvent. A partir de maintenant, nous allions devoir redoubler de vigilance sur bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 23 Mai - 8:39

On ne pouvait pas encore savoir ce que notre cambriolage allait provoquer. J'espérais juste qu'on ne penserait pas que je venais de Wutaï, l'idée de déclencher une guerre entre Spira et Gaïa ne m'enchantait pas vraiment, mais d'un autre côté, tout le monde devait s'attendre à ce que des individus isolés tentent de récupérer les cristaux non?

Enfin, on verrait bien. Pour le moment, on prenait un bon bain, puis une fois propres et séchés, je m'attelais à la lessive. Il valait mieux éviter que l'aubergiste ne voit nos vêtements tachés de sang, quant à nos autres affaires, on les avait lavées au fur et à mesure pendant qu'on était à l'hôtel de Bevelle, donc au final, seules les tenues qu'on a portées pendant notre évasion devaient être nettoyées.

Je promettais à Sheli de faire attention avec mon épaule, mais malgré mes efforts, certaines taches ne partaient pas. Mais ça ne se voyait pas trop. Pour le kimono de mon épouse, la tache se trouvait au niveau de l'endroit où elle avait une ceinture, donc bon, ça ne se verrait pas. À voir si elle voudrait le garder quand même ou s'en acheter un autre. Bref...

Elle finissait par m'appeler pour passer à table, je m'attendais à une simple soupe, mais en fait elle avait demandé quelque chose de plus consistant et on se retrouvait donc avec deux assiettes de poisson et petits légumes. Je m'installais en face de Sheli, assis en tailleurs en tenant mon assiette. L'avantage du poisson, c'est que ça s'émiette facilement, pas besoin d'un couteau finalement, donc je pouvais manger librement de cette manière.

Pendant qu'on mangeait, mon épouse réalisait qu'on allait désormais être traqué. Je souriais tristement tout en approuvant d'un signe de tête.

«On le savait que ça arriverait... et plus on aura de cristaux, plus on aura de gens à nos trousses. Quand ils réaliseront que plusieurs orbes mènent au même endroit, ça risque fort de nous causer du tort.» mais on le savait, et il faudrait surement éliminer ces gens au fur et à mesure, ou du moins les semer. Et pour ça, il fallait qu'on devienne assez fort pour lutter contre eux.

Je prenais une profonde inspiration, pour l'heure, on avait deux orbes, il y en avait au moins six, peut être huit si on compte la lumière et les ténèbres, donc on a le temps avant de les avoir tous, mais si on arrive déjà à avoir deux cristaux, ce serait bien.

«Il va falloir aussi qu'on réfléchisse à nouveau aux positions possibles des autres chimères... on a le feu et la foudre, les plus difficiles doivent surement être l'air, la terre et l'eau puisque ce sont les éléments que l'on retrouve le plus partout...» je prenais une profonde inspiration avant de lever les yeux vers Sheli et regarder son pendentif «Ah, et il faut aussi que tu vois pour améliorer ton collier pour Ramuh! Faudra aussi qu'on le retrouve ensuite...»

Je finissais mon assiette avant d'aller la poser plus loin. Prenant une profonde inspiration, je revenais m'asseoir sur le lit avant de regarder le plafond
«On devrait peut être aller sur Dol. On n'y est pas encore allés, et on ne sait presque rien de ce monde. On aura besoin de glaner des informations au cas où on tombe sur une énigme qui doit nous conduire là bas.» car bon, ce n'était pas tout de trouver les chimères, il fallait aussi pouvoir comprendre les énigmes des orbes, hein?

Je me levais pour aller chercher un petit dessert, j'avais encore un petit creux, mais l'aubergiste n'avait pas eu le temps de préparer quoi que ce soit, donc je prenais du pain avec un peu de fromage et des pommes. En revenant dans la chambre, j'en proposais à mon épouse. La journée avait été longue, même si on a dormi la plupart du temps dans le bateau, je supposais qu'on n'allait pas faire long feu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 23 Mai - 20:11

C’est en reprenant l’écriture au sujet des Orbes et des Cristaux que je réalisais que désormais, maintenant que nous avions le Cristal de la Foudre en notre possession, l’énigme de l’Orbe de la Foudre changerait en permanence pour s’adapter à nos diverses localisations. Plus on aurait de Cristaux, plus il y aurait de gens avec des Orbes pour nous trouver. On allait devoir se faire discrets, échapper à toutes les personnes susceptibles de nous tomber dessus … et si nous n’y parvenons pas, nous n’aurons pas d’autres choix que devoir se battre pour garder la propriété des Cristaux. Je prenais une mine vraiment sombre à cette idée.

- Nous, humains, serions prêts à nous entretuer encore et encore pour des pierres …

Sur le coup, on pourrait presque croire que j’allais abandonner cette idée de partir à la chasse aux Cristaux … Mais nous en avions besoin, je suppose que toutes les personnes les cherchant ont aussi leurs raisons, ca ne peut que créer des conflits.
Je soupirais, continuant d’écrire dans le Livre d’Haerii tandis que Yusuke parlait de réfléchir à de nouvelles possibilités pour trouver des Chimères.

- Nous n’avons pas exploré Dol ni Héra encore … et de façon générale, nous n’avons jamais été dans des coins enneigés, ca peut être utile pour essayer de trouver la Chimère de la Glace.

Et comme il disait, si je parvenais à améliorer encore ma bague électrique, il faudrait qu’on retrouve Ramuh pour qu’il tienne parole et me rende une partie de mes pouvoirs. Yusuke suggérait tout de même de se rendre sur Dol pour en apprendre plus sur ce monde, puis après je pense qu’on ira sur Héra, tout dépend si nous trouvions Chimères et/ou Cristaux sur notre route. Bref, il se levait pour aller chercher un petit dessert, pendant ce temps, je ressortais l’Orbe de la Foudre pour y lire la nouvelle énigme …

« Sur une île tropicale où une chimère flamboyante n'est plus, la vie profite qu'une calamité n'attaque plus. »

Et je me mis à soupirer une nouvelle fois. Effectivement, toute personne connaissant bien Spira et son histoire, n’aura aucun mal à reconnaître Kilika derrière cela. Lorsque la porte se rouvrit, je planquais vite fait l’Orbe, mais je me détendais en constatant que ce n’était que Yusuke. Je le rangeais donc tranquillement dans le sac avant de prendre une pomme, croquant dedans sans même l’éplucher.

- Que va-t-on faire demain ? Nous sommes déjà venus et avons vu ce qu’il y avait à voir …

Et il était hors de question de se balader dans le temple si jamais le Cristal se trouvait là-bas. Nous n’étions pas en état pour ca. D’ailleurs, il était préférable tout court de ne pas se rendre dans la Forêt de Kilika, elle était habitée par des monstres et de la même façon, il valait mieux éviter de se battre le temps de se remettre complètement.

- Tu veux essayer de voir ce qu’il se dit sur ce qu’il s’est passé à Bevelle ?

Autant parler de ca tant que personne n’était dans le dortoir, car ce soir, nous ne dormirons malheureusement pas seuls. D’autres voyageurs étaient encore en train de manger dans la salle à manger commune.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 24 Mai - 11:54

C'est sur que maintenant, on se lançait dans une aventure où l'on aurait bien des ennemis. Je ne savais pas si on pouvait dire avoir vécu le pire, reprendre un cristal qui a déjà été récupéré, est-ce plus simple ou plus difficile que le récupérer là où il est à l'origine? On le saurait peut être dans deux ou trois jours, d'ici qu'on se rende au temple de Kilika, si celui-ci abrite bien le cristal du feu.

Puis on partirait... où? On ne savait pas trop, mais il fallait partir de Spira au moins. Tant pis si une chimère se trouve là, de toute manière, vu qu'elles bougent, on pourra toujours les retrouver ailleurs ensuite. Pas comme si on était pressés, même si bon, faut bien reconnaître qu'il vaut mieux les trouver vite avant qu'on ne nous trouve!

Je soupirais doucement, jetant un regard au livre d'Haerii que Sheli avait laissé de côté. Elle pouvait y mettre ce qu'elle voulait dedans, personne sur Héméra ne devait être en mesure de lire l'écriture de Pulse, même ma mère ne sait pas. Et même si quelqu'un de chez nous arrive par l'au-delà, les probabilités qu'il sache lire cette écriture sont très minces vu le peu de personnes encore en vie capables de la lire là bas. Enfin ça dépend si des personnes décédées depuis 500 ans peuvent revenir de l'Au-Delà, il semblerait que ce soit possible de ce que nous a dit Ifrit, même s'il ne semblait pas trop sûr de lui.

J'allais chercher un dessert, juste quelques pommes, et en revenant, j'avais surpris Sheli qui cachait quelque chose dans son dos. Il s'agissait de l'orbe de la foudre...

«Je suppose que ça désigne bien l'île de Kilika?» je m'approchais pour regarder, et effectivement. L'énigme était assez claire pour quelqu'un connaissant Spira. Je prenais une pomme après lui en avoir tendu une, puis je m'installais sur le lit pour réfléchir à sa question à propos de demain

«Il faut qu'on se fasse discret mais pas trop. Il faudrait trouver une raison pour justifier qu'on soit revenus ici en tant que touristes, on pourrait dire qu'on écrit un livre? Je suis plutôt doué en dessin moi, ça te dit qu'on remplisse une page du livre d'Haerii juste sur ce village? Vu qu'il ressemble assez à Néo Bodhum...» on pourrait prendre des photos aussi, mais la batterie était vide, et je préférais qu'elle le reste pour le moment, jusqu'à ce qu'on soit sur un monde où on pourrait extraire les photos sans danger, donc probablement que Dol serait notre prochaine étape avant Héra. J'ai cru comprendre qu'ils avaient plus de technologie là bas.

Ainsi on serait tranquilles pour demain. On fera quelques interviews des gens, comment ils vivent, comment ils pêchent, l'artisanat.. Sheli écrira ça dans son livre, moi je ferai quelques croquis pour illustrer et on paraîtra donc comme un gentil couple de touristes... ce sera plus sur pour le cas où on nous recherche.

Quant à cette histoire de savoir si l'on pourrait trouver des infos sur Bevelle, je supposais qu'en demander serait louche

«S'il y a des télévisions sur cette île, on essaiera de s'arrêter discrètement devant l'une d'elle lorsqu'ils passeront les informations. Il vaut mieux éviter de demander je pense... sauf si tu prétextes avoir fait une interview et que tu veux te voir à la télé!»

Ça pouvait marcher aussi... enfin on verrait. Pour l'heure, on avait besoin de repos. J'allais jeter les trognons de pommes dans la poubelle, puis j'allais à la salle de bain me laver un peu les mains, puis je vérifiais si nos vêtements séchaient bien. J'avais pris soin de cacher les zones avec encore un peu de sang, comme ça, lorsque nos compagnons de chambres utiliseraient la salle de bain, ils ne pourraient rien voir. De là, je revenais dans la chambre pour m'installer dans le lit, on en avait rapproché deux pour être ensembles, puis j'attendais que Sheli me rejoigne après avoir fait sa montagne de coussins pour qu'on puisse s'endormir.

La nuit n'allait pas être bonne, les gens qui allaient dormir avec nous étaient du genre bruyants, et j'avoue que j'étais en permanence sur le qui-vive à cause du cristal dans notre sac, et ce même si j'avais mis le sac en question contre moi sous les draps... ce truc me faisait un peu flipper pour le moment, mais je suppose que je m'y habituerai. Toujours est-il que j'avais un mal fou à dormir, et que le lendemain, j'allais avoir vraiment une sale tête.

Quelques jours de repos ne seraient vraiment pas de trop.
====================
Yusuke dort

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 25 Mai - 11:44

Spoiler:
 

Heureusement que nous étions deux têtes pour réfléchir. Si j’avais conscience de certaines choses depuis le cambriolage de Bevelle, j’avais encore du mal à en réaliser d’autres. Il fallait justifier notre retour à Kilika, il fallait qu’on évite d’éveiller des soupçons en cherchant à se renseigner trop ouvertement aux événements à la capitale, et j’en passe … Bref, il fallait qu’on soit prudents et qu’on fasse attention à tout ce qu’on dirait et ferait. On se ferait passer pour des touristes qui écrivent un livre, et on dirait que Kilika est le village qui nous a le plus marqué pour cela … Quant à moi, c’est vrai qu’avec le coup du tournoi, si on souhaitait regarder la télé, je pourrais faire croire que je voulais voir s’ils diffusaient des interviews ! En réalité, je n’avais pas envie de les voir, les gens à la télévision ont tendance à couper certaines images et faire des montages pour montrer ce qu’ils ont envie de montrer aux gens alors bon. Je préfère ne pas voir ce que la presse me fait dire, même cet article du Deling24 où j’ai été interviewée au tournoi, si j’apprends l’écriture de Dol, je n’ai pas envie de le lire.

Quoiqu’il en soit, il fallait se coucher, on n’en ferait pas trop ces deux prochains jours, on se reposerait beaucoup et quand on sortira, on fera attention. J’allais me laver les mains, et je rejoignais mon époux dans le lit que nous avions fait – car comme d’habitude, il avait fallu en rapprocher deux pour n’en former qu’un. Rapidement, les autres nous rejoignaient dans le dortoir et comme Yusuke, je n’avais pas vraiment la conscience tranquille. La journée avait été riche en émotions en tout genre, le sac avait beau être contre nous, je n’étais pas rassurée … et comme lui, je n’arrivais pas à dormir.

Aussi le lendemain, nous avions de sales têtes tous les deux, et le meilleur café du monde ne m’aiderait pas à me réveiller là ! Le matin, on ne faisait pas grand-chose du coup … On sortait un peu, comme prévu, on allait sûrement écrire quelque chose sur ce village dans le Livre d’Haerii, puisque Kilika ressemblait beaucoup à la manière de vivre sur Gran Pulse. On s’installait dans un coin tranquille, j’observais les gens, je me rappelais déjà ce qu’on avait appris lors de notre premier passage, comment ils se débrouillaient pour trouver eau et nourriture, comment ils se débrouillaient pour avoir un minimum d’électricité ou comment ils se débrouillaient avec l’eau pour les bains par exemple !
Par contre l’après-midi, autant par la chaleur et la fatigue de notre mauvaise nuit, hors de question de rester debout, c’était la méga sieste de plusieurs heures. En plus comme les touristes et voyageurs ne venaient concrètement se reposer que pour la nuit, il n’y avait personne dans le dortoir, c’était calme et tranquille … On entendait juste le bruit des vagues et des enfants qui jouaient dehors sur les pontons de bois, c’était loin d’être agaçant. Et le soir rebelote, soirée très tranquille même si cette fois, nous avions fait l’effort de descendre à la salle à manger pour prendre le repas – tout en gardant le sac avec nous bien sûr. De toute manière tous les voyageurs prenaient leurs affaires avec eux par prudence, il était normal d’avoir un manque de confiance avec les inconnus dans un dortoir.

La journée suivante, j’étais déjà plus en forme, je finissais d’écrire dans le livre d’Haerii, mais on cherchait à se renseigner discrètement sur les nouvelles d’Héméra aussi. Pas de télévision malheureusement à Kilika, en revanche, ils avaient des journaux fraîchement rapportés de Luca par le Liki et ca, rien ne nous empêchait d’en prendre un. Evidemment, un cambriolage d’une grande ampleur en plus d’avoir vu Monseigneur Asran agressé, inutile de dire que ca faisait la première page et on s’était installés dans un coin pour le lire tranquillement. J’avais encore un peu de mal à lire l’écriture de Spira, mais je reconnaissais certains symboles, aussi de bout en fil, j’arrivais à deviner les mots tout de même. Et lorsque je vis que ca parlait de moi, je fronçais les sourcils. Ne me dites pas que … Je demandais carrément à Yusuke de me filer son carnet pour bien relire l’alphabet de Spira et relire … Ah bah non, je ne me suis pas trompée.

- Je rêve ou ils me prennent pour un mec !????

Personne n’était aux alentours heureusement. M’enfin pas plus mal quelque part, s’ils pensent que je suis un homme, ils auront davantage de mal à deviner que c’était moi. Les photos étaient en noir et blanc par contre et je levais les yeux vers Yusuke. Il était assez reconnaissable comme ca, heureusement qu’il y avait la description en-dessous pour décrire « Shun », ca ne correspondait pas à sa couleur de cheveux naturelle … Mais tout de même. Là, il allait falloir faire gaffe. Demain, on fouille le Temple de Kilika, et Cristal ou pas, on se tire définitivement de Spira. On ne peut pas rester ici plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 25 Mai - 14:58

Nuit de merde, c'était le cas de le dire. Pourtant en général, j'ai pas besoin de beaucoup d'heures de sommeil, mais je crois déjà que j'avais un peu trop dormi pendant l'après-midi, et là en prime, avec le bruit des dortoirs, impossible de fermer l'œil. Surtout qu'au final, je ressentais le stress d'avoir le cristal dans notre sac, et la crainte qu'on tente de nous le dérober. Y'a rien de pire pour un voleur que de se faire voler!

Le lendemain, mode zombie. Malgré café, thé ou n'importe quelle boisson censée réveiller, j'étais dans le gaz. Au final, on allait pouvoir vraiment se reposer et avoir l'air naturel vu notre état! On se baladait un peu, mais sans plus. J'avais du passer une bonne partie de la matinée à bâiller tout en dessinant certains aspects intéressants du village. Notamment le pont qui reliait les deux côtés de Kilika, c'était assez drôle de voir qu'ils avaient séparé la ville en deux pour pouvoir circuler en barque au milieu!

Bref, autant dire que la journée n'avait pas été super productive, et pas plus mal finalement... L'après-midi, on avait refait une sieste, sauf que je me forçais à ne pas trop dormir, et à la place, je continuais d'apprendre l'écriture de Spira, retenant l'alphabet et en prenant de vieux journaux pour m'entraîner. Ils dataient de plusieurs jours ceux-là, ça me permettait de voir un peu ce qu'il s'était passé depuis le tournoi, avant qu'on ne s'en prenne au temple, donc. Il y avait quelques articles qui parlaient de Sheli, mais la plupart des gros titres parlaient d'Ultimecia ainsi que de l'attaque de Genesis sur la Néo ShinRa. Une part de moi s'inquiétait un peu, ils ne mentionnaient nulle part Emi, et j'espérais qu'elle allait bien. Quant à lui, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même d'avoir agressé des soldats qui n'avaient rien demandé.

Bref, de toute manière, les journaux n'étaient pas objectifs.. ils disaient que Genesis avait été relâché dans la grande bonté d'Asran, mais je doutais fort qu'il s'agisse là de bonté, d'autant qu'à mon avis, le rouquin a du passer un sale quart d'heure pendant qu'il était "interrogé".
Enfin bon, au final, j'avais dormi une petite demi-heure seulement, passant le reste du temps à lire tout en laissant Sheli se reposer. Et le soir, on se faisait une nouvelle petite balade après avoir mangé avec tout le monde dans la grande salle.

Le lendemain matin, on recevait des nouvelles plus fraîches, et ça parlait cette fois de notre excursion dans le Temple et de l'agression d'Asran. Il y avait une photo de moi, ou plutôt un portrait robot. Les cheveux de la perruque sont tout de même plus courts que les miens, ça permet un peu de me disculper en plus de la description sur la couleur des cheveux. D'autant que le portrait ne trace pas la couleur fidèle des yeux, et la mienne est tout de même très particulière, pas seulement "bleu" comme ils le disent. Quant au fait que Sheli soit décrite comme un "homme potentiel"

«Forcément, Asran et ses hommes vont surement pas avouer qu'ils se sont fait battre par une femme!» la honte quoi. Au final, il est probable qu'Asran ait envoyé des personnes spécifiques à notre recherche plutôt qu'une annonce publique, et seules ces personnes sauront surement que Sheli et une femme, et qu'en prime on est un couple. Je l'ai appelée ouvertement "chérie" pour dissimuler ma gaffe après tout.

En tout cas oui, il fallait qu'on dégage rapidement de là. Demain, on allait s'attaquer au Temple de Kilika, et cristal ou pas cristal, on quitterait Spira ensuite. Probablement en prenant un chocobo, sauf si Sheli voulait absolument reprendre le bateau.
Enfin, cette fois-ci, on dormait plutôt bien. Il y avait moins de monde à Kilika, les gens se précipitaient vers Luca pour voir un match de blitzball. On parlait d'un joueur vedette de Bevelle qui aurait décidé de prendre sa retraite, et de toute évidence, tout le monde voulait le voir une dernière fois avant.

C'était le grand jour. Je m'étais levé en premier pour aller chercher le petit déjeuner, un bon café et des croissants. Je déposais le plateau sur le lit pour réveiller mon épouse en douceur, l'embrassant sur le front

«Allez ma belle... c'est l'heure de se lever. C'est le grand jour!» je lui souriais doucement, essayant de me montrer rassurant. Puis je lui tendais son café pendant que je prenais mon thé, réfléchissant un peu à la suite de la journée

«Qu'est-ce que tu préfères? Qu'on prenne un chocobo pour quitter l'île, ou bien on cherche un bateau? Si c'est la deuxième solution, il faudrait qu'on se renseigne avant d'aller au Temple, histoire de ne pas se retrouver coincés...» surtout qu'il ne doit pas y avoir cinquante bateaux qui vont sur Dol ou sur Héra, donc à voir si c'est seulement possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 25 Mai - 22:33

Spoiler:
 

Non mais je rêve, ils osent dire dans les avis de recherche que je suis un homme ! Bon ok je suis aussi bourrine que les mecs mais quand même ! Asran a-t-il si honte pour avouer qu’il s’est fait piéger par une femme ? Meuh, c’est quoi ce sale sexiste !? Les hommes et leur fierté alors ! Enfin bon, au moins, on savait ce qu’il en retournait pour Bevelle et définitivement, nous devions quitter Spira très bientôt. Demain, on fouille à nouveau le temple, et si on ne trouve toujours rien, on file !
Pour ce soir, repos à nouveau, nous avions besoin d’être en forme demain, non seulement pour la potentielle épreuve qui pourrait nous attendre, mais aussi pour traverser la forêt de Kilika finalement, c’était une étape obligatoire pour rejoindre le temple. Je ne me faisais pas plus de soucis que cela concernant les monstres habitant les lieux, mais il serait bête de trop nous épuiser contre eux.

Quoiqu’il en soit, il y avait moins de touristes aujourd’hui, nous pouvions dormir un peu mieux que les journées précédentes et le lendemain, je n’étais pas levée la première. Yusuke était parti chercher le petit-déjeuner, je sentais d’ores et déjà la douce odeur du café flotter jusqu’à mes narines … J’étais déjà à peu près réveillée avant qu’il ne vienne me secouer, j’avais juste trop la flemme d’ouvrir les yeux pour me lever. J’attrapais ma tasse et me mettais assise en tailleurs pour le boire, ainsi que grignoter un peu. Déjà il me parlait du moyen que nous allions emprunter pour quitter Spira … Chocobo ou bateau ? C’est vrai que nous avions encore un chocolégume dans le sac qui ne demandait qu’à être utilisé pour appeler l’un de ces braves volatiles.

- J’ai tout de même envie de me faire discrète ces derniers temps … Autant pour ce qu’il s’est passé à Bevelle mais je te rappelle que j’ai gagné un tournoi diffusé dans le monde entier. Ma tête n’est plus vraiment inconnue pour le moment. Je penche plus pour partir avec le chocobo … Je buvais une gorgée de café avant de reprendre. - Mais dans tous les cas, il faudra quand même passer au port pour se renseigner sur la direction à prendre. Si nous allons sur Dol, nous n’avons pas idée d’où ca se situe par rapport à Kilika.

Et euh, disons que je n’ai pas envie de rester des heures et des heures sur le dos d’un volatile à faire le tour d’Héméra en espérant tomber sur le bon monde et à la bonne destination. Bref, on finissait donc notre petit-déjeuner, puis j’allais m’habiller, arborant une tenue assez légère tout de même. Il faisait chaud de base à Kilika en général, mais je me dis que si on doit effectivement passer une épreuve en lien avec le feu, il vaut mieux que je porte quelque chose qui me permette de mieux supporter la chaleur.

Puis direction le port pour parler à un capitaine, je prétextais qu’on veuille louer un bateau plus tard dans la journée pour aller sur Dol – même si on allait poser un lapin mais on s’en fout – afin qu’il nous donne tout de suite les indications, car on ne savait pas si des gens en mesure de nous le dire seraient là par la suite. Il nous donnait la direction à suivre pour rejoindre au moins le Continent de Galbadia, puis il nous parlait de la ville de Dollet – puisque c’était la seule ville portuaire de ce continent – et je le remerciais chaleureusement. Bon nous on s’en fout de Dollet techniquement, une fois qu’on aura le chocobo, on pourra aller dans n’importe quelle ville de Dol, le principal pour nous était surtout de savoir si on devait partir vers le Nord, l’Est, le Sud ou l’Ouest ! Et là en l’occurrence, on devrait remonter légèrement au Nord avant de partir vers l’Est. Une bonne chose de faite, on se dirigeait vers la forêt de Kilika.

- Je doute que les monstres soient très coriaces pour nous par ici, si je me rappelle bien de ceux qu’on a croisés à notre premier passage … mais quand bien même, essayons d’en éviter un maximum. Il faut qu’on conserve nos forces, au cas où le temple abrite bel et bien ce que nous cherchons …

J’avoue que j’appréhendais un peu, un stress m’envahissait, et si j’en avais le pouvoir, je me téléporterai instantanément au temple pour avoir tout de suite la réponse, si oui ou non, le Cristal du Feu se trouvait bien là. Que ce soit le cas ou non, je voulais être fixée, je me faisais impatiente !

- S’il est bien là et est gardé, il me paraît logique que ses gardiens soient du même élément que lui. Finalement j’ai bien fait de réapprendre mes techniques élémentaires.

Oui j’ai oublié de le préciser mais je l’ai fait ces derniers jours, j’ai utilisé toutes les gemmes que j’avais gagnées au tournoi, mais chut. Allez bref, nous y voilà, la forêt à traverser donc, et nous arriverons au temple …

Direction : Temple de Kilika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 26 Mai - 9:36

======================
Gains: +250 gils [Sheli], +200 gils [Yusuke]
======================

Sheli et Yusuke vont vers Le Temple de Kilika



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 27 Aoû - 14:15

Spoiler:
 

Sora et Nora débarquent de L'Océan.

Sora Neet- Je ne suis jamais venu directement... Disons que j'ai déjà pu avoir un aperçu de ce à quoi ça ressemblait !

C'est que je commence à prendre confiance avec elle ! C'est rare que je me sente à l'aise avec quelqu'un... M'enfin bon, pas dit qu'elle restera avec moi pour très longtemps, alors commence pas à te faire des plans sur la comète mon petit Sora !
En tout cas elle semble affamée la guerrière ! Faut dire que donner des coups de marteau à longueur de journée, ça doit creuser l'appétit !

- Dès qu'on arrive, on trouve un endroit où manger !


C'est que moi aussi j'ai un estomac qui crie famine. Même si j'ai pas un grand appétit !

Finalement arrive le moment que l'on attendait avec tant d'impatience: le débarquement ! Après avoir salué brièvement les marins qui au final, ne nous connaissent pas et ne nous ont pas vu de tout le voyage, nous marchons un petit moment sur les ponts de bois soutenus par de gros rondins plantés dans le sable, sous l'eau. C'est que ça a pas dû être facile à placer ici ces machins...

- Tu as une idée de ce que tu veux manger ?

Pas dit qu'ils aient autre chose que du poisson et des coquillages de toute façon ! Quoi que dans la forêt y'a pas mal de trucs douteux qui doivent être comestibles... Mais bon, pas envie de tenter le coup. Un Ochu grillé, ça doit être comme manger de la pelouse au barbecue !

D'ailleurs, je devrais éviter de me fier aveuglément à mes souvenirs de jeu. Non parce que bon, si ils se trompent et qu'ils sont en-dessous de la vérité, je risque de me retrouver devant un dragon plutôt que devant un petit piaf.. Ca sera de suite pas la même chose !

Enfin bref, après avoir demandé à plusieurs habitants, (ou du moins Nora a demandé parce que j'arrêtais pas de bégayer comme un benêt) on a réussi à trouver une petite auberge très sympa au bord de l'eau pour manger un morceau.

- Bonjour les tourtereaux ! C'est pour quoi ? Vous voulez manger ou dormir ? Ou peut-être les deux hein ! D'abord on satisfait l'estomac, ensuite le reste si vous voyez ce que je veux dire...


Hahahaha... Sérieux, tu peux pas juste la boucler et nous filer une table ? Bon du coup, je vire au rouge corail et plutôt que de la jouer à l'aise, je me mets à cafouiller pour finalement n'arriver à sortir que :

- Une... une... table ! On voudrait une table ! C'est tout...

Je me trouve exaspérant parfois...  La timidité te rend faible mon pauvre garçon !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 27 Aoû - 15:00

Nora
Spoiler:
 

Nous voilà à terre. Enfin à "terre" parce que techniquement, on est encore au dessus de l'eau, même si on ne se déplace plus sur la mer quoi. Bon du coup, on a dit au-revoir aux marins qui nous regardaient d'un air de dire qu'est-ce qu'ils foutaient sur le bateau ceux-là, et je suis partie à la recherche d'un endroit où manger. Encore une fois, je me suis frappée tout le boulot, à demander à tout le monde comme une furie. Bon après, il m'invite à manger, donc ça va je lui pardonne pour cette fois. On arrive donc dans une petite auberge, très sympathique, très cosy avec un décor très île tropical, et puis le gars il commence pas à nous appeler les tourtereaux. Tourteraux ?!

- Hahahahaha ! Vous voulez rire ? Moi ? Sortir avec ce maigrichon ? No way quoi ! On est amis c'est tout !


En plus je le voyais complètement rougir tellement c'était pas permis, on croirait voir une succube sur le point d'exploser ! Il était pas moche c'est sûr, mais la question ne se posait pas de toutes façons, en plus on vient à peine de se rencontrer, puis c'est pas mon genre, il est pas musclé, il est pas blond, il a pas les yeux bleus, il est pas très dégourdi. Bref, il est pas pour moi ! L'aubergiste nous amène alors à une table pour deux, et nous présente une carte. Avant même qu'il ne commence à parler, je l'interpelle.

- Excusez-moi, mais... Vous n'avez pas un menu genre buffet à volonté ?

- Nous avons bien des plateaux de fruits de mer ma ça cou...

- Ca nous va !! Amenez-nous ça !


Je n'ai même pas laissé Sora choisir, mais en même temps, il voulait m'inviter, donc c'était moi qui décidait. Il reprit les cartes qu'on n'eut même pas le temps d'ouvrir et repartit en cuisine, un peu surpris de mon engouement je crois. Et on attendait donc que nos plats arrivent, c'était le temps tranquille où l'on pouvait entamer une discussion.

- Bon alors mon choupinou, profitons de ce moment de calme pour parler. Parle moi un peu de toi, ce que tu fais dans la vie. T'as des frères et soeurs ? Tes parents habites où ? Tu vis tout seul ? T'es allé à l'école ? T'as fait quoi comme étude ? C'est quoi ta couleur préféré ?

A mesure que mes questions avançaient, je parlaient de plus en plus vite, et son regard se décomposait de plus en plus. Mais bon, fallait bien qu'on fasse connaissance quand même. Si on doit être partenaire, autant que ça soit dans la joie et la bonne humeur et qu'on se connaisse un peu quand même. Bon comme il a pas l'air de répondre, sûrement par timidité, je vais d'abord lui répondre !

- Alors avant que tu répondes, moi je suis fille unique. Enfin, en vrai je sais pas parce que je suis orpheline, j'ai été élevée à Trabia, et puis du coup, j'ai été engagée comme SeeD. Mais ça tu le sais déjà ! Et donc en fait je vis à l'école, celle de Balamb. Enfin, j'y ai une chambre dans les dortoirs quoi, mais le plus clair du temps je suis envoyé en mission. Et sinon ma couleur préférée c'est le rose !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 28 Aoû - 14:23

Sora NeetOla ola on va calmer le jeu de suite petite morfal! Je t'offre le repas, Ok. Mais bon, faut pas pousser mémé non plus. J'ai pas de quoi payer pour un buffet à volonté...
Enfin tant pis, je suppose que je ne peux plus reculer maintenant qu'elle semble si enjouée.

Mon choupinou... non mais je vous jure. Je ne préfère rien dire tellement ce surnom est... girly. Rien que d'y penser, ça me donne des frissons !
La voilà qui me pose environ une bonne vingtaine de questions sans même me laisser le temps d'en placer une. Lorsqu'elle reprend son souffle, je me dis que c'est l'occasion ou jamais pour me lancer !

- Euh...

Sauf que là bim, elle me coupe dans mon élan et elle se met à répondre aux questions qu'elle a posé elle-même.
Fille unique, SeeD, elle vit à Balamb, elle bosse aux quatre coins du monde sur ordre de ses supérieurs et enfin la meilleure, elle adooooooooooooooore le rose ! Je ne m'en serais jamais douté !
A mon tour, je prends une longue inspiration pour chasser toute potentielle trace d'un futur cafouillage ou bégaiement désagréable.

- Je suis moi aussi fils unique. Je vis... ou du moins vivais dans un appartement au sein du Gold Saucer avec mes parents. Sauf qu'un vieil homme a décidé de m'envoyer sur Spira pour je ne sais quelle raison et les seules choses que je connais d'ici, c'est par l'intermédiaire de jeux vidéos relatant l'histoire des quatre grands mondes.

Je vais éviter d'aborder le fait que tout le monde pensait sur Gaïa que les mondes avaient été séparés à jamais... Il y'a peu de chance qu'elle croit à cette histoire à dormir debout et elle pourrait bien s'imaginer que je suis définitivement né avec quelques cases en moins.

- Du coup, je dois retrouver mes parents et... Je ne sais pas trop ce que je ferais ensuite.

Retrouver ma chambre et mes jeux, sans doute ! Même si depuis que j'ai mon nouveau jouet, cela m'attire de suite beaucoup moins... Mais bon, je dois m'assurer qu'ils vont bien et les rassurer ! C'est tout ce qui compte pour le moment ! Je ne peux pas me permettre de partir à l'aventure comme ça, sans prévenir... prévenir...

- Je reviens dans deux minutes, je dois passer un coup de fil !


Qu'est-ce que tu es con Sora Neet... j'ai un téléphone bordel ! Pourquoi je n'ai pas cherché à les contacter plus tôt ? La distance entre les mondes est sans doute énorme, mais vu que maintenant ils sont de nouveau réunis, y'a des chances que ça marche !

Allez gogogo ! Je sors vite fait de l'auberge sous les regards étonnés de quelques clients et sans plus attendre, je sors le dernier modèle de téléphone satellite que m' a offert mon père pour mon dernier anniversaire. Un cadeau étrange d'ailleurs quand j'y repense, vu que je n'ai pas d'amis. Mais bon ! C'est l'intention qui compte je suppose !

- Allo, ici Madame Neet au téléphone !

- Salut maman ! C'est moi !


- Sora...? Mais pourquoi tu m'appelles, tu n'es pas dans ta chambre ?

Alala... me dis pas qu'elle a même pas remarqué mon absence ? Je sors rarement de ma tanière, mais quand même ! Les repas, la pause pipi, la douche... Je suis pas invisible hein !

- Dis pas n'importe quoi, ça fait des jours que j'essaye de rentrer ! Mais bon... j'ai pas été assez intelligent pour utiliser mon téléphone. Comme quoi même habitué aux nouvelles technologies, il m'arrive de ne pas me rappeler qu'un téléphone serve à ça à la base !

- Mais tu es où alors ?

- Tu vas jamais me croire ! Je suis à Kilika ! Tu sais le truc comme quoi les mondes sont séparés ? Bah c'était du flan !

- Bien évidemment que ce n'est pas vrai... ralala mon fils, faut nous écouter un peu quand on parle !

Hein? Qu'est ce qu'elle me chante là ? Elle m'a bassiné des jours et des jours avec ça ! Comme quoi nos voisins venaient d'un monde où la technologie était différente de la nôtre... qu'elle admirait leur courage de rester forts alors qu'ils sont loins des leurs et gna gna gna... J'en oublie de parler pendant plusieurs secondes.

- Tu es sûr que ça va ..? Oh tiens, j'entends quelqu'un descendre les escaliers ! Ça doit être ton père ! Je te le... Sora ?!

- Oui ?

- Arrête ça de suite ! Ce n'est pas drôle de te faire passer pour mon fils ! Sora, j'ai le repas à faire, alors occupe-toi de ce jeune homme qui essaye de t'imiter !

Bordel de... mais qu'est ce qu'elle raconte ?! Elle se paie ma tête c'est ça ? C'est un canular téléphonique ?

- Allo.

- Qui t'es toi ?

- Sora. T'es qui toi ?

- Mais oui bien sûr. Et moi je suis un chocobo  ! Je suis pas d'humeur là, alors arrête tes
conneries !


- ...

- Allo ?

Il m'a raccroché au nez ? C'est qui cette enflure ? Il se prend pour moi et il me la joue comme ça ? Allez je rappelle !

- ... Vous êtes bien sur le répondeur de la famille Neet veuillez...


Le répondeur... c'est quoi leur problème ? Ils veulent si peu que ça me voir rentrer pour me laisser en plan comme ça ?
Bon allez, j'ai perdu suffisamment de temps et rappeler ne servira à rien. En plus, Nora a dû finir son repas depuis le temps...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 28 Aoû - 14:43

NoraIl me raconte sa vie, ouais bon, rien de passionnant, j'imaginais qu'il était un espion du gouvernement en mission secrète dans les territoires ennemis pour découvrir leurs armements subaquatiquospatial... Ouais Nora des fois tu vas trop loin ma grande. Il cherche à retrouver ses parents, parce qu'il s'est retrouvé ici sans le vouloir. Il est vraiment chelou ce type.

- T'as de la chance, moi j'ai plus de par...

- Je reviens dans deux minutes, je dois passer un coup de fil !

- Euh... ok...


Il est parti comme une fusée à l'extérieur, je n'ai rien eu le temps de dire. Dommage pour lui, le plateau arrive. Le serveur me dit qu'il peut repasser après quand Sora sera revenu et je lui dis clairement que non, j'ai faim ! Je sais pas pourquoi combien de temps il en a à papoter, donc autant que je m'occupe.

Lorsqu'il revint, facilement une dizaine de minutes après, j'avais une grosse langouste dans la bouche. Y'a pas à dire, ici ils savent cuisiner le poisson à merveille !


- Décholée, ch'ai commenché chans toi, je déglutis pour avaler ce que j'avais dans la bouche, alors t'as pu avoir ce que tu voulais ? C'est bizarre, il a pas la même tête que d'habitude... Et, Sora, tout va bien ?

Bah quand même, si mon partenaire de fortune ne va pas bien, il faut bien que je m'en soucis un peu, il a l'air de mieux connaître le coin que moi donc il fait un parfait guide et GPS, faut juste trouver comment rejoindre un autre continent. Sur Gaïa ou Dol ça ira mieux, mais là pour le moment, il a pas l'air dans son assiette. Sans mauvais jeux de mots.

- T'en fais pas, on retrouvera tes parents !

J'essaie de lui remonter le moral, mais c'est pas évident, je sais pas quoi lui dire pour le moment, je le connais pas si bien que ça, on vient à peine de faire connaissance !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 7 Sep - 17:00

Sora NeetPauvre Nora, je l'ai faite attendre presque dix jours ! Faut vraiment que j'évite de la laisser poireauter autant de temps...

Mais bon... faut me comprendre aussi. Je suis pas mal contrarié avec cette conversation téléphonique sans queue ni tête ! C'est un vrai bordel dans ma tête et lorsque je retourne à table, Nora s'aperçoit très rapidement que je ne me suis pas dans mon assiette... (alors qu'elle, elle a la tête dedans !)

- Oui oui ça va... je suppose.

- T'en fais pas, on retrouvera tes parents !

Encore faut-il que je sois le bienvenu.

Histoire d'éviter de repartir le ventre vide, j'attaque quand même le plateau en me saisissant de deux pinces de crabe ainsi que d'un bon morceau de loup de mer. Il faut de quoi nourrir mon brillantissime cerveau !

- Tu comptes faire quoi toi ? Retourner sur Dol ?


C'est vrai que maintenant que j'y pense, je n'ai pas encore pris le temps de lui demander ce qu'elle comptait faire... Alala que j'aime tout rapporter à moi ! Il faut dire que je suis tellement intéressant que j'en oublie les autres !

Après avoir fini de manger, le proprio nous amène avec une joie non dissimulée une addition des plus salées. Après avoir consulté inutilement mes économies, le constat est sans appel:
J'ai à peine de quoi payer nos boissons. Non mais c'est quoi ces prix aussi ?! Ils ont abusé sur la TVA ! Ils font payer 100 Gils le milligramme de poisson ou quoi ?

- Nora... je n'ai pas de quoi tout payer... on fait quoi ?

Bah quoi ? Je pensais pas qu'elle mangerait autant et que ça serait si cher ! Puis d'habitude, c'est mes parents qui me payent tout ! Du coup j'ai jamais vraiment fait gaffe aux prix...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 8 Sep - 11:22

NoraDéjà qu'il était pas très funky comme garçon, son appel n'avait pas l'air de l'avoir plus boosté, au contraire. Bien qu'il était assez mal, il prit un peu la peine de manger quelques poissons, il ne fallait pas rester le ventre vide. C'est alors qu'il me demanda ce que je comptais faire.

- Comme je suis mercenaire, je dois rentrer faire mon rapport, donc dans l'idéal ouais, j'dois rentrer à la BGU. Et avec la chance que j'ai, je dois même être portée disparue ! D'un autre côté, on a une formation de terrain donc on doit être capable de se gérer seul et d'improviser.

Je voyais que sa mine était bien peu encourageante et que c'était plus le désespoir qui l'avait envahit. Et en plus de ça, le peu de joie qui devait lui rester s'était envolé lorsque notre aimable hôte nous amena l'addition. Autant le poisson était bien assaisonné, autant le prix lui, était vachement salé ! Et Sora n'avait visiblement pas de quoi payer le repas. Il veut une solution, j'en ai quelques unes en réserve...

- Oh ! Je sais ! On peut tout casser !

Alors que je portais la main à mon arme, je voyais son visage ainsi que celui du serveur se décomposer. On va éviter de faire une gaffe quand même et on avise, que puis-je faire ? Mais oui, la carte de mercenariat !

- Eh, tu vas voir une pro à l'oeuvre.

Je fais un clin d'oeil à Sora puis je me lève en direction du comptoir pour aller voir notre charmant hôte et lui régler son repas. Il faut jouer la carte de la séduction, et de la persuasion !

- Hey mon brave, mettez tout le repas sur le compte de la BGU.

Je lui tends alors une petite carte de visite où se trouve noms, adresse, numéro de téléphone et tout le blabla habituel des cartes de visites. Je lui adresse un joli clin d'oeil. Sauf qu'il ne l'entendait pas de la même manière, et son visage commençait à virer au rouge. Je me précipite alors à la table où se trouvait Sora qui finissait de manger un bout et je l'attrape par le bras.

- J'espère que tu cours vite, parce que ça va barder pour nous si on reste là une minute de plus !

Je me précipite alors hors du bâtiment et je cours le plus vite possible, et le plus loin possible, alors que le gérant scande à tout va qu'on lui a volé un repas. Je sais pas pourquoi, mais je sens que notre petit Sora va pas aller mieux avec cette histoire. Enfin bon, pour le moment faut trouver un endroit où les choses pourront se tasser tranquillement !
Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Porto Kilika-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives