Salut
Accueil

Partagez | 
 

 L'île de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 16:28

LitchiLa situation dérapait un peu, mais heureusement ça restait gentillet, bien que Litchi ne savait pas trop où se placer dans cette histoire. Tekko était vraiment le seul à l'ouvrir finalement, surement parce qu'il était celui qui avait le moins compris alors que les deux autres devaient se douter que Ryuichi avait autre chose en tête... finalement, les explications vinrent, mais Litchi n'était toujours pas sure d'avoir tout compris. Enfin, disons plutôt qu'elle n'était pas sure que mêler tout le groupe à cette histoire soit une bonne idée.

Finalement, l'idée des groupes fut remise sur le tapis et la jeune femme se sentit étrangement observée... elle regarda tout le monde qui attendait visiblement son avis sur les groupes et elle finit par soupirer à son tour avant de lever les yeux vers Tekko. Mais celui-ci s'était placé derrière Ryuichi, les bras croisés et baissait les yeux vers le beau blond à de nombreuses reprises avec un regard qui se voulait faussement menaçant et Litchi leva les yeux au ciel avant de se tourner vers Rina


«Vu que je n'ai pas envie de vous entendre vous chamailler tout le reste de la journée, Rina, Ryuichi et moi, nous allons former un groupe. Vous deux, vous resterez ensembles!»
«Roooh, tu ne nous laisses même pas une petite touche féminine?»
«Je.. je préfère que Rina reste avec moi.»
dit Litchi en rougissant légèrement. La vérité, c'est qu'effectivement, elle préférait laisser Rina et Ryuichi ensembles pour qu'ils passent du temps tous les deux. De là, elle attrapa ses lunettes pour les mettre sur son nez, puis elle prit son bâton et tourna les talons pour aller se rhabiller. Elle remit ses vêtements habituels qui avaient bien séché, ses bottes, elle ajusta ses cheveux, la petite peluche au niveau de l'attache, puis elle revint dans la cuisine où visiblement, tout le monde était prêt.

«J'ai vu quelques gemmes, en ville hier. J'aimerais m'en acheter une pour pouvoir faire une magie de feu. Les monstres de Kilika n'aiment pas trop cet élément, il me semble?» lorsque le groupe fut prêt, ils allèrent donc en ville et effectivement, la jeune femme trouva la petite boutique de gemme et demanda un rubis. Le prenant dans sa main, elle ne s'embêtait pas trop sur la technique employée, reprenant simplement celle qu'elle avait apprise à l'époque où elle était invokeur. Un simple sort Brasier. De là, elle attendit de voir si les autres voulaient acheter aussi quelque chose pour le voyage, histoire d'être fin prêts pour affronter des monstres dans cette forêt! Elle consulta alors la liste via sa lunette, elle mit un peu de temps à comprendre sur quel petit bouton appuyer sur le côté pour trouver le classement par zone et finit par l'énoncer pour que tout le monde l'entende

«Alors... visiblement, il faudrait cinq abeilles tueuses, deux balsamines et... un ochu.» elle soupira doucement, c'était un peu ennuyeux, mais les ochus demeuraient assez rares dans la forêt de Kilika, donc finalement, l'idée des groupes était vraiment bonne, car pendant que Litchi, Rina et Ryuichi traqueraient les petits monstres, Tekko et Sai pourraient attirer l'ochu jusqu'à eux? Bon déjà, il fallait finir les préparatifs avant de se diriger vers la forêt.

=======================

Litchi achète un Rubis de niveau 1 et apprendre Brasier

Je te laisse faire un dernier poste avant d'ouvrir à la Forêt de Kilika Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 17:02


Ryuichi
Finalement, les résultats viennent de tomber, Litchi décide d'envoyer les deux hommes ensemble dans leur coin pour éviter d'entendre tout le temps où ils vont se râler dessus, mais c'est aussi une opportunité pour eux de ne pas être recadrer en permanence par Rina. Concernant cette dernière, elle est bien sur ravie de faire équipe avec Litchi et Ryuichi, mais c'est le barman qui lance un regard noir à l'ex Invokeuse en dessous de ses lunettes. Certes, elle préfère avoir de la compagnie féminine, mais la demoiselle épéiste seule aurait pu la protéger, pourquoi doit-il venir avec elles? Si ce n'est pour qu'elle essaye de les rapprocher tous les deux, bien évidemment.
Alors qu'elle part se changer après avoir pris ses lunettes pour les mettre sur son nez, chacun vérifie son équipement et ce qu'il a sur lui pour le moment, certains prévoyant même un peu de bouffe au cas où. Tout le monde est prêt en moins de cinq minutes, Litchi vient simplement leur parler des gemmes pour préciser que les monstres de cette île n'apprécie pas la magie de type Feu. Ça ne risque pas de déranger le beau blond qui sourit légèrement, mais l'idée d'acheter des gemmes n'est pas mauvaise, du moins en ce qui le concerne. Il préfère prendre ses précautions si Sai n'est pas dans le groupe, vu qu'il s'occupe généralement des soins en ce qui le concerne.

« Très bien, mettons nous en route pour le marche de Kilika faire quelques derniers achats et ensuite, nous pourrons nous diriger vers la forêt. Essayons d'être aussi efficace que possible. »

Une fois ces paroles de Ryuichi prononcées, le groupe entier se mit en route pour le marché. Sai est toujours habillé de la même façon pour être libre de ses mouvements, Tekko a opté pour un t-shirt sans manches noir qui laisse bien voir la forme de ses muscles imposants, Rina est dans une armure qui dessine ses formes à la perfection, en haut comme en bas. Le barman a retiré son haut normal pour simplement une chemise noire en tissu avec le foulard autour du cou, accroché très large pour ne pas lui serrer la nuque. On peut dire au moins que ce n'est pas un groupe qui passe inaperçu mais de toute façon, la plupart du village les connait ou connait au moins un de leur membres, sauf Litchi qui semble étrangère à tous mais sans qu'elle soit regardé bizarrement.
Arrivé à la boutique de gemmes, Ryuichi attendit que la demoiselle fasse ses achats pour demander deux gemmes à son tour, un Rubis et un Saphir, sachant leur utilité et les intégra directement après les avoir eu en main, il s'occuperait de la forme plus tard éventuellement. La liste des monstres était alors cité par la belle brune à lunette, une liste assez intéressante, surtout quand elle annonça l'ochu à la fin qui fit frémir de plaisir Rina et Tekko, les deux bons combattants du groupe. Tous les préparatifs semblaient finis à présent, il est grand temps de se mettre en route vers la Forêt de Kilika.

« Ok tout le monde, c'est parti!
- Profite pas trop d'avoir deux demoiselles avec toi.
- Je te rappelle que je tiens un bar à Bevelle, ça m'arrive plus souvent que tu ne peux l'imaginer.
- Hum hum... Ryuichi?
- Oui Rina?
- Ta gueule et avance? ♥
- ...
- *rit dans sa barbe*
- *lui met un coup de pied aux fesses* T'as qu'à ouvrir la marche si tu veux rigoler! »


Une chose est certaine à présent, c'est que l'ambiance était déjà présente pour le début de cette journée de chasse à la Forêt de Kilika!

_______________________________________________________

Ryuichi achète un Saphir et un Rubis et apprend Soin et Onde de Feu (mp envoyé sous peu)


Litchi & Ryuichi vont vers Forêt de Kilika
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 28 Nov - 19:42

=======================
Litchi et Ryuichi passent au niveau 5
Info: première limite à définir
Gains: +450 gils [Ryuichi], +400 gils [Litchi]
Achats: Rubis X01 (-500gils) [Litchi], Saphir + Rubis X01 (-1000 gils) [Ryuichi]
=======================


Litchi et Ryuichi vont vers la Forêt de Kilika



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 9 Déc - 23:50

Litchi et Ryuichi reviennent de Temple de Kilika

Ryuichi
Après quelques paroles échangés encore de chaque côté, tout le monde décide de se reposer une petite heure avant de reprendre la route de Porto Kilika, en promettant qu'ils vont avertir les villageois pour que des personnes viennent les aider avec les blessés et les réparations à faire à l'entrée du temple. Ryuichi remet volontiers le foulard autour de son cou en remerciant Litchi. En ce qui concerne la route, pas un monstre croisé sur le chemin, comme si toutes les créatures se sont apaisés après la mort de l'Ochu qui semait la terreur, c'est d'ailleurs assez impressionnant de voir à quel point c'est redevenu calme. Pourtant, le calme de la forêt ne laisse en rien présager ce qui allait se passer une fois rentré en ville.

Comme prévu, ils préviennent les gardes et les villageois de la situation du temple, même si le soleil ne va plus tarder à se coucher, d'ici deux heures grand maximum, une équipe de soigneur est envoyé sur place accompagné de deux gardes pour s'assurer qu'aucun monstre ne causera de gêne, même si la plus grande menace a été éliminé. Puis le groupe se remet en route pour rentrer à leur petite maison, histoire de manger un bout peut-être ou de se préparer à quitter l'île dans peu de temps, bien que le groupe va devoir se séparer pour la suite des événements. Cependant, alors qu'il arrive dans la petite allée menant à l'entrée de chez eux, une silhouette semble se trouver devant, une ombrelle en papier qui empêche de voir son visage jusqu'à ce que cette dernière, ou plutôt ce dernier, décide de se tourner vers le groupe, le regard fixé sur le beau blond à lunettes, qui les a enfilés dès son réveil au temple. Lorsqu'il voit cet homme, ou plutôt ce jeune homme, la cigarette qu'il avait à la bouche tombe au sol, la surprise sur son visage ne peut pas se cacher alors que tout le monde doit clairement se demander ce qui se passe pour qu'il réagisse ainsi.

Shiro« Shiro... Tu t'en es sorti finalement... »

Le jeune homme qui leur fait face à l'air bien jeune, un teint de peau très clair et des cheveux parfaitement blanc, quoique le reflet du soleil les fait finalement apparaitre comme argenté. Ses yeux à la couleur doré le rendent tout aussi intriguant que s'il était un être à part, exceptionnel, malgré sa faible carrure qui fait qu'il est à la même taille que les jeunes femmes de l'équipe et donc bien plus petit que les hommes. Cependant, il dégage un certain charisme malgré son air un peu enfantin, sa tenue est des plus nobles: une chemise blanche avec les boutons mis jusqu'au col, un léger ruban de tissu qui vient faire le tour de sa nuque ainsi qu'un double noeud, laissant prendre le reste de la bande. Sa chemise bleue de minuit est assorti à son pantalon qui est de la même couleur, le tout se finissant par une paire de chaussures noires vraiment habillé, laissant comprendre qu'il est assez "aisé". Et enfin, son dernier artefact sans lequel il ne se déplace jamais: son ombrelle rouge avec les bords noirs et le haut de cette ombrelle vert sur ce qui maintient le tout.

Toutefois, la présence de cet homme ici a un impact moral sur Ryuichi qui s'avance seul vers lui, alors que le jeune homme ne lui dit absolument mais l'accueille avec un sourire amical. Lorsque Sai essaye de prendre la parole, son ami aux lunettes de soleil lève la main simplement pour dire que c'est ok, avant d'ajouter:

« Rentrez à la maison, j'ai des choses à faire. On se voit tout à l'heure. »

Le ton qu'il a pris pour dire cela ne laisse aucun doute sur le fait qu'il tient à rester seul avec cet individu que personne connait. D'ailleurs, Rina va essayer de le rattraper mais Tekko va attraper son bras pour l'en empêcher, il est certain que personne ici ne va pouvoir comprendre ce qu'il se passe ni d'où vient cet individu. Le groupe rentre malgré le désaccord de certains quant à laisser Ryuichi partir de la sorte.

Deux heures plus tard

Le soleil a fini de se coucher et les premières lumières de la ville portuaire de Kilika commencent à s'allumer dans la ville. Le groupe n'a pas revu le barman aux lunettes de soleil depuis deux heures quasiment et certains, ou certaines, n'en peuvent plus d'attendre. C'est alors que la porte s'ouvre et c'est celui qui fait l'objet de toutes les pensées qui finit par se montrer sans dire un mot, l'air tout de même très épuisé, s'appuyant d'ailleurs sur les meubles pour marcher comme il le faut. C'est peut-être très discret, mais à présent, il dispose d'un anneau bien spécial à son annulaire droit, un léger reflet rouge autour de ce dernier. Après quelques pas, il finit par tomber en avant et quelqu'un réussit à le rattraper à temps alors que tout le monde se précipite à ses côtés pour savoir ce qu'il a...

_____________________________________________________
Limite de Niveau 1 Débloquée!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 10 Déc - 12:12

LitchiCe petit passage au temple de Kilika avait été vraiment... surprenant, éprouvant, déstabilisant, difficile de mettre un nom dessus. Litchi se sentait épuisée, même en s'étant reposée un peu, elle n'était pas contre l'idée de faire un vrai repas, et de se reposer dans un vrai lit une nuit entière.

Tekko était apte à marcher, Rina aussi, donc le groupe quitta le temple pour retourner à Porto Kilika. La forêt était tranquille, les monstres semblaient s'être calmés maintenant que l'ochu avait été vaincu, à croire qu'il émettait clairement de mauvaises ondes qui rendaient les autres monstres hystériques... d'ailleurs, Litchi se demandait si cet ochu serait vraiment d'une bonne aide pour sa quête, les Sœurs Magus étaient douces et protectrices, est-ce qu'un ochu aussi mauvais pourrait contribuer à les recréer? Elle en doutait un peu, au pire, peut être que la Néo ShinRa lui demanderait justement d'en capturer un autre, mais pour le moment, elle préférait ne pas y penser.

Elle tenait le bras de Tekko le temps du trajet, histoire de le soutenir même s'il n'en avait pas besoin vu sa taille - ce qui donnait l'impression que c'était plutôt lui qui la soutenait que l'inverse - puis ils arrivèrent au village où ils prévinrent les autorités pour qu'elles envoient du monde au temple.
Ils pouvaient désormais retourner à la petite maison, sauf que sur le chemin, un individu étrange s'interposa, il ne paraissait pas menaçant, mais il se dégageait quelque chose d'étrange de lui, mais personne n'osa broncher lorsque Ryuichi décida de rester pendant qu'ils regagnaient la maison.

Une fois dans la cuisine, Litchi commença à fouiller les placards, mais il ne restait pas grand chose. À Kilika, on consomme surtout des produits frais au jour le jour, aussi Saï se proposa rapidement pour aller acheter du poisson

«D'accord, il reste quelques légumes, je vais faire du riz...» normalement, c'est Ryuichi qui devait préparer le repas, mais ils ignoraient le temps qu'il mettrait à revenir. Rina semblait soucieuse, se méfiant visiblement de cet individu, mais elle avait besoin d'une bonne douche donc elle fut la première à y aller, laissant donc Tekko et Litchi seuls pour préparer le repas.

«Fais pas cette tête. Ça va aller.»
«je sais. Ryuichi sait très bien se débrouiller seul...»
c'était à la fois une qualité, mais aussi un défaut selon elle. Cette indépendance, même s'il semblait attaché à ses compagnons d'arme, il paraissait aussi très seul. La jeune femme se sentait mal à l'aise avec ce type de comportement, ne sachant pas si elle pouvait considérer Ryuichi comme un ami ou non. Tekko ne pouvait pas l'aider à couper les légumes à cause de son bras, mais il surveillait la cuisson du riz dans le bouillon que la jeune femme avait préparé, puis Saï revint avec le poisson, il avait aussi pris des petites brioches farcies aux fruits confits pour le dessert, et elle put mettre le tout à mijoter.

Ils essayèrent d'attendre Ryuichi le plus longtemps possible. Tout le monde avait eu le temps de se doucher, de se changer, Saï avait même lancé la lessive, mais ça allait être froid, aussi ils se décidèrent à manger - surtout que Tekko commençait sérieusement à leur casser les oreilles avec son estomac qui grondait comme un ours en colère.

Mais alors qu'ils venaient à peine de faire le service, Ryuichi rentra, et Litchi sourit en remplissant aussi son assiette. Elle ne s'était pas rendu compte tout de suite de son état, contrairement à Saï qui se précipita pour l'intercepter lorsqu'il trébucha

«Hey! Reste avec nous!» peu de gens avaient remarqué l'anneau au doigt du jeune homme, seule Rina en fait l'avait vu, et vu la manière dont elle plissait les yeux, pas dit qu'elle appréciait cet accessoire... pas dans le sens où elle le prenait pour une alliance, mais plutôt par l'aura qu'il dégageait

«Qu'est-ce que t'as fichu encore? Enfin peu importe, viens manger...» Litchi les regarda tous, ne pas poser de question... elle soupira alors que Saï installait Ryuichi entre elle et Rina, comme s'il voulait être sûr qu'il mange en le fichant entre les deux femmes. Litchi lui tendit son assiette et remarqua à cet instant l'anneau puisqu'elle l'avait presque sous son nez...

«Euh, qu'est-ce que...» mais elle intercepta le regard de Rina, et l'ex-invoqueur se mit à rougir avant de baisser le nez vers son assiette «bon appétit, j'espère que ce sera bon.» un silence un peu gênant s'installait, mais nul doute que Tekko allait vite y remédier!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 10 Déc - 16:00


Ryuichi
Les bras de son ami aux longs cheveux bruns viennent intercepter Ryuichi dans sa chute, ce dernier n'a même pas remarqué qu'il était en train de tomber et se redresse en s'appuyant sur son ami tant bien que mal avant qu'on le sermonne et qu'on l'installe entre Litchi et Rina. Là, c'était clair, net et précis, on voulait qu'il mange et c'est pour ça qu'on l'a mit de force entre les demoiselles, Litchi le sert généreusement en nourriture alors que la femme aux cheveux mauves le surveille très sérieusement. Quand l'ex Invokeuse lui tend son assiette, il se rend compte qu'elle veut lui poser une question, malgré qu'il soit encore un peu en train de chanceler, mais elle ne finit pas sa phrase pour une raison qui lui échappe. Alors quand elle s'assoit près de lui en rougissant, le jeune homme, légèrement euphorique, se penche vers elle pour l'embrasser tendrement sur la joue avant de lui chuchoter un petit "Merci" à l'oreille, puis se tourne vers Rina pour faire de même. Une fois revenu en place, il penche un peu la tête en avant:

« Bon appétit tout le monde! »

Et il commence à manger alors qu'un silence de mort et déstabilisant s'est imposé aux autres après les actions bizarres du jeune homme qu'ils connaissent bien plus réservé en général. Apparemment l'anneau, qui est dessiné par trois cercles mis bout à bout possédant des reflets rouges, semble avoir un effet léger effet sur lui, à espérer que ce dernier ne restera pas trop longtemps car ça perturbe pas mal de mondes. Ne se préoccupant pas du silence, le beau blond mange tranquillement, les manches relevés, savourant son assiette avant de féliciter tout le monde pour ce très bon repas qu'ils ont du préparer tous ensemble, il est tellement bon qu'il en redemande un peu. Bizarrement, c'est toujours le calme plat autour de lui, si bien qu'il se questionne un peu avant de se lever doucement de sa chaise, tremblotant comme une feuille, pour attraper la cuillère et se resservir, comme s'il sentait qu'il est à l'origine du malaise de chacun.

Une fois assis, il se contente de manger son assiette sans dire un mot de plus et Tekko prend alors la parole pour reparler un peu du combat contre l'Ochu, tenant à citer les meilleurs moments du combat et esquivant volontairement les instants où les demoiselles ont eu quelques soucis, Sai approuve en disant qu'apparemment tout le monde était bien réceptif à ses soins et qu'il se sent plus puissant qu'avant en se battant de la sorte. Malgré un combat qui les as bien fatigué physiquement et moralement, il n'en reste pas moins que ça leur a fait une bonne expérience de combat en équipe. Le grand baraqué finit par se tourner vers Litchi pour lui demander

« Au fait, tu as pu trouver quelque chose d'intéressant en te rendant dans la Salle de l'Epreuve et l'ancienne Stèle du Priant? J'ai jamais vu tout ça donc je serais bien curieux de savoir ce qu'il en est! »

Ryuichi ne prête pas vraiment attention à ce qui se dit autour de lui, mais il est soudain pris de vertiges, il sait que le contre coup va arriver dans peu de temps, autant gagner son lit au plus vite pour éviter ce spectacle aux autres. Il se lève doucement et débarrasse son assiette vide, prenant un petit morceau de dessert et embrasse l'arrière du crâne de Litchi avant de faire un simple salut de la main à tout le monde en montant peu à peu les escaliers, même s'il a du mal. Son visage est pâle, mais il fait mine de ne rien ressentir et gagner une chambre annexe, non pas celle des garçons. Il s'installe au bord du lit et mange le dessert en souriant faiblement, se disant à lui même:

* J'aimerais pouvoir partager un peu plus de temps avec eux vu qu'on part demain, mais là... ça va se compliquer le temps que j'absorbe toute l'énergie... *

En bougeant légèrement l'anneau, il constate que la peau de son doigt en contact avec l'artefact est brulée, pas trop sévèrement mais tout de même assez pour lui infliger une douleur. Ce n'est quand même pas ça qui va l'empêcher de manger son dessert jusqu'au bout avant de retirer ses vêtements pour se coucher, très tôt certes, mais la nuit risque d'être un peu agitée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 10 Déc - 20:53

LitchiLe repas se passait dans un silence assez pesant... tout le monde semblait trouver le comportement de Ryuichi assez étrange, même Litchi qui ne le connaissait pas beaucoup avait trouvé cette manière de l'embrasser sur la joue assez étrange. Et même Rina semblait songeuse là dessus, avec cette expression qui se demande quelle mouche a bien pu lui piquer. Non pas que ce comportement était "si" inhabituel, mais là on va dire que c'était... bizarre.

Tekko et Saï essayaient de mettre l'ambiance en reparlant du combat, félicitant Rina pour les quelques coups critiques qu'elle avait portés sur la bête, Litchi pour sa grosse boule de feu, Saï pour ses soins, Tekko pour avoir réussi à paralyser la créature, Ryuichi pour avoir su réagir en parfait leader lorsqu'il y avait eu des "situations compliquées"... puis Tekko posa une question un peu plus embarrassante à propos de la salle du Priant, et Litchi préféra être un peu honnête, mais pas trop


«C'était étrange de voir la stèle du Priant... éteinte. Surtout venant d'une chimère comme Ifrit qui dégageait une grande chaleur et beaucoup de lumière. Mais je suppose que c'était mon imagination, j'ai eu l'impression de ressentir encore son énergie...» Saï eut un regard compatissant et hocha de la tête d'un air entendu
«C'est normal je suppose... ça le fait souvent quand on va dans un lieu qui compte, on a l'impression de sentir la présence des gens qui y vivaient...» oui, c'était un peu ça, et Litchi hocha de la tête. Après tout, elle n'était sure de rien sur ce qu'il s'était vraiment passé là bas, et même si Ryuichi y avait assisté aussi, rien ne disait que ce n'était pas le fruit de leur imagination.

D'ailleurs, en parlant du beau blond, celui-ci s'était rapidement levé et avait quitté la table, mais si la jeune femme avait mis du temps à voir l'anneau, son affinité nouvelle avec le feu lui avait permis de voir la brûlure qu'il lui causait. Il avait pris une brioche avant de quitter la cuisine et filer vers une chambre, laissant le groupe finir de manger, discuter, débarrasser et aller se coucher. La jeune femme passa cependant rapidement vers la chambre où Ryuichi s'était endormi avant d'aller elle-même au lit, son regard était chargé d'inquiétude, mais elle n'osa pas franchir le seuil de la porte et la referma simplement avant d'aller au lit. Vu qu'elle avait quand même dormi plusieurs fois dans la journée, elle mit du temps à s'endormir, elle avait même eu le temps d'entendre les ronflements de Tekko depuis la chambre des garçons...

Le lendemain matin, elle ne fut pas la première levée cette fois, Rina était déjà prête et la regardait avec un petit sourire en coin

«C'est le grand jour, hein?»
«Hum?»
sur le coup, Litchi ne comprenait pas trop de quoi elle parlait
«Vous allez partir avec Ryuichi? Poursuivre ta quête?»
«Oh... euh... oui. Je suppose que ça veut dire que vous n'allez pas venir avec nous?»
«Non... on a des choses à faire, nous aussi.»
l'ex-invokeur approuva d'un signe de tête avec un air triste, machinalement, elle ramena ses mains sur ses épaules, et Rina s'approcha pour la prendre dans ses bras, puis elles descendirent ensembles pour aller prendre le petit déjeuner. Litchi se demandait si Ryuichi avait pu dormir, et si sa brûlure s'était intensifiée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 11 Déc - 19:18


Ryuichi
La nuit n'a pas été si facile que ça pour le jeune homme qui a pas mal transpiré à grosses gouttes la première partie de la nuit, mais sa fatigue finit par avoir raison de lui. Au final, il se retrouve le premier à être réveillé dans un nouveau sursaut et vu que le soleil ne va pas tarder à se montrer, il décide de sortir discrètement de la chambre avant d'aller jusqu'à la douche, il en a clairement besoin là! Prenant des affaires propres et des sous vêtements avec lui, un nouveau jean adapté à sa taille, une chemise avec une légère teinte de gris sans oublier une veste noire assez classe, il se dit qu'il ira peut-être acheter un ou deux vêtements ce matin avant son départ, ça pourrait toujours lui faire plaisir au cas où. Sans oublier son foulard rouge avec le symbole d'Ifrit que lui a offert Litchi, il entre dans la salle de bain sans un bruit et se faufile jusque dans la douche pour pouvoir prendre se laver correctement.

Se trouvant sous l'eau assez tiède, il retire lentement l'anneau de son doigt pour voir que les brulures ont cessés, ce qui signifie qu'il en a fini avec l'énergie de l'anneau. Il se soigne très rapidement avec sa propre magie et fait disparaitre les marques, ça évitera les questions ainsi que l'intérêt qu'on pourrait y porter. Cet anneau est bien plus qu'une source de pouvoir à ses yeux, mais il le garde fièrement à son doigt et décide de sortir de la douche pour s'habiller, se coiffer un peu et enfiler ses lunettes de soleil à teinte rouge pour une fois. Ryuichi quitte brièvement la maison pour aller acheter quelques petits trucs pour préparer le petit déjeuner, du pain un peu spécial, de la confiture locale et il décide de préparer du thé et du kafé pour accompagner le tout. Il fait doré un peu plus le pain frais pour qu'il soit plus croustillant en bouche, l'odeur lui fait avoir le sourire alors qu'il entend des bruits de pas dans l'escalier.

Ce sont les filles qui sont les premières réveillées et qui sont descendus sans les garçons. Apparemment, la tradition de la bagarre avec les oreillers n'a pas été respectée, mais tous savent qu'aujourd'hui, c'est encore les "au revoir" jusqu'à la prochaine fois car Litchi et Ryuichi repartent vers un nouvel endroit pour y chasser les monstres. Pourtant, il les accueille avec un sourire et les invite à s'installer en disant:

« Je me suis dit que pour me faire pardonner de mon retard d'hier, je pouvais bien faire le petit déjeuner pour ce matin! Je vous prépare tout ça et je monte préparer mon sac et réveiller les deux bonhommes. »

A peine il finit de tout poser correctement sur la table qu'il grimpe rapidement les escaliers, non pas qu'il fuit la conversation, mais ne souhaite pas trop tarder car il va devoir piloter l'aéronef jusqu'à la prochaine destination et ce matin, il n'y a pas trop de vent, autant en profiter! Deux bons coups sur la porte des garçons suffit à faire râler Tekko qui réveille Sai et les deux se chamaillent dès le lever en se préparant, tant mieux! Le sac de Ryuichi n'étant pas complètement défait, il tient à être toujours très organisé, il finit par le faire en deux petites minutes et redescend en poussant presque les deux autres aux fesses pour le petit déjeuner, histoire de pas laisser les demoiselles toute seule! Une fois tout le monde en bas, le beau blond s'installe près des filles en souriant et mange un morceau en souhaitant un bon appétit et ajoutant:

« Si ça vous tente, on peut faire un dernier tour sur le marché avant de partir, ça vous tente? Je sais qu'on est pas forcément joyeux de se séparer, même personne ne l'est, mais on va vite se revoir, alors profitons de cette matinée entre nous, ok? »

Sans rajouter un mot de plus, le jeune homme commence à profiter un peu du petit déjeuner, esquivant les attaques frontales de Tekko et Sai qui veulent tout piller. Le barman défend fièrement les parts faites pour les demoiselles et après s'être bien rassasié, les garçons se lèvent tout doucement pour s'occuper de débarrasser, demandant aux filles de profiter de ce moment entre elles ou pour faire un tour entre femmes. Ryuichi est reparti à l'atelier pour prendre les affaires nécessaires à la création de nouvelles lunettes et de trucs qui peuvent lui être utiles, on ne sait jamais.

Après une petite demie heure, tout le monde semble prêt à quitter la planque, dont deux vont la quitter pour un bon moment pour leur mission, mais le groupe se reverra bien assez vite de toute façon. Profitant tous ensemble d'une dernière marche dans le coin du marché, on peut les entendre rire et discuter avec le sourire aux lèvres, même le blond aux lunettes de soleil est d'accord pour acheter un chapeau pour faire plaisir à Rina et lui offre un petit bracelet avant de s'acheter deux chemises du type des îles, ça peut toujours être sympa. Ryuichi se retourne vers Litchi en souriant et lui pose une main sur l'épaule pour lui demander:

« Tu veux qu'on fasse un cadeau à l'équipe avant de partir ou on y va? Je ne te force à rien et je te préfère quand même avec un sourire, bien que je fais pas souvent de compliment. *tire la langue* »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 11 Déc - 21:45

LitchiAprès cette étreinte, Litchi se leva et s'habilla rapidement, puis les deux jeunes femmes passèrent devant la chambre des garçons et Rina s'apprêtait à entrer pou les embêter et lancer leur fameuse bataille d'oreillers, mais l'ex-invokeur lui avait agrippé le bras, lui souriant doucement avant de murmurer «laisse les dormir encore un peu... la journée d'hier a été longue!»

Rina avait juste haussé des épaules, mais visiblement, elle n'était guère convaincue de l'argument de la jeune femme et aurait préféré quand même leur mettre une raclée de bon matin! Enfin, elles descendirent et trouvèrent Ryuichi déjà levé. Litchi se rendait compte qu'il dégageait un peu moins cette aura de feu que la veille, et d'un simple regard, elle constata que la bague ne dégageait plus la même chaleur non plus. En revanche, elle ne pouvait pas voir d'ici qu'il s'était soigné.

Elle ouvrit la bouche pour lui dire bonjour, mais il fut le premier à parler et expliqua rapidement ses projets pour la matinée avant de filer à l'étage pour se préparer et réveiller les garçons, elle avait juste levé la main, comme pour l'arrêter avant de le regarder s'éloigner, puis elle se tourna vers Rina, l'air un peu perdue

«Il a... changé.»
«Hum?»
«J'ai l'impression qu'il me fuit. Qu'il joue un rôle. Tantôt il se montre trop amical comme s'il voulait que je crois que je faisais partie de votre équipe, tantôt il est distant et m'évite.»
visiblement, Rina ne savait pas trop quoi en penser, mais elle regarda quelques secondes dans la direction dans laquelle il était parti avant de reprendre
«J'avoue que le type d'hier... j'aime pas trop ça. Mais t'en fais pas, je ne pense pas que ce soit grave. Ryuichi a toujours été très secret...» la jeune femme approuva d'un signe de tête et mit la table, des tasses pour le thé ou le café, des assiettes pour le pain, des couverts... puis elles entendirent le raffut en haut et Rina lança un regard presque vexé à Litchi qui l'avait empêchée un peu plus tôt de faire de même! L'ex-invokeur se mit à rougir avant que l'épéiste ne se mette à sourire d'un air moqueur... ce n'était pas bien grave.

Pendant le petit déjeuner, Litchi continuait de trouver le comportement de Ryuichi étrange, mais elle préférait ne rien dire. Surement que la conversation qu'elle avait eue avec lui l'empêchait d'être naturel. Il devait surement craindre qu'elle se fasse encore des idées là où il n'y avait strictement rien. Pourquoi avait-elle pensé une telle chose? Elle ne le savait pas, mais elle regrettait amèrement cette conversation pour sûr.

Tout le monde approuva le petit tour dehors, pour sa part, c'était assez facile de rassembler ses affaires puisqu'elles étaient toutes dans l'orbe, mais Rina avait insisté pour qu'elle garde la tenue de Kilika... cela pourrait lui servir lorsqu'ils iraient à Luca, car c'était leur prochaine étape dans la mesure où ils devaient capturer quelques monstres de la route de Mi'ihen...

Pendant leur balade, le beau blond s'approcha et lui demanda si elle souhaitait acheter quelque chose pour le groupe. Elle approuva d'un signe de tête avant de finalement demander autre chose

«Euh je.. vous croyez que l'on pourrait prendre une photo tous ensembles? Quelqu'un a une sphère?» Tekko soupira doucement, ne sachant pas comment l'expliquer à la jeune femme
«On... maintenant qu'il n'y a plus de furolucioles, on ne peut plus filmer ou prendre des photos avec des sphères. On peut encore regarder les anciennes, mais on ne peut plus enregistrer. Mais t'inquiètes pas, on a un appareil photo!» oh? Elle regarda un instant l'appareil, ignorant que son propre téléphone pouvait en faire à vrai dire...

Ils demandèrent à un habitant de les prendre tous ensembles, Tekko avait placé son bras autour des épaules de Litchi et affichait un énorme sourire d'enfant.. tout en faisant des oreilles d'âne à Ryuichi! Puis ensuite, il prit le téléphone de la jeune femme et se prit lui-même en photo pour rentrer son numéro, et il s'amusa à faire de même avec tous les autres, y compris Ryuichi, au cas où ils seraient séparés!

«Voilà, comme ça, quand on t'appellera, tu verras notre tronche!» la jeune femme lui sourit sincèrement, elle était vraiment touchée et le groupe les accompagna jusqu'à la sortie de la ville pour qu'elle déploie l'aéronef. Elle n'avait pas vraiment envie d'acheter quoi que ce soit pour le moment, peut être à Luca?

Elle avait pas mal de choses à y voir avant de prendre la route de Mi'ihen, notamment aller voir sa maison. Elle serra chaque personne dans ses bras, avant de grimper dans l'aéronef. Elle y était seule un premier temps, laissant Ryuichi leur dire au revoir et peut être donner des directives qu'il ne voudrait pas qu'elle entende.
Lorsqu'il fut prêt, elle attendit qu'il monte, puis elle se pencha légèrement pour lui parler

«Ryuichi... est-ce que ça va? Vous... tu es sur que tu veux partir aujourd'hui?» après tout, ils n'étaient pas à une journée près, mais d'un autre côté, Tekko avait bien dit qu'ils avaient des choses à faire de leur côté, et peut être qu'elle ne devait pas y être mêlée...

Enfin, il attendait donc qu'il décolle, le voyage vers Luca devait être assez court normalement, le continent n'était pas très loin.



====================
Direction: Luca
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 14 Déc - 19:50

==================
Repos: -50 gils [Chacun]
Gains: +150 gils [Chacun]
==================

Direction: Luca



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 24 Fév - 15:53

Ammos et Jenny débarquent de Luca


JennyLe pont était quasi désert, et la ville s'éloignait pour rejoindre la ligne d'horizon quelques minutes après notre départ. Nous avions eu de la chance Ammos et moi d'être tombés au bon endroit au bon moment, cela ne nous aura pas demandé de patienter ou de repasser ultérieurement. On embarquait donc pour un voyage à une durée indéterminée. 

Je n'étais pas coutumière des voyages en bateaux, surtout sur des embarcations plus rudimentaires comme celui-ci. La navette entre Junon et Costa Del Sol que j'empruntais de temps à autres était beaucoup plus imposante et "industrielle". 

Je ne savais pas si de son côté, Ammos avait le pied marin et si il voyageait beaucoup par la mer. Cela n'avait pas l'air d'être trop le moyen de transport à la mode vu le peu de monde. Peut être que Kilika et Besaid, les deux escales n'étaient pas prisés touristiquement ? 

On pouvait entendre des marchands discuter du prix des marchandises, notamment du tissu de Besaid, d'autres du dernier match de Blitzball. Je suivais Ammos pour rejoindre les cabines dans la cale. Je ne savais pas le temps qu'allait durer notre odyssée mais autant se poser confortablement. En descendant, j'entendais un couinement familier. Il semblerait que des chocobos soient dans les parages. 

"Les chocobos voyagent aussi ou je rêve ? " 

Peut être que j'allais découvrir qu'ils sont en fait le moteur de ces bateaux traditionnels si Ammos avait cette information là avant de nous retrouver sur des matelas où je me vautrais et me servais du mur comme dossier. 

"Bon, qu'est-ce que tu peux me dire sur Kilika ? " 

Autant faire du tourisme par la même occasion avant d'arriver dans ce joli port. Mais je me rendais compte qu'il avait dû me suivre puisqu'il le faisait tout le temps pour pouvoir être à portée de course. Et dès que je réouvris la porte et siffla on pouvait voir une petite chose verte passer à toute allure entre mes jambes pour se réfugier au fond de la pièce. 

"J'ai omis un détail, je te présente Kaky. C'est... comment dire, un pampa. Il me suit depuis quelques temps maintenant et m'aide parfois au combat. C'est un peu long comme histoire, à vrai dire..." 

A l'annonce de son prénom, le petit cacnidé sortit de sa cachette timide. Enfin, on ne pouvait pas tellement voir d'émotions sur un Pampa. J'évitais de l'appeler en public parce que les gens avaient une sainte horreur des Pampas mais celui-ci était assez inoffensif.
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 24 Fév - 18:54

Alors que le navire quittait le port et s'éloignait peu à peu de Luca, je sentis mon coeur se serrer. J'étais dans un bateau en direction de Kilika pour aller récupérer la chimère Ifrit... J'avais réellement l'impression que 4 ans venaient de s'envoler comme s'ils n'avaient jamais existé. C'était ce que j'aurais dû voir lorsque j'avais 12 ans, et que je voyageais avec mes parents...

Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça. Je descendis avec Jenny vers les cabines à l'intérieur de la coque, lorsque Jenny, entendant un couinement aigu, me demanda :

"Les chocobos voyagent aussi ou je rêve ? "

C'est vrai que c'était pas le genre d'endroit où on entendait ce genre de bruits normalement. Mais la vérité allait sans doute lui faire un drôle d'effet.

"En fait, ils ne "voyagent" pas vraiment. Vu que les machines ne sont pas vraiment appréciés sur Spira, et que voyager à l'aide du vent uniquement était risqué dans ce monde avec Sin qui pouvait apparaître à tout moment, un compromis a été adopté. Ce sont les chocobos qui propulsent le navire, à la force de leurs pattes."

D'après mes parents, autrefois, on voyait aussi pas mal de cavaliers chocobos qui voyageaient avec leurs montures, même si ce n'était pas toujours très pratique.

Tout comme Jenny, je m'installai sur un des matelas disposés sur le sol, et je posai mon sac. Je me dis qu'avec le temps que nous avions à attendre pour le trajet, je pouvais bien en profiter pour prendre soin de mon arme grâce au cadeau imprévu reçu un peu plus tôt. Je pris donc le-dit bâton, la peau de chamois et la crème à lustrer dans mon sac et je commençai par le frotter avec la peau pour la nettoyer et enlever les quelques échardes qui avaient pu se créer ici et là, lorsque Jenny me demanda ce que je savais de Kilika. Relevant la tête vers elle, je posai mon matériel sur mes genoux et lui répondis :

"Pour être honnête, je n'y suis jamais allé, donc je ne sais pas grand chose de ce village. Je sais qu'il est construit à moitié au-dessus de l'eau, grâce à des pilotis, et qu'il est bordé par une jungle qui le sépare du temple. Après, si tu veux savoir ce qu'on peut y trouver, ou comment y sont les gens, je n'en ai aucune idée."

Au final, je savais l'essentiel pour trouver Ifrit, mais c'est vrai que ça restait très limité. Enfin, il y avait tout de même assez peu de chances qu'on soit accueilli par des jets de pierres, donc si on le souhaitait, on pourrait toujours visiter un peu avant de partir pour le temple.

Alors que je repris le travail sur mon bâton, Jenny se leva pour aller ouvrir la porte, et d'un coup, une petite forme verte surgit et se précipita pour se cacher au fond de la pièce. je me levai d'un bond, mon bâton à la main et laissant ma peau de chamois sur le matelas.

"Qu'est-ce que c'est que ça ?!"

"J'ai omis un détail, je te présente Kaky. C'est... comment dire, un pampa. Il me suit depuis quelques temps maintenant et m'aide parfois au combat. C'est un peu long comme histoire, à vrai dire..."


Un pampa... domestique ? Je savais peu de choses sur les pampas, mais Yevon me les avais présenté comme une créature vicieuse à éviter à tout pris de croiser. Malgré leur corps rigide, ils étaient rapide, agiles, et capables de faire pleuvoir une avalanche d'épines sur leurs adversaires. Alors cette idée de monstre de compagnie me semblait d'abord complètement absurde. Mais lorsque je vis le petit cactus sortir de sa cachette, un peu apeuré et hésitant, je baissai les armes... Et je laissai apparaître un sourire émerveillé qui n'avait rien à envier à celui d'un enfant de 8 ans.

"Mais il est trop mignon !!! Il s'appelle Kaky tu dis ? D'où il vient ? Comment il s'est retrouvé avec toi ? On a tout le temps pour ça d'ici à Kilika."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 25 Fév - 13:34

HRP :
 

JennyJ'avais déjà eu vent de cette information qui n'était pas des moindres mais j'eus la confirmation de mon nouvel ami en descendant les marches en bois du raffiot. Les machines ne sont pas du quotidien de l'homme. Je n'étais pas parti pour savoir la mythologie de tout cela mais il s'agissait bien de chocobos que j'entendais. Cela avait été la meilleure réponse aux problématiques de l'époque pour voyager sur l'eau malgré ce Sin. 

Je me demandais à quoi pouvait ressembler cet ennemi commun à tout Spira et qui ravageait en permanence la vie sur ce monde là. J'allais en apprendre plus je le savais, et je comprenais déjà qu'il fallait s'adapter quand une menace planait au dessus de nos têtes comme le fut Sin, cette épée de Damoclès monstreuse. 

Dans la cabine, Ammos s'asseyait non loin et sortit son cadeau mystère. Son bâton, assez joliment orné au demeurant, nécessitait de l'entretien. Enfin, ce n'était pas un luxe inutile, car quelques coups de peau de chamois et d'huile de coude faisait déjà son effet. Mais je m'attardais sur autre chose. 

Une cité portuaire sur pilotis, Kilika avait tout l'air d'une destination de rêve pour des vacances mais j'allais bien vite m'en rendre compte, que le tourisme n'était peut être pas une tradition de l'économie locale. Je lui présentais mon "fidèle destrier" qui se montra peu à peu et démontra sa diplomatie avant de se replanquer derrière un amas de tissus au fond de la pièce. On le remarquait très rarement mais il savait intervenir quand il le fallait. J'étais rassurée de la réaction amicale d'Ammos quand je lui expliquais. 

"Par contre, il est assez timide, même moi j'ai du mal à l'approcher parfois..." 

Enfin, je disais il, je ne savais pas tellement à quoi on reconnaissait un mâle Pampa d'une femelle. 

Je ne sais combien de temps, on avait pris la mer maintenant, mais le calme semblait se poser peu à peu dans l'allure du bateau. Il était possible qu'on arrive déjà ? Je m'attendais à un trajet plus long... 

"On arrive déjà ? "

En tout cas, je me levais, au pire, il y'avait peut être un raison visible sur le pont ? J'avais un peu marre d'être enfermé ici... Et si on arrivait, on ne perdrait ainsi pas de temps à débarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 2 Mar - 13:33

Ainsi, le petit pampa était timide... Ca ne le rendait qu'encore plus mignon, mais vu qu'il passait visiblement son temps à se cacher, on ne profiterait que rarement de sa présence. En tous cas, je me rassis et repris mon travail d'entretien. J'avais pour ainsi dire fini de le débarrasser de ses imperfections, et je n'avais plus qu'à passer la crème à lustrer dessus pour m'assurer que je n'aurais pas à refaire à avant un bon moment. Mais l'allure commençait à ralentir, et Jenny demanda à voix haute : "On arrive déjà ?"

J'ignorais la durée normale du trajet mais je trouvait étonnant que ce soit aussi court. Alors que Jenny remontait sur le pont pour vérifier, je finis d'appliquer la crème et je la rejoignis, pour découvrir finalement les palmiers et les pilotis de Porto Kilika. L'ambiance était bien différente de Luca. Les gens paraissaient calmes, détendus, bien loin de l'agitation de la grande ville. Le climat aussi était très différent. Là où l'air du port dont nous étions partis était frais, le soleil apportait ici une chaleur conséquente, d'où la légèreté des tenues des habitants.

Il semblerait que le trajet puisse effectivement aussi court, même si cela était étonnant. Quoi qu'il en fût, nous descendîmes du navire et commençâmes à marcher sur les pilotis, en direction du temple. Mais, au bout de quelques pas, nous passâmes devant une boutique de gemmes. Et je me rendis compte que le peu de sorts que j'avais réappris grâce à celles-ci risquaient de ne pas suffire ici, contre les monstres de la jungle. Mes parents disaient qu'on y trouvait pas mal de monstres plantes, il me fallait quelque chose pour y faire face.

"Hé Jenny, excuse-moi juste 2 petites minutes, mais je pense que j'aurais besoin de nouveaux sorts. Je n'ai pas eu le temps de passer au magasin à Luca"

Et sur ces mots, je rentrai dans le magasin. Jetant un rapide coup d'oeil, j'achetai un rubis, et je m'apprêtai à ressortir jusqu'à ce que je me rende compte que depuis que les pouvoirs dépendaient des gemmes, je n'avais ré-appris que des sorts que mes parents m'avaient enseigné, et pas ceux de Yevon, quand bien même ils me seraient très utiles. Même si je rechignais à devoir quoi que ce soit à Yevon, il fallait bien admettre qu'être capable de se soigner en plein combat était plus qu'utile. J'achetai donc également un saphir et je les utilisai immédiatement, pour finalement ressortir.

_______________

Ammos achète un saphir et apprend "vague curatrice"
Ammos achète un rubis et apprend "flèches de feu"

(Je t'envoie les descriptions en MP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 2 Mar - 16:13

JennyEst-ce que le trajet avait été si court ou est-ce qu'au contraire, nous n'avions pas vu le temps passé ? Peu importe, le vent frais venait caresser et onduler mes cheveux tandis que le bateau s'apprêtait à amarrer. 

Ammos m'avait rejoint, je n'avais pas été très sympa car je ne l'avais pas attendu le temps qu'il range tout son nécessaire à entretien pour son arme. Cela fait bien longtemps que je n'avais pas utilisé la mienne au passage même si les fanatiques de Yevon risque de ne pas trop l'apprécier même si d'aspect, il ressemblait à un vulgaire arc. 

On commençait à débarquer sur un pont de bois qui craquait sous nos pieds. Il fallait limite avoir plus le pied marin pour marcher sur ses structures de bois flottantes que sur le navire où nous ne ressentions pas tant que ça la houte des vagues d'un océan relativement calme aujourd'hui. 

Mais, c'était plaisant par la suite de sentir que notre poids était très bien supporté par l'enchèvetrement de toutes ces poutres et puis je n'étais pas lourde non plus ! On pouvait deviner que la ville avait vu son activité fluviale si importante qu'elle avait décidé de s'étendre davantage sur l'eau que sur l'espace terrestre de son île où les différentes passerelles pouvaient nous emmener. Ammos me fit signe toutefois de ne pas me diriger par là pour qu'il puisse obtenir de quoi apprendre des sorts. Ce n'était pas une précaution inutile à mon humble avis et pendant qu'il faisait son choix, je m'apprêtais à acheter une simple gemme. Oui... c'était la moins chère... 

"Tu as raison, préparons nous..." 

Mais contrairement à lui, je ne savais pas à quoi m'attendre en particulier de la faune locale, par chance, j'avais déjà un sort de feu en ma possession et notre ami Kaky serait là en cas de pépins. J'attendais qu'Ammos finisse ce qu'il avait à faire dans le magasin avant de repérer la route. 

Le temple se situait sur les hauteurs de l'île, on y vénérait la Chimère de Feu. Il m'en fallait pas plus pour conclure, peut être à tort, qu'un volcan se cachait sur l'île. Un volcan éteint à en croire la végétation que la forêt qui mène à ce temple abritait, limite junglienne. 

"Bon, j'imagine que pour arriver à nos fins, on risque de rencontrer du monstre ? " 

Autrement dit, je voulais m'assurer qu'Ammos soit prêt...

_____________

Jenny achète une gemme (300 gils) et apprend Tir de précision (Force 1) => Jenny ferme un oeil et ajuste son ennemi. Elle bande son arc et décoche une flèche sur son ennemi. > -50 hp [cible], -5mp [Jenny]

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mer 2 Mar - 17:47

Au final, Jenny avait acheté une gemme elle aussi. Ce qui me faisait penser que je me demandais comment elle se battait. L'arme qu'elle portait dans le dos ressemblait à un arc, mais elle ne portait pas de carquois, et elle ne transportait visiblement rien d'autre qui aurait pu servir de projectile... Si j'avais certes trouve son arme étrange lorsque je l'avais rencontrée, aujourd'hui cela m'intriguait réellement. Mais bon, j'imaginai que je verrais ça en temps voulu.

"Bon, j'imagine que pour arriver à nos fins, on risque de rencontrer du monstre ? "

"Il y a des chances. La forêt qui nous sépare du temple est connue pour en être infestée."

Et puis, même s'il était léger, il y avait tout de même un risque que nous nous fassions assez mal recevoir au temple. Certes, c'était très improbable que quiconque connaisse mon visage et me reconnaisse comme un traître, mais on ne savait jamais. Mais cela, je le gardais pour moi. Ce n'était pas très honnête et j'en avais un peu honte, mais je n'avais pas envie de faire fuir Jenny pour une probabilité si infime que les choses tournent mal.

En même temps que nous discutions, nous continuions d'avancer jusqu'à attendre le portail au bout du village qui permettait d'accéder à la forêt. Deux gardes se tenaient de part et d'autre de celui-ci, prêts à repousser tout monstre s'approchant un peu trop de la ville. M'approchant de l'un deux, je lui demandai si nous pouvions passer.

"Bonjour à vous, nous souhaiterions nous rendre au temple. Pourriez-vous ouvrir le portail s'il-vous-plaît ?"

"Attendez un peu..."


Il fixa jenny avec un air mauvais, s'attardant sur sa tenue qui, il fallait bien l'avouer, n'était pas le genre de vêtements qu'on trouvait facilement sur Spira.

"Votre amie là... C'est pas une Al Bhed au moins ?"

Je dus serrer le point en entendant ça. Le seul crime des Al Bhed avait été de ne pas croire les mensonges de Yevon, et chaque fois que j'entendais ce genre de chose, cela me mettait hors de moi. Mais aujourd'hui, je devais faire bonne figure. Nous étions venus avec un but précis, et il était hors de question que ce soit un garde débile qui nous empêche de l'atteindre. Affichant un sourire impassible, je lui répondis :

"Non, ne vous en faîtes pas. Je conçois que sa tenue vous semble étrange, mais mon amie Jenny vient d'un autre monde, d'où son style vestimentaire."

Le garde sembla assez peu convaincu, mais il fit tout de même un signe de tête à son acolyte, qui tourna une roue pour ouvrir le portail, nous laissant juste la place de passer, avant de refermer derrière nous. Me tournant vers Jenny, je laissais échapper un petit "Désolé pour ça." alors que nous avancions vers la forêt.

Ammos et Jenny entre dans la Forêt de Kilika

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 4 Mar - 15:53



Ammos et Jenny gagnent 150 gils.



Ammos achète un Saphir (Force 1) et un Rubis (Force 1) > -800 gils
Ammos apprend les techniques Flèches de Feu et Vague Curatrice.
Jenny achète une Gemme (Force 1) > -300 gils
Jenny apprend la technique Tir de précision.




Ammos et Jenny partent vers la Forêt de Kilika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 12 Avr - 16:52

Ammos et Jenny reviennent du temple

JennyJ'avais bien aimé le pique qu'avait envoyé Ammos au vieux lourdaud de la garde. On était reparti aussi sec, pas sûr qu'ils aient appréciés qu'on remette en cause leur virilité, direction le port. Ammos avait raison si il était arrivé "normalement", il avait dû prendre un bateau. 

On eut beaucoup moins de mal à se repérer dans la forêt pour le retour, on savait où on allait et à quoi ça ressemblait. On eut le temps juste de croiser une guêpe, beaucoup moins résistante que la première. J'avais foiré ma flèche, la faute à ce corps moins agile et précis que l'ancien (ou alors c'est une excuse comme une autre), mais qui a permis de faire diversion. 

De retour au port, les mêmes maisons, les mêmes magasins. La question était de savoir si l'homme était toujours là. On s'était séparé pour demain aux habitants de la rue qui donnait obligatoirement sur le port mais personne n'a vu de touristes autre que nous pour le moment... 

Au moment de se retrouver, je montrais bien que j'avais fait chou blanc auprès d'Ammos et que c'était réciproque. J'avais au moins eu l'occasion de m'entraîner à parler comme un garçon mais de faire autant attention était éreintant. 

"Bon, j'ai rien trouvé, on peut pas croire qu'il s'est volatilisé quand même ? Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? " 

Dans tous les cas, cela ne servirait à rien de dormir sur place, autant dormir sur un trajet de nuit, surtout si on se décidait d'aller plus loin. Il y'avait toujours cette histoire de festival mais pas dit qu'Ammos m'y suive... Et, on avait pas le choix de rester ensemble, surtout que nos corps se sont interchangés...
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 12 Avr - 23:21

HRP:
 

Après un court combat contre une guêpe (qui fut plus difficile que prévu, dû à quelques problèmes de coordinations avec nos "nouveaux corps". Etait-ce vraiment normal de toujours se sentir pencher vers l'avant d'ailleurs ?), nous arrivâmes à Kilika avec au final beaucoup moins de difficultés que lorsque nous avions fait le trajet dans l'autre sens. Nous nous séparâmes pour interroger les habitants, chacun de notre côté du canal qui traverse le village.

J'ignorais comment ça s'était passé pour Jenny, mais pour ma part, j'avais fait chou blanc, et en prime je n'avais pas passé un moment très agréable. La plupart des gens que j'avais interrogé s'étaient contentés de me répondre, avec un air désolé, qu'ils n'avaient pas vu le jeune garçon que je cherchais, mais en prime, j'avais eu le droit à deux ou trois hommes au comportement particulièrement désagréable. Franchement, est-ce que Jenny vivait ça à chaque fois qu'elle parlait à des inconnus où est-ce que j'étais dans un jour particulièrement malchanceux (à moins que ce soit de la malchance pour elle ? C'était son corps après tout...) ?

De plus, j'eus la très mauvaise idée, la première fois que je reçus une remarque déplacée, de croiser les bras. Lorsque j'ai senti une pression sur mes bras et que le regard de mon interlocuteur s'est soudain incliné de façon encore plus visible, j'ai compris qu'aussi longtemps que j'avais ce corps, ce geste était à éviter à tout prix. Et il y en avait sans doute d'autres.

Je finis donc par rejoindre Jenny, bredouille.

"Bon, j'ai rien trouvé, on peut pas croire qu'il s'est volatilisé quand même ? Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?"

C'était une excellente question. A priori, il y avait peu de chances que nous retrouvions celui qui nous avait fait ça ici à Kilika, suite à notre refus au temple nous n'avions plus rien à faire ici, pour le moment tout du moins, donc...

"On devrait quitter l'île, je pense. On n'a plus rien à faire ici et on ne peut rien faire pour ce léger... inconvénient. Donc si tu as un endroit où tu veux aller, ou une autre idée pour chercher des indices sur les cristaux... Je te suis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 14 Avr - 19:15

Spoilerman:
 

JennyLa nuit tombait et si le temps était beau, le ciel étoilée allait être aussi radieux que la journée. Hormis ce changement d'identité qui en ferait palir un schyzophrène. Ammos venait de me rejoindre et ça avait rien donné de son côté non plus. 

"Viens assis toi..." 

Je l'invitais à s'asseoir, il avait hâte de quitter la ville mais maintenant que j'y pense, on ne reviendrait peut être pas tout de suite ici. On sera de retour si Ammos s'estime assez fort et qu'il a encore dans l'idée de s'accorder Ifrit. Et encore, rien n'assure que je sois encore en sa compagnie dans les jours qui viennent... Sauf si, ce mauvais tour dure encore plus longtemps... 

" Et si, on restait tout le restant de notre vie comme ça ? Est-ce que tu penses que ce corps deviendrait le mien et le mien, le tien ? C'est perturbant, non ? C'est peut être trop tôt pour y penser mais bon..." 

Je prenais mon genou qui n'était pas vraiment le mien, je me sentais pas à l'étroit dans ce corps mais, c'était bizarre, comme si je n'étais pas chez moi... Même en posant ma tête sur mon épaule, je trouvais que ça "collait" pas. 

"T'es pas confortable... " 

Et encore, je n'avais certainement pas tout vu. Je me relevais après qu'on soit resté quelques temps, les jambes ballantes dans le vide, au dessus de l'eau à regarder le soleil qui déclinait. 

"Oublies pour le trajet de nuit, y'a pas l'air d'avoir de bâteau qui semble s'activer, on partira demain... Je te paye l'auberge, après tout, faut que je joue le rôle du mec, maintenant ! " 

Même si c'était pas dans mes gênes, je n'étais pas non plus l'archétype du féminisme et je ne ferais pas porter de rouge à lèvres à Ammos, pas de soucis... On avait repéré l'auberge, et, en même temps, difficile de la rater. 

Luca était une ville assez moderne mais j'allais enfin voir la rusticité de lieux plus reculés comme Kilika. Nulle trace d'énergie ici, et c'était mort pour utiliser mon téléphone ou autre appareil. On venait de pénétrer dans la demeure sur pilotis et je m'occupais de payer la chambre. 

Oui, j'avais la flemme d'en payer deux et puis, maintenant que nous étions l'un et l'autre dans le corps inverse, aucune raison de payer, non ? Et je voulais surtout pouvoir le surveiller, au cas où. 

On montait donc au premier étage pour rejoindre notre chambrée où nous pourrions nous reposer d'une journée harassante et riche en émotions. Et puis, on ne sait pas sur quoi on pourrait tomber le lendemain. 

Je n'allais bien sûr pas prendre de douche, ce soir, mais je savais bien que ça me pendait au nez et que j'allais devoir passer à ce moment là. Je ne sais pas si Ammos dans mon corps était du même avis, mais qu'il n'essaie rien sinon, c'est moi qui lui passerais un sacré savon ! 

Seul hic de la soirée, je commençais à avoir une envie pressante et je ne sais pas comment j'allais faire... 

"Bon, voici notre humble chambre ! Ca sonne bien dans ta bouche, ce genre de vocabulaire, ahah ! " 
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 14 Avr - 21:15

Jenny m'invita à m'asseoir à côté d'elle, sur le bord du ponton sur lequel nous nous trouvions. Assis face à la mer, avec le soleil qui se couchait, l'ambiance était particulièrement romantique. Enfin, j'aurais peut-être pu le voir ainsi si nous avions chacun été dans notre corps. D'ailleurs, cela semblait travailler Jenny aussi.

" Et si, on restait tout le restant de notre vie comme ça ? Est-ce que tu penses que ce corps deviendrait le mien et le mien, le tien ? C'est perturbant, non ? C'est peut être trop tôt pour y penser mais bon..."

C'est vrai, je n'y avais pas pensé. Pour moi, un tel phénomène, surtout provoqué aussi facilement, ne pouvait être que temporaire, mais elle avait raison, cela pouvait très bien durer toute notre vie. Comment allions nous faire si c'était le cas ? Est-ce que nous resterions ensemble toute notre vie, en espérant que ça finisse par se terminer, ou est-ce que nous finirions par l'accepter chacun et par partir chacun de notre côté, pour vivre nos vies ? Mais dans l'immédiat, il était encore trop tôt pour s'en inquiéter à mon avis. Jenny était à moitié repliée sur elle-même, la tête posée sur son épaule. Il fallait que je dise quelque chose, que j'essaye de la rassurer.

"Ne t'inquiète pas, je doute que ça dure très longtemps. Et si jamais ça ne veut pas s'arrêter seul, on trouvera un moyen de récupérer nos corps, j'en suis certain."

Je lui lançai un sourire qui se voulait rassurant, mais à bien y réfléchir, cela pouvait paraître bizarre de voir son corps essayer de se rassurer, même après un après-midi pour s'adapter à une telle situation.

Quoi qu'il en soit, elle changea de sujet. Apparemment, si on voulait quitter l'île, on allait devoir attendre le lendemain. Et donc, cela signifiait une nuit à l'auberge ici, que Jenny se proposa de payer pour nous deux. D'ailleurs, que voulait-elle dire par "jouer le rôle du mec" ? Enfin surtout, j'espérais que cette formulation se limitait à "payer l'auberge pour nous deux" et que ça n'impliquait pas que je doive "jouer le rôle de la fille" (quelqu'il soit). D'ailleurs, j'aurais très bien pu payer ma chambre, mais je n'eus pas le temps de le dire que Jenny s'était déjà levée pour partir à la recherche de nos lits. Et je la suivis donc.

Nous trouvâmes l'auberge sans difficulté, et comme elle l'avait annoncé. Jenny paya la chambre. Attendez une seconde... LA chambre ? Pourquoi une seule ? Je voulais dire, d'accord, nos corps avait été inversés, niveau intimité c'était quand même pas mal en terme d'avancée, mais au point de partager une chambre ? C'est ce genre de réflexions qui firent que j'étais rouge comme une pivoine alors que nous entrions.

L'endroit était relativement rustique. Deux lits simples postées de part et d'autre de la pièce, avec chacun une table de chevet  et une lanterne allumée pour garder de la lumière, en plus des derniers rayons de soleil qui entraient par une fenêtre sans verre, avec juste un panneau de bois soutenue par une baguette reliée au mur. D'ailleurs, au vu de la chaleur qu'il faisait dans la pièce, il y avait fort à parier que le dit-panneau allait rester dans la même position. C'était sans doute pour cela également qu'il n'y avait pas de verre.

"Bon, voici notre humble chambre ! Ca sonne bien dans ta bouche, ce genre de vocabulaire, ahah !"

Ca voulait dire quoi ça ? Elle trouvait que je m'exprimais bizarrement ? Enfin, peu importe, j'y réfléchirais une autre fois. Dans l'immédiat, j'étais épuisé. Entre un trajet en bateau, une escapade en forêt, un refus au temple, un changement de corps et une chasse à l'homme, j'estimais avoir vécu bien assez de choses pour aujourd'hui.

"Tu m'excuseras, mais je ne vais pas t'attendre pour dormir. Je n'en peux plus. Passe une bonne nuit."

La formulation de cette phrase avait peut-être l'air un peu tendancieuse, mais à ce moment, mon cerveau fatigué ne s'en rendit mon compte. Dans ma tête, cela signifiait juste que quoique Jenny veuille faire cette nuit avant de se coucher, ce serait sans moi. A bien y réfléchir, même présenté comme ça, cela semble encore étrange, mais qu'importe. A ce moment-là, pour moi, c'était logique.

Quoiqu'il en soit, je m'installai sur un des lits, sans enlever mes vêtements (Jenny ne me l'aurait sans doute jamais pardonné), je soufflai la lanterne et, composant avec ce qu'il restait de lumière, je m'endormis comme une masse.

Ammos et Jenny prenne une nuit à l'auberge (c'est Jenny qui trinque :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 15 Avr - 9:30


   

Jenny remporte - pour dépenser - 100 gils.
Ammos a trouvé 100 gils au sol.
Restauration HP/MP 100% > -100 gils pour Jenny

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 15 Avr - 13:39

JennyAmmos avait l'air beaucoup moins stressé que moi par tout ça, alors j'essayais de prendre exemple sur lui en me relevant et me redirigeant vers l'auberge. J'avais insisté pour payer, je ne savais trop pourquoi mais il avait pas rebondi sur ma pseudo provocation. Au contraire, il semblait même presqu'étonnée que je ne prenne qu'une seule chambre. Ca se voit que c'est pas lui qui payait. Et puis, j'avais peur d'une chose... et le pire, c'est que ça arriva. 

"Tu m'excuseras, mais je ne vais pas t'attendre pour dormir. Je n'en peux plus. Passe une bonne nuit."

Quel goujat ! Il se vautrait pour s'endormir directement ! Il avait jamais été une femme ! Okay, je passais pas un temps fou à me maquiller le matin mais y'a quand même un minimum à faire ! 

J'eus à peine le temps d'aller dans la salle d'eau pour récupérer ce qu'il me fallait qu'il dormait déjà. Bon, je voulais pas pester mais il avait même éteint la bougie qui gisait sur la table de chevet. Alors toi mon p'tit père, tu payes rien pour attendre. Ca n'allait pas le réveiller mais je devais quand même passer un coup de brosse sur mes cheveux ! Sinon avec quelle tête, je me réveillerais demain. Enfin, ce sera sa tête mais je veux pas me voir avec une tête de six pieds de longs. 

Mais, se débattre avec un corps endormi n'était pas si simple, j'avais l'impression de manipuler mon cadavre et, c'était pas plaisant... Je lâchai l'affaire, au moins, je restai habillé correctement. 

De mon côté, je me voyais mal, sous cette chaleur estivale, rester en robe de sorcier pour me coucher. Je m'assurais qu'il porte autre chose là dessous avant de l'enlever. C'est pas que j'avais jamais vu de torse nu, hein, mais c'est de la décence, il paraît, avant de me vautrer sur le lit. 

Et c'est allongé que je prenais conscience de ce corps auquel il manquait deux trois trucs... "Ou pas". Je bougeais sans arrêt, j'arrivais pas à me poser pour dormir, et je crois qu'à force de me débattre, cela m'avait suffisamment épuisé...

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ammos
Traître à Yevon

Traître à Yevon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 18 Avr - 16:26

Je me réveillai assez tôt le lendemain. Ce n'était pas quelque chose de vraiment inhabituel, j'avais pris cette habitude depuis longtemps, depuis le début de mon entraînement d'invokeur en fait. Mais là, c'était encore plus tôt que d'habitude. Le soleil n'était même pas levé, quoique les premiers rayons de l'aube étaient visibles depuis la fenêtre.

J'avais fait un rêve très étrange, durant lequel, toujours avec le corps de Jenny, je dansais un ballet avec Ifrit sous le regard inquisiteur d'un pampa en forme de chandelier. Puis je m'étais transformé en chenille et j'avais dû combattre une sorcière folle qui s'était transformée en dragon et dont le souffle m'avait fait plus transpirer que la moiteur de la Forêt de Kilika ou que le curry super épicé que j'avais pu goûté lors de mon séjour chez les Al Bhed. Autant la première partie me rappelait la journée que j'avais passé, autant j'étais bien incapable de deviner d'où venait la seconde.

Bref, maintenant que j'étais réveillé, il était inutile de rester coucher. Encore à moitié endormi, je me levai et allai me passer de l'eau sur le visage dans la salle de bain pour me réveiller. Mais en le faisant, je sentis des gouttes d'eau couler dans mon coup puis sur mon torse, créant une sensation différente bien différente de celle que je m'étais imaginé suite aux événements de la veille. D'ailleurs, alors que j'avais gardé mes habits (enfin, ceux de Jenny), j'avais la sensation de ne rien porter sur le haut du corps. Je baissai alors les yeux, et je dus retenir un cri de joie sous peine de réveiller tout l'hôtel. Mon corps ! C'était mon corps ! L'échange avait pris fin !

Plus que ravi d'avoir enfin une bonne nouvelle, je profitai d'avoir récupérer mon corps pour enfin prendre une douche. Le temps que j'en sorte et que je me rhabille, le soleil était déjà un peu plus haut dans le ciel. Pas assez pour que la plupart des résidents se réveille, mais sans doute suffisamment pour que le petit-déjeuner soit servi. Et ça tombait bien, car à bien y réfléchir, je n'avais rien mangé depuis la veille au matin, et c'était peut-être parce que j'avais fini ma journée dans le corps de Jenny, mais je venais de me rendre compte que je mourrais de faim.

Je laissai donc un mot sur mon lit, pour avertir Jenny que je serais dans la salle en bas, et je descendis. En bas, la salle était vide. Seul l'aubergiste, visiblement encore à moitié endormi, était là, et il avait l'air assez surpris de voir quelqu'un levé à cette heure. Il me donna un plateau en bois avec mon petit-déjeuner et je m'assis à une table près de la fenêtre pour profiter du soleil. Au programme de mon repas, oeuf et chocolat chaud. Parfait.

En même temps que je commençais à manger, j'en profitai pour réfléchir. Maintenant qu'on avait "réglé" le problème de nos corps (quand bien même on avait pas fait grand chose pour cela), je n'avais pas de destination particulière où aller. Du coup, qu'est-ce que nous allions pouvoir faire ? Vu que je n'avais quasiment aucun indice, autant, pour l'instant, accompagner Jenny si elle voulait aller quelque part en particulier. Avec un peu de chances, j'obtiendrai des informations sur les cristaux en chemin. Et si Jenny n'avait aucune destination en tête, je lui aurais volontiers proposé de chercher les chimères à travers Spira. A priori, on ne trouverait pas l'Ifrit qui garde les cristaux à Kilika, sinon nous aurions déjà eu des informations, mais il y avait d'autres endroits où chercher. Shiva était peut-être à Macalania, et il y avait plein d'endroits où nous pouvions trouver la chimère de foudre (quel était son nom déjà ? Ce n'était pas Ixion, mais... Ramou peut-être ?). De même, la chimère des Ténèbres pouvait être à plusieurs endroits, sans compter celles de l'eau, de l'air et de la terre, qui pouvaient être n'importe où. A priori, même s'il y avait 4 mondes, en cherchant sur Spira, il y avait tout de même des chances d'en trouver au moins une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Mar 19 Avr - 17:23

JennyPeut être que le rêve était un effet secondaire de cette intervertion de corps, allez savoir... 

___ ____ ____ ____ 

Entre 6 et 8 ans plus tôt, allez savoir... 

Junon, Maison de la famille Harow. 

Je redescendais les marches depuis ma chambre pour accéder au salon. Comme d'habitude, à l'heure où je me levais, la maison était déserte et mes parents étaient déjà au boulot... Pour le peu de temps, qu'ils vivaient sous ce toit de toute manière... J'allais me servir en lait dans le frigo quand je vis qu'ils m'avaient laissé un mot, c'était assez rare pour le constater directement, mais je l'aurais compris rien qu'en ouvrant la porte de l'appareil refroidissant relativement vide. 

Jenny - Courses. 

Voilà mon programme de la journée... Que je hais cette vie... Un jour, je partirais d'ici... Puis, étonnamment, je remontais dans ma chambre pour m'habiller, et je me voyais dans un miroir. Non, ce n'était pas moi, on dirait, un garçon en robe de mage comme dans ces films... Ammos... 

___ _____ _____ _____ _____ 

Je me réveillais, c'était pas un rêve agréable. Ni désagréable, un peu... C'était bizarre. Quel en était l'intérêt ? Plus une sorte de souvenir ou... Le lit adverse était vide et je me levais, un mot était placé m'indiquant qu'il était descendu. J'espère au moins qu'il m'avait coiffé et ... Hey, mais lui aussi a les cheveux en bataille le matin. J'allais faire un brin de toilette quand je vis que j'étais de retour dans mon corps. Ca m'étonne pas qu'il ait été matinal alors, ça fait du bien d'être de retour dans notre enveloppe perso. Je pouvais au moins prendre une douche... Je ne savais pas combien de temps, Ammos était descendu, mais il faut être sûr qu'il allait encore m'attendre un bout de temps, je compte bien me prélasser avec le retour de mon corps sous l'eau... tiède ! Bah, elle est même pas bouillante, la haine... Bon, tant pis, je n'y resterais qu'une demie heure alors. 

Je tardais pas à trouver Ammos qui avait déjà fini de déjeuner pour avoir le droit à mon plateau et manger avec lui. 

"Salut, bien dormi ! Comment tu savais que nos corps s'étaient reséparés ?" 

Une dame qui mangeait à côté de nous manqua de s'étrangler à l'ouïe de cette phrase hyper tendancieuse. 

"Oh pardon, c'est pas ce que je voulais dire, mais nous étions l'un dans l'autre. Enfin, pas comme ça, mais il était à ma place et moi à la sienne sans que nous nous touchions.... "

Je devenais toute rouge, la femme me regardait bizarrement, le regard plutôt inquisiteur et je sentais bien que la gêne m'empêcherait de rester là un instant. 

"Bon, tu m'expliqueras en route Ammos, j'ai vu qu'un bâteau était prêt à partir, on va prendre celui là et on verra bien en route où on va, okay..." 

Je le trainai par le col, heureusement qu'il avait pris toute ses affaires, j'avais déjà réglé la chambre, on le remercia et purent partir en trombe vers le bateau.

"Désolé pour tout ça... J'ai pas voulu dire ce genre de choses mais elle prenait tout de travers... Quelle ..." 

Mais alors que j'allais finir ma phrase par un nom d'oiseau, voilà que je l'apercevais à la fenêtre de sa chambre et qui tombait sur notre discussion par hasard... Bon, okay, la journée commençait bien... On grimpait vite par l'embarcadère après marchander avec le capitaine du vaisseau. Il avait bien vu qu'on voulait vite partir et que ce choix était le plus logique. 

Est-ce qu'Ammos voudra que je lui explique, j'imagine qu'il avait compris pourquoi j'étais gêné au moins ? Je crois que ce transfert de corps ne m'a pas aidé moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Porto Kilika-