Salut
Accueil

Partagez | 
 

 L'île de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: L'île de feu   Ven 29 Aoû - 20:43

Sheli et Yusuke viennent de Luca
==========================
Quel monde étrange que Spira. Honnêtement, j'avais du mal à imaginer comment les gens pouvaient accepter de vivre ainsi. Leur monde était quand même plutôt moderne, les hôtels étaient luxueux, ils avaient un énorme stade qui semblait d'une technologie de pointe, et pourtant... ben les machines étaient tabou. J'avais du mal à comprendre la logique! Et Sheli non plus évidemment, sauf qu'elle le montrait de façon encore plus violente que moi dans l'histoire... mais bon, personnellement, je me disais que dès qu'il était question de religion, y'avait toujours des embrouilles! La religion en général, c'est faites ce que je dis, pas ce que je fais!

Bref, au moins, grace à l'auditorium, on avait appris certains trucs sur Spira, en particulier les zones avec des éléments dominants on va dire, donc on avait opté pour rejoindre Kilika d'abord puisqu'il y avait apparemment un temple qui abritait Ifrit par le passé. Et vu que sur Cocoon, on avait eu un eidolon de feu du même nom, ben on s'était dit que c'était une bonne piste pour trouver la chimère! Vu qu'on avait trouvé Ramuh dans ce qui était le temple de la foudre avant... ensuite, on irait sur Besaid pour voir Valefore qui était un eidolon d'air chez nous! On suivait ce principe qui avait peut être l'air bête, mais avec toutes les similitudes qu'on trouvait entre Cocoon-Pulse et Spira...

Bref, on avait donc pris un bateau en partance pour Kilika de justesse, on avait perdu du temps à cause d'une femme qui n'avait pas été fichue de surveiller sa gamine, mais ça nous avait permis de trouver encore des similitudes entre ce monde et le nôtre... des créatures telles que les tomberry, les pampas ou les mogs semblaient présents aussi ici. J'avais été tout aussi étonné que Sheli, bien que me concernant, je les connaissais pas tant que ça puisque c'étaient surtout des créatures de Pulse donc bon...

On en avait discuté un peu sur le bateau, ces similitudes commençaient à être nombreuses...

«Je sais pas... pourquoi ces mondes ont-ils fusionné? Pourquoi on est venu ici alors qu'on ne venait d'aucun de ces mondes à l'origine? Mais si des mondes similaires ont fusionné, pourquoi pas le nôtre alors? On a beaucoup de questions, je doute qu'on soit les seuls, mais à mon avis... il y a forcément quelqu'un ou quelque chose qui est à l'origine de tout ça, d'où ces similitudes.» donc oui, l'idée d'un créateur commun était plus que probable.

Je soupirais en regardant l'océan, contrairement à elle, je n'étais pas spécialement emballé à l'idée de voir des mogs, moi, j'adorais les chocobos, pas les créatures disparues depuis des siècles!

«Qui sait? S'il y a des similitudes entre les mondes, peut être qu'il y a eu des mogs sur les autres, et peut être qu'il y en a encore.»

On verrait bien. Déjà, on termine notre petit tour de Spira, et on verra après pour les autres mondes hein?
On finissait quand même par arriver à Kilika, c'était une petite île assez sympa et sur le coup, je me figeais un peu

«Euh... tu trouves pas que ça ressemble vachement à Néo Bodhum? Avec les pontons et tout?» bon, y'a pas de pierre contrairement à Néo Bodhum, toutes les maisons ont l'air en bois! Mais là je trouve que ça y ressemble pas mal! La végétation aussi y ressemble et je suis presque surpris que Sheli ne l'ait pas remarqué, surtout avec le soleil couchant! On descendait tranquillement, les gens étaient habillés simplement et la plupart avait la peau bien bronzée. Ça fait un peu village de vacances en fait! Difficile d'imaginer que cet endroit a été détruit encore et encore par une calamité autrefois!

«Si je me souviens bien par rapport à la vidéo qu'on a vue, faudra traverser une forêt pour arriver au temple. Donc là, vaudrait mieux qu'on se trouve une petite auberge pour pouvoir se reposer pour ce soir! Ils doivent faire du bon poisson ici aussi non?» ce serait logique en fait... en tout cas, pour ma part, je sentais que j'aimerais davantage cet endroit que Luca. Au moins ici, de base, pas de machine, donc au moins, ils n'auront pas de raison de les critiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 30 Aoû - 11:08

Une fois de plus, nous avions trouvé une drôle de coïncidences – et des points communs – avec notre monde natal. Les peluches de Luca m’avaient intriguée et je me demandais si tous les mondes d’Héméra avaient ces similarités, ce qui expliquerait pourquoi ils aient fusionné mais … pourquoi pas Gran Pulse dans ce cas ? Yusuke faisait l’hypothèse qu’il y avait forcément quelqu’un ou quelque chose derrière tout ca.

- Si c’est le cas, cette chose ou cette personne n’est pas humaine.

Qui serait suffisamment puissant pour faire fusionner des planètes et n’en former qu’un ? Ce n’était même pas à la portée d’un l’Cie expérimenté sur notre monde, ni même à la portée d’un fal’Cie, alors bon. Quoiqu’il en soit, on finissait par arriver à Kilika après un long trajet qui m’avait paru interminable sur la fin, le village ne ressemblait clairement pas à ce que nous avions vu sur la sphère ! Yusuke trouvait que c’était assez similaire, oui, pas faux, mais Néo-Bodhum était construite à même la plage là où Kilika était au-dessus de l’eau.

- Il y a des points communs oui. On dirait un Bodhum beaucoup moins moderne !

Mais l’ambiance me plairait sûrement mieux qu’à Luca, même si nous n’aurions sans doute pas tout le confort que nous avions à l’hôtel là-bas. Depuis cette histoire de préceptes concernant les machines, je ne voyais pas vraiment la ville sous le même œil, comme le pensait mon époux, ici au moins, nous n’aurions pas ce problème. Yusuke me rappelait que d’après la vidéo, il faudrait traverser une forêt pour arriver au temple, mais vu l’heure, j’approuvais l’idée qu’il fallait plutôt trouver l’auberge. Je regardais au lieu pour voir une immense barrière, fermée pour l’heure, avec des gardes postés devant et je la montrais du menton à mon mari. On ne voyait pas la forêt puisqu’elle était un peu plus loin derrière la barrière et cette dernière était haute mine de rien.

- La forêt doit se trouver derrière. A mon avis il doit y avoir des monstres et ils s’en protègent.

Bon, trouvons l’auberge maintenant ! Je regardais toutes les maisons mais difficile de les différencier, elles se ressemblaient toutes, mais surtout j’étais intriguée : il n’y avait pas de porte devant ! L’entrée était simplement couverte par un épais rideau.

- Tu as vu ca ? Les gens doivent se faire confiance mutuellement pour ne pas installer de porte. Car là, n’importe quel voleur peut entrer à sa guise, c’est même limite une invitation pour dire « entrez ici ! » Oups, mais je parle à un voleur. Je levais les yeux vers lui en étirant un sourire. - Je ne dis pas ca contre toi hein !

Bon, comme toutes les huttes se ressemblaient, je finissais par arrêter un passant pour lui demander où se trouvait l’auberge, et j’avais bien fait sinon on la chercherait toujours à l’heure où je vous parlais ! Une fois sur place, pas d’erreur, c’était bien l’auberge. Sauf qu’il n’y avait, comme à Guadosalam, une seule grande chambre avec une salle de bain commune. J’espère qu’il n’y aura personne parce que je n’aime pas trop être privée de mon intimité avec mon époux ! Bref, je payais 100 gils pour nous deux et l’auberge empocha l’argent avant de nous arrêter un instant.

- Voulez-vous que je vous chauffe le bain pendant que vous vous installez ? Oh … c’est vrai qu’ils ne doivent pas avoir la technologie pour faire couler l’eau chaude directement !
- Oui volontiers.

On avait bien besoin d’un bain après avoir passé la majorité de l’après-midi en mer. L’air marin avait couvert notre peau de sel, nous avions besoin de tout retirer. Bon, et de notre côté, allons nous installer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 30 Aoû - 19:46

Spoiler:
 
Quel joli village. Pourtant, j'ai vécu toute ma vie à Palumpolum avec un certain confort - bien que j'étais quand même pas dans les quartiers riches - et pourtant, vu comment ce monde tournait, je trouvais que cet endroit paraissait moins... hypocrite. Au moins, ils étaient peut être contre les machines, mais on voyait bien qu'ici, ils ne les utilisaient pas. Et pour ma part, ça me faisait pas mal penser à Néo Bodhum, le village dans lequel nous avions bâti notre maison et qui se trouvait sur Pulse, au bord de la mer un peu comme ici.

J'étais surpris que Sheli trouve une comparaison avec Bodhum, car bon mine de rien, même si c'était aussi au bord de la mer, en dehors du ponton, je trouvais qu'il y avait beaucoup moins de similitudes. On descendait du bateau pour commencer à chercher l'auberge du coin. Ce serait forcément quelque chose de simple vu l'endroit, et lorsque Sheli me montra les maisons qui ne s'ouvraient qu'avec un simple morceau de tissu à la place de la porte, je me grattais doucement la joue.

«Ben tu sais, c'est peut être con. Mais en fait, c'est pas bête comme truc. Tu vois, de voir les maisons comme ça, ça ne me donne pas envie d'entrer pour piquer quelque chose...» en fait, je crois que c'est psychologique. Quelqu'un qui s'enferme, se barricade et ferme tout à clé a forcément quelque chose à cacher, à protéger, et donc quelque chose que je voudrais lui piquer! Mais là, si c'est ouvert, c'est comme si on me disait «allez viens, de toute façon y'a rien à prendre»... oui c'est bête, mais c'est comme ça. Et puis, peut être un peu l'égo aussi, si c'est trop facile, on n'a pas envie de tenter le coup, j'en sais rien.

On finissait par trouver l'auberge et je laissais Sheli avancer les sous pour la chambre. Pour le moment, j'avais surtout envie d'un bon bain, mais ici, c'était le genre de baignoire en bois qu'il fallait chauffer grace à un système par en dessous, donc en gros, on remplit d'abord la baignoire d'eau froide et après ça chauffe! Comme une immense casserole! Marrant! En tout cas, j'approuvais l'idée du bain et on se dirigeait déjà vers notre chambre. Les lits étaient à même le sol, juste des matelas en fait, mais ça donnait un petit côté sympa aussi! Je posais mon sac par terre près du lit en regardant l'endroit avec une petite sensation de bien être


«C'est marrant, mais j'ai beaucoup plus l'impression d'être en vacances ici qu'à Luca. Pas toi?» je me tournais vers elle en lui souriant doucement «les gens ont l'air plus zen ici, non?» en tout cas, c'était une sensation que j'avais.

On frappa à la porte et la femme qui dirigeait l'auberge passait juste la tête par l'entrebâillement

«Je suis en train de préparer le dîner, poisson grillé et petits légumes avec une tarte à la mangue en dessert... ça vous conviendra?»
«C'est super! Merci beaucoup!»
ça voudrait dire qu'on aurait plutôt intérêt à se dépêcher de prendre notre bain, ou alors fallait déjà qu'elle le pêche son poisson? En tout cas, même pas cinq minutes après, on nous disait que le bain était prêt, donc on se dirigeait vers la salle d'eau, la fille de l'aubergiste nous laissait des serviettes propres et ferma la porte derrière nous.. mais pas à clé.

«Ils n'ont vraiment peur de rien. Ça fait quand même un peu flipper sur un point, on a l'impression de ne plus avoir d'intimité non?» car bon, l'idée que quelqu'un puisse débarquer à tout moment... je prenais finalement la chaise et je bloquais la porte. na! Je préfère! Puis on se déshabillais et on se plongeait dans l'eau mais ouaaah! sur le coup, elle était vachement chaude!

«Shiiii! La vache! J'ai l'impression d'être un homard qui cuit là!» j'avais presque envie d'utiliser mon souffle de glace pour baisser la température mais bon... on allait s'y habituer hein? En tout cas, mes joues étaient rouges et j'avais vraiment la sensation de cuire. Sur le coup, c'était pas trop agréable mais je savais qu'à force, ça irait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 30 Aoû - 22:28

Nous voilà à Kilika alors, où on était d’accords pour dire que l’ambiance était bien meilleure qu’à Luca. Enfin, Luca n’était pas une mauvaise ville, elle offrait le confort et plein d’activités, mais maintenant qu’on savait que les machines étaient interdites alors qu’ils les utilisaient quand même, ca donnait un air de « faux » à tout ce beau luxe. Une fois installés dans la chambre, Yusuke me disait qu’il se sentait plus en vacances ici qu’à Luca et je souriais doucement à sa remarque.

- C’est plus calme, et l’ambiance est différente. C’est peut-être pour ca ?

On nous préparait le dîner ainsi que le bain, pendant que ce dernier se réchauffait, on rapprochait deux des matelas pour pouvoir ne former qu’un grand lit. Hors de question que je dorme dans un lit séparé de mon mari ! Puis lorsque l’eau fut chaude, on allait s’enfermer dans la salle de bain, enfin, Yusuke mettait une chaise devant la porte pour la bloquer, sinon n’importe qui pourrait rentrer.

- J’avoue que c’est un peu l’inconvénient de ce genre de chambres … Il n’y a pas d’intimités.

Heureusement, d’ordinaire, ce genre de chambres se trouve dans ce genre de villages rustiques et peu visités par les touristes. Les chances qu’on se retrouve avec quelqu’un dans la chambre étaient petites, mais ce n’était pas impossible non plus. C’est pourquoi le bain serait sacré maintenant ! Mais oui, comme Yusuke le disait, lorsque j’entrais dans la baignoire … Waaaaah !! Fiou ! Chaud ! C’est chaud !! Yusuke se comparait à un homard en train de cuire dans la casserole et je soufflais comme je pouvais pour m’adapter, et lorsque ca semblait aller mieux, je le regardais d’un air malicieux. J’étais à l’autre bout de la baignoire, mais je me rapprochais de lui avec le regard de la panthère qui veut plonger sur sa proie.

- Tu sais, j’aime beaucoup le homard. Surtout quand il est bien cuit.

Huhuhu … Hop ! Je lui plongeais dessus pour le dévorer tout cru – à la façon Makunochi ! Quel bordel on mettait, cette fois, on n’avait pas intérêt à glisser en sortant de la baignoire parce qu’il y avait de l’eau partout. Je restais dans l’eau contre lui cependant, j’étais trop bien pour sortir. Soupirant d’aise, le repas n’était pas prêt pour le moment donc on pouvait souffler un peu. On était vraiment tranquilles ici – même si je ne doutais pas qu’on avait dû nous entendre.

- Finalement t’as raison, ca ressemble un peu à notre village … Les gens vivent par eux-mêmes, avec les moyens du bord, et rien qu’à voir les maisons et leurs fameuses entrées, on dirait qu’ils se font vraiment confiance. Je suis sûre qu’ils sont très soudés les uns avec les autres aussi.

Comme chez nous. A la différence bien sûr que Néo-Bodhum disposait tout de même de quelques technologies, on ne chauffait certainement pas notre eau avec du feu nous. On avait des chaudières, conçues de façon ingénieuse par les membres les plus scientifiques du NORA.

- Je crois que si on n’avait pas d’autres choix que de s’installer sur Spira, je viendrai ici ! Pas toi ? C’est vrai que le confort manque beaucoup, mais je privilégie toujours l’ambiance d’un village et le style de vie.

Les gens pêchent pour vivre, ils doivent avoir leurs propres cultures quelque part pour faire pousser leurs fruits et leurs légumes, bref, c’est ce genre de choses que j’appréciais parce que ca se rapprochait énormément de ce que moi j’avais connu sur Gran Pulse. Nous n’avions pas d’immenses vignes et autres dans toute la plaine, loin de là, mais on chassait, on trouvait nos aliments dans la plaine lorsqu’ils poussaient au fil des saisons, etc. Bref, et encore, nous n’avions pas vu Besaid qui avait une façon de vivre assez similaire, si ce n’est qu’ils vivaient dans des tentes et non des maisons de bois comme ici. Du moins, nous ne l’avions pas vu de nos propres yeux ! Nous avions vu le village sur la sphère tel qu’il était il y a deux ans, peut-être qu’il avait encore changé depuis ? Ca, nous le verrons lorsque nous nous y rendrons, car pour nous, Valefore était une invocation du vent, alors on pensait pouvoir peut-être trouver la Chimère de l’Air là-bas.

Ca me faisait penser encore cette histoire de Chimères – et de Cristaux par extension – qu’on était toujours incertains du vœu qu’on souhaiterait faire. Rallier Gran Pulse au reste d’Héméra, oui, mais est-ce qu’on trouverait autre chose d’ici à ce que notre quête ait avancée ? Quel drôle de monde tout de même.

- Dis ? A ton avis, pourquoi on a été choisis, nous, pour être ramenés ici ? On ne vient d’aucun monde relié à Héméra … et bon … Si toi tu devais avoir une seconde chance, je suis déjà morte deux fois … pourquoi on m’en accorderait une troisième ?

Surtout m’accorder une chance que je ne méritais pas. Je ne dis pas que j’ai fait les pires crimes dans ma vie qui ont fait que, non, je ne méritais rien, mais à l’inverse, je n’avais pas non plus fait des choses extraordinaires, des miracles, qui auraient fait que les dieux aient eu envie de se montrer – encore – cléments avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 31 Aoû - 9:23

Et un Yusuke en mode homard! Un! Et c'est qu'elle n'y allait pas de main morte quand elle voulait quelque chose. C'est surement l'avantage d'être de jeunes mariés, on passe notre temps à nous grimper dessus dès qu'on en a l'occasion! Et faut dire qu'elle n'était pas discrète dans son genre, et alors qu'elle se reposait un peu dans ce qu'il restait de l'eau du bain, je sentais mon dos qui me tiraillait un peu
«Je sens que tu m'as encore griffé toi!»

je pouffais légèrement de rire tout en caressant son dos alors qu'elle se confiait à propos de ce village. Je levais les yeux au ciel pour fixer les lames de bois au plafond, réfléchissant à cette possibilité
«Je sais pas trop... tu sais, on ne sait rien encore de cet endroit. Mais c'est sur que l'ambiance a l'air plus saine au moins.» mais je doute qu'on soit obligés de s'installer ici, à mon avis on aura le choix quoi qu'il arrive, mais c'est surtout que rien ne dit que les autres mondes ne sont pas pires que celui-ci.

On va dire que pour le moment, Kilika est l'une de nos meilleures options, mais j'espérais quand même trouver un peu mieux. Je continuais de caresser son dos en y réfléchissant, jusqu'à ce qu'elle s'interroge sur la raison pour laquelle on était ici, et là... j'avoue que je n'en sais rien du tout.

«Surtout qu'on ne peut pas vraiment dire que toi ou moi, nous ayons été le genre fidèle et dévoué envers une divinité de Pulse ou Cocoon, quelle qu'elle soit. Toi, t'as refusé d'accomplir ta tâche, il me semble que c'était pas très bien vu déjà... et puis moi, vu le mode de vie que j'avais, on pouvait pas dire que j'étais quelqu'un digne d'avoir ce genre de seconde chance...»

Après, je ne sais pas, il y avait bien un petit détail qui nous démarquait de bien des gens de là bas.
«Mais... tu es de Pulse, je suis de Cocoon, et on est mariés. Peut être qu'en nous amenant ici, Etro avait bon espoir qu'on ramène justement ces deux cultures sur Héméra? Après tout, je doute fort qu'il existe un autre couple comme nous à présent...» vu qu'il n'existe plus personne encore en vie qui viendrait de Pulse surtout. Enfin il y avait bien les deux nanas qui avaient déchaîné Ragnarok, sauf qu'elles sont cristallisées autour de Cocoon maintenant...

Enfin, l'eau commençait à refroidir, donc on se débarbouillait pour finir de se débarrasser du sel sur notre peau, puis on sortait en faisant attention à ne pas glisser. J'enfilais un caleçon propre et mes affaires pour la nuit, pantalon noir et ample avec un débardeur, et je restais pieds nus. Apparemment ici, tout le monde marchait comme ça après tout.
L'aubergiste finit par venir nous chercher pour aller manger, ce serait à l'extérieur bien qu'on était à l'abri sous un pan de tissus, avec vue sur la mer et le soleil couchant! C'était magnifique!


«Vous avez vraiment une très jolie auberge!»
- «Merci! Donnez votre assiette que je vous serve»
c'était une grande table, mais on mangeait avec toute la famille, c'était assez convivial n'empêche! Et on pouvait ainsi en apprendre un peu plus sur cet endroit. «alors? qu'est-ce qui vous amène à Kilika? Vous n'êtes clairement pas du coin, ça se voit.» je souriais doucement en regardant le poisson dans mon assiette, ça sentait trop bon!
«Non en effet.. on visite. On est arrivés par Guadosalam et on découvre donc votre monde. On pensait aller voir le temple demain, vous pensez que c'est possible?»
- «Oh oui, bien sur. Avec ces rumeurs sur les chimères, on a beaucoup de fidèles de Yevon qui entretiennent le temple dans l'espoir qu'Ifrit revienne.»
ah ben déjà, ce sera moins pénible que pour le temple de Djose. Sauf que si des gens y vont régulièrement, le jour où la chimère y sera pour de bon, ça se saura très vite! La jeune fille nous regarda avec un regard un peu triste sur le coup
- «Ça veut dire que... vous êtes morts?» elle rougissait alors pendant que sa mère se tournait vers elle d'un air mécontent, mais je répondais honnêtement
- «Oui, on est mort... c'est assez déroutant de découvrir qu'on nous donne une autre chance, mais on compte bien en profiter et vivre au maximum!» l'aubergiste sourit tout en nous souhaitant un bon appétit. C'était étrange, elle n'avait pas parlé de Yevon ou autre. Est-ce qu'ils étaient moins croyants dans le coin? Pourtant, avec un temple à proximité, ils devraient non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 31 Aoû - 13:36

Oh oui bien sûr, je n’avais pas dit qu’on allait s’installer à tout prix à Kilika ! Je disais juste que si nous n’avions pas d’autres choix que de nous installer sur Spira, ce serait l’une de nos meilleures options. Maintenant que j’étais au courant pour leurs traditions bizarres à Yevon, je n’avais pas envie d’aller m’installer dans une ville telle que Luca. Bref. Par la suite, je m’interrogeais sur les raisons pour lesquelles nous avions été ramenés à la vie. Nous n’avions rien fait pour mériter une telle chose, aucun de nous deux n’avait fait quelque chose d’extraordinaire et d’honorable dans nos anciennes vies. Comme Yusuke le disait, lui, c’était un voleur, il n’y a rien de gratifiant là-dedans, et moi, bah par le passé j’ai refusé d’accomplir ma Tâche de l’Cie alors qu’à l’époque aux yeux du peuple, c’était limite un crime. Je ne sais pas si on nous avait envoyés ici pour ramener nos cultures, mais je me refusais de porter le titre de messie pour apporter nos traditions.

- C’est un véritable mystère … Je me demande si on aura vraiment la réponse un jour …

Lorsque l’eau commença à refroidir, on sortait pour se sécher et enfiler déjà une tenue pour la nuit. Pour ma part, je prenais toujours mon pyjama short/débardeur et je suivais Yusuke jusqu’à la petite terrasse lorsque l’aubergiste vint nous chercher. Déjà que le paysage était magnifique, ca ne me dérangerait pas du tout de manger avec d’autres personnes. Je ne pense pas que c’était uniquement parce que c’était leur travail de faire bonne impression, mais ces gens semblaient vraiment d’une nature à être avec les autres. Le repas était simple, mais l’odeur était appétissante et j’avais vraiment envie d’y goûter !

C’est volontiers que je tendais mon assiette alors que la discussion ne tarda pas à s’installer. Forcément, ca se voyait qu’on n’était pas d’ici et j’étais rassurée d’entendre qu’entrer dans le temple de Kilika ne serait pas aussi difficile que celui de Djose. Les prêtres avaient trop peur qu’on se fasse foudroyer mais j’avais l’impression qu’on n’aurait pas ce genre de problème ici. Sauf si le temple se met à cracher du feu de la même façon que Djose avec les arcs électriques ? Je ne l’espérais pas ! Ca m’étonnerait, sinon on ne nous dirait pas que les fidèles l’entretenaient. Enfin bon, en discutant, nos hôtes comprenaient que nous étions morts avant de renaître, mais je souriais face aux propos de Yusuke. Bien sûr qu’on allait en profiter, nous avions toute la vie devant nous, je ne voulais pas la perdre de sitôt !

- C’est vrai que c’est assez déroutant de revenir à la vie, surtout que nous ne venons d’aucun monde d’Héméra. Mais vous avez dû connaître ca aussi non ? Ca a dû être la confusion lorsque ces autres mondes sont apparus.
- Oh, et pas qu’un peu !
Répondit la mère de la jeune fille. - Mais nous avons fini par apprendre que des représentants de chaque monde s’étaient réunis pour discuter de tout cela, les choses ont fini par plus ou moins se stabiliser et nous nous sommes faits à l’idée que notre planète ne ressemblait plus à ce qu’elle était autrefois. Le « plus ou moins » ne me rassurait pas tellement en réalité.
- Les autres mondes … Gaïa, Dol et Héra, c’est ca ? Est-ce qu’ils sont très différents de Spira ?
- Nous n’y avions jamais été, donc je ne peux pas vous dire, mais je crois bien qu’ils ont une culture et des traditions différentes des nôtres.


Je ne sais pas pourquoi, ca me soulageait assez d’entendre ca. Bon après, rien ne nous dit que l’un d’eux a des règles et des lois pires encore que Spira, mais au contraire, j’avais bon espoir que les choses soient mieux là-bas. J’avais envie de le découvrir mais ca, ce serait sûrement après notre passage à Besaid. Je continuais de manger en tout cas, laissant Yusuke poser des questions si le cœur lui en disait, mais une fois mon assiette terminée, et le dessert pris, je reculais en posant mes mains sur mon ventre.

- Toutes mes félicitations au chef. C’était vraiment délicieux !

La dame se mit à sourire, je l’aidais à débarrasser la table avant que Yusuke et moi-même ne retournions dans la chambre pour s’installer sur nos matelas. J’étais assez songeuse vis-à-vis de notre conversation, allongée, la tête sur l’oreiller, je fixais le plafond.

- Finalement, peu importe pourquoi on est revenus sur ce monde, je crois qu’on est plus que chanceux de s’être retrouvés tous les deux. Et si seulement l’un de nous était revenu ? Sauf si je ne me souvenais plus de ma vie antérieure, je crois que j’aurai trouvé la vie trop vide sans toi.

J’aurai sûrement déprimé pendant un bon moment. Et lui ? Comment aurait-il réagi ? Aurait-il tourné la page plus vite que moi ? En fait, je crois que j’avais peur de la réponse … Je ne voulais pas entendre ce que je ne voulais pas entendre. D’ailleurs, je n’attendais pas spécialement de réponse mais la perche était assez tendue quand même …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 31 Aoû - 19:35

C'était assez plaisant de rencontrer des gens plutôt ouverts et sans préjugés. Certes, ils semblaient assez inquiets à l'idée qu'on soit mort une première fois - deuxième dans le cas de Sheli mais passons - mais ils semblaient au moins vouloir nous aider du mieux qu'ils pouvaient pour nous renseigner sur ce monde. Je finissais tranquillement mon poisson, me demandant un peu ce qu'ils pouvaient manger comme viande dans le coin puisque je n'avais pas encore vu de volaille ou autre, mais peut être qu'ils chassaient les monstres de la forêt après tout? J'espérais quand même qu'ils n'étaient pas du genre à ne manger que du poisson à longueur de temps. Même si j'adore ça à force, ça me gaverait quand même.

On aidait un peu à débarrasser par la suite, ce n'était pas trop mon genre de participer ainsi aux tâches domestiques, surtout quand on sait que ma mère était du genre à estimer que c'était la femme qui devait tout faire à la maison pendant que les hommes se la coulaient douce! Mais j'ai passé finalement plus de temps à me débrouiller par moi-même qu'à la maison, donc je n'ai pas trop pris cette sale habitude.

Même s'il n'était pas très tard, on retournait dans notre chambre. La mère de la petite fille nous demandait si l'on avait des affaires à laver, et je lui laissais volontiers mes vêtements pleins de sel finalement, ça ne leur ferait pas de mal. Pendant ce temps, on s'installait sur le matelas, une journée à la mer comme ça, ça vous fatigue un peu après tout. Je pensais que cette soirée aurait calmé les angoisses de mon épouse, mais elle finissait par enfoncer de nouveau le clou à propos de cette histoire de résurrection et je me calais à côté d'elle pour la ramener contre moi.


«On a toujours été destiné à être l'un avec l'autre. Avant même qu'on ne se connaisse, tu te rappelles? J'avais rêvé de toi la veille de notre rencontre... je crois qu'aucune entité supérieure n'aurait pu nous séparer.» est-ce que je me serais remis de notre rupture? Oui, je pense. Même si je préfère éviter de le dire comme ça, une part de moi sait très bien que j'aurais fini par m'en remettre. Pas dit que j'aurais cherché à refaire ma vie par contre, je pense que je me serais contenté de rester seul, reprendre mon ancienne vie avec peut être quelques aventures sans lendemain parfois, mais je doute que je me serais marié à nouveau. Je pense qu'aucune femme n'aurait pu me lier à elle comme Sheli y est parvenu.

«Et puis... si tu étais revenue seule ici, je suppose que tu aurais cherché les cristaux pour essayer de me ramener à tes côtés non? En tout cas, je pense que c'est ce que j'aurais fait pour ma part.» oui, s'il y avait eu la moindre chance de la retrouver, je pense que j'aurais essayé avant de laisser tomber. On ne lutte pas comme ça contre le destin, si on m'avait emmené dans un monde où des cristaux pouvaient exaucer un vœu, c'est que justement, on me donnait une autre chance de la retrouver. Je voyais les choses ainsi.

Vu qu'on était en pyjama, on ne sortait pas, mais l'aubergiste vint nous proposer une petite partie de cartes pour finir la soirée, et on se laissait tenter. Au passage, elle nous parlait encore un peu de ce monde, des attaques répétées de Sin par le passé, du temple qui abritait autrefois Ifrit. La soirée se déroulait plutôt bien - et je faisais de mon mieux pour ne pas tricher! - jusqu'à ce que la petite doive aller au lit et qu'on se décide à faire de même! On allait donc se coucher pour de bon cette fois, il se faisait tard maintenant.

«Vraiment adorable cette dame. Si tous les habitants sont comme elle, je comprends mieux qu'ils aient confiance les uns envers les autres. En tout cas, demain, on fait un petit saut au temple, et puis on voit ce qu'on fait après? Si on va à Besaid dans la soirée ou si on reste encore un peu?» tout dépendrait si on aurait des monstres à affronter, et une épreuve de chimère à relever aussi! En tout cas, comme d'habitude, j'attendais qu'elle s'endorme la première avant de pouvoir faire de même, on entendait le bruit des vagues, c'était agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 31 Aoû - 23:48

Ce repas était délicieux, et maintenant, nous pouvions nous reposer. Ou presque. J’avais toujours cette histoire de résurrection dans la tête, à m’interroger sur les raisons de notre renaissance en ce monde inconnu mais d’un autre côté, je m’estimais chanceuse d’avoir été ramenée avec mon époux. Qu’aurai-je fait si nous avions été séparés ? Sauf si j’avais perdu la mémoire, j’aurai été mal pendant longtemps. Je venais me blottir dans ses bras alors qu’il me rappelait que de toute façon, il y avait toujours eu une force au-dessus de tout nous concernant. Le destin sûrement, on devait être ensemble, il en était ainsi. Je me mettais à sourire doucement et levais la tête vers lui pour le regarder lorsqu’il émettait l’hypothèse que si j’étais revenue seule, j’aurai utilisé les cristaux pour le ramener à mes côtés. Lui-même l’aurait fait en tout cas, qu’il disait.

- Bien sûr que je l’aurai fait. J’aurai remué terre et ciel, et même la mer pour toi !

Bref. On finissait la soirée sur une partie de cartes avec nos hôtes où on en profitait pour en apprendre encore davantage sur Spira et son histoire. Mais lorsque la petite dût aller se coucher, on en faisait de même. Mine de rien, la journée nous avait fatigués. Peut-être pas le voyage en bateau, mais le fait peut-être d’avoir forcé nos yeux à regarder des images de mauvaises qualités à l’auditorium de Luca ? Oui sans doute, après on s’était beaucoup ennuyé sur le bateau aussi au bout d’un moment alors bon.  J’écoutais Yusuke me parler de demain et je levais une dernière fois la tête vers lui.

- On verra l’heure et dans quel état on se trouvera en rentrant du temple.

Car bon, si la forêt est infestée de monstres, rien ne nous dit que la traversée pour atteindre le temple sera agréable ! Et il ne fallait pas oublier qu’il faudrait la traversée et pour s’y rendre, et pour revenir ! Quoiqu’il en soit, je venais déposer un doux baiser sur les lèvres de mon époux en guise de bonne nuit avant de revenir me caler contre lui, laissant le bruit des vagues me bercer … et je finissais par tomber dans les bras de Morphée.

Honnêtement, je crois que je n’avais pas aussi bien dormi depuis des lustres. On avait beau dormir à même le sol sur des matelas, on était bien. L’air marin devait y être pour quelque chose aussi, il était encore différent de celui de Luca … Après, je ne me réveillais pas naturellement, ce fut le bruit de dehors qui m’extirpa de mon sommeil mais vous savez quoi ? Je m’en moquais. D’ordinaire, je détestais être réveillée de « force » mais là, j’avais si bien dormi que ca ne me faisait rien. J’ignore quelle heure il était, mais il y avait déjà des enfants qui jouaient dehors, les mouettes qui piaillaient, le village était déjà bien animé. Et forcément hein, il ne faut pas s’attendre au top niveau isolement ici mais bon. J’ouvrais doucement les yeux, sans doute que mon époux avait été réveillé avant moi mais il était toujours là. Je levais la tête vers lui en étirant un sourire encore un peu fatigué, oui bon, j’étais un poil dans le gaz encore !

- Salut toi … Je ne sais pas pour toi mais j’ai trop bien dormi.

Il devait s’en douter de toute façon : j’avais dormi d’une traite et sans bouger une seule fois ! On se réveillait un petit peu, et la première chose que je faisais ensuite, c’était de me lever pour passer par la salle de bain, je me débarbouillais rapidement avant d’enfiler la robe blanche que je portais à Guadosalam. Il semblait faire très chaud à Kilika, et même si on allait être couverts par la forêt, je préférais mettre une tenue où j’étais sûre d’être à l’aise, peu importe où je me trouverai sur cette île. Je pense que l’aubergiste avait dû nous entendre nous lever – comme je disais, l’isolation, c’est pas leur truc – car elle finissait par venir dans la chambre avec un petit plateau bien garni avec du pain et de la confiture maison, des fruits, et du thé chaud ou du jus de fruits selon notre guise. Ah pas de café, tant pis, vu l’endroit où nous nous trouvions, j’allais devoir faire exception. Je prenais le jus de fruits, honnêtement moi le thé c’est con, mais je le vois plus comme une boisson à prendre avant d’aller dormir.

On sortait de l’auberge ensuite, direction cette grande barrière qui séparait la forêt du village, mais je m’interrompais dans mon élan en passant devant un étalage avec des légumes dessus ! En plein extérieur, mais ca sentait vraiment fort ! J’interrompais la vieille dame qui se trouvait à côté.

- Euh, excusez-moi. Vous êtes sûre que vos légumes ils sont encore bons ? Ils sentent … drôlement fort. Il faut savoir que les chocolégumes n’existent ni sur Cocoon, ni sur Gran Pulse, donc bon. Ma remarque fit sourire cette vieille dame en tout cas.
- Vous n’êtes pas d’ici vous. Ce sont des chocolégumes, les chocobos en raffolent, ca les attire comme des mouches !
- Oh, ca sent aussi fort qu’un chocobo, ca ne m’étonne pas que ca les attire …
Elle se mit à rire de ma remarque et moi-même je pouffais de rire. - Je n’ai jamais vu ces légumes, pourquoi ils sont tous de couleur différente ?

Elle commença à se lancer dans des explications pour dire qu’un légume d’une couleur attirait généralement le chocobo d’une même couleur, peu importe où l’on se trouvait sur le monde. Oui bon, l’odorat surdéveloppé des chocobos n’est plus à prouver, mais surtout j’étais surprise d’apprendre qu’il y avait des chocobos de couleur différente ici ! On ne les connaissait que jaune nous ! Et ils étaient capables de traverser des rivières, grimper dans les hauteurs et courir très vite. Mais là, elle nous expliquait que le plus évolué – et donc le légume le plus cher – pouvait carrément voler et même nager dans les océans. Ouais bon, trop peur des requins moi donc je préfère qu’il vole ! Mais même chez nous ils savent pas voler !! Ils se servent de leurs ailes pour ralentir une chute quand ils font un grand saut, mais c’est tout.

- Ils peuvent aller loin les chocobos blancs ?
- Très loin ! Ils peuvent même rejoindre un autre monde et transporter deux personnes à la fois jusque là-bas sans problème !


Wah la vache ! Je me tournais vers Yusuke avec les yeux brillants, ouh la vache, je crois que lui comme moi on va essayer ! D’autant plus que le mec à Luca – l’Al Bhed – avait proposé 1000 gils pour un petit vaisseau à louer pour nous deux, alors que là on pouvait dépenser moitié prix pour un chocobo qui, d’après cette dame, était parfaitement capable de nous transporter là où on voulait.

- Je vais en prendre un ! Je me dis que si aucun bateau à Kilika ou à Besaid ne part pour un autre continent, ca sera une très bonne option !

Et même, ca pourrait toujours nous dépanner un jour je pense. J’allais fouiller dans le sac pour prendre directement 500 gils pour le chocolégume blanc. La dame semblait ravie qu’on fasse ce petit achat, mais si elle faisait pousser elle-même ces légumes et que les chocobos étaient aussi utiles ici, bon sang qu’elle doit avoir un sacré paquet de frics dans un coffre chez elle !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 1 Sep - 16:06

==========================
Achat: un chocolégume blanc > -500 gils [Sheli]
Gains: +200 gils [Chacun]
==========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 1 Sep - 17:35

Quel endroit paisible. Dans un premier temps, j'avais eu du mal à m'endormir, il fallait que je m'habitue à tous les bruits alentours. Les grenouilles, les grillons ou les mouettes notamment. Puis petit à petit, je m'y faisais et je m'endormais, jusqu'à l'aube environs. Dans un village de pêche, il est normal que l'activité commence très tôt. Des bateaux se préparaient à quitter les pontons pour aller traquer le poisson plus ou moins loin au large, et même s'ils parlaient à voix basse par respect des autres habitants, cela fut suffisant pour qu'ils me réveillent.

Je restais malgré tout au lit, enfouissant mon nez dans les cheveux de Sheli jusqu'à ce qu'elle se réveille et que je l'accueille avec un petit baiser - haleine du matin bonjour! On y va mollo!
Je la laissais se lever pour aller se faire un brin de toilette, je n'avais pas spécialement transpiré pendant la nuit, donc je m'habillais plus ou moins normalement. Je réalisais que je n'avais pas fait trop d'achats à Luca en vêtements, mais d'un autre côté, leur mode ne me convient pas vraiment, pas plus que celle d'ici. J'enfilais donc mon pantalon de voleur avec ses milliards de poches - j'exagère? à peine! - et un débardeur puis mes bottes avant de me coiffer rapidement du bout des doigts et accueillir l'aubergiste qui nous apportait un petit plateau de fruits frais et de thé! Chouette!

On engloutissait rapidement notre petit déjeuner avant de nous rendre vers la fameuse passerelle, mais on s'arrêtait avant vers un stand de chocolégumes, et j'avoue que l'idée était plutôt intéressante! Ça pouvait nous permettre d'avoir un chocobo directement depuis Besaid plutôt que reprendre le bateau jusqu'à Luca! Je croisais les bras pendant que mon épouse en achetait un blanc, je lui avais laissé un peu de sous chipé dans les poches des passants afin qu'elle puisse le payer sans trop de souci avant de poser une autre question

«Comment on fait pour capturer un chocobo de la bonne couleur?»
- «Oh, ce n'est pas compliqué. Tant que vous n'en avez pas besoin, gardez bien soigneusement le chocolégume dans son petit sac en papier, puis une fois que vous voulez en appeler un, sortez-le et agitez le. Il ne faudra pas longtemps pour qu'un chocobo arrive!»
- «Ah? Et comment ça se fait que là, il n'y ait aucun chocobo qui se jette sur votre étalage?»
ouais non, je préfère me méfier moi! On ne m'arnaque pas comme ça. Mais la femme sourit doucement avant de répondre
- «Parce que j'en ai de plusieurs couleurs. Les parfums s'annulent les uns les autres. Vous ne pouvez pas appeler deux chocobos différents en même temps...» ah ben c'est bon à savoir ça aussi. En tout cas, je laissais Sheli ranger soigneusement son chocolégume blanc dans notre sac, puis on se mettait en route vers cette fameuse barrière de bois. Au début, les gardes semblaient mitigés à l'idée de nous laisser passer, mais vu qu'on était plutôt bien armés, ils finirent par nous laisser tranquilles et ouvrirent la porte.

La forêt avait quelque chose qui rappelait vachement Gran Pulse selon moi, les Monts Yaschas peut être? En tout cas, c'était quelque chose qui devait être familier pour Sheli.

«Au moins il y a une route à suivre, je suppose que ça ne devrait pas être trop compliqué de se repérer. Prête? Faut quand même se méfier des monstres du coin!» car bon, mine de rien, si on pouvait arriver en un seul morceau, ce serait chouette!
=======================
Direction: Forêt de Kilika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Lun 1 Sep - 19:47

======================
Gains: +50 gils [Yusuke]
======================

Sheli et Yusuke vont vers la Forêt de Kilika



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Jeu 4 Sep - 21:41

Yusuke et Sheli viennent de la Forêt de Kilika

Oui certes, la majorité des l’Cie n’avait pas le choix, mais c’était un souvenir dont je ne préférais pas me rappeler puisque j’en avais été un aussi. Mais Yusuke avait raison sur un point même s’il ne le mentionnait pas à voix haute : il y avait bien des imbéciles qui voyaient ca tellement comme un cadeau des dieux qu’ils allaient volontairement se faire transformer. Et c’est généralement une fois transformé qu’on réalise que ca n’a rien d’une bénédiction, mais que c’était bel et bien une malédiction. Devenir une statue de cristal pour l’éternité ou se transformer en monstre, peu importe l’issue de la Tâche du l’Cie, il n’a rien à envier. La seule chose qu’on enviait aux l’Cie autrefois, c’était la magie et les Eidolons, et si les Eidolons étaient toujours réservés exclusivement aux l’Cie, ce n’est plus le cas de la magie aujourd’hui.

Quoiqu’il en soit, je voyais bien que tout ca ne mettait pas Yusuke d’humeur joviale, si bien que je proposais l’idée de faire une partie de pêche ! Je n’avais jamais pêché, alors ca promettait. Soit j’allais me vautrer, soit j’allais avoir affaire à la fameuse chance du débutant, comme on dit. Quant à Yusuke, je ne sais pas trop, nous n’avions jamais pêché ensemble alors je ne sais pas s’il savait le faire. En tout cas si on avait des prises et qu’il faisait du carpaccio, j’étais plus que partante puisqu’il cuisinait toujours bien ! J’étais motivée à retourner dans le village du coup, à condition que les monstres ne viennent pas nous embêter et justement, il y avait du bruit dans les feuillages. Yusuke me faisait signe de me taire le temps que ca se calme, puis on passait discrètement pour suivre le chemin qui menait à Porto Kilika. Une fois hors de la forêt, je levais les yeux vers le ciel pour voir que le soleil avait bien bougé depuis que nous étions partis de l’auberge.

- Bah dès. Mine de rien on a passé beaucoup de temps dans la forêt et le temple !

Déjà qu’on avait mis près d’une heure rien que pour descendre les escaliers tellement on avait l’air dépités par ce qu’on avait appris. En réalité, on avait déjà zappé le repas de midi mais j’avoue que mon estomac commençait seulement à se creuser pour réclamer à manger. Yusuke demandait où est-ce qu’on pourrait pêcher, mais ce n’était pas tout à fait l’heure, donc on pouvait grignoter un petit truc en attendant ! Et notre choix se porta sur une dame qui faisait des sorbets maison ! Pour ma part, j’en prenais un à l’ananas, et je crois qu’aucune glace que j’ai mangé par le passé – faites toutes par une machine – ne valait celle-là ! Je la dévorais à toute vitesse mais forcément c’était froid et j’avais mal à la tête sur le coup ! Mais je me reprenais lorsque Yusuke me montra un bateau et on se dépêcha de le rejoindre. Le gars n’y voyait aucun inconvénient, il voulait même nous apprendre ! Il avait d’autres pêcheurs avec lui, mais il voulait les laisser bosser à côté et s’occuper de nous, sympa. On montait donc à bord afin qu’il s’éloigne un peu du village dans un coin où il disait que les poissons pullulaient facilement, et il nous montrait avec sa canne à pêche.

Là, ce n’était pas la super canne à pêche où il fallait tourner la petite manivelle pour remonter le poisson, c’était vraiment le vieux truc. Juste une canne solide avec un fil, un petit morceau de plomb, un bouchon, et le crochet au bout. Il avait pris de grands seaux et des gros bâtons, si je ne savais pas à quoi ils servaient à cet instant, j’allais vite comprendre. Le mec nous montra comment on accrochait les appâts – beurk des asticots – et lança à l’eau. Il disait que dès que le bouchon qui flottait s’enfoncer, il fallait tirer ! Forcément lui, premier coup, il chopait un poisson et le tenait fermement dans le rafiot.

- Prenez le bâton et assommez-le un bon coup sur la tête !

Bon il n’était pas trop gros non plus donc pas si difficile à assommer je pense ? Yusuke fit sa première tentative, et si dans un premier temps, après un bon coup sur le crâne, l’animal se figea … il finissait par rebouger le bougre !

- Plus fort !
- File-moi ca !


J’attrapais le bâton à mon tour pour donner un coup sur la tête du poisson de toute ma force mais … j’avais trop de force pour une femme. Beaucoup trop de force, même sûrement plus que ce pêcheur professionnel. Limite le crâne du poisson n’était pas explosé là et le mec se retrouvait avec du sang partout …

- Euh, qui veut de la bouillabaisse ? Petit blanc avant que le pêcheur n’éclate de rire en mettant le poisson dans le seau quand même, après tout, il avait juste la tête éclatée, le corps, ca allait !
- Au moins on peut dire qu’il est assommé pour de bon ! Mais frappez moins fort la prochaine fois quand même.

Bon, il nous tendait des cannes à pêche, à notre tour de tenter d’attraper un poisson ! Ca n’avait pas l’air bien sorcier après sa petite démonstration, mais encore fallait-il avoir le réflexe de remonter tout de suite la prise dès que le bouchon s’enfoncer dans l’eau. Je sais que Yusuke est suffisamment agile pour ca, par contre, aurait-il la force de remonter un gros gabarit ? Héhéhé … Roh je suis vilaine je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 5 Sep - 9:13

C'était quand même super agréable de manger une glace comme ça dans ce genre de décor. On avait vraiment l'impression d'être en vacances avec les étalages d'étoffes et autres marchandises, les fruits et légumes exotiques et surtout, les gens qui étaient tous bronzés. Pour ma part, c'était surement l'une des meilleures glaces que je n'ai jamais mangée, et visiblement, il en était de même pour Sheli qui dévorait la sienne avec appétit!

Mais l'heure tournait, on avait passé pas mal de temps entre la forêt et le temple, surtout qu'on avait perdu un temps fou à essayer d'entrer dans la chambre du Priant sans succès. Mais au moins maintenant, et bien on pouvait profiter du reste de la journée tranquillement pour reprendre le bateau demain.
Mais là, on était d'abord partis pour faire une petite pêche! Et on se dirigeait vers une sorte de barque avec un gars qui préparait soigneusement ses filets, ses cannes à pêche et même un petit harpon avant qu'on ne s'approche de lui et qu'on lui demande s'il pouvait nous apprendre à pêcher.

Il semblait ravi de nous emmener avec lui, manifestant qu'il était rare de nos jours de voir des petits jeunes s'intéresser à la pêche! Aussi on grimpait à bord, je l'aidais pour ma part à dénouer ses filets, c'était un truc facile quand on avait les doigts aussi agiles que moi... pendant ce temps, il expliquait au moins les bases de la pêche à la canne, en particulier à Sheli. Il lui montra comment mettre l'asticot sur l'hameçon - je n'en perdais pas une miette tout en continuant de m'occuper du filet - et ensuite il plongea le fil dans l'eau. Un petit plomb faisait couler le tout et en quelques secondes à peine, le bouchon de liège coula et il tira d'un geste vif et habile pour sortir un beau poisson et le mettre dans la barque, maintenant le corps afin qu'on l'assomme!

Je me disais qu'une bête pareille ne devait pas nécessiter une grande force, aussi je prenais l'espèce de massue en cuir qu'il me tendait pour donner un coup sec, et si le poisson cessa de bouger dans un premier temps, ça ne dura pas et Sheli dut l'achever en lui réduisant la tête en bouillie!

«Va falloir qu'on trouve un juste milieu...» que je disais en pouffant de rire! Le pêcheur nous tendit à chacun une canne à pêche, j'avais bien retenu la manière d'enrouler l'asticot de sorte que l'hameçon ne soit pas trop visible tout en lui laissant la possibilité de se tortiller, puis je plongeais le fil dans l'eau et j'attendais.

«Comment s'appellent les poissons que l'on peut pêcher par ici?» le pêcheur eut un léger sourire, comprenant bien qu'on n'était pas de Spira, bien qu'il s'en doutait surement depuis le début. Mais probablement pensait-il qu'on venait simplement d'un autre monde d'Héméra, en tout cas, il répondit simplement
- «Surtout du thon on va dire. Après il arrive de choper quelques sèches et des calmars. Les gros bateaux partent souvent plus loin au large et ramènent de l'espadon parfois, les sahuagins peuvent attaquer parfois et depuis la fusion des mondes, ils ne s'évaporent plus en furolucioles, ils deviennent soit de la poudre de cristal, soit ils demeurent inertes et on peut les manger!»
- «Des sahuagins? On connaît ça nous!»
même s'ils n'avaient pas du tout la même tronche, c'était sensiblement la même chose, et sur Pulse aussi on les mangeait! Ma ligne s'enfonça alors d'un coup brusque et je tirais sur la canne avant de me rendre compte que ça devait être une belle bête car j'avais du mal à le sortir!
«Houla!! Je crois que vous m'avez attrapé un thon! La ptite dame va vous aider à tirer sur la canne, je vais avoir besoin du filet!» Sheli venait donc m'aider à tirer pour sortir progressivement le poisson de l'eau, on voyait sa tête qui dépassait et le pêcheur nous indiqua de ne pas bouger «restez comme ça, juste la tête hors de l'eau! Il va s'asphyxier et ce sera plus facile!» on ne bougeait pas d'un cil, j'avais déjà mal aux bras - j'ai déjà dit que j'avais pas une grande force? - et heureusement que Sheli tenait la canne avec moi, et en réalité, seul mon égo m'empêchait de la laisser gérer la situation toute seule, car je doutais fort de lui être utile là! Il finissait par plonger le filet sous le poisson d'un geste habile avant de le faire remonter, il avait chopé au passage deux petits poissons qui avaient surement été curieux du sort du gros, mais le pêcheur les rejeta à l'eau, trop petits pour être mangés surement!

D'un coup sec, il assomma le thon avant de le mettre dans son seau rempli de glace

«Une belle prise, jeune homme! Je vous en fais cadeau si jamais vous réussissez à me pêcher autre chose!» cool! Du thon! Alors ça, quand c'est bien frais, y'a rien de meilleur en carpaccio! J'étais plus que motivé à l'idée de préparer cette bête pour le souper, aussi hop! Même si j'étais en sueur après une telle pêche, je remettais un nouvel asticot sur l'hameçon et c'était reparti! Je regardais au large un peu, des dauphins sautèrent hors de l'eau à l'horizon et je me demandais quelle autre faune il pouvait bien y avoir par là bas... des baleines des phoques? ce genre de choses? Je fus tiré de mes pensées par une nouvelle prise, un peu moins grosse cette fois, mais le pêcheur ne rechignait pas. Visiblement, il pêchait le matin pour la vente, et l'après-midi c'était pour le repas de sa famille, donc il n'était pas spécialement intéressé par la quantité! Au final, on lui avait bien rempli son seau à nous trois, et on avait donc gagné un thon magnifique!

Il fallait que j'achète des citrons, j'en avais vus sur le marché, et un peu d'huile d'olive aussi... on allait se régaler ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 5 Sep - 14:02

Spoiler:
 

Oui bon, même pour la pêche finalement, c’était le même schéma que pour le combat : Yusuke, c’était l’agilité et l’habileté, et moi, j’étais la bourrine de service. Maintenant que le pêcheur nous avait montrés comment faire pour attraper un poisson, on tentait notre chance ! Je n’avais pas trop de mal à installer l’appât non plus, c’était pour la suite qu’il fallait voir les résultats. Yusuke se renseignait sur ce qu’on pouvait attraper ici et j’étais étonnée d’entendre qu’il y avait les mêmes espèces que chez nous ! Enfin après, le nom était le même, mais est-ce que le poisson en lui-même serait pareil ? On allait bientôt le savoir. Je soupirais en voyant que je ne prenais rien de mon côté, mais mon époux, lui, réussit ! Mais ca semblait être un gros gabarit puisqu’on me demanda de l’aider. Je sortais vite ma ligne – oui parce que si j’en chope un en attendant et de ce même type, ma canne va partir ! – pour aller aider mon cher et tendre et je riais intérieurement. Oui je le connais, son égo va en prendre un coup là !

Je tenais fermement la canne jusqu’à ce le pêcheur remonte le thon à l’aide de son filet et c’est lui qui se chargea de l’assommer ! Oui parce que moi je me connais, je l’aurai encore explosé. Bon, allez, on devait remonter d’autres poissons, comme ca on gagnerait le thon pour ce soir, et effectivement, il ressemblait à ceux qu’on connaissait sur Gran Pulse. Je retournais à ma propre canne pour tenter d’attraper d’un poisson mais une fois de plus, c’est mon époux qui attrapa le poisson. Hey !!

- Mais c’est pas vrai !! Tu me voles les poissons !

Oui bon c’est un voleur, mais quand même ! Il va jusqu’à piquer les poissons, groumph. Ah ? Ou pas ! Quelque chose tirait sur ma ligne et je remontais d’un coup sec ! Ce n’était pas un gros poisson mais tout de même, ma première prise ! Bon celui-là, je ne tapais vraiment pas fort pour l’assommer puisqu’il était petit et là ce serait de la purée de poissons. Comment ils appellent ca déjà chez nous ? Ah oui, de la brandade ! Bref, on poursuivait, on avait déjà obtenu le thon à coup sûr, mais on poursuivait et on remplissait un bon seau. Mine de rien, une fois de retour au port de Kilika, je me sentais … bien ?

- C’était peut-être la première fois que je pêchais, mais je trouve que ca détend, pas toi ?

En plus on avait un gros thon avec nous ! Il faudrait le nettoyer, mais ca, je m’en chargerai. Je ne savais peut-être pas pêcher jusqu’à aujourd’hui, en revanche à Haerii quand on en ramenait, on m’avait appris à les vider et les laver. C’était dégueulasse à faire d’ailleurs mais soit, il fallait bien si on voulait le manger ! On passait juste devant les étalages pour que Yusuke prenne des citrons, quelques herbes, et de l’huile d’olive. D’ailleurs sur ce dernier, c’était les grosses bouteilles en verre, et la vendeuse faisait goûter en mettant un peu d’huile d’olive sur une fine tranche de pain frais qu’elle nous tendait. Pour qu’on juge de la qualité de son huile, j’imagine … Mais la vache, elle était trop bonne !!!

- Elle est vraiment délicieuse ! Ca doit être du 100% fait maison cette huile non ?
- En effet.
Répondit-elle avec un grand sourire. - Vous voulez une bouteille ?

Ah bah ca, avec plaisir ! Rien à voir avec les bouteilles d’huiles industrielles qui venaient de Cocoon ! On n’avait pas d’oliviers à Néo-Bodhum alors le NORA était obligé de faire du commerce avec Cocoon. Mais là, c’est limite si ca n’avait pas un goût différent alors que les ingrédients utilisés étaient pourtant les mêmes. Bon, on retournait à l’auberge maintenant où il fallait repayer 50 gils pour la chambre. Forcément, on avait dit qu’on partirait peut-être dès ce soir pour Besaid, mais on se rendait compte qu’il valait mieux le faire demain. L’heure avait filé de toute manière et je doute qu’il y ait encore des bateaux qui partent.

De là, on se mettait aux fourneaux avec l’aubergiste ! Ou presque, mais j’empruntais son grand évier et un couteau pour ouvrir le thon et le laver. Inutile de le dire, mais ca puait tout à coup là-dedans … C’est dingue de se dire qu’il fallait passer par une étape aussi dégueulasse avant que ce truc ne devienne un superbe plat appétissant mais bon, c’est souvent comme ca avec la viande et le poisson ! Je mettais un temps fou à le vider mais je le rinçais une dernière fois avant de le mettre sur une grosse planche sur la table. Tant qu’à faire, je découpais les filets … et pour la suite, c’était à mon époux de jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 5 Sep - 17:22

Une bonne partie de pêche, c'était peut être la première fois qu'on s'y mettait, c'était n'empêche bien sympa! Bon, je ne sais pas si c'est mon aptitude naturelle à passer inaperçu qui aide les poissons à mordre, mais rapidement, Sheli se met à bouder car j'en attrape un peu plus qu'elle! Heureusement qu'elle en chope aussi, bien qu'on laisse à chaque fois le propriétaire du bateau décider si on les garde ou non, car parfois ils ne sont pas comestibles ou alors ils sont simplement trop petits. Le plus important pour lui est juste de remplir son seau pour le dîner de ce soir, et vu tout ce qu'on a pris avant qu'il juge que c'était bon, j'en déduisais qu'il devait avoir une famille sacrément nombreuse!

On retournait donc en ville, et en chemin, je me tournais vers mon épouse avec le seau contenant l'énorme thon à bout de bras - bon en fait, il n'était pas si gros que ça comparé à la taille que peut prendre normalement une telle bête, mais il faisait quand même bien 4-5 kilos au moins!

«Je sais pas si ça détend, mais c'est sympa en tout cas. J'ai pas vu le temps passer... mais je suppose aussi que c'est parce que ça mordait bien. Ça doit être moins drôle quand tu restes à attendre des heures qu'un poisson veuille bien se pointer.» surtout que bon, on ne doit pas trop parler pour que nos conversations ne fassent pas fuir les poissons, donc forcément, ça pourrait vite devenir chiant en fait. Mais là, on avait eu de la chance donc ça avait été bien sympa.

On s'arrêtait pour faire des courses en chemin. Je trouvais sans problèmes de beaux citrons verts, et une petite bicoque faisait des bouteilles d'huile en tout genre, dont de l'huile d'olive. Elle nous en faisait goûter un peu sur du pain, et elle était vraiment bonne! Bien meilleure que celle de Cocoon et pourtant, ma mère avait quand même une bonne adresse pour en acheter! On en prenait donc une bouteille, avec notre sac sans fonds de toute manière, ça ne nous pèserait pas. Quelques herbes et on retournait à l'auberge où on devait de nouveau payer 50 gils pour une nuit. On montrait nos trésors à la gérante qui fut ravie, bien que j'insistais pour préparer moi-même le repas.

On allait rapidement poser nos affaires avant d'aller en cuisine. Sheli s'occupait de préparer le poisson en le vidant, le nettoyant puis en retirant la peau et en coupant de gros filets. Moi je préparais la marinade: citron, huile d'olive et herbes fraîches. L'aubergiste nous regardait faire tout en nettoyant progressivement le plan de travail. Elle gardait apparemment les arêtes pour en faire du bouillon de poisson pour plus tard dans un autre plat, quant à la peau et les entrailles, elles finirent dans la gamelle du chat.

Je prenais ensuite le relais de Sheli en coupant le poisson en gros dés pour ensuite les mettre dans le saladier avec la marinade. J'avais coupé des oignons et de l'échalote en fins petits dés aussi, et je laissais reposer le tout avant de le mettre au frais - donc dans une sorte de caisse avec des glaçons puisqu'il n'y avait pas de frigo ici... d'ailleurs?

«Excusez-moi mais... comment vous faites les glaçons?» ben oui, sur Cocoon, on a des congélateurs quoi.. et là pourtant, tout le monde semblait en avoir! L'aubergiste pouffa de rire avant de me montrer son bracelet, qui ne semblait pourtant rien avoir d'extraordinaire...
«Les gemmes mon garçon! Il suffit d'une opale, et on peut créer des glaçons presque à volonté! Pas très pratique pour combattre, mais efficace en cuisine! Beaucoup d'habitants de Kilika les ont adoptées pour leur faciliter la vie. Les beryls lorsqu'on a un problème d'eau pour la vaisselle, les rubis lorsque le four est en panne, ce genre de choses!» ah pas bête!
«Mais comment vous faisiez avant les gemmes?»
- «On avait nos propres pouvoirs à l'époque, vous savez? Il n'y a pas que les invokeurs qui pouvaient utiliser la magie. Chacun apprenait ce dont il avait besoin, les parents l'enseignaient à leurs enfants par le biais de leur sphérier, ce genre de choses...»
sur le coup, j'avais un peu buggé sur le terme sphérier avant de me dire que ça devait être un peu la même chose que leur cristarium...

«Je vois... c'est bien n'empêche que vous ayez pu vous adapter comme ça! Bon... on va laisser reposer tout ça jusqu'au repas. Vous auriez du riz et des tomates? Ça se marie très bien avec!»
- «Oui... allez prendre un bon bain tous les deux. Vous sentez le poisson! Je m'occupe de ça!»
je pouffais de rire, elle avait un côté très maternel. Sauf que sur le coup, je me souvenais qu'il nous faudrait du temps pour avoir de l'eau chaude, mais en fait, sa fille avait déjà prévu le coup et nous avait tout préparé! Cool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Ven 5 Sep - 18:50

Petit moment de cuisine tous ensembles ! Même lorsque nous étions chez nous à Néo-Bodhum, j’aimais bien qu’on cuisine tous les deux ensembles. Bon il arrivait que chacun fasse la cuisine tout seul mais je trouvais que c’était plus sympa et convivial quand chacun y mettait du sien. Même lorsque j’avais fini mon travail avec le poisson, je restais à côté de mon époux pour voir comment il faisait son carpaccio de thon. La marinade était simple et pourtant appétissante, j’avais hâte de goûter tout ca mélangé ! Il faut dire déjà que les citrons autant que l’huile que les herbes étaient fraîches et ne sortaient pas d’usines comme sur Cocoon. Tout était fait à la main, les fruits étaient cueillis à même les arbres avant d’être mis sur le marché, bref, j’avais presque l’impression de manger des plats typiques de Gran Pulse avec des produits vraiment frais et bons surtout.

Yusuke avait interrogé nos hôtes sur la manière dont ils faisaient la glace, j’avoue que je n’y avais pas pensé plus tôt, mais j’étais plutôt contente de voir qu’ils savaient se débrouiller avec ce qu’ils avaient. Disons que j’avais toujours été du genre à honorer cette façon de vivre – comme chez moi quoi – plutôt que ces gens comme sur Cocoon où tout leur tombait entre les mains grâce aux fal’Cie. Pour reprendre l’exemple d’une des héroïnes de Cocoon – Lightning – les gens étaient tels des animaux là-bas. Ils avaient à boire, à manger, ils avaient des logements pour vivre, tout ce qu’ils obtenaient, ils l’obtenaient des fal’Cie, comme des animaux de compagnie entretenus par leurs maîtres … Bon bref, pour revenir à nos moutons en tout cas, l’histoire du rubis utilisé pour la panne de four, voilà qui me rappelait un épisode désagréable, et l’agacement reprenait vite le dessus. Pour cette histoire de sphérier, je ne savais pas du tout ce que c’était mais comme Yusuke, je faisais l’hypothèse que c’était sûrement une sorte de Cristarium pour eux.

La dame prenait la relève pour la suite, si bien qu’on allait prendre un bon bain chaud de notre côté, la gamine nous avait déjà chauffé l’eau ! Dès qu’on se retrouvait seuls dans la salle de bain, je me déshabillais à vitesse grand V pour m’installer dans la baignoire et soupirer d’aise. Yusuke s’installa en face de moi et je baissais la tête vers lui en prenant la tête de la fille blasée de la vie.

- Eux au moins ils savent se débrouiller avec ce qu’ils ont et les gemmes leur sont utiles pour tout et n’importe quoi … Il n’allait pas comprendre pourquoi je faisais cette réflexion, je marquais un temps de pause avant de reprendre pour m’expliquer : - Quand je pense que ces foutus moines à Djose ont pleurniché pour leur four alors qu’ils auraient pu faire la même chose que ces gens avec les gemmes ! Je me suis faite griller pour rien !

Je soupirais longuement avant de détourner le regard et observer le médaillon de Ramuh que j’avais laissé sur le meuble d’à côté. Pas sûre que la Chimère de la Foudre apprécie que je foute son pendentif dans l’eau.

- M’enfin … D’un autre côté si je ne m’étais pas prise une châtaigne ce jour-là, je n’aurai peut-être appris que trop tard que j’avais perdu mes pouvoirs, et Ramuh ne m’aurait pas fait ce serment.

Car bon, même si on avait découvert la Chimère ce jour-là et sans être passés par cette histoire de four en panne, pour moi le fait que les éclairs de Ramuh puissent me blesser ne m’aurait pas étonné en fait. On parle d’une Chimère, d’un Eidolon pour nous, c’est un messager divin dans notre religion, et les Eidolons savaient toujours passer outre les immunités élémentaires de leurs cibles. Ca aurait été problématique. A croire qu’une fois de plus, toutes ces « coïncidences » n’étaient que l’œuvre du destin. Bref, pour revenir à un truc qui avait été dit un peu plus tôt, je relevais les yeux vers lui avec un air interrogateur.

- Tu crois que leurs sphériers est l’équivalent de nos Cristariums ? J’ai l’impression qu’outre nos cultures différentes, Spira et Pulse ont énormément de points communs … C’est presque perturbant. Je vais vraiment finir par croire que nos divinités sont les mêmes mais se déguisent juste en se donnant des noms différents.

Et nous n’avions pas vu les autres mondes encore. Etait-ce pareil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 6 Sep - 9:11

Tout était presque prêt pour le repas de ce soir! Aussi, l'aubergiste nous invitait à aller prendre un bain. Sa fille nous avait préparé l'eau chaude, donc on s'y rendait en retirant nos affaires. La petite nous signalait qu'elle partait pour le lavoir, et nous laissait donc un panier pour y mettre nos vêtements si on le souhaitait. Vu qu'ils étaient couverts de sueur, je n'allais pas cracher dessus donc j'attendais qu'elle sorte pour mettre tous mes vêtements dans le panier, ainsi que mon débardeur de ce matin.

Puis on se glissait dans l'eau, et rapidement Sheli revenait contre moi comme à son habitude, étant visiblement déprimée par le fait que les moines n'étaient pas aussi débrouillards que les gens d'ici...

«Tu sais, leur four n'était pas le même. Là bas c'était un four électrique, ici ça doit être un truc en pierre avec un foyer. Utiliser l'électricité à bon escient pour réparer un four ne doit pas être pareil que de simplement allumer un petit feu... mais je pense qu'ils auraient au moins pu essayer. La flemme surement.»

Ça ne m'étonnerait pas vraiment. Et puis, comme elle le disait, si ce n'était pas arrivé, le lien qui la relie à Ramuh aurait probablement été différent. En tout cas, je la ramenais un peu plus contre moi en déposant un baiser sur son front, me laissant simplement bercer par l'eau chaude. Avec notre partie de pêche, c'est vrai qu'on sentait le poisson, donc un bon bain, ça faisait du bien!
Sheli s'interrogeait encore sur cette histoire de sphérier, et j'approuvais d'un signe de tête face à ses remarques sur le sujet


«J'ai pensé la même chose, oui. Vu la manière dont elle en parlait, et vu comment ce monde semblait régi par les sphères, je suppose qu'ils devaient avoir un sphérier en eux qui leur permettait d'assimiler des pouvoirs. Elle a dit que ce n'était pas bien différent des gemmes après tout. Je ne sais pas si ça marchait vraiment comment notre cristarium, mais ça y ressemble beaucoup.» et oui, ça nous confortait de plus en plus sur le fait que Yevon était l'une de nos divinités. Le problème, c'est que chez nous, y'en a pas qu'une... je suppose que vu la manière dont Yevon semble gérer aussi les âmes des morts sur ce monde, ça pourrait être Etro, mais bon... je soupirais tout en caressant le dos de mon épouse en réfléchissant à tout ça.

«J'ignore si on pourra un jour avoir les réponses à tout ça. Je pense qu'il vaut mieux éviter de trop se prendre la tête à ce sujet... au final, les histoires de dieux doivent rester chez les dieux, non?» je lui souriais pour la rassurer avant qu'on ne prenne le savon pour se laver correctement, et nous débarrasser de l'odeur de sel et de poisson. Puis on se rinçait, on se rhabillait en vêtements de nuit avant de nous rendre sur la petite terrasse extérieure de l'auberge où on avait mangé hier. On voyait la petite passer avec le panier à linge avant qu'elle ne disparaisse, surement allait-elle au lavoir.

Je n'avais plus envie de harceler l'aubergiste de questions. Elle avait été vraiment sympathique jusque là, et disons que j'avais aussi l'impression que plus on avait des réponses, plus on se posait des questions, et là, j'avais juste envie d'être au calme.
Elle mettait la table, on l'aidait un peu avant qu'elle ne dispose le gros saladier de poisson au centre, avec du riz qui avait un peu refroidi et une salade de tomates!

On s'installait tous pour manger, une grosse cuillérée de poisson, du riz, des tomates et on mélange le tout avant de manger! Oh la vache! Le poisson était trop bon! Il fondait dans la bouche!

«Miam!! Y'a pas à dire, avec du bon poisson, c'est toujours meilleur!» je me tournais vers Sheli pour voir si elle aimait, en tout cas pour ma part, je me resservais! Et avec la quantité impressionnante qu'il y avait dans le saladier, on pouvait même inviter les voisins!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 6 Sep - 9:13

======================
Yusuke et Sheli passent au niveau 11
Sheli et Yusuke peuvent apprendre une limite de niveau 2

Restauration à 100% HP-MP > -50 gils [Chacun]
Gains: +150 gils [Chacun]
======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 6 Sep - 13:10

Voilà qui était bien, se débrouiller avec les moyens du bord. Forcément ca me rappelait l’épisode de Djose avec le four mais bon, je suppose que ce qu’il m’est arrivé devait arriver, tout simplement. Le sujet dérivait sur les Sphériers et les Cristariums par la suite, les ressemblances étaient troublantes, et plus ca allait, plus je me demandais si Yevon et Etro n’étaient pas une même et seule divinité. C’est vrai que pourtant, nous avions plusieurs divinités mais en réalité, il n’y avait que deux dieux, père et mère de toutes les autres. Bhunivelze, qui a donné naissance à Pulse, Lindzei et Etro – qui ont engendré les fal’Cie pour Pulse et Lindzei, et humains pour Etro - et Muin, qui était déesse de la mort avant Etro mais qui s’est ensuite réincarnée en elle. On peut donc dire que nos deux divinités principales étaient Bhunivelze et Etro … qui sait, peut-être que si un jour on l’apprenait, on pourrait faire le rapprochement entre Darkness et Nil … Enfin. Je levais les yeux vers Yusuke, en soit, ce n’était pas que j’avais besoin d’être rassurée sur quoi que ce soit, je m’interrogeais surtout, rien de plus.

- Oui. Mais tu me connais, les mystères, ca m’intrigue !

Que je lui répondais avec un large sourire. C’est vrai que j’étais très curieuse, et pour bien des choses. Enfin bon, nous étions venus nous laver, alors on se lavait. Même leur savon je l’aimais bien, allez savoir pourquoi, peut-être que se trouver dans une ambiance clairement différente de la ville, on voit vraiment le moindre détail sous un autre angle. On se lavait, on se séchait, on se mettait en pyjama, et on rejoignait nos hôtes pour manger. Et franchement ? Déjà de voir le saladier, c’était super appétissant, mais une fois en bouche, c’était le paradis pour le palais ! Yusuke semblait même s’applaudir et je me tournais vers lui en souriant.

- C’est trop bon, comme d’hab tu te débrouilles comme un chef.

Je me penchais pour l’embrasser avant de replonger le nez dans mon assiette. Je comptais bien me resservir également une fois l’assiette vide, mais là, j’en avais encore. Ca semblait plaire à tout le monde d’ailleurs ! La femme de l’aubergiste souriait tendrement en nous regardant, sur le coup, je ne réceptionnais pas son regard, jusqu’à ce qu’elle fasse une remarque :

- Vous formez un très joli couple. Vous êtes mariés depuis longtemps ?
- Non, nous sommes de jeunes mariés.
Elle semblait prendre l’air rêveuse tout à coup, ou un poil nostalgique plutôt avant de se tourner vers son propre mari.
- Vous me rappelez mon cher et tendre et moi-même quand nous étions jeunes !

Ah bah ca, je me mettais à sourire avec un air doux sur le visage. Je suppose qu’il y a toujours ce petit truc magique, féérique, dans la jeunesse et le début d’un couple marié. Cette petite chose dont on a envie que ca dure pour toujours. Je tournais la tête vers Yusuke en lui souriant, vu qu’il était juste à côté de moi, j’attrapais même sa main. Mais malheureusement cette petite ambiance romantique allait vite être cassé par l’aubergiste !

- Désolé par contre les jeunes, il y a un ami de Besaid qui est arrivé tout à l’heure d’ailleurs. Il doit être en train de s’occuper de son bateau là mais il viendra dormir ici ce soir, vous ne serez pas seuls dans la chambre.

Ah mince, notre intimité était détruite ! Bon bah, pas de galipettes ce soir ! Comment ca c’est la première chose à laquelle je pense ?? Plus important encore, j’en connais un qui va dormir sur la défensive pour s’assurer qu’on ne pique rien dans nos affaires. Ou à l’inverse peut-être pas … Les gens semblaient se faire tellement confiance que je ne suis pas sûre qu’ils songent au vol pour quoi que ce soit. Par contre, un bateau ? Besaid ?

- Il a son propre bateau ? Il rentre à Besaid quand ?
- Oh oui, c’est un modèle comme le Liki mais en un peu plus petit ! Je suis sûr que si vous allez à la fenêtre de votre chambre, vous le verrez sur le port ! Mais je crois qu’il part demain en début d’après-midi.
- Vous pensez qu’il acceptera de nous faire monter à bord ?
- Vous lui demanderez vous-mêmes mais je ne vois pas pourquoi il refuserait …


Chouette, comme ca, on se fait une grasse matinée ! Par contre wah, le gars devait être riche ou avait dû faire de sacrées économies pour se payer un bateau. Surtout que le Liki était déjà un sacré navire, le modèle d’en-dessous … A moins que ce soit le métier du gars de faire des voyages ? Allez savoir, mais ca nous arrangeait de toute manière ! Je me tournais donc vers mon époux.

- T’en penses quoi ? On pourrait dormir comme ca sans devoir se lever pour aller se renseigner sur les horaires de départ ?

Oui bah la marmotte elle pense à ses heures de sommeil hein !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 6 Sep - 18:53

Encore une bonne soirée comme on les aime. Tranquille, conviviale, l'aubergiste et sa fille étaient vraiment gentilles et on mangeait comme des rois! Bon, surtout grace à moi je sais, mais franchement là, on s'était régalés!

Cependant, on n'allait pas être tranquilles pour la nuit, car elle avait un client qui était arrivé justement de Besaid. Donc on allait devoir partager notre chambre avec lui. Zut, si on avait su, on aurait fait quelques galipettes dans la baignoire!

«D'accord...» je ne cachais pas que j'étais un peu déçu mais d'un autre côté, il fallait bien qu'elle vive la ptite dame! Mais Sheli avait surtout réagi face au fait qu'il avait un bateau!

Et après on dit que c'est moi qui perds pas le nord hein? J'approuvais d'un signe de tête à l'idée de Sheli d'embarquer à bord de son bateau, ça ne coûterait rien de demander.

«C'est une excellente idée, oui. D'ailleurs, on pourra lui proposer un peu de notre repas pour le remercier d'avance?» vu qu'il en restait après tout, autant en profiter. Le client en question ne tarda pas à arriver, et l'aubergiste l'invita donc à s'asseoir et il semblait plutôt intéressé en effet par ce qui était servi! Tant mieux! On le servait donc généreusement avant que je ne me tourne vers lui en faisant la conversation

«Dites, vous venez de Besaid, c'est ça? On aurait aimé aller visiter un peu cette île demain...»
- «Ah? C'est assez rare pourtant que notre île attire les touristes, surtout depuis les derniers événements...»
je penchais la tête sur le côté, sans vraiment comprendre
«Les derniers événements?»
- «Ah, vous n'êtes pas du coin, vous. Ben en fait, autrefois.. notre île abritait le temple de la chimère Valefore»
oui, ça on le savait, aussi j'approuvais d'un signe de tête «mais depuis que Lady Yuna a réussi à vaincre Sin...» tiens, lui il gonflait le torse en disant ça? Apparemment, il n'était pas de ceux qui la considéraient comme une terroriste! Il semblait l'admirer même «les chimères ont disparu et Besaid est juste devenu un petit village tranquille, en sécurité. Mais il y a plusieurs jours, un groupe d'individus très louche a investi le temple, et... on ne sait pas comment ils ont fait, mais ils ont réussi à ramener Valefore!!»

J'écarquillais les yeux avant de regarder le verre du type, mais non.. l'aubergiste ne nous avait donné que de l'eau
«Vous voulez dire que la chimère du vent est Valefore et donc qu'elle se trouvait simplement au temple peut être?»
- «Non, rien à voir avec la chimère qui aurait été vue dans les plaines foudroyées. On dit que quand vous rencontrez les nouvelles chimères, vous disparaissez... des al-bhed ont vu les trois jeunes femmes disparaître comme par magie dans la plaine avant de réapparaître avec un orbe...»
hmm... oui, comme nous en fait, on avait disparu apparemment... «là, tout le monde l'a vu!! Et puis il était bizarre, on aurait dit qu'il se décomposait. Et les gens louches ont dit qu'ils l'avaient.. fabriqué.»

Fabriqué??? J'affichais un air effaré mais l'aubergiste semblait être au courant de cette histoire. Surement que ça date de plusieurs jours et que le marin était déjà venu la raconter.
«On peut... fabriquer une chimère?»
- «Des rumeurs circulent comme quoi, cette organisation cherche à les recréer, oui. Des types capturent des monstres et essaient de recruter des gens pour les aider en leur disant que ça leur permettra de ramener nos chimères. Pas celles d'Héméra, vraiment celles de Spira. Je crois que plusieurs anciens invokeurs ont rejoint leur cause dans l'espoir de retrouver leurs chimères perdues.»


Hoy... tordu tout ça! En tout cas, je buvais ses paroles. C'était incroyable d'imaginer un tel pouvoir! Bien que ça me faisait penser aux eidolons du groupe de Pulse qui avait investi Eden... ils avaient un côté mécanique aussi comme beaucoup de Fal'Cie, donc je suppose que faire des machines chimères était... possible. Mais vraiment bizarre par contre! Je me demandais ce que cette organisation avait à gagner en faisant ça... et pourquoi des invokeurs s'en mêlaient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Sam 6 Sep - 21:48

Spoiler:
 

Justement en parlant du loup, le voilà qui ne tarda pas à arriver. Ce fameux invité venant de Besaid et si je ne perdais pas le nord pour l’histoire du bateau, Yusuke l’acheta presque en lui faisant goûter son super carpaccio ! Il expliquait pourquoi on voulait venir à Besaid et les explications qui suivirent étaient ma foi … surprenantes. Valefore ? Reconstitué de toutes pièces ? Fabriqués ? Par des individus ? Je ne comprenais pas, mais qui faisait ca ? Et dans quel but ? Cependant, nous avions appris plein de choses sur Spira, et je m’interrogeais …

- N’est-ce pas dangereux ? De ce que j’ai compris donc, quand cette Yuna a vaincu Sin, les Priants et les Chimères ont disparu n’est-ce pas ? Ca veut dire que les deux sont liés … Cette organisation ne craint-elle pas que ramener les Chimères de Spira ramènera aussi Sin ? C’était insensé, surtout que Sin terrifiait le peuple depuis des siècles. Mais pire encore, et si justement c’était le but de l’organisation ?? La mine de ce type s’assombrit légèrement.
- J’ose espérer que cela n’arrivera pas … Mais de vous à moi, Dame Yuna nous a confiés que Sin n’était qu’une puissante Chimère dont le créateur se servait comme bouclier. Et arme de destruction massive. J’écarquillais lentement les yeux. Mais c’est encore pire dans ce cas !!!
- Et cela ne vous inquiète pas plus que ca ? Une organisation qui cherche à ramener vos Chimères et vous savez que l’une d’elles peut être Sin ?

J’imagine déjà qu’il doit être très difficile de « fabriquer » une Chimère lambda, elles sont déjà puissantes de base, mais de ce qu’on savait, Sin était pire. Ce serait davantage compliqué mais imaginons que ce soit le cas ? Et même si Sin n’était pas une Chimère, ca n’empêche que comme je le disais, il était évident qu’il y avait un lien entre lui et les Priants – qui engendraient les Chimères. Si l’un réapparaît, pourquoi pas l’autre ? Je tournais les yeux vers Yusuke, oh la, j’ai l’impression qu’Héméra cache bien des choses en dehors des Cristaux et de leurs nouvelles Chimères.

- Enfin … Veuillez nous excuser, je pense qu’on va aller se coucher.

Je ne laissais même pas le choix à mon époux, je l’embarquais avec moi. Le nouvel invité ne venait pas tout de suite, sûrement qu’il profitait un peu d’être avec ses amis, de ce que j’avais compris, mais ce n’était pas plus mal. On allait pouvoir être seuls temporairement. Je m’installais sur le matelas en soupirant longuement, c’est quoi encore cette histoire ?

- Tu en penses quoi de tout ca ? J’avais déjà l’impression que l’histoire de ces Cristaux allait causer des problèmes si plusieurs personnes étaient à leur recherche … mais on dirait bien que d’autres ont bien des projets. Ce n’est pas comme si on avait quelque chose à faire avec cette organisation, mais j’ai un mauvais pressentiment …

Disons que cette idée que Sin pourrait peut-être revenir – ou même une nouvelle calamité que ces gens fabriqueraient de toutes pièces – ne m’inspirait vraiment pas confiance. Parce que bon, dans quel but sinon ramèneraient-ils les anciennes Chimères ? Qu’est-ce que cela leur apporterait ?

- Franchement, à quoi ca leur sert de ramener des Chimères disparues sur Spira ? On a bien compris qu’elles étaient importantes uniquement parce que Sin menaçait le monde autrefois. Mais il n’est plus là, alors elles servent à rien ! A part à être utilisées comme des armes.

Vu comment c’est parti, je sens que je vais avoir un mal fou à m’endormir moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 7 Sep - 10:00

Spoiler:
 
L'aubergiste et son invité nous en apprenaient vraiment beaucoup sur Spira et les derniers événements. Sauf que bon, cette histoire de chimère créée ne nous plaisait pas beaucoup et le pêcheur posa un doigt sur ses lèvres pour que Sheli baisse le son

«Chuuuut! Cette nouvelle ne doit pas se répandre! Pratiquement personne n'est au courant, c'est une information que nous avons fait en sorte de ne pas trop faire sortir de Besaid pour éviter de faire fuir les touristes...» ben alors?
«Pourquoi est-ce que vous nous en parlez dans ce cas?» le gars se mit à rougir, visiblement il se rendait compte qu'il avait un peu trop parlé, oui. Je soupirais et Sheli semblait en avoir eu assez elle aussi. Mais de toute évidence, personne n'avait pu songer qu'en ramenant des chimères, on pouvait ramener Sin. Cependant, alors qu'on se levait, le jeune homme leva quand même les yeux vers elle

«Ne vous en faites pas pour Sin. S'il revient, Dame Yuna le vaincra encore!» je me tournais vers lui d'un air assez... dubitatif. Honnêtement, sa foi était assez touchante, mais pour ma part, j'avais surtout l'impression qu'il essayait de s'en convaincre lui-même plus qu'autre chose. On retournait dans notre chambre, je m'approchais de la fenêtre pour tirer le rideau avant de venir vers le lit. Sheli semblait avoir été pas mal chamboulée par tout ça, et je pouvais la comprendre..

«Je sais pas trop. Je pense que les hommes ont toujours eu soif de pouvoir, peu importe sur quel monde apparemment... ces cristaux allaient forcément attirer de mauvaises personnes.» je venais passer mon bras autour de ses épaules pour la rassurer un peu et la bercer. Je regardais vaguement dans le vide, droit devant moi, là où le mur était tapisséd'un joli canevas représentant surement Ifrit sur la plaine à l'entrée de la forêt. Je rapprochais encore davantage Sheli de moi pour qu'elle niche son nez dans mon cou, on en avait vu d'autre non?

«Peut être que c'est justement ce qu'ils veulent. Une arme... après tout, on ne sait pas à quoi ressemblent les autres mondes. S'ils ont de meilleures armes, une meilleure technologie, ils cherchent peut être un moyen de les égaler ou de les surpasser. On a toujours peur de l'inconnu.» je déposais un baiser sur son front en continuant de la bercer.

«Allez, ne te pose pas tant de questions. Ça ne nous concerne pas après tout. Si c'est propre à Spira, en se retrouvant sur les autres mondes, probablement qu'on n'entendra plus parler d'eux!» par contre, dommage que l'autre ne nous avait pas dit qu'on ne pourrait pas aller au temple. On était surement partis pour se rendre là bas pour rien, si ce n'est qu'on en apprendrait quand même davantage sur ce monde. Je finissais par l'embrasser tendrement et j'attrapais mon carnet pour noter tout ce qu'on avait appris aujourd'hui. Les Priants, Ifrit, la salle de l'épreuve, les furolucioles aussi, et cette organisation qui essayait donc de recréer les chimères. J'avais pris une page à part pour celle-ci, car j'avais le pressentiment qu'on pourrait les rencontrer un jour ou l'autre ceux la...

Je refermais mon carnet d'un geste sec avant de m'allonger carrément cette fois et tendre le bras pour qu'elle vienne contre moi

«Viens... ça sert à rien d'y penser pour le moment. On a tout le temps de voir les choses venir.» j'essayais de la rassurer comme je pouvais, c'était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 7 Sep - 13:30

La soif de pouvoir et l’autorité suprême, voilà deux choses qu’on trouvera partout, peu importe le monde où nous nous trouverons. Du moins j’ai l’impression. Sur notre monde, il ne faut pas croire, tous les Hommes n’étaient pas bons … On ne pouvait pas dire sur Gran Pulse avoir ce genre de soucis, ceux qui avaient du pouvoir étaient ceux qui étaient maudits, sinon, c’était les fal’Cie, et ils n’avaient aucune émotion ou envies particulières contrairement aux humains. Sur Cocoon en revanche après la guerre, les l’Cie ont été moins « produits » et le gouvernement et son armée ont pris le pouvoir de façon excessive, limite une dictature. Ils se donnaient le bon rôle, mais lorsqu’il s’agissait de prendre des mesures, c’était l’horreur, il suffit de prendre le grand exemple de la Purge … On vous fait croire qu’on vous emmène sur Gran Pulse pour débuter une nouvelle vie, mais on vous abat en plein milieu du chemin.

Bref. Ca c’était pour nous, mais concernant cette organisation, maintenant qu’on en savait quand même beaucoup plus sur Spira, il y avait de quoi s’interroger sur leurs intentions. Ramener des Chimères, Sin était apparemment une Chimère aussi … Et même s’ils ne ramenaient pas Sin, pourquoi fabriquer les Chimères si ce n’était pas pour les utiliser comme des armes ? C’était des armes sur Spira pour les Invokeurs autrefois, même sur notre monde les Eidolons étaient des armes surpuissantes, alors bon. Je sais très bien qu’on ne fréquentait et ne fréquenterait probablement pas cette organisation – on aimait trop notre indépendance pour ca – mais se dire qu’on pourrait être confrontés à leurs propres merdes à l’avenir, je n’avais pas confiance.

Je me blottissais contre mon époux, limite telle une enfant qui s’accrochait à son doudou, alors qu’il donnait son propre point de vue sur la question. Une arme … ils cherchaient à faire des armes en se servant des Chimères contre les autres mondes ?

- Ils ne semblent pourtant pas être en guerre contre les autres …

Peut-être qu’ils se préparaient justement au cas où … Mais bon, si ces activités commençaient à se répandre partout, les gouvernements des autres mondes vont commencer à se méfier et chacun de son côté va préparer ses moyens d’attaque et de défense ? Donc bon, le fait que Yusuke me dise que si ca se trouve, une fois sur un autre monde, on n’entendrait plus parler de ce genre de choses, je me méfiais …

- Tôt ou tard, les gens finiront par apprendre tout ca. Si tout le monde commence à se méfier des autres en créant des armes, les tensions vont finir par apparaître. C’est comme ca aussi que naissent les guerres …

Honnêtement, l’idée de vivre sur un monde où des guerres vont éclater, j’ai déjà donné lorsque je suis née.

- Je sais que de toute façon ca ne nous concerne pas, mais tu avoueras que vivre sur un monde qui pourrait avoir bien des problèmes à l’avenir, ca n’a rien de génial non plus.

Je soupirais longuement. Yusuke voulait prendre son carnet pour écrire un peu dedans, aussi je roulais sur le côté pour me coucher à côté de lui. Il avait dire de ne pas me tracasser avec plein de questions, j’étais d’une nature à m’interroger sur plein de choses, alors bon, c’était difficile de se vider l’esprit à cet instant ! J’étais allongée sur le côté, mais dos à mon époux. Non pas que je lui boudais, loin de là. De toute façon je n’arrivais pas à m’endormir et lorsqu’il termina, il s’allongea enfin et me tendit le bras pour que je vienne. Je me retournais alors pour venir me caler contre lui, lâchant un nouveau soupir avant de lever la tête vers lui, il essayait de me rassurer.

- Oui … merci … J’avais l’impression d’oublier quelque chose d’important, aussi je venais l’embrasser tendrement, sur le bout des lèvres, avant de forcer un petit sourire. - Au fait. Je t’aime …

J’avais comme le sentiment que je ne le lui avais même pas dit sincèrement depuis que nous étions revenus à la vie. Enfin après, il faut savoir – je pense que vous l’avez deviné à force – qu’on n’était pas ce genre de couples à se donner des surnoms stupides, à se complimenter avec des métaphores poétiques à longueur de journée, et à se dire « je t’aime » à tous les coins de rue. On avait nos petits moments de douceur, mais ils étaient là quand ils devaient être là, et c’est tout ! Et c’est justement pour ca qu’on les appréciait ces plus, ces petits mots doux.

Je ne m’endormais pas tout de suite, déjà parce que j’avais toutes ces histoires en tête, mais c’est lorsque je commençais à vraiment tomber de fatigue que le type de Besaid venait s’installer dans la chambre. Malgré lui qui souhaitait se faire discret, même moi je l’entendais et je grognais légèrement avant de chercher à me rendormir. Ah oui moi je suis ronchonne quand il s’agit de dormir, je ne supporte pas le moindre bruit la nuit, pire encore lorsqu’il y en a un qui me réveille en sursaut lorsque je suis sur le point de m’endormir. Le pire c’est que ce type ronflait en plus, du coup je mettais davantage de temps à retomber dans les bras de Morphée mais au bout d’une bonne heure, mon corps était trop épuisé, et je m’endormais quand même.

Par contre cette fois, je ne dormais pas bien. Si j’espérais faire une super grasse matinée avant de prendre le bateau, je me mettais le doigt dans l’œil. Il devait être à peine sept heures, l’aube se levait à peine, que je me réveillais. Je me levais même mais je disais à Yusuke de rester couché, j’avais besoin d’être un peu seul … En pyjama, je sortais de l’auberge pour aller marcher un peu sur les ponts en bois dehors. J’étais pieds nus, mais ce n’était pas comme si c’était très choquant dans ce village, tout le monde semblait marcher sans chaussures alors bon. Je n’allais pas très loin, je me mettais assise au bord de l’eau. Je ne me sentais pas très bien, psychologiquement parlant j’entends. Je pense qu’avec toutes ces histoires qu’on avait entendues, je commençais à avoir le mal du pays … Vivement qu’on quitte Spira. Et j’espère que les autres mondes n’étaient vraiment pas pareils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 7 Sep - 20:43

Ce n'était pas évident de réfléchir à tout ça. On ne connaissait pas ce monde, on ne connaissait pas les autres non plus, alors forcément...
«Je pense surtout qu'ils ont peur. Tu as d'autres mondes qui viennent se greffer au tiens, alors forcément, la guerre est inévitable. Je suis surpris d'ailleurs que ça ne soit pas parti en guerre tout de suite. Je suppose qu'ils ont tous eu tellement peur lorsque les mondes ont fusionné qu'ils ont préféré se chercher très vite des alliés que des ennemis.»

Malheureusement, ça ne vaut qu'un temps. Au début, on cherche juste des renforts, mais petit à petit, la différence finit généralement par conduire à la peur et à la haine. Ce sont des histoires de politique, et même si on n'est pas directement concernés, je me disais que pour le moment, on avait tout le temps d'y réfléchir. Déjà, on n'était pas le genre à sauver le monde, tant que cette organisation ne nous mettait pas des bâtons dans les roues, on n'avait pas de raison de les traquer.

Je l'invitais à venir contre moi pour dormir un peu... je savais déjà qu'elle allait avoir du mal à dormir, je pouvais m'en rendre compte rien qu'à la manière dont son cœur battait contre le mien. Mais je m'endormais par instants, me réveillant dès que le gars de Besaid venait se coucher, puis il me fallut un peu de temps pour m'adapter à ses ronflements, si bien que la nuit fut assez courte. Le lendemain matin, elle se réveillait la première, me réveillant par la même occasion, mais m'invitant à rester couché. Dans un premier temps, je la laissais, je savais qu'elle voulait être seule, mais je savais aussi que cet état ne durait pas.

Aussi, je finissais par me lever et je demandais si par hasard ils avaient du café. Je m'attendais à ce que l'aubergiste me dise non, car dans ce genre de ville, je présumais qu'ils n'en faisaient pas pousser, mais en fait si! Sauf que c'était plus long à faire, mais je demandais quand même si c'était possible, quitte à ce que je l'aide. Donc on allait rapidement récupérer des grains de café pour les mettre dans un petit moulin qu'il fallait moudre à la main avant qu'elle ne le fasse infuser. Je prenais une belle tasse avec du sucre, ainsi qu'une autre tasse avec du thé pour moi, et je sortais pour rejoindre mon épouse... je n'avais pas de mal à demander si on l'avait vue, une femme à la peau claire comme elle, ça ne passe pas inaperçu dans le coin.

Je venais donc m'asseoir à côté d'elle en lui tendant sa tasse de café

«Tiens.... ça a pris un peu de temps, mais on a réussi à te faire du café! Je pense qu'il devrait être bon, à mon avis, tu n'en as jamais bu de l'aussi frais.» fraîchement moulu en tout cas!

Je soufflais sur ma tasse de thé, les bateaux étaient déjà partis pour la pêche aussi c'était calme.

«Tu n'arrives pas à arrêter de penser à cette organisation hein?» je me tournais vers elle... oui, je commence à la connaître à force. Contrairement à moi, elle a un côté altruiste depuis bien longtemps. Elle n'aime pas l'idée que des gens puissent souffrir, et je sais qu'elle voudra au moins essayer de faire quelque chose. Je venais prendre sa main en souriant doucement

«Écoute, si jamais on en apprend plus sur cette organisation, on essaiera de leur mettre quelques bâtons dans les roues à notre manière. Chieurs de service? Toujours prêts!» allez, s'il te plait.. un petit sourire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   Dim 7 Sep - 22:02

Quelle mauvaise nuit. Je n’avais pas bien dormi, par conséquent, j’étais encore très fatiguée, et quand on est crevés, ca n’aide franchement pas à positiver et à être de bonne humeur. Je pensais bien évidemment à cette histoire d’organisation qui avait à coup sûr de mauvaises intentions et qui allait déclencher de mauvaises choses sitôt que leurs projets se feraient entendre sur le globe. Mais je pensais à cette possibilité aussi que nous étions revenus à la vie dans un monde qui ne nous apporterait peut-être aucune bonne chose si les Hommes persistaient à faire de mauvaises choses. Ca avait déjà été le cas sur le nôtre, et il a quand même fallu attendre des siècles pour qu’on détruise presque l’équivalent d’une planète entière pour que les choses changent enfin. Nous ignorions qu’outre Spira, les autres mondes avaient pourtant déjà donné dans leurs lots de malheur, alors de mon point de vue, je me disais que si ca commençait comme ca, le pire était sûrement à venir. Si une organisation, puis une autre, puis encore une autre, commence à faire n’importe quoi et à se fabriquer des armes, ca va vite être le chaos. Et je ne parle pas des Cristaux dans tout ca et des personnes mal intentionnées qui doivent courir après pour leur propre quête de pouvoir. Car oui, ca, je mets ma main au feu qu’il y en a.

M’enfin. J’étais perdue dans mes pensées, je ne voulais pas rester longtemps dehors à la base, mais j’étais presque enfermée dans mon monde sans faire attention à ce qu’il se passait autour de moi. Si bien que je sursautais lorsque mon époux finissait par me rejoindre, mince, il a dû s’inquiéter de ne pas me voir revenir ! Je levais la tête vers lui alors qu’il me tendait une tasse de café fraîchement moulue, et je forçais un sourire tout en l’attrapant.

- Merci. Désolée, je voulais juste prendre l’air et rentrer. Mais je n’ai pas vu le temps passer …

Je tenais la tasse fermement de mes deux mains, je soufflais un peu dessus avant de boire une gorgée, et en effet, il n’avait pas du tout le même arôme que ceux que j’ai déjà pu boire par le passé. Le fait qu’il soit fraîchement moulu, et fait maison surtout. Il était sucré en plus – je n’aime pas quand il est trop amer – donc parfait. Enfin une bonne chose ! Mais bon, j’étais tellement fatiguée que je repartais très vite dans mon petit monde, fixant un point imaginaire devant moi jusqu’à ce que Yusuke ne me tire à nouveau de mes pensées.

- Oui …

Répondis-je spontanément lorsqu’il me demanda si je repensais à cette histoire d’organisation mentionnée hier soir. Il disait que si jamais on en apprenait plus sur eux, on chercherait à leur mettre des bâtons dans les rues, tels les emmerdeurs que nous étions – ouais faut pas croire. J’étirais un très fin sourire tout en le regardant avant de baisser les yeux vers ma tasse.

- Il n’y a pas que cette organisation qui m’inquiète. Ils ont des projets tellement louches que je le sens venir de loin que lorsque ca s’étendra ailleurs, ca va créer des problèmes. Pourquoi a-t-on été ramenés parmi les vivants et sur un monde totalement différent du nôtre ? Pour nous donner une nouvelle chance ? A quoi bon nous donner une chance si on a des risques de vivre dans un monde où on va se retrouver malgré nous au beau milieu de la merde des autres ?

Je soupirais longuement avant de reprendre une gorgée de café. J’en avais des frissons et je restais silencieuse pendant plusieurs secondes. Je n’étais pas sûre qu’il comprenne où je voulais en venir, aussi je me risquais à croiser à nouveau son regard.

- Je pense juste avoir le mal du pays, à force. Il faudra que je m’y fasse, et puis on verra bien si c’est pareil sur les autres continents. Mais bon. J’ai mon petit doigt qui me dit que de toute façon, tant qu’il y aura des humains quelque part dans l’univers, il y aura de la merde.

Il y aura toujours ceux qui veulent faire le bien, ceux qui veulent le pouvoir, et ceux, comme nous, qui aiment leur indépendance mais qui vont se retrouver coincés tôt ou tard au milieu des conflits à cause de crétins qui pensent qu’à se faire la guerre pour une question d’autorité, de puissance ou de territoire. Ouais, il y a des jours comme ca où je maudirai presque que la race humaine existe.

- Une part de moi a hâte de dégager de Spira, déjà. Je suis trop curieuse et impatiente de voir les autres mondes. Mais l’autre appréhende. Et si les autres ne valaient pas mieux que Spira ? Que notre propre monde ?

Je plissais des yeux un instant. Oui, c’était sûrement qu’un mal être passager … Il fallait que je m’y fasse et que je me prépare à toute éventualité, à entendre d’autres horreurs, ou au contraire, des choses plus agréables, lorsque nous serons ailleurs. Et puis il ne fallait pas oublier les Cristaux non plus, si les avoir peut nous permettre de rallier Gran Pulse à Héméra, peut-être que je me sentirai déjà beaucoup mieux à l’idée de me dire que mon monde natal soit là. Enfin, on verra, l’avenir est incertain comme on dit. La seule chose que je savais là maintenant tout de suite, c’est que j’étais crevée et que ce n’était pas la fatigue qui m’aiderait à redresser la barre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'île de feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Porto Kilika-