Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 En Ville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: En Ville.   Dim 3 Mar - 20:10

Sheli et Irvine viennent des plaines de Corel
===================================
La petite traversée dans les plaines s'était plutôt bien passée depuis Gongaga, jusqu'à ce qu'ils décident de laisser le chocobo se reposer. De là, les choses avaient dégénéré. D'abord, ils avaient affronté quelques monstres. Certes, ils n'étaient pas bien méchants en soit, ils avaient des sortes de petites roues dentelées qui faisaient plutôt mal lorsqu'ils se faisaient toucher, mais pour le reste ça allait! Sauf qu'ils n'avaient pas prévu que l'un des tonneaux exploserait en jetant une sorte de fumée noirâtre à la figure d'Irvine qui se retrouva alors carrément aveugle!

Bon, pas totalement non plus, mais sa vue était suffisamment brouillée pour qu'il ne voit pratiquement rien. Passant sa main devant ses yeux à plusieurs reprises, il fut plutôt angoissé à l'idée qu'il n'avait absolument rien pour se soigner, et Sheli n'avait rien non plus sur elle. Résultat, ils essayèrent tant bien que mal de se dépêcher de regagner la ville afin d'acheter rapidement un remède. Malheureusement, il était beaucoup plus difficile de marcher à une allure efficace lorsqu'on ne voit pas au-delà de quelques centimètres devant soi, et même si Sheli lui tenait le bras pour le guider au mieux, Irvine avait tendance à trébucher, que ce soit sur une irrégularité du sol ou une pierre qui avait eu la bonne idée de se mettre devant lui.

Fort heureusement, la ville était enfin là, mais leur soulagement allait être de courte durée car le temps qu'ils arrivent, tous les magasins étaient fermés! C'est donc avec une pointe de désespoir qu'il allait devoir attendre le lendemain...

«Attends... tu essaies de me dire que je vais devoir me laver et manger sans rien y voir?» sur le coup, il se mit à paniquer un peu, avant que sa faculté à toujours voir le bon côté des choses lui revienne à l'esprit, aussi il se tourna vers Sheli en affichant son petit sourire en coin!

«Tu comprends bien qu'il va te falloir m'aider pour toutes ces choses?» oui oui, il avait bien insisté sur le «toutes» puisque ça impliquait aussi qu'il se lave! Ils allaient devoir mettre leurs affaires à laver aussi d'ailleurs, puisque ce n'était pas à Gongaga qu'ils avaient pu le faire, et de toute évidence ils en auraient la possibilité ici puisque la ville avait tout de même une technologie avancée.

Ils se dirigèrent donc vers l'auberge, ou l'hôtel du moins, et Irvine se souvenait bien qu'il avait promis à Sheli une belle suite... seulement voilà, ses économies ne lui permettaient pas de se payer la plus belle de toute et c'est donc avec une certaine gêne qu'il se tourna vers la demoiselle

«2000 gils pour la grande suite... je n'ai pas assez sur moi. Ça t'ennuie si on prend celle d'en dessous?» d'un autre côté, quand on voyait ce qu'elle proposait - enfin la description qu'en faisait l'aubergiste plutôt puisqu'il ne pouvait pas voir le dépliant - cette chambre semblait déjà pas mal, bien qu'il n'aurait pas besoin de la télévision pour sa part. Quoi que cela impliquait alors qu'ils dorment encore dans le même lit! Et l'incident de l'autre jour était encore frais dans sa mémoire, il fallait peut être qu'ils en discutent un peu!

«T'es consciente qu'on va encore dormir ensembles? T'as pas peur de me sauter dessus?» même sans voir, il gardait son humour et son esprit de séducteur après tout! Mais ils pouvaient très bien économiser un peu leurs sous pour ne prendre qu'une chambre double classique à 200 gils chacun, au moins ils seraient dans des lits séparés mais il risquait clairement de se casser la gueule en voulant se lever le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 12:54

SheliQuel soulagement, le reste du voyage se déroula sans encombre, on aurait été bien embêtés s’il avait fallu combattre avec la cécité d’Irvine ! On avait enfin réussi à gagner Costa Del Sol, une ville clairement touristique mais que de malheur : toutes les boutiques étaient fermées à cette heure-ci. Je ne pouvais rien acheter pour soigner les maux du jeune homme, il avait devoir rester aveugle jusqu’au lendemain. Dans un premier temps, il semblait paniquer à l’idée de devoir manger et se laver seul, sans rien voir, mais il finissait par reprendre sa connerie habituelle, même en étant aveugle, pour me dire que j’allais devoir l’aider pour TOUTES ces tâches ! Je plissais des yeux quelques instants, la bonne blague !

« T’aider à manger, je veux bien, mais t’aider à te laver après ce qu’il s’est passé à Gongaga, je trouve ca presque osé ! »

Je sais qu’il déconnait et que l’histoire de Gongaga était déjà loin, mais quand même ! Je soupirais donc, scrutant un peu les rues à la recherche d’une auberge, ou plutôt hôtel vu la ville, et je finissais par le trouver.

« Viens, l’hôtel est par là. »

Je le traînais toujours par le bras pour le guider jusqu’à ce qu’on arrive à l’intérieur du bâtiment. Il ne pouvait pas lire ce qui était proposé sur les dépliants et panneaux, donc pas le choix, on se renseignait directement à l’accueil, et … effectivement, la plus belle des suites coûtait vraiment trop cher pour nous, aussi Irvine proposa de prendre plutôt celle d’en dessous, même si on risquait de dormir ensemble. Je me souvenais de ce qu’il s’était passé à Nibelheim aussi et je me mettais à rougir sur le coup et je baissais les yeux, et si lui ne pouvait le voir, le type de l’accueil, oui.

« Vous allez bien mademoiselle ? »
« Hein ? Euh … Oui ca va, on va prendre celle à 500 gils par personne. »


Ca répondrait à Irvine par la même occasion ! Puisqu’il était convenu qu’IL paierait la chambre, je le laissais faire … Quoi que, j’allais quand même devoir l’aider à compter sa monnaie pour qu’il ne donne pas trop – ou au contraire pas assez – hein ? L’aubergiste nous donna les clés pour la chambre, et je guidais une fois de plus Irvine jusqu’à destination pour m’émerveiller devant le luxe ! Dommage qu’il ne pouvait pas voir ca ! Enfin … Je le guidais de façon à ce qu’il s’assoit sur le lit et je déposais mes affaires dans un coin de la pièce. Je sortais mon téléphone par la même occasion, au moins ici, il y avait une tonne, du réseau !

« Je reviens. »

J’appelais ma mère, et le temps qu’elle décroche, j’allais m’enfermer dans la salle de bain pour m’isoler. Vu l’heure, elle devait déjà être à la maison, et ce ne fut qu’au bout de plusieurs longues secondes qu’elle daignait enfin répondre, visiblement contente d’avoir enfin de mes nouvelles ! Evidemment, elle voulait savoir tout ce qu’il nous était arrivés depuis notre départ, et pendant un bon moment, je parlais avec elle au téléphone jusqu’à en arriver à la mention de la cécité d’Irvine, et à cet instant, je sortais de la salle de bain. Elle disait qu’il faudrait acheter un collyre dans une boutique d’objets, mais ca, je m’en doutais bien ! Le seul problème, c’était qu’il fallait attendre jusque demain pour que le magasin ouvre. M’enfin, la conversation se terminait petit à petit, et je disais que j’essayerai de la rappeler une fois qu’on serait à Junon, s‘il y avait du réseau. Puis je rangeais mon téléphone pour revenir vers Irvine.

« Désolée, ca fait des jours que je voulais donner de mes nouvelles, mais les lieux qu’on a visité empêchaient toute connexion. »

Je venais m’asseoir à côté de lui, prenant un air triste même si, une fois de plus, il ne devait pas le voir.

« Comment tu te sens ? Il paraît que lorsqu’on perd un sens, tous les autres s’amplifient, c’est vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 16:16

Lui rappeler Gongaga n'était peut être pas la meilleure idée que la jeune femme ait eu, effectivement, Irvine n'en gardait pas un bon souvenir aussi il perdit d'un seul coup sa bonne humeur avant de se laisser guider jusqu'à l'hôtel. De là, il entendit les prix des différentes chambres, et c'est avec un certain embarras qu'il allait devoir demander à la jeune femme si ça ne la dérangeait pas de prendre une suite, mais pas la plus chère puisqu'il n'en avait pas les moyens.

De là, il lui rappela aussi qu'ils allaient devoir dormir dans le même lit et il se risqua à nouveau à une petite plaisanterie, bien que la jeune femme ne répondit rien? Que se passait-il? Il s'apprêtait à lui poser la question, son silence était perturbant mais l'aubergiste le devança et elle signala alors que tout allait bien. Malgré tout, il lui avait semblé sentir l'embarras dans sa voix. De toute évidence, même si elle avait envie d'un peu de confort avec une bonne chambre et une bonne salle de bain, l'idée qu'ils dorment dans le même lit l'agaçait. Il paya donc les 1000 gils pour la chambre en s'assurant avec Sheli de donner la bonne somme avant d'attendre pour monter.

Il ne dit rien malgré tout, se laissant guider à nouveau jusqu'à la chambre où Sheli le laissa assis sur le lit pendant qu'elle passait un coup de fil. Profitant qu'elle quittait la pièce, il resta quelques secondes figé, n'osant pas bouger de peur de se casser quelques choses - ou de casser du mobilier - mais il entendit du bruit dans le couloir rappelant un chariot, aussi il se laissa guider par le bruit, tendant les bras devant lui pour ne pas se cogner jusqu'à arriver à la porte qu'il réussit à ouvrir, faisant apparemment sursauter une femme qui se trouvait derrière

«Oups! Pardonnez moi... êtes-vous la femme de chambre?» la femme en question était bien plus petite que lui, et comme il regardait droit devant lui, elle comprit rapidement qu'il ne la voyait pas. Ce qui se confirma lorsqu'elle parla et qu'il baissa la tête
«Oui... que puis-je faire pour vous?»
«Je... est-ce qu'il y a une laverie dans cet hôtel? J'aimerais laver plusieurs affaires, dont celles que je porte actuellement.»
«Oui, monsieur. Il y a un panier à linge dans la salle de bains. Vous n'avez qu'à y mettre vos affaires et laisser le panier dehors ce soir! Je vous laverai tout ça et vous retrouverez tout votre linge propre demain matin!»
«D'accord, merci.»
«Vous avez du linge de rechange dans l'armoire si besoin. S'il n'y a pas votre taille, demandez à l'accueil, le téléphone est à côté du lit! Il vous suffit de décrocher et d'appuyer sur le zéro, c'est le bouton au centre et tout en bas du clavier.»


Elle lui avait donné suffisamment de détails pour qu'il s'en sorte. Il refermait la porte et retournait d'abord s'asseoir sur le lit, c'est alors que la demoiselle sortit, continuant de téléphoner avec sa mère avant de raccrocher et s'excuser pour l'attente. Il hocha de la tête pour signifier que ce n'était pas grave, puis il se baissa pour retirer ses bottes. Il n'avait pas besoin de voir pour ça. Elle lui demanda alors comment il se sentait, si c'était vrai cette histoire de sens décuplés et il hocha la tête de gauche à droite
«Honnêtement je ne vois pas de différence. Je suppose qu'il faut être aveugle pendant plus de temps pour que ça marche?» il semblait plutôt triste pour le moment même si Sheli ne devait pas comprendre pourquoi.

Il espérait trouver une solution pour la nuit, au final, il aurait peut être du lui payer cette chambre pour elle toute seule, et lui il aurait pris une chambre individuelle? Enfin maintenant c'était fait et il se leva donc pour essayer d'aller dans la salle de bain avant de s'arrêter.

«Tu devrais aller te doucher la première, parce que moi je vais mettre un temps fou entre le temps de trouver la douche, me déshabiller et me laver...» il retourna donc s'asseoir sur le lit, l'impression d'être un boulet finalement puisqu'il ne pourrait pratiquement rien faire sans l'aide de la demoiselle. Mais évidemment, même s'il avait plaisanté là dessus un peu plus tôt, il ne comptait lui demander de l'aider à prendre sa douche.

Il attendit qu'elle se rende donc dans la salle de bain, bien qu'elle avait du se rendre compte qu'il n'était pas dans son assiette, puis il se leva en espérant aller vers la baie vitrée pour l'ouvrir et prendre un peu l'air. Il eut bien du mal, heureusement qu'il voyait tout de même un peu et que sa vision était juste floutée, sinon ce n'était même pas la peine de chercher à se repérer. Il sortit donc sur le petit balcon en tâtonnant pour trouver la rambarde avant d'en tester la solidité, puis il s'appuya dessus et ferma les yeux. À défaut de ne pas voir le paysage au moins, il pouvait profiter de l'air frais.

Lorsque la demoiselle sortirait de la salle de bain, il lui demanderait de voir s'il y avait des vêtements à sa taille dans l'armoire, et si ce n'est pas le cas, d'appeler à l'accueil pour en demander. Puis il pourrait aller essayer de se laver pour de bon cette fois, et espérer que son humeur s'améliore et qu'il cesse de se prendre pour un boulet. Quoi que ça risquait de passer seulement le lendemain lorsqu'il serait guéri!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 18:32

SheliSi je m’écoutais, j’aurai joué les pipelettes pendant plus d’une heure avec ma mère au téléphone. Déjà que le temps que j’avais mis avait du paraître suffisamment long pour Irvine, une heure, vous imaginez un peu ? Le pauvre ! Au moins, c’était une bonne chose de faite, maintenant qu’elle avait de nos nouvelles, elle ne s’inquièterait plus pour le moment. J’étais revenue m’asseoir à côté du jeune homme, son état ne me plaisait pas beaucoup, mais nous ne connaissions pas Gaïa après tout ni les créatures qui y vivent, on ne pouvait pas se douter que nos adversaires étaient capables de nous aveugler. Il fallait se montrer plus prudent à l’avenir, réfléchir à l’éventualité qu’un monstre peut nous infliger une altération d’état gênante – c’était le but en fait, de gêner, mais passons.

Je lui demandais s’il « voyait » ses autres sens s’améliorer, car après tout, on dit souvent que lorsqu’on perd un de nos cinq sens, les quatre restants se développent ! Mais apparemment non, il lui manquait sa bonne vue, mais rien n’avait changé à part ca, ca ne devait fonctionner que chez quelqu’un qui perd définitivement un sens il faut croire, oui. Là, ce n’était qu’une perte due à un maléfice, rien de plus, le collyre que j’irai acheter demain saura guérir les yeux du jeune homme. Irvine semblait assez mal, ca s’entendait à sa voix, et pour l’instant, je pensais que c’était justement à cause de ce problème de vue, et je mis ma main sur son épaule pour l’encourager un peu.

« Allez, t’inquiètes pas, tu dois juste encore supporter ca ce soir. Demain matin, ce sera fini ! Tu vas pouvoir admirer mon beau visage ! »

Ou pas. C’était mon tour de faire un peu d’humour pour essayer de détendre l’atmosphère mais déjà il se levait pour tenter de se rendre à la salle de bain, mais il s’arrêta rapidement pour me demander d’y aller la première, toujours avec un ton qui ne me plaisait pas vraiment, je ne savais pas ce qu’il avait exactement.

« D’accord … »

Je me levais pour aller fouiller dans mon sac, et faire le même cinéma que la vieille dans l’espoir de retrouver mon pyjama. Sauf que cette fois … Je l’avais réellement oublié. A Gongaga. Dans la chambre, dans un coin. Je ne disais rien, mais je me tapais le front suffisamment fort pour que même Irvine entende la claque. La seule tenue de secours que j’avais était … la nuisette. Je me tournais vers Irvine, j’étais un peu gênée sur le coup mais je me disais que … ce n’était pas grave hein ? Il ne verrait rien ! Car oui, si lui avait juste une vision trop floutée, moi je pensais qu’il ne voyait rien du tout, peut-être qu’il reconnaîtrait la silhouette par la suite. Enfin, pas le choix, je ne voulais pas dormir dans mes vêtements de « jour », ni à poil, donc j’allais m’en contenter et j’espérais juste que le jeune homme ne s’en rende pas compte, sinon je risquais de m’en prendre encore plein la gueule.

J’attrapais rapidement le vêtement pour aller m’enfermer dans la salle de bain et … oui !! C’était une salle de bain qui se fermait à clé celle-là au moins ! Et pas besoin de chauffer l’eau moi-même cette fois. Je me déshabillais vite fait pour me glisser dans la cabine de douche, en profitant pour me laver de A à Z avant de sortir pour me sécher les cheveux – et le reste aussi – avant de me figer devant la nuisette. Allez Sheli, il ne verra rien ! J’enfilais culotte et nuisette avant de prendre une profonde inspiration et sortir, cherchant le jeune homme du regard pour m’apercevoir qu’il était sur la terrasse. Je m’en approchais doucement, posant délicatement ma main sur son épaule pour lui signifier que j’étais là, sans lui faire peur.

« Tu peux y aller. Ca ira ? »

Il me demanda tout de même d’aller fouiller l’armoire pour trouver des vêtements à sa taille et effectivement, il y avait largement de quoi s’habiller, et pour tous. Je lui donnais un pyjama entièrement blanc et je l’aidais à au moins rejoindre la salle d’eau avant de retourner fouiller le placard. Je trouvais une fine robe de chambre blanche pour ma part, vraiment très fine, mais ca suffirait à cacher un peu ma nuisette. Puis je retournais vers le lit pour prendre le téléphone, il y avait un papier à côté avec les numéros à composer pour telle ou telle commande, et j’appelais seulement pour demander à ce qu’on nous fasse monter directement le repas. Avec la cécité du jeune homme, ca ne servirait à rien d’aller le promener dans les rues pour aller dans un restaurant. Je ne prenais rien de bien compliqué à manger non plus, une simple pizza, puis une fois la commande prise, je m’allongeais totalement sur le lit, les jambes croisées à attendre. Je tendais l’oreille au cas où, si jamais j’entendais Irvine chuter ou quelque chose du genre, pour pouvoir venir en aide rapidement, bien que je n’étais pas à l’aise à l’idée de rentrer dans la salle de bain comme ca, les souvenirs de Gongaga étaient encore trop frais dans ma tête. Mais finalement non, il prit son temps pour parvenir à se laver, mais il finissait par sortir, et je me levais pour le guider à nouveau, jusqu’à ce qu’on frappe à la porte.

« J’ai commandé à manger, une pizza, ca te va, j’espère ? »

J’allais ouvrir pour la récupérer et apporter le tout près du lit. Oui, je comptais manger sur le lit et alors ? Enfin, les parts étaient déjà coupées, donc il y avait juste à se servir. Je m’occupais de servir Irvine avant de prendre une part, mais avant de commencer à manger, je souhaitais rappeler qu’au besoin, j’étais là.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit, dis-le, hein ? »

Sur ce, bon appétit !
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 20:26

Perdu dans ses pensées, le jeune homme contemplait le vide depuis le balcon. Il regardait devant lui, observant les maisons floutées, ce qui devait être l'océan au loin, quoi qu'il n'était pas sur, ça pouvait très bien être juste le ciel. Puis il sentit une main dans son dos et se tourna alors que la jeune femme lui disait qu'il pouvait aller se laver. Il lui demanda alors s'il y avait des affaires qui pourraient lui aller dans le placard et il suivit donc Sheli qui réussit à lui trouver un pyjama blanc à sa taille.

Prenant le vêtement sur le bras, il réalisa qu'elle ne semblait pas très vêtue, mais dans la mesure où elle pouvait très bien porter un simple débardeur et un short, il n'arrivait pas à reconnaître la nuisette dans son état. Il eut un peu de mal à se baisser pour récupérer ses affaires, puis une fois dans la salle de bain, il lui demanda où se trouvait le panier de linge afin qu'il puisse y mettre ses affaires par la suite, et il demanda également de lui attraper une serviette propre. Ainsi, il mettait tout à la sortie de la cabine de douche et attendit que la jeune femme sorte pour se déshabiller.

Il jeta directement l'ensemble de ses vêtements dans le panier à linge, puis il enroula la serviette autour de sa taille pour se baisser afin de fouiller dans son sac. Inutile de faire le tri, tant pis, même les vêtements propres y passeraient! Il trouva tout de même un caleçon qu'il savait propre puisque soigneusement plié et le mit de côté avec le pyjama, et au final, presque l'entièreté de son sac se retrouvait dans le bac à linge.

Il pouvait donc se glisser dans la douche à présent, mais il fit tourner l'eau d'abord pour trouver la bonne température avant de s'y engouffrer, en revanche, il n'utilisa qu'un seul produit pour se laver à la fois le corps et les cheveux, ignorant lequel était le shampoing et lequel était le savon de toute manière. Il espérait réussir à se laver correctement, de la même manière, ce n'était pas évident en étant aveugle ou presque.

Puis il sortit et récupéra la serviette avant de s'habiller, bien qu'il dut s'y reprendre pour passer le caleçon car il avait senti l'étiquette signifiant qu'il lavait mis à l'envers. Il fit plus attention pour le pantalon de pyjama, quant à la chemise c'était facile, il suffisait de se repérer aux boutons.

Il s'en était donc plutôt bien sorti, même s'il avait mis le temps! Il sortit de la salle de bain avec le panier à la main

«Tu as déjà mis tes affaires dedans? Si oui, il faut le mettre dans le couloir de ce que m'a dit la femme de ménage...»
De son côté, elle avait commandé à manger, une pizza donc et elle avait bien fait.

Ce serait plus facile à manger en effet
«Très bonne idée! On mangera des hamburgers demain, promis!» il essayait de retrouver un semblant de sourire, mais à voir tout ce qu'elle devait faire pour s'occuper de lui, ça l'ennuyait, le déprimait même. Enfin, il remarqua qu'elle semblait plus vêtue que toute à l'heure, il voyait quand même la robe de chambre blanche, même s'il ne pouvait pas la toucher pour savoir si elle était fine ou épaisse. Elle lui demandait au cas où s'il avait besoin de quoi que ce soit, mais il avait juste hoché de la tête en s'installant pour prendre une part, mais il regardait tout de même dans sa direction

«Tu as froid?» pourtant il semblait faire plutôt bon ici non? En tout cas, il ne s'en occupait pas trop et mordit dans sa part de pizza avec appétit, mine de rien la journée avait été longue et il avait faim. Malgré tout, il restait silencieux sur le coup, n'ayant pas vraiment la tête à plaisanter alors qu'il était un fardeau pour la jeune femme. D'un autre côté, il cherchait toujours une solution pour cette histoire de lit puisqu'il savait très bien que ce serait un problème pour la jeune femme, aussi il se tourna vers le lit, même s'il ne voyait pas bien, il avait l'impression qu'il y avait plusieurs couvertures alors qu'il faisait chaud quand même?

«Je me disais... si tu veux, je pourrais peut être dormir par terre? Je ne pense pas que tu auras besoin de toutes les couvertures avec une telle chaleur?» enfin, c'était une proposition comme une autre, il se renfrogna à nouveau, rougissant même à l'idée qu'elle le prenne mal peut être... il mordit dans une nouvelle part de pizza comme pour essayer de s'empêcher de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 22:18

SheliUne simple pizza serait largement suffisante pour ce soir, inutile de se prendre la tête avec ca au moins. On mangeait avec les doigts, ce serait plus facile pour Irvine ainsi plutôt que de fouiller de midi à quatorze heure avec des couverts dans l’espoir de trouver un morceau de je ne sais quoi dans l’assiette. En échange, il promit d’aller manger des hamburgers demain, comme prévu depuis un petit moment, une fois qu’il aurait retrouvé la vue, et je me mis à sourire doucement.

« Il y avait toutes sortes de restaurants dehors de ce que j’ai pu voir, je pense qu’on pourra trouver ca ! »

Pour l’heure, la pizza ! Enfin, si Irvine avait besoin de quelque chose, un verre d’eau par exemple, je pouvais m’arrêter de manger pour le servir bien sûr, mais pour l’instant, je mordais à pleine dent dans ma part, ne me souciant que de mon morceau jusqu’à ce que le jeune homme ne me demande si j’avais froid. Je m’arrêtais alors pour baisser les yeux sur ma tenue et je me mis à rougir. Mince alors. Il n’était pas totalement aveugle alors ? Il devait voir encore quelques détails et avait ainsi remarqué la robe de chambre … Euh, et maintenant je dis quoi ? Non je n’ai pas froid mais je me couvre parce que je porte une petite nuisette sexy en dessous ? Si je dis ca, je risque de me faire descendre, ou alors il risque de me voir comme étant la perverse qui veut l’allumer ! Donc dans ce cas …

« Oui … J’ai froid … »

Ma voix était plus faible tout à coup, et il ne serait donc pas difficile de deviner que je mentais. De toute façon, il faisait assez chaud ici pour se permettre de traîner en petite tenue mais bon, il y a petite tenue, la tenue courte, et petite tenue, le truc super sexy comme je portais actuellement hein ? Je continuais donc de manger suite à ce mensonge, mais plus lentement, jusqu’à arrêter de manger tout court lorsqu’Irvine proposa de dormir par terre. Hein ? Je suppose que les souvenirs de Nibelheim lui revenaient en tête, c’est vrai que le fait que je me sois miraculeusement retrouvée collée contre lui m’avait un peu perturbée, mais quand même !

« Mais non enfin ! Ne dis pas n’importe quoi, pourquoi tu irais dormir par terre comme un pauvre malheureux ? »

Et dire que j’osais poser la question alors que je savais très bien pourquoi. J’engloutissais rapidement le reste de ma pizza pour prendre ensuite la cruche d’eau et servir deux verres, puis je tendais l’un des deux à Irvine pour qu’il puisse boire avant de faire de même et reprendre.

« Mais qu’est-ce qu’il te prend ? J’ai l’impression que depuis tout à l’heure quelque chose ne va pas. J’ai fait quelque chose de mal ? »

Non parce que si c’est le cas, faut le dire tout de suite. On ne peut pas régler un problème en gardant le silence.

« Si c’est à cause de Nibelheim que tu viens à me demander ca, je suppose que cette nuit-là, il y a juste eu un malentendu … Ca ne veut pas dire pour autant que je vais te rejeter ! Franchement … Je sais que j’ai tendance à m’énerver vite, mais je ne suis pas une garce non plus qui va t'envoyer coucher par terre ... »

Il faut avouer que c’est toujours un peu agaçant et gênant de se retrouver accidentellement dans les bras de quelqu’un dont on est seulement lié par l’amitié, et il est vrai que jusque là, lorsqu’on a vécu une scène de ce genre, je me suis vite emportée, mais quoi ? Je me suis toujours excusée par la suite pour mon comportement, si on doit dormir une nouvelle fois ensemble comme maintenant, je ferai plus attention, c’est tout …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Lun 4 Mar - 23:27

Peu importe si la jeune fille venait à lui mentir ou non, Irvine n'avait pas vraiment envie de discuter là dessus, après tout, elle pouvait s'habiller comme elle le souhaitait non? Certes, il faisait chaud dans cette ville mais n'ayant pas vérifié si elle portait une vraie robe de chambre en laine ou une simple petite tenue en satin ou autre.

Pour le moment, il mangeait tranquillement bien qu'il était toujours perturbé par la claque qu'il s'était pris. Finalement, ce qui lui avait fait mal, c'était la façon dont elle lui avait renvoyé en pleine figure l'histoire de Gongaga. Il s'en était excusé, il avait agi bêtement mais il avait l'impression que cette histoire resterait gravée et qu'elle lui en voudrait pendant encore un bon moment. Il proposa alors de dormir par terre, supposant que ce serait peut être mieux pour qu'elle se sente rassurée?

Mais elle s'en offusqua rapidement en lui disant qu'elle n'allait pas le laisser dormir par terre comme un malheureux. Il haussa seulement des épaules en marmonnant que ça ne le dérangeait pas, aussi elle devait bien se rendre compte que quelque chose clochait et se décida à poser la question. Ramenant le sujet sur Nibelheim et il eut un léger sourire en coin avant de se tourner vers elle et ce, même s'il ne voyait pas vraiment la tête qu'elle pouvait faire.

«J'ai l'impression que... tu m'en veux encore pour toutes les conneries que j'ai faites. Je me disais que tu avais probablement envie que je te laisse tranquille, que tu en avais mare que je fasse le con.»

Car au final, c'était un peu ça. Elle l'avait rembarré sur Gongaga lorsqu'il avait voulu plaisanter sur le fait qu'elle devait l'aider et ça l'avait clairement remis à sa place. Il posa le verre d'eau qu'elle lui avait tendu par terre puisqu'il ne voyait pas où le mettre en fait dans la mesure où il n'avait pas soif. Il ne prit pas non plus de part supplémentaire dans la mesure où ça lui avait coupé l'appétit.

Il se demandait quelle heure il pouvait être aussi il restait simplement là, assis sans bouger, se sentant tellement con dans la mesure où il ne pouvait rien faire. Il aurait pu se lever, aller sur le balcon, faire un tour, mais il risquait de renverser la boîte à pizza ou son verre par terre s'il bougeait, aussi il restait donc là, les coudes posés sur les genoux à regarder devant lui en attendant la suite, qu'ils se couchent ou qu'ils continuent à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mar 5 Mar - 13:57

SheliVraiment, il y avait quelque chose qui clochait là. J’avais déjà commencé à m’en rendre compte avant d’aller à la salle de bain, mais je croyais que c’était seulement à cause de la vue atténuée du jeune homme. Visiblement non, ce n’était pas ca, c’était pire, puisqu’il vint carrément me demander si je voulais qu’il dorme par terre. Il est fou ou bien ? Je sais que je me suis emportée vite la dernière fois qu’on a dormi ensemble à cause du petit « accident », mais ce n’est pas pour autant que je vais lui demander d’aller dormir à même le sol ! Déjà que ce n’était pas très confortable, je risquais de me faire passer pour la méchante à l’obliger à coucher par terre. Bref. Au lieu de tourner autour du pot pour chercher à savoir ce qui n’allait pas, autant poser la question tout de suite.

Lui en vouloir pour ses conneries ? Il était vrai que ces histoires – notamment le passage à Gongaga – resterait probablement un bon moment dans ma tête, mais c’était simplement parce que j’avais peur que ca se reproduise. Forcément, lorsqu’il m’a demandé tout à l’heure de l’aider, même si une partie n’était que de la plaisanterie, bah oui, ca m’a fait un peu peur et je l’ai mal pris de ce fait. Par contre, de penser que je veux qu’il me laisse tranquille …

« Qu’entends-tu par « laisser tranquille » exactement ? Que, sous prétexte on a vécu quelques moments gênants, tu devrais dégager pour me foutre la paix ? »

J’étais assez froide pour le coup, oui, mais parfois, faut se montrer froid pour ouvrir les yeux à quelqu’un !

« Mais c’est n’importe quoi enfin ! Là, si j’en ai marre de quelque chose, c’est que tu crois que je vais te chasser pour ca … J’ai certes peur que ces histoires recommencent, mais je me suis jurée de faire attention par la suite. »

Il avait l’air d’un pauvre malheureux ainsi, assis sur le lit, les coudes sur ses genoux, et je soupirais. Je me risquais à m’approcher pour me placer bien à côté de lui et une de ses mains dans les miennes. Si mes mots pouvaient être forts, j’espérais que ce geste l’aide à comprendre pourquoi j’y allais aussi brusquement. Puis je reprenais, d’une voix plus douce, plus calme.

« Tu ne dormiras pas par terre, tu resteras avec moi, d’accord ? Je ne veux pas que tu t’en ailles à cause de tout ca … à cause de moi. »

En soit, il n’allait pas vraiment partir non plus, mais si déjà on commençait à prendre des distances à cause d’une ou deux conneries, ca finirait mal, et ca, je n’en ai pas envie …
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mar 5 Mar - 16:48

=================================
Petit oubli:
Nuit à l'auberge: -1000 gils [Irvine]

=================================
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mar 5 Mar - 17:09

Il était difficile de tenir une conversation quand on ne pouvait même pas regarder son interlocuteur. Irvine se demandait comment faisaient ceux qui étaient réellement aveugles dans la mesure où il se disait que l'expression d'un visage lorsqu'il parle est tout aussi importante que le ton de la voix par exemple. Aussi il se tenait là simplement assis, les coudes sur les genoux à regarder devant lui alors qu'une fois de plus, Sheli s'énervait à cause de lui.

Elle remettait le sujet de Gongaga sur le tapis encore, mais c'était pour mieux se justifier, expliquant qu'elle ne voulait pas qu'ils s'éloignent et qu'elle avait peur qu'il la surprenne une nouvelle fois dans le plus simple appareil - et ce même s'il n'avait pas regardé. Il était le genre à plaisanter sur certaines choses et pourtant ce n'était à ses yeux que des paroles en l'air! Oui, il était surtout un beau parleur et cela, la plupart des gens le savaient. Il était un dragueur, un séducteur, mais il ne passait jamais vraiment à l'acte, pas avant d'être sûr et certain qu'il ne serait pas rejeté, et inutile de dire qu'après l'épisode de Selphie, il était plus méfiant que jamais à ce sujet.


«Tu sais... j'ai beau dire souvent des conneries» c'était le cas de le dire «la plupart du temps, ce sont des paroles en l'air! Je ne suis... pas très courageux lorsqu'il s'agit d'agir vraiment.» il espérait qu'elle comprendrait ce qu'il voulait dire, qu'en gros, même s'il pouvait dire qu'il avait envie de l'embrasser comme pour l'épisode du combat contre les lézards, il n'y avait pas de raison pour qu'il le fasse et elle ne devait donc pas craindre que ça arrive. Oui, il s'était amusé de la situation mais malgré tout voilà, cela ne restait que des paroles.

Il sentait finalement sa main atterrir entre celles de la jeune femme et il tourna instinctivement les yeux, ne se rendant pas trop compte que son regard était directement plongé dans son décolleté, mais de toute manière, il ne voyait pas grand chose n'est-ce pas?

«J'espère que je ne resterai pas aveugle trop longtemps! J'aimerais bien te voir porter la petite nuisette que je t'ai acheté hein?» petite tentative de détendre l’atmosphère même s'il ignorait que justement elle la portait à l'heure actuelle. Cependant il fit un mouvement brusque du pied et il sentit qu'il renversait le verre qu'il avait posé par terre!

«Roh flute!» il se baissa alors pour le ramasser et se décida donc à le garder dans ses mains avant de se tourner de nouveau vers la jeune femme, sans se rendre compte qu'elle pouvait être embarrassée par sa dernière réplique. Cependant, à moins qu'elle ne lui dise clairement qu'elle la portait à l'heure actuelle, il était impossible qu'il se rende compte justement qu'elle était vêtue de cette fameuse nuisette.

«Je suis un peu fatigué... si on allait se coucher?» mais au fond, peut être qu'elle voulait discuter encore un peu aussi, histoire de s'assurer qu'il allait vraiment mieux dans cette histoire? Elle avait donné l'impression d'avoir peur de le perdre, et il est vrai que si elle avait décidé de faire attention, il comptait faire de même, mais cela risquait justement d'instaurer tout de même une certaine distance entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mar 5 Mar - 22:06

SheliIl fallait bien mettre les points sur les I concernant ces histoires, définitivement non, je ne veux pas qu’il aille dormir par terre, ce serait du grand n’importe quoi. Irvine finissait par déclarer simplement qu’il disait plus des conneries qu’autre chose en général, qu’il avait bien du mal à rester courageux lorsqu’il s’agissait de se lancer dans quelque chose de sérieux – et encore. Il était vrai qu’il était connu pour être un coureur de jupons et un beau parleur, mais bon … Je suppose que je me fais des idées aussi à penser que les choses étaient différentes avec moi puisqu’on se côtoyait depuis plusieurs jours … Non justement, ca ne fait que quelques jours, je ne peux pas penser à ca. Je ne disais plus rien pour l’instant, j’avais terminé en prenant sa main dans les miennes pour lui dire simplement que non, une bonne fois pour toute, je refusais qu’il aille dormir à même le sol, soi-disant pour « me faire plaisir » alors que ce n’était pas du tout le cas.

Je ne sais pas si c’est le fait d’insister pour qu’il reste avec moi ou l’envie simplement de passer à autre chose, mais il était décidé à reprendre sa connerie pour détendre l’atmosphère. Enfin, une simple tentative on va dire, car dès lors qu’il mentionna le fait qu’il voulait me voir dans la petite nuisette qu’il m’avait offerte, je me mettais à rougir un peu. Je devrais peut-être lui dire au lieu de profiter de sa cécité pour le lui cacher non ?

« Euh bah … En fait … J’ai … oublié mon pyjama à Gongaga … Donc je la porte … ta nuisette. »

Voilà qui allait lui expliquer pourquoi je portais une robe de chambre par-dessus. Chose dite je me taisais désormais, pour voir comment il allait réagir, heureusement, le fait qu’il renverse son verre d’eau cassa l’ambiance directement ! Le jeune homme reprit vite le verre avant de proposer d’aller se coucher, car il était fatigué et je hochais de la tête … inutilement, car il ne pouvait pas le voir.

« Si tu veux oui. Allonge-toi, je vais vite éponger ca. »

Je lui prenais le verre des mains pour aller le poser sur le plateau, puis j’allais fouiller dans la chambre pour trouver une serviette afin de nettoyer l’eau qui avait coulé sur le sol. J’allais me laver les mains dans la salle de bain, et enfin, je revenais vers le lit pour grimper dessus et ramper jusqu’à ma place où je tirais les couvertures pour pouvoir me glisser en-dessous et m’installer confortablement. J’étais tournée vers Irvine, et même s’il ne pouvait pas le voir, je souriais.

« Bonne nuit. »

Mine de rien, cette journée de voyage – et un peu de combat – m’avait assez épuisée, aussi je n’avais pas eu de mal à m’endormir de mon côté. Cette fois, je ne risquais pas de tirer toute la couverture de mon côté, car contrairement à Nibelheim, j’avais trop chaud cette fois ! En plein milieu de la nuit, je m’étais levée pour prendre un verre d’eau et retirer la robe de chambre avant de retourner me coucher sur le lit, SUR les couvertures ! Je devais probablement réveiller le jeune homme, car plusieurs fois, je me tournais, et à force de gigoter même, ma nuisette remontait ! Heureusement qu’il ne voyait pas bien, car à force, on devait bien voir ma petite culotte blanche à l’air cette fois. Quoi que, je craignais vraiment le pire si Irvine arrivait à distinguer la silhouette en se réveillant !
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mer 6 Mar - 1:07

Sérieusement? Elle portait la nuisette là? Mais c'est pas juste! Instinctivement, il s'était tourné vers elle en baissant évidemment les yeux sur sa poitrine même si évidemment il ne voyait rien à part la masse blanche de la robe de chambre. Il soupira en détournant les yeux

«Tu es cruelle!» il disait cela sur le ton de la plaisanterie évidemment, mais il le pensait un peu tout de même. Il aurait aimé la voir et il était presque sûr qu'elle irait s'acheter un pyjama dès le lendemain pour ne pas risquer de devoir la remettre un jour! Il avait laissé passer sa chance. Il baissa les yeux en soupirant avant d'esquisser l'ombre d'un sourire «Je suis sur qu'elle t'allait très bien.»

Tant pis. Peut être est-ce un mouvement de lassitude qui entraîna la chute du verre à ses pieds, et il pestait plus pour lui-même qu'autre chose lorsqu'il le ramassa, manifestant alors sa fatigue. Elle proposa qu'il s'allonge pendant qu'elle nettoyait, et malheureusement il n'avait pas vraiment le choix que d'accepter. Il contourna le lit tout en gardant ses mains sur la couverture, puis il tira assez violemment dessus pour la mettre à ses pieds. Il faisait trop chaud dans cette pièce pour qu'il en ait besoin, et le pire était qu'il allait devoir dormir avec un pyjama en prime.

Mais il ne voulait pas mettre la jeune femme mal à l'aise aussi il allait s'en contenter, se couchant ainsi sans s'envelopper dans les draps avant de se tourner vers l'extérieur du lit.
«Bonne nuit» sa voix essayait d'être tout de même enjouée même s'il angoissait à l'idée de ce qu'il pourrait se passer encore, comme s'il jugeait avoir la poisse. Malheureusement, la nuit ne serait pas de tout repos, car la jeune femme s'agitait beaucoup, elle avait trop chaud et il la sentit se lever. Au moment où il se tourna, il put la voir dans l'entrebâillement de la porte de la salle de bain la silhouette de la jeune femme, sans la robe de chambre donc. Mais honnêtement de là où il était et avec sa vue floutée, elle aurait pu être nue que ça aurait été pareil aussi il se retourna rapidement pour ne pas chercher à en voir davantage.

Mais même ainsi, elle continuait à bouger, et lui-même devait reconnaître avoir chaud, mais il était hors de question qu'il se déshabille sinon elle allait s'imaginer des choses. Mais lorsqu'enfin elle réussit à s'endormir, il se redressa pour retirer au moins le haut de son pyjama, puis il soupira en essayant de se mettre sur le ventre et réussit enfin à s'endormir avec les mains de part et d'autre de l'oreiller.

Malheureusement, il fallait croire que tous deux avaient vraiment la poisse, car au cours du peu de nuit qu'il leur restait après avoir eu un mal fou à s'endormir à cause de la chaleur, l'une des mains d'Irvine avait attrapé celle de Sheli pour s'y accrocher comme s'il avait peur de tomber! Seulement voilà, maintenant qu'il dormait, il allait falloir un troupeau de buffles pour le réveiller, et probablement que l'agacement de la demoiselle à ce qu'ils se réveillent toujours dans des postures embarrassantes serait suffisant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mer 6 Mar - 16:47

SheliEffectivement, il faisait très chaud ici, même pour une nuit où il est censé faire plus frais qu’en journée. Ou alors j’avais été stupide en ne cherchant pas comment activer la climatisation, tout simplement. Je ne pouvais pas accuser Irvine de ne pas l’avoir fait, il ne voyait toujours rien alors bon … Résultat ? Il me fallut plus d’une bonne heure avant de réussir à tomber définitivement dans les bras de Morphée. Un profond sommeil, tellement profond que lorsque nos mains s’accrochèrent, je n’avais même pas réagi d’un millimètre, je dormais trop bien, même si malheureusement, il ne restait plus beaucoup de temps avant que le soleil se lève.

Quoi que finalement, il pouvait se lever, je restais encore jusqu’à neuf heures dans le monde des rêves avant que la lumière ne parvienne à réussir à ouvrir un de mes yeux. Je me retournais pour faire dos à la fenêtre et me trouvais en face d’Irvine, et là, je constatais qu’il me tenait la main … ou que je tenais la sienne, peu importe, ca marchait dans les deux sens. Je me mettais à piquer un fard, bon sang, mais comment on fait pour en arriver là à chaque fois ? Sauf que là, contrairement à ce qu’il pourrait penser, je n’allais pas lui faire subir un réveil brutal, je ne voulais pas que ces histoires recommencent, qu’on se prenne la tête ou autre. Je me contentais donc de retirer lentement ma main pour ne pas le réveiller, puis je me mettais assise sur le bord du lit, toujours le plus discrètement possible pour ne pas le réveiller.

Je restais immobile quelques instants, observant un point fixe devant moi avant de ne me décider à me lever pour aller prendre des affaires propres. Je fouillais l’armoire pour voir s’il y avait quelque chose d’approprié pour supporter la chaleur de la ville et je trouvais un dos nu, toujours blanc – purée ils adorent le blanc ici ou quoi ? Et j’allais chercher une jupe d’un rose assez flash dans mes propres affaires, et un short comme d’habitude, avant de m’enfermer rapidement dans la salle de bain. Je n’y restais pas longtemps, juste le temps de me débarbouiller, remettre mes cheveux en place et m’habiller. Pour ce qui était du petit déjeuner, ca attendrait un peu, je prenais le collyre pour une priorité.

Je prenais quelques gils en sortant de la salle de bain avant de quitter la pièce, je savais qu’Irvine ne risquerait pas de se rendre compte de mon absence : il dormait comme une marmotte ! Une fois dehors, je me rendais compte que malgré l’heure, le soleil tapait déjà un peu, mais l’air marin venait combler la chaleur pour rendre l’atmosphère plus agréable. Je me  tournais vers la plage, il fallait que je songe à demander à Irvine si on pouvait rester une journée de plus dans cette ville … J’avais bien envie de prendre une journée de congé et aller à la plage moi ! Je lui demanderai tout à l’heure, pour l’instant : direction les boutiques !

Je n’avais aucun mal à les retrouver puisque je m’y étais déjà rendue hier, mais la différence cette fois, c’est qu’elles étaient ouvertes. J’entrais alors dans la boutique d’objets, tenue par une jeune demoiselle et pour le coup, j’étais bien contente de ne pas être accompagnée par le jeune homme, sans quoi je pense que j’aurai encore été mise de côté. Elle vint très vite se renseigner pour savoir ce que je souhaitais et je me mis à lui expliquer la situation, qu’un ami avait été aveuglé pour des créatures la veille, et il était inutile de lui raconter deux fois l’histoire. Ni une, ni deux, elle s’approcha d’un étalage pour prendre une toute petite fiole de collyre et me le tendre. Cinquante gils la fiole hein ? Je me disais que quitte à faire, si on ne voulait pas qu’un évènement du genre ne se reproduise à l’avenir, il valait mieux se préparer, et je lui en demandais alors une seconde avant de lui verser la somme de 100 gils pour payer les deux et repartir à l’hôtel.

Je m’y attendais un peu, mais Irvine dormait encore comme un gros sac et je me mis à rouler des yeux. Dans un premier temps, j’allais seulement ranger la seconde fiole dans mes affaires, puis je revenais vers le lit avec celle que je comptais utiliser maintenant. Je me mettais assise du côté du jeune homme pour le secouer légèrement d’une main, et ce, jusqu’à ce qu’il se réveille.

« Irvine ? Réveille-toi, j’ai de quoi guérir ta cécité. »

J’attendais qu’il se redresse et soit un peu plus réveillé pour déboucher la bouteille, dont le bouchon était équipé d’une petite pipette, ce qui en soit était normal, un collyre, ca s’applique directement sur les yeux.

« Allez, ouvre grand les yeux !! Dans deux minutes tu vas pouvoir m’admirer dans toute ma splendeur ! »

Ou pas ! J’attendais qu’il s’exécute pour pouvoir approcher la pipette au-dessus de ses yeux, et m’occuper d’un œil, puis de l’autre avant de me reculer. La fiole était vraiment minuscule, il y avait juste de quoi appliquer le contenu sur les deux yeux, mais avant d’aller la jeter, j’attendais de voir … bah si Irvine pouvait voir aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mer 6 Mar - 16:51

Restauration 100%

Achat de deux Collyres > - 100 gils [Sheli]
Utilisation d'un Collyre > La cécité d'Irvine se dissipe
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Mer 6 Mar - 22:40

Encore un matin où le jeune homme s'était endormi dans une position plutôt embarrassante pour la jeune femme. Pourquoi s'était-il accroché à sa main au cours de la nuit? Il ne le savait pas et ne s'en souviendrait pas de toute manière, probablement qu'il l'avait posée sur celle de Sheli sans le faire exprès pendant son sommeil et qu'il l'avait agrippée parce qu'il croyait tenir son arme ou toute autre chose.

En tout cas, il n'avait pas vraiment passé une bonne nuit avec la chaleur de la pièce. Il est vrai qu'ils auraient pu mettre la climatisation, mais aucun des deux n'y avait pensé - après Gongaga et Canyon Cosmo, difficile d'imaginer que cette technologie existe, même si Costa Del Sol n'avait rien à voir avec ces deux précédents villages. Et finalement, il avait juste enlevé le haut de son pyjama pour réussir à s'endormir ainsi, torse nu.

Le lendemain matin, la lumière du soleil avait de quoi le réveiller et pourtant, il ne bougeait pas d'un pouce, restant profondément endormi pour rattraper sa nuit perdue. Mais finalement, il sentit une main sur son épaule et finit par se réveiller, se levant pour se tourner vers Sheli et constater qu'il était toujours plus ou moins aveugle. Mais elle avait été acheter du collyre et machinalement, passant sa paume sur ses yeux pour se réveiller, il se tourna vers elle

«Tu es réveillée depuis longtemps?» suffisamment en tout cas pour qu'elle sorte et achète le remède. Il se redressa donc, prenant appui sur ses mains derrière lui à bras tendus avant de pencher la tête en arrière. Il était toujours torse nu, n'ayant pas eu le temps de se changer, puis il tenta de garder les yeux ouverts alors qu'elle y mettait les gouttes, puis il battit des cils en restant quelques secondes sans bouger, paupières closes.

Puis elle lui demandait d'ouvrir les yeux et il battit une nouvelle fois des cils avant de baisser la tête et se tourner vers sa voix, puis lorsqu'il ouvrit pour de bon les yeux il voyait progressivement de moins en moins flou. Et au bout de quelques secondes à peine, finalement, il voyait nettement mieux! Son sourire s'élargit avant de faire une pichenette sur le nez de la demoiselle

«Mais c'est que tu te vantes dis moi!» il se redressa alors, pour faire passer ses pieds au bord du lit, puis il la regarda avec amusement de haut en bas avant de siffler avec admiration «mais c'est vrai que le blanc te va très bien! Un vrai canon!»

Il pouffa de rire avant de baisser les yeux volontairement sur sa poitrine, avec ce petit dos nu, ça la mettait bien en valeur, puis il détourna les yeux pour échapper à la mini baffe qu'elle souhaitait lui mettre à cause de ce regard! Puis il se tourna pour voir qu'il y avait un réveil sur la table
«Mince! Il est déjà près de midi? Je crois que c'est raté pour choper un bateau non? En général, ils partent le matin?» ou pas, Junon n'était pas très loin d'ici donc il pouvait très bien y avoir des bateaux au cours de l'après-midi.

Il se leva donc et s'étira de tout son long, ne se rendant pas compte que le pantalon de pyjama était un peu grand pour lui et qu'il tombait tout de même très bas sur ses hanches, frôlant presque l'indécence, mais il n'y avait rien eu de visible non plus. Il s'approcha de la porte d'entrée où la femme de ménage avait laissé toutes leurs affaires propres et il récupéra donc ses vêtements avant de se tourner vers la jeune femme

«Un peu tard pour un petit déjeuner, donc. Tu veux un hamburger finalement?» puis il regarda sa tenue qui faisait tout de même très estivale «ou alors faire un petit tour à la plage avant? Je suis sur que tu dois être délicieuse en bikini!»

Il pouffa de rire à nouveau et se préparait presque à recevoir un coussin en pleine figure, mais si elle voulait aller se baigner, il allait devoir acheter un maillot de bain car il n'avait rien de tout ça sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Jeu 7 Mar - 0:06

SheliJ’étais là, à côté de lui, à attendre bêtement la fiole vide dans les mains pour savoir si ca avait fonctionné ou non. Il n’avait même pas besoin de dire quoi que ce soit, rien qu’à voir ce sourire idiot sur ses lèvres, je savais très bien qu’il voyait à nouveau ! Mais c’était plus fort que lui il faut croire car il prit la parole, et j’affichais donc un sourire sur mon visage, rassurée à l’idée que cette cécité ne soit que du passé pour l’instant. Je n’eus pas le temps de lui dire que j’avais acheté une autre fiole au cas où, car déjà il se rapprochait pour me reluquer de la tête aux pieds et faire un petit « compliment » si je puis dire. Ce à quoi il termina en baissant les yeux sur ma poitrine et je plissais les miens en croisant les bras. Pas de baffe non, mais je lui sautais carrément dessus pour essayer de le torturer à cause de sa connerie mais le réveil attira son attention, et lorsqu’il mentionna midi, je me figeais, la fiole vide toujours dans une main. Le bateau ? Ah … Il fallait que je lui demande pour la journée de congé, donc je le lâchais pour le laisser bouger, cherchant comment formuler ma question.

« En fait, je voulais te demander si … Eh ? »

Il se mit à s’étirer sans gêne, si bien que je le soupçonnais de ne même pas m’écouter au final, mais là n’était pas le plus gênant : c’était surtout son bas de pyjama qui chutait dangereusement vers le bas ! Je me mis à rougir légèrement alors qu’il partait chercher nos affaires propres, puis il proposa d’aller soit manger, soit de se balader ? Bah, je sais qu’il déconnait par rapport au bikini, mais j’en profitais pour reprendre ma question, affichant ce petit air de celle qui était gênée à l’idée de se montrer capricieuse.

« Donc oui, je voulais dire … Est-ce que … Est-ce qu’on pourrait rester ici aujourd’hui et ne partir à Junon que demain ? »

Je me mis à jouer nerveusement avec la petite fiole entre mes doigts, cherchant tout un tas d’arguments pour le convaincre sans que je ne me fasse passer pour la gamine capricieuse qui a envie d’un truc.

« Je veux dire … Une journée de détente ne pourrait pas faire de mal ? Et puis … Ca fait longtemps que je n’ai pas été à la plage. »

Je crois même que la seule fois où j’y ai été, ca devait être avec ma mère mais j’étais trop petite pour m’en souvenir. Je me mis à afficher ce petit sourire innocent qui voulait clairement dire « s’il te plaît ? », et j’espérais qu’il accepterait, ca ne pouvait nous faire que du bien après tout, même si comme lui, j’allais devoir faire un arrêt en magasin. Je n’avais pas pris de maillot de bain ni bikini ni ce qu’il faut pour la plage avec moi, car après tout, ce voyage n’était pas censé être des vacances hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Jeu 7 Mar - 1:43

Dommage, la jeune femme ne semblait pas très réceptive à ses conneries aujourd'hui, au contraire, elle semblait presque lui cacher quelque chose, comme si elle était gênée en réalité. Est-ce que c'était cette histoire de bikini qui l'embarrassait? Peut être, oui. En tout cas, il penchait la tête sur le côté en croisant les bras devant lui. Mais finalement, la demoiselle dévoilait le pot aux roses et le jeune homme alla passer sa main dans ses cheveux d'un air embarrassé

«Honnêtement, ça ne me dérangerait pas... le problème, c'est que je n'aurai pas les moyens de nous payer cette chambre pour une autre nuit...» et il n'aurait même pas les moyens d'offrir une autre chambre en fait! Les prix étaient assez élevés dans cet hôtel, et à moins de se trouver un petit boulot en ville pour la journée, il était peu probable qu'il puisse dormir là ce soir! Ou alors ils pouvaient toujours dormir sur les transats dehors sur la plage? Après tout, il faisait suffisamment chaud dans cette ville pour qu'ils y soient bien. Mais ils auraient l'air de deux clochards par contre.

Soupirant doucement, il s'approcha de ses affaires avant de grimacer légèrement

«Il me reste de quoi payer ma part pour une chambre moins luxueuse... mais j'ai même pas de quoi t'inviter dans ce cas, et il me faut aussi garder de quoi acheter un maillot de bain et à manger.»

Quelle poisse. Ils pouvaient toujours sortir sur les plaines pour combattre un peu afin de gagner des gils, puis revenir, mais dans ce cas, on ne pouvait pas dire que ce seraient vraiment des vacances pour eux! Soupirant doucement, il se tourna vers la demoiselle pour voir ce qu'elle en pensait, puis il prit ses affaires pour aller s'habiller. Pas besoin de douche, il en avait déjà pris une la veille, et en prime, il aurait plus de facilité à s'habiller cette fois puisqu'il y voyait bien.

Il ressortit donc au bout de quelques minutes avec juste son jean et un t-shirt, il n'avait pas remis ses jambières à cause de la chaleur, ni son manteau évidemment. Il se disait que peut être, s'ils ne rendaient pas les clés et s'ils arrivaient à éviter le réceptionniste, ils pourraient peut être squatter la chambre sans payer? C'était un peu de l'arnaque après tout mais bon, c'était faisable aussi et le jeune homme avait un côté suffisamment fourbe pour le faire et c'est pourquoi il proposa l'idée

«Quoi que, si on se débrouille bien, y'a peut être moyen de rester là cette nuit sans payer?» et en réalité, il avait même sa petite idée. Les clés étaient plutôt classiques et il avait remarqué que le réceptionniste les rangeait derrière lui sur un tableau. S'il réussissait juste à intervertir les numéros pour faire comme s'ils avaient bien rendu leur clé et étaient partis, il ne se rendrait probablement compte de rien! Après tout, bon nombre de chambres étaient prises et il ne devait pas vérifier toutes les cinq minutes laquelle était bonne?

Il proposa donc son plan à la jeune femme, après tout, c'était juste l'histoire d'une nuit n'est-ce pas?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Ven 8 Mar - 18:34

Hors-RP:
 

SheliCette ville était un petit paradis en bord de mer, il était quasiment impossible de ne pas penser à prendre au moins une journée de vacances en mettant les pieds en ces lieux ! En proposant à Irvine de rester pour cette journée à Costa Del Sol – ce qui impliquait une nuit de plus, forcément – j’espérais ne pas passer pour la demoiselle qui fait un caprice en ne pensant qu’aux vacances. J’étais soulagée d’entendre qu’il était d’accord mais il mentionna un petit problème : notre budget. Irvine s’était ruiné pour payer cette chambre, et moi j’avais tout juste assez pour payer pour une seule personne. Je baissais donc un peu les yeux, je supposais que si on ne pouvait pas rester une nuit de plus, ca ne servait à rien de vouloir rester dans cette ville, hein ? En plus, comme moi, il avait besoin de faire un tour en magasin pour payer de quoi aller se baigner, puis faire des économies pour le repas ensuite.

« Il faut aussi que je m’arrête dans une boutique pour payer un maillot de bain et au pire, j’ai de quoi prendre une chambre pour nous deux, mais ce sera le prix d’en-dessous de celle-ci … »

Ce serait dommage ! Nous n’avions pas pu réellement profiter du luxe de cette chambre car il fallait s’occuper de l’état d’Irvine hier. En parlant de ce dernier, il prit ses affaires pour aller se débarbouiller et se changer, et au moins cette fois, il n’allait pas mettre des heures puisqu’il y voyait clair. Pendant ce temps, je me dirigeais vers le mini bar pour voir ce qu’on nous proposait : alcool évidemment, et tout ce qu’il fallait pour faire des cocktails et je me mettais à soupirer. Oui, c’était dommage de passer à côté de ca, même si je ne tenais absolument pas l’alcool ! Enfin bon, Irvine finissait par sortir de la salle de bain et je me dépêchais de quitter le mini bar tandis qu’il reprenait la parole pour revenir au sujet de l’argent. Il voulait qu’on reste ici sans payer ? Je me mis à hausser un sourcil tout en me rapprochant de lui.

« Ah ouais ? Et tu comptes t’y prendre comment hm ? »

Il m’expliqua son plan avec les clés pour « arnaquer » le type de l’accueil pour qu’on puisse passer la prochaine nuit ici sans aucun souci, et je me reculais avec ce sourire espiègle qui signifiait clairement que j’allais un peu me moquer de lui au passage.

« Je ne te savais pas aussi fourbe ! »

Je marquais un temps de pause le temps de voir sa réaction avant de poursuivre.

« Mais je tiens à rester dans cette chambre donc … on peut essayer ? Enfin TU peux essayer ! »

Je suis trop indiscrète pour réussir un coup pareil moi. Et dire que pourtant, on nous apprend aussi à être discrets pour devenir SeeD, je me demande parfois comment j’ai pu réussir mon deuxième examen ! M’enfin, je finissais par prendre mes affaires au cas où et je désignais la porte à mon camarade.

« Allez viens on va manger, j’ai faim ! »

Et après, mini séance de shopping pour s’acheter de quoi aller se baigner et hop ! A la plage ! Ou alors on attendrait peut-être les alentours de seize heures avant d’y aller ? Après tout, le soleil cognait vraiment fort en début d’après-midi, on risquait de se chopper des coups de soleil ou des insolations en s’y exposant lorsqu’il est à son apogée. On quittait donc la pièce pour revenir à l’accueil, je me tournais pour Irvine pour voir s’il allait faire son coup maintenant, puis je sortais dehors où … où je m’applaudissais de m’être si peu vêtue. Il y avait une de ces chaleurs, même avec peu de tissus sur le dos, j’avais trop chaud ! Oui, finalement, ce serait mieux d’aller à la plage en fin d’après-midi. Pour l’heure, je regardais les restaurants qu’il y avait, et je m’arrêtais devant une terrasse en voyant un môme et ses parents en train de manger des frites et des hamburgers. Un fast food ? Je me tournais vers Irvine avec un petit sourire en quoi, bon, oui, ca existe bien sur Gaïa ca !

« Bah voilà, tu vas pouvoir le payer ce hamburger ! Allez ! »

Je passais derrière lui pour tendre mes bras et commencer à le pousser jusqu’à l’intérieur où la climatisation rendait l’atmosphère nettement plus agréable que dehors, mais l’odeur de friture était un peu gênante par contre. On s’installait à une petite table et le service fut assez rapide. Pour ma part, je n’allais pas chercher bien compliqué, un cheeseburger et des frites, et un soda comme boisson, bref, le classique ! Puis je me mis à fixer Irvine avec amusement, c’était lui qui avait promis de payer un tel repas, non ?

« Entre la chambre et le repas, j’ai intérêt à me rattraper niveau dépense. Je me chargerai de payer la chambre à Junon, promis ! »

Et le repas aussi, mais c’est bien parce que je suis gentille hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 0:49

Bon, de toute évidence, la demoiselle était d'accord pour tenter le coup des clés! Cependant, lorsqu'elle mentionna qu'il allait devoir s'en occuper, il se pencha vers elle en n'hésitant même pas à glisser le doigt dans son décolleté - sans toucher à sa poitrine cependant, juste au tissu - en affichant un sourire amusé
«Oui mais il faudra que tu fasses diversion, chérie!» il pouffa alors de rire avant de prendre ses affaires pour descendre.

Il n'avait pas eu l'occasion de voir les équipements de cet hôtel et il est vrai qu'il avait bien envie d'en profiter un peu. Il regardait donc un peu partout, puis une fois qu'ils furent en bas, il se rendit compte qu'il avait vu juste. Malgré sa vision brouillée, il avait bien cerné le tableau avec toutes les clés. Leur chambre était la 307, et il y avait plusieurs chambres déjà prises à leur étage, mais aussi plusieurs de libres. Mais il avait de la chance, l'aubergiste n'était pas là, aussi il se glissa discrètement derrière le comptoir avant de prendre leur clé pour en décrocher le numéro, puis il l'échangea avec une autre en mettant ainsi la clé de la 302 à la place de la 307 et hop! Ni vu ni connu!

«Ne bouge pas, je reviens!»

Il remonta les escaliers quatre à quatre, puis il entra dans leur chambre pour prendre le petit écriteau «ne pas déranger», puis il alla le mettre sur la porte de la chambre 302, ce qui laissait bien entendre qu'il y avait quelqu'un dans celle-ci. Quant à leur chambre, ils avaient pris toutes leurs affaires, donc lorsque la femme de chambre viendrait la ranger, elle pourrait tout à fait croire qu'ils avaient quitté les lieux. La seule chose qu'ils devaient espérer à présent, c'était que l'aubergiste ne cherche pas à donner leur chambre car là, les futurs locataires verraient bien que la clé ne correspondait pas.

Mais cela, le jeune homme n'y avait pas trop pensé, et c'est donc avec un sourire des plus satisfaits qu'il redescendit et qu'ils filèrent vers la sortie. Il fallait aussi qu'ils réussissent à retourner à l'hôtel plus tard sans se faire repérer, mais probablement que de nuit, l'aubergiste aurait plus de travail entre la vaisselle, le système de laverie et tout le reste. Si les femmes de ménage faisaient la lessive de nuit, il devait bien s'assurer que tout était bien fait non? En revanche cette fois, ils ne pourraient rien faire laver ou alors, déposer le panier de linge devant la chambre 302... un peu trop compliqué tout ça, mieux valait ne pas se faire remarquer.

Une fois dehors, Sheli trouva un petit fast food où ils allaient enfin pouvoir manger leurs hamburgers! C'est donc avec un sourire des plus épanouis que le jeune homme entra, savourant la fraîcheur de la climatisation avant de s'installer à une table. Pas de pot ici, il n'y avait pas de cartes avec toutes les écritures, il fallait donc logiquement demander à un serveur, mais au final, le jeune homme s'en foutait totalement et commanda donc un double cheeseburger avec une bonne dose de frites et un soda.

Heureusement que ce n'était pas très cher, mais la jeune femme fit remarquer judicieusement qu'elle allait devoir faire attention à ses économies. D'autant qu'ils devaient toujours économiser s'ils espéraient pouvoir louer un nouveau vaisseau pour rentrer chez eux!

«Je crois qu'on va devoir faire attention en effet. Économiser suffisamment. Après tout, on doit toujours trouver un moyen de louer un vaisseau pour rentrer!» quoi qu'ils devaient aussi essayer de refaire l'épreuve de la terre. Aussi peut être qu'ils pourraient simplement passer quelques jours à Junon, s'entraîner un peu, puis ensuite reprendre le bateau et un chocobo pour retourner aux alentours de Canyon Cosmo?

C'était un sacré risque à prendre tout de même puisque la route était très longue, mais d'un autre côté, le jeune homme avait vraiment envie de retenter le coup, même si rien ne leur disait qu'ils réussiraient cette fois-ci. On leur apporta leur commande, et rapidement il porta la paille du soda à ses lèvres pour regarder la demoiselle de haut en bas

«Je suis sure que tu vas être charmante dans un petit bikini! Et au fait...» il se pencha un peu en affichant cet air charmeur qui lui correspondait bien, comme s'il avait oublié qu'il devait se tenir à carreau à présent - bizarrement, ce genre de chose ne restait pas trop dans sa tête «et j'espère que ce soir, tu remettras la nuisette! Ce serait quand même bien que je puisse la voir!»

En espérant qu'elle ne lui balance pas un glaçon à la figure! Quoi que ça pourrait faire du bien par cette chaleur, même si ici il y avait la clim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 12:50

SheliNous voilà installer tranquillement à table, dans un fast food, chose promise, chose due, j’allais l’avoir mon hamburger – et ce, même si c’est un cheeseburger tout compte fait ! Cependant, lorsque je parlais niveau argent, je crois qu’Irvine n’a pas bien saisi ce que je voulais dire. Je voulais simplement faire remarquer que jusque là, j’avais joué les p’tites princesses capricieuses à vouloir obtenir un certain luxe pour qu’on puisse en profiter, et donc la moindre des choses que je pouvais faire à présent, c’est rendre la pareille. C’est pourquoi je promis de payer la prochaine chambre à Junon, peu importe le prix, et le prochain repas également. A la place – et même s’il n’avait pas tout à fait tort – Irvine répliqua en conseillant de faire plutôt attention à nos bourses, si on voulait rentrer chez nous à l’occasion et je me mis à hausser un sourcil.

« Quoi ? Rentrer ? Mais … tu ne voulais pas voyager un peu ? »

Et puis oui, il y avait cette histoire d’épreuve de la terre où l’on avait dit qu’on retournait voir une fois qu’on serait passés à Junon mais même. Je pensais qu’avec ses envies de voyager, et les miennes aussi, on irait explorer un peu le reste de Gaïa avant de chercher à retourner sur Dol ? Enfin bon, la conversation fut coupée court lorsque le serveur revint avec nos commandes, et puisque j’avais soif à cause de la chaleur, je commençais par prendre le soda, mais déjà Irvine reprenait la parole avec sa connerie habituelle. Je levais les yeux vers lui quelques instants alors qu’il fantasmait presque à me voir en bikini et … en nuisette ? Je roulais des yeux, l’envie de lui mettre une baffe pour lui remettre les idées en place était plus que tentante, mais je me penchais à mon tour vers lui pour lui répondre.

« T’as de la chance que j’ai rien d’autre comme pyjama, car l’envie de te dire « non » pour te faire chier est bien tentante. »

Quelle poésie ! Bref, je me remettais assise correctement pour pouvoir prendre mon repas. Non mais c’est vrai quoi, je suis obligée de la mettre cette foutue nuisette, je ne vais pas dormir à poil non plus ! Je mordais à pleine dent dans le cheeseburger, ayant un certain appétit puisque je n’avais pas déjeuné le matin en me levant, je le finissais même assez rapidement avant de taper dans les frites, le tout en buvant une gorgée de soda régulièrement pour tout faire passer et … Ah. J’avais oublié que ce genre de nourritures, c’est bon – quoi qu’un poil trop calorique – mais ca ne coupe pas forcément l’appétit … Donc je prenais une bonne grosse glace pour le dessert, ca me calerait un peu plus et puis ca ferait du bien par la chaleur de l’extérieur !

Lorsque le repas se termina, je laissais soin à mon cher camarade de payer la note puisqu’à la base, c’était lui qui m’avait proposé un tel repas, puis on sortait et rien qu’à foutre un pied dehors, j’ai cru que j’allais fondre ! Je sentais que je transpirais déjà en plus, quelle horreur. Oui, décidément, il va falloir attendre que l’heure défile un peu avant de songer à aller à la plage, on risquait de brûler sur place ! Heureusement par moment, l’air marin soufflait un peu pour rafraîchir l’atmosphère, mais ca ne durait pas bien longtemps. Quoi qu’il en soit, justement, si on voulait se baigner ou se prélasser sur la plage plus tard, il nous fallait ces fameux maillots de bain, et ca, ca rimait avec shopping !!

« Allez viens !! On va faire les boutiques ! »

Je lui attrapais le bras pour l’emmener dans ce qui semblait être le centre-ville, où se trouvaient tous les magasins. S’il se rappelait bien l’épisode de Deling City, il avait intérêt à savoir me maintenir en laisse, car moi quand je me retrouve devant n’importe quelle boutique de vêtements, je suis obligée d’aller y jeter un œil, voire même de dévaliser le magasin ! Or, je n’avais pas de valises sur moi, seulement un sac pour avoir des affaires de rechange. Bref, j’entrais dans l’une des boutiques pour aller directement dans le rayon des maillots de bain, abandonnant Irvine pour qu’il aille faire un tour de son côté et prendre ce dont il avait besoin.

J’avais l’impression qu’il avait beaucoup de blanc dans cette ville, et à bien y réfléchir finalement, je comprenais pourquoi. Ne dit-on pas que le blanc renvoie la lumière, contrairement au noir qui l’absorbe ? Avec la chaleur et le soleil, c’était normal en réalité et quitte à faire ben … j’achetais un petit bikini blanc ! Et un paréo de la même couleur, quoi qu’avec quelques liserés bleus dessus, mais bon, avec Irvine dans les parages, il était normal que je cherche à me dissimuler un maximum si je ne voulais pas subir d’autres de ses commentaires. Non pas que c’était agaçant, mais ca en devenait presque gênant à force. M’enfin, je m’assurais qu’il m’aille bien quand même, de toute façon je pouvais régler la taille après tout, et au passage j’allais acheter crème solaire – avec le soleil qui tape, je prends mes précautions moi ! – et serviettes. Même si je pense qu’on en fournit à la plage, je me disais que tête en l’air comme je suis, j’oublierai qu’il faut les rendre. J’allais payer tout ca en demandant de me donner un sachet par la même occasion pour pouvoir tout transporter et j’attendais qu’Irvine me rejoigne à l’entrée du magasin.

Ici aussi, il y avait de charmantes petites vendeuses qui lançaient des regards aguicheurs ici et là, et une fois de plus, je me mis à froncer le nez en les regardant. Pourquoi est-ce que je le prends si mal ? A voir l’intérêt qu’on peut porter à ce genre de femmes, j’ai l’impression que je n’ai rien moi à côté, que je ne suis rien en fait, il n’y a rien d’intéressant chez moi. Je finissais par soupirer à penser à de telles choses, et lorsqu’Irvine vint me rejoindre, j’essayais de sourire pour cacher que quelque chose me tracassait, et je désignais ses propres achats du menton.

« Alors ? T’as trouvé ton bonheur ? »

J’allais fouiller sans la moindre gêne pour voir ce qu’il avait acheté avant de me redresser et me tourner pour regarder les environs. Bien, et maintenant ?

« Tu veux qu’on aille faire un petit tour ou aller boire quelque chose ? Avec la chaleur, ce serait du suicide d’aller à la plage maintenant ! »

Je n’ai pas envie que ma peau crame moi !
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 15:41

«Bien sur qu'on va voyager un peu avant! Mais il ne faut pas oublier tout de même de mettre des sous de côté... on peut être appelés en urgence après tout non?» il ne fallait tout de même pas oublier qu'il était le Directeur de la GGU, et même si ses assistantes pouvaient très bien se débrouiller sans lui, avec le retour d'Ultimecia, une situation d'urgence pouvait malgré tout nécessiter qu'il revienne à son poste.

Mais pour le moment, ils avaient décidé de profiter un peu de la vie, et pour se faire, ils dégustaient un bon gros hamburger avec des frites! Mais le jeune homme ne perdait pas le Nord et essaya de se renseigner sur les possibilités pour que la jeune femme remette cette fameuse petite nuisette, et elle signala donc qu'elle n'avait plus d'autre pyjama et donc, qu'elle n'aurait pas le choix. Aurait-elle donc oublié qu'ils allaient faire des achats juste après et qu'elle pourrait donc se prendre quelque chose pour la nuit? Apparemment oui et Irvine allait bien se garder de le lui mentionner!

Il ne fit qu'afficher un air satisfait en haussant à plusieurs reprises des sourcils, bien que cela restait à ses yeux de la plaisanterie, il n'en ajouterait pas car il avait remarqué que lorsqu'il en faisait trop, ça finissait par la gêner.

S'il estimait avoir suffisamment mangé, la jeune femme avait encore faim! Mais histoire qu'elle ne mange pas son dessert toute seule, il prit juste une coupe de fruits frais, ça désaltère bien et c'est léger! Puis il régla l'addition avant de se lever pour aller faire les boutiques! Il fit une légère révérence devant la jeune femme pour la saluer

«Mais après vous, gente dame!» mais déjà elle lui agrippait le bras pour l'entraîner. Il n'était vraiment pas difficile de trouver des boutiques de maillots de bain dans cette ville, et rapidement donc ils purent trouver leur bonheur. Les magasins étaient tenus par de jolies jeunes filles et Irvine ne se priva donc pas pour essayer plusieurs maillots de bain de manière à leur demander leur avis! Sheli ayant disparu, il aurait bien aimé qu'elle lui donne aussi le sien, surtout qu'il se souvenait combien elle avait été blessée la dernière fois lorsqu'il s'était amusé avec une vendeuse.

Mais là pour l'heure, il ne la trouvait pas, et finalement il opta pour un débardeur, un short de bain, une paire de claquettes, des lunettes de soleil et même un chapeau de paille! En revanche, il ne prévit pas du tout la crème solaire ni les serviettes, heureusement que Sheli y avait pensé pour deux. Il régla sa note et finit par retrouver la demoiselle qui ne se gêna pas pour fouiller son sac histoire de voir ce qu'il avait acheté.

«Juste de quoi te faire craquer sur la plage avec mon corps de rêve!» il se risqua à lui faire une pichenette sur le nez avant de voir ce qu'ils pourraient faire, il est vrai qu'il faisait un peu chaud pour le moment, et le jeune homme remarqua alors une salle d'arcade!

«Hey! Des jeux vidéos! Viens on va jeter un coup d'œil!» il attrapa la main de la demoiselle dans la sienne - sans entrelacer ses doigts avec les siens non plus - et l'entraîna donc jusqu'à la salle où de nombreuses bornes en tout genre se trouvaient. Il y avait des jeux de danse, de musique, de combats aussi, sans oublier la simulation de moto ou de surf - à Costa Del Sol, il ne risquait pas d'y avoir une simulation de snowboard.

Irvine montra les tapis de danse à la jeune femme avec un sourire qui voulait tout dire!
«Voyons voir si tu sais bien danser! Un petit défi?» car mine de rien, pour devenir SeeD, on apprenait aussi à danser, même si ce n'était pas du tout le même genre que ce qu'ils proposaient sur ces jeux vidéos, la pop n'avait rien de très solennelle hein? Mais ce serait marrant! Et ça rappellerait à Irvine ses longues soirées en boîte de nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 17:17

SheliVisiblement, mon mal-être était passé inaperçu et je continuais donc sur cette voie jusqu’à ce que j’oublie cette petite frustration. Avec la chaleur et le soleil à son apogée, il valait mieux éviter d’aller à la plage maintenant, donc je proposais à Irvine de faire un petit tour en continuant de regarder les boutiques par exemple, ou alors d’aller boire quelque chose de frais. Mais ni l’un, ni l’autre, il avait vu autre chose : une salle d’arcade. Qu’on en trouve une dans un parc d’attraction comme le Gold Saucer, ca ne m’étonnerait pas, mais ici ? Quoi qu’avec le nombre incalculables de touristes, dont beaucoup de jeunes et d’enfants, ce n’était pas si étonnant à bien y réfléchir … Bref, le jeune homme attrapa d’un seul coup ma main pour me tirer jusque dans cette fameuse salle où nous attendaient des tas de bornes, de jeunes et … de gosses. Le premier qui pleure ou qui me fait chier, je lui en mets une ! J’étais en train de pester intérieurement en espérant qu’il n’y aurait pas un de ces stupides gamins qui fait une crise dès qu’il perd à un jeu, mais Irvine me tira de mes pensées en m’emmenant vers un jeu de danse ? Oh la, à voir son sourire, il ne fallait pas chercher bien loin pour savoir ce qu’il voulait. Je me mis à rouler des yeux lorsqu’il lança un défi, et je me mis simplement à hausser des épaules.

« Une partie, pas plus. Il fait déjà assez chaud comme ca, on va mourir à force de bouger ! »

Même la climatisation ne servait à rien ici, il y avait trop d’appareils qui tournaient en même temps, ca réchauffait l’atmosphère, et si on devait bouger en dansant, on risquait d’étouffer. Il y avait plusieurs tapis de danse, alors soit on faisait chacun son tour, soit on le faisait en même temps et pour ma part, j’optais pour la deuxième option. Je démarrais le jeu, lançant un sourire provocateur à Irvine qui voulait tout dire avant de me mettre à suivre les pas. Certains curieux s’étaient tournés pour voir comment on se débrouillait, d’autres continuaient leurs petites affaires de leur côté. Comme je m’y attendais, à force de bouger ici et là, je commençais à avoir chaud, je transpirais même plus que tout à l’heure, une grosse douche allait devoir s’imposer par la suite pour laver tout ca !

Au final, j’étais tellement concentrée sur ce que je faisais que je me fichais bien de mon interprétation ou du score et la seule chose qui m’intéressait par la suite, c’était de boire quelque chose de frais. Je scrutais la salle du regard jusqu’à trouver un distributeur avant de  faire signe à Irvine que je revenais. Je me mis à avancer, et à mon passage, un groupe de quelques jeunes garçons sifflèrent – allez savoir si c’était à cause de la danse ou simplement ma tenue mais passons – et je m’étais arrêtée pour les fixer.

Allez savoir pourquoi, je me faisais assez rancunière sur le coup. Les souvenirs d’Irvine qui ne privait pas pour aller séduire les vendeuses me revenaient en tête, et j’avais comme une soudaine envie de lui rendre la pareille en allant parler à ces personnes, juste pour voir s’il s’en fichait totalement, ou si au contraire, il ressentirait au moins ce que moi je pouvais ressentir lorsque j’étais mise de côté. Mais je finissais par secouer un peu la tête, non, pour qui je me ferai passer, et surtout, ca ne se faisait pas, même si c’était tentant … Je poursuivais donc ma route, la tête baissée, jusqu’à arriver au distributeur. Evidemment, je ne pouvais me fier qu’aux images des boissons sur les boutons pour avoir une idée de ce qui était proposé et je prenais donc un soda pour Irvine, et une sorte de limonade pour moi avant de revenir vers le jeune homme et lui tendre la canette en forçant un sourire.

« Quelque chose d’autre te fait envie dans cette salle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 19:25

Il est vrai qu'il faisait un peu chaud pour songer à se trémousser sur un tapis de danse électronique, mais peu importe, Irvine avait bien envie de voir ce que ça pouvait donner s'ils jouaient l'un contre l'autre! Il mit donc quelques pièces dans la machine et la musique commença.

Rapidement, le jeune homme montra qu'il était plutôt doué à ce genre de jeu, suivant bien les pas au bon moment et marquant des points, il allait même parfois jouer des bras pour donner un peu plus de style et au loin, un groupe de gamines semblaient glousser à le voir ainsi - à savoir si elles agissaient ainsi pour se moquer ou parce qu'elles le trouvaient sexy?

Il gagna la partie et il leva les bras en l'air en poussant un petit cri de victoire avant d'essuyer la sueur sur son front. Il avait pourtant fait attention à ne pas trop gigoter mais c'était évidemment impossible à ce genre de jeu. D'ailleurs, Sheli semblait tout autant avoir chaud et c'est pourquoi elle alla chercher de quoi boire. De son côté, Irvine cherchait un autre jeu, plus calme, auquel ils pourraient peut être jouer pour passer le temps. Il y avait bien une sorte de petit jeu où il fallait nourrir un chocobo pour qu'il puisse faire la course, mais ça n'avait franchement pas l'air très amusant, et il y avait aussi un jeu de musique, avec une guitare portant de gros boutons à la place des cordes.

Mais son regard se porta sur le côté lorsqu'il entendit des sifflements, et il vit que Sheli se faisait draguer par un groupe de mecs. Sur le coup elle s'était arrêté et il se demandait bien ce qu'elle faisait? Connaissant le mauvais caractère de la demoiselle, il supposait qu'elle voulait leur en coller une, mais de toute évidence elle ne fit que passer son chemin. Il ne pouvait pas savoir ce qu'elle avait eu en tête, une tentative de le rendre jaloux n'était pas dans les habitudes de la jeune femme aussi il se pencha sur un jeu classique de casse briques jusqu'à ce qu'elle revienne et ne lui tende un soda.

Elle lui demanda alors si autre chose lui faisait envie dans cette salle, et honnêtement là, il ne pouvait pas s'en empêcher, la perche était vraiment trop belle! Il prit la main de la jeune femme et y déposa un baiser avec son éternel regard séducteur
«Il y a bien autre chose qui me fait envie, mais cette salle n'est pas l'endroit le plus approprié!»

Que de la gueule évidemment! Mais il pouffa de rire avant de lui faire un clin d'œil amusé et regarder plus sérieusement tout autour d'eux. Il ne se rendait pas trop compte qu'il pouvait vraiment faire de l'effet ou non à la demoiselle, pour lui tout n'était qu'un jeu dans la mesure où il n'y avait jamais personne pour le prendre au sérieux de toute manière. Il finit par l'entraîner sur plusieurs jeux classiques de bornes d'arcade, jeux de combat, de puzzle ou de stratégie, puis lorsqu'ils furent à peu près sûrs que la température extérieure le permettait, il se tourna vers la jeune femme
«Allez, on va se baigner! Ça va nous faire du bien!» il lui fit un signe de tête avant de poser sa main dans le dos de la jeune femme pour la guider, ils marchèrent plutôt en silence jusqu'aux cabines en bord de plage pour se changer, là il enfila seulement son short de bain orange et rangea le reste de ses affaires pour se rendre compte qu'il n'avait pas prévu de serviette! Peu importe, il y avait des petits transats, et avec la chaleur, il sécherait bien vite. Il sortit donc et accrocha son sac à un parasol, de toute manière, il y avait des gars pour surveiller un peu partout donc ça ne devait pas risquer grand chose.

Sheli ayant un peu plus de choses à enfiler, mit plus de temps que lui, mais il l'attendait tout de même, surtout que si elle voulait mettre de la crème avant d'aller dans l'eau, elle aurait sûrement besoin d'un petit coup de main pour s'en mettre dans le dos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Sam 9 Mar - 22:40

SheliRien de tel qu’une bonne boisson bien fraîche pour se remettre de ce sport ! Je ne buvais pas tout de suite pour ma part, je demandais d’abord à Irvine s’il y avait autre chose dans cet endroit qui lui faisait envie, mais évidemment, si je parlais d’un jeu moi, lui pensa inévitablement à autre chose. Il attrapa ma main pour y déposer un baiser, et je me mis à baisser un peu les yeux, repensant à ce que je voulais faire un peu plus tôt juste pour le tester et voir sa réaction. Je retirais rapidement ma main alors que lui, ca le faisait marrer. Sérieusement, peu importe ce qu’il me prend au final, de vouloir m’intéresser à lui, de toute évidence, il n’en avait strictement rien à foutre, tout comme il semblait se foutre de moi. Ce n’était qu’un stupide jeu à ses yeux, et je ne sais pas s’il a conscience que c’est en jouant ainsi qu’on détruit quelqu’un, mais bon …

Je buvais rapidement le contenu de ma canette pour me désaltérer et surtout me rafraîchir, j’essayais de penser à autre chose, et heureusement, le jeune homme m’emmena voir et tester plusieurs jeux. Pas très classe pour une fille vous me direz, mais je me tentais à ces fameuses bornes de tir où on manie un flingue électronique. Enfin, pas très classe pour une fille aux yeux des autres bien sûr, de mon point de vue, et sûrement de celui d’Irvine, on s’en fichait bien. J’avais été formée à la BGU pour être tireuse d’élite alors bon, une arme à feu, j’en manie une tous les jours ! Au moins, ca me défoulait un peu, ca me changeait les idées, même si j’avais un certain pincement au cœur qui persistait à vouloir me jouer un tour.

L’heure tournait à force de jouer, et la chaleur diminua suffisamment pour qu’on puisse aller à la plage cette fois, aussi je suivais Irvine dans le plus grand des silences, me braquant légèrement en sentant sa main dans mon dos. Je m’enfermais à toute vitesse dans une cabine pour me déshabiller et enfiler le bikini, nouant avec force les ficelles pour éviter qu’il ne se défasse – ce serait une sacrée honte pour moi. Puis chose faite, je me mis à soupirer, me plaquant contre la paroi de la cabine pour réfléchir. J’avais l’impression de ressentir ces mêmes sentiments que j’avais déjà éprouvés par le passé pour quelqu’un d’autre : un attachement assez imposant mêlé à une pointe – une grosse pointe ici – de déception, et finalement, de souffrance.  Pourtant ca ne faisait que quelques jours qu’on se connaissait, et le pire c’est que sa réputation est suffisamment connue pour savoir à quoi m’attendre mais il faut croire qu’une fois de plus, je me laisse bercer par des illusions.

Nouveau soupir, puis je me rendais compte que les minutes défilaient, un peu trop même au point que le jeune homme pouvait se demander ce que je faisais. Aussi je finissais par attacher le paréo autour de ma taille avant d’attraper le sachet avec les serviettes et la crème solaire, et je sortais, essayant de sourire un minimum pour masquer ma peine, et toute cette déception qui me hantait. Peu importe qu’il me siffle pour me taquiner, peu importe qu’il fasse un compliment ou une quelconque remarque, peu importe qu’il louche sur mon corps maintenant que je portais une si petite tenue, je ne réagissais plus à rien, je me contentais d’installer les serviettes sur le sable, en essayant de placer une bonne partie à l’ombre, sous le parasol que le jeune homme avait choisi. Sans dire le moindre mot, je sortais la crème solaire pour m’en étaler un peu partout, car peu importe que la température ait diminué, nous n’étions pas à l’abri d’un coup de soleil. Problème ? Je ne pouvais pas m’en mettre seule dans le dos, aussi je tendais le tube à Irvine pour qu’il s’en charge.

« Tu peux m’aider s’il te plaît ? »

Je marquais un temps de pause, même si ca devait crever les yeux que quelque chose me tracassait, j’essayais de prendre mon air habituel pour changer la mise.

« Et n’essaie même pas de retirer certaines ficelles ! »

Je me tournais donc pour qu’il puisse l’appliquer. L’avantage d’avoir les cheveux courts, c’est que je n’avais pas besoin de dégager de mèches qui gênaient, il n’y avait rien là ! Lorsqu’il eut terminé, je le laissais s’en mettre également, l’aidant à son tour à s’en mettre dans le dos avant de ranger le tube et m’allonger sur une serviette pour enfin me prélasser. Qu’il aille se baigner si le cœur lui en disait, moi, j’avais besoin de me poser un moment là …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   Dim 10 Mar - 0:50

Sheli arriva rapidement, et si Irvine était prêt à aller se baigner, elle semblait avoir plutôt envie de rester tranquillement sous son parasol. Mais avant, elle lui demanda de lui passer de la crème sur le dos, précisant bien qu'il n'avait pas intérêt à lui défaire les bretelles pour qu'elle se retrouve sans le haut!

«Hey! je sais quand même me tenir un minimum!» dit-il avant de se rendre compte que le ton de la jeune femme semblait plutôt froid. Mais il n'était pas vraiment du genre à se rendre compte de ces choses là, tout comme il n'était pas habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour de bon, aussi il se contenta de passer de la crème dans le dos de la demoiselle en la massant légèrement. Puis lorsqu'il termina, il lui mit juste une petite tape sur l'épaule avant de se lever et de lui tendre la main pour qu'elle se lève afin qu'ils aillent se baigner...

Problème, elle voulait rester là? Il remarqua alors la tête qu'elle faisait, aussi il vint s'asseoir dans le sable face à elle, en tailleur, plongeant son regard dans le sien comme s'il espérait la sonder aux rayons X

«Toi ça va pas...» les coudes appuyés sur ses genoux, il pencha la tête sur le côté, mais voyant qu'elle fuyait son regard, il n'avait pas trop de mal à comprendre que c'était de sa faute

«J'ai fait un truc qu'il fallait pas?» son visage se décomposa alors, le souvenir de Gongaga et de Nibelheim lui revint en mémoire aussi il se mordit légèrement la lèvre infférieure «j'ai encore fait le con hein? Je t'ai vexée...» il essayait de se souvenir de ce qu'il avait pu faire, et il supposa que c'était ce qu'il avait dit dans la salle d'arcade lorsqu'il était question de choses qui lui faisaient envie... il détourna les yeux, essayant de réfléchir s'il pouvait y avoir autre chose, mais non. Selon lui, la seule fois aujourd'hui où il en avait fait un peu trop, c'était là.

Il soupira alors, baissant les yeux comme si le silence de la jeune femme était une confirmation, puis il leva un regard un peu timide vers elle
«je suis désolé... je... je le fais pas exprès! Mes conneries, c'est la seule manière que j'ai de me protéger...» pour ne pas tomber à nouveau amoureux. Car oui, avouons le, Selphie l'avait sacrément vacciné et blessé. Et si Sheli avait vécu la même chose et semblait s'attacher à lui, de son côté il préférait fuir c'était comme ça.

Cependant, il était à présent rouge comme une tomate, mais ne voulait pas le montrer aussi il se leva et fit ce qu'il faisait donc de mieux, fuir. Il alla se baigner. Une fois dans l'eau, il restait résolument de dos à la plage comme s'il ne voulait pas croiser le regard de la jeune femme. Depuis le début il avait trouvé qu'elle avait des points communs avec Selphie, son tempérament, sa vivacité, et si on regardait bien, même la silhouette et les goûts vestimentaires pour les jupes courtes. Il baisa les yeux sur l'eau azur, tout ça était une mauvaise idée. Il avait intérêt à arrêter tout ça rapidement s'il ne voulait pas que tout recommence! Il avait déjà eu le cœur brisé une fois, et il ne voulait plus jamais revivre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: En Ville.   

Revenir en haut Aller en bas
 
En Ville.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert
» 9 cartes et 1 ville du mode planète
» [Résolu] Plantage lors du chargement d'une ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Costa del Sol-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives