Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Balamb, Cité Affairée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Mar 16 Juil - 16:09



Déjà oui, j’aurais pu la laisser dormir encore un peu mais je ne voulais pas trop perdre de temps. Suffirait que ces types se cassent à cinq heure du mat’ pour qu’on l’ai dans l’os. Je ne préférais donc pas prendre de risques. « Ouais, on risque de rater les pêcheurs si on part trop tard. Mais prend le temps de te réveiller quand même hein ! »

Et comme ils servaient de la bouffe pas trop géniale ici, on serait gagnante à manger plus tard. D’autant plus que je n’étais pas trop fan de manger direct au réveil, ça m’arrangeait donc sous tous les angles. « On y va alors ! » Dis-je lorsqu’elle m’annonça qu’on pourrait y aller. On retrouva rapidement le port et si Cixi ne se souvenait plus de la tête de ses agresseurs, je les repérai bien avant qu’ils ne nous interpellent. Ils nous demandèrent comment ça allait et Cixi se chargea de répondre pour moi sans quoi j’aurais bien risqué de faire parler mes poings pour lui démontrer tout mon attachement pour lui.

Malgré que Cixi lui disait ce qu’elle en pensait, le type réagissait un peu lentement et il nous proposa du poisson pour se faire pardonner… Attends, c’est une blague ? Si Cixi n’aurait pas reprit la parole pour l’engueuler, je l’aurais tabasser pour avoir osé pensé qu’on pourrait vouloir encore du poisson ! D’ailleurs, j’avais tout de même fait un pas vers lui et il avait reculé sous la menace en bégayant comme s’il voulait nous proposer autre chose. Cixi mit donc le doigt sur ce qu’on voulait et bien qu’il ne fut pas chaud - si ce n’était par un peu trop d’alcool bien entendu - il accepta de nous déposer à Balamb quand même, ça lui fera faire qu’un petit détour après tout.

On pouvait embarquer tout de suite et on ne se fit pas prier pour entrer dans le bateau. On alla même se mettre dans un coin plutôt tranquille pour ne pas participer aux travaux pendant le trajet. D’ailleurs je souris en voyant les bidons d’essence supplémentaire pour ce qu’on leur demandait de faire. Bien fait !! Cixi n’en pensait pas moins de son côté également. Dès qu’on eut pris le large, je me contentai de regarder l’horizon défiler en tentant de ne pas trop penser à cette odeur de poisson qui nous suivait encore. Ca sentait vraiment faire mine de rien ! Heureusement qu’ils ne le faisaient pas frire à la manière de Raijin dans le bateau non plus sans quoi ça serait encore pire…


« Je crois qu’après cette traversée, je ne toucherais plus jamais à du poisson moi… »

Mais je n’allais pas lui dire l’envie de bouffer ce type non plus bien que j’aurais pu la féliciter d’avoir réussi à le convaincre parce que je crois que je lui aurais pris son bateau de force dans le cas contraire. En plus, il semblait insister et il revint peu de temps ensuite pour nous demander si on était bien installée et si on avait besoin de quelques chose. Cette fois, je ne me retins pas et je fis encore deux pas vers lui. Je faisais peut être deux têtes de moins mais ça ne m’empêcha pas de lui laisser entendre ce dont on avait besoin. « De beaucoup d’air frais. Donc va mettre ton odeur de poisson ailleurs tu veux ? »

Parce qu’il nous aidait, je n’allais pas le frapper mais ce n’était pas l’envie qui manquait… Heureusement, entre Horizon et Balamb, il n’y avait pas beaucoup de distance. Et il refusait d’y aller ? Il ne nous fallut vraiment pas beaucoup de temps pour l’atteindre, tout au plus une ou deux heures. Et ce n’était que parce qu’ils avaient installés des filets sur le passage et que ça avait donc ralenti le bateau… on n’aurait donc pas mis beaucoup de temps avant de s’autoriser un petit déjeuner sur ce port. Le soleil s’était levé pendant la traversée mais il ne devait pas être plus de huit heure lorsqu’on posa le pied à Balamb…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Mar 16 Juil - 16:30

Qu'on ne me parle plus jamais de poisson de ma vie! Je soupirais en grimpant à bord, fronçant le nez par l'odeur qui nous suivait où qu'on aille, et le pire, c'est que Balamb étant une cité portuaire, c'était même pas dit que ça sentirait meilleur là bas!

Enfin, le trajet ne serait évidemment pas long, bien que j'avais eu droit à une scène assez comique où Ayane remontait les bretelles du capitaine parce qu'il nous faisait chier et surtout parce qu'il empestait les lieux avec son odeur de poisson, je n'avais pu m'empêcher de rire, au fond, j'aime bien la voir en colère, du moment que ce n'est pas contre moi!

Enfin, la ville était enfin en vue, et comme le pensait si bien la ninja, je trouvais pas que ça leur avait fait un si grand détour, en tout cas, ça ne me paraissait pas aussi loin. Personnellement, je ne remerciais pas ouvertement le capitaine, je descendais seulement en lui faisant un signe de main et visiblement, il était plutôt content de se débarrasser de nous, bien que je l'entendis finalement crier

«Hé! on est quitte hein?» je me tournais alors vers lui en prenant un air à la fois amusé et moqueur
«Peut être... vous auriez pu me tuer je vous rappelle!» je l'avais dit assez fort pour que des marins du port entendent aussi, en tout cas, il piqua un fard avant d'exiger qu'ils lèvent l'ancre et quitta les lieux sans demander son reste.

Je ramenais alors une main sur mon ventre qui se mit à gargouiller assez fort pour que plusieurs personnes autour de nous l'entendent, et je soupirais avant de me tourner vers la ninja

«D'abord, on va manger et après, on se renseigne sur cette mine de soufre, d'accord?»
«Si vous voulez prendre un bon petit déjeuner, vous devriez aller à la boulangerie Dincht!»
«Et elle est où cette boulangerie?»
«Là, vous descendez la rue sur votre gauche, puis la première à droite, vous ne pouvez pas la louper, en cette saison, il a fait installer des petites tables dehors pour que les clients puissent manger sur place!»
«Ok merci!»

Je faisais donc signe à la ninja de me suivre, et effectivement, cette boulangerie n'était pas très difficile à trouver. Elle était tenue par un homme assez jeune, plus jeune que moi en tout cas avec un gros tatouage sur le visage - pas discret du tout.
«Bonjour... c'est possible de manger sur place?»
«Oui, bien sur... vous voulez quoi?»

Je le regardais de haut en bas, il avait franchement pas la tronche d'un boulanger. Je regardais les différentes pâtisseries et viennoiseries, mais je ne savais pas trop ce que c'était et j'avais une faim de loup! Aussi je demandais un café avec trois pâtisseries différentes, une qui ressemblait à un beignet de forme allongée avec des grains de sucre dessus, un autre tout rond avec un trou au milieu et un glaçage au chocolat, et le troisième ressemblait simplement à un gâteau à la crème.

Il nous déposait notre commande sur un plateau avant e nous le tendre en nous disant qu'on pouvait s'installer dehors, je réglais pour Ayane et moi - histoire de la rembourser un peu pour la chambre de la nuit dernière - avant de sortir et nous installer donc en terrasse.

«Bon ça va, ça sent pas trop mauvais dans le coin! Par contre, c'est vrai que ces pâtisseries ont l'air super bonnes!»

Je commençais par le donut après avoir bu une gorgée de café, oui, ça fait du bien par où ça passe tiens!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Jeu 18 Juil - 3:00

Si ce type pensait qu’on était quitte maintenant, je lui aurais bien envoyé un kunai entre les deux yeux et lui dire que, cette fois, on l’était. Mais je me contentai de serrer les dents alors que Cixi répondait d’une manière un peu plus soft que moi à ce type. Il pourrait bien gueuler, il avait été épargné d’un bras cassé ou je ne sais quoi que j’aurais pu lui faire avant de partir pour lui permettre de rembourser sa dette. Mais à quoi bon ? Je me serais juste attiré de la merde et je ne voulais pas être mal vue dans ce village si c’était pour ne pas avoir ce que je cherchais derrière.

Avec l’estomac de Cixi qui gueulait, on n’eut pas trop de mal à se faire indiquer la boulangerie Dincht même si l’ordre des prochaines destinations que l’al bhed donnait aurait pu aussi être la raison qui avait poussé plusieurs personnes à se rapprocher de nous.
« Ok, on va à cette boulangerie alors. » dis-je dès que la personne nous indiquant la route s’éloigna un peu pour retourner à ses affaires.

Effectivement, ce n’était clairement pas difficile à trouver comme endroit rien que par l’odeur de pain qui s’élevait en l’air. Je n’avais pas si faim que ça, par habitude sûrement, mais pourtant, l’odeur me donna envie d’aller m’empiffrer de pain ou de je ne sais quoi qui pourrait se faire ici. J’entrai alors sans hésitation dans la boulangerie pour voir un type qui ne semblait pas bien vieux non plus mais qui ne me semblait pas être boulanger au premier abord qui nous accueillait. Il nous demanda ce qu’on voulait après avoir acquiescé à la demande de Cixi s’il était possible de manger sur place. C’était le cas et elle avait donc demandé pas mal de truc.

Il se tourna ensuite vers moi pour savoir ce que je prendrais… Ils ne devaient pas avoir de saké ici…
« Du café aussi… Et… » Le choix n’était pas facile avec tout ce qu’il y avait… Je devais avouer que les choix de Cixi étaient tout aussi attirants mais un éclair à la fraise me semblait particulièrement invitant. Je ne connaissais pas ce truc et je le pointai du doigt avant d’en sélectionner deux autres aussi. « Je vais prendre ces trois truc là. » Je connaissais le beignet dedans ainsi que le pain au chocolat mais ce n’était que pour qu’il voit bien ce que je lui demandais, ça pourrait avoir un autre nom sur ce monde.

Lorsqu’il nous servit je ne pus m’empêcher de lui faire remarquer ce que moi comme Cixi avions pensé tout bas. Je lui donnai un petit coup dans l’épaule sans nécessairement le faire pour le blesser ou quoi, juste pour ‘tester la marchandise’ que je pourrais dire avant de lui mentionner.
« C’est quoi ton vrai métier ? Tu m’as pas l’air d’avoir la carrure d’un boulanger toi. »

Comme il devait avoir plus ou moins mon âge, je me permettais de le tutoyer quand même bien que ça puisse paraître irrespectueux. Où avais-je déjà eu du respect pour quelqu’un dans ce que je disais en même temps ? Lorsqu’il m’eut répondu, je rejoignis Cixi dans son coin pour manger avec elle. Le café était tout aussi bon que tout semblait l’être ici et elle me le fit remarquer bien assez rapidement que tout semblait succulent ici, et heureusement que l'odeur de poisson ne suivait pas sans quoi tout aurait l'air avarié sans quoi ! « On est trop restreint en quantité si on cherche à simplement ne plus avoir faim. J’aurais pu, j’aurais pris un de chaque en fait. Et encore heureux qu'on ne sente pas le poisson là... Ca serait dégueux de manger avec une odeur comme ça. »

Tout comme elle, j’étais d’accord sur le fait que tout semblait délicieux mais je ne pouvais pas tout prendre non plus. Elle avait payé pour rembourser une partie de l’auberge d’hier mais je ne lui demandais pas non plus de se ruiner pour moi. De toutes façons pour le peu que ça coûtait, ça n’était pas les quatre cent gils d’hier en même temps mais elle n’avait pas non plus besoin de se prendre la tête avec tout ça.

Je regardais souvent vers ce jeune homme en tout cas, il me semblait bien doué pour un boulanger alors que ce n’était pas même lui qui s’occupait du pain en temps normal. Il avait peut être raté sa vocation ? Je mangeais tout de même, à commencer par l’éclair à la fraise. Ca n’allait pas du tout avec un café mais je pourrais manger n’importe quoi personnellement. A vrai dire, ce voyage en mer avait eu le don de me creuser suffisamment pour que l’appétit ne vienne aussitôt que j’avais pu sentir le travail de cette boulangerie.


« On pourrait lui demander pour la mine de souffre au fait, il doit bien connaître le coin s’il habite ici, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Jeu 18 Juil - 12:39

«Je ne fais que donner un coup de main. C'est ma copine qui tient cet établissement» répondit le blondinet en désignant une fenêtre d'où l'on voyait une jeune fille s'atteler en cuisine, il passa sa main derrière sa tête avant de finalement se redresser assez fièrement - ce qui lui donnait un air assez ridicule à mon goût - «moi je suis un SeeD de la BGU! Mais pour le moment, je protège surtout cette ville et ses habitants, et je sers parfois de formateur pour les nouvelles recrues!»

Pas la moindre idée de ce que peut être un SeeD, mais au fond je m'en fichais et je préférais donc régler la note avant d'aller m'installer dehors. Il n'avait pas l'air bien méchant, mais un peu boulet sur les bords selon moi. Je m'installais donc en prenant d'abord une bonne gorgée de café, puis je prenais le premier beignet qui me tombait sous la main avant de mordre dedans en soupirant de soulagement. C'est que ça fait du bien par où ça passe! Je mourrais de faim, bien que je manquais de m'étrangler lorsqu'Ayane parla de l'odeur du poisson qui aurait pu tout gâcher!

«Koff kofff... arrête, t'as failli me tuer!» je me mis bêtement à rire toute seule avant d'essuyer une larme au coin de mon œil et la regarder d'un air amusé «des beignets au poisson, c'est sûr qu'au petit déjeuner, y'a mieux!»

Je continuais de sourire tout en continuant de manger. C'est vrai que ces beignets sont vraiment bons! J'ai pas souvenir d'en avoir déjà goûté de tels! La copine du blond est vraiment douée en tout cas. Je venais sucer le bout de mes doigts pour en retirer les petits grains de sucre avant de m'attaquer à un autre morceau, mais la ninja reprenait en disant que peut être on devait se renseigner directement auprès de lui par rapport à cette histoire de mine de soufre, et je venais hocher de la tête

«Oui, pourquoi pas... je sais pas ce que c'est que le Cid, ça me fait penser à notre leader sur Spira comme nom... mais bon, vu la dégaine qu'il avait, ça a l'air important... pourtant je sais pas pourquoi, ce nom me dit quelque chose...» le problème était que je n'avais pas la bonne orthographe dans la tête, c'était un mot que j'avais lu et non entendu lorsqu'on avait fouillé la bibliothèque d'Esthar, c'est pourquoi j'avais du mal à faire le rapprochement. Peut être que la ninja aurait plus de chance que moi à ce niveau.

D'ailleurs, le jeune homme sortait justement pour nettoyer un peu les tables - super classe pour le gardien de la ville n'empêche - et j'en profitais donc pour l'appeler

«Hey! Dis moi... on aimerait se rendre à la mine de soufre! On fait comment pour y aller?»
Je vis alors le jeune homme froncer un peu les sourcils avant de croiser les bras un instant, il semblait réfléchir et j'avais l'impression que son cerveau était en surchauffe en fait
«Hum... ça fait un moment que plus personne n'a remis les pieds à la mine de soufre. Avant, ça faisait partie de l'examen du SeeD que de s'y rendre, mais depuis la fusion des mondes, les monstres y sont devenus vraiment très agressifs! Je vous déconseille vivement d'y aller. La température a changé là bas aussi, c'est une sorte de volcan vous savez? Y'a de la lave partout! Et pareil, depuis la fusion des mondes, la chaleur là bas est devenue presque intolérable!»
«Et c'était pas le cas avant?»
«Non... avant on pouvait se déplacer assez librement quand même.»

Je venais hocher de la tête pour le remercier avant de m'approcher pour murmurer à l'attention d'Ayane
«Dis... si la chaleur a tellement augmenté au point que plus personne ne se risque à y aller, tu crois pas que ça pourrait être à cause d'une chimère justement? Ce serait normal que la chimère du feu soit dans une vraie fournaise non?»

En tout cas, ça me donnait encore plus envie d'y aller. Zell commençait à retourner à l'intérieur et je le harponnais une dernière fois
«Ah au fait! On y va comment alors?» je le vis plutôt surpris de voir qu'on voulait quand même s'y rendre, mais tant pis, il hocha juste de la tête avant de désigner une direction à l'aide de son pouce
«Suivez la route d'abord, vous aurez la BGU sur votre gauche, une forêt en face. Vous la traversez, vous continuez tout droit plein Sud et vous arriverez dans une sorte de plaine entourée de montagnes. Là vous verrez l'entrée, vous pourrez pas la louper.»

Bon, ça semble pas bien compliqué... en gros, faut aller toujours tout droit!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Ven 19 Juil - 5:21

Le boulanger, ce n’était pas lui : sa copine tenait l’établissement et il ne faisait que de l’aider un peu au final qu’il disait. Mais de son côté, il pourrait au moins se présenter plus proprement en disant être un membre du SeeD de la BGU. Si je compris qu’il devait être un soldat, ou quelque chose comme ça, Cixi comprit qu’il devait être une personne associée à un type qui s’appellerait Cid.

Une fois dehors, on commencerait donc à manger mais j’osai parler de poisson et ça avait suffit à Cixi pour penser au goût que pourrait avoir des beignets au poisson, il y aurait au moins mieux que ça, pour sûr ! Mais je ne pourrais pas faire beaucoup mieux pour l’instant. Mais malgré que je pensais que ça pourrait nous aider de lui demander où aller, Cixi réfléchissait toujours à ce qu’il avait dit concernant ce Cid auquel il avait appartenu : il semblerait au vu de sa dégaine que ça soit quelque chose d’important mais il ne pourrait pas nécessairement se démontrer très méchant pour autant au vu de ce que ça représentait. Personnellement, je ne m’imaginais ça que comme un groupe isolé de personnes qui pourraient peut être faire un certain sport de combat mais je n’aurais pas le temps de trouver ce qu’il pourrait faire qu’il ressortit nettoyer des tables, si ça lui plaisait après tout, pourquoi aller plus loin ?

Comme je voulais savoir s’il pourrait nous renseigner, Cixi alla lui demander sans plus tarder comment on pourrait y aller mais il nous mentionna qu’elle n’était plus un lieu de visite maintenant si ce n’était par des kamikazes probablement puisqu’elle était devenue bien plus chaude ces derniers temps, comme un véritable volcan que personne ne désirait affronter. Les monstres y étaient devenus surpuissants et ça serait du suicide que d’y aller désormais. La chaleur avait beaucoup augmentée aussi et donc il se pourrait que ça soit une chimère qui serait apparue pour pouvoir dissiper la moindre envie de se manifester de quiconque depuis peu, ça paraissait si logique que ça en était presque trop facile mais quelque chose me disait que la facilité de la découverte serait peut être un point trop évident si bien qu’on se ferait avoir une fois sur place.


« Ca me parait trop facile. Si c’était une épreuve avant, quelqu’un a bien du y aller pour vérifier, non ? »

Malgré tout, je continuais de douter de tout ce qu’on aurait pu avoir comme information, c’était ma nature de m’inquiéter de ce qu’on pourrait avoir et donc je me disais qu’on allait se casser le nez sur un volcan mais on suivrait une certaine logique mine de rien.

Avant que ce type ne s’en aille, Cixi demanda comment on s’y rendait quand même et il semblerait que ça soit exclusivement tout droit, on ne devrait pas trop galérer pour trouver dans ce cas. D’après lui, on ne pourrait pas rater l’entrée et ça devrait donc être dans un lieu où le désert était suffisamment inquiétant pour qu’on le remarque. Il s’éclipsa me laissant alors la possibilité de choisir ce que je voudrais, je me disais que si j’irais jeter un coup d’œil comme Cixi me le mentionnait, ça serait suffisant mais quelque chose me disait de rester discrète. Ce type en savait beaucoup, et il serait certainement déjà allé dans la grotte. Pourquoi ne serait-il pas allé jusqu’au bout ? Pour sa copine ?

C’était peut être le cas et les hésitations me faisaient moi-même hésiter puisque je me rabattais sur ce que tout le monde en pensait. Rien ne vaudrait une vérification par moi-même dans ce cas et je me disais que je devrais aller voir de quoi il en retournerait. La chaleur ne me faisait pas peur et si ça me permettait de trouver une nouvelle chimère, je savais que j’aurais une longueur d’onde d’avance sur tout le monde une fois que je saurais dans cet endroit.
« Même si tout le monde peut aller y jeter un œil, tu en penses quoi toi ? » Demandai-je en terminant alors un nouveau croissant que j’avais pris dans le temps que ce jeune homme pouvait encore nous éclairer de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Ven 19 Juil - 16:07

Alors que je continuais de siroter mon café tout en dégustant les beignets du blondinet au tatouage, Ayane me faisait part de ses doutes et je devais reconnaître qu'elle n'avait pas tort.
«J'en sais trop rien. Tu l'as entendu toute à l'heure? Personne ne s'y aventure... la chaleur doit vraiment être insoutenable là bas...»

Ma curiosité naturelle me laissait croire que peut être je serais en mesure de tenir le coup là bas, car j'avais l'habitude des sables du désert et donc de la chaleur étouffante qui pouvait y régner. Cependant, Ayane ne semblait pas en démordre et je venais alors hausser des épaules
«Bah de toute manière, on devait venir ici et espérer trouver un bateau pour aller jusqu'au centre de recherche non? Autant aller voir d'abord à cette mine, et si on trouve rien, on revient?»

Je ne savais pas trop ce qui l'embêtait en fait, enfin si, moi ce qui m'embêtait surtout, c'était cette histoire de monstres, car s'ils sont vraiment forts, on n'est pas dans la merde! Aussi, je me tournais vers la ninja avant de me mordre légèrement les lèvres pour réfléchir
«Si cette mine de soufre et si brûlante, on pourrait peut être se rendre dans une boutique et essayer d'acheter des gemmes pour apprendre des magies de glace? Si c'est vraiment un volcan, les monstres doivent être de type feu là bas et au moins, on aura non seulement de quoi les poutrer assez vite, mais aussi de quoi se rafraîchir si la chaleur est trop forte!»

Balancer une petite magie de glace sur un rocher, ça produira de la vapeur et ça pourra rafraîchir l'atmosphère même quelques secondes! Il faudrait cependant qu'on ne prenne qu'un petit sort de glace, ça sert à rien de se bouffer de l'énergie trop vite, surtout si finalement, c'est pour ne rien trouver au bout.

Je finissais mon café avant d'attraper mon dernier morceau de beignet et lever les yeux vers elle, puis je venais à sourire simplement

«Si t'as vraiment l'impression qu'on va y aller pour rien, on n'y va pas. J'ai pas non plus envie de perdre mon temps. Je trouve juste étrange que cet endroit soit devenu si hostile alors qu'avant ils s'en servaient pour passer des examens, ça fait penser à une école ça non? S'ils envoyaient des gamins là bas avant, c'est que c'était pas dangereux, et d'un coup hop, depuis la fusion des mondes, c'est devenu inaccessible? Je sais pas, je trouve ça bizarre moi.»

Je finissais mon beignet avant d'avaler et conclure «C'est toi qui décide, moi les deux me vont. Rester là et visiter un peu, ou aller voir.»



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Dim 21 Juil - 1:53

Personne ne s’y aventurait maintenant mais pour le savoir, il avait bien du y aller. C’était surtout pour ça que je le disais. Mais s’il nous le disait, je ne pensais pas qu’il ne nous le dirait que pour nous dissuader d’y aller. Les monstres étaient peut être forts pour les personnes d’ici qui ne sauraient pas se battre, il ne pourrait pas deviner qu’on pouvait être des teignes lorsqu’on voulait après tout.

Si la chaleur était trop haute pour moi en plus, j’allais littéralement fondre sur place vu comment j’étais avec de la chaleur. M’enfin… Comme elle le disait, on était venue à la base pour prendre un bateau, ça ne nous coûterait rien de rester une journée ici pour aller voir dans la mine. Ca ne pourrait être qu’instructif pour ce qu’on pourrait y trouver.
« C’est surtout le fait qu’il dise que personne n’y va maintenant par la température et les monstres alors qu’ils y allaient avant. Ils ont bien du y aller pour s’en rendre compte. »

Après, maintenant que je prenais le temps d’y penser, ils étaient peut être surtout allé la bas et revenu en miettes sans avoir pu aller jusqu’au bout. Peut être que ce type au tatouage avait essayé d’aller jusqu’au bout de son côté ? Mais je voulais quand même aller voir de quoi il en retournait. Cixi me proposait d’aller faire des achats pour apprendre un petit sort de glace histoire de pouvoir nous refroidir. « C’est une bonne idée oui… Et je passerais peut être voir s’ils ont un vêtement assez léger à porter sinon je risque de fondre sur place tellement je vais en suer. »

Je n’étais pas née dans un désert, et je n’étais pas non plus très à l’aise dans un endroit trop chaud. Si c’était pour en suer autant, je préférais encore y aller en maillot de bain ou un truc qui s’en rapprocherait, je serais plus à l’aise pour combattre si j’avais les jambes et les bras nus rien que par le fait que je ne serais pas trempée de sueur avec des vêtements qui me colleraient de partout.

Ca cachait tout de même quelque chose comme elle le disait si du jour au lendemain la chaleur augmentait et laissait des monstres plus forts… Mais ça serait peut être autre chose et j’allais me manifester.
« Je suppose que ça doit être lié à la fusion des mondes. Mais pour la chimère qu’on a déjà rencontré, ça n’a rien changé au climat ni aux créatures qui étaient autour de la ville… » Après, ça n’aurait peut être rien à voir du tout. Chaque chimère avait sa propre manière de faire. Je ne connaissais pas leurs comportement mais peut être que Titan était un sage et Ifrit un bagarreur ? Si c’était le cas, je supposai déjà que son épreuve allait être assez délicate de base. A voir avec la puissance des monstres qu’on y trouvera après.

« Autant ne pas traîner de trop alors. Si les monstres sont aussi forts que ça, on va peut être devoir passer un certain temps à s’entraîner pour aller au bout de la mine. »

Je terminai donc le café que j’avais pris en terminant aussi les viennoiseries qu’on avait pris avec. Si j’avais bien suivi le programme, on irait donc chercher une technique de glace et on irait voir un magasin pour que je m’habille léger. Ensuite, on pourrait aller à la mine de souffre. Avec un peu de chance, on y sera dans une ou deux heures. J’espérais juste qu’on aurait pas trop de difficultés à tuer es monstres. Ce type me semblait être assez costaud quand même et s’il disait une telle chose, ça voudrait forcément dire que ça ne serait pas de la tarte de les avoir. Dans tous les cas, Cixi était partante pour y aller et j’étais curieuse de voir ce qu’on pourrait avoir là dedans ne serait-ce que par les changements qu’il y avait eu donc autant qu’on s’y risque même si j’étais pas trop fan de la chaleur.

« On ne perd rien à aller voir en tout cas ! » finis-je en me disant que pour une personne qui aimait l’aventure, c’était tout juste parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Lun 22 Juil - 17:51

J'avais mis du temps à comprendre le raisonnement d'Ayane jusqu'à ce qu'elle précise enfin sa pensée, et je venais alors à sourire tout en avalant la dernière bouchée de mon beignet
«Ben tu sais, si la chaleur a tellement augmenté, ils ont du s'en rendre compte dès l'entrée non? Pas besoin d'avancer beaucoup pour voir que la chaleur est insupportable. Je ne sais pas où ils allaient avant, mais si c'était un truc pour un examen, ils devaient avoir l'habitude d'aller au fond de la caverne, et là ils se sont rendu compte qu'ils pouvaient plus?»

Enfin pour ma part, c'était comme ça que je l'avais compris. Je terminais mon café avant de suggérer d'apprendre un sort de glace. Je ne savais pas encore les gemmes qu'on pouvait acheter ici, mais on allait très vite se rendre compte qu'il n'y avait pas grand choix, du moins en terme de puissance. Tant pis, on avait qu'à prévoir avant après tout! Ayane était visiblement d'accord, et elle voulait aussi en profiter pour s'acheter une tenue plus légère. Pour ma part, j'allais surtout acheter un truc pour bien m'attacher les cheveux, car si dans le désert ça ne me posait pas de problème, dans un volcan avec de la lave partout, ça risquait fort d'être un autre problème!

On se levait donc pour pouvoir se rendre dans une boutique, comme elle le disait, il valait mieux se dépêcher, on pouvait très bien en avoir pour un certain temps. Je me demandais si on ne pourrait pas aller voir ces espèces de drôles de véhicules pour essayer d'aller plus vite? Malheureusement, il fallait les louer et j'avais pas envie de dépenser davantage d'argent. Par contre, l'envie de mettre le nez dans le moteur était grande tout de même, si bien que je risquais de m'y arrêter avant qu'on ne quitte la ville.

Mais d'abord, une boutique. Je passais la première porte devant laquelle étaient dessinées les fameuses gemmes, on avait l'impression d'être dans une bijouterie, même s'il n'y avait pas beaucoup de choix...

«Bonjour! Excusez moi mais, est-ce que vous avez des gemmes qui permettent de maîtriser une technique de glace?»

La jeune vendeuse nous regarda avec une certaine timidité, il faut dire qu'Ayane est du genre impressionnante! Mais elle désigna de la main une pierre d'un blanc laiteux et brillant
«Vous avez l'opale... elle détient un fort pouvoir de glace...» je venais hocher de la tête
«Combien?»
«C'est une gemme de faible puissance, je n'en ai pas d'autre. 500 gils»
La vache, c'est cher quand même, et encore, c'est qu'un petit niveau en plus tiens... tsch
«D'accord, ça devrait suffire...»

Je déposais donc les 500 gils sur le comptoir avant de récupérer la gemme. Je laissais Ayane voir si elle souhaitait elle aussi en prendre une ou non, et j'essayais de réfléchir à si je préférais une technique physique ou magique. Mais je pensais surtout à une technique qui, lancée d'une autre manière, pourrait nous rafraîchir sans nous blesser, aussi je venais serrer l'opale dans ma main pour me concentrer sur une sorte de pluie de cristaux glacés que je pourrais lancer depuis les paumes de mes mains.

De cette façon, il suffirait que je lance cette technique en l'air pour que les cristaux nous retombent dessus, mais avec la chaleur ds lieux, ils auront le temps de fondre un peu et donc, ce sera surement de l'eau finalement qui pourra nous rafraîchir. Je pensais à un nom de technique avant de me souvenir du Mont Gagazet et de ses neiges éternelles... je souriais alors que l'opale se mettait à briller avant de disparaître.

Je me tournais vers Ayane avec un air satisfait, pour moi, c'était réglé!


===========================
Cixi apprend:
Pluie de neige (Force 1)  > des flocons de neige aussi coupants que des rasoirs jaillissent des paumes de Cixi pour atteindre un ennemi > type glace monocible.



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Mar 23 Juil - 3:04

D’après Cixi, c’était surtout qu’ils avaient du juste avancer assez loin pour se rendre compte de la température énorme et de la présence surpuissante des ennemis par rapport à avant. Ca se tenait et donc personne n’aurait été jusqu’au bout malgré la puissance des types qu’il y aurait pu avoir dans leur centre d’apprentissage là ? Des rumeurs ni rien ? Enfin, personnellement, si personne n’avait jamais été intéressé pour y aller, ça m’arrangeait et je suivis donc Cixi en terminant rapidement de manger pour enfin me lever en sa compagnie.

« A la prochaine! » Dis-je simplement en faisant un signe de main à ce type avec le tatouage. Il me paraissait fort sympathique mine de rien et je lui adressai même un sourire avant de me diriger vers le magasin avec Cixi. Avec le dessin d’une gemme sur la boutique, il était clair qu’on trouverait rapidement le lieu sans même savoir où il était. La ville n’était pas bien grande en plus… En tout cas, dès qu’on entra, la jeune femme qui était derrière le comptoir semblait se recroquevillée comme si elle avait peur de moi. Je regardai un peu partout pour me rendre compte qu’il y avait beaucoup de variété de gemme tout de même mais Cixi parla pour nous deux et demanda un Opale directement puisqu’elle visait l’élément de glace.

Cet élément collait énormément avec ma personnalité si bien que lorsqu’elle montra la pierre, mes yeux semblèrent briller et je suivis Cixi sans attendre dès que cette dernière comprit que ça lui en coûterait cinq gils. Sans même réfléchir, je pris l’argent et le posait sur le comptoir pour en prendre une.
« Je prends. »

La pierre m’attirait bizarrement et Cixi fit le même choix malgré qu’elle ne pouvait s’empêcher de penser que c’était cher pour ce que c’était. Dès que j’eus la pierre en main, elle fusionna dans mes mains alors que c’était pour une technique physique mais qui se baserait avant tout sur la magie puisque ça serait d’induire de la magie de glace dans les armes. Etant donné que je pourrais changer d’arme, que j’en avais deux à maîtriser déjà, autant que je puisse le faire avec toutes les lames que j’aurais dans les mains et non pas seulement avec les dagues.

    Ayane paie 500 gils pour un Opale
    Ayane apprend Mains Glaciales (Force 1) > Ayane induit ses armes de glace pour attaquer, Type Glace monocible (Possibilité d’induire les mains de glace pour attaquer sans armes)


Comme on avait terminé ici, on se contenta de partir ; Cixi, plus polie que moi, avait dit au revoir à cette demoiselle. On se rendit alors au magasin de vêtement bien qu’il n’était pas bien grand. Il était suffisamment grand pour qu’on puisse se changer dedans histoire d’essayer les vêtements dans une cabine mais je connaissais ma taille si bien que je n’aurais pas besoin de me prendre la tête à les essayer avant… Quoi que je pourrais directement les mettre pour partir. Ou non, je pourrais me changer dans la mine elle-même puisque de toutes façons il n’y aurait personne sur place d’après ce que j’aurais compris sauf moi et Cixi, peut être de potentiels monstres…

Je ne savais pas ce que Cixi pourrait prendre mais si elle avait besoin de quelque chose, j’allais être assez radicale même si elle pourrait encore me suivre sans que ça ne m’embête.
« Si t’as un truc à prendre ici, t’as qu’à aller le chercher, on se retrouvera à la sortie. » Je savais que personnellement, ça serait très rapide si bien que je passai dans les rayons et je regardai rapidement un peu tout ce qui pourrait être léger jusqu’à trouver ce que je cherchais, il s’agissait simplement d’un maillot de bain sans pour autant que ça ne soit trop choquant, on pourrait voir ce genre de tenue un peu partout puisqu’elle était dans les tons verts. Le haut semblait être construit de la même manière qu’un débardeur après tout et le bas comme un mini-short bien que le tout était bien plus court encore que la normale. Et comme je pourrais garder mes chaussures avec ça, je ne me ferais pas prier pour le prendre et aller le payer.

Dès que j’eus payé, je restais de l’autre côté de la caisse à attendre que Cixi arrive. Je venais de mettre le maillot dans mon sac afin de pouvoir le conserver pour tout à l’heure. Je verrais avec elle au pire où je pourrais me changer mais ce n’était pas la pudeur qui m’étouffait et elle le savait bien… On pourrait ensuite partir vers la mine de souffre mais, comble du bonheur, on allait certainement passer devant un garage et je connaissais assez Cixi pour savoir qu’elle allait s’y arrêter. Ce n’était pas le genre de trucs qui pourrait m’arrêter et je ne m’en rendrais probablement compte que lorsqu’elle me le démontrerait. Je n’étais pas une peau de vache non plus et je ne continuerais pas ma route. Mais il allait sans dire que même si je ne m’arrêterais pas pour moi à la base, je pourrais toujours essayer de m’intéresser à ce qu’elle découvrirait ici - si encore elle pourrait fouiller une voiture en sachant que ce n’était pas à elle mais surtout pour de la location. Là, tout dépendrait du garagiste…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Mar 23 Juil - 23:55

Les achats pour les gemmes étaient terminés, on filait désormais vers une boutique de vêtements. Ayane partait de son côté, disant qu'on se retrouvait à l'entrée dès qu'on aurait terminé, moi je commençais à admirer un peu les articles proposés. Je pouffais de rire en voyant une veste avec de la fourrure sur le col, je l'ignorais, mais ce modèle avait été dessiné à partir de la tenue du héros de ce monde. Si je l'avais su, j'aurais pu me demander si certains stylistes de Spira s'étaient amusé à reproduire le kimono de Lady Yuna. Avec la conjoncture actuelle, je ne pouvais qu'en douter.

Mes propres vêtements sont déjà plutôt légers, aussi je n'avais pas vraiment besoin d'en acheter d'autre, mais je prenais quand même un short et un haut semblable au mien, une sorte de brassière en somme. J'allais pour payer avant de ranger le tout dans mon inventaire. Je revenais près de la ninja en lui faisant signe d'avancer.

En passant, je remarquais une boutique qui vendait des sandwiches et autres salades et je la désignais de la main

«On ne sait pas combien de temps ça va nous prendre d'examiner cette grotte, tu ne crois pas qu'on devrait se prendre à manger?»

Je m'arrêtais donc pour commander des trucs faciles à emporter et à manger, et surtout, assez frais. Le boîtier devait surement permettre des conserver leur fraîcheur, au pire, je lancerai une pluie de glace dessus de temps en temps.

On pouvait rejoindre l'entrée de la ville pour de bon, sauf que je tombais sur une voiture et je me précipitais dessus pour ouvrir directement le capot et mettre mon nez dedans! Observant avec des étoiles dans les yeux tous les rouages du moteur, je ne me préoccupais même pas d'un soldat qui s'était précipité vers moi et pointait une arme vers moi! Je me redressais avant de sourire à l'attention du soldat tout en refermant le capot


«C'est assez rudimentaire comme technologie dites moi! Vous en faites pas, j'ai touché à rien!» je levais les bras avant de faire signe à Ayane de se calmer, je me doutais qu'elle avait eu envie de lui sauter à la gorge à ce type, mais ça servait à rien, autant qu'on se mette en route.

D'ailleurs, on pouvait dire qu'effectivement, on ne risquait pas de louper la route, elle était goudronnée et sillonnait jusqu'à un bâtiment haut en couleur avec une sorte de couronne au-dessus.


«Le blond nous a dit ce que c'était ce bâtiment déjà? Je ne me souviens plus..» enfin, ça n'avait pas d'importance de toute manière... on n'allait pas par là. Je ramenais alors ma main près de mon nez pour éternuer, probablement les vapeurs d'essence de toute à l'heure qui me montent un peu à la tête, je sortais une serviette en papier pour pouvoir me moucher un peu avant de jeter la serviette dans une poubelle juste à l'entrée. En avant!

Spoiler:
 



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Jeu 25 Juil - 9:49

============================
Ayane passe au niveau 17
============================

Ayane et Cixi vont vers la mine de soufre



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Lun 12 Aoû - 3:14



Le pouvoir des cristaux ne s’estomperait jamais et l’orbe élémentaire serait la clef permanente qui permettra de mettre la main dessus. Une écriture qui nous serait possible de déchiffrer nous permettra de retrouver le cristal correspondant à cet élément si bien qu’on pourrait en tout temps savoir où il était. Cixi en fit le test justement pour vérifier la description pour le cristal de terre et elle put constater aucune différence. De mon côté, je restais à l’écoute de cette  chimère qui n’en avait pas encore terminé. Ifrit parla maintenant de sa position : il pourrait bouger oui, c’était au désir de ces deux divinités. Ca signifierait alors que si jamais on avait un emplacement pour Bahamut, on aurait encore le temps de se prendre un vent lorsqu’on serait en route pour aller le voir. Il pourrait déjà être n’importe où, ça n’allait pas simplifier nos affaires.

Réfléchissant, je ne trouvai rien à dire. Ifrit s’était replacé au dessus du cratère et je n’eus que le temps de faire un clignement des yeux pour le voir disparaître. Cixi rangea son orbe, chose que j’avais déjà faite de mon côté, et me proposa de partir rapidement d’ici avant que les gardes ne trouvent notre absence étrange. Il allait sans dire que dans leur tenue, Ifrit ne leur accorderait pas l’orbe puisque l’épreuve n’aurait plus lieu d’être s’ils ne pouvaient plus sentir la chaleur des lieux. De notre côté, on ne la sentirait pas pour partir et il faudrait donc faire semblant d’être épuisée par la chaleur pour que ça paraisse logique. On n’avait fait que quelques pas qu’on pouvait voir déjà une personne un peu plus loin.

Sur le coup, je devais bien admettre que j’étais d’accord pour ne pas ébruiter le fait qu’Ifrit se cachait ici, j’avais bien pu voir ce que ça avait fait au canyon cosmo. Il paraissait que ce village était calme avant que ça se sache et c’était peut être la raison pour laquelle des personnes étaient présentes ici aussi ? Enfin, on nous avait vu et Cixi avait laissé entendre qu’il faudrait qu’on paraisse avoir chaud. On se mit à courir toutes les deux, moi pour la suivre et elle pour atteindre l’entrée avant qu’on nous rattrape. Le type s’était mis à nous suivre en courant mais il semblait assez lourd au  vu de son équipement si bien qu’on avait l’avantage de la vitesse… Heureusement qu’on avait cet orbe que je me disais, ça aurait été la mort que de faire une telle chose dans le climat normal de cette mine.

Gardant alors le maximum d’air possible, je courus avec Cixi jusqu’à atteindre l’entrée où on perdit l’effet de l’orbe sitôt le premier pas effectué en dehors de la mine. Tout comme l’air semblait s’être énormément alourdi, je pus alors sentir comme une flaque d’eau me tomber du corps avec tout ce que j’aurais du transpirer pendant la route. Cixi tomba à genou et autant dire que si je n’aurais pas été si résistante, j’aurais fait pareil sans attendre. Le vertige que j’eus me poussa d’ailleurs à chercher un certain point d’équilibre alors que je me demandais si on avait assez d’avance. Je ne voulais pas passer dans une salle d’interrogatoire si bien que je me fis courage pour aller chercher le bras de Cixi et la redresser pour la motiver à partir.


« On a pas le temps de rester ici… Vient. » Je l’aidai à tenir debout pour le début même si on ne faisait que de marcher, je sentais qu’elle devait avoir aussi chaud que moi vu comment ça avait glissé sous ma main mais elle me comprendrait je pense. J’entendais des bruits de pas assez lourds et lents dans la mine. On n’avait plus le temps de traîner et si je le devrais, je porterais Cixi mais je ne souhaitais pas rester là. « On fonce. » Dis-je sans monter le ton mais en me remettant à courir sans même savoir où je pouvais aller chercher cette force pour me déplacer. Il faudrait au moins arriver à l’extérieur de ce sentier de terre pour repasser dans cette forêt. L’idée de m’arrêter sur le bord de mer m’apparut aussi histoire qu’on récupère un peu avant de terminer la route mais le mieux serait encore de directement rentrer à Balamb.

Sans le proposer alors, on se permit de marcher pendant la route lorsqu’on eut les pieds sur l’asphalte mais la température était encore bien trop importante sur nous pour qu’on ne remette quoi que ce soit. Ce n’est qu’une fois qu’on fut de retour en ville qu’on commença à se faire dévisager : ils allaient probablement croire qu’on était allées se baigner sur le bord de mer et si c’était ce qu’ils voulaient croire, je les laisserais croire tout ce qu’ils souhaiteraient. Personnellement, je me dirigeai vers l’hôtel d’un commun accord avec Cixi pour qu’on se prenne une chambre. Là, c’était surtout une douche et une bonne sieste qui nous attendrait ! Et probablement qu’ensuite on casserait la croûte et on verrait éventuellement pour parler de tout ça tranquillement. Mais dans notre état, j’étais même hésitante à lui proposer une douche à deux pour tout dire. Autant elle que moi, je ne voyais pas ce que ça donnerait une attente dans cet état dans une chambre.

Déjà, une fois dans l’auberge, il faudrait voir ce qu’ils pourraient nous proposer comme chambre. Mais vu la tête de la ville, je ne m’imaginais pas quelque chose de bien grand, à l’image de cette petite ville autrement dit… Au fond, j’espérais qu’on pourrait aussi manger dans cet hôtel mais je n’allais pas me gêner de lui dire ce que je voulais non plus si bien que je lui fis part de ma demande dès que je fus devant le comptoir.
« On aimerait une chambre pour deux et, si possible, de quoi boire et manger. » Probablement par la fatigue, j’en avais oublié la moitié dont le plus important : le prix…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Lun 12 Aoû - 12:17

La route depuis la mine de soufre ne m'avait jamais paru aussi longue! Déjà, quand on était sorti, on avait perdu le pouvoir de l'orbe qui nous protégeait de la chaleur, et on s'était pris une suée de tous les diables, si bien que j'avais à peine senti la main d'Ayane m'agripper le bras et elle avait bien glissé avant de réussir à me relever. J'entendais des bruits de pas derrière nous si bien que je poussais sur mes jambes pour me forcer à me lever et courir après elle. Le plus important était d'atteindre la forêt, de là, on serait capable de se cacher afin de fuir les hommes de la grotte. Pour sûr qu'ils allaient vouloir nous interroger sur ce que l'on avait vu, il n'y a pas grand monde qui a du pouvoir rester aussi longtemps dans cette mine sans combinaison spéciale, et comme le pensait Ayane, si les personnes qui avaient essayé de venir ici par le passé portaient ce genre de tenue, ça expliquait qu'Ifrit ne se soit pas montré.

L'épreuve consiste à braver la chaleur, utiliser une combinaison spéciale, c'est de la triche et il devait penser que ces personnes n'étaient pas dignes d'obtenir l'orbe du feu. Une fois dans la forêt, je m'étais de nouveau arrêtée, profitant de la fraîcheur de l'ombre pour reprendre mon souffle, on les avait apparemment semés, si bien qu'on reprenait rapidement la route pour rejoindre Balamb. Heureusement, le chemin d'asphalte nous protégeait des monstres, si bien qu'on arrivait sans encombre dans la ville portuaire. Vu notre état, les gens devaient surtout penser qu'on s'était baignées toutes habillées, car on était vraiment mais trempées sauf qu'à l'odeur, y'avait de quoi comprendre que c'était de la sueur et non de l'eau.

On trouvait un super petit hôtel et j'étais tellement crevée que je laissais la ninja demander la chambre. Pour deux personnes oui, et le réceptionniste nous regarda d'un œil un peu curieux avant de hocher de la tête

«Chambre double, deux lits séparés et une salle de bain. Douche et baignoire... deux cent gils par personne.»

J'approuvais, honnêtement, j'avais pas du tout la tête à m'emmerder pour de l'argent. Je déposais donc les deux cent gils sur le comptoir, laissant Ayane payer sa part comme on l'avait toujours fait, jusqu'à me souvenir qu'elle avait payé à Horizon lorsque je m'étais fait asperger de poisson, si bien que je rajoutais deux cen gils pour payer pour nous deux.
«Comme ça, on est quittes pour Horizon!»

Le réceptionniste nous donnait donc la clé de la chambre, précisant qu'elle se trouvait au premier étage et on se dépêchait alors de monter. Je mourrais de faim, mais j'avais surtout envie de prendre une douche, et même un bain en fait, si bien qu'une fois dans la chambre, je me tournais vers la ninja d'un air totalement crevé
«Ça t'ennuie si je prends carrément un bain? Tu peux prendre ta douche en même temps si tu veux, ça ne me dérange pas... sauf si tu préfères attendre pour prendre un bain aussi?»

Honnêtement, j'en doutais. À mon avis, aucune de nous n'avait envie d'attendre pour se laver. On se dirigeait donc vers la salle de bain et j'allumais directement le robinet d'eau jusqu'à avoir de l'eau tiède, puis pendant que la baignoire se remplissait, je commençais à me déshabiller. Honnêtement, j'en n'avais rien à foutre qu'Ayane me voit à poils, pas comme si elle allait me sauter dessus non? Je ramenais mes cheveux devant moi pour libérer un peu ma nuque qui me faisait presque mal, avec la sueur et les mèches qui s'y sont collées, ça m'a fait quelques irritations, et je n'attendais même pas que la baignoire soit remplie pour y entrer, prenant de l'eau pour me couvrir les bras, les jambes et en attendant que le niveau soit assez haut pour que je m'émerge totalement.

Je soupirais tout de même, rien que d'avoir les fesses dans l'eau, ça fait du bien n'empêche et je me sens déjà un peu mieux... j'espère pas m'endormir dans la baignoire non plus, manquerait plus que je me noie! Mais non, j'ai trop faim en fait pour m'endormir. Ayane étant sous la douche, je peux pas trop lui causer pour le moment, mais probablement qu'il faudra quand même qu'on discute de tout ça, mine de rien, Ifrit nous a donné quelques renseignements intéressants aujourd'hui.



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Lun 12 Aoû - 12:18

=========================
Cixi passe au niveau 18

Paiement de 400 gils pour une chambre double. Restauration à 100% HP-MP [Ayane et Cixi]
=========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Jeu 15 Aoû - 21:22

Suite à ma demande, l’aubergiste répéta ce que j’avais dit, il aurait pu me dire totalement l’inverse que ça aurait fait la même réponse de ma part, un hochement de tête. Deux cent gils par personne qu’elle termina par dire et je réalisai que j’avais aussi zappé ce détail. J’allais sortir mon argent lorsque Cixi posa une deuxième part sur le comptoir en me disant qu’on était quitte comme ça et je la regardais en me demandant pourquoi elle venait de payer… J’acquiesçai alors, laissant la lenteur de mon esprit diriger le reste. Premier étage qu’on nous annonça et je me tournai vers les escaliers pour les grimper.

Cixi désirait prendre un bain et elle me demanda si ça me dérangeait. Pas si je pourrais le prendre avec elle… Mais elle me dit que je pourrais prendre une douche en même temps ce qui m’affirma qu’il y avait une douche. Le réceptionniste nous l’avait dit mais je n’avais pas écouté le traitre mot de ce qu’il avait pu dire si bien que je me retrouvais bête maintenant à admirer ce dans quoi on était arrivé. Elle m’avait donc dit pour finir que je pourrais aussi attendre pour prendre un bain mais non, hors de question que j’attende.
« Non, je vais à la douche. »

Comme ça, c’était clair et on entra toutes les deux dans la salle de bain. Pendant qu’elle préparait son bain, je ne m’étais pas gênée pour m’installer dessus pour m’aider à retirer mes chaussures. J’étais même à la limite de me dire que je pourrais prendre une douche froide toute habillée mais ça serait un coup à attraper froid d’autant plus que la tenue serait due à un lavage tout de même si bien que je me déshabillai maintenant tant qu’à faire. Retirant le haut en restant assise sur le bord du bain et me levant pour le bas, me tenant d’une main toujours sur la baignoire.

Complètement crevée, je n’en avais rien à faire du reste ou de ce que Cixi penserait. Je ne la regardais même pas faire de même et j’entrai dans la douche pour allumer les deux robinets en laissant une température plus fraiche que chaude pour le coup. Je me serais bien assise dans le fond de cette douche si seulement j’en aurais eu la place et le courage mais le plus dur serait ensuite de se relever si bien que je me contentai de faire ça rapidement pour ne pas camper ici non plus.

Je fus propre en cinq minutes et l’avantage de cette douche toutefois relativement fraiche fut que je m’étais assez réveillée pour pouvoir capter ce qu’il se passait. L’orbe, Ifrit, et tout ce qui tournait autour de ce qu’il avait dit, on pourrait en discuter mais pas avant d’avoir mangé… Je sortis de la douche en manquant de me casser la gueule avec la marche qu’il y avait. Je retrouvai mon équilibre en faisant quelques pas et en manquant de glisser sur le sol. Je devais avoir bonne mine avec Cixi qui était encore dans son bain. Je tournai le regard vers elle d’ailleurs, prenant le temps de la regarder avant de me souvenir qu’il faudrait que je m’essuie tout de même un minimum.

Dans le placard, il y avait un bon nombre de serviette. J’en pris donc trois pour permettre à Cixi d’en avoir deux et j’en utilisai une pour pouvoir m’essuyer la tête et m’entourer avec sans me sécher le reste du corps. Mes yeux se portaient bien souvent sur Cixi qui piquait à moitié du nez dans son bain malgré qu’elle se disait avoir trop faim pour s’endormir. On était toutes les deux crevées suite à ce qu’on venait de faire là et ce fut pourquoi je me rapprochai d’elle pour la faire réagir en plaçant ma main sur son épaule.
« Je vais chercher de quoi manger, t’endors pas hein ? Tu veux un truc en particulier ? »

Savoir ce que je lui prendrais quand même. Une fois que je fus un peu plus sèche, je terminai de m’essuyer en m’installant sur le canapé et je me contentai de mettre un truc simple pour la suite et assez ample pour me permettre d’être à l’aise. Un débardeur assez léger et un short. Je ne remis même pas mes chaussures pour dire mais simplement des chaussettes pour descendre à l’accueil et prendre un truc assez consistant à manger mais sans prendre chaud pour moi, j’en avais eu ma dose pour la journée. Une salade me suffira donc surtout que tout ça avait eu le don de me couper l’appétit jusqu’à maintenant. Je remontai donc avec de quoi manger en sachant que Cixi aurait certainement terminé… Sauf si elle s’était endormi dans le bain mais je ne me priverais pas pour retourner la sortir de son sommeil en même temps que de la baignoire si c’était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Ven 16 Aoû - 21:03

Oh bon sang qu'un bon bain tiède ça allait me faire du bien! J'étais assise sur le bord de la baignoire pendant qu'Ayane se déshabillait aussi. Mine de rien, nos vêtements nous collaient à la peau et c'était d'un chiant pour les enlever que je galérais presque autant qu'elle! D'abord les bottes - et en les retirant, je manquais presque de tomber directement dans la baignoire! - soupirant de soulagement en me retrouvant pieds nus, puis je me levais alors que la ninja se rendait dans la douche. Je ne cherchais pas spécialement à me cacher, bien que mes cheveux me cachaient en grande partie, mais c'était surtout que j'étais tellement naze que j'avais l'impression d'être en mode automatique.

Je me glissais enfin dans la baignoire, il y avait un peu de mousse, ça me cacherait légèrement, mais surtout je plongeais totalement dedans, fermant les yeux et me bouchant le nez pour m'immerger totalement. Puis je soufflait bruyamment en sortant la tête de l'eau, passant rapidement ma main sur mon visage pour pouvoir respirer avant de me caler sur le bord et fermer les yeux pour me reposer un peu.

J'avais à peine commencé à me prélasser qu'Ayane sortait déjà de la douche et j'ouvrais juste un œil pour voir qu'elle manquait de se casser la gueule, ce qui me faisait plutôt rire sur le coup même si ça ne se voyait pas trop... enfin c'était peut être plus la fatigue que la scène elle-même qui me faisait rire, et je sortais alors ma jambe de l'eau pour me savonner un peu, ne remarquant pas qu'elle me regardait de son côté - elle est bizarre cette fille des fois, faut pas la regarder, mais elle ne se gêne pas de son côté.

Elle finit quand même par se sécher en me laissant deux serviettes - c'est clair qu'il m'en faut une rien que pour mes cheveux - avant de me demander ce que je veux manger. C'est vrai que je veux prendre un truc plutôt frais, et j'ai vaguement oublié l'épisode du poisson d'Horizon, si bien qu'après réflexion

«Tu peux voir s'ils ont une salade de la mer?» avec du saumon, des écrevisses et des crudités, ça doit être super bon et assez frais pour me rafraîchir après une journée pareille. Je soupire en m'allongeant à nouveau, souriant d'un air amusé à la remarque de la ninja qui me disait de ne pas m'endormir

«Au pire, si tu m'entends ronfler, tu n'as qu'à venir me réveiller!» je pouffais de rire, mais dès qu'elle sortait, je me redressais quand même. Je ne voulais pas squatter la salle de bain pendant des heures. Je prenais donc juste savon et shampoing pour me laver convenablement avant de me lever et aller directement dans la douche pour me rincer - avec mes cheveux, c'est quand même plus pratique. Bon, j'ai foutu de l'eau partout en passant mais tant pis! Au moins, je sens que je n'ai plus la moindre trace de mousse sur le corps.

Je sors prudemment pour ne pas glisser avant d'enrouler mes cheveux dans la première serviette, puis mon corps dans l'autre. De là, je me sèche soigneusement avant de prendre mon appareil de stockage et sortir une chemise de nuit. Pas évident de l'enfiler avec les cheveux emmaillotés dans la serviette, mais je finissais par sortir enfin de la salle de bain

«Bon sang que ça fait du bien...»

Le plateau était déjà là, je venais attraper la télécommande histoire qu'on se fasse un petit plateau télé, mais il semblait ne rien y avoir de bien intéressant pour le moment. Toujours le même genre d'informations, des missions de SeeD, ils rabâchaient encore par moment le reportage sur Titan aussi avec des scientifiques et autres boutonneux à lunettes qui essayaient de deviner les emplacements des autres chimères, leur rôle, bien que finalement, personne ne savait rien tant que personne n'aurait rencontré Bahamut.


«Bon, apparemment, ils ne sont pas au courant pour Ifrit, et ils n'ont même pas de soupçons, sinon je pense qu'ils en auraient parlé non?» j'avais parlé à voix basse tout de même, au cas où on nous entende depuis l'extérieur, car j'avais le sentiment que certains journalistes pouvaient être de vrais vampires en la matière. Je picorais quelques morceaux de saumon après avoir mis une dose généreuse de citron dans ma salade, puis je regardais ce qu'il y avait en dessert... ah ben elle était resté sur le thème de la salade puisqu'on avait droit à une salade de fruits!

«Excellente idée le coup de la salade de fruits...» mais d'abord, il valait mieux finir le plat principal hein?
En arrivant au dessert, je poussais un léger soupir, mine de rien, ça faisait du bien de manger, de se remplir la panse comme on dit. Je me tournais vers la ninja avec une mine un peu inquiète, continuant de murmurer au cas où


«Qu'est-ce que tu penses qu'on devrait faire pour Bahamut? Tu crois que ça vaut le coup quand même d'aller voir ce centre de recherche?» car mine de rien, c'est un peu pour ça qu'on a décidé de venir ici, pour voir si ça vaudrait le coup et là.. j'avais un peu l'impression qu'Ifrit avait ruiné nos espoirs. C'était comme si on allait devoir chercher au pif à présent... et c'était peut être un mal pour un bien finalement?



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Dim 18 Aoû - 1:44

Revenant alors avec une salade de riz pour moi et la salle de fruits de mer pour Cixi, ça ne serait pas un repas bien chaud. Et pour continuer dans la salade, c’était aux fruits tout court qu’elle serait pour le dessert. En entrant dans la chambre, elle était toujours vide de Cixi, restée dans la salle de bain. Mais prêtant une oreille attentive, je ne l’entendis pas ronfler: elle était en train de s’habiller je pensais. Elle ne tarda pas à sortir en mentionnant que ça faisait du bien. Pour ce point, il était clair que ça n’allait pas être sur moi qui la contredirait mais maintenant, on allait pouvoir continuer et manger, ça serait encore mieux ! D’autant plus que ça ne serait pas chaud et resterait nourrissant.

En me rejoignant, elle alluma la télévision pendant que je me préparais à manger directement. Elle s’était donc installée au moment où je commençais à manger, ça aussi ça faisait du bien mais contrairement à elle, je ne le mentionnerais pas, plus intéressée à regarder la télévision et voir s’ils parleraient de ce qu’on avait fait. Visiblement, on avait réussi à camoufler notre sortie et personne n’avait pu ne serait-ce que se douter de ce qu’on avait du faire sinon ils en auraient certainement parler. Ils rabâchaient toujours la même chose sur Titan par exemple et Cixi rejoignait mon avis sur ce point.


« Ouais, ils ne savent rien. Et moins ils en sauront, mieux ça sera ! »

Autant éviter qu’un type comme Sephiroth en sache trop après tout… Mais de notre côté, il faudrait maintenant savoir ce qu’on pourrait faire… Chercher d’autres indices ou alors foncer sans savoir ce qu’on trouverait… Complimentant le coup de la salade de fruits, je ne répondis que d’un vague sourire et une phrase automatique en continuant de manger tout en regardant la télé. « Contente que ça te plaise. » J’étais toujours sur la destination qu’on pourrait prendre maintenant mais en parler serait mieux pour nous deux certainement…

Cixi la commença d’ailleurs en demandant si ça vaudrait le coup d’aller au centre de recherches pour le trouver mais pour le coup, je ne pensais pas que ça soit le mieux et je lui expliquai mon point de vue.
« Il pourrait y être et je serais partante pour y aller. Mais à côté de ça, je me dis qu’il pourrait être partout y compris dans le ciel… Et ça ne motive pas… »

En fait, ça serait plus facile de trouver tous les cristaux comme si on voulait faire un vœux et le rencontrer à ce moment là mais ça me faisait chier de me dire qu’il faudrait trouver tous ces cristaux… Pour autant, je lui proposerais bien cette solution qui pourrait marcher.

« Titan nous avait dit si on pourrait rencontrer Bahamut en récupérant tous les cristaux ? S’il peut être partout, je pense que ça serait plus facile… » Mais intensément plus long. Toujours était-il qu’on aurait des indices sur où chercher pour l’emplacement des chimères comme ça… Je continuais de manger mais je n’étais pas sûre moi-même de ce que je disais et j’espérais alors que l’avis de Cixi pourrait m’aider à faire un choix… J’étais indécise et si l’envie d’y aller était présente, celle de me casser le nez me rebutait tout autant que le prix de l’essence qu’on aurait à verser pour s’y rendre… « Si c’est pour se casser le nez, tu penses bien que mon envie d’y aller est aussi grande que celle de retourner dans la mine d’Ifrit. »

Tout comme elle, j’évitai de monter le ton pour ne pas me faire entendre. Un dicton de Wutai disait que les murs aussi avaient des oreilles et qu’il fallait éviter d’en dire trop sans quoi ça pourrait nous porter préjudice… Et même si ce n’était pas pour nous ici, ça ne serait pas loin…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Lun 19 Aoû - 1:18

Au final, on se retrouvait dans une impasse. J'avais fini mon assiette et je prenais la coupe avec la salade de fruits afin de réfléchir à tout ça. Dans le ciel... je me souvenais avoir vu une station spatiale à Esthar, est-ce que Bahamut pourrait carrément être là haut? Au final, la ninja avait raison, autant il semblait bien que les antres des chimères étaient plus ou moins liées à leur élément, comme Titan dans une zone particulièrement terreuse, Ifrit dans un volcan en activité... autant Bahamut n'avait pas d'élément à ma connaissance. Donc son antre pouvait vraiment être n'importe où.

La cuillère à la bouche, je réfléchissais à tout ce qu'elle avait pu dire, notamment à cette histoire de rassembler les cristaux afin de pouvoir le rencontrer directement...

«Hum... je te rappelle que si on cherche les cristaux, les gens qui ont eu les orbes sauront qu'on les a!» c'est ce que nous avait expliqué Ifrit. L'orbe désigne l'emplacement du cristal, où qu'il se trouve, si jamais on met la main dessus, on va se retrouver avec tous les chasseurs de trésors à nos basques! «Ton Sephi-machin-truc là, il a reçu l'orbe de la terre, si on arrive à récupérer le cristal de la terre, il viendra forcément nous attaquer pour le récupérer... pourquoi il se ferait chier à braver l'antre du cristal et les épreuves qu'il doit y avoir là bas s'il lui suffit d'attendre que la position change pour le piquer au premier couillon qui s'en emparera?»

Je soupirais en prenant un morceau de pastèque pour le mettre en bouche, c'était vraiment compliqué cette histoire. Je finissais par me tourner vers la ninja, on continuait de murmurer depuis toute à l'heure, et la télévision couvrait très bien nos voix
«Je pense que ce qu'on peut faire déjà, c'est essayer de trouver d'autres chimères en se basant sur leur élément. D'après le message que j'ai reçu, y'aurait une chimère dans les plaines foudroyées sur mon monde, surement la chimère de la foudre. C'est pas dit qu'elle y soit encore d'ici qu'on y arrive mais bon... chaque chimère semble avoir quand même ses propres théories, on pourrait peut être en apprendre aussi de cette manière non?»

Car après tout, Ayane souhaitait rencontrer Bahamut, c'était pour qu'il réponde à ses questions, et déjà, Ifrit et Titan avaient pu lui apporter quelques réponses non? Je finissais ma salade de fruits avant d'aller poser le plateau sur le petit bureau une fois que la ninja eut terminé aussi, puis j'allais à la salle de bain pour me rincer la bouche et les mains avant de me diriger vers mon lit. Chacune le sien ici, au moins elle pourra encore se lever aux aurores demain matin pour faire sa gymnastique, elle ne me réveillera pas. Cependant, je n'étais pas encore vraiment fatiguée non plus, aussi, je m'allongeais simplement sur le dos, fixant le plafond après avoir mis mes mains derrière ma tête pour réfléchir à tout ça

«De toute façon, je suppose que c'est un peu normal que ce soit difficile de trouver les chimères ou même les cristaux, ces dieux n'allaient tout de même pas nous les mettre sous le nez... mais quand même, je ne comprends pas pourquoi seul Bahamut a reçu toutes les réponses, après tout, ça pourrait éviter que des gens cherchent inutilement les cristaux s'ils pouvaient déjà savoir ce qu'il se passe exactement sur ce nouveau monde non? Ils devaient bien se douter qu'on allait chercher à savoir pourquoi ils ont fait tout ça non?»

Je trouvais ça un peu stupide. Ce n'était pas une question de puissance ou autre, on voulait juste savoir pourquoi ils ont fusionné des mondes qui n'avaient pas tant que ça en commun... c'est pas la mer à boire bordel.



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Ven 23 Aoû - 23:05

Le point qui fâchait: si on récupérait un cristal, obligatoirement, on sera traquée par toutes les personnes qui auraient un orbe. Et me battre contre Sephiroth, même si ça ne me faisait pas peur, ne m’enchantait pas trop autant l’avouer. Il était bien plus fort que je ne pouvais l’être et tester ma chance contre risquait fort de m’envoyer dans un hôpital si ce n’était pas plus directement à la morgue. Mais si ce n’était que pour pouvoir trouver toutes les chimères et ensuite essayer de réunir tous les cristaux dans le temps de le dire, ça serait certainement plus facile. Encore fallait-il avoir une bonne connaissance de tous les mondes et sur ce point, j’étais persuadée qu’on était avantagé par rapport à Sephiroth au moins: il ne risquait pas de voyager avec une personne connaissant Spira, Héra ou Dol lui…

« M’ouais… Je pense pas que récupérer les cristaux tout de suite soit très intelligent. »

Mais avoir les orbes, ça pourrait justement comme elle le disait maintenant. Elle disait justement avoir une localisation d’une d’entre elles si elle n’avait pas bougé : elle serait dans une plaine foudroyée d’après ce que Cixi disait et ça collerait parfaitement à la chimère et on aurait donc peut être un peu de chance de la localiser si encore on arrivait à passer l’épreuve.

« C’est une idée, on partirait demain matin pour cette plaine alors ? »

Quelle épreuve elle pourrait nous faire passer ? Eviter la foudre ? Une plaine foudroyée devait bien compter de nombreux éclairs et si ce n’était que d’éviter de la foudre, peut être que je devrais me préparer à essayer d’esquiver des éclairs… Aussi rapides pourraient-ils être…

Mon repas étant terminé, j’avais suivi l’idée de Cixi d’aller m’allonger dans le lit mais je l’écoutais encore parler malgré que je sentais le sommeil me gagner. Elle disait que ce n’était pas comme si les dieux allaient nous donner les réponses à ce qu’on cherchait aussi facilement mais il était normal de se questionner sur le pourquoi la fusion de mondes aussi différents avaient eu lieu. Une espèce de croyance ? Une manière de vivre identique ? Des sorts presque pareil ? Il y avait de nombreuses choses en commun quand on y pensait mais on vivait très bien avant alors pourquoi vouloir les unir ?

Et pourquoi seulement Bahamut comme elle le disait ? Même une chimère comme Ifrit pourrait se montrer avide de réponses. Il se pourrait qu’une chimère soit jalouse de la connaissance de Bahamut et ne s’oppose à ces dieux. Ce n’était pas à omettre après tout mais même si ça existait, je ne voyais pas en quoi on serait mieux logées de notre côté.


« En tout cas, on oublie le laboratoire de ce monde pour l’instant et on va voir si la chimère de foudre est toujours sur ton monde. J’espère qu’on aura des réponses dans pas longtemps. C’est rageant de tourner en rond sans savoir où on doit mettre de la tête… »

Peut être que de son côté, elle n’était pas fatiguée mais autant dire que j’en avais eu pour mon compte aujourd’hui avec la manière dont je m’étais battue contre ce t-rex, j’en avais même fait un malaise qui n’était pas encore totalement parti et dormir me ferait donc le plus grand bien. Pour une fois, je pris le temps de me mettre sous la couverture et de me tourner sur le côté pour m’endormir. Avant de partir dans le monde des rêves, je lui souhaitai quand même bonne nuit…

    Ayane dort


Lorsque j’ouvris les yeux, j’étais en nage… Encore… En même temps, j’avais mis la couverture et il ne faisait pas forcément froid dans ce village. Quelle heure était-il ? La nuit était encore bien complète mais je ne dérangerais pas Cixi en me levant puisque j’avais mon propre lit cette fois. Aussi étrange que ça pourrait paraître pour une personne comme elle, je me remis à faire des exercices matinaux jusqu’à ce que je ne vois le soleil se lever une heure et demi ou deux heure plus tard. Ce fut le moment que je choisis pour aller prendre une douche. Je revins m’habiller dans la chambre, installer mon équipement tout en regardant Cixi dormir toujours et à me demander ce qu’on pourrait faire mais s’en tenir à ce qu’on avait dit serait le mieux…

S’il faudrait acheter de l’essence pour le vaisseau de l’al bhed, je regardai combien j’avais d’argent pour le compter. Je pus me rendre compte que j’en aurais assez pour deux personnes s’il lui manquait de l’argent et je rangeai le tout en me disant que je pourrais aller passer commande pour un petit déjeuner maintenant que j’étais habillée. Le soleil maintenant levé, il ne serait de toutes façons pas surprenant que Cixi se réveille parce qu’elle aurait le soleil dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Sam 24 Aoû - 0:04

Difficile de prendre une réelle décision finalement, mais quelque chose me disait que c'était justement pour ça que les dieux avaient instauré ce système, pour que ce soit difficile et nous faire renoncer avant de mettre la main sur les cristaux. Finalement, si l'on se fiait à Ifrit, trouver les chimères relevaient davantage du hasard que d'une véritable recherche, et il était fort à parier qu'on aurait du mal à toutes les trouver. Cependant, même si Bahamut était la chimère ayant toutes les réponses, j'avais l'impression que les chimères aussi avaient leurs propres idées et connaissances de ce qu'il se passait ici, Titan et Ifrit n'avaient pas tenu tout à fait le même refrain après tout non?

Je terminais de manger, mais Ayane semblait plutôt d'accord sur le point de se rendre dans les plaines foudroyées pour rencontrer la chimère de la foudre. Peu importait son nom, que ce soit bien Ixion ou une autre, cela n'avait pas d'importance, ce qui comptait avant tout, c'était de trouver des réponses, et en cumulant les versions des chimères, qui sait? On pouvait peut être obtenir ce qu'on voulait?

«D'accord... on partira demain pour les plaines foudroyées donc...» le message que j'avais reçu des al-bhed datait d'il y a trois jours, est-ce qu'il serait possible que la chimère ait bougé d'ici là? J'espérais que non en tout cas.

Je débarrassais le plateau pour le mettre sur le bureau avant d'aller à la salle de bain me débarbouiller, puis je revenais m'allonger sur le lit, prenant un air plutôt songeur vis à vis de tout ça, mais de toute manière, ça ne servait pas à grand chose de continuer à se triturer le cerveau, on ne pouvait pas deviner ce qui avait conduit les dieux à unir les mondes, ils pouvaient très bien avoir une raison valable comme avoir simplement eu envie de s'amuser! Avec les dieux, je pense qu'on peut s'attendre à tout.

Je me roulais sur le côté alors qu'Ayane faisait un petit résumé de la situation, oublier le centre de recherche et aller plutôt sur Spira où on chercherait la chimère de la foudre. C'était notre objectif le plus sûr à l'heure actuelle après tout, autant donc s'y rendre dès que possible. Je ne savais pas trop combien d'argent j'avais sur moi, et ça n'avait pas d'importance, je supposais qu'on se débrouillerait pour en gagner si besoin, quitte à vendre des informations sur Ifrit.
Je finissais par m'endormir, avec la journée qu'on avait eu, ça n'avait rien d'étonnant, j'étais simplement épuisée.

Le lendemain matin, comme prévu, la ninja ne me réveillait pas, mais le soleil, oui. Je commençais à m'étirer longuement tout en me frottant les yeux alors que les rayons m'éblouissaient un peu. Je me retournais en me fichant pas mal d'être à moitié nue, ma chemise de nuit était remontée d'un côté, et avait tiré pour qu'un de mes seins se fasse la malle! Je me redressais tant bien que mal en remettant le tout en place avant de marmonner

«Hmmm. il est quelle heure?» tôt, mais pas tant que ça. Je m'étirais encore avant de me tourner vers la ninja en souriant «ça va? bien dormi?»

Bah, je supposais que oui, en tout cas, elle avait bonne mine! Je me levais pour me rendre dans la salle de bain, je me passais un peu d'eau sur le visage avant de me changer et revenir dans la chambre, j'en profitais pour regarder de combien d'argent je disposais, j'avais assez pour un bidon d'essence, mais pas pour deux, cependant, les monstres de la grotte nous ont donné des sous à toutes les deux, je pense qu'Ayane doit avoir assez sur elle pour se prendre un bidon aussi.

«On va aller prendre le petit déjeuner et ensuite, on ira au port pour acheter de l'essence. De ce que j'ai vu de leurs voitures ou de leurs bateaux, c'est le même carburant que pour mon aéronef, on devrait pouvoir leur acheter quelque chose sur place!»
Je vérifiais que je n'avais rien oublié dans la chambre, puis on se dirigeait vers l'accueil pour demander un petit déjeuner, quoi que l'envie de retourner dans la boulangerie du type au tatouage était bien tentante, car c'est vrai que ses pâtisseries étaient super bonnes!

Malheureusement.. on n'allait pas pouvoir prendre de petit déjeuner tout de suite. Des soldats nous attendaient, ils portaient un drôle d'uniforme noir mais étaient tout de même armés. Des armes à feu en plus, ce qui me faisait forcément penser aux adeptes de Yevon, bien que ce n'était pas le cas ici, et le pire, c'est qu'ils pointaient leur arme sur nous???

«Bonjour Mesdames...» l'un d'entre eux s'avança, il se montrait pour le moment poli, mais avec les gens qui nous menaçaient de leurs armes derrière lui, je me fichais un peu de sa politesse!
«Vous voulez quoi?»
«Nous sommes des SeeD de Balamb... nous ne vous voulons aucun mal, cependant, nous souhaiterions vous interroger à propos de votre visite dans la mine de soufre hier. Il semblerait que vous y soyez restées longtemps, très longtemps. Beaucoup plus longtemps que vous n'auriez du par une chaleur pareille, et sans combinaison adaptée. Nous aimerions simplement vous interroger sur ce que vous avez pu trouver là bas, et surtout, comment vous avez fait.»
«Il n'y avait rien là bas à part un énorme dinosaure qui a voulu nous bouffer. Et pour tenir le coup, on a juste appris des techniques de glace qu'on s'est lancé sur nous-même pour nous rafraîchir, c'est tout!»
«Permettez moi d'insister, mais nous aimerions que vous nous suiviez jusqu'à la BGU pour en discuter...»
«Je vous ai déjà tout dit, pourquoi faut en rajouter?»
«Parce que je doute qu'un dinosaure ait pu vous faire disparaître comme par magie à un moment, et réapparaître comme si de rien n'était! Et surtout, je doute que vos magies de glace vous auraient permis de courir aussi vite par une chaleur pareille! S'il vous plait?»

Et merde... son ton sonnait bien comme un ordre, et avec toutes ces armes pointées sur nous, ça sentait pas bon, même Ayane et sa rapidité ne devait pas vraiment être en mesure de leur coller une dérouillée sans se prendre une balle!

Spoiler:
 



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Sam 24 Aoû - 20:22

    Note: Très joli thème pour le forum au passage ^^ J'avais oublié de le dire dans mon message d'hier =)


Une fois que je fus prête à partir, il ne restait plus qu’à attendre Cixi qui se réveillait doucement mais elle semblait avoir dormi comme une tombe vu comment elle se réveillait. Malgré mon regard insistant sur elle, je ne remarquai pas qu’elle avait un nichon à l’air bien que je pus noter sa tenue quelque peu tournée dans tous les sens. Elle ne resta pas longtemps ici de toutes façons puisqu’elle s’empara très rapidement de la salle de bain pour terminer de se réveiller à son rythme. Je ne lui avais que dit qu’il devait être dans les sept ou huit heure et que le soleil était debout tout en répondant sur ce qu’elle m’avait demandé: oui j’avais bien dormi mais je ne lui avais pas demandé si c’était son cas, me doutant que oui au vu de son état.

Lorsqu’elle revint, ce fut pour mettre au point le plan de la journée: un petit déjeuner et le port pour acheter de l’essence et partir aussi rapidement qu’on le pourrait. Mais une fois qu’on fut à l’accueil pour demander le petit déjeuner, on fut interrompue avant même de pouvoir le prendre et au vu de comment ils nous pointaient leurs armes dessus, je doutais que ça ne soit pour nous le payer. Ils ne nous voulaient pas de mal mais voulaient nous poser des questions sur ce qu’on aurait vu dans la mine de souffre. Bien que Cixi tentait de garder un certain calme, ils nous avaient vu disparaître et réapparaître avant qu’on ne se mette à courir. Leurs soldats avaient fait du bon travail visiblement mais ce n’était pas ce que j’allais leur dire, d’autant plus que Cixi n’arrivait pas à leur faire changer d’avis.


« Je présume que ce n’est pas des types comme vous qui nous paieraient le petit déjeuner dans tous les cas… Et je doute aussi que vous ne nous ferez rien en nous pointant des armes à feu directement dessus, non ? »

D’autant plus dans un hôtel, ça ne serait pas très bon pour les affaires de l’hôtel après tout. Mais je n’allais pas me taire pour autant puisque ces types avaient maintenant toute leur attention sur moi. Cixi n’était peut être pas encore très chaude pour se battre, on venait de se réveiller mais je n’avais pas froid aux yeux si bien que je serais prête à me battre même si j’aurais une ville entière sur le dos.

« Notez que je hais me faire pointer par une arme. Première chose… Deuxième chose, je peux me rendre compte que vos soldats ont fait du bon boulot mais est-ce qu’ils étaient relayés assez souvent puisqu’ils m’ont l’air d’avoir bien hallucinés pour le coup. Comment voulez vous qu’on disparaisse comme ça ? Puisqu’on réapparaisse aussi mystérieusement. On a pas vraiment l’air de mage à ce qu’il me semble… Enfin… Après avoir passé autant de temps dans une mine aussi chaude, vous devez vraiment en avoir fumé du bon pour nous voir courir comme des malades. Et après, vous voulez qu’on vous suive pour vous dire qu’on a fait une petite promenade dans votre mine ? Vive la liberté hein ? »

Je me fichais éperdument d’eux. Mon petit discours aurait parfaitement laissé entendre à Cixi que je ne comptais pas me rendre comme ça et pour la seconde fois, elle allait pouvoir assister à cette technique. Maintenant que les soldats étaient un peu sur leur garde, ils allaient certainement avoir plus envie de me tirer dessus et je ne perdis donc pas de temps pour faire un pas en avant afin de mettre Cixi derrière moi. Pendant que j’avançai, je fis résonner dans toute la ville la toute puissance de cette incantation qui semblait même déformer ma voix tellement qu’elle sonnait comme quelque chose de divin.

Ils devaient être en train de se demander ce que je disais, ce que je faisais, ce que j’allais faire ou encore ce qui leur arriverait mais on m’avait demandé d’arrêter alors que je me laissais simplement tomber sur le sol au cas où l’un d’entre eux aurait assez de nervosité pour appuyer sur sa gâchette. Sur la fin de cette incantation, je frappai le sol violemment pour créer un souffle destructeur dans leur direction pour les faire voler en dehors de cette auberge qui en prendrait cher pour son grade. Je ne me demandais pas comment on allait récupérer de l’essence si on nous recherchais mais ça sera l’occasion d’en dérober et d’économiser de l’argent si jamais nous n’aurions pas le temps de négocier.

Dans ce souffle, des flammes s’y mêlèrent et toute une partie de l’auberge s’effondra devant nous. J’avais bien fait attention à ne toucher que ce qui était devant et donc Cixi avait été épargnée. C’était le moment… Maintenant que plus personne n’était devant nous, on allait pouvoir partir mais l’entrée étant effondrée, je me disais que j’avais bien fait de prendre mes marques… Je me retournai alors vers Cixi, avec déjà des gouttes de sueurs tombant sur le visage avec une telle attaque, je pris sa main en ne soufflant qu’un mot.
« Vient. »

Je remontai les marches quatre à quatre pour arriver dans l’endroit où on avait dormi. Je ne la lâchai que lorsque je fus devant la fenêtre que j’ouvris. On avait moins de dix mètres à sauter pour arriver directement sur le port. C’était le plus simple et je lui dis aussitôt avant de me permettre de sauter.

« Si on ne peut pas avoir de l’essence assez rapidement pour partir, on le prendra de force mais on ne doit pas rester ici plus longtemps. Je n’ai pas cherché à en tuer un seul alors ils pourront encore nous rattraper… »

Je ne savais même pas pourquoi… Mais je ne les voyais pas comme des mauvaises personnes non plus. Je ne les avais que souffler très loin avant de faire effondrer l’auberge pour les empêcher de revenir vers nous. D’autant plus que c’était des soldats donc je me disais qu’ils devraient s’en sortir même s’ils avaient été brûler par la danse de flammes qu’il y avait eu. Après un élan, je sautai et je me retrouvai sur le sol où j’avançai de quelques pas pour permettre à Cixi de me suivre. Je regardai vers le point d’où les soldats pourront arriver pour m’assurer qu’ils n’étaient pas là mais je ne voyais rien encore pour l’instant. Je me mis alors à chercher le point où on pourrait acheter de l’essence en espérant qu’il y aurait quelqu’un dans le garage à cette heure. Le meilleur, c’était qu’on était tombe juste à côté de l’entrée de ce dit garage et qu’on pourrait même peut être se planquer en discutant avec le type comme si de rien n’était le temps de faire le plein et partir sans demander notre reste…

C’était une journée qui démarrait fort ça mais je savais déjà que si on les aurait suivi gentiment, on n’aurait pas pu partir tant qu’on ne leur aurait pas dit ce qu’ils voulaient entendre à savo
ir la vérité… Ils avaient l’air bien trop bornés pour ça…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Balamb, Cité Affairée   Dim 25 Aoû - 10:22

Difficile de rester diplomate dans ce genre de situation! Honnêtement, ils nous demandaient de les suivre bien gentiment alors qu'ils pointaient leurs armes sur nous, et évidemment, la ninja n'allait pas apprécier ça très longtemps! Sa remarque eut de quoi faire sourire le chef qui hocha de la tête, il n'avait pas vraiment l'air d'un mauvais bougre, il semblait juste prudent en somme

«On peut vous offrir le petit déjeuner, on commande nos bretzels directement à la boulangerie Bretzamb!»
La boulangerie où on avait mangé hier justement, comme quoi, ce serait pas mal, mais les autres pointaient toujours leurs armes sur nous et je n'aimais toujours pas ça. Si bien que lorsqu'Ayane me passa devant, je commençais déjà à m'inquiéter et lorsqu'elle prit la parole, je savais qu'il y avait de quoi s'inquiéter!

Je ramenais ma main sur mon front, ça ne sentait pas bon, mais alors pas bon du tout.. la ninja oubliait un peu vite qu'on n'était pas de ce monde, et que par conséquent, on risquait de très vite se faire remarquer! Le chef du groupe la regarda quelques secondes avant de sourire tout en hochant la tête sur le côté, les bras croisés

«Vous croyez peut être que nous ne sommes pas informés? Les gens qui se sont rendus dans l'antre de la chimère de la terre ont mystérieusement disparu eux aussi, et votre description correspond à celle de deux femmes qui s'y sont rendu sans jamais réapparaître! Nous vous demandons juste de nous confirmer la présence d'une chimère là bas!»
«Et pourquoi ne pas vérifier vous-même?»

Je cherchais surtout à gagner du temps, car je voyais qu'Ayane commençait une incantation qui n'annonçait rien de bon. D'ailleurs, le flic n'eut pas le temps de répondre à cette question car la ninja déclencha une puissante explosion qui défonça la moitié de l'entrée de l'hôtel! J'écarquillais les yeux après avoir été légèrement soufflée en arrière, me protégeant de mes bras et réalisant que mes oreilles bourdonnaient alors qu'elle m'attrapait le bras pour me conduire à l'étage

«Oh la vache! C'est quoi ce carnage?» mais je n'avais pas vraiment l'occasion de développer, car je me faisais entraîner dans notre ancienne chambre et la ninja m'obligea à sauter de cette hauteur! Je soupirais en cherchant à me réceptionner du mieux que je pouvais, on devait quitter cet endroit et ça impliquait de trouver rapidement de l'essence pour que je puisse remplir les réservoirs de mon aéronef, ensuite, on filerait! On n'était pas très loin d'un garage et l'on s'y faufilait, plaquées contre le mur en espérant qu'il n'y ait personne

«Quand j'ai fouiné dans le moteur hier, j'ai remarqué qu'ils utilisaient la même essence, on peut prendre des bidons directement ici!» il fallait essayer de repérer le stock, mais je ne pouvais pas lire l'écriture ici, et c'était pas trop le moment de sortir mon traducteur! Je me tournais vers Ayane pour qu'elle m'aide un peu, elle pouvait la lire plus facilement de son côté puisque l'écriture était plus proche. On finissait par s'infiltrer donc dans la pièce et je récupérais deux bidons en les rangeant vite dans mon inventaire avant de me tourner vers Ayane d'un air déterminé

«Je ne peux pas sortir mon aéronef ici, il faut qu'on quitte la ville, je le déploierai dans les plaines!»
On essayait alors de se faufiler jusqu'à l'extérieur, en espérant faire assez vite et ne pas se faire repérer!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Balamb, Cité Affairée   Dim 25 Aoû - 10:29

Au moment où les deux jeunes femmes quittaient la ville, les policiers leur couraient après et se mirent à tirer sur elles. Cependant, ce n'était pas des balles, mais des décharges électriques qui les frappèrent de plein fouet malgré leur agilité, le chef du groupe s'approcha alors d'elles pendant qu'elles étaient paralysées et se mit accroupi près d'Ayane en souriant

«Vous auriez du coopérer. On ne vous aurait vraiment pas fait de mal vous savez?» puis il se tourna vers ses hommes avant de se retourner pour aller en ville «Conduisez-les à la prison du désert.»

Les soldats mirent un drôle de collier autour du cou des deux femmes, ainsi que des menottes avant de se diriger vers la gare, elles allaient prendre le train militaire, bien qu'étant inconsciente, elles ne s'en souviendraient pas.

==========================
Cixi vole deux bidons d'essence.
Cixi et Ayane sont conduites à la Prison du désert



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Balamb, Cité Affairée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balamb, Cité Affairée
» La cité des Voleurs
» La mythique cité d'Avalon
» Cité état de Talabheim
» La Cité de Nuln !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives