Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Fosco Monterosso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Fosco Monterosso   Jeu 24 Avr - 12:39

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Dol
• Surnom: N'a-qu'un-oeil
• Nom complet: Fosco Monterosso
• Âge: Septante-deux ans
• Avatar utilisé: "Old man" by Svor

Description

• Alignement: Guerrier des Ténèbres. Nul ne sait pourquoi, nul ne sait comment, mais le vieux N'a-qu'un-oeil semble intéressé par la collecte des Cristaux. Il paraîtrait que ça aurait quelque chose à voir avec les machines.

• Description physique: Lourd. C’est l’impression que donne Fosco dès qu’on le voit. Il n’est pourtant pas bien grand avec son mètre septante-six, mais il y a quelque chose dans sa carrure, sa démarche et son comportement qui lui donnent une présence imposante.
Déjà, la Nature semble avoir remplacé son buste par un tronc d’arbre, ce qui n’est pas peu dire. A première vue, on pourrait le croire rigide et inflexible, tant il émane la puissance brute et semble vomir sa résistance à toute épreuve par tous les pores de sa peau. Pourtant, comme toute part de son anatomie, son torse est bel et bien pourvu d’articulations, capable de se plier même si, plus le temps passe, et plus ça se fait dans la douleur.

Car la vieillesse, même s’il fait passer l’illusion de son absence, le ronge petit à petit, s’attaquant particulièrement à ses articulations. De fait, ses mouvements sont pesants et n’ont pas la moindre once de grâce. Sans oublier son dos, qui se voûte de jour en jour et dont on n’a plus aucun souvenir que, jadis, il fut droit. Ses jambes robustes, aux cuisses et aux mollets de cycliste dopé, s’arquent de plus en plus à mesure que ses os fléchissent.
Pourtant, ces traits de vieillard qui donneraient à n’importe qui l’allure d’un guignol des plus grotesques donnent à Monterosso un aspect massif et imposant, comme si chacun de ses pas – d’une lourdeur sans commune mesure – était capable de faire trembler la terre entière.

Son visage n’est que rides et sillons où s’engouffrent les ombres, traçant un visage austère et peu hospitalier. Avec un peu d’observation, on peut voir que le crâne du vieillard est plutôt difforme. Ses pommettes, ses fossettes, ses orbites, sa mâchoire, tous les os proéminents semblent avoir été enfoncés ou brisés puis ressoudés à moult reprises, comme si son principal passe-temps était de passer sous un rouleau-compresseur. Son corps est un peu comme un livre. Un livre où l’on peut lire nombre de récits de batailles, suivant les péripéties de Fosco grâce à ses cicatrices et ses blessures de guerre - ou pas de guerre, d’ailleurs, comme la cicatrice au doigt qu’il s’est simplement faite en taillant un bout de bois, par exemple. En outre, il y a cette crevasse insodable cachée derrière une paupière perpétuellement close. Cisaillé de haut en bas par une immonde cicatrice, son oeil gauche est crevé depuis belle lurette et renforce son aspect de baroudeur.
En gros, on pourrait le voir comme un grabataire fini, dont le déclin est à son paroxysme, mais ce serait là une bien grossière erreur. Car s’il n’a plus toute la vigueur de sa jeunesse, il n’en reste pas moins un robuste vétéran qui a survécu à tous les errements du temps et de ses aventures, ce qui n’est pas peu révélateur de sa ténacité. Il est encore bien capable de mettre sa rouste à n’importe qui ! Du moment que n’importe qui n’est pas trop fort, évidemment.

• Description psychologique: Cela fait une éternité que la confiance que N'a-qu'un-oeil accorde à ses semblables s'amenuise peu à peu. Sa foi en l'humanité se perdant dans les errements technologiques de celle-ci. Haïssant la machine et l'autonomie de son intelligence artificielle, il accepte très difficilement de cotoyer autre chose que de la mécanique dépendante de l'homme. Monterosso n'aime rien de plus que l'air pur naturel et les paysages qu'offrent la terre, tandis qu'il n'a que mépris pour les villes puantes où règnent l'abjecte grisaille.
Il est pourtant loin d'être un cas social, même si son existence simple déborde sur la rusticité, il apprécie le contact des autres et passerait pour un bon vivant s'il n'était pas aussi franc et direct. Car N'a-qu'un-oeil n'a jamais su travestir ses pensées grâce à la parole, est repérable à dix kilomètres lorsqu'il s'y essaye malgré tout, et cela fut source de nombreux ennuis au cours de sa vie.
Il n'y a que lorsqu'il débite d'innarêtables soliloques sur les épopées de sa longue vie que la frontière entre vérité et mensonge se dissipe. L'aspect théatral du bougre n'arrange alors rien, brouillant d'autant plus les choses.
Fosco n'est pas fondamentalement un mauvais bougre, mais il est très extrême dans son comportement. Jamais de demi-mesures avec lui, impassible telle la glace lors des moments de calme, aussi tumultueux qu'un ouragan en pleine mer lors des instants de colère. Sa ténacité légendaire, qui en ferait voir des vertes à tout un troupeau de mûles, contribue à sa réputation d'irascible preneur de tête. Et cela peut devenir dangereux lorsqu'il pense que son idée est incontestablement la meilleure. Comme lorsqu'il souhaite la destruction des machines et des villes afin que l'humanité revienne vers la terre...

Histoire

Il y a peu de choses connues sur le passé de Fosco. Ou plutôt, peu de choses avérées, car s'il fallait prendre en compte toutes les âneries qu'il débite sur son passé, il y aurait là de quoi écrire une dizaine d'encyclopédies. Il serait né il y a fort longtemps dans un hameau situé dans les forêts foisonnantes de Timber, de parents banals. Elevé par son père afin de pouvoir être autosuffisant, il s'émancipa rapidement de la tutelle parentale et vécut des ressources de la forêt tout en veillant à son équilibre. La chasse, la pêche, la cueillette et le travail du bois étaient ses domaines de compétence. La mairie de Timber fit rapidement appel à ses services et il devint garde-forestier de Timber. Gardien des arbres, et surtout des animaux, son admiration pour la faune le poussa rapidement à recueillir toutes sortes de bêtes blessées afin de les soigner. C'est ainsi qu'il en vint à traiter avec les chocobos, auxquels il fit une place toute particulière dans son coeur. Il n'abandonna jamais réellement les autres animaux mais on le reconnut bientôt comme le "Dompteur de chocobos". Ce qu'il adorait, c'était monter des chocobos sauvages et les dompter après une lutte acharnée lorsque ceux-ci enchainaient ruade sur ruade.
Bien avant la domination galbadienne, N'a-qu'un-oeil luttait déjà contre l'effrayante avancée de la technologie. Timber, le petit village sans histoire, allait devenir un noeud ferroviaire de première importance : aucun attrait pour le touriste, mais énorme pour le voyageur. Et pour pouvoir poser les rails, il allait falloir faire de nombreuses coupes dans les bois cerclant le village. Et ce n'était là que le début. Plaintes, manifestations, menaces, rien de ce que Fosco tentait ne semblait pouvoir ralentir la marche du progrès. Lorsque le chemin de fer subit une série de sabotages, les soupçons ne tardèrent pas à peser sur le garde-forestier qui dut se retrancher dans les bois et disparaître de la circulation pour que le gouvernement ne lui mette pas la main dessus. Un long conflit, très long conflit entre David et Goliath s'engagea alors, alternant phase de paix où les soldats en faction le connaissaient bien et phase de tension où les patrouilles fraîches battaient les bois à sa recherche. Puis, soudainement, le conflit cessa.
Galbadia venait de débarquer avec ses grands souliers et entendaient appliquer sa domination sur Timber d'une main de fer. Les réactions des occupés ne se firent pas attendre et, avec deux amis (les pères de Watts et de Zone), Fosco fit partie des membres fondateurs des Hiboux de la Forêt. Mais ceux-ci ne firent pas long-feu, car Galbadia réprima la résistance dans le sang. Fosco, en mission de reconnaissance dans les alentours, n'était pas présent à Timber au moment où les membres des Hiboux se firent capturer, puis exécuter. Il découvrit les cadavres de ses amis pendus sur la place principale à son retour. Ivre de rage, il ne put se contenir et se lança seul à l'assaut du palais du gouverneur, durant lequel il perdit son oeil gauche. Capturé, il fut rapidement jugé comme dissident politique et envoyé dans la prison du désert où il allait croupir pendant de nombreuses années. Mais, même enfermé, sa révolution ne cessa jamais et il fut l'instigateur de nombreuses émeutes. Jusqu'à ce qu'il réussisse finalement à s'échapper, repartant pour Timber afin de mener des actions terroristes contre Galbadia. Mais l'influence impériale s'était renforcée pendant son séjour au frais. Il mena la vie dure au gouverneur actuel pendant trois ans avant d'être à nouveau capturé et renvoyé dans son ancienne geôle.
C'est dans cette cellule qu'il vécut la bataille pour la sauvegarde de la planète, ignorant tout des évènements. Après la victoire finale de Squall et consorts, on tarda à se rappeler que des dissidents politiques étaient enfermés au milieu de psychopathes sanguinaires. Lorsque Monterosso en sortit, quatre mondes n'en formaient plus qu'un seul. Quatre mondes apportant chacun son lot de technologies haïssables. Mais apportant également une foultitude de contrées à parcourir et de monstres à observer et à combattre. Une rumeur se répandit rapidement après la réunion des grands dirigeants. Des cristaux aux propriétés surnaturelles donneraient à celui qui les rassemblerait plus de pouvoir que quiconque pourrait jamais en posséder en un million de vies. Aigri, enragé par des années d'enfermement et d'humiliation, il se mit tout de suite en quête des cristaux pour prendre sa revanche... Sa revanche sur la vie, sa revanche sur les machines, sa revanche sur Galbadia...


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Eric
• Votre âge? Vingt-trois ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Tourdejeu
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Ouaip. Nop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
 
Fosco Monterosso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives